Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Sport, pique nique, et cadeau.

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Mer 18 Sep 2013 - 18:04

Je ne pouvais pas croire à la force que je possédais. En un seul coup de pied, j'avais envoyé mon ancêtre à plus de trois mètres. Et il avait volé en plus ! Je ne pouvais pas le croire ! Je fis un équilibre pour pouvoir me remettre debout, me focalisant sur Alexander. Celui avait dû vraiment avoir mal aux noisettes, vu la difficulté qu'il avait à se relever. Le fait qu'il avait besoin de son arme pour se remettre debout, ainsi que la grimace qu'il faisait montrait qu'il souffrait terriblement. Pourtant.... Pourquoi souriait-il ? Et pourquoi laissait-il beaucoup d'ouverture en étant debout ? J'écarquillais les yeux et tout en restant bouche bée, je le regardais tout en me demandant ce qu'il avait en tête. Avait-il un autre atout ? M'aurait-il fait quelque chose pendant mon attaque ? Pour l'instant, je ne ressentais rien de différent....

- C’est là que l’on regrette de retirer son armure en tant que chevalier … bravo … Mais … tu oublie une chose très importante dans un combat …

Quelque chose d'important dans un combat ? Qu'est ce que j'avais oublié ? Je ne l'avais pas quitté des yeux, j'avais bien pu contrer ses assauts... Voulait-il revoir mon erreur sur sa feinte ? Comment je pouvais deviner qu'il en faisait une d'abord ? Puis, soudain, je remarquai qu'une ombre remplaçait la lueur du soleil sur mon dos. Je n'avais pas eu le temps de me retourner...

- … A trop me regarder … tu as oublié tes arrières Kate !

C'était donc cela, mon erreur.... Il avait raison. Je m'étais trop focalisé sur un ennemi dont je ne connaissais en rien ses capacités sans rester sur mes gardes. Je n'avais pensé qu'à l'attaquer de front, de lui faire le plus de dégât possible. Là, je crois que sur ce point là, c'était fait. Je n'avais même pas eu le temps de voir son avatar divin ou son clone, ce dernier m'ayant déjà attaqué par le dos. Son attaque était tellement puissante que je tombais vers l'avant. Grâce au contrôle de limite, je pu rester consciente. Si ce n'était pas le cas, j'aurais été évanouis. Mais, mon ancêtre ne voulant pas me tuer, la personne qui se trouvait derrière moi ne m'avait pas tranché. Je devais avoir un bleu sur le dos... Dans un véritable combat, j'aurais été morte.

- Stoppons ici pour aujourd’hui, prenons notre repas tant que nous pouvons encore manger, et pansons rapidement nos plaies avant.

En fait, à ce moment là, je ne savais pas s'il voulait arrêter car j'étais à terre, ou parce qu'il avait les noisettes en miette. Je pense surtout à la deuxième solution. Lorsque je levais la tête, je voyais bien qu'il avait du mal à rester debout. En fait, sa démarche montrait sa douleur. Les hommes.....Quels pleurnicheurs.... Là, je m'étais dit qu'heureusement j'étais une femme. Même s'il m'arrivait de jouer les garçons manqués, j'étais aussi fière d'être une fille.... Oui, c'était cela. J'étais une fille fragile que les hommes devaient protéger. Comme à ce moment là, avec Doni. Même durant la rébellion, j'avais été protégé...Et quand j'avais décidé de me débrouiller toute seule, je perdis mon œil.... En fin de compte, j'étais faible...Je pus au moins me mettre sur mes genoux..

- D'accord Kate ?

Mon ancêtre se trouvait devant moi, me tendant la main. Celui qui m'avait attaqué par derrière avait disparu. Je me résolus à prendre sa main pour m'aider à me relever. Nous deux allâmes vers le panier qu'il avait emmener et préparons le pique-nique. En fait, je n'avais pas vu le temps passé. Il était déjà midi.... Alexander avait mis dans son panier des sandwichs, des fruits, une couverture, du vin et du jus de fruit. Était-ce lui ou la cuisinière qui avait concocté tout cela ? Un chevalier faisant la cuisine ? Je croyais que c'était le rôle des femmes, à son époque. Enfin bon. Je dégustais le sandwich, qui était plutôt délicieux. J'imaginais que la bouteille de vin était pour lui, même si j'avais peur qu'il allait devenir ivre pendant l'entrainement.

Dis moi... Qu'est ce que tu penserais si je maniais deux épées en même temps ? Je sais que pour le moment, on voit surtout la manière dont je me débrouille avec une, mais... Je pense que cela m'intéresserait d'en manier deux.

A vrai dire, je pensais avoir plus de possibilité de faire plus de dégât à mes adversaires avec deux lames. Sauf que je savais qu'il fallait avoir de la souplesse et de la rapidité. Pour l'instant, je n'avais que force et résistance comme atout. Et vu mes vêtements, j'avais plus de possibilité de mouvement. Je pris une gorgée de jus de fruit - même si je préférais le jus de raisin - puis, après avoir entendu sa réponse, je lui confiai....

Je t'ai demandé ton but dans la vie..... Je vais te confier le mien. C'est un secret.... En fait, mon rêve depuis toujours est....


[HRP: je te le dis par Skype]

♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Jeu 19 Sep 2013 - 0:52


Une poche de glace sur ses parties …. C’était dur de devoir faire pareil chose, mais ça faisait un bien fou …
Finalement ce n’étais pas plus mal que le combat se termine ainsi, pas besoin de se tuer pour s’entraîner, mais surtout, il fallait être vivant pour manger … Lorsque sa descendante plaça sa main dans la sienne, le chevalier eut un sourire doux e attentionné, il n’en faisait jamais d’habitude, mais il se retourna rapidement pour installer la tenture au sol, et ouvrit le sac, sortant chaque chose se trouvant dedans, le cuisinier avait vraiment pensé à tout ! Il y avait même deux petits verres ! Le chevalier regarda un instant la bouteille de vin et sortit les deux petits verre, retirant avec soin le bouchon.


- Un verre ?

Il remplit les deux verres sans même attendre la réponse, reboucha la bouteille et la rangea, si elle n’en voulait pas, il en aurait deux, sinon, un seul lui suffirait largement. Agrippant un des sandwichs il enleva le papier autour un peu curieux de savoir ce qui se cachait en dessous, c’était la première fois qu’il allait manger un sandwich, et oui … Il écouta attentivement kate par rapport à sa première question.

Dis moi... Qu'est ce que tu penserais si je maniais deux épées en même temps ? Je sais que pour le moment, on voit surtout la manière dont je me débrouille avec une, mais... Je pense que cela m'intéresserait d'en manier deux.

Il croqua un morceau dans son pain, beurrer, accompagné de charcuterie, et fit une petit moue de réflexion tout en mâchouillant sa nouvelle découverte, pour le moins basique. Il s’imaginait Kate avec des épées jumelles, elle était assez agressive, et ce style de combat l’était particulièrement, il pourrait assez bien lui convenir en effet, il avala goulûment sa petite portion et fixa la demoiselle pour lui répondre.

- Ca te correspondrait assez en effet, cependant entraîne toi un peu au maniement d’une épée seule, le style double est nettement différent, mais si tu en perds une tu risqué d’être perdue si tu ne maîtrise que celui ci. Je te commanderais une seconde épée, te la ferais livré dans ta chambre, et … je t’expliquerais les ficelles du combat à deux lames, il y a deux versions, mais je te conseille de combiner les deux pour mieux surprendre.

Enseigner à sa famille ses connaissances, cela avait quelque chose d’encore plus enjouant pour le blond, la sensation était nettement différente de quand il enseignait à des élèves ou bien à des écuyers, il avait la fierté de renforcer sa famille en plus dans cette situation, une famille qui allait lui avouer une chose impressionnante, il manqua d’en échapper son sandwich et resta béat quelques secondes, la bouche ouverte, avant de secouer la tête un instant.

- Et bien … pourquoi pas … Mais … je dirais bien que je t’aiderais … cependant je suis réaliste … je serais plutôt un frein à ton objectif, ce sera plus fort que moi …

Ca il en était terriblement conscient, problème parfaitement typique d’un membre de noblesse moyen âgeuse … Il sourit en se disant, que malgré qu’il en soit conscient, il le ferait, on ne se refait jamais, qu’importe ce que les gens peuvent en dire …

- Le cuisinier a fait quelque chose de sympathique, il faudra que j’aille le remercier.




Invité
avatar
Invité
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Dim 22 Sep 2013 - 21:06
- Ca te correspondrait assez en effet, cependant entraîne toi un peu au maniement d’une épée seule, le style double est nettement différent, mais si tu en perds une tu risqué d’être perdue si tu ne maîtrise que celui ci. Je te commanderais une seconde épée, te la ferais livré dans ta chambre, et … je t’expliquerais les ficelles du combat à deux lames, il y a deux versions, mais je te conseille de combiner les deux pour mieux surprendre.

Je t'ai demandé ton but dans la vie..... Je vais te confier le mien. C'est un secret.... En fait, mon rêve depuis toujours est....

- Et bien … pourquoi pas … Mais … je dirais bien que je t’aiderais … cependant je suis réaliste … je serais plutôt un frein à ton objectif, ce sera plus fort que moi …

Je lui souris en lui répondant :

Tu peux me faire confiance. Un jour je réaliserai ce vœu, quelque soit les difficultés qui me barreront la route et je ne te décevrai pas.

Mon ancêtre ne semblait pas ravie de mon but dans la vie. En fait, il en était tellement gêné qu'il changea de sujet. Je ne voyais pas de quoi il devait avoir honte. Il disait être un obstacle même. Je ne comprenais pas pourquoi, je croyais qu'il allait dire que c'était un bon objectif, ou limite s'en foutre carrément. Mais de là à dire qu'il allait en être un obstacle....Je ne savais pas vraiment quoi dire. Je contentais de continuer de manger tranquillement mon repas. Sinon, pour ma question au sujet de la technique à deux épées, il fut assez d'accord en disant que cela me correspondait le mieux. Je me demandais quels étaient les deux styles différents pour manier deux épées. C'était bien si je pouvais les connaitre afin de pouvoir les combiner, comme il le disait. Mais, il était mieux de connaitre l'art à une épée. Pour cela, je me décidais de me battre qu'avec une arme tranchante, afin de m'y habituer. Mais, est-ce que mon ancêtre serait en mesure de me l'apprendre ?

Dis moi. Est-ce qu'une épée peut être efficace contre un chevalier en armure ? Comment peut-on en venir à bout, sans même le contrôle de limite ?

La question était directe. En fait, il avait dit tantôt que s'il regrettait de retirer son armure lorsque je lui avais cassé les noisettes. Je me demandais surtout s'il allait m'entrainer lorsqu'il serait en armure ? Il se pourrait qu'un jour, je ne pourrais pas utiliser le contrôle de limite et que je me battrais avec une personne ayant une protection en plus. De plus, si Alexander était un chevalier, il pourrait en avoir chez les Renégats. Plus fort ou plus faible. Tout type d'ennemi pouvait être possible. C'était pour cela que je lui demandais ensuite :

Et si j'affrontais un monstre dont la défense et la résistance est son atout ? Et si j'affrontais une personne qui manie mieux l'épée que moi et que je ne pourrais pas m'enfuir ? A part le fait que je n'ai pas protégé mes arrières, quels étaient mes erreurs à l'entrainement ?

J'attendais avec impatience ses réponses. Je voulais vraiment devenir plus forte et savoir me battre comme mon ancêtre et les autres professeurs. Je ne voulais plus devenir faible. Je sais que je me répète depuis tout à l'heure, mais désolé c'était le sentiment qui couvrait mon cœur. En attendant sa réponse, je mangeais tranquillement mon sandwich, qui était vraiment très bon. Les repentis faisaient vraiment du bon boulot, même si on pouvait les juger par leur passé. Faut dire qu'il y avait plus de repentis que d'élève qui avaient quitté l'académie pour rejoindre la guilde noire. Au lieu de tout faire pour corriger leurs erreurs passées, ils avaient décidé de continuer à suivre leurs instincts de criminel ou autre. Je détestais les Renégats et j'étais prête à les tuer s'il le fallait.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Mar 24 Sep 2013 - 23:37


Tu peux me faire confiance. Un jour je réaliserai ce vœu, quelque soit les difficultés qui me barreront la route et je ne te décevrai pas.

Alors c’était vraiment son objectif, c’était … assez différent de ce qu’il s’imaginait entendre, il la voyait devenir une chevalière moderne, défendre tout et chacun de la même manière en être impartial.
C’était peu être un peu fou, mais c’était son coté vielle époque, il voulait la voire marcher dans le même sillage que lui, mais si c’était son choix. En plus il avait l’impression de l’avoir un peu déçue avec sa réponse. Mais  il lui avait pourtant répondu en toute franchise sur ce qu’il ferait. Inutile de trop s’attarder là-dessus, même si du coup maintenant  il songeait à l’aider dans ses recherches.

Allez on croque encore un morceau de pain et on réfléchit  à la suite, car  ce sujet n’allait forcément pas rester trop longtemps dans la conversation. Il remplit donc les deux verres de vins, reboucha la bouteille et la rangea aussitôt, oui, il valait mieux se limiter … Et le chevalier était largement prêt  à expliquer pourquoi si vous voulez le savoir …


Dis moi. Est-ce qu'une épée peut être efficace contre un chevalier en armure ? Comment peut-on en venir à bout, sans même le contrôle de limite ?

Il releva la tête en lui tendant un des deux verre du breuvage à base de raisin, songeant à sa réponse, mais  il n’eut pas vraiment le temps de commencer à parler, finir d’avaler sa bouchée lui prit trop de temps, et voila que d’autres questions arrivaient directement derrière cette dernière. C’est qu’elle était vraiment intéressée sa descendante !

Et si j'affrontais un monstre dont la défense et la résistance est son atout ? Et si j'affrontais une personne qui manie mieux l'épée que moi et que je ne pourrais pas m'enfuir ? A part le fait que je n'ai pas protégé mes arrières, quels étaient mes erreurs à l'entraînement ?

Il ne put s’empêcher de sourire, avalant enfin sa bouchée et buvant dans son verre de vin. Il repensa  au combat, bien sur qu’il avait vu quelques petits trucs, mais  il ne voulait pas tout lui dire d’un coup non plus. Mais si elle le souhaitait  il allait satisfaire sa curiosité.

- Heureusement que ça fonctionne contre une armure, je n’aurais pas eu l’air d’un idiot avec sur le champ de bataille sinon !

Vous imaginez un combat de deux chevaliers qui sont incapable de se blesser ? Ca deviendrait long, terriblement long ! Mais passons sur ce petit moment d’égarement de l’esprit, il y avait plus important à lui répondre, et surtout une chose lui rappela la plus cuisante de ses défaites … Et s’en souvenant, son dos le tira un instant, comme voulant lui rappeler son humiliation passé.

- Toutes les défenses ont des faiblesses, il s’agit juste de les trouver, un point faible, des moments sans protections, une durée courte, il faut essayer pour vérifier les hypothèses. Quand à ses capacités, si elle sont supérieur  à toi, il faut redoubler d’effort et de volonté, … et espérer … tenter malgré tout.

Il se visionna le combat dans son esprit rapidement, cherchant les défauts, mais  il avait vu surtout une chose impressionnante, un mouvement totalement imprévisible et terriblement efficace.

- Un peu trop d’ouverture quand tu frappe, mais tes mouvements sont bons.




Invité
avatar
Invité
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Sam 28 Sep 2013 - 16:01
- Heureusement que ça fonctionne contre une armure, je n’aurais pas eu l’air d’un idiot avec sur le champ de bataille sinon !

Il n'avait pas tout à fait tord sur ce point là. Les chevaliers pouvaient se blesser malgré leurs armures. Ils pouvaient même se faire tuer. Je me disais que c'était plus les explosions ou les attaques surprises qui les tuaient. Il répondit ensuite à mon autre question :

- Toutes les défenses ont des faiblesses, il s’agit juste de les trouver, un point faible, des moments sans protections, une durée courte, il faut essayer pour vérifier les hypothèses. Quand à ses capacités, si elle sont supérieur  à toi, il faut redoubler d’effort et de volonté, … et espérer … tenter malgré tout.

Ce qu'il venait de me dire m'apprenait beaucoup de chose. Quoi qu'il en soit, il ne fallait pas abandonner et tenter le coup. Au fond, cela me soulageait qu'il ne me disait pas de fuir si la situation était dangereuse. En gros, il fallait se concentrer sur le combat afin de voir chaque faute de l'adversaire et de le tourner à notre avantage. Comme lorsque j'avais vu une ouverture en lui donnant un coup de pied entre les jambes. Je crois qu'il s'en souviendrait pendant encore longtemps.

- Un peu trop d’ouverture quand tu frappe, mais tes mouvements sont bons.

Cela m'étonnait qu'il me disait cela. Mes mouvements étaient bons car je pratiquais les arts martiaux, mais les ouvertures.... Je ne voyais pas trop de quoi il parlait. Je finis mon sandwich et je lui demandais :

Et comment faire pour ne pas créer beaucoup d'ouverture ? Et comment surveiller ses arrières si on est concentré à chercher le point faible de l'ennemi ?


[Désolé post pourrie]
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Sam 28 Sep 2013 - 17:31


Le repas touchait à sa fin, Alexander répondait à toutes les questions de sa descendante, qu’importe le sujet, il lui disait tout ce qu’il y avait à savoir.
Kate avait choisit de ne pas toucher son verre de vin, alors le professeur dût en boire deux, bon ça allait, il n’allait pas finir ivre pour si peu, il en fallait plus pour le troublée avec de l’alcool, mais il faisait attention depuis son dernier soucis. L’événement restait marquant pour un homme et sa fierté après tout, enfin au moins pour lui, car tout c’était fait malgré son consentement.
Passons, le repas terminé, le blond commença doucement  à ranger, laissant à la jeune fille sa brique de jus de fruit, et tandis qu’il mettait  le sac  à dos sur ses épaules, il écouta encore les question de l’apprentie déesse.


Et comment faire pour ne pas créer beaucoup d'ouverture ? Et comment surveiller ses arrières si on est concentré à chercher le point faible de l'ennemi ?

Le chevalier passa son bras autour du cou de sa descendante et la colla contre lui, commençant lentement à marcher, tout droit vers l’académie, pas de détour comme  à l’allé. Il avait envie d’être à ses cotés, de l’entraîner, de la protéger, et de s’occuper d’elle, même si il ne pouvait pas être toujours présent, un câlin, une marque d’affection de temps en temps … ça ne pouvait pas faire de mal.

- C’est impossible de ne pas en faire, mais c’est avec l’expérience du combat que tu connaîtras tes faiblesses, que tu sauras les ouvertures que tu laisses, et que tu sauras comment les protéger malgré tout. Pour tes arrières, c’est pareil tes oreilles et ton instinct que tu développeras au fur et à mesure seront ta seule option, regarder derrière toi n’est pas une possibilité.

Ils continuaient à marcher, bien Alexander relâcha un peu son étreinte, mais il la conservait prés d’elle pour une certaines distance, à l’académie il agirait de nouveau en professeur et plus en ancêtre qui apprenait  à sa descendante.

- Tu sais Kate … ça ma fait plaisir de t’apprendre à combattre, de pouvoir t’aider, tu es un peu comme les enfants dont je ne me suis jamais occupé dans ma vie … Je vais rester  à tes coté, après tout … tu es de ma famille.

Séquence émotion terminé, lui et sa descendante partirent chacun de leur coté une fois à l’académie, plus de contact aussi proche. La jeune fille allait en court avec deux ou trois bleu, et le chevalier allait à l’infirmerie histoire de se remettre du terrible coup qu’elle lui avait porté … Cette ouverture qu’il laissait … Il allait s’en souvenir, c’était certains.
Il la reverrait plus tard, pour un autre entraînement, et peut être aussi pendant son cours de sport, de toute façons il serait forcément amené  à la revoir.





Invité
avatar
Invité
Re: Sport, pique nique, et cadeau. - Sam 28 Sep 2013 - 20:49

Joli rp, intéressant. La rencontre de deux époques différentes liées par le sang, ça donne quelque chose de vraiment sympathique. Kate, j'ai adoré ta super attaque purement féminine sur ton ancêtre. Maintenant Alex, tu sais à quoi t'attendre avec les femmes de nos jours. XD

Alexander : 870 xps
Kate : 800 xps

Xps attribués : Yep
Sport, pique nique, et cadeau.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Sport, pique nique, et cadeau.
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Pique-nique dans la neige [PV]
» [Sondage] Jdr et Pique-nique !
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page