Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]

Invité
avatar
Invité
Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] - Mar 2 Juil 2013 - 2:07
J'étais donc devenu surveillant dans cette fichue académie. Triste fin pour une personne aussi grandiose que la mienne, ancien grand joueur de poker et tombeur de femmes! Enfin je dis triste fin, je n'en suit en réalité qu'au début de cette nouvelle vie. Et si cela allait duré toute l'éternité? J'espère que non, j'ai vraiment envie de gouter au vrai paradis et pas a me coltiner un boulot de chien dans lequel je dois supporter des gosses jamais contents jusqu'à la fin des temps.
Dans le cas où cette vie durerait vraiment toute l'éternité, je me devais de perfectionner mon art au combat, certes je sais déjà me battre avec des cartes ce qui me permet de me battre à moyenne voir longue distance mais dans le cas où je me retrouverai au corps à corps, mes cartes ne me seraient d'aucune utilité.
J'avais déjà tenté de me perfectionner dans l'art du maniement du couteau mais je savais très bien que m'entrainer en donnant des coups à des ennemis imaginaires dans ma chambre ne pourraient pas me permettre d’évoluer dans l'art du combat rapproché.

Je me suis alors résigné à devoir trouver quelqu'un capable de m'aider, pour la première fois de ma vie... Oui moi qui me suis jusqu'alors forgé moi-même, moi qui me suis débrouillé tout seul, moi qui n'ai jamais demandé de l'aide à qui que ce soit de toute ma misérable existence, j'allais finalement être contraint à quérir l'aide d'une autre personne.

L'académie comportait, à mon plus grand bonheur, un centre sportif dédié aux combats, et il n'y a pas meilleur endroit pour trouver une personne capable de m'entrainer.
Je m'y rendis alors en fin de journée, lorsque le ciel prenait une teinte orangée, à la suite d'une journée éprouvante à devoir ramener des sales gosses qui avaient décidé de sécher les cours dans leurs salles de classes et à surveiller des heures de retenue, je l'avais bien dit que c'était une nouvelle vie de chien.
J'entrai dans ce bâtiment avec l'espoir de trouver ce que je recherche malgré l'heure assez tardive, c'est vrai que je suis un peu stupide d'espérer trouver quelqu'un si tard, tout être humain normal aurait préféré rentrer dans sa chambre et s'y reposer au lieu de perdre son temps dans un lieu pareil, mais bon comme on dit l'espoir fait vivre...
J’avançais donc dans le couloir de cet endroit qui m'était totalement inconnue, ainsi, je m’arrêtais devant chaque porte afin d'examiner les différentes plaques qui indiquaient à quoi celles-ci étaient dédiées. J'ignorais alors les salles de "Judo" ou de "Tir à l'arc", d'ailleurs cette dernière me faisait bien rire, à quoi bon utiliser un arc et des flèches alors que de simples cartes à jouer sont capables de faire des ravages? Bref la logique de cette académie laisse encore à désirer...
La découverte de la salle de "Combat rapproché" suffit à me réjouir, c'était pas trop tôt après tout, j'allais enfin trouver quelqu'un...

Je franchis alors cette porte pour finalement me retrouver dans une salle rectangulaire qui comportait des épouvantails sur lesquels les élèves doivent surement s'entraîner et avec sur les côtés de nombreuses armes, toutes de types différents posés sur des râteliers. Et bien sur elles étaient en libre disposition, quand je disais que la logique laissait à désirer, ces professeurs n'étaient même pas capables de ranger des armes susceptibles de tuer quelqu'un, quoique je me demande bien ce qu'il peut arriver si on meurt ici sachant qu'on est déjà tous morts, je devrais peut-être un jour songer a me suicider pour voir...

Je m'approchai des râteliers afin de regarder de plus près les diverses armes qui étaient exposées, à ma grande surprise il y avait de tout, des haches, des épées, des bâtons et même des armes que je n'avais jamais vu auparavant. Mon regard se porta rapidement sur une dague, ayant toujours eu un faible pour les petites armes, les dagues me fascinaient. S'il y avait au moins une arme que je devais maîtriser c'est bien celle là. Étant donné que j'étais seul dans la pièce, rien ni personne ne pouvait m'empêcher de l'emprunter, je la prit donc dans ma main droite et s'en suivit une scène ridicule dans laquelle je menaçais les épouvantails de la pointe de ma dague avant de m'amuser à la leur enfoncer dans leur petite chaire de paille. Cela ne dura quelques minutes avant que je ne me rendis compte que je faisais n'importe quoi. Je retirai alors cette dague avant de la regarder attentivement.

-Mouais de toute façon je doute vraiment qu'une simple dague puisse faire de réels dommages à qui que ce soit.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] - Mar 2 Juil 2013 - 21:31



Un cours de combat rapproché pour un repenti
Leiko feat. Rakaan




Leiko était allongée dans le Parc aux abricots, sa tête reposait contre l'herbe fraîche. Ses longs cheveux étaient étalés de chaque côté de son corps et lui conférait un halo angélique grâce aux rayons lumineux du soleil. En short et en débardeur, on pouvait croire que la belle créature bronzait, mais ça n'était pas le cas. Elle s'était simplement assise dans l'herbe, croquant de ses dents la chair tendre d'une pomme. C'était sa pause en attendant de devoir donner son cours. Rester là, à respirer l'air rafraîchissant et à sentir l'herbe douce sur sa peau. Oui, c'était le paradis. Elle avait finit par s'allonger, croyant se reposer encore mieux et s'était finalement assoupie. La jeune femme ouvrit les yeux dans un sursaut. Elle mit un certain temps à se remémorer où elle était, mais la vue de l'arbre chargé de fruit sucré et juteux l'aida. Le parc. Elle tenta de se situer dans le temps grâce au soleil mais ne réussit qu'à s'éblouir. Elle se leva, perdue et déboussolée. Mince, combien de temps avait-elle bien pu dormir ? Avait-elle manqué son cours ? La professeur se mit à courir en direction du centre sportif. Devant sa salle elle trouva une dizaine d'élèves adossés contre le mur. Ouf, ils n'étaient pas tous partis ! Le soulagement détendit ses traits. Les visages des étudiants par contre, n'offraient pas une joie sans borne, ils avaient plutôt l'air déçus. Elle leur adressa un sourire chaleureux et leur demanda de s'excuser pour le retard tout en ouvrant la porte. Pour se faire pardonner son retard, Leiko décida que ce cours serait dédié à aider chacun sur les lacunes qu'il possédait.

Le cours dura bien plus longtemps que d'habitude, certains élèves ayant décider de rester pour que Leiko les aident à peaufiner leur style de combat. Elle, ça ne la dérangeait pas, au contraire. Contre toute attente, elle avait pris goût à l'enseignement. Le fait de transmettre des pratiques, de voir des jeunes s'épanouir dans ce qu'ils font, crier un peu aussi, tout ça lui plaisait. Elle corrigeait les mouvements de ses élèves, un par un. Elle leur fit même une petite séance de relaxation qui leur fit sûrement du bien avant de les chasser hors de la salle.

« Allez vous reposer maintenant. Aller, filez ! »

Elle dû presque les menacer de la pointe de son katana pour qu'ils sortent. Oui, elle appréciait ces élèves motivés. Leiko s'étira de tout son long, tel un chat après une longue sieste. De son regard saphir incisif, elle observa la pièce. D'ordinaire bien rangée, le chaos s'y était installée. Les mannequins de pailles étaient tous sortis, placé en cercle au centre de la pièce. Un attirail incommensurable d'armes étaient éparpillés dans la pièce. La jeune femme soupira, il allait falloir qu'elle range tout cela, seule. Peut-être aurait-elle mieux fait de demander aux élèves de rester ? Afin d'attaquer sa tâche avec plus d'entrain, Leiko décida d'aller prendre une douche d'abord, histoire d'avoir les idées en place et d'être fraîche. Elle attrapa donc son katana et sa ceinture-étui et quitta la pièce.

Le ciel s'était teinté d'orange, comme enflammé, lorsque Leiko sortit de sa douche. Propre comme un sou neuf et revigorée, elle se sentait d'attaque pour ranger le foutoir de la salle de combat. Sa bonne humeur retomba pourtant rapidement lorsqu'elle vit que la porte de la salle était grande ouverte. Elle se souvenait pourtant l'avoir fermée. Bon, pas à clef, mais elle était fermée. Leiko, sur ses gardes, s'attarda sur le pas de la porte lorsqu'elle vit une silhouette masculine armée d'une dague attaquer les mannequins. L'homme ne semblait pas expérimenté, vu ses coups imprécis et sa posture maladroite. Leiko entra dans la pièce à pas de loup, sa discrétion facilité par ses pieds-nus, et se plaça derrière l'homme. Enfin, elle prit la parole d'une voix claire et calme.

« Vous avez tort, une dague peut créer des blessures mortelles, autant que toute ces armes ici. Il suffit de savoir s'en servir. »

Elle attendit que l'homme se retourne et quand il lui fit face, elle le menaça de son katana, toujours rangé dans son fourreau.

« Par exemple, il suffit de l'enfoncer ici, ici, ou encore ici, et elle atteindra des points vitaux, votre victime en mourrait. » Fit-elle tout en touchant de la pointe de son arme son ventre, une partie un peu à droite du torse et le cou de l'homme. Après ces explications, elle dégaina son Desert Eagle de sa main gauche et le pointa sur l'inconnu. « Vous n'êtes pas un élève et les cours sont finis, qui êtes-vous et que faites-vous ici ? »




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] - Jeu 4 Juil 2013 - 1:37
Je fus interrompu dans l'étude de la dague par la voix d'une femme qui provenait de derrière moi, cette voix ne semblait ni fébrile ni agressive, cette personne était même plutôt calme et posée alors qu'un intrus se tenait devant elle. Je ne l'avais même pas entendu arriver, et j'avouerai qu'elle a réussi à me faire sursauter. Que devais-je faire? Dans tous les cas je devais faire face à elle mais j’hésitais entre la défier ou discuter. Certes cette personne ne m'avait rien fait et je ne savais pas ce qu'elle était actuellement en train de faire. L'envie de l'affronter me gagnait peu a peu étant que cela faisait une éternité que je ne m’étais pas battu... En revanche, vue les explications que cette personne m'avait fournie concernant les dommages que pouvaient causer cette dague, il était fort probable qu'elle sache très bien manier de telles armes. Il était donc, pour le moment, plus prudent de jouer la carte du dialogue et de ne pas devenir menaçant même si je restais toujours sur mes gardes.

Je me retournai alors lentement serrant la dague que je tenais, prêt à me défendre d'une possible attaque. Mes yeux se déposèrent progressivement sur la silhouette de la femme ; et ce que je vis en face de moi dépassa de loin en beauté toutes les femmes que j'avais déjà pus rencontrer durant mon existence. Son visage était digne de celui d'une déesse, ses formes étaient parfaites et sa longue chevelure magnifique me donnait l'envie de la caresser. Enfin ses yeux, ces sublimes yeux bleus envoûtants semblaient vouloir boire mon âme...

Elle prit soudainement une sorte de longue épée qui était toujours logée dans son fourreau afin de la positionner sur trois différents points de mon corps en m'expliquant qu'en frappant avec une dague à ces endroits, le coup pouvait être fatal.
En plus d'être fort jolie, cette jeune femme me donnait des leçons, elle en connaissait un rayon au niveau du combat, il semblerait que j'avais trouvé la personne que je recherchais. Enfin... Cette pensée ne fut que de courte durée jusqu'à ce que celle ci ne décide de sortir une arme à feu et de me braquer avec.
Sa réaction ne me plut pas vraiment même si je la trouvait normale, un inconnu fouillant dans des affaires ne lui appartenant pas méritait de subir un interrogatoire, ne serais-ce que sommaire.
La présence d'une arme à feu pointée en ma direction ne me faisait pas peur, j'étais calme mais je restais cependant sur mes gardes face a cette femme qui paraissait être à l'aise avec les armes, je n'avais pas envie de me retrouver éventré ou, encore une fois, criblé de balles.

Je déposai alors ma main sur mon chapeau et baissa légèrement la tête vers le bas avant de la relever, tel un gentleman tout en déclinant mon identité comme elle me l'avait exigé précédemment.

-Bonsoir, Rakaan Volk, surveillant, expert dans le maniement des cartes. Ma présence ici est due a mon envie d'approfondir ma maîtrise des armes de combat rapproché... Et vous? Qui êtes vous très chère?

Je la regardais dans les yeux en gardant mon sang-froid avec un léger sourire qui se dessinait sur mon visage, même si elle était menaçante cette femme devait surement être apte à m'aider.

-Dites moi, étant donné que vous semblez connaître de nombreuses choses sur ce genre d'armes, accepteriez-vous de m'aider à m'améliorer dans ce domaine?

Je fis ensuite pivoter la dague que je tenais sur elle-même afin de la tenir par la pointe et de le lui la tendre, tout ce que j'espérais c'est qu'elle accepte de me montrer comment je devais m'en servir.
Invité
avatar
Invité
Re: Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] - Dim 7 Juil 2013 - 16:13



Un cours de combat rapproché pour un repenti
Leiko feat. Rakaan




Leiko venait de se rendre compte qu'elle avait attrapé la fâcheuse manie de pointer des armes sur les gens qu'elle rencontrait. D'abord Anaomi, puis Axel, et maintenant cet homme. Mince alors ! Ce lieu et cette seconde vie lui faisait faire n'importe quoi... En tout cas, l'homme ne semblait pas effrayé par l'arme à feu pointé sur sa poitrine. Un masochiste ou un habitué ? Dans les deux cas, il avait un problème. Le soleil était encore présent, de ce fait, Leiko n'eut aucun mal à détailler l'homme qui lui faisait face. Grand brun, il semblait être un peu plus âgé qu'elle. Il n'avait pas l'air bien méchant, mais la jeune femme savait pertinemment que les apparences pouvaient être trompeuses et que sous cet air de gentleman pouvait se cacher un vrai monstre. Et puis, quel genre de personne rentrait dans une pièce où il ne devrait pas être et s'amusait à attaquer des mannequins d'entraînement à l'aide d'une dague ? Pas une personne "normale". L'homme bougea, la main de Leiko sur son Desert Eagle se ressera, son doigt près à appuyer sur la gâchette mais il porta la main à son chapeau, inclina légèrement la tête et se présenta. Rakaan Volk, un surveillant voulant se perfectionner dans le combat rapproché. Surveillant... repenti... Les repentis n'avaient pas un passé tout rose et en trouver un en plein milieu d'une salle remplie d'armes n'était pas pour plaire à la jeune femme. Pourtant, Rakaan ne semblait pas trouver cela étrange de ce trouver ici car il esquissa un sourire et lui demanda qui elle était. Même si il n'était pas vraiment en position de poser des questions puisqu'il avait toujours le canon de l'arme de Leiko pointée sur sa poitrine. Elle leva légèrement les yeux au ciel mais prit la peine de se présenter.

« Leiko Murakami, professeur de combat rapproché. »

Bien sûr qu'elle pouvait l'aider mais ça n'était pas pour ça qu'elle le ferait. Après tout, il était un repenti et Leiko ne savait rien de lui. Il avait très bien pu tuer des centaines de personnes comme en arnaquer ou manipuler ou que sais-je encore. Et il pouvait très bien rejoindre les rénégats. Non, elle refuserait. Elle allait l'éconduire et le faire sortir de la pièce à coup de Desert Eagle quand elle fut surprise. Le surveillant fit pivoter la dague et la lui tendit. Etait-ce une invitation à lui enseigner ce qu'elle savait ou se contentait-il de la lui rendre par politesse ? Leiko observa la dague un instant puis planta son regard bleu incisif dans le jaune des yeux de son interlocuteur, comme si elle tentait de lire dans ses pensées. Elle ne bougea pas mais articula calmement d'un ton froid.

« Et pourquoi est-ce que je vous aiderais ? Je ne sais rien de vous mis à part que vous êtes un repenti et que donc, votre vie sur terre n'a pas été faite de bonnes actions. Bien au contraire. Pourquoi tenez-vous à vous perfectionner dans le combat rapproché ? »

Leiko tendit le bras et attrapa le manche de la dague. Elle était sûre qu'il ne pouvait rien tenter, pas dans cette position désavantageuse, mais c'était une mesure de précaution. Après avoir récupérer la dague, elle la fit glisser sur le sol derrière elle. La jeune femme replaça une mèche de cheveux derrière son épaule d'un geste gracieux avant d'avancer d'un pas en direction de Rakaan. Le canon de son arme se colla contre le torse de l'homme et son regard le défia de trouver un moyen de la convaincre.




Invité
avatar
Invité
Re: Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] - Jeu 1 Aoû 2013 - 15:49

Un rp qui promettait d'être intéressant. Dommage qu'il se termine de cette façon.

Rakaan : 150 xps
Leiko : 175 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko] -
Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
» Cours de combat à main nue à l'Académie des Voleurs Patentés (seulement pour les VP de 13 à 15 ans)
» Un cours de combat pour un blondinet...
» Cours de combat (armes rapprochées) - Groupe 1 -
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page