Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

A relationship between a mother and her son...

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
A relationship between a mother and her son... - Sam 29 Juin 2013 - 12:46
Voilà une petit moment maintenant que Yan était ici... enfin, un petit moment, ce n'était de l'ordre que de quelques mois à peine en vérité. Il avait rencontré quelques personnes depuis son arrivé, dont Rain qu'il considérait comme un maître, un mentor... d'ailleurs son entraînement n'était pas finit, il devait toujours s'entraîner... mais il en était presque à bout de force, c'est pour ça qu'il se reposait beaucoup de temps pendant les cours qu'il jugeait "inutile" à son enseignement. Il avait bien vu quelques autres élèves, mais sans plus... il y a juste eu cette "drôle" d'aventure avec dénommé Kay, qui se ressemblait vachement d'ailleurs, il en fut étonné la première fois qu'il le vit, mais c'est surtout le fait qu'il l'avait attaqué sans aucune raison apparente qui l'avait le plus effrayé... en même on aurait dit qu'il était assez dérangé mentalement, mais ce n'était pas de sa faute après tout...


Ce matin c'était cours de français quasiment tout le matinée... un cours encore soporifique, tant mieux, il en profiterait pour faire son entraînement après s'être bien reposé. Mais avant d'aller en cours il fallait d'abords commencer par se lever, c'était l'étape la plus dur avant d'aller en cours. Après il fallait se préparer, c'est-à-dire faire sa toilette matinale avec une bonne douche chaude dès le matin, quoi de plus agréable que ça ? Après quoi, il fallait ne pas trop tarder pour avoir le temps de bien manger... c'était l'étape la plus importante pour bien commencer sa journée. D'ailleurs, ça lui rappelait les multiples publicité qu'il voyait à la télé durant sa vie sur Terre... ça le rendit nostalgique presque.


Une fois arrivé en cours de français il s'installa directement au fond de la pièce, comme à son habitude, à l'abris de tout les regards, pour pouvoir "suivre" le cours tranquillement sans que quelqu'un ne le regarde pour dire "c'est à toi de prendre la parole", il avait horreur de ça, ce n'était pas son genre, une fois installé, il vit le professeur entrer dans la salle, c'était une femme et la première chose que Yan remarqua était ses yeux rouge vif, ça lui en donna des frissons... s'en suivit une magnifique chevelure qui descendait jusqu'au genoux tout de même... il n'avait encore jamais vu de cheveux aussi long.


Une fois le cours commencé et une brève présentation du professeur, Yan attendit quelques instant avant de pouvoir s'endormir tranquillement en espérant que l'ensaignante d'Enestray ne le remarque pas... seulement au bout de deux heures il eu "l'agréable surprise" de se faire réveiller et réprimander, pour la discrétion on repassera... il avait même sursauter un peu.


- Dé... désolé madame... Dit-il en baissant les yeux.


Maintenant il allait être obligé de suivre la fin du cours, heureusement pour lui il ne restait que très peu de temps... et à la sonnerie il ne tarda pas à sortir de cours pour aller vite s'entraîner comme à son habitude. Courir pendant quelques temps pour renforcer son endurance, puis faire des abdominaux en étant suspendu à une branche comme son mentor le lui avait "ordonné". En se rebaissant il vit des yeux collé aux siens, la tête à l'envers. Pris de panique car il ne s'attendait pas du tout à ça, il cria de peur mais n'eu pas le temps de finir son cris, en faite la branche avait cédé, il tenta bien de se redresser tant bien que mal pour ne pas atterrir la tête la première sur le sol. Décidément c'était une manie chez les personnes de vous surprendre à n'importe quel moment ! Il tenta de se relever mais retomba aussi sec... il s'était foulé la cheville droite en retombant... ah... bravo l'artiste... il avait l'air malin maintenant. Il se tenait la cheville car ça lui faisait assez mal quand même... Il regarda celui, enfin... celle après avoir levé le regard, qui l'avait dérangé. C'était son professeur de français ! Que faisait-elle ici ? Était-elle venu ici pour le réprimander encore une fois ? Il ne savait pas du tout pourquoi elle était venu jusqu'ici, en fait, il avait presque peur de cette raison... il regardait d'Enestray d'un air interrogateur lui faisant comprendre avec ses gros yeux ce qu'elle pouvait bien l'amener ici ? L'avait-elle suivis ou était-ce un simple hasard ?




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Dim 30 Juin 2013 - 19:13
 Une nouvelle journée se lève. Un nouveau quotidien qui prenait le dessus sur la nouvelle vie d'Astrid. Cela faisait un moment qu'elle tentait de s'habituer à celui-ci. Mais les différences entre les époques étaient tellement flagrantes qu'il ne se passait pas une minute sans qu'elle soit obligée de demander tel ou tel chose. C'était tellement rabaissant pour une femme qui avait toujours vécue plus évoluée que les autres "pigeons" de monsieur le roi soleil. 

Un matin comme les autres pour le moment, se résumant à se lever avec beaucoup de mal, aller prendre une douche bien froide pour se réveiller contre sa volonté, se vêtir et manger un morceau pour ne pas s'écrouler en pleine journée, pour enfin finir par aller en cours voir ses têtes de mule que sont les élèves de cette académie. Bien qu'ils ne soient pas tous comme ça, et heureusement sinon les professeurs seraient chauves à cette heure, la majorité des élèves aiment bien tester les limites des nerfs de ces enseignants qui ne cherchent qu'à apprendre des choses à ceux-ci...
Cette matinée comme les autres, Astrid en profita un maximum avant de devoir se "battre" contre les élèves. Préférant ne pas se revêtir d'une robe trop amplement accompagnée de jupons, mais pour une robe plus fine qui mettait en valeur sa silhouette élancée et mince. Encore une innovation de l'époque contemporaine ! Des robes qui peuvent être portées plus facilement qui plus est, être discret. Quoique... avec ces yeux écarlates, ce n'étaient pas souvent le cas. On venait souvent passer "discrètement" pour examiner à la volée ces yeux qui déstabilisent souvent plus d'un. Bien sûr, Astrid faisait semblant de ne rien voir et se contentait de poser ce regard particulier sur ceux de ses discrets et bien aimés élèves, qui pressaient soudainement le pas...

Astrid se dirigeait donc vers la classe qui lui avait été attribuée au vue de son titre d'enseignante. Français... Mouais ça passerait, bien que l'escrime aurait été très plaisante aussi... Mais d'autres plus compétents encore devaient avoir pris cette place. D'ailleurs, elle aurait bien aimé rencontrer quelqu'un maniant l'épée pour pouvoir de nouveau s'amuser comme dans l'époque de son bon vivant ! Mais pour le moment, il ne fallait pas penser à ça, mais plutôt au premier cour que notre charmante (ex) duchesse allait devoir donner a partir de maintenant...

Le son de ses escarpins assez hauts pour lui rajouter environ une dizaine de centimètre résonnaient sur le carrelage. Astrid se dirigeait vers sa salle à pas vifs, le peu d'élève qui traînait dans les couloirs commençait à se dissiper et à entrer dans les salles. Marchant jusque la fin du couloir, elle s'arrêta devant la porte, celle de "sa" classe. Prenant une grande bouffée d'air, elle entra. Le silence se fit, les élèves se levèrent. 

*Au moins ils sont polis...*
*Pour l'instant petite sotte ! Pour l'instant !*

S'en prendre la peine de répondre à Soul qui lui vrille la tête de sarcasme, Astrid se dirigea vers l'estrade et le bureau. Faisant un geste de la main pour que tous se rassoient. Après une courte présentation de sa petite personne, et un appel tout aussi rapide, elle commença le cour, heureusement, avec assez de facilité. Quoique certains avaient l'air vraiment ignorants... Elle finit par poser une question où le silence se fit. Scrutant les rangs, personne n'osait lever les yeux, affronter son regard qui faisait penser à une marre de sang... Un autre héritage de sa nouvelle personnalité intérieure.

Erreur commise par un certain élève. Dormir en plein cours était inadmissible. Dans son époque, on n'hésitait pas à sévèrement punir les élèves ainsi ils ne récidivaient pas. Mais, dans cette nouvelle époque, on sentait bien que l'on ne pouvait pas toucher les élèves... quoique... C'était pas une mauvaise idée de se faire respecter directement.

Aussitôt pensé, aussitôt fait. Astrid esquissa un léger sourire, un peu malsain sur les bords, les talons résonnant, elle avançait dans les rangs, pendant que les autres se retournaient tous pour voir qui aurait le droit à la fureur de la nouvelle enseignante. Mais, malheureusement, les talons avaient réveillé le jeune garçon à la chevelure entre le blond et le roux. L'effet de surprise gâché, Astrid prit un air plus neutre et sévère, remplaçant ce sourire malsain dessiné par Soul. Elle regarda attentivement l'élève fraîchement réveillé pour ensuite sermonner brièvement celui-ci :

"Votre sieste à été bénéfique j'espère ? Parce que maintenant, vous garderez les yeux ouvert compris ? Ou alors allez faire un tour chez les surveillants, vous pourrez dormir en paix là bas !

- Dé... désolé madame...


Un simple désolé madame ? C'était tout ? En baissant les yeux en plus, c'était minable. Oui, minable... c'était bien le mot qui effleurait les lèvres d'Astrid en ce moment même, sans pour autant les franchir.
Pour finir, la jeune femme fit demi tour, posant le regard sur le reste de la classe, tous se retournèrent dans un mouvement uniforme, ne voulant pas croiser les yeux de leur enseignante. Elle retourna, talons tintinnabulants sur le carrelage. L'atmosphère s'était retrouvée ankylosée par cette affaire. Mais au fur et à mesure que le cour se fit, Astrid eut plus facilement l'attention de ses élèves et réussit à terminé son cours sans trop d'encombre, sauf peut être un élève qui dû aller faire un tour en surveillance pour non respect, mais ce n'est pas le plus gênant après tout. 


La sonnerie retentit enfin. Chaque élève se dépêcha de filer. Evidemment, on sort plus rapidement qu'on ne rentre en classe ! C'est lorsque tous le monde fut sortis qu'Astrid se leva de sa chaise, et sortis non challement de sa classe, fermant la porte à clefs pour s'assurer que rien qui causerait problème ne se passerait là dedans. Puis, ceci fait, elle se dirigea vers la sortie, les escarpins faisant encore effet même en dehors des cours. Une fois sortie, Astrid prit la direction du dehors, là où les arbres font de l'ombre.


Que ne fut pas la surprise de voir que le garçon endormi de tout à l'heure... faisait des abdominaux perchés comme une chauve souris sur une branche. Bas tient, trop fatigué pour savoir écrire quelques verbes comme il se doit, mais pour faire monsieur muscle, ça va tout de suite mieux ! La mine d'Astrid changea du tout au tout. Passant du sourire naturel, aux lèvres neutres. Des yeux lumineux, à des yeux coléreux... S'approchant lentement de lui. L'herbe étouffant le cliquetis de ses chaussures. La jeune duchesse attendit qu'il ouvre les yeux. Mais lorsque ceci fut effectué, celui-ci poussa un petit cris avant que la branche ne cède. Cette fois-ci, le pouvoir d'Astrid ne réagis pas assez vite... Les chaînes tentèrent de le rattraper mais il leur échappa au dernier moment... Confuse, elle le regarda essayer de se relever, mais il s'effondra dès que sa cheville toucha le sol. Surement une foulure. Ca tombait mal, mais Astrid s'inquiétait quand même, elle venait de le déséquilibrer et de faire rompre la branche, même sans le vouloir ! Elle s'en voulait beaucoup à vrai dire... Prenant un air désolé, elle se mit à sa hauteur pour pouvoir lui parler :


"Oh non excuses moi... Je ne voulais que tu tombes... Ta cheville n'a pas l'air en bon point...


Oh oui, la culpabilité la rongeait, enfin, cette partie d'elle plus précisément, l'autre ne pouvait que soupirer en voyant cela... Soul devait supporter cette atroce scène sans broncher... Mais ne résistant pas, elle tenta de prendre le contrôle, sans pour autant y parvenir, une certaine chose faisait qu'Astrid restait maîtresse d'elle même...
Quoi qu'il en soit, elle espérait que le jeune homme qui était tombé par sa faute ne ce soit pas trop gravement blesser, même s'il devait surement s'agir d'une entorse classique, on était jamais à l'abri de complication ou autre, alors autant s'en inquiéter !
 


 
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Lun 1 Juil 2013 - 15:40
Yan ne savait toujours pas si elle était venu ici par hasard ou non... et quand bien-même elle avait essayait de le rattraper avec un étrange pouvoir qui faisait apparaître des chaînes... après tout nous sommes à le Deus Academia... cette dernière ne réussi pas à le rattraper, le résultat fut ce que vous connaissez déjà.

"Oh non excuses moi... Je ne voulais que tu tombes... Ta cheville n'a pas l'air en bon point..."

Evidemment qu'il n'avait pas l'air en bon point, seulement Yan n'avait pas envie d'avoir une quelconque aide pour un simple foulure, Rain lui aurait dit de se relever et de continuer son exercice qui a été interrompu car il n'a pas besoin de sa cheville pour le faire, et elle avait entièrement raison... Il s'efforça de se relever encore une fois, il tenait debout mais avec difficulté et en prenant le moins d'appuie possible sur sa cheville.

- Je vais bien... je n'ai pas besoin d'aide... Dit-il en regardant son professeur droit dans les yeux pour lui faire comprendre qu'il n'était pas faible.

Il avait sa propre fierté aussi, il avait être timide, il avait déjà continué à jouer des matchs de basket même en étant blessé, quand les muscles sont encore chaud la douleur est moins présente que quand il refroidisse, il devait finir son entraînement et se reposer après. Il devait continuer de s'entraîner pour prouver à Rain qu'il était digne d'être son élève, et ça passait aussi par la douleur. Bien que son professeur de français, Astrid, soit inquiète au vu de son regard, il n'avait pas l'intention de se faire aider.

- Je dois continuer mon entraînement...

Yan commençait à avoir quelque vertige... pour une simple cheville foulée ? En fait il venait de penser qu'il n'avait pas mangé également... il était entrain de s'entraîner l'estomac ce qui n'était pas très bon non plus, en plus de la cheville foulée, les deux réunis lui faisait avoir des vertiges et avait de plus en plus de mal à tenir debout. Il se sentait faible, dénué de toute force, il avait l'impression qu'il ne pourrait même pas porter un simple caillou... il voulait se la jouer dur mais la réalité était bien là, en face de lui, et c'était dur de l'accepter. Sa tête tournais de plus en plus... sa vision se troublait, il tenta tant bien que mal de s'appuyer contre un arbre mais il ne savait plus du tout où il était, il passa du trouble au noir... puis... plus rien...

 *Ou suis-je ?*

Une question qu'il se posa intérieurement, il ne remarqua pas encore qu'il était en fait au pallier d'une maison. Il avait son sac de cours, il tourna sa tête et remarqua que sa sœur, Karine, était à côté de lui, toute souriante, le soleil était entrain de se coucher... ils étaient sans doute rentrés de cours vu le ciel orangeâtre qui se dessinait à l’horizon. Il venait tout juste de remarquer que c'était en face de sa propre maison qu'il était. Il emboîta le pas de sa sœur qui était pressée de rentrer apparemment. Une fois à l'intérieur il vit ses parents, son père et sa mère commençait déjà à leur poser pleins de questions sur leur journée... seulement Yan ne savait pas quoi répondre car cette journée avait débutée à l'instant pour lui... mais pourquoi ? Sa mère s'approcha de lui pour savoir si tout allait bien pour lui, il lui répondit oui par un signe de tête et un sourire.

Tout s'enchaîna très vite après, ce moment paisible et calme... avait était remplacé par la terreur, le feu... la mort... qu'est-ce que tout cela signifiait ? Il ne voyait ni sa Karine, ni son père... sa mère était en face de lui, à six mètres environ... derrière elle une ombre presque maléfique... sa cape cachait la totalité de son corps et de son visage malgré le brasier. Yan tenta tant bien que mal d'essayer de tendre la main vers sa mère pour la prendre pendant que l'ombre dégaina lentement son épée... plus l'épée sortait de son fourreau plus il avait l'impression de s'éloigner de sa mère. L'épée vint finalement ôter la vie de sa mère, c'est la que l'ombre enleva sa capuche...

- Maman !

Encore elle... encore une rêve où une personne de sa famille mourrait sous ses yeux, encore une scène de mort où il était incapable de réagir, encore une scène où il était totalement impuissant...

Il entendit une voix dont-il n'arrivait pas à en comprendre ni le sens, ni les mots... Il finit par ouvrir soudainement les yeux, il était en sueur, il sentait quelqu'un proche de lui, il sentait quelque chose sur sa tête, quand il leva les yeux... il comprit qu'il avait sa tête sur les genoux d'Astrid qui s'était accroupis. Que s'était-il passé ? Un rêve ? Non... plutôt un cauchemar... son regard croisa celui d'Astrid, il était comme paralysé... non pas à cause de son regard, mais de son visage, ou plutôt... l'expression de son visage, il était semblable à celui de sa mère. Mais pourquoi avait-il pensait ça ? Une expression est une expression, ça ne voulait pas forcément dire qu'elle lui ressemblait ! Et pourtant... il se sentait comme avec sa mère dans cette situation là. On aurait dit qu'elle était protectrice, comme une mère pourrait le faire avec son enfant. Décidément les sentiments développés ici sont bien étranges... il repensa à ce qu'avait dit Kate... "Nous somme une famille..." Elle n'avait pas tord, et ça se confirmait... est-ce que d'autres personnes créaient ce genre de lien dans cette académie ? Ou alors était-ce juste parce-qu'il était en manque d'un lien maternel... on lui avait arracher sa famille dans un sens, ce n'est pas comme s'il avait eu à choisir de vivre ici, pour lui la mort c'était le noir complet, dormir profondément sans ne jamais faire de rêves ni de cauchemars... Et pourtant... il était bien ici, là, et il avait déjà vécu plusieurs chose ici... il devait soit continuer, soit se détruire soit même... ceci ne relevait que de sa volonté à vouloir avancer et vivre avec le présent.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Dim 7 Juil 2013 - 19:57
Intérieurement Soul rageait, pestait, souffrait. Ca faisait mal de voir une scène pareille. Mais rien n'y faisait, Astrid gardait les limites de ses possibilités à regarder. Rien de plus. Cependant, la jeune femme avait un peu de mal à encaisser les bêtises que le jeune garçon pouvait bien sortir. D'abord, le fait qu'il devait continuer son entrainement. Elle haussa un sourcil sans rien dire sur l'instant. Avant de soupirer et de poser son pouce sur une de ses tempes, et son index de la même main, sur la seconde. Elle massait celles-ci rapidement en formant des mouvements circulaires. Il venait de tomber d'un arbre la cheville surement foutue pour quelques jours sans passer par la case infirmerie, mais non, il fallait évidement qu'il continue à se foutre en l'air, la seconde par exemple, ou pourquoi pas la jambe, comme ca, ca serait fait ! Après quelques secondes, elle releva les yeux, le jeune homme se tenait debout prêt à recommencer. Mais on voyait bien qu'il vacillait, bah tient, sa cheville foulée n'était surement pas la seule chose à avoir subit. Il avait surement mal atterrit, et son esprit en payait les fruits en lui causant des vertiges. Peut être que ça l'aiderait à redescendre... sur terre ? Mais le regard de tout à l'heure l'avait un peu frustrée, se demandant rapidement si elle devait le plaindre ou au contraire s'en réjouir. Sauf qu'un je ne sais quoi fit que la jeune femme ne se sentit pas d'humeur à l'envoyer bouler vachement.
 
"Tu sais que c'est inconscient ce que tu fais, tu risques de faire pire que mieux ! Mais après tout, fais comme tu le sens ! "

Et le tout avec un sourire très jovial, qui était presque dérangeant en vue du sujet de conversation, enfin si cela en était une... A peine la jeune femme eut-elle prononcé sa mise en garde, enfin, son avertissement plutôt, que le jeune blonde/roux s'appuyait sur un arbre pour mieux tomber en syncope. Astrid réussit à le rattraper cette fois-ci, ses chaînes l'avait empêcher de s'écraser par terre, mais celles-ci ne durent pas bien longtemps, la jeune duchesse les révoqua, un petit vertige la submergea au début, pourtant elle prit soin de soutenir l'élève dans ses bras pour ne pas que les chaînes ne le lâche brutalement. Elle soupira avant de s'accroupir pour mieux le soutenir pendant son "sommeil". Elle n'allait pas le traîner jusque l'infirmerie, non. Elle posa doucement sa tête contre ses genoux. Son visage était assez marqué. Il devait faire un mauvais rêve... Cela fendait presque le coeur d'Astrid de le voir comme ça. Elle ne savait pas pourquoi, mais en tout cas, elle appréciait ce jeune garçon... Alors que quelques minutes avant cela, elle était prête à lui ramoner les bretelles, elle se retrouvait à veiller sur lui comme une mère sur son fils, sous un arbre en attendant qu'il se réveille.
 
Son visage était marqué par une certaine tourmente, tout en sueur, la jeune femme prit un mouchoir de soie de sa poche, un comme on en faisait en son temps, et lui tamponna le front pour imbiber au maximum. Son front était brulant et pourtant ils étaient à l'ombre, où une légère brise faisait voleter les cheveux de l'enseignante. La respiration haletante voir complètement saccadée et paniquée, l'élève qui reposait sur ses genoux commençait à revenir à lui. Astrid écarquilla les yeux. Un mot, un seul mot venait de faire tressaillir son coeur en moins d'une seconde. le mot, <<Maman>> qu'il venait de crier en se réveillant en sursaut, complètement trempé de sueur. 
 
"Ma...man ?" Elle avait penser à haute voix, sa stupeur était trop forte pour qu'elle réfléchisse ultérieurement...
 
Puis son expression s'adoucit de suite, lorsqu'elle croisa le regard vert émeraude du jeune garçon qui était allongé sur ses jambes. Une sorte d'affection... Maternelle ? tentait son intrusion dans le coeur de la jeune femme. Pourquoi ? Comment cela se fait-il ? Elle ne connaissait même pas tout a fait le nom de celui-ci... Elle soupira, un léger sourire doux se dessina sur ses lèvres, essayant d'oublier le mot perturbateur d'il y a quelques secondes. qui se trouvait être la mot affectif donnée aux mères par leurs enfants. Pourtant, en son temps, ce mot affectif n'était pas utilisée, ou alors très peu, les enfants de bonnes familles se contentaient d'un "mère" froid et distant. Elle se redressa légèrement, gardant ce léger sourire avant de lui dire d'un ton doux, presque protecteur :

 
"Alors comme ça tu n'as pas besoin d'aide hein ?"

Elle garda son petit sourire pour lui montrer que cette remarque n'était rien qu'une petite moquerie très amicale. Elle reprit quelques secondes après avoir laissé le temps au jeune garçon de se réveiller complètement :
 
"Dis moi, est-ce que tu te sens mieux ou il faut que tu ailles à l'infirmerie ?"
 
Oui, elle s'inquiétait encore une fois, ce n'était surement pas sa cheville qui avait causé cette syncope, elle voulait donc savoir si tout allait bien, on ne sait jamais.
Tout ça faisait qu'elle avait complètement barricadé son esprit, plus une seule pensée malsaine ou mauvaise ne lui passait par la tête puisque Soul ne pouvait plus agir durant ce moment de tendresse. Elle ne pouvait que contempler la scène presque maternelle, sans rien dire, sans rien faire, non rien. Où alors rien qui ne puisse entraver cette scène. 
Astrid  attendit au minimum que le garçon réponde à sa question, car oui, elle s'en faisait vraiment pour lui, c'était bien la première... Non ! La seconde fois, qu'elle s'en faisait autant pour quelqu'un. La première fois lui avait coûtée sa vie, et cette fois-ci, cela lui coûterait quoi en échange ? Son Amour maternel qu'elle ne pourrait pas réellement transmettre ? Elle verrait bien par la suite, mais elle comptait bien aider ce jeune homme comme elle le pouvait.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Mar 9 Juil 2013 - 18:50
Une fois que Yan avait retrouver tout ses esprits, il essayait de comprendre ce qu'il s'était passer, pourquoi était-il dans cette position là ? Allongé et sa tête sur les genoux d'Astrid... il mit quelques petites secondes avant de se rendre compte qu'il s'était évanouis peu après avoir marché puis après plus rien... il n'arrivait pas à se souvenir d'autres chose... combien de temps était-il comme ça ? Sûrement pas longtemps vu que le soleil était toujours très haut dans le ciel. Son regard se posa de nouveau sur cette dernière, elle était entrain de sourire, mais c'était un sourire remplit de chaleur qui pourrait réconforter n'importe qui, ou même convaincre quelqu'un de ne pas faire de bêtise... comme continuer un entraînement en étant blessé par exemple...

"Alors comme ça tu n'as pas besoin d'aide hein ?"

En y repensant c'était idiot de sa part d'avoir dit qu'il n'avait pas besoin d'aide, en fait, il en avait bel et bien besoin... car jamais il ne pourra allez à l'infirmerie tout seul. D'ailleurs on dirait qu'elle se moquait un peu de lui en disant ça, mais rien de bien méchant... enfin, c'est ce qu'il pensait, il la voyait mal être méchante avec quelqu'un d'autre, enfin... est-ce que c'était juste dû à l'expression de son visage qui lui faisait penser à ça ? Si oui il était bien naïf alors de croire d'une personne qu'il connaissait à peine, mais tant pis, lui, il avait envie d'y croire... mais pourquoi ? Il ne savait pas encore... ou plutôt, il se disait que c'était trop tôt pour la considérer comme tel...

"Dis moi, est-ce que tu te sens mieux ou il faut que tu ailles à l'infirmerie ?"

Il était très loin de se sentir mieux, il avait beau avoir retrouver tout ses esprits il avait encore quelque vertige, et il sentait que s'il allait se lever trop brusquement il retomberait aussitôt... et puis... il se sentait bien comme ça, il se sentait comme à l'abris, il pensait qu'il ne risquerait lus rien comme ça...

- Je.... euh... Commença-t-il en détournant un peu le regard. Je pense que j'aurais besoin d'aide pour y aller... Finit-il par dire comme s'il avait honte de sa blessure qui le rendait si faible, si vulnérable...

Cette situation lui rappelais tellement de souvenir avec sa mère qu'il avait envie de rester comme ça toute la journée, mais il n'allais pas obliger Astrid à rester comme ça et puis elle avait sûrement autre chose à faire que de s'occuper d'un élève inconnu qui en plus s'endort pendant les cours...

- Désolé pour tout à l'heure...

Oui... il était désolé pour s'être endormis pendant son cours, avant il n'avait jamais émis un sentiment de culpabilité pour s'être endormis pendant un cours, mais là c'était différent, il sentait l'avoir déçu alors qu'ils se connaissent à peine. Elle s'était énervée parce-qu'un élève trouvait que son cours était fait pour dormir... et il n'arrivait pas à se pardonner ça, enfin... il s'en voulait car on fond, un professeur donnait tout ce qu'il avait pour enseigner son savoir, il se crevait à la tâche pour au final avoir quoi ? Juste la reconnaissance des élèves dans le meilleurs des cas. Pour lui c'était un métier bien ingrat, même si ici ça n'avait rien d'un métier car il n'y avait pas de système de monnaie. C'était purement et simplement gratuit de leur part d'enseigner ce qu'ils savaient aux élèves pour qu'ils évitent de s'égarer.

Il ferma un instant les yeux et profita de ce moment de répit et de tendresse pour se reposer, à l'abris du soleil sous un arbre qui tapait dur aujourd'hui, accompagné d'un léger vent qui venait caresser la peau des deux personnages... Puis il se mit un sourire un peu avant de s'adresser à Astrid.

-Vous aviez raison.... j'ai fait pire que mieux. Dit-il avec un sourire pour montrer qu'il avait tord depuis le début et qu'il aurait écouter ses conseils au lieu de n'en faire qu'à sa tête.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Mar 9 Juil 2013 - 20:32
  A ca... S'il ne tenait pas debout, il ne risquait pas d'aller bien loin, alors jusqu'à l'infirmerie, surement pas... Astrid gardant son sourire, qu'elle voulait le plus apaisant possible, le plus rassurant. Pour une fois qu'elle ne devait pas être sur le dos d'une personne, elle ne gâcherait pas le moment. Elle ne gâcherait pas le sentiment qui commençait à faire battre son coeur un peu plus vite, enveloppant celui-ci d'une chaleur bienfaisante, comme si un sorte de lien s'entêtait à vouloir se tisser dans celui-ci. Oui, c'était étrange, elle le connaissait à peine et voilà qu'elle se mettait à s'attacher à lui... Des fois la vie réserve des surprises de taille, c'est le moins qu'on puisse dire...

Astrid lui laissa le temps qu'il voulait pour se relever, et tout compte fait, le jeune homme ferma les yeux qu'il avait déjà détourner tout à l'heure, comme pour ne pas devoir supporter les prunelles écarlates d'Astrid... Elle ne broncha pas, et puis, ils étaient plutôt bien pour l'instant ici... Mais bon, pour ne pas risquer que sa cheville ne lui fasse plus mal, il faudrait peut être y aller... Enfin...


- Désolé pour tout à l'heure...

Astrid haussa un sourcil. Désolé ? Mais de quoi ? De ne pas l'avoir écoutée ? Ou alors de s'être endormi ? En fait, dans les deux cas, la jeune femme ne se sentait pas capable de lui en tenir compte, pourquoi ? Elle même n'en savait pas grand chose à vrai dire. Elle s'en voulait presque de lui avoir râler dessus, alors lui en tenir rigueur, pas aujourd'hui... Pas maintenant, alors qu'il venait de se fouler la cheville. Non, pas du tout en fait. Elle reprit son air serein de tout à l'heure pour lui répondre doucement, comme sur le ton de la confidence :

"Désolé de quoi ? Il n'y a rien voyons !"

Oui, elle ne lui en tiendrait pas rigueur, et puis, pour le moment, elle avait plutôt envie de l'emmener à l'infirmerie, s'assurer qu'il n'y avait rien de grave, et puis... Et puis de rester pour lui tenir compagnie. Et tout ça, tout ce qui pourrait faire que le lien qu'elle sentait se tisser, se consolide. Jusqu'à présent, les relations étaient plutôt, soit de professeur à professeur, soit de professeur à élève, soit de professeur à repenti, rien de plus. Alors un lien plus fort, beaucoup plus solide, elle ne dirait pas non à cela.

-Vous aviez raison.... j'ai fait pire que mieux.

La jeune femme prit un air étonné,qu'est-ce qu'il lui sortait cette fois-ci ? Ah oui, il lui disait encore une fois à quel point il avait fait une erreur. Il n'en finirait donc pas avec les excuses et tout le reste ? Mais bon, cela partait d'un bon fond. Et puis, reconnaître ses erreurs, c'est bien aussi, mais à longueur de temps, ça n'est pas le plus agréable...

"Ne commence pas à te morfondre, une erreur, tous le monde en fait, on ne te reprochera pas de tomber, mais il faut se relever derrière..."


Elle souriait encore, comme pour lui montrer qu'elle ne lui reprochait rien, et que, ce qui était fait était fait. De toute façon, se morfondre sur le passé, ça n'avance à rien, il faut avancer dans le présent pour se dépasser et réparer ses erreurs, et puis, c'était aussi une légère façon de dire qu'il fallait qu'il se décale pour qu'elle puisse se relever, et ensuite pouvoir l'emmener à l'infirmerie. Car oui, ils étaient bien là, à parler, mais au fond, elle aimerait parler comme ça après. Après l'avoir soigné, parce qu'au fond, c'était sa faute à elle qui l'avait fait tomber. Et si elle n'était jamais venu le rappeler à l'ordre ? Et si elle avait réussi à le rattraper ? Et si... Stop ! Il ne fallait pas se morfondre, elle venait de le dire, alors elle ne se morfondrait pas, non. Si elle l'avait rattraper, il irait bien, et ils n'en seraient pas là, si elle ne l'avait pas pris par surprise, la branche aurait peut être bien céder aussi, et il n'aurait eu personne pour un moment aux alentours, vu l'heure, ils étaient tous à manger ou a vagabonder autre part que dans le parc d'abricotiers...

Soudain elle pensa que ses chaînes étaient encore présente, à grouiller comme des serpents dans les airs... Un léger vertige la submergea de nouveau, au point qu'elle ferma les yeux et se tint la tempe droite, une légère grimasse sur le visage. Elle devait réussir à les garder invoquées du moins jusqu'à ce qu'elle l'amène à l'infirmerie, car elle ne risquait pas de le porter comme ca en claquant des doigts. Ou alors, elle devrait attendre un long moment avant de pouvoir le transporter à nouveau...

Trop tard. Les chaînes disparaissaient dans un léger éclat de lumière, laissant la sensation de vertige néanmoins présente. C'était la goutte d'eau, elle ne pouvait pas l'aider autant qu'elle le voulait. Deux choix se posaient à elle, soit, elle attendait le temps de pouvoir les ré-invoquer, soit elle se débrouiller pour l'emmener à l'infirmerie sans endommager d'avantage sa cheville blessée... Mais lequel choisir... Lequel est le bon, pour elle ? Pour lui ?... Pour eux en somme...

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Mer 10 Juil 2013 - 16:06
"Ne commence pas à te morfondre, une erreur, tous le monde en fait, on ne te reprochera pas de tomber, mais il faut se relever derrière..."

Elle avait beau dire ça, Yan ne pouvait pas s'en empêcher, c'était dans sa nature d'être tout le temps désolé, de se dire qu'il n'aurais jamais du faire ça sinon il n'en serait jamais arrivé là... mais il ne parvenait jamais à se mettre dans la tête que avec des si le monde serait une utopie... et avec des si, Yan ne serait pas ici à la Deus Académia à l'heure qu'il est... Mais malgré tout ses remords, il les oublia vite avec le sourire et le regard angélique d'Astrid, il l'a voyait vraiment comme une mère... c'était bizarre quand même, ils venaient à peine de se rencontrer... est-ce que c'était cet endroit qui faisait développer ce genre de lien entre les personnes alors qu'ils ne sont même pas du même sang ou encore e la même époque ? Chacun devait avoir un manque familial et  avait envie de se créer sa famille idéal en lieu... savoir que pour lui Astrid était comme une mère le faisait sentir moins seul, mais est-ce qu'elle considérait Yan comme son fils en retour ? Il ne le savait pas, mais au fond de lui il pensait que oui.

Son petit moment de paix s'arrêta quand il vit qu'Astrid n'était pas dans son état normal, comme si elle avait elle aussi des vertiges, c'était sans doute à cause de son pouvoir, les chaînes qu'elle avait fait apparaître, enfin, il pensait que c'était elle, disparurent dans un éclat de lumière. Peut-être qu'elle dépensait trop d'énergie pour se pouvoir, ce qui n'était pas forcément un bon signe, Yan savait qu'il ne pourrait pas aller à l'infirmerie tout seul, mais Astrid ne pouvait pas non plus le porter... il serait plus sage pour Yan de ne pas bouger et d'éviter à Astrid de se blesser, on sait jamais, avec la fatigue le taux de pourcentage de se blesser et nettement plus élevé.

- Vous allez bien ?! S'empressa-t-il de dire d'un air inquiet en lui prenant la dessus de la main, juste avant le poignée.

Yan ne savait pas pourquoi il avait ça soudainement, c'était lui le plus blessé et c'est lui qui s'inquiétait pour Astrid, il devrait peut-être plus s'en faire pour lui que pour les autres, mais là encore une fois c'était dans sa nature, la dernière fois qu'il s'est inquiété pour une personne c'était pour sa sœur et cela lui avait coûté la vie... mais ça ne l'empêchait pas de s'inquiéter pour les autres également, c'était plus fort que lui, et n'importe quel fils s'inquiéterais pour sa mère, même si elle ne l'est que spirituellement, c'est déjà beaucoup pour lui. Petit à petit il se forgeait une nouvelle famille, ici, à la Deus Académia... il se rendit compte de ce qu'il avait fait et retira sa main tout de suite.

- Je... euh... désolé... je ne voulais pas... enfin... Dit-il timidement et troublé par son acte, incapable de finir sa phrase.

Il espérait qu'elle ne lui en voudrait pas pour ça, après tout c'était un professeur et lui un élève avant tout, il devait y avoir un certains respect entre eux, et il avait eu l'impression de ne pas l'avoir respecté en faisant ça. Il était incapable de dire quoique ce soit maintenant, ou même faire... elle avait utiliser son pouvoir pour qu'il ne tombe pas, et maintenant à cause de sa maladresse c'est Astrid qui en payait les frais. Encore une fois il était en état de faiblesse et il était incapable de l'aider... peut-être valait-il mieux qu'elle le laisse là pour aller chercher l'infirmière toute seule, ça lui éviterait sûrement bien des souffrances. Il ne supportait de la voir dans cet état par sa faute... si elle ne l'avait pas aider elle n'aurait sûrement pas une mauvais mine.

- Laissez moi là et allez chercher l'infirmière... je ne veux pas que vous vous blessiez par ma faute...

Il allait sûrement plus la mettre en colère qu'autre chose mais il faisait toujours passer les autres avant lui, et puis, ce n'est pas comme si l'endroit était dangereux ? Si ? Que pouvait-il lui arriver à part une branche qui lui tomberait peut-être sur la tête ? Et puis c'était sûrement la solution la plus simple à faire, l'infirmière était tellement costaud qu'elle pourrait les porter tout les deux, enfin... l'infirmière en chef, pas les autres. Mais maintenant c'était trop tard, ce qui était dit était dit... il espérait seulement qu'elle ne lui en voudrait pas d'avoir dit ça et surtout pour ce qu'il avait fait.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Mer 10 Juil 2013 - 18:50
 C'est étonnant, comme deux personnes s'attachent l'une à l'autre aussi rapidement, sans se connaître, sans savoir qui est qui. Sans même être du même temps, de la même époque. Sans même avoir pu se croiser avant. Oui c'était étrange, mais tellement bon à ressentir.

Le vertige se dissipa, pour l'instant il n'était pas trop important, mais Astrid savait parfaitement qu'elle avait utilisée au maximum son pouvoir et qu'elle ne pourrait pas l'utiliser de nouveau pendant un moment, du moins sans en subir les conséquences. Et pour l'instant, les vertiges n'étaient pas importants, mais si elle ne se reposait pas, ils deviendraient de plus en plus présents, et virulents.  Elle soupira, et rouvrit les yeux en entendant le jeune homme s'inquiéter.


- Vous allez bien ?!

Sa parole fut accompagnée par un geste, qu'autrefois, Astrid n'aurait pas eu de mal à repousser par une belle gifle. Sa main alla se déposer sur la sienne, juste en dessous du poignée de la jeune femme. Pourquoi ne ferait-elle pas comme dans son temps ? Parce que ca ne venait pas de la même attention. Il ne fallait pas confondre inquiétude et un bon vieux marquage de territoire à l'ancienne que tous les courtisans aimaient pratiquer pour montrer aux autres que leur femme était déjà "prise". Oui, dans son époque les femmes n'étaient pas aussi influentes qu'aujourd'hui, et encore en ce moment, en ce temps, les femme n'ont pas toujours leur mot à dire. Enfin, ca dépendait sur quel genre de femme on tombait, les gentilles fi-filles qui ne se rebellaient pas, ne disaient pas un mot, d'autres ne laissaient rien passer aux hommes et pensaient souvent plus et mieux qu'eux. Enfin, vous n'avez jamais vu que chaque homme haut placé possède une assistante ? Et bien c'est elle qui fait tout voyons, l'homme ne fait que répéter ce qu'elle pense le mieux ! Enfin ce n'est pas la question à ce moment-ci.
Astrid esquissa un sourire, effaçant la nausée qui lui montait de son visage. Elle ne voulait pas qu'il s'inquiète, il devrait déjà s'inquiéter pour lui, et non pour elle, un vertige ca passe avec le repose, pas la cheville foulée.

"Oui oui, je vais bien, ne t'en fais pas va."

Pour la main, elle ne dit rien, le contact était si doux que ca ne la dérangeait pas plus que ca en fait... C'était presque tendre, et puis, quelqu'un qui s'inquiète va pratiquement d'instinct au contact, pour montrer qu'il soutient la personne, qu'il ne veut pas la perdre et tout le reste. C'est pour ça qu'Astrid ne fit aucun mouvement qui devait repousser la main. Après tout, elle n'était pas plus mal là, cette main...? Lui ne le prit pas de cette oreille, présentant encore une fois mille excuses, tout en retirant la main. Il était vraiment incorrigible, moins d'une demie heure qu'ils étaient ici et déjà plus de trois fois qu'il s'excusait au moins... Et il ne finissait même pas sa phrase. Astrid soupira, esquissant un léger sourire.

- Je... euh... désolé... je ne voulais pas... enfin...
-Mais tu vas arrêter de présenter de plates excuses à la moindre occasion oui ? Et pourquoi diable t'excuses-tu cette fois-ci ?

Oui, peut être un peu direct. Elle venait, en moins de deux phrases, de lui dire qu'elle l'affectionnait au point de ne pas repousser sa main. En même temps, c'était tellement agréable qu'elle pourrait déclarer ouvertement que cet élève était son fils ou quelque chose dans le genre.

Elle souriait, mais une grimace vint vite le remplacer, elle déposa sa tête contre le tronc d'arbre, un nouveau vertige venait la submerger encore une fois. Ah non, elle ne pourrait pas aller loin comme ca, et encore moins avec lui à apporter à l'infirmerie. Pourtant, il avait bien l'intention de se faire examiner, c'était déjà une bonne chose.

- Laissez moi là et allez chercher l'infirmière... je ne veux pas que vous vous blessiez par ma faute...

Le laisser là pour faire quoi ? Elle ne pouvait pas faire un mouvement sans voir le monde tourner, sans avoir l'estomac qui lui remonte à la gorge, alors non, ca n'allait pas être aussi facile que ca en fait.
"Si je pouvais bouger sans avoir le tournis... Et puis je ne vois pas pourquoi je devrais te laisser là sans personne pour aller chercher une fichue infirmière..."

Ca non, elle ne bougerait pas si c'était pour le laisser là. Si elle allait voir l'infirmière, elle y allait avec, ou alors rien du tout. Encore une fois, Astrid faisait l'entêtée, mais bon, elle était habituée, et ca ne risquait pas de changer d'ici un long moment, voir jamais d'ailleurs. Ok il n'y avait aucun danger, mais c'était un non catégorique qui sonnait dans la tête de la jeune femme, c'était tout, en tout cass elle ne changerait pas de position à ce sujet, point final.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Mer 10 Juil 2013 - 20:08


C'est vrai que ses paroles étaient dur mai vrais... Yan ne cessait de s'excuser, ça pouvait en devenir énervant pour les autres, mais que pouvait-il y faire ? Rien, c'était dans sa nature et il ne changera pas du jour au lendemain, peut-être aurait-il dû laisser sa main tout compte fait ? Peut-être bien que oui, il aurait aimé laisser sa main, celle d'Astrid était douce et rassurante.

"Si je pouvais bouger sans avoir le tournis... Et puis je ne vois pas pourquoi je devrais te laisser là sans personne pour aller chercher une fichue infirmière..."

Astrid avait une nouvelle fois grimacé et cette fois elle avait eu un vertige au point d'être obligé de s'appuyer sur le tronc d'arbre. C'est vrai que même seule elle ne pourrait pas aller bien loin, c'était ironique ils étaient tout les deux mal en point au sein même de la Deus Académia mais personne n'était là, il n'y avait pas la moindre personne, d'un autre côté, c'était mieux comme ça, il préférait être seul avec elle, il ne voulait pas que quelqu'un vienne gâcher ce petit moment d'intimité, en fait, s'il avait la possibilité de rester tout le temps ainsi il le ferait, ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas ressentis ce sentiment de sûreté, de chaleur...

Néanmoins il était intrigué, car même si elle allait bien elle ne serais jamais allé chercher une infirmière en le laissant seul, pourquoi ? L'endroit n'était pas dangereux pourtant. Est-ce qu'elle ressentais la même chose que lui ? Ce même sentiment familial qui s'installé petit à petit ? Ils allaient donc devoir rester ici jusqu'à ce qu'ils aillent mieux, de toute manière, ils n'avaient pas trop le choix, mais même si Yan avait le choix... il serait resté ici, du moins c'est ce qu'il pensait.

- Alors ça veut dire qu'on devra rester là pour se reposer un peu. Dit-il avec le sourire.

Il était tout simplement heureux d'être avec elle, c'était un sentiment qui s'était installé sans crier "gare", il pris de nouveau la main de la jeune femme et se mit sur le côté, prêt à s'endormir presque. Il avait les yeux fermé... et il profitait de cet instant paisible qui régnait, il se sentait en sécurité, il se sentait proche d'elle, sentimentalement parlant. Physiquement c'était déjà fait.

- Pardon de m'être excusé autant de fois. Dit-il avec un ton qui faisait bien paraître qu'il avait fait exprès de dire ça, il enchaîna sur un ton un peu rêveur. C'est bizarre... mais c'est une sensation que je n'avais pas ressentis depuis ma mort sur terre... c'est une sensation qui me manquait quelque part.... Finit-il sur un ton un peu endormis.

Oui, il parlait bien de cette sensation quand sa mère protectrice n'arrêtait pas de le rassurer ou de le réprimander quand il faisait une bêtise, ce contact qu'il n'avait pas eu depuis ce moment là... oui, ça lui manquait, au tout début, il y avait des nuits où ils pleuraient car il pensait ne plus jamais revoir sa famille, que plus jamais il retrouverais cette sensation, qu'il serait seul... et puis en fait non. C'était l'inverse qui se passait actuellement, il ne s'est jamais sentis aussi entouré qu'avant, certes il avait rencontré peu de personne, mais assez pour qu'il ne se sente pas délaissé. Pour la première depuis des mois, une larme de joie sortis de ses yeux fermés et coula le long de sa joue. Il espérait qu'Astrid ne l'ait pas vu, il trouvait qu'il était ridicule, mais c'était plus fort que lui, ses sentiments était plus fort que ses pensées, et c'étaient ces sentiments là qui parlaient, même s'il aurait préféré ne pas verser cette petite larme, il ne pouvait pas non plus la maîtriser. Il aurait été capable de dormir comme ça et d'attendre toute la journée pour qu'ils aillent mieux, et même s'il allait mieux, il ne bougerait pas avant qu'Astrid le lui ait demandé. Il n'était pas prêt de bouger par lui-même, ça c'était sûr et certain... Tout ce qu'il voulait maintenant, c'est être prêt d'elle et ne plus la lâcher comme un petit bambin qui ne voulait pas voir partir sa mère alors qu'elle rentrerait le soir de son travail.

Il allez maintenant savoir si oui ou non ce sentiment était partagé, il espérait bien que oui, après tout, il n'y avait pas de raison... si ? Peu importe, tant qu'on peut croire il y aura toujours de l'espoir que ce souhait ce réalise... et il y croyait toujours. Peu à peu il commençait à s'endormir sous les yeux d'Astrid, toujours en tenant cette main douce qu'il n'était pas décidé à lâcher maintenant qu'il savait qu'il avait eu tord de la retirer et de s'excuser.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Mer 17 Juil 2013 - 18:43
Vraiment. C'était vraiment étrange. Il y a moins d'une heure, elle était prête à étrangler ce garçon tellement le voir dormir en cours l'exécrait, et maintenant, elle se retrouvait avec au pied d'un arbre, les deux incapables de bouger pour une raison presque similaire. L'un à réconforter l'autre, l'autre à s'excuser à l'un... C'était tellement étrange...

Les paroles de l'élève firent sourire la jeune femme. Il avait le sourire jusqu'aux oreilles. Mais... attendez juste un instant... Elle ne savait même pas, enfin, pas tout à fait comment il s'appelait, oui elle avait fait l'appel ce matin, mais... Il fallait qu'elle remette la main sur son prénom. Il le fallait, parce qu'elle n'allait surement pas lui demander à ce stade. Elle devait se rappeler, c'était urgent. Sa mémoire devait revenir au pas de course. Elle réfléchissait en même temps qu'elle lui répondait :

"Ca à l'air de te faire plaisir !"

Elle avait prit un air des plus amusé, un petit sourire aux lèvres, pendant que sa mémoire cogitait rapidement. Son nom, un nom qu'on utilisait jamais de son époque... Finissant par un N, ca elle en était certaine. Mais quel était-il a la fin ? C'était quelque chose comme, Ian, Yvan... Yan ! Oui c'était cela, Yan. Un prénom atypique, en tout cas pour son temps. Elle pouvait enfin parler tranquillement sans se soucier de cette petite gêne qui l'avait tracasser un petit temps tout de même. Il avait fermé les yeux, un petit instant avant de reprendre la parole :

- Pardon de m'être excusé autant de fois.

Elle éclata littéralement de rire. Il le faisait exprès le bougre. Elle aurait bien aimé lui reproché mais bon, s'il le faisait uniquement pour la taquiner, elle n'en ferait rien. Il enchaîna sur un ton nettement différent du premier.

-C'est bizarre... mais c'est une sensation que je n'avais pas ressentis depuis ma mort sur terre... c'est une sensation qui me manquait quelque part...

Entre temps, elle avait senti sa main se glisser sur la sienne à nouveau, comme si il avait compris le message, comme s'il sentait vraiment la sorte de lien qui se tissait. Elle serra légèrement sa main chaude, frottant son pouce contre celle-ci. C'était si agréable, elle qui n'avait jamais eu, enfin, n'avait pas eu le temps d'avoir, un fils. Un bambin sur qui elle veillerait nuit et jour, s'inquiétant pour sa santé, son bien être. Tout ce qu'il ferait l'inquiéterait ou l'émerveillerait... Non, elle n'avait pas pu, parce que celui à qui elle tenait réellement a faillit gâcher sa vie pour la sienne. Au final, c'était elle qui s'était sacrifier pour lui, et non l'inverse. Enfin, elle n'avait pas envie de penser à sa. Elle tourna la tête vers lui, elle aurait bien répondu autre chose, mais une sorte de cristal l'ébloui, les rayons du soleil faisaient scintiller une larme qui ruisselait doucement sur sa joue. Il pleurait ? Mais pourquoi ? Après tout, ce n'était pas comme si elle avait dit quelque chose de merveilleux à entendre... si ? Elle soupira en esquissant un petit sourire, elle alla, de son autre main, essuyer la larme qui coulait sur sa joue en passant son pouce dessus. C'était assez mignon en y repensant, un garçon qui pleurait. Ce n'était pas tous les jours qu'on en voyait.

Elle se remit normalement, placée comme précédemment, et sourie, fermant légèrement les yeux, respirant profondément pour se remettre de certaines émotions qui passaient par là. Elle les rouvrit brusquement, une question venait tarauder dans son esprit. Elle devait la poser, elle se sentait obligée, parce qu'elle aurait aimé que ce mot lui soit adressé. Parce qu'elle le voulait, même si elle n'espérait pas.

"Dis moi, Yan, Avant de te réveiller, tu a crié dans ton sommeil... Elle fit une pause pour tourner sa phrase. Mais celle-ci se retrouva bien mal assurée, Tu as... crié "Maman". Est-ce à cause de ton songe, ou bien...?"

Elle ne fut pas capable de terminer sa phrase. Elle n'arrivait pas à poser l'hypothèse qu'il lui avait adressé ce cri involontairement, en tout cas, elle ne la posait pas à voix haute, mais son coeur espérait, bien que sa raison la décourageait, mais il y a bien une phrase qui dit que "Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point" non ? Et bien là, cela faisait parti des exemples concret de ce proverbe... Ne manquait plus qu'une réponse de sa part, enfin, s'il ne demandait pas la suite avant ...
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Jeu 18 Juil 2013 - 13:08
Alors qu'il pensait que sa petite larme était discrète, il sentis la douce main d'Astrid venir essuyer cette dernière, il avait un peu honte d'avoir lâché une larme comme ça, sans aucune raison apparente aux yeux d'Astrid, mais Yan était tout simplement heureux avec elle, il sentait la main de cette qu'il considérait comme sa mère spirituelle se resserrer sur son autre main, en fait il avait bien fait, en y repensant, c'était peut-être ce qu'elle voulait... est-ce qu'elle aussi pensait comme lui ?

"Dis moi, Yan, Avant de te réveiller, tu a crié dans ton sommeil... Dit-elle avant de faire une pause et de reprendre. Tu as... crié "Maman". Est-ce à cause de ton songe, ou bien...?"

Yan attendait un peu, mais elle ne finissait pas sa phrase, que voulait-elle dire ? En fait Yan n'avait pas vraiment remarqué qu'il avait crié ça, enfin, il pensait que ce n'était que dans son rêve... seulement voilà, c'était à voix haute qu'il avait dit ça. En fait voulait-elle savoir si ce mot, si insignifiant et qui voulait dire de grande chose aussi... lui était destiné ? Pour qui serait-il adressé cette fois-ci s'il le redisait ? Il avait du mal à trouver la réponse, en fait... non, il l'avait déjà, mais devait-il le dire ? Il avait le sentiment qu'il fallait le lui dire, il devait dire ce qu'il ressentait...

- Je... je pensais l'avoir crié que dans mon rêve... Dit-il avec un peu de tristesse sentent que ce n'était pas ce que voulait entendre Astrid... Mais je...

Il essayait de trouver les bon mots avant de dire quoi que ça, il n'avait pas envie de ruiner cette ambiance qui régnait, il n'avait pas l'impression d'être à la Deus Académia, il se sentait comme chez lui, comme à son foyer, au moins, pour aujourd'hui, il voulait profiter du bon temps avec elle... comme un fils passerait son temps avec sa mère...

- Pour aujourd'hui, au moins... j'aimerais qu'on reste là... Il avait une boule à la gorge, il ne savait pas pourquoi... comme si ce qu'il allait dire était dur, comme s'il reniait sa propre famille... mais il ne devait pas penser comme ça, il repensa à ce que disais Kate encore une fois, ici est une nouvelle famille... il est donc normal d'établir différent liens, non ? Il finit par dire ce mot si insignifiant mais qui voulait dire à quel point ils étaient proche... Maman...

Il l'avait dit... il ne savait pas quoi choisir entre tristesse et joie... la tristesse de ne plus voir sa vraie mère, quoique... peut-être qu'il le reverra un joue, mais il était heureux d'avoir Astrid pour mère dans ce monde, mais il n'avait envie de perdre une seconde mère, bien que l'autre soit toujours vivante, c'est comme si elle n'existait plus... elle n'est pas de ce monde... que se passait-il si on mourait ? Est-ce qu'on disparaissait tout simplement ? Il n'avait pas envie de le savoir, il ne voulait même pas y penser même si c'était trop tard, cela le hantait maintenant. Il ne supporterait de perdre quelqu'un d'autre de proche de lui, enfin... de vivre un déchirement si soudain, c'était si dur à vivre, si jamais il apprenait qu'Astrid n'était plus de ce monde, il ne le supporterait pas. Le danger existe toujours, il se jura de s'interposer entre ce danger et elle si jamais elle était en danger...

- Je ne veux pas qu'on me sépare de toi... maman... comme la mort m'a séparé de mon autre mère... Dit-il avec les larmes aux yeux. Il tenait à elle, et il voulait le lui faire comprendre... jamais il ne le supporterait... il a déjà eu du mal à s'adapter ici, et à accepter le fait de ne peut-être plus croiser sa famille qui était sur Terre...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
Invité
avatar
Invité
Re: A relationship between a mother and her son... - Jeu 22 Aoû 2013 - 20:15
- Je... je pensais l'avoir crié que dans mon rêve...
Oui, elle s'en doutait. Elle n'aurait jamais dû espérer que ce mot lui soit adresser. Jamais. Pourtant, elle aurait tant aimé, tant voulu.
-
Mais je...
Une lueur d'espoir apparue dans son regard sanguinolent, oui il restait une chance, une infime chance... Elle espérait tant, voulait tant, aimerait tant. Elle ne savait pas s'il allait dire ce qu'elle voulait, et d'ailleurs, s'il ne le pensait pas, elle ne lui en voudrait pas. Pas le moins du monde, bien qu'elle savait que ca lui ferait mal. Très mal. Trop mal.
"Mais tu...?"

- Pour aujourd'hui, au moins... j'aimerais qu'on reste là...Son coeur battait la chamade, c'était presque ça... Elle sentait une sorte de joie envahir petit à petit son organe vital... C'était étrange cette sensation, il n'avait même pas finit sa phrase, qu'elle se réjouissait déjà. C'était vraiment étrange oui...
Maman...
Elle crut rêver. Ce mot. CE mot qu'il venait de prononcer... Cette fois, il lui était adresser. Elle n'en revenait pas. Elle n'y croyait pas, ce mot qu'elle espérait tant, était pour elle. Elle aurait laissé couler les larmes qui lui piquaient les yeux si elle n'était pas assez fière pour se retenir. Quoique ce n'était pas vraiment la fierté qui en prendrait un coup, plutôt de pleurer devant lui. Elle posa sa main droite sur sa joue gauche pour l'attirer, et le serrer contre elle. Elle sourit posant son menton sur le haut du crâne de son... fils. Elle laissa finalement couler la larme qui lui brûlait l'iris depuis quelques instants. Celle-ci coula le long de sa joue, allant perler sur celle de Yan... Elle se crispa légèrement, il allait le remarquer, il risquait de le remarquer...
-Je ne veux pas qu'on me sépare de toi... maman... comme la mort m'a séparé de mon autre mère...

Elle sourit, tristement, mais sourit. Ils avaient tous deux perdus un être cher en arrivant ici... Sa mère, comme ça devait être douloureux pour lui. L'être maternel, c'est l'être que vous avez de plus cher au monde. Et sa perte est souvent la plus douloureuse. Elle avait perdu sa mère en venant ici oui, mais plutôt que cette perte, elle pleurait celle d'un être cher, mais pas de la même manière. Elle soupira, essayant de ne pas penser à ça, de ne plus penser à avant et penser à cet instant. Celui là, et aucun autre. Astrid finit par sourire plus tendrement, le serrant contre elle encore un peu :
"Ca n'arrivera pas... Promis"
Elle sourit d'avantage, une promesse qu'elle tiendrait. C'était la promesse, cette promesse qui fait qu'elle ne laisserait pas la "vie" ici prendre un quotidien répétitif et ennuyeux... Quoique les quotidiens ici devaient l'être beaucoup moins que durant la vie d'avant. Elle soupira légèrement, le regard embué, mais toujours tendre restait, et resterait encore un petit moment posé sur lui, comme une vraie mère le ferait avec son fils.

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Lun 2 Sep 2013 - 22:36
"Ca n'arrivera pas... Promis"

Bien que ce ne soit que des mots, ça le rassurait dans un sens, tel un naïf il croyait qu'il serait avec elle pour toujours, qu'il aurait une nouvelle famille comme avant, il se voyait même dans une petite maison avec les sermons et rire qu'une mère pourrait dire à son fils pour les petites bêtises qu'il aurait fait ou alors les blagues qu'il aurait pu dire pour la faire rire, mais ça ce n'était pas possible, c'était une académie, pas une mini-ville. Elle sentit l'étreinte ce resserrer comme si elle aussi ne voulait pas être séparée de son nouveau fils, il resta comme tel, sans bouger, il préférait profiter de ce moment, tranquillement.

Seulement il fallait revenir un peu à la réalité, il n'allaient pas pouvoir rester comme ça toute leur vie et cette dernière ne sera pas de toute repos si jamais on pouvait appeler ça une vie... il ne trouvait pas les mots pour décrire ça, il avait le même corps, la même âme, le même coeur, et pourtant... il se sentait différent, était-ce parce-qu'il avait des "pouvoirs" surnaturels ? Enfin bref, comment allaient-ils bien pouvoir rentrer ? Se reposer et attendre ? Encore ? Ouai, c'était une bonne idée, même très bonne.

Il se sera contre elle et s'endormis à nouveau, mais cette fois c'était pour apprécier la chaleur maternelle de celle qui le tenait dans ses bras, il savait que sa nouvelle mère avait un emploi du temps chargé étant donné son rang donné par Deus, celui de professeur et donc elle devait sûrement avoir beaucoup de travaille... il espérait seulement qu'il pourrait allez la voir de temps à autre quand même sans trop la déranger. Enfin il verra bien se disait-il, l'heure était pour lui de se reposer un peu...

[HRP : pour moi aussi la réponse est pas super :/]




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: A relationship between a mother and her son... - Jeu 5 Sep 2013 - 13:39

Bon bon bon. *cherche un commentaire positif sur ce rp* /PAAAN/

L'avis de Rain mis à part, c'était un joli rp, mignon tout plein, un peu trop d'ailleurs… Ahem. Touchant aussi, le tout avec un orthographe correct sauf pour Yan de temps à autre mais ça reste supportable. Faut dire qu'à force j'ai l'habitude de tes fautes èwé

Je me demande ce que ça va devenir par la suite, faudrait faire un rp shopping où Yan bat l'air des jambes sur le sol d'un magasin pour avoir son jouet Transformers /sepend/


Yan : 550 xps
Astrid : 490 xps

Xps attribués : Yep



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

A relationship between a mother and her son...
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» A relationship between a mother and her son...
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Haru's relationship
» Help Me Mother@&**!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page