Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Entre deux arbres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
avatar
Invité
Re: Entre deux arbres - Lun 12 Aoû 2013 - 11:31

En bonne extraterrestre, Abygaïl sembla surprise au début, mais s'habitua vite au doux ronron de la moto. D'ailleurs qui pouvait ne pas apprécier ? Un rustre, forcément, ou un abruti complet. Zack n'allait pas aussi vite que d'habitude, pour lui il se traînait horriblement, mais d'un point de vue normal il était à la limite autorisée, et donc n'était pas si lent que ça. Et même si ça ne valait pas ses écarts de vitesse, ça restait agréable. Moins qu'en temps normal, mais sympathique quand même.

D'ailleurs les sensations bizarres qui avaient l'air en lien avec Abygaïl reprirent de plus belle, plus agréables que les précédentes. A moins que ce ne fut les siennes, difficile à dire sur ce coup-là. Même s'il n'était pas rapide - enfin tout dépend du point de vue - le déplacement restait appréciable. Concentré autant que possible sur sa conduite, et le boucan empêchant d'avoir une réelle conversation, l'humain laissait sa passagère profiter du voyage tranquillement. Elle n'était sûrement jamais montée à moto, et ça lui faisait un petit moment de détente bienvenu après la pagaille du lycée. Il se contenta d'un sourire amusé quand elle s'appuya contre lui pour mieux se caler.

Il ne grilla même pas un seul feu rouge, c'est dire. Par contre il ne se gêna pas pour se faufiler entre les voitures dans les bouchons, prudemment bien sûr, pour une fois. Il ne fallut pas tant de temps que ça pour arriver dans le quartier du Cheddar. Zack arrêta son véhicule un peu en retrait et coupa le moteur.

- Si la princesse veut bien se donner la peine, nous sommes arrivés !

Pourquoi il l'appelait comme ça ? Fallait pas chercher. Le professeur donnait souvent des surnoms débiles sans aucun rapport aux gens. Peut-être le côté "Je te porte comme une princesse", ou "Il faut te protéger", allez savoir. Cela dit, alors qu'elle se redressait et descendait, il sentit une piqûre douloureuse quelque part, sans pouvoir préciser où. Sauf que ce n'était pas ses propres blessures qui lui faisaient mal. Celles de la jeune fille ? Qu'est-ce que c'était bizarre quand même... ok il avait fait abstraction de ce truc étrange mais, alors qu'il semblait que la fin de la petite rencontre approchait, il aimerait bien un minimum d'explications quand même. Au moins sur ça.

Mais d'abord aider la petite. Zack quitta la moto sans problème - un peu de tiraillement désagréable dans les bras mais rien d'insupportable, et puis il se prendra un cachet en rentrant - et soutint Abygaïl pour qu'elle descende autant que possible en douceur. Elle n'avait toujours pas l'air capable de faire deux mètres sans s'étaler, il aurait dû se garer devant sa barraque. Remarque ça lui laissait encore une petite distance pour jouer au chevalier servant.

- Carole est juste un peu trouillarde sur les bords, faut pas lui en vouloir. Content que ça t'ait plu, même si c'était un peu trop lent à mon goût. Si tu repasses dans le coin en meilleure forme, je te montrerais ce qu'elle a dans le ventre !

Ah les "si". Elle partait, c'était sûr, et normal. Reviendrait-elle ? Ca, c'était autre chose, et curieusement quelque chose disait à l'humain que c'était pas au programme. A moins qu'il arrive à la convaincre de changer d'avis. Mais il en doutait. Son instinct et le peu qu'il avait entendu d'elle semblaient la définir comme la poissarde qui croit attirer les ennuis et s'en considère responsable, même si elle ne pouvait absolument rien faire pour les empêcher. Le genre à ne plus jamais revenir dans un endroit pour protéger les autres. Mais ça, c'était stupide, il le savait, parce que, qu'on soit là ou pas, si les ennuis doivent leur tomber dessus, ils le font. Mieux vaut au contraire se trouver dans le coin pour mieux lutter.

Abygaïl devait vouloir se débarrasser de lui maintenant, mais c'était bien mal le connaître de croire qu'elle y parviendrait aussi facilement. En tant que chevalier servant, il pouvait être un sacré pot de colle, oh oui !

- Ya pas de quoi. Je veux pas être blessant, mais je suis pas sûr que tu tiennes vraiment tes 100m. Et puis je te rappelle que tu m'as promis de me montrer ta soucoupe, alors je t'escorte ! On sait jamais, des fois qu'un rigolo te tombe encore dessus.

Non, elle n'avait rien promis du tout, mais Zack aimait inventer des bêtises comme ça. Et de toute façon, là encore il ne comptait pas lui laisser le choix. Une petite vérification pour mettre sa moto adorée à l'abri du vol, sait-on jamais, et hop il reprenait la demoiselle dans ses bras, cachant une grimace de douleur dans un sourire amusé.

- Ca me fait faire de l'exercice en plus, c'est tout bénèf.

Un coup d'oeil à gauche, un à droite, personne, parfait. Traversant la rue, l'humain en profita pour poser une question qui lui semblait potentiellement apte à recevoir une réponse autre que "J'ai pas le droit de vous dire".

- Les sensations bizarres qui m'ont fait honteusement accusé un pauvre couscous innocent, c'est toi qui les fais ? Ou c'est top secret défense ça aussi ?

Puisqu'il n'avait pas le droit de savoir précisément ce qu'elle était ou son bonhomme de toxico, peut-être qu'à ça elle pouvait répondre. Sinon, ma foi... il devrait rester sur sa faim. Ou aller fouiner chez les flics pour en savoir plus. Ca serait pas la première fois, après tout il avait ses contacts dans la police. Certes à la base c'était juste parce qu'il avait des élèves un peu délinquants sur les bords, mais si ça pouvait lui servir à d'autres trucs hein... autant en profiter. Zack respectait le silence d'Abygaïl, il n'allait pas la harceler de questions, puisqu'elle ne voulait ou ne pouvait pas y répondre. Mais ça ne l'empêchait pas de chercher des réponses ailleurs.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre deux arbres - Lun 12 Aoû 2013 - 20:56
- Si la princesse veut bien se donner la peine, nous sommes arrivés !

Elle ne put réprimer un léger sourire. Princesse. Est-ce qu'il se rendait qu'à force de l'utiliser comme ça à tort et à travers certaines personnes pourraient le croire et prendre la grosse tête? Personnellement, elle risquait surtout de ne plus pouvoir supporter d'entendre ce mot la désignant mais bon, si ça l'amusait, autant qu'il se concentre là-dessus. Et puis, elle apprécia son aide même si elle ne le dit pas forcément. En tout cas, une première amélioration de sa part. Il l'avait aidé sans la prendre dans ses bras. Pas que c'était foncièrement désagréable mais elle n'était pas du genre à se rapprocher ainsi des gens du coup, elle n'était pas à l'aise alors que lui semblait toujours trouver ça très drôle.

- Carole est juste un peu trouillarde sur les bords, faut pas lui en vouloir. Content que ça t'ait plu, même si c'était un peu trop lent à mon goût. Si tu repasses dans le coin en meilleure forme, je te montrerais ce qu'elle a dans le ventre !

"- En même temps, elle semble connaitre le numéro que vous êtes alors elle n'a sans doute pas si tort que ça de s'inquiéter, non? Quant à la moto, j'avoue que je serais curieuse de voir jusqu'où ça peut aller...."

Oui, elle était curieuse. Elle ne pouvait nier que la balade à dos de deux roues lui avait foncièrement plu mais elle ne s'aventurerait pas à lui promettre de revenir. Puisqu'elle avait déjà prise la décision que ce serait la dernière fois qu'elle descendrait sur terre dans ce coin, du moins avant une bonne centaine d'années. Mais peut-être qu'en lui laissant miroiter qu'il y avait une chance pour qu'elle revienne, il finirait par la laisser s'en aller bien gentiment. Surtout qu'en plus, ce n'était pas un mensonge. Elle reviendrait forcément ici, tôt ou tard. Mais ce jour-là, suivant le temps qui aura passé, il ne serait surement plus de ce monde. Finalement, être une apprentie déesse était plus un fardeau qu'autre chose. Condamner à devoir se battre pour les autres, les protéger au péril de son existence pour, au final, les voir mourir malgré tout. Non, ne pas penser à ça maintenant.

La jeune amérindienne le remercia en essayant de s'esquiver aussi habilement que possible. Le souci dans son état, c'était que la course était peu recommandée. Et il dut se douter de quelque chose car il ne lui laissa pas la moindre chance de se débarrasser de lui.

- Ya pas de quoi. Je veux pas être blessant, mais je suis pas sûr que tu tiennes vraiment tes 100m. Et puis je te rappelle que tu m'as promis de me montrer ta soucoupe, alors je t'escorte ! On sait jamais, des fois qu'un rigolo te tombe encore dessus.
Ca me fait faire de l'exercice en plus, c'est tout bénèf.


Un vrai pot de colle ce type. Elle avait des pieds et elle savait s'en servir quand même. Sans compter qu'elle n'était pas en si mauvais état que ça. Bon, elle devait avoir une apparence passablement inquiétante entre ses vêtements déchirées, les bandes un peu partout, sa bosse à la tête et la fatigue qui creusait forcément ses traits mais elle avait une constitution bien plus résistante qu'un Humain lambda. mais vu les derniers évènements, elle préférait éviter de montrer d'autres prodiges. Mais par Deus, qu'il la laisse marcher. En plus, il se faisait mal, elle se sentait confusément, alors qu'il arrête de jouer les gros bras en armure dorée. Elle n'était pas une pauvre petite chose risquant de s'effondrer au premier coup de vent. Mais comme à chaque fois, elle n'eut pas son mot à dire. Plus jamais elle ne se laisserait approcher par quelqu'un à moins de 3 mètres.

- Les sensations bizarres qui m'ont fait honteusement accusé un pauvre couscous innocent, c'est toi qui les fais ? Ou c'est top secret défense ça aussi ?

La question en elle-même suffit à la jeune déesse pour perdre entièrement le cours de sa réflexion. Un couscous innocent? Bon, elle passerait sur ce détail plutôt insolite et complètement hors de propos pour se concentrer sur l'essentiel mais surtout le plus inquiétant à ses yeux. Des sensations bizarres liées à elle? Tout comme à certains moments elle aurait l'impression de ressentir des choses qui ne venaient pas d'elle-même? Il en serait l'origine? Impossible. Il n'avait rien de divin, ça c'était une certitude. Pourtant, il sentait quelque chose et force était de constater qu'elle aussi. Une sorte d'empathie très développée chez lui? Oui, sans doute, ça devait être quelque chose comme ça. Elle ne voyait aucune autre explication.

"- Ce n'est pas top secret défense. Le souci, c'est que je croyais que c'était lié à mon coup sur le crâne dans mon cas. Du coup, ma théorie tombe à l'eau et je n'ai aucune explication à ce sujet. Si c'est bien moi la responsable.... Je m'en excuse, ça n'a rien d'intentionnel."

Au moins, elle avait été sincère. En tout cas, voilà un détail gênant de plus qu'elle devrait éclaircir en rentrant à la Deus. Comme si elle n'avait déjà pas assez à faire. Enfin bon, avec tout ça, ils étaient arrivés devant la porte de la maison que la jeune fille lui avait désignée. Elle demanda gentiment à Zack de la poser par terre, qu'elle puisse au moins frapper à la porte et attendre son ouverture dans une position correcte. Elle frappa d’une façon précise, des premiers coups rapides et courts formant comme un code. Il y eu un bruit de cadenas mais impossible de deviner combien se déverrouillèrent et la porte s'ouvrit sur la silhouette d'une femme rondouillarde aux cheveux roux et frisés, à l'air jovial et débonnaire.

- Aby', ma chérie, mais dans quel état tu es? Regarde-toi!! Ma pauvre, entre vite, je vais m'occuper de toi, tu vas voir. Mais qui...?

La femme remarqua alors le professeur de sport et au regard qu'elle lui jeta, il était évident qu'elle était prête à lui sauter à la gorge. Dire qu'elle était persuadée que tout ça était de la faute de Zack était un doux euphémisme.

"- C'est un ami. Il m'a aidé en me ramenant jusqu'ici. Encore merci d'ailleurs."

Bon, ami était un bien grand mot mais il fallait au moins ça pour calmer les pulsions meurtrières de la dénommée Katryn. La femme prit quelques grandes inspirations afin de se calmer et finit par sourire au jeune homme, laissant comme un avertissement sur son visage malgré tout, du style 'Tente quoi que ce soit et je te tue'. Derrière la femme, on pouvait apercevoir un corridor donnant sur une salle à manger très sobre. Aucun soucoupe volante, rien en lien ni avec les extraterrestres ni avec les dieux. Dommage, il n'aurait pas plus d'infos ici.

- Quoi qu'il en soit, grand merci de m'avoir ramené ma petite protégée en un seul morceau mais vu son état, elle a surtout besoin de se reposer à présent. Alors je ne vous retiendrais pas plus, vous devez avoir pleins de choses à faire.

Oui, Katryn avait l'art et la manière de congédier les gens qu'elle jugeait envahissants. Autant dire tous en règle générale. Et encore, elle était très soft pour le moment.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre deux arbres - Mer 14 Aoû 2013 - 17:49

Zack fit ses gros yeux larmoyant. Comment ça on le prenait pour un sacré numéro ? C'était pas juste, il faisait jamais rien de mal. Ok parfois on pouvait considérer que ses agissements ne suivaient pas exactement les normes établies en ce bas monde, mais ça n'était pas pour autant mauvais ! Et il n'avait jamais fait de catastrophes horribles, ni tué de gens. Juste envoyé à l'hôpital, mais c'était pour leur bien. Ou pour protéger quelqu'un d'autre. Bref yavait toujours une bonne raison.

- Je ne suis pas un numéro ! Référence à... non rien, laisse, tu dois pas connaître. Carole s'inquiète toujours pour rien, déformation professionnelle.

Ben oui, les infirmières sont faites pour se préoccuper des autres, c'est dans leur nature. Tout comme lui était fait pour protéger la veuve et l'orphelin ! Personne ne pouvait changer cela, même pas une déesse surpuissante capable d’anéantir le monde en éternuant. Sa question sembla surprendre Abygaïl, et la réponse ne fut guère très instructive. C'était pas top secret défense, ok, yavait de l'espoir donc... et en fait non. Remarque elle n'accusait pas un couscous au moins, ce qui lavait définitivement celui de l'humain de tout soupçon.

- Ya pas de mal. Si ça se trouve c'est juste un virus qui traîne, ou un pic de pollution, voire une fuite toxique d'une usine et tout le monde a les mêmes symptômes !

C'était possible après tout. Simple coïncidence... même si la théorie était un peu branlante, il n'en voyait pas de meilleure, puisque la principale venait de s'évaporer en fumée. Enfin, ça n'allait pas l'empêcher de dormir, et il verrait bien si, après le départ de E.T, ça allait continuer. Il déposa la demoiselle à sa demande devant la porte, restant attentif quand même, au cas où elle ferait mine de vaciller, et haussa un sourcil aux bruits qui émanèrent de la baraque. Yavait 42 verrous ou quoi... ? Remarque si c'était pour garder une soucoupe volante, c'était normal, yavait intérêt à bien sécuriser l'endroit !

Une femme tout à fait normale ouvrit la porte, un peu enveloppée mais rien de bien méchant, assez enjouée. Enfin jusqu'à ce qu'elle repère le Zack. Habitué aux menaces, il haussa l'autre sourcil avec un air parfaitement innocent, l'air de dire "Ben quoi j'ai rien fait moi, je suis tout sage tout meugnon tout gentil". Connaissant ce genre de situation, et n'ayant rien à se reprocher, il parvint à la fermer pendant quelques secondes, laissant Abygaïl expliquer sa présence ici.

- De rien, c'était la moindre des choses voyons. Et de façon tout à fait correct, dans les règles de l'art madame, parfaitement.

Il semblait utile de le préciser, sait-on jamais. Après tout, il savait bien qu'il avait un charme sublime sous lequel beaucoup de demoiselles de tout âge pouvait facilement succomber, alors... il se devait de faire comprendre qu'il n'en profitait pas, que nenni ! Et encore moins avec des enfants... yerk. Autant il pouvait blaguer sur tout, autant il pouvait être très mauvais avec les salauds qui osaient faire quelque chose à des gamins. Même ceux qui ont l'air aussi adulte que n'importe quel parent.

Curieux, Zack jeta un petit coup d'oeil absolument pas discret derrière la dame. Même pas un petit bout de métal étranger lumineux qui lancerait des rayons laser... même pas drôle. Remarque peut-être que la Katryn n'était pas au courant de la nature bizarre de sa protégée, qui sait. Ou que tout était planqué dans la cave. Logique, après tout on n'allait pas laisser visible ce genre de choses. D'ailleurs l'heure était au retour, la madame le faisait clairement comprendre.

- J'ai vu ça. Occupez-vous en bien alors !

L'humain se tourna ensuite vers Abygaïl et lui sourit.

- Tu sais où je travaille, passe faire coucou quand tu voudras découvrir la puissance des motos !

Il lui fit un salut de la main, levant l'index et le majeur en même temps, et s'en retourna à son bébé métallique. Finalement il n'avait pas eu de réelles réponses, mais bon ce n'était pas spécialement grave. Le plus important était que la jeune fille allait bien, était entre de bonnes mains et qu'à part Fifi personne n'avait été réellement blessé. Tiens il venait de trouver sa prochaine destination... Enjambant sa moto, Zack remit le moteur en marche, fit un magnifique dérapage contrôlé devant la maison et prit la direction de l'hôpital où son collègue se trouvait. Avec un peu de bol, il sortirait du coma juste pour arrêter d'entendre l'humain lui parler non stop pendant des heures !
Invité
avatar
Invité
Re: Entre deux arbres - Jeu 15 Aoû 2013 - 10:09
- Je ne suis pas un numéro ! Référence à... non rien, laisse, tu dois pas connaître. Carole s'inquiète toujours pour rien, déformation professionnelle.

Ah ça, s'il comptait encore prendre une référence terrestre contemporaine, en effet, elle risquait d'avoir du mal à connaitre. Remarque, dans un sens c'était assez cocasse aussi. Même si ça ne pouvait que la faire passer pour encore plus bizarre qu'elle ne devait déjà le paraitre. Enfin, elle essayerait sans doute de se renseigner un peu sur le monde actuel à son retour pour changer. Elle avait tendance à préférer le passé dans ses recherches, surtout parce qu'il y avait bien de choses à y découvrir puisque la période était bien plus longue mais autant ne pas négliger le présent non plus.

Quant à Carole qui s'inquiétait pour elle, elle continuait à soutenir qu'avec lui, elle n'avait pas tout à fait tort. aucun professeur de la Deus n'aurais quitté son cours ou sa place de la sorte ni rien après tout. Et il avait une façon très peu orthodoxe de voir les choses, ça ne devait sans doute pas plaire à tout le monde. Évidemment, il avait toujours des questions  lui poser et celle-ci était sans doute la plus compliquée pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas plus avancée que lui  ce sujet. Et pour tout dire, cela l'agaçait légèrement. La jeune précolombienne n'aimait pas n'avoir aucune maitrise sur une situation hors là, avec le flou régnant autour de tout ça, eh bien justement, elle était aussi perdu que lui. Elle répondit comme elle put, de manière clairement insatisfaisante, il fallait l'avouer.

- Ya pas de mal. Si ça se trouve c'est juste un virus qui traîne, ou un pic de pollution, voire une fuite toxique d'une usine et tout le monde a les mêmes symptômes !

Heureusement, comme toujours, le jeune homme lui ne se prenait absolument pas la tête sur ce genre de détail. Il trouvait même des explications, fausses et erronées certes, mais qui pouvait se révéler plausible. Parfait, elle devrait ressortir ça à l'avenir, afin de se retrouver tranquille face à d'autres humains. Enfin, le fait d'être arrivée à destination la soulagea grandement. Bientôt plus personne ne courrait de risques inutiles par sa faute et elle pourrait également prendre un peu de repos. Ou pas. Il y avait tellement à faire encore. Remarque, si elle voulait réellement être efficace, il lui faudrait forcément passer par la case repos alors autant commencer par là.

Katryn prit la relève dès qu'elle l'aperçue et joua son rôle à la perfection. Heureusement, elle avait très bien compris la raison de sa venue. En générale, elle la prévenait avant si elle devait passer mais là, disons que le timing ne lui avait pas été vraiment favorable. Et puis, connaissant un peu la femme face à elle, la jeune apprentie savait très bien que la simple de Zack derrière elle ne lui plairait pas. En même temps, comme ça, au vu de la verve de la rousse, elle se doutait qu'il ne chercherait pas à rester outre mesure. Le jeune homme rajouta seulement quelques mots pour bien préciser qu'il n'était pas responsable de son état et plus un protecteur qu'autre chose, ce qui fit légèrement sourire l'indienne mais laissa l'autre femme de glace.

Tandis que Katryn tendait la main  la jeune fille pour l'inviter à entrer, Zack se déplaça pour jeter un regard on ne peut plus remarquer sur l'intérieur qui lui était offert. Et visiblement, il fut un peu déçu de rien trouvé de sensationnel à voir. Si la jeune apprentie n'avait pas été en si mauvais état, elle se serait sans doute permis une remarque mais là, à part se reposer, elle n'aspirait vraiment plus à rien. Si à s'asseoir sans doute car la station debout commençait à lui peser. Elle tenait sans trop de difficultés mais elle puisait sérieusement dans ses réserves et ses dernières s'amenuisaient à vue d’œil. Heureusement, le professeur du juger qu'elle était enfin entre d'assez bonnes mains pour accepter de la laisser.

- J'ai vu ça. Occupez-vous en bien alors !
- Tu sais où je travaille, passe faire coucou quand tu voudras découvrir la puissance des motos !


Un dernier signe de tête avec un bref sourire et elle le regarda partir, attendant qu'il disparaisse d sa vue. Avec l'éloignement rapide mais progressif, elle avait perdu cette sensation étrange qui l'avait habité depuis le début de la matinée. Il y avait forcément un truc, quelque chose derrière tout ça, et elle trouverait quoi. Mais d'abord, avancer. Enfin, si son corps acceptait d lui obéir et de rester en mode vertical, ce qui n'était pas vraiment gagné.

- Non mais sérieux, qu'est-ce qu'il t'est arrivé? T'as vu ton état? Et rapatriée par un Humain? T'as intérêt à avoir une sacrée bonne explication ou c'est moi qui t'achèves, je te préviens!!!

Sans douceur, la femme rousse l'aida à avancer, la portant quasiment pour être plus précise, et la laissa allongée sur le canapé du salon. Après quelques grandes inspirations, la jeune amérindienne lui fit un résumé concis des évènements en omettant tous les détails qui pourraient avoir traits aux sensations bizarres qui semblaient jouer au ping pong entre son esprit et celui de Zack. Elle ne tenait pas à ce que qui que ce soit puisse être au courant. Le silence tomba et la dénommée Katryn finit par laisser de côté son air bourrue pour se faire un peu plus douce.

- Bon, reprends des forces et ce soir, je t'accompagne jusqu'au point de passage le plus proche du bateau. Voilà la nouvelle carte, je déménage dans 3 jours. Et tu sais, tu as le droit de passer sans être à moitié réduite en miettes, hein? Un 'bonjour' de temps en temps, c'est sympa aussi.

Oui, surement, elle n'en doutait pas. Mais le monde des humains n'était pas le sien. Du moins elle ne s'y sentait pas à l'aise. Alors autant l'éviter. Elle remercia aussi chaleureusement que possible Katryn, ce qui ne donnait pas grand-chose de la part de la jeune fille et profita des quelques heures qui lui restaient pour récupérer autant que possible. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de s’inquiéter. Un peu pour Zack, avec ses questions et ses théories étranges, mais aussi et surtout pour Philippe. Pourvu qu'il s'en sorte. Un mort de plus par sa faute, elle ne savait pas si elle pourrait le digérer vraiment.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Entre deux arbres - Ven 16 Aoû 2013 - 13:27
Et bien, ce fut un long rp très intéressant (je retiendrai Zack pour le rôle d'Isanagi !) et ce fut une rencontre intéressante. Le personnage de Zack est bien joué aussi, c'est cool pour l'humain o/ Ah et aussi, Abygaïl, faudra que ton perso se renseigne un peu sur les séries télés !

Abygaïl : 1440 xps
Zack : 1530 xps

Xps attribués : Oui
Entre deux arbres
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Établissement scolaire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page