Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Sleepwalking [PV Yan]

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Dim 7 Juil 2013 - 16:54
- Imbécile. J'ai le droit de donner ma vie à qui je le souhaite, quand-même. Je préfère cela que vous laisser vous faire tuer et devoir supporter vos cris de cochon écorché vif.

Sa réponse fut aussi rapide que net dans ses propos, à ce moment là Yan cru pendant un petit instant qu'elle avait retrouvée la mémoire, mais ce n'était qu'un bref espoir. Il se dit que quelque soit l'état de sa mémoire sa réponse n'aurait pas été bien différente, s'il y avait bien une chose qu'elle n'avait pas perdu, c'était sa personnalité. Mais quelque part... Il était content d'entendre ça, savoir qu'elle ne lui en voulait était important pour lui. Il regarder Rain qui continuer de boire sa soupe, avec un peu de difficulté à cause de ses récentes blessures mais au moins elle avait la force de manger, et surtout, elle mangeait ce qu'on lui donnait... c'était une bonne nouvelle, suite à son réveil il avait qu'elle ne lui fasse pas confiance du tout sur quoique ce soit.

- Et j'ai parié bon non ? Pas de cacophonie, et toujours vivante. Bon, j'ai vraiment faim. Dîtes-moi que je ne vais pas devoir me contenter d'une soupe.

Yan esquissa un sourire un peu timide comme d'habitude, mais son sourire allait être de très courte durée... tandis qu'il se levait pour aller chercher autre chose que de la soupe à lui faire manger, une secousse se fit ressentir au sein même de la maison, avant même qu'il ne puisse se poser la question pour savoir ce qu'il se passait, la maison commençait à s'incliner comme si quelqu'un l'a soulevé, Yan glissa jusqu'au mur opposé et esquiva de peu, grâce à ses ailes, le meuble rempli de vaisselle mais ne pu esquiver les chaises qui suivaient à côté. Maudites chaises... il avait toujours dit qu'il fallait les déplacer car elle gênait le passage, voilà, c'est chose faite maintenant. Yan regardait autour de lui, d'un air paniqué, qu'est-ce qui avait bien pu se passer ? Il n'entendit plus sa famille qu'il entendait crier à l'instant pendant que la maison s'inclinait de 90°.

- Je ne vous le pardonnerai... Jamais...

Cette voix... une voix rauque qui faisait penser au désespoir, au malheur, ça lui avait glacé le sang, il en était presque terrorisé rien que par le souffle de la personne à l'extérieur, enfin... si on pouvait appeler ça une personne, ça ressemblait plus au souffle d'une bête que d'un humain... Il pu apercevoir la tête, enfin, le masque qui recouvrait sa tête, un masque de fer laissant passer des yeux jaunes, Yan était figé, il ne savait plus quoi faire... fallait-il fuir ? Non, comment fuir dans une situation pareil, il avait mis en danger sa famille... il devait réparer son erreur.

- Écartez-vous du centre de la pièce et accrochez-vous !

C'était Rain, il eu à peine le temps de comprendre et d'exécuter ce qu'elle avait dit qu'un violente secousse d'abattit sur la maison, des morceaux du mur avait volé en éclat, il sortit ses ailes pour se protéger d'éventuel débris qui pourrait atterrir sur sa tête ou encore d'autres points qui lui empêcherait de se mouvoir correctement. Une fois que tout s'était effondré et qu'il pointa un regard vers le centre de la pièce, il vit une immense hache qui s'était abattu tranchant et démolissant tout ce qu'il y avait eu sur son passage. Le mur avait été tranché comme du vulgaire papier.

L'immense hache se souleva, maintenant que le tiers de la maison était détruite, il pouvait voir maintenant entièrement leur agresseur, il était gigantesque... Il mesurait près de 3 mètres de hauteurs, et à en juger par son physique, il ne pouvait pas être humain, il ressemblait plus à une bête qu'autre chose, si les chimères existaient il l'aurait assimilé à eux. Il allait s'apprêter à asséner un second coup, mais maintenant qu'il pouvait voir où étaient ses proies, il visa Rain. Yan ne pris pas le temps de réfléchir, il prit de l'élan pour s'emparer qui était à deux mètres de lui et vint s'intercaler entre lui et ce monstre qui se mis en position pour parer le coup, il mit son bâton en biais et le planta au sol pour ne pas se faire écraser par le poids de la hache et la force brute de l'ennemie. La hache avait percuté le bâton et continua sa course en glissant jusqu'à atteindre le sol, qui était le mur en réalité. Malgré sa position ainsi que celle de son bâton il avait sentis une grande partie du poids de son adversaire crouler sur lui. Il profita de la lenteur de ce dernier à exécuter son mouvement de hache pour sauter derrière lui et porter un coup directement sur la nuque, seulement la musculature du personnage était tel que ce coup avait à peine réussi à lui faire avoir le tournis malgré le poids de vingt kilos du bâton. Le résultat fut tellement inattendu qu'il n'avait même pas envisagé une contre-attaque de la part de l'ennemi, il eu juste de le temps de mettre son bâton entre lui et le poing qui faisait un mouvement circulaire, Yan fut littéralement éjecté à plus de 10 mètres avant de se faire freiner par un arbre, de là, il pouvait voir de l'extérieur une scène qu'il n'aurait jamais cru voir de sa vie. Il voyait de l'extérieur la maison qui était complètement renversée et l'ombre gigantesque qui surplombait la zone...

Il devait faire quelque chose, mais quoi ? Les coups avec le bâton sont quasi inutile, il fallait le transpercer mais avec quoi ? Il n'avait pas d'arme de ce genre... lui non... mais Rain, oui. Il allait devoir prendre les armes de son maître pour pouvoir espérer vaincre ce monstre. Il se releva tant bien que mal et tenta une attaque directe, ou du moins, il feint une attaque directe, son but était de s'introduite à l'intérieur de sa maison qui était en piteux état, il s'empara des armes de son maître qui était tombé également, seulement il n'y avait pas la totalité des armes, seulement six des dix couteaux étaient présent, un seul tanto sur les deux et le katana, il n'avait pas en vue le reste des armes, sûrement dans les décombres des meubles qui s'étaient brisés. Son but était de le blesser suffisamment pour l'épuiser un maximum, mais est-ce que ça allait réellement marcher ? Il devait le faire pour le savoir. Il commença à planter les couteaux un à un de part en part partout sur le corps, essayant au mieux d'esquiver les lourds coup qui pourrait être fatale pour lui. Il planta son bâton au sol et pris cette fois le tanto et le katana de Rain, il allait devoir l'attaquer et frapper des points vitaux maintenant. Il esquiva de peu l'immense hache et se dépêcha de le contourner pour planter le tanto dans son dos, transperçant son poumon droit et dans un même temps planta le katana dans la gorge pour lui couper la trachée, seulement il en fallait beaucoup plus pour le faire tomber. Ce monstre avait encore la force de tenir debout, Yan lui, serait mort depuis longtemps avec autant de lame planter de son corps.

Maintenant un gros problème se posait, tout se passait au ralentis... son ennemi s'était tourné vers Rain qui ne pouvait que regarder la scène, Yan se dépêcha de courir pour s'interposer entre lui et son maître tandis que l'autre armé de sa hache, se préparer à donner un coup fatal, il avait positionner sa hache comme s'il allait le servir d'une lance, Yan planta son bâton au sol pour parer le coup, en temps normal, l'attaque aurait été bloquée sauf que la hache était surdimensionnée, la pointe avait réussi à s'enfoncer dans le corps de Yan juste au niveau de l'épaule gauche, du sang coulait à flot de son épaule, il cria de douleur, il avait mal. Maintenant il était en réel désavantage et ne pouvait plus le vaincre seul même si lui aussi était affaibli à cause des multiples lames plantées dans son corps.

- Vous m'avez sauvé la vie... elle vous appartient donc. Dit-il en s'adressant à Rain essouflé. Servez-vous de mon sang pour le battre !

Son regard se porta à nouveau sur la bête, son regard était plus déterminé que jamais, à défaut de ne pas pouvoir se sauver lui-même, il devait au moins faire en sorte de pouvoir sauver sa famille et son maître. Il prit de l'élan avec ses ailes, profitant toujours de sa lenteur pour transpercer encore plus le cou de son adversaire, ou du moins, le gêner un peu pus dans ses mouvements, il transperça au même endroit qu'il avait transpercer avec le katana de Rain, le trou étant déjà formé et s'aidant de son élan, c'était presque une "formalité" de planter le bâton au même endroit. Le bâton était maculé du sang de Yan en plus de ce monstre, il fallait espérer que Rain sache se servir de son pouvoir à nouveau...

- MAINTEN... Il fut coupé sèchement dans ses paroles en recevant un coup direct dans les côtes l'envoyant valser juste à côté de Rain, inanimé. Il s'était évanouis à cause de la violence du choc du poing entouré de chaîne et le fait qu'il ait été réceptionné par un mur... laissant son destin ainsi que celui de sa famille entre les mains de son maître...




Veux-tu connaître mon histoire ?
♣ Veux-tu voir mon journal ? ♣
Code couleur ~ #EC9D01
♥ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6527

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 16 Juil 2013 - 23:24
Lui. Eux. Ils. Des images par millier inondaient à présent son esprit, le paralysant, le tourmentant, rendant toute réflexion impossible… Rain se tint la tête entre les mains. Bordel, ce n'était pas le moment… il y avait… légèrement… danger. Il lui fallait… faire quelque chose. Et d'un coup tout lui revenait. Le pourquoi du comment elle était là. Qui elle était. Qui il était. Pour qui elle était… Pour quoi elle était… Tout semblait alors enfin prendre forme, tout semblait enfin… exister.

- Hein… ?

L'hémoglobine vola devant ses yeux grand ouverts. Une goutte, deux gouttes… elles étaient une multitude à danser dans l'air. Et Yan. Yan qui se tenait devant, une lame immense enfoncée dans son épaule. Lame qu'il tentait tant bien que mal d'arrêter avec son bâton. Bâton qu'elle avait été chercher avec lui et qui les avait amenés en somme jusque là. Décollant ses mains de sa tête, la jeune femme prit appui contre le mur pour tenter de se relever. La douleur était encore là, aussi réelle que la scène qui se déroulait devant ses yeux, aussi grande que l'adversaire qui se dressait devant eux.

- Vous m'avez sauvé la vie... elle vous appartient donc. Servez-vous de mon sang pour le battre !

- Ne racontez pas de conneries, rétorqua Rain en serrant les dents pour mieux contenir la souffrance que lui procurait à présent chacun de ses mouvements.

C'était bizarre, tout à l'heure, quand elle avait bougé pour se jeter sur le père Lando, elle n'avait rien senti. Rien. C'était comme si son corps fonctionnait en pilote automatique. Elle n'avait senti ni la douleur, ni la fatigue. Au début. Puis c'était revenu, l'anesthésie avait disparu. Et elle avait repris conscience de tout ça.

- Yan !

Si c'était pour lui dire de ne pas en faire non plus, des conneries, c'était trop tard. Le garçon s'était jeté sur la créature, aidé dans son déplacement par ses ailes. Un coup dans les côtes l'envoya alors valser à la manière d'une poupée en chiffon. Rain eut juste le temps de faire un pas en avant pour le réceptionner, mais perdit l'équilibre dans la même occasion et percuta le mur à sa place. Les traits tendus, la jeune femme se redressa tout de même, et planta un regard brûlant sur le monstre qui lui faisait face. Il n'était pas encore mort avec ce coup… il était vraiment costaud. En même temps, à partir du moment où une personne mesurait trois mètres, il y avait de quoi se questionner sur sa normalité.

Lentement, il soulevait à nouveau sa hache, prêt à l'abattre à nouveau, mais Rain ne lui en laissa pas l'occasion. Des pics de sang vinrent traverser de par en par le cou déjà transpercé du géant, achevant de le décapiter. La bête humaine demeura un instant immobile, son arme encore levée en l'air, puis il tomba vers l'arrière, dans une chute qui sembla sans fin. Lorsque son corps entra en collision avec le sol, il y eut comme un mini tremblement de terre, faisant chuter quelques autres débris sur les deux protagonistes encore dans la maison en ruine.

L'enseignante se tourna ensuite vers Yan, luttant pour ne pas tomber à son tour. Elle usa de son domaine divin sur le garçon afin de freiner son hémorragie aussi bien que le lui permettait son état actuel. Puis elle s'accroupit à ses côtés et le souleva dans ses bras. Sa vision flancha. Tout devint noir en un instant. Elle tituba. Allez. Il fallait tenir le coup. S'éloigner. Vite. Avant que la police n'arrive. Se mettre à l'abri...

Couverts par la nuit, les deux jeunes gens, l'un porté par l'autre, se dirigèrent vers la ville, s'éloignant ainsi de la banlieue où ils se trouvaient. Rain ne pouvait se résoudre de s'arrêter à marcher tant qu'elle ne serait pas sûre d'avoir un abri pour la nuit. Et à vrai dire, les bois qu'elle venait de traverser étaient tentants mais trop près du domicile Lando pour se le permettre. Ils ne pourraient rien expliquer aux policiers, alors autant faire profil bas pour l'instant. Avant de quitter les lieux, l'enseignante avait mis main basse sur un téléphone. Cela devait être celui de Yan, ou celui de son père, peu importe. Sa famille finirait bien par appeler… sans doute. Pour l'instant ce n'était pas le plus urgent.

A l'approche de l'entrée d'un parking, la jeune femme, parvenue au bout de ses forces, vacilla à nouveau et se réceptionna contre le mur. Son épaule l'insulta pour le coup mais tant pis. Encore un peu… Allez. Un pas. Un autre. Et encore un. Elle passa la porte pare-feu qu'elle défonça d'un coup de pied puis chuta sur le sol.

- Arf, désolée, ce n'était pas voulu…

Sans doute qu'elle parlait seule… tant pis. Ah, seule. C'était ainsi qu'elle se sentait en ce moment. Réussissant à se redresser juste assez pour poser son dos contre le mur du couloir mal éclairé qui se trouvait devant eux, Rain eut à peine assez de force pour mettre Yan dans une meilleure position, son dos à lui reposant sur ses jambes. Bordel… et le veste qu'elle avait mis sur sa plaie… il fallait appuyer dessus pour éviter que ça saigne de trop. Son domaine divin aidait, mais elle ne tiendrait plus très longtemps… La jeune femme apposa sa tête contre le béton. Non, il fallait qu'elle garde conscience… seulement, son corps ne semblait pas aussi prêt à suivre sa détermination. Le brouillard se faisait de plus en plus épais…



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mer 17 Juil 2013 - 12:08
Tout était flou... Yan ne savait plus où il était, il n'avait plus la notion du temps et de l'espace, c'est comme si tout se passait tout aussi bien au ralentis qu'en accéléré, une sensation bizarre... il reconnu le visage de Rain, pourquoi est-ce que tout était flou ? Que se passait-t-il ? Sa mémoire courte en avait été légèrement affectée. Il n'arrivait pas à ce souvenir de ce choc qu'il y avait eu entre lui et ce monstre de trois mètres de haut. Il était trop amoché pour être capable de ce souvenir de quoique ce soit. Rain ? Que faisait-elle ? Il avait la sensation qu'un petite vague de chaleur s'infiltrait en lui au milieu de ce blizzard. Il faisait froid... pourtant ce n'était pas encore l'hiver pensa-t-il.

Il sentait qu'il était entrain de bouger, pourtant il n'était pas en état de marcher, alors qui ? Rain ? Oui, c'était bien elle qui le portait, il se mouvait difficilement, il essayait de mettre un pied devant l'autre, c'était aussi qu'un bambin qui apprenait à marcher pour la première fois, ses forces étaient entrain de s'envoler littéralement, il n'entendit pas le bruit sourd de la porte qui s'était affaissée quand Rain l'a défonça, il n'entendait que des petits sifflement dans sa tête, s'en était presque insupportable, de quoi choppé un mal de crâne. Puis il sentit qu'ils s'étaient arrêté, pourquoi ?

- Pou... pourquoi est-ce qu'on s'arrête au... milieu de cette tempête de neige ? Dit-il avec un léger sourire aux lèvres.

Tempête ? Yan commençait à perdre le sens de la réalité, bien que le sol soit un peu froid, il n'y avait pas de neige, nul part. Il y avait de quoi s’inquiéter...

- On pourrait se... mettre à l'abris, et... faire des bonhommes de neiges le lendemain ?Avait-il dit avec difficulté.

Il n'avait même pas remarqué qu'ils étaient rentré dans un bâtiment. Apparemment il n'y avait personne, ils étaient seulement tout les deux. Là on pouvait carrément dire qu'il avait perdu la tête, il ne se souciait de plus rien, il ne savait même pas que son maître était dans le même état que lui au niveau des blessures. Il tendit la main comme s'il avait envie d'attraper quelque chose qui n'existait aux yeux de Rain. Une illusion ? Peut-être, il ne savait même pas ce qu'il avait envie d'attraper, peut-être qu'il voulait prendre cette bougie qu'il le raccrochait encore à sa misérable vie.

Tout n'était que ténèbres, une femme ? Du sang ? Qu'est-ce qu'il se passait ? Il ne le savait pas... il remarqua que le sang n'était pas à lui, c'était celui de cette jeune femme... qui était-elle ? Qu'avait-il dans sa main ? Une épée ? Comment était-ce possible ? Il était incapable de tuer ! La femme releva la tête, c'était la renégate, mais comment était-ce possible ? Elle était morte par... par sa main ? Oui, c'est vrai, c'est lui qui l'avait tué pour protéger son maître, la jeune femme souriait et éclata même de rire, sa voix féminine et son ton agressant s'était transformé en une voix plus rauque et lente, son corps prenait en même temps une autre forme plus grande, c'était la forme d'un... homme ? Il s'agissait de l'humanoïde qui était apparu cette nuit là, il fut projeté en arrière comme si ce n'était qu'un vulgaire mannequin, Rain était là, lui tranchant la tête, non ! Elle ne devait pas se battre, elle était blessée !

- Rain ! S'écria-t-il en se relevant d'un coup et en s'écrasant tout de suite au sol en ce tenant les côtes qui se situait à sa droite et grogna tellement la douleur était intense.

Ses vêtements étaient entachées de sang, tout lui était revenu en tête, il s'était fait assommé par ce géant et Rain l'avait exécutait avec son pouvoir... tout compte fait il avait réussi son assaut dans un sens, mais à quel prix ? Il avait faillit mourir un seconde fois pour "protéger" quelqu'un qui lui était cher, décidément... est-ce que c'était ça protéger ? Est-ce que cela signifiait mourir pour ceux qui nous sont cher ? Ou alors mieux valait rester en vie ? Seulement depuis ce moment là, la réalité l'avait rattrapé et l'avait frappé en pleine figure, il avait à quel point il était encore faible, comment pouvait-il protéger en mourant ?Les deux n'étaient pas compatible, si la dernière muraille cède, qui sera là pour protéger les autres ? Il aurait été mort vainement si Rain n'avait pas réussi à le tuer, pire, Rain aurait pu également mourir à cause de son manque de jugeote... il aurait aimer prendre du plomb et se le mettre dans la tête littéralement, peut-être que ça marcherait, qui sait ? Par contre il ne se souvenait pas du tout de ce qu'il s'était passé entre le choc violent entre lui et le mur et l'instant présent.

Il leva son regard, Rain était adossée contre le mur et parfaitement éveillée, il n'avait pas remarqué qu'en fait il avait dormis sur ses jambes toutes la nuit, et même plus, il faisait jour depuis un petit moment apparemment, Rain devait sans doute être en colère après son acte stupide... Il se rallongea sur le dos, car il était impossible pour lui de se mettre sur le côté, ils étaient tout deux en piteux état, tout ça parce-qu'il n'avait pas réussi à bouger de lui-même contre cette renégate, s'il avait réussi à se défendre un minimum Rain n'aurait pas été blessée comme ça et ce monstre aurait pu être battu plus facilement... Il mit son bras devant ses yeux et essaya de se retenir de chialer comme une madeleine, il ne pouvait pas s'empêcher de penser que tout était de sa faute à la base, tout ça parce-qu'il était faible... il repensa à son premier face à face avec Rain, que des paroles en l'air en fait... comment est-ce qu'on pouvait changer un tel faiblard comme lui ? Il était complètement abattu physiquement et moralement...




Veux-tu connaître mon histoire ?
♣ Veux-tu voir mon journal ? ♣
Code couleur ~ #EC9D01
♥ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6527

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Jeu 18 Juil 2013 - 22:18
Sans doute venait-elle là de passer la plus longue nuit de sa vie… Elle avait perdu toute notion, de temps, d'espace. Elle ne savait plus où ils étaient ni quelle heure il était. Si c'était déjà le matin, ou encore la nuit… Et alors que l'esprit de Rain tanguait entre la conscience et l'inconscience, une voix brisa le silence des lieux. Croyant d'abord rêver, la jeune femme écouta tout de même ce qu'elle racontait. Une… tempête de neige ? Neige. Neige ? De quoi ? Etrangement elle n'était pas très motivée pour chercher à comprendre, la fatigue prenant le dessus, sans pour autant qu'elle parvienne à s'endormir. Non, elle cramait trop sur place pour ça. Sa peau était brûlante et son front humide. La fièvre s'était emparée d'elle, encore une fois.

Son nom retentit alors, la faisant sursauter. Il lui sembla que quelques minutes seulement s'étaient écoulées depuis les derniers mots, à moins que ce ne fusse plusieurs heures ? L'enseignante ne répondit en tout cas pas, pas tout de suite. Elle avait ouvert les yeux et observait son élève se réveiller d'une manière un peu… brusque, avant de finalement s'allonger. Posant un bras sur son visage, le jeune homme semblait à bout de nerfs et sur le point d'éclater en sanglots.

- Ah… pitié. Arrêtez de dramatiser les choses ou je vais en perdre la tête.

Sa voix était bien plus faible que d'habitude. En même temps, dans son état, elle ne pouvait pas vraiment en avoir une qui impose le respect… Se saisissant la veste qu'elle avait maintenu sur sa plaie des heures durant avant que celle-ci n'en tombe au vu de son réveil précipité, Rain jeta un faible regard à la blessure en question. L'hémorragie avait été stoppée, quel miracle… La jeune femme soupira et tapa doucement l'arrière de son crâne contre le mur en béton qui se trouvait dans son dos.

- "A cause"… "grâce"… Nous sommes en vie, c'est l'essentiel non ? Alors cessez de vous apitoyer pour des détails…

Quelque chose gênait par contre au niveau de ses lèvres et de son menton lorsqu'elle parlait. Levant difficilement une main, elle tâta cet endroit et se rendit compte qu'il y avait du sang séché. Sous son nez aussi. Elle n'avait pas l'impression d'avoir reçu de blessure particulière lors du combat contre le géant, pourtant… La fatigue provoquait-elle ça ? Ou alors l'abus d'utilisation de son domaine divin ? Sans doute la dernière solution.

Son regard se tourna vers le fond du couloir morbide. Il y avait quelques faibles lampes de forme rectiligne au plafond qui éclairaient le chemin au fur et à mesure, mais ce n'était guère plus rassurant.

- Il faudrait… trouver des toilettes… pour que l'on puisse se débarbouiller parce que… passer inaperçu comme cela… risque d'être compliqué...

Vive douleur au niveau de la poitrine, aussi fulgurante que déchirante. Cela suffit à la faire plier en deux, mais une part d'elle-même la forçait à retrouver une contenance le plus rapidement possible. De la fierté ? Peut-être… mais surtout, elle voulait éviter d'inquiéter davantage son élève. En même temps, au point où ils en étaient… Reprenant son souffle, Rain s'adossa à nouveau contre le mur et ferma un instant les yeux.

- Oui… ce serait la première étape. Ensuite… il nous faudrait rejoindre le port… Ce n'est pas en restant moisir ici… que nous allons récupérer davantage.

Rassemblant l'énergie qui lui restait, l'enseignante attrapa le bâton de combat du garçon et s'en servit comme appui supplémentaire pour se relever. Après tout, pour redonner courage il fallait en faire preuve soi-même, c'était ainsi et seulement ainsi que l'on motivait une troupe.

- Sans compter que… cela nous mettrait… à la merci d'éventuels renégats…

Cette fois, elle lâcha le mur pour saisir le bras de son élève, et prononça d'une voix plus forte :

- Allez… du nerf ! Vous voulez servir de plat préparé aux membres de la Guilde !?

- Hé.

La jeune femme se retourna aussi vite qu'elle put. Cette voix, grasse et peu rassurante, appartenait au leader d'une bande de clochards qui venait de faire irruption au pas de la porte. La barbe épaisse, une haleine de bouc et une odeur à retourner l'estomac d'un affamé mélangeant allègrement pisse, alcool et tabac. Voilà en résumé ce qui constituait les trois hommes qui s'étaient pointés devant eux.

- Qu'est-c'que vous foutez là, tous les deux ? C'est notr'planque. Dégagez !

- Regardez c'que z'avez fait ! Z'avez mis du sang partout !

- C'peut-être des tueurs en cavale… j'aime pas la tête au mioche. Toi en revanche…

Bon. OK. A moins que les clodos soient gays, il y avait environ 99,99% de probabilité que cela vire sur ce plan-là. Seulement… s'il avait l'habitude de lire de l'agacement sur le visage des femmes qu'il abordait, cet homme était surpris par l'absence totale de réaction chez Rain lorsqu'il lui adressa son clin d'oeil si charmeur (mais ça, c'était uniquement dans son for intérieur).

- Pas très réactive la petite… grogna-t-il en tendant une main bien crade vers la joue de l'intéressée.

Main qui fut écartée par le bâton de combat. Regard de tueuse, stature droite et pleine d'assurance, Rain faisait de son mieux pour ne pas paraître faible à ces idiots, qui pourraient saisir la moindre chance à leur avantage.

- Quoi ? Tu veux t'battre ?! Pas d'ça avec nous…

Le leader des clodos (ma foi, quel titre honorable…) enferma ses doigts en étau autour de l'arme de leur agresseur et fut surpris de ne pas rencontrer de résistance. Cependant, lorsqu'il tenta de la lui arracher de la main, ce fut autre chose. Rain n'était bien évidemment pas décidée à laisser ce bâton à ces types… c'était la propriété de son élève. Seulement elle aurait du mal à maintenir le jeu sur ce terrain bien longtemps… Peut-être était-il temps pour Yan d'utiliser ses talents de pleurnicheur à bon compte ?



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Ven 19 Juil 2013 - 17:13
Ne pas dramatiser... Ils étaient en vie... voilà ce qu'il avait retenu, était-ce pour le rassurer ? Il ne savait, tout ce qu'il savait c'est qu'elle avait raison sur tout les points... m'enfin... il pensait toujours que ce "détail" comme elle le disait si bien, était de sa faute à lui... mais c'est vrai, ils étaient en vie, c'était ça le plus important ? Même s'il sentait que la voix de Rain n'était pas aussi forte et imposante que d'habitude... mais quoi de plus normal après tout ? Ce n'est pas comme s'ils avaient seulement fait une promenade au bord d'un lac... Il aurait bien voulut se relever mais son corps refusait d'obéir, c'est comme s'il n'avait plus de volonté et voulez rester ici... Mais il allait devoir se faire violence s'ils ne voulaient pas croupir ici.

- Il faudrait… trouver des toilettes… pour que l'on puisse se débarbouiller parce que… passer inaperçu comme cela… risque d'être compliqué...

Il se regardait après avoir entendu ça, ouai... c'était pas faux, c'était même le meilleurs moyen de se faire remarquer alors qu'ils devaient passer inaperçu pour aller jusqu'au port et retrouver le bateau qui les attendait, une fois le bateau atteint, ce serait sûrement plus facile d'accéder à l'infirmerie, ils pourraient compter sur l'aide du pilote pour appeler les infirmières... la plupart des bateaux son magiques et se déplace donc seul, mais il arrivait parfois qu'il y ait des pilotes qui les conduisent, mais avant, il fallait y accéder au bateau, et ça... c'était une autre histoire. Il regarda son maître qui s'était plié en deux, mais pas longtemps, était-ce dû à la douleur ? Sans aucun doute... seulement voilà, la volonté de son maître était plus forte que la douleur et se redressa, avec un peu de difficulté certes... mais au moins elle s'était redressée, elle...

- Oui… ce serait la première étape. Ensuite… il nous faudrait rejoindre le port… Ce n'est pas en restant moisir ici… que nous allons récupérer davantage. Continua-t-elle avec difficulté.

Rain prit le bâton qu'elle lui avait offert et s'en servit comme appuie, comment pouvait-elle supporter le poids de ce bâton avec de telle blessure ? Il ne savait pas, après... ça lui servait juste comme une béquille, elle ne le portait pas comme une arme, c'était peut-être pour ça aussi.

- Sans compter que… cela nous mettrait… à la merci d'éventuels renégats…

Renégats... ce mot était entrain de résonner dans sa tête, est-ce que tout les renégats étaient comme ceux qu'ils avaient rencontré ? Si oui alors ils étaient très mal si jamais ils devaient en rencontrer d'autres dans leurs états actuel... Il se fit saisir le bras assez brusquement, ce qui lui rappela qu'il était blessé, mais Rain n'avait pas envie de savoir et voulait le voir se relever...

- Allez… du nerf ! Vous voulez servir de plat préparé aux membres de la Guilde !?

Il n'eu pas vraiment le temps de répliquer car il entendit une voix qui lui était inconnu à ses yeux, il regarda ce qui se passait derrière Rain qui était entrain de se retourner, trois hommes se tenaient devant eux... sûrement de simples humains à en juger leur piteux état et l'odeur qu'ils dégageait... des clochards du coin qui avait sans doute trouvé le moyen de prendre cette résidence comme un coin pour pouvoir dormir. Seulement voilà, c'était le genre de personne qui était vieux pervers, et ça se voyait dans leur regards, un regard méprisant pour Yan, mais un regard qui leur donnèrent presque un air de bêta quand leur yeux pointèrent la jeune femme. Ils râlaient contre eux d'avoir souillé leur coin avec leur sang... seulement ce n'était pas vraiment chez eux non plus... Yan ne supportait ces types qui regardait Rain d'un air malsain, ils avaient des scènes qui devaient tourner dans leur tête, il préféra même pas y penser tellement ça le dégoutter, l'un d'eux s'approcha de la belle qui mis une de ses mains sur sa joue, seulement ce n'était pas le genre de la maison de se laisser toucher comme ça. Elle repoussa la main avec le bâton qu'elle lui avait offert, ce dernier voulait le lui arracher des mains sauf qu'il fut surpris de la force de Rain qui n'était pas une femme ordinaire, mais avec ses blessures, elle n'allait pas tenir longtemps.

Yan essayait de trouver un moyen pour les faire fuir, mais comment ? Il ne pouvait rien faire dans son état actuel, et ce n'est sûrement pas en chialant qu'il allait résoudre le problème, le seul moyen c'était de leur faire peur, assez pour qu'il fuit loin d'ici, mais comment ? Sa petite tête fit un petit "tilt", après tout, ce n'était que des humains, non ? Des types dans leur genre ils devaient avoir du premier truc pas naturel qui pouvait se produire, Yan essayait de garder son calme mais il ne supportait pas ce genre de type...

- Enlève tes mains de mon maître...

L'homme ne prêta pas vraiment attention à ce qu'il disait, ou plutôt, il l'ignorait complètement, il se mit à agripper le bras de l'individu, cette fois-ci il n'avait pas l'intention de l'ignorer, comme toute personne, c'était le genre à ne pas aimer que quelqu'un se mette en travers de ses petits délires, ce dernier repoussa son bras et le reste de son corps par la même occasion ce qui fit tomber Yan par terre. Il se mit à quatre pattes pour pouvoir se relever plus facilement.

- Qu'est-ce que tu me veux gamin ? Hein ?!

- J'ai dit.... ne la touche pas !

Sur ses belles paroles ils puisa dans le peu d'énergie qu'il lui restait pour faire apparaître ses ailes, ensanglantée à cause des blessures reçu. L'un d'eux s'était littéralement pissé dessus. Quel humains n'aurait pas peur de phénomènes étranges et surnaturel ? Il devait se servir de cette peur des humains pour les faire fuir.

- C'est un monstre ! Moi je me casse d'là !

Les deux autres ne mirent pas longtemps à le rejoindre, ils avaient pris leur jambe à leur coup et c'était enfuit comme des lâches. Une fois partis, les ailes de Yan disparurent dans un éclat de plume et il s'était agenouillé sur le coup, s'en était trop, il n'avait pas beaucoup d'énergie à la base, mais là... il allait devoir se ménager pour aller jusqu'au bateau, une fois cela fait, il pourra se reposer... mais il allait devoir se surpasser avant ça. Mais avant tout... se débarbouiller comme Rain l'avait suggéré. Il prit appuie sur le mur et se dirigea vers le couloir qui était très faiblement éclairée... des toilettes, ou une salle de bain... quelque chose, et surtout... une pharmacie. S'ils pouvaient se mettre quelques bandages ce ne serait pas de refus, ça ne servirait peut-être pas à grand chose vu que la plupart de leur blessures c'était refermée, enfin, leurs blessures ne saignait plus et c'était surtout du au fait que le sang séché empêchait le sang de coaguler plus à l'extérieur...

Evidemment la pièce où était située la salle de bain et la pharmacie était celle qui était la plus éloignée. Ils finirent quand même par y arriver en franchissant plusieurs obstacles, autrement dit, huit mètres et 2 portes... Le maître et l'apprentis prirent leur temps pour se débarbouiller, après tout, ce n'est pas comme s'ils allaient pouvoir bouger maintenant, Yan se disait qu'il valait mieux attendre la tombé de la nuit pour bouger et prendre les bus quand il y avait le moins de monde possible. Cela leur éviterait quelque petits désagrément, et puis Yan connaissait encore la ville, il savait quels bus il fallait prendre pour éviter le plus de monde indésirable possible.

Après avoir pris quelques anti-inflammatoire, mis du désinfectant assez riche en alcool... à vous de deviner qui a crié de douleur et qui a à peine grimacé... des bandages un peu partout sur le sang séchés pour ne pas s’effriter et ainsi éviter une nouvelle "hémorragie". Le reste étant enlevé avec des serviettes mouillées qui traînaient dans le placard, il n'y avait plus qu'à les imbiber d'eau et le tour était joué... Le temps de profiter de ce moment de fraîcheur (dû à l'eau froide) et de tranquillité pour se reposer encore un peu... en tout cas, jusqu'au soir.

Le soleil commençait à se coucher... c'était le moment pour bouger, ils avaient eu de la chance de ne pas avoir vu d'autres clochards s'approcher. Rain sortit la première, et Yan emboîta le pas... ils parcoururent la ville de bus en bus, ils se devaient de faire le moins d'effort possible, donc de marcher le moins possible. Mais même le peu qu'ils avaient à marcher était éprouvant, le moindre de leur rappelait qu'ils étaient gravement blessé, ils se soutenaient l'un à l'autre pour marcher.

Après quelques heures de trajet, ils arrivèrent enfin au port où le bateau les attendait... le pilote du bateau ayant remarqué leur état assez grave vint vite les soutenir pour les installer sur un siège... et oui, il n'y avait pas de lit, ce n'était pas une croisière qu'ils allaient faire non plus, mais le fait d'être assis à ne plus faire d'effort était un "ouf" de soulagement, ils allaient enfin pouvoir rentrer à la Deus Académia...

- Ce voyage ne s'est pas passé comme... prévue... on dirait bien... Dit-il tout en s'adressant à son maître avec un sourire, comme si le fait d'être sur ce bateau était une délivrance et la fin du cauchemar pour lui. Il s'endormit avec le bâton que lui avait offert son maître.

Leur voyage se finit sans trop d'encombre, juste l'infirmière en chef qui les réprimanda pour leur blessures, mais ce n'est pas comme s'ils l'avaient cherché aussi. Mais bon... de toute manière il n'avait pas la force de répondre, il se contenta de se laisser faire, de toute manière il n'avait pas le choix, au risque de se faire encore plus blesser par une infirmière en rogne qui avait horreur qu'on lui réponde ou qu'on la contredise... au final tout c'était bien finit d'une certaine manière... il ne pouvait cesser de penser à sa famille qui venait de perdre leur maison par leur faute... il ira peut-être leur rendre visite une autre fois, quand tout sera plus calme. Mais pour le moment, il allait devoir se reposer dans un lit, et Rain à côté de lui, pour combien de temps ? En tout cas ceci promettrait de belles histoires...




Veux-tu connaître mon histoire ?
♣ Veux-tu voir mon journal ? ♣
Code couleur ~ #EC9D01
♥ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥
Invité
avatar
Invité
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Dim 21 Juil 2013 - 14:36
J'ai encore l'esprit tout retourné, votre rp était tellement prenant, c'était plus que sympathique à lire !
Petite chose, Yan, "je ne vous pardonnerez" par pitié, le sujet est je, pas vous, il faut donc l'accorder avec, ce qui donne "je ne vous pardonnerai jamais" ;D Voilà, en tout cas magnifique rp qui va donner suite à de jolies choses surement ! =)

Rain : 740 xps
Yan : 845 xps

Xps attribués : Yep
Sleepwalking [PV Yan]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Sleepwalking [PV Yan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page