Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Ça commence mal [PV Lex]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Ça commence mal [PV Lex] - Mar 16 Juil 2013 - 18:36
Tu sais Alice, dans cette académie il y a de tout,
même des chevaliers avec des armures ...




    Ce matin-là Trish dormait tellement bien. Aucun bruit, aucune lumière, aucun gamin pour la réveiller et l'énerver. Et elle rêvait de sa vie quand elle était encore vivante, de ces moments rares, mais magiques qu'elle avait passé avec sa tante Alice. Quand elles dormaient dans le même lit ou quand sa tante lui racontait des histoires pour que l'enfant dorme. Tellement de moments qui lui manquait. Elle se réveilla cependant un sursaut, ayant l'impression de tomber dans le vide. Puis elle n'arrivait pas à se rendormir et sortit tous les insultes qu'elle connaissait, rhaa pourquoi elle pouvait plus dormir tranquille ! Elle s'était couchée tôt en plus ! Elle soupira et prit une douche froide pour bien se réveiller et avoir les idées en place. Elle se sécha, s'habilla et sortit. Et encore une excursion ! Où pouvait-elle bien aller cette fois ? Comme la dernière fois elle laissa ses pas la guider, allant quelque part sans vraiment savoir où. Puis elle pensa à ce temple qu'elle avait jadis vu juste de loin -et curieuse comme elle est- elle décida d'y aller pour voir ce que c'était.

    C'était grand, peu accueillant, pas très jolie. Elle était déçue et s'attendait à quelque chose de plus ... Majestueux ? Magnifique ? Merveilleux ? Mais là rien, juste un vieux temple qui ressemblait plus à des ruines qu'autre chose. Elle décida de faire demie-tour quand elle ne sentit même pas le sol. Elle ... Volait ? Elle regardait le sol devenir de plus en plus petit et s'arrêta dans les airs, voyant un garçon s'amuser avec son pouvoir divin. Trish gesticulait dans tous les sens, cherchant à descendre à tout prix -déjà pour être à terre et aussi pour lui en faire voir de toutes les couleurs. C'est vrai quoi, il se prend pour qui pour la soulever dans les airs comme ça ? Il a prit la jeune fille pour une poupée où quoi ? Il s'avança, essayant de voir quelque chose. Qu'est-ce qu'il cherchait exactement ? Puis brusquement elle tomba par terre, aïe ça fait mal. Elle perdit sa respiration et s’efforça à récupérer rapidement celle-ci pour lui passer un savon. Parce qu'il rigolait en plus ce qui énervait encore plus Trish qui lui lança un regard noir.

    - Dommage tu ne portes pas de jupe.
    - J'portes un short pauv' con !  

    Elle réussit à reprendre son souffle et lui sauta dessus pour l'étrangler. Le garçon ne s'y attendait pas et essayait d'empêcher la fille de le tuer. Comptait-elle vraiment le tuer ? Pourquoi pas, faut bien qu'elle se venge non ? Puis une idée lui vint à l'esprit. Elle avait entendu des choses pas très valorisante concernant le temple. Comme quoi si on y entrait on ne pouvait plus en sortir à moins que quelqu'un prenne votre place -chose qui risquait de prendre du temps vu la vitesse à laquelle se rependait cette rumeur. Tant mieux ! Vérifions si c'est vrai. Un sourire malsain apparut sur le visage de la brune qui lâcha le cou du gamin et se releva. Elle sortit son kanata et le pointa sur le garçon qui recula, toujours par terre. Elle lui ordonna de se relever et c'est ce qu'il fit, les yeux remplis de peur.

    - Ne me tue pas !
    - Oh ? C'est pas ce que je comptes faire t'inquiètes pas chou.

    Elle s'avança, plaçant son katana au niveau de son cou et lui fit signe d'avancer près du temple. Elle aurait pu l'enfermer, elle aurait pu. Soit ce garçon avait de la chance, soit elle était vraiment maudite. Si cet homme n'était pas apparu, elle aurait pu se venger comme elle le souhaitait. C'est vrai quoi, on ne lui avait rien demandé. Ce qui étonna la brune fut le fait que le gamin n'utilise pas son domaine divin pour se débarrasser de Trish, il avait vraiment peur ou c'était prévu que l'autre blondinet arrive le sauver ? La vengeance. Chose qui poussait Trish à s'en prendre à n'importe qui -surtout qu'elle n'a pas des fréquentations très ... Sages ? Clean ? Qu'importe, la question n'est pas là. La seule chose qu'elle voulait c'est qu'on la laisse tranquille, alors pourquoi elle était toujours dans des histoires qui n'ont ni queue ni tête ? En tout cas ce n'était pas volontaire.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mer 17 Juil 2013 - 17:13


Après quelques temps passé dans l’infirmerie pour se remettre de son combat contre le loup garou dans l’arène, Alexander commençait enfin à reprendre ses bonnes vieilles habitudes. Se balader dans les couloirs, corriger quelques élèves perturbateurs et aller s’entraîner.
En parlant d’entraînement, il se rappela de la mise en garde de l’infirmière : « vous pouvez sortir, mais allez y doucement, si vos plaies s’ouvrent de nouveaux, je ne les banderais pas ! » Elle avait franchement de l’espoir pour lui dire une pareille chose … Bon, son pied était encore un peu douillet, mais ce n’était plus rien, enfin il savait aussi qu’il lui faudrait encore un ou deux jours avant de pouvoir se rebattre efficacement ….
Et soudain au détour d’un couloir il entendit deux jeunes hommes qui conversaient, mais le thème n’était aucunement élégant, non, ils parlaient d’observer les sous vêtements des demoiselles et que justement il avait quelqu’un en tête. Et le voila parti, avec la dernière missive de mise en garde des professeurs, Alexander estima qu’il allait devoir s’occuper du cas de ce jeune homme et aussi, lui apprendre les règles de bonne tenue sociale qu’il ignorait, à commencer par le respect !

Le blond suivit donc l’élément perturbateur, non sans remarquer que ce dernier suivait une demoiselle et que tout deux se dirigeaient hors de l’académie, par delà le portail, et que, à tour de rôles ils s’engouffrèrent dans le temple maudit. Dissimulé derrière la porte en bois ravagé par la moisissure, le professeur observa toute la scène. Oh oui, il ne rata rien, de l’impolitesse du jeune homme, à la réaction violente de la demoiselle, rien ne lui échappa ! Perversion, violence, et outre passement des droits de sorties, ils commençaient à avoir un sacré cumul à eux deux !
Mais lorsque devant le temple il commença à trop menacer le jeune homme, Alexander sortit et avança d’un pas assez bruyant vers les deux petits malfrats.


- Jolie scène de ménage … Mais je vous rappel qu’il y a des règles dans cette académie.

Puis enfin il arriva à leurs niveaux, arborant un faux sourire, le jeune homme le reconnut directement, et il en fut de même pour Alexander, le professeur avait déjà punis cette élève pendant le cours de sport de la veille, à croire qu’il ne s’arrêtait jamais !
Et là, bref, rapide, sec, le professeur donna un coup de poing sur le haut du crâne du jeune homme.


- Deux fois en deux jours que je dois t’apprendre les bonnes manières ! Mais là, tu as commit deux forfaitures, s’en est de trop ! Va t’en retourner à l’académie et attends ta punition comme l’élève sans respect que tu es ! … Et estime toi heureux que je ne t'envois pas à l’infirmerie comme je l’aurais fait habituellement !

Le garçon posa les mains sur sa tête en grimaçant de douleur et partit en courant vers l’académie. Et finalement le regard d’Alexander se tourna vers cette jeune fille qui s’apprêtait à réagir avec un peu d’excès par rapport à ce qu’il s’est passé.

- A ton tour, tu te rends compte que ta réaction est excessive et que tu n’as pas le droit de te trouver ici ?

Peut être car s’était leurs premières rencontre elle échappait au coup de poing punisseur, mais cela n’empêchait qu’il allait falloir qu’elle apprenne elle aussi à se limiter, sinon elle allait effectuer des choses peu recommandables à l’avenir. Et son devoir de professeur impliquait de lui enseigner aussi bien le respect que le sport.




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mer 17 Juil 2013 - 18:44
    C'était beau de lire la peur sur le visage du garçon, oh oui il était limite en train de se pisser dessus. Trish aimer torturer ? Non, se venger oui, ce sont deux choses différentes ! Toujours réfléchir aux conséquences de nos actes, se demander si c'est bien ou si on ne va pas parfois trop loin, être un minimum intelligent quoi, c'est pas trop demandé.
    Quelqu'un apparut, un homme blond et grand. Scène de ménage ? Mais cet homme il est venu chercher des noises à Trish ? Vraiment, c'était pas sa journée, elle aurait du rester dans son lit à regarder le plafond, au moins lui n'était pas casse-pied. En plus il leur rappela qu'il y avait des règles. Ça elle savait, mais voir Trish respecter les règles ? Ah non, peut-être en rêve et encore, c'est bien difficile de lui dire et de lui faire comprendre qu'il faut respecter les règles. En vérité elle s'en fichait pas mal, respectant aucune règle pouvant la contrarier.  Apparemment il connaissait bien l'élève et lui mit un coup de poing sur le haut du crâne du jeune homme. Trish lâcha le garçon, assez étonnée de la réaction de l'homme qui venait d’apparaître. Un coup de poing c'était pas rien sachant que le garçon avait les traces de l'étranglement qu'il avait subit plus tôt. En tout cas c'était un élève perturbateur, du moins vu ce que le blond disait.

    - Deux fois en deux jours que je dois t’apprendre les bonnes manières ! Mais là, tu as commit deux forfaitures, s’en est de trop ! Va t’en retourner à l’académie et attends ta punition comme l’élève sans respect que tu es ! … Et estime toi heureux que je ne t'envois pas à l’infirmerie comme je l’aurais fait habituellement !

    Le garçon s'en alla, laissant Trish avec cet inconnu. D'ailleurs celui-ci se tourna face à la jeune fille pour la sermonner à son tour. Trish n'avait aucune confiance face à cet homme et pointa son katana en sa direction, les sourcils froncés et le regard peu aimable, l'air de dire "Dégage tu gènes.". Elle aurait pu le remercier, elle aurait pu. Seulement elle se demandait bien qui était cet homme pour oser la sermonner comme si elle était une simple élève. Et puis il ne pouvait pas regarder uniquement ce qui le concernait au lieu de se mêler des affaires des autres ?

    - Je fais ce que je veux, j'vois pas qui t'es pour me dire ce que j'dois ou peux faire ou non !

    Un ton glacial montrant son agacement, le katana toujours pointé en sa direction, qu'est-ce que cet homme voulait exactement ? Trish ne le connaissait pas et ne lui faisait pas confiance, normal non ? Et c'est pas parce qu'il a mit un coup au gamin qu'elle allait faire ami-ami avec lui -surtout que Trish déteste qu'on la critique ou qu'on lui fasse la morale. Elle était arrivée depuis peu de temps et ne connaissait pas encore les professeurs de l'académie, juste quelques élèves et repentis, pas plus. Vu qu'elle n'était pas élève elle n'allait pas en cours du coup elle ne connaissait pour l'instant aucun professeur et elle pensait que c'était mieux comme ça. Pourquoi ? Parce que jusqu'à maintenant elle les a toujours trouvé ennuyeux avec leur bouquin -surtout que quand elle était vivante elle était souvent collée à cause des bagarres qu'elle provoquait. Là c'était différent, maintenant elle n'était plus une simple élève qui devait s'asseoir sur une chaise pour écouter un professeur comme un petit toutou remuant la queue, maintenant elle était repentie et ne faisait pas son travail. Du moins pas pour l'instant, cultivant plutôt de son propre coté. Dans tous les cas elle se voyait mal se faire faire la leçon par un simple professeur et préférait rester sur ses gardes et ce même si c'est malpoli. Et qu'il ose lui mettre un coup de poing, elle n'aurait aucune hésitation à lui couper la main et à lui brûler son jolie petit minois.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mer 17 Juil 2013 - 22:21


Plus Alexander rencontrait de personnes dans cette académie plus il commençait à perdre espoir en l’espèce humaine actuel … Il est impressionnant de voire comment la notion de respect avait disparut avec le temps, cela donnerait Presque au chevalier l’envie de déglutir, non mais quelle génération …
Il venait de mater un élève rebelle, et voila qu’une nouvelle rebelle apparaissait sous ses yeux. Mais le pire fut sûrement quand elle eut le culot de pointer son katana vers lui, une menace ? Elle le prenait peut être pour un lâche de la même trempe que le gamin d’avant ? Cette demoiselle se berçait dans l’illusion la plus totale. Le regard du blond se fit inquisiteur, sévère, mais pourtant son visage restait on ne peut plus neutre.


- Je fais ce que je veux, j'vois pas qui t'es pour me dire ce que j'dois ou peux faire ou non !

Voila qui résumait bien les idéaux des petits gens sans scrupule, le bénéfice du doute ne pouvait plus lui être accordé. Alexander soupira intérieurement car elle consolidait l’idée ridicule qu’il se faisait de cette époque, remplit d’homme et de femmes sans respect. Il ignora complètement le petit morceau d’acier qu’elle tendait vers lui, il avait vu des lames plus menaçantes, et cela se voyait bien dans les yeux de la demoiselle qu’au fond elle doutait sûrement un minimum. Après tout, qui ne douterait pas en ne connaissant rien des capacités de son adversaire ?

- Je suis sûrement une des dernières personne de cette académie à être vertueuse sur les principes, Alexander Urmanis, le professeur de sport.

Il reprit son souffle et dirigea son regard vers la seule chose qui pouvait le menacer un temps soit peu. Pas question de subir une sorte d’interrogatoire, il fallait lui montrer qu’il il était. Le chevalier fit apparaître soudainement son armure sur ses épaules, tandis que ses mains, déjà en place, attendirent le moment de la matérialisation exact de l’épée pour directement donner un coup dans le manche du katana, pas question de lui laisser une arme en main.

- Maintenant si tu veux me montrer un tant soit peu de respect, tu vas toi aussi te présenter, j’ai mâté des personnes plus dangereuses que toi.

Oui, il avait mâté bien plus brutale, les barbares du nord étaient des hommes qui ne parlaient jamais, il se contentait de frapper. Enfin d’après les quelques lectures qu’il avait fait, leurs comportements auraient changé depuis son époque.
Mais bon, ses blessures étaient toujours présente, enfin, il avait encore des restes … Il sentait son pied droit qui fut si allégrement mâcher par le loup garou le lancer légèrement. Mais aussi un peu l’épaule qui fut la plus griffée, dés que cette douleur finirait par partir un autre animal de l’arène pourrait se faire du soucis !





Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mer 17 Juil 2013 - 23:02

    - Je suis sûrement une des dernières personne de cette académie à être vertueuse sur les principes, Alexander Urmanis, le professeur de sport.

    Alexander ? Cool, mais qu'est-ce qu'elle en avait à faire de qui il était, elle ne lui avait rien demandé ! Elle soupira simplement, gardant son arme en main. Il s'attendait à ce qu'elle lui décline elle aussi son identité ? Qu'il rêve ! Apparemment il la prenait pour un de ces minables toutous de l'académie, navrant. Trop naïf peut-être ? Elle ne faisait pas si jeune que ça quand même, si ? Rhaa peut importe ! Jeune ou pas jeune, elle ne comptait pas le laisser la traiter d'élève comme ça -même si ce n'est pas une insulte, elle avait l'impression qu'il prenait les grands airs juste à cause de son statut de professeur qui peut punir. D'ailleurs ces grands airs on le voyait à la façon dont il avait traité ce petit chien -oui Trish le voyait ainsi. Il avait quand même osé lever la main sur lui -chose totalement interdite à son époque. Et franchement elle n'avait pas envie de recevoir ce même coup. Et sans qu'elle s'y attende, il fit apparaître son armure sur ses épaules et une arme en main, il n'eut aucun mal à la désarmer. Putin de prof ! Trish recula, elle avait même envie de partir en courant, mais ça ne lui ressemblerait pas. S'il voulait la tuer qu'il le fasse, elle était déjà morte une fois non ?

    Il lui demandait de se présenter. Waw, quelle drôle de manière de demander à quelqu'un son identité : armé jusqu'aux dents avec un bouclier. Malheureusement Trish n'avait pas encore un feu assez puissant pour brûler les choses métalliques, dommage sinon elle aurait prit un plaisir à le faire cuire dans son armure comme un poulet dans un four. En y réfléchissant, soit il allait la tuer si elle ne disait rien, soit il faisait ça pour l'impressionner : chose qui avait marché puisque la fille ne cherchait plus vraiment à le menacer. Elle arrêta de lui lancer des regards noirs et baissa la tête, assez intimidé par ce chevalier. Alice rêvait de voir des chevaliers alors que Trish non et comme de par hasard c'est elle qui en voyait ! Vraiment, cette académie est trop spéciale, regroupant des personnes de n'importe quelle époque. Comment Deus choisit-il les apprentis et autres larbins qui devaient servir l'académie pour son fonctionnement ? Mystère et boule de gomme !

    - Trish ... Trish Ross, repentie jardinière ...

    C'est vrai, elle avait perdu et cette idée ne lui plaisait pas du tout. Sale mauvaise joueuse va ! Accepte la défaite un peu ! En tout cas elle avait entendu parlé un professeur frappant ses élèves, est-ce possible que ça soit cet homme ? Ou les élèves en faisaient-ils trop en ajoutant des couches de mensonges ? Peu importe Trish, tu t'en fiches de ça ! Regarde tu es en mauvaise posture, laissant à cet homme -professeur de sport en plus- le choix de te tuer ou non. Sauf qu'elle ne savait pas vraiment quoi faire, son pouvoir divin était encore trop faible pour faire quoi que ce soit contre lui.

    - Dis, tu comptes me tuer avec ton arme et ton armure ?

    Elle avait bien envie de lui dire de faire ça rapidement et sans douleur, mais ne le fit pas. Au fond qu'on souffre ou non ne change rien quand on meurt, car à la fin il ne reste aucune douleur, n'est-ce pas ? Elle était déjà morte une fois, elle n'avait pas peur de mourir une seconde fois. Elle chercha son katana du regard et le vit plus loin. Elle qui y faisait si attention, maintenant ça ne lui servirait sans doute plus, dommage, elle l'aimait bien cette arme ! Elle s'entraînait souvent avec. Arrêtes toi là Trish, personne n'a dit que tu allais mourir alors ne penses pas ainsi ! Elle ne pouvait plus se défendre, elle ne pouvait rien contre lui. Alors preux chevalier, que vas-tu décider pour la suite de la repentie jardinière en face de toi qui t'as menacé plus tôt ?
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Jeu 18 Juil 2013 - 0:52


Bon, le mystère de son identité venait donc d’être élucidé, Mademoiselle Trish Ross, une repentie jardinière. L’élève ciblait une repentie ? Il ne perdait vraiment rien pour attendre, à son retour cela allait particulièrement chauffer pour son matricule !
Mais bon, il voyait bien aussi qu’elle semblait se résigner, elle admettait sa défaite ? Fallait-il voire cela comme un abandon ou une question d’honneur ? La question pouvait être intéressante à approfondir, mais ce n’était pas la priorité du moment. Le chevalier relâcha légèrement ses appuis sur ses pieds, se sentant plus en sécurité il allait devenir moins irritant dans son timbre de voix.


- Dis, tu comptes me tuer avec ton arme et ton armure ?

Il eu un bref rictus de sourire qui disparut aussi sec de son visage. Il est vrai que les choses était conçus pour tuer, mais si il tuait tout ce qu’il n’arrivait pas à comprendre ou l’agaçait à cette époque, il serait plutôt bon pour intriguer les renégats, et les tuer eux aussi avec tout ce qui est vivant et humains. Il n’était pas encore ce genre de monstre, il ne tue que ses ennemis, et elle n’a pas l’air d’une adversaire, soyons réaliste. Il rengaina son épée dans son fourreau et se dirigea dans le cliquetis de son armure vers le katana pour le ramasser et revenir devant elle.

- Je ne tue pas des personnes qui ne sont pas dangereuse et désarmée. Pour quelle genre de monstre me prends tu donc ?

Après cela il lui tendit le katana, lame vers le bas pour ne donner aucun impression de menace, elle semblait s’être calmer, il n’avait donc pas de raison de faire d’avantage de preuve de force. Et quand elle prit en main enfin il le relâcha pour le lui redonner.

- Rengaine le, ça t’évitera de me menacer avec ….

Ce serait idiot qu’elle le provoque de nouveau, mais dans le doute il allait tout de même conserver son armure pour le moment, ça ne lui coûtait rien. C’est en étant prudent que l’on évite les coups dur, chose qu’il appliquait d’ailleurs si peu souvent … Le problèmes d’être un tas de muscles qui réfléchit après …

- Bien, et si maintenant tu me disais pourquoi tu as choisit de venir ici, malgré l’interdiction qu’il y a ?

Les règles sont les règles, les ordres sont des ordres, des choses qu’il fallait respecter, qu’il fallait suivre car ce sont eux qui limite tout le monde dans ce qu’il peuvent faire de bien et de mal. Mais peut être qu’elle arriverait à lui fournir une explication recevable à sa présence ici ? L’autre élève n’avait aucune chance, aucune chose n’était recevable après ce que le chevalier avait vu et entendu … Pour son plus grand malheur lorsque le chevalier retournera à l’académie.




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Jeu 18 Juil 2013 - 20:43

    - Je ne tue pas des personnes qui ne sont pas dangereuse et désarmée. Pour quelle genre de monstre me prends tu donc ?

    Il lui tendit son katana, lame vers le bas. Elle le prit et inspecta la lame. Rhaa il l'avait rayé ! Elle ne fit cependant aucun commentaire, lâchant un bref "Merci". Puis elle mit son katana dans son fourreau. En tout cas il avait peur qu'elle le menace à nouveau, il avait toujours son armure sur lui. Non, elle c'était résigner à l'idée de lui faire du mal. Pourquoi ? Parce qu'elle n'était pas violente vis à vis des personnes qu'elle ne connaît pas, juste méfiante et apparemment ce comportement ne plaisait pas au professeur de sport qui n'avait pas hésité une seule seconde à sortir tout l'attirail pour l'intimider. Maintenant il savait qu'elle était une repentie, ne pouvait-il pas la laisser tranquille ? Fermer les yeux afin de faire comme si rien ne s'était passé ? Oublier tout ça ? Non, il insistait pour savoir la raison de sa venue dans cet endroit qui apparemment était interdit. Elle ne savait pas, elle n'avait lu aucun règlement -preuve qu'elle ne le respectait pas elle-même. Et personne ne l'avait mise en garde, personne ne lui avait parlé de ces endroits interdits. Hum ... Plutôt ridicule comme situation n'est-ce pas ? Pauvre Trish, tu as l'air pathétique. Puis merde, elle venait d'arriver, elle n'y pouvait rien si les gens trouvaient ça amusant de ne rien dire à propos des endroits que personnes n'avaient le droit de fréquenter. Elle n'était pas en tord, du moins pas directement. Elle ne pensait pas que certains endroits pouvaient être tabous dans cette académie, après tout n'est-ce pas une création de Deus ?

    - Je n'étais pas au courant que l'on ne pouvait pas venir ici.

    Autant être honnête, elle risquait d'énerver encore plus le chevalier en lui racontant des bobards d'enfant. Et puis ce n'était pas son genre de mentir parce qu'après c'est un cercle vicieux sans fin où tu ajoutes mensonges sur mensonges pour t'en sortir, non merci c'est trop pour elle qui en avait déjà fait l'expérience. Quand elle était vivante elle avait mentit -personne n'est parfait- et devait toujours ajouter des mensonges sur l'autre, à la fin elle s'était perdue elle-même dans ses propres mensonges. Elle baissa la tête, oui elle était en tord vis à vis de cet homme. Elle l'avait menacé pour rien, sauf qu'elle ignorait son identité et sa profession avant. Elle l'avait menacé pour rien, sauf qu'elle ignorait son identité et sa profession avant. S'excuser ? Jamais ! Déjà qu'elle admettait sa défaite, elle ne pouvait pas non plus s'excuser, elle avait un minimum de fierté -d'ailleurs c'est sa fierté qui va tuer un ces jours, j'vous l'assure. Elle soupira, c'était vraiment une journée de merde.

    - Merci d'être venu même si je doute que tu sois venu pour moi. Au moins tu m'as arrêter avant que je n'aille trop loin en me laissant emportée par la colère.

    Deux secondes. Pause ! Si c'était interdit d'être là, pourquoi était-il venu ? Ce serait pas un élève qui se fout de sa gueule quand même, si ? Sauf si c'était le genre d'enseignant rebelle suivant le règlement uniquement quand ça l'arrange. Elle imagina un instant cet homme vêtu différemment, avec des habits de son époque -c'est-à-dire le XXIème siècle. Il serait vraiment à croquer avec son petit minois. Stop Trish tu vas trop loin, ne lui invente pas une vie non, le pauvre ! Ce qui la perturba aussi c'est qu'il ait commencé à la tutoyer directement, n'est-ce pas normal de vouvoyer les inconnus ? Franchement plus elle essayait de le comprendre et moins elle y arrivait. Un homme c'est si difficile à comprendre ? Si c'est ça alors elle était bien contente d'être une femme. Elle se prenait vraiment trop la tête pour rien. Elle pouvait tout simplement lui demander non ?

    - Et toi, qu'est-ce tu fais ici en sachant que c'est interdit ?

    Ce n'était pas malpoli cette fois, elle lui retournait simplement sa question. Elle utilisa un ton plus douce qu'au début, ça faciliterai sans aucun doute leur communication, du moins elle l'espérait. Néanmoins elle n'osait pas le regarder dans les yeux, elle armure était trop gênante.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Dim 21 Juil 2013 - 1:14


Elle semblait avoir change d’attitude, à travers les fentes des yeux de son casque il l’observait attentivement, elle semblait honnête cette fois. Ouais, au fond il avait le sentiment qu’elle ne tenterait rien d’autre, mais bon, il s’était fait piéger assez de fois pour maintenant devenir suspicieux … Mais bon, pour converser le casque était tout de même gênant, alors pendant qu’elle lui répondait il retira se dernier et le plaça sous son bras, il avait décidé d’attendre que son armure disparaisse naturellement. Pour une fois qu’il avait l’occasion de ne pas le faire sur sa volonté car elle était détruite … Autant saisir cette opportunité, et cela entraînerais un peu son endurance à la conserver.

- Je n'étais pas au courant que l'on ne pouvait pas venir ici.

De toute façons quasiment personnes n’étais au courant, la seul chose qui l’indiquait était une ligne d’un papier vieillit punaisé en dessous d’autre papier sur un tableau d’annonce … Alors bon, autant dire que personne ne le voyait vraiment, le bouche à oreille fonctionnait mieux. Mais bon maintenant elle le savait, et il espérait qu’elle ne l’oublie pas et pense aussi à transmettre l’information. Mais les soupires impliquait des penser exaspérante, et ici il n’y avait pas beaucoup de sujets …

- Merci d'être venu même si je doute que tu sois venu pour moi. Au moins tu m'as arrêter avant que je n'aille trop loin en me laissant emportée par la colère.

Si on regardait vraiment ce qu’il s’était passé, il était venu pour un élève qui ne tenait pas en place, mais ce fut simplement un coup du hasard qui fit qu’il tomba sur un élève prévoyant de faire une bêtise dans un lieu interdit avec une repentie. En fait le scénario paraissait même absurde quand on y pensait de la sorte … Et la suite découla naturellement de la dernière réplique.

- Et toi, qu'est-ce tu fais ici en sachant que c'est interdit ?

La question paraissait normal, au fond lui aussi ne devait rester ici, les choses étaient tellement plus facile à son époque en fait … Il parlait, les écuyers buvaient aveuglement ses propos, et lui obéissait aveuglement aux ordres de ses supérieurs … Il n’avait pas à se casser la tête, non, il avait juste à enseigner simplement, alors qu’ici il fallait faire attention à tellement de choses … il y avait encore plus de règles que de son vivant !

- Et bien en tant qu’enseignant, il est de mon devoir d’aider les personnes qui s’égare du droit chemin.

Ses paroles sonnaient encore un peu trop comme ce qu’il dirait à son époque à un écuyer qui s’écartait des enseignements chevaleresques … Enfin il était un chevalier instructeur, se refaire était une chose bien difficile, alors autant rester sois même, il s’adaptera bien un jour non ? D’ailleurs il n’avait toujours pas répondus aux questions de la jouvencelle et il se devait de le faire.

- Il est vrai que je suis venu uniquement pour l’élève que j’ai renvoyé gentiment à l’académie. J’ai entendu une discussion de ses amis et j’ai décidé de le surprendre sur le fait pour le punir. Il est donc vrai que c’est par un étonnant enchaînement de circonstances que je te tombe dessus.

Le hasard ? Le destin ? Alexander ne croyait en aucun des deux, cela était simplement arrivé à cause de leurs choix respectifs, il n’y avait pas à réfléchir d’avantage. Mais bon maintenant autant faire la conversation non ?

- Il me semble que les repentis ont fait de mauvaises choses de leur vivant, qu’as-tu fait pour mériter ce titre ici ?




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Dim 21 Juil 2013 - 19:16
    - Et bien en tant qu’enseignant, il est de mon devoir d’aider les personnes qui s’égare du droit chemin.

    Il la prenait pour quoi ? Une imbécile ? Il se prenait pour Deus ce mec, faut vraiment que quelqu'un le remette à sa place. Trish lâcha un simple soupire, trop ennuyeux. Oui elle le trouvait ennuyeux, déjà il gardait son armure -au moins il avait retiré le casque, fais gaffe si tu tiens à tes yeux preux chevalier- et en plus se prenait pour la voix de la raison. Trish préférait encore écouter La Voix de Secret Story -émission pour les imbéciles que sa tante adorait et que Trish déteste- qu'écouter les conseils d'un enseignant. Vraiment, son allergie contre les professeurs était encore présente, même après sa mort.

    - Il est vrai que je suis venu uniquement pour l’élève que j’ai renvoyé gentiment à l’académie. J’ai entendu une discussion de ses amis et j’ai décidé de le surprendre sur le fait pour le punir. Il est donc vrai que c’est par un étonnant enchaînement de circonstances que je te tombe dessus.
    - T'es bien curieux pour un prof' toi, dis moi.

    Habituellement les professeurs ne s'occupent pas de ce genre de chose, laissant les élèves s'arranger entre eux. C'est vrai quoi, qui y'a-t-il de plus chiant qu'un prof parasite ? Au moins celui-là avait empêcher Trish d'aller trop loin, buter l'élève n'aurait pas été de refus, ça n'aurait pas été le premier élève à mourir uniquement parce qu'il cherchait la merde, Trish commençait à s'habituer. Se battre, dormir et s'occuper de ses petites plantes, voilà son quotidien.

    - Il me semble que les repentis ont fait de mauvaises choses de leur vivant, qu’as-tu fait pour mériter ce titre ici ?
    - J'ai buté l'autre blondasse qui gênait et je ne le regrette pas. La seule chose que je ne me pardonnerai pas d'avoir fait c'est d'avoir laissé ma tante allée en prison pendant 2 longues années à ma place. Lors de ma majorité j'en ai profité pour la sortir de là et y aller, à perpétuité.

    Souvenirs douloureux. Combien de temps avait-elle pleuré sans sa tante ? Combien de temps s'en était-elle voulu ? Aujourd'hui encore elle s'en voulait. Pardon tata. Pardon Alice. Trish avait vécue un enfer en prison. Ces pièces trop petites, ces endroits sales. Elle n'avait pas l'habitude, même après deux ans de vie là-dedans. Sa claustrophobie l'avait poussé à bout et elle s'était suicidée : la douleur de la lame sur ses poignée revenait. Trish se tenu le poignée droit, même si c'était finit, elle se souvenait bien de toutes ces douleurs.

    - Et toi, preux chevalier, comment es-tu mort ? À la guerre ?

    Changer de sujet. Parler d'autre chose. Oui, ça allait passer, ce n'était qu'une mauvaise sensation qui allait passé si elle n'y pensait plus, n'est-ce pas ? Vraiment, elle ne supportait pas de penser à sa vie d'avant, quand elle était encore vivante. C'était juste un pur cauchemar. Elle n'avait pas eu de chance, tout simplement. Elle avait tout perdu, tout lui avait filé entre les doigts comme si elle ne le méritais pas alors qu'elle n'avait rien fait. Elle était juste née de l'amour de deux personnes, pourquoi personne ne comprenait ça ? L'amour n'est pas un sujet tabou, l'amour n'est pas un cadeau empoisonné. Sauf qu'elle n'avait plus rien maintenant, à toi de tout récupérer Trish.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Lun 22 Juil 2013 - 15:02

- T'es bien curieux pour un prof' toi, dis moi.

Il fut légèrement surprit, elle considérait le fait de vouloir aider les autres comme de la curiosité ? Et puis, il ne pouvait pas punir sur la base de simple parole, de simple mots parcourant l’air n’avaient aucune valeur, il suffisait simplement de nier … Il fallait surprendre le fait accomplit pour pouvoir exercer une punition proportionnel à la faute. Alors oui, si elle considérait cela comme de la curiosité, il était curieux. Enfin, il semblait qu’elle allait répondre à son interrogation.

- J'ai buté l'autre blondasse qui gênait et je ne le regrette pas. La seule chose que je ne me pardonnerai pas d'avoir fait c'est d'avoir laissé ma tante allée en prison pendant 2 longues années à ma place. Lors de ma majorité j'en ai profité pour la sortir de là et y aller, à perpétuité.

Buté ? Blondasse ? Perpétuité ? Qu’elle genre de mots étaient-ce ? Il ne les avait encore jamais entendu ? Langage de paysans ? Ou peut être celui des nobles qu’il n’avait pas énormément étudié ? Enfin quelque chose qui gêne et ne pas regretter impliquait sûrement un assassinat, et ce serait sa tante qui fut accuser à sa place ? En gros elle avait tué quelque chose de probablement innocent ou important, mais ce n’était pas très clair dans son esprit. Mais il n’eut pas vraiment le temps de lui demander d’avantage d’explications.

- Et toi, preux chevalier, comment es-tu mort ? À la guerre ?

Sa mort … les deux versions existantes … Laquel raconter à la jeune fille ? La version officiel lui offrant une mort honorable ? Non, la raconter n’était qu’un mensonge, et cela le pousserait plus à se voiler la face. Il valait mieux qu’il reste honnête, par principe, par fierté, il allait raconter sa propre version, celle qu’il avait vu de ses yeux avant qu’ils ne se ferment pour huit cent années. Il soupira un instant et alla s’asseoir sur un banc délabré du temple, mauvais souvenir …

- Je n’ai pas tout à fait compris ton explication, mais j’aurais aimé avoir l’honneur de mourir au combat en défendant mes convictions… Mais je n’ai pas eut cette chance, et ma mémoire fut même salit lorsque j’ai appris récemment que pour garder bonne mémoire de moi le contraire fut annoncer …

L’armure disparut de sur son corps, le laissant de nouveau dans ses habits blanc, assit sur son banc poussiéreux il regardait le sol, pensif. Et finalement poursuivit.

- Jadis je fut un grand formateur de chevalier, et lorsque mon camp d’entraînement allait être attaquer, juste avant un discours que je devais effectuer pour motiver les jeunes recrues … sous les yeux de mes élèves … je reçus le roc d’une catapulte … Officiellement je me suis battu pour leurs permettre de fuir, mais la vérité est tout autre …

Ce devait être la première fois qu’il en parlait de la sorte, enfin bon, le moment était peut être venu de réclamer les explications sur son incompréhension précédente. Il tourna son visage vers Trish et prit la parole.

- Quel est la signification de buté et de blondasse ? Je n’ai encore jamais entendu ces mots …




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Lun 22 Juil 2013 - 22:56
    Quand elle lui posa la question concernant sa mort, le chevalier soupira, avait-elle touché un point sensible ? Ooh intéressant, elle pourrait peut-être s'en servir contre lui -fallait encore que ça soit quelque chose d'intéressant en soi. Il s'éloigna afin de s'asseoir sur un banc, avec cette armure le banc ne ferait pas non feu alors elle décida de rester plantée en face de lui et d'attendre sagement qu'il tombe, elle en rirait bien tiens ! Apparemment il n'avait pas comprit son histoire. Normal, il venait quand même du temps des chevaliers, les mots étaient différents et le verbe "buter" ou les mots comme "perpétuité" ou "blondasse", il ne devait pas connaître. Alala, elle était tellement loin de lui. Que ça soit concernant l'époque ou sa façon de penser. Les choses évoluaient bien différemment de chaque côté, chacun en découvrait à propos de l'autre, des découvertes assez surprenantes il faut l'dire ! Mémoire salit hein ? Quel gâchis, salir un chevalier possédant un minois si charmant. M'enfin, ça ne voulait pas dire qu'il devait servir à quelque chose à son temps. Si sa mémoire était salit ce n'était pas pour rien n'est-ce pas ? Puis il n'allait pas lui raconter une histoire où c'est lui le méchant, sinon c'est vraiment qu'il est stupide. L'armure disparut avant de détruire le banc, quel gâchis. Mais au moins elle se sentait plus à l'aise et lâcha enfin son poignée. Il avait l'air pensif, c'était sûr qu'il l'avait mal prit de savoir sa mémoire salit, quels genre d'insultes a-t-il pu découvrir à son égard ?

    - Jadis je fut un grand formateur de chevalier, et lorsque mon camp d’entraînement allait être attaquer, juste avant un discours que je devais effectuer pour motiver les jeunes recrues … sous les yeux de mes élèves … je reçus le roc d’une catapulte … Officiellement je me suis battu pour leurs permettre de fuir, mais la vérité est tout autre …

    Oh, assez triste. Quoi que quand on demande à quelqu'un de parler à propos de sa mort, ce n'est jamais joyeux. Elle espérait qu'il ne le lui demande pas en retour. Oui elle lui avait parlé de sa vie d'avant, mais pas de la façon dont elle était mort. Elle pouvait en partie le comprendre, parler de sa mort ne devait pas être chose facile, encore moins quand les gens mentent à propos de votre mort. Pauvre chevalier. Elle sentit de la pitié à son égard, ça ne devait pas être simple de raconter la vérité quand les gens ont une autre version de votre mort. Est-ce que des personnes l'avait rejeté à cause de ça ? Question qu'elle allait poser, mais Urmanis fut plus rapide et lui demanda la signification de ses mots. Ah oui, bien vu. Bon, Trish s'assit sur le banc en laissant tout de même un écart entre eux. Ils ne sont pas amis, pas ennemis non plus, alors que sont-ils l'un pour l'autre ?

    - Bien vu mon petit Urmanis. Pour faire simple disons que j'ai tué une femme qui avait la même couleur de cheveux que toi et qu'ensuite j'ai été condamné à la prison à vie. Tu comprends mieux ?

    Mon petit ... Hé il est sans aucun doute plus grand que toi -enfin en taille c'était sûr à cent pour cent. Puis elle s'en fichait, c'était une habitude qu'elle avait. Même si elle n'était pas plus grande que les autres, elle aimait leur dire "mon petit" -genre elle se sent grande la naine ! Mauvaise habitude, habitude que cet homme ne pouvait sans aucun doute pas comprendre -bah oui, ils vivaient dans des époques différentes, le langage, la mentalité, le mode de vie : tout les séparait. Ils vivaient chacun dans des mondes différents. Pendant que cet homme était encore mort -ou à l'académie, elle ne savait pas depuis quand il était là- Trish l'étudiait. Sauf qu'elle avait tout oublié le concernant : elle s'en fichait tellement des cours, même aujourd'hui elle préférerait mourir qu'aller en cours pour s'asseoir sur une chaise et s'ennuyer. Vraiment, l'école n'était pas son truc.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mar 23 Juil 2013 - 17:16


Au fond de lui, Alexander était bien conscient que cette supercherie sur sa mort visait à ce que l’ordre et sa famille conserve une bonne image de lui, mais ce qui le gênait était surtout ce mensonge sur sa vie. En tant que chevalier il avait fait vœux d’honnêteté, alors que sa fin soit un mensonge était assez difficile à accepter … Mais bon pour le moment il attendait plutôt les explications sur les propos qu’il n’avait pas correctement saisit auparavant, le problème des époques …
Fort heureusement elle lui fournit la même version dans des propos nettement plus claire pour le chevalier et son langage un peu trop ancien …

Le banc n’avait pas cédé sous le poids du chevalier et de son armure, et maintenant que le poids de l’armure était du passé pour le bois subissant le passage des années et du délabrement, Trish le rejoignit sur ce dernier, à une certaines distance, intimidation ? Gêne ? Il ne le savait pas vraiment et s’en moquait.


- Bien vu mon petit Urmanis. Pour faire simple disons que j'ai tué une femme qui avait la même couleur de cheveux que toi et qu'ensuite j'ai été condamné à la prison à vie. Tu comprends mieux ?

Un simple meurtre, les meurtres des chevaliers étaient toujours justifier par le défense d’une fois ou d’un territoire, alors Alexander n’avait jamais été inquiéter à aller dans les cachots. Il semblerait que ce ne fut pas le cas de la jeune demoiselle, avoir ôté la vie d’une autre jeune femme aux cheveux blonds lui avait été plus risqué, et lui apporta un emprisonnement à vie. Il n’y avait plus d’exécutions à cette époque ? De son temps les meurtriers se faisait tuer ou était contraint à des travaux les faisant mourir d’épuisement. La société avait vraiment plus changé qu’il ne voulait le croire …
Mais il fut tout aussi intrigué par le petit qu’elle avait placé juste devant son nom, en général ce simple mot implique que la personne qui parle se sent supérieur à son interlocuteur, mais Alexander ne le voyait absolument pas dans ce cas ci. Elle aurait été le grand chevalier Hermann von Salza, oui, il n’aurait rien dit ou fait, il serait même à genoux devant elle, mais c’était loin d’être le cas, elle était une repentie, une personne qui subissait une punition à cause de son passé, alors il ne pouvait même pas la considérer comme son égal dans la hiérarchie, juste comme son égal en tant qu’être humain. Mais comme en tant que chevalier il plaçait la hiérarchie avant la situation raciale.


- Oui, je comprends mieux. Tu es donc morte dans un cachot après y avoir passé le restant de tes jours.

Puis il se leva et se plaça devant elle avant de lui donner une pichnette sur le front, légèrement agacer par son manque de respect envers lui. C’est la base des principes d’être respectueux envers ses aînées après tout, et elle semblait ne pas y prêter attention.

- Tu pourrais un peu respecter tes aînées tout de même. Je te rappel que j’ai à peu prés 900 ans de plus que toi jeune fille.

C’est vrai cela tombait sous le sens à ses yeux, mais il ne savait pas vraiment comment elle raisonnait, alors il valait mieux faire la précision non ? Bon, c’était bien beau de converser, mais ils restaient dans un lieu interdit au publics … Il allait finir par se sentir gêner à force.




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mar 23 Juil 2013 - 19:44

    Le temps passe, les règles changent, les mentalités aussi, le monde tout court s'adapte aux changements. Ces mêmes changements provoqués par les humains eux-même. Avec du recul quand on compare les époques, on peut être surprit de voir à quel point l'humain peut changer pour servir ses propres intérêts. C'était le cas de cet homme, 900 ans ce n'était pas rien. Il s'était passé tellement de choses en 900 ans ! Dont la disparitions des chevaliers, des rois, reines, des terres ditent au roi et tant d'autres choses. Oui, l'humain accepterait maintenant que chacun ait sa propre religion, depuis sur Terre il y avait de tout : Chrétiens, musulmans etc ... Cet homme avait vécu sous les ordres d'un roi, devait obligatoirement adopter la religion de celui-ci et combattre pour lui : chose que Trish aurait eu du mal à vivre. Vivre sous les ordres de quelqu'un ? Non merci. Suivre les ordres comme un toutou ? Ça avait beau être un privilège pour lui, c'était plus une corvée aux yeux de la brune qui avait toujours eu du mal avec les ordres, que ça soit avec son père ou les professeurs, elle faisait toujours le contraire de ce qu'on lui disait de faire. Sa tante ne faisait pas exeption à la règle.

    - Oui, je comprends mieux. Tu es donc morte dans un cachot après y avoir passé le restant de tes jours.

    Trish resta silencieuse. Ça aurait pu se passer ainsi, si elle n'avait pas eut ces lames sous la main. Ça aurait pu. Malheureusement ce n'était pas le cas. Lui dire qu'elle s'était suicidée, ah non, elle n'en avait parlé à personne et ça n'allait pas commencer avec un professeur. Trish pensait que les tensions entre eux s'étaient calmés, mais non. L'homme lui parla de respect et lui fit une pichenette au front. Réflexe ? Elle se releva d'un bond et attrapa son bras pour lui faire une clef et lui mettre un coup de pied à son genoux droit puis à celui de gauche pour l'allonger par terre. Il se prenait pour qui ? On s'en tape que 900 ans les sépare, elle ne supportait pas son contact sur sa peau. Tenant fermement son bras, un genoux sur son dos et l'autre au sol, les réflexes qu'elle avait adopté en prison pour survivre avec les brutes qui étaient dans la même cellule qu'elle avaient le dessus. Parce que Trish était placée dans la cellule avec les prisonniers les plus dangeureux, à cause de son caractère elle était vu comme l'une des plus dangeureuses femmes.
    Toute fois elle doutait que cette réaction lui plaise et ça pourquoi ? Pour une pichenette ? Raison sans aucun doute stupide, mais elle s'était sentit menacée un instant. Et c'était pas parce qu'elle était une femme qu'elle pouvait le laisser faire tour ce qu'il voulait. Elle s'en fichait que ça soit un chevalier ou un professeur, qu'il gueule, qu'il l'insulte, qu'il la maudise, oui elle s'en fichait. Elle se fichait de la colère qu'il pouvait ressentir, après tout elle n'était ni son élève ni son collègue de travail. Elle, elle est jardinière !

    Elle savait qu'il ne tarderait pas à répliquer, elle ne comptait pas aller plus loin cependant, du moins s'il ne la frappait pas. Oui parce que Trish avait tendance à rendre les coups et ce même aux hommes qui pouvaient être plus fort qu'elle.

    - Je suis restée enfermée deux ans, preux chevalier. Ensuite j'me suis coupée les veines, rester dans cette prison à vie ? Tu rigoles j'espère ?!

    Bon ok elle avait dit ne pas lui dire, mais c'était plus fort qu'elle. De plus elle avait aussi haussé le ton. Ce mec c'était une vraie blague, elle vivre dans une prison ? Plutôt mourir que de vivre toute sa vie épiée toute la journée pour voir si elle n'allait pas attaquer quelqu'un, de manger de la nourriture que même un pauvre ne mangerait pas tellement c'était dégueulasse, de vivre avec des gens aussi dangereux qu'elle et résister à la tentation de la drogue. Marre de tout ça, surtout des pièces trop petites dans lesquelles ils enfermaient Trish pour la punir, profitant de sa claustrophobie. Si elle aurait pu elle les aurait tués ces minables ! Elle les haissaient plus que tout au monde. Vivre dans la haine ? Vivre avec des lesbiennes qui te payaient pour que sois dans leur lit c'te nuit ? Vivre avec des drogués ? Non merci, tout ça avait poussé Trish au suicide. Les cachots étaient bien différents de la prison dans laquelle elle avait vécu pendant deux ans. Deux ans à vivre en Enfer. Cet homme n'avait pas connu tout ça. Il avait certes connu la guere, mais la torture elle en doutait. Ces minuscules pièces qui servaient de punition quand elle faisait des bêtises, de vrais salles de torures.
    Urmanis sortit Ross de ses pensées négatives et il faut avouer qu'elle n'allait pas vivre un moment heureux avec lui à cet instant. Mais elle était prête à assumer ce qu'elle venait de faire, elle l'avait provoqué elle-même et c'était pas pour se défiler par la suite, ce n'était pas son genre de faire ça.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Mer 24 Juil 2013 - 17:25


La petite pichnette au front tout juste faite voila que mademoiselle Ross lui sautait dessus pour lui faire une prise de contrôle. La surprise plus la curiosité laissa le chevalier accepter gentiment la prise constrictive, il aurait pu la bloquer directement lorsqu’elle lui saisit le bras en le retournant dans son dos, mais non, qu’elle réagisse aussi excessivement n’était pas sans lui rappeler sa collègue, à croire que le monde était devenu assez violent, peut être plus qu’à son époque. Que d’intrigue …

Enfin visiblement elle s’y connaissait, Alexander suivait le mouvement légèrement contraint, finissant sa course allonger au sol, face contre terre, un bras dans le dos. La pression d’un genoux sur son dos, et la voila qui lui donnait une réponse qu’il n’avait absolument pas demandé. Enfin au moins maintenant il savait comment elle était morte, elle avait mis fin à ses jours d’elle-même dans sa geôle. L’acte de la lâcheté …


- Je suis restée enfermée deux ans, preux chevalier. Ensuite j'me suis coupée les veines, rester dans cette prison à vie ? Tu rigoles j'espère ?!

Il sourit malgré sa mauvaise posture, au moins il savait, après au fait il ni portait pas vraiment un grand intérêt, aussi dans l’immédiat il allait plutôt lui rendre la pareil, on ne s’attaque pas à lui impunément.
Il s’agita légèrement pour tester sa prise, elle manquait légèrement de force, il ne devrait pas avoir trop de mal à se libérer. Mais avant, autant la prévenir.


- Au fond je m’en moque un peu, je ne me voulais pas agressif car c’est la première fois que je te rencontre, mais ne t’attends plus à de la gentillesse suite à cela !

A ces mots ils commença à contracter tous ses muscles et s’agiter d’avantage, il n’allait pas la laisser le maîtriser aussi facilement. Il s’agita de plus en plus, jusqu’à chasser le genoux de son dos, lui permettant ainsi de se redresser et d’aller écraser son dos contre le mur, et donc de sorte que Trish se trouve entre les deux pour relâcher son bras.
Dés qu’elle relâcha légèrement son emprise, il n’attendit pas son reste pour se retourner et plaquant son avant bras contre son cou, la plaquer contre le mur. Sa main libre était prête à bloquer toute tentative de la part de la demoiselle à son encontre. Puis il la regarda droit dans les yeux, se voulant pas vraiment intimidant, il voulait comprendre son geste.


- Bon, maintenant que je t’ai rendus ton agression, tu vas m’expliquer pourquoi tu as soudainement eut envie de me plaquer au sol de la sorte ? N’as-tu donc aucune notion de gentillesse, de respect ou simplement de retenue ?

Le fait qu’elle l’agresse d’un coup ne lui avait guère plus, il ne l’avait pas agressé, alors qu’elle en vienne à pareil extrémité … Ce n’était pas ce qu’il enseignait à ses écuyers à son époque, et ce n’est pas ce qu’il souhaitait apprendre à cette génération de dieux, il y avait trop de risque qu’ils ne finissent renégat sans bonne éducation.




Invité
avatar
Invité
Re: Ça commence mal [PV Lex] - Ven 26 Juil 2013 - 22:56
    Deus que cet homme énervait Trish ! Il pouvait donc pas la laisser tranquille ? Elle l'appréciait de moins en moins et maintenant elle ne cherchait plus qu'une seule chose : partir. Oui, partir loin de cet individu sans intérêt. Qu'est-ce qu'il cherchait exactement ? Elle ne comprenait pas, pourtant elle essayait vraiment en se mettant à sa place juste pendant trente secondes, mais rien. Cet homme était trop éloigné d'elle mentalement pour qu'elle réussisse à le comprendre.

    - Au fond je m’en moque un peu, je ne me voulais pas agressif car c’est la première fois que je te rencontre, mais ne t’attends plus à de la gentillesse suite à cela !

    Elle eut juste le temps de soupirer et le voilà déjà en train de bouger, bloquant Trish contre le mur, plaçant son avant-bras au niveau de son cou, le regard peu sympathique. Elle l'avait cherché ? Pas vraiment puisqu'elle ne lui avait rien demandé et ça depuis le début. Trish non plus n'avait pas un regard très amicale, c'était limite si elle ne l'insultait pas avec ce regard noir. Elle avait envie de crier, sauf que si elle tentait de faire ça pour attirer quelqu'un, le chevalier pouvait bien bloquer la respiration de la jeune fille avec son avant-bras. Oui on peut le dire, elle était dans la merde et ça jusqu'au cou. Bon zen, calmes-toi Trish. Réfléchis deux secondes, retiens-toi de péter ton câble. Les sourcils froncés, le regard toujours aussi noir, elle aurait aimer tenter un coup de pied dans son entre-jambe, mais il avait un bras de libre et un simple coup de genoux suffirait à la faire tomber par terre et elle serait en mauvaise posture.

    - Bon, maintenant que je t’ai rendus ton agression, tu vas m’expliquer pourquoi tu as soudainement eut envie de me plaquer au sol de la sorte ? N’as-tu donc aucune notion  de gentillesse, de respect ou simplement de retenue ?

    Un rictus apparut sur son visage. Elle respectueuse ? Ah ça non ! Elle ne respectait aucune règle, même quand elle était vivante et avait le don de se mettre son père et Alice à dos pour ça, alors non elle n'avait aucune notion de respect, il comptait lui apprendre ? Désolée d'te dire que c'est fichu preux chevalier, tu t'attends à quoi de la part d'une délinquante ? Mine de rien Trish devenait de plus en plus méchante, elle faisait ce qu'elle avait envie et franchement tuer des dieux ne la dérangeait pas, elle l'avait déjà fait. Et non, elle n'en était pas à son premier meurtre, malheureusement. Qui croyait Trish angélique ? Han la blague ! C'est pas en traînant avec Macky -avec qui elle dealait- ou Spectre qu'elle deviendrait gentille.

    - Moi gentille ? Je ne suis qu'une peste sans gène, pour qui tu m'prends ?

    Han la menteuse ! Bien sûr qu'elle était gentille dans le fond ! Vivante, elle aidait toujours le pauvre et l'orphelin, souriante, rebelle mais aimée de tous. Là, tout était différent, ce monde ne lui convenait pas. Du moins elle ne s'était pas encore adaptée, pas encore. Bon, cela dit, elle devait enfin sortir d'ici. Il ne lui restait pas grand chose comme idée pour s'en sortir. Elle le fixa un moment, laissant son rictus disparaître lentement. Owi elle avait enfin une idée ! Enfin, c'était sa seule possibilité quoi. Le coup de boule. Désespérante cette idée, mais c'était sa seule issue pour s'en sortir. Alors elle tenta, qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Alors elle tenta, un bon coup et elle serait enfin libre. Enfin, si elle visait bien quoi ... Ce qui ne fut malheureusement pas le cas. Ah non, au lieu de lui foutre un coup de boule elle avait ... involontairement posé ses lèvres contre les siennes, cassant toute crédibilité en passant. Rhaa maudit chevalier, pourquoi tu bouges ?! Oui elle l'avait embrassé et quand elle s'en rendit compte elle se retira immédiatement, les joues en feu. Deus qu'est-ce qu'elle venait de faire ?! Et là elle perdu toute crédibilité, toute sa méchanceté s'envola laisse une Trish avec des joues et rouges qui se laissa tomber le long du mur quand il la lâcha. Elle voulait s'excuser mais ne put sortir un mot, comme si les mots étaient restés bloqués dans sa gorge, elle arrêta même de respirer sur le coup pour essayer de comprendre comme elle avait pu faire une telle erreur. Oui, elle était littéralement choquée, elle venait d'embrasser un chevalier quand même, oh !
Ça commence mal [PV Lex]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Temple maudit-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page