Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire.

Invité
avatar
Invité
S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Lun 27 Mai 2013 - 20:12
Hors-série I
Acte un

Theme

Une fois de plus je courais pour échapper à cette cantinière à qui j’avais piqué des cookies à ma première semaine d’entrée ! Mais aujourd’hui ça faisait bientôt un mois que j’étais arrivé à la Deus et ça faisait un mois que je partageais ma chambre avec Kate, jeune fille semblant venir de mon époque ou de pas trop loin ! Je m’étais attachée à elle amicalement parlant hein ! Car euh sinon ce n’est pas vraiment le… euh… Bien. Je disais donc qu’ensuite j’avais bien fait mon creux dans cette nouvelle vie. J’avais de plus ou moins bonne relation avec les gens du monde de Deus comme cette femme qui voulait m’aplatir sa louche sur ma tête, comme Kate avec qui je le redis, je m’étais attaché grandement mais pas que ! Il y avait aussi Abygaïl, une jeune femme avec qui j’avais effectué une petite mission de sauvetage d’un « pôti chat » pour une fille de l’académie. Je ne l’avais pas vraiment revu depuis la dernière fois et je comptais bien la revoir pour effectuer d’autres missions, encore, encore et encore ! Mais soit, j’étais en ce moment dans une phase où il fallait que je m’épuise dans l’entraînement au combat ! C’était pour ça que je courais, aussi bien car je ne voulais pas me faire tuer par cette femme mais parce que j’avais lancé une annonce sur le panneau d’affichage ! A qui voulait un entraînement intensif aujourd’hui devait me rejoindre sur le terrain d’entraînement cette après-midi précisément. J’étais tellement excité d’échanger des coups avec un ou une élève de la Deus !

J’arrivais donc sur le terrain et là… Personne. Je ne perdais néanmoins pas mon sourire et je commençais l’entraînement seul. Jetant ma veste à l’écart du terrain, mon katana dans son fourreau dans mon dos pour chercher un mannequin en paille pour m’entrainer sur lui. Je dégainais mon katana et je commençais l’entraînement, quelques enchaînements contre le pseudo ennemi en paille. Le soleil aujourd’hui était vraiment brûlant, encore plus que ces derniers jours, j’avais à peine commencé que je transpirais déjà à grosses gouttes. Je tombais en arrière, essoufflé après dix minutes d’entrainements sur le sol poussiéreux. Je regardais le ciel d’un air détendu et je me laissais tomber en arrière pour m’allonger, fermant les yeux pensant à toutes ces personnes que j’avais gagnées durant ma seconde vie. Kate, Abygaïl… Peut-être même cette jeune femme d’hier soir. Hier soir avait été comme une révélation pour moi, j’étais en danger malgré le fait que j’étais en sécurité à la Deus Académia. Si je voulais avoir des amis, une seconde famille carrément, je devais par ailleurs me sécuriser moi-même, me rendre suffisamment fort contre ce monstre en moi. Ika se faisait-il appeler, il avait la capacité pour ma part de me faire rencontrer mes peurs ou alors mon avenir ? Je ne voulais pas être seul, je voulais avoir des amis et ave cette bête, ce n’était pas possible, j’en avais fait les frais la nuit dernière, rien qu’à voir mon bras droit avec tous ces pansements, ma tête avec un bandage au niveau de l’œil droit… Normalement je devais me reposer mais je me sentais d’attaque cette fois ci !
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Sam 15 Juin 2013 - 0:53
Rain avait fini par devoir quitter l'infirmerie. Suite à un certain évènement datant de la veille au soir, elle n'avait plus réussi à s'endormir et avait consacré tout le temps qui la séparait du début des cours à veiller sur l'élève qu'elle avait rencontré sur les toits. C'était étrange mais connaître la raison des apparitions de ces créatures noires semblait devenue une obsession. Elle devait savoir et il lui dirait. Seulement, ses obligations l'avaient bien rapidement appelée et elle avait dû y répondre. De toute manière, il ne lui échappera pas.

A la fin de la journée, la jeune femme était assaillie par une bonne migraine. Se massant la tempe d'une main, elle avait débarqué à nouveau à l'infirmerie pour apprendre que le dénommé Ritsu Kay n'était plus là. Tiens donc, comme ce n'était pas prévisible... L'enseignante avait alors tourné les talons pour partir à la recherche du petit malin. Oh ça non il ne lui échappera pas. Près d'une heure de déambulation plus tard, elle passa par hasard devant le panneau d'affichage. Un détail avait interpellé son regard de maniaque : une feuille n'avait pas été épinglée de manière assez droite et parallèle à celles d'à côté. Sacrilège ! Elle s'arrêta donc pour prendre le temps de remettre le bout de papier correctement, avant que son regard ne s'attarde sur ce qui y était marqué.

Oooh alors comme ça monsieur Ritsu Kay cherchait un compagnon d'entraînement ? A moins que ce ne fusse pour se trouver un adversaire sur qui se défouler ? Il l'attendait à l'arène ? Tant mieux ! Mais c'était qu'il était vraiment suicidaire le petit, après ce qu'il avait subi la veille, réclamer un entraînement avant même d'être sûr de pouvoir tenir sur ses pattes... Elle aimait ça.

Lorsqu'elle arriva sur le lieu de rendez-vous, Rain le trouva installé sur le sol, avec tous ses pansements. Son saya dans une main, la jeune femme s'adressa directement au petit brun, de son éternel ton imperturbable.

- Je suis venue pour l'annonce. J'espère que c'était valable pour les professeurs ?

Puis elle enchaîna, sans vraiment lui laisser le temps de donner son avis :

- Mais avant, vous allez m'expliquer l'épisode du toit. Vous me devez bien cela, après ce qui s'est passé.

Selon sa réponse, elle en saurait plus sur ces apparitions de la veille. Dans tous les cas, s'il y avait de grandes chances que ce ne fusse pas volontaire, cela signifiait également que c'était incontrôlable, et donc dangereux.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Lun 17 Juin 2013 - 0:57
Acte deux
 
               La journée commençait parfaitement bien. Vraiment ! Même si je m’étais échappé de l’hôpital pour l’incident de la nuit dernière. Je ne regrettais pas en revanche d’être parti de cet Enfer ! Là-bas j’étais tellement fatigué, j’étais tellement coincé dans mon lit avec tous ces bandages à changer quasiment vingt-quatre heure sur vingt-quatre, mes jambes qui me criait de sortir faire un tour... Je n’avais pas pu refuser et même ! Mon affiche pour l’entrainement d’aujourd’hui était encore valable ! Un peu d’exercice ne me ferait pas de mal ! De toute manière, Ika commençait de plus en plus a me contrôler, c’était un vrai Enfer une fois de plus.
 
               Bref ! Affalé sur le sol poussiéreux de l’arène, je m’attendais à rencontrer encore une fois Kate. Il était vrai que je me demandais à ce moment même si je lui manquais un peu ou… Tout au moins si elle était inquiète de ne pas me voir avec mes cookies ce matin-là ou même de pas mettre couché hier soir… Bref. Je ne devais certainement pas me faire d’illusion à son sujet mais tout de même. Ca présence me manquait toujours. Je regardais mon bracelet en ambre et je souriais, sentant qu’elle, elle possédait l’un des cinq. D’ailleurs, il faudrait réfléchir à qui les donner, il me restait un en émeraude, un en cristal et un autre en rubis… Il était accroché à mon bras eux aussi et je comptais bien les donner pour former comme une sorte… De famille ? Mais bon. Moi assis là, sur ce sol, mon bras plâtré, je ne servais pas à grand-chose. Je l’avais montré hier face à ce démon… Ika était vraiment une plaie pour moi. Comme un cancer… Perdu dans mes pensée, regardant mon katana planté un peu plus loin, je soupirais à l’idée de me faire tuer par cet esprit malsain quand… Tout à coup, je me fis interpeler par une voix féminine et assez familière.
 
- Je suis venue pour l'annonce. J'espère que c'était valable pour les professeurs ?
 
               Je me relevais en sursaut, me mettant en position de défense, découvrant la jeune femme d’hier soir mais en plus… Lumineuse ? Enfin à la lumière du soleil ! Elle paraissait si différente, son teint de peau était magnifique, elle avait la peau assez pâle mais juste assez. Vraiment une magnifique jeune femme. Elle devait être un peu plus grande que moi mais je la regardais dans les yeux, bien déterminé à lui parlé mais même avant de parler, elle me coupa la parole.
 
- Mais avant, vous allez m'expliquer l'épisode du toit. Vous me devez bien cela, après ce qui s'est passé.
 
               Je souriais en coin, fermant mon œil visible. D’un ton amusé, je lui répondais sincèrement.

« Ah... c’est vous qui êtes venu à mon secours ? Tout ce que j’ai à dire c’est que vous devriez me servir d’entrainement. J’en ai besoin et ça pour la survie du domaine de Deus. Sinon vous allez devoir me foutre à la porte. »
 
               Je ne vous l’avais jamais révélé mais pendant mes flashs, mes visions de Kate et de moi, pendant les visions sur le toit. Des mots m’étaient donnés sur les lèvres de mes apparitions… J’avais perçu une certaine phrase qui disait « Soit fort, le monde s’en portera mieux ». Je sais que ça peut paraître bizarre, même abusé mais… En même temps, avec tout ce qui m’est arrivé depuis mon cancer, rien n’est plus logique… La logique est humaine, là dans ce monde, la logique et la folie ne sont que des mots et non, deux sentiments contraires.


You are my mother. ♥

 
               Je perdais mon sourire et j’invoquais mon épée pour la mettre en défense, lame coupante vers mon adversaire. C’était aujourd’hui que débutait l’entrainement le plus intensif de toute mon existence !
 
« Aller… Je vous donne les réponses que si vous m’entrainez ! Enfin... si vous tenez le coup. Here we go… »
 

               J’attendais au moins quinze petites secondes avant de m’élancer à toute vitesse vers la jeune femme le katana en main et le bras rigide pour glisser vers elle et tenter un tacle. Passant derrière elle, mon pied parti vers sa tête et je reculais pour arriver à quelques centimètre du mur, quasiment dos à lui. La poussière volait déjà, on y voyait pas non plus correctement, il y avait mieux mais le vent se levait, ce combat allait être assez compliqué ! Mon katana restait devant moi, en position de défense au cas où… !
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Mar 18 Juin 2013 - 22:22
Le survie du domaine de Deus ? Il y avait donc réel danger, sauf que foutre à la porte n'était pas vraiment une solution envisageable. Qu'il fusse aussi dévastateur qu'il le prétendait ou non, l'Académie était irrévocablement l'unique endroit pouvant potentiellement l'accueillir. A moins que l'on ne se décide d'exterminer les humains en même temps que les renégats ? Enfin de toute manière, pour sa part, Rain ne croyait pas en une telle puissance. Elle avait peut-être eu un aperçu de ce qu'est capable un Dieu lors de la cérémonie du nouveau directeur mais même là, l'Académie avait pu se reconstruire. Toutefois, petite ou grande, il y avait bien une menace qui émanait de ce jeune homme. Et elle devait encore en déterminer la nature.

Il appela son épée à lui, révélant une aptitude à noter si l'on devait éviter toute mauvaise surprise en l'affrontant. Le visage de Rain demeura néanmoins impassible, le reste de son corps immobile comme une statue de glace et son regard fixé dans celui de l'élève. Il pointa sa lame dans sa direction. Sa manière de tenir la manche lui indiquait qu'il n'avait jamais reçu aucun cours. A moins qu'il n'ait décidé, au bout de plusieurs années, de trouver un style à lui ? Dans tous les cas, l'affrontement promettait d'être des plus intéressants. Il ne lui fournirait les réponses que si elle l'entraînait ? En voilà un qui avait le sens du marché... et du culot. Surtout lorsqu'il ajouta qu'il fallait pour cela qu'elle tienne le coup. Sacré petit. Il devait ignorer quelle matière elle enseignait, ou alors se payer sa tête.

Un sourire aussi rapide que discret se dessina sur les lèvres de l'enseignante, qui restait droite comme un piquet, ne prenant aucunement la peine de dégainer le katana logeant dans sa main droite.
 
- Quand vous voulez. 

L'assaut débuta au bout de quelques secondes d'attente. Faisant un pas de côté, la jeune femme évita aisément le premier coup et pencha la tête pour esquiver le second. Son fourreau fendit l'air, prêt à claquer sur la joue de son adversaire mais il avait reculé dans le même temps, l'air soulevé n'eut que l'effet d'un vilain fouet. Un silence s'installa suite à ce premier échange assez bref, laissant le vent monopoliser l'espace entre les deux protagonistes. Mais pas pour longtemps car le jeune Ritsu s'élançait à nouveau vers elle, enchaînant plusieurs combos d'attaque frontale.

La lame du garçon claqua à plusieurs reprises sur le fourreau de Rain qui se contentait d'esquiver la plupart du temps. C'était plus fort qu'elle mais son regard se retrouvait automatiquement verrouillé sur le moindre point vital à portée de vue, ce qui était assez dérangeant lorsque l'affrontement n'avait pas pour objectif d'ôter la vie. C'était en permanence une lutte contre elle-même qu'elle menait.

Finalement, au bout de plusieurs assauts, elle fit un énième pas de côté et laissa son adversaire se faire emporter par l'entrain de son attaque pour se retrouver derrière lui. L'extrémité du saya de Rain vint frapper l'arrière de son crâne, achevant de lui donner tout l'élan nécessaire pour s'écraser à plat ventre.

- Touché, lâcha-t-elle avec indifférence. Alors, qui étaient ces créatures sur le toit ?

Libre à lui de se rattraper dans sa chute, de se relever et de réattaquer. En soi, cela faisait un bon entraînement pour Rain aussi, de combattre sans devoir tuer... sauf que les risques étaient toujours là et elle connaissait mieux que personne ses propres limites.

- Je ne suis pas le meilleur adversaire si vous désirez un simple entraînement. Pourquoi ne pas venir aux cours de combat rapproché ?

Car non, il ne lui semblait pas avoir déjà vu cet élève à son cours. En tout cas, il se débrouillait pas mal tout seul, ce qui n'empêchait qu'il avait encore du chemin à faire. Étrangement, l'enseignante était motivée à l'entraîner et à l'aider à se perfectionner. Elle ressentait quelque chose de différent chez lui que chez ces larves qui étaient présentes à son premier cours. Enfin larves... elle généralisait peut-être un peu. Peut-être. Toujours est-il qu'elle était curieuse de savoir ce que le cancer venait faire dans cette histoire. Il l'avait évoqué la nuit précédente et elle n'avait toujours pas compris le rapport...



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Mer 19 Juin 2013 - 20:11
Acte trois
 
               Elle réagissait vraiment bien à mes attaques, elle était forte ! Je l’avais vue hier soir et là encore ! J’essayais vraiment de tout mon cœur et mon corps pour lutter contre elle mais elle esquivait mes attaques avec une certaine arrogance. Je fonçais sur elle pour une deuxième série d’attaque ! Des coups verticaux, horizontaux et finalement un dernier en diagonale mais elle l’esquiva ! Mon poids, la lourdeur de mes attaques la non-stabilité causée par mon plâtre me fit tomber à plat ventre… Je me relevais avec difficulté et au moment même de me relever, je me prenais un coup derrière la tête pour me raplatir à plat ventre.
 
- TouchéAlors, qui étaient ces créatures sur le toit ?
 
               Je grognais, encore à terre, elle m’avait épuisé mais je voulais continuer ! Je me sentais vibrer à l’intérieur, comme une force qui me disait de continuer. Je n’avais pas encore tout donné. Je me redressais, un genou à terre, regardant mon épée comme scotché à ma main droite en l’écoutant tout de même cinq minutes avant de continuer.
 
- Je ne suis pas le meilleur adversaire si vous désirez un simple entraînement. Pourquoi ne pas venir aux cours de combat rapproché ?
 
               Un petit sourire en coin se dessina sur mon visage de petit gaillard, je me relevais complètement, humble, serein, puis je fermais mon œil. Je courais droit devant pour être à une distance acceptable et je me mettais en garde, je la fixais d’un air bien déterminé, un hochement de la tête pour faire voler quelques mèches de mon front, laissant à découvert un œil océan et un sourire narquois.
 
« Quoi ? Les cours ? Ca a pourri ma vie ! Pourquoi je m’emmerderais a en apprendre d’autre ! Je sais me battre ! J’apprends sur le tas ! Donc sinon vous êtes un professeur hein… ? Je crois vous avoir vue dans l’école et… En train de dormir sur le toit ! Vous m’avez épaté hier ! Mais je suis sûr que j’aurais pu m’en sortir seul ! »
 
               Je me lançais littéralement sur le terrain pour courir au plus vite vers elle, ma lame caressant sauvagement le sable et la poussière à terre, mes pas résonnant dans tous le stade d’un bruit sourd. Je dirigeais ma lame en l’air, le sable me quittant et enfin ma la allant directement sur elle. Elle me bloqua cette fois. Surpris, je la regardais, mon œil dans siens, serrant les dents, essayant de forcer le passage en forçant avec ma lame mais ma force avait disparu, je me sentais faible déjà.
 
« Les monstres…. Ils viennent de moi. C’était un accident et… *keuf* J’en sais rien… »
 

               Je fermais mon œil, forçant de moins en moins, de plus en plus essoufflé et déjà en sueur.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Dim 23 Juin 2013 - 22:52

Apparemment sa question avait quelque chose de risible au vu de la réaction de Ritsu. En tout cas c'était ce que semblait dire ce sourire qui trônait au coin des lèvres du garçon. Ce dernier la défia du regard, une fois remis sur ses pattes, cependant qu'il affirmait que les cours lui avaient pourri la vie. Allons bon ? Rain avait du mal à voir en quoi des cours pourriraient une vie, à vrai dire, elle n'était pas la mieux placée pour exprimer son avis puisqu'elle n'en avait jamais eu de toute manière. Toutes ses connaissances lui avaient été imprimé au préalable. Toutefois, cela n'empêcha pas l'enseignante de trouver la réponse du jeune homme plutôt arrogante, sans pour autant que cela lui fusse désagréable. Au contraire, son attitude l'amusait. Il aurait pu s'en sortir seul hein... hé bien la prochaine fois, elle était prévenue, elle n'interviendrait pas et verrait bien ce qu'il en sera.

A nouveau, le voilà qui s'élançait vers elle, la pointe de son sabre traçant un sillon de poussières derrière lui. Un assaut direct, bloqué une nouvelle fois par son fourreau. Les deux adversaires se toisèrent un instant, l'un était à bout de souffle et l'autre immobile, fidèle à son habitude. Son visage arborait son éternel masque d'impassibilité tandis qu'en face d'elle, celui de Ritsu trahissait une fatigue non négligeable. En même temps, se battre dans un état pareil n'était depuis le début pas une très bonne idée. Cela ne l'avait pas empêché de le faire, alors que rien ne l'obligeait. Oui, il pouvait parfaitement répondre à ses questions en restant confortablement installé sur le sol mais non, malgré ça, il avait jugé bon de débuter son entraînement avec un œil inapte. Quoi de plus handicapant qu'un œil en moins pour les combats de tous types ? Le déséquilibre, l'angle mort... Une joie.

- Les monstres…. Ils viennent de moi. C’était un accident et… *keuf* J’en sais rien… 

Il ferma son unique oeil visible, complètement crevé. Sa lame ne forçait plus vraiment, alors Rain le repoussa simplement mais de manière suffisamment forte pour le faire basculer vers l'arrière et atterrir sur les fesses. La jeune femme l'observait désormais de toute sa hauteur, l'extrémité de son saya placé sous le menton du garçon, non pas pour le menacer mais pour l'empêcher de s'épuiser davantage. Non, c'était évident comme le nez au milieu du visage, il n'était pas en état de combattre, et ce depuis le début, mais cela ne l'empêcherait pas de parler...

Si seulement il avait sagement répondu à ses questions dès le début. Eh bien non, il avait fallu qu'il se la joue costaud. Maintenant qui allait devoir le ramener à l'infirmerie s'il se faisait bobo ? C'était elle. Et encore, elle pourrait très bien le laisser crever sur place, qu'il assume une bonne fois pour toute, mais là... Là, c'était différent. Du moins elle avait l'impression qu'elle n'aurait pas le cœur à le laisser là. Était-elle finalement devenue humaine ? Hmm. A voir. Ce garçon, elle ne le connaissait ni d’Ève, ni d'Adam, elle devrait lui en vouloir pour avoir saccagé une bonne partie de sa nuit, mais non. Pour une fois, elle avait envie de venir en aide à quelqu'un.

- Comment cela vous n'en savez rien ? Essayez-vous de me faire comprendre que l'apparition aurait pu être volontaire ? J'en ai vu des domaines divins et le vôtre semble particulier. Dîtes m'en plus sur ledit danger qui selon vous jouerait l'avenir de l'Académie.

Bon, ça faisait légèrement interrogatoire time mais tant pis. Le ton employé était neutre, comme à son habitude, et le débit de ses paroles laissait entendre un certain détachement ; elle n'était pas pressée et n'avait guère l'intention de stresser son interlocuteur. Elle ne voulait pas le brusquer et voulait bien laisser entendre qu'ils avaient leur temps pour papoter et mettre au clair certaines choses.

- Est-ce que ce genre d'incident vous est déjà arrivé ? ajouta la jeune femme après avoir retiré son fourreau de la gorge de Ritsu, qu'elle espérait plus sage cette fois.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Lun 24 Juin 2013 - 16:11
Acte quatre
 
               La sueur coulait sur ma peau, elle formait comme une sorte de carapace bien trop lourde pour mon état suffisamment faible. J’étais complètement essoufflé, mes pieds glissant, mon corps se déplaçant vers l’arrière. Elle me poussait, j’avais terminé cette épreuve, c’était fini, j’étais trop fatigué pour continuer. Elle me poussa assez légèrement et je me laissais emporté, je tombais sur les fesses la tête relevé vers elle, mon œil à semi-ouvert, la scrutant, sa lame visé à ma gorge. J’avais perdu.
 
- Comment cela vous n'en savez rien ? Essayez-vous de me faire comprendre que l'apparition aurait pu être volontaire ? J'en ai vu des domaines divins et le vôtre semble particulier. Dîtes m'en plus sur ledit danger qui selon vous jouerait l'avenir de l'Académie. 
 
               Je soupirais. Pas de fatigue remarquez si… Cette conversation commençait sincèrement à me fatiguer. Je soupirais une nouvelle fois et je la regardais mais d’un coup… Je ne savais pas tellement si c’était le soleil ou véritablement la réalité mais… Je croisais dans le regard de cette jeune femme, le même regard qu’avait ma mère, les mains sur les hanches en train de me gronder pour avoir fait une bêtise. Je fronçais les sourcils et en un coup de vent, faisant voler nos cheveux une nouvelle fois, je regardais la bonne personne. C’était toujours cette jeune femme et mes hallucinations me tuaient, encore, encore et encore… Il fallait que je lui explique mais je n’osais pas. Et si Ika le prenait mal ? Et s’il me torturait pour avoir prévenu quelqu’un ? Lui semblait faible en ce moment, avec moi au fond, plus je devenais fort, plus je subissais ses hallucinations… Mais je devais l’expliquer à quelqu’un ! Je la regardais mais au moment de me lancer… Je me décourageais.
 
- Est-ce que ce genre d'incident vous est déjà arrivé ?
 
               Je fermais mon œil tristement, regardant que sa lame était rangée. J’enlevais ma veste pour me relever. Je me retrouvais torse nu. Sur moi et ça depuis quelques temps, des marques étranges étaient apparus. Comme des brûlures mais semblant toujours actives. Depuis quelques temps, sous l’eau, sous la douche, les brûlures réagissaient. Elles… s’allumaient ? Bref. Les brûlures étaient présentes. Des formes de chaînes étaient gravées dans ma peau sur tout le torse et dans mon dos. J’ouvrais mon œil en  regardant droit dans les yeux mon adversaire et j’invoquais très légèrement la puissance d’Ika dans ma main gauche. Une aura noire entoura d’abord ma main et ensuite une aura mauve. Ma main devenait noir comme la nuit et enfin, de la cendre tombais de temps en temps. Je la regardais et je lui expliquais.
 

Theme


« Je suis maudit. En moi, habite quelqu’un, une force très vielle sans vouloir la vexer si elle m’entend… C’est un démon. Il s’appelle Ika et… Il est né à l’époque des premières croyances Egyptienne. C’était… Une sorte de dieu à l’époque mais… Il a été euh… Bah… Enfin je ne sais pas comment expliqué. Mais en gros, c’est plus tellement un dieu. Je ne peux pas m’exprimer sur son sujet. Tout ce que je sais. C’est qu’il est là. En moi et… Je ne pense pas pouvoir le faire partir… Ces choses hier… Je ne sais pas comment ils sont venu mais… Je me sentais comme perdre le contrôle alors… Je pense avoir besoin d’entrainement et en urgence pour comprendre cet être en moi et le contrôler… J’en dors pas la nuit, je fais des cauchemars chaque soirs… Je… Je vois des trucs malsain et… Je veux dominer ça, cette chose... »
 
               Je dissipais le pouvoir petit à petit en remettant très vite fait ma veste encore ouverte, les traces de chaînes encore visible sur le milieu de mon torse. J’invoquais mon katana dans ma main pour ensuite le ranger dans mon dos, l’air sérieux et combattif je regardais la jeune femme dans les yeux pour continuer la conversation.
 
« C’est surtout pas en restant les bras croiser que je compte battre cette… ! Cette… ! Cette merde ! Cette malédiction ! Ika est comme un cancer pour moi ! Il me bouffe la vie, il m’empêche pleins de chose ! Je… Il m’empêche même de me décider à aller parler à certaine personne… Eheh… »
 
               Oui, exactement Kate. Je me grattais la tête bêtement et je me reprenais.
 
« En bref… Soit je m’entraine comme un homme et je domine ce monstre ! Soit… Soit… Je devrais partir pour protéger mes amis… Donc… Désolé si je suis partis de l’hôpital mais… Là-bas… qui sait… Ces choses… Ils auraient pu revenir ! Je ne permettrais pas ça ! Plus maintenant ! »
 

               Je la regardais de tout mon sérieux. J’étais… Prêt à combattre Ika ! Il le fallait, Pour Kate, Abygaïl, même Yan ! Je devais être là pour eux au lieu de demander à Kate de me massacrer pour me faire revenir… Je ne devais pas demander à Aby de me foutre une flèche entre les deux yeux pour simplement me calmer… Je ne devais surtout pas demander à Yan de l’aide… En bref. Comme je le disais. Soit je combat, soit je fuis.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Mer 26 Juin 2013 - 21:34
D'étranges marques se dessinaient sur la peau du garçon, sous le regard imperturbable de Rain. L'enseignante se contenta de l'observer sans broncher, toutefois l'inquiétude était présente. Une aura mauve vint entourer la main devenue noire de Ritsu, tandis qu'il lui expliquait sa situation. Il avait été maudit et en lui habiterait un démon nommé Ika. De ce qu'il lui racontait, ce dernier était vieux, très vieux, même si Rain n'avait aucune idée de quand dataient les croyances égyptiennes. Et il y gagnait sans doute en conséquence une grande force, d'où le danger potentiel qu'il pouvait représenter. Bref, rien de très rassurant en soi mais la jeune femme était loin d'être effrayée. Non, la peur, elle connaissait très peu. Surtout depuis un certain épisode qui lui avait lacéré le coeur au point d'anesthésier toutes ses douleurs. Comparé à ce qu'elle avait vécu ce jour-là, toute souffrance n'était qu'une partie de plaisanterie. A présent que sa plus grande peur s'était produit, que lui restait-elle ? Que craignait-elle ? Vraiment… aucune idée. Il faudrait peut-être qu'elle médite là-dessus, après tout il était important de connaître ses propres faiblesses, mais pour l'instant, c'était trop compliqué.

En tout cas ce garçon semblait sincère, et surtout déterminé à éliminer ce démon en lui. Réaction logique. Qui aimerait laisser une malédiction lui bousiller la vie ? Personne. Et son heure à elle viendra également, elle le savait. Plus elle évoluera dans son pouvoir et plus elle se rapprochera du moment où tout deviendra extrêmement onéreux, où son pouvoir prendra une direction définitive. La sienne, celle du Sacrifice. A ce moment-là… elle ne pourra même pas fuir, simplement lutter, lutter, et encore lutter, jusqu'à, le moment venu, accueillir la mort à bras ouverts.

- Qu'auriez-vous fait si un apprenti-dieu cherchant uniquement à se défouler s'était présenté à ma place ?

La question venait de briser le semblant de silence qui s'était installé entre eux. Toujours le même ton neutre, toujours le même visage de marbre, mais le regard avait changé. Il ne fixait pas son interlocuteur comme elle avait l'habitude de le faire. Il était fatigué, perdu quelque part, loin. Mais cela ne dura que quelques secondes, l'instant d'après, il avait repris de la force. Malgré sa neutralité, il y avait toujours eu cette lueur cachée, non perceptible du premier regard.

- Des personnes de tous types habitent en ces lieux, vous auriez pu vous faire tuer dans cet état. La prochaine fois, demandez le professeur Sinclaire, on vous mènera directement à moi. Parce que ne croyez pas que vous allez le combattre seul, votre Ika. Je ne tiens pas à le laisser détruire les toits sans rien faire. Où vais-je dormir sinon ?

Elle apposa son katana sur l'épaule avec une certaine nonchalance, mais à cet instant, un groupe de personnes déboula dans l'arène. A la tête, un élève nommé Luke Blaster, grand pour son âge et armé de sa forte musculature ainsi que de sa bande de sbires. Hm. Pourquoi être surpris ? L'annonce était publique non ? Ah, peut-être parce que ces gens-là n'avaient pas l'air d'être là pour un simple entraînement. Est-ce que sa question de tout-à-l'heure avait été prémonitoire ?

- Tiens tiens tiens... N'est-ce pas intéressant ! Le nabot en train de draguer une prof ! J'croyais que t'étais à fond sur Kate ?

Il cracha au sol pour démontrer tout son mépris, tandis que derrière lui, ses cinq copains se taisaient en bons subalternes qu'ils étaient, la mine patibulaire et le corps prêt à entrer en action pour tabasser l'intéressé.

- C'est quoi ces bandages ? T'es tombé dans les escaliers après t'être pris un rateau de sa part ?

Rain de son côté demeurait immobile et silencieuse comme une tombe. En soi, ce n'était pas ses affaires, et à vrai dire elle ne comprenait pas grand-chose, mais elle ne se résoudrait pas non plus à partir. Non, si cela allait trop loin vu que ça sentait le roussi depuis que cette bande de musclors avait franchi les portes de l'arène, elle n'hésiterait pas à intervenir. Mais pas avant.

- Bah alors quoi mec ? reprit le dénommé Luke en frappant ses poings l'un contre l'autre et en se mettant à sautiller sur place à la manière d'un boxeur en plein échauffement. Tu ramènes ta fraise ou merde ? On n'est pas venu pour se taper la discute, mais ton annonce avait l'air sympa. Je vais t'entraîner moi, parce que maigre comme un cure-dent, tu plairas jamais à Kate !

[HRP : Luke est un apprenti de lvl 7, palier 2 domaine de la glace, pouvoir commun : Vol niveau 5. Je te laisse décider des pawas des autres °°]



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Jeu 27 Juin 2013 - 0:15
Acte cinq
 
- Qu'auriez-vous fait si un apprenti-dieu cherchant uniquement à se défouler s'était présenté à ma place ?
 
               Cette phrase avait un effet sur moi. Identique à la flèche d’Abygaïl, qu’une claque de Kate, qu’un coup de poing de Yan ou même qu’une balle de revolver du professeur… J’écarquillais mon œil et je baissais la tête, mettant mes sur celle-ci, l’air très gêné et je continuais à me prendre les rafales de phrase dans la tronche mais je restais debout, touché mais courageux.
 
- Des personnes de tous types habitent en ces lieux, vous auriez pu vous faire tuer dans cet état. La prochaine fois, demandez le professeur Sinclaire, on vous mènera directement à moi. Parce que ne croyez pas que vous allez le combattre seul, votre Ika. Je ne tiens pas à le laisser détruire les toits sans rien faire. Où vais-je dormir sinon ?
              
               Je souriais à sa dernière remarque… Elle était si froide, si neutre mais cette pointe d’humour me charmait. C’est étrange mais j’avais envie de lui faire un…. Câlin ? Me jeter contre elle comme un fils digne de ce nom. Mais bon, je ne pouvais pas tout avoir. Tout ce qui m’importait c’était qu’ils seraient tous en sécurité, que Kate serait en sécurité, surtout Kate. Je baillais et j’attrapais une petite gourde d’eau à ma ceinture pour boire quelques gorgées, quelques gouttes perlant sur ma joue pour se nicher dans mon cou et échouer sur mon torse. J’allais pour ranger et rattacher à ma ceinture poussiéreuse, ce délicieux breuvage sous ce soleil de dingue et une pierre vint taper ma main et me fit lâcher ma gourde dans un grognement de ma part suivit enfin d’une insulte. Je relevais la tête et qui voilà…
 
- Tiens tiens tiens... N'est-ce pas intéressant ! Le nabot en train de draguer une prof ! J'croyais que t'étais à fond sur Kate ?
 
               Je relevais donc la tête vers cet abruti… Luke. Il était jaloux de moi depuis ma première nuit arrivé à la Deus Académia. Il habitait la chambre à l’autre bout du couloir. Il avait un faible pour Kate… Un gros faible et comme moi aussi. Bah… On se disputait souvent la réputation de la jeune fille, même si elle, elle ne voyait rien, pour nous les garçons, c’était du sérieux. Je souriais en coin, laissant tomber ma veste, me retrouvant torse nu, le soleil dans mon dos se couchant peu à peu écoutant baver l’autre abrutis de brute…
 
- C'est quoi ces bandages ? T'es tombé dans les escaliers après t'être pris un rateau de sa part ?
 
               Je fermais mon œil toujours un large sourire sur mes lèvres et je commençais de simple mouvement d’entrainement avec mes poignets pour les chauffer. J’entendais les pas de deux larbins s’approcher doucement, ça allait chauffer et il était temps de me défouler contre les sbires du gros plein de soupe. Je me mettais en position de combat… A la Ryu dans Street Fighter ! J’étais prêt !

Theme
 
- Bah alors quoi mec ? Tu ramènes ta fraise ou merde ? On n'est pas venu pour se taper la discute, mais ton annonce avait l'air sympa. Je vais t'entraîner moi, parce que maigre comme un cure-dent, tu plairas jamais à Kate !
 
               J’ouvrais mon œil, légèrement doré, il me restait des forces ! Je chargeais mon poing et je voyais déjà deux demi-portions foncer sur moi avec des battes de base-ball. Je fonçais sur eux en sautant par-dessus le premier pour tout de suite esquiver le coup de batte pour qu’il s’attaque à son ami. Une fois ceux-là esquivés une gamine roula vers moi… Oui ! Avec des rollers. Elle, elle avait un cerceau ! Je sautais dedans et je m’accrochais à elle dans son dos en attrapant le cerceau, sortant de celui-ci en sautant et l’accrochant dedans pour l’envoyer dans l’air sur les deux jumeaux boulets que je venais de combattre. Puis vint le tour de Copychat. Copychat était le meilleur ami de Luke, lui il se transformait en ce qu’il voulait… En l’occurrence là, il s’était changé en moi. Face à moi, je colorais mon œil, chargeant toujours mon poing qui devenait de plus en plus instable… Il fonça sur moi en dégainant mon katana mais dans sa version « copyrighter ». M’envoyant la lame dans le visage, je bloquais celle-ci avec mon plâtre avec de lui envoyer un coup de pied retourné dans la face pour continuer à traverser l’arène vers le plus gros obstacle me séparant du mangeur de chips et de moi-même. Une petite fille tenant un gros nounours… Je me mettais en position de boxeur en sautillant et elle invoqua en balançant le nounours un nounours de deux mètre de haut, visiblement avide de sang. J’écarquillais mon œil et je fonçais vers la bête en criant puis au dernier moment je glissais ente les pattes du sac à puces passant en bousculant la petite fille qui pleura à son tour, le nounours la câlinant pour la consoler.
 
               C’était lui ou moi cette fois. Je le voyais, il chargeait son poing et fonça sur moi en glissant sur de la glace crée par ses soins. Il allait plus vite mais j’augmentais la cadence et tout se ralentissais autour de moi, je lâchais toute la puissance de mon poing et nos deux poing s’entrechoqua. Un gros silence se fit entendre…

« Un cure dent… ? Ahah… Fait moi rire gros plein de soupe… C’est bien à cause de toi que le Titanic à couler… Tu avais tellement faim que tu as créé un iceberg et tu as bouffé tous le garde mangé qu’il restait ! Elle ne voudrait même pas de toi car… Tu… Tu es un imbécile ! »
 
               Je me faisais expulser d’un côté, lui de l’autre… L’arène était recouverte de glace… J’étais complètement fatigué… A mon emplacement, on pouvait voir que mon aura noire était glacée dans l’air. Lui était choqué, sur les fesses de voir une si terrifiante silhouette dans les airs. Elle représentait Ika… Je regardais le carnage de glace et je tombais… Je sentais les derniers rayons de soleil ma câliner, caresser ma joue… J’étais serein… Toute l’énergie noire avait quitté mon corps, j’avais tout donné, j’étais à plat… J’ouvrais un peu mon œil pour regarder le professeur.
 
« Vous voyez… Il y a de l’amélioration hein… ? »
 
               Luke et ses sbires s’enfuyaient, portant leur chef terrifié en criant…
 
- C’est un mooooonstre ! A l’aide ! C’est un vrai démon !
          
             Je lui souriais, j’étais bien.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Mer 10 Juil 2013 - 12:00
Rain était prête à intervenir au moindre problème, mais cela ne fut pas nécessaire. Malgré son état, Ritsu n'en avait fait qu'une bouchée de ces garnements qui ne faisaient que se donner de grands airs. L'enseignante ne fut donc que spectatrice durant les quelques minutes que prit l'affrontement et en soi, ce n'était pas ce qui la dérangeait. D'un, la raison de leurs conflits ne la regardait aucunement, et puis cela l'arrangeait d'éviter de devoir faire une démonstration de force, ce n'était guère ce qu'elle appréciait le plus, puisqu'elle avait encore du mal à se contrôler.

L'arène était à présent en grande partie emplie des bribes de cette aura noire ainsi que de givre créé par celle glaciale de Luke Blaster. Au niveau amélioration, effectivement, il était difficile de le nier puisqu'il n'y avait eu aucune apparition douteuse cette fois. Encore heureux ou son intervention s'avèrerait inévitable. Il n'y aurait eu, cette fois, pas qu'un élève à défendre mais plusieurs, ce qui aurait considérablement compliqué la situation puisqu'elle n'aurait pu empêcher l'un d'entre eux de commettre une bêtise. Vu leur tempérament et leur niveau d'intelligence il ne serait guère étonnant que ce genre de choses arrive tiens…

Les gosses décidèrent donc de prendre la fuite après avoir vu la forme d'Ika le démon apparaître devant eux. S'avançant d'un pas, Rain attrapa le dénommé Luke par le col. Il n'était pas l'élève le plus doué de sa classe mais avait le mérite de travailler de manière assidue. Par contre pour l'attitude d'aujourd'hui, il n'allait pas s'en sortir aussi simplement. L'enseignante était presque sûre qu'il irait raconter n'importe quoi sur le dos de Ritsu.

- Si j'entends quoi que ce soit sur ce qui s'est passé dans l'arène, mes cours vous apparaîtront comme une partie de plaisir à côté de ce qui vous attendra. Compris ?

Le visage du garçon battit son record personnel de pâleur et il hocha vivement la tête.

- O-oui m'dame.

Et à peine sa prise relâchée, il détala. C'était un drôle de spectacle lorsque l'on considérait la stature du jeune homme, qui dépassait bien son professeur d'une demi-tête… Sans parler de sa masse musculaire plutôt impressionnante. Mais non, rien n'y faisait, il n'avait pas grand-chose dans le ventre. En plus, il était blond aux yeux sombres, ce qui faisait décidément de lui le parfait opposé de son apparent rival.

Lorsqu'ils eurent disparu, Rain braqua à nouveau son attention sur Ritsu, qui semblait complètement vidé à présent qu'il avait fait fuir plusieurs apprentis-dieux. Il aurait pu tomber sur pire, et se retrouver seul face à eux, il avait vraiment eu de la chance. La jeune femme s'approcha donc du brun et s'accroupit à sa hauteur. Un léger vent soufflait, faisant danser allègrement quelques mèches de cheveux.

- Êtes-vous dans la capacité de vous lever ?

Une question simple, qui demandait une réponse simple. Pas besoin de faire le fier si c'était pour s'écraser lamentablement par la suite. Elle était prête à l'aider, malgré le fait que les contacts physiques, ça restait assez difficile à surmonter pour elle. Décidément, qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour ce gosse… Et pourtant elle ne le connaissait qu'à peine.

- Il me semble que manger un peu ne vous ferait que du bien. La cafétéria est certainement un meilleur endroit pour se reposer que cette arène poussiéreuse. Vous venez ?

Rain ne lui tendit pas de main, par contre, il pourrait, s'il jugeait nécessaire, prendre appui sur elle. C'était le maximum qu'elle ferait, parce qu'elle n'était pas encore bisounours à ce point, non plus, il ne fallait pas exagérer. Quoique bon, amener un élève manger et surtout manger en sa compagnie, cela ne lui ressemblait pas, elle qui aimait tant sa solitude habituellement… Mais l'enseignante ne pouvait décemment le laisser seul, du moins sans qu'il ne le lui demande. Avec cet Ika qu'il trimballait avec lui, il était parfaitement capable de détruire la cafétéria par accident, et si ce n'était pas le démon qui lui cherchait des noises, c'était des ennemis apprentis-dieux, dont il ne semblait pas manquer. En même temps, être maudit n'aidait pas à avoir des amis, sans doute...



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Sam 20 Juil 2013 - 23:34
Acte cinq

De simples paroles et pouf ! Elle avait fait partir ou plutôt fuir le pauvre garçon qui m’avait combattu lâchement avec sa bande de pitoyables potes. Elle m’avait protégée, elle n’était pas du tout obligée ! Mais tout de même, je voyais en elle l’héroïne qu’elle était. Tout le monde avait peur d’elle, la craignait comme un tyran mais… Pourtant je la voyais si douce avec moi, étais-je une sorte d’élu ? Je veux dire, étais-je l’être qu’elle n’infligerait pas ce froid dans le dos si légendaire à son image ? Ces sueurs froides dont papotent les jeunes filles de ma classe ? Je la regardais de son air neutre même froid faire fuir ce gamin et je me sentais bien, en sécurité. Elle me couvrait. Plus personnes n’allait m’embêter à l’académie. J’étais à l’abri.

- Êtes-vous dans la capacité de vous lever ?

Elle revint vers moi, tranquillement, s’accroupissant, ses cheveux volant dans une douce brise. Nos regards se croisèrent, je souriais légèrement, même si j’avais vraiment froid à cause de la glace de l’autre imbécile. Je fermais les yeux et j’acquiesçais en fermant les yeux. Je me redressais, tout sale, les grains de sables et la poussière mélangés étaient dans mes cheveux mais avec plusieurs coups faibles dans les cheveux et me voilà comme neuf. Je me mettais à genoux pour être de « tête à tête » et je la regardais avec un sourire en coin et les yeux fatigués.

- Il me semble que manger un peu ne vous ferait que du bien. La cafétéria est certainement un meilleur endroit pour se reposer que cette arène poussiéreuse. Vous venez ?

Je soupirais et en serrant les dents je me relevais pour de bon, enlevant les bouts de glaces sur mes épaules, mes bras, ma veste. J’étais quasiment trempé, il allait falloir se dépêcher pour pas choper une angine mais même en pensant ça, je ne savais pas vraiment pourquoi mais… Même ça, je savais que le professeur n’allait pas laisser faire les choses. Je la regardais et en hochant la tête et en me penchant je lui répondais assez content.

« Pourquoi pas ! Je dois vous faire découvrir les cookies ! C’est vraiment très bon ! »

Je levais ma main en hauteur et en fermant les yeux, me concentrant un bon coup, je faisais apparaitre mon épée dans un éclat lumineux dans ma main pour enfin le ranger dans son fourreau qui était dans mon dos. Je soupirais mais je gardais le sourire, aujourd’hui je déjeunais avec une des personnes les plus puissantes de Deus ! Si ce n’est pas la plus puissante… Je transformais ma veste en une sorte de porte bras pour le bras gauche. Aujourd’hui, il avait morflé et une fois de plus Kate allait me voir revenir un peu plus détruit… La prochaine fois c’est quoi ? Son père ?! Eheh… Ça risque jamais d’arriver !

Je prenais donc les devants de la marche, tout excité à manger avec une telle Déesse ! Je parle bien de la puissance hein… Mais c’est vrai quoi, tout le monde avait peur de se frotter à elle ! Il fallait qu’elles deviennent ma… ma… Ma Sensei ! Je devais devenir son élève et être le plus fort de tous les dieux de ma promo ! Et pourquoi ne pas devenir une légende de l’académie ? Peut-être qu’un jour je serais comme elle qui c’est ! A croire que cette nana est une sorte d’idole… Bref !

On arrivait enfin en ville, juste devant la cafétéria. Je voyais enfin beaucoup de monde sous la chaleur me tuant sous mon tee-shirt. On devait être en fin d’après-midi et pourtant, la chaleur était encore là, je regardais Rain, l’air toujours souriant et je posais des questions pour en savoir un peu plus sur mon professeur.

« Mais… sinon ! Vous venez de qu’elle époque ? J’ai rencontré plusieurs personnes qui venait d’époque différente, dans ma classe, une fille vient des années quatre-vingt. Une autre était juive pendant la seconde guerre mondiale… Vous ? Vous venez d’où ? »

Je lui adressais un petit sourire en coin pour ponctuer ma question. Elle ne semblait pas trop vielle, ni trop jeune. Elle était peut être mère de famille ? Ou alors tout l’inverse ? Une délinquante ? Elle venait peut être de la mafia ?! Non… Elle était trop douce pour ça.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Sam 27 Juil 2013 - 1:32
Des cookies ? Qu'est-ce que c'était ? Oh et puis pourquoi d'emblée le terme « découvrir » ? Elle faisait aussi inculte que ça ? Ou alors il n'en était rien, les cookies étaient simplement un plat spécial que pas grand-monde ne connaissait et elle devrait cesser de s'imaginer des choses en mode paranoïaque. Être complexée, ça n'aidait pas par contre.

Bref, le garçon décida de se lever seul, ce qui n'était guère étonnant, elle commençait à le connaître. Ils se rendirent donc à la cafétaria de l'académie sous un soleil tapant. Etrangement, le garçon souriait, enfin il ne s'arrêtait pas de sourire, et ce d'une manière différente que lorsqu'ils s'étaient rencontrés dans l'arène. Il y avait là de la vraie joie. Une joie presque enfantine. De son côté Rain l'enviait beaucoup. Son visage à elle était à peine capable d'esquisser un sourire discret. Elle avait beau s'entraîner devant le miroir cela ne donnait rien. Que ce soit un problème de muscles faciaux ou non, il était certain qu'elle allait devoir faire d'immenses efforts pour surpasser ce que ses créateurs lui avaient imposé.

Ils s'installèrent donc à une table sur la terrasse, et Ritsu reprit parole, brisant le silence qui s'était installé entre eux.

- Mais… sinon ! Vous venez de qu’elle époque ? J’ai rencontré plusieurs personnes qui venait d’époque différente, dans ma classe, une fille vient des années quatre-vingt. Une autre était juive pendant la seconde guerre mondiale… Vous ? Vous venez d’où ?

Rain observa son interlocuteur. C'était elle ou il était plus bavard que tout-à-l'heure ? Ou peut-être juste plus libéré tiens. Bref.

- De nulle part.

Réponse balancée au bout de deux secondes d'observation. Pas vraiment de quoi relancer la discussion, certes... Et si tu faisais un petit effort, Rain ?

- Année deux mille treize. Je suis morte en Février.

Soit un mois avant sa "naissance", mais bref. Mmmh. Mais encore ? Quelque chose de plus constructif à laquelle Ritsu pourrait s'intéresser ? Parce que là, à part morbider la discussion... Pour commencer, un sourire, même petit, pourrait aider à décompresser. Voilà, ça c'est fait, maintenant passons à la suite.

- Ne vous fiez pas à la période à laquelle j'appartiens, je suis presque aussi cultivée qu'un chevalier moyenageux. Je le sais par expérience...

Oh ça oui, ayant eu la chance de rencontrer Alexander Urmanis, Rain avait pu trouver pire qu'elle. Quoique finalement, au niveau de l'épluchage de patates, ils s'égalaient quand-même un peu.

- Alors ces... Coquilles ? Cookies.

Boarf, un peu trop de monde sur cette terrasse quand-même. Un apprenti-dieu à une table voisine venait d'éclater d'un rire gras et bruyant. Bordel, qu'il la ferme...

- Par contre je vous préviens, je n'apprécie pas la sucrerie, ni la viande. Donc si vos cookies sont composés de cela, je vais vous les laisser.

Bizarre, elle se trouvait moins froide que d'habitude. Etait-ce seulement une bonne chose ? Sans doute, elle se sentait plutôt de bonne humeur et n'avait aucune raison de s'énerver pour quoi que ce soit alors... Cool. Tant mieux.

- Les cookies, de quand cela date-t-il ? Je n'en ai jamais entendu parler.

Bon remarque, s'il lui disait que ça venait de la même époque qu'elle, y aura de quoi l'effrayer rien que par son absence totale de culture... Bref, ce n'était pas comme si elle ne l'avait pas déjà prévenu, de son côté inculte digne d'un homo sapiens.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Sam 27 Juil 2013 - 2:22
Acte six

Theme

Je la dévisageais. Elle semblait tout de même s’attacher et s’intéresser à moi. Elle semblait être le genre de personne à faire son devoir et point, sauf qu’elle, elle faisait toujours en sorte de venir vers moi. Ce soir-là sur le toit, elle aurait pu me laisser tout seul contre Ika… Mais non. Aujourd’hui, j’allais sans doute morflé mais non… Et contre ce type, elle m’a laissée me débrouiller car elle savait que je pouvais tout surmonter. Voulait-elle prendre soin de moi ou juste me soutirer quelque chose ? Comme ma puissance… ? Non. Cette jeune femme était là pour prendre soin de moi. Elle veillait sur moi comme une mère me donnant la force dont j’ai besoin pour avancer. Perdu dans mes pensées je revenais tout doucement à moi, la dévisageant.

- De nulle part.

Je souriais bêtement à sa réponse, en effet, elle semblait totalement dérangée par les questions personnelles… Ou pas tout à fait.

- Année deux mille treize. Je suis morte en Février.  Ne vous fiez pas à la période à laquelle j'appartiens, je suis presque aussi cultivée qu'un chevalier moyenageux. Je le sais par expérience...

Buvant ses paroles je remarquais qu’un peu plus loin et plus haut, le garçon à qui Rain avait fait peur arrivait, je secouais la tête n’y prêtant pas attention, les coudes sur la table, ma tête soutenue par mes mains pour écouter ma… Mon professeur.

- Alors ces... Coquilles ? Cookies.

Je rigolais à sa remarque. Elle semblait avoir faim elle aussi, c’est vrai qu’il m’était du temps à arriver mais au moment où j’allais chercher un serveur, l’un d’eux me reconnut, étant un habitué ils m’apportèrent la dose de cookie dans un magnifique saladier en verre.

- Par contre je vous préviens, je n'apprécie pas la sucrerie, ni la viande. Donc si vos cookies sont composés de cela, je vais vous les laisser.

Je souriais en attrapant un cookie dans le vase, le garçon se rapprochant avec deux surveillants. Je souriais en fermant les yeux, remettant mon cache-œil sur mon œil gauche. Cette jeune femme m’avait tellement mit bien à l’aise que j’en avais oublié mon œil doré… Cette jeune femme était mon ange gardien, je devais lui vouer tout mon respect en répondant à ces questions avant que les surveillants m’emmènent en permanence pour effectuer deux ou trois heures de colles.

- Les cookies, de quand cela date-t-il ? Je n'en ai jamais entendu parler.

J’ouvrais mon œil en la regardant directement dans les yeux, mon regard océan plongé dans le sien. Je me sentais à l’aise encore jusqu’à me faire arracher du rêve pour retomber à la réalité. Le surveillant toussa derrière moi pour me signifier son attention. Je soupirais en me relevant doucement pour ne pas vraiment me faire mal avec tous ces hématomes. Je lui répondais tout de même pour ne pas passer pour quelqu’un de mal poli.

« Les cookies sont nés en mille neuf cent trente dans une auberge. En Hollande exactement, ils ont été ensuite ramenés en Allemagne, diffusé aux Etats-Unis d’Amérique et comme à partir des années quatre-vingt, tout le monde voyais l’Amérique comme un paradis, on a tous voulus faire comme eux. Les cookies ont été ramenés en France, au Japon, en Inde… La recette est très simple sur Terre et justement là-bas, c’est une sucrerie… Mais dans ce restaurant, il n’y a pas la moindre trace de sucre… Ça parait ignoble juste un biscuit sec sans rien dedans mais… Les pépites de chocolat sont si bonne… C’est divin dans la bouche. »

Je regardais le surveillant en souriant tristement étant un habitué de la permanence et des heures de colles… Ce n’était pas la première fois que ce boulet se plaignait alors que c’était tous le temps lui qui venait me chercher mais bon… Il fallait que je paye, je n’étais pas tous le temps obliger de lui foutre des baffes, c’est vrai.

« Sur ce Madame… J’étais très heureux de faire votre connaissance professeur. Au fait, je m’appelle Ritsu. Ritsu Kay. Je vous remercie pour l’entrainement d’aujourd’hui. »

Je me baissais en signe de salue et je lui donnais un sourire triste pour me mettre e marche avec les surveillants, le gamin regardant plus loin la scène en ricanant.[/color]
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Dim 28 Juil 2013 - 21:15
Ces cookies se révélèrent être des pâtisseries. Arf, ça commençait mal, Rain n'aimait presque aucune de ces choses-là, puisque c'était sucré et que ce goût ne parvenait pas à plaire à son palais. Cependant, il semblerait que leur discussion ne touche à sa fin, même s'il n'y aura sans doute jamais eu de dégustation de cookies. Deux surveillants s'étaient pointés à leur table, l'un d'eux toussotant de manière significative. L'enseignante ne le quittait pas du regard, à la manière d'une louve qui guettait la moindre menace envers son bébé. Un geste de travers, et tu es un homme mort, voilà ce qu'exprimait le fond de ses prunelles aussi claires que la lame d'un couteau. Avec un peu d'imagination, on pouvait presque entendre le grondement qui s'efforçait de demeurer dans sa gorge.

- La recette est très simple sur Terre et justement là-bas, c’est une sucrerie… Mais dans ce restaurant, il n’y a pas la moindre trace de sucre… Ça parait ignoble juste un biscuit sec sans rien dedans mais… Les pépites de chocolat sont si bonne… C’est divin dans la bouche.

- Je n'aime pas le chocolat. Pas plus que je n'apprécie la proximité de ces hommes.

Toute la froideur de son ton était dirigée vers les surveillants. Ces derniers la regardaient sans un mot, comme si quelque chose leur avait arraché la langue. Auraient-ils peur d'elle ? Rain n'en savait rien et à vrai dire, elle s'en fichait éperdument. Tout ce qu'elle souhaitait c'était tirer Ritsu de ce qui semblait être un cercle vicieux. Et dire qu'il est déjà en train de chercher à s'en aller… Non mais non.

- Je vous remercie pour l’entrainement d’aujourd’hui.

- Un instant.

Deux mots. Cela avait suffit à arrêter les surveillants dans leur élan pour ramener le garçon en le tenant par l'épaule. Luke, qui ricanait dans son coin, faillit s'étrangler pour s'être stoppé aussi rapidement. Il craignait que l'enseignante n'ait remarqué sa présence mais à vrai dire, celle-ci ne lui adressa même pas un regard. Non, elle se concentrait actuellement uniquement sur les deux armoires à glace. La jeune femme s'était relevée, faisant tinter les diverses armes cachées sous sa longue veste. Ses deux mains toujours sur la table, l'une d'elle près du katana déposé dessus, elle fixa les deux surveillants avec calme. Du moins, pour l'instant.

- Veuillez nous laisser. J'aimerai m'occuper personnellement du cas de Monsieur Kay.

- Et vous allez le punir comment ? ricana l'un des hommes. En le forçant à manger des cookies avec vous ? Laissez-moi rire.

Face à cette réplique, le regard de Rain se métamorphosa en un tout autre. Ni froid, ni chaleureux, mais qui refilait avec une efficacité redoutable la chair de poule. Le sorte de regard que pouvait avoir quelqu'un ayant perdu son âme en enfer… pour avoir vu mille atrocités se dérouler sous ses yeux. Le regard d'une arme vivante. L'atmosphère de la cafétéria sembla avoir changé, devenant lourd, noir, et chargé d'hostilité. Les apprentis-dieux présents s'étaient tous tus pour assister à la scène. Pas même un murmure ne venait troubler cet instant.

- Je ne me répèterai pas.

Les rictus moqueurs des surveillants, qui s'étaient figés avec le changement d'attitude de leur interlocutrice, disparurent en un clin d'oeil. Celui qui n'avait pas encore pris la parole jusque là tint son collègue par le bras et lui intima l'idée de se tirer de là.

- Ou-oui ben vous savez quoi ? On… on va vous le laisser votre démon. Z'êtes faits l'un pour l'autre.

Ils levèrent le camp tous les deux après ce magnifique speech prononcé à la vitesse grand V. Décidément, aucun qui avait les boules pour savoir ce qu'il voulait… En même temps, ils ne devaient pas ignorer quelle matière elle enseignait. C'était une sage décision, surtout que la cafétéria n'était pas le meilleur endroit pour faire un coup d'éclat. Détachant son regard de la porte qui venait de se refermer sur les deux bougres, Rain le dirigea brusquement vers Luke Blaster, qui ne sut sur le moment où se cacher et qui se contenta de virer blême. Mais à ses yeux, il n'avait que peu d'importance, alors la jeune femme se concentra à nouveau sur Ritsu.

Elle se décontracta et s'installa à nouveau. Des cookies hein ? Bon, elle n'aimait pas la sucrerie mais elle allait quand-même y goûter, histoire de faire plaisir au garçon. Le goût du chocolat la fit grimacer. Poark, comment il pouvait avaler ça ? C'était impensable. Enfin, tant qu'il aimait, hein. Maintenant que les deux gorilles avaient été écartés, il pouvait se rassasier tranquille, se gaver de ses pâtisseries préférées en paix.



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. - Lun 29 Juil 2013 - 21:18
Franchement j'ai bien aimé lire ce rp ! Y'a du combat et des cookies, que demander de plus ? /PAN/ Toutefois Ritsu, fais attention parce que tu oublies des lettres à certains mots et ça casse tout le charme de ton poste.

Rain Sinclaire : 545 xps
Ritsu Kay : 545 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire. -
S'aérer est vital, se donner à fond est nécessaire.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» NEKO CANICHE MALE 10 ANS A DONNER - ADOPTE
» Quête ( ou comment donner un titre tout bête )
» Donner suffisamment de corde pour se pendre [PV Silas]
» pokémons a donner (X)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page