Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE]

Invité
avatar
Invité
[Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Dim 2 Juin 2013 - 20:11
Quête quatre
Acte un

Theme

L’aventure nous attend ! Une charrette tirée par un fidèle destrier qui est un… une sorte d’âne ! Mené par un chevalier valeureux, sans peur et sans reproche puis enfin, un dernier élément de cette scène si magique ! Une princesse, les cheveux blonds descendant jusqu’à ses hanches, une magnifiques robe couleur de la verdure du Printemps et puis… Moi, à vrai dire, normalement, je ne devais pas être seul ce jour-là ! Abygaïl devait me retrouver à l’entrée du pays de Deus mais n’étant pas arrivée, j’avais décidé… ou plutôt la princesse assez capricieuse avait décidée de partir tout de suite pour cueillir un bouquet pour sa mère bien aimée ! J’avais la mission, la quête ! Que dis-je… le devoir de protéger cette jeune fille aux perles bleues, son prince charmant, le chevalier et moi-même, historie de pas finir en morceaux… Des dangereux bandits et autre monstres de ces « Terres inexplorées ». Je portais un bel équipement ce jour-là ! C’était plus qu’un déguisement mais aujourd’hui je m’habillais avec une veste en cuir, une chemise bleu en tissu et enfin un bandana rouge dans les cheveux ! Je ressemblais à un vrai écuyer mais en fin de compte avec tous mes bandages et mon bras dans le plâtre, ça allait être compliqué mais qu’importe ! J’étais fort ! J’étais bon ! J’étais juste ! J’étais courageux ! Bref, je partais à l’aventure avec mes deux compagnons de route !

Pour en revenir au sujet d’Abygaïl, je lui avais fait parvenir une lettre lui disant de me retrouver à l’entrée de l’académie pour une quête spéciale. Elle et moi on devait jouer les gardes du corps pour justement une certaine princesse Milène et son prince Beel. Ils devaient tous les deux, cueillir certaines fleurs trouvable à priori dans certaines contrées de ces terres dangereuse mais forte accueillante et surtout délicieuse à l’œil. Bref, elle n’était pas venue et j’étais vraiment déçu de ne pas la voir mais bon, il fallait bien que je me rende à l’évidence, je n’étais pas vraiment compétent et ça pouvait lui coûter extrêmement cher cette histoire ! Elle ne voulait évidemment pas s’occuper d’un mioche comme moi ! Mais j’avais changé, j’étais devenu plus fort et plus combattif qu’avant ! Mon katana et moi-même n’étions qu’un ! Et l’âme enfermée dedans n’était bientôt qu’une avec moi mais ça… c’est un autre problème que seul moi pouvait gérer !

J’avais sympathisé avec la princesse dans le carrosse, elle était une jeune fille plutôt sensible aux choses qui n’était pas véritablement de son âge, ne voyez pas par là des comparaisons ambigus ! Je veux juste dire qu’elle s’occupait elle-même de certains traités. Dans sa vie antérieure elle était princesse d’un petit château reculé d’Irland et bien entendu, elle était morte pendant un assaut ennemi ! Lui et donc son prince perdirent leur vie pendant le siège de ces ignobles troupes ! Bref, tout ça pour expliquer qu’ils ne pouvaient se permettre de prendre un tel risque de circuler seuls ! C’est ainsi que je compris que la mission n’allais pas être simple du tout ! Au loin on voyait déjà le couché de soleil ! Il fallait donc se dépêcher malgré la magnifique vue qu’observais la princesse et moi-même. Il faisait si bon, c’était encore un superbe soir d’été où on pouvait renifler l’air frais pour y découvrir l’odeur du brûlé et… ?! Le brûlé ! Au loin, des espèces de monstres s’agitaient avec des torches ! Je dégainais l’épée d’Ika pour protéger le carrosse, moi et l’amant de Milène. Des sortes de monstres verdâtre ou parfois un peu orange. La nuit tombait dans quelques instants et le temps se refroidissais à la suite de ça, c’était donc normal ! Mais bon, je ne pensais pas tomber sur ces monstres si tôt ! Je priais pour qu’Abygaïl finalement arrive ! Mais peu importe ! Je devais combattre ! Il y en avait six ! C’était facile ! Surtout avec le chevalier ! Mais finalement, le blond était parti se cacher derrière le carrosse ! J’étais seul, a affronter ces choses assez rapide, ce n’était vraiment pas mon jour… Deux sautèrent vers moi mais d’un coup de katana et je faisais gicler leur sang sur ses camarades qui m’encerclèrent finalement ! Je les regardais, en position de défense, cherchant de quoi me sortir de là avec les deux jeune gens dans le carrosse. Je regardais partout et finalement en soupirant je tournais sur moi-même, la lame de mon épée au loin possible, blessant chacun d’entre eux mais vint la réponse offensive à ma défense : Ils sautèrent tous sur, me rouant de coups de poings, coups de boule et de bout de bois.

Je me débattais mais rien, je n’arrivais à rien ! J’en repoussais deux, trois autres venaient… En plus je voyais une autre troupe plus loin arriver, environs cinq s’appropriant le carrosse et les deux adolescents. Je soupirais, j’avais encore tout foiré ! Maintenant, je devais penser à moi, je devais me dégager. Je me relevais en donnant des coups de pieds dans la vermine, dégainant mon arme. J’avais peut être qu’un bras, qu’un œil, mais j’étais sérieux. Je contrais les attaques des monstres avec ma lame et mes pieds, tuant un, deux, voire trois ! J’esquivais certains coups sans soucis, coupant parfois ma tenue en cuir. Ils étaient vraiment féroces, mais je n’avais pas finis ! Je sautais sur l’un d’entre eux en le balançant sur certains puis je me m’y a courir derrière le carrosse mais arrivé à sa hauteur, je me pris la masse de celui qui avait les commandes. Je tombais sur le dos, sonné, ne pouvant plus bouger. Je fermais les yeux, assez assommés, entendant déjà les monstres s’approcher de plus en plus. C’était pas la fin, ça ne pouvait être véritablement la fin.


Dernière édition par Ritsu Kay le Mer 12 Juin 2013 - 3:19, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Dim 2 Juin 2013 - 21:16
Encore une journée de cours à la Deus Académia. Rien de particulier, une journée calme et sans anicroches. un temps plutôt agréables, enfin une vrai temps de printemps ce qui faisait du bien au moral bien entaché de la jeune indienne. Alors, une fois les cours terminés, la jeune apprentie-déesse avait trainé à travers la Deus, se laissant guider par ses pas et les sentiments reposants et sereins que les animaux alentours lui renvoyaient. Maintenant, certains moineaux venaient jusqu'à se poser d'eux-mêmes sur ses épaules ou sa tête, les petits rongeurs la suivant par curiosité tandis qu'elle errait dans le parc aux abricots. Puis, elle alla à la cafétéria afin de diner avant l'affluence générale. Certes, le noir avait à présent été remplacé par le gris terne dans son esprit mais cela restait une amélioration. Lentement, elle remontait la pente. Difficilement, elle digérait ce qu'elle avait vécu. Les cauchemars ne la lâchaient pas encore mais au moins le jour, elle parvenait à souffler. Et pour la première fois, elle en venait à remercier sincèrement Deus pour le Don qu'il lui avait offert car toutes les petites pensées et images simples et concrètes des animaux l'entourant lui étaient d'une aide précieuse. Enfin, une fois son repas terminé, elle se rendit à sa chambre, décidée à se couchée tôt. Faute de bien dormir, au moins elle se reposerait convenablement.

C'est en poussant la porte de sa chambre que la jeune précolombienne sentit un contact étrange sous son pied et un bruit incongru. Baissant le regard, elle remarqua la présence d'une lettre, à son attention puisque son nom ornait l'enveloppe. Elle l'ouvrit en s'asseyant sur son lit mais déjà, elle se relevait, comme frappée par la foudre. Mais c'est pas vrai, dans quel pétrin était-il encore aller se fourrer celui-là? Sans réfléchir plus avant, elle récupéra ses armes et un minimum de matériel de soin qu'elle ne quittait plus depuis l'incident dans la montagne dans le monde des Humains et sortir en courant, claquant la porte derrière elle. Depuis quand la lettre était-elle là? Les Terres Inexplorées, mais il n'avait pas plus dangereux encore comme destination? Et c'était quoi ce délire de garde du corps, de princesse et que sais-je encore? Non, elle n'avait pas le temps de se poser davantage de questions. la nuit tombait rapidement et avec les ténèbres, le danger n'en serait que plus grand.

Déjà, elle arrivait à la grille marquant la limite entre l'enceinte protégée de la Deus et les zones sauvages et interdites. Elle sauta par dessus les grilles sans même s'arrêter, prenant la direction des terres inexplorées. mais c'était vaste comme zone, comment allait-elle les trouver? Une minute, c'est quoi ces traces régulières au sol? On dirait... des roues... Une calèche? Bon, s'il y avait une princesse, ça pouvait être logique vu ce que racontait les contes pour enfant qu'elle avait découvert il y avait peu de temps. Suivre ces traces était d'une simplicité enfantine pour la traqueuse qu'elle était. Et déjà son arme était revenue se lover dans sa main, les vieux réflexes reprenant le dessus. Écouter, avancer, rester discrète mais rapide. A l'affut. Et déjà, des sons bien connus qui se répercutaient en écho jusqu'à elle. Des bruits de combat. Devant elle, la calèche arrêtée et une forme en boule, pleurant et tremblante mais indemne à côté. Et Ritsu alors? Là, un éclat d'épée sortant de sous un amas de gobelins. Cible repérée.

Tchak!!! La corde claqua et deux flèches embrochèrent deux des gobelins, laissant les autres un instants démunis. Un instant de trop pour un autre qui se retrouva avec une empenne entre les deux yeux. Cela devrait laisser le temps à Ritsu de souffler. Au loin, des cris de gobelins résonnaient en s'enfuyant. Ah, alors ils avaient assez de jugeote pour comprendre qu'ils ne gagneraient, ils étaient plus intelligents que prévu au final. Les derniers furent exterminés rapidement et la jeune élève se rapprocha de son camarade.

"- Ritsu, ça va?"

Bon, vu le plâtre, il était déjà blessé avant. Son état ne semblait pas critique mais mieux valait s'en assurer. un cri derrière elle et des larmes la firent se retourner. Tiens, le prince Charmant. Et le voilà qui se jetait sur elle en espérant se faire consoler. Hein? Quoi? Elle lui asséna un bon coup sur le crâne pour le forcer à la lâcher avant de l’interroger.

"- Toi, explique-moi ce qui se passe. Pourquoi t'étais planqué sous la calèche? La lettre parlait d'une princesse, elle est où? Et arrête de chouiner où je vais te donner une vraie raison de pleurer moi."


Bon, il n'y avait pas de mort à déplorer, c'était déjà ça. mais maintenant, il lui fallait un topo clair et net de ce qu'il se passait ici. Et apparemment, même si Charmant devait être très mignon dans son état normal selon les critères des jeune filles en fleurs, là, ils lui tapaient sur le système à sangloter comme une mauviette. C'était vraiment pas le moment. Lassée, elle le laissa retomber au sol et retourna à côté de Ritsu. Au moins lui, il pourrait l'aider.

"- Désolée du retard, je viens seulement d'avoir ta lettre Ritsu. Tu peux m'en dire un plus? Charmant à pas l'air très loquace."
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Lun 3 Juin 2013 - 15:01
Acte deux

"- Ritsu, ça va?"

Tout était brouillé autour de moi, les sons, ma vision si trouble, je regardais autour de moi et je ne trouvais pas la force pour me relever de la secousse. Je me souvenais des Gobelins, d’avoir tenté d’empêcher que le carrosse s’envole entre les mains putrides aux griffes crochues des monstres. J’entendais cette voix, assez froide mais familière, Rain ? Non, ça ne pouvait pas être elle. Je regardais le ciel qui semblait si sombre à présent, j’en voyais presque mon reflet, ou plutôt Ika… Ces derniers jours j’étais tellement tranquille, il avait dû revenir dans un moment de faiblesse… Je me redressais avec d’énorme difficulté, ma tête me faisait mal, elle était lourde, ma mâchoire aussi me faisait souffrir, j’entendais encore cette voix non loin de moi, agitée, presque menaçante et es sanglots du chevalier. J’avais conscience de ce qui se passait, mais j’étais quelques peu H.S.

"- Toi, explique-moi ce qui se passe. Pourquoi t'étais planqué sous la calèche? La lettre parlait d'une princesse, elle est où? Et arrête de chouiner où je vais te donner une vraie raison de pleurer moi."

Je cherchais mon katana près de moi, de la main, écoutant le « chevalier valeureux » s’apitoyer sur son sort et se prendre une tonne de baffes, bien qu’elle soit orale. Je me remettais de mon coup assez violent la tête, touchant mes cheveux pour finalement découvrir un peu de sang. Je soupirais, c’était tellement, mais tellement pas ma journée ! Je regardais Abygaïl qui s’approchait, donc la douce voix d’un barbare enragé, c’était la sienne.

"- Désolée du retard, je viens seulement d'avoir ta lettre Ritsu. Tu peux m'en dire un plus? Charmant à pas l'air très loquace."

« On t’a jamais dit que tu avais une douce voix de bar… Euhh. Oui. Pardon. Je passais dans la cour après mon entrainement du soir avec le professeur Rain et du coup, il y avait l’affiche à annonce ! Alors… j’ai regardé au cas où si quelqu’un avait retrouvé mon paquet de cookies et… j’ai vu une mission de surveillance. Il fallait qu’on garde le chevalier et la princesse… Et donc bah… je t’ai envoyé une lettre car ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu ! Tu es parti si vite la dernière fois… »

Je me relevais complète, avec de la difficulté et je regardais mon plâtre, complètement saccagé. Je décidais de l’enlever, de toute manière l ne me restais qu’une semaine avec alors bon… J’invoquais mon katana et avec la lame de celui-ci, j’ouvrais le plâtre pour le balancer sur un corps de Gobelin. Je me chauffais l’épaule avec quelques étirements et je souriais en coin en regardant mon amie. Je rangeais mon katana dans le dos et je regardais les traces des roues du carrosse puis encore une fois Aby avec un air malicieux. Je riais doucement et je commençais à courir sur les traces des roues !

« Le premier qui retrouve la princesse paye une glace à l’autre ! Eheh ! »

J’avais peut être l’air d’un gamin dans ce genre de situation, mais c’était sans doute la chose qui me faisait tenir la distance. Que ça soit dans le monde des humains dans mon ancienne vie ou dans celle-ci, près de ma seconde famille. Ça ne se voyait presque pas, mais ceux que j’avais rencontrés pour le moment, je les considérais comme ma famille. Chacun d’entre eux m’apporter une force pour avancer et peut être qu’aujourd’hui, j’aurais le droit à un peu de courage avec Abygaïl, princesse de la nature.

Un peu plus loin en courant, je pouvais déjà sentir du brûler, sur le chemin, une torche avait été lâché, ils n’étaient pas loin et la princesse devait être terrifiée à l’idée d’être entre les griffes de ces monstres avide de… De… Mais qu’est-ce qu’ils lui voulaient en fait ? De l’argent sans doute ! Voilà ! De l’argent ! Je ralentissais la cadence, j’étais complètement essoufflé, j’arrivais plus à courir. Je regardais les nuages au-dessus de nous, ça ne laisser paraitre rien de bon. Je me retournais, regardant l’académie au loin, tout à coup je me suis sentis triste et puis un gros BOUM ! C’était l’orage ! Il faisait chaud, c’était vrai, c’était un temps orageux. La plus n’était pas là, pas encore mais l’orage grondait. On devait retrouver à tout prix la princesse ! Elle était dans de beaux draps ! Je recommençais à courir de plus en plus vite, forçant ma respiration à s’adapter puis en dehors de la route, le carrosse était planté dans un arbre. Je m’arrêtais, choqué de la scène, le carrosse en feu. Je n’arrivais pas à bouger, j’étais pétrifié puis je reprenais mes esprits, bousculé par le chevalier avec des peurs et des reproches. Il était en pleure devant la scène. C’était donc de ma faute ? J’aurais dû attendre Abygaïl pour commencer l’expédition… Je baissais la tête, les mains sur celle-ci pour montrer un air de désolé. Le chevalier venait à moi en criant après ça…

« C’est de ta faute ! Stupide enfant ! Si tu avais appris à te battre ! Si tu avais vraiment donné ta vie pour la princesse ! Elle serait là ! Et dans mes bras ! T’es qu’un abject boulet ! »

Je ne bougeais pas, il avait raison, néanmoins, derrière lui, des Gobelins arrivaient, faisant rentrer la princesse bâillonnée dans une grotte. J’écarquillais les yeux.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Lun 3 Juin 2013 - 21:09
« On t’a jamais dit que tu avais une douce voix de bar… Euhh. Oui. Pardon. Je passais dans la cour après mon entrainement du soir avec le professeur Rain et du coup, il y avait l’affiche à annonce ! Alors… j’ai regardé au cas où si quelqu’un avait retrouvé mon paquet de cookies et… j’ai vu une mission de surveillance. Il fallait qu’on garde le chevalier et la princesse… Et donc bah… je t’ai envoyé une lettre car ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu ! Tu es parti si vite la dernière fois… »

Un instant, elle regarda plus attentivement sa tête. La blessure ne semblait pas spécialement grave mais il fallait bien admettre que vu son discours, elle était en droit de se poser des questions sur le fait qu'il possède bien tous ses esprits. Alors, avant qu'il ne se relève, elle sortit un morceau de bandage qu'elle avait emmenée avec elle et protégea ainsi sa tête. Bon, il faisait vraiment cassé de partout ainsi mais au moins, ça éviterait que ça s'infecte. Et alors qu'elle avait essayé de le soigner, le voilà qui se relevait avant d'appeler son épée pour se la planter littéralement dans le bras. Non mais il était sérieux là? Bon d'accord, c'était le bras plâtré et il n'atteignit pas la peau, se contentant de faire sauter le plâtre entravant son bras avant de faire quelques exercices avec pour s'assurer que tout allait bien. La jeune précolombienne lâcha un soupir, elle ne le comprendrait jamais celui-là. Mais bon, l'important était qu'il soit encore vivant et, à peu près entier. Déjà, le voilà qui se remettait à sourire à l'intention de l'indienne, sautillant presque sur place comme un papoose turbulent.

« Le premier qui retrouve la princesse paye une glace à l’autre ! Eheh ! »

Au moins maintenant, elle était certaine qu'il allait bien. Il n'y avait que Ritsu pour proposer ce genre de défi incongru dans ce genre de situation. Un léger rictus se dessina sur le visage de la jeune apprentie-déesse alors qu'elle acquiesçait doucement de la tête. Si cela pouvait l'amuser, elle n'allait pas lui gâcher son plaisir.

Déjà, il avait retrouvé son entrain habituel, celui qui le faisait foncer tête baissée dans les ennuis. La jeune fille reprit son arc en main et le suivit sans courir pour sa part, mais sans se laisser distancer pour autant. Elle préférait rester en alerte au cas où un gobelin tenterait de faire le malin et aurait fait preuve d'un brin d'intelligence. on ne sait jamais, il faut bien une exception pour confirmer une règle. Enfin, elle suivit Ritsu et Charmant qui avait reprit contenance à présent. Enfin, il n'en menait pas bien large mais au moins, il tenait debout et avait cessé de pleurer comme une fontaine, cela leur permettrait de moins se faire repérer. Pourvu qu'il ne soit pas lui aussi un adepte des gaffes car sinon, cela risquait de devenir très vite très compliqué cette histoire. Non mais franchement, sauver une princesse. Ritsu lui aura vraiment tout fait.

L'orage se mit à gronder au loin, faisant lever le nez de la jeune amérindienne. Elle n'aimait pas trop ça. Si la pluie s'invitait dans la partie, leur fuite n'en serait que plus compliqué. A présent, ils pouvaient apercevoir le carrosse qui brulait doucement. Bon, finalement, ce n'était pas plus mal. Comme ça, ils laisseraient moins de traces en déguerpissant et personnellement, elle ne souhaitait pas s'encombrer d'un truc de ce genre. Charmant ne semblait pas du même avis vu la tête qu'il tirait mais elle s'en contrefichait. D'ailleurs, ce dernier se mit à pleurer en apercevoir le véhicule en proie aux flammes. Et Ritsu qui semblait aussi soudain démotivé? C'était plutôt étrange de sa part ça.

« C’est de ta faute ! Stupide enfant ! Si tu avais appris à te battre ! Si tu avais vraiment donné ta vie pour la princesse ! Elle serait là ! Et dans mes bras ! T’es qu’un abject boulet ! »

Un instant, elle fixa le chevalier geignard, puis Ritsu, avant de revenir à la grotte devant eux. Des silhouettes s'y enfilaient. Parmi elles, la princesse étourdie et bâillonnée, portée tel un sac à patate par un gobelin peu attentionné. Bon, elle était en vie, pas de quoi paniquer. Mais il n'était pas question de la laisser ainsi. Même si elle n'avait pas choisi cette mission, elle la mènerait à son terme. C'était son choix, son nouveau leitmotiv: plus personne ne resterait en arrière tant qu'elle serait en vie.

"- A ta place, je ne ferais pas le malin. Ritsu à eu le mérite d'essayer de se battre. Et toi, où étais-tu? Roulé en boule et tremblant sous le carrosse. Quelle attitude digne d'un chevalier. Ne peux se permettre de faire ds remarques que celui qui est parfait à ce sujet et ce n'est pas ton cas, loin de là."

Sa voix était calme et posé, son esprit tout entier concentré sur l'entrée de la grotte. Pas de sentinelles, voilà qui pourrait les aider. Mais peu de présences animales, elle ne pourrait guère compter sur son don. Tant pis, elle avait d'autres atouts dans sa manche.

« Ma Dame, même si je me dois de vous remercier pour votre intervention, je ne vous permet pas! Messire Beel, preux Chevalier de son état, ne peut être comparé à un tel manant.»

"- La valeur d'un Homme ne se juge pas à ses paroles mais à ses actes. Les mots ne sont rien. Alors, proue-moi que tu vaux ce que tu prétend être et alors seulement, tu gagneras mon respect. En attendant, tu feras exactement ce que je te dis si tu ne tiens pas à terminer comme les gobelins de toute à l'heure."


Choqué, horrifié, terrifié, outré, l'expression de ce cher Beel passa par toutes ses expressions avant de pâlir plus franchement. Oui, elle l'avait menacé de le tuer. Évidemment, elle ne le ferait pas mais ça, il ne le savait pas. Elle était restée très calme, presque sereine. Ici, elle était dans son univers. La chasse, la traque, tout son corps ne vibrait que par cela. Proie repérée: les gobelins. Objectifs: ramener la princesse vivante. Et optionnellement Charmant en pas trop mauvais état. Elle fit un signe de tête à Ritsu pour l'encourager avant de reprendre la parole.

"- Je ne sais pas ce qu'il nous attend à l'intérieur, je suis prête à parier qu'il y aura des pièges alors nous devons rester prudent. Restons groupés, avançons en silence et tentons de localiser la princesse le plus rapidement possible."

Déjà, elle avançait, s'assurant que les deux autres venaient bien avec elle. Elle laissa même Ritsu passer devant, pouvant ainsi le couvrir avec ses flèches au besoin. Leur progression ne fut pas difficile au départ, la grotte étant large et éclairée mais rien ne prédisait que la suite serait aussi simple.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Mar 4 Juin 2013 - 18:20
Acte cinq

J’étais un raté à cette époque. Même aujourd’hui, je ne suis pas une flèche. Je regardais les Gobelins emmener la princesse, le prince lui me criait toujours dessus, paralysé, je regardais néanmoins mon katana, un liquide verdâtre, identique à du sang mais dans une tout autre couleur…

"- A ta place, je ne ferais pas le malin. Ritsu à eu le mérite d'essayer de se battre. Et toi, où étais-tu? Roulé en boule et tremblant sous le carrosse. Quelle attitude digne d'un chevalier. Ne peux se permettre de faire ds remarques que celui qui est parfait à ce sujet et ce n'est pas ton cas, loin de là."

Il avait raison… Et tout de même, Abygaïl me défendait. Elle semblait être une brute au combat mais elle était véritablement une crème quand il s’agissait des gens, sauf ce prince visiblement. Je serais mon épée de toute mes forces, j’avais envie de crier… Pas pour monter que je suis viril et tout mais… Pour mon incompétence. J’avais encore une fois échoué mais bon, je devais me reprendre ! Me secouer ! Pas me laisser abattre !

« Ma Dame, même si je me dois de vous remercier pour votre intervention, je ne vous permet pas! Messire Beel, preux Chevalier de son état, ne peut être comparé à un tel manant.»

"- La valeur d'un Homme ne se juge pas à ses paroles mais à ses actes. Les mots ne sont rien. Alors, proue-moi que tu vaux ce que tu prétend être et alors seulement, tu gagneras mon respect. En attendant, tu feras exactement ce que je te dis si tu ne tiens pas à terminer comme les gobelins de toute à l'heure."
Je fermais les yeux, les sourcils froncés, ne faisant pas attention à l’imbécile qui se tenait devant moi puis finalement en le dévisageant, je repris le dessus. Je ne paraissais plus vraiment normal ou du moins pareil qu’il y a quelques minutes. J’étais relativement calme, un regard neutre voir glacial jeté à travers le visage du pseudo-noble et je commençais à me rapprocher de la grotte, bien envie de faire un massacre là-bas.


"- Je ne sais pas ce qu'il nous attend à l'intérieur, je suis prête à parier qu'il y aura des pièges alors nous devons rester prudent. Restons groupés, avançons en silence et tentons de localiser la princesse le plus rapidement possible."

Je prenais la tête de notre petite escouade bien à nous, Abygaïl derrière moi et le prince pour sans doute nous couvrir en cas d’attaque surprise ! J’avançais doucement, me mettant à couvert derrière d’énorme rocher, dégainant mon épée. Une vingtaine à vue de nez, il était en bande, la princesse toujours ligotée et quasiment inconsciente. Un feu au milieu dominait cette sorte de petite pièce, fait d’humidité, de sable, de ténèbres et surtout de pierres. Je regardais au-dessus de nous, il n’y avait rien, c’était une grotte classique, les gouttes tombaient, formait un unisson identique à un orchestre. Plus loin dans le fond, un Gobelin un peu plus gros que les autres et rouge armé d’un bâton s’avança. Il ressemblait à un chamane. Je serais les dents et je regardais Abygaïl assez sérieusement pour une fois, lui faisant signe de la tête pour lui expliquer les phases de l’opération en chuchotant.

« Abygaïl… J’ai une idée. De notre position, je veux que tu attires l’attention et même que tu en tue quelques-uns au passage… Je vais aller avec le prince sur ta gauche, je le lancerais je ne sais comment sur la droite pour délivrer la princesse. Comme ça, nous on rejoint toutes nos forces au milieu pour les détruire uns à uns. Je ne veux pas te commander mais… je pense que c’est un bon plan… Bref. Tu y vas à mon signal… »

J’attrapais le prince par l’épaule pour le faire venir avec moi discrètement à la gauche de notre position comme convenu. Une fois dans notre planque, on se baissa pour ne pas se faire voir mais voilà… Un scorpion était sur le rocher, le prince allait crier de peur mais au même moment je bloquais sa bouche de ma main en se cachant, limite allongé… Un Gobelin grogna et vint voir et pile au moment où il s’aperçut de notre présence, avec un petit sourire du prince dans ma directement, j’enfonçais mon katana dans la tête de la vermine en criant à Abygaïl de tirer ! Je me reculais avec le prince et en me mettant en position comme pour faire la courte échelle, le prince couru directement vers moi puis au moment où il posa le pied sur mes mains rejointes, je l’envoyais valser dans les airs vers la princesse. Il tomba lourdement mais il ne devait rien avoir de casser !

Theme

Je sautais par-dessus le corps du premier Gobelin, me mettant au milieu. Lame devant moi, près à combattre.

« Here we go. »

J’entamais le combat avec quelques coups pour bloquer les Gobelins, espérant que ça ne dur pas trop, trop longtemps !
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Mar 4 Juin 2013 - 21:02
Ils n'eurent pas à avancer bien longtemps avant de déboucher dans la salle principale de la grotte. Une grande alcôve dans laquelle se trouvait une petite vingtaine de gobelins dont l'un d'entre eux était assez étrange. Dans un sens, il rappela pas mal de souvenir à la jeune indienne, les motifs dessinés sur sa peau lui rappelant les peintures de guerres ou cérémonielles dont s'ornaient les gens de son peuple lors de divers grands évènements. En tout cas, la Princesse se trouvait bien là, toujours ligotée et inconsciente mais vivante, c'était déjà pas mal. A côté d'elle, brulait un grand feu. Rien d'extraordinaire, pas de pièges en vue... Dans un sens, cela lui semblait trop facile. A moins que ce ne soit elle qui soit devenue un peu paranoïaque sur les bords? Remarque, ce n'était pas impossible non plus.

« Abygaïl… J’ai une idée. De notre position, je veux que tu attires l’attention et même que tu en tue quelques-uns au passage… Je vais aller avec le prince sur ta gauche, je le lancerais je ne sais comment sur la droite pour délivrer la princesse. Comme ça, nous on rejoint toutes nos forces au milieu pour les détruire uns à uns. Je ne veux pas te commander mais… je pense que c’est un bon plan… Bref. Tu y vas à mon signal… »

Il ne voulait pas la commander, pourtant c'était bien ce qu'il faisait. mais elle ne s'en offusqua nullement, se contentant de hocher de la tête. Le Ritsu tête brulé et complètement inconscient de la première fois avait évolué. il commençait à réfléchir et analyser la situation. même à se poser en leader. Et elle n'irait pas à l'encontre de son plan qui, bien que sommaire, se révélait déjà plutôt solide. Elle n'avait guère mieux à proposer et ne demanderait surtout pas l'avis de Charmant alors autant partir là-dessus. Et puis comme ça, le valeureux Chevalier serait bien obligé d'y mettre un peu du sien et de reconnaitre que Ritsu valait mieux que ce qu'il voulait bien croire.

Déjà, elle se décalait, silencieuse comme une ombre à l'abri des regards. Postée avec un angle de tir parfait sur les Gobelins, elle attendait le signal de son camarade d'excursion sauvetage. Elle ne comprit pas trop ce qui se passa mais il dut y avoir un souci car un Gobelin avança droit dans la direction des deux garçons. Non, attendre le signal, alors elle attendrait. Encore un peu. Et là, Ritsu cria son ordre d'attaque. Sa voix n'avait pas finit de s'éteindre dans l'écho de la grotte que déjà trois Gobelins tombaient, littéralement transpercés de parts en parts. Ils n'étaient pas des monstres très dangereux mais le plus gros danger risquait de venir de leur nombre. Alors, autant le diminuer le plus rapidement possible.

« Here we go. »

Elle laissait aux garçons le loisirs de sauver la Belle aux Bois Dormant. Elle faisait un couple d'enfer avec Charmant elle d'ailleurs. Deux boulets pour le prix d'un. Enfin, ce n'était pas le moment de penser comme cela. Déjà, deux nouvelles flèches partait tandis que la jeune fille tentait d'activer son Domaine Divin à son potentiel maximum. Une pause dans ses tirs lui fut nécessaire mais le résultat fut là. Un des Gobelins tombe littéralement sous sa coupe. Et voir un des leurs se retourner contre eux rendit les autres Gobelins relativement confus. Le seul à ne pas perdre vraiment le sens de la réalité était celui un peu différent des autres. Lui serait une menace. Mais elle devait libérer le chemin alors, elle profite de la cohue qu'elle avait créé avec son 'infiltré' pour finir d'en descendre un maximum.

Malheureusement, elle avait vu juste. Le Grand Gobelin sauta et courut auprès de la Princesse que le Chevalier tentait de réveiller à coups de mots doux et de caresses sur le visage. Mais quel imbécile celui-là. Et arrivé à sa hauteur, il lui souffla une drôle de poudre sur le visage, le faisant hurler en se tordant de douleur. Et bien sur, il en profita pour récupérer la princesse avant de s'enfuir dans une galerie bien dissimulée, qu'aucun d'entre eux n'avait encore aperçu. La jeune fille récupéra rapidement ses flèches avant d'aller voir dans quel état se trouvait le Chevalier et ce n'était pas glorieux. Mais quel produit avait donc utilisé ce monstre?

"- Ne me touchez pas, c'est une poudre empoisonnée. Elle pourrait vous contaminer. Je peux encore tenir un moment, j'ai été entrainé pour ça mais vous devez faire vite. Il faut retrouver la Princesse et quitter ces terres avant que la lune soit à son zénith sinon... je deviendrais un Gobelin moi aussi."


Bon, pour une fois que le Chevalier se révélait un tant soit peu utile, ce n'était pas vraiment pour annoncer une bonne nouvelle. Le temps pressait doublement à présent et quoi qu'elle en dise, la jeune fille se refusait à abandonner qui que ce soit ici. Elle se tourna donc vers Ritsu, attendant son avis. Il avait pris le commandement de leur équipée, maintenant, il devait assumer jusqu'au bout.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Ven 7 Juin 2013 - 23:11
Acte sept

Un coup d’œil à droite ! Puis à gauche ? Okay ! J’enchainais les coups contre plusieurs de ses monstres l’air assez confiant ! Je sautais par-dessus d’un, à la façon du prince de perse dans le jeu…. Prince Of Persia… Et j’enfonçais ma lame dans plusieurs d’entre eux ! Découpant des têtes en tournoyant sur moi-même. J’avais absolument le contrôle ! Je me sentais fort, rapide et j’arrivais quasiment à prévoir les mouvements de ces bêtes. Je regardais partout pour voir le Prince mais je croisais alors que le doux visage d’Abygaïl, assez concentré sur le prince. Par reflex, je suivais son regard, le prince se faisant toucher par quelque chose, de la magie sans doute ? Je courais vers lui, katana rangé, nous défendant d’approcher…

"- Ne me touchez pas, c'est une poudre empoisonnée. Elle pourrait vous contaminer. Je peux encore tenir un moment, j'ai été entrainé pour ça mais vous devez faire vite. Il faut retrouver la Princesse et quitter ces terres avant que la lune soit à son zénith sinon... je deviendrais un Gobelin moi aussi."

Je serais les dents, assez en colère. Je serais les poings et je lui répondais méchamment. Mais c’est qu’avec le recule que je m’en aperçus…

« Un gamin qui sauve pas une princesse ? Ahah… Pas mal pour me faire la moral mais tout de suite quand c’est pour sauver sa bien-aimée, ça la ramène moins ! Sérieusement, vous devriez la fermer parfois. Aller, on va sauver ta princesse. »

Crachant par terre un peu de sang de couleur bizarre, je partais en courant dans la grotte. Je me sentais bien, fort, rapide comme tout à l’heure mais à l’intérieur, mon cœur ne battais pas, je ne l’entendais pas en tout cas. Je me sentais mort au fond de moi-même, j’avais froid, mais à l’intérieur, pourtant d’un air toujours aussi calme je courais derrière le gobelin magicien dans ce long couloir. J’évitais ses éclats de sorts de magie fluorescente en baissant ma tête à chaque fois, me décalant sur un côté, parfois sur l’autre. Quand un venaient à moi, je l’envoyais valser avec un coup de katana, criant près de ma proie pour l’effrayer mais il s’envola d’un coup sur une sorte de pierre bizarre au contour vert fluo. Je m’arrêtais et j’observais cette gigantesque salle en forme de sphère. J’étais bloqué là, face à ce monstre qui bizarrement bavait invocation. Toujours en ne faisant qu’à ma tête je cherchais déjà un moyen de grimper jusqu’à lui mais le temps de dire « ouf », il avait lâché une sorte de gros lézard géant. En fait il bavait, il demandait discrètement à un sbire d'ouvrir la gigantesque cage ! Je prenais peur et je retombais par terre sur les fesses ponctué d’un petit…

« Aieuh..... »

Je regardais la bête qui me fixait par la même occasion. Je me relevais l’air un peu moins sûr que moi, le Gobelin riant aux éclats sur sa pierre, la princesse se débattant de toutes ses forces. Je devais reprendre mon sérieux, je devais reprendre ma combativité ! J’inspirais, mettais ma lame sur le côté, ma position de combat parfaite et c’était parti ! Je devais le battre ! Je devais y arriver ! Je devais prouver à Abygaïl, à Kate, à Rain que je n’étais pas une bleusaille ou un pucelle ! Je devais me montrer fort ! Viril ! Je devais montrer que… j’avais des couilles ! « Here We Go » comme dirait l’autre ! Je m’élançais dans les airs pour lui donner un bon coup d’épée mais d’un coup de langue, il m’attrapa et me balança contre le mur. Je tombais sur le ventre, mon épée plus loin, un peu sonné.

Je regardais le monstre, mes yeux s’ouvrant assez péniblement. Le bec dans l’eau. Il y avait de l’eau en dessous… Je regardais et en fait, la pièce était autre qu’une sorte de réservoir d’eau naturel. Je regardais le monstre mais il m’attrapa encore une fois avec sa langue pour me secouer dans tous les sens. J’avais du mal à voir ce qui m’entourait je commençais à perdre un peu la vision et à être désorienter, mais en attrapant une pierre par le fruit du hasard, je tabassais un œil pour me libérer, reculant, mon épée s’invoquant dans ma main en position de défense. Je dévisageais le monstre, j’étais paniqué et pourtant, en moi quelque chose se passait. Je changeais.

[HRP : Enfin une rep, oui, désolé. J'ai eu un gros soucis IRL donc bah.. ^^']
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Sam 8 Juin 2013 - 10:16
« Un gamin qui sauve pas une princesse ? Ahah… Pas mal pour me faire la moral mais tout de suite quand c’est pour sauver sa bien-aimée, ça la ramène moins ! Sérieusement, vous devriez la fermer parfois. Aller, on va sauver ta princesse. »

Pour le coup, la jeune apprentie n'apprécia que moyennement la réaction de son camarade. Certes, il avait eu droit à son discours de la part du Chevalier un peu plus tôt mais elle avait espéré qu'il soit au-dessus de ce genre de revanche puéril. Surtout que là, le dénommé Beel risquait gros quand même. Se changer en gobelin n'était guère un sort enviable. Mais déjà, le garçon s'était élancé dans le couloir à la poursuite du Gobelin rouge, laissant les autres en arrière. la jeune indienne demanda au Chevalier de rester où il se trouvait et de bouger le oins possible, au cas où la poudre se répandent via le sang, cela devrait en limiter les effets. Comme elle n'y connaissait rien, autant mettre un maximum de chances de leurs côtés. Le Chevalier se contenta d'acquiescer, lui demandant à nouveau de ramener sa Belle avant qu'elle ne parte suivre Ritsu à la suite du Gobelin kidnappeur.

Sans doute avaient-ils déclenchés des pièges car des éclats étranges se jetaient sur eux, leur rendant la progression la plus compliquée possible et vu ce qu'elle savait des gobelins, ils n'étaient pas du genre doués comme bestioles. Leur plus gros avantage était leur nombre. Mais son camarade était toujours devant elle et elle ne le laisserait pas affronter seul le danger, ce serait trop risqué. Son arc en main, elle se tenait prête à le couvrir dès que le combat s'engagerait. Ce qui arriva plus tôt que prévu. Et pas contre le Gobelin rouge mais contre une sorte de lézard géant que ce dernier lâcha sur eux. Comme un animal emprisonné qu'il libérait pour lui offrir son premier repas depuis des semaines. Autant vous dire que celui-là avait une sacré dent contre nos deux apprentis-dieux. Entre temps, le Chef Gobelin s'était réfugié sur une plate-forme en hauteur. Ah, s'il croyait que cela suffirait à le mettre à l'abri, il se trompait. Mais Ritsu était en mauvaise posture et la captive bloquée en hauteur, alors sa priorité revenait à son camarade.

Le drôle de lézard semblait décidé à faire des jeunes de Deus son prochain en-cas. Enfin, Ritsu surtout car il n'avait même pas remarqué l'indienne, une chance pour elle. Elle se décala donc dans l'ombre et chercha un angle de tir. Lorsqu'il se mit à secouer Ritsu, la flèche partir et transperça son appendice buccal, manquant de la sectionner totalement. Le monstre hurla de douleur, le coup porté à son œil ayant aussi fait mouche. Aveuglé et blessé, le voilà en mauvaise posture. Une nouvelle flèche partit, et mini godzilla en lâcha sa proie du moment. Mais il n'avait pas dit son dernier mot et, repassant à 4 pattes, il se jeta sur l'indienne, profitant de l'eau pour glisser jusqu'à elle. Mince, il profitait des avantages du terrain, ce n'était pas bon ça. La flèche qui se ficha dans l'oeil déjà abimé le fit manquer sa cible, permettant à la jeune fille de bondir assez haut pour se retrouver sur la plate-forme du Gobelin.

Ce dernier ne s'y attendait tellement pas qu'il n'eut pas le réflexe de réagir, tant mieux. Saisissant la princesse, la précolombienne attendit quelques instants avant de sauter dans le vide, prenant de cours le lézard qui, au lieu de refermer sa gueule sur la jeune apprentie, goba le Gobelin rouge. Mais ils n'étaient pas tirés d'affaire pour autant. Avec la princesse dans les bras, évanouie à cause de la frayeur, la jeune apprentie déesse ne pouvait plus se battre. Elle devait donc s'en remettre entièrement à Ritsu pour la fin de l'élimination du monstre qui était sacrément en colère à présent.

Mais il n'était pas dit qu'elle abandonnerait un allié aussi facilement. Quelques pas dans le couloir et elle déposa la princesse derrière une roche, pour la protéger, revenant ainsi couvrir les arrières de son camarade. Niveau temps, tout c'était passé assez vite mais le sortilège du Chevalier risquait de leur compliqué encore la tâche, il fallait liquider ce lézard le plus rapidement possible s'ils voulaient avoir une chance de sauver tout le monde.

"- Ritsu, le temps passe. Si on veut sauver et La Princesse et son Chevalier, il va falloir se débarrasser du Lézard en quatrième vitesse. Je compte sur toi."
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Sam 8 Juin 2013 - 22:27
Acte huit

J’allais bien… Ca grâce à Abygaïl une fois de plus ! Elle était un peu plus loin à me couvrir comme d’habitude. Je n’avais pas assuré sur ce coup-là, c’était clair mais je devais rattraper les choses ! Je n’avais pas terminé mon combat et même avec un œil en point, je pouvais compter sur mes deux bras ! Empoignant mon épée ou plutôt la faisant apparaitre dans ma main, je commençais à combattre le gigantesque monstre, le retenant, voyant bien que mon amie indienne avait réussi à attraper la princesse ! Elle la mit à l’abri sans doute pour revenir vers moi. Elle avait formidablement combattu le monstre avec quelques ruses ! J’étais donc content d’être dans son camp ! Mais trêves de blahblah on devait sortir d’ici au plus vite, historie de pas finir pour pater pour caméléon.

"- Ritsu, le temps passe. Si on veut sauver et La Princesse et son Chevalier, il va falloir se débarrasser du Lézard en quatrième vitesse. Je compte sur toi."

Le lézard se reprenais peu à peu et j’étais près, c’était le bon moment pour l’achever et enfin mettre fin à toute cette mascarade. J’armais mon arme en position de défense, une aura assez sombre et mauve m’entourant. Je gardais un air toujours aussi froid et en sautant en arrière, je prenais appuie sur le mur en sautant dans les airs, déployant mes ailes péniblement d’un coup ! La lumière aveuglait légèrement l’autre œil du monstre mangeur d’hommes. J’en profitais pour foncer sur lui, plantant mon épée plusieurs fois à travers sa langue pour enfin la séparer sur reste ensanglanté. Après le gros steak tombé à terre lourdement, je glissais sur sa patte pour redescendre courant assez rapidement sur la légère flaque d’eau qu’était composé le terrain. Il essaya de me frapper plusieurs fois avec ses pattes, j’esquivais tous le temps en sautant par-dessus, glissant en dessous mais c’est qu’au niveau d’un coup de tête que je me fis propulser contre le mur… Je tombais alors sur le ventre mais je me rattrapais directement en prenant appui sur le mur une fois de plus, sautant sur le montre, plantant mon épée dans son autre œil assez violement pour enfin le faire tomber sur le dos. La bête assez désorientée, je prenais appui sur elle pour sauter dans les airs et enfin arrivé à une hauteur convenable, je chargeais mon poing, mon œil visible devenant jaune voir doré. Je lâchais toute la pression et bim…

Un cercle violet ce créa dans les airs laissant comme un portail noir faire apparaitre un poing gigantesque, noir et surtout, surpuissant. Je frappais la bête pour l’écraser ! Je sentais toute ma force partir dans ce poing et plus je tapais, plus je me sentais absorber par cette cruauté la bête hurlant de douleur, presque suppliant cette affront. Mais je continuais ! Je ne pouvais absolument pas arrêter le massacre. Je continuais la bête quasiment écrasé et au moment où j’allais abandonner, le poing s’écrasa complètement, recouvert de sang mais il disparut dans une fumée noire et épaisse. Je tombais fatigué à tel point qu’arrivé à m’écraser, je n’avais pas sentis grand-chose. Je regardais, le plafond, calmement, sans grimace, mon air toujours froid présent. Au-dessus de moi flottait Ika, dans mon corps, juste la tête organique. Il me souriait, en admiration…

« Ça te plait alors ? Cette puissance ? Ce contrôle ?

Il me contrôlait, c’était vrai. Mes paroles au prince… Ma façon de commander Abygaïl… La mort du monstre. Je me relevais, je n’entendais rien. Juste le clapotement des gouttes d’eau. Le monstre avait un gros trou au milieu du ventre, c’était moi qui avais fait ça, alors que je savais qu’il me suppliait. Qui j’étais ? J’étais comme Ika ? A tuer sans reproche ? Mes ailes tombèrent naturellement, se dissipant dans une fumée blanche assez trouble. Je regardais mes mains, mes vêtements pleins de sang. Je soupirais, l’air désolé en regardant Abygaïl. Qu’allait-elle penser de moi après ça ? Son pouvoir était peut-être de communiquer avec les animaux ? Ou un truc en rapport… Bref, je devais finir la mission et ramener vivant les clients. J’invoquais mon épée après être arrivé près de mon amie. Juste devant elle, je continuais de la regarder dans les yeux, mon œil devenant bleu, petit à petit. Prenant un air désolé, je rangeais ma lame dans mon fourreau, bavant quelques mots.

« On devrait rentrer. Princesse à l’air choquée et désorientée et le fameux Prince a besoin de soin. »

Je passais à côté d’elle, une brise glaciale laissée derrière moi. Je marchais et en secouant mes cheveux, je remarquais de la cendre. Puis je regardais la Princesse en lui tendant une main pour la relever. Une fois fait, je continuais mon chemin pour passer près de Prince qui me fixa d’un air inquiet, il y avait de quoi. Moi-même je me faisais peur ces derniers temps, fallait croire que ce n’était pas le bon moment de m’emmerder comme dirait l’autre. Mais bon, j’ignorais ces preuves et je prenais la tête de la file pour ressortir silencieusement du tunnel… Mais même en atteignant la sortie, je me posais la question : Qui j’étais ?


Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Sam 8 Juin 2013 - 23:11
Toujours présente et prête à intervenir à la moindre alerte, la jeune fille laissait cependant le soin à son camarade de se débarrasser du monstre écailleux. Elle devait aussi veiller sur la Princesse qui reprenait lentement conscience et ce n'était pas le moment de commettre une erreur. Le Chevalier avait aussi besoin de leu aide et le contre la montre qui s'était engagé ne pourrait pas s'arrêter sur simple demande. Heureusement, Ritsu semblait déterminé et avait prit sérieusement le combat en main. Son arc toujours prêt malgré tout, elle se contentait d'observer le combat de loin, s'assurant que la Princesse ne hurlerait pas en découvrant le combat si ce dernier n'était terminé. D'ailleurs, cela manqua d'arriver mais la main de la jeune indienne se plaqua si fort sur sa bouche qu'elle la fit suffoquer un instant. Son regard suffit à tout dire pour la suite et la Princesse ne broncha plus, n'osant pas articuler le moindre mot. Tant mieux, cela pourrait leur éviter des ennuis.

Le monstre reprit un instant l'avantage et une flèche fila dans sa direction, histoire de le ralentir car seul son dos lui était accessible et ce dernier était bien protégé. Mais déjà, Ritsu réagissait et bondissait, crevant l’œil restant du saurien, le faisant chuter lourdement sur le dos. L'occasion parfaite de l'achever. Mais elle ne s'était pas attendue à voir ce qui se déroula sous ses yeux. Le regard de son camarade qui changea de couleur lui mit la puce à l'oreille, quelque chose n'était pas bon là-dedans. Se rapprochant de la princesse, elle ne craignait plus le lézard soudain mais ce que ferait le jeune garçon. Alors, elle ne quittait pas la scène du regard.

Cette force immense et matérialisée via son point, d'où venait-elle? A cet instant, il ressemblait plus en rien à la personne qu'elle avait connu, maladroite et un peu perdue. il n'était plus qu'une machine à tuer, une bête assoiffée de sang que seul la mort dans la souffrance de son adversaire pouvait apaiser. Sa flèche enclenchée, elle se tenait prête à riposter au besoin, aussi bien sur le monstre à terre et déjà mort que sur l'apprenti-dieu possédé qui lui faisait face. Et la folie meurtrière cessa aussi vite qu'elle avait commencée, dans une volute de fumée, laissant le garçon épuisé au sol, au pied de sa macabre besogne. Au-dessus de lui flottait comme un spectre, une apparition étrange et sinistre.

« Ça te plait alors ? Cette puissance ? Ce contrôle ? »

Ainsi donc, il n'était pas étranger au brusque changement de comportement de Ritsu. Tandis que la forme disparaissait, le jeune apprenti-dieu se relevait et observait le spectacle avec un air de dégoût. Son regard vint croiser le sien, désolé et fatigué. Tandis qu'il se rapprochait d'elle et de la Princesse, cette dernier se cachant derrière l'indienne suite à la démonstration de violence de Ritsu, la jeune précolombienne pouvait voir son œil reprendre son bleu original. Elle ne dit rien, il n'avait pas besoin de remarques pour le moment. Et puis, ils avaient une mission. Ses questions, elle le lui poserait plus tard, loin des deux enquiquineurs qu'ils devaient encore sauver avant que de nouveaux pièges ne leurs tombent dessus.

« On devrait rentrer. Princesse à l’air choquée et désorientée et le fameux Prince a besoin de soin.»

"- Très bien, allons-y. Je te suis."

Rien n'avait changé dans ses manières, ni dans sa voix ni même dans son comportement. Elle restait égale à elle-même tandis qu'il traversait le couloir pour rejoindre Charmant, toujours prostré au milieu de la grande salle, sa peau, commençant à ressembler sérieusement à celle du Gobelin l'ayant empoisonné. La princesse se jeta au cou de son Chevalier servant avant de reculer précipitamment, choquée par son apparence hideuse. maintenant, il fallait se débrouiller pour que le dénommé Beel ne finisse pas Gobelin pour l'éternité. La Princesse choisit de suivre Ritsu tandis que la jeune indienne venait en aide au Chevalier pour suivre le groupe qu'ils formaient. Une équipée étrange, certes mais au moins, ils étaient tous entier. Enfin, avec un peu de chance.

De retour à l'air libre, la jeune fille leva la tête vers le ciel. La lune y brillait fière et forte mais n'était pas encore arrivée à son zénith. Cependant, il leur restait une certaine distance à parcourir afin de rejoindre la lisière des Terres Inexplorées. Alors, elle ne faiblit pas le pas, encourageant de la voix le Chevalier à lutter contre les effets du poison qui l'attaquait. Ce dernier se montra très courageux sur le coup, car il était évident qu'il souffrait pour de vrai. Heureusement, à mesure qu'ils approchaient de la frontière des Terres Inexplorées, il retrouva confiance et finit même les derniers mètres seuls. Aussitôt, le poison se dissipa et le Chevalier put s'agenouiller devant sa Princesse, lui faisant une déclaration enflammée avant de remercier discrètement les deux apprentis-dieux, comme si cela lui en coutait. Ce qui devait être le cas.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Dim 9 Juin 2013 - 0:09
Acte neuf

La route n’était pas si compliqué, le retour ne l’était pas, pas autant que le voyage. On passait à côté du carrosse qui fumait encore de l’incendie provoqué par les Gobelins. Je marchais, silencieusement pour enfin revenir dans le domaine accompagné du Prince, de la Princesse et d’Abygaïl. Ils nous remerciaient tous deux, chaleureusement. Je croisais les bars en les regardant partir, l’air assez soucieux de la suite des évènements. J’allais recevoir un interrogatoire de ma collègue ou j’allais me prendre un pain dans les dents pour me faire fuir l’académie ? Je répondais sans qu’elle me questionne, me retournant vers elle, l’air blasé, désolé, tout ce que vous voulez, la regardant dans les yeux ne lui laissant pas la parole une seule seconde, m'éssouflant.

« Je ne suis pas un démon. Je suis juste malade et encore une fois ce n’est pas moi qui ai choisis. Il y a un mois j’ai atterrit dans ce putain de domaine. Deus m’a pas tellement laissé le choix et m’a fait affronter un énorme chien ! Comme… comme… le cerbère ! J’étais piégé ! Et… Ce type ! Il m’a embrassé ! J’ai sentis ses lèvres sur les miennes ! Après… après… il y a eu Kate ! Après toi ! Après… après… Je ne sais pas… Mais je ne veux pas imaginer ! Je dormais plus depuis des nuits mais à chaque fois que ça le tente, il vient, il saccage tout en me contrôlant, me rabâchant que je ne suis qu’un faible ! Mais je ne suis pas un monstre ! Je suis juste une putain d’enfant qu’ont décidé de laisser crever sur un lit d’hôpital avec une putain de tumeur au cerveau ! On m’a laissé mourir ! Sans morphine ! Alors ne me juge pas… Je ne suis pas un démon… Je suis juste malade. »

Complètement essoufflé, fatigué de la journée, à bout de nerf, je prenais mon foulard qui était dans mes cheveux pour le balancer par terre, à ses pieds, les yeux pleins d’eaux. Je ne pouvais pas savoir ce qu’elle pensait de moi mais… je n’étais pas quelqu’un de mauvais. J’étais juste malade, juste en pleure à cause de ses rêves, glauque, de sex, de tuerie. Je n’étais comme pas à ma place à la Deus Académia. Pourquoi m’avait-il choisit ? Pourquoi moi ? Je me le demandais bien. Dans un élan de rage intense et de fatigue plus qu’exprimé, je partais, décroisant les bras, marchant assez rapidement la saluant de la main.

« Okay, on se voit plus tard. »

Je marchais, devant la gigantesque université, je la regardais d’un air méprisant, en voulant Deus de me mettre à l’épreuve. Moi, ses apprentis racontaient les gens de cette ville étrange et inconnus de tous les humains. Je m’arrêtais donc cette fois ci aux grillages de l’entrée du domaine. La lune lumineuse m’éclairant la voie pour la liberté. Je plaçais ma tête sur un des barreaux regardant dehors hésitant et je fermais les yeux quittant cet endroit, rebroussant le chemin pour rentrer si tard de mission.

Je regardais Kate, endormie sur son lit, si paisible, elle dormait encore comme un ange, sans doute fourrée dans des rêves les plus farfelues. Je lui souriais mais passais très vite dans la salle de bain enlever mes vêtements jusqu’à me retrouver en sous vêtement, posant mon katana à mon habitude sur la porte. Je me regardais dans la glace avant mon bandeau sur l’œil, je souriais, ne voyant rien et au moment de l’enlever, Ika apparaissait dans le miroir, ricanant mais je n’avais pas le son, je ne comprenais pas et je fixais ses yeux jaunes en fait, il n’en avait qu’un, l’autre était bleus. Je fronçais les sourcils pour m’approcher et d’un coup, le double de Kate apparu dans la glace ! Je me reculais surpris et je sentis une chaleur à mon œil, comme celle du soir sur le toit où ils étaient apparus en même temps. Je me regardais à nouveau dans la glace, mais fixant le bandana tombé, je n’avais plus de cache œil et en regardant dans le miroir, j’écarquillais les yeux, la bouche ouverte, un son de peur sortant de ma bouche.

A suivre…

Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Dim 9 Juin 2013 - 0:45
Finalement, comme dans tout bon conte qui se termine, le Chevalier et sa Princesse purent partir ensemble et heureux vivre la suite de leurs aventures. Et ils vécurent heureux et eurent pleins d'enfants ou un truc du genre nan, c'est pas ça? Enfin, peu importe. La mission était terminée, tout le monde était revenu entier et c'était ce qui lui importait le plus. Car elle ne pouvait nier qu’au départ, rien n'était gagné. Mais si durant leur retour, il était évident que le Chevalier et la princesse filaient le parfait amour, trop de se retrouver pour penser à autre chose, la jeune indienne elle n'était pas dupe. Elle voyait bien à l'expression de Ritsu que quelque chose n'allait pas. mais pas maintenant, pas devant ces deux zouaves.

Enfin, parfaitement escortés, les deux colis plantèrent avec joies leurs gardes du corps avant de disparaitre dans la nuit. La jeune fille les regarda s'éloigner attendant en silence; Elle ne poserait pas de questions. Elle avait eu un aperçu du caractère du garçon et se doutait qu'il souhaiterait éclaircir les choses de lui-même, ce qui serait tout à son honneur. Alors, elle ne broncha pas. Lorsque que son regard vient croiser le sien, elle y discerna autant de douleur que de frustration et de colère. Malheureusement, il ne réalisait pas qu'il commettait deux erreurs: tourner sa colère contre la mauvaise personne et prendre pour un ennemi une personne qui était pourtant son alliée.

« Je ne suis pas un démon. Je suis juste malade et encore une fois ce n’est pas moi qui ai choisis. Il y a un mois j’ai atterrit dans ce putain de domaine. Deus m’a pas tellement laissé le choix et m’a fait affronter un énorme chien ! Comme… comme… le cerbère ! J’étais piégé ! Et… Ce type ! Il m’a embrassé ! J’ai sentis ses lèvres sur les miennes ! Après… après… il y a eu Kate ! Après toi ! Après… après… Je ne sais pas… Mais je ne veux pas imaginer ! Je dormais plus depuis des nuits mais à chaque fois que ça le tente, il vient, il saccage tout en me contrôlant, me rabâchant que je ne suis qu’un faible ! Mais je ne suis pas un monstre ! Je suis juste une putain d’enfant qu’ont décidé de laisser crever sur un lit d’hôpital avec une putain de tumeur au cerveau ! On m’a laissé mourir ! Sans morphine ! Alors ne me juge pas… Je ne suis pas un démon… Je suis juste malade. »

Elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit et n'essaya même pas en fait. Il avait besoin de vider son sac, il fallait que toute sa rancœur sorte, qu'il raconte tout cela à quelqu'un, c'était évident. Et c'était tombé sur elle. Elle le laissa donc déverser toute sa rage comme il le souhaitait, sans broncher ni changer d'expression. Chacun avait son propre fardeau à porter et le supportait comme il le pouvait. Le sien semblait trop lourd pour lui et elle trouva simplement cela triste. Déjà, Ritsu se retournait et se préparait à partir et elle ne tenta rien pour le retenir. C'était sa volonté, elle n'avait aucune raison de ne pas la respecter. Qui était-elle de toute façon pour le juger ou quoi que ce soit d'autre? Personne. Elle aussi était un jouet de Deus, ils avaient au moins cette condition en commun.

« Okay, on se voit plus tard. »

Quelque part, elle ne croyait pas à ses paroles; il ne viendrait pas la voir, elle le sentait; pas après lui avoir lâché tout cela ainsi. Mais ce n'était pas grave, elle ne lui en tiendrait pas rigueur. Elle le regarda disparaitre avant de prendre aussi le chemin de sa chambre, prenant le temps de profiter du calme serein des esprits des animaux autour d'elle. Les êtres nocturnes n'avaient pas le même mode pensée que leurs cousins diurnes. Elle mit de ce fait beaucoup de temps avant de parvenir à destination, la nuit ayant parcouru les trois quarts de son chemin déjà; Mais ce n'était pas grave, elle dormirait mieux le lendemain. D'ailleurs, elle avait de nouveaux sujets sur lesquels se renseigner à présent. Elle nota donc dans son carnet les mots qui l'avaient marqué. Comme Tumeur ou encore morphine. Ainsi, elle comprendrait peut-être mieux cet étrange personnage que se révélait être Ritsu.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE] - Ven 14 Juin 2013 - 20:19

Jolie quête ! Encore une fois très plaisant à lire, mais faites attention, il y a quelques petites fautes qui piquent fortement aux yeux, heureusement c'est très rare ^^ Continuez comme ca vous deux !


Abygaïl : 300 + 445 = 745 xps
Ritsu : 300 + 500 = 800 xps

Xps attribués : Oui
[Quête] Enlevée par les Gobelins ! [TERMINE]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» Il y a des Raciste dans le Staff, des raciste des Gobelins!
» Listes et demandes de métiers Orques & Gobelins
» Régiment de Gnoblars ou de Gobelins ?
» Forum Orques et Gobelins.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page