Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé]

Invité
avatar
Invité
Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Ven 2 Aoû 2013 - 16:50
Chapitre III
Acte I
Les ténèbres, voilà tout ce qui me restais pour survivre dans ce monde fou… D’abord ma résurrection, ensuite Kate… Puis Yan… Puis Rain… Cette vision… Ma mère sur Terre et Aya… Elle n’était pas réelle ? Cette vision de cette Sibylle ? Je devais éclaircir tout ça… Je devais retrouver Sibylle au plus vite ! Elle seule connait la suite de mon histoire, de ma vie… Celle de mon père… De mon vrai père ! Lakuza Kay. Je le retrouverais par n’importe quel moyen ! Tout me revenait à présent ! Dans un simple rêve je récupérais un semblant de souvenir… Celui de la voix et du prénom de mon père… Cette Sibylle, Ika avait raison, je devais la retrouver ! Ces derniers jours j’avais perdu la mémoire mais comme un mal pour un bien, je retrouvais une partie de moi-même. Aujourd’hui je devais maitriser cet enfoiré d’Ika ! Je retrouverais ma vie ! Je retrouverais Yan, Rain et… Kate… Je devais me maitriser, maitriser cette puissance pour servir la justice ! Et puis… Rain serait heureuse de voir son… en quelques sorte fils de sa deuxième vie, de voir qu’il est maintenant tant qu’il grandisse !

Je me retrouvais sur cette plateforme aux couleurs fluorescentes… J’étais au cœur de mon âme ! Le rouge se reflétait sur moi… Plus loin, Ika était là, surpris de me voir. Il était même terrifié… Il me parla.

« Ritsu… ?! Ritsu qu’est-ce que tu fais ?! Je ne t’ai pas donné ce nom pour que tu te retournes contre moi… Attend… »

Je dégainais le katana de son propre pouvoir pour le lui enfoncer directement dans le ventre, le poussant contre le sol, le bloquant. Il était maitrisé à Terre. Cette fois-ci, j’étais maitre de mon pouvoir, de mon être. J’allais devenir le dieu suprême égyptien qu’il était autrefois. A moi la puissance, le contrôle… Je fermais les yeux… La plateforme disparaissait au fur et à mesure, j’absorbais cette aura rouge de désespoir pour la confondre avec mon pouvoir… Mais au moment où j’avais absorbé jusqu’à la dernière goutte de cette force, elle se rejeta de moi et me propulsa en dehors de mon rêve !

In love with Darkness

Je me réveillais en pleine nuit. Sur le toit des étudiants exactement. Je me rappelle avoir regardé le couché de soleil une dernière fois en haut de ce toit ce jour-là. Il était temps que je parte de la Deus Académia. C’était la seule façon pour moi ‘avoir la force nécessaire d’apprivoiser dans mon corps et non dans mon esprit, la puissance du dieu égyptien. Je n’avais plus le choix… Au fond de moi je savais que l’enseignement de cette jeune femme, Sibylle, allait mettre obligatoire pour contrôler Ika. Je fermais les yeux, prenant un air quelques peu triste pour me relever et me rendre à notre chambre, à celle de Kate et de moi-même.

Je rentrais, il n’y avait toujours personne, Kate avait disparu de la circulation… Vous me direz, je pouvais peut être me mettre enfin à sa recherche mais ce n’était pas prudent pour elle. Maintenant, Ika était en colère, s’il se sortait du sort que je lui avais jeté, il pourrait la tuer… Aujourd’hui, il me fallait quelqu’un de confiance, quelqu’un de fort pour rivaliser avec moi. Je ne devais pas partir seul à la recherche de Sibylle. Il me fallait Yan… Il fallait absolument que je trouve le moyen de ne faire du mal à personne, au moins le temps de la trouver… Yan m’égalait en combat, je pouvais lui faire confiance. De ce pas, je lui écrivais une lettre pour ensuite la glisser sous sa porte. Dans celle-ci, je lui disais de me rejoindre équipé pour une mission spéciale. Je m’allongeais sur mon lit, cherchant une personne digne de confiance pour trafiquer la surveillance de l’académie pour partir discrètement avec Yan par le port… Oui. Cette fille dans ma classe… Topaze je crois. Elle pourrait détourner l’intention des gardes car… c’est une fille ? Ou si elle combattait l’un d’entre eux, elle pourrait se soigner toute seule… Mh. Elle serait un bon élément pour que je puisse m’échapper. Je souriais en coin en prenant un air assez effrayant puis je m’endormis tout doucement…

Je me réveillais. Aujourd’hui, c’était le grand jour, je pouvais me dire que ce soir, je serais déjà dans une chambre d’hôtel à la recherche de ma mère. Je me levais, préparant déjà mon sac, le posant dans la salle de bain. J’étais habillé différemment aujourd’hui… Une longue veste noire à capuche et le tour était joué. Je sortais dehors, le temps était horrible à voir. Dès le matin, c’était orageux. Je me plaçais devant la fontaine, sentant quelque goutte tomber sur ma tête, je mis ma capuche pour observer les oiseaux s’abriter. Tout était vraiment bien calme… Je ne ressentais aucune douleur pour le moment. Ika dans mon esprit était piégé. Le livre que m’avait recommandé Rain plus celui que m’avait recommandé le professeur des esprits m’avaient très, très bien aidé pour contrôler une part de mon esprit et pour faire le vide. La sonnerie sonne, les adolescents sorte. Malgré le fait que j’avais enfin réussi cet examen, d’autre étaient encore en rattrapage mais peu importe, je connaissais cette tête blonde. Elle sortait d’une salle de cours. Je fronçais les sourcils et je courais derrière elle l’appelant de toutes mes forces me faisant bousculer par des élèves.

« Euh… Topaze ! Topaze ! Ah… Mais fait attention abrutis… Aie… Topaze ! »

Je lui faisais signe de la main avec un sourire sur les lèvres.


Dernière édition par Ritsu Kay le Lun 5 Aoû 2013 - 10:27, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Dim 4 Aoû 2013 - 16:49
La journée où
tout a commencé
C’est fou comme les choses étaient totalement différentes dans l’académie… Bien que la seconde vie de Topaze soit aussi routinière que la précédente, il y avait ce petit plus, ce on-ne-sait-quoi d’aventures. Elle se levait le matin avec le soleil, se préparait, allait en cours, s’entrainait au combat avec Vinpap, mangeait, allait en cours, mangeait, jouait, lisait des cours de médecine et dormait… Mais il y avait ce petit plus. Elle savait qu’elle avait tout le temps devant elle. Elle ne risquait pas de mourir pour un oui ou pour un non d’un instant à l’autre… Cela dit elle n’avait le temps que de vivre simplement. Envolés les rêves de diplôme de médecine, de grande carrière médicale, de grande maison avec chiens, chats et enfants, de beau mariage et d’une retraite paisible avec son mari en recevant la visite régulière de ses enfants devenus grands… Le seul avenir qui s’offrait à elle à présent était de devenir une déesse… Mais… pouvait-elle vraiment s’en plaindre ?

Ce matin-là, ce ne fut pas le soleil qui la tira de ses songes où, il faut bien l’avouer, un certain visage revenait sans cesse. Elle se leva d’elle-même, par habitude, avec certes quelques minutes de retard, mais tout de même assez tôt pour ne pas louper les cours. Dehors, le soleil se cachait derrière de gros nuages sombres.
« Un temps à rester bien tranquillement devant une cheminée pour lire un livre ou trainer sur l’ordinateur…, murmura-t-elle avant de relâcher le rideau pour aller se préparer. »
L’idée était bien tentante, mais elle avait d’autres projets. Le plus important de ses projets restait bien évidemment l’entrainement avec Vinpap pendant l’heure où elle aurait dû être en cours de sport, mais il y avait aussi les autres cours. Elle doutait que l’homme qui faisait battre son cœur n’accepte qu’elle sèche d’autres cours. Elle avait déjà eu le malheur de sécher le sport et il ne l’avait pas loupée. Cela dit… Peut-être qu’ainsi elle passerait encore plus de temps avec lui… C’était à creuser comme réflexion…

Comme à son habitude, elle passa par la case salle de bain pour finir de se réveiller sous l’eau de la douche, enfila son uniforme blanc aux bordures roses et ses fidèles ballerines blanches, remonta tous ses cheveux en deux couettes hautes avec des élastiques hello kitty, souligna son regard au crayon noir, colora ses lèvres avec son gloss aux fruits rouges, se parfuma à l’extrait de fraise des bois, attrapa son sac de cours et son parapluie rose et bleu et, enfin, quitta sa chambre, le sourire aux lèvres.

Dehors, le vent soufflait fort et Topaze dut lutter durement pour empêcher ses jupons de voler trop haut, ses cheveux s’envolant et s’emmêlant, dans un sens et dans l’autre.

C’est avec plaisir qu’elle s’abrita dans la salle de classe pour n’en ressortir qu’un long moment après. Dans les couloirs, une masse impressionnante d’élèves se déplaçait dans un sens et dans l’autre, avançant à petit pas. Topaze n’aimait pas trop ce genre de bains de foule. Elle admirait ces gens qui s’arrêtaient toutes les 30 secondes pour dire bonjour à quelqu’un. Elle, elle ne reconnaissait que rarement les gens dans ce genre de foule…

Se faufilant tant bien que mal, elle parvint à son casier et déposa son sac de cours. Elle n’en avait pas besoin pour aller voir Vinpap. Comme tous les jours, elle était surexcitée à ce moment-là de la journée et se retenait de partir en sautillant gaiement.

Alors qu’elle se dirigeait vers la sortie du bâtiment des classes, aussi rapidement qu’il lui était possible avec tout ce monde, il lui sembla distinguer son nom dans la foule. Elle se figea, jeta un regard en arrière et tendit l’oreille. Ne reconnaissant personne, elle s’apprêta à repartir, quand elle entendit de nouveau qu’on l’appelait. Nouveau regard en arrière et elle le vit. Un garçon semblait lui faire signe de la main. Comment s’appelait-il déjà ? Ritsu, non ? Elle lui sourit et lui fit un signe de la main en retour, hésitante. Elle ne savait pas s’il lui disait simplement bonjour ou s’il avait quelque chose à lui dire. Dans tous les cas, elle aurait pu s’approcher pour lui faire la bise, mais… Dehors le vent ne semblait pas s’être calmé et la pluie commençait à tomber. Elle espérait que Vinpap ne l’attendait pas sous la pluie au parc…

Finalement, elle se résigna et opta pour la socialisation, se rapprochant tant bien que mal de Ritsu. Parvenue à sa hauteur, elle lui sourit gentiment.
« Coucou Ritsu, tu vas bien ? »
Elle le dévisagea de la tête au pied et pencha la tête sur le côté droit, affichant une mine d’enfant curieuse.
« Tu as changé de look non ? »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥ Présidente du Maid Café Club ♥

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Dim 4 Aoû 2013 - 20:08, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Dim 4 Aoû 2013 - 17:43
Acte deux

Elle se retourna et me donne un sourire à son tour, accompagné d’un geste de la main. Topaze, elle était plutôt bonne élève quand il s’agissait du corps humain à vrai dire. Je le sais car j’étais derrière elle pendant mon premier trimestre à la Deus. En cours d’ S.V.T. elle était vraiment brillante celons le professeur… Mh, elle était aussi très jolie. Je le remarquais aujourd’hui car mon regard était quasiment plus même depuis quelques jours à cause de cette chute… Pendant cette soirée bizarre. Enfin bref, je ne me laissais pas distraire par la silhouette de ma camarade de classe. Je m’avançais petit à petit, recouvert de cette tenue imperméable et qui m’aidait à me fondre dans la masse des élèves de ce pensionnat.

« Coucou Ritsu, tu vas bien ? »

Nous étions plus ou moins sous la pluie, elle était vraiment gentille comme fille, je ne pouvais lui demander ça… Mais j’étais bien obliger pour partir du pensionnat sans que Rain ni Kate s’inquiète pour sa mentale. C’est vrai, partir de la Deus Académia… Ce n’était pas vraiment prudent à cause des tas de Renégats dehors mais je le devais, je devais retrouver cette Sibylle. Retrouver mes origines et grâce à ça, contrôler Ika. Je ne savais pas vraiment ce que je cherchais dehors derrière ces barreaux, peut-être tout simplement la liberté ? Me remettre en question… Bref, je revenais de mes pensées pour l’écouter faire une remarque.

« Tu as changé de look non ? »

Je jetais un coup d’œil à mon corps. C’est vrai que ce manteau en cuir ne faisait pas spécialement discret au final quand on n’est pas dans une foule. Mais peu importe, elle avait raison ; J’avais changé de look... Même de but, de personnalité... J’avais tout changé chez moi la nuit dernière, j’étais même passé a peut-être me raser la tête mais bon… Finalement, non. Je secouais la tête de droite à gauche, reprenant mes esprits, me réveillant un peu. Je devais absolument lui parler de ce soir, ce soir, c’était le soir où tout commençait.

« Euh… Ecoute Topaze, je… Euh j’ai absolument besoin de toi ! A vrai dire… Ce soir c’est… Un grand soir pour moi, je dois à tout prix rejoindre la Terre et….. »

Je devais inventer un mensonge… Pas le choix.

« … Je vais voir des amis. Je pense qu’ils savent comment arrêter le truc en moi. Je ne sais pas si tu sais, mais j’abrite un démon qui me donne mes pouvoirs à moi… Et je dois absolument les retrouver. Qui sait ce qui peut se passer ?! Rain, le professeur du Conseil des Elèves me refuse catégoriquement l’accès au pont… Je sais que c’est surveiller mais… Je pense qu’avec ton aide on peut y arriver. C’est… un peu macabre et dégueulasse mais sans toi, je suis foutu. Aide moi… Je t’en supplie. »

Supplier… ? Oui. Si je devais faire ça pour garder mes proches en vie autour de moi, si je devais faire ça pour ne pas tuer mes amis à cause d’Ika, si je devais faire ça… pour tout simplement, ne pas laisser Ika en liberté pour reprendre le règne de dieu de l’Egypte. Je devais enfermer ce monstre, cet abrutis, ce pervers… Il devait rester en moi, je devais absolument pour ça retrouver cette Sibylle… Et si je devais mentir à des gens, comme je le faisais avec Topaze en lui disant que Rain m’avait déjà donné son avis…

Pour Topaze, j’avais un plan, je savais qu’elle pouvait se soigner et soigner les autres sans grande difficulté. C’est son pouvoir après tout. Et puis, je me disais que même sans pouvoir, avec toutes les études qu’elle avait fait, avec un simple torchon, elle vous fait un pansement en un clin d’œil. Je regardais autour de moi, autour de nous. Il n’y avait plus personne. Je sentais cette atmosphère très orageuse… Plissant les yeux, je regardais partout, entendant des bruits bizarres… Mes hallucinations, elles revenaient. Ika était en train d’enlever le sceau que j’avais créé avec son épée dans mon esprit. Il avait l’air pas content du tout… Je devais me dépêcher… Je revenais aux yeux de Topaze, prenant un air plutôt sérieux, presque agressif.

« Topaze, il me faut une réponse maintenant ! Vite, s’il te plait ! »

Je la regardais, mon regard changeant petit à petit, devenant de plus en plus jaune, doré… Comme ceux d’Ika… Il prenait le dessus. Je fermais les yeux pour éviter qu’elle ne puisse pas trop mes yeux changé par cette force démoniaque… Je me tenais la tête, ayant maintenant un mal de crâne pas possible… Je voyais quelques flash d’Ika criant à la mort pour se faire délivrer, il n’était vraiment pas content… Le contenir allait être très compliqué… Je me reprenais, mes yeux restant bleu mais avec un petit touche de jaune…
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Dim 4 Aoû 2013 - 19:50
La journée où
tout a commencé
« Euh… Ecoute Topaze, je… Euh j’ai absolument besoin de toi ! A vrai dire… Ce soir c’est… Un grand soir pour moi, je dois à tout prix rejoindre la Terre et… Je vais voir des amis. Je pense qu’ils savent comment arrêter le truc en moi. Je ne sais pas si tu sais, mais j’abrite un démon qui me donne mes pouvoirs à moi… Et je dois absolument les retrouver. Qui sait ce qui peut se passer ?! Rain, le professeur du Conseil des Elèves me refuse catégoriquement l’accès au pont… Je sais que c’est surveiller mais… Je pense qu’avec ton aide on peut y arriver. C’est… un peu macabre et dégueulasse mais sans toi, je suis foutu. Aide moi… Je t’en supplie. »
Topaze l’avait écouté attentivement, légèrement surprise. Il voulait aller sur Terre ? Mais…
Elle n’était pas professeur !

Malgré sa surprise, elle ne l’interrompit pas et ses yeux se firent encore plus grands lorsqu’il lui expliqua qu’il était possédé… Lui aussi. A croire que c’était une constante, une normalité dans cette académie ! Etait-ce comme ça que Deus les choisissait ? ça paraissait invraisemblable !

Elle le laissa finir sans rien dire, se contentant de passer sa main dans sa nuque, légèrement désemparée. La conclusion de son monologue n’atténua d’ailleurs pas sa gêne. Elle jeta des regards à droite et à gauche, ne sachant pas bien quoi dire. Ca semblait drôlement sérieux ses histoires. Il y avait donc pire que Nasline comme parasite ? Non parce que là ça relevait du surnaturel !
*Et devenir dieu ce n’est pas surnaturel peut-être ?*
*Oui mais…*
*Et que deux âmes partagent le même corps ?*
*Si, c’est vrai, mais…*
*Et être aussi conne que t…*
*J’t’emmerde.*
Elle avait vraiment du mal à imaginer qu’il puisse y avoir plus pénible que Nasline… Cela dit, elles avaient grandi ensemble, alors que pour lui, ça semblait plutôt nouveau… Ce qui expliquait peut-être aussi qu’il n’éprouve aucune gêne à en parler ouvertement en plein public… Jamais, au grand jamais, elle ne divulguerait un de ses plus sombres secrets de cette manière, mais soit… Il l’avait fait.

En revanche, ce qui était intéressant, c’est qu’il prétendait connaitre un moyen de s’en débarrasser. Un instant, elle le dévisagea, se demandant s’il était en mesure de l’aider aussi, puis elle se rétracta. Mieux valait attendre. Elle était habituée à Nasline, elle la contrôlait plutôt bien, ça ne valait pas le coup de se dévoiler ainsi au premier venu. Seul Vinpap le savait. Et encore, ce n’était même pas volontaire.

En ce qui concernait Rain, elle n’avait encore jamais eu l’occasion de faire sa connaissance. Parfois, elle s’était égarée à écouter vaguement quelques conversations qui la concernaient, mais rien de bien intéressant. Elle semblait assez froide, plutôt sérieuse, mais Topaze trouvait ça normal. Elle était là pour leur enseigner le combat, pas pour jouer les mamans gâteaux après tout. De plus, elle était au conseil, ce qui imposait encore plus le respect. Si elle aidait Ritsu, ne risquait-elle pas de se mettre ce professeur à dos ? Ce serait plutôt embêtant…

Tandis qu’elle réfléchissait, les yeux figés dans leur état de surprise, elle faisait rouler le manche de son parapluie dans la main gauche, triturant la sangle de son sac de sa main droite. Le silence durait, il fallait qu’elle dise quelque chose… Et puis les couloirs semblaient s’être vidés, plus aucun brouhaha ne parvenait à ses oreilles. Depuis combien de temps gardait-elle le silence ? Pourvu que Vinpap soit à l’abri quelque part…
« Topaze, il me faut une réponse maintenant ! Vite, s’il te plait ! »
Oula… Voilà qu’il se mettait en colère.

Topaze sortit de sa torpeur immédiatement. Le regard plongé dans celui du garçon, elle ne manqua pas de voir la couleur de son iris qui se teintait d’or lentement.
*Hého ! Reste avec moi là !*
*Tic tac tic tac tic…*
*Chut.*
Elle le vit se prendre la tête entre les mains, les yeux clos. Bon sang, il lui faisait quoi là ? La jeune femme inspira un grand coup et le saisit par les épaules afin de conserver l’attention du garçon sur elle. Le fixant droit dans les yeux, elle acquiesça d’un bref signe de tête et ses couettes suivirent le rythme joyeusement… Comment perdre toute crédibilité en l’espace d’une seconde.
« Je vais t’aider, fit-elle sèchement sans se préoccuper de sa crédibilité capillaire. »
Elle lui sourit et se redressa tout en lâchant ses épaules. Puis elle jeta de brefs regards alentours et repéra un banc contre le mur derrière elle, entre deux colonnes de casiers. Ils devaient avoir l’air de deux imbéciles en plein milieu du couloir.

D’un pas léger, elle bondit aux cotés de Ritsu et posa une main dans son dos. Elle pouvait paraitre tactile, mais vu l’état dans lequel il semblait être, elle préférait le conserver dans la réalité des choses et conserver un contact, ça lui paraissait être la meilleure solution pour ça.
« Viens, allons-nous asseoir et tu m’expliqueras ton plan. »
Elle le poussa légèrement, ne lui laissant que peu le choix, tout en conservant un sourire avenant. Ils marchèrent jusqu’au banc et elle s’assit à côté de lui, posant une main sur son avant-bras.
« Allé, je t’écoute. »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥ Présidente du Maid Café Club ♥

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Dim 4 Aoû 2013 - 21:22
Acte trois
Elle était très hésitante à m’aider. C’est vrai que d’aider une sorte de schizophrène était pas non plus une chose simple. Il fallait le dire, j’en étais un, j’étais devenu complètement barge avec ce démon en moi. Pourtant, en y réfléchissant, je sentais qu’Ika n’était pas ici que depuis quelques mois… Plus les jours passaient, plus je commençais à comprendre qu’il avait fait son nid en moi depuis vraiment plus longtemps que ça. Plus je recevais ces mal de crâne, plus je repensais à ma vie d’avant, ma vie sur Terre. Qu’est-ce qui se passait en ce moment avec moi… ? Depuis des semaines je bossais pour savoir jusqu’où mes limites arrivent, mais plus je pousse ces dites limites, plus je ressens un vide en moi. Comme celui de mon cœur mais dans tous mes organes. Je sentais les mains de Topaze sur mes épaules. J’écarquillais les yeux, la regardant dans les siens. De ses lèvres, elle prononça les mots suivant :

« Je vais t’aider[b] »

Je la regardais, elle m’apparue directement comme un ange, elle était là. Pour moi. Pour l’avenir de mes amis, de ma nouvelle famille. Elle était le pont qui me séparait de cette académie et de cette Sibylle. Je la regardais, la dévisageant, restant les yeux autant écarté qu’avant. Je me sentais presque bien.

« Viens, allons-nous asseoir et tu m’expliqueras ton plan. »

Elle me relâcha et me fit m’assoir sur un banc à l’abri de l’eau venant de Mère Nature. Nous étions assis, plus loin, je pouvais entendre des jeunes filles surement en pause, courir sous la pluie pour s’abriter. L’atmosphère était vraiment glauque. Tout était bizarre autour de moi. Je me sentais petit à petit, partir en live. Le soleil avait complètement disparu dans le ciel, comme celui dans mon cœur à vrai dire.

« Allé, je t’écoute. »

J’ouvrais les yeux, la couleur jaune, doré disparaissant progressivement. Je me sentais mieux, elle m’avait donné de l’espoir, elle m’avait redonnée ma pax intérieure provisoirement. Je joignais mes mains, prêt à lui expliquer ce que j’attendais d’elle… Des horreurs que je lui promettais de lui offrir. Je soupirais, ne la regardant pas, prenant un air presque froid avec une touche de tristesse.

« Bien… Ce que tu vas entendre ne va pas te faire vraiment plaisir… Je t’ai choisie car… Enfin pour trois critères. Ta beauté, ta force... Et ton sens du sacrifice. »

Je sentais mon cœur battre anormalement. C’était l’effet secondaire du sort que j’avais lancé la nuit dernière à Ika. Je secouais la tête, sortant une gourde de ma poche intérieure buvant une gorgée de ce breuvage dégueulasse… D’un coup, je me suis senti mieux. Mon cœur battait à nouveau normalement mais bref, je devais tenir pour expliquer mon plan à la jeune fille…

« Je sais que tous les week-ends, samedi, dimanche ou lundi… Les gardes changent leur poste. Un boulet du groupe met toujours trente minutes à revenir à son poste… Mais trente minutes, ce n’est pas suffisant pour moi et Yan… On doit avoir plus de temps, un quart d’heure de plus au moins. Bien… Donc la première option… et la plus débile que j’ai jamais eu… C’est d’aller distraire le garde sur le chemin avec… Tes… atouts… »

Sur le denier mots je fermais les yeux, j’avais honte de lui demander ça… C’est pour ça que je l’avais choisie elle. Elle était une fille très jolie, elle pourrait tout à fait distraire un jeunot comme ce garde… Mais, j’avais d’autre solution…

« Je sais, je sais ! Ne t’affole pas… J’ai autre chose… Cette idée est la plus mauvaise qui me soit arrivé… Tu trahis plus ou moins les tiens en le neutralisant… Okay, c’est clair, on aura tout le temps voulu pour passer avec mes affaires mon ami et moi, certes… Mais si on trouve des preuves contre toi, ça ira très mal… »

Je regardais une averse tomber sous nos têtes. La pluie tombait à son habitude sur cette si belle cité… Je regardais le ciel, toujours en ne regardant pas Topaze… La pauvre… Je ne lui laissais pas vraiment de belle proposition… Je regardais l’heure sur l’énorme horloge de la Deus Académia… Il était temps que je rentre. Je n’avais plus de potion et mon cœur allait exploser si je n’allais pas chercher ma réserve…

« La troisième et dernière option. C’est… De t’ouvrir un endroit du corps et crier au secours pour qu’il prenne attention sur toi. Nous, on aurait tout juste assez de temps pour passer la grille… Ensuite, tu pourras dire que des Renégats t’ont surpris et… t’ont attaqué mais je sais aussi que tu peux te soigner… Donc ça sera pas mortel je suppose…

Ending 3

Je me relevais, l’eau tombait sur moi, sur mon visage, sur mes cheveux… Je m’avançais pour m’écarter du banc. Levant légèrement mes bras, touchant l’eau qui coulait sur mes mains. Je finissais finalement par mettre ma capuche rapidement. Me retournant, regardant la jeune fille avec un air aussi triste que précédemment…

« Tu sais, tu fais le bon choix en m’aidant à partir de l’académie… Et quoi que tu fasses ce soir, fait le bien. Le gamin qui remplacera un autre pour les tours de gardes partira de sa case à vingt-trois heure pile. Je t’en prie. Ne loupe pas ça... Ravis d’avoir pu parler un peu plus avec toi. Topaze. Adieu. »

Je m’envolais directement en sautant, rejoignant les gouttelettes de pluie pour me diriger vers ma chambre, rassembler mes affaires. Vous savez ce jour-là. C’est la journée où tout a commencé.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Lun 5 Aoû 2013 - 0:40
La journée où
tout a commencé
S’efforçant de conserver un tendre sourire, Topaze l’observa tandis qu’il cherchait ses mots. Il avait l’air gentil, légèrement dépassé par les évènements… Elle aurait voulu en savoir plus et l’aider à surmonter ces épreuves qui l’assaillaient, mais elle craignait de s’imposer. On n’aide pas les gens malgré eux.

Aussi, elle allait se contenter de faire ce qu’il lui demandait et ainsi lui prouver qu’il pouvait compter sur elle. Elle espérait qu’ainsi, il saurait qu’il avait une alliée.
« Bien… Ce que tu vas entendre ne va pas te faire vraiment plaisir… Je t’ai choisie car… Enfin pour trois critères. Ta beauté, ta force... Et ton sens du sacrifice. »
Elle faillit s’étrangler. Elle le quitta du regard et se concentra sur ses pieds. C’était assez cash ça comme révélation… Et elle n’était même pas sûre de pouvoir le remercier. Etait-ce vraiment un compliment ? Non parce que… Il la trouvait belle… C’était une question de gout… et c’était un compliment. Il la trouvait forte… ça c’était une question de correction oculaire, un rendez-vous chez l’ophtalmo serait pas mal pour lui remettre les yeux en face des trous. Comment pouvait-il la croire forte, frêle comme elle était ? Par contre… Qu’entendait-il par « sens du sacrifice » ? Il comptait lui faire quoi là exactement ?

Elle déglutit difficilement et fit de son mieux pour conserver son calme. Il ne fallait pas d’ondes négatives, il semblait perturbé, il n’avait pas besoin qu’elle empire les choses. Elle ne dit rien et conserva le regard au sol, le laissant boire, puis continuer.
« Je sais que tous les week-ends, samedi, dimanche ou lundi… Les gardes changent leur poste. Un boulet du groupe met toujours trente minutes à revenir à son poste… Mais trente minutes, ce n’est pas suffisant pour moi et Yan… On doit avoir plus de temps, un quart d’heure de plus au moins. Bien… Donc la première option… et la plus débile que j’ai jamais eu… C’est d’aller distraire le garde sur le chemin avec… Tes… atouts… »
Elle émit un petit rire sur cette conclusion et lui jeta un œil. Il semblait gêné. C’était mignon…
« Je sais, je sais ! Ne t’affole pas… J’ai autre chose… Cette idée est la plus mauvaise qui me soit arrivé… Tu trahis plus ou moins les tiens en le neutralisant… Okay, c’est clair, on aura tout le temps voulu pour passer avec mes affaires mon ami et moi, certes… Mais si on trouve des preuves contre toi, ça ira très mal… »
Elle fit la moue. A la limite, elle préférait la solution précédente. Elle n’était pas tellement apte à neutraliser quelqu’un. Elle avait des armes, elle suivait un entrainement, mais elle n’avait pas la force…
« La troisième et dernière option. C’est… De t’ouvrir un endroit du corps et crier au secours pour qu’il prenne attention sur toi. Nous, on aurait tout juste assez de temps pour passer la grille… Ensuite, tu pourras dire que des Renégats t’ont surpris et… t’ont attaqué mais je sais aussi que tu peux te soigner… Donc ça sera pas mortel je suppose…
Euh ? Cette dernière proposition la fit lever des yeux étonnés sur son interlocuteur. Elle n’était pas étonnée qu’il connaisse son pouvoir, puisqu’ils suivaient les mêmes cours, mais ce plan-là lui paraissait particulièrement poussé. Se blesser, c’était assez extrême… Cela dit, elle l’avait déjà fait… Se tailler les veines, il fut un temps où elle l’avait tenté pour mettre fin à ses jours et elle n’y était pas allé de main morte… Cela dit, elle n’était pas sûre d’en être capable maintenant qu’elle avait trouvé un sens à sa vie…et à sa mort. Il fallait qu’elle y réfléchisse… Et elle avait le temps d’ici ce soir…

Elle le regarda se lever et fit de même. Elle était loin de s’imaginer les dégâts physiologiques que le corps du jeune homme subissait, sinon elle ne l’aurait probablement pas laissé en paix.

Au lieu de ça, elle l’observa remettre sa capuche et lui adressa un sourire réconfortant quand il se tourna vers elle, s’efforçant de ne pas paraître trop affectée par l’air triste qu’il affichait. Mieux valait un sourire qu’une mine morose n’est-ce pas ?
« Tu sais, tu fais le bon choix en m’aidant à partir de l’académie… Et quoi que tu fasses ce soir, fait le bien. Le gamin qui remplacera un autre pour les tours de gardes partira de sa case à vingt-trois heure pile. Je t’en prie. Ne loupe pas ça... Ravis d’avoir pu parler un peu plus avec toi. Topaze. Adieu. »
Elle eut à peine le temps d’acquiescer qu’il s’envola. Surprise, elle recula d’un bond, mais se reprit aussitôt. Plaçant ses mains en porte-voix, elle hurla à plein poumons en espérant que les mots parviennent à ses oreilles et apaise son cœur troublé.
« TU PEUX COMPTER SUR MOI !!! PRENDS SOIN DE TOI ET REVIENS VIIIITE !!! »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥ Présidente du Maid Café Club ♥

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé] - Lun 5 Aoû 2013 - 21:00

Petit RP sympathique, pas trop court mais pas trop long non plus, avec une pointe d'humour à la clé, que demander de mieux. Bon, peut-être que j'aurai souhaité une autre fin mais ça, c'est une autre histoire xD

Ritsu : 240 xps
Topaze : 240 xps

Xps attribués : Yep



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Chapitre IV : La journée où tout a commencé. [Terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» On finit par s'habituer à tout ☆ Terminé
» fumer toute la journée, marcher tout en sifflant
» ─ Intrigue n°1. - Terminée.
» A quoi ça sert les émotions pour soi tout seul ? (Terminée)
» Tout feu tout flamme [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page