Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Grosse inondation [pv nel]

Invité
avatar
Invité
Grosse inondation [pv nel] - Ven 28 Juin 2013 - 15:20

Grosse inondation
aux toilettes



Noémie s'approchait de la salle des professeurs d'un pas serein. Elle hésitait encore sur ce qu'elle allait dire, mais la professeur avait intérêt à accepter !

Quelques minutes auparavant, la jeune femme était assise sur un banc, dans le couloir. Une collègue passa devant elle, très énervée. Elle marmonnait toute seule que les élèves étaient des monstres. Interpellée, Noémie se leva et vint la voir. C'est ainsi qu'elle fit la connaissance de la professeur de mathématiques, Madame Grospif. Celle-ci était irritée par l'un de ses élèves qui, selon ses dires, était insupportable. Elle venait de l'envoyer en salle des professeurs pour lui donner une bonne leçon : une journée entière de colle.

Noémie coupa la conversation et reprit sa traversée de l'académie. Cependant, elle se sentait mal pour cet élève. Il allait passer une journée enfermé en permanence, devant une pile d'exercices de math'. Rien qu'en imaginant les énoncés, Noémie avait envie de vomir. Il fallait qu'elle le sorte de ce mauvais pas, peu importe ce qu'il avait vraiment fait. Elle décida donc de faire demi-tour et de se diriger vers la salle des professeurs. Mais comment allait-elle négocier cette libération ?

La jeune femme eut amplement le temps d'y songer avant d'entrer dans la petite salle. Elle ne savait pas si cela allait marcher, mais elle devait tenter. Elle se plaça devant la professeur de mathématiques et le fameux élève. Il était grand et musclé, il avait bien 25 ans. Noémie resta muette un instant, étonnée de trouver un élève plus âgé qu'elle. Finalement, il n'avait peut-être pas besoin d'elle... Mais elle avait besoin de lui. Elle s'approcha encore du petit groupe et entama les négociations :

« - Rebonjour Madame, excusez-moi de vous couper en pleines remontrances. J'aimerais vous proposer quelque chose.

- Je vous écoute.

- J'aimerais que votre élève soit mon assistant plutôt que de le laisser en permanence...

- Quoi ? Vous pensez que ma punition est trop dure ??

- Non, non, pas du tout. Au contraire ! Je trouve que vous êtes bien trop gentille ! Des exercices, ce n'est pas suffisant pour les dresser. S'il vient avec moi, il me servira de larbin et pourra m'aider.

- Mouay... C'est d'accord, je vous le confis. »

L'élève ne put dire mot, il était désormais coincé avec Noémie. Celle-ci attendit que la professeur quittât la salle pour lui parler.

« Salut toi. Heureusement que j'étais là, sinon tu étais condamné à 75 exercices de trigonométrie. Quelle horreur, pas vrai ? Je me présente, je suis Mademoiselle Siloa, professeur de remplacement. Oh... Tu peux m’appeler Noémie. »

Elle déplace une pile de livres mal rangée et continue :

« Ne t'inquiète pas, je mentais en disant que tu seras mon larbin. C'était seulement pour convaincre cette prof'. Qu'elle est bête de m'avoir cru ! - elle rit -
Mais je te laisse le choix : tu peux choisir de rester en permanence avec une tonne d'exercices ou venir m'aider en cours. Alors, qu'en dis-tu ? »




Dernière édition par Noémie Siloa le Dim 30 Juin 2013 - 11:46, édité 4 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Ven 28 Juin 2013 - 16:03
Et il était planté là, plissant les yeux, complètement bloqué dans cette foutue impasse. C'était quoi... Cette " Mademoiselle Siloa " qui s'était interposée ? Et en plus, elle se prenait pour sa sauveuse ? Est-ce que ça se dit, ça, " sauveuse " ? Et puis, qu'est-ce qui lui permettait de faire ça, là, de le réquisitionner comme ça, hein..? De plus, il devait l'aider en cours ? Alors qu'il évitait ceux-là depuis son arrivée ici ? Pas étonnant qu'il se retrouve en colle. Mais de là à servir d'aide... C'était en grand mot, en plus, " aide ". Pourquoi il s'était retrouvé en colle, déjà..?


Ah oui, pour ça. Début d'après-midi, grand soleil, tous les élèves sont sages en cours de maths, la prof' fait son taff comme à l'habituel, aligne équations sur équations au tableau. Spectre, lui, fait aussi comme à son habituel. Il dort dans le coin de la salle, près de la fenêtre par laquelle il est rentré au début du cours, un rayon de lumière faisant légèrement scintiller son anneau, le visage enfoui entre ses bras, à moitié affalé sur la table. Madame Grospif, une espèce de mégère rondouillarde avec une choucroute à la place des cheveux, semblait s'être habituée à lui, et à sa passivité en cours. Effectivement, il ne venait que rarement, et quand il venait, traîné par le col par un surveillant ou Yuri, le professeur des arts de la Guerre, il utilisait la technique de l'infirmerie. Il est stipulé dans le règlement qu'un élève peut s'absenter du cours s'il ne se sent pas bien. Bien sûr, dur de connaître les critères de maladie, pour un apprenti-dieu. Si le nombre de fois où Nelgaroth avait prétendu cela servait différents diagnostics, on en connaîtrait certainement une bonne moitié, de tous les scénarios possibles et imaginables d'affaiblissements ... Mais non, aujourd'hui, il était resté, amené là par un surveillant, il dormait. D'ailleurs, elle ne savait même pas si il était vraiment de cette classe, ou pas. Peu importait, en fait, on ne pouvait l'attribuer à aucune classe. Même s'il faisait le pitre quand il s'éclipsait des cours, il n'était pas trop dérangeant, comme élève. Sauf quand il se mettait à ronfler. A ce moment-là, un lancer de craie réglait le problème. Il grognait, et se rendormait en silence. Mais là ... Une mouche a fait la pire chose qu'on aurait pu faire contre Spectre... Vrombir à ses oreilles, et le réveiller en chaîne. Une fois, deux fois, il avait marmonné, et interrompu le cours à cause de ça. La professeur s'était vite rendu compte de cela, et s'attendait au pire, avec ce maudit élève. La troisième fois fut celle de trop. La mouche glissa le long de l'oreille de l'apprenti-dieu. Avec un grondement animal, celui-ci s'était redressé, éjectant la table d'un coup de pied, et renversant sa chaise, dégainant sa gigantesque lame, battant l'air un instant avec celle-ci, ses iris orangés brillant d'un éclat mauvais, et il avait aligné son regard avec l'insecte maudit... Et alors, il l'avait lancé à travers la salle de cours, coupant en deux la mouche. Néanmoins, Zero ne termina nullement sa course ainsi, et continua, jusqu'à littéralement rasé le sommet du crâne de Madame Grospif, qui, stupéfaite, avait passé sa main à deux reprises dans ses cheveux avant de comprendre la situation. Et elle avait pivoté, voyant la claymore enfoncée dans le tableau derrière elle, au milieu de ses équations. Alors, elle avait fait volte-face, et avait marqué un temps d'arrêt devant Spectre, qui haletait, presque à genoux, un poing touchant le sol, comme une bête éreintée. Finalement, elle avait hurlé, et il s'était redressé pour reprendre sa posture décadente habituelle. Il avait arraché son arme du tableau avec nonchalance, et l'avait suivie dans le couloir.

C'est avec ce genre de connerie qu'un apprenti-dieu se retrouvait en colle, dans l'optique de ressembler à celui qui contrôlait la gravité.

C'est comme ça, que, mains dans les poches, il fixait Noémie, toute sourire, s'étant même esclaffée un instant. Son regard bestial braqué sur elle, il s'était finalement fendu d'un sourire à son tour, délogeant sa main gauche de sa poche pour la tendre à la professeur, son annulaire orné de son anneau.


" - Vous pouvez m'appeler Spectre, Noémie. "
Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Sam 29 Juin 2013 - 8:02

Grosse inondation
aux toilettes


Le jeune homme ne répondit pas à sa question. Mais en se présentant, il acceptait de suivre Noémie. Et elle, acceptant de lui serrer la main, signait définitivement son contrat avec lui.

Il s'appelait Spectre, un nom vraiment étrange, un peu glauque même. Difficile de trouver un surnom avec ce mot-là. Noémie pensait bien à Spectro mais ça faisait trop fantôme ou monstre. Specta ? Non... Cela faisait nom de médicament bien dégoûtant. Le genre de médoc' que le médecin te donne lorsque tu passes ta journée aux toilettes. Soudain, elle eut un éclair de génie, elle avait trouvé le meilleur surnom de tout l'univers : Spoc !

Fière d'elle, elle sortit son portable et enregistra les informations qu'elle avait sur son assistant. Elle en profita pour consulter les dossiers sur lui. C'était un petit nouveau dans l'académie, il était apprenti-dieu de la gravité et il était dans la classe A2 de première année. D'ailleurs, la professeur de mathématiques faisait la A4, comment s'est-il retrouvé là ? Noémie savait qu'un professeur a uniquement le droit de punir les élèves de sa classe et non les autres. Autrement, c'est le travail d'un surveillant. Sachant cela, elle pouvait très bien faire annuler la punition de Spoc. Mais elle préféra ne pas le lui dire.

Noémie quitta le garçon un instant et se dirigea vers son casier. Elle sortit la clé de sa poche, l'ouvrit et y déposa ses clés. Sur la porte du casier, elle avait installé un miroir et elle profitait de sa présence pour se recoiffer. Puis, elle attrapa une grosse pile de feuilles qu'elle déplaça sur le bureau, où était Spoc ; oubliant par la même occasion ses clés dans le casier désormais refermé. Mais ça, elle ne s'en rendra compte que bien plus tard.

La pile de feuilles était surmontée d'un petit post-it jaune. Noémie laissa à Spoc le temps d'en prendre connaissance avant de le lire. Il était écrit que la professeur de latin des deuxièmes années, en A3, était tombée en dépression. Elle allait être absente un bon moment et Noémie devait la remplacer pour le cours de 9h. La pile était composée de copies de contrôle et d'exercices et pesait très lourd. Le cours était au troisième étage du bâtiment et, bien sur, l'ascenseur était en panne. Noémie regarda Spoc avec un petit sourire en coin, s'assit sur le rebord de la table et lui dit :

« Tu veux bien t'occuper des copies s'il te plait ? Tu peux me tutoyer tu sais. »

Aussitôt dit, elle sauta du bureau et sortit de la pièce. Sans attendre son assistant de fortune, elle se dirigea vers la cage d'escalier et monta rapidement au troisième étage. Une fois en haut, elle alla vers la fameuse classe où déjà une grosse horde d'élèves gesticulait dans tous les sens. Elle les poussa à rentrer en classe et s'installa au bureau, devant eux. Les apprentis-dieux se calmèrent et rejoignirent leur place en silence. Noémie fit alors l'appel, un par un, le temps que Spoc arrive.

Lorsque celui-ci fut enfin arrivé, elle lui demanda de distribuer les copies, sans les abîmer. Mais les élèves, qui ne voulaient pas de ce contrôle "surprise", se donnèrent le mot pour l'empêcher de donner les feuilles. Ils tentaient de le faire tomber, de lui voler les copies et l'un d'eux se leva même et essaya de brûler le papier avec son pouvoir du feu.
Noémie s'énerva, se déplaça vers l'élève en question et l'attrapa par le col avant de demander à son jeune assistant :

« Qu'est-ce qu'on en fait, à ton avis ? »




Dernière édition par Noémie Siloa le Dim 30 Juin 2013 - 11:44, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Sam 29 Juin 2013 - 14:16
Spectre la regarda lui serrer la main, signant une sorte d'accord avec cette jeune femme. Pas de chance, cette fois, il ne pourrait pas s'éclipser. Dommage. Si son nom lui avait inspiré un tant soit peu de crainte, elle ne lui aurait pas serré la main, et il aurait alors pu partir. Bah oui, elle ne l'aurait pas retenu, n'aurait pas accepté ses présentations ... Ce n'est pas comme ça qu'on se présente, normalement ?
Qu'est-ce qui est normal, dans cette Académie, de toute manière..? Un instant, Nelgaroth perçut un éclair d'ingéniosité dans le regard de son ... " maître ", ce qui ne le rassura pas. Elle sortit dans la foulée, laissant un instant à l'apprenti-dieu pour chercher une issue, des yeux. Ceux-ci luisaient toujours de leur éclat bestial habituel, et il sentait que ses pulsions de violence n'allait pas disparaître de sitôt, aujourd'hui. Malheureusement, cette réflexion lui fit perdre le temps qu'il aurait pu employer à disparaître, et Noémie revint, avec une pile importante de feuille. Étonnant, qu'elle ne semble pas peiner, avec ce paquet volumineux.
Elle déposa ce même paquet à côté de lui, un étrange morceau de papier jaune surmontant le tout. Apparemment, la professeur de Latin d'une classe dont il n'avait jamais entendu parler, était partie en dépression. Pour une fois qu'on ne lui reprochait pas ce genre de... désagrément. Et par conséquent, on pouvait imaginer que sa tutrice allait devoir la remplacer.
Une salle de classe.
Pleine à craquer d'élèves chiants.
Turbulents.
Râleurs.
Oh, non non non non. Ca n'allait pas le faire. Vraiment pas du tout.
Elle s'assit sur la table, en le regardant avec un petit sourire qui ne laissait présager rien de bon. Pourquoi il obéirait à une fille plus jeune que lui, d'abord..? Et puis, si elle était plus jeune que lui...
Pourquoi lui, il n'était pas prof', hein ?
Question bête. Il n'est pas fait pour les cours. Vraiment pas fait pour ça.

" - Tu veux bien t'occuper des copies s'il te plait ? Tu peux me tutoyer tu sais. "
Il s'apprêtait à protester lorsqu'elle bondit de la table, fonçant en direction de l'escalier.
Sauf que bien sûr, lui, il n'était absolument pas au courant que l'ascenseur. Un instant, il songea à une bêtise profonde de la part de la jeune femme. Qui irait se fatiguer à monter les escaliers quand on peut utiliser un moyen moderne, plus rapide, et moins fatigant. En revanche ... Pourquoi c'était LUI qui devait porter les feuilles, hein ? Noémie était partie comme une fleur, le laissant là avec son paquet. Maudite femme, avec son petit sourire. Elle s'attendait vraiment à ce qu'il lui ramène ses vulgaires morceaux de papier ? Alors qu'il pourrait simplement partir pour aller dormir dans un coin ? Dans la fontaine, par exemple. Ou dans un arbre. C'est fou de faire autant confiance à quelqu'un comme Spectre.

L'instant suivant, il attendait devant la porte de l'ascenseur, après avoir appuyé à plusieurs reprises sur le bouton pour faire descendre. Il portait la pile d'exercice d'une main, allégeant celle-ci. Il devait simplement faire attention à ne pas les faire tomber un peu partout.
Au bout d'une dizaine de minutes, il abandonna l'idée de l'ascenseur, et commença à monter les escaliers.
Arrivé en haut, il ne fut pas dure de trouver la salle où il devait se rendre. Cela semblait être un bordel infernal, dedans. Spectre pénétra dans la salle, marmonnant. Pourquoi, finalement, il avait fait comme elle lui avait demandé..? Celle-ci lui intima de distribuer les feuilles, et aussitôt, ça commença.
L'immaturité est un vilain défaut. Surtout pour des apprentis-dieux. Ils tentèrent de le faire tomber, puis de lui substituer les feuilles. Ils ne le connaissaient pas, ou quoi ? Lentement, les gestes de Spectre devinrent plus saccadés, retenus. Ses iris étaient pris de pulsions instables. Finalement, un élève se leva, tentant d'incendier les devoirs. Avec sa patience habituelle, Nelgaroth craqua. Alors que Noémie le saisissait par le col, il abattait sa main sur le sommet du crâne de l'apprenti-dieu, le soulevant du sol comme une poupée de chiffon. Il s'était retourné, avant de le projeter à travers les rangées, l'envoyant s'écraser sur le bureau. Son regard animal balaya la classe, tandis qu'il faisait signe à un autre apprenti de finir de distribuer les feuilles.

" - Le prochain petit con qui perturbe le cours ... Je le massacre. "
D'un pas rageux, il sortit de la salle, allant s'appuyer contre le mur, près de la cage d'escalier, bras croisés, les yeux rivés vers la fenêtre, chacune de ses mains se resserrant sur ses avant-bras. Pourquoi il avait accepté de suivre Noémie ? Il allait finir par s'attirer des problèmes.
Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Dim 30 Juin 2013 - 11:38

Grosse inondation
aux toilettes


Spoc n'avait même pas pris le temps de répondre. Il s'était approché de l'élève et l'avait jeté à l'autre bout de la classe avec son pouvoir. L'élève termina sa course contre le bureau de Noémie. Il était bien assommé mais n'était pas blessé. Puis Spoc quitta la classe.

La classe entière restait stupéfaite devant cet acte de violence. Les petits littéraires n'avaient pas l'habitude de voir des guerres et des combats. Noémie remit immédiatement les choses dans l'ordre :

« - Cet élève l'a mérité ! Le prochain qui essaie d'échapper au contrôle, je le pends par les pieds toute une semaine au sommet de l'horloge, c'est clair ?

- Moui...

- J'ai pas entendu, c'est clair ?!

- Oui Madame !! »

Dans le calme, un élève termina de distribuer les feuilles et le contrôle put commencer. Soudain, un cri aigu retentit dans les couloirs. Une gamine courrait dans tous les sens, affolée. Elle passa devant Spoc et s'arrêta, essoufflée. Noémie accourut vers elle et la retenu avant que celle-ci ne s’effondre de fatigue. La jeune fille aux cheveux blonds, haletante, trouva encore la force de prononcer quelques mots :

« - De l'eau...partout !! Vite, allez-y !

- Quoi ? Je ne comprends pas, de quoi parles-tu ?

- Aux toilettes, vite ! »

Noémie jeta un regard à Spoc comme pour lui demander s'il avait compris quelque chose. Dans tous les cas, cette fillette était trempée et exténuée. Il fallait l'emmener à l'infirmerie. Noémie rentra dans la classe et dit aux élèves :

« - Cas extrême, j'aurai besoin d'un élève pour accompagner une blessée à l'infirmerie. Pendant ce temps, vos délégués vont vous passer un film. Le contrôle est annulé. » 

La professeur désigna un élève pour aller à l'infirmerie. Un autre démarra la petite télévision de la salle et mit un DVD "Le moyen bleu" - la suite du grand bleu -. Puis Noémie quitta définitivement la classe de latin et s'en alla voir Spoc. Elle lui dit :

« - C'est surement grave, allons voir ce qui se passe dans les toilettes ! »

Les toilettes étaient nombreuses dans l'académie, il y en avait trois ou quatre à tous les étages. Noémie sortit son portable et se posa un moment pour réfléchir. Son pouvoir divin lui permettait d'augmenter son intelligence en contact avec son téléphone. Elle réfléchissait... La fillette avait à peine 8 ans, elle était effrayée et fatiguée. Elle devait venir de loin. Mais ses cris avaient retenti il y a quelques minutes à peine, elle n'avait pas fait un important trajet. De plus, elle était la seule professeur dans le couloir, les autres classes n'avaient rien entendu. La classe de latin était la plus au fond dans le couloir. En cumulant ses informations, Noémie en déduit que la gamine venait des toilettes au fond du couloir du troisième étage.

Elle attrapa Spoc par la main et, le serrant très fort, le traîna jusqu'aux toilettes. Noémie ne s'était pas trompée car les deux jeunes gens virent très rapidement de l'eau dans le couloir. De l'eau en grande quantité qui s'échappait du dessous de la porte des toilettes, celles des garçons. La professeur s'arrêta net et regardait Spoc d'un air gêné. Elle n'avait pas le droit d'entrer dans ces toilettes.

Mais tant pis, elle avala sa salive et ouvrit la porte. Aussitôt, une grosse masse d'eau en sortie et tomba sur les deux jeunes gens. Noémie, qui avait toujours son portable à la main, le lâcha et attrapa le rebord de la porte d'une main et Spoc de l'autre. Elle retenue sa respiration quelques instants, le temps que l'eau se vide de la petite pièce.

Et quand enfin l'eau leur arriva aux hanches, elle reprit pieds et entra dans les toilettes. Elle avait du mal à avancer, une sorte de boue gluante s'était mélangée à l'eau et gênait ses mouvements. Tant bien que mal, elle trouva le tuyau percé d'où provenait toute cette eau. Elle se retourna alors vers son assistant, tout trempé et crasseux et lui dit :

« - Je vais avoir besoin de ton aide ! Un tuyau fuit, il est surement dévissé. Va me chercher une boîte à outils, il y en a une dans la pièce tout au fond du couloir. Et fais vite ! »


Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Dim 30 Juin 2013 - 15:41
Ça commençait déjà à déraper. Pourquoi fallait-il toujours qu'un truc comme ça arrive quand il sortait de son quotidien dormir-manger ? Premièrement, ce cri aigu qui lui vrilla les tympans, suivi de cette gamine de huit ans qui courait dans les couloirs, trempée et essoufflée. Noémie sortit au même instant de la salle de cours, et l'intercepta avant qu'elle ne s'écroule. Très réactive, pour une prof'. L'élève avait tenté de s'exprimer, mais Nelgaroth n'y prêtait pas attention. Celle qui lui servait de compagnon pour la journée capta son regard, semblant lui demander si il avait compris quelque chose. Ce n'est pas comme s'il avait tenté d'écouter cette foutue gosse qui allait encore apporter des problèmes, c'était sûr et certain. Noémie pénétra de nouveau dans la salle de classe, envoyant un élève accompagner l'enfant vers l'infirmerie. Ça puait les emmerdes. La jeune femme sembla se plonger dans une profonde réflexion, en sortant son portable. Elle faisait quoi ? Elle comptait appeler une amie pour qu'elle règle tous les problèmes ?
Contre toute attente, elle se redressa, et avant qu'il n'aie pu dire quoi que ce soit, lui annonça qu'il fallait aller voir. Il s'apprêtait à protester quand elle s'empara de sa main, et affermit sa prise dessus, l'air de dire qu'il n'avait pas de choix. C'était ça, le problème avec cette fille. Elle voulait tout dans l'instant, et on était obligé de se plier à ses règles. C'était vraiment problématique. Néanmoins, ça aurait pu être en moins bonne compagnie. Bon, au moins, ça animait sa journée. Même si dormir est un bienfait, il faut faire de l'exercice parfois.
Et quel exercice. Une fois arrivé devant la porte des chiottes, un filet d'eau continu s'écoulait de dessous la porte. Bon, maintenant qu'elle l'avait traîné ici, qu'est-ce qu'ils allaient faire ?
Elle se tourna vers lui, affichant une expression gênée. C'était les toilettes des hommes. Spectre adopta un air dubitatif. Elle était pas sérieuse, quand même, si..? Elle n'allait pas le planter là et lui dire de se débrouiller parce que c'était des chiottes masculines ? Finalement, elle se décida à ouvrir la porte. Franchement, elle aurait pu s'abstenir. Une déferlante jaillit des toilettes, tentant de les balayer avec la force d'un ouragan. S'il se verrouillait au sol, sa condition physique n'aurait probablement pas suffit pour le maintenir en vie. Il aurait probablement fini coupé en deux, à vrai dire. Heureusement, plus débrouillarde qu'elle n'en avait l'air, la professeur lâcha son portable pour les accrocher à la porte. Évidemment, trop occupé à regarder jusqu'où allait le téléphone, il ne retint pas sa respiration, et l'eau s'engouffra dans ses poumons à la place de l'air. Lorsque le choc fut passé, il fut pris d'une quinte de toux, et mémorisa la trajectoire du portable dans le courant. Ça n'avait pas que des désavantages, de percevoir plus de choses que la moyenne. Son regard animal se reporte devant lui. L'eau lui arrivait jusqu'aux hanches, et une étrange vase rendait difficile les mouvements. Spectre entama sa progression, derrière Noémie. Elle ne se méfiait vraiment pas de ce qu'il pouvait faire dans son dos. N'y avait-il pas des Renégats, ou quelque chose comme ça, qui voulaient la destruction de l'académie et des humains ? Ces étranges rumeurs couraient un peu partout, mais Nelgaroth n'y avait jamais vraiment porté attention. Restant à côté de l'entrée, pas trop pressé de foutre les pieds dans ce bordel, il vit Noémie se pencher vers un tuyau, puis pivoter vers lui.

" - Je vais avoir besoin de ton aide ! Un tuyau fuit, il est surement dévissé. Va me chercher une boîte à outils, il y en a une dans la pièce tout au fond du couloir. Et fais vite ! "
Bah bien sûr, fallait qu'elle lui trouve une tâche ingrate. Sinon, il serait pas venu, pas vrai ? Oh, c'est vrai, il n'avait pas eu le choix. Se contentant d'hocher la tête, il fit demi-tour. Après une courte réflexion, il bondit en direction du mur, et s'y verrouilla à l'aide de la gravité, marchant ainsi perpendiculairement à l'eau, en direction du fond du couloir. Il s'arrêta un instant, fouillant dans la vase pour retrouver le portable de Noémie. Effectivement, il avait bien calculé, il se trouvait là. Un autre aurait probablement passé une dizaine de minutes pour le trouver. Mais Spectre n'avait pas le temps. Arrivé au fond du couloir, il fixa l'eau. Un mur. Il n'y avait pas de pièce. Ou alors...
Oui. Cette saloperie était sous l'eau. Annulant son emprise sur la gravité, il plongea, les yeux fermés, dans la boue. Elle ne perd rien pour attendre, cette prof'. A tâtons, il trouva finalement l'encadrement de la porte. Il allait devoir faire vite ou le souffle allait lui manquer. S'enfonçant dans la salle, il fut contraint d'ouvrir les yeux, à la recherche de la boîte à outils, la saleté de l'eau agressant ses yeux. Il s'empara de la caisse. Trop lourde. Forcé de l'alléger, il remonta difficilement, encombré par son épée et la caisse. Même s'il pouvait les rendre légère, il n'était pas plus simple de passer la porte. Émergeant crasseux et trempé, il se dirigea vers les toilettes, espérant fortement que Noémie aie eu autant de désagrément que lui. Il hésita un instant à lancer la caisse pour éclabousser la jeune femme. Non, après il aurait dû chercher la boîte dans la vase. C'est bon, la boue, il ne voulait plus en voir. Alors, Nelgaroth s'approcha, lui tendant, avec son portable.
Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Ven 19 Juil 2013 - 18:56

Grosse inondation
aux toilettes


Pendant que Spoc nageait tant bien que mal dans l'eau boueuse pour aller chercher quelques outils, Noémie tentait d'avancer vers le plus gros tuyau de la pièce. L'eau était gluante et la boue trop lourde. Elle avançait un pied après l'autre, manquant parfois de s'enfoncer jusqu'aux hanches. Elle progressait difficilement et usait beaucoup de son énergie dans chacun de ses pas.

Elle ne comprenait pas d'où pouvait provenir toute cette boue. Enfin si, sûrement des jardins, mais comment pouvait-elle remonter dans les canalisations ainsi ?

Plus elle avançait et plus l'odeur d’égouts la répugnait. Toute cette eau avait fait déborder les toilettes et ramenait à la surface tout son lot de belles choses. Autant dire que la jeune femme se retenait de vomir. Elle se répétait sans cesse que plus vite cette mission serait terminée, plus vite elle pourra prendre une douche bien méritée.

Le niveau de l'eau continuait d'augmenter et atteignait maintenant la classe de latin. Mais les élèves, captivés par leur film, n'y firent même pas attention. Noémie avait enfin atteint le tuyau qu'elle pensait responsable de cette inondation lorsque Spoke revient. Il avait trouvé la caisse à outils et son téléphone portable, mais ses cheveux étaient remplis de boue. Noémie ne put retenir une grimace dégoûtée en le voyant avec une coupe de cheveux bruns dégoulinante et coulante.

Mais, elle n'avait pas le temps de lui faire une leçon d'esthétisme, il fallait faire vite ! Le niveau continuait à monter très rapidement. Avec cette boue si gênante, ils risquaient tous deux d'être coincés dans les toilettes et d'y mourir noyer, si ils n'étaient pas étouffés avant. La jeune professeur ouvrit vigoureusement la caisse à outils, conscience que le temps lui était compté. Elle la posa sur le rebord d'un lavabo encore hors de l'eau et en sortit une clé à molette. Puis, elle regarda son jeune ami en faisant la moue. Elle savait très bien qu'il fallait plonger sous l'eau pour déboulonner le tuyau et elle n'en avait vraiment pas envie. Et puis...c'était bien trop dangereux, non ?

Il fallait qu'elle trouve une autre solution. Tournevis ? Non. Perceuse électrique ? Très mauvaise idée. Scie en aluminium super-souple ? Mais est-ce que des gens arrivent à couper des trucs avec ?
Bon, il ne restait plus que le marteau. Un gros et robuste marteau en titane, fait pour détruire des portes blindées. Noémie demanda à Spoc de reculer, prit le lourd marteau dans ses mains et le leva au-dessus de sa tête. Dans cette position, ses bras cédèrent et l'outil lui tomba sur le sommet du crâne dans un grand « BOUM ».

La jeune femme, sous le choc, perdit le marteau des mains et vint s'écrouler contre le mur à côté d'elle. Elle resta sonnée quelques secondes et, lorsqu'elle revint à elle, le précieux outil avait disparu. Spoc pouvait bien aller le chercher, mais cela prendrait trop de temps. La jeune professeur se résolut à faire le sacrifice ultime, l'acte le plus odieux, le plus atroce qu'elle fera dans toute sa vie. Elle invoqua son coffre dimensionnel et en sortit une arme à feu de gros calibre. Elle tira sur le tuyau et celui-ci céda facilement.

Hélas, une vague de boue en gicla et recouvrit les deux jeunes gens. Noémie, qui avait désormais les cheveux marron, lâcha son arme et utilisa ses doigts pour enlever la boue de devant ses yeux. Elle en recracha même, car sous l'effet de la surprise elle avait eu la mauvaise idée d'ouvrir la bouche. Tant pis pour l'arme, elle en trouvera bien une autre ailleurs.

Des bulles sortirent du tuyau et finalement l'eau cessa d'entrer dans la petite salle. Mission réussie ! Enfin presque, c'était sans compter sur un tas de boue et de détritus verdâtre qui se développait et grandissait dans son dos. Très vite, le monstre sortit de la boue et s'éleva jusqu'à atteindre deux mètres de haut. Il puait tellement que sa présence ne passa pas inaperçu. Noémie se retourna et constata qu'elle était vraiment dans le caca.


Monstre gluant

Nom de la cible : Inconnu
Surnom : Tas de boue / Gros truc gluant (GTG)

Description : Tas de boue et de détritus de couleur verdâtre. Il mesure 2 mètres de haut et fait facilement 1 mètre de largeur. Il pue énormément et ne passe pas inaperçu. Ce monstre est très dangereux car il peut vous étouffer en se collant à vous. Attention également, il ne craint pas beaucoup les attaques physiques et vous lui passez à travers.

  • Points de vie : inconnu
  • Attaque : •••••
  • Défense : •••••
  • Rapidité : •••••
  • Intelligence : •••••
  • Résistance magique : •••••
  • Résistance physique : ••••
  • Aptitude au combat : •••••


Invité
avatar
Invité
Re: Grosse inondation [pv nel] - Sam 3 Aoû 2013 - 14:36
Lorsqu'il était revenu, lui présentant ce qu'elle avait demandé, elle ne put réprimer une moue de dégoût. Sympa l'accueil. Le regard de Spectre se porta sur ses pieds. Enfin, sur l'eau boueuse qui lui masquait ses pieds, et montait toujours plus. Il faudrait que Noémie commence à se dépêcher, s'ils ne voulaient pas finir noyés. Elle sembla en prendre conscience, puisqu'elle se précipita sur la boîte à outil, en sortant rapidement une clé à molette. Elle releva la tête vers elle, en faisant la moue. Quoi, qu'est-ce qu'elle voulait dire ? Elle refusait de plonger dans la boue pour déboulonner le tuyau qui était probablement responsable de tout ce bordel ? Nelgaroth lâcha un soupir désespéré. Elle passe en revue les différents outils à sa disposition, s'interrogeant visiblement sur leur utilité. Pour une fois, l'apprenti-dieu était d'accord avec les autres hommes. Il n'aurait pas du laisser entre les mains d'une femme une boîte à outils.
Finalement, elle opta pour un énorme marteau qui aurait pu défoncer des portes blindées de 15/10° ... Entre de bonnes mains. Elle lui fit signe de reculer, ce qu'il fit avec une teinte moqueuse, croisant les bras. Il la vit soulever l'énorme masse au-dessus de sa tête, ajustant son coup... Sauf qu'elle n'était pas du genre extrêmement physique, vraisemblablement, puisque l'outil chuta de ses mains et se fracassa sur le sommet de son crâne. Ca, ça devait faire extrêmement mal, tout de même. Elle s'écroula contre le mur, manquant de s'écraser dans la boue. Si elle était tombée, se serait-elle noyée si il ne l'avait pas aidée ? Quoi qu'il en soit, elle resta confuse quelques secondes, avant de remarquer qu'elle avait perdu le marteau. Il ne manquerait plus qu'elle lui demande d'aller le chercher. Ce qu'elle, heureusement, ne fit pas.
Elle sembla devoir prendre son courage à deux mains pour finalement sortir une arme de poing avec une bonne gueule, alignant le tuyau avec son regard. D'une pression sur la gâchette, le tuyau céda, dans une gigantesque vague d'eau souillée. Le professeur devint en un instant un épouvantail de merde, tandis qu'un reflux de la gravité protègea Spectre de la boue. Il avait déjà plongé dedans, c'était bon, on n'allait pas continuer à le dégueulasser. Il la vit recracher ce qu'elle avait bien pu avaler - ce qui n'intéressait pas du tout Nelgaroth, d'ailleurs, il avait vu bien assez de trucs pour aujourd'hui. Le tuyau bouillonna, et cessa finalement de cracher de l'eau.
Noémie sembla décider que la mission était accomplie. Mais, Nelgaroth ne voyait pas ça sous le même angle, de là où il était. Un gigantesque amas de détritus s'éleva très lentement, jusqu'à plus de deux mètres du sol. L'apprenti-dieu arqua un sourcil, débutitatif. Il n'avait jamais vu un tas de merde aussi haut. Mais peu importait, c'était enfin quelque chose d'amusant qui se dessinait à l'horizon.
Sa main droite se posa sur le manche de cuir de Zero, qu'il arracha tranquillement aux entraves invisibles qui la liait à son dos. La gravité s'activa enfin autour de lui. La boue au niveau de ses pieds s'éloigna, créant une vague dans le restant de la salle. Celle sur lui fut expulsée sous la forme de goutte adoptant des trajectoires irréelles, et enfin, un sourire mauvais se plaqua sur ses lèvres. Sa gigantesque arme s'éleva, et s'abattit obliquement sur le monstre, le scindant en deux en créant un énorme sillon à travers son corps. Mais ce ne fut pas pour autant la fin. Le liquide que son opposant laissait sur son arme était repoussée, afin d'éviter qu'un quelconque acide dévore l'acier de la lame. Brandissant son arme à deux mains, il frappa de nouveau, verticalement cette fois, achevant son travail en coupant de nouveau la créature, ce qui la transforma en puzzle de quatre morceaux. La boue à ses pieds et le long de ses jambes toujours repoussée, il n'avait eu aucun mal à effectuer ses deux assauts. Pivotant, relogeant son arme  dans son dos, se plaçant de profil, il soupira. Déjà terminé ? Repose en pièces.
Mais c'aurait été trop facile, bien évidemment...
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Grosse inondation [pv nel] - Sam 22 Fév 2014 - 2:54

Ce RP a été jugé trop inactif par le Staff.

De ce fait, il est clôturé sans notation.

Pensez à signaler vos absences et à prendre vos responsabilités vis-à-vis de vos rps en cours ainsi que de vos partenaires.

Merci de votre compréhension.




Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Grosse inondation [pv nel]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grosse inondation [pv nel]
» Le taux de grosse a triplé;
» Grosse bébête poilue cherche...
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Hello !La grosse folle arrive !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page