Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Agent infiltré : Enquête en terre interdite

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Sam 8 Juin 2013 - 3:23

Bon, commençons par poser le décor historique; la bombe a explosé depuis déjà quelques semaines au sein de l'Académie, le départ, le doute, les trahisons, ont bien déséquilibré cette organisation si soigneusement mise en place. Le lieu saint touche à peine à la fin de sa reconstruction que la guilde noire débute sa quête plus activement. Cependant, n'allez pas croire que tout s'est passé si vite, loin de là. On pourrait conter ce magnifique récit en se concentrant sur deux êtres : Un homme, une femme. Un regard croisé, une romance qui se dessine, un lien sauvage s'invite. Ces deux amants que tout oppose se sont rapprochés, confiés, découverts. Lors d'une belle nuitée étoilées, ces âmes ont émit leur désir de quitter cet endroit pour un monde meilleur. L'ancien directeur avait dès lors expliqué à Kym son plan. Au fil des jours, celui-ci fut peaufiné avant que l'acte premier fasse son apparition. Grand spectacle qu'avait offert son bien-aimé. Oui, depuis son départ on peut dire que la guilde n'a pas chaumé !

*Hannnnnn, t'as l'air d'une secrétaire mal fagotée ...*

*Genre, je ne t'ai pas sonné toi !*
Tout à fait, la fine équipe qui avait trahi l'Académie s'était retrouvée sur Terre dans un lieu tenu secret. Celui-ci était très vétuste mais on s'y sentait bien. Tout le nécessaire était là et on pouvait compter sur ce cher Jojo pour réussir à dénicher l'objet de ses désirs. Cependant, ce joyeux luron était aussi maître dans les missions rocambolesques qu'il donnait. Certains sont d'ailleurs revenus avec des morceaux de leur chair en moins. M'enfin, trêve de bavardage, allons plutôt voir ce qu'il se passe dans le dortoir; une Kym très classieuse devant son miroir. Ô mon beau miroir, qui fera tout péter là-haut ? C'est toi ! Notre jeune femme se préparait pour son séjour : une mini-jupe noire qu'elle avait mis à l'envers mais on ne dira rien, ce ne serait pas drôle sinon, un chemisier blanc, deux superbes tresses dans sa chevelure émeraude et de chouettes lunettes à son nez. Fin prête, sacoche accrochée à sa taille, ses bottines talonnées aux pieds et sa fidèle arme à son dos, l'aventure pouvait commencer. Bien entendu, pour les besoins du scénario, nous ne dévoilerons pas l'emplacement du passage secret menant au lieu interdit.

Donc, comme je vous le disais, notre dame noire s'empressa de prendre le tunnel menant dans les casiers des élèves. Heureusement, c'était en fin d'après-midi et la majorité des classes étaient déjà terminées. Réussissant à se faufiler telle une féline en chaleur, notre Tylf regagna l'extérieur de l'enceinte pour se rendre à l'endroit indiqué : Le temple maudit. Bien étrange nom vous me direz, j'avoue m'être dit la même chose surtout que notre enseignante déchue n'y avait jamais posé le pied mais ce n'était faute d'en avoir entendu parler. L'objet de sa convoitise se trouvait donc là-bas, bien que les trente-six mille mises en garde du Jojo de la bande ont bien été dites, cette mission ne semblait de loin pas gagnée si facilement ...

*Nous y voilà ... C'est vachement imposant comme bâtisse, nan ?*

*Putain, j'en ai presque les boules, rentre ... A la maison !*
La végétation était très dense et son but ultime était sûrement d’engloutir les murs de ce Temple. L'intérieur devrait être tout aussi grand et pour trouver un truc là-dedans sans se faire coincer, bon courage ! Car oui, des choses étranges se passent dedans, bah ouais ma pauvre Lucette, c'est comme ça ... En même temps, où serait le suspens s'il faisait grand jour, que le bâtiment était un joli petit chalet en montagne avec une gentille marmotte qui vous accueille et une alléchante odeur de rôti qui vous attire. Quoique, un rôti en montagne c'est louche, m'enfin, ne perdons pas le fil !

*Trouillard, allez hop, je rentre !*

*Pff, même pas peur ... Au moins, si tu meurs une deuxième fois, je ne serait peut-être plus là dans ta tête hé hé*

*Ha, tu préférerais être mort tout court ? Que c'est dommage, je commençais à t'apprécier ... Salaud !*
Je sais ce que vous allez dire, c'est quoi ces pensées qui n'ont aucun sens qui sont écrites depuis tout à l'heure et avec qui parle notre superbe bombasse de Mäss. Ce n'est autre qu'Arklès, un vile démon comme elle le surnomme qui n'est autre qu'un humain. Roi de son royaume (!) jadis et grand traître du peuple Tylf, race de Kym. Voici donc pour la petite parenthèse extra résumé de son histoire.

*Pouhaaaaaaaaa, ça pue la moisissure !*

*Ouais bah évite de te faire repérer quand même...*
Un pas après l'autre, notre Kymy entrait dans le temple maudit. Oui maudit mais jusqu'à maintenant la narratrice semble s'en foutre ou du moins, ne souhaite pas s'étaler à ce sujet donc laissons la libre. En même temps, elle a raison, si on vous dit tout au premier poste, à quoi sert de continuer hu hu, bref ... Notre héroïne du jour pouvait entendre le choc de ses talons contre le marbre qui jonchait l'entrée de ce lieu. Une odeur très prenante d'humidité, de moisi s'invitait dans ses narines. Heureusement, on s'y habitue assez facilement. Tout semblait donc très bien se passer ... Vraiment ? Pas si sûr ... S'enfonçant petit à petit dans le noir quelque fois grillé par un rayon traversant une des fissures dans la pierre, la guerrière était concentrée et sur la défensive. Plusieurs petits bruits montaient jusqu'à ses oreilles, mais de là à les identifier ...

C'est donc en toute simplicité et avec classe que cette aventure pauvre en chocolat et riche en liquide qui fait brûler la gorge démarra avec notre Kym chérie haut perchée sur ses bottines vêtue de sa super jupette mise à l'envers ... Ca promet !


Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Sam 8 Juin 2013 - 14:49
Une journée qui commence comme n'importe quelle journée sur la Deus Academia. Enfin, pour la jeune indienne en tout cas. Étant arrivée au moment de l'avènement de la Guilde Noire, elle n'a pas participé aux combats de l'époque et n'a jamais connu l'Académie avant la traitrise de ce fameux Isanagi. Enfin si mais quoi, une journée? 3 à tout cassé? Elle se souvenait simplement de cet homme comme celui qui l'avait accueilli ici, la laissant aux portes de ce domaine afin qu'elle remplisse le rôle qui lui avait dévolu. Devenir la future déesse des Animaux. Et jusqu'à maintenant, elle considérait qu'elle remplissait bien sa mission. Même si son parcours n'était pas parfait, au moins elle pouvait se vanter d'avoir toujours fait de son mieux et de ne jamais avoir dérogé à ses principes et à ses valeurs. De son point de vue, cela restait le plus important.

Bien sur, cela ne l'empêchait pas de ne pas suivre le règlement à la lettre mais qui pouvait se vanter de le faire. Elle assistait assidument à chacun de ses cours, participait et apprenait de son mieux mais la notions de couvre-feu lui restait souvent étrangère. Cela ainsi que le fait de dépasser le portail seul ou sans mission était interdit. En même temps, elle avait toujours su se débrouiller et à présent, elle connaissait le coin, ce qui ne faisait que lui rendre la tâche plus aisée. Alors pourquoi se priver d'une petite balade tranquille, dans un coin isolé où elle pourrait en plus à loisirs tester son Domaine Divin? Non, elle n'avait pas la moindre raison de se sentir coupable d'enfreindre cette partie du règlement. De toute façon, il suffisait de ne pas se faire prendre et à ce jeu-là, elle était très douée. Elle avait quand même une vie entière de pratique de chasse et de traque en milieu hostile, alors ce ne serait pas quelques bestioles extravagantes et deux trois arbres bizarres qui l'arrêteraient.

Sans but précis, elle erra un moment avant d'arriver devant le Temple Maudit. Aussitôt, sa première mission lui revint à l'esprit. La présence de Hans et Sifel mais aussi celle de ce pauvre garçon exploité par la Guilde Noire pour laisser des monstres se déverser dans l'Académie via les portails qu'il créait. Le lieu semblait pourtant moins sinistre lorsqu'elle s'en approcha ce jour-là. Elle en fit le tour, s'assurant que rien ne semblait clocher et en arrivant devant l'entrée, un détail attira son attention. Des traces étranges sur le sol. Et comme un sol régulier qui claquait à intervalle régulier et résonnait jusqu'à elle. Des bruits de pas? Si c'était ça, cela ne lui plaisait pas. Peu d'élèves osaient à présent se promener seuls par ici et pour rentre dans le Temple maudit, il fallait forcément une raison. Du coup, son arme revenue se lover dans sa main comme une extension de son bras, elle s'avança prudemment, guidée par le son claquant devant elle.

Elle gagnait du terrain mais restait discrète, camouflée autant que possible. L'air était lourd d'humidité et l'odeur de moisissures de ses souvenirs n'avait pas changé. Plus prenante peut-être. Mais ne pas se laisser détourner de son objectif pour si peu. Devant elle, elle entraperçu une ombre mouvante dans un des rares rais de lumière filtrant au travers les parois. Il y avait donc bien quelqu'un, et qui ne cherchait nullement à se cacher vu le bruit qu'il faisait. Vanité, orgueil ou traquenard? ... Tout restait possible. Par précaution, elle continua donc de suivre la silhouette devant elle sans se montrer encore, réduisant lentement la distance qui les séparaient mais en gardant l'avantage de la distance que lui offrait son arme de prédilection.. L'effet de surprise pourrait jouer en sa faveur, ce n'était pas à négliger.

Ce qui par contre ne lui plu pas vraiment fut d'entendre de nouveaux sons se propager dans les environs. Des renforts pour la silhouette anonyme? Un élève perdu? De l'aide pour elle, même si on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle en ai besoin, du moins pour le moment? Des monstres attirés par des présences magiques? Qui sait. En tout cas, elle commençait à trouver ce lieu soit disant interdit un peu trop fréquenté à son goût. Et surtout, elle n'appréciait pas l'idée de se retrouver prise en tenaille entre deux dangers non identifiés. Mais maintenant qu'elle était là, elle ne ferait pas marche arrière. Et puis, peut-être que bien dissimulée, on ne le verrait pas. Seul souci, elle devait diviser son attention sur l'inconnue de devant et sur ce qui arrivait dans son dos.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Dim 9 Juin 2013 - 16:31
Ah, si seulement Rain n'était pas née de la dernière pluie, sans doute aurait-elle accepté de descendre deux trois bouteilles de vodka en compagnie de son collègue aux cheveux verts Yuri Dragunov. Parce qu'admettons-le, on pouvait difficilement trouver plus fracassante entrée que celle de deux professeurs de combat débarquant dans un temple en ruine en esquissant des chorégraphies dignes d'un Power Rangers. Mais tout cela était tombé à l'eau à cause de la jeune dame qui ignorait que c'était tellement plus convivial de partager un verre avec quelqu'un et qui préférait de loin boire en compagnie de sa solitude. Elle avait fait une exception, une fois, avec Saya et cela avait suffit pour déclencher un champ de bataille au terme de laquelle la salle de réunion ne s'en était pas sortie indemne, au grand dam des repentis chargés du nettoyage et des réparations. Sympathique rencontre à garder en mémoire.

Pour l'heure la jeune enseignante déambulait dans les champs se trouvant au-delà du portail. Une bouteille à moitié pleine dansait allègrement dans sa main tandis qu'elle avançait avec une assurance approximative. On aurait pu croire qu'elle était saoûle mais en fait, même pas. Non, en réalité elle était carrément endormie. Eh oui, la demoiselle était en train de faire une légère crise de somnambulisme. Ça ne faisait pas longtemps qu'elle avait ce problème-là et de ce fait, elle n'était encore tombée sur personne jusqu'à présent, fort heureusement. Déjà qu'elle avait le fâcheux réflexe de faire feu sur tout ce qui bougeait dès que l'on osait la déranger dans son sommeil, là, ça risquait assurément de virer à la course-poursuite. Surtout si l'intéressée est, en ce moment même, persuadée qu'elle partait en quête de l'Aubergine Sacrée et que rien, absolument rien l'empêchera d'atteindre le Graal ultime.

Accompagnée de son fidèle compagnon, une boîte sur pattes qui se trouvait être en réalité une peluche affamée et accro au chocolat, elle fit route vers l'inconnu et au-delà jusqu'à ce qu'elle tombe sur une maison en pain d'épice cachée en plein milieu de la forêt. Lorsqu'elle l'aperçut, Rain s'arrêta et porta une main à son menton, adoptant la posture de la réflexion profonde et intense qui l'amena à penser que c'était complètement illogique, en fait, une maison sucrée en pleine forêt. Parce que bon, ça risquait surtout d'attirer une belle colonie de fourmis non ? Mais bon, puisqu'elle l'avait lue récemment dans un bouquin trouvé à la bibliothèque c'est que cela devait être vrai.

Sa fidèle boîboîte en tout cas se jeta à corps perdu sur la maison aux murs peints de Nutella, ce qui l'obligea un peu à approcher à son tour. Là, elle entendit du bruit, comme si une meute de bêtes affamées s'acharnait sur une proie. Ou alors Gérard Depardieu venait de découvrir l'existence de la maison de pain d'épice, allez savoir. Toujours est-il que d'un puissant coup de pied, Rain ouvrit cette porte couvert de sucre glacé pour ainsi avoir le coeur net. À sa surprise, elle se retrouva face à un groupe de sept steaks sanguinolents qui étaient en train de dévorer... L'Aubergine Sacrée !

N'écoutant que son instinct de végétarienne, Rain se jeta sur ces vils morceaux de viande immondes, lames en poings. Là, il y eut un grand BAM et la jeune femme tomba vers l'arrière, l'esprit enfin libéré de ce rêve qui frôlait le n'importe quoi pondu par les soins de la narratrice entre une séance de dessin et de sieste. Autant dire qu'elle y a mis du coeur. Pour information, aucune nourriture n'a été maltraitée durant la rédaction de ce post.

Mais revenons à nos steaks qui avaient bel et bien disparu du champ de vision du professeur de combat rapproché qui se retrouvait à présent assise sur un sol composé de vieilles dalles à la dégradation avancée. Devant elle se dressait l'origine de son réveil forcé, c'est-à-dire une statue qui semblait avoir connu des jours meilleurs, toute squattée par la moisissure qu'elle était. Par réflexe, Rain leva sa bouteille qui par miracle ne s'était pas fracassée durant sa chute et releva les sourcils en marmonnant un "à la vôtre" digne d'une mal réveillée.

Et seulement après avoir pris sa gorgée, elle daigna balayer les alentours du regard et vit qu'elle était loin d'être seule. Une élève armée d'un arc, une bonne femme aux cheveux verts dont le nom lui échappait... Elle était pourtant persuadée de savoir qui elle était. C'était frustrant de devoir subir ce trou de mémoire. Fronçant quelque peu les sourcils, Rain, toujours assise, cheveux en bataille, se demanda comment elle allait faire pour pouvoir s'extraire de cette situation délicate dans laquelle cette satanée narratrice l'avait mise et ne trouva donc rien de mieux à dire sur le moment que :

- Hum... Bonsoir ?



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Mer 12 Juin 2013 - 7:26
Aaaaaaaah! Une belle journée que nous avons là, un temps plutôt agréable pour se promener dehors, pas dans le sens de sortir de sa chambre. Sortir du bâtiment, c'est presque ça, mais franchir la portail qui mène vers l'extérieur, un monde encore inexploré pour ces jeunes apprentis, une forêt très vaste abritant mille espèces, carnivores ou herbivores, passif ou agressif, cela donne envie de réfléchir à deux fois, mis à part les exceptions. Parmi les sélectionnés il y a bien une personne qui s'amuse à sortir chaque jour et sans préparation, ni équipement, il n'en a nullement besoin, car il a tout ce qu'il faut pour survivre. C'est devenu une passion chez lui, un passe temps à faire crever sa journée à cloîtrer entre ces murs de béton qui gardent ces mômes comme dans une garderie, mais à un stade bien plus évolué. Chasser est une forme de liberté, je sais que peu de personnes ou même aucun ne peut comprendre ce sentiment, c'est pourtant simple, ce type là, c'est tout simplement un artiste qui affectionne son art a s'exprimer par ses outils tout aussi diversifié qui existent autour de la terre.

Dans la verdure si dense il est difficile d'apercevoir quelqu'un ou quelque chose quand on veut se cacher, sauf qu'il y a bien un détail qui échappe à cette règle d'or, c'est que là il y a bien un type qui ne passe pas inaperçu. Trimbalant un gibier qui fait 8 fois sa taille et pourtant il ne porte sur son épaule. Vous voulez savoir la prise du jour ? D'une allure d'un félin géant, de son pelage plutôt doux, mais en même temps son odeur sauvage qui dégage caractérise bien de son époque, bien que tout le monde, comme pour cet homme, ne savons pas à quoi devait avoir comme odeur. Quand on voit deux dents qui en ressort si démesurément, aussi long qu'un katana. Alors ? Vous avez deviné ? C'est exact, c'est le fameux prédateur, l'ancêtre de tous les familles de tigres, le tigre aux dents de sabres. Voila une belle prise, il va ramener cette carcasse à l'académie afin de commencer à le dépecer puis récupère juste la peau et la tête, le reste serra donné pour les cuisiniers, ils doivent savoir quoi faire avec de la bonne viande.

C'est bien de laisser des marques un peu partout dans la forêt pour se repérer, c'est la base de la survie. Le chemin le plus court pour aller jusqu'à l'académie passe par le temple maudit. Il en a entendu parlé de cet endroit plutôt malveillant, mais comme tout bon soldat il n'y croit pas à la malédiction ou au malchance. En tout cas il vient d'assister, par pure coïncidence, à l'arrivé d'une belle demoiselle plutôt secrétaire pour marcher sur ses talons sur un sol instable, par dessus tout de long cheveux vert... Vert ? Yuri ? C'est étrange de voir une autre personne avoir de tel couleur à part lui, c'est comme penser si ce n'est pas sa soeur... Cependant, cela rappelle de vaste souvenir, la seule personne possédant de tel cheveux devait être Kym ? Si c'est bien elle alors moi, comme pour notre cher et vaillant soldat, sa tenue lui va très bien.

C'est étrange de la voir ici, elle n'est pas censée être là, après tout, elle a changé de camp ? Qu'importe, elle est en train de se diriger vers le temple. Toujours caché dans l'ombre de la forêt qui est son alliée, Yuri observe les mouvements de cette charmante Tylf. En tout cas elle a fini par franchir la porte et s'engouffrer à l'intérieur, maintenant on ne la voit plus, a cet instant il réfléchit un instant pour savoir s'il ne va pas la voir et tenter d'en savoir plus, sauf! Quelque chose bouleverse le plant actuelle par l'arrivé d'une jeune fille à l'allure indienne et elle aussi est pas mal foutu... Quoi qu'il en soit il l'a déjà vue quelque part, sûrement une apprentis-déesse pas encore corrompu par ce chère directeur, EX pour préciser. Après avoir observer ses mouvements et déduire ses actions, le prof, bien occupé à garder son gibier sur son épaule, doit se diriger vers à son tour à l'intérieur du temple, probablement en train de suivre la Tylf. Bon, je ne sais pas si c'est une bonne chose de l'arrêter, car je sais que cette élève va se faire dépouiller de son corps, façon de parler.

C'est bien pour moi de parler, mais pour Yuri il va devoir intervenir, sinon il aura des problèmes. Cependant, encore une fois, une nouvelle personne entre en scène, encore plus énigmatique et... Bizarre. Il la connait très bien, une femme avec qui ils se sont rencontrer dans un circonstance assez particulier pour se présenter, il la revoit dans un état assez lamentable. Oh! Elle est saoule ? Elle tient toujours la fameuse bouteille de vodka! Hmmmmmm, ça aurait pu tourner en bonne entente entre deux camarades qui se partage la même bouteille. Elle aussi pénètre dans le temple de façon... Fracassante. Il s'en lasse pas de voir ce genre de spectacle, en tout cas il se demande, moi aussi d'ailleurs, s'il n'y a pas d'autre concurrente pour le temple maudit ? Un petit coup d'oeil à gauche, puis à droite... Non, personne? Très bien, c'est à son tour de faire son entrée, c'est pas trop tôt, il aura 3 filles à gérer à lui tout seul, pas mal non ?

Relâchant son emprise sur sa proie sous un bruit comme s'il y avait une dizaine de cadavres tomber en même temps et au même endroit, puis, sans se presser, se dirige enfin vers le temple. Pas besoin de se presser hein? Elles vont bien s'entendre ces trois là. Un aventure de trois femelle et d'un mâle, ça risque d'être intéressent.
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Lun 17 Juin 2013 - 18:56

On ne peut jamais être tranquille ma parole ! Je suis persuadée que si demain j'emmène mon héroïne dans un lieu méga secret ultra sécurisé dans une autre galaxie, elle tombera nez à nez avec une teuf d'un réseaux social qui se déroulerait précisément à son emplacement. Comment voulez-vous être discret et mener une enquête de la plus haute importance dans ces conditions ? Ha la la ... M'enfin, il fallait bien continuer son avancée. Optons d'abord sur l'ignorance. Han, quoi ? Il y a du bruit ? Non, rien entendu ! Voilà la première pensée qui traversa tel un TGV détourné dans la tête de notre magnifique dame noire. Pourtant, pas après l'autre dans ce lieu si intriguant et froid, notre Kym sentait bien qu'un regard se pesait de plus en plus sur elle.


*Sois forte, avance comme si de rien n'était !*

*Facile à dire ... Au pire, je me retourne, la tue et continue ...*

*Excellente idée !*

Malheureusement, son plan fut vite évincé de son esprit quand elle dû stopper à nouveau le mouvement de ses super bottines à talon aiguilles trouvées pour pas cher dans une grande enseigne sur Terre. Encore du bruit, toujours du bruit, à croire sérieusement qu'on se trouvait au marché du samedi en plein heure de pointe ... Alors que ... NOUS SOMMES DANS UN TEMPLE MAUDITTTTTT ... Ca devrait pourtant vous faire peur ou à la limite, attirer des enfants pour se faire frayeur entre eux. Or, vu la tactique de filature cela ne semblait pas vraiment être le cas. Que faire ? S'asseoir dans un coin, jambes croisées (ou décroisées comme dans ce célèbre film qui fait saliver bien des hommes) ou lire un petit bouquin en sirotant un bon café attendant que tout l'équipe arrive, faire ainsi son entrée, tuer tout le monde et pouvoir enfin continuer sa quête ? Non ... La Tylf opta pour la statue de pierre. Paralysée dans son mouvement, telle une superbe statue de cire tout droit sortie du musée Grévin, notre jeune femme ne bougeait plus.


*Heu ... T'es quand même consciente que l'on te voit là ? Les personnes sont pas dupes non plus et je me rappelle pas que tu aies accédé à un pouvoir d'invisibilité.*

*Chut !*

*Tu n'es pas un chat non plus, quand tu te caches derrière une lampe ... Tu n'es pas une lampe, you see ma belle ?*

Les premières paroles de trop furent emportées par une légère brise qui s'invitait entre les hôtes de ce lieu divin. Qui était-ce ? Cela parvenait d'encore un poil plus loin de sa première espionne qui la filait depuis quelques minutes. Il y avait donc deux personnes, trois si l'on comptait notre charmante lionne d'émeraude. On pouvait comprendre le soupir lourd lâché par la guerrière qui, rappelons-le, était habillée en secrétaire so sexy portant une grosse épée à son dos (genre !). Bougeant enfin de sa position, elle relâcha ses bras le long du corps avant de se retourner vers ses visites. Il y avait deux femmes d'âges différents, de styles également différents. Mais avant qu'elle ne puisse faire preuve de courtoisie, le troisième acteur de cette pièce improvisée débarqua montrant sa silhouette à l'entrée.


*Cela fait déjà plusieurs minutes qu'on est ici et on n'a pas vraiment avancé putain !*

*Laisse tomber Arklès, allons accueillir tout ce beau monde, après tout, ils pourront nous être utiles ...*

La silhouette de l'entrée se démarqua un peu plus, familière, fluide, carrée ... C'était un homme bien connu, ce fameux Yuri. Ancien collègue avec qui elle avait passé une soirée des plus agréables dans sa chambre. Un bon souvenir dans l'Académie parmi tant d'autres.

"- Hé bien, je ne savais pas que ce lieu était devenu fréquenté ... Il y a une convention d'apprentis dans le quoi c'est ça ? M'enfin, bonsoir à vous, passez seulement votre chemin, j'ai à faire !"


*Tu crois vraiment qu'en disant ça ils vont te laisser tranquille ?*

*Au pire, je les aurai avertis ...*
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Jeu 20 Juin 2013 - 10:44
Au départ, il ne s'agissait que d'une simple question de curiosité. Aussi un brin de suspicion, il fallait bien le dire. Cette silhouette de femme à talons hauts et tenue relativement courte n'avait rien à faire à sa balader dans les environs du Temple Maudit. Sans compter qu'elle ne lui était nullement familière alors que la jeune amérindienne commençait pourtant depuis le temps à avoir aperçu à peu près tous les habitants de l'Académie. Alors que venait-elle donc faire ici, elle? La seule certitude qu'elle pouvait avoir, c'est que la place de cette personne était partout sauf ici, surtout étant donné son accoutrement actuel. Enfin, sa filature se passait plutôt bien même si elle se doutait qu'elle avait été repéré, l'étroitesse des lieux ne laissait guère de cachettes vraiment pratique. Mais rien ne l'avait préparé à ce qui allait suivre sous peu.

Une personne entra dans son dos telle une furie, avançant avec une bouteille d'alcool bien entamée dans la main. Un professeur, Rain? Oui, on dirait bien. Mais que faisait-elle là et dans cet état surtout? Bon, garder un œil sur l'autre présence au cas où mais là, elle se figea et s'enfonça autant qu'elle put dans les ombres, craignant un peu de se prendre un coup perdu vu l'état dans lequel se trouvait le professeur. Mais ... elle dormait? Et le choc, la chute de Rain sur les dalles qui semble par la suite émergée. Boire un coup et observer les environs, cette fois, elle l'a forcément aperçu. Elle tout comme la femme aguicheuse.

- Hum... Bonsoir ?

Aucune réponse de la part de la part de l’apprentie déesse qui est un trop surprise par ce qui vient de se dérouler sous ses yeux pour vraiment réaliser les paroles qui viennent de l'atteindre. De toute façon, lui sont-elles vraiment destinées? Elle en doute. Son expression toujours aussi figée sur son visage, l'arc tenu fermement dans sa main mais non armé pour le moment bien que ce ne soit pas l'envie qui lui manque, elle se demande un peu comment l'autre femme va réagir.

Mais un nouveau détail entre en scène. D'abord un bruit sourd et puissant, comme quelque chose de pesant que l'on balance clairement au sol avant que des pas ne résonnent, mais bien plus discrètement que les talons bizarres de la femme en jupette, dans leur direction. Enfin, l'apparition claire et nette dans son champs de vision de cet homme taillé pour le combat, cela ne faisait aucun doute. Elle l'avait déjà aperçut à plusieurs reprises sans avoir vraiment eu l'occasion de croiser réellement. Voilà une chose qui était faite à présent. mais les présentations attendraient.

Non mais franchement, c'en était à croire que toute l'Académie s'était donnée rendez-vous ici. Enfin, elle s'en moquait bien au final. Elle ne faisait rien de mal pour sa part et n'avait rien à se reprocher. Bon, elle était hors de la Deus sans autorisation réelle mais ce n'était rien de plus qu'un simple détail et franchement, il n'avait pas la moindre importance à ses yeux à cet instant, il y avait d'autres choses qui méritaient bien plus son attention pour le moment.

"- Hé bien, je ne savais pas que ce lieu était devenu fréquenté ... Il y a une convention d'apprentis dans le quoi c'est ça ? M'enfin, bonsoir à vous, passez seulement votre chemin, j'ai à faire !"

Tiens, elle se réveillait elle. Remarque, ce n'était pas plus mal. Maintenant que tout le monde savait que les autres étaient là, il ne servait plus à rien de se voiler la face. En tout cas, elle n'avait pas peur. Une convention d'apprentis, hein? Elle aurait presque été drôle mais dommage, la jeune précolombienne était hermétique à cette forme d'humour depuis quelques temps. Bon, elle avait raison sur un point: ce lieu sensé être abandonné grouillait de vie ce soir, ce qui n'était guère habituel mais pour le reste, elle n'avait rien à faire ici de toute façon.

"- Désolée mais ces lieux sont réservés aux demeurant de l'Académie. Ce qui n'est pas votre cas à ma connaissance. De ce fait, vous n'avez rien à faire par ici. Alors soit vous nous expliquez les raisons de votre présence en ces lieux, soit vous partez."

Une menace? Non pas vraiment. Simplement une exposition claire et simple des faits qu'elle pouvait observer. Elle avait l'air bien trop sure d'elle pour ce que ce ne soit qu'un coup d'essai alors autant se méfier, prudence est mère de sureté. Mais ce n'était pas du 1 contre 1 non plus. Cependant, même les professeurs devraient être censés se ranger de son côté, rien ne disait que c'était ce qu'il se passerait vraiment. La vie est pleine de surprises et souvent peu agréables, elle en avait déjà fait l’expérience. Son attitude toujours aussi neutre, elle se contenta d'attendre de voir comment les autres réagiraient et se positionneraient pour leur part.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Ven 28 Juin 2013 - 15:08
Oulàlàlà non. Ils étaient bien trop nombreux là. Ils lui avaient tendu un piège ou quoi ? Ces regards sur elle… aurait-elle un bout de moisissure sur le nez ? Mais qu'est-ce qu'ils foutaient là tous ? Et qu'est-ce qu'elle faisait là elle ? Ah, oui, bonne question. Commençons par les priorités tiens, comment cela se faisait-il que la jeune femme se trouvait en ces lieux ? Ces lieux très louches d'ailleurs, ils ne lui disaient pas grand-chose… En fait peut-être que si. Ou peut-être que non en fait ? Bon sang, où avait-elle bien pu voir un décor aussi glauque…

Elle inspecta les lieux du regard, vu qu'elles avaient décidé de papoter entre elles et que Rain, elle, ne comprenait rien. Il y avait de la moisissure partout mais cela pouvait être un coin sympa pour piquer un somme. Après tout, ce serait plus confortable que de dormir sur un rocher tout dur non ? Bon ok c'est dégueulasse, mais essayez de faire comprendre ça à une arme vivante. Pendant ce temps, à quelques mètres d'elle, des bribes de la discussion qui se tenait entre les deux autres intruses parvenaient de temps à autre à atteindre son cerveau embrumé. Elles parlaient de convention, et de demeurés… Ah ça oui, quelle bande de demeurés. Ouais, surtout ce type là, aux cheveux verts, qui venait de débarquer il y avait quelques instants. C'était le pire de tous. Mal éduqué et tout et tout. Bref, une plaie.

Faisant un effort pour se relever, la jeune femme perdit un instant l'équilibre et son corps fit un mouvement vers l'avant involontaire. Et BAM, un pilier dans la gueule. Les trois autres devaient se demander ce qu'elle foutait, ce n'était pas tous les jours qu'on voyait des gens se prendre une colonne de pierre dans la figure sans esquisser le moindre pas. A croire qu'elle l'avait fait exprès, mais non, même pas.

- Rah bordel.

Et les deux autres là qui étaient en train de faire leur réunion de guerre. Il n'y avait décidément que Yuri pour papoter de trucs légers et sympathiques avec elle. Non, pas sur son passé, ni sur le sien. Autre chose ou elle risquait de péter un plomb. Avec cette quantité d'alcool dans le sang ça risquait de libérer beaucoup d'adrénaline. Pauvre Aby, si elle s'attendait à un peu de soutien du côté des professeurs c'était raté, du moins de la part de Rain puisque cette dernière s'adressa à son collègue au lieu de s'intéresser à son sujet de conversation débuté avec la dame aux cheveux verts. Elle le salua d'une main, appuyée contre le pilier auquel elle venait d'attribuer un coup de boule monumental et lui parla d'une voix plus forte que d'habitude, comme si entre soldats, elle se sentait obligée de le faire. Quoique bon, soldat était un grand mot, elle avait connu le champ de bataille mais pas l'honneur.

- Qu'est-ce que vous faîtes ici ? J'espère que vous avez amené la vodka, ma bouteille est presque vide.

Ouf, pas encore de lapsus pour l'instant. Il ne manquerait plus qu'il se produise la même chose qu'avec Saya tiens. Remarque, ce n'était peut-être qu'une question de temps. Il valait mieux démarrer doucement, même si la douceur est une notion tout à fait relative, n'est-ce pas.



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Mer 3 Juil 2013 - 10:16
 Que cette réunion fasse frémir le mâle alpha! De trois éblouissantes demoiselles avec chacune une personnalité propre, tout comme leur jugement, Yuri en souri face à cette scène qui, pourtant, ne tourne pas rond. Il faut que le hasard pousse ces quatre personnes à se rejoindre en ce même lieu et pour seulement aujourd'hui, pourquoi le temple maudit? Pourquoi pas ailleurs, un peu plus romantique? Un endroit fleuri, peut-être ? Parce que ces quatre personnes ne s'intéresse pas à la romantique, quoi que peut-être qu'il y a bien une personne qui aime l'histoire d'amour parmi ces fous de la gâchette et de fine lame. Puis, cette même personne  fait une remarque qui fait rire Yuri sur un ton narquois, pas très rassurant non plus, mais se reprend vite pour garder un ton normal, histoire de ne pas alerter trop les femelles.

"Je ne me rappelle pas non plus que ce lieu pouvait être fréquenté par quiconque en fait, enfin bref, ce n'est déjà pas plus mal de voir trois remarquables femmes en ce même lieu abandonné et regorgeant d'histoire flippant"

Tout ça il leur fait bien comprendre par son expression de plus en plus malsain, comme si c'est l'heure de l'histoire qui fait peur. C'est déjà un endroit parfait pour se faire une frayeur, enfin, qui sait s'il n'y a pas une malédiction ? En tout cas Yuri ne se gêne pas pour s'avancer vers le groupe, jusqu'à tomber sur Rain, à moitié réveillée, tendant sa bouteille d'alcool presque vide et réclamant un autre liqueur, c'est ce qui déclenche un fou rire chez le soldat russe.

"Ba voyons, camarade Rain, comme si j'allais me balader ma bouteille pendant la chasse, j'aurai aimé aller la chercher, mais le temps que je fasse l'allé-retour et tout le monde aura eu le temps de finir leur boulot ici. Tu vas devoir te contenter de ce qui reste dans ta main, mais... Il est bien rare de te voir boire de l'alcool, pour une personne qui ne connait pas le plaisir humain. On trinquera avec nos bouteilles pour ça, par contre..."

Les yeux de Yuri se tourne subitement vers sa collègue de longue date, toujours ce regard énigmatique à faire attirer les mâles, la petite vilaine. Notre camarade se rappelle des vieux souvenir qu'il ne risque pas d'oublier et de ce fait il parle comme si ils étaient dans le même camp, pas d'indifférence, juste deux personnes qui se croisent pour causer.

"Toi aussi tu ne veux pas boire un coup ? Ma chambre est encore libre pour les hôtes qui souhaitent déguster à ma formidable collection de liqueur, vient me voir dans cette tenu, je te trouve superbe, à moins que tu ne sois trop occuper pour oublier ton loisir"

Loisir qu'elle n'arrête pas, d'ailleurs, de le faire, la chasse aux mâles, hein? Elle n'a pas réussi à dompter le mâle alpha, arrivera-t-elle un jour à le faire ? Ou bien ce sera l'inverse de ce qui était prévu. En tout cas, cela n'empêche pas qu'elle vienne s'inviter dans la chambre de Yuri pour passer une agréable soirée...
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Dim 14 Juil 2013 - 23:36

Mais quel bordel je vous le dis ! Parlons un peu sérieusement, notre charmante donzelle était venue dans ces lieux pour une mission qu'on lui avait confiée. Bien entendu, mission hautement secrète que moi-même, narratrice de renom, ne peut le mentionner dans ces lignes. Toutefois, sachez une chose, si ma chère Mäss était dans le Temple maudit, ce n'était de loin pas pour rien. M'enfin, tout le monde s'était montré. Kym, retournée vers cette glorieuse équipe de bras cassés, regardait cette femme bien étrange qui apparemment faisait du gringue au pilier. Pourquoi pas ... Ce monde est rempli de choses aussi étranges qu'ils puissent paraître. Son jouet aussi avait fait son entrée. S'il savait ... Bref, le temps de l'action, du sang et un poil de romance allait commencer ! C'était pas trop tôt.

*Putainnnnnnnnnn, mais sérieux quoi, moi qui voulait être tranquille et tout ... Pff. Tient tu connais la nana qui te suivait depuis le début là ? On dirait une indienne ... Humm mignonne ...*

*Arklès ferme-là !*

*Roh, si on ne peut même plus jouer ...*
Notre Dame Noire daigna enfin à faire un pas puis un autre devant elle pour se trouver à la hauteur de la première femme aux longs cheveux. Le regard de Kym s'arrêta sur chaque détail de son corps ne laissant apparaître aucune émotion sur son visage. Sa main droite vint se poser dans sa sacoche. Elle sortit une fiole bien connue de toutes les personnes qu'elle avait pues croiser et l'engouffra d'une traite dans la bouche de la malheureuse.

"- Bois un bon coup, de toute évidence, tu as besoin de te détendre un peu ma chère ! De plus, qui te dis que je ne suis pas de l'Académie ? Je suis une professeure renommée ma petite !"

Ouais ouais je sais très bien ce que vous allez me dire : Houuuu la menteuse elle n'est pas amoureuuuuuuuseuuu. Bien non. Même si la Tylf avait retourné sa veste depuis un moment et rejoint le rang des renégats, elle en était toujours pas moins professeure dans la guilde noire aidant et peaufinant les stratégies de combat. Sortant de la bouche de notre enseignante déchue, la vérité ne pouvait être que ressentie. Sauf si bien entendu les personnes présentes dans ces lieux avaient lu la liste des recherchés et des traîtres de l'Académie. Qui sait, peut-être même que sa photo était affichée à côté de son prénom, yhou yhou, c'était une star ! Soit ... Cessant de rêver en technicolors et continuons notre avancée. Contrairement aux apparence, la scène se déroulera en quelques secondes avant qu'elle retire le pseudo biberon de la bouche de l'indienne le rangeant dans son étui autour de sa ceinture.

"- Quelle bande de parasite que vous êtes. Au lieu de vous bourrez la gueule à longueur de journée (!) vous êtes même pas foutus de régler des problèmes internes de l'Académie ... La chose s'est ..."

Et là ... Comme un déclic ... Comme si un petit bonhomme vert (ou jaune comme vous voulez) venait d'allumer une lumière dans le crâne de la guerrière. Yuri était là ... Oui bon elle le savait déjà mais tellement concentrée dans sa bêtise elle en avait oublié les phrases d'usure ...

"- Mon Yuyuuuuuuuuuu !"

Courant tel un smiley de type oignon aux grands yeux de merlan frit en direction de son collègue de toujours, la renégate lui offrit un magnifique câlin le serrant tout contre elle. Ha que c'était bon de revoir un visage familier en ces temps durs. Puis c'est vrai que cette fameuse soirée chez lui était plutôt agréable. Un bon camarade, un bon copain que voilà peut-être un peu plus que simples friends zone comme on dit, mais tout de même. La femme contre le pilier qui, décidément, ne voulait pas lâcher se dénommait donc Rain. Vu la manière de parler de Yuri, c'était peut-être une enseignante aussi ou une repentie ... Qui sait. Dans tous les cas, inconnu au bataillon. Mais est-ce que Kym devait vraiment se présenter ? Elle risquait peut-être de casser sa couverture ... Ou peut-être que non. Avec un peu de chance, personne n'aurait entendu parler d'elle vous ne croyez pas ? Mouahahahaha, baliverne, c'était impossible. Partout était placardé après l'apocalypse les traîtres de Deus ...

*Bon, maintenant qu'on a vu tout le monde, on continue ?*

*Mouais ...*
Dans tous les cas, cette Rain ne tenait pas l'alcool ! Des cours accélérés par correspondance directe devaient être donnés par Yuri, ça lui ferait plus grand bien. Bref, pour en revenir au sujet principal, notre enseignante déchue retourna vers l'indienne lui tapotant un peu l'épaule. Le groupe était à peine entré dans la pièce principale, la route serait donc longue. Mais alors que celui-ci continuait leur discussion absolument non-intéressante, une voix se fit entendre raisonnant sur la pierre qui parsemait les murs.

"- Humbles visiteurs, je vous attendais ... Ha ha ha ha."

La voix à peine éteinte que les portes du temple se fermèrent d'un bruit sourd piégeant notre fine équipe dans l'antre de ce lieu ... Maudit !
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Mer 17 Juil 2013 - 10:05
- Rah bordel.

Et blam! Un pilier en pleine tronche pour le professeur Sinclaire. Déjà que son arrivée avait été relativement spécial, il y avait de quoi se poser des questions sur son état. Mais bon, si elle aimait boire au point de ne plus être capable de tenir sur ses jambes et d'embrasser à qui mieux mieux les objets alentours, c'était son choix. Et pour le moment, bien que représentant une sorte de handicap puisqu'elle empêchait la jeune indienne d'agir à guise, elle n'était pas plus dangereuse que ça. Alors lui laisser sa folie douce, cela ne gênait personne et ne faisait que la rendre ridicule. Hors le ridicule ne tue pas alors elle ne craignait rien.

- Qu'est-ce que vous faîtes ici ? J'espère que vous avez amené la vodka, ma bouteille est presque vide.

Et la voilà qui en redemandait. De la vodka hein? Elle s'en souviendrait. Mais elle n'était pas du genre à se promener avec de l'alcool sur elle et de toute façon, elle ne prêtait guère d'attention à la jeune professeur perdu entre un mauvais réveil, une gueule de bois et sans doute ayant l'esprit encore plus que passablement embrumé. N’empêche, pour qu'elle ait atterrit ici, dans cet état, exactement à ce moment-là, elle trouvait d'un coup que cela faisait beaucoup de coïncidences. Du coup, alors qu'elle pensait avoir trouvé des alliés, elle préféra aussitôt considérer que Rain était hors d'état pour l'instant, ce qui réduisait les forces en sa faveur. Un mauvais calcul qui ne lui plaisait guère.

"Je ne me rappelle pas non plus que ce lieu pouvait être fréquenté par quiconque en fait, enfin bref, ce n'est déjà pas plus mal de voir trois remarquables femmes en ce même lieu abandonné et regorgeant d'histoire flippant"

Alors lui, après sa démonstration et son arrivée tel un Hercule providentiel pour les sauver, le voilà qui déblatérait sur la soi-disant beauté des personnes présentes. Non mais sérieusement, si c'était une réunion de groupes, cela devait le lieu de rassemblement des gens les plus sérieusement atteint de l'Académie. Elle ne put retenir complètement le soupir las qu'elle tentait de contenir. Des histoires flippantes, un lieu abandonné... S'il essayait de leur faire peur avec ça, c'était raté. Elle ne tenait pas à faire partie d'une autre forme de gibier, celle des jolies dames qu'il se plaisait à flatter, elle n'était pas venue pour ça. D'ailleurs, elle n'avait jamais prévu de venir. Mais maintenant qu'elle était là, elle ne partirait pas.

"Ba voyons, camarade Rain, comme si j'allais me balader ma bouteille pendant la chasse, j'aurai aimé aller la chercher, mais le temps que je fasse aller-retour et tout le monde aura eu le temps de finir leur boulot ici. Tu vas devoir te contenter de ce qui reste dans ta main, mais... Il est bien rare de te voir boire de l'alcool, pour une personne qui ne connait pas le plaisir humain. On trinquera avec nos bouteilles pour ça, par contre..."

Intéressant. Ne pas connaitre le plaisir humain? Elle se demandait bien ce que cela pouvait vouloir dire; Après tout, elle ne connaissait que peu le professeur Sinclaire mais lui semblait bien la connaitre. Son allure générale lui disait quelque chose mais pour le moment, elle n'arrivait pas à mettre un nom sur son visage. Elle l'avait croisé déjà et vu sa façon de se présenter et de parler, cela faisait un moment qu'il était ici. Comme si il faisait partie des meubles, il prenait de sacrés libertés. Eh bien, voilà qui promettait sérieusement pour la suite.

"Toi aussi tu ne veux pas boire un coup ? Ma chambre est encore libre pour les hôtes qui souhaitent déguster à ma formidable collection de liqueur, vient me voir dans cette tenu, je te trouve superbe, à moins que tu ne sois trop occuper pour oublier ton loisir"

Tiens donc, ils se connaissaient visiblement, et même plus que le simple bonjour qu'on échange par-ci par-là. Car oui ses paroles ressemblaient clairement à une invitation pas le moins du monde dissimulée à venir le rejoindre dans sa chambre, soi-disant pour boire. Non mais est-ce que quelqu'un aurait l'obligeance de réagir un tant soit peu normalement? Après tout, ils étaient juste dans le Temple Maudit, face à une femme aux allures plus qu'aguicheuse que certains semblaient connaitre mais qui ne faisait pas officiellement partie de la Deus. Une renégate? Tiens donc, voilà qui pourrait se révéler juste. D'ailleurs, son visage ne lui disait-il rien? Cheveux verts, yeux de la même couleur? Mais pas le temps de la dévisager davantage, la voilà qui s'approche à sa hauteur avant de lui enfoncer une fiole étrange dans la bouche.

"- Bois un bon coup, de toute évidence, tu as besoin de te détendre un peu ma chère ! De plus, qui te dis que je ne suis pas de l'Académie ? Je suis une professeure renommée ma petite !"

La garce! Non mais elle se prenait pour qui elle? Se détendre, hein? En tout cas, elle n'était une pure allumeuse vulgaire, contrairement à elle. Elle recracha aussitôt le contenu qu'elle avait tenté de lui faire boire, sans se soucier une seconde de ce que cela aurait pu être. Rien qu'à l'odeur et à la brulure dans sa bouche, c'était quelque chose de fort et elle ne voulait rien toucher qui vienne de cette dinde. Car habiller de la sorte, elle ressemblait un peu à une oie à dandiner ainsi du l'arrière-train en avançant dans les lieux.

Une professeure réputée, hein? Cela ne faisait que confirmer ses soupçons. Cette femme avait dû vivre ici pour connaitre les lieux mais elle avait disparu depuis environ son arrivée puisqu'elle ne l'avait jamais connu. Et son arrivée correspondait à la manifestation de la Guilde Noire. Oui, tout cela devenait de plus en plus logique. Mais seule, elle ne pouvait rien faire alors, comme les autres semblaient s'amuser plus qu'autre chose, elle patienterait avant de tenter quoi que ce soit. Après tout, elle avait tout son temps.

"- Quelle bande de parasite que vous êtes. Au lieu de vous bourrez la gueule à longueur de journée (!) vous êtes même pas foutus de régler des problèmes internes de l'Académie ... La chose s'est ..."

Et la voilà partie à faire un grand discours sur l'Académie qui part à vau l'eau alors qu'elle même à préférer fuir les problèmes plutôt que de les affronter? Alors là, pour le coup, elle aurait bien eu envie de se mettre à rire. Non mais sérieusement, elle se prenait pour qui? Elle la traitait de parasites, mais c'étaient eux qui assuraient la bonne survie de la planète, en régulant l'écosystème. Si elle voulait la blesser, elle devrait faire bien mieux que ça. Mais là voilà qui soudain semble prendre conscience de quelque chose. Un éclair de génie?

"- Mon Yuyuuuuuuuuuu !"

Eh non, il ne fallait pas rêver non plus. Elle a simplement reconnu l'homme qui était présent. Yuyu? Comme c'est charmant; Mais au moins cela lui permit de mettre un nom sur l'homme avec elles. Yuri Dragunov, dieu de la guerre. Encore un dangereux dont il fallait se méfier. Youpi. Remarque, autant cumuler les difficultés dès le départ, ce n'est pas drôle sinon. Comment les Humains appellent-ils ce phénomène déjà? Ah oui, la loi de Murphy. Ou aller de Charybde en Scylla mais le résultat est le même. On croit avoir un ennui mais déjà les autres vous tombent eux aussi sur le coin du nez.

"- Humbles visiteurs, je vous attendais ... Ha ha ha ha."

Tiens donc, et pourquoi n'est-elle même pas étonnée d'entendre ce genre de manifestation soudaine? Parce que les choses auraient été trop belles, trop simples sinon. Il faut rendre les problèmes les plus complexes possible. En tout cas, vu le bruit qui résonna derrières eux, une chose étaient certaine: les voilà tous embarqués dans la même galère puisqu'ils n'avaient plus possibilité de sortir d'ici. Charmant. Une voix ténébreuse les attendait et elle avait pour tout compagnon de galère qu'une garce dandinant du popotin, une prof complètement saoule et visiblement un peu paumée sans compter un fou de la gâchette qui ne lui inspirait aucunement confiance. Eh bien, quel fameux équipage. Mais quand on n’a pas de grives, on mange des merles et que ça lui plaise ou non, elle ferait avec.

"- Au moins maintenant on sait pourquoi on appelle ce lieu le Temple Maudit...."

Oui, Maudit. Comme le fait qu'elle se retrouve là avec ces énergumènes tous aussi peu nets les uns que les autres. Enfin bon, tant qu'à être prisonnière ici, autant connaitre l'origine de leurs malheurs. Aux moins, lui, elle aurait peut-être le plaisir de pouvoir lui régler son compte en bonne et due forme.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Jeu 1 Aoû 2013 - 21:05
Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qu'il racontait encore l'autre bougre ? Genre elle ne connaissait pas le plaisir humain. Mais d'où il tenait de telles affirmations ? Non mais c'lui-là, faut le dresser ! Déjà Rain se montrait plus agressive, passant d'un semblant d'amabilité à une attitude tout de suite moins conciliante. Faut croire qu'agiter une bouteille, c'est on ne peut plus menaçant. Y a danger de mort là. Oh oui.

- Écoutez, You truc, on n'a pas élevé les cochons ensemble, alors abstenez-vous de me faire des remarques comme si vous connaissiez tout de ma vie... OK ?

Voilà, la terreur en personne. A noter aussi que les compliments à l'égard des femelles du coin étaient totalement passés à la trappe. En même temps, avec Rain, à quoi s'attendre d'autres ? Plus que handicapée des sentiments, elle était même carrément atteinte à ce niveau là. Il ne fallait pas trop lui en demander. Surtout dans cet état. Enfin remarque, elle n'avait encore rien détruit, c'était déjà ça de pris. Mais peut-être que ce n'était qu'une question de temps. Une nouvelle gorgée. La jeune femme profitait de la reste de sa bouteille pendant qu'on se désintéressait d'elle. L'autre plouc semblait plus concentré sur la madame aux cheveux verts. Vu leur couleur capillaire similaire, il s'agissait sans doute de quelqu'un de sa famille... Quoique. C'est héréditaire cette chose ? Irk.

Bref, tout cela ne l'intéressait pas. Et comme elle se sentait seule, et que la narratrice se sentait d'humeur... euh... d'humeur comment ? Bizarre ? Oui, comme d'hab' quoi. Soit, la narratrice d'une bizarrerie naturelle, se décide à apprendre une chanson à son coincé de perso', histoire qu'elle chante au moins une fois ce merveilleux tube dans sa vie, cette référence même de la chanson française.

- Quand te reverraaai-je, payyyys merveilleuuux... où ceuuux qui s'aiiiment... viveeent à deeeeux  ♪ ♫

- Humbles visiteurs, je vous attendais ... Ha ha ha ha, tonna soudain une grosse voix.

- Oh saloperie ! s'exclama la pauvre enseignante qui fut évidemment coupée en pleine prestation vocale (enfin, elle braillait des paroles, plus justement).

Elle sauta sur ses pieds, puisque s'installer en tailleur et balancer la bouteille en chantant était tellement plus détente que rester debout à tenter de garder l'équilibre. Pour le coup, la jeune femme trébucha à nouveau. Cette fois, elle ne se prit aucun pilier, et réussit même à se tenir plus ou moins droite. Encore heureux, cela préservait un minimum son image, enfin ce qu'il en restait de sa dignité. Si ça se trouve, ils étaient juste tombés dans un mélange entre Koh Lanta et Secret Story. Vu la Voix qui venait de les saluer, y avait de fortes chances. Malheureusement nos protagonistes ne connaissant pas ces émissions cultes, ils ne pouvaient naturellement pas faire le lien et comprendre. Enfin, comprendre, c'était un grand mot. Moi narratrice, ne fais qu'émettre des hypothèses farfelues et tout à fait innocentes...

- C'est quoi ce délire ? beugla-t-elle sans aucune retenue en menaçant la voix avec sa bouteille à moitié vide. Vous pouviez au moins prévenir, je suis trop jeune pour mourir d'une attaque !



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Sam 3 Aoû 2013 - 8:33
La première chose qui arrive vers lui c'est une femme bourrée, alors là complètement pété, il ne sait même pas si elle est vraiment sérieuse quand elle a sorti cette phrase. En tout cas il y a une chose qui est sûr, mieux vaux parler comme une personne normal, il n'aimerait pas avoir encore à se battre contre elle. Sur le coup il fait d'un signe de oui sans dire un seul mot avant qu'elle ne s'éloigne de lui. Puis, Yuri a pu entendre ce que la très chère Kym disait sur l'académie. La dernière phrase est quelque peu... Violent, Le bon soldat en finit par rire intérieurement, dire qu'il fait partie de ceux qui passe, de son temps libre, a boire.

Ah ba voyons, bande de parasites, c'est marrant ça. On croirait voir le sergent Hartman, mais lui il en connaît des rayons sur les insultes, alors ça oui! C'est tellement délirant quand on l'entend hurler sur un jeune tout fraîchement engagé, ceci dit ce n'est qu'un film qu'il a eu le plaisir de le regarder. Et enfin voilà le surnom qu'il ne l'a pas entendu depuis un moment et sûrement elle est la seule à l'appeler ainsi, la suite est encore mieux. Elle arrive vers Yuri avant qu'elle ne le prenne dans ses bras, un joli câlin que, à elle seule, montre un atmosphère assez intime entre ces deux personnes... Eux complice pour être précis. Yuri n'a pas oublié bien entendu de cette soirée, il aimerait en faire de même, mais que faire quand elle a passé de l'autre camps? Ça va le rendre suspect, oh et puis il se dit qu'il n'en a rien à foutre, au point où il en est, il va la prendre aussi dans ses bras. Puis il regarde autour de lui et en fait, le seul intrus dans ce groupe... C'est lui, ce qu'il n'aime pas se prendre en sandvitch et lui c'est le steak. 

Il aurait bien voulu sortir de ce bâtiment et laisser Kym se débrouiller, il n'a nulle intention de l'interférer. Et là changement de plant. La voix retentit dans cette pièce, ça raisonnait dans tous les sens, puis la porte s'est refermée derrière eux. Hoho, c'est un problème ça, il n'a pas trop envie de se retrouver coincé dans ce putain de temple avec ces nanas, sauf pour Kym. 

"Désolé, mais je reste pas ici, j'ai mon gibier a ramener"

C'est en réponse de ce genre de situation qu'il invoque son arme russe, le fameux RPG 7. Il le braque directement sur la porte et l'ogive est parti de son perchoir pour percuter violemment l'obstacle avant de libérer une explosion assez puissant pour faire une issue de sortie assez large pour laisser passer un éléphant. Il se tourne vers le groupe pour leur faire un petit adieux et entreprend une marche vers la lumière de l'extérieur. Alors qu'il pénètre dans la fumée, toujours aussi persistante, quelque chose vient de se produire, c'est pas quelque chose que l'on peut ressentir, mais il s'était bien passé quelque chose. À peine quelques secondes s'étaient écoulé et on commence à apercevoir la silhouette, c'est Yuri. Hein? Il s'était quoi au juste? Il pensait avoir trouvé la lumière quand soudain il tombe à nouveau sur le groupe féminin. Il se retourne pour voir ce qu'il en est de la porte, c'est alors et avec effroi qu'elle est intact. Comment est-ce possible? Cela défie les logique! Ah mais... C'est justement le cas, mais comme c'est un homme qui veut en être sur de ce qu'il a vu, il refait la même chose, exploser la porte à nouveau, entrer dans cet énorme trou et... Et le revoilà. Maintenant qu'il est sûr de ce qu'il vient de se produire continuera encore il n'a plus trop le choix que de rester avec le groupe. 

"Bordel! Je vais l'allumer ce type, si jamais je l'attrape il va passer un sale quart d'heure!"

Ps: je mettrai les codes plus tard, mon iPad n'a pas envie et désolé si c'est court ><
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Dim 4 Aoû 2013 - 21:14

Ha ha ha, quelle bande de fous, c'est vrai, regardez-les, trois femmes et un homme, perdu sans rien comprendre à ce qui se passait. En même temps, notre charmante donzelle s'était bien gardée de le dire, mais surtout, elle n'avait pas eu le temps d'en faire un traître mot. Déjà qu'elle espérait détendre le string de cette indienne en lui offrant un bon liquide de son cru qu'elle recracha aussitôt ... Ma foi ... On ne peut forcer une personne. En tout cas, la dénommée Rain se comprenait toujours à son pilier et à cette bouteille gracieusement offerte. Mais le meilleur du moment c'était tout de même cette étreinte, une petite parenthèse dans cette guerre acharnée entre deux êtres qui s'étaient retrouvés un soir à prendre du bon temps.

*Ha non Kym, pas encore !*

*T'inquiète, il y a bien plus urgent ...*

*J'espère bien, je veux un peu d'action sanguin moi !*
Ses lèvres vinrent effleurer celles de ce charmant russe avant de se retirer de ce pêcher d'adultère. La voix s'était manifestée et Yuri fut bien décidé à fuir cet endroit qui lui inspirait clairement pas confiance. Essayant une fois, puis une deuxième de faire un trou dans ce maudit sas qui ne daignait pas s'ouvrir. Le piège s'était refermé sur eux. Etait-ce le moment de révéler pourquoi la présence d'une renégate était requise ? Nannnnnnnnn, on va les laisser mariner un peu ! Bon un peu de concentration, ils étaient bien assez pour faire face à cette menace, maintenant le niveau de tous ... Cela restait à voir.

"- Ha ha ha, vous n'allez pas m'échapper aussi facilement, vermines !"

Bon ok, la situation commençait sérieusement à dégénérer, que faire ? Pisser un bon coup et courir dans tous les sens pour s'arracher les cheveux ? Sauter sur Yuri faire sa petite affaire et advienne que pourra ? Tenter de caser l'indienne avec Yuri histoire qu'elle relâche la pression ? Pour Rain ... Comment dire ... C'était déjà foutu vu son état. Ha la la, c'est gens qui ne tiennent pas l'alcool. Bref, réfléchissons un peu plus ... Mais comment réfléchir dans un vacarme pareil ? Putain, la Tylf était ici pour une chose précise et on vient la déranger dans ses affaires, merde à la fin ... Alors reprenons ... Heu ... Pourquoi j'ai dit vacarme ?

*Je sais pas pourquoi, mais pour la première fois j'ai peur ...*

*Genre, le grand démon Arklès fait dans sa culotte ?!*

*Non mais regarde quoi !*
Effectivement ... Les seules sources de lumières qui leur restaient se voyaient parfois interrompues par une silhouette qui passait devant. Pas vraiment facile à distinguer ce que c'était mais il y en avait maintenant deux ... Puis trois ... Puis quatre ... Merde ! La menace a été mise en place et le prochain gardien de ce lieu sera l'un deux. Ces pseudos fantômes volaient dans les airs poussant la petite bande à prendre les escaliers en bois craquelant. Celles-ci descendaient à l'étage en-dessous, bien entendu, personne, je dis bien PERSONNE n'aurait envie d'y aller ! Du coup, autant attendre que la chose arrive jusqu'à eux, hein, ce serait mieux. Quoi faire pour passer le temps ... Se faire un brin de causette pardi ! C'est ainsi que dans toute sa splendeur la charmante Kym s'avança vers l'indienne pour lui poser la question of the dead :

"- Boah, sans rancune pour toute à l'heure ! En fait, tu t'appelles comment ? T'es qui ? Tu viens d'où ? T'as quel âge ? T'as un chéri ? T'as une chérie ? Tu fais du combien ?"

Heureusement pour nous tous, la machine à question de l'enseignante déchue s'arrêtait parfois. Mais là c'était surtout à cause de l'entité qui faisait une nouvelle fois son apparition entre chaque membre du groupe. C'était une silhouette grande d'au moins deux mètres, fine portant une cape noir. Comme un fantôme sans tête, du moins, cachée par la capuche. Son rire raisonna dans toute la pièce. Son bras droit s'éleva dans les airs et d'un claquement de doigts, le trou noir !

"- Haaaaaaaaaaaaaaaaa"

Le sol sous les pieds de la troupe disparut leur offrant une magnifique chute libre avant qu'ils ne soient téléportés au fin fond des sous-sols humides de la bâtisse, tous inconscients ...

"- Dormez seulement ... Dormez ... Ce sera plus facile ainsi pour moi de manger vos âme ... ha ha ..."
Invité
avatar
Invité
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Jeu 8 Aoû 2013 - 10:32
- C'est quoi ce délire ? Vous pouviez au moins prévenir, je suis trop jeune pour mourir d'une attaque !

Bienvenue dans le guêpier du siècle. Et pour protagonistes, nous avons une renégate vulgaire, une prof ivre, un mâle en rut et une pauvre indienne qui se demande vraiment ce qu'elle fait là. Enfin non, elle sait parfaitement pourquoi elle est ici. La questions serait plutôt de savoir comment ils en sont arrivés à tous se retrouver là, en même temps, au milieu de ce foutoir. Parce que le Temple Maudit, elle y était déjà venu auparavant et des monstres, elle en avait croisé. Si là, aucun ne se manifestait, son instinct de chasseuse lui hurlait que ce n'était pas bon signe. Mais elle ne pouvait compter sur personne ici. Terrain mal connu, entourées d'inconnus pour affronter des problèmes inconnus qui ne tarderont pas à leur tomber sur le coin du nez. ravissante perspective à l'horizon décidément.

"Désolé, mais je reste pas ici, j'ai mon gibier a ramener"

Tiens, en voilà un qui retombe sur terre. Plus intéressé par sa chasse que par ce qu'il se passe ici. Eh bien, les professeurs de la Deus ont tous des centres d'intérêts assez étranges. L'alcool, leur trophée de chasse, mais les soucis urgents, non. Après tout c'est vrai, qui se soucierait de rencontrer une renégate en tailleur et talons hauts au cœur du domaine ennemi, dans un lieu recensé comme très dangereux, après qu'une vois ce soit manifesté dont ne sait où pour leur souhaiter une arrivée plus que sinistre n’inaugurant rien de bon pour la suite? Non, en effet, la jeune amérindienne devait être trop rigide, tout était parfaitement normal après tout.

Pourtant, malgré toute la bonne volonté que mis le dénommé Yuri à faire exploser la porte et à pénétrer dans l'ouverture qui s'y formait, le voilà qui réapparaissait aussitôt en leur compagnie. Pour le coup, la jeune apprentie déesse aurait presque trouvée ça drôle. En tout cas, le voir répéter le même scénario deux, trois fois lui arracha presque un début de sourire. Chacun son tour de ne pas apprécier le tour que prenait les évènements et ce coup-ci, ce n'était pas elle la concernée. Alors oui, elle n'avait aucun état d'âme pour le coup. Seul avantage, elle savait à présent qu Yuri et les armes, c'était une grande histoire d'amour. Ça pourrait toujours lui être utile pour plus tard.

"Bordel! Je vais l'allumer ce type, si jamais je l'attrape il va passer un sale quart d'heure!"

Ah, enfin une réaction normale. Eh bien, elle n'y croyait lus depuis le temps. Enfin, la jeune amérindienne se désintéressa rapidement des états d'âme de Yuri car la voix retentit à nouveau. Le même rire, la même intonation. Elle semblait plus roche, à moins que cela ne soit du qu'à un effet d'échos. En tout cas, ces paroles étaient clairs et ne laissaient aucun doute planer.

"- Ha ha ha, vous n'allez pas m'échapper aussi facilement, vermines !"

Donc, s'ils voulaient arriver à sortir, ils allaient avoir du mal, c'était une évidence. Arme toujours au point mais baissée vers le sol, la jeune apprentie finit par ranger son arc dans son dos. Ça ne servait à rien de se fatiguer inutilement? Si aucune présence ne s'était encore manifestée, c'était qu'il y avait forcément une raison. Comme les vouloirs vivants par exemple? Simplement par pur sadisme? Pour les laisser mariner autant que possible pour voir qui serait le premier d'entre eux à craquer? Qui sait. Après tout, au final, la jeune précolombienne ne s'était trouvée là que par un pur concours de circonstances.

La lumière commença à devenir intermittente. non, elle ne clignotait pas, il y avait des formes qui la cachait à intervalles réguliers. Des sortes de silhouettes sans réelles formes mais qui exerçaient une pression réelle sur le groupe, les forçant à reculer doucement mais surement. Pourtant, ils n'allèrent pas aussi loin que les ombres les forçaient à reculer, comme si tous étaient mu par une même volonté, celle de montrer qu'ils n'étaient pas de simples moutons que l'on effraye facilement et que l'on guide sans heurts vers l'abattoir. Le regard passant d'une silhouette à l'autre, ce fut le vert voyant de la chevelure de la renégate qui finit par attirer son attention. Elle était revenue prêt d'elle et par réflexe, la jeune fille se prépara à toute éventualité.

"- Boah, sans rancune pour toute à l'heure ! En fait, tu t'appelles comment ? T'es qui ? Tu viens d'où ? T'as quel âge ? T'as un chéri ? T'as une chérie ? Tu fais du combien ?"

Non mais sérieusement, c'était quoi toutes ces questions? Elle les menaçait lorsqu'ils étaient arrivés et maintenant, elle essayait de faire ami-ami avec elle en lui posant des questions débiles? Enfin, surtout les dernières. Un instant, la jeune indienne hésita à lui répondre, juste sur son nom mais finalement, elle s'abstint. Elle entrouvrit les lèvres pour simplement soupirer lorsqu'une immense silhouette apparut devant eux. Ah, bah voilà, enfin le chef d'orchestre de cette machination daignait se montrer. L'arc revint aussitôt se lacer entre ses doigts mais elle n'eut pas le temps de tirer.  

"- Haaaaaaaaaaaaaaaaa"


Son cri se mêla à celui de la femme en tailleur tandis que le sol se dérobait sous leurs pieds, ne laissant qu'un vide abyssal qui les engloutit sans leur laisser la moindre chance d'y échapper. la dernière image que l'amérindienne put saisir fut celle de cette silhouette inquiétante et sombre, baissant son bras avant que le noir ne l'engloutisse, ne laissant rien d'autres que les quelques mots de la créature résonner dans son esprit.

"- Dormez seulement ... Dormez ... Ce sera plus facile ainsi pour moi de manger vos âme ... ha ha ..."

Mangez leurs âmes, hein? Bon, au moins maintenant, ils savaient ce qu'ils risquaient. Ils voulaient qu'ils dorment, il suffisait de se débrouiller pour ne pas céder au sommeil. Sauf que déjà, tout disparaissait autour d'elle. Un sommeil provoqué? Peut-être. La chute continuait mais déjà, elle n'en avait plus conscience.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Agent infiltré : Enquête en terre interdite - Mar 27 Aoû 2013 - 12:30
[HRP : Désolée pour le retard. Il semblerait que j'aie tendance à oublier beaucoup de rps en ce moment...]

Mais quel taré ce russe ! Sans demander l'avis aux dames présentes à ses côtés, il tira dans la porte qui s'était refermée, au grand dam des oreilles de ses compagnes d'infortune. Rain avait instinctivement placé ses mains pour les protéger du boucan et avait posé un genou au sol. Après tout, ce n'était pas un jouet le RPG, les débris volaient et il était difficile de rester statique surtout lorsque l'on avait quelques grammes d'alcool de trop dans le sang. Et il fallait croire que ceux-ci avaient tendance à la rendre encore plus irascible que d'habitude. Pour la peine, elle beugla en direction de son collègue aux cheveux verts, avec toute la retenue et la diplomatie dont elle était capable dans cet état.

- Bordel mais vous pouviez pas prévenir vous aussi ?!

Sérieusement... et le voilà qu'il traversait la sortie tout juste créée, pour finalement réapparaître quelques secondes plus tard. Avait-il changé d'avis ? Ou attendait-il qu'elles le suivent ? Quoique à sa tête, ça ne devait pas être ça. Quelque chose le perturbait, c'était évident, et pas qu'un peu. Ah oui, peut-être la porte qui venait de se reformer derrière lui. Oui, ça pouvait être perturbant, accessoirement. Et signifier aussi qu'ils étaient coincés, en passant. Bien sûr, le soldat ne trouva rien de mieux que de répéter l'opération, tirant une nouvelle missile faisant grimacer Rain alors que tous les noms d'oiseaux passaient dans son esprit à l'encontre de son collègue. Et le voilà qui se mettait à exprimer son mécontentement à son tour. Oui, ben il n'y avait pas que ce satané esprit qui allait prendre s'il n'arrêtait pas de beugler ! Enfin, elle beuglait, elle aussi, mais ce n'était pas comme si elle s'en rendait compte.

- Ha ha ha, vous n'allez pas m'échapper aussi facilement, vermines !

Non, sans blague ? Il sortait d'où ce gus ? Cette réplique lui semblait risible. Elle avait presque envie de lui hurler de se montrer pour se battre comme un homme... mais apparemment, il était trop lâche pour ça. A la place, ils se virent entourés bientôt d'autres présences. Des silhouettes, des silhouettes, et encore des silhouettes. Elles dansaient autour d'eux, sur les murs, les piliers, les parois rocheux, jouant avec le peu de lumière présente. Leur présence avait quelque chose d'oppressant, ce qui obligea le groupe de bras cassés à reculer quelque peu, mais Rain finit par se poser tout simplement sur le sol. Pas question qu'elle bouge un centimètre de plus non mais oh, que ces esprits viennent l'affronter s'ils y tenaient, elle ne cèderait pas plus de terrain. Pendant ce temps, la dame aux cheveux verts avait repris les rênes de la discussion, noyant l'indienne de questions existentielles. Rain les observait d'un air blasé tout en sirotant sa boisson. Elles lui disaient toutes les deux quelque chose... mais elle ne se souvenait plus de leurs noms. Raaah, quel poisson rouge elle était. En fait, seul le nom de Yuri avait su retrouver le chemin de la mémoire...

Soudain, des hurlements résonnèrent entre les murs de ce maudit temple. Une silhouette géante venait d'apparaître devant eux. A vrai dire, sur le coup, Rain n'eut même pas le temps de crier. Le sol sous eux venait de céder et elle se sentait entraînée dans une chute interminable. A en juger par les exclamations autour d'elle, la jeune femme n'était pas seule, mais était-ce seulement plus rassurant ? Elle sentit sa bouteille se vider toute seule pour le coup, oh non ! Par réflexe, les Ailes célestes apparurent dans son dos, rendant la chute de ses compagnons encore plus tumultueux à cause du vent soulevé par ces apparitions. Mince, désolée les gars, c'était pas voulu.

Des mots retentirent dans sa tête... des mots pas très rassurants, pour ainsi dire...

- Dormez seulement ... Dormez ... Ce sera plus facile ainsi pour moi de manger vos âme ... ha ha ...

Et là, le noir. Les ténèbres s'imposèrent dans son esprit, l'engloutissant totalement. Elle n'eut l'honneur de savoir la suite de cette magnifique chute libre dont les péripéties s'annonçaient pourtant fort... douloureuses ? Les Ailes se désintégrèrent alors qu'elle tombait inconsciente, semant une nuée de fragments lumineux dans son sillage.



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Agent infiltré : Enquête en terre interdite
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Agent infiltré : Enquête en terre interdite
» Cora McLensfield ⇉ Pomme de Sang et Agent Infiltré ⇉ Ashley Greene
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Temple maudit-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page