Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

L'albinos et le rouquin [en cours]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Mar 30 Juil 2013 - 13:20
Ce que je pensais ce certifiait. Je décidais de lui répondre. Je me doutais qu'il ne voudrait pas partager ses peines aussi vite, si cette vision était son rêve, un cauchemars plus tôt, il ne voudrait pas me le révéler tout de suite.

" En effet, cela se produit quand je suis en présence de quelqu'un. Mes visions se manifestent sous formes d'images ou de séquences plus ou moins flou. Si je reste longtemps avec quelqu'un, il se peut que la vision revienne en plus précise que la première fois que je l'ai vue. "

Je devais tout de même le lui dire ... Je ne pouvais pas lui cacher longtemps. Et s'il niait ?

Décidé à expliquer à Arkel qu'il a vu son "rêve", Daeva se devait désormais de trouver ses mots et de bien les employés. Il devait parlé du cauchemar, sans rien évoquer de douloureux pour son ami. Il plongea son regard dans le vide, inconsciemment, et parla.

" Pour tout te dire ... Cela ne m'est arrivé qu'une seule et unique fois. Je n'ai eu des visions qu'une seule fois. La vision m'est venue deux fois. "

Un petit silence est laissé. Il continu, déplaçant son regard vers Arkel.

"Cette vision. Je l'ai eu en te rencontrant, Arkel. "

La possibilité qu'il nie était présente, mais cela embêterais quand même le jeune garçon des rêves qui ne demandait qu'à comprendre son propre pouvoir. Il ne détaillerait pas le rêve, pour ne pas mettre son interlocuteur mal à l'aise. Cependant, il expliquerait ces grand doutes que cette horrible vision apparaissent de quelqu'un d'autre alors qu'il n'y a que Arkel en face de lui. Là, le jeune roux ne pourrait plus que difficilement nier, mais cela risquerait de le déranger.
Et oui, c'est du boulot de réfléxion de parler aux gens ! C'est pour cela que Daeva a toujours eu du mal à parler aux autres.
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Dim 18 Aoû 2013 - 18:18
Alors, il l'avait vu, ce rêve qui le hantait depuis sa mort. Non pas que cela dérangeait Arkel qu'il soit au courant des circonstances de sa mort, mais il ne voulait en aucun cas revivre ces douloureux instants. Sa mort et celle de sa soeur l'avait trop marqué pour qu'il puisse en parler innocemment quelques semaines après. Il attrapa une mèche de ses cheveux roux mi-longs et la fit tourner autour de son doigt, un nouveau tic qu'il n'avait jamais eu de son vivant. Cependant, il y avait un côté positif dans tout ça, Daeva ne semblait pas avoir vu la totalité du rêve en question.


- " Si tes visions sont reliées aux rêves de la personne que tu rencontres alors tu n'as pu voir qu'une seule chose avec moi. J'ai encore un peu de mal à me faire à ma mort et depuis que je suis arrivé la seule chose à laquelle je rêve pendant mes nuits c'est du moment où je suis décédé. "

Quel étrange pouvoir tout de même, les rêves étant liés à ce que pensent inconsciemment les gens il y avait de fortes chances qu'il aperçoive tout ce qui tracassait ceux-ci. C'était plus une malédiction qu'autre chose, enfin c'était ce qu'Arkel pensait et il n'avait jamais eu ce genre de visions. Il ne supporterait d'ailleurs pas de voir dans la vie privée des gens, elle leurs appartenait et s'ils avaient besoin d'aide ils n'avaient cas en faire part aux autres. Et puis voir les pires cauchemars des autres ne voulait pas dire pouvoir y remédier. Le jeune homme aux cheveux blanc connaîtrait sans doute les craintes d'une personne à un moment ou à un autre, mais ne pourra rien faire et ce sera sans doute ça le plus dur. Connaître la vérité mais être impuissant pour aider l'intéressé. Non, il ne voyait définitivement pas de côtés positifs à ce pouvoir, qui ne serait pour lui qu'un fardeau lourd à porter.

Alors qu'il aurait du se concentrer sur lui-même il voulu aider à sa façon.



- " Je ne sais pas si cela peut t'aider, mais si tu penses que comprendre ta vision peut t'aider à mieux comprendre voir contrôler ton don je veux bien t'expliquer mon rêve. Enfin seulement si tu en as envie, cela m'embêterais de t'ennuyer avec mes histoires personnelles. "

Il ferma les yeux et inspira un grand coup. Cela ne serait pas facile d'en parler, mais il devait le faire ne serait-ce que pour lui, il n'allait tout de même pas rester éternellement bloqué sur sa propre mort.


[Hrp]Navré d'avoir mis autant de temps à répondre je suis en Bretagne et c'est vraiment pas l'endroit idéal pour trouver une connexion gratuite xD
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Mer 21 Aoû 2013 - 15:11
Je l'écoutais avec attention. J'avais donc cru comprendre que ce que j'avais vu n'était autre que sa mort. Cela me figea. Je restais silencieux... Je me rendais compte que ce pouvoir me ferais voir des choses tristes, heureuses, effrayante en fonction des gens. Je verrais leur rêve sans qu'ils ne le veuille forcément et sans que je ne le veuille forcément. Il y aura bien un moment où je contrôlerais ce don ... Mais je savais qu'il viendrait dans un long moment.
J'avais eu un aperçu de la mort du garçon qui était à côté de moi. Cela me mettais assez mal à l'aise. Même si je n'avais pas tout vu, les flemmes m'avaient aidé à comprendre.

Je cherchais quelque chose à dire quand il me fit une proposition qui était intéressante mais que je ne pouvais pas accepté vu les circonstances.

" La question n'est pas de savoir si je m'intéresse à ton rêve ou pas. Mais plus tôt de savoir si tu pourrais en parler sans que cela ne te fasse souffrir. "

Je m'étais tourné ver lui pour lui parler, le regardant dans les yeux. Le sujet était trop délicat. Je sais comme c'est dur de raconter sa mort, même quand on l'a souhaité (dans mon cas) ce n'est pas facile à dire. Là, sa situation était différente, probablement plus triste que la mienne.

" Il n'est jamais facile de parler de sa mort. Et comme ton cauchemar traite de ça  ... Tu risque d'avoir du mal à en parler. Or, je n'ai pas envie que tu te force à ressasser de mauvais souvenir juste pour m'aider. "

Je le regardais. L'envie de comprendre et maîtriser un peu plus mon don était là, mais je ne voulais pas pour ça qu'Arkel souffre ou revive des souvenirs douloureux.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Sam 22 Fév 2014 - 3:28

Bon, ça disparaît quand ça devient plus intéressant, c'est dommage ^^ Non pas que ça ne l'était pas avant mais pour moi le rp ne faisait qu'achever son prologue. Enfin, on n'y peut rien au final. N'oublie pas qu'un rp sans réponse est notable à partir d'un mois, Daeva, et que si tu ne souhaites pas le voir clôturé, il faut le signaler dans le sujet des RP sans réponse où il est figuré. Le faire clôturer toi-même serait aussi une initiative appréciable. Enfin, j'ai bien aimé cette petite rencontre, fais juste attention à quelques fautes d'orthographe assez dérangeantes, pense à te relire ~

Arkel : 660 xps
Daeva : 655 xps

Xps attribués : Yep



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

L'albinos et le rouquin [en cours]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» L'albinos et le rouquin [en cours]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page