Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Coeur mécanique

Invité
avatar
Invité
Coeur mécanique - Sam 29 Juin 2013 - 2:17
Nouvel enregistrement en cours
Puce de secours activée


La visite continuait son cours, un monde à part, caché parmi les nuages où peut-être dans l'antre des enfers, qui sait. Mais la compréhension de ce qui l'entourait était encore plus que floue. Notre hybride arpentait les ruelles de l'Académie cherchant sans vraiment savoir quoi, un lieu paisible pour se ressourcer. Elle avait obtenu, comme toute bonne apprentie qui se respecte, un plan de ce village ainsi qu'un programme de cours.

▬ Programme de lecture activé ▬

Ses yeux bougèrent à grande vitesse enregistrant un par un chaque mot, chaque lettre de ce morceau de papier. Suivre des enseignements ? A quoi cela pouvait-il servir ? Et surtout, c'est quoi un enseignement ? Ca se mange ? Voilà une question plutôt curieuse. Son créateur l'avait-elle dotée d'un estomac, d'organe digérant pouvant donner le ressentit d'une faim ? Pouvait-elle manger ? Que voulait dire manger après tout ? Sa tête bascula sur le côté avant de chiffonner le programme qu'elle déposa entre ses fines lèvres. Mâchouillant le tout, elle prit une grande bouffée avant d'avaler.


*C'est ça qu'on appelle un goût Lipo ? Je ne sens rien ...*

*...*

*Et maintenant ?*
Un bruit étrange résonnait dans le creux de son ventre, comme si l'objet venait de faire une chute droite dans son réceptacle de déchets. Sa main posée sur son fidèle ami, un vulgaire chiffon cousu accroché à l'aide d'une épingle le long de sa robe, la jeune femme repris sa route. Ses pas mécaniques l'emmenèrent à l'intérieur d'une bâtisse puis dans une salle ... Une salle plutôt familière. Il y avait du bruit partout, un chant mélodieux de bips en tout genre. Si Lluvia aurait eu sa puce d'émotion activée, elle aurait sûrement sourit à ce moment précis. Etait-ce ses ancêtres ? Ou le futur d'elle ? A quelle époque était-elle envoyée d'ailleurs, le passé ? Un présent parallèle ou un futur glorieux de la race humaine ? Ses pas se mirent une fois de plus à bouger, elle avança près de la première machine en vue, une sorte de générateur d'électricité. L'apprentie s'abaissa délicatement avant de prendre parole à l'encontre de l'objet posé devant elle.

"- Tu veux jouer ?"

Sa voix n'était ni trop aigü, ni trop grave. Elle prononçait ses paroles comme si on avait enregistré auparavant chaque mot séparément. Imaginez donc le résultat de cette nouvelle voix type TGV Lyria qui vous parle en collant ceux-ci entre eux ...
Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Sam 29 Juin 2013 - 18:18
Janma avait passé la journée aux fourneaux, et s'était jeté comme un diable sous la douche pour se décrasser. Il détestait particulièrement le troisième samedi du mois. Le samedi des frites, du poisson pâné. Deux denrées qu'il devait éplucher, préparer, découper, et surtout... faire frire. Janma n'était pas doué pour la cuisine. Il l'avait remarqué dès ses premiers jours, et si six mois lui avaient appris à confectionner les plats les plus simples relativement rapidement, il se brûlait systématiquement avec l'huile bouillante.

D'autant que les frites et la pannure avaient une odeur très forte, persistante, et qui imbibait jusqu'à ses cheveux des jours durant s'il ne s'en débarrassait pas immédiatement. Il s'était savonné des pieds à la tête, et était resté de longues minutes le visage face à un pot d'encens au patchouli. Définitivement loin des fragrances de fast food, il s'était ensuite habillé, avait attrapé "l'invention des voitures" qu'il avait emprunté quelques jours plus tôt à la bibliothèque, et était sorti pour profiter des quelques heures de répis qu'il avait avant le service du soir.

Janma était devenu très curieux. Sa première visite sur terre l'avait secoué des pieds à la tête, lui faisant prendre conscience qu'il avait raté près de deux mille ans d'histoire. Il avait commencé à consommer de la littérature et des documentaires avec boulimie. Plus particulièrement pendant ses quelques mois d'apathie et depuis la... mort d'un élève. Electricité, il concevait ce que c'était. Pétrole, il avait compris d'où cela venait et à quoi cela servait. Mais les voitures... pas encore.

Il était venu se perdre dans la salle des machines. Une gigantesque pièce remplie de'automates électriques, informatiques ou mécaniques. Des petites, des grosses, certaines qui clignotaient, d'autres parfaitement silencieuses. Des qui lâchaient des jets de fumée, d'autres qui ronronnaient en attendant leur heure. Dans une joyeuse cacophonie de machines distinctes, Janma ne pouvait que se sentir à l'aise pour étudier l'histoire... des voitures. Oui, du moins il l'aurait été. S'il n'y avait eu personne.

Iconnue :  Tu veux jouer ?

Janma cessa sa marche, et se pencha légèrement sur le côté. Il guetta un éventuel autre élève, quelu'un qui serait en train de se faire martyriser mais... il semblait que cette fille était toute seule. Indécemment penchée en avant, les courbes parfaitement dessinées de sa plastique étaient pourtant rigides. Lisses. Comme une peau factice. Le dieu des voleurs secoua la tête, interdit.

Elle parlait avec une machine qu'il identifia comme un... gé.. génarateur ? Ah, bon. Peut-être était-elle une déesse du dialogue technologique ? La femme qui murmurait à l'oreille des ordinateurs... non. Il s'agissait d'autre chose, il en était sûr. Piqué par la curiosité, il s'approcha d'elle, et se posa de l'autre côté, pour lui faire face.

Janma : Tu as égaré quelque chose ?

Il ne savait pas trop comment l'aborder. "Vous êtes souffrante ?" pouvait être très mal pris par une folle furieuse. Il avait très peu d'envie de se faire planter contre un mur parce qu'il avait été trop curieux. Non. Mieux valait être prudent et poser les bonnes questions.

Janma : Il n'y a personne ici...

En d'autres termes "vous parlez toute seule, ma pauvre petite."
Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Sam 29 Juin 2013 - 20:28

Enregistrement en cours
Puce de secours activée


Quelle magnifique mélodie me diriez-vous. Mais il fallait l'admettre, mon personnage était peu commode et aimait bien se faire désirer. Enfin, aimer, est un bien grand mot. Seule sa puce de survie était activée. Portant les seuls habits jamais portés, une robe semi-longue bleue avec son fidèle ami accroché à celle-ci, elle n'avait rien de bien méchant ... A première vue. Ce calme que beaucoup pourrait penser à une cacophonie insupportable, donnait à ce lieu une certaine paisibilité. L'hybride était vraiment ravie de se trouver ici même si ce sentiment lui était totalement inconnu. Essayant tout de même de trouver un partenaire de jeux, ses paroles ne furent malheureusement pas écoutées. Comme toujours ... Comme d'habitude ... Comme Lipo ... Son ami le bout de tissu n'avait jamais parlé. Pourtant au fond d'elle, notre apprentie était persuadée qu'il entendait chacune de ses paroles et qu'un jour, ho oui un jour, il se mettrait à parler ... Son plus grand rêve.

*Lipo veut jouer lui ?*

*...*

*D'accord ...*
Un léger soupir effleura les fines lèvres de notre semi-humaine. Toutefois, ce repos ne serait de longue durée. Non bien loin d'être seule en ce lieu plutôt étrange pour une balade de santé, une personne s'invita grossièrement à son encontre lui adressant la parole. Sans même analyser la situation, droite sur elle, la jeune femme leva son bras gauche droit devant elle. La main se mit à tourner à vive allure avant de rentrer dans le poignet pour sortir une magnifique mitrailleuse laser.

"- Ennemi détecté !"

Le bout de l'arme se mit également à tournoyer sur soi commençant à jeter des traits laser à travers la pièce. Heureusement qu'elle était encore novice, elle ne visait pas encore très bien et manqua à plusieurs reprises d'embrocher ce beau jeune homme. Arrêtant un court instant ce massacre qui ne servait clairement à rien, Lluvia posa ses yeux sur lui.

▬ Analyse en cours : Réponse non trouvée ▬

Son analyse n'avait pas fonctionné. L'étranger était donc bien un inconnu et un ennemi potentiel. Même si elle n'avait absolument pas capté dans sa caboche qu'elle était morte. Il fallait dire que pour un endroit qui se veut divin, les explications ne sont pas très farouche. Mais bon, que voulez-vous. Quand on n'a pas le temps, on n'a pas le temps. Alors, me diriez-vous, que faisons-nous maintenant ? Autant poser des questions, non ? Non ...

"- Lluvia veut jouer !"

Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Sam 29 Juin 2013 - 21:49
Janma haussa un sourcil. Sans lui dire bonjour, sans réagir, froncer les sourcils, paraître surprise ou même le regarder directement, la belle leva la main dans sa direction. Il perdit une ou deux teintes de peau en voyant sa main se... RABATTRE ? Est-ce qu'il était tombé sur un des fameux "godslayer" dont il avait entendu parler au détour d'une conversation d'élèves ? Janma fixa, bêtement, un canon pointer dans sa direction.

Il n'avait peut-être jamais manipulé d'arme à feu, mais il se souvenait grossièrement de ce à quoi cela ressemblait. Et ce canon, pointé en direction de sa tête, cela voulait dire que quelque chose allait en sortir, et le faire exploser comme une pastèque. Avec un mouvement de terreur, il glissa au sol, et se planqua derrière le fameux générateur. Dans un fracas épouvantable, des raies de lumière rouge volèrent en noircissant les murs. Janma releva la tête, le nez dépassant de derrière le générateur.

Janma : Mais tu es complètement folle, pauvre idiote !

Iconnue : Lluvia veut jouer !

Deus avait un certain sens de l'humour, mais dans l'immédiat il n'était pas en mesure de l'apprécier. Il avait été le prince des voleurs, et jusque dans la mort dieu des chapardeurs. Mais qu'il se fasse accueillir dans sa lecture par un automate tueur avide de voir sa cervelle se répandre sur les murs, c'était quand même un peu exagéré.

Janma : D'accord, Lluvia, c'est ça ? Range tes jolis canons, tu vas blesser quelqu'un avec ça... Tu as un créateur ? Où est ton dieu ?

Ce n'était quand même pas une apprentie, si ? Oh nom de Deus. Il avait le don pour tomber sur les cas d'école. Bon. Il devait mettre ses idées au clair. Elle le perturbait avec ses courbes et son joli minois. Une créature digne de figurer dans une gravure de mode ne devrait pas faire "clang" lorsqu'on lui tape dessus. Janma surveilla nerveusement les mains de la demoiselle, attendant le moment où elle sortirait à nouveau ses armes. Il n'y avait pas une place pour les choses comme ça ? Dans une cave, bardées de chaînes, avec une prise électrique branchée sur la nuque ?

Si au moins il avait été dieu de l'eau ou de la foudre, il aurait pu lui électrifier le derrière pour la mettre hors service. Enfin. Les êtres humains n'avaient pas de canon greffés aux mains, n'est-ce pas ?

Janma : Je ne suis pas un ennemi. Je viens juste lire, tranquillement, dans la salle des machines. Tu comprends quand je te parle ?

Il paniquait un peu, à la limite de l'insulter.
Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Sam 29 Juin 2013 - 22:22

Enregistrement en cours
Puce de secours activée


En règle générale, quand on voit un homme, une femme, dans une pièce seuls à l'abri des regards, on pourrait se poser pas mal de question. Pourtant, dans notre situation, cette question était à mille lieux de là ! Les deux personnages faisaient connaissance en toute simplicité, que demander de plus ? Bon d'accord, on passe sur le décalé de la situation je vous l'accorde, mais quand même ... Bref, notre charmante hybride tentait d'éliminer son adversaire qui se trouvait devant elle. Attendant de passer au prochain coup, une chose l'interloqua tout de même : il ne riposte pas ?

*Personne veut jouer avec Lluvia ...*

*...*

*Elle veut jouer !*
Mais une chose étrange (genre) la fit enfin réagir sous des traits un poil plus humain. Notre jeune femme tourna la tête sur le côté admirant ce bel étalon faisant apparaître à nouveau sa main à sa place sous un petit cliquetis. Ses jambes bougèrent la dirigeant vers son nouvel interlocuteur. Il venait de prononcer un son familier. Une question. Etait-il intéressé pour jouer avec elle ?

▬ Analyse des mots en cours : Réponse trouvée ▬

Oui, c'était donc bien des questions qu'il posait à son encontre. Sa première réelle rencontre depuis un long moment à vrai dire. Elle était donc bien vivante s'en était la preuve ... Non ?  Mais le mot créateur l'avait fait tout de même réagir. Proche à quelques centimètres maintenant de sa proie, elle posa sa main presque froide sur la paume de son hôte. Elle était tiède, agréable et douce. Du sang, du vrai sang coulait en lui ? Quel goût avait le sang ? Lipo aimerait-il jouer avec ? Son autre main se posa sur sa pseudo peluche. Personne ne lui avait encore adressé la parole si ce n'est son paternel, son créateur, son amant ...

"- Lluvia contente de trouver un nouvel ami pour jouer. Son papa dort toujours ... Donc tu n'es pas l'ennemi de Lluvia ! Peux-tu lui dire où est-elle ? Lluvia pas comprendre ce qu'est Salle des machines ..."


Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Lun 8 Juil 2013 - 20:55
Jama sentit un frissons d'adrénaline grimper le long de son ventre lorsqu'elle fit un pas dans sa direction. Il sentit une sainte terreur s'emparer de tout son corps à l'approche de cette bombe à retardement qui avait failli le tuer une fois déjà. Main sous les draperies lourdes et précieuses, il s'apprêtait à sortir son sabre, et trancher dans le vif de la créature pour l'éloigner définitivement. Mais elle ne l'attaqua pas, non. Elle posa simplement sa paume... métallique ? Contre sa personne.

Janma cilla deux fois, la fixant sans vraiment trop comprendre. C'était une sorte de robot fétichiste ? Il essayait de trucider les gens qu'il rencontrait, et ensuite il les cajôlait ? Est-ce qu'il devait profiter d'une échappatoire pour s'enfuir en quatrième vitesse avant que Lluvia ne tente de remplacer son sang par du formol et de le rouler dans de la cire ? Lorsqu'elle se rapprocha un peu plus encore pour prendre sa main, Janma retint à grand peine une magnifique grimace de dégoût.

Une femme. Une femme était beaucoup trop près de sa personne, de sa stature, de son rang, de sa peau, de son corps. Une femme avec des seins ridiculement gonflés, droits et une plastique beaucoup trop parfaite pour être réelle. Beurk. Beurk. Beurk. Il fit un pas en arrière, se recoiffa et fit un mouvement pour chasser une mouche imaginaire avec son livre. Bouarg. Une poitrine. Cet amas de graisse exhibé comme un trésor par les amateurs de chair. La chose la plus disgrâcieuse qu'il ait vue de son existence.

Janma : Ton... père ? Je n'ai pas vu ton père, navré. Tu es dans la salle des machines de la Deus Academia...ce qui, basiquement, veut dire que tu es morte.

Ah. Mais peut-être qu'elle savait déjà tout ça ? Etait-il possible qu'elle se soit juste égarée au sein de l'Académie ? Oh. Quelle plaie. Janma avait horreur de rendre service aux élèves, et de les guider dans les couloirs. Il préférait les semer et les entendre pleurer toute la nuit dans l'obscurité d'un couloir soit disant hanté. Janma fronça les sourcils.

Janma : La salle des machines... c'est ici. C'est rempli, et bien, de machines. Diverses, différentes, et qui servent plus ou moins dans la domination du monde par nous autres, les dieux. Du moins, je suppose.

La pie voleuse recula d'un pas supplémentaire, époussetta son épaule encore légèrement noircie par un jet pulsé de la part de la demoiselle. Elle ne savait pas ce qu'était la salle des machines. Ah bon. Pourtant elle avait tout de la famille des grilles pain plutôt que de celle des écolières en mini jupe.

Janma : Qu'est-ce que tu fiches ici ?
Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Ven 12 Juil 2013 - 21:11


Enregistrement en cours
Puce de secours activée


Le voile qui se trouvait devant ses yeux s'estompait peu à peu. Elle était morte, c'était un fait. Sa présence dans l'Académie était plus que récente, elle y avait déjà rencontré un enseignant bien étrange et maintenant cette personne qui, à toute évidence, n'était guère à l'aise en présence de notre hybride. Oui, tout était bien distinct, son attirance pour cette salle. Elle contrôlait donc une bonne partie de ce lieu, du moins, l'aspect technologique. Pfff ... Tout était si différent. Peut-être existait-il des apprentissages attentifs pour enregistrer cette époque ?! Ce qu'était loin de savoir notre charmante jeune femme est qu'elle venait de faire un énorme bon en arrière et le peu de connaissance sur le monde devenait quasiment caduc ...

*Lluvia a mal à la tête Lipo ...*

*...*

*Elle veut un bisou magique*
Alliant ses pensées à son geste, elle prit dans ses mains le bout de tissu le frottant contre sa joue. Tout ça lui donnait le tournis et l'étranger ne semblait vouloir qu'une chose, être tranquille malgré le cours de la discussion, il rebondit tout de même. Peut-être par politesse ou simple curiosité ... malsaine ? Non, de toute évidence, ce n'était pas un ennemi mais sûrement pas un ami non plus. Alors, pourquoi reste-t-il ?

▬ Analyse des mots en cours : Réponse trouvée ▬

"- Lluvia a entendu un bruit familier venant de cette pièce. Elle s'y sent bien ici mais les machines ne veulent pas jouer avec elle ..."

Reculant également se tournant vers la génératrice, elle se mit à genou, tête baissée. Ce n'était donc qu'un leurre ... Apprendre que l'on est mort est déjà bien difficile en soi, comprendre que nous ne pourrions vivre la vie d'avant, ne plus voir les gens que nous aimions. Mais pour Lluvia c'était un peu différent. En plus de cette deuxième chance, elle permettra d'apporter du nouveau en ce lieu Saint. Chose bien entendu qu'elle ne savait encore, bien trop jeune venue dans ces murs.

"- Tu sembles bien connaître cet endroit, à part pour passer ton temps à lire, que fais-tu ici ? Qui es-tu ? Quel est notre rôle ?"

Invité
avatar
Invité
Re: Coeur mécanique - Ven 22 Nov 2013 - 10:10

Une rencontre qui s'annonçait sympathique. Je trouvais ça marrant la différence flagrante entre vos deux personnages. C'est intéressant de tels mélanges. Dommage que ça se finisse comme ça mais bien joué à tous les deux quand même. Continuez comme ça.

Janma :  215 xps

Xps attribués : Yep
Coeur mécanique
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Salle des machines-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page