Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

  [Quête, un bond dans le passé]

 
Invité
avatar
Invité
[Quête, un bond dans le passé] - Mar 2 Juil 2013 - 20:49
UN BOND DANS LE PASSE
Tu es morte.


♦ Je crois que je pourrais bouffer un boeuf vivant entier sans problème tellement j'ai la dalle. Ce soir, j'suis invitée à une fête et pour tout dire, je viens que pour la bouffe. On m'a invité y'à trois jours et j'ai hésité hyper longtemps. Pourquoi voir encore des pétasses se trémousser à des mecs qui auront sûrement le zgeg plus long que le cou d'une girafe. Tsssk, petits puceaux en chaleur. Je soupire. J'sais pas si j'dois y aller en fait. Je pourrais me contenter de bouffer les reste d'hier en lisant un bouquin porno. Ha ouais, merde y'à pas de porno dans cette académie de merde. Raaah putain, j'suis obligée d'y aller à cette putain de soirée ! Allez, va choisir des fringues correctes, drague quelques mecs pour qu'ils t'offrent des boissons et le tour est joué ! Je réprime un sourire pour le moins sadique. Jprends un bouquin pour finalement le reposer et m'allumer un joint. Puis deux. Puis trois. Je m'étire et passe une main dans ses cheveux lâchés avant de me mettre à les mastiquer. Une heure passe lentement. Puis deux. Puis trois...  Et, finalement, huit heure arrive. Je me précipite de fermer la bibliothèque, envoyant chier deux élèves qui voulaient y entrer. Qu'ils aillent se faire foutre, ça fait quatre heure que je me fais chier ! P'tits cons ! Je peste et je vocifère et me précipite dans ma chambre. J'enfile une petite tenue assez légère, décolleté plongeant avec une petite cravate. Un jean moulant, un noeud dans les cheveux. Je suis parfaitement sexy. J'ai presque l'air d'une jeune fille sage, tiens.

22:15


C'est bon, je suis en route pour la fête. Je souris un peu, ça faisait longtemps que j'avais pas été invitée à une fête. Peut-être parce que la dernière fois, j'ai manqué de tuer une fille bourrée en lui persuadant qu'elle pouvait voler. Eh mais attends, qui dit fête dit bouffe et alcool ! Avec un peu de chance, je vais pouvoir me bourrer la gueule bien comme il faut !

4;00


Je rentre chez moi complètement défoncée. J'ai fumé des joints, j'ai bu de la bière, de la vodka, du gin, de la liqueur d'abricot, pas mal du tout d'ailleurs, on m'a dit d'où ça venait, j'ai pas écouté, j'étais trop occupée à me frotter contre des puceaux en chaleur et à me soûler comme un trou. J'entends plus rien, je suis aveugle. L'alcool n'a pas de goût, la nourriture non plus. Je bois, je bois et je sombre. J'arrive à me traîner chez moi, dans ma chambre avec une grande difficulté. Ma langue me brûle. Quelqu'un joue du tambour dans ma tête. Je m'écrase lamentablement par terre à trois reprise avant d'arriver à regagner mon lit. Je vire rapidement mes fringues et me jette dans mon lit. Je mets un temps fou à m'endormir, mon ventre me fait mal, je transpire comme un porc. J'arrive à m'endormir à six heures du matin, enfin.

Je tombe. On m'a poussé d'une falaise et je tombe dans une sorte de trou noir. Je crie, je crie aussi fort que je peux. Mais je ne résiste pas, peut-être que je vais enfin crever comme j'aurai dû le faire il y a quelques semaines ?

------------------------------


J'ouvre grands les yeux et j'inspire un grand coup. J'ai chaud, je crève de chaud ! Putain, ça craint je suis où ?! J'ai plein de lumières dans la gueule, des sortes de lampes-torches ! Nan même pas, des putains de lampes à huile ! On m'ouvre la bouche et on glisse un doigt dedans. Putain je suis faible, je suis aveuglée par leurs putains de lampes ! C'est bon, mes yeux qui me brûlent commencent à s'habituer, y'à que des mecs autour de moi, ils me demandent si je vais bien mais je comprends pas un traître mot de c'quil cause. Il commence à me faire un massage cardiaque mais je lui vire la main. J'essaye de parler, mais aucun son ne sort de ma bouche, je crie et je me prends la tête entre les mains.



BOUM ! Un son me vrille les tympans. Une détonation horrible, comme une sorte de bombe. Je me reçois de la terre dessus, toujours allongée sur le sol, muette. Ma gorge continue de me brûler et je n'entends plus rien. Tout mon corps me brûle et mes yeux se ferment à nouveau. Je me réveille je ne sais combien de temps après. Tout s'agite autour de moi. Des soldats. On me demande à nouveau si je vais bien. J'ai les yeux entrouverts et tout est flou mais je parviens à articuler

« Bordel, je suis où?! »

Je me sens mieux que tout à l'heure, bien mieux même si je ne sais toujours pas où je suis. J'ai de la terre sur moi. Quelqu'un passe son bras dans mon dos et me redresse. On me fait boire un peu d'eau et je reprends mes esprits. Une dizaine de minutes plus tard, j'ai retrouvé tous mes sens, je vois parfaitement bien et j'entends tout. Tout le monde crie et des soldats jaillissent de partout. J'entends des bombes et des tirs de mitraillettes, c'est horrible et j'ai très peur.

« Mademoiselle, vous allez bien ?! Mademoiselle ?! »
Putain, je comprends rien à ce qui se passe.
« Vous êtes qui ?! Je suis où ? »
« Je suis le lieutenant Klerc mademoiselle ! Nous sommes en 1917 mademoiselle ! Qui êtes vous ?! »

Je me bloque. Je m'arrête. Mon cerveau se mets en pause le temps d'une seconde qui me paraît durer plusieurs heures.


[Quête, un bond dans le passé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Quartiers des repentis-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page