Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Une rencontre inattendue [Partie 2]

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Une rencontre inattendue [Partie 2] - Mer 24 Juil 2013 - 16:56
Une rencontre inattendue
Aujourd’hui, c’était son jour de congé. Elle allait pouvoir mettre de côté son statut d’apprentie-déesse pour se concentrer sur son but initial, le but qui avait motivé toute sa vie passée et qui gardait sa place dans cette nouvelle vie, celui de devenir médecin. Elle avait les connaissances de base, mais elle manquait de pratique. Il y a des choses que les livres ne peuvent pas enseigner, il lui fallait donc de vrais patients.

Quelques semaines auparavant, elle était allée à l’infirmerie et avait pris rendez-vous avec l’infirmière. A l'issu de ce rendez-vous, il était entendu qu’elle devait apprendre les différents protocoles des gestes paramédicaux qu’elle pourrait pratiquer durant ses jours de congés.

Aujourd’hui, c’était la première fois qu’elle les appliquerait et elle avait
un peu le trac.

Elle n’avait que peu dormi, comme à son habitude, mais cette fois c’était plutôt involontaire. Elle aurait voulu dormir plus longtemps de peur de se sentir fatiguée dans la journée, mais elle en avait été incapable. Elle avait essayé, en vain, de songer aux entrainements passés et futurs avec l’homme qui faisait battre son cœur. Mais rien n’y faisait. Son esprit revenait toujours à l’infirmerie et ce qu’elle s’apprêtait à faire…

Heureusement, elle avait fini par tomber de sommeil vers 2h du matin, pour se réveiller 5h30 plus tard. Là, elle était à la bourre.

Elle se hâta d’enfiler une robe crème très simple, attacha ses cheveux en deux tresses, se chaussa de ses habituelles ballerines blanches, passa un coup de crayon noir sur ses yeux et sortit en attrapant son sac de cours à la volée.

Elle sortit de l’internat quelques minutes plus tard, suçant une barre de chocolat caramélisée qu’elle avait récupéré dans son sac. Sans attendre, elle se pressa vers l’infirmerie et demeura stupéfaite lorsqu’elle découvrit qu’il n’y avait plus de porte. Attendez... Il s’était passé quoi ici ?
« Euh… Il y a quelqu’un ? »
Une voix douce lui répondit. Bon… Il y avait quelqu’un. Très bien. Elle prit une pastille de menthe, ayant fini son chocolat, souffla un grand coup et entra tant bien que mal dans le local, légèrement sur ses gardes. Debout près d’un meuble aux multiples tiroirs se trouvait l’infirmière à laquelle elle avait déjà eu à faire. Très bien, ça serait moins compliqué ainsi.
« Bonjour, vous vous souvenez de moi ? Je suis une élève mais je suivais des études de médecine de mon vivant… »
« Oui oui, je me souviens très bien ! lâcha l’infirmière avec enthousiasme, un sourire sur les lèvres. J’avais peur de n’avoir rien à vous faire faire mais un patient salement amoché est arrivé ce matin. Il faut lui faire les observations de routine régulièrement. Et si vous pouviez me fournir un petit coup de pouce avec votre domaine divin, ce ne serait pas de refus parce que moi j’ai épuisé toutes mes ressources pour le maintenir en vie. »
Topaze hocha la tête docilement mais demeura immobile. Devait-elle y aller tout de suite ? Où devait-elle trouver le matériel ? N’avait-elle besoin d’une blouse ou d’un équipement du genre ? Elle hésitait à poser toutes ces questions qui lui brulaient les lèvres.

Heureusement, l’infirmière avait déjà été novice elle aussi. Elle lui sourit et lui tendit une sorte de paquet tout blanc.
« Allez-vous changer, je vous montrerai ensuite où trouver tout le matériel dont vous pourriez avoir besoin et puis je vous laisserai faire avec notre pensionnaire. Pour le moment, sa copine lui tient compagnie, alors ça devrait aller. »
A nouveau, la jeune fille acquiesça silencieusement et alla se changer dans les vestiaires que lui avait indiqués la femme. La panoplie contenait une robe-blouse, des chaussures en plastique, des gants, un masque et un truc à mettre sur la tête digne d’un costume érotique d’infirmière. Etrange, un bonnet serait moins sexy mais probablement plus utile non ? Enfin bon, mieux valait ne pas se poser de questions.

Elle retira sa robe prestement et enfila son uniforme.
Il n’y avait pas de glace… Dommage.

Lorsqu’elle ressortir, l’infirmière la regarda de haut en bas
et lui fit un grand sourire.
« Vous voilà parée ! L’habit ne fait pas le moine, mais à défaut d’être diplômée, vous en avez l’apparence. »
Topaze esquissa un faible sourire.
Elle ne savait pas vraiment comment le prendre.

Sans s’en soucier, l’infirmière s’assit à côté d’une table où attendaient un stéthoscope, un tensiomètre et des électrodes. La jeune femme déglutit.
Elle avait peur de comprendre.
« Avant que vous vous occupiez du patient, je préfère m’assurer que vous avez bien compris les protocoles. Il n’y a pas trop de risques pour le patient, mais je préfèrerai que vous évitiez de faire peur à son accompagnatrice. C’est probablement sa copine et elle doit être inquiète pour son fiancé. Donc allez-y, prenez ma tension. »
Topaze hocha la tête. Son cœur battait la chamade. Il allait lâcher avant même qu’elle aille voir ce fameux patient, c’est sûr.

Elle s’approcha tout de même de l’infirmière et fit les gestes machinalement. Elle commença par lui prendre la tension et l’infirmière lui sourit pour l’encourager. Quand elle eut fini, l’infirmière la félicita.
« A présent montrez-moi vaguement les différents points d’auscultation pulmonaires et cardiaques et où il faut placer les électrodes pour l’ECG. Pour la mise en pratique je vous fais confiance, je n’ai aucune envie d’enlever ma blouse avec la porte cassée… »
Oui. C’était compréhensible. La jeune fille lui montra du bout des doigts ce qu’elle souhaitait savoir tout en lui expliquant comment elle trouvait ces points et leur utilité. Satisfaite, l’infirmière lui tendit le dossier du patient
et lui indiqua la porte de la chambre du patient.
« Allez-y. »
Topaze déglutit avec peine, les yeux écarquillés. Elle baissa les yeux sur le dossier médical. Aucun nom n’était inscrit…Aucunes informations sur le patient d’ailleurs…Hormis le diagnostic et les observations. Des côtes cassées et une perte de conscience.
Eh bien… Qu’avait-il fait pour être dans cet état là ce garçon ?

Arrivée devant la porte de la chambre du patient, Topaze inspira profondément et poussa la porte, gardant les yeux rivés sur le dossier
pour se donner un peu de prestance.
« Bonjour bonjour, je suis votre méd… »
Elle venait de lever les yeux de sa feuille et découvrir le patient. Elle ne le connaissait que trop bien. Son cœur s’accéléra, mais ce n’était pas comparable aux sentiments qu’elle ressentait habituellement en le voyant. Ce visage à découvert… Vinpap. Que faisait-il là, dans cet état ? Sa vision se troubla instantanément et elle leva les yeux vers la fille à côté de lui. Elle semblait s’être assoupie sur le lit près de lui et avoir été réveillée lorsqu’elle avait commencé à se présenter. Alors il avait déjà quelqu’un ? Elle ne lui avait jamais posé la question, mais elle aurait probablement dû le faire.
« Que…Qui êtes-vous ? Que… Que lui est-il arrivé ? »
Elle n’avait pas la vision claire, les yeux embués de larmes involontaires. Dieu merci, elle n’avait pas lâché le matériel qu’elle amenait avec elle. Mais elle avait beau être habillée comme un médecin, elle ne devait pas tellement donner l’impression d’en être un.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Jeu 25 Juil 2013 - 23:46

    Toute cette aventure avait épuisé la brune qui s'était endormit. Sauf qu'elle avait le sommeil léger. Au moins elle avait eut le temps de dormir quelques temps. Combien ? Elle ne savait pas. Assez pour récupérer quelques forces toutefois. Quand elle pensait que c'était sa faute s'il était dans cet état, elle s'en voulait. Pourquoi elle n'avait pas expliqué qu'elle attendait qu'il arrive justement pour lui sauter dessus et ainsi l'aveugler ? Ou elle aurait du bouger ? Rhaa, tout ça ne faisait qu’alléger son sommeil qui n'était pas si profond en soi. Elle avait une dette envers lui, il l'avait sauvé alors c'était à son tour, fallait qu'il ouvre les yeux, qu'il se sente bien, rhaa putin réveilles-toi ! Tu comprends pas que Trish a une boule au ventre à l'idée que tu fermes les yeux pour toujours ? Ah non, elle ne supporterait pas qu'une personne meurt à sa place à cause d'une erreur de sa part, une minable erreur de communication, à ça non, Deus ne fait pas ça ! C'était sûr qu'elle lui voudrait à mort si Deus osait ce genre de chose, s'il faisait ça elle était sûr d'aller arrêter de prier pour trahir l'académie, ou peut-être se suicider, au choix. Devenir un monstre ou poussière ?
    La porte s'ouvrit enfin. Une voix féminine fit son entrée, sans pour autant terminer la phrase. Heu ... C'était quoi c'te fille ? Tout droit sortit d'un film hentai avec sa blouse d'infirmière, manquerait plus qu'elle traîne sans culotte et qu'elle écarte les jambes tient ! Trish releva la tête pour la regarder de la tête au pied. Genre l'infirmière change d'apparence pour se faire les professeurs ? Nouveau concept. Et en plus elle commençait à chialer ! Malheureuse de la présence de Trish ? Coup raté ? Hého il va crever et toi tu chiales !
    Trish se releva d'un bond, le fourreau de son katana en main. Elle s'approcha de cette fille qui servait d'infirmière et l'attrapa par le col de son ... uniforme disons, afin de la balancer vers le lit, les sourcils froncés. Ah non elle n'était pas contente, genre madame arrive et pleure juste en voyant un homme couché ? Si c'est ça bah tu dégages c'est simple d'accord ? Le domaine du médical c'est fait pour les personnes qui ont un minimum de résistance en voyant les blessures des gens, pas pour des pleureuses en coton.

    - Tu comptes le laisser crever peut-être ?! Tu vois pas qu'il est en mauvais état !

    Prête à sortir son kanata à tout moment, Trish avait hausser le ton. Grouilles idiote au lieu de le fixer comme tu le fais ! Ce qui c'est passer ne te concerne pas, pour l'instant sa vie est en danger, c'est ça l'urgence. Elle croisa les bras, prête à lui taper dessus à tout moment. Qu'est-ce qui se passait dans sa tête ? Pourquoi des larmes ? Arrêtes de faire ta pleurnicheuse et soigne-le puis dégage ! 
    Trish soupira, en plus d'être habillée comme une fille d'un film hentai, elle était une pleurnicheuse et ne faisait même pas son travail. Trish avait bien envie de lui dire de partir pour essayer de le soigner elle-même, sauf qu'elle savait uniquement détruire, soigner n'était pas dans ses capacités malheureusement. Oui détruire, encore et encore, mais jusqu'à quand ? Faudra bien cesser un jour non ? Sous peine de se blesser et de se détruire elle-même, elle devait faire attention. Mine de rien elle devenait de plus en plus dangereuse, plus le temps passait et plus elle s'engouffrait dans des galères pas possible. Genre, comme si elle les cherchait les ennuis alors que non. Et cet homme dont elle ignorait le nom qui venait l'aider comme si ça le concernait ... Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Qu'est-ce qu'il voulait lui montrer ? Sauf s'il l'avait prit pour son élève -parce qu'elle savait qu'il était professeur, rien de plus. Oui, sauvée par un inconnu, classe non ?
    Enfin, pour l'instant elle devait plus trouver un moyen de le sauver et elle avait comme la mauvaise impression que cette incapable en face d'elle ne le ferait qu'après avoir eu les réponses à ses question. Genre, elle pensait que Trish avait à se justifier ? Elle se prenait pour qui ? On s'en tape de ce qu'il lui est arrivé, l'important c'est de le soigner c'est tout ! Comme si savoir allait changer quelque chose, comme si pleurer allait le soigner, quand on est infirmière on fait son travail, point !

    - Ce qui lui est arrivé ? Ça ne te regardes pas, soigne-le.


    Ok c'était peut-être cru de le dire comme ça, mais elle ne voulait vraiment pas qu'il meurt.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Mar 30 Juil 2013 - 16:25
Une rencontre inattendue
La réponse de la jeune femme qui accompagnait Vinpap fut immédiate. Cela dit, ce ne fut pas du tout le genre de réponses auxquelles Topaze s’attendait. Elle lui avait bondi dessus et l’avait littéralement propulsée vers le lit. C’était quoi cette folle ?
*Hey ! Elle veut que je lui calme ses ardeurs celle-là ?*
Topaze déglutit à l’idée de ce qu’elle s’apprêtait à répondre à Nasline, regardant Vinpap, puis la fille, avant de revenir à l’homme qu’elle aimait.
*Si c’est sa petite amie, elle doit être inquiète pour lui…*
*Raaaaah mais non ! Il est à NOUS !*
*Nous ?*
La jeune blonde resta interdite, observant Vinpap qui demeurait inconscient devant elle.
« Ce qui lui est arrivé ? Ça ne te regardes pas, soigne-le. »
Surprise, Topaze jeta un regard à la femme. C’était donc ça le type de filles qu’il aimait ? Elle n’aurait jamais eu aucune chance. Cette fille semblait plutôt colérique, c’en était effrayant… A sa place, elle aurait été anéantie.
*Ouais mais toi t’es une idiote aussi ! Baisse pas les bras ! Ca fait plusieurs semaines que tu me fais endurer sa présence alors ne gâche pas tout ! Merde !*
De quoi parlait-elle au juste ?

Topaze inspira profondément. Elle était dans un cauchemar, c’était impossible… Vinpap blessé et en couple… Tous les deux, enfermés dans une chambre avec une folle furieuse devant la porte et une autre déjantée dans sa tête…

Sans un mot, elle déposa son matériel sur la petite table de chevet à côté de son premier patient, qui pourrait bien devenir son dernier si son cœur continuait sa course folle. Toujours en silence, elle sécha ses larmes du dos de sa main avant de se tourner vers lui. Il était toujours aussi beau mais son « sommeil » ne paraissait pas très paisible. Elle eut envie de lui caresser la joue tendrement ou même déposer un baiser légèrement salé sur ses lèvres, mais se retint à contre cœur. Elle jeta un bref regard en arrière, vers la jeune femme qui accompagnait l’homme qu’elle aimait. L’autre garce avait plutôt intérêt à savourer sa chance.
*Garce ? Oh oui ! J’aime ce surnom !*
Topaze s’efforça de ne pas relever l’approbation de Nasline qui de toute évidence était aussi jalouse qu’elle-même. Son attention à nouveau entièrement portée vers son patient, elle saisit les draps qui le recouvraient et se surprit à trembler légèrement. Normalement, l’infirmière avait dû le dévêtir quelque peu… Elle tira sur les draps d’un geste maladroit et ses joues rosirent lorsqu’elle en eut confirmation.
*C’est un patient… C’est un patient… C’est un patient…*
*Haaaaaaaaaaan !!!!! Tous ces muscles !!!!!*
Et voilà, elle avait gagné. Topaze crevait de chaud. Son corps entier était un brasier de désirs inassouvis et inavoués.
*C’n’est vraiment pas le moment… Tiens-toi tranquille…*
*Oh c’est bon…. Il est déjà mort de toute façon…*
*Rien ne garantit qu’il ne puisse pas mourir à nouveau*
*Bah avec toi comme médecin, les chances sont grandes !*
Les mains de la jeune, toujours agrippées aux draps, se crispèrent. Elle allait exploser là, c’était plus qu’elle ne pouvait en supporter.
« Raaaaaaaaaaaaah !!!! »
Bouillonnante de colère et de désespoir, elle n’était pas parvenue à retenir son cri du cœur. Telle une adolescente en rogne contre ses parents et la terre entière, elle se tourna vers Trish, les poings serrés.
« Qu’avez-vous fait pour qu’il soit dans cet état ? Je ne sais pas qui vous êtes, il ne m’a jamais parlé de vous, mais pourtant vous êtes là. »
Topaze semblait fusiller Trish du regard, tandis qu’elle déplaçait sa main pour commencer à apporter des soins à son patient. Les vérifications de routine pouvaient attendre, elle le ferait plus tard, lorsqu’elle aurait épuisé toute son énergie magique pour le remettre sur pied.
« Jamais je n’aurais cru que Vinpap puisse s’intéresser à une fille dans votre genre. Je viens pour vous aider et vous me traitez comme une moins que rien ! J’devrais vous soigner aussi ! Vous semblez en avoir bien besoin ! »
Et voilà, elle avait explosé et ses paroles avaient dépassées ses pensées. Restait à espérer que Trish ne prenne pas trop mal le fait de se faire traiter de folle… Les chances semblaient faibles…



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Lun 5 Aoû 2013 - 22:37

Cette fille n'avait pas l'air sure d'elle, elle tremblait et ne parlons pas de la couleur de son visage quand elle vit le professeur torse nu. A croire qu'elle n'avait jamais vu le torse d'un homme, c'était pitoyable. Toutefois la repentie laissait la dite "infirmière" s'occuper de l'inconnu qu'elle avait sauvé. Puis une réaction assez inattendue apparut. La blonde ... criait ? Qu'est-ce qui lui prenait ? C'était si grave que ça ? Trish l'observa d'un air interrogateur, elle serait capable de l'aider s'il le faut pour le sauver, alors pourquoi ce cri ? La fille fusillait Trish du regard, chose qui ne lui plaisait pas du tout. Oh, elle avait du courage, Trish prendrait un plaisir à lui arracher ses yeux !

« Qu’avez-vous fait pour qu’il soit dans cet état ? Je ne sais pas qui vous êtes, il ne m’a jamais parlé de vous, mais pourtant vous êtes là. »

Ah parce qu'en plus c'était sa faute ? Elle ne savait rien de ce qui s'était passé avec le yéti et elle osait lui crier dessus ? Han la blague ! Si Trish n'avait pas ramener cet homme en vitesse à l'infirmerie il serait mort ! Et genre c'était sa faute ? En partie oui puisqu'il avait prit le coup à sa place, toutefois elle ne lui avait rien demandé. Il l'avait aidé, elle venait de faire de même donc qu'elle regarde ce qui la concerne uniquement ! Trish fronça les sourcils, pourquoi elle se tenait de la taper ? Parce que cette pseudo infirmière devait le soigner. Elle se faisait violence pour ne pas lui sauter dessus, serrant le fourreau de son katana pour ne pas lui saute dessus. Respire Trish. Zen. Zeeen !

« Jamais je n’aurais cru que Vinpap puisse s’intéresser à une fille dans votre genre. Je viens pour vous aider et vous me traitez comme une moins que rien ! J’devrais vous soigner aussi ! Vous semblez en avoir bien besoin ! »

Ni une ni deux, voilà la blonde plaquée contre le mur, le fourreau du katana sous la gorge. Trish appuyait dessus pour l’empêcher de respirer. Elle, se faire soigner ? Ah donc mademoiselle la prenait pour une folle ? Mais elle était qui pour la juger ainsi ?! Surtout qu'elle ne la connaissait pas ! Trop arrogante. Toutefois Trish comprit que cette fille avait un faible pour le professeur, mais quand on aime et que l'on peut soigner, on le fait et on pose les questions après, n'est-ce pas ? Du moins c'est ce que la repentie ferait. Toutefois son pouvoir permettait uniquement de détruire et non soigner. Un regard qui peut vous glacer le sang, la repentie n'était pas contente du tout.

- Maudite garce, je ne sais pas ce que tu cherches, mais si tu veux le laisser crever en faisant ton égoïste avec tes larmes bah tu le fais ailleurs. J'ai pas de temps à perdre avec une pseudo infirmière qui pleure dés qu'elle voit un patient, c'est pitoyable.

Trish était en rogne. Et franchement, elle ne s'attendait pas à une suite pareille. Cependant elle pensait ce qu'elle venait de dire, elle ne voulait pas perdre un homme qu'elle avait essayé de sauver en le ramenant à l'infirmerie à cause d'une pleurnicheuse. Qu'est-ce qu'elle cherchait exactement ? Trish apprit aussi le prénom de l'homme : Vinpap. Original disons. Mais elle n'y accordait aucune importance, sa vie était en jeu et une gamine minable s'amusait avec, Trish avait du mal à la laisser faire. Elle se retenait de lui trancher la tête, avec beaucoup de difficulté mais elle y arrivait.

- Sois tu le sauves, sois j'te tue. Suis-je assez claire ou tu veux une démo ?

Méchante Trish ? Non, elle s’inquiétait juste pour la vie de l'homme blessé à coté. Cet homme sur ce lit, elle ne voulait pas qu'il meurt à nouveau. Non, pas à cause d'elle, elle ne le supporterait pas. Pourquoi sacrifier la vie de cet homme qui l'avait sauvé ? C'était inutile, comme cette fille quoi. Elle n'avait fait que pleurer depuis le début, normal que ça énerve la repentie au bout d'un moment n'est-ce pas ? Surtout qu'elle était fatiguée alors si cette blonde ne l'aidait pas, il allait y passer. S'il y passe, elle la tue.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Ven 9 Aoû 2013 - 5:58
Un coup, un seul et le voila K.O. Dans ses songes, il se sentit trimbalé. Mais, d'un autre coté... était ce vraiment le cas ou était-ce le fruit de son imagination? Tout ce qui était sur, c'est que maintenant, il était immobile, étendu et que la douleur le rendait faible, toujours plus faible. Il était dans son monde, inconscient, complètement hors service. Il avait une étrange discussion avec un lapin blanc qui lui répétait qu'il était en retard. Il avait beau essayer de comprendre ce qui se passait, c'était peine perdu.

*Laisse tomber...*

Malheureusement, Kaze ne s'était pas tut... Au contraire, il en profitait pour lui faire la moral, puisqu'il s'était matérialisé à ses cotés depuis le début du rêve. Vinpap en avait marre. Était il possible d'avoir la paix? Était-ce possible de se reposer en paix, de se remettre de ses blessures?

Heureusement, tout à coup, son corps s'apaisa, la douleur se faisant moins lancinante, moins... oppressante. Il sentait que quelqu'un était près de lui et que cette personne lui voulait du bien. Ses côtes le faisait moins souffrir, même dans son rêve.


...Vinpap puisse s’intéresser à une fille dans votre genre...

Qu'est ce que? Cette voix? Qu'est-ce que Topaze faisait la? Qu'est ce... Pourtant elle n'était nul part dans son rêve... Il fusilla Kaze du regard, qui haussa des épaules, pour toute réponse, tout aussi surpris que lui. Pourquoi entendait il la voix de Topaze, alors qu'elle n'était pas la?

Il avait un pincement au ventre. Les bruits sourd qu'il entendit ne lui dirent rien qui vaille. La seule explication logique...


- Sois tu le sauves, sois j'te tue. Suis-je assez claire ou tu veux une démo ?

Ah et bien, quand on veut prouver une idée, on a qu'à se dire que c'était la seule explication possible... Peu importe l'explication, Topaze était a ses cotés. Et la jeune demoiselle aussi. Et ça semblait chauffer. Il pouvait sentir le matelas contre son dos, une couverture sur ses jambes, ainsi que des... objets sur son torse, colés à lui. Vinpap fixa son clone qui soupira et roula des yeux.

*C'est une blague? Je dois régler ça?*

Vinpap fronça les sourcils et Kaze soupira de nouveau, avant de disparaître. Il avait quitté le monde des songes pour discuter dans le monde réel.




Encore... Encore et toujours le boulot ingrat. Kaze en avait marre... Pourquoi devait il toujours faire des choses que l'autre ne voulait pas? Ils s'étaient séparés en se donnant des noms, mais encore... ils ne faisaient qu'un. Il apparut sur le bord du lit, avant d'ouvrir les yeux et de regarder son corps meurtri. Les bandages étaient apparents, les appareils faisant plusieurs bruits différents. Il passa ses doigts immatériel sur son corps, passant au travers de son torse, les arrêtant au niveau des blessures.

C'est à cet instant qu'il releva les yeux et observa les deux jeunes femmes, se crêpant le chignon. Il soupira. Peu importe les époques, les femmes étaient si... étranges... Il était blessé et voila que celle qu'il aimait et celle qu'il avait protégé se battaient, sans raison apparente. Il roula les yeux et marcha au travers du lit, sans se soucier des obstacles. Il se posta tout près des jeunes femmes et toussa. Elles tournèrent la tête vers lui et il leur fit un salut de la main, un sourire beta sur le visage, avant de reprendre son air exaspéré, désespéré.  


*J'ai plus que quelques secondes, mais le monsieur sur le lit... Il voudrait savoir trois choses... POURQUOI? Pourquoi vous vous battez?
Ensuite, si quelqu'un pourrait le soigner? Parce que tout à l'heure, autant c'était plaisant, maintenant, ca lui fait un mal chien.
Finalement...
Il fixa la jeune inconnue.Il voudrait savoir votre nom et pourquoi vous l'aviez assommée. Oh... et un conseil... Si vous avez blessée Topaze d'une quelconque manière, je vous cons... "

Il disparut avant de pouvoir finir sa phrase. La minute était écoulée.



Vinpap tapait du pied, les bras croisés, attendant le retour de Kaze. Celui ci se matérialisa devant ses yeux, un immense sourire aux lèvres.

*Oh, t'es faché?*
*Ta gueule... De quoi j'ai l'air désormais?

Kaze éclata de rire, avant d'hausser les épaules. Vinpap soupira et il tenta tant bien que mal d'ouvrir les yeux de son propre corps...



Des yeux marrons, des cheveux d'or, un air inquiet, pas de doute, il n'y avait qu'une seule personne qui était ainsi... Topaze. Celle qui faisait battre son cœur, celle qu'il avait juré de protéger, au risque de sa vie.

"Coucou toi..."

Ce furent les seuls mots qu'il pu prononcer avant de ressentir un haut le coeur. La douleur était toujours présente, malheureusement pour lui.

*Kaze... Tu veux te sacrifier pour prendre la douleur un moment?*
*Va te faire voir!*


Bon... Au moins il avait essayé... c'était déjà ça...


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 


Dernière édition par Vinpap Yskaliv le Sam 28 Sep 2013 - 15:27, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Jeu 15 Aoû 2013 - 1:55
Une rencontre inattendue
Elle ne l’avait pas vue venir. Cette jeune femme était incontestablement plus forte qu’elle, ça ne faisait aucun doute. De ce fait, elle n’avait probablement pas besoin d’un professeur privé pour apprendre à se battre. Ça devait leur laisser plus de temps pour faire des choses…

Ainsi, telle une furie, la folle s’était jetée sur elle, rompant de ce fait le contact avec la peau de Vinpap et donc l’acte de soin. Plaquée violemment contre le mur, un fourreau de katana fermement appuyé contre sa gorge, la jolie infirmière avait le souffle coupé, son regard surpris et effrayé plongé dans celui de sa rivale.
« Maudite garce, je ne sais pas ce que tu cherches, mais si tu veux le laisser crever en faisant ton égoïste avec tes larmes bah tu le fais ailleurs. J'ai pas de temps à perdre avec une pseudo infirmière qui pleure dés qu'elle voit un patient, c'est pitoyable. »
Topaze déglutit difficilement, retenant les larmes qui lui montaient de nouveau aux yeux. Elle avait visiblement loupé une occasion de se taire…
Comment allait-elle se sortir de là ?
*Ah ah ! Laisse-moi faire !*
Topaze jeta un rapide regard vers Vinpap. Si elle laissait faire Nasline comme il le lui avait conseillé, elle avait plus de chance de se libérer mais la femme risquait de ne pas en sortir intacte et il risquerait de lui en vouloir pour ça. Autant elle pouvait s’habituer à l’idée qu’il avait quelqu’un dans sa vie, autant l’idée qu’il puisse ne plus vouloir la voir lui brisait le cœur.
« Sois tu le sauves, sois j'te tue. Suis-je assez claire ou tu veux une démo ? »
Topaze tenta d’entrouvrir les lèvres pour répondre mais se ravisa immédiatement lorsque sa mâchoire et sa gorge le lui reprochèrent vivement. De toute façon, il y avait peu de chance que ses cordes vocales parviennent à émettre un son. Elle n’était même pas certaine d’être capable de lâcher une plainte douloureuse. Ses mains se fermèrent sur le fourreau du katana et elle tenta en vain de le repousser. A défaut d’y parvenir, elle réussit tout de même à gagner un peu d’espace et donc à reprendre son souffle subrepticement.

Soudain, quelque chose attira son regard. Il y avait deux Vinpap… Un clône.

Il s’avança vers elles et toussa pour attirer l’attention de Trish. Surprise, celle-ci relâcha un peu son étreinte et Topaze tourna instinctivement la tête, reprenant à peine son souffle.
« J'ai plus que quelques secondes, mais le monsieur sur le lit... Il voudrait savoir trois choses... POURQUOI ? Pourquoi vous vous battez ? Ensuite, si quelqu'un pourrait le soigner? Parce que tout à l'heure, autant c'était plaisant, maintenant, ça lui fait un mal chien. Finalement......Il voudrait savoir votre nom et pourquoi vous l'aviez assommée. Oh... et un conseil... Si vous avez blessée Topaze d'une quelconque manière, je vous cons... »
Il avait disparu. Les deux femmes échangèrent un regard et la jeune blonde profita de ce moment d’inattention de la part de sa rivale pour repousser violemment le fourreau du katana, s’accroupissant dans le même temps pour échapper plus rapidement à l’emprise de son adversaire
avant de se précipiter vers Vinpap.

Il était là, il les avait entendus et il lui était venu en aide ! De plus, il avait demandé à l’autre qui elle était. Il ne la connaissait donc pas ? C’est elle qui l’avait assommé ? Etait-elle vraiment responsable de l’état
de l’homme qu’elle aimait ?

Le cœur de l’infirmière battait à tout rompre, sa tête était en ébullition. Elle saisit les mains de son bien aimé et, les tenant fermement, les joignit en guettant un mouvement de paupière, un sourire, un changement quelconque qui pourrait indiquer qu’il se réveillait. Entre ses doigts, le flux magique revenait, doucement, la douleur se propageait du corps de l’homme au sien, annonçant de ce fait que la blessure était en voie de guérison. Elle la sentait dans tout son thorax, lancinante, mais encore faible.
Pas pour longtemps cela dit.

Finalement, les paupières tremblotèrent, clignèrent et s’ouvrirent enfin, dévoilant l’iris vert de l’homme, la pupille réagissant instantanément à la lumière. Ce doux regard se posa sur elle et elle se sentit défaillir,
les yeux bordés de larmes.
« Coucou toi... »
Instinctivement, elle resserra son étreinte sur les doigts de son tendre patient, afin de se donner la force de répondre en un murmure.
« Coucou… »
Elle lui accorda un faible sourire.
« Bientôt tu ne devrais plus avoir mal, ou peut-être juste un petit peu… Je fais de mon mieux pour tout réparer… »
Afin d’accélérer le processus avant que son propre organisme ne lui fasse regretter son acte, elle lâcha une des mains de l’homme pour venir poser ses doigts blancs et fins sur le thorax blessé.

Sentant la présence de Trish, elle lui accorda un rapide regard avant de reporter son attention sur son patient.
« Excusez-moi pour ce que j’ai dit, mes mots ont dépassés ma pensée. »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Dim 18 Aoû 2013 - 19:51

*J'ai plus que quelques secondes, mais le monsieur sur le lit... Il voudrait savoir trois choses... POURQUOI? Pourquoi vous vous battez?
Ensuite, si quelqu'un pourrait le soigner? Parce que tout à l'heure, autant c'était plaisant, maintenant, ca lui fait un mal chien.
Finalement... Il voudrait savoir votre nom et pourquoi vous l'aviez assommée. Oh... et un conseil... Si vous avez blessée Topaze d'une quelconque manière, je vous cons... "


C'était ... Étonnant ? Quoi que tout était possible à la Deus Académia n'est-ce pas ? Mais tout de même ... Trish observa donc l'homme, l'air de dire "Qu'est-ce tu racontes ?". La blonde poussa brusquement Trish qui recula de quelques pas, laissant la pseudo infirmière aller voir l'homme qui se relevait. La repentie ne bougea pas, observant simplement la scène qu'elle avait sous les yeux. Puis elle remit le fourreau de son katana à sa place. Elle chercha une chaise et elle ne trouva une dans un coin. Elle s'assit donc patiemment en croisant les jambes et les bras, restant bien sage dans son coin. Elle plongea dans ses pensées, vraiment tout ça c'était n'importe quoi ! Trish soupira dans son coin sombre, elle ferma les yeux quelques instants, décrocher un peu ça lui ferait du bien. Sur le coup elle était un peu comme ces enfants que l'on met au coin pour les faire attendre, là elle avait vraiment l'impression qu'elle était l'enfant que cette infirmière faisait attendre. C'était assez rageant comme situation, mais elle devait attendre que la blonde ai finit, vu qu'elle faisait enfin son boulot autant la laisser faire n'est-ce pas ?

« Excusez-moi pour ce que j’ai dit, mes mots ont dépassés ma pensée. »

Trish sortit de ses pensées et ne répondit pas sinon elle risquait de lui couper sa tête vu comment elle est énervée. Déjà qu'elle avait un poids sur ses épaules avec cet homme et celle-là qui ne l'avait pas aidé, vraiment c'était trop fatiguant tout ça ! La repentie essaya de se calmer. Il est en train de se faire soigner, donc calme non ? Quoi que la brune était du genre rancunière, elle risquait d'en vouloir encore un petit moment à cette blonde. Fallait juste laisser le temps la calmer, genre quelques jours sans la voir et elle devrait réussir à ne pas lui en vouloir. Un silence pesant prit le dessus sur cette pièce et ce n'était pas la brune qui allait arranger les choses. Loin de là, elle était bien dans son coin assise, en plus elle avait sommeil. Son lit lui manquait, elle l'avait l'impression qu'il l'appelait. Attends un peu petit lit, elle va arriver alors patience !
Durant quelques instant Trish essaya de faire preuve d'empathie pour essayer de comprendre l'infirmière qui soignait l'homme qu'elle avait amener d'urgence en explosant la porte. Bon, elle devait donc être une infirmière, toutefois elle n'y arrivait pas. Sauf si cette fille aimait cet homme -amicalement parlant du moins. Dans tous les cas ils devaient être proches pour qu'elle ai explosé ainsi en voyant Vinpap blessé ainsi. Mais à sa place Trish l'aurait directement soigné et aurait tuer la fille juste après, m'enfin chacun sa logique non ? Après tout elle n'était pas dans sa tête ni dans son cœur, alors non elle ne comprenait pas. Heureusement qu'il avait intervenu, sinon Trish n'aurait pas hésité à tuer cette blonde, ah non aucune pitié avec une fille qui ose l’agresser. La repentie attendit donc sagement dans son coin, qu'est-ce qu'elle pouvait faire d'autre de toute façon ?
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Mar 27 Aoû 2013 - 4:39
Une sensation si douce, si plaisante. Celle de son corps qui se répare rapidement, celle de Topaze qui pose ses mains contre son corps. Il en eu la chair de poule, mais tenta de ne rien laisser paraître. Il ferma les yeux un moment, sentant la douleur s'estomper doucement. Il soupira d'aise et sourit à son infirmière, avant de reposer la tête contre l'oreiller.

« Bientôt tu ne devrais plus avoir mal, ou peut-être juste un petit peu… Je fais de mon mieux pour tout réparer… »

Un simple sourire et un hochement de tête. Il se savait faible, il ne voulait pas s'épuiser plus que nécessaire. Il l'écouta ensuite s'excuser auprès de l'autre jeune fille. D'ailleurs, où était-elle? Il ouvrit les yeux et tourna la tête, cherchant la brunette. Elle se trouvait dans un coin sombre, elle ne disait rien et observait. Vinpap ferma les yeux. Il devait se concentrer.

*Oh, ca va! Pas besoin non plus de réfléchir! Elle ne se sent pas à sa place!*

En fait... Kaze pouvait être utile par moments... Vinpap hocha la tête et soupira, avant de faire signe a Topaze d'arrêter.

"Prends une pause, pas besoin de t'épuiser à la tâche non plus..."

Il lui sourit tendrement et posa la tête contre l'oreiller. Le mieux serait qu'elle quitte la pièce, afin qu'il ait une petite discussion avec la jeune fille. Il tenta tant bien que mal de se redresser, mais deux mains le repoussèrent sur le lit. Il entendit des mots, mais il ne les comprit pas, Kaze, se plaignant qu'il devait prouver qui était le patron à cette fille! Qui était celui qui dirigeait! Qu'il était professeur et que c'était à lui de donner des ordres, pas à elle!

Mais Vinpap ne fit rien, se laissant repousser lentement sur le lit. Il savait que Topaze était mieux placée que lui sur ce point, alors il obéira. Mais le demi silence était pressant, étant donné que l'un et l'autre avait à peine murmurés pour se parler. Mais maintenant, c'est assez! Vinpap devait parler à la jeune fille.

"Dis moi... Tu peux trouver une excuse pour quitter? Et dire à... elle de venir me voir? Je voudrais lui parler un peu. Si mon docteur me le permet bien sur."

Il avait dit cela d'une voix faible, avant de fermer les yeux. Il entendit des bruits, des pas, des voix et des bips, mais n'en vit rien. Lorsque le silence ce fit, outre les bips des machines à ses cotés, il sourit et ouvrit les yeux.

"Alors? Vas tu répondre à mes questions ou je dois demander a un monstre des neiges de te le forcer à me les dire ?"

Il rit doucement, avant de tousser, tousser encore et toujours, donnant presque l'impression qu'un de ses poumons allait être craché. Lorsqu'il s'arrêta, il se donna un instant de répis pour remettre ses idées en place. Il posa ensuite son regard sur la jeune fille et hocha la tête pour l'inciter à parler.

"Pourquoi m'avoir amené ici? Cela a dut être dur pour toi... Me transporter sur une si longue distance..."

Il ferma les yeux. Son corps réclamait du repos, mais il luttait contre celui ci. Tant que ses questions demeureraient sans réponse, il ne dormira pas! Et cette jeune fille l'intriguait au plus haut point. Ce sentiment de... déjà vu... Étrange.


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Sam 7 Sep 2013 - 17:25
Une rencontre inattendue
Peu à peu, les choses reprenaient place dans le corps meurtris de son premier patient. Peu à peu, la douleur grandissait dans sa propre cage thoracique. Elle en avait presque le souffle coupé, mais elle s’efforçait de ne rien laisser paraître. Elle connaissait assez Vinpap pour savoir que s’il s’apercevait qu’elle souffrait, il lui demanderait de tout arrêter immédiatement. Cela dit, il faut croire qu’il en était déjà conscient… Enfin… Il savait que ça utilisait de l’énergie, pas qu’elle récupérait sa douleur.
« Prends une pause, pas besoin de t'épuiser à la tâche non plus... »
Ils échangèrent un doux sourire et elle se retint de lui caresser tendrement la joue. Docile, elle retira lentement ses doigts, mais dut les reposer aussitôt en le voyant se relever. Il manquait de patience de toute évidence.
« Economise tes forces mon… ami… »
Il s’en était fallu de peu pour qu’elle lui donne un surnom affectueux certes, mais légèrement déplacé…
* « La Tortue », ça lui va mieux comme surnom…*
*C’n’est pas tellement affectueux là…*
*Oh… Pour moi, ça l’est.*
Retirant doucement ses doigts, elle retint un soupir et appuya son bassin contre le lit par peur de défaillir. Réprimant la douleur avec une étonnante facilité, résultat des nombreuses années passées à conserver le secret concernant l’autre parasite, elle observa l’homme avec un air légèrement triste.

Cinq minutes de pause. Elle ne s’accorderait pas plus de repos que ça.

Absorbée par les efforts fournis pour ne pas laisser transparaitre sa souffrance, elle ne réalisa même pas que sa main s’approchait dangereusement du visage de l’homme pour chasser une mèche de cheveux rebelle.

Ce n’est que lorsque les yeux de l’homme s’ouvrirent à nouveau qu’elle réalisa ce qu’elle s’apprêtait à faire et retira prestement sa main. Dieu merci, il ne semblait pas y avoir fait attention.
« Dis-moi... Tu peux trouver une excuse pour quitter? Et dire à... elle de venir me voir? Je voudrais lui parler un peu. Si mon docteur me le permet bien sûr. »
*Et vlan ! Tu ne l’as pas volée celle-là ! J’suis sûre qu’un bon crochet du droit dans la face aurait été plus facile à encaisser ! Ha ha ha ! Tu souffres, hein ? Tu vas t’en remettre tu crois ? Ha ha ! Moi j’en doute !*
La requête de Vinpap n’avait pas manqué de la prendre de court. Topaze ne savait comment réagir, mais elle penchait involontairement vers la solution que lui imposait Nasline : Etre vexée. S’efforçant de ne rien laisser paraître, elle hocha docilement la tête. Avait-elle vraiment le choix ?
« Très bien… Si tu veux m’appeler, tu n’as qu’à appuyer là. »
Elle plaça la télécommande dans la main de l’homme en souriant. Puis, jetant un regard par-dessus son épaule, elle observa Trish un instant, avant de se tourner vers les machines. Silencieusement, elle régla l’électrocardiogramme pour imprimer une feuille, déclencha le tensiomètre et nota toutes les données sur son calepin. Finalement, elle se tourna vers la jeune fille mystérieuse.
« Je vous laisse quelques minutes pour aller faire mon rapport à l’infirmière… Je crois que vous avez quelques réponses à fournir au Professeur… Et… hum… Attention à ce vous comptez lui faire… »
Sans un mot de plus, elle ressortit, la démarche légèrement « mécanisée ».

Dès lors qu’elle eut fermé la porte, elle s’écroula le long du panneau de bois parfaitement insonorisé et pleura en silence pendant quelques minutes. La douleur dans sa poitrine était fulgurante, elle n’osait imaginer la douleur qu’il avait pu ressentir. Elle ne l’avait pas entièrement soigné, elle n’avait qu’un infime aperçu de ce qu’il avait supporté tout ce temps.

Les jambes étendues au travers du couloir, elle porta sa main droite à son front et ferma ses yeux embués de larmes. Elle aurait aimé le serrer contre elle et l’apaiser mais il semblait avoir d’autres préoccupations… Cela dit, il n’avait pas tort, elle n’était pas là pour une simple visite, elle était là pour aider à l’infirmerie…

Soudain, des bruits de pas se firent entendre. Lorsqu’elle entrouvrit un œil, l’infirmière lui tendait une main amicale.
« Merci pour votre travail. Si ça peut vous rassurer, j’avais fait en sorte d’apaiser sa douleur… »
« Je n’ai pas terminé mes soins, mais j’ai dit que je les laissais seuls… J’vais remplir le dossier médical en attendant… »
« Très bien, mais, avant, vous allez me faire le plaisir de récupérer un peu vos forces, compris ? »
Topaze acquiesça docilement, mais jeta tout de même un dernier regard inquiet vers la porte. Après tout, la jeune fille avec qui elle avait laissé son bien aimé l’avait apparemment assommé… Même si par la suite, elle n’avait à priori rien fait de mal, rien ne garantissait qu’elle se tiendrait à carreaux…



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Lun 9 Sep 2013 - 20:31
La jeune fille les observait, écoutant à moitié ce qu'ils se disaient. Ah ça non elle ne se sentait pas bien ici. Tout d'abord cette blonde qui avait haussé le ton en plus de la fatigue, là on pouvait être sur que Trish pouvait sauter sur n'importe qui pour le décapiter, vraiment elle se sentait pas très bien. Et ça voyait ? Ce qui expliquerait pourquoi l'homme avait demandé à la blonde de partir. Il n'aurait sans aucun doute pas du, il aurait du la laisser le soigner, il était encore faible après tout. La pseudo infirmière donna une télécommande au professeur et jeta un regard à Trish lui le lui rendu assez noir. Oh non elle lui en voulait encore alors qu'elle prenne ses jambes à son cou et vite. Mais non, au lieu de ça elle osait ouvrir la bouche pour lui dire de faire attention à ce qu'elle comptait faire à l'homme. Vraiment, elle cherchait à mourir une seconde fois ? Si Trish a amené l'homme ici c'est pas pour le tuer ! Trish grogna, oui oui elle grogna pour se retenir de lui jeter la chaise sur laquelle elle était assise en pleine figure. Ca ferait une seconde blessée et en plus elle ne pourrait plus soigner l'homme, alors autant de retenir. Des feuilles en main, elle sortit enfin et Trish fut de suite plus détendu, laissant ses épaules tomber légèrement en avant et ses traits de visage s'adoucir. Vraiment, cette fille était une garce de la pire espèce aux yeux de la repentie.

Bon bah autant aller enfin répondre aux questions du monsieur qu'elle venait de sauver. Elle s'approcha lentement et s'assit sur la chaise à coté de son lit. Il avait les yeux clos et semblait tellement fatigué ... Trish avait limite envie de le prendre dans ses bras afin le border pour qu'il dorme. M'enfin, elle ne pouvait pas faire ça quand même, il était plus vieux qu'elle -du moins c'est ce qu'elle se disait. Le pauvre, il avait quand même prit un mauvais coup à sa place. Idiot. Ouvrant enfin les yeux, il les posa sur la repentie. Et en plus il souriait. Vraiment, cet homme est ... surprenant ?

"Alors? Vas tu répondre à mes questions ou je dois demander a un monstre des neiges de te le forcer à me les dire ?"

Ensuite il toussa. Étrangement Trish paniqua presque. Elle pensait lui apporter de l'eau et c'est ce qu'elle fit en fouillant la chambre. Elle voulait même lui taper sur le dos mais se retenue quand il arrêta enfin.

"Pourquoi m'avoir amené ici? Cela a dut être dur pour toi... Me transporter sur une si longue distance..."

Il hocha la tête pour qu'elle parle. Puis il ferma encore les yeux. Trish, assise à nouveau sur son siège, apporta ses genoux au niveau de son visage en posant ses pieds au bord de la chaise, comme si elle voulait se faire toute petite.

- Je n'allais pas laisser un homme mourir alors qu'il venait de prendre un coup à ma place en combattant contre un yéti. J'ai peut-être mauvais caractère, mais quand on fait quelque chose pour moi et bien je sais rendre l'appareil en aidant cette personne en retour.

Oui voilà sa réponse. Clairement. Il l'avait aidé et elle avait fait de même.

- Et je m’appelle Trish, repentie jardinière. Pour ça que vous ne m'avez jamais vu à vos cours.

Et non elle n'était pas élève, encore heureux. Un instant, elle s'imagina assise à nouveau dans une salle de classe, à devoir écouter le professeur parler pour des prunes et elle dormir en cours. Parce que oui, même vivante elle n'aimait pas l'école et encore moins les professeurs. Toujours à râler, ils ne sont jamais contents. Sans parler des devoirs ... Trish ne les faisait jamais, forçant toujours quelqu'un pour qu'il les fasse à sa place. Et pourtant elle arrivait à avoir la moyenne, toujours. Jamais au dessus mais c'était au moins la moyenne et ça satisfaisait sa tante. Les heures de colle ? Elle en avait tous les mercredi et restait même en heure de colle pendant ses heures libres. Parce qu'en plus elle séchait les cours et les heures de colle -donc les heures de colle doublaient ! En clair : l'école c'était pas son truc. Heureusement qu'elle était repentie -même si elle ne foutait rien. Elle cultivait pour elle et Macky, laissant les plantes de l'académie dans leur état habituel. D'ailleurs depuis son arrivé jamais elle n'avait travaillé pour s'occuper des plantes de l'académie. Ah non, mademoiselle préférait ses plantes à elle ou encore dormir.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Ven 11 Oct 2013 - 18:19
Le professeur ferma les yeux en écoutant la jeune fille et il lui sourit tendrement. Il reconnaissait bien là un petit quelque chose qu'il avait connu de son vivant, celle d'être redevable à celui, ou celle, qui vous aidait. Cela semblait avoir perdu son importance au fil du temps, mais pour le ninja, cela était l'essence même du monde, l'honneur et l'entraide en cas de besoin.

Il ouvrit lentement les yeux et plongea son regard dans celui de la jeune fille et il retint un faible rire lorsqu'il tourna lentement la tête pour observer le plafond.


"C'est étrange... J'ai l'impression de revoir Makiko... On dirait que les Kami ont remis mes enfants sur ma route de manière indirecte. Mais bon, je ne vais pas me soucier de ca pour l'instant, ce n'est que le passé..."

Il soupira et baissa les yeux en se remémorant le passé avec sa famille, plus particulièrement ceux avec Makiko. Les journées à la pêche, entre père et fille, les marches en forêt, ainsi que les simples soirs, couché sur le dos, à observer les étoiles. Il sentit une larme couler le long de sa joue et il l'essuya rapidement, avant de rire doucement.

"Excuse moi... Je m'ennuie légèrement de ma famille. Mais bon, j'ai d'autres souci et... d'autres sentiments désormais... Mais excuse moi, ca ne doit pas t’intéresser."

Il rit doucement et soupire en roulant des yeux, le sourire aux lèvres.

"Bon, l'autre veux te dire deux mots... Ne bouge surtout pas."

Il ferma les yeux et se concentra, utilisant une partie des quelques forces qu'il avait réussi à amasser avec ce cours repos, pour faire apparaître Kaze, au bout du lit. Il ferma les yeux et respira lentement, pour ne pas s'épuiser. Il se demandait même s'il allait pouvoir tenir la minute entière.


Le clone apparut et observa la Trish, un sourire aux lèvres. Il l'avait vu tout à l'heure et il voulait lui poser deux trois questions, par simple curiosité.


"Dis moi Trish... Ou as tu eu ce katana... C'est étrange de voir une jeune fille de ton age avec ça. Et aussi... C'est mon idée, mais je crois que l'autre imbécile blessé" HEY! " est d'accord avec moi. Ca te dirait un duel un de ces quatres? Tu sembles assez douer, vu comment tu le tenais. En tous cas, pense à ca, nos forces commence à descendre, on va se reposer un peu... "

Il disparut dans une lueur bleutée. Vinpap soupira et prit une longue inspiration pour tenter de calmer son coeur qui battait la chamade suite à toute cette énergie utilisée.

Il avait les paupières qui se fermaient d'elles même, mais il voulait absolument rester éveiller le plus possible pour voir la réaction de Trish, ainsi que revoir Topaze encore une fois. Puis, il eu une idée et il sourit en tournant la tête.


"J'ai une question Trish... Si tu aimais quelqu'un à l'académie... Tu lui dirais? Même si tu avais un petit ami en étant vivante?

Puis, réalisant l,absurdité de la situation, il sourit et rit doucement en rougissant un petit peu.

"Non mais... Qu'est ce que je raconte moi... Tu dois t'en ficher de mes histoires de coeur... Ou de mes questions la dessus... Je suis vraiment inutile en fait... Ou alors, un peu con... Ou les deux."


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Jeu 17 Oct 2013 - 17:34
Une rencontre inattendue
Après avoir quitté la chambre, Topaze était retournée à l’accueil
de l’infirmerie. Entre temps, la jeune femme avait installé un rideau de fortune afin qu’ils ne puissent pas être vus à l’extérieur et avait récupéré la porte
par terre pour la poser contre le mur.

La blondinette s’assit sur le fauteuil du bureau et respira profondément quelques minutes, le temps que son cœur se calme et que la douleur se fasse moins vive. C’était assez éprouvant… Et encore, elle n’était pas allé
jusqu’au bout du soin…

Elle y retournerait tout à l’heure pour compléter le soin.
En attendant, il fallait qu’elle remplisse le dossier médical de son patient…
Autant s’y mettre tout de suite.
« Où rangez-vous les dossiers médicaux ? »
« Dans ce placard. »
S’interrompant alors qu’elle nettoyait les débris de porte à grand coup de balais, l’infirmière avait pointé du doigt le dit-placard, une immense étagère de l’autre côté de la salle, un meuble aux multiples tiroirs étiquetés des lettres de l’alphabet. En découvrant cet engin immense, Topaze pria intérieurement pour que tout soit en ordre et se leva en grimaçant, s’approchant du tiroir « W-Z ».

Lorsqu’elle l’ouvrit, elle déglutit en découvrant une cinquantaine de dossiers et s’agenouilla par terre. Un par un, elle sortit chaque dossier, l’ouvrit, regarda le nom, le referma en constatant que ce n’était pas le bon et le rangea à sa place avant de passer au suivant. Elle les fit tous mais aucun ne semblait porter le nom d’Yskaliv. Sans se démonter, Topaze referma le tiroir, se redressa et réitéra l’opération avec le tiroir « U – V », au cas où le dossier ne serait pas
à sa place… En vain. Il n’était nulle part.
« Je ne trouve pas son dossier... »
« As-tu vérifié qu’il ne se soit pas intégré dans un autre dossier
par erreur ? »
Topaze fixa un instant l’infirmière. Non, elle ne l’avait pas fait.
Elle recommença donc son petit manège, non sans lâcher un soupir
au préalable, vérifiant chaque page de chaque dossier,
dans les deux tiroirs.
« Etes-vous sûre de regarder au bon nom ? Ils sont tous là,
même les apprentis de l’époque médiévale en ont un. »
« C’est pourtant bien son nom, je… C’est étrange… »
« Eh bien vas vérifier quand même, on ne sait jamais. »
Topaze demeura un instant perplexe. Lui aurait-il menti ?
Non c’était impossible… Son dossier avait dû être égaré…
« Je pourrai peut-être en faire un autre ? »
« Tu plaisantes ? Ils sont tous là. On ne va pas s’encombrer
avec un dossier inutile. Tu ne sais peut-être pas écrire son nom
comme il faut, vas demander confirmation… »
Les épaules de la jeune femme s’affaissèrent. Elle était sûre d’elle, pourtant. Après tout, elle aimait cet homme, comment pourrait-elle se tromper de nom ou même d’orthographe ? Toutes ces fois où elle l’avait gribouillé
sur ses feuilles… Elle s’était donc trompée à chaque fois ?

Désespérée, l’esprit probablement légèrement embrouillé par la douleur
qu’elle ressentait encore après avoir soigné son patient, la jeune femme
se redirigea machinalement vers la chambre. Lâchant un faible soupir,
elle posa la main sur la poignée, l’abaissa doucement et poussa légèrement
la porte avant de s’interrompre dans son mouvement.
Un pincement la prit au cœur en entendant la voix chaude de l’homme
qu’elle aimait. Elle avait entendu un vague « J’ai une question Trish ».
Et c’est comme si son organisme avait cessé de fonctionner,
comme si le temps s’était arrêté.
« Si tu aimais quelqu'un à l'académie... Tu lui dirais ?
Même si tu avais un petit ami en étant vivante ? »
Les yeux de la blonde s’écarquillèrent derrière la porte. Pourquoi donc
était-elle revenue ? Bon sang, non, elle ne devait pas entendre ça.
Aimer quelqu’un en secret c’était une chose…
Aimer quelqu’un en secret tout en sachant pertinemment
que son cœur battait pour quelqu’un d’autre,
c’était en revanche tout à fait différent…
« Non mais... Qu'est-ce que je raconte moi...
Tu dois t'en ficher de mes histoires de cœur...
Ou de mes questions la dessus... Je suis vraiment inutile en fait...
Ou alors, un peu con... Ou les deux. »
En l’espace d’une seconde, Topaze passa du désespoir le plus total
à un froncement de sourcil désapprobateur.

Inutile ? Oh ça non. Elle, elle l’était. Mais lui… Il était divin.

Et voilà, elle se liquéfiait à nouveau en un amour gluant à la guimauve. Esquissant un petit sourire rêveur, ne prêtant pas attention
à une éventuelle réponse de Trish, la petite curieuse aux cheveux d’or
bascula la tête sur le côté, attendrie. Jusqu’à ce que son crâne
atteigne le panneau de bois, faisant légèrement résonner la porte.
Sursautant, l’infirmière improvisée eut un mouvement de recul
tout en poussant les bras en avant comme pour repousser on ne sait quoi.
Et dans ce cas précis, ce fut la porte qu’elle repoussa,
finissant d’ouvrir le panneau de bois.
« Oups. »
La jeune femme recula pour ne pas être vue dans l’encadrement de la porte
et se cala dos contre le mur, juste à côté, les joues brûlantes.
*T’es ridicule… Même s’ils t’ont pas vu,
y a des chances pour qu’ils t’aient entendue et, comprenons-nous,
t’es carrément insignifiante, mais la tortue doit quand même
être en mesure de reconnaître ta voix…*
*Zut.*
Prise au piège, Topaze inspira profondément et leva les yeux au ciel,
priant pour que son attitude ne paraisse pas trop bizarre.
Est-ce qu’un jour au moins elle arriverait à ne pas faire
mauvaise impression à qui que ce soit ?

Se décollant du mur, elle se tourna de nouveau vers la porte et,
les nerfs à fleur de peau, les yeux grands ouverts en une expression
légèrement terrifiée, ne sachant absolument pas quoi dire pour sa défense,
entra dans la pièce, muette.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Mer 23 Oct 2013 - 21:33
Il lui sourit. Pourquoi ce sourire ? La repentie n'estimait pas le mériter. Un sourire tendre, comme s'il était ... heureux ? Heureux de discuter avec elle ? Mais qu'est-ce que c'était que ce mec ? Il avait faillit mourir à cause d'elle et le voilà en train de sourire alors que son état ne lui permettait même pas de rester cinq minutes complètes debout. Un sourire qui touchait Trish, mais elle préférait garder ça pour elle, se contentant de le fixer avec ses yeux azur. Puis il ouvrit les yeux pour l'observer à son tour. Le voir ainsi ne lui plaisait pas vraiment, content de l'avoir aidé ... Vraiment, elle ne le comprenait pas. Puis il parla d'une certaine Makiko. Sans aucun doute sa fille. Une fille à laquelle il avait l'air de tenir. Pourquoi parler d'elle dans ce genre de moment ? Qu'est-ce qui lui prenait, sérieusement. Si Trish avait le don de lire les pensées des personnes, à ce moment-là elle l'aurait utilisé sur lui pour le comprendre. Puis une larme. Larme qui disparut bien vite. Trop de fierté ? Possible. Puis il rit, comme si c'était la chose la plus normal du monde alors qu'il n'y avait rien de drôle. Finalement Trish était triste, triste pour lui. Pour une fois elle faisait preuve d'empathie. Ça ne lui ressemblait pas mais alors pas du tout. Alors, pourquoi lui ?

- Oh j'veux bien en apprendre plus sur ta famille. Je supposes que cette Makiko, c'est ta fille, n'est-ce pas ?

Puis l'autre arriva. L'autre ? Il avait donc une double personnalité ... C'était ... Comment dire ... Spécial. Du moins aux yeux de la repentie. Elle ne connaissait encore personne avec ce genre de trouble. Elle aurait bien aimé savoir quel effet ça faisait, une voix dans sa tête, parler à cette personne que l'on ne connait pas, que l'on ne voit pas, qui apparaît du jour au lendemain comme ça, sans demander. Puis un clone apparut. Forcément, c'était Vinpap tout craché.

"Dis moi Trish... Ou as tu eu ce katana... C'est étrange de voir une jeune fille de ton age avec ça. Et aussi... C'est mon idée, mais je crois que l'autre imbécile blessé" HEY! " est d'accord avec moi. Ca te dirait un duel un de ces quatre ? Tu sembles assez douer, vu comment tu le tenais. En tous cas, pense à ça, nos forces commence à descendre, on va se reposer un peu... "
- On me la offert quand j'étais encore vivante, cadeau de mon père, c'était celui de ma mère. Mais j'accepte ton duel, remets-toi vite sur pied et on se fait ça quand tu veux !

Elle lui sourit. Elle était sincère, le revoir plus tard ? Pourquoi pas. Puis il disparut et Vinpap se reposa quelques instants avant d’enchaîner avec une question ... étrange. Non, Trish n'était pas douée concernant l'amour. N'étant jamais tombée amoureuse, elle aurait sans aucun doute du mal à lui répondre. Toutefois elle y réfléchit longuement pour ne pas lui dire n'importe quoi. Dire à quelqu'un qu'on l'aime alors qu'on a déjà quelqu'un sur Terre ... Rhaa mais il demandait ça à la fille qui ne connait rien en amour, bah bravo ! Elle chercha tout de même une réponse, il lui avait demandé. Aimer ... Une grande attache ? Si c'était ça ...

- Tu demandes ça à une inculte en amour toi ! M'enfin, je pense que je lui dirais, essayant d'oublier l'autre personne, celle que j'aime le moins ou qui n'est plus à mes cotés. L'amour ça se vit à deux, n'est-ce pas ? Et oui tu es un idiot, ça je peux le confirmer ! Idiot mais pas inutile, t'en fais pas.

Sans doute trop honnête la repentie, au moins elle répondait à ses questions. Puis la brune entendit un vacarme ... Elle se retourna, prenant le premier objet qui lui passait sous la main par réflexe. Jusqu'à ce qu'elle voit .. La blonde ... Oh, mademoiselle écoutait aux portes ? Sans attendre, Trish lui lança l'objet en main sur celle-ci. Un scalpel. D'ailleurs elle visait très bien et visa son œil, malheureusement celle-ci esquiva au dernier moment ce qui entailla la joue de la blonde. Un regard mauvais, les sourcils froncés, Trish resta cependant assise, tenant son katana par le manche.

- Je déteste les fouines, tu savais ?

Pourquoi ne bougeait-elle pas ? Pour Vinpap, il était trop faible et ne voulait pas lui causer plus d'ennuis que ça.

- T'as de la chance, vraiment. Je t'aurais décapité si tu n'allais pas le soigner.

Puis elle se releva et prit la sortit de l'infirmerie. Partir, voilà ce qu'elle fit. Elle n'avait plus rien à faire ici. Elle se tourna une dernière fois pour regarder le professeur, lui souriant.

- J'espère vite te revoir, alors restes en vie et reposes-toi bien. A bientôt ..

Pas un mot ou un regard pour la blonde et elle sortit, saluant l'infirmière poliment. Elle avait déjà hâte de le revoir. Qui l'aurait cru ? Trish, la fille allergique à l'école, pressée de revoir un professeur ? Pour un duel en plus de ça ! Elle allait s’entraîner, s’entraîner pour être plus forte et lui montrer de quoi elle était capable. L'impressionner ? C'était un peu ça. Ce duel allait les rapprocher, c'était certain. Sauf qu'elle l'ignorait encore, ne sachant pas encore à quel point elle allait s'attacher à ce professeur. Pour l'instant elle partit dans sa chambre, s'occuper de ses plantes. Il devait aller mieux, quelques jours de repos et il irait bien. Elle allait le revoir le lendemain, savoir comment il allait et si cette pseudo infirmière blonde fait bien son boulot. Sinon elle allait y avoir droit à sa démo et ça n'allait pas être jolie-jolie à voir ou vivre.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Jeu 31 Oct 2013 - 20:35
Spoiler:
 

Une rencontre inattendue
*Attention OVNI !*
Mue par un réflexe de survie, Topaze fit un bond de côté au dernier moment et la lame vint effleurer sa joue. Surprise, elle demeura interdite, sans un mot. Elle n’en croyait pas ses yeux. Un cutter… UN CUTTER !
*Non mais elle a un problème celle-là ! Laisse-moi faire !
J’vais lui faire payer son arrogance ! Raaaaaaaaaaah !!!
Y a qu'moi qui ai le droit de te balancer des trucs dessus !!!*
*Wooow ! T’as fini de me vriller les tympans ?!*
*Mais dis quelque chose ! Fais quelque chose ! Spèce de…spèce de… Raaaaaaaaaaaah !!!!!!!! Saute-lui à la gorge !!!!!!*
*Calme ! J’entends rien !*
« … restes en vie et reposes-toi bien. A bientôt .. »
*Là ! Maintenant ! Attaque ! Bon sang, attaque ! Alléééé !!!! Raaaaaaaah !!! J’aurais pu avoir un bulldog et j’ai un caniiiiiche !!!!*
Topaze ferma les yeux et ne dit mot tandis que Trish sortait,
s’efforçant d’ignorer Nasline.

Puis, lorsque la porte se ferma, l’infirmière prit une profonde inspiration et rouvrit ses grands yeux, son regard marron venant se poser
directement sur Vinpap.
*Aïe aïe aïe…*
Légèrement paniquée, Topaze s’avança doucement, se confondant
en excuses, légèrement implorante, la blessure de sa joue se refermant déjà.
« Vinpap… Je… Je ne voulais pas vous déranger, je… »
Elle s’arrêta à côté de l’homme et, n’osant pas lui prendre la main,
attrapa son propre coude gauche de sa main droite, gênée.
« J’ai presque rien entendu…Je… Je ne voulais pas vous écouter,
je suis juste arrivée au mauvais moment et… elle… je… »
La voix de la jeune fille s’éteignit et elle baissa la tête,
crispant sa main sur son bras.
« Pardonne-moi… »
Elle resta un instant sans bouger, perdue dans ses pensées, Nasline fulminant toujours à propos de Trish. Et soudain reportant son attention sur Vinpap,
la jeune femme plongea son regard dans le sien, les yeux embués de larmes. Trish était terrifiante et la blonde, fidèle à elle-même,
avait eu tellement peur que ses nerfs lâchaient à nouveau.

Pourquoi avait-elle si peu de chance… ? Pourquoi avait-il fallu qu’elle arrive
à un moment aussi crucial ? Pourquoi avait-il fallu qu’elle soit cruche au point
de se faire repérer ? Pourquoi avait-il fallu qu’elle reste muette
comme une carpe au lieu de se justifier ? Pourquoi…

Topaze soupira. Maintenant l’homme qu’elle aimait allait lui en vouloir
à coup sûr et elle n’aurait que ce qu’elle méritait.
Elle était bête, inutile et encombrante…

Voyant qu’il ne disait toujours rien, la jeune femme hésita un instant,
le suppliant du regard. Pourquoi ne disait-il rien ? C’était déjà perdu d’avance ?
Il ne voulait plus lui parler ? Il ne voulait plus la voir ?

Reniflant doucement, le cœur désespéré, elle porta sa main droite à ses yeux et les essuya comme une enfant, avant de reprendre d’une petite voix.
« Je ne veux pas que tu me détestes… »
Elle étouffa un sanglot à cette pensée et prit une grande inspiration
avant de reprendre.
« Je…je t’aime beaucoup et… »
Mon dieu. C’était presque comme une déclaration là… Vite !
Autre chose ! Un mot ! Quelque chose !
« …ça m’ennuierait qu’on ne soit plus amis… »
Bingo ma grande ! T’as rattrapé le coup !
*Non mais ça va ! Pendant que t’y es, tu ne veux pas aller lui chercher le journal tous les matins et attendre gentiment une caresse
en faisant la belle ? T’arriveras jamais à rien ma pauvre !
Faut te faire désirer ! Il porte déjà la culotte
sans jamais t’avoir déshabillée !*
*Nasline, s’il te plait…*
*Quoi ? Tu veux que je m’en charge ? J’ai d’autres choses à faire
que jouer les femmes fatales pour séduire une tortue…
En plus il me connait, il voit mes yeux...
Non, laisse tomber, on t’en trouvera un autre…*
*Non, je…Je voudrais que tu te taises.*
*Quoi ? T’arrives plus à t’entendre penser ?
Attends j’te résume « Bouh ! Je l’aime ! Bouh ! Il me déteste !
Nulle, idiote, inutile, débile…
blabla…chocolat…blabla…titanic… »*
*T’as oublié « Tuer Nasline »…*
*Nan, ça, ton subconscient n’ose même pas le formuler.*
Pour conclusion, à la fois de sa discussion avec sa parasite
et de son monologue avec l’homme qu’elle aimait et qui visiblement
ne voulait plus lui parler, la jeune femme lâcha un soupir résigné,
mais profondément attristé. Puis elle baissa la tête et pivota sur ses talons,
s’apprêtant à quitter la pièce, sa main gauche appuyée sur le lit de Vinpap.
« …J’vais aller dire à l’infirmière que tu ne veux plus me voir et…
elle viendra s’occuper de toi… »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] - Lun 11 Nov 2013 - 4:34
- Tu demandes ça à une inculte en amour toi ! M'enfin, je pense que je lui dirais, essayant d'oublier l'autre personne, celle que j'aime le moins ou qui n'est plus à mes cotés. L'amour ça se vit à deux, n'est-ce pas ? Et oui tu es un idiot, ça je peux le confirmer ! Idiot mais pas inutile, t'en fais pas.

Le professeur sourit et hocha la tête. Il s'apprêtait à parler, lorsqu'un remue ménage eu lieu. Un éclair argenté, un trace rouge sur une joue blanche, des menaces... Eh bien, qui disait que l'infirmerie était de tout repos? Il observa la scene dans son ensemble et soupira en voyant Trish tenir son katana par le manche et Topaze, ahurie, rester sans voix. Il rageait intérieurement de ne rien pouvoir faire, mais il se tut, préférant laisser les choses aller d'elles mêmes. Mais lorsqu'elle la menaca, il grogna et plissa les yeux en directions de Trish.

Trish... Arrêtes...

Puis, elle se leva et se dirigea vers la sortie, avant de lui faire de nouveau face en souriant.

- J'espère vite te revoir, alors restes en vie et reposes-toi bien. A bientôt ..

Il hocha la tête, un sourire aux lèvres, puis ferma les yeux en soupirant d'aise. Il se doutait bien que les liens entre eux allaient se renforcer, mais il ne pouvait pas encore dire à quel point. Tout du moins, il allait respecter ce qu'elle lui avait dit, il allait rester en vie, il avait encore tant de choses à accomplir. Et la première sur sa liste... Il tourna la tête et observa la jeune femme devant lui. Elle s'était approché alors qu'il avait fermé les yeux et il pouvait voir qu'elle était gênée. Il tenta de se redresser, mais une douleur lui vrilla les côtes, alors il reposa son corps sur le lit et la regarda alors qu'elle s'arrêtait près de son lit.

« Vinpap… Je… Je ne voulais pas vous déranger, je… »
« J’ai presque rien entendu…Je… Je ne voulais pas vous écouter,
je suis juste arrivée au mauvais moment et… elle… je… »


Elle baissa la tête et Vinpap lui sourit timidement, ne sachant que dire. Il la laissa donc ainsi, cherchant les mots qui serait nécessaire pour la réconforter.

« Pardonne-moi… »

Tout à coup... Tout à coup, il se sentit replongé à l'arrière, autre fois, il y a plus de 400 ans pour le monde des humains d'aujourd'hui. Toutes les disputes avec Aki, avec ses enfants ou avec un membre de sa famille, étant plus jeune. A chaque fois que quelqu'un, que ce soit lui ou une autre personne, avait dit cela, les choses avaient finies par se régler, malgré tout. Perdu dans ses pensées, cherchant les mots pour la réconforter, il vit tout à coup, dans sa tête, une femme apparaître devant lui. Aki lui souriait et lui, ne sut que dire.

*Je t'ai aimée... Tu m'as aimé... Mais je ne suis plus avec toi... Alors vas y. Aimes la comme tu m'as aimée moi. Je sais que tu pourras la faire sourire pour l'éternité.*

Elle lui sourit et lui aussi sourit. Il secoua la tête dans la vraie vie et observa Topaze qui lui faisait désormais dos. Il soupira faiblement et se redressa, malgré la douleur qui lui parcourait le corps, tel des décharges électriques.

« …J’vais aller dire à l’infirmière que tu ne veux plus me voir et…
elle viendra s’occuper de toi… »


Ah ça non! Non ça jamais. Il lui attrapa le poignet et baissa la tête. Il prit une grande inspiration et la tira près de lui, au pied de son lit, sans relever la tête, les yeux s'emplissant de larmes, craignant qu'il ait fait une erreur à un moment.

"Ne dis pas ça... Je ne veux pas que tu crois ça... Topaze, sans toi maintenant, je ne sais pas ce que je ferais. Je ne parle pas que pour les soins... Je parle pour tout. Tout les moments que nous avons partagés ensemble, je les garde précieusement en mémoire..."

Il essuya une larme qui coulait le long de sa joue et il releva la tête, avant de l'observer et de lui sourire faiblement. Puis il reposa son corps sur le lit, exténué. Il ferma les yeux et pris une grande inspiration, avant d'expirer et de recommencer le processus, a quelques reprises. Puis il rouvrit les yeux et posa son regard dans le regard marron qu'il aimait tant. Il prit une dernière inspiration, avant de lui serrer doucement la main.

"Peu importe ce que j'ai pu faire pour que tu croies que je te déteste, je m'en excuse, parce que ce n'était pas mon intention. "

Il voulait lui dire... Par tous les dieux, qu'est ce qu'il voulait lui dire qu'il l'aimait. Mais il s'abstint. Eh oui, tel le pire des imbéciles, il s'abstint de lui dire, du moins dans l'immédiat, qu'il voulait passer l'éternité à ses côtés. Il se contenta d'un simple sourire et d'une question.

"Quand tu as dit que tu ne voulais pas revenir maintenant... Pourquoi est tu tout de même revenue? Quelque chose cloche? J'ai appuyée sur le bouton d'alarme? Qu'est ce qui se passe pour que toute cette commotion est eue lieu?"

Eh oui... Malgré son intelligence ou son expérience, le shinobi n'en reste pas moins humain et souvent... la pire épreuve au monde, restera celle d'avouer son amour pour quelqu'un d'autre.


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
Contenu sponsorisé
Re: Une rencontre inattendue [Partie 2] -
Une rencontre inattendue [Partie 2]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Infirmerie-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page