Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Entrée en scène ! [Terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Jeu 1 Aoû 2013 - 20:45
- Tu t’arrêtes jamais toi, hein. Non, c’était pas ma chambre, j’suis une repentie et j’vis dans l’quartier des repentis. La porte que tu t’es prise sur l’crâne appartient à mon frère, Lev.’Fin c’est mon frère mais on n’a pas l’même sang, c’est tout comme. Mais c’pas lui que j’étais v’nue voir mais une amie qui partage sa chambre.

Sur le coup, je me replie un peu sur moi-même, avec les joues un peu roses et un léger sourire. En fait, je suis autant gênée qu'amusée. Oui, je sais. Soit je ne dis rien et je reste bloquée soit je me mets à ne plus m'arrêter. Je crois que j'essaye de combler le silence surtout. Il m'a tellement pesé durant ma vie sur Terre que maintenant, je me rattrape. Au risque apparemment d'en faire trop, pour ne pas changer. Mais visiblement, et malgré sa remarque, Lyra ne m'en veut pas.

La chambre de Lev. Son frère sans être son frère. Enfin, ils sont très proches, cela se sent et Lyra le dit, mais ils n'ont pas le même sang. Un instant, je me demande ce que ça changerait entre moi et Tanya mais au final, je ne voyais pas de différence. Un frère ou une sœur, qu'il soit vrai ou faux, ça reste un frère ou une sœur. Ce qui compte, c'est comment on se considère, non? Et puis, deux amis dans une même chambre, c'était bien pour elle.

- Ouais, ça fait un bail que j’suis là. J’ai passé l’hiver dans c’t’académie alors autant t’dire que j’commence à m’habituer au moindre de ses recoins. J’ai fait partie de ceux qu’ont assisté à la déchéance d’Isanagi Tensho lors d’la cérémonie d’promotion d’un nouveau directeur aussi.

Ah, elle en avait entendu parler de cet évènement-là. Mais elle n'arrivait pas vraiment à se représenter la scène dont on lui avait relaté les divers moments forts. Lyra, elle, y était, elle avait assisté à tout ça. Ça devait être un grand moment, même si ce n'était pas vraiment drôle. J'avais le regard grand ouvert, surprise. J'espérais qu'elle m'en dirait plus mais visiblement, elle ne souhaitait pas s'étaler là-dessus. Et c'était peut-être mieux ainsi. Après tout, ça ne devait pas être facile de parler de ce genre de choses.

- Tu t’doutes que d’puis l’temps, j’ai eu l’temps d’me familiariser avec mon domaine divinatoire ! J’suis censée être la déesse d’la mémoire eidétique, un mot compliqué qui signifie mémoire photographique, Deus aime s’casser l’nez à faire dans l’compliqué.
Voir, mémoriser et copier. C’est comme ça qu’mon don fonctionne. J’te montre.


Ah, voilà. On en arrivait au plus intéressant. Son Domaine Divin. Et apparemment, ce n'était pas n’importe quoi. La Mémoire eidé... eid... eidiétrique... enfin le nom qu'elle a dit, rien que ça, il fallait déjà le trouver. J’acquiesçai à sa remarque, mémoire photographique c'est plus simple en effet. Et je m'imaginais mieux à quoi ça pouvait ressembler. Enfin, je crois.

Voir, mémoriser et copier. Quand elle en parlait comme ça, ça paraissait aussi simple que de respirer. Mais j'étais sûr qu'il y avait plus que ce que je croyais. Alors, dès qu'elle a parlé de me faire une démonstration, j'étais aux anges. J'allais voir un vrai pouvoir en action. C'était génial. Bon, j'avais déjà vu celui de Tanya, avec le coup de la porte mais c'est ma jumelle, ce n’est pas pareille.

Je l'ai regardé venir saisir ma lyre. Un instant, j'ai eu un pincement au cœur. Non pas que je ne voulais pas la prêter mais je ne comprenais pas. En quoi mon instrument pouvait servir à son pouvoir? Mais je n'ai rien dit et j'ai attendu la suite en silence. Les doigts de Lyra sont venus effleurer les cordes et j'ai aussitôt reconnue les premiers accords qu'elle a joués. Les mêmes que ceux de ma chanson. Parfaitement. Sans hésitation ni faute.

J'ai attendu la suite, guettant l'arrivée du reste de la mélodie mais non, elle restait sur les cinq premières notes. Mais elle les jouait comme si elle les avait toujours connus. Et puis, au bout d'un moment, elle s'arrête simplement avant de me rendre mon instrument. Je la fixe avec des yeux ronds, et un grand sourire émerveillé. Je voudrais l’applaudir mais avec la lyre, je risquerais de faire des miracles alors je m'abstiens. Pourtant, ce n'est pas l'envie qui m'en manque.

- Après j’ai fermé les yeux, v’là pourquoi j’peux pas jouer l’air en entier mais juste ces quelques notes.

"- C'est formidable comme pouvoir. Tu peux tout faire avec ça. De la cuisine, de la musique, de la magie, du dessin, de la danse même. C'est formidable. Tu en as de la chance dis donc, c'est vraiment un pouvoir utile. Mémoire eidétique, c'est ça? Waouh, c'est super."

- Et toi ? Il consiste en quoi ton pouvoir ?

Encore une fois, je m'étais un peu excitée toute seule en la félicitant mais sa phrase termina de me calmer. Bon pas vraiment comme une douche froide mais presque. Elle avait un super domaine divinatoire et apparemment, elle le maitrisait drôlement bien. Moi, je n'avais rien à vraiment lui montré. En fait, c'est à peine si j'avais compris comment il fonctionnait alors je me voyais mal le lui expliqué. Et puis, évidemment, ce que je craignais arriva.

- Et j’veux une démonstration, mademoiselle la musicienne ! Sinon, c’est pas drôle !

Une démonstration, comment j'allais pouvoir faire ça moi? Mon sourire s'est un peu effacé et j'ai poussé en soupir. Je voulais bien lui montrer mais ce n'était pas vraiment évident comme ça. Mais bon, je devrais bien pouvoir trouver quelque chose. Elle avait fait l'effort pour moi alors j'allais essayer.

"- En fait, mon pouvoir ne sert pas à grand-chose. Je ne sais même pas s’il est vraiment utile pour être honnête. Je sais à peine comment m'en servir alors ces effets, c'est encore un peu obscur pour moi. Tu m'excuseras si ce n'est pas très concluant?"

Je n'étais pas sur de réussir à faire ce que j'avais dans la tête alors autant la prévenir d'abord. Ce n'était pas de la mauvaise volonté mais il était vrai que je n'y avait pas mis beaucoup du mien non plus. Alors, autant prendre ça comme un exercice. Du coup, j'ai resserrée mon emprise sur mon instrument t je me suis levée. En boitillant je suis allée chercher l'oreiller d mon lit et je l'ai lancé droit sur Lyra avec un sourire et une moue espiègle.

"- Tu vas avoir besoin de ça pour voir ce que je peux faire. Je te ferais signe quand tu pourras le lancer. Et n'hésite pas, vas-y. Tu peux le lancer fort."

Je suis restée sur place, au niveau du lit, à quelques mètres de Lyra. D'après ma première et seule expérience, ça devrait suffire. Enfin, j'avais joué la maligne en lui disant d'y aller fort mais bon je n'étais pas aussi sur de mon coup que je voulais bien le lui montrer. Tant pis, Maintenant, c'était fait. J'ai pris une grande inspiration, saisit correctement mon instrument et j'ai joué une mélodie simple, composée d'environs une vingtaine de notes revenant constamment. J'ai attendu de sentir la magie crépiter autour de moi et j'ai fait un signe de tête à Lyra, pour qu'elle lance l'oreiller sur moi.

Je n'ai pas eu à attendre longtemps, déjà je voyais l'oreiller fusé vers moi. Je me suis concentrée pour ne pas cesser de jouer ni modifier mon rythme et pouf! L'oreiller c'est heurté à une barrière invisible, à moins de 2 mètres de moi. J'ai ressenti un léger choc sur le bras mais rien d'effrayant, je n'aurais même pas un bleu avec ça. J'ai souri et j'ai arrêté de jouer. Au bout de quelques secondes, le bouclier s'était complètement évaporé.

"- Voilà, moi je peux faire que ça. C'est assez limité en fait mais c'est mieux que rien."

J'ai ramassé l'oreiller au sol et je suis revenue pour m'asseoir sur le pouf que j'avais quitté. Je boitillais encore un peu mais bientôt, ce ne serait plus qu'un lointain souvenir. J'étais calme et je me taisais mais en arrivant à côté de Lyra, j'ai levé le coussin et je lui en ai donné un coup sur la tête en rigolant.

"- Ah! tu n'as pas de bouclier toi, on dirait."
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Ven 2 Aoû 2013 - 18:15

Soniya félicita Lyra pour sa démonstration. Son don, elle s’en servait surtout pour les combats, préférant l’art aux autres, à ceux qui avaient réellement un don et qui ne trichaient pas comme elle. La cuisine, la musique, la danse, très peu pour elle. Lyra était une femme d’action, ces activités ne lui convenaient pas. Si elle avait désiré s’adonner à de telles activités grâce à son domaine divinatoire, elle serait restée sagement à l’académie et n’aurait pas trahi. Mais une vie simple et tranquille ne lui convenait pas.

Soniya n’avait pas l’air très pressé de faire une démonstration. Elle doutait de ses propres capacités. Lyra était prête à observer et à en prendre plein les yeux. La demoiselle se leva, boitant jusqu’à son lit et lui tendit un oreiller. Lyra ne comprenait pas. La déesse des polochons, peut-être ? La rouquine lui donna des indications : lancer l’oreiller au signal. Pour quoi faire ? Mais inutile de discuter, Lyra hocha la tête, prête à s’exécuter. Soniya commença à caresser les cordes de sa lyre, un son doux et mélodieux s’en échappa, différent de la sonate jouée tantôt. Soniya lui fit signe, l’oreiller vola contre Soniya. À quoi jouait-elle ? Une barrière se forma alors, faisant rebondir l’oreiller un peu plus loin. Prodigieux.

- Comment ça « que » ça ? Mais l’est génial ton don, oui !

Un pouvoir défensif pouvait toujours servir. Pourquoi tout le temps miser sur l’attaque alors que la défense prévaut tout autant ? Un oreiller vint saluer la tête de Lyra. Ah la traîtresse ! Comme il était injuste de s’en prendre à une pauvre femme désarmée ! Vite, vite, trouver une arme ! Ses yeux balayaient la pièce et elle repéra un autre polochon, sur l’autre lit, sans doute celui de Tanya. Elle l’attrapa et revint vers Soniya avec sa nouvelle arme.

- J’ai p’têt pas d’bouclier mais j’sais m’défendre avec ça !

Elle exhiba le précieux polochon et donna un léger coup sur le crâne de Soniya. Elle avait l’air fragile, inutile de lui faire mal et d’y mettre toutes ses forces. Déjà qu’elle avait eu le malheur de se tordre la cheville, si en plus la renégate venait à l’assommer avec l’oreiller, la liste de ses crimes s’alourdirait nettement.
La bataille continua, chacun donnant des coups à l’autre. Quand l’arme de Lyra vola à l’autre bout de la pièce. Fallait bien qu’à un moment ou à un autre, elle y mettre trop de force. Quelque chose tomba au sol. Un bruit métallique. Faîtes qu’elle n’ait rien cassé ou sa relation amicale avec Soniya se briserait net.

- Oups… J’vais voir.

Lyra se leva et alla dans la direction où l’oreiller avait volé. La chambre n’est pas bien grande et la demoiselle arriva bien vite près du meuble. À ses pieds, un magnifique couteau papillon. Lyra le ramassa, observant la lame. Au moins, elle n’avait rien cassé. La renégate retourna vers l’élève et lui lança l’arme, l’oreiller sous son bras.

- Pourquoi tu l’gardes pas sur toi plutôt que d’le laisser trainer là-bas ? Il te s’rait plus utile ainsi.

À première vue, Soniya n’avait pas l’air d’être une femme à avoir une couteau à portée de main. Peut-être cette lame appartenait-elle à Tanya ? Toujours est-il que le couteau papillon avait changé de main maintenant. Lyra retourna s’asseoir sur son pouf. Elle avait du mal à imaginer la fragile et frêle Soniya se baladant avec une arme. Peut-être était-ce pour cela qu’elle avait laissé dans sa chambre. À moins que ce ne soit une ismple étourderie. L’académie n’était pas sûre avec tous ces renégats, Lyra savait que nombre d’élèves étaient facilement effrayés et ne sortaient plus qu’avec des armes. Au cas où.
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Sam 3 Aoû 2013 - 16:14
- Comment ça « que » ça ? Mais l’est génial ton don, oui !

Ce n'était pas grand-chose, c'est sûr, mais ces simples petits mots suffirent à me faire super plaisir. En voyant les prouesses dont d'autres apprentis étaient capable, j'avoue que je ne considérais pas vraiment mon pouvoir comme très utile. Surtout qu'il fallait bien admettre que je me voyais mal devoir sortir mon instrument en plein combat afin de venir aider des gens. Bon, je n'avais encore jamais eu à me battre mais je savais que cela risquait d'arriver. Si on avait des cours de combat de prévu à l'emploi du temps, ce n'était pas pour faire seulement joli, même si cela ne m'aurait pas gênée. Je n'étais pas pressée de devoir me battre, en cours comme en réalité.

Mais ce n'était pas parce que je ne voulais pas me battre qu'une petite partie de bataille de polochon n'était pas envisageable. Du coup, j'ai récupéré mon oreiller et je me suis approchée d'abord calmement de Lyra avant de l'attaquer purement et simplement. J'ai beaucoup rigolé en voyant la surprise de la jeune fille se dessiner mais déjà, elle était debout et se ruait vers le lit de Tanya avant de se saisir de son oreiller et de se tenir prête à riposter. Eh bien, elle réagissait drôlement vite. Lyra était déjà de retour au centre de la pièce, face à moi, armée elle aussi de son propre polochon.

- J’ai p’têt pas d’bouclier mais j’sais m’défendre avec ça !

Je me suis mise à rire nerveusement, ne doutant pas une seule seconde qu'elle serait capable de me battre à plate couture. Mais dans cette bagarre-là, je ne craignais pas grand-chose. Déjà, Lyra se jetait sur moi et je e suis mise à rire comme une folle en tentant de lui rendre ses coups de polochons. Mais elle était beaucoup plus douée que moi. En même temps, je cherchais surtout à me protéger même si j'ai quand même réussi à l'atteindre deux ou trois fois.

Je ne sais pas exactement combien de temps nous nous sommes battu de la sorte, je m'amusais trop pour m'inquiéter du temps qui passait. Et on aurait sans doute continué longtemps si l'oreiller de Lyra ne lui avait pas échapper des mains avant d'aller s'écraser plus loin dans un bruit légèrement métallique. Oups, quelque chose avait visiblement prit le coup à sa place, pourvu que ce ne soit pas cassé. Mais qu'est-ce qui avait bien pu faire ce bruit-là ?

- Oups… J’vais voir.

Forcément, Lyra avait eu la même interrogation que moi. Mais elle se dirigea beaucoup plus rapidement que moi au niveau de ma table de chevet, là où son arme de fortune avait atterrit. La jeune fille était déjà penchée au-dessus du meuble avant de se relever avec quelque chose entre les doigts, que je ne voyais pas encore bien. Qu'est-ce que j'avais bien pu laisser là? Je glissais ma main dans ma poche et je n'y trouvais pas mon couteau. Je compris vite pour quoi, puisque ce fut Lyra qui se retourna avec celui-ci dans la main. Elle me le lança et je manquais de le rater mais heureusement, je parvins de justesse à le récupérer.

- Pourquoi tu l’gardes pas sur toi plutôt que d’le laisser trainer là-bas ? Il te s’rait plus utile ainsi.

"- D'habitude, je le garde sur moi. Mais parfois, certains matins, il est trop froid. Ça me fait peur de le sentir même simplement dans ma poche. Alors, je le laisse là. Et puis, je ne veux pas le perdre, c'est Tanya qui me l'a donné, juste avant qu'on soit tuée toutes les deux."

Ça me faisait drôle de dire les choses comme ça. J'ai regardé le couteau, je l'ai ouvert et j'ai regardé briller la lame. Celle qui m'avait tuée. J'avais autant de fascination que d'angoisse envers elle. Alors, je l'ai refermé, en tremblotant peut-être un petit peu. Je l'ai glissé dans ma poche, là où il se trouve le plus souvent. J'étais soulagée malgré tout de l'avoir avec moi. Mes doigts couraient sur le manche avant de le laisser tranquille et de revenir à Lyra.

"- Je sais pas m'en servir, c'est juste pour me protéger. Et vu comment je suis douée, j'aurais plus de chances de me blesser moi-même que de faire du mal à qui que ce soit. "

Je rigole un peu même si je sais que dans le fond, ce n'est pas si éloigné que ça de la réalité. J'ai toujours été maladroite, d'aussi loin que je me souvienne et je crains que cela ne change jamais. Je souris à Lyra et m'assois sur le bord de mon lit, mon polochon toujours serré contre moi.

"- Et toi, tu as une arme aussi? Tu as déjà été obligée de te battre contre des gens?"
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Lun 5 Aoû 2013 - 17:08

Donc cette jumelle-ci n’était pas une grande combattante. Maladroite, en plus de ça. Mais pour ce dernier aspect de sa personnalité, elle avait eu droit à un avant-goût lorsque la porte lui était tombée dessus. À moins qu’elle ne soit juste malchanceuse. Pas forcément mieux.
Qu’elle était mignonne avec sa question purement innocente ! Cela fit sourire Lyra à son tour. Allez, autant s’amuser encore un peu avec elle. Lyra sortit son poignard pour le montrer à la rouquine.

- Ouais, j’ai ça. Et ouais, pour m’défendre, j’ai d’jà dû combattre.

Pour se défendre ou pour tuer, cela marchait aussi. Mais cela, elle le tairait. Pas la peine de raconter son passé à cette demoiselle. Ni même sa vie active de renégate. Toujours est-il que la brune était bien drôle dans cette chambre, confortablement installée alors qu’elle était une tueuse née. Lyra rangea sa lame, inutile d’effrayer la petite. Elle avait l’air si fragile avec ses grands yeux et son oreiller contre elle.

- Mais j’ai pas qu’ça comme arme. Regarde.

La demoiselle tendit sa main, paume tournée vers le ciel. Une orbe lumineuse apparut grâce à la magie des arcanes. La sphère changea de forme, prenant l’apparence d’une lame. Une lame courte, semblable à celle qu’elle avait utilisée lors de son périple sur l’île aux cerises célestes en compagnie d’Ethan. La forme changea encore, devenant un fouet. Finalement, le spectre blanc trembla à nouveau dans sa paume, devenant une épée scintillante qu’elle empoigna à la garde. L’arme qu’elle savait le mieux utiliser grâce à son domaine divinatoire.

Un petit tour qui ne manquerait pas d’impressionner cette grande enfant. L’épée disparut alors, ne laissant aucune trace de la magie utilisée par Lyra. À croire que cela n’avait été qu’un rêve ou une illusion.

- Si ça peut t’rassurer, y a juste contre les renégats que j’me suis battue. Et tu veux que j’te dise un secret ? dit Lyra, baissant la voix, approchant ses lèvres de l’oreille de Soniya, les renégats, j’ai pas peur d’eux, c’est eux qu’ont peur de moi.

Ah ben voilà ! Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas proféré un mensonge ! Voilà que l’on retrouve notre russe préférée en pleine démonstration de ses talents ! Gentille vipère, pour un peu, on aurait pu croire qu’elle commençait à s’apaiser ou à s’attendrir face à Soniya. Mais non, voilà un nouveau mensonge. Au moins n’a-t-elle pas changé.
Pour ce qui est du fait qu’elle inspirait la crainte dans les rangs de la guilde noire, pas sûr que cette information soit exacte. Un poil erronée, peut-être ? Ou juste fausse. Cela doit être ça. Elle ne va plus pouvoir passer par la porte si elle continue de se lancer de telles fleurs, voilà déjà ses chevilles qui gonflent ! Mais Soniya n’y verra que du feu, n’est-ce pas ? Si ce n’est pas malheureux d’abuser ainsi de la crédulité des enfants ! Vilaine Lyra, vilaine ! Elle mériterait qu’on lui jette du sang – ben voyons ! – en guise de punition !

- Alors si jamais l’un d’ces enfoirés t’approche, tu m’appelles et j’viens lui faire la peau !

Charmant. On y croirait presque. Elle y croirait presque aussi. Si elle commençait à croire à ses mensonges, elle allait au devant des ennuis. Enfin bref, elle faisait ce qu’elle voulait. Elle avait prétendu être repentie et archiviste lorsqu’elle avait causé à Tanya, difficile de changer ses paroles. Elle avait juste insinué le même refrain devant Soniya. Pauvres jumelles. Si seulement elles savaient ce qu’était réellement Lyra. Manquerait plus que lors d’une mission elle croise Soniya ou Tanya, elle aurait l’air fine.
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Jeu 8 Aoû 2013 - 9:18
- Ouais, j’ai ça. Et ouais, pour m’défendre, j’ai d’jà dû combattre.

Je regardais avec une curiosité non feinte l'arme que Lyra venait de sortir sous mes yeux. Ça ressemblait drôlement à un couteau mais avec une lame bien plus grande. Comment ça s'appelle déjà ces trucs-là? Un es professeurs me l'a dit, je devrais m'en souvenir. Ah oui, un poignard, c'est ça. En tout cas, l'arme en elle-même était plutôt jolie, de belles courbes et une forme presque agréable à regarder. Par contre, le simple fait de savoir qu'on s'en était servie e mettait mal à l'aise, comme si je pouvais voir le sang qui avait déjà rougi la lame. Elle me semblait bien moins belle et beaucoup plus dangereuse. Mais déjà, Lyra la récupérait avant de la ranger à sa place. Est-ce qu'elle avait senti mon malaise? Peut-être après tout.

- Mais j’ai pas qu’ça comme arme. Regarde.

Elle n'eut pas besoin de me le dire deux fois, j'attendais de voir ce qu'elle voulait dire. Parce que sur elle, elle ne se promenait pas avec des tas d'armes non plus. Enfin, je n'en avais pas vu et si on peut cacher un poignard, on ne peut pas le faire pour tout non plus. J'ai fixé sa main car son geste m'intriguait avant de voir apparaitre dans sa paume une boule de magie pure et éclatante. Je retins difficilement un 'wouah' devant ce spectacle alors que déjà, ce dernier changeait. Enfin, ça restait de la magie mais à présent, la boule commençait à bouger. Est-ce qu'elle risquait d'exploser?

Non, la voilà qui se mit à changer de forme, tout simplement. Toujours aussi blanche et éclatante, elle prit la même apparence que le poignard d'un peu plus tôt avant de changer à nouveau pour devenir un fouet. Bon, j'aimais beaucoup moins cette arme-là, elle me faisait peur. J'en connaissais le bruit et du coup, je fus soulagée lorsque celui disparut pour laisser place à une belle épée. Comme celle des héros dans les contes de fées. Droite, brillante et tranchante, je le parierais. Peut-être que tous les chevaliers des histoires pour enfants avait ce pouvoir-là en fait?

- Si ça peut t’rassurer, y a juste contre les renégats que j’me suis battue. Et tu veux que j’te dise un secret ? Les renégats, j’ai pas peur d’eux, c’est eux qu’ont peur de moi.


Maintenant que j'avais vu le genre d'arme qu'elle possédait, je ne doutais pas une seule seconde qu'elle se soit déjà battue, bien que je doive admettre que je ne la voyais pas vraiment le faire. Mais je sais que les apparences sont trompeuses. Moi, on m'a bien toujours prise pour un monstre alors que je n'en suis pas un. Si? Lorsqu'elle se rapprocha pour se pencher à mon oreille, je redevins très attentive à ses paroles et ce qu'elle me dit m'arracha un sourire. Les renégats avaient peur d'elle. C'était sans doute une bonne chose. Comme ça, ils ne viendraient pas l’embêter.

"- Tu en as de la chance dis donc. Moi, je fais peur à personne. D'ailleurs, en général, je pense que c'est plutôt moi qui m'effraie facilement. "

- Alors si jamais l’un d’ces enfoirés t’approche, tu m’appelles et j’viens lui faire la peau !

Quelque part, Lyra me faisait beaucoup penser à ma Tanya. Souriante, volontaire, rassurante. Forte pour faire plus simple. Tout ce que moi, je n'étais pas. J'aimerais être comme elles moi aussi, pouvoir aider les gens, leur dire que j'allais les protéger et le faire pour de vrai. Mais ce serait mentir, je me connaissais et je n'avais pas de telles capacités. Je reposais mon oreiller sur mon lit, je n'allais pas le garder à vie dans mes bras non plus, et je souris à Lyra. J'étais contente de savoir qu'elle ne se moque pas de moi parce que je n'étais pas bonne à grand-chose au final.

"- Promis, je t'appellerai. Bon, je ne peux pas te proposer de t'aider parce que je ne saurais pas, ou je deviendrais surtout gênante plus qu'autre chose mais si tu besoin de quelque chose un jour, je serais là quand même. Pour les batailles de polochons, je suis très forte."

Bon, d'accord, ce n'était pas le plus utile mais c'était déjà mieux que rien, nan? Dehors, le soleil avait descendu sur l'horizon et j'ai senti mon ventre commençait à râler en silence. Ah, ça va être l'heure d'aller manger. Je me suis levée et j'ai fait quelques pas. Super, je n'avais plus rien. Bon, je ne courrais pas le marathon ce soir mais on y verrait que du feu, je n'aurais pas à inquiéter Tanya avec ça. Je me tourne vers Lyra et lui demande avec un grand sourire.

"- Et si on allait manger? Comme ça, tu verras sans doute Tanya, on dine toujours ensemble à la cafétéria. Et puis, les émotions et la magie, ça creuse, tu trouves pas?"
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Jeu 8 Aoû 2013 - 19:03

Emerveillée et effrayée. Voilà les adjectifs qui pourraient le mieux caractériser la rouquine. Ses yeux s’ouvraient devant la magie de Lyra, ébahie, totalement ébaubie. Lyra, elle, souriait. L’épée avait disparu, laissant place au vide.
La demoiselle avait pu se rendre compte des talents de guerrière armée d’un polochon lors de leur bataille. Courte mais épique. Et un coup par-ci, un autre par là ! Les édredons auraient pu voler à l’autre bout de la pièce encore longtemps si la renégate n’avait pas abusé de sa force pour faire tourner la partie en sa faveur. Toujours est-il que c’était amusant de voir tout le mal que se donnait cette enfant pour ne pas rester en arrière.

Le soleil déclinait sur les versants, les murs se nimbaient peu à peu d’une clarté orangée, virant dans les tons de jaune, alternant avec le rouge clair. Les couleurs défilaient sur les murs, le Soleil s’inclinait peu à peu, peu farouche face à sa sœur la Lune. Bientôt, la nuit ferait place. Mais il y avait encore du temps avant que l’obscurité ne l’emporte avec le jour. Le temps suffisant aux deux demoiselles de casser la croûte. À la cafétéria. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Autant Lyra avait-elle eu de la chance jusqu’à présent pour passer inaperçue, autant l’infortune risquait de s’agripper à elle à peine aurait-elle mis un pied dans ce sanctuaire sacré de la nourriture. Tous les regards convergeraient alors vers elle, elle, la renégate. Mieux vaut éviter les lieux trop publics tel que celui-ci pour éviter par la même occasion une visite éternelle aux cachots de l’académie.

- À la cafèt’ ? Tu m’excuseras Soniya mais j’ai encore du boulot qui m’attend aux archives avant d’pouvoir penser à mon estomac ! T'façon, j'allais pas tarder à y aller.

Lyra se leva. Peut-être était-il temps de tirer sa révérence ? Elle avait assez flâné dans ces couloirs et dans ces chambres. Elle avait pu faire la connaissance de la jumelle de Tanya grâce à une porte. Elle avait pu se changer les idées. Mais la perspective de finir emprisonnée l’emportait sur l’envie de revoir Tanya. Tant pis. Ce serait pour une prochaine fois. Peut-être.
Un petit mensonge de rien du tout. Elle avait déjà assaisonné Tanya à cette sauce. Le couplet de l’archiviste. Bientôt, celui-ci finirait par s’user de lui-même à force de trop l’utiliser. Cette vérité était erronée mais peu importait, Soniya n’irait tout de même pas vérifié si ses dires étaient vrais. De toute façon, la demoiselle avait pris soin de mentionner à Tanya qu’elle n’était que peu souvent aux archives. Un bon moyen pour justifier son absence inexpliquée dans cette sombre et poussiéreuse salle censée être son lieu de travail.

- À une prochaine fois, l’amazone des polochons et bon appétit ! Passe le bonjour à Tanya d'ma part !

Lyra lui fit un geste de la main, la saluant et rebroussa chemin, abandonnant son pouf fluo pour se retrouver dans le couloir. Ses pas la guidaient dans cette allée, ne sachant pas où aller. Elle n’irait pas aux archives, ça c’est sûr.
Une bien drôle rencontre que celle-ci.
Invité
avatar
Invité
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Jeu 8 Aoû 2013 - 20:11
- À la cafèt’ ? Tu m’excuseras Soniya mais j’ai encore du boulot qui m’attend aux archives avant d’pouvoir penser à mon estomac ! T'façon, j'allais pas tarder à y aller.

Ah oui, c'est vrai. Lyra avait un vrai travail ici, elle ne pouvait pas faire ce qu'elle voulait. Sur le coup, j'avoue que j'étais un peu déçue d'apprendre qu'elle devait partir mais en même temps, je ne voulais pas qu'elle puisse avoir des ennuis par ma faute. Alors, il valait mieux que je la laisse retourner à ses occupations. Sans compter qu'il faudrait aussi prévenir quelqu'un pour aller faire réparer la porte de la chambre qu'elle avait fait s'effondrer sur ma tête. Tiens, je me demande quelle tête tireront les gens dont la chambre n'avait désormais plus de porte? Ils risquaient de ne pas être très contents.

Déjà, Lyra se levait pour se préparer à partir. C'est vrai que j'avais passé un bon moment avec elle alors je lui fis un grand sourire sans bouger de mon siège cette fois. Je n'allais pas tenter de la retenir ni rien, De toute façon, elle me mettrait au tapis comme elle voulait, même si j'aurais bien essayé, juste pour voir. Pour rire encore un peu. Mais je m'étais déjà blessée une fois aujourd'hui, ce n'était certainement pas le moment de recommencer, surtout que ce coup-ci, si je me faisais mal, ce serait entièrement de ma faute. Pour la porte, j'avais excuse: celle d'avoir été au mauvais endroit au mauvais moment.

- À une prochaine fois, l’amazone des polochons et bon appétit ! Passe le bonjour à Tanya d'ma part !

Un geste de la main auquel je répondis franchement, avec un grand mouvement et un sourire immense avant que Lyra ne passe la porte et ne disparaisse de ma vue, me laissant de nouveau seule dans ma chambre. J'ai attendu un peu, simplement assise en silence sur mon siège avant de retourner à mon lit. J'ai reposé correctement l'oreiller et je suis allée remettre celui de Tanya aussi, tout bien comme il faut. Puis, j'ai joué du bout des doigts avec le manche de mon couteau, au fond de ma poche. Il était froid, mais pas autant que certains jours. Peut-être que la présence de Lyra l'avait réchauffé, elle l'avait tenu à la main après tout.

Je suis montée debout sur le bout de mon lit pour attraper une des étoiles qui pendait au plafond. Je m'y suis reprise à plusieurs fois et quand enfin je l'ai récupérer, j'ai pris un feutre argenté avant d'écrire dessus. 4 lettres, rien de très difficile. Lyra. Bon, le plus dur a été de la raccrochée entre l'étoile portant le nom de Tanya et la mienne mais j'ai finalement réussie. Doucement, mes douces étoiles commençaient à rayonner de noms chaleureux et amicaux. Peut-être qu'un jour, elles seraient toutes couvertes. Enfin presque, car celles réservées à Papa et Maman resteraient éternellement vides.

Mon ventre m'a rappelé à l'ordre en faisant un bruit assez bizarre cette fois, entre le grognement et la plainte. Ça m'a bien fait rire. Je l'avais rarement entendu comme ça, du moins, depuis mon arrivée à la Deus. Enfin, il était temps d'aller manger à présent alors, j'ai terminé de tout bien remettre en place les derniers détails et suis sortie de la chambre pour me diriger vers la cafétéria. Mais d'abord, vérifier un détail. Oui, j’étais curieuse et je voulais savoir pour la porte cassée. Et bah, elle était toujours là, au milieu du chemin, attirant de nombreux regards étonnés.

Ma curiosité rassasiée, je me suis dirigée d'un pas léger vers la cafétéria pour y rejoindre Tanya. j'avais hâte de lui raconter ma journée et ma drôle de rencontre avec Lyra.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6591

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Entrée en scène ! [Terminé] - Mar 13 Aoû 2013 - 11:09

Hum, j'ai comme l'impression qu'il y a une incohérence dans la chronologie avec ce rp... Vu que Lyra débarque chez Tanya juste après sa soirée avec Lev et détruit en passant la porte avec les étoiles, qu'au début de celui-là elle débarque comme si elle voyait la porte pour la première fois... enfin, j'espère que j'arrive à me faire comprendre xD
Bref sinon, très zoli rp, bravo à toutes les deux =3
J'aurai pas pensé que vos deux caractères s'accorderont aussi bien et finalement le résultat est très bien comme il est o/

Lyra : 870 xps
Soniya : 920 xps

Xps attribués : Yep



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Entrée en scène ! [Terminé] -
Entrée en scène ! [Terminé]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Entrée en scène ! [Terminé]
» L'entrée en scène d'une folle... [PV Musashi et Akito]
» [inscriptions jusqu'au 06/05/11] L'entrée en scène du premier Capitaine Corsaire
» L'entrée en scène du chef mécano. [PV Katharina.]
» Je kiffe le look de l'entrée... [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page