Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

L'albinos et le rouquin [en cours]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
L'albinos et le rouquin [en cours] - Mar 25 Juin 2013 - 23:33
Ses draps étaient imbibés de sueur, son souffle saccadé et ses paupières encore à demi-closes. Son corps tout entier était tendu et son rythme cardiaque avait décidé de battre tous les records. Une larme coula sur sa joue et vint s'écraser dans la paume de sa main qu'il n'arrivait pas à refermer. Il repoussa sa couette chaude avec son bras et s'extirpa avec difficulté de son lit. Après quelques pas hésitants il posa son dos nu contre un mur de sa chambre et ce laissa glisser au sol sans un bruit. Le sol froid et le frottement de la peinture avec sa peau le ramenèrent un peu à la réalité.

Il était sous le choc, écrasé par les images qui défilaient dans sa tête. Ces images qui le tiraillaient et l'empêchaient de dormir depuis son arrivée à l'académie. Ces images qui revenaient sans cesse dans chacun de ses rêves, ou plutôt cauchemars et le réveillaient à chaque fois. Ces images, les dernières de son vivant, enfin de son avant-mort. Sa soeur, les flammes, la chute et la douleur atroce qui s'en suivait, le poursuivaient chaque soir dès qu'il réussissait à fermer l'oeil ne serait-ce que quelques minutes. Pas une seule fois il n'avait pu leurs échapper.

Il voulait tout oublier, recommencer à zéro sans ce soucier de son passé. Du moins c'est ce qu'il pensait ce soir. Dès qu'il serait plus réveillé il ne cesserait de penser à la petite rouquine qui hantait ses pensées et ne souhaiterait plus qu'une chose : la revoir à tout prix. La nuit il la fuyait et le jour elle était sa raison d'avancer. C'était plutôt contradictoire et illogique, mais Arkel se moquait bien de la logique. Après tout il était mort en ce brisant les os après une chute d'un étage et son corps avait sans doute brûlé avec les restes de sa maison. Et pourtant il était en un seul morceau et pouvait gambader dans ce havre de paix plein de fleurs et de futurs dieux.

Pour mettre fin à ce moment de tristesse Arkel se leva et se traîna jusqu'à la salle de bain la plus proche. Là-bas il ôta le seul vêtement qu'il portait pour prendre une douche bien froide et ramener ses esprits sur Terre. Enfin pas sur Terre, mais vous avez compris. Bizarrement l'eau froide n'agressait pas sa peau comme elle l'aurait fait de son vivant. Elle glissait doucement dessus et la refroidissait légèrement un peu plus à chaque passage. Dès que le jeune homme se sentit apaisé il sortit de l'eau et se sécha rapidement avant d'enfiler une chemise blanche et un pantalon noir.

Après avoir déambulé dans l'académie encore endormie il se retrouva sur cette place. Une immense horloge dominait la place qui paraissait bien petite par rapport à elle. Le cadran montrait une heure complètement illogique et Arkel ne chercha pas à en comprendre le sens. Après tout il n'était pas obligé de tout savoir. Il remarqua un banc de pierre et s'y allongea en regardant le soleil apparaître au loin. A priori il avait quand même pu dormir un minimum cette nuit même s'il était quand même tôt. Avant même qu'il ai pu s'en rendre compte les minutes passaient et il n'arrivait pas à détacher son regard de l'astre qui montait peu à peu dans le ciel


[hrp] : Désolé pour le jeu de mot j'ai vraiment rien trouver T_T
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Mer 26 Juin 2013 - 9:35
Ma première nuit ici, à la Deus Académia... Disons que j'aurais préféré ne pas y faire de cauchemar , à par ça, tout allait bien. Je m'étais éveiller avec l'impression que mon âme retombait brutalement dans mon corps, ce qui me fit m'assoir d'un coup ! En me levant avec difficulté, après avoir rabattu la lourde couverture qui me couvrait au fond de mon lit, j'eus un vertige qui me fit me rassoir immédiatement ! J'avais mis un moment à retrouver mes esprits pour enfin pouvoir me lever.

Après avoir fait ma toilette, je me baladais dans l'académie. Je me demandais si je n'avais pas de cours, maintenant que j'y pense ... Je ne savais pas encore trop comment cela fonctionnait... Viendrait-on me prévenir lorsque j'aurais mon premier cours ? Tout cela me semblait encore incroyable, merveilleux et effrayant à la fois. Ce lieu inconnu, censé me servir de "paradis", de "vie après la mort".. Je ne savais pas encore quoi penser de cet endroit. Pour moi, je pensais, en me jetant dans ce vide, que tout serais fini, que je cesserais à jamais d'exister. Mais, non. J'étais là, à me refaire une "vie nouvelle". Cependant, j'étais encore hanté par cette vie précédente, par ce passer ... Pourquoi ? Tout était terminer, tous cela était loin de moi ! Je n'avais plus la moindre raison d'y penser.

En me baladant, sans regarder où j'allais, je remarquais que j'avais atterrit sur un genre de grande place avec une horloge géante ! Je due mon concentrer un long moment pour déchiffré l'heure qui y était indiqué. J'eus un peut honte de ne pas y parvenir... J'avais déjà beaucoup marché et voulais me reposer. Je vis un banc de pierre un peut plus loin, je voulais m'y assoir mais la place était prise par quelqu'un qui y était complètement allongé. *Tien ? Lui aussi à passé une mauvaise nuit?* m'étais-je demandé en le regardant avant de constater qu'il ne dormais pas. Il semblait fixer le soleil, l'air assez rêveur. M'avait-il vu ? Aucune idée. J'avais cependant choisit de lui parler. Après tout, il fallait bien que j'apprenne à bien m'entendre avec des gens.

- " Euh... B-bonjour . " dis-je avec un sourire assez timide et une voix plus tôt basse.

L'inconnu avait de beau cheveux roux. J'aimais bien les gens qui avaient de cheveux colorés, ça changeait un peut des miens qui étaient blanc.



[hrp] t'inquiète pas ~
Moi je m'excuse de la réponse un peu courte .__. ]
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Ven 28 Juin 2013 - 22:27
Arkel aimait vraiment être seul et ne rien faire de productif pendant des heures entières. Comme maintenant, il était allongé et regardait avec insistance le soleil sans vraiment penser à quelque chose de précis. Ces moments de solitudes lui permettaient d'évacuer le stresse et d'oublier que tout n'allait pas parfaitement bien dans le meilleur des mondes. Cependant, ce désir d'être seul ne l'empêchait pas d'être sociable et il se plaisait à rencontrer de nouvelles personnes, discuter et créer des liens avec eux. Dans sa vie précédente il avait de nombreux amis bien que ce soit avec sa soeur qu'il passait le plus de temps.

*D'ailleurs cela a du leurs faire un choc d'apprendre que je suis mort dans un incendie. J'imagine déjà leurs visages s'il me revoient un jour.*

Il sourit, rit même. Sans doute, car toute la tension de cette nuit commençait à retomber peu à peu. Il se sentait de nouveau de bonne humeur, comme quoi il lui en fallait peu. Il pensait à retourner sur Terre, peut-être pourrait-il voir les personnes qu'il y avait laissées. Le règlement allait sans doute lui mettre des bâtons dans les roues, mais il trouverait un moyen d'y retourner d'ici peu. Il n'était tout de même pas mort pour retourner étudier! Comme pour mettre fin à ces idées, le rouquin entendit quelqu'un le saluer. Après un petit moment pour assimiler le sens des mots, car il n'était pas encore tout à fait réveillé, il se releva difficilement et s'assit correctement sur le banc. Il fut alors prit d'une envie sans pareil de bailler et ne pu s'y dérober, dévoilant au nouvel arrivant que sa nuit n'avait pas été très longue.

- " Bonjour "

La première chose qui frappa Arkel furent les yeux rouges du jeune homme. Il n'en avait jamais vu d'une telle couleur, mis à part dans les histoires fantaisistes. Quand il vit ses cheveux blancs comme la neige et sa peau il comprit que celui-ci était atteint d'albinisme. Enfin s'il était bien humain cela devait être ça, car il n'y avait pas que des humains dans ce monde dont il connaissait encore peu de choses. Pour mettre fin au silence qui s'était installé il ce décida enfin à parler.

- " Alors, comme ça je ne suis pas le seul à me lever tôt pour assister aux premiers rayons du soleil. " Il sourit. " Je ne vous ai jamais vus les autres matins c'est la première fois que vous venez ici si tôt ? "

En effet il avait fini par prendre l'habitude de terminer ses nuits un peu par hasard sur un banc de cette place. Il n'y avait jamais vu ou n'avait pas fait attention aux personnes qui pouvaient passer pendait qu'il bullait seul. Il se rendit soudain compte qu'il avait oublié de se présenter. Il se leva rapidement et tendit sa main ouverte au jeune homme qui avait cheveux blancs.

- " J'ai oublié de me présenter. Moi c'est Arkel, 19 ans, récemment décédé. "

[hrp] : La taille c'est pas très grave tant qu'il y a de la qualité^^
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Ven 28 Juin 2013 - 23:31
[HRP : Ow *-* merci]
- " Alors, comme ça je ne suis pas le seul à me lever tôt pour assister aux premiers rayons du soleil. " Il sourit. " Je ne vous ai jamais vus les autres matins c'est la première fois que vous venez ici si tôt ? "

- " Euh... c'est la première fois que je viens. "


Il y eu un silence qui me permis alors d'observer un peut plus le paysage qui m'étais entièrement nouveau. Il ne ressemblait à aucun des paysage que je n'avais pu voir. A moi que ... Je me mis alors à réfléchir intensément car ce paysage avec quelques similitude avec quelque chose de familier. Je mis un long moment avant de remarquer que le sol ressemblait à celui de la ville où j'avais été adopté par l'humaine. Ce petit détail insignifiant me rappela de bons souvenirs, le peu que j'avais en tout cas. Mais, il était temps pour moi de briser le silence qui s'était installé et ainsi de cesser toutes ces réflexion complètement inutiles qui n'ont rien à faire là, dans ma tête !
Il fallait donc bien parler, j'allais me présenter que le jeune roux me devança avant même que l'idée n'ai pu traversé mon esprit en fait ...


- " J'ai oublié de me présenter. Moi c'est Arkel, 19 ans, récemment décédé. "

Il s'était lever et me tendait sa main, sans doute pour serrer la mienne d'une poignée qui, j'en étais presque certain, serait trop forte pour moi et me donnerais l'impression qu'il me broie les os. Après, il avait peut être fait le rapprochement entre mes cheveux blancs, mes yeux rouges et mon état de santé. Peut être prendrait-il suite à cela la précaution de modéré sa force ! O.K ... Il était peut probable que cela n'arrive mais ... L'espoir fait vivre ! Ah oui ... Je suis mort. Cette expression ne peut plus être employée ici, elle n'est plus vraiment valable ...

Ainsi, je lui serrais la main avec le peut de force que je possédais tout en me présentant à lui.

- " Enchanté, moi c'est Daeva, 17 ans et mort hier. " dis-je en essayant de plaisanter même si ma mort me hantais toujours.

Oui, cette mort qui m'avait causé un tout nouveau problème parmi tous ceux que j'avais déjà ... Un vertige ! Bon, je me disais que je n'étais pas le seul à avoir des "séquelles" de ma mort. Peut être que lui aussi. Je me demandais comme il avait pu mourir. C'est drôle, mais je me posais cette question à chaque fois que je rencontrais quelqu'un. C'est bête aussi. Car je savais que poser la question revenais à devoir répondre au retour de cette interrogation.
C'est pour cela que, comme à chaque fois, j'attendrais que ce soit son interlocuteur, en l'occurrence, Arkel, introduise le sujet ou pose la question. J'espérais aussi grandement que ma curiosité ne prenne pas le dessus avant celle d'Arkel. Je préférais répondre à la question que d'avoir à la poser. Étrange non ?

Je me disais que comme ma mort fut difficile, elle le fut aussi pour d'autres. C'est pour cela qu'il n'osait pas introduire ce sujet un peut délicat.
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Lun 1 Juil 2013 - 18:09
Le jeune homme n'était pas à l'aise avec sa propre mort, Arkel avait pu le voir quand il s'était présenté. Après tout, tout le monde ne pouvait pas s'en sortir bien et digérer le fait d'être décédé. Lui-même souffrait d'insomnie et des cauchemars le hantaient alors il pouvait comprendre. Et puis, comment être heureux en sachant qu'on manquerait aux personnes laissées derrières nous et qu'elles penseraient ne plus jamais nous revoir, ce qui d'ailleurs pouvait être vrai malgré leurs présence ici. Il n'aurait pas du plaisanter sur ce sujet, car il ne connaissait pas les circonstances de la mort du garçon aux cheveux blancs ni comment il le vivait. Le rouquin décida donc de changer de sujet pour ne pas mettre son interlocuteur mal à l'aise.

- " Vu que vous êtes là seulement depuis hier vous avez eu le temps de prendre vos marques ou ne savez pas encore comment cela fonctionne ici ? Personnellement j'ai eu du mal en arrivant et je me demandais où est-ce que j'avais bien pu atterrir donc si vous avez besoin de savoir quoi que ce soit n'hésitez pas à me demander. "

Généralement il n'aidait pas les gens et préférait les laisser se débrouiller, cependant pour une raison qui lui était inconnue il avait envie de l'aider s'il en avait besoin bien sûr. Arkel ne croisait pas grand monde et parlait peu, avoir enfin une discutions avec quelqu'un le mettait de bonne humeur, lui faisant oublier sa nuit horrible. Comme quoi rester renfermer sur soit n'était pas la meilleur des solutions pour oublier ses problèmes. Enfin bon il n'était pas prês de se confier à cette personne qu'il venait juste de rencontrer. Il fallait faire confiance à la personne et l'albinos avait sans doute ses propres problèmes. Constatant qu'il s'écartait du sujet initial et laissait ses pensées virevolter dans tous les sens il se ressaisit. Ca n'était pas le moment de se faire des films dans sa tête et d'essayer de prévoir ce qui allait se passer.

Après un long étirement suivi de quelques craquements d'articulations il se rassit sur le banc. Pour cette heure-ci il faisait plutôt bon et un léger rafraichissant c'était installé. Au moins la chaleur de cette journée serait déjà un peu plus supportable qu'hier. Même dans ce monde pour futur dieux il semblait y avoir des saisons, comme quoi il y avait un peu de logique partout.

[hrp] : désolé de l'attente j'étais pas beaucoup disponible
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Lun 1 Juil 2013 - 18:52
Il avait peut-être ressenti ma gêne sur le sujet de ma mort. Ou pas. Peut être qu'il ne savait juste pas quoi ajouter à ce sujet. Dans tous les cas, il avait changé de sujet en me proposant son aide en cas de problème ou de questions. Je réfléchis un moment, il est vrais que j'étais encore perdu... Et que je n'avais pas tout saisi ... Déjà, l'origine de ma présence en ce lieu me demeurai inconnue. Je ne pensais pas que cela pouvait être du hasard, cependant, pourquoi moi ? Et je me demandais aussi comment je développerais mon domaine divin.
En fait, à part les lieux, je ne connaissais rien de cet endroit étrange et mystérieux ... J'avais choisi de commencer par demander des informations sur les cours. Cela me semblait plus urgent.

- " Et bien ... J'ai déjà un peux visité le bâtiment mais, je n'ai pas très bien compris comment cela se passe pour les heures de cours."

Il s'était assit sur le banc. J'hésitais à m'assoir aussi. Mais je me sentais bête comme ça, debout devant lui qui est assit... Et puis, je ne me sentais pas au mieux de ma forme. Sans doute le mauvais rêve de la nuit précédente qui me hantais toujours, et je n'étais certainement pas tout à fais remis du vertige de mon réveil, comme du vertige que j'avais eu la veille quand Yan m'avait emmener voir une grande fenêtre en hauteur. Cela me fit penser que je voulais redessiner le paysage pour ne pas l'oublier! Mais, maintenant j'étais avec Arkel !
Donc, après avoir dissipé mon esprit un peut partout dans mes pensée plus en moins en rapport avec ma rencontre, je décida de m'assoir à côté du jeune roux, à une distance respectable. J'avais dis ne pas avoir compris le système de cours, mais pas préciser exactement ce que je n'avais pas compris. Alors, je le fis, normal.

- " Euh, dois-ton avoir des livres pour chaque matières ? En fait, quelles affaires doit-on emmener en cours? "

J'avais surtout une crainte précise... Si j'avais plusieurs cours dans une journée, je ne pourrais jamais porter un sac contenant plus d'un manuel, celui que Yan m'avais présenter était déjà trop lourd pour moi ... C'est seulement à cet instant que je me soucia du sujet. Déjà que je ne savais pas quand aurait lieu mon premier cours... Je retournerais voir le tableau prochainement.

Comme je me dissipe assez facilement, je me mis à trouver la présence d'Arkel agréable, dans le sens ou il me semblait plus tôt sympathique. Malgré le fait qu'il est une mine plus tôt fatigué, qu'il avait passer une mauvaise nuit, il prenait la peine de me proposer son aide. Peut-être avait-il pitié de moi ? Non, je ne pense pas.. Ou alors suis-je naïf ? Certainement puisqu'on ne m'a jamais apprit la méfiance... Mais, je ne voyais aucune raison de me méfier d'Arkel et puis après tout ... On est tous mort ici. Alors, que pourrais-il arriver a des morts ? Ah, il est vrais qu'on ressent la douleur . Je le savais car, maladroit que je suis, j'avais déjà pu tomber et me cogner plus d'une  fois. Et cela fait en effet très mal ...

 [HRP : T'inquiète pas ~
Je répond toujours aussi ... vite xD Mais bon, j'aurais aimé écrire plus cependant je sais pas quoi ajouter ._______. ]
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Sam 6 Juil 2013 - 22:31
- " Ah... Les cours. Personnellement je n'ai pas bien compris pourquoi une fois mort on doit continuer à étudier mais ce n'est pas comme si on avait réellement le choix. C'est assez simple, le matin on a des cours simples comme ceux que l'on avait dans nos vies précédentes, enfin de mon temps du moins et l'après-midi ce sont des cours de magie, d'art divinatoire ou personnalisés suivant les élèves. "

Il soupira, déjà qu'il détestait passer des heures assit sur une chaise de son vivant, il devait maintenant supporter des cours qui lui seraient sans doute très peu utiles. Qu'est-ce qu'un apprenti dieu pouvait faire avec des mathématiques ou bien de l'histoire. Ne fallait-il pas mieux approfondir ses connaissances dans ses nouveaux dons ? Arkel lui avait pris le temps d'exercer son pouvoir dans l'arène, ce qui lui avait d'ailleurs apporté beaucoup. Il s'était aussi découvert une passion pour le combat à l'épée, chose qui ne lui serait sans doute jamais arrivée dans sa vie précédente. Il se concentra sur le jeune homme assit à côté de lui, laissant de côté son animosité pour les études.


- " Pour ce qui est des affaires à emporter en cours j'ai cru comprendre qu'on pouvait emmener de tout, si tu n'as pas envie de prendre un cahier libre à toi de prendre un calepin ou un ordinateur. Pour ma part je prends juste une ou deux feuilles de papier et un stylo histoire de noter l'essentiel. "

Le rouquin n'avait jamais rien fait en cours. Enfin si, il parlait à ses amis, envoyait des messages avec son téléphone portable, rattrapait ses heures de sommeil manquantes et jouait avec sa console portable. Mais, jamais il n'avait suivi un seul cours entièrement. Qu'il se présente chaque matins à huit heures tapante était déjà un exploit pour lui. Cependant, cela ne l'empêchait pas de réussir, bien sûr il n'était pas en tête de classe, mais avait tout de même un score honorable.


- " Tu en penses quoi toi du fait qu'on ai des cours ? Je ne parle pas seulement de ceux que nous avions déjà, mais aussi des nouveaux. Je trouve le fait d'apprendre à être un dieu assez tordu. Après tout pas mal de monde s'accorde à dire qu'il était là depuis le début, alors je ne vois pas l'intérêt de créer de nouveaux dieux. Peut-être Deus veux-t-il prendre des vacances et laisser le monde entre les mains des humains ? Enfin bon qui sait... "


Comprendre son nouveau monde était le cadet de ses soucis. Pour l'instant il voulait seulement retourner sur Terre pour retrouver ceux qu'il y avait laissé. Mais tout n'était pas aussi simple et il allait devoir s'améliorer pour y arriver.

[hrp] : Désolé de l'attente j'ai du mal à organiser mes idées et écrire correctement en ce moment.
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Lun 8 Juil 2013 - 21:58
J'étais rassuré d'apprendre que je n'aurais pas à porter des tonnes de manuels trop lourd pour moi. En faisant ses propositions, il ne devait pas se douter que même un ordinateur portable est trop lourd.Je me contenterais de stylo et d'un calepin. De toute façon , je ne voyais pas pourquoi nous aurions besoin de plus...
Après cela, il m'expliqua son point de vue sur le fait d'aller en cours après la mort. Ce qui en effet semble assez absurde et inutile. Il enchaîna avec son point de vue sur le fait de devoir apprendre a devenir un dieux. Après quoi , il voulu connaître ma pensée sur le sujet. Je n'y avais jamais vraiment songé, alors je dus réfléchir un petit instant avant de lui répondre. Je me forgerais sans doute une autre idée du sujet quand je connaîtrais mieux les lieux.

 - Moi ? Ce que j'en pense ? Eh bien... Je trouve cela présomptueux de vouloir devenir un dieux. Mais, je m'y fais. Quand aux autres cours, ils doivent ennuyé certain mais, je suis certain qu'il y a des gens qui de leur vivant n'ont pas eu la chance d'aller à l'école et sont heureux d'apprendre ces choses qu'ils n'ont pas pu apprendre de leur vivant.

*Comme moi par exemple ... *
En effet, moi c'était à peine si j'avais pu apprendre à lire et à écrire. Alors, même si des cours telle que l'Histoire et les Mathématiques semblaient d'un ennuis mortel, moi j'étais plus tôt ravis de pouvoir être moins inculte. Mais, d'un côté, comme je suis censé être mort, je devrais n'en avoir rien a faire de savoir calculer et résoudre des formules trop compliquées.

Perdu dans mes pensée un long moment, j'avais choisis de reporter mon attention ver Arkel, en me demandant quel genre de vie il avait eu. A quelle époque il était, avait-il une famille et suite à ça je me demandais aussi "qu'est-ce que ça fait d'avoir une famille"? Je ne les avais pas connu assez longtemps pour bien m'en souvenir... Je n'avais pas vraiment vécus avec eux, j'étais trop souvent cloué au lit à cause de ma santé fragile. Surtout l'hiver. Lui n'avait pas du connaître ça. Enfin, après, je ne pouvais pas le savoir et sans doute le seul moyen aurait été de lui demander. Mais... Je n'osais pas. Toujours avec la possibilité que son passé ai été difficile. Et toujours , aussi , par crainte du retour auquel je répondrais, certes, mais cela demeurerais dur a raconter... Mais, comme il y avait un silence, je devais bien le briser n'est-ce pas ? J'allais donc lui poser une question basique, qui avait peut de chance d'être une question à laquelle il serait dur de répondre. Sauf pour moi qui ne connais pas avec exactitude la réponde ...

- Euh, de quelle époque viens-tu au fait ? Moi, c'est du 19ème siècle que je viens.

Je le regardais, attendant sa réponse. Une fois que je l'eus reçue, je fixais l'horloge faisant une toute dernière tentative de déduire l'heure. Mais je dus abandonner en me souvenant que je n'avais jamais appris à lire l'heure. Vie cruelle.


 [HRP : Je comprend ta situation, moi aussi j'ai des problèmes d'organisation de mes écris en ce moment .. Mais espérons que cela s'arrange pour nous deux ~ ]
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Sam 13 Juil 2013 - 15:27
Du dix-neuvième siècle ? Et bien ils n'étaient pas du tout de la même époque, pourtant Daeva ne faisait pas son âge, enfin du point de vue du comportement et du langage. Arkel avait rencontré quelques jours plus tôt Deamon qui lui s'exprimait de façon très soutenue, ce qui ne ce faisait évidemment plus vraiment du vivant d'Arkel. L'idée de discuter avec quelqu'un qui était mort depuis des siècles était drôle aux yeux du rouquin. En tout cas pas mal d'années étaient passées depuis sa mort et il aurait beaucoup de retard à rattraper.

- " Du 19ème ? On parle assez de ce siècle pendant les cours d'où je viens. En tout cas ça fait loin, je viens quant à moi du 21ème siècle, bien après toi donc. Ça m'étonnera toujours, on meure avec plusieurs centaines d'années de différence et on se retrouve en même temps ici. Enfin je suppose que ce monde n'est pas régi par la même logique que la Terre. "

Il s'étira, rester sur un banc n'était pas forcément la position la plus confortable, mais il n'avait pas envie de se remettre debout. Cette nuit mouvementée l'avait lessivé et il ne voulait pas se fatiguer encore plus, sinon il aurait du mal à rester éveillé. Et s'endormir était la dernière chose qu'il voulait faire sachant ce qui l'attendait s'il fermait l’œil. Il se contenta donc de faire craquer ses phalanges et bien d'autres articulations et frotta ses yeux pour terminer de se réveiller.

Le jeune homme n'était pas très curieux de base, mais il avait envie d'en savoir plus sur l'époque d'où venait son interlocuteur. L'histoire était une des rares matières pendant lesquelles il pouvait se maintenir éveillé, et il soupçonnait que les différents récits qu'on servait à son époque étaient quelques peu altérés par le temps. Après tout, l'histoire est écrite par les personnes ou partis puissants, et bizarrement elle a tendance à leurs être favorable.

- " Dis je ne suis pas un passionné d'histoire, mais je m'y intéresse quelque peu, est-ce que tu pourrais me parler de comment c'était de ton temps ? Enfin si tu veux bien j'ai pas envie de te forcer si tu veux pas en parler.  "

Il se mit à jouer avec ses doigts, les faisant glisser de la paume au dos de ses mains. Ces mains qui pouvaient faire apparaître en un instant des épées. Le rouquin n'avait pas beaucoup utilisé son domaine divin, mais il n'éprouvait aucun problème à y faire appel. Quel pouvait être le don de Daeva ? Pouvait-il lui aussi invoquer des armes où était-ce plus subtile ?


[hrp] : J'ai enfin réussi à rester plus de cinq minutes sur le fofo é_è Désolé de l'attente
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Sam 13 Juil 2013 - 16:41
Il venait du 21ème siècle ? Vraiment loin dans le futur ! J'osais imaginé que ce monde n'obéit à aucune règle du temps ou des dimensions. Sans doute tout un truc compliqué. Je passerais le vocabulaire que je n'avais pas compris, j'avais réussi à suivre le contexte et j'osais imaginer que le mot "régi" était un peut comme le mot "obéir" ou "subir". Décidément... J'avais beaucoup de retard à rattraper moi. Moi aussi j'étais étonné par ce décalage dans nos mort. Je devais donc être vieux pour lui ! Là, j'avais comme l'impression que le temps s'était stoppé sans forcément l'être. Tout me paraissais passer facilement. J'étais loin de l'angoisse permanente qu'Ils viennent me chercher. Oui, je n'avais plus aucune raison d'avoir peur. Ici, ils ne risquaient pas de me retrouver. C'est sûr.

Il y avait un silence. Dans ce silence, Arkel s'étira. Je comprenais que rester sur un banc ne devait pas être confortable bien longtemps. Mais il semblait vouloir rester. Cela tombait bien. Je n'avais pas envie de me retrouver tout seul. J'avais l'envie de discuter avec lui. D'en savoir plus sur son époque. Je n'avais jamais essayé d'imaginer le futur. Je pensais naïvement que le monde resterais figé et que les habitudes et les traditions ne changeraient jamais. M'étais-je trompé ? Sans doute. Certainement même. J'allais justement prendre l'initiative mais ... Un étrange vision m'apparus ! Dans cette vision, je n'étais pas moi .. Je ne sais pas qui j'étais. Je voyais des flammes et une filles. Puis je tombais ! Je ne savais pas à quoi cela correspondait. C'était apparu dès que j'avais pensé vouloir en savoir plus sur Arkel et que j'avais regarder ses yeux, pour lui parler. J'en frissonnais.. C'était horrible comme vision. Mais, c'était encore flou.

Là, Arkel me tira de mon état d'effroi en m'expliquant son intérêt pour l'histoire et son désire d'en savoir plus sur mon époque. Là, un sourire amusé et triste se dessina à mes lèvres.

" Ce n'est pas que l'envie de t'en dire plus sur mon époque n'y est pas. Cependant ... Je ne sais que trop peu de choses sur les habitudes des gens. Tout ce que je sais, c'est qu'ils expérimentaient la médecines sur les sorcières et les autres créatures non-humaines. Et il étaient cruels aussi... Très cruels. "

Un silence. J'espérais que Arkel ne ferais pas de rapprochement avec mon passer, qu'il n'essaierait pas d'en savoir plus. Bien que je serais prêt à répondre à toutes ses questions, si je pouvais éviter ... Ce serais pas mal. Au moins le temps de me remettre de la vision que j'ai eu. D'ailleurs, c'était quoi ?

Je me posait une autre question. ¤Je suis censé être un apprenti dieux. Mais ... Je suis le dieu de quoi au juste ?¤ Je n'avais rien eu qui ne m'indique cela ? Rien qui ne s'apparente à une réponse. Faut dire, c'est la première fois que je me posais la questions.

 [HRP : Pas de problème ~ ]
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Sam 13 Juil 2013 - 18:35
Un léger flash, c'est tout ce qu'Arkel vit, cependant cela suffit à crisper tout son corps. Cela ne dura qu'un instant mais c'était comme s'il avait revécu toute la scène d'un seul coup. Il venait à peine de commencer à oublier cette nuit que toutes ces images revenaient dans sa tête : le visage brulé de sa soeur, les flammes et la chute. Ses mains serrèrent ses genoux et ses yeux devinrent humides. Il fit mine de bailler et essuya rapidement ses yeux. Pas question qu'on le voie dans le même état que plus tôt ce matin. C'était ses problèmes et il ne contait pas embêter les autres avec ça. Il se retourna alors vers Daeva qui semblait lui aussi avoir eu un court moment d'absence.

 Les sorcières existaient donc bel et bien ? Arkel n'était pas vraiment étonné, il avait lui-même combattu des créatures qu'on pourrait comparer aux zombis. Enfin si elles avaient existé elle n'étaient maintenant plus de ce monde. Les personnes différentes ont souvent étés accusées de sorcellerie ou d'autres crimes puis massacrés par des fous : les roux au Moyen-Age, les enfants albinos en Afrique et bien d'autres encore. L'Homme a toujours été bon à massacrer ses semblables pour des raisons futiles. C'est sans doute ce qui faisait de lui l'Homme.

- " De mon temps les sorcières ne sont que des personnages de contes et d'histoires pour enfant. Tout ce qui correspond à la magie est considéré comme imaginaire même si une minorité de personnes pense le contraire. Le monde tel que je le connais ne jure que par l'argent, la science et la technologie. " Il se rappela alors que son interlocuteur ne venait pas de la même époque que lui. " Je doute que vous appeliez ça comme ça de votre temps, mais la technologie c'est tout ce qui est nouveau, les innovations. Par contre tu ne vas pas vraiment être tant dépaysé que ça, l'Humanité est toujours aussi cruelle, sans doute plus d'où je viens. C'est peut-être une vision un peu mauvaise des choses mais pour moi les gens se marchent dessus pour aller plus haut, toujours plus haut. Le seul ennuie c'est qu'il n'y a pas de plafond pour les arrêter, et il y aura toujours assez de personnes pour leurs servir de marches. "

Il souffla et continua.

- " Je n'ose même pas imaginer ce qui se passerait sur Terre si les pouvoirs que nous avons maintenant tombaient entre les mains d'une de ces personnes qui ne désirent que dominer les autres. "

A quoi pensait Deus ? Pour Arkel les humains n'étaient bons qu'à créer des ennuis et à asservir leurs paires. Donner des pouvoirs à un petit nombre d'entre eux ne ferait que mettre de l'huile sur le feu. Enfin comme toujours il devait avoir ses raisons.

- "Ça me fait penser qu'en mourant tu as loupé le début du 20ème et une des plus grosses tueries de l'histoire de l'humanité. Enfin je dis ça mais il vaut peut-être mieux mourir que d'y assister. Ils ont refait la même chose quelques années plus tard, mais avec une genre de chasse aux sorcières grande échelle, avec des millions de personnes. "

Le regard du rouquin était froid. Arkel ne se savait pas aussi pessimiste, sa mort l'avait donc changé plus qu'il ne le pensait. Enfin après tout mourir n'était pas une expérience banale que l'on vivait tous les jours !

- " Désolé j'ai une vision assez négative des choses. Le monde que je connais n'est pas si mal si on le regarde sous le bon angle. "

[hrp] : Et hop une réponse rapide avec plein de blabla é_è
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Dim 14 Juil 2013 - 13:27
Mon monde aussi était cruel, du moins... Le peu que j'ai pu en connaître. Je crois me souvenir que ma mère adoptive se plaignait d'avoir été traitée de sorcière parce qu'elle guérissait les maladies avec des tisanes et des plantes. Cela m'avait étonné car je me souvenait qu'on faisait pareille chez les elfes. C'était vraiment une femme bien. Dommage, qu'elle soit morte.

- Tu n'as pas a t'excuser. J'ai toujours vu les choses du mauvais côté moi aussi. J'ai toujours penser que les humains avaient besoin de détruire pour se sentir plus puissant. Mais au fond, ce n'est qu'une stupide façade dont certains souffrent en silence. Ce qui les rend encore plus pitoyable.

Petit temps de réaction. Je rabaisse la race humaine, en présence d'un humain. Je ne veux pas lui faire de la peine ou lui faire croire que je le vois comme les autres. J'avais bien remarqué qu'il était différent. Ainsi, je prend la peine de corriger ce que j'ai voulu dire.

- Enfin, je parle de la race humaine en général mais ... euh, je sais qu'il y a des êtres à par qui sont des gens biens.

Je ne savais plus quoi ajouter. C'était ironique dans un sens, qu'il en sache plus que moi sur mon époque et ce grâce à des livres écrit par des gens de son époque. Je me sentais encore plus bête ... Je songeais à me rendre prochainement à la bibliothèque pour chercher des livres sur mon époque. Déjà, je le ferais quand je connaîtrais mieux les lieux. Et j'avais envie de savoir comment vivait Arkel et comment il était mort, aussi si cela avait un rapport avec ma vision.
  Cependant, poser la question me semblait tabou et je préférais attendre que la curiosité d'Arkel prenne les devants. Quelle question je pourrais alors lui poser en attendant? Je ne trouvais vraiment rien à dire. Et je me sentais très gêné d'avoir exposé ce que je pensais des humains en général, disons, de la majorités des humains. Le pire, c'est que je ne devrais pas être en mesure de juger n'ayant connu que trop peu d'humains différent pour savoir si ma pensée était fondée. Même s'il semblait ne pas avoir une meilleure vision de l'humanité que moi, lui avait certainement plus de connaissance que moi. Ce qui justifiait ce qu'il avançait. Moi je n'avais rien d'autre que le peu que j'ai vu et entendu de ma mère adoptive. C'est bête quand on y pense... Cela ne dépendait que de moi, j'aurais pu être encore en vie... J'aurais pu apprendre plein de choses ! Mais qu'est-ce que je raconte... Je serais resté enfermé à servir de cobaye pour ces humains sans-cœur.
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Ven 19 Juil 2013 - 21:53
- " C'est vrai que certaines personnes sont gentilles et prennent soin des autres, mais ils sont trop peu par rapport aux autres. Et peu importe la volonté qu'on peut avoir pour rendre ce monde juste et bon, il y aura toujours quelqu'un pour tout détruire. "

Daeva semblait avoir eu un passé douloureux, enfin de ce qu'Arkel avait compris en écoutant ce qu'il lui disait et ce qu'il évitait de mentionner. N'ayant pas lui même eu une vie difficile à vivre, il préféra ne pas continuer cette discussion sur leurs origines de peur de s'aventurer sur un chemin d'on il ne connaissait rien et de blesser involontairement son interlocuteur. Il commençait à apprécier le jeune homme et il serait bête de ce brouiller pour une question de curiosité.

Cela faisait déjà un moment qu'ils étaient là et le soleil s'était légèrement élevé dans le ciel qui aujourd'hui encore était sans nuages. Il était habitué au mauvais temps sur Terre donc ça lui faisait bizarre qu'il fasse toujours beau ici. Enfin bon il n'allait tout de même pas s'en plaindre, ce beau temps lui permettait de ce pavaner dehors peu importe l'heure sans enfiler quoi que ce soit de chaud.

L'idée lui vint soudainement, mais il repensa à la fiche que lui avait donnée une jeune femme à son arrivée au temple de Deus. Au début il n'y avait pas vraiment fait attention, mais cela c'était révélé incroyablement pratique pour comprendre les bases de ce nouveau monde dans lequel il avait atterrit. Après pourquoi il y avait pensé ça n'était pas le problème, mais il était curieux de savoir ce qui figurait sur celle de Daeva et comment il l'avait interprété.

- " Dis, quand tu es arrivé dans cette académie toi aussi tu as reçu une genre de fiche qui évolue en fonction de ce que tu fais dans ce monde non ? Au début j'ai trouvé ça débile que notre existence se résume sur un bout de papier digne d'un jeu de rôle mais c'est quand même super pratique. Ca m'a permis de comprendre qu'en arrivant ici j'ai acquis le don d'invoquer des épées, bon ça n'est pas grand-chose vu que pas mal de monde ici sont armées jusqu'aux dents, mais a priori c'est censé augmenter en puissance avec le temps. "

Comme pour s'assurer que Daeva le croirait il s'écarta légèrement, tendit son bras devant lui la paume ouverte et récita une formule dans une langue qu'il ne comprenait pas lui-même et qu'il ne se souvenait pas avoir mémorisée. L'épée à une main se matérialisa rapidement avec de légers crépitements bleu azuré. Le rouquin la soupesa et la fit tourner dans sa main avant de se tourner vers son compagnon en souriant.

- " Voilà ça n'est pas la meilleur lame au monde, mais elle joue son rôle en combat. Sans vouloir être indiscret ; ne répond pas si tu ne veux pas en parler ; tu peux faire quoi de spécial toi depuis que tu es arrivé ici ? "
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Ven 19 Juil 2013 - 22:22
Bonne, voir excellente question. Je n'en savais rien. Mais, absolument rien. J'étais arrivé ici. J'avais cette fiche que je n'avais même pas regardé. Intrigué je la sortais enfin et lisait avec mon rythme habituellement lent ce qu'il y avait écrit. Apparemment, je possédais un "domaine divin" des rêves. Ma vision ... Était-ce.. ? Un rêve d'Arkel ? J'avais trop peur de poser cette délicate question... Après tout, la vision était horrible. Donc, si c'était son rêve, il était vraiment douloureux. Je tend la feuille à Arkel.

" En fait je n'ai pas tout compris et c'est la première fois que je la regarde alors... Visiblement je peux voir les rêves. Mais, je ne sais pas comment ça marche. "

En le regardant, la vision me revint, plus précise qu'avant, moins floue. Et plus longue aussi, j'avais plus de détails. Cela me mis mal à l'aise. Cette vision... J'étais persuadé qu'elle concernait Arkel et je ne pouvais pas émettre d'autres théories que mon don des rêves. Je ne contrôlerais donc pas ce pouvoir ? Cela était la seule explication que je pouvais trouver. J'avais songer à m'assurer de cette certitude en racontant ma vision à Arkel, mais comme dis, j'avais peur. De quoi ? De crée une mauvaise ambiance ou de le mettre tout aussi mal à l'aise que moi en voyant ces visions. Ces morceau de rêve. Je ne savais plus quoi dire à Arkel. J'avais ces images dans ma tête, cette envie de lui en parler et cette crainte de lui faire de la peine. Je ne trouve rien d'autre que le silence. Au bout d'un moment j'ose tout de même quelque chose ...

" Je ne sais pas si c'est mon pouvoir, mais j'ai déjà eu des visions étranges ... "

C'était vague. Très vague. Je n'avais pas préciser que cela m'étais arrivé que depuis que je le connaissais et ni ce que j'avais vu. Là, il me vint une nouvelle crainte. Et si il me demande quelles visions j'ai eu ?! Je ne saurais quoi lui répondre dans ce cas... Vu que j'étais incapable de mentir. Il aurait bien fallu qu'il le sache non ? Que j'ai vu son horrible rêve. Oui, c'était presque certain, cela ne pouvait être que ça. Si non, quoi d'autre ?

 [HRP : Désolé pour la réponse courte ... ^^' ]
Invité
avatar
Invité
Re: L'albinos et le rouquin [en cours] - Lun 29 Juil 2013 - 15:21
Arkel aussi avait eu un mal fou à déclencher son don pour la première fois, il avait récité un nombre incroyable de formules incompréhensibles, prit des poses variées et tenter d'utiliser des armes déjà faites avant de comprendre un peu par hasard qu'il pouvait invoquer une lame moyennement longue à l'aide d'une suite de mots lâchée au hasard dans différentes langues. Le rouquin se voyait mal lui raconter tout ce qu'il avait fait pour réussir à utiliser son don et se contenta de hocher la tête.

- " J'ai moi-même eu du mal à comprendre comment fonctionnait mon don mais cela a fini par venir en essayant un grand nombre de fois. Tu réussiras sans doute à contrôler le tiens en pratiquant plus, même si ce n'est pas volontaire. "

La fiche de Daeva était exactement comme celle d'Arkel, si ce n'est que le nom et le domaine divin n'était pas les mêmes, ce qui était normal après tout. Les rêves... Il espérait que son pouvoir divin ne lui permettrait pas de voir son pire cauchemars qu'était la fin de sa vie et qu'il serait plutôt capable de modifier les rêves ou encore d'invoquer des créatures issues de mondes oniriques. Le fait qu'il lui annonce avoir des visions ne le rassurait pas. Etait-il responsable des légers flash qu'il avait eu en le rencontrant ? Avait-il vu ce rêve qui le hantait ? Quand bien même il l'avait vu il pourrait feindre ne rien savoir et prétendre que ça n'était pas son rêve, il n'avait pas envie de partager sa peine pour le moment. Cependant, il voulait savoir ce qu'avait vu Daeva, ne serait-ce que pour l'aider à comprendre ses pouvoirs, il n'allait quand même pas le laisser galérer alors qu'il pouvait se rendre utile. Non ?


- " Généralement quand on arrive ici d'après ce que j'ai compris on ne possède qu'une seule faculté donc c'est sans doute lié à ton domaine divin, à moins que cela ne te soit déjà arrivé de ton vivant ? Mais quand tu dis visions tu penses à des images qui te viennent comme ça sans prévenir ou est-ce que c'est plus précis ? Par exemple en présence de quelqu'un, en pensant à quelqu'un ou encore autre chose ? J'ai vu pas mal de monde avec des dons variés qui nécessitaient tous des conditions d'activation différentes. A vrai dire je pense que tu devrais juste faire des test pour essayer de comprendre comment fonctionne ton pouvoir, tu finiras bien par tomber sur le déclencheur de ces visions. "

Il lui sourit, bien qu'il puisse découvrir des choses qu'il comptait garder pour lui il ne pouvait s'empêcher d'être intéressé par le pouvoir du jeune homme aux cheveux blancs. La plupart des dons qu'il avait pu observer étaient physiques et non des facultés psychiques.


hrp: Et voila enfin la réponse^^'
L'albinos et le rouquin [en cours]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» L'albinos et le rouquin [en cours]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page