Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Sleepwalking [PV Yan]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Sleepwalking [PV Yan] - Sam 8 Juin 2013 - 10:21
Les claquements de bois retentissaient à travers la salle d'entraînement. Les fenêtres ouvertes s'efforçaient d'évacuer l'odeur étouffante du renfermé. Adossée à l'un des piliers de béton de la pièce, une panoplie d'armes rapprochées en tout genre : hache, lance et autres armes d'hast, épée, couteau, sabre, nunchaku... Et finalement, le bâton, présent entre les mains de Yan Lando qui se trouvait être l'un des deux protagonistes du concert assourdissant. Il avait reçu pour ordre d'attaquer son professeur de tout ce qu'il pouvait, et ce avec toutes les armes présentes dans la pièce. Il en était à présent à la dernière et donc la fin de l'entraînement approchait, inévitablement.

Son adversaire et professeur, anciennement arme elle-même, esquivait ses assauts lorsque c'était possible et parait avec le fourreau de son katana lorsque cela ne l'était pas. À aucun moment depuis le début de l'entraînement, elle n'avait daigné dégainer. Il fallait dire qu'il n'était guère nécessaire de le faire face à un débutant, elle avait dû plus faire attention à ce qu'il ne se blesse pas tout seul qu'autre chose. Après tout elle l'avait simplement pris au dépourvu et lui avait demandé d'employer ces armes à l'improviste. En réalité, il s'agissait d'un nouveau test, destiné à la fois à vérifier si Yan s'était contenté ses deux mois d'exercices intensifs et s'il se l'était coulé douce par la suite, à la fois à déterminer l'arme avec laquelle il se sentirait le plus à l'aise. Et il semblerait que celle qu'il tenait entre les mains en ce moment remportait haut la main le concours, suivie de près par les armes d'hast.

L'extrémité de son saya frappa avec force le menton de son élève, l'envoyant atterrir sur les fesses un peu plus loin. Rain l'observa sans émotion particulière, comme d'habitude, puis laissa tomber ces quelques mots avant de tourner les talons :

- Vous avez trente minutes pour prendre une douche et vous préparer. Je vous retrouverai au chemin menant au Port.

Le pauvre se demandait sans doute ce qu'elle lui voulait et ce qu'ils allaient trafiquer au port. Les armes de la salle se volatilisèrent ensuite, comme tout n'était que fiction par ici.

Trois mois s'étaient écoulés depuis leur dernière rencontre et le jeune homme s'était bien amélioré. Rain avait, malgré les apparences, appris à apprécier son élève à sa juste valeur et de ce fait, aujourd'hui, elle avait décidé de lui faire une surprise en l'emmenant dans le monde des humains, d'une part pour acheter une arme à lui et rien qu'à lui, d'autre part pour qu'il puisse enfin revoir sa famille. Elle ignorait ce que cela allait donner mais espérait que cela lui plairait.

La famille, elle ne savait pas ce que c'était alors les problèmes qui pouvaient lui être liés, encore moins.

Le soleil tapait haut et fort. Par ce genre de temps, porter une écharpe n'était pas très recommandé. Rain avait donc noué celle-ci autour de son bras gauche, un peu au-dessus du coude, car il était hors de question qu'elle s'en sépare. En attendant le numéro inscrit sur sa clavicule semblait attirer l'attention en jouant avec la lumière au moindre de ses mouvements, étant une pièce métallique de base. Facile de la remarquer de loin du coup... Bonjour la discrétion. Enfin elle trouverait bien une parade. Lorsqu'elle aperçut son élève, Rain se tenait debout devant la grande grille. Sans cérémonie, elle dit :

- Si ma mémoire ne me trompe pas, vous habitiez à Chicago non ? Eh bien allons-y.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Sam 8 Juin 2013 - 15:16
Trois mois... trois long mois s'était écoulé depuis la dernier rencontre entre Rain, et Yan. Ce dernier avait été appelé par son "maître" aujourd'hui même, pourquoi ? Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il allait passer un second test pour évaluer son évolution durant ces deux premiers mois d'entraînement intensif... à un petit détail près, il n'avait pas prévus de se battre contre elle, arme à la main. Elle précisa qu'il pouvait prendre autant d'arme qu'il le voulait qu'il devait l'attaquer sans état d'âme... Yan n'avait jamais manier une arme de sa vie, mais apparemment il allait devoir s'y mettre. Il pris donc les armes qui étaient apparu comme par magie presque... en même temps tout ce qui apparaissait ici n'était pas réel... S'enchaîna ensuite une série d'attaque, Rain esquivait les coups avec une telle facilité qu'on aurait dit jouait avec un enfant de 10 ans... seulement elle restait concentrée, il faut dire que Yan manquait de peu de se blesser lui-même, surtout avec les nunchakus... une arme que Yan n'avait pas du tout apprécié et les jeta immédiatement.

Il faisait une chaleur étouffante dans la salle... il faut dire qu'elle était juste aérée par quelques petites fenêtre que Rain avait pris soin d'ouvrir juste avant. Yan était en sueurs alors que Rain n'avait pas la moindre petite goutte sur son front, et était encore moins épuisé...

Parmi toutes les armes qu'il utilisa, une seule lui avait plût, le bâton de combat, mais ce n'était pas pour autant qu'il avait réussi à la toucher. Après un coup de la droite vers la gauche, Rain avait "disparu" de son champs de vision, elle s'était juste baissée et il reçut un coup sur le menton qui l'envoya valser en arrière... la chute fût assez dur, mais il n'y avait pas d'autres issus possible... Il regardait maintenant Rain d'en bas, vu qu'il était au sol... Après que les armes disparaissent comme si de rien n'était, Rain pris la parole.

- Vous avez trente minutes pour prendre une douche et vous préparer. Je vous retrouverai au chemin menant au Port.

Au port ? Que pouvait-elle bien manigancer encore ? Yan l'ignora et ne cessa de se poser des questions... il finit par abandonner au bout de 5 minutes de questions intensives dans sa tête. Il préférait, et de loin, profiter de l'eau qui coulait sur son corps... cela faisait un bien fou et c'était relaxant. Il finit de profiter de ce petit moment de relaxation et se dépêcha donc d'aller au port. Il avait hâte, ou pas ? De savoir ce qu'elle lui réservait pour la suite. Il avait juste mis un débardeur et un short qui descendez jusqu'au genoux, mais que mettre d'autre par ce temps ensoleillé ? Il aperçu Rain au loin, qui l'attendait depuis un bon moment apparemment... et bien qu'il fasse une chaleur incroyable, elle n'avait pas quittée son écharpe, mais elle avait été raisonnable de l'attacher autour de bras juste au-dessus de coude, ça lui donnait un style en plus...

- Si ma mémoire ne me trompe pas, vous habitiez à Chicago non ? Eh bien allons-y.

Yan mit quelques secondes avant de réaliser ce qu'elle avait dit, il allait pouvoir retourner sur Terre ? Et à Chicago qui lus est ! Un endroit qu'il n'avait pas vu depuis une éternité pour lui ! Il était heureux et avait des yeux émerveillé tel un enfant à qui ont annoncé que le père noël allait lui rendre visite... Il pensait à sa soeur, ses parents... il espérait seulement que rien n'avait changé et qu'il allait pouvoir les revoir.

- "O... oui ! C'était... bien là-bas !" S'exclama-t-il avec joie tout en bafouillant un peu et mâchant ses mots.

Ils se dirigèrent vers le port... en fait il s'agissait d'un port presque traditionnel... Il y avait plusieurs bateau, Rain passa devant et monta dans l'un d'entre eux. Comment savait-elle où ils allaient atterrir ? Yan essaya de ne pas trop se poser la question et se dit qu'il devait avoir confiance en elle. Il emboîta le pas de son maître et partirent donc au loin... vers l'horizon, un flou lumineux était apparu, aveuglant Yan... puis... plus rien. Quand il ouvrit les yeux ils étaient dans une endroit qui lui était familier. Il était déjà venu par ici... il s'agissait du port de Chicago qui était à la limite du lac Michigan, il était revenu à Chicago... *enfin... je suis là... petite sœur* pensa-t-il. Il était presque dans les nuages bien qu'il venait d'en descendre... comme s'il était entrain de vivre un rêve. Il s'était avancé jusqu'à la proue du bateau qui se rapprochait de plus en plus de sa terre natale... un sentiment l'avait envahie mais il ne savait encore lequel. Peut-être allait-il bientôt le savoir.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 11 Juin 2013 - 12:21
Son élève ne changera jamais. Rain s'en détourna bien rapidement et entreprit la marche vers le port. Là, un sourire, bref mais sincère, avait traversé ses lèvres. C'était étrange, mais la réaction de Yan lui procurait une sensation de chaleur. De chaleur humaine. Il allait retrouver sa famille et semblait visiblement heureux à cette perspective. C'était sans doute tout ce qui comptait pour l'enseignante à cet instant. Etrange de la part d'une arme vivante non ? Oui, elle avait bien changé, avec le temps. Avec la disparition de celui à qui elle devait tout, elle avait un instant douté, mais finalement elle était restée debout, continuant de marcher droit devant elle, sans se détourner de son objectif. Marche… ou crève. Telle avait toujours été sa philosophie. Au moins, elle appliquait ce qu'elle pensait, c'était une bonne chose qui prouvait qu'elle avait un minimum de personnalité, qu'elle n'était plus un simple objet.

Le trajet en bateau fut silencieux. Rain avait retrouvé son masque d'impassibilité depuis un bail. Elle se contentait d'observer du coin de l'oeil son élève, tentant de percevoir l'émotion qu'il dégageait, à travers l'épais mur qui l'empêchait d'être aussi empathique qu'un humain normal. Elle, bras entourant ses jambes, le visage à moitié réfugié dans cette écharpe si rassurante, et lui, se tenant à la proue du navire, comme s'il était prêt de faire le reste du chemin avec ses ailes. Il était vraiment… comme un gosse. A la fois si semblable à elle et si différent. La différence devait résider dans le fait qu'elle vivait et avait toujours vécu dans un monde adulte, cruel, tandis que lui… lui allait retrouver le monde qui l'avait bercé toute son enfance, oui, enfance, ce nom que l'on donnait à cette période de la vie où tout était beau. Tout était beau. C'était tout ce que Rain pouvait penser de l'enfance, cette chose qu'elle considérait comme un don, auquel elle n'aura jamais eu droit. Son cerveau l'empêchait de pousser son imagination plus loin. A vrai dire, il était difficile de le faire lorsque chaque recoin de l'esprit était occupé par des données propres à une machine à tuer.

La fin du voyage approchait et ils allaient bientôt accoster. La jeune femme se releva, se dégourdit les membres, puis se dirigea vers son élève. Elle reposa ses bras sur le rempart et profita du vent marin ainsi que de la jolie vue qui s'étiraient devant eux.

- Si cela ne vous dérange pas, nous allons d'abord aller faire quelques courses, annonça-t-elle, toujours aussi imperturbable.

Elle ne dit rien de plus, préférant garder la surprise. Lorsqu'enfin l'occasion leur fut donné pour poser pied sur terre ferme, elle le fit avec un certain soulagement, car autant l'air pouvait représenter son élément, autant l'eau la rendait mal à l'aise. Se retrouver dans l'eau ne la dérangeait pas, mais au-dessus… Les mouvements d'un navire qui tanguait lui donnaient une sensation d'insécurité assez gênante, et ce n'était même pas par peur de se noyer puisqu'elle savait nager et respirer sous l'eau. Bref, elle ne comprenait pas trop l'origine de cette différence mais savait qu'elle préférait de loin respirer l'air frais sur la terre ferme.

Le petit duo emprunta donc quelques transports en commun avant de se retrouver devant une rue plutôt animée. Pourtant, il suffirait de voir la tête de ceux qui la fréquentaient pour deviner que ce n'était pas le lieu le plus recommandable au monde. Mais il avait au moins le mérite d'être peuplé et Rain se contenta de prononcer ces quelques mots à l'adresse de son élève avant de s'avancer parmi la foule d'un pas sûr.

- Ne traînez pas et regardez devant vous.

Elle savait où se rendre évidemment. D'ailleurs au bout d'une vingtaine de mètres, la jeune femme stoppa sa progression rectiligne et s'engouffra une petite ruelle à gauche. Un petit magasin se tenait là, à l'abri des regards. Dès qu'elle eut poussé la porte de bois noir, l'unique occupant de la pièce mal éclairée se détourna de ses occupations. Le petit homme, affalé sur un tabouret derrière le comptoir, releva son regard de ses billets et son teint vira au blanc lorsqu'il la reconnut.

- Vous… !

Ses mains étaient secouées de spasmes mais il demeura cloué sur son siège. Son menton tenait moins en place et il commença à trembler tandis que son propriétaire bredouillait :

- Qu'est-ce que vous voulez ?! Si c'est de l'argent, je…

- Un bâton de combat. Le meilleur que vous avez en stock.

L'homme se figea, comme surpris par ses paroles, puis se détendit un peu sans pour autant que les billets prisonnières de ses mains ne cessent d'être secoués comme des feuilles mortes. Il déglutit et fit l'effort de les poser sur la table puis descendit de son tabouret, jeta un bref coup d'oeil à Yan avant de leur offrir un sourire forcé qui ressemblait davantage à un rictus. Il se déplaça ensuite entre les étroits rayons du magasin spécialisé en armes rapprochées qu'il tenait et, revint avec un long bâton en main. Celui-ci brillait d'un éclat argenté malgré l'éclairage jaunâtre des lieux. Des ornements trônaient sur son long. Il semblait peser une bonne vingtaine de kilos. Cela suffira pour entraîner les bras de son élève en bonne et due forme.

- Voilà, c'est tout ce que j'ai… vous voulez tenter une prise en main… jeune homme ?

Il lui tendit l'objet et eut un petit rire nerveux qui présageait qu'il allait s'essayer à l'humour...

- Evitez les gestes trop brusques, je tiens à mes rayonn…

- Cela suffira, merci. Venez Yan.

Quel intérêt de tester la qualité d'une marchandise si l'on pouvait la déterminer à vue d'oeil ? Laissant à son élève l'honneur de saisir sa nouvelle arme, la jeune femme tourna les talons et passa la porte de la boutique. L'espace rétreint de cette dernière commençait à l'étouffer, elle qui n'aimait pas les espaces confinés, et Rain prit donc une profonde inspiration. Lorsque son élève l'eut rejoint, elle prit le temps de s'éloigner un peu de cette ruelle elle aussi trop étroite pour finalement reprendre la parole :

- J'ignore si vous avez apporté de quoi acheter des présents pour votre famille, mais sachez qu'il y a un supermarché, plus loin.

Restait à voir s'il allait s'y rendre ou décider de rejoindre son domicile plus vite. Les retrouvailles ne regardaient pas vraiment Rain alors sans doute allait-elle devoir se trouver une occupation pendant ce temps.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mer 12 Juin 2013 - 16:16
Yan ne savait trop comment réagir... il cherchait encore dans sa petite tête ce qu'il pouvait bien dire, peut-être rien ? Tandis qu'ils se rapprochaient de plus en plus du port, Rain s'était étirée et s'était rapproché de la rambarde du bateau à côté de Yan, elle dit qu'ils allaient faire devoir quelques courses avant... quelles courses ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien mijoter ? Elle n'était pas du genre si mystérieuse, elle cachait quelque chose mais quoi ? Yan ne cessait de se poser la question...

Une fois pied à terre, une étrange émotion le traversa, comme s'il était... ému ? Peut-être, le fait de refouler sa terre natale alors qu'il l'avait quitté il y a peine quelques mois... la ville n'avait pas tant changé que ça, peut-être était-il encore en 2007 ? Qui c'est... il se contenta de suivre Rain pour le moment, repoussant à plus tard ses questions "existentielles". Ils prirent les transports en commun que Yan avait tant eu l'habitude de prendre... et ceci fut l'une des causes de son décès, il se sentait extrêmement mal à l'aise à l’intérieur de l'un de ces multiples bus, ce "lieu" lui rappela que la mort pouvait survenir de n'importe où, pour son cas, c'était déjà fait. A la base, il avait survécu, mais sa sœur avait été gravement touchée... il préféra ne plus y penser, il voulait tellement savoir s'il avait réussi à sauver sa sœur... *Karine* pensa-t-il un bref moment alors que son visage se crispait... Il sortit de cette pensée noire quand Rain descendit du bus à un endroit qu'il ne connaissait pas, ou plutôt, qu'il n'avait jamais fréquenté encore... en même temps, ce lieu n'était pas recommandé pour les jeunes adolescents... allez savoir pourquoi, je vous laisse deviner. Yan se demandait si les personnes arrivaient à le voir, a priori oui, vu comment il dévisageait la tête de certains grossiers personnages... Rain l'interpella en lui disant de ne pas traîner, il se mis donc au pas de course pour rattraper son maître.

Peu de temps après, même très peu, à peine une dizaines de secondes plus tard, Rain pris une toute autre direction pour s'engager dans une petite ruelle, oubliée de tout ces passants... ils rentrèrent dans, ce qui ressemblait à, un vieux magasin de vente d'armes en tout genre. Rain avait l'air d'être connu auprès du vendeur qui faillit tomber de sa chaise au moment ou il l'avait vu pénétrer dans la pièce à peine éclairée par le soleil... il ne faisait pas bien chaud, et pourtant l'homme en face de lui était en sueur, était-ce la présence de Rain qui faisait cet effet là ? C'est qu'il avait l'air très intimidé le monsieur... avait-elle déjà volé cet homme ? Ou soutiré de l'argent ? En même temps cet homme n'avait pas l'air net d'un autre côté. Elle lui coupa la parole en lui demandant... ou plutôt en lui ordonnant, c'est peut-être le mot qui qualifierais le mieux la manière dont-elle lui avait parlé, d'allé chercher le meilleur bâton de combat qu'il avait en stock... un bâton de combat ? Elle avait déjà pleins d'armes sur elle alors pourquoi en avoir une de plus ? A moins que ce soit pour Yan ? Il se disait que c'était impossible, ce n'était pas son genre de faire des cadeaux, et pourtant, c'était bel et bien le cas. Il sortit d'une pièce où il était entré quelques minutes plus tôt et ressortis avec un magnifique bâton argenté où on pouvait distinguer un dessin dont-il ignorait encore la signification... il ne voyait pas trop à quoi ça ressembler.

Spoiler:
 

L'homme s'approcha de lui, ce dernier lui tendit le bâton, Yan fut surpris par le poids de ce dernier, il pesait facilement plus de quinze kilos, il allait devoir le peser en rentrant pour savoir son poids exact... le vendeur se croyait malin en essayant de faire une blague, il n'eût pas le temps d'aller jusqu'au bout, l'intimidation de Rain ? Sans aucun doute... cette dernière interpella Yan et lui ordonna de venir, sûrement pour ne pas trop traîner par ici. Yan suivit donc son maître et prit un peu de retard à cause du lourd bâton qu'il portait... il ne savait pas trop comment il pouvait se débrouiller pour bien le porter... une idée lui vint à l'esprit, en bandoulière ? Ce serait sûrement la meilleure solution envisageable, il ne s'imaginait pas le porter à bout de bras comme si de rien n'était. Il allait donc devoir chercher un objet pouvant transporter le bâton... Une fois en dehors de la petite ruelle Rain repris la parole et lui demanda s'il avait quoi acheter des souvenirs pour sa famille... il en avait, c'était ce qui lui restait de son vivant, autrement dit pas grand chose, mais c'était sûrement suffisant pour acheter 2-3 babioles. Il fit un signe de la tête confirmant qu'il en avait. Yan ne parlait pas trop en présence de son maître, il se contentait en général d'écouter, et d'appliquer ce qu'elle disait.

Une trentaine de minutes plus tard, ils s'étaient rendus devant le supermarché en question, quittant ainsi cette rue peu fréquentable... il était dans un endroit qu'il connaissait un peu mieux, il l'avait fréquenté quelques fois lors de son ancienne vie. Il entra donc dans le supermarché... Yan était assez épuisé... et pour cause, le lourd poids de son tout nouveau bâton de combat offert par Rain. Il cherchait quelques divers objets... quelque chose qui ferait l'affaire... mais en y pensant, comment allait-il s'y prendre pour aller les voir ? Il n'allait tout de même pas faire "Coucou c'est moi, je suis bel et bien mort mais je reviens dans le monde des vivants pour venir aux nouvelles avant de repartir !" Voilà une situation à laquelle Yan n'avait pas pensé... il était mort, est-ce qu'un être vivant normalement constitué s'attendrait à revoir quelqu'un tout droit revenu du royaume des morts ? Bien évidemment que non... il fallait donc qu'il leur adresse un message pour leur faire comprendre qu'il veillait sur eux... un tilt lui vint à l'esprit... il alla dans une cabine qui prenait des photos instantanément... il avait pris soin d'acheter une écharpe qui allait lui servir pour porter son bâton en bandoulière, et conserva donc le ticket de caisse... il avait été étonné de voir que le présent actuel était l'année 2013 en visualisant la date sur le ticket de caise... il écrivit donc un message sur son bras droit "Je veillerais sur vous... même mort... garder ce secret pour vous." Il avait en évidence le ticket de caisse pour qu'ils puissent pour voir la date également, pour qu'ils croient en cette photo... qu'ils croient que cette photo est bel et bien réel et qu'elle ne soit issu d'un montage pour faire une blague de très mauvais goût... Il essayait de prendre une pose assez naturel, souriant, et heureux... c'est surtout ce sourire qu'il voulait leur faire voir.

Une fois fait, il sortit donc du supermarché et partirent donc en dehors du centre ville pour aller un peu plus loin. Cette fois-ci c'était Rain qui suivait Yan, elle ne savait pas où il habitait et c'était donc normal qu'il passe devant... seulement pour cette fois. Ils reprirent une nouvelle fois les transports en communs que Yan détestait tant maintenant... ou alors peut-être en avait-il plus peur qu'autre chose ? Ou un mélange des deux... ils quittèrent cet endroit où les grattes ciel dominait la ville pour rentrer dans un endroit ou le soleil était un peu plus présent, ici il n'y avait que très peu d'immeuble et le peu qu'il y avait, ne dépassait pas les 3 étages. Concernant Yan, c'était dans une maison où il vivait, un style à l'américaine comme on voit partout presque... une fois descendu du bus... il prit un instant avant de reprendre sa marche, il regardais autour de lui, le soleil avait laissé place à la lune... les lampadaires éclairait les multiples rues de ce quartier... c'était un paysage qu'il voyait tout les jours autrefois, descendre ici en bus était une habitude... c'est ce "était" qui rendait Yan triste. Il se décida à se rendre "chez lui", son foyer qu'il n'avait plus vue depuis tant de temps... 6 ans s'était déjà passé, Karine devait avoir changé depuis le temps, quel âge avait-elle ? 18 ? Non, 19 ans. Il devait faire attention à ne pas attirer l'attention, et le fait qu'il fasse nuit était idéal, c'était un endroit qu'il connaissait bien donc n'importe qui aurait pu le reconnaître. Sa maison n'était pas loin de l'arrêt... à peine à 5 minutes de marche, une fois la courte marche effectuée, il regardait de loin à travers les fenêtres... son cœur fit "boum", il avait aperçu Karine... elle avait tellement changée, et grandit. Elle semblait bien se porter physiquement, c'était déjà une bonne chose. Il avait les larmes aux yeux, à la limite de pleurer, mais de joie... la voir vivante était déjà beaucoup pour lui...

Spoiler:
 

Mais qu'en était-il de son état mental ? Il ne pouvait pas allé toquer à la porte comme si de rien n'était et lui demander... quoique... il voulait rester sur son idée de base... mais il changea d'avis au dernier moment quand il vit Karine monter dans sa chambre. Il avait toujours sa photo en main, il avait même oublier qu'il s'était écris sur le bras, il effaça, à moitié ce qu'il avait écris, assez difficilement. Il se dirigea vers la maison en évitant du mieux qu'il le pouvait la lumière des lampadaire et essaya de monter au balcon, mais avec ce poids dans le dos... heureusement il y avait toujours cet arbre à côté... il décida donc de grimper à l'arbre pour "atterrir" sur le balcon de la chambre de sa soeur. Il toqua à sa fenêtre, et décida de se cacher, elle ne voulait pas qu'elle le voit tout de suite à travers la fenêtre... il y avait un risque qu'elle crie et qu'elle alerte tout le quartier. Il avait l'impression d'être un fugitif en fuite en agissant comme tel... une fois que Karine avait franchis le palier de la porte-fenêtre, il mis sa main sur la bouche de sa soeur pour éviter qu'elle ne crie et dit à voix basse.

- "Ne crie pas... je t'en supplie... c'est moi, Yan."

Une fois le choc partie, Karine paraissait être en pleur, il tendit ses mains sur le visage de Yan, elle n'y croyait pas, ce n'était pas possible...

- "Y... Yan... mais ce n'est pas possible... tu... tu es mort" Disait-elle tout chamboulée.

- "Je sais... et tu as raison... mais ce serait trop long de t'expliquer maintenant... mais sache, que je serais encore là pour veiller sur toi." Il finit par l'enlacer, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas sentis la chaleur humaine... cette sensation lui réchauffait le coeur. Il n'avait pas envie de la quitter une nouvelle fois, mais il le devait, au moins, il savait qu'elle se portait bien. Sans qu'il fasse attention, la photo tomba de sa poche. Le temps paraissait être tellement long et court à la fois. Il ne savait pas trop quoi penser. Il desserra son étreinte pour la regarder à nouveau. Karine faisait de même, elle ne voulait toujours pas y croire, et pourtant, il était là, sous ses yeux, en "chair et en os". Tout ça c'était grâce à Rain, il n'aurait jamais pu la revoir sans son aide... c'était sans doute le plus cadeau qu'elle aurait pu lui faire, rien d'autre au monde n'aurait pu lui faire plus plaisir que ça, Yan était quasiment en larme, lui aussi n'y croyait pas vraiment... tout ceci, il était chez lui... comment avant, à une différence près... il était mort.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Jeu 13 Juin 2013 - 21:35
A l'abri des regards, fondue parmi la foule, une jeune femme. Née Paris Bieber, elle avait eu toutes les bonnes raisons du monde de demander une fausse identité à Jhoken, le pote à son patron. Désormais, c'était sous l'identité de Liara Dream qu'elle agissait dans le monde des humains. Aujourd'hui et comme depuis plusieurs jours, elle traquait l'une de ses nouvelles "collègues", dont la loyauté envers la Guilde était à ses yeux largement susceptible d'être remise en doute. Son domaine divin, d'où était tiré son nouveau nom de famille, lui permettait de voir ce que d'autres ne pouvaient pas voir. Néanmoins, un tel don l'empêchait de fournir des preuves dignes de ce nom et actuellement, sa cible avait bien plus de crédibilité au sein de l'organisation qu'elle-même. Malgré tout, elle avait décidé de mener seule la bataille depuis. Et grâce à ce petit apprenti-dieu, toutes les pièces étaient à présent rassemblées pour former un plan. Il lui restait à le mettre à exécution…

Lorsque le moment se présentera.  

Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, la mine blasée et les cheveux secoués par le vent, Rain emboîtait le pas de son élève, enveloppée dans un silence religieux. Elle avait légèrement tiqué en le voyant ressortir de l'étrange cabinet avec un mot marqué sur le bras, mais n'avait prononcé le moindre commentaire à ce sujet. Après tout, il faisait ce qu'il voulait, et si elle avait les compétences pour le conseiller en matière de combat, il n'en était pas de même pour les relations familiales. Elle n'avait aucune idée de comment le guider dans ces circonstances et préférait rester en retrait, comme elle avait prévu de le faire. D'ailleurs, la distance qui les séparait Yan et elle au fur et à mesure que ce dernier approchait de son ancien domicile, aussi bien au sens propre qu'au sens figuré, s'agrandissait. Bientôt, elle ne fut plus qu'une ombre perchée sur le toit, observant son élève de loin. Il devait être seul dans ce genre de moment, sa présence n'était plus nécessaire.

L'horizon couleur cramoisie enveloppait le paysage de nuances rose orangé, mais la beauté de celui-ci laissait Rain insensible. Elle n'avait pas été programmée pour admirer ce genre de détail, en revanche, aussi étrange que cela puisse paraître, voir Yan enlacer sa soeur la troublait. Ce coeur qui battait dans sa poitrine, tantôt il avait chaud, et tantôt, il avait froid. Elle ne savait pas vraiment pourquoi cela lui faisait un effet comme ça et sur le moment son cerveau refusa d'analyser quoi que ce soit. L'enseignante finit donc par se détourner du spectacle, faisant ainsi face au vent tandis qu'elle dénouait l'écharpe à son bras. Tenant le bout de tissu couleur sang du bout des doigts, elle l'observa un instant avant de le porter à son nez. Elle ferma les yeux pour pouvoir humer ce parfum imaginaire, se souvenir de cette odeur si rassurante, son odeur, si profondément gravée dans sa mémoire que même le vent ne parviendrait pas à la chasser.

L'hémoglobine vola, éclaboussant le visage de Yan Lando. Sa soeur s'écroula devant lui, sans vie. Dans sa tête, une détonation venait de résonner, sonnant comme le glas de ces retrouvailles. Une fin… brutale et violente.

- C'est comme ça que tu comptes protéger ceux que tu aimes ?

La silhouette de son professeur se dessinait plus loin, entourée de l'halo du soleil mourant. Elle l'écrasait d'un regard impitoyable. Dans l'esprit de Yan, tout tenait la route : c'était vraiment son professeur, son comportement était certes déroutant mais tout s'expliquait. Elle l'avait amené ici, lui avait donné un cadeau avant de le lui retirer, pour le tester, pour le rendre plus fort. Un acte des plus cruels. Et soudain, on lui accorda certaines vérités, des souvenirs de son professeur s'incrustèrent naturellement en lui, il le vit comme s'il s'agissait d'un mini-film, il vit ce qu'elle était réellement.

La graine de la haine avait été plantée.

Lorsque le cri retentit, au loin, le sang de Rain n'avait fait qu'un tour. Elle avait fait volte-face et avait froncé les sourcils lorsqu'elle avait aperçu Yan au sol, avec autour de lui, nulle trace de sa soeur. Ni une ni deux, la jeune femme avait sauté de son toit et s'était avancée d'un pas rapide vers son élève. Son instinct lui criait de rester sur ses gardes, que quelque chose ne tournait pas rond dans le coin mais il y avait cette part d'elle-même qui se laissait surtout guider par ses émotions un peu trop nouvelles pour être contrôlables.

- Qu'est-ce qui se passe ? Yan ! Où est votre soeur ?


[HRP : Bon, même si c'est ton scénario, j'ai pris un peu de liberté alors si quelque chose gêne, n'hésite pas à me le signaler =)]



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Ven 14 Juin 2013 - 18:06

Yan profitait de ce moment qui était un moment rare et exceptionnel pour un mort tel que lui, pouvoir enlacer sa soeur une fois de plus était tout ce qu'il voulait... Jamais il n'aurait remplacé ce moment par un autre. Mais il fut de trop courte durée... une invitée surprise était venu interrompre leur retrouvaille, il fit volte-face et mis Karine derrière lui pour la protéger d'une éventuelle attaque tout en dégainant son bâton de combat... elle faisait pas loin de la taille de Yan, à 5 centimètres près peut-être, elle était vêtue assez bizarrement, ce n'était pas les habits traditionnels du quartier... la jeune femme portait une cape à capuche qui la recouvrait quasi entièrement, elle portait de long botte également. Il pouvait apercevoir les yeux rouges sang de l'inconnue... des cheveux dont la couleur se situait entre le bleu et le gris, et un petit sourire en coin qui lui donnait encore moins envie de lui faire confiance.

Spoiler:
 

Un clignement des yeux... et la cible disparu de sa vue, en fait elle s'était décalée sur le côté pour attaquer de flanc, Yan étant trop inexpérimenté par rapport à elle, ne fit pas long feu, elle réussit à l'immobiliser, puis, contre toute attente, il planta ses dents dans son cou, il compris à ce moment là qu'il avait affaire à une vampire... mais ces pensées là s'effacèrent pour laisser places à d'autre en même temps que ses yeux verts émeraude laissèrent place à un voile noir devant ses yeux. Tandis que Yan criait de douleur sous les yeux horrifié de sa "jeune" soeur qui était devenu plus vieille que lui techniquement. Des flashs, des images, ou même des scènes d'une rare intensité apparaissait dans la tête de Yan.

Il revit cette scène, ou plutôt son rêve où il était dans le bus avec sa soeur... et Rain, en fin de scène qui tua froidement Karine sous les yeux de Yan. A une différence près... il avait l'impression de la vivre réellement, alors qu'en réalité tout n'était qu'illusion, mais Yan l'ignorait, les sensations étaient trop forte, trop intense pour qu'il puisse se poser d'autres questions... Cette il vécu une autre scène, très différente de la première, Rain était là également, c'était un lieu de la Deus Académia mais où exactement ? Il avait du mal à situer cet emplacement... elle était venue, pour tuer cinq élèves un professeur qui avait disparu de la circulation... il ne vit qu'horreur et désespoir, il voyait la vrai nature de son maître, impitoyable, cruel... sans coeur... elle tuait de sang froid ceux qui s'opposaient à elle, les six protagoniste n'avaient pas fait long feu... même le professeur n'a eu aucune chance face à elle. Pourquoi avait-elle fait ça ? Que se passait-il dans sa tête ? Pourquoi est-ce que toutes ses images passaient en boucle, est-ce que c'était une partie de la réalité qui s'était produit ? Ou était-ce la réalité tout court ? Rain serait donc passée du mauvais côté ? Mais pourquoi ? Quelles étaient ses motivations ? D'autres scènes de violence s'étaient ajoutée à ces dernières...

Puis un voile noir... tout était finit ? Non... bien au contraire, ce n'était que le début...

Yan était à terre, encore souffrant de ces visions qu'il avait eu, il ne prêtait aucune attention à tout ce qui l’entourait... Rain était venu, elle était non loin de lui... comment pouvait-elle oser encore se montrer ainsi ? N'avait-elle aucune honte ou scrupule ? Rain avait parlé, mais Yan n'avait rien entendu de ses propos... il se tenait la tête, les poings serrés... Il sentis une autre force s'emparer de lui, c'était son autre pouvoir qu'il n'avait encore jamais utilisé jusqu'à maintenant, les ailes célestes, il venait tout juste de les déployer peu après l'arriver de Rain, ces dernières étaient ensanglantées par le fait qu'il les avait sortis pour la 1ére fois. Il cria de douleur en hurlant - "Rain !!" et sauta dans un même temps pour attaquer Rain de face, il s'était propulser grâce à ses ailes pour porter un lourd coup de haut en bas avec ce bâton de combat et pour la première de sa vie, Rain avait dégainé le fourreau de son katana pour parer son attaque, dans un même temps leur regard s'était croisé... les yeux de Yan entièrement recouvert d'un voile noir dont on ne distinguait plus les pupilles de la sclère, face aux yeux grisâtre de Rain. Cette dernière se dégagea simplement au lieu de riposter.


- "Rain !!" Répata une deuxième fois Yan... dont on sentait que la colère avait envahit se dernier ne laissant plus que la haine juger cette personne. "Pourquoi ?! Ces élèves et ce professeur n'a pas assouvis votre soif de sang ! Il faut maintenant que vous vous en preniez à ma soeur !"


Il s'arrêta pour continuer d'attaquer, ignorant tout ce que Rain pouvait dire ou essayer de dire. Aucune explication n'arriverait à la résonner dans cet état là. Jamais il n'avait ressentis une telle colère, il ne savait pas pourquoi il était dans cet état là, comme s'il n'arrivait plus à se contrôler sois-même... Yan repoussait ses limites physiques, s'il continuait à ignorer son corps il pourrait y avoir de lourde conséquence... mais comment penser à sa quand seule la vengeance et cet appel à l'aide de votre soeur vous résonne dans la tête sans cesse ? Tout en attaquant Yan parlait, il ne pouvait pas s'arrêter d'attaquer, il ne le devait pas...


- "Moi qui croyais en vous ! Vous étiez plus qu'un professeur à mes yeux !" Criait-il en s’essoufflant...


Rain était un maître, un mentor pour Yan... il voulait prendre exemple sur elle... tout ce à quoi il pensait d'elle avait été réduit à néant... des larmes coulaient de ses yeux sans qu'il le sache... Yan était à bout, autant bien sur le plan moral que physique, mais il ne pouvait pas s'arrêter... son corps allait bientôt lâcher prise s'il continuait sur cette voie là...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Sam 15 Juin 2013 - 12:04
En réponse à ses questions, deux ailes firent leur apparition dans le dos de son élève. Elles étaient ensanglantées, ce qui était sûrement dû au fait que c'était leur première matérialisation, mais... à quoi jouait-il ? Il hurla son prénom, en proie visiblement à une grande douleur, et non seulement physique. Il bondit alors sur elle, propulsé par ses ailes. Son bâton de combat nouvellement acquis s'abattit sur la tête de Rain dont les sens étaient en alerte et dont l'instinct de tueur lui dictait un ordre simple au vu de l'urgence de la situation.

Tuer ou être tué.

Son élève et son instinct. Deux adversaires inattendus... Et le troisième ? Jamais deux sans trois comme dirait-on, et la crise de folie de Yan ne pouvait pas tomber du ciel. Quelque chose ne tournait pas rond dans le coin. Il cria à nouveau son prénom, chose qui n'aurait probablement pas plu à d'autres professeurs pour qui cela aurait été un manque de respect, mais Rain s'en fichait pas mal de ces cérémonies de politesse superficielles. Elle se moquait de comment on pouvait l'appeler, tant que ce n'était pas Matricule 99 ou 99 tout court... Mais de toute manière, personne ne la connaissait sous ce nom dans sa nouvelle vie et c'était tant mieux.

Son katana dans une main, son fourreau de l'autre, Rain ne cessait d'observer son élève au comportement étrange. Son attention n'était cependant pas concentrée uniquement sur lui car elle se doutait bien qu'il s'agissait d'un piège et qu'ils n'étaient pas seuls. Luttant contre son instinct un peu trop fort dans ce genre de situation, Rain rengaina son sabre. Au même moment, Yan reprenait, prononçant des paroles qui la freinèrent dans son mouvement.

- Pourquoi ?! Ces élèves et ce professeur n'a pas assouvis votre soif de sang ! Il faut maintenant que vous vous en preniez à ma soeur !

Ces élèves... et ce professeur ? Rain n'eut pas vraiment le temps de digérer ces mots, ni de répliquer quoi que ce soit. Son élève l'attaqua à nouveau, elle s'efforça de parer avec le fourreau, s'efforça d'ignorer les points vitaux qui se présentaient et qui lui criaient presque de les viser. C'était étrange, pourquoi les dires de Yan l'avaient autant troublée ? Parce que cela venait de lui, sans doute. Et il n'en avait pas fini. Il lui dit qu'il avait cru en elle, qu'elle avait été plus qu'un professeur à ses yeux... Bordel qu'est-ce que les liens humains pouvaient faire mal quand-même. Les mêmes paroles, prononcées par un inconnu, auraient été perçues autrement.

Un nouvel assaut. Rain l'esquiva cette fois, puis sa main vint se refermer en étau autour du bâton. Par la seule force de sa poigne, elle l'empêcha de faire un mouvement de plus, tandis qu'elle se glissait rapidement devant lui et refermait son autre bras autour de son tronc. Son pouvoir entra alors en action, calmant ce coeur qui battait un peu trop vite, ralentissant la course du flux sanguin qui livrait l'adrénaline. Inévitablement, Yan se sentirait apaisé, ce qui serait sans doute assez étrange à vivre avec ces émotions imposées.

C'était quand-même une situation étrange. Une ancienne arme prenant son agresseur contre elle au lieu de le mettre en pièces. Décidément, elle se surprenait elle-même. Malgré tout, son aversion pour les contacts physiques demeurait, mais elle devait passer au-dessus, juste le temps de calmer son élève... et d'attirer le responsable de tout ce cirque.

- Du calme. Yan, je ne suis pas votre ennemi, je ne le serai jamais. Je resterai votre professeur et ensemble, là tout de suite, nous allons trouver la raclure qui vous a mis toutes ces idées dans la tête. Entendu ?

L'air sembla alors se fendre. Instinctivement, Rain déploya ses ailes, imposantes et immaculées, en guise de bouclier. Il y eut un claquement métallique et le faible grésillement de quelques étincelles, puis elles balayèrent leur invité surprise qui fut propulsé au loin. L'inconnue se redressa, ses yeux rouge sang scintillant dans le noir. Rain soutenait son regard, lâcha son élève puis se posta face à leur adversaire, prête à dégainer.

- Ouvrez les yeux et regardez autour de vous, Yan, personnellement je ne vois aucune trace de votre soeur.

Sans doute comprendrait-il, ou sans doute que non, elle ignorait combien de temps aurait effet cette apparente illusion mais tant que son pouvoir à elle opérait, Yan ne pourrait pas l'attaquer.

- Votre nom et vos intentions, jeune fille, gronda l'enseignante en faisant apparaître la lame blanche de son katana sous la lueur du soleil couchant.

- Ne faîtes pas l'innocente, vous devez au moins m'avoir vue au détour de l'un de ces couloirs moisis de la Guilde. Quant à mon nom, vous devez le connaître, et si non, il ne vous est de toute manière d'aucun intérêt, car ce soir, ce sera vous… ou moi.

Ceci prononcé, la jeune fille disparut. L'air vibra une nouvelle fois, et Rain se décala sur le côté, se plantant juste devant son élève. La lame de son adversaire plongea dans son bras, le traversant de par en par jusqu'à s'incruster dans son buste.

- Hum, finalement, vous êtes plus prévisible que prévu.

L'inconnue se prit alors un violent coup de pied dans le bide qui l'envoya en arrière. Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres après qu'elle se fusse réceptionnée. Lentement et goulument, elle lécha le sang présent sur sa lame courte. Il y en avait tellement plus que la dernière fois, et elle pourrait sans doute découvrir plus de souvenirs par conséquent. Et qui sait, peut-être quelque chose d'encore plus intéressant que ces six apprentis-dieux épargnés ? Elle la détruirait de l'intérieur avant.

Le brouillard avait à présent enveloppé l'esprit de Rain. Elle se tourna et ne vit nulle trace de Yan, ni même de l'inconnue. Elle se trouvait seule dans cette rue, avec pour seule compagnie ces maisons qui avaient brusquement pris une apparence sinistre. Des bruits de pas résonnèrent, lents, aussi macabres que le décor. Serrant son bras blessé contre elle, son katana dans une main, la jeune femme demeura sur ses gardes, prête à attaquer. Quelque chose n'allait pas, tout cela était tellement réaliste qu'elle se demandait si ce n'était pas justement la réalité et que tout ce qui s'était passé jusque là n'était qu'un rêve. A moins que ce ne fusse le contraire…

Une silhouette se dessina au loin. Un grand homme vêtu d'une blouse. Sa vision figea un instant Rain. Pas lui… Il lui fallait le détruire, le plus rapidement possible, avant qu'il n'ouvre la bouche et ne prononce… la formule. Sans hésitation, elle se jeta sur lui, prête à le fendre avec sa lame.

Les lèvres de l'homme dessinèrent un rictus. Elles se mirent en mouvement, comme au ralenti.

Tu n'es qu'un numéro.

L'instant d'après, sa tête décollait. Mais c'était trop tard. Le corps entier de Rain s'était paralysé, elle chuta sur les genoux, même pas capable de crier. Sa conscience, sa volonté, tout s'effaça d'un coup, la plongeant dans des ténèbres sans fin. Le néant.

Liara Dream poussa un cri. Des pics noirs la traversaient à présent de par en par, perçant sa gorge, son torse. Du sang solidifié. Elle foudroya sa cible du regard, sa cible qui n'était, elle le savait, plus de ce monde, du moins psychiquement. L'enseignante se trouvait à genoux, le cou sans force pour soutenir sa tête, sa main desserrée autour de son katana. Il fallait l'achever… Un nouveau râle s'échappa de la gorge de la renégate tandis qu'elle se jetait sur sa proie, ne se doutant aucunement que si elle l'avait mise hors d'état de nuire, elle avait également annulé l'effet d'un certain pouvoir sur Yan Lando.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Sam 15 Juin 2013 - 16:16
Une seule attaque... tout bascula en une seul et unique attaque... alors que Yan tenta d’asséner un coup à Rain, cette dernière bloqua bâton en faisant une clé avec son bras et l'immobilisa. A ce moment là... Yan pensa que tout était finit, de toute manière comment pouvait-il battre ce qu'il croyait être son "professeur". Elle s'était placée juste devant lui, mais au lieu de recevoir un coup, chose à laquelle il s'était attendu, l'impenssable venait de se produire, Rain l'entoura autour de elle... il sentit une drôle de sensation de chaleur qui l'apaisait... sa colère s'atténuait et son taux d'adrénaline diminuait petit à petit... pourquoi ? Était-ce à cause de Rain ? Comment avait-elle réussi à le calmer ? Il ne le savait pas...

- Du calme. Yan, je ne suis pas votre ennemi, je ne le serai jamais. Je resterai votre professeur et ensemble, là tout de suite, nous allons trouver la raclure qui vous a mis toutes ces idées dans la tête. Entendu ?


Ses mots avaient résonné dans sa tête comme si on faisait une cloche dans une église. Yan ne savait pas quoi répondre, aucun ne pouvait sortir de sa bouche, il se sentait, affaiblit... c'était sans doute à cause de la baisse d'adrénaline, il avait fait beaucoup d'effort dont il n'avait pas mesuré la force, et surtout, les conséquences. Dans un même temps, Rain déploya des ailes beaucoup plus grande que lui qui pouvait les enfermer, ou plutôt les protéger tout les deux, car Yan entendit un bruit de métal... c'était l'épée de leur agresseur qui était venu les attaquer pendant qu'elle croyait que Rain avait perdu sa vigilance. Rain relâcha Yan peu de temps après et dégaina son épée, ses yeix brûlait de colère presque, c'était la première fois qu'il voyait un sentiment dans ses yeux...

- Ouvrez les yeux et regardez autour de vous, Yan, personnellement je ne vois aucune trace de votre soeur. 


Elle avait raison, Yan avait beau regardé partout autour de lui, il ne voyait nul trace de sa sœur... qu'est-ce qui se passait ??? Yan avait mal à la tête, il ne savait plus où il en était, réfléchir était douloureux même... il avait de plus en plus mal et voyait des image de sa soeur apparaître et disparaître, une illusion ? yan ne savait plus différencier le vrai du faux... alors que Rain et l'inconnue était entrain d'échanger quelques paroles dont Yan ne comprenait le sens il vit une ombre devant lui... qui était-ce ? Puis... un liquide rouge l'avait éclaboussé, il regardait ses mains... c'était du sang... il leva les yeux, Rain s'était interposé et l'avait protéger d'une attaque qui aurait pu être mortel pour lui. Elle était gravement blessée, tout ça par sa faute.

Le voile noir qui recouvrait les yeux de Yan s'estompait petit à petit pour laisser à nouveau place à la couleur normal de ses yeux, il était tombé à genoux, choqué et épuisé. Il regardé ses mains d'un air horrifié, il était comme pétrifié... il n'avait pas encore jamais vu de sang couler de cette manière... il fut extirpé de ses pensées par le cris de l'inconnue, elle s'était fait elle aussi transpercée par des pics, d'où venaient-ils ? Yan ne le savait pas, mais c'était sans aucun doute un pouvoir de Rain... Quel était la nature de son pouvoir ? Il le saurait plus tard peut-être... seul hic, Rain était à genoux, comme vidée de toute force, ou plutôt de toute pensées... elle était là physiquement, mais mentalement elle était comme... ailleurs...

Son sang ne fit qu'un tour et l’adrénaline était remonté, mais ce n'était pas la même adrénaline que tout à l'heure, là... l'inconnue, les yeux remplies de haine, avait foncé vers Rain pour lui asséner pendant qu'elle était en état de faiblesse. Il devait faire quelque chose, il ne pouvait pas rester comme ça... il avait compris que tout était de sa faute à elle, toutes ces illusions, ces images monstrueuses l'obligeant à attaquer son propre maître ! Yan s'élança rapidement grâce en partie à ses ailes et para l'attaque de la fille aux yeux rouges... il la regarda droit dans les yeux.

- "Jamais... je ne te pardonnerais d'avoir commis un tel acte..." Et seulement une seconde après il donna un coup de pied dans les côtes de cette femme l'obligeant à baisser sa garde, dans un même temps Yan fit une rotation complète pour lui asséner un coup dans le ventre avec son bâton l'envoyant valser plus loin. Cette dernière se releva avec difficulté et lâche un petit rire.

- Que tu me pardonnes ou non n'a aucune importance. Dit-elle avec difficulté et crachant du sang.

Sur cette phrase elle s'élança du mieux qu'elle le pouvait pour attaquer Yan... il ne devait pas perdre... il ne le pouvait pas, il devait la battre... pour Rain... jamais il ne pourrais se pardonner lui-même de l'avoir attaquer. Il para sa première attaque mais pas la deuxième... il reçu un violent coup de poing dans le bas du ventre l'obligeant à se plier en deux, il vit le genoux de son adversaire se diriger droit vers sa tête. Il utilisa la terre qui était à proximité pour atténuer le coup... il fut quand même envoyé loin au sol, mais le plus important était de ne pas avoir perdu de dent. Son adversaire ne voulait pas s'arrêter là, elle aussi savait voler, ses ailes était de la même taille que Rain presque... elle s'en était servis pour foncer en volant au ras du sol la pointe de l'épée étant en avant. Il devait esquiver ou alors il se ferait tuer sur le coup. Seul problème, Rain était derrière lui, à quelques mètres à peine, toujours aussi immobile. Il devait réfléchir... mais comment faire pour réfléchir dans ce genre de situation ? C'était impossible... elle était là, à moins de 2 mètres de lui maintenant... instinctivement il sauta s'aidant de ses ailes pour passer au-dessus et faire une rotation sur lui même pour lui donner un violent coup dans le dos, elle s'écrasa sur le sol, mais n'aller pas abandonner là pour autant, vu qu'elle avait plus d'expérience dans le domaine du combat rapproché, c'est comme ça qu'elle allait procéder pour prendre le dessus... elle attaqua et Yan ne pouvait que parer en attendant de trouver un solution, mais il ne devait pas trop tarder ou alors il serait trop épuisé pour contre-attaquer. Il décida de soulever autant de kilos qu'il le pouvait pour aveugler son adversaire en créant un nuage de terre, c'est à ce moment là qu'il allait devoir attaquer...

Liara ne voyait plus rien à cause de la diversion de Yan, en plus il faisait nuir et cela n'arrangeait rien du tout, gravement blessée elle n'allait pas tenir longtemps, elle devait en finir, et vite, pour pouvoir se soigner le plus rapidement possible. Il vit une ombre près d'elle, c'était lui, il venant à la charge ! C'était le moment d'attaquer... elle s'élança vers lui pour donner un coup direct, elle le toucha à l'épaule gauche, elle entendit son ennemie crier de couleur elle retira son épée pour donner l'assaut final, elle donna un coup d'épée de droite à gauche... seulement son épée avait percuté quelque chose mais elle ne savait pas quoi. Elle sentit une vive douleur dans son thorax, c'était une épée ?! Le nuage de poussière s'estompa et elle compris ce qu'il s'était passé...

Yan avait placé son bâton au sol de manière à ce qu'elle soit vulnérable dès la prochaine attaque, entre-temps et profitant du nuage de poussière qu'il maintenait il avait pris le katana de Rain et planta son adversaire qui ne s'y attendait pas du tout. Il retira l'épée et donna un autre coup en diagonale au niveau de son torse, il fallait l'achever maintenant... il prit son bâton et pris sa tête pour cible en donnant un violent coup sur la tête... c'était finit... il était figé devant le cadavre, l'adrénaline étant redescendu il lâcha son arme et vomit immédiatement après tout ce qu'il avait dans le ventre... il avait tuer quelqu'un pour la tête première, il y avait une sensation de dégoût et de culpabilité, il avait enlever la vie d'une personne... cependant il ne pouvais pas rester comme ça indéfiniment... Rain était en danger de mort encore, ses blessures n'étaient pas guéries et elle était gravement blessée... il se dirigea vers Rain pour voir comment elle allait.

- "Maître ! Maître !" Criait-il en la tenant par les épaules... cependant, nul réponse ne sortait de sa bouche.

Il était pétrifié par ce qu'il pouvait bien faire... revenir au bateau serait bien trop long... il n'y avait pas plusieurs solution, il allait devoir rentrer à son ancien domicile. Il frappa violemment à la porte de ses parents, quand la porte s'ouvrit c'était son père qui s'était présenter en grommelant pour savoir qui pouvait bien frapper à une heure aussi tardive. Se dernier resta sans voix en voyant son propre fils mort il y a de cela presque 6 ans. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait... et encore moins pourquoi lui et la jeune femme qui lui était inconnue étaient en sang. Ils étaient tout les deux blessés, Rain plus que Yan.

- Y.. Yan !? Cria-t-il tellement fort qu'il en réveilla la maison.


La père avait du mal à y croire, comment pouvait-il être... en vie ?? C'était impossible, il ne savait pas quoi faire, mais Yan n'avait pas le temps d'expliquer.


- "Aide... nous..." Il tomba peu de temps après sur le pallier de la porte à bout de force mais toujours consciant, toujours Rain dans ses bras... il s'accrocha à la cheville de son père. "Pas d'ambulance... pas de police..." Il finit sur ses mots puis finit par s'évanouir.


Il ne savait pas si c'était un hasard, Deus soit loué, son père était médecin et pouvait facilement appliquer les premiers soins nécessaire aux deux victimes. il s'empressa de les prendre tout les deux pour les emmener dans la maison prenant bien soin de fermer la porte derrière eux et de fermer tout les rideaux au cas où quelques curieux viendraient jeter un coup d'oeil... La mère et la fille étaient également descendu et étaient dans le même état de choc en voyant Yan qui était censé ne plus faire partis du monde des vivants. Il installa Rain dans le canapé, tandis que Yan avait été transporté jusque dans sa chambre, qui n'avait jamais été touché depuis sa mort...


Quelques instant plus tard, Yan se réveilla, dans sa chambre... torse nu et des bandages autour de lui. Sa soeur à son chevet qui n'en revenait toujours pas. Il voulait se lever et se prendre Karine dans ses bras car il croyait l'avoir perdu à jamais mais en se relevant trop brusquement il ne fit que provoquer la douleur de son corps dû aux blessures causées lors du combat. Il s'allongea de nouveau tandis que sa soeur s'approcha de lui pour prendre soin de lui, elle se mit à côté de lui pour toucher son visage s'assurer que c'était bien lui, qu'il était bien réel, il l'était... elle ne pu s'empêcher de pleurer et de l'enlacer croyant l'avoir perdu à jamais. Enfin... c'était vraiment elle... ce n'était pas une illusion quelconque... Peu de temps après son père et sa mère était tout deux rentrer dans la chambre, la mère avait un regard presque horrifié alors que le père était troublé, presque en colère. il croisa les bras. Seulement c'est Yan qui pris la parole en premier.


- "Rain ?! où est-elle ?!" Dit-il sur un ton affolé.
 
- Si c'est de la jeune fille dont tu veux nous parler elle va bien... elle se repose sur le canapé en bas... Yan... tu nous dois des explications. Enchaîna-t-il.


Certes... il ne pouvait pas leur cacher le comment du pourquoi il était ici. seulement allaient-ils le croire ? Il fallait le "vivre" pour le croire. Ce n'est pas comme s'il avait fugué et qu'il avait rencontré une inconnue suite à une baston de rue dans les cités. Là on parlait d'une chose que personne ne connaissait... il entama donc son histoire, racontant ses péripéties, et comment il était arrivé jusqu'ici. il savait très bien que ses parents et Karine auraient du mal à le croire, mais il devait leur dire toute la vérité...


- "Voilà... vous savez tous à présent..." Dit-il en baissant les yeux comme s'il avait peur de leur réaction. "Je dois être auprès de Rain, ma place est près d'elle maintenant..."


Il s'en voulait d'avoir causé autant de soucis à son maître, elle a été gravement blessé par sa faute, il demanda à son père de l'aider à l'amener près d'elle, se dernier acquiesça d'un signe de tête, essayant d'avaler toute cette histoire. Il était descendu dans le salon grâce à son aide, ce dernier n'avait pas changer, il y avait toujours cette même peinture orange-jaune qui donnait cette impression de chaleur dans la pièce, les meubles étaient toujours en bois sombre, la cheminé non loin avec de la pierre spécial. Bref... peu de choses avaient changé, le long canapé qui était en "L" n'avait pas bougé d'un pouce non plus. Rain était allongée là sur la partie la plus longue du canapé. Yan s'était assis sur l'autre partit, veillant sur elle à partir de maintenant... seulement il s'endormit lui aussi, épuisé par tout ça encore. Il resterait ici jusqu'à ce qu'elle se réveille, mais qu'est-ce qu'il pourra bien lui dire à son réveil ? Il n'en avait aucune idée... décidément... il se demandait si un jour il allait lui parler de manière "normal". Jusqu'à maintenant il n'avait jamais autant parlé à son professeur que tout à l'heure, seulement, c'était des paroles de haines... une chose qu'il regrettera sans aucun doute pendant toute son existence... Ses parents, ainsi que Karine, avaient amené une couverture pour nos deux personnages tout droit venu de la Deus Académia... ils allaient devoir les laisser se reposer jusqu'au lendemain au moins...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Lun 17 Juin 2013 - 12:39
Il n'y a rien.

Ni amour, ni haine...

Ni espoir, ni désespoir...

Ni lumière, ni obscurité.

... Il n'y avait rien.

J'imagine... une silhouette. Je la vois, elle me trouble. Je visualise ma main qui se tend vers elle, la sienne qui vient à la rencontre de la mienne.

Et un soleil, grand et éblouissant, qui fait mal à mes rétines lorsque je lève mes yeux vers lui.

Ce toucher tiède dans ma paume, ses doigts.

Je les sens. Ils existent, tous. J'existe aussi. Je veux y croire.

Je... veux... continuer... à... rêver...


- Il n'y a pas de Nance ici. Calmez-vous.

Les yeux à présent grand ouverts, Rain observait celui qui venait de parler, complètement figée, le souffle court et le front humide. Elle ne l'avait jamais vu, son visage lui était inconnu, tout comme le lieu où elle se trouvait. Elle se sentait si fatiguée... et en prime, une migraine assaillait son crâne, rendant toute réflexion difficile.

- Attendez que la fièvre soit complètement retombée pour vous relever. Yan ne devrait plus tarder, il est allé chercher des glaçons.

- Yan ?

C'est qui ça ? Connais pas. Avec un peu de latence, Rain s'aperçut que l'inconnu retenait prisonnier l'un de ses poignets. En même temps, elle l'ignorait mais elle venait de se réveiller suite à quatre jours de coma, il ne fallait pas trop en demander à son cerveau. Mais ses réflexes de tueuse ne perdirent pas de temps à retrouver leur fonction normale, sa main "prisonnière" vint se plaquer sur le visage de l'homme et elle l'envoya sur le sol. Son autre main s'était vu armée d'un stylo qui fusa à fendre l'air, avant que sa pointe ne se stoppe à deux millimètres du globe oculaire de sa victime. Cette dernière n'eut même pas la possibilité de se défendre, trop occupée à se remettre des conséquences de cette rencontre forcée avec le plancher. Le sang tambourinait à sa tempe, elle se retenait d'aller plus loin, de tout bonnement l'achever...

- Vous allez me répondre... dans l'ordre et sans mentir. Qui êtes-vous ? Où sommes-nous ? Qui vous embauche et que me voulez-vous ?

Son ton était dénué d'émotion, encore une fois. Son regard demeurait fixé sur sa proie mais il ne trahissait autre message que l'indifférence. A cet instant, elle aperçut une tâche sombre qui s'agrandissait lentement sur son bras droit, celui qui maintenait l'inconnu au sol. Des pansements ? Qu'est-ce qui lui était arrivée encore... Elle ne se souvenait de rien. C'était... le vide intersidéral. Le... néant ? Fermant les yeux, la jeune femme tenta de se rappeler, mais n'eut droit qu'à une sensation désagréable qui lui donnait le haut-le-coeur. Comme une brusque montée de frisson. Hum, non, elle ne se sentait pas bien du tout.

Elle raffermit sa prise, toujours à califourchon sur sa victime, prête à empaller l'une de ses mains s'il ne se décidait pas à lui répondre vite fait. Ses sens l'alertèrent alors d'une approche. L'arme humaine sentit son corps se tendre comme un arc, prêt à abattre le nouveau venu s'il se montrait hostile. Ce fut une jeune fille qui apparut. Elle resta quelques instants médusée devant la scène, puis se mit à hurler un prénom, le même que tout-à-l'heure. Bordel, ne pouvait-elle pas baisser de quelques décibels ? Ensuite elle cria le nom d'une autre personne, "Maman" qu'elle s'appelait. Rain se sentait oppressée par autant de présences réunies en un même endroit. Ce sentiment, mêlé à l'incompréhension, la rendait encore plus tendue et agressive.

- Parlez ou je teste la profondeur de votre crâne avec ce stylo, gronda-t-elle à l'adresse de sa proie qui était toujours immobilisée sur le sol.

- Je... Je suis le père de Yan, votre élève...

- Elève ?

À ce moment-là, elle leva les yeux et aperçut un jeune homme à la chevelure de feu dans l'encadrement de la porte. La pointe du stylo n'avait pas bougé d'un nanomètre, toujours dirigée vers l'oeil de l'homme qu'elle retenait prisonnier. Si celui qui venait de se présenter était le dénommé Yan, alors soit cet homme se payait sa tête, soit elle avait manqué un morceau. Dans tous les cas elle se méfiait.

- N'approchez pas ! Et vous, répondez à mes autres questions.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Lun 17 Juin 2013 - 15:21
Le jour se leva, c'était le petit matin... une scène qu'il n'avait pas vécu depuis longtemps, il s'était réveillé après une longue nuit. Il jeta un coup d'oeil à droite où se situait Rain, elle était toujours là, allongée, inconsciente... Yan se morfondait sur lui-même, s'il n'avait pas été aussi faible peut-être que tout ceci ne serait jamais arrivé. Encore une fois il avait été protégé... Yan se leva, avec difficulté tout de même, il ne s'était pas totalement remis de son combat d'hier soir... C'est que c'était une teigneuse l'autre... Yan eu un sursaut. Le cadavre ! Il devait être visible de tous maintenant même si elle n'était sans doute pas humaine, elle venait du monde de Deus c'était sûr et certains. Comment est-ce qu'il allait faire ? ... Rien, il ne fallait rien faire, les armes avaient déjà été récupérée, dans le pire des cas, il pourra toujours les cacher, car de toute manière, il était mort et il valait mieux que personne autre que sa famille ne le voit ici. Il s'approcha de la fenêtre pour regarder le lieu où c'était tenu le combat, à sa surprise général il n'y avait plus de corps.... Comment était-ce possible ?

- Yan. Il n'y a jamais eu de corps. 


C'était son père qui venait de parler alors qu'il était adossé au mur juste à côté de la porte donnant accès à la cuisine. Yan resta silencieux... Il préféra de ne pas savoir ce qu'il en avait fait... son père avait dû le cacher quelque part, enfin, ce n'était pas comme si la victime était une personne disparue. Enfin... dans un sens si, mais pas récemment. il se contenta donc de regarder l'extérieur comme si de rien n'était... ou du moins... il essayait. Il n'arrivait toujours pas à se remettre de ses émotions, il avait tué une personne, un être vivant de la même espèce que lui... sa main en tremblait encore, il n'arrivait pas à se défaire de cette pensé qui le hantait maintenant... Il allait devoir vivre avec pour toujours désormais. Il ne restait plus qu'à l'accepter, ou non.




Yan n'avait pas bougé du salon, il voulait rester auprès de son professeur, il ne voulait pas la quitter des yeux, elle pouvait se réveiller à tout moment. En voulant toucher son front, il remarqua que ce dernier était chaud, elle avait de la fièvre, il se précipita vers son père pour lui dire que Rain commençait à avoir de la fièvre, il était paniqué, si ça continuait comme ça ils n'allaient plus pouvoir la garder ici. Son père alla donc voir ce qu'il se passait... après réflexions, la cause de cette fièvre était les blessures, il fallait de nouveau les traiter et soigner donc... mais pour ça, Yan laissait son père s'en charger, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ? Rien... il n'y connaissait rien, et pourtant, il voulait aider, mais il ferait plus de mal que de bien à son avis... Il préféra partir en dehors de la salle...

Cela faisait maintenant quatre jours que Rain était inconsciente... Yan s’inquiétait de plus en plus pour Rain, sa température ne montait pas, mais elle ne baissait pas non plus... même si sa soeur était à ses côtés il ne pouvait pas s'arrêter de s'en vouloir... rien de ce qui c'était passé n'aurait dû se passer comme ça, ils devaient juste acheter le bâton, voir la soeur de Yan et puis c'était tout, ça ne devait être qu'un allez et retour simplement, mais il a fallut qu'un imprévu vienne les déranger de ce qui aurait pu être un beau voyage... Yan était à bout de nerf et il n'en pouvait plus. Pendant ce temps là tout ce qu'il faisait c'était d'aider son père à aller chercher les ustensiles utiles pour qu'il puisse maintenir la température de Rain et éviter que les plaies ne s'infecte. Ne pouvait-il rien faire de plus ?

Tout bascula dans la tête de Yan en un instant, c'était la goutte qui avait fait déborder le vase. Alors qu'il était simplement allez chercher des glaçons, il entendit Karine l'appeler ainsi que sa mère, il se dépêcha... Rain était enfin réveillé, à ceci près qu'elle était entrain de menacer son père avec un stylo... en temps normal ce ne serait pas dangereux, mais tout ce que touchait Rain pouvait devenir une arme mortel entre ses mains tellement on dirait qu'elle avait l'habitude de tuer...

- N'approchez pas ! Et vous, répondez à mes autres questions.


- Yan... n'approche pas. Elle a perdu la mémoire et elle en état de choc.


Cependant Yan n'avait pas l'air d'avoir envie d'écouter, non seulement elle était blessée, malade, et par dessous tout elle avait perdu la mémoire maintenant, pour Yan c'était trop... Il prit de la terre grâce à son pouvoir et en jeta sur les yeux de Rain pour lui sauter dessus. Rain était maintenant dos au sol, Yan juste au dessus d'elle, il était en larme, il ne réfléchissait même plus à ce qu'il faisait ni à ce que tout acte pourrait provoquer.

- Vous n'avez pas le droit ! Tuez moi, mais ne m'oubliez pas ! Maître, je vous en supplie !

Est-ce qu'il tenait à cette nouvelle vie au moins ? Pourquoi avez-t-il fait ça ? Ses larmes étaient entrain de couler sur son visage avant de finir sur le visage de Rain qui était juste en-dessous de lui. Il ne voulait pas que Rain l'oublie, mais pourquoi ? Rain était importante à ses yeux, mais l'était-elle à ce point ? Est-ce qu'une relation entre un maître et son élève et si fort ? A tel point qu'on souhaiterait plutôt mourir que de voir son maître oublier son propre élève ? Il enchaîna sur ces paroles inconscientes.

- Souvenez-vous... mon premier entraînement, mon entraînement aux armes avec vous, notre voyage vers la terre... Vous m'avez offert ce bâton ! Nous avons combattu ensemble cette fille qui était notre ennemie ! Souvenez-vous !


Yan criait et pleurait en même temps, sous le regard de sa famille qui ne pouvait que regarder la scène, c'était bien au-delà de leur force, et de toute manière, ils ne pouvaient rien faire d'autre que ça. Il n'y avait que deux possibilité... ou Rain allait le tuer immédiatement... ou alors elle se souviendra de tout ce qui c'était passer... en général il faut que la mémoire revienne petit à petit pour ne subir un trop gros choc émotionnel, mais ici... l'émotion et les sentiments de l'élève envers son maître avaient été plus fort que la raison qui aurait voulu ne rien faire et essayer de parler au lieu d'agir inconsciemment.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 18 Juin 2013 - 0:38
Oh en état de choc elle l'était plus ou moins mais comment ça perdu la mémoire ? Il était vrai qu'elle ne se souvenait pas de grand-chose mais elle savait qui elle était quand-même… Quoique ? Oui non en fait, c'était quoi son nom déjà ? Zut… elle avait donc réellement perdu la mémoire. Pourvu que cela ne dure pas, car en attendant, elle n'était pas certaine de pouvoir faire confiance pour autant. Non elle était trop méfiante pour cela. Seulement, tandis qu'elle était occupée à digérer la nouvelle, quelque chose vint l'aveugler et on lui sauta dessus. Elle chuta sur le dos, sa main armée était venue automatiquement se placer à côté du crâne de son assaillant, la pointe du stylo collée contre sa tempe, toute prête à s'y plonger.

Rain n'avait cependant pas été plus loin. Ses yeux restèrent ouverts sur ceux du jeune homme à présent remplis de larmes. Des… larmes. Elle avait toujours été si fascinée par ce phénomène que son regard en demeura captivé sans qu'elle ne s'en rende compte, à un tel point que les paroles que cria Yan lui parvenaient presque de loin. Comment ça il voulait qu'elle le tue… ? Etait-il tombé sur la tête ? Ne pas l'oublier… facile à dire. Qu'est-ce qu'il voulait qu'elle lui réponde maintenant que sa tête ne lui disait absolument plus rien ? Elle ne pouvait pas faire semblant, non plus…

Bordel, à lui hurler dessus comme ça, sa migraine ne pouvait que s'aggraver… Et il reprenait de plus belle, parlant d'entraînement, de voyage, de bâton… Tout cela ne lui disait absolument rien et les mots de l'inconnu commençaient sérieusement à lui monter à la tête. Son pied se plaça dans son plexus et elle l'envoya atterrir sur les fesses histoire de récupérer un minimum d'espace vital. Pourquoi ne l'avait pas tué d'un simple coup au nez ou encore dans le cou ? Les points vitaux à portée de main ne manquaient pas et pourtant elle s'était contentée de lui priver de souffle un petit moment.

- Je vous ai dit de ne pas vous approcher, gronda la jeune femme, le stylo tenu comme une lame, la pointe dirigée vers ses "ennemis".

Mais ses mains tremblaient et ça se voyait. Elle n'était pas vraiment en état de combattre mais s'en rendait à peine compte. Pour le moment elle voulait seulement savoir ce qui lui était arrivée. Le sol semblait vaciller devant ses yeux et elle se recroquevilla brusquement pour vomir de la bile. Il fallait dire qu'après avoir passé quatre jours à dormir on n'avait pas grand-chose dans le ventre. La jeune femme frissonna, elle avait froid et se sentait bouillante en même temps, c'était vraiment bizarre comme sensation. Il ne lui sembla pas avoir déjà éprouvé ça auparavant...

Sa main se porta au niveau de sa poitrine qui s'était apparemment elle aussi vue blessée, à la douleur qu'elle pouvait percevoir à chaque inspiration. Elle aperçut en passant que le sang était en train d'envahir les pansements de son bras. Du coin de l'oeil, elle perçut un mouvement et redressa immédiatement sa garde. En temps habituel tenir un stylo de cette manière serait presque risible mais chez elle cela avait presque quelque chose d'impressionnant...

- Arrière...

Des images l'assaillirent, trop brèves pour qu'elle en retire quelque chose. Elle porta une main à son front toujours humide et tenta de saisir ces flash. Avec la migraine, cependant, c'était une tâche des plus ardues.

- Allez... Bon sang...

Son bras armé s'était à présent rabaissé. Ses doigts agrippaient ses mèches couleur ébène et les malmenaient, comme si cela allait aider à chasser la terrible migraine qui assaillait son crâne. Et puisque sa blessure s'était rouverte, voilà que sa main commençait à étaler tout le sang sur le visage... sans même que mademoiselle, dans un état second, s'en aperçoive.

- Vous me dîtes... de me souvenir de vous... mais je ne me souviens même pas... de mon propre nom...

La jeune femme se trouvait toujours à genoux, légèrement recroquevillée sur elle-même. Les bras sans force, elle n'était plus d'une grande menace pour la famille Lando mais le sang déjà versé, même s'il n'appartenait qu'à elle, suffisait à faire partir les deux autres femmes. Rain quant à elle avait son regard braqué sur un étrange phénomène. Le sang qui coagulait dans sa paume, quelques bribes s'en élevaient et tournoyaient doucement, formant une espèce de sphère.

- Par quel miracle...

Puis elle chancela et bascula sur le côté, incapable d'esquisser le moindre geste supplémentaire mais malheureusement pour elle toujours consciente. Dans sa tête, c'était sens dessus dessous. Elle ne savait plus quoi penser et ne voulait plus penser... pour le moment. Yan... Qui était-ce ? Son élève d'accord mais encore ? Elle ne se rappelait de strictement rien. Ce trou noir allait-il encore durer longtemps ? Elle se sentait si seule tout à coup... Et si fatiguée.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 18 Juin 2013 - 2:39
C'était quitte ou double... soit elle enfonçait le stylo dans la tempe de Yan, soit elle ne faisait rien. Cependant il avait vu quelqu'un chose que Yan n'aurait jamais cru voir de sa vie, les yeux de Rain qui n'étaient plus aussi impartiale et vide de sentiment qu'avant... on pouvait la sentir bousculée, choquée... quelque chose comme ça, comme si quelque chose lui empêchait d'agir et de terminer son action de base. Yan voulait croire que Rain se souvienne de tout... mais pour le moment, ce fut la 3éme solution qu'il n'avait pas envisagé qui se passa, un bon coup de pied dans le thorax lui coupant le souffle pendant quelques secondes... il avait ré-atterri quelques mètres plus loin à peine.

Ses craintes s'étaient confirmées... ses plaies s'étaient ré-ouverte après tout ces événements... et il n'avait toujours pas la solution pour retrouver la Rain qu'il connaissait avant qu'elle ne perde la mémoire... Il fallait la soigner de nouveau au plus vite, elle était en sueur, elle était mal, ça se voyait à vu d'oeil. Même si elle lui avait dit de ne pas s'approcher à nouveau il se devait de le faire. Son père tenta bien de l'en dissuader, mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'enfuir.

Elle avait mal... ça se voyait. Elle se tenait la poitrine, pile l'endroit où l'épée de Liara l'avait transpercée... Yan se maudissait lui même, pourquoi l'avait-elle protégée ainsi ? Il ne le méritait pas... il ne méritait pas une telle compassion de sa part... il aurait dû être de nouveau mort... alors peu importe ce qui pouvait advenir de lui, elle avait le droit de vie et de mort sur lui désormais, c'était comme ça, et pas autrement.

- Arrière...


- Non... Dit-il tellement bas sans le remarquer qu'il ne savait pas si elle l'avait entendu.


- Allez... Bon sang...



Rain porta ses mains sur sa tête maintenant, cette fois-ci elle avait lâcher le stylo... ses mains étaient prêtes à arracher ses propres cheveux aurait-on dit. Elle avait le visage ensanglanté... mais ce n'était pas dû à une blessure au visage, c'était sa blessure au niveau de sa poitrine. Elle n'avait même pas fait attention, où alors elle s'en fichait complètement, les deux solutions étaient plausible.


- Vous me dîtes... de me souvenir de vous... mais je ne me souviens même pas... de mon propre nom... 


Qu'est-ce que Yan pouvait répondre ? Est-ce que dire son prénom l'aidera à retrouver ses souvenirs ? Il ne savait pas... c'était peu probable... mais ça valait le coup d'essayer quand même non ? Le père était resté pour observer la scène, pour sa soeur et sa mère en revanche... c'était une autre autre histoire... le sang ne faisait pas partis des registres "à voir" dans la vie des deux femmes. Sans compter que ce dit sang... ne coulait pas normalement, non... il... se baladait ? Une sphère s'était formé dans la paume de la main de Rain, elle-même en était étonnée, est-ce que c'était ça son pouvoir divin ? Le contrôle du sang ? Tout s'expliquait maintenant... le pourquoi du comment Yan s'était sentis apaisé lorsqu'il était dans une rage folle.

- Par quel miracle...

 Sur ces paroles elle tomba à terre, vidée de toute énergie... Yan se dépêcha d'accourir vers elle et s'accroupis auprès d'elle pour soulever sa tête et la poser sur ses jambes. Elle avait horriblement souffert par sa faute. Ses larmes continuaient de couler, il n'arrivait pas à les arrêter, c'était trop dur pour lui... décidément ne savait-il faire que ça ? Pleurer et se lamenter sur son pitoyable sors ? Il prit un gant de toilette et essuya le sang qui était sur son visage aussi délicatement qu'il le pouvait, il ne devait pas faire de geste brusque, il voulait la mettre en confiance.



- Vous... vous appelez Rain Sinclaire. Vous êtes professeur à la Deus Académia.... et... et... Il arrivait à peine à parler tellement il avait une boule à la gorge. Et vous êtes mon maître... Il approcha sa tête de la sienne bien qu'encore un peu ensanglanté... Ne m'abandonnez pas... s'il vous plaît....


Il ne savait pas trop quoi faire... il avait l'impression d'être aussi inutile qu'avant... incapable d'accomplir quoique ce soit... Yan était désemparé, il ne savait pas quoi faire. Pour une raison qui lui était complètement inconnu, il caressa une mèche qui appartenait à Rain, qu'est-ce qu'il lui avait pris de faire ça ? Peut-être qu'il la considérait comme plus qu'un simple professeur... un membre de sa famille même. Il ressentait la même peur et la même tristesse que s'il devait perdre Karine. C'était absurde de penser ça...


Il la porta à bout de bras pour la remettre sur le canapé et lui mit une couverture dessus. Il finit d'éponger son front... une fois fait il allait devoir laisser son père s'occuper de la blessure. Mais elle n'avait peut-être pas confiance en son père, et pourtant il le fallait. Il devait la rassurer du mieux qu'il le pouvait.


- Mon père va vous soigner. Ayez confiance en moi.


De toute manière s'il voulait gagner sa confiance il ne devait rien faire d'autre que de laisser son corps pouvoir se pouvoir, sinon elle penserait qu'elle serait prisonnière dans un endroit qu'elle ne connait pas, mentalement ça peut-être dur à encaisser... il ne savait pas ce que ça faisait de perdre la mémoire, donc il ne pouvait pas comprendre, seulement deviner. Tout ce que Yan pouvait essayer de faire pour la mettre en confiance, c'était de lui tenir la main et de la regarder droit dans les yeux... ou du moins, essayer, il n'arrivait toujours pas à calmer son chagrin, pourtant, ce n'est pas comme si elle était morte... mais l'accumulation de ces derniers jours étaient vraiment trop dur à encaisser pour Yan. Tout ce qu'il espérait, c'était que Rain soit compréhensive et qu'elle se laisse soigner par son père, sinon les choses allait beaucoup trop se compliquer pour que son père puisse gérer de tels blessures.




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 25 Juin 2013 - 22:25
Rain... Sinclaire ? Ce nom ne lui disait rien. Deus... Academia ? Maître ? Professeur ? Ces mots ne lui disaient rien. Ils résonnaient à son esprit sans écho, sans la moindre réponse de la part de ce dernier. C'était frustrant. Allongée sur le sol, la tête reposant sur les genoux dudit disciple, la jeune femme gardait son regard fixé devant elle, le reste du corps tout aussi immobile. Elle percevait à peine le passage délicat de l'essui sur son visage, l'esprit ailleurs. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour qu'elle oublie tout ? Ce vide était là, servant d'unique réponse à ses questions. Vraiment frustrant. Finalement une seule des questions importait : que voulait-elle ? Y croire ou non ? Tout pouvait exister, ce n'était qu'une question... de volonté.

Croire...

Croire en la sensation d'apaisement que procurait ce contact frais sur son visage. Croire en la bienveillance de ces personnes. Croire qu'elle était en sécurité, entre ces murs. Croire en ce que Yan lui disait...

Il se trouvait à présent à sa gauche, tandis que elle reposait sur le canapé. Sa main dans la sienne lui procurait une drôle de sensation, si différente de l'aversion habituelle que lui apportaient les contacts physiques. Le regard de Rain fit la navette entre le fils et le père cependant que le premier reprenait parole.

- Mon père va vous soigner. Ayez confiance en moi.

Confiance... Oui, il lui fallait lui faire confiance, croire en lui car c'était l'unique solution pour s'échapper de ce vide étouffant, l'unique solution pour avoir un semblant impression d'existence en cet instant. Elle soutint son regard cette fois, ses doigts se resserrèrent autour des siens avec force.

- Ma confiance, vous l'avez. Maintenant, cessez de pleurer, j'en ai mal à la tête...

Si ça continuait, elle allait se sentir obligée de lui planter le stylo dans la cuisse, histoire de lui donner une bonne raison de verser des larmes. Elle laissa ensuite le père de Yan s'occuper de son bras, sans qu'elle ne se décide à lâcher la main de son élève. Etrange de la part de quelqu'un qui détestait les contacts physiques, mais en ce moment, elle ressentait véritablement le besoin d'un tel contact. Sentir cette chaleur au creux de sa main. Y croire.

Les pansements furent retirés de son bras blessé, dévoilant une plaie sanguinolente. Des langues d'hémoglobine dansaient et s'agitaient autour, animées par une force inconnue.

- Je me disais aussi que ce n'était pas normal une telle hémorragie. Yan, tu ne m'avais pas dit... pour ça.

L'homme observait le phénomène en préservant une certaine distance, comme s'il craignait que les langues de sang ne se jettent sur lui pour l'attaquer. Et quelque part, il avait raison de se méfier. La vision de ce liquide sombre, son odeur de fer, son toucher poisseux et tiède, provoquèrent une réaction quelque peu violente dans son esprit. Comme si une porte venait d'y céder, une série d'images et de sons envahirent brusquement ses sens.

Des lueurs si pâles qu'elles en étaient aveuglantes. Un médecin au visage absent et au regard aussi froid qu'une pierre tombale. Des chaînes ensanglantées maintenant ses mains en les traversant de par en par. Des voix, aussi glaciales qu'une barre de métal par un temps hivernal, annonçant des données scientifiques d'un ton machinal. Des jeunes corps gisant dans une mare de sang et de tripes. Son coeur encore battant dans la main de l'un de ses bourreaux...

Rain dut étouffer un cri lorsque son corps se décida de réagir tout aussi violemment à ce brusque retour de souvenirs. Toujours des langues de sang, mais plus longues cette fois, s'échappèrent de la plaie au niveau de sa poitrine, l'aggravant au passage et déchirant les pansements au passage. Le sang était devenu à présent aussi coupant que des lames et l'aura se déchainait. Une auto-défense à laquelle la jeune femme mit rapidement fin en se concentrant un maximum, ce qui n'était pas une partie de plaisir lorsque vous êtes victime d'une grosse migraine...

Elle voulut alors porter sa main libre au niveau de sa blessure mais fut interrompue dans son geste par le père de Yan. Mieux valait ne pas infecter la plaie avec ce genre de contact. Quelques égratignures trônaient sur le visage de l'homme, d'autres sur ses avant-bras. Décidément, la soigner n'était pas une partie de plaisir non plus. Il appliqua ensuite un coton imbibé de lotion aseptique sur sa blessure près du coeur, la nettoyant du mieux qu'il pouvait. La lame à l'origine de cette blessure avait manqué de près une artère, ce qui aurait pu lui coûter la vie. Quel genre de vie menaient-ils dans cette académie de l'au-delà ? Le quadragénaire jeta un coup d'oeil à son fils, puis à la main que sa "patiente" ne voulait toujours pas lâcher. Il devrait sans doute lui demander de détourner les yeux, quoique avec ce qui venait de se passer c'était un peu trop tard de toute façon...

Blessures nettoyées, pansements changés, l'homme se leva, laissant les deux jeunes gens après avoir adressé quelques mots à son fils. C'était l'heure de préparer le dîner mais il préférait d'avance mettre les choses au clair, il valait mieux qu'elle mange ici plutôt qu'à table. A cause de ses blessures certes mais surtout pour la sécurité des autres. Après tout ils ne la connaissaient qu'à peine et de tout ce qu'ils avaient vu jusque là il n'y avait pas vraiment de quoi donner confiance. Lui l'avait soignée pour son fils, son fils revenu des morts, et en qui il avait décidé de croire, aveuglément.

- Tout ce dont je me souviens, c'est d'avoir perdu quelque chose de précieux.

Ce furent les premiers mots, ceux qui brisèrent le silence installé après le départ de Monsieur Lando. Quant à la chose perdue en question, Rain n'en savait rien. Son brusque retour de souvenirs l'avait simplement laissée avec de faibles échos. Tout ce qui lui restait n'était qu'amertume. Cependant, lorsqu'elle braqua son regard dans celui de son élève, il n'y avait aucune faiblesse perceptible là-dedans, mais de la reconnaissance sincère.

- Mais je vous remercie tout de même… d'être là. Je n'en pouvais plus d'être seule… là-bas.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 1632

Feuille de personnage
Niveau:
13/30  (13/30)
Expériences :
1351/2000  (1351/2000)
Votre domaine: La Terre
avatar
♡ Titanfall ♡
♡ Titanfall ♡
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mer 26 Juin 2013 - 1:04
- Ma confiance, vous l'avez. Maintenant, cessez de pleurer, j'en ai mal à la tête...


Ce fut la seule et unique réponse qu'il eut, en même temps, que pouvait-il espérer d'autre ? C'était bel et bien le tempérament de Rain de parler ainsi, d'un côté il se sentait rassuré et arrêta de pleurer comme elle lui en avait donne "l'ordre" presque, néanmoins il continuait de tenir sa main, lui qui pensait qu'elle l'enlèverait au premier moment, il n'en était rien, bien au contraire... ce qui étonna un peu Yan dans un sens, ce n'était pas vraiment dans les habitudes de Rain d'avoir des contacts physique, à moins qu'il la connaisse mal... probablement, il ne connaissait rien de sa vie privée, de sa vie d'avant quand elle était encore en vie.


Il regarda son père enlever les pansements du bras de Rain,il y avait de multiple qui s'était ré-ouverte. On pouvait voir le sang qui "dansait" autour du bras de Rain, le père de Yan n'avait jamais vu ça de sa vie et il était à moitié terrifié de ce qu'il voyait, ce qui était normal après tout...


- Je me disais aussi que ce n'était pas normal une telle hémorragie. Yan, tu ne m'avais pas dit... pour ça. 



C'est vrai qu'il aurait pu leur dire... cependant il pensait plus à la survie de son maître plutôt qu'à expliquer les choses en détail... même si elle n'était futile... voir ce genre de phénomène n'était pas courant... non, en fait ça ne s'était jamais auparavant... Les deux hommes furent surpris ensuite de la violente réaction de Rain aussi soudaine soit-elle, sont sang s'était durcis et allongé, blessant légèrement ces deux derniers. Cette réaction n'avait durait que quelques secondes, mais c'était bien assez pour Yan qui avait de quoi avoir peur désormais... c'est là qu'il se dit que certains pouvoirs pouvaient être terrifiant s'ils n'étaient pas contrôlé, et heureusement pour lui et sa famille, Rain avait réussi à contrôler ce pouvoir...

Il ne compris pas trop ce qu'il s'était passé mais son père avait pris le bras de Rain, pourquoi ? Il ne savait pas, mais la jeune fille n'avait pas réagis à ce geste, au contraire, elle s'était laissé faire, du sang coulait un peu de son visage et de son bras, mais cela ne l'avait pas empêcher de la soigner comme il le fallait. Il commença par désinfecter toutes les plaies ré-ouverte, mais il passa beaucoup plus de temps sur une plutôt que les autres, peut-être était-ce grave ? Il ne savait pas, il n'était pas médecin comme son père, mais il pouvait lire dans son visage l’inquiétude lié à cette blessure... il s'en doutait mais ne pouvait se prononcer comme son père pourrait le faire... Yan ne pouvait que supposer alors son père pouvait affirmer.

Après quoi, il prit Yan à part pour lui parler de Rain... mais pas que...

- Yan... tu sais très bien ce que pense... et je suis sûr que tu seras d'accords pour qu'elle ne mange pas dans la même salle que nous pour la sécurité de la famille... et ne te méprends pas... je n'ai pas fais ça pour moi, je l'ai fait parce-qu'une personne est venu me demander de l'aide...


Que pouvait répondre Yan à ça ? Il ne pouvait acquiescer d'un signe de tête, c'était presque... normal, pour lui qu'il pense ça, au fond il ne la connaissait pas, il venait de soigner une inconnue, mais en temps que médecin il ne pouvait pas porter de jugement sur les autres quand il s'agissait de soigner les autres, en revanche, en ce qui concernait son rôle de père de famille et d'homme, il ne pouvait la laisser les mettre en danger. Cependant il devait lui montrer que Rain n'était pas la seul à avoir un pouvoir.

- Tu sais... elle n'est pas la seule à avoir un pouvoir... Il souleva un peu de terre du pot de fleur et le fit tournoyer autour de sa main et de son bras pour qu'il montre qu'elle n'est pas si différente de lui maintenant, et pourtant... Yan était toujours son fils, alors pouvait-il le renier ? Sûrement pas... car c'était son fils justement...


Son père partis en direction de la cuisine, le laissant seul avec son maître... il se dirigea vers son maître, toujours allongée sur le canapé, elle était apaisée maintenant, dans le sens où elle s'était calmée, du moins... c'était l'impression qu'elle donnait. Mais elle semblait si triste aussi... et Yan ne pouvait rien y faire.


- Tout ce dont je me souviens, c'est d'avoir perdu quelque chose de précieux.



Rain fut la première à briser ce silence religieux... cependant Yan ne savait pas quoi répondre, d'ailleurs, que pouvait-il répondre à ça alors qu'il ne savait même pas de quoi elle parlait ? Et qui plus est, elle non plus par la même occasion, ce qui n'arrangeait rien à la chose... Il était figé, peur de faire quelque chose de mal, il hésitait entre venir juste à côté d'elle ou rester à sa place... puis elle enchaîna pendant que lui réfléchissait à essayer de pouvoir la consoler du mieux qu'il le pourrait...

- Mais je vous remercie tout de même… d'être là. Je n'en pouvais plus d'être seule… là-bas.


Yan n'en revenait pas... pour la première fois depuis qu'il l'avait rencontrée, il aperçu un sentiment dans son regard, elle état tellement sincère dans ce qu'elle disait, il n'avait pas la Rain froide et désinvolte qu'il avait l'habitude de fréquenter lors des entraînements et cours, il savait encore moins quoi faire après ça. Peut-être devait-il répondre ? Sûrement, mais quoi ? Instinctivement il prit sa main de nouveau, mais cette fois, c'était plus pour dire qu'il serait présent, quoi qu'il arrive, ce n'était pas la petite poignée de main toute timide, il était déterminé dans sa prise, il n'y avait aucune hésitation...

- Je ne vous abandonnerez pas maître... je resterais près de vous. Quelque soit l'endroit.


Est-ce que ça allait sincèrement l'aider à aller mieux avec ça ? Il en doutait, mais il voulait lui faire comprendre que jamais il ne l'abandonnera... sa vie lui appartenait... si elle n'avait pas fait office de bouclier humain, jamais Yan n'aurait pu vivre ce moment avec sa famille même si ça ne s'était pas réellement passé comme prévue. Il ne serait jamais rentré à l'académie... il n'aurait plus jamais vécu ces moments qu'il avait vécu avec toute ces personnes qu'il avait rencontré jusqu'à maintenant... Il pensa tout de suite à Akalie, mais il dégagea cette magnifique pensée de sa tête car ce n'était pas le moment de rêvasser...


Plus le temps passait, plus il se demandait s'il fallait apporter quelque chose à manger à Rain... non pas qu'il ne voulait pas qu'elle mange, mais dans un état comme celui-ci, elle ne pouvait pas avaler tout ce qu'elle voulait, il allait devoir trouver quelque chose... de la soupe ? C'était sans doute une bonne idée, ou une mauvaise... il décida de se lever en disant à Rain qu'il n'en avait pas pour longtemps et qu'il revenait tout de suite. Il était partis dans la cuisine chercher dans le frigo pour voir s'il n'y avait pas de la soupe déjà faite prête à être réchauffée... par chance il y en avait, une soupe faites avec des légumes du jardin, rien de mieux que des produit frais... après, il fallait que ce soit dans les goût de Rain, et ça, il ne pouvait pas le deviner, enfin... il voulait essayer quand même, que risquait-il à part se prendre le bol sur la tête ? Il avait vu bien pire que ça pendant les entraînements qu'elle lui proposait... Il repartit donc dans la salle où était allongé Rain avec le bol de soupe qu'il venait de faire réchauffer et s'agenouilla près d'elle.


- Tenez... je vous ai fait réchauffer de la soupe, au cas où vous auriez faim... Il avait pris une petite table pour poser le bol juste à côté d'elle pour éviter qu'elle ne fasse trop d'effort, il pensait qu'elle avait encore trop de fierté pour se faire aider à manger correctement, même si ça le démangeait de l'aider. - Pourquoi m'avoir protégé au point de vous faire tuer... Lâcha-t-il en chuchotant, il avait toujours du mal à encaisser ce choc qu'il avait vécu... tout ce sang qui coulait sur lui... du sang qui n'était pas le sien, cette image le hantais presque... Il pensait qu'il ne méritait pas de se faire protéger à ce point... il était encore faible, tellement faible qu'il avait encore besoin qu'on le protège... Il avait aussi l'image de cette renégate qu'il avait tué de ses propres mains, il en tremblait encore des mains en y repensant... - Vous auriez dû laisser cette renégate me tuer... je n'avais qu'à savoir me défendre... Finit-il en mettant ses mains sur sa tête comme s'il s'en voulait d'être resté en vie... Il était heureux d'être en vie, mais ce maudissait de l'être d'un autre côté car il l'avait payer par les graves blessures de Rain pour avoir la vie saine et sauve...




♣️ Veux-tu connaître mon histoire ? ♣️
♣️ Veux-tu voir mon journal ? ♣️
Code couleur ~ #EC9D01
♥️ 祝大家新年快乐, 就算你们不知道读中文 ♥️
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6598

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sleepwalking [PV Yan] - Mar 2 Juil 2013 - 13:16
Tandis que Yan se tenait au chevet de son maître, lui faisant une promesse solennelle, se prononçaient à quelques centaines de mètres de son domicile, les mêmes paroles, articulées par une voix rauque, cachée dans un masque de fer.

- Je ne vous abandonnerai pas maître... je resterai près de vous. Quel que soit l'endroit.

La respiration de l'inconnu était lourde, saccadée, entravée par quelque chose que seul son masque lui permettait de surmonter. Dans la nuit tombante, son regard brillait d'une lueur inquiétante, verrouillé sur son unique cible. Emmitouflé dans sa cape déchirée de par en par, l'homme s'avança, d'un pas lent, imposant, parmi les maisons logées de chaque côté de cette rue si paisible... Mais le calme était plus provisoire que jamais. Les claquements métalliques que produisaient chacun de ses mouvements n'étaient que le prémice de ce qui s'annonçait. Sous la lueur de la lune levante, la menace prit forme : un humanoïde de trois mètres, traînant des chaînes qui paraissaient presque légères à côté de l'immense hache à laquelle elles étaient attachées...

- Tenez... je vous ai fait réchauffer de la soupe, au cas où vous auriez faim...

Rain zieuta le bol que son élève venait de ramener. Brusquement, la faim s'était éveillée, reconnaissant l'odeur de légumes comme élément déclencheur. La jeune femme se redressa donc quelque peu pour pouvoir manger correctement. Ses mouvements étaient encore difficiles mais ce n'était sans doute qu'une question de temps et de repos. C'était quand-même étrange... de faire confiance. De croire en la bienveillance de son hôte. De se nourrir sans se méfier de ce qu'il y avait dans les aliments. De se reposer dans une bulle de sécurité. A croire qu'elle n'avait jamais connu cela auparavant.

Toute concentrée sur sa soupe, elle prêta tout de même une oreille attentive à ce que disait Yan. Ce dernier avait repris la parole, le visage défait.

- Pourquoi m'avoir protégé au point de vous faire tuer... Vous auriez dû laisser cette renégate me tuer... je n'avais qu'à savoir me défendre...

Rain avait du mal à décrypter le sentiment qui s'en dégageait. Etait-ce de la culpabilité ? Regrettait-il d'être resté en vie ? Enfin selon lui, elle l'avait sauvée, pour sa part elle ne se souvenait toujours de rien. Rien de tout cela ne lui disait quelque chose mais de toute manière sa réponse restera la même.

- Imbécile. J'ai le droit de donner ma vie à qui je le souhaite, quand-même. Je préfère cela que vous laisser vous faire tuer et devoir supporter vos cris de cochon écorché vif.

Ceci dit, elle reprit une cuillerée de soupe. Ce n'était vraiment pas mal, mais il lui faudrait sans doute quelque chose de consistant. Du pain par exemple ?

- Et j'ai parié bon non ? Pas de cacophonie, et toujours vivante. Bon, j'ai vraiment faim. Dîtes-moi que je ne vais pas devoir me contenter d'une soupe.

A cet instant précis, la maison fut prise de secousses. Les fenêtres étant équipées de vitrage isolant, elles les avaient empêchés de détecter toute arrivée ennemie. Rain n'eut pas le temps de sauter sur ses pieds. Il y eut un horrible grincement. Le plancher se pencha brusquement. Les objets les plus légers allèrent se fracasser contre le mur, les plus lourds glissèrent avant de les rejoindre, tandis que les êtres humains venaient rejoindre le tout avec la même grâce. Pour sa part, Rain avait eu la chance d'atterrir en première pour ensuite se prendre le canapé dans la gueule. Bordel, celui qui était à l'origine de tout ça allait l'entendre. Non mais ça ne va pas de soulever une maison pendant l'heure du repas ?

Et le bâtiment continuait à pencher, les cris de la famille Lando n'y changèrent strictement rien. Quand finalement, la maison se coucha sur le flanc, dans une nouvelle secousse qui provoqua de nombreux débris et une pluie de verre à l'éclat des fenêtres. Il y eut un semblant de silence avant que leurs sens ne captent une respiration rauque, sifflant régulièrement entre les fentes d'un masque d'acier qui ne laissait qu'entrevoir deux yeux jaunes.

- Je ne vous le pardonnerai... Jamais...

Ceci prononcé, l'humanoïde géante recula, disparaissant de leur champ de vision.

- Ecartez-vous du centre de la pièce et accrochez-vous !

Ce fut tout ce qu'elle eut le temps de prononcer avant que quelque chose ne s'abatte sur eux. Pendant ce qui lui sembla une éternité, Rain eut l'impression que le ciel s'écroulait sur eux. Elle s'était simplement plaquée au sol, enfin contre le mur du fond, les mains protégeant sa nuque et sa tête d'éventuels débris trop gros. Un nuage de poussières s'éleva autour d'eux et elle n'eut que le temps de voir la lame de l'immense hache briller lorsque celle-ci se détacha des décombres, prête à frapper à nouveau...



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Sleepwalking [PV Yan] -
Sleepwalking [PV Yan]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Sleepwalking [PV Yan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page