Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une balade, un amour.

♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Une balade, un amour. - Mer 12 Juin 2013 - 21:18













Une balade, un amour.
Faut s'attendre à des surprises lorsqu'on se balade le soir.




C'était le soir, la nuit était sur le point de tomber. Akalie se promenait dans les environs du parc aux abricots, se rappelant de ne jamais manger l'un de ceux-ci. Elle n'avait pas envie de passer sa soirée à halluciner. Au dessus d'elle, la lune venait de faire son apparition, entourée de nuages presque transparents. Partout autour, les étoiles brillaient de milles feux. C'était une nuit magnifique. Une de ces nuits où elle pourrait se coucher sur l'herbe pendant des heures à regarder le ciel sombre. Heureusement, il lui restait encore un bon moment avant de devoir rentrer pour le couvre-feu. Akalie aimait se balader le soir, cela lui donnait en quelque sorte un sentiment de liberté. De plus, sentir le vent frais dans un endroit assombri par la nuit était fantastique.

Voilà que la jeune rouquine était seule dans le parc, personne qui rôdait dans les alentours. C'est bien faire une promenade le soir avant d'aller dormir, mais quand on est seul, il n'y a pas grand chose à faire. C'est vide. L'apprentie s'assit donc sur un banc puis elle prit un bâton qui traînait sur le sol et commença à faire des dessins sur la terre. Un joli passe-temps n'est-il pas ?

Soudain, elle entendit des pas non loin d'où elle se trouvait. Qui d'autre marchait par ici le soir ? Personne qu'elle ne connaissait probablement. Devait-elle partir ? Si ça se trouve, l'heure de rentrer était déjà passée...

*Alors ? La petite Akalie a peur de se faire attraper ?*

La voix de Vitani, la charmante double personnalité d'Akalie a retenti dans sa tête. N'avait-elle vraiment rien de mieux à faire que l'embêter ? Bon, il est vrai que dans le corps d'une personne, on ne peut pas faire grand chose...

*Écrase Vitani...*

Akalie se leva et s'approcha lentement de la silhouette inconnue. Jusqu'à ce qu'elle soit assez près pour se rendre compte que c'était Aaron. Toute sa nervosité s'estompa d'un coup pour faire place à une joie incomparable. Ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu... enfin... ça lui paraissait une éternité. Elle aurait pu lui sauter dessus sans problème, mais sa timidité existait toujours. Malheureusement. Elle pouvait se sentir rougir dans la noirceur de la nuit. Il ne semblait pas l'avoir entendu s'approcher.

- S... Salut... Aaron ?

Son coeur se mit tout à coup à battre la chamade et une pensée de s'enfuir à toute vitesse lui a traversé l'esprit. Mais il n'en était pas question. À la place, elle s'approcha pour s'assurer que c'était bien lui. Et oui, c'était lui, exactement comme dans ses souvenirs. Un petit sourire se dessina sur son visage. Voir l'amour de sa vie (ou de sa mort ?) venait de faire sa soirée. Même si cela ne durerait qu'un cours moment.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:31, édité 11 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une balade, un amour. - Mar 25 Juin 2013 - 0:30
Allez, c'était l'heure de la relève. Le jeune garçon devait faire sa ronde de nuit. Il s'habilla, avala deux-trois trucs et sorti de sa chambre. La nuit n'était pas encore tombée, mais elle n'allait pas traîner. Aaron descendit les escaliers du quartier des repentis d'un air pensif. Pour la première fois, il peinait à se concentrer. Au fond de lui, il pensait à Akalie, cette jeune fille qui s'est révélé être son amour. Oui mais qu'est-ce que cela signifiait ? Le jeune garçon n'avait connu l'amour que très vaguement et bien avant qu'il devienne ce qu'il est maintenant. Il pris la porte de la sorti et commença a traverser la cours. En principe les repentis suivaient les règles à la lettre (et ils avaient tout intêret à le faire). 

Il fixa le ciel qui était d'un orange magnifique. Après avoir senti une légère brise sur sont visage il continua de marcher lentement, pour se diriger vers l'académie. Il passa dans les cours, les bâtiments, faisant les couloirs de fond en comble. Pour une fois, l'académie semblait tranquille. La plupart des élèves qu'il avait rappelé à l'ordre comprenait vite la leçon. Aaron n'était pas très doué pour la parole et les pauvres bougres se retrouvait souvent mort de peur lorsqu'ils le voyaient bien que le jeune garçon ne fasse uniquement son travail.

Il descendit peu après en direction du parc, un lieu de repos et de nature, un des seuls endroits où il se sentait à peu près chez lui. Les arbres bruissaient sous la douce caresse du vent et Aaron huma à plein poumons cette odeur d'abricots. Il se sentait plutôt bien. Puis il vit une silhouette. La nuit étant presque tombée, il n'arrivait pas à la distinguer. En tout cas, personne n'avait le droit de sortir à cette heure là ! Il commença à s'approcher d'un pas rapide vers cette fameuse personne. Mais avant qu'il ai eût le temps de dire quoi que ce soit, une voix étrangement familière résonna dans ses oreilles. 

"S... Salut... Aaron ?"

N-non ! ça n'était tout même pas Akalie ? Décidément, lorsque le destin s'acharne sur vous, il le fait jusqu'au bout ! Aaron se stoppa net et ecarquilla les yeux. Qu'allait-il pouvoir bien dire ? Il tenta de s'approcher pour bien s'assurer que c'était là celle qu'il aimait. Et effectivement, à la vue du visage tout mignon et innocent de la jeune fille, Aaron compris que c'était belle et bien elle. Il la regarda d'un air totalement neutre.

"Bonsoir Akalie."

Son débit était tout ce qui a de plus normal et son ton monotone. Même si au fond de lui il ne savait pas quoi dire, il se contenta de la rappeler à l'ordre.

"Normalement, tu n'as pas le droit d'être ici. Tu devrais rejoindre ta chambre au plus vite."

Le jeune garçon faisait tout ce qu'il pouvait pour ne pas s'emporter comme la dernière fois. Il avait été idiot et inconscient. Mais bon, lorsque les sentiments parle, ça n'est pas lui qui décidait.
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une balade, un amour. - Lun 1 Juil 2013 - 19:16













Une balade, un amour.
Faut s'attendre à des surprises lorsqu'on se balade le soir.




Akalie s'était rendu compte qu'il se faisait tard et qu'elle devait probablement être à l'intérieur en ce moment. Mais comment pouvait-elle rentrer à présent ? Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas vu Aaron, enfin, peut-être pas si longtemps, mais pour elle, c'était comme une éternité.

- Normalement, tu n'as pas le droit d'être ici. Tu devrais rejoindre ta chambre au plus vite.

C'était un conseil ou un ordre ? Peu importe ce que c'était, Akalie n'avait pas envie de partir. Pas maintenant. Elle était consciente qu'elle jouait avec le feu et que si elle se ferait surprendre elle aurait des problèmes. Mais son coeur était plus fort que sa tête. Ce sentiment est si puissant, comment cela peut être possible ? Elle se sentait contrôlée par ce sentiment appelé l'amour. Peut-être était-ce une mauvaise chose aussi. Si Akalie allait jusqu'à enfreindre les règlements à cause de l'amour elle aura des ennuis. Mais en même temps, c'était plus fort qu'elle.

- Mais j'ai envie de rester avec toi, moi...

Elle avait parlé avec un ton un peu triste et déçue car elle se doutait qu'Aaron ne voudrait pas qu'elle reste. Puisque c'était son rôle de surveiller que les apprentis suivent les règles justement. Même si elle voulait rester plus que tout, c'était impossible.

- J'imagine que je n'ai pas le choix...

Elle s'avança vers son amour et le prit dans ses bras un moment avant de se retirer et de commencer à marcher lentement dans la direction opposée. Évidemment, elle n'avait toujours pas envie de rentrer. Elle aimait rester dehors le soir et sentir l'air frais de la nuit sur son visage. C'était un plaisir simple. Un sentiment de liberté. Elle alla donc un petit peu plus loin dans le parc aux abricots, là où elle n'était à la vue de personne et s'assit au pied d'un arbre. Aaron n'allait probablement pas la retrouver. Même si au fond d'elle, elle aurait envie qu'il vienne. Ce qui n'était peut-être pas la meilleure des idées. Pourquoi n'avait-elle pas le droit de passer quelques instants avec lui ? C'était injuste.

N'ayant pas grand chose à faire seule dans son coin, elle regarda le ciel pendant un long moment. Elle faillit s'endormir après quelques temps. Bien sûr elle ne pourra pas rester ici toute la nuit. Elle se leva brusquement lorsqu'elle sentie une araignée lui grimper sur la cuisse et poussa un petit cri. *Oh non... j'espère que personne ne m'a entendu...* Elle avait les deux mains sur sa bouche et elle écoutait pour voir si quelqu'un approchait... finalement elle aurait peut-être dû écouter Aaron et aller dormir...


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:35, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une balade, un amour. - Ven 26 Juil 2013 - 23:51
La jeune fille semblait vraiment déçue par les paroles d'Aaron. Mais le travail, c'est le travail ! Le jeune garçon n'avait pas le choix. Il est évident qu'au fond de lui, il voulait plus que tout la serrer dans ses bras et rester avec elle. Et pourtant, il ne pouvait pas. Il espérait que la jeune fille n'avait pas pris ses remarques pour elle. Loin de lui l'idée de la gronder ! Il voulait simplement qu'elle respecte les règles comme tout le monde. Et puis, la savoir en sécurité dans sa chambre le rassurait bien plus que de la laisser se ballader toute seule en pleine nuit. La jeune fille s'approcha de lui et le pris dans ses bras. Ce dernier renferma les siens autour d'elle sans un mot. Elle dégageait un parfum sucré des plus agréable. Mais Aaron n'eût pas le temps de s'ennivrer d'Akalie que cette dernière commença à partir en disant que de toute évidence, elle n'avait pas le choix. Ce qui n'était pas faux en un sens. 

Aaron regarda sa bien-aimée s'en aller, impuissant et condamné. Il fallait voir le bon côté des choses ! Il allait sûrement la revoir le lendemain à la sortie des cours ! Oui, c'était certain. Il décida de mettre ses émotions de côté, et continua sa ronde nocturne à travers tout le parc. Personne d'autre ne semblait être ici. Mais le jeune garçon resta tout de même en ces lieux de toute beauté. Il admira le ciel nocturne qui était bien dégagé. Il faisait horriblement chaud la journée, et Aaron était soulagé de pouvoir profiter d'un peu de fraîcheur la nuit. 

Mais sa petite pause ne fût que de courte durée, la faute à un petit cri qui se mit à retentir non loin de là où il se situait. C'était Akalie, il en était certain. Peut-être était-elle en danger ? En quelques secondes, il se mit à courir en direction de ce cri. Si quelqu'un osait lever la main sur elle, il irait faire un aller simple pour l'infirmerie. Il arriva près d'un arbre où était assise bien sagement la jeune fille. Elle avait l'air un peu affolée mais personne ne semblait être là à part eux, et aucun danger ne semblait présent. Il soupira de soulagement.

-Akalie ! M-mais qu'est-ce qui se passe ? Tu es blessée ? Quelqu'un t'a agressée ?

Puis il se souvint que la jeune fille était censée rentrer chez elle. Or, si elle était assise ici, c'est qu'elle n'avait pas l'intention de partir.

-Tu devrais être dans ta chambre ! Ne m'oblige pas à t'y enmener par moi-même !

Il paraissait dur, mais il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Il se calma et analysa la situation. De toute évidence, sa ronde était finie et Akalie ne voulait pas rentrer. Il décida de se dérider un peu, au moins pour essayer de faire plaisir à sa bien-aimée.

-Bon... on peut se balader un peu si tu veux. Mais pas sans ma surveillance. D'accord ?

Aaron tentait de ne pas paraître trop autoritaire, mais il était vraiment mort d'inquiétude, et encore sous le choc. Si il était arrivé quelques chose à Akalie, dieu seul sait ce qu'il aurait fait. Remarquez que c'est assez ironique de parler du tout-puissant lorsque l'on est déjà mort...
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une balade, un amour. - Jeu 1 Aoû 2013 - 18:30













Une balade, un amour.
Faut s'attendre à des surprises lorsqu'on se balade le soir.




Akalie et la subtilité, ça fait deux. Pire, ça fait quatorze mille deux cent cinquante sept. Elle avait réussi à se faire repérer alors qu'elle était pratiquement à la limite du jardin. Il n'y a que la jeune rouquine pour réussir un tel exploit. La prochaine fois qu'elle se baladera seule la nuit, elle n'oubliera pas d'apporter du ruban adhésif afin de se le coller sur la bouche. Ainsi, elle passera inaperçue.

Elle se retourna, regardant son amour dans les yeux. Que pouvait-elle lui dire ? Elle ne pouvait pas lui mentir, elle ne l'avait pas écouté. Ce qu'elle pouvait être têtue cette Akalie quand elle s'y met. Mais c'était plus fort qu'elle, la liberté de se balader dehors le soir, enfin "liberté" est un grand mot, certes, mais c'est quelque chose que l'apprentie adore. Surtout si elle peut être en compagnie de son amour. Mais ça, c'était presque impossible. Ça pourrait lui attirer des ennuis et Akalie ne voulait pas. Il pensait qu'elle s'était fait agressée. Elle avait crié si fort que ça ? Maintenant il s'était inquiété à cause d'elle.

- Non, je vais bien... Je suis désolée, j'aurais dû t'écouter...

Maintenant elle culpabilisait, elle avait envie de partir dans sa chambre au plus vite, mais son corps désobéissait à sa tête. Elle ne savait même pas pourquoi elle restait là alors qu'elle devrait être en route vers l'internat. Elle avait de la chance d'être tombée sur Aaron au lieu d'un autre gardien, qui sait quel sort il lui aurait réservé. Elle préférait ne pas le savoir.

Akalie ne voulait pas partir, même si elle se battait contre elle même pour rebrousser chemin et s'enfuir, elle n'y arrivait pas. Elle voulait passer le plus de temps possible avec Aaron, que cela ne dure que quelques minutes à peine et même s'il n'approuvait pas sa présence dans le jardin en cette heure tardive.

-Bon... on peut se balader un peu si tu veux. Mais pas sans ma surveillance. D'accord ?

Un sourire se dessina sur le visage d'Akalie, c'était la meilleure nouvelle de la soirée. Elle pourra se promener en compagnie d'Aaron. Ces moments étaient rares et elle avait envie d'en profiter au maximum.

- J'veux pas me balader sans toi de toute façon. J'en vois pas l'intérêt.

Elle lui sourit de nouveau. Même si elle était plus heureuse qu'elle ne le démontrait. C'était le soir, pas le moment de s'énerver. Elle savait qu'elle devrait rester calme quand même.

Elle le prit dans ses bras un court instant, chaque étreinte étaient comme le paradis. Elle aurait pu passer la soirée blottit contre lui, mais non ! Elle le lâcha finalement pour ne pas passer pour une maniaque et commença à marcher. Dire qu'au début elle était timide simplement en étant à ses côtés et à présent tout ce qu'elle avait envie de faire c'est de le serrer contre elle pendant de longs moments. Mais c'était une mauvaise idée. Il pourrait être... effrayé ? On sait jamais.

Finalement elle s'arrêta et le regarda. Son coeur battait si vite qu'elle avait l'impression qu'il allait s'échapper. C'est un drôle de sentiment quand même, l'amour. Imprévisible aussi. Elle s'approcha de lui et l'embrassa tendrement. C'est fou comment elle l'aimait ce repenti. Elle se retira et le fixa droit dans les yeux. Elle voulait qu'il sache à quel point elle tenait à lui, même s'il le savait probablement déjà.

- Tu m'as manqué Aaron.

Akalie savait qu'elle devait être en train de rougir. Ah non, c'est pas le moment de jouer les timides ! Elle faisait mine d'être naturelle et garda son sourire. Sérieusement, c'était gentil de sa part d'avoir permis à Akalie de rester encore un peu.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une balade, un amour. - Dim 22 Sep 2013 - 21:30

Un rp joli tout plein, qui commençait de façon bien sympathique. C'est presque frustrant de pas avoir la suite. Enfin, même si c'est dommage, le peu qu'il y a était bien sympa.

Akalie :  240 xps
Aaron :  170 xps

Xps attribués : Yep
Une balade, un amour.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une balade, un amour.
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page