Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Examen] « C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui. »

Invité
avatar
Invité
[Examen] « C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui. » - Lun 15 Juil 2013 - 14:33
▬ Petit petit, tu veux pas me donner gentiment la petite fiole ?
▬ Squicky ?
▬ Allez, sois sympa... Aïe !

A peine il approchait sa main vers le petit écureuil roux que ce dernier lui mordait les doigts avant de filer telles une fusée entre les buissons. Soufflant sur sa nouvelle blessure, Weiss pestait du regard cet animal qui lui faisait vivre un beau calvaire en cette après-midi. Si seulement il avait eu le temps de refuser la demande de ce scientifique qui portait une blouse blanche en permanence. De ce qu'il savait, le bonhomme aux lunettes avait inventé une toute nouvelle potion repoussant la chaleur ambiante pour garder une température stable et fraîche, bien qu'il se la fit voler par un écureuil... « Le bout de sa queue est blanc » qu'il disait, merci du détail. Cela faisait déjà plus de trois heures que le membre du Conseil était à la poursuite du rongeur aux poils roux, entre les arbres et les branches de ces derniers. Au-delà du parc des abricots se trouvait une petite forêt où des dizaines d'arbres séparés le parc et le mur de l'académie, délimitant ainsi l'école et ce qui se trouvait autour d'elle. En attendant Alexander marchait entre les troncs d'arbres, cherchant du regard un éventuel indice de là où pouvait se trouver l'animal, comme des traces de pattes ou autre...

Malheureusement, pas grand-chose pour l'aider dans sa chasse, pauvre de lui... Il finit par râler en s'asseyant par terre, dos contre un rocher, souhaitant souffler un peu. Ce n'est pas comme si cela faisait déjà un petit moment qu'il pourchassait le rongeur, à ça non. Enfin bref, il essuyait le peu de sueur qu'il avait sur le front avant de remarquer une queue rousse dépassait d'un buisson, dont le bout était blanc. Se préparant, il s'approchait doucement du buisson et finit par bondir en direction d'où venait la queue rousse. Sauf que ce qu'il y trouva n'était pas vraiment un rongeur... C'était plus grand et cela avait des crocs. Un renard fixant Weiss et se débattant férocement avant de mordre l'avant-bras du garçon et s'enfuir dans les bois. Décidément c'était pas son jour de chance... Il regardait son bras en voyant un peu de sang couler, tâchant sa chemise blanche, c'était sa préférée... Jusqu'à aujourd'hui. Enfin bref, il reprenait la marche en commençant à accélérer le mouvement, le soleil qui risquait de se coucher dans quelques heures à peine, il devait retrouver la potion avant la fin de l'après-midi car monsieur le scientifique devait à tout prix présenter sa potion au directeur, franchement, le déranger pour ça...

Après une trentaine de minute au milieu des bois, une noix finit par lui tomber sur la tête, comme ça, sans prévenir. Il la ramassait en se frottant la tête de sa main libre et la regardait, jetant un coup d'oeil aux alentours. En levant un peu les yeux, il remarquait certains écureuils en train de l'épier, s'accrochant sur des branches, avant de grimper plus haut dans les arbres... Il brisait la noix en l'enfermant sous son poing, se sentant presque idiot sur le coup, voir même débile... Pourquoi n'y avait-il pas pensé ? Après tout, ces rongeurs vivaient dans les arbres, et lorsqu'on pique un objet c'est pour le ramener dans son nid... Alors il bondissait, sautant assez haut pour atteindre les branches et s'y agripper, effectuant une ascension assez rapide avant de voir un regroupement de brindilles qui attirèrent son regard. Il s'approchait avant de remarquer un objet reflétant la lumière du soleil, c'était la fiole de la potion ! Enfin il la retrouva... Il soufflait un long instant avant de la saisir et de vérifier s'il en restait. Heureusement pour le scientifique, c'était le cas. Néanmoins, avant que le jeune homme n'ait le temps de redescendre, l'écureuil voleur bondit sur son visage, le faisant chuter. Une fois atterri sur son fessier, il se faisait mordre au niveau du nez par le rongeur jusqu'à ce qu'il le repousse en le saisissant.

▬ Mais tu lâches pas le morceau hein !
▬ Squ-Squicky !
▬ Arrêtes de bouger à la fin !... ?

Fixant dans un premier temps le rongeur, il tournait les yeux vers ce qui l'entourait avant de remarquer trois autres écureuils qui les observaient, les dévisageant. En un instant, celui que tenait Weiss se libérait de l'emprise de ce dernier et se cacher derrière son épaule, levant très peu la tête pour garder un oeil sur les autres animaux. Haussant un sourcil, le jeune homme se relevait, passant sa main sur la poussière qui s'était installée sur ses habits, regardant les petits écureuils qui continuaient de le fixer. Soudain, deux d'entre eux devinrent aussi noir qu'une ombre, se transformant en une masse sombre sans non, grandissant pour faire la taille de l'apprenti-dieu et commençait à prendre couleur. Les deux écureuils face à Weiss prirent l'apparence de jeunes personnes que le membre du Conseil reconnu : c'étaient des élèves portés disparus depuis quelques jours. Au début il ne comprenait pas ce qu'il se passait, jusqu'à ce que le dernier rongeur prit l'apparence la plus inattendue : celle de Weiss. Restant bouche-bée quelques instants, il serrait les dents en voyant sa colère prendre le pas sur son sang-froid, alors qu'il serrait les poings.

Il était en réalité face à des Doppelgangers, ces êtres qui avaient le pouvoir de copier l'apparence de ceux qu'ils ont vus. Ils ont pour habitude de s'infiltrer dans les systèmes des hommes, de les épier de l'intérieur, et lorsqu'ils prennent l'apparence d'une personne, ils ont une irrésistible envie de les tuer pour prendre leur place dans la société. Il était donc inquiet de l'état actuel des disparus... Mais qu'on s'en prenne à des élèves aussi facilement, cela pouvait mettre hors de lui le membre du Conseil qui desserrait sa cravate pour l'enrouler autour de son poing gauche, faisant un noeud solide et en prenant dans sa main droite son couteau de l'armé, se mettant en garde en fixant les Doppelgangers.

▬ Pas de pitié pour les monstres, ni de salut.

Les deux premiers ne tardèrent pas à foncer sur le garçon aux cheveux blancs, le sosie de ce dernier restant en retrait. Sans attendre que ces adversaire viennent à lui, Weiss se ruait également dans leur direction, la distance les séparant se brisant en un instant. L'un des Doppelgangers tentait de frapper Alexander d'un coup de poing, direct du droit, ce dont le membre du Conseil esquivait facilement en se mettant de profil, faisant un pas chassé vers l'attaquant pour planter son couteau au niveau de son buste, au-dessus du pectoraux droit. A la seconde d'après, le deuxième adversaire passait sur le côté de son allié pour faire face à Weiss, tentant une prise. Malheureusement pour lui, le jeune homme frappa d'un crochet du gauche directement dans le foie du deuxième, le stoppant net dans son action avec un coup de poing tranchant comme une lame. Puis il retirait la lame du torse du Doppelganger avant de tourner sur lui-même et de donner un coup de talon sur la tempe du deuxième, le projetant contre le premier qui s'était prit le coup de couteau et qui tous deux finirent contre un arbre plus loin. Le sang coulant depuis la lame de Weiss, il fixait son propre sosie avant de voir ce dernier faire apparaître une lame spectrale qu'il projeta vers le membre du Conseil, qui n'eut le temps d'esquiver, l'épée bleutée se plantant directement dans son épaule gauche avant de se briser en mille morceaux.

Du sang coulant de la blessure, Weiss serrait les dents en fixant son sosie qui l'observait en ricanant, comment pouvait-il utiliser les pouvoirs d'un autre ? Soudainement, l'un des Doppelgangers sortit des buissons, armant son poing pour frapper le jeune homme, qui esquiva en sautant haut au dernier moment. Le poing du Doppelganger touchait un arbre qui finit par littéralement se briser en deux, quelle force ! Bien que celui qui se prit un coup de pied au début déplia ses ailes pour rejoindre le membre du Conseil et le dépassait en hauteur, pour redescendre en piquet, pied en avant. Weiss soupirait un bon coup, stoppant sa chute dans les airs en utilisant ses capacités de Vol, et esquivant au dernier moment le sosie ailé, saisissant sa cheville de sa main gauche avant de traîner vers lui alors qu'il était déstabilisé et planter directement son couteau dans sa gorge. Le regard de Weiss changea brutalement, comme s'il ne voulait plus être face à des insectes, comme s'il avait pitié de la situation dans laquelle il se trouvait. Alors qu'il tournait la tête vers le Doppelganger à la force sur-humaine, il fut surpris de le voir soulever un roc pour le lancer sur le garçon. Alexander profitait du fait qu'il puisse flotter sur place pour tourner sur lui-même et utiliser le cadavre de celui qu'il venait d'abattre comme bouclier, bien que le choc fut rude, Weiss annulant son Vol au moment de l'impact pour minimiser les dégâts.

Posant les pieds sur le sol, remarquant le roc ainsi que le sosie ailé désormais mort retomber au sol, Alexander entamait une course en direction du Doppelganger à la grande force. Dans sa course il reculait sa main gauche vers l'arrière avant de faire un mouvement brusque vers son ennemi, une lame spectrale apparaissant pour foncer directement sur le monstre et ainsi transpercer son épaule. Une fois qu'il arriva jusqu'à lui, Weiss esquivait un revers du poing de son adversaire en baissant au maximum son buste, avant de bondir pour donner un coup de genou directement dans le nez du sosie, saisissant sa tête d'une main pour mieux viser. Lors de la chute, Alexander profitait de la descente pour retomber sur le Doppelganger et planter directement son couteau dans son coeur, la retirant en un instant et la replantant au même endroit à la seconde près. Lorsqu'il retirait la lame, il pouvait voir le sang noir de ses adversaires sur ses habits qui étaient pourtant ses préférés. Jusqu'à aujourd'hui.

▬ On dirait qu'il reste plus que toi, le faux président.

Weiss se relevait pour faire face à son propre reflet à présent, la saleté qui l'avait blessée en projetant une lame spectrale. Décidément le Doppelganger était allé jusqu'à copier son pouvoir, même si l'expression du visage de ce dernier le rendait méconnaissable, avec un sourire mitigé entre la folie et le sadisme. Comme si voir ses compagnons mourir l'excitait, c'était bizarre. Bien qu'en réalité, cela n'intéressait pas vraiment le jeune homme, qui marchait tranquillement, couteau recouvert de sang à la main, le regard froid, contrôlant son sang-froid. Ou peut-être était-ce ce même sang-froid qui l'empêchait de perdre le contrôle de sois-même pour aller tuer ce monstre qui osait se servir de son visage ? A vérifier. En attendant, il dressait sa lame vers le sosie avant de sourire et de ranger son arme dans son étui, le regardant directement dans les yeux.

▬ Si tu oses prendre mon apparence, c'est que tu dois avoir les mêmes capacités que moi. Allez, viens donc, testons de quoi je suis capable...

Il serrait ses deux poings avant de les lever pour qu'ils soient au même niveau que ses joues, les caressant presque, se mettant donc en garde. Le Doppelganger répondait au défi et se mit dans la même position que Weiss, ce qui donnait à ce dernier la désagréable sensation d'être face à un miroir. La tension se faisait présente dans l'air, encerclant les deux têtes blanches, la vraie comme la fausse, qui se dévisageaient sans cligner des yeux une seule seconde. Le vent soufflait dans les bois, faisant virevolter les feuilles, dont une qui vola bien haut avant de redescendre doucement, passant entre les deux Weiss... Soudain elle fut brutalement écrasée sous les deux poings des garçons, leur direct s'entrechoquant mutuellement comme s'ils frappaient un reflet. Leur poing droit restant bloqué l'un contre l'autre, les deux jeunes hommes forçant chacun de leur côté, comme s'ils ne souhaitaient pas reculer face à l'autre. La sueur coulant le long de leur tempe, ils retirèrent leur poing et frappèrent avec leur pied, ayant pour cible la tête de leur adversaire, sauf qu'elles se touchèrent mutuellement au niveau du tibia. Le son du choc prouvait à quel point ils y mettaient de la force. Une fois que Weiss reposait son pied-à-terre, il s'avançait vers le sosie, en vue de frapper son visage avec un direct du droit. Le Doppelganger attrapait le poing de la tête blanche avant de tenter un crochet sur le flanc gauche de ce dernier. Weiss le stoppa en levant son genou pour que le poing cogne l'os et ainsi le bloquer tout en faisant mal, jusqu'à ce la tête blanche donne un violent coup de boule directement dans le nez du sosie qui reculait d'un pas.

Saignant du nez, le Doppelganger répondait en tirant le poing d'Alexander qu'il avait attrapé précédemment pour frapper tout aussi férocement sa mâchoire de sa main libre. Ses dents vibrant sous le choc, Weiss fermait bien la bouche en grimaçant avant de répondre par un uppercut qui toucha directement le plexus polaire du sosie, le soulevant par la simple force du coup de quelques centimètres du sol. La victime du coup crachait du sang en voyant ses yeux qui ressortaient presque de ses orbites, alors qu'il lâchait la main droite de Weiss qui en profitait pour reculer de quelques pas, et de sauter en mettant ses deux pieds en direction du visage du sosie pour l'envoyer voler quelques mètres plus loin. Alexander passait le revers de sa main sur le coin de sa bouche pour essuyer un filet de sang, coulant depuis sa lèvre coupée, suite au coup de poing du sosie. Ce dernier se relevait avec le nez en sang ainsi que la moitié du visage recouverte de terre.

▬ Tu parles d'un sosie, j'ai jamais eu une tronche aussi sale.

Un sourire farceur sur le visage, il regardait le Doppelganger en le provoquant de la main, l'incitant à charger dans sa direction. La colère se lisant facilement sur le visage du sosie, ce dernier courait dans la direction du membre du Conseil, faisant apparaître une lame spectrale au-dessus de lui pendant qu'il courait. Il l'envoya en direction de Weiss, se chargeant de l'esquivant en faisant un pas sur le côté, la lame effleurant sa joue qui laissa une légère entaille tandis que le jeune homme fit apparaître sa deuxième lame spectrale et la projeta directement dans la jambe de son adversaire. Perdant l'équilibre, il commençait à trébucher dans la direction d'Alexander qui le rattrapait au dernier moment, sortant son couteau pour le planter directement au niveau du centre du torse et le redressait avant de le plaquer contre un arbre, férocement, brutalement, violemment. Sous le regard choqué du sosie, Weiss lâchait le couteau toujours planté dans le corps du Doppelganger, reculant son poing, le serrant jusqu'à en saigner, pour frapper en pleine poire son adversaire et entendre les dents exploser en morceaux, alors que l'arrière de son crane cogner sans retenue le tronc de l'arbre. Restant quelques instants dans cette position, Alexander retirait sa main, recouverte du sang noir du Doppel, avant de retirer le couteau du corps sans vie et de donner un coup dans le vent, le sang noir se répandant sur la terre. Il rangeait sa lame dans son étui au niveau de sa ceinture, avant de soupirer en posant son dos contre un arbre, posant sa main contre son épaule blessée, le sang continuant de couler...

▬ … Au secours....
▬ A …. l'aide....

Des voix, parmi les arbres autour de Weiss, ce dernier qui observait autour de lui. Marchant lentement au milieu des cadavres, il finit par apercevoir des habits en lambeaux au sol, un peu plus loin, le poussant à accélérer le pas pour voir ce qu'il se passe. Là, assis contre un arbre, il trouva les deux élèves qui étaient censés êtres disparus depuis quelques jours, recouverts de bleus et autres blessures. Ils avaient dû servir comme sac de viande pour les Doppelgangers. Alexander les regardait, rassuré de savoir qu'ils étaient encore vivants. Malheureusement le soleil n'allait pas tarder à se coucher, et il n'aura pas le temps de ramener la fiole au scientifique... Il regardait l'écureuil qui le fixait et passait sa main sur sa petite tête.

▬ Je vais te confier une mission, petit Squicky.
▬ Squicky ?

***

▬ Bon sang de bon soir ! 18 heures passez, il ne reste que dix minutes avant mon rendez-vous avec le directeur. Quel incapable ce membre du Conseil...
▬ Squicky !

Devant le bureau du directeur, le scientifique à la blouse blanche patientait, impatient de la venue de Weiss qui devait lui rapporterait sa potion qui ferait un buzz durant tout l'été. Il s'attendait tellement à apercevoir une tête blanche sortir depuis le fond du couloir qu'il n'avait pas remarqué l'écureuil. Il le fixait un moment avant de retirer ses lunettes et voir le rongeur lui tendre la fiole, haussant les sourcils, bouche-bée.

▬ Qu'est-ce que...
▬ Squ-squicky !

***

Devant l'infirmerie étaient assis contre le mur les deux élèves qu'avaient ramenés Weiss, ce dernier n'ayant laissé qu'un simple mot pour donner leur nom et informer également l'éventuelle présence des cadavres de Doppelgangers près du parc aux abricots. Mais où était le membre du Conseil ? Ah ça...

▬ Rien de mieux qu'un bon bain chaud...

Tranquillement allongé dans sa baignoire moussante dans l'eau chaude, un simple bandage recouvrant son épaule alors qu'il fermait les yeux, se reposant.

▬ Bon sang, j'aimais vraiment ces habits... C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen] « C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui. » - Mar 16 Juil 2013 - 0:20
Mis à part quelques buissons qui deviennent "puissant" /PAN/ Tout est nickel, super combat. Manque plus que Weiss vs Rokh \o

Bref, la prochaine fois qu'on se voit, tu m'apprend à dompter les écureuils hein? **
[Examen] « C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui. »
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Examen] « C'étaient mes préférés. Jusqu'à aujourd'hui. »
» Examen de Potions
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» Un blogueur mis en examen
» Soutien examen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page