Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

C'est Plus L'heure [Tanya ♥]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Mar 1 Oct 2013 - 10:50
- Sonou ! Est-ce que ça va ?

Non, ça ne va pas. Pas du tout. Je comprends rien à ce qui se passe, j'ai mal, j'ai peur et en plus, comme je me suis rétamée en beauté dans la salle de bain, je trempée alors j'ai froid et je grelotte. Mais je ne dis rien, je me contente de hocher la tête positivement. Bon, ce n’est pas très assuré mais ça fera l'affaire pour le moment. Respirer calmement, même la moustache blanche sur le visage de Tanya ne me donne pas envie de rire. Mais bon, au moins ma sœur est là alors ça me rassure un peu. Comme de notre vivant, c'est elle qui vient me voir pour me soigner, même si c'est simplement pour empêcher le sang de couler et de tâcher les draps. Au moins, elle est là, avec moi. Comme avant. Je me calme un peu tandis que Lyra se balade dans la chambre comme si elle était chez elle.

- Mouais. Ça aurait pu être pire.
Vous avez qu’à appeler un repenti et il vous réparera tout ça !  Pas besoin d’brailler pour si peu !


Ça aurait pu être pire? C’était pas censé finir dans cet état à la base mais bon, je ne suis pas du genre à râler et pour le coup, découvrir Lyra à moitié nue dans sa chambre finit de m'achever je crois. En tout cas, je n'ai pas envie de répondre quoi que ce soit. Oui, j'ai braillé et alors? C'est ma chambre quand même, non? J'ai le droit de me réveiller le matin sans en retrouver une partie détruite et des invités surprises en prime, qui plus est de mauvaise humeur. Bon, arrêter de penser parce que là, je vais vraiment finir par devenir folle. Je récupère le mouchoir de Tanya qui reporte son attention sur la repentie qui s'apprête à sortir de la chambre.

- Hé, tu vas où comme ça ? Tu veux te faire agresser ?

- Rassure-moi Tanya, j’me suis quand même pas pointée chez toi comme ça ?

- T'as même fait la danse de l'épaule dans les couloirs si tu veux tout savoir, tout le monde t'a regardée et applaudie.

Hein, quoi? La danse de l'épaule? Bon, ne pas chercher à comprendre. A croire que ce matin, tout le monde fait tout exprès pour que ce soit moi qui soit perdue. Enfin, au moins, Lyra décide de refermer la porte et de revenir dans la chambre pour s'habiller, c'est déjà ça. Ce serait en effet mieux si elle demandait car là, pour le coup, c'est vraiment une madame sans gêne. Et que j'ouvre et que je fouille comme si j'étais chez moi. Je ne la reconnais pas. C'est vraiment la même Lyra que celle que j’avais invitée l'autre fois et avec qui on a discuté, joué de la musique et fait une bataille de polochon? J'ai du mal à y croire.

- Je peux ?

- Je commençais à désespérer.
Vas-y, sers-toi. Mais fais gaffe à pas abimer mes vêtements, ou la prochaine fois que t'atterris devant notre porte raide saoule, tu y resteras jusqu'au petit matin. Là au moins tu ne risqueras pas de jarter ton hôte à coups de pied.


J'observe tout ça, toujours incapable de quitter mon lit. Même si j'ai froid, je n'ose pas bouger. Qu'est-ce qui va me tomber dessus comme prochaine révélation? Franchement, oui. Pour le coup je m'inquiète. Alors le regarde Lyra qui fouille dans la penderie pour trouver de quoi s'habiller et ma Tanya qui fait son lit. Je devrais faire pareil mais là, pour le moment, je ne sais pas. Je bloque. Bon allez, je ne vais pas passer ma journée ici, bêtement recroquevillée dans un coin simplement parce que au réveil, plus rien ne va? Ça pourrait être pire, Lyra l'avait bien dit....

Je finis par me lever, et tirer rapidement la couette, histoire de donner l'impression que j'ai bien fait mon lit. Puis, je récupère un pansement, j'en ai toujours qui trainent, et je le mets sur mon bras. Voilà. Maintenant, je vais m'habiller. J'ouvre un tiroir, en sort les premiers trucs qui me viennent sous les doigts et les pose sur mon lit pour me changer. Ça fera l'affaire, de toute façon, j'ai jamais fait attention à la mode alors... Je vais pour retirer mon pyjama mouillé quand Tanya revient me parler.

- Sonou, va falloir que je t'explique un truc... Euh...

Oulàlà, je n’aime pas du tout quand elle commence comme ça. Qu'est-ce que je ne sais pas encore? On va avoir une invasion de sauterelle?  On va devoir changer de chambre?

- La douche n'est pas la seule à avoir pris, les étoiles de la porte aussi, mais t'inquiète pas, de toute façon, quand on peindra les nouvelles, celles-ci paraitront moches à côté !

Le mot étoile fait comme un déclic dans ma tête. D'abord, je reste figée, complètement. Je n'ai même pas entendu la fin de la phrase de ma Tanya. Étoile, porte, aussi. Je déglutis un coup et j'hésite. J'y vais voir ou pas? Déjà, je suis derrière la porte, et je l'ouvre. Bon, je crois que j'ai fait mon choix en fait. Et lorsque cette dernière est ouverte, je regarde le carnage. Pour le coup, je ne sais même pas si j'ai envie de pleurer ou de rire tellement j'ai les nerfs qui lâchent. Dans le couloir, on commence à entendre des pas, certains apprentis qui se lèvent déjà sans doute. Je ne veux pas qu'ils voient ça.

Alors, je fais ce que je ne me serais jamais cru capable de faire. J’arrache de mes mains tout ce qu'il reste de décoration sur la porte et je rentre aussi sec. Les bras chargés, je cherche la poubelle que je remplis à ras bord. Voilà, comme si de rien n'était. Alors, pourquoi malgré tout, j'ai les larmes qui tombent toutes seules de mes yeux? Je sais que ce n'est pas Tanya qui a fait ça. Mais je ne digère pas que Lyra puisse être la coupable. Pas après ce qu'elle m'avait dit dessus, qu’elle les trouvait super jolie et tout. J'ai l'impression d'exploser complètement à l'intérieur, mais je suis trop perdue pour réagir vraiment. Je suis là, sans y être.

Je ne regarde personne, je vais m'habiller. Je ne dis rien, je renifle seulement. Je ne veux plus savoir. De toute façon, je m'en fiche. Je referais des étoiles, et des notes de musique. Je les ferais plus belle et plus solide, incassable même. Je veux faire comme si tout ça ne m'atteignait pas mais je tremble sans pouvoir m'arrêter. Colère? Un peu. Tristesse? Beaucoup. Même ici, au final, les gens sont méchants avec nous. Rien n'a changé. Je m'essuie les yeux un nombre incalculable de fois avant de parvenir à m'habiller. Et maintenant, je fais quoi, hein?

"- Ça va bientôt... être l'heure.... les cours... Devrait aller manger..."

Voilà, c'est la seule solution que j'ai trouvé. Faire comme si tout était normal, que rien ne s'était passé. Je ne suis pas crédible, je le sais. La preuve: je suis à nouveau assise sur mon lit, sans me diriger vers le petit déjeuner dont je parle. Mais c'est ma seule défense.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Sam 5 Oct 2013 - 16:53

Les vêtements de Tanya glissèrent sur le corps de Lyra. Y a pas à dire, elle se sentait mieux ainsi habillée qu’en sous-vêtement devant les yeux curieux et intimidés des deux demoiselles. Voilà une bonne chose de faite.
La danse de l’épaule ? Vraiment ? Elle espérait ne pas avoir été trop ridicule alors. Après tout, cette danse relevait du sacré, quiconque ne l’exécutait pas correctement se devait de se déguiser en sardine.

- Si on m’a applaudie c’est que j’l’ai pas trop mal réussie alors. C’est déjà ça.

Cela aurait pu être pire, la brune aurait pu faire la sardounette, pâle copie dérivée de la danse de l’épaule. Mouvement de tête combiné à un mouvement d’épaules, le tout sur un rythme assez lent, bien moins festif que cette première danse où les ovations avaient été au rendez-vous, d’après Tanya.

La renégate écoutait d’une oreille la conversation entre les jumelles. Ménager Soniya. Bonne idée. Plus facile à dire qu’à faire. À peine Tanya eut-elle abordé le thème des étoiles déchirées que déjà le visage de l’élève semblait se décomposer peu à peu. Elle n’en croyait pas ses oreilles. Il n’y avait qu’une seule manière pour être fixée : aller voir de ses propres yeux. Ce qu’elle fit. Cacher la faute de Lyra plus longtemps était totalement inutile. Nuls cris ne s’échappèrent de cette bouche close, ses prunelles allaient et venaient, parcourant le carnage de la nuit dernière. Vilaine Lyra. Mais ce n’était pas l’insulter qui allait rendre aux dessins leur forme initiale. Ah comme l’alcool peut être traître ! Dire que la Russe avait eu l’audace d’affirmer à Soniya que ces décorations lui plaisaient. Pour en faire quoi ? De la charpie. Pfft.
Ce n’était pas sa faute, à elle. Dans un sens, c’était bel et bien son œuvre. Mais la vodka avait pris possession de son corps le temps d’une nuit. Elle n’avait pas agi consciemment.

- J’suis désolée Soniya…

Pour une fois qu’elle était sincère dans ses paroles. Mais ce n’était pas des excuses qui allaient changer quoi que ce soit. Aux yeux de la renégate, ce n’était que de simples ornements venant à mettre un peu de couleurs sur cette porte bien trop fade au goût des jumelles. Aux yeux de Soniya, cela représentait sa complicité avec sa sœur, les éclats qu’elle avait eu en sa compagnie lors de la confection de ces braves petites étoiles, un moyen d’oublier leur passé aussi. De bons souvenirs, en somme. Mais Lyra avait débarqué, ivre, détruisant tout sur son passage. Rien n’avait su lui résister. Pas même ces astres qui brillaient encore avant son arrivée, qui scintillaient de mille feux depuis leur mur de bois.

Elle ne supportait pas de voir Soniya dans un tel état. Soniya, c’était cette maladroite qui avait su lui changer les idées le temps d’une journée, cette demoiselle qui s’étonnait d’un rien et qui lui avait permis de mettre un pied dans son univers ainsi que dans celui de Tanya. Et pour quels remerciements ? La destruction. À croire que c’était là tout ce dont était capable Lyra. Détruire. Encore et encore. Jusqu’à ce que son appétit soit totalement rassasié. Faire souffrir ceux qu’elle aimait. Par ses gestes. Par ses mots. D’abord Lev. Maintenant les Siankov. Qui sait ce qu’elle avait pu faire d’autre de ténébreux pendant cette nuit d’oubli ? Avait-elle blessé à son tour Tanya ? Si tel était le cas, elle ne serait pas encore dans cette chambre et se serait faite renvoyée à coup de pieds aux fesses, à défaut de coup de chaise. Tanya n’avait rien eu. Pas directement. Mais nul doute qu’elle tenait Lyra pour responsable de la colère contenue de sa jumelle, de ses sanglots étouffés. Monstre de Lyra. Odieuse Lyra. Ignoble Lyra. Combien d’épithètes encore ?  

- Pis Tanya a raison, les prochaines seront mille fois plus belles que les précédentes, essaya à son tour l’ancienne repentie, allez, faut pas pleurer pour ça.

Ça. Formidable définition du travail de Tanya et Soniya réunies, de leur art si divin, de leurs capacités propres à chacune. Chut. Plus un mot. Ou tout ne fera que s’envenimer au fur et à mesure de ses paroles. Que la verve est mauvaise dans les confins de sa bouche, que sa langue de vipère siffle chacun de ses mots, que cela est discordant avec cette scène.

Et maintenant ? Fuir et laisser Soniya seule à seule avec sa tristesse, en bonne lâche qu’elle était ? Ou, pour une fois, assumer ses conneries ? Ah cruel dilemme. Elle était de trop, elle le sentait. Mais son départ signifierait un au revoir définitif avec Tanya, elle le pressentait. Et cela, elle n’en avait guère envie.
Elle jeta un bref coup d’œil près de la table de chevet, cherchant le nécessaire pour dessiner. Des feuilles y étaient empilées. Une poignée de stylos siégeaient non loin. Elle attrapa le premier crayon de papier, comme si de rien n’était, et laissa la mine de graphite tracer le contour d’une étoile sur cette feuille blanche immaculée qu’elle avait en main. Les pointes d’abord, tentant de s’appliquer au mieux, n’appuyant pas plus que nécessaire au risque que son œuvre ne plaise pas – vu ses talents de dessinatrice, cela ne manquerait pas – et le tout fut joué. Une étoile était née.

- Regarde, en voilà déjà une nouvelle !

Lyra attrapa une paire de ciseaux et découpa avec soin les contours de sa création. Déjà que son étoile n’était pas d’une grande beauté, si en plus elle venait à l’estropier à coup de lames, ce n’est pas ça qui irait arranger ses problèmes. Le découpage terminé, elle marcha en direction de la porte, allant accrocher cette nouvelle petite étoile blanche, la première de toutes, seule pour le moment.

- Va lui falloir des amies à celle-là, sinon elle va dépérir, la p’tite étoile.

Une invitation à dessiner de la part de Lyra pour les Siankov. Elle se souvenait nettement avoir entendu Soniya lui dire qu’elle s’occupait uniquement du coloriage et que Tanya dessinait. Mais si même Lyra avait réussi à faire un semblant d’étoile, il n’y avait aucune raison à ce que la rouquine ne fasse pas de même.
Elle espérait redonner le sourire à Soniya ainsi mais rien n’était moins sûr. Le coup des étoiles semblait l’avoir énormément affectée. Elle y tenait énormément, à ses ornements de papier crépon. Mais rien n’est éternel, pas même cette reproduction de voûte céleste miniature, qui avait su trouver un titan en Lyra, les ayant dominés, arrachés, déchirés d’une seule main. Que pouvait du papier contre une renégate ivre ? Elle espérait pouvoir se racheter dans la journée. Mais rien n’était moins sûr.
Elle retourna près des jumelles, leur tendant des feuilles et des crayons pour se mettre à l’ouvrage. Elles ne pourraient que faire mieux. On ne pouvait que s’améliorer au fil du temps.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Jeu 10 Oct 2013 - 0:16
L'inévitable finit toujours par arriver, évidemment. Quoi qu'on fasse, il y a toujours un moment ou il va falloir affronter la réalité. Nous l'avons très bien compris, Soniya et moi, avec nos mésaventures passées. Nous avions trouvé moultes moyens de nous évader mais au final, ça finit toujours par nous rattraper. Et c'est triste parce que la réalité fait mal, même quand on est mort. Moi, j'aimerai avoir un jour le pouvoir de dessiner une réalité parfaite. Mais je n'en ai pas la capacité, j'ai à peine assez de force pour protéger Sonou d'une créature de niveau I. Il va falloir que je remédie à tout ça. Nous sommes dans un nouveau monde, qu'on a cru au début être le paradis, mais au final, ça ne change pas tellement de notre vie d'avant. Certes, on y est plus heureuse, mais la loi de base qui régit les deux mondes n'a pas changé, la même loi cruelle : celle du plus fort. Ok, il ne fallait pas s'attendre à ce que des bouts de papier résistent à une Lyra soule mais l'image est assez forte dans ma tête. Je revois ces restes d'étoiles échouées sur le sol sans avoir rien pu faire contre le destin. Voilà ce qu'on est, Soniya et moi : fragile comme du papier.

Je reste assise dans mon coin, plongée dans mes réflexions. Je ne cherche pas à bousculer Soniya plus que ça, pendant qu'elle arrache le reste des astres en papier. Je la laisse faire, passive, jusqu'à ce qu'elle se pose sur le lit. Elle renifle à plusieurs reprises, disant qu'il faut aller manger, mais cette proposition ne passe chez personne. Je viens m'installer à ses côtés pour lui faire un gros câlin comme elle en a bien besoin, alors que Lyra s'est enfin décidée à prononcer des excuses. Je ne lui en veux pas, ou alors je ne lui en veux plus, je ne sais plus, je pardonne tellement vite une fois les excuses faites... Par contre je lui jette un regard, pas méchant, ni suppliant, juste entendu pour qu'elle ne nous fausse pas compagnie comme elle semble prête à le faire. Finalement, elle se décide à rester et renchérit même ce que j'ai dit. Oui, les prochaines seront mille fois plus belles, et non, il ne faut pas pleurer pour ça. Je laisse Lyra reprendre les choses en main et dessiner une étoile en se servant du matériel posé sur mon bureau. J'apprécie ses efforts et un petit sourire vient se dessiner sur mes lèvres.

- Regarde, en voilà déjà une nouvelle ! Va lui falloir des amies à celle-là, sinon elle va dépérir, la p’tite étoile.

Je m'écarte alors un peu de ma soeur pour attraper les bics que nous tend Lyra. J'en donne un à Sonou tout en essuyant de l'autre main ses larmes.

- Tiens, c'est toi la connaisseuse des étoiles, non ?

Je lui souris, puis je descends du lit pour me saisir de quelques feuilles pour pouvoir dessiner à même le sol. Après tout, c'est ce qu'on fait à chaque fois qu'on bricole à deux. Je ne me mets pas tout de suite à l'oeuvre pour m'assurer que Soniya me suivait bien.

- Regarde-moi ces feuilles, y a combien d'étoiles emprisonnées dedans tu crois ? ai-je demandé en agitant doucement une feuille blanche.

Puis j'ai pris une voix tout à fait différente, la plus proche de celle que l'on pourrait imaginer pour des bébés étoiles, tout en prenant soin de ne pas bouger mes lèvres, évidemment.

- Au secours ! Au secours !

Je regarde les feuilles, prenant un air de justicier déterminée à sauver des pauvres étoiles qui ne demandent qu'à être sauvées. Je dégaine donc mon super crayon, mon fidèle compagnon durant mes nombreuses aventures et missions de sauvetage, tout en lançant dans le but de motiver toute la chambrée, quitte à en faire trop.

- Allez les filles, on a une galaxie à libérer ! On commence par laquelle Sonou ? Tu sais bien que je ne retiens jamais les noms des astres...

Oui, parce que c'est précis, tout ça. Vu comment ma soeur est passionnée par l'astrologie, il ne faut pas s'attendre à moins, n'est-ce pas ?



◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Jeu 10 Oct 2013 - 10:40
- J’suis désolée Soniya…

Le pire dans tout ça, c'est qu'au final, je n'en voulais même pas vraiment à Lyra. De toute façon, ça a toujours comme ça autour de nous, d'aussi loin que je me souvienne. On fabriquait, on créait, on s'évadait mais chaque que la réalité nous rattrapait, c'était pour se montrer plus cruelle encore. Dans les contes, les enfants sages sont bénies par de bonnes fées et ont des étoiles qui les protègent. Les nôtres, je crois qu'elles nous avaient oubliées. A moins que nos étoiles aient elles aussi été détruites par des forces supérieures, qui sait?

- Pis Tanya a raison, les prochaines seront mille fois plus belles que les précédentes,allez, faut pas pleurer pour ça.

Non, je ne pleure pas d'abord. Pas complètement en tout cas. Je sens les larmes qui coulent parfois mais c'est tout, à peine des sanglots. Je ne lève pas le regard, je ne bouge même plus sur l'instant. Les prochaines... Pourquoi continuer à en faire si c'est pour savoir d'avance comme elles finiront? Abimées, déchirées, détruites. Je n'ai même pas entendu Tanya venir s'installer à côté de moi. par contre, je sens ses bras et sa présence. Je me laisse couler littéralement contre elle, fermant les yeux un coup pour arrêter mes larmes. Je sanglote encore doucement mais là, ça va un peu mieux. A cet instant, je pourrais presque croire que je ne suis jamais morte. Ça non plus, ça n'a pas changé et heureusement.

- Regarde, en voilà déjà une nouvelle ! Va lui falloir des amies à celle-là, sinon elle va dépérir, la p’tite étoile.

La tête aux trois quarts enfouie dans l'épaule de ma jumelle, je n'avais rien suivit à ce qu'il s'était passé dans la chambre. A peine si j'avais vaguement reconnu le bruit des ciseaux sur le papier. Alors, lorsque mon regard croise l'étoile de Lyra, je reste un instant surprise. Bon, elle n'est pas aussi régulière que les nôtre, on voit qu’elle n’a pas l'habitude mais elle en a fait une. Et la voilà qui se levait pour aller l'accrocher à la porte, petit ornement on ne peut plus sobre mais bien présent. C'est sans doute bête mais je me suis mise à sourire derrière mes larmes et mes reniflements. Oui, ça me faisait plaisir mais là, je n'étais pas encore capable de l'exprimer correctement.

Tanya finit par me lâcher avant de venir passer sa main sur mon visage, pour effacer les dernières traces de mon chagrin. Je respire profondément pour chasser les derniers soubresauts dans ma poitrine. Oui, je vais me reprendre, c'est promis. C'est toujours comme ça que ça marche d'ailleurs. Ma jumelle récupère les stylos que Lyra lui tend avant de m'en donner un. Son sourire fait s'agrandir le mien. On a jamais été de nature rancunière ni l'une ni l'autre et en plus, Lyra a fait un effort pour réparer ce qui s'était passé. Je ne me souviens même pas que cela soit arrivé de notre vivant alors, quelque part pour moi, c'est un peu comme si déjà tout était oublié.

- Tiens, c'est toi la connaisseuse des étoiles, non ?
-Regarde-moi ces feuilles, y a combien d'étoiles emprisonnées dedans tu crois ?


Je fixe les feuilles que Tanya à récupérer et avec lesquelles elle joue un peu. Déjà, elle est descendue du lit pour s'installer par terre, comme on le fait à chaque fois. C'est notre petit rituel à nous. J'essaie d'imaginer un nombre extravagant mais rien ne me parait assez grand comme chiffre alors je finis par simplement sortir ma phrase qui a réponse à tout, comme je l'appelle. Celle qui répond à la question sans vraiment donner de réponse.

"- Surement beaucoup, trop pour être compter en tout cas."

- Au secours ! Au secours !

Cette fois, je me mets à rire. Doucement d'accord, mais je rigole quand même. J'ai beau connaitre parfaitement les dons de ma sœur, je crois que je dois être également sa plus grande fan. Je pourrais l'écouter des heures faire ce genre de choses.

- Allez les filles, on a une galaxie à libérer ! On commence par laquelle Sonou ? Tu sais bien que je ne retiens jamais les noms des astres...

J'acquiesce de la tête et je descends du lit pour rejoindre le sol ou déjà s'étalent crayons et feuilles auxquels je rajoute déjà une boite de crayons de couleurs. Celle de Lyra, je la laisserais blanche, parce qu'elle nous l'a offerte comme ça mais les autres, elles changeront de couleur suivant nos humeurs et nos envies. On fera un vrai Kaléidoscope, ce sera encore mieux qu'avant.

"- Si on commençait par Andromède? Après tout, c'est la nôtre de Galaxie. On s'occupe d'abord de celle-là et on verra après pour les autres. "


Je souris et je commence à grattouiller le papier. Moi aussi, je vais dessiner un peu. Des petites, des moyennes et des plus grosses, pour pouvoir faire les constellations. Et aujourd'hui, je sais laquelle je vais faire en première. Déjà, je gribouille la forme de la constellation pour respecter les proportions et puis, je prépare 4 petites étoiles. En haut, je laisse la place pour une étoile blanche, celle qui est déjà sur la porte et une fois que mon schéma est prêt, je le montre à Tanya mais surtout à Lyra.

Spoiler:
 

"- Ça, c'est une de mes constellations préférées. C'est celle de la Lyre. Et comme on a déjà l'étoile blanche sur la porte, on aura plus qu'à la fignoler en rajoutant les autres. Tu nous as offert Véga, la plus lumineuse de la constellation et une des plus brillante du ciel d'été."


Je ne cherchais pas spécialement à étaler ma science mais c'est que lorsqu'on me lançait dans un sujet que j'aimais bien, je m'immergeais complètement dedans. Et puis, c'était aussi un peu ma façon de montrer à Lyra que je ne lui en voulais pas. Son étoile sur la porte, quasiment son nom sur la constellation principale, c'était encore mieux que de simplement dire 'j'accepte tes excuses', nan?
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Ven 11 Oct 2013 - 17:20

Les deux jumelles suivaient le mouvement, assises à même le sol, dessinant de mignonnes petites étoiles sur les feuilles vierges. Elles s’appliquaient, elles. Au moins leurs étoiles n’étaient pas bancales comme celle de Lyra, astre blanc et disproportionné. Elle avait essayé, c’était déjà ça. Le dessin n’était pas dans ses cordes. Toutefois, elle se prit au jeu qu’elle avait lancé d’elle-même, dessinant d’autres étoiles qui iraient rejoindre la première, toujours seule. Tanya et Soniya parlaient constellations, un discours auquel la renégate n’entendait mot. Autant lui parler philosophie, littérature ou psychanalyse à ce rythme-là. L’astronomie ? Aucune notion. Alors, quand Soniya lui montra son magnifique schéma de la constellation de la Lyre, elle se contenta d’approuver d’un hochement de tête et de sourire. L’engouement de la rouquine faisait plaisir à voir.

- J’suis sûre qu’cette constellation s’ra très jolie sur vot’ porte !

Retour au découpage. Dire que la renégate faisait des travaux manuels au lieu de remplir sa tâche de subalterne au sein de la guilde noire. Si ce n’est pas malheureux. Aurait-on cru voir un jour Lyra Vilkas dessiner, découper, colorier une voûte céleste miniature, créant un microcosme à l’aide de ses deux mains plutôt que d’user de ces dernières pour tuer, égorger ou poignarder ? Ah comme la vérité était loin de ce huis-clos en charmante compagnie !

Des étoiles rouges, bleues et violettes. Parce que le blanc, cela va pour une seule. Mais il fallait que ces mignonnes soient reconnaissables entre elles ! Soniya ne venait-elle pas de dire que toutes les étoiles portaient un nom ? Alors elles se devaient d’être uniques et visibles au premier coup d’œil grâce à leur nouvelle parure éclatante. Oh la belle rouge ! Oh la belle bleue ! On aurait pu se croire à un feu d’artifices à la différence près que le panorama observé n’était composé que d’astres miniatures posés sur le devant d’une porte !

- J’vais accrocher mes nouvelles étoiles colorées. Sont mieux qu’la première, non ?

Sans aucun doute. Elle laissa au sol son matériel d’artiste improvisée, gardant en main les astres et la pâte à fixe pour permettre à ces beautés de tenir et de décorer à jamais leur nouveau tombeau. Elle attrapa Tanya par le bras, la poussant avec elle à l’extérieur de la chambre, devant la porte, loin de Soniya et des oreilles indiscrètes. Qu’elle vaque donc à ses occupations le temps que les demoiselles aient un soupçon d’intimité.

- S’est passé quoi c’te nuit ? J’veux dire, à part c’t’histoire de danse de l’épaule… Quoi d’autre ?  

La Russe cherchait toujours à en savoir plus. Elle avait posé sa question d’une façon anodine tout en accrochant les astres loin de l’étoile blanche, laissant de la place aux autres points de la constellation de la Lyre. Les ornements siégeaient fièrement un peu partout sur cette porte. Une dizaine d’yeux semblaient fixer Tanya et Lyra. Mais le voyeur n’aurait rien à voir d’intéressant. Si ce n’est deux demoiselles discutant, comme si de rien n’était. L’une cherchant la vérité, l’autre la dissimulant.

Peut-être Lyra se faisait-elle juste des idées. Peut-être n’était-elle venue chez Tanya que dans le but de s’amuser un peu. S’amuser, en pur jargon renégatien – néologisme remarquable -, s’apparentant à la destruction de la salle de bains. Au moins n’avait-elle pas laissé une quelconque folie s’installer, lui ordonnant de détruire aussi les habitants de cette chambre. Elle n’aurait jamais pu se le pardonner.
Se soûler, arracher des décorations, détruire la plomberie, dormir avec Tanya. Voilà tout ce qu’elle savait de sa nuit passée. Dormir dans le même lit que Tanya avec elle. Rien de choquant entre filles. Mais qui sait les paroles que la brune avait pu prononcer après tant de vodka dans le sang ? Qui sait ce que son corps avait pu lui pousser à faire ? Si ce n’est Tanya, justement.

- Rassure-moi, on n’a rien fait toi et moi, hein ?

Dit avec délicatesse, de surcroît. Et même si c’était le cas, quel mal y aurait-il à cela ? Elles sont jeunes, elles sont belles et souhaitent profiter de leur mort ? Hé bien qu’elles fassent toutes les folies possibles, qu’elles expérimentent de nouvelles expériences. C’est cela aussi, vivre, non ?
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Dim 20 Oct 2013 - 0:40
Toutes les trois nous nous sommes mises à l'oeuvre pour libérer ces petites étoiles. Nous avons beau avoir dix-sept ans, Soniya et moi, nous avons toujours une attitude de gamine. Lyra semble être de notre âge, mais de toute manière, elle est infiniment plus sérieuse et plus terre-à-terre que nous deux. La voir alors plonger dans notre trip en première, s'atteler à la tâche et prendre plaisir au jeu, eh bien c'est vraiment magique. Je me sens heureuse, d'une manière différente de d'habitude. Libérer la constellation de la Lyre et la mettre sur la porte en première ? Ma soeur ne peut avoir meilleure idée que celle-ci. J'adhère. Un sourire béat trône sur mes lèvres tandis que je me concentre sur mes étoiles, écoutant les bruits du découpage, du parcours des feutres et crayons sur le papier. J'écoute l'archiviste qui s'est prise à notre jeu et lui confirme que ses étoiles éclaireraient éternellement, et n'importe quelle nuit.

Je me fais alors attraper par le bras, un contact qui figea le sourire sur mes lèvres. Je me sens raidie, mon coeur se met à battre la chamade contre ma poitrine sans que je ne sache exactement pour moi. Mais je n'ai pas résisté quand elle m'a entraînée avec elle jusqu'à la porte, je me dis qu'elle a juste besoin d'un coup de main. Je chasse donc les pensées tordues sur lesquelles je ne prends même pas la peine de m'attarder, et me concentre sur la réalité. La réalité est que Lyra m'a poussée jusque devant la chambre, visiblement elle voulait se mettre à l'abri des oreilles de Soniya. D'un coup, mon regard se figea lui aussi, rejoignant mon sourire dans sa tâche de me donner une expression d'abrutie.

- S’est passé quoi c’te nuit ? J’veux dire, à part c’t’histoire de danse de l’épaule… Quoi d’autre ?

Ça y est, je n'ose plus respirer, plus bouger. Les traits de mon visage restent immobiles, une expression à mi-chemin entre la joie et la surprise imprimée dessus. Ils n'osent plus bouger non plus, de peur de trahir l'embarras, la confusion et le déboussolement le plus total qui s'emparaient de moi.

Je déglutis. Je la revois, je la réentends, à me demander si « j'aimais ça ». Je me revois la repousser, aller me réfugier contre le bureau. Complètement perdue j'étais, complètement perdue je suis. Au moins je viens d'avoir la confirmation qu'elle ne se souvient absolument pas de ce qui s'est passé hier soir. Dois-je lui mentir ? Une partie de moi-même le voulait, mais l'autre veut rester franche. Et puis, rien ne garantit qu'elle ne retrouvera pas la mémoire d'ici-là.

Je sens ma gorge se serrer. Mes yeux se promènent et suivent les mouvements des bras de Lyra pour aller placer les étoiles.

- Rassure-moi, on n’a rien fait toi et moi, hein ?

Je ne sais pas si j'étais rouge ou non avant qu'elle prononce ces paroles, mais là j'ai senti clairement la chaleur envahir mes joues. Elle me choque. Oui, Lyra me choque, me bouscule, moi une fille toute sage qui n'avait jamais rêvé que d'un prince sur un cheval blanc tout au plus jusqu'à présent.

- Euh...

Je sens que je vais avoir tout le mal du monde à me faire comprendre si je ne fais pas un effort d'expression orale. J'avale donc de nouveau ma salive et fuis le regard de Lyra sans vraiment m'en rendre compte.

- Bah non. Rien. Haha. Qu'est-ce que tu veux qu'on fasse...

Mes doigts se bagarrent, mes mains se triturent derrière mon dos. J'éclaircis ma gorge et plante un regard que j'ai voulu sérieux dans les prunelles noisette de Lyra.

- On a dormi, pis voilà...

J'ai l'impression que je ne suis pas parvenue à la convaincre. Peut-être parce que je ne me suis pas convaincue moi-même. Mais de toute manière, je n'ai pas envie de reparler de la scène d'hier soir. Je ne veux pas me remémorer tout ça. Je veux oublier. Oublier cette peur. Oublier cette inconnue.

Ma main se plaque contre l'embrasure de la porte et je penche ma tête jusqu'à apercevoir ma jumelle, à qui j'adresse ces quelques mots avec le plus de détachement possible :

- Sonou, tu peux coller mes étoiles pour moi s'te plaît ? Je vais aller chercher la bouffe à la cafét', je reviens.

Ceci dit, je me retrouve face à Lyra. J'enfonce mes mains dans l'unique poche de mon sweat à capuche et lui adresse un sourire simple, puis je m'engage dans le couloir en accélérant le pas. Pourquoi je lui ai souri encore ? Pour la rassurer que j'ai dit la vérité ? Pour me rassurer moi-même ? Pour autre chose ? Je ne sais plus. Il ne faut pas nécessairement une raison pour sourire, c'est sûr, mais là, je me suis posé des questions, vu que la situation ne s'y prêtait pas trop. J'ai été légèrement chamboulée il n'y a même pas une minute... Et là je souris à la cause de mon embarras ? Je suis... vraiment bizarre. Peut-être plus que Lyra, en fait. Ouais, ça doit être moi, l'anormale dans l'histoire.



◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Dim 20 Oct 2013 - 15:41
- J’suis sûre qu’cette constellation s’ra très jolie sur vot’ porte !

Oui, moi aussi j'en étais certaine. Je l'y voyais déjà. Bon, il faudrait peut-être décaler un petit peu la première étoile de Lyra afin de pouvoir placer les autres comme il fallait mais ça, c'était un détail, rien de plus. Maintenant, on était toutes les trois prises au jeu du dessin et si vois Tanya dessiner avec moi me faisait plaisir, on n'avait pas pu partager beaucoup de moments semblables depuis notre arrivée à l'académie, ce fut de voir Lyra s'efforcer de faire du mieux qu'elle pouvait qui me toucha le plus. D'ailleurs, j'avais très rapidement, passé une main sur mon visage pour être certaine que personne n'aurait vu mes yeux briller.

Je ne savais au final rien de Lyra pourtant, elle faisait son possible pour réparer son erreurs. Ce n'était pas forcément le pire truc à faire au monde, dessiner, colorier, découper et accrocher des étoiles en papier sur une porte mais pour moi, ça voulait dire beaucoup. Jamais personne n'avait eu ce genre de gestes à notre égards d notre vivant. Au final, j'avais dû attendre de mourir pour rencontrer des gens qui se souciaient un tant soit peu de moi et de ce que je pouvais ressentir. Alors oui, ça me touchait beaucoup. Et je pense que Tanya aussi. Elle le montre moins mais je sais qu'elle a un cœur au moins aussi gros que le mien, ma sœur chérie et adorée.

- J’vais accrocher mes nouvelles étoiles colorées. Sont mieux qu’la première, non ?

Je lui offris un immense sourire tandis que Lyra se levait pour aller vers la porte. Et finalement, Tanya y alla avec elle. Elles avaient les bras chargés de toutes nos petites créations et pour les accrocher, elles ne seraient pas trop de deux. J'ai hésité à me proposer pour les suivre et les aider mais quelque part, je ne sais pas, c'était comme on me disait de rester là. Peut-être un truc dans l'attitude de Tanya, on se comprend même sans se parler toutes les deux, c'est super pratique des fois. Du coup, je suis restée à ma place et j'ai continuée à faire mes étoiles mais j'ai vite ralentit le rythme, malgré moi.

Maintenant que je me retrouvais seule, la légère euphorie qui nous avait gagnées c'était comme envolée, dissipée par l'absence du bruit des crayons dansant sur le papier. Je pouvais apercevoir les dégâts dans la salle de bain, la poubelle pleine de notre dernière décoration, et même si je savais ma sœur et Lyra toute proche, juste derrière la porte, je me suis soudain sentie seule. Et cette sensation me faisait peur. Alors, je me suis mise à fredonner, n'importe quoi, simplement pour briser le silence et occuper mon esprit. Bientôt, tout cela ne serait plus qu'un mauvais souvenir, la douche serait réparée, la porte re-décorée, alors il n'y avait aucune raison que je m'en fasse. N'est-ce pas?

- Sonou, tu peux coller mes étoiles pour moi s'te plaît ? Je vais aller chercher la bouffe à la cafét', je reviens.

Tanya m'a parlé calmement mais elle a tout fait pour que je ne la vois quasiment pas de derrière la porte. Ça ne lui ressemble pas. Enfin, peut-être que le coup de la douche cassée et tout l'a aussi un peu chamboulée? Oui, ça doit être ça. Je me relève donc et vient prendre sa place devant la porte aux côtés de Lyra. Je ne vois déjà plus ma jumelle qui a disparu presque en courant dans le couloir. Non, il y a un truc qui cloche. Mais je ne sais pas quoi. Je regarde Lyra, puis la porte qu'elles ont commencées à re-décorée. Et qui au final n'avait quasiment pas avancée. Donc elles avaient fait autre chose. Parler sans doute. De quoi? Je ne suis peut-être pas très maligne mais il y a des limites. Et lorsque que cela touche autant ma Tanya, je ne peux pas ne pas le voir.

"- Je ne sais pas ce qui s'est passé. Je ne veux pas le savoir, ça ne me regarde pas. Mais si tu fais du mal à ma Tanya.... "

Quoi? Je ferais quoi? Je la bouderais? Ça risquait de lui faire ni chaud ni froid. La frapper? Et comment, avec ma force de mouche et mes muscles en chocolat fondus? Non sérieusement, je n'avais pas le moindre moyen de faire pression sur elle. Je regarde la porte et commence à coller les étoiles dessus. Je place la constellation de la Lyre puis je me tourne à nouveau vers Lyra. Je la fixe, droit dans les yeux. J'ai un peu peur mais je ne cille pas. Pour une fois, je fais preuve de courage, ou au moins de quelque chose qui s'y apparente. Ma Tanya, elle est sacrée, personne n'a le droit de la blesser.

"- Je peux tout pardonner, je peux tout oublier. Mais je ne laisserais personne faire du mal à ma sœur. De quelque manière que ce soit...."

J'aimais beaucoup Lyra. Mais si je devais faire un choix, je n'hésiterais pas une seconde. Tanya passerait avant elle, avant tout, même avant moi, sans aucun doute. Vivante ou morte, elle était la seule raison de mon existence, personne n'aurait le droit de la faire souffrir. Jamais.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Dim 20 Oct 2013 - 16:54

Tanya hésitait quant à la réponse à donner à Lyra. Ce n’était pourtant pas une question bien compliquée. Oui ou non, la réponse tenait en un mot. Cela ne semblait pas si clair pour elle. Elle avait l’air davantage mal à l’aise un peu plus à chaque seconde qui s’égrenait. Lyra levait les sourcils, étonnée par son attitude. Où était passé la Tanya qu’elle avait connue le premier jour, pleine de réparties, drôle et sûre d’elle ? Il n’en restait rien en cet instant. Juste des bribes dispersées ici et là.
Qu’est-ce qu’elles auraient bien pu faire ? C’était justement pour cela que Lyra posait la question. Pour savoir. Malheureusement, la rouquine ne semblait pas décidée à éclairer sa lanterne. Soit. Elle se passerait de réponses précises pour le moment du moins. Rien ne l’empêchait de revenir à l’assaut plus tard. Mais en vue du comportement actuel de Tanya, le même type de scénario risquait bien de se reproduire. Attendre ne servirait donc à rien. Mais que pouvait espérer comprendre Lyra à partir de balbutiements et de bégaiements ? Ce jargon ne lui était pas familier.

Dormir. N’était-ce pas là l’explication la plus logique même ? À quoi bon tenter de se persuader qu’il y avait autre chose ? Le malaise de la demoiselle pouvait aisément s’expliquer par le fait qu’elle n’était pas familière de ces manières ou même de ces questions. A-t-on idée d’aborder un tel sujet comme si de rien n’était ? Si en parler librement ne gênait pas le moins du monde la renégate, l’avis ne semblait pas partagé par la dessinatrice.

- D’accord.

Tiens ? Lyra ne cherchait pas à la cuisiner davantage ? Elle pressentait pourtant que tout cela n’était pas limpide. Mais à quoi bon malmener davantage Tanya ? Elle avait déjà assez donné dans son passé, inutile en plus de la hanter avec des interrogations indiscrètes. Elle s’extirpa, prétextant une excuse qui importait peu à Lyra. Elle continuait, comme tout à l’heure, de coller les petites étoiles, un peu partout sur la porte alors que Tanya s’était volatilisée, remplacée par Soniya.

Le discours que vint lui tenir la jumelle l’étonna. Comment pouvait-elle oser dire cela ? Lyra n’avait rien fait. Rien du tout. Du moins rien dont elle se souvienne. Elle ne pouvait que se baser sur ce que l’artiste lui avait raconté et c’était déjà trop peu pour s’y fier.

- Il s’est rien passé, et c’est presque tant pis.

Tant pis ? Dommage ? Restait à voir dans quel contexte cette phare était employée. Lyra se mordit immédiatement la lèvre inférieure après cette phrase anodine. Soniya n’avait rien suivi de leur conversation devant la porte et ça, cependant, c’était presque tant mieux. Cela éviterait des conclusions hâtives de la part de la musicienne.

Lyra fixait à son tour la rouquine dans les yeux, n’ayant pas peur du serment qu’elle lui faisait. Un soupçon de colère émanait d’elle. Elle n’était pas bien effrayante. Pourtant, elle mettait un maximum de conviction dans chacun de ses mots, pour prouver à l’ancienne archiviste qu’elle ne bluffait pas. Sa menace était restée en suspens, cela faisait sourire la brune. Elle imaginait mal ce brin de femme s’emportant, laissant place à toute sa fureur. Mais, après tout, l’amour peut transcender n’importe quel être, même le plus faible. L’amour d’une sœur sans limites.

- Sois rassurée, j’ferai jamais d’mal à Tanya, si c’est là c’que tu crains. Y a pas d’raison. Elle compte beaucoup pour moi et jamais j’blesserai ni elle, ni toi volontairement.

Volontairement. C’était bien là tout le souci. Lorsque Lyra était en pleine possession de sa raison la plus totale, nul doute que blesser, autant physiquement ou moralement, l’une des deux sœurs ne lui viendrait pas être à l’esprit. Mais qu’en était-il lorsque sa conscience était embrumée par plusieurs litres de vodka ? Il en était de ce qui s’était passé la nuit dernière. Si seulement quelqu’un pouvait tout lui conter. Si seulement Tanya acceptait de lui parler à cœur ouvert, sans fuir encore une fois. Que craignait-elle donc ? Une réaction disproportionnée de la part de Lyra ?

- J’ai un frère alors j’comprends ta réaction. Moi-aussi j’montrerai les dents si un enfoiré ou une salope venait à jouer avec lui et l’blesser librement. Mais c’pas l'cas ici.

Personne n’avait le droit de blesser Lev au risque de se faire gentiment accueillir à coup de pieds et de poings par Lyra. Par contre, si la douleur venait de Lyra, si c’était elle qui le blessait, là, elle n’y voyait aucun inconvénient. Cela marchait toujours comme ça, entre eux. Seul l’un des deux avait le droit de jouer avec l’autre, et non quelqu’un de l’extérieur. Au moins n’était-ce pas ainsi que Soniya voyait-elle les choses. Elle était toujours là pour sa sœur, n’hésitant pas à disputer Lyra sur quelque chose dont elle n’était pas coupable. Seulement accusée, sans aucune preuve tangible, de surcroît. Pendant que Soniya préparait son verdict, Lyra reprenait la lourde tâche de décorer la porte et d’offrir un nouveau foyer à chacun de ces astres colorés.

- Tu f’rais presque peur quand tu grognes, se moqua gentiment Lyra.

Parce que oui, pour ce qui est de l’air menaçant, Soniya avait encore énormément de progrès à faire. Lyra lui ébouriffa les cheveux, s’amusant à la décoiffer pour lui montrer qu’elle comprenait parfaitement ses accès de fureur. Voilà une Soniya toute décoiffée. Il ne lui restait plus qu’à se passer un coup de peigne avant de filer en cours ou de subir les moqueries de ses camarades pour sa chevelure étrange lui donnant un léger air de clown.

La dernière étoile fut posée. C’était fini. Du moins, avec celles-ci. La porte était déjà bien jolie mais le sort de cette porte était entre les mains des Siankov. Libre à elles de décider si elles voulaient ou non que ce bois supporte d’autres étoiles. Rien ne leur empêchait d’en refaire.
Tanya ne devrait plus tarder. Il ne fallait pas longtemps pour aller à la cafétéria et en revenir, les bras chargés par le petit-déjeuner.
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: L'Art
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Sam 9 Nov 2013 - 19:58
Deux filles. Une blonde, une brune. Taille moyenne, fines… banales en fait. Si nos chemins se croisent au détour d'un couloir, sans aucun doute que je ferai à peine attention à elles. Autant je peux me montrer attentive et observatrice quand je le veux, mais d'habitude, je suis plutôt quelqu'un qui a la tête dans les nuages. Sauf que là c'est différent. Il y a quelque chose qui m'interpelle. Elles sont installées sur l'un des longs sièges de la cafétéria, dans les bras l'une de l'autre. Oui, comme l'auront fait des nouveaux mariés, sauf que là… ce sont deux filles. Je ne peux pas vraiment dire si c'est mignon ou bizarre. Ou encore embarrassant. En tout cas, je suis restée là à les fixer comme une débile. Les brouhahas alentours n'arrivent pas à m'atteindre. A croire que je resterai là plantée jusqu'à la fin des jours si...

Une main finit par se poser sur mon épaule. Je sursaute et me retourne. C'est Sarah, la gentille dame de la cuisine qui nous sert à chaque fois, Soniya et moi.

- Dis donc toi, jusqu'à quand tu vas les fixer comme ça, les pauvres ? A croire que tu les prends pour un numéro de foire !

Un numéro de foire. Si moi je suis une passionnée des spectacles, il faut dire que celui-ci m'a captivée plus que tout autre. Je baisse la tête, honteuse, et réceptionne dans mes bras une bonne quantité de viennoiseries toutes chaudes sorties du four. L'odeur qui émane du sac titille mon flair. Mmmmh. Je remercie la gentille dame, et lui fais même une bise, telle que l'exige la tradition des jumelles Siankov !

Puis je tourne les talons pour détaler vers la sortie. Je n'ai même pas pris la peine de lui demander si elle trouve ça normal, que deux filles s'embrassent — j'avoue avoir aussi un peu oublié avec le coup des pains au chocolat fumant. Pourtant c'est sans doute celle qui aurait pu m'éclaircir sur le problème, elle est plus âgée et sait sûrement plus de choses que moi. Enfin… vu qu'elle n'avait pas du tout l'air gênée devant ce spectacle qui m'a autant perturbée moi-même, j'en déduis que ça ne l'a pas dérangée, que par conséquent, elle trouve ça normal. En tout cas, ça ne l'a pas empêchée de sourire...

Mais tous ces questionnements, je préfère les laisser de côté pour le moment. Je suis arrivée devant notre chambre, la Piste aux étoiles, et j'ai pu constater que Sonou et Lyra ont terminé le boulot en attendant mon retour. Au moins, les croissants n'attendront pas comme ça.

- Ah ben voilà, ça y est, notre porte est mille fois plus belle que la précédente ! Mesdemoiselles, il y a de tout, alors servez-vous !

Je m'installe avec les viennoiseries. Celles-ci font partie des rares choses comestibles avec lesquelles je ne joue pas avant de les dévorer. Parce que tout simplement… eh bien, je ne peux pas attendre de manger des choses aussi délicieuses voyons. Le chocolat, c'est sacré. C'est quelque chose à laquelle nous ne pourrions jamais espérer avoir accès si nous étions restées à l'orphelinat, ma jumelle et moi.

Tout en mangeant je me suis surprise à me demander où pouvait bien se trouver la chambre de Lyra. Je ne l'ai pas questionnée à ce sujet parce que de toute manière on ne pourrait pas la visiter, on a cours juste après… mais promis, une autre fois, elle a intérêt à nous y amener ! … Si je ne me mets pas à partir à la conquête de la mystérieuse pièce avant, au risque de me perdre dans le dédale de couloirs de l'académie.



◊ Ma couleur : #336699FicheJournalDerrière l'écran
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Dim 10 Nov 2013 - 17:09
- Il s’est rien passé, et c’est presque tant pis.

Presque tant pis? Parce qu'elle aurait voulu qu'il se passe quelque chose? Non mais elle est sérieuse en plus en disant ça. Là, pour le coup, je reste un peu surprise. Bah ouais, je m'attendais à pas mal de choses mais certainement pas à ça. Comme si c'était tout à fait normal. J'ai vraiment de plus en plus de mal à la comprendre. Quelque part, je n'ai pas l'impression d'avoir à faire à la même personne que celle qui était venue me ramener dans ma chambre après m'avoir fait tomber une porte sur la tête. Mais s’il ne s'est rien passé, pourquoi Tatoune ne réagit pas du tout comme d'habitude, hein?

- Sois rassurée, j’ferai jamais d’mal à Tanya, si c’est là c’que tu crains. Y a pas d’raison. Elle compte beaucoup pour moi et jamais j’blesserai ni elle, ni toi volontairement.

Je suis rassurée. Oui, au moins un peu. Tanya elle a déjà assez souffert comme ça, je ne veux pas que des gens puissent encore s'en prendre à elle. Pour ça que moi aussi je dois devenir plus forte, pour plus être un poids sur ses épaules. J'aime bien Lyra quoi que je dise alors je suis contente d'apprendre que ma jumelle compte beaucoup pour elle et qu'elle ne veut pas la blesser, mais je sais aussi à quel point il est facile de la faire, même sans le vouloir. Après tout, je ne suis pas la maladresse incarnée pour rien. Deus à juste du se tromper  de Domaine Divin à me donner quand je suis arrivée.

- J’ai un frère alors j’comprends ta réaction. Moi-aussi j’montrerai les dents si un enfoiré ou une salope venait à jouer avec lui et l’blesser librement. Mais c’pas l'cas ici.

Ah bon, Lyra avait un frère? Je ne savais pas ça. En même temps, je ne le lui avais jamais demandé. Est-c que lui aussi était ici, comme moi et Tanya? Réunis même après la mort? Mais je préfère ne pas lui demander ça, c'est un peu indiscret. Et puis, ce n'était pas vraiment le sujet du moment. Elle m'assurait que ce n'était pas le cas, qu'elle ne l'avait pas blessé. Qu'elle n'avait rien fait à ma sœur et je finis par y croire. Par m'en convaincre. Parce que ça m'arrange aussi. Je ne veux pas croire qu'elle ait pu faire du mal à ma Tanya et que je ne m'en sois pas rendu compte. Je serais quoi comme sœur dans ce cas-là? Déjà qu’à part provoquer des ennuis, je ne sers pas à grand-chose alors...

- Tu f’rais presque peur quand tu grognes.

Un instant de surprise, j'arrête de coller les étoiles et je refixe Lyra. Oui, elle se moque de moi mais en même temps, je sais pertinemment que je ne fais pas peur. Alors, je lui tire la langue pour la peine, nah. Je m'en fiche, je lui ai dit ce que j'avais sur le cœur et elle sait à quoi s'en tenir, c'est l'essentiel. Je vais pour reprendre où je me suis arrêtée mais une pression sur ma tête et une cascade de mèches rousses devant mes yeux m'empêchent de continuer. Je mets quelques instants à réussir à dégager mon visage de ma chevelure trop abondante pendant Lyra finit de poser les dernières étoiles sur la porte. Y a pas à dire, elle est drôlement jolie quand même.

- Ah ben voilà, ça y est, notre porte est mille fois plus belle que la précédente !

Rien que le fait d'entendre la voix de ma jumelle me fait retrouver mon grand sourire habituel. En plus, ça sent drôlement ce qu'elle ramène. Et vu la quantité qu'il y a, je sais d'avance qu'elle est tombée sur Sarah. Parce qu'elle nous en donne toujours plein en rab. Je termine d remettre un minimum d'ordre dans ma tignasse soigneusement éparpillée par Lyra avant de venir m'asseoir à côté de ma sœur pour déguster ce petit déjeuner bien mériter. Les émotions, ça creuse, et dès le lever, j'ai déjà sérieusement entamé mon quota de la journée. Tanya a déjà commencé et je prends le premier pain au chocolat à ma portée avant de croquer dedans joyeusement. Hum, il y a vraiment des choses qui font que je ne regrette pas d'être morte.

"- T'as vu, ça fait chouette, hein? Mais la prochaine fois qu'on veut changer la déco, on évitera de détruire la salle de bain en même temps si tu veux bien. Parce que bon, la pauvre, elle avait rien demandé."

Je rigole un peu, la bouche à moitié pleine et un début de moustache au chocolat sur le visage. Allez, au final, tout va bien. La douche sera vite réparée, la porte est à nouveau décorée et avec un bon petit déjeuner dans le ventre, la journée devrait bien se dérouler. D'ailleurs, les cours ne vont pas tarder à commencer. Dommage, je m'amusais bien quand même à dessiner et découper des étoiles moi. Et puis, Tanya à l'air plus calme alors oui, je suis rassurée.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est Plus L'heure [Tanya ♥] - Dim 17 Nov 2013 - 20:50

Levichou il vient râler, c'quoi le surnom d'abord ? èwé
Sinon rp très marrant, j'adore quand Lyra est saoule, à refaire moi j'dis xD
Rp agréable à lire, surtout vers la fin avec les belles étoiles. Beaucoup d'émotions dans ce rp, y'a pas à dire.

Tanya : 800 xps
Sonou : 415 xps
Lyra : 795 xps

Xps attribués : Yep
C'est Plus L'heure [Tanya ♥]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page