Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Cours particulier ? [Libre]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Cours particulier ? [Libre] - Jeu 5 Juil 2012 - 13:21
De son vivant, Léa n'était pas spécialement sportive. Les cours du lycée ne la dérangeaient pas vraiment, mais ne l'enchantaient pas pour autant. Elle ne voyait pas d'intérêt particulier à courir en rond jusqu'à cracher ses poumons en étant obligé d'exhiber ses fesses dans des mini-shorts frôlant l'indécence, sous le regard lubrique d'un vieux professeur au comportement douteux. Elle le faisait juste parce que ça entrait dans les notes demandées, rien de plus.

Mais ici, dans cette académie si particulière, ce type de cours pouvait avoir un réel intérêt. Qui sait ce qui traînait au delà du portail, dans les autres mondes que, peut-être, elle visiterait un jour ? D'ailleurs, en quoi consistait le job de Dieu ? Elle l'ignorait, et se dit qu'il faudrait qu'elle demande à l'occasion à un professeur. Mais en attendant, elle supposait qu'il serait utile d'apprendre un minimum à se battre, surtout quand on ne possédait pas un pouvoir offensif. A l'heure actuel, le sien était plus une gêne qu'autre chose pour elle, et elle ignorait comment il évoluerait. Mieux valait apprendre à se défendre sans. Oh il pouvait être utile tout de même : connaître les pensées de son adversaire n'était pas anodin dans un combat. Mais ça n'aidait pas pour se protéger.

Seulement, la jeune apprentie déesse souhaitait se concentrer entièrement sur ce genre de cours. Autrement dit, ne pas avoir à toujours faire attention à ses barrières psychiques, ni à subir un brouhaha de pensées agaçantes et inutiles. Il était donc impossible qu'elle assiste à un cours avec une classe complète... mais peut-être pouvait-elle demander une version individuelle avec le professeur chargé de cette matière ? Ou en nombre très réduit... ce serait déjà bien.

C'est en début d'après-midi, après un vague déjeuner aussi rapide que rare, que Léa s'approcha du centre de sport et d'examens, incertaine. Elle avait levé ses barrières pour éviter toute pensée intrusive et observait les lieux, sans trop savoir où aller précisément, ni à qui demander. Elle resta plantée à l'entrée dans sa robe bleu nuit habituel, ses longs cheveux attachés en queue de cheval avec un ruban de la même couleur, cherchant des yeux quelqu'un à qui s'adresser pour avoir des réponses.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Ven 6 Juil 2012 - 19:33
Curt n'était pas vraiment la personne la plus sociale que l'on puisse trouver au sein de l'établissement. Asociale ? Très certainement. Misanthrope ? Peut être qui sait. Il passait donc le plus clair de son temps libre à s'entrainer, poussé par une force immuable que l'on nomme l'ambition. Il avait du retard sur les techniques de combat et d'assassinat, de nouvelles technologies, de nations qui s'étaient spécialisé, ses techniques étaient vieilles de 300 ans c'était donc normale qu'il ne soit pas au jour. N'allons tout de même pas croire que c'est une brute écervelé, la théorie et la pratique sont d'après lui irrémédiablement liées, c'est pourquoi il passe un temps, certe minime par rapport à l'entrainement, à étudier dans la bibliothèque.

Il avait été nommé Dieu, Dieu des voleurs et des assassins. Une part de lui même disait "C'est pas trop tôt" et une autre part "Et maintenant ?". Toujours des questions pour très peu de réponses, c'était sans doute les résidus d'hummanité qui l'habitaient, si toute fois il avait été humain un jour. A son arrivé il avait été nommé professeur, il était sans doute la dernière personne au monde capable d'apprendre avec pédagogie quelque chose à des élèves. Il ne connaissait que la manière bestiale, martiale, brutale. Les connaissances n'entre que par la force il faut les amener jusqu'à sois et les saisir avec force pour s'en impreigner mais ne jamais relacher la prise.

Tout en réfléchissant l'assassin du XVIIIème s'était engagé vers l'arène où il suivrait le rythme monotone qu'était celui de l'entrainement. Arrivé devant l'imposant bâtiment il leva le regard jusqu'à son sommet, vivre dans un monde de Dieu avait ses avantages comme l'éternité, l'éternité pour s'entrainer et même si les techniques avançaient aussi, il arriverait un moment ou il les rétrapperrait dans cette course folle. Il prêta soudain attention à la jeune femme aux cheveux bleu qui s'être perdu, Curt quant à lui ne s'était jamais perdu dans cet établissement étant donné qu'il avait toujours emprunté le même chemin, il nota cette habitude dans un coin de son esprit pour la changer car chaque faiblesse est une force pour l'ennemi. Il s'avança donc vers la Dame, sa veste longue flottant légèrement derière lui et la capuche bien baissé sur le visage de sorte que seul le bout de son nez et sa bouche ne soient pas dans l'ombre.


" Bonjour, en quoi puis-je vous être utile ? " Dit-il d'un ton hostère mais courtois.

Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Sam 7 Juil 2012 - 21:45
Cela ne faisait pas très longtemps qu'Etsuna avait intégré la Deus Académie. Pourtant, elle se trouvait déjà trop faible, et cela ne lui plaisait pas du tout. Pourquoi, parmi tous les domaines de divination, le sien était-il inoffensif ? Sur terre, tout le monde était fait pareil dans l'ensemble. A moins d'avoir un réel handicap, on pouvait acquérir une certaine force par la simple volonté, à condition qu'elle soit sans faille, naturellement. Ici, la différence des pouvoirs entre les apprentis-dieux était telle que des faussés se creusaient entre eux. La jeune femme se sentait vraiment impuissante, cela ne lui ressemblait pas. Il fallait qu'elle trouve quelque chose, un moyen de compenser cet handicap par rapport aux autres.

*Il y a bien quelqu'un qui acceptera de m'entrainer sérieusement*

Habituellement, l'étudiante se débrouillait seule, mais pour atteindre le but qu'elle s'était fixée, Tsu' n'hésiterait pas à demander de l'aide. Ce serait beaucoup trop long d'apprendre toute seule, il fallait qu'elle trouve quelqu'un qui soit à la hauteur. La jeune femme entra dans le centre de sport, espérant trouver la bonne personne. Si ce n'était pas ce jour-là, elle repasserait plus tard, mais n'abonnerait pas.

*Mais... c'est ! Et bah, elle les attire comme des mouches !*

Même de dos, Etsuna pouvait la reconnaitre facilement. Cette silhouette, cette robe, ces cheveux bleus... pas de doute ! Il s'agissait de l'étudiante qu'elle avait rencontrée dans les couloirs. Ironie du sort, celle-ci se trouvait exactement dans la même situation qu'auparavant. Face à un homme, qui lui proposait gentiment son aide. Celui-ci avait tout de même l'air plus sombre, de là où elle était, la jeune femme ne parvenait pas à distinguer son visage. En même temps, l'homme portait un capuchon, ne laissant apparaître qu'une ombre.

"Ca alors, qu'est-ce que tu fais là ?"

La jeune femme s'était approchée tout naturellement du duo. Elle se tourna alors vers l'homme au capuchon qu'elle salua. A cette distance, elle pouvait distinguer le bas de son visage. Des traits plutôt agréables à regarder, de plus, sa carrure était plutôt imposante, ce qui ne gâchait rien à première vue. La faille se trouvait certainement au niveau de ses yeux, voilà pourquoi il les cachait ! Peut-être étaient-ils super écartés, ou au contraire trop rapprochés... Etsuna se perdit un instant dans ses pensées en tentant d'imaginer ce qu'il se cachait sous ce capuchon, qu'elle aurait bien abaissé pour le découvrir. Il fallait l'avouer, ce n'était pas vraiment le moment. Sans doute essaierait-elle un peu plus tard, par simple curiosité de sa part.



Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Lun 9 Juil 2012 - 12:18
Léa se demandait s'il ne valait pas mieux revenir une autre fois quand un homme l'approcha, un véritable géant à ses yeux. Mais, étant habituée à être la plus petite où qu'elle aille, elle avait appris depuis longtemps à ne pas se laisser impressionner. Il semblait peu désireux de se montrer, dissimulé sous une capuche clair et une toge pratique. Ce devait être un professeur, à en juger par ce qu'il lui dit. Comment demande-t-on un cours particulier à quelqu'un ? Mieux valait sûrement y aller cash. De toute façon, elle n'était pas du genre à tourner autour du pot.

- Bonjour. J'aimerais apprendre à me battre.

Ca avait le mérite d'être clair au moins. Après les détails... s'il lui demandait quel type de combat elle visait, elle ne risquait pas de savoir répondre. A part dans les quelques films vus à la télé de son vivant, elle n'y connaissait vraiment rien, et encore, elle supposait que la réalité était bien différente des fictions numériques. Mais elle espérait qu'en bon professeur, il saurait trouver ce qui lui correspondait le mieux.

Une phrase prononcé par une voix qui lui dit quelque chose interrompit le cours de ses pensées. Elle se retourna pour apercevoir la fille croisée quelques temps plus tôt dans les couloirs avec le président du conseil des élèves, la rouquine. Elle la suivait ? Bof, il y avait plus de chance que ce soit par pur hasard. D'ailleurs ce qu'elle dit tendait à le croire, elle semblait surprise de lui retomber dessus elle aussi.

- Je joue des castagnettes.

Léa n'avait pas pu s'en empêcher. Oh ce n'était pas vraiment dit méchamment, son ton était plutôt neutre. Mais elle n'avait pas pu résister. Que pouvait-elle bien faire dans une ère réservée à l'apprentissage du combat et aux exercices ? Remarque cela montrait pour qui la connaissait - autrement dit personne - qu'elle n'était pas de mauvaise humeur. L'humour et elle... ça fait 42. Mais pour l'heure, elle était en forme, ses barrières l'isolaient bien des pensées des autres, et il n'y avait pas grand monde autour d'elle. Cela suffisait pour qu'elle tienne un petit moment avant que son mauvais caractère ne revienne, accompagné d'une migraine.

La jeune apprentie regardait le professeur, obligée de lever la tête pour cela, attendant sa réaction. Allait-il l'envoyer balader, en lui disant qu'elle n'avait qu'à venir assister aux cours prévus avec tout le monde ? Si c'était un fin stratège, il devrait bien deviner qu'il y avait une raison pour qu'elle vienne ici en dehors de ces heures. Mais allait-il s'en soucier ou pas, là... c'était autre chose.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Lun 9 Juil 2012 - 21:33
- Bonjour. J'aimerais apprendre à me battre.

Ca avait le mérite d'être franc, néanmoins si l'assassin avait été d'humeur morose il aurait sans doute sanctionné la jeune élève aux cheveux bleu avant de s'en prendre à sa camarade qui se permettait d'intervenir dans un dialogue. Mais ce n'était pas le cas et Curt devait avoué qu'au fond il appréciait cette franchise.

Les deux jeunes femmes semblaient se connaitre, aussi le professeur attendit qu'elles soient toutes deux réunit pour dévisager, depuis le voil de mystère derière lequel il cachait son visage, la personne fraichement arrivée. Celle-ci le salua un peu tardivement au gout de Curt. Il lui répondit donc d'un imperceptible hochement de tête.
Souffrant du syndrôme des jambes sans repos, Curt était obligé de conctracter simultanémment ses mollets pour éviter une crampe qui ne serait de bonne augure. Il n'était après tout pas là pour écouter leur ragots incipide ou la dernière nouvelle de leur dortoir. Froidement et sans la moindre marque de sentiments il se pencha vers les deux jeunes élèves :

- C'est absolument quand vous voulez...



[Vraiment très cours désolé =_="]


Dernière édition par Curt Blackbird le Mer 11 Juil 2012 - 10:28, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Lun 9 Juil 2012 - 21:35
    Les concours de circonstances, un truc chiant qui forçait le gens à parfois tomber dans des situations qui ne leur plaisent généralement pas vraiment. Dans le cas de notre jeune Aedan, deux circonstances dérangeantes l'avait forcé à se rendre au centre sportif pour participer à un petit cours de combat... Un truc joyeux quoi. Tout d'abord, son nouveau poste au conseil de élèves l'avait forcé à s'entraîner, peut-être avait il un esprit très altruiste et était toujours porter à régler des problèmes, mais cela ne suffirait pas en cas de litiges, son pouvoir étant déjà très utiles, il devait apprendre à se battre. L'autre circonstance agaçante était la présence de Léa dans ce même cours particulier, elle qui lui demandait souvent, depuis leur rencontre, à la suivre pour calmer son esprit de temps en temps... Il ne savait pas quel était le pouvoir de la jeune fille, mais apparemment elle avait besoin de sa dose d'annulation quotidienne...

    Le voilà donc en direction du centre sportif, légèrement en retard pour diverses raisons qu'il serait probablement amusant de citer, parce qu'on aime le remplissage. En quittant la salle du conseil, bien caché quelque part dans l'académie, notre jeune et héroïque apprenti-Dieu croisa... Un oiseau, probablement entré dans le bâtiment par une fenêtre ouverte ou un truc du genre. Notre si altruiste jeune homme fut donc forcé de s'attaquer à se problème et à faire sortir l'oiseau, 15 minutes et plusieurs attaques au visage plus tard, la foutu volaille fini par sortir du bâtiment, laissant le garçon avec la main légèrement blessé et un air très irrité au visage, une journée qui commençait très bien.

    Aod entra ensuite dans la grande salle, observant les trois personnes présentes, au moins il y avait des têtes connues. En premier plan, l'impossible à ne pas reconnaître, Lea, qui montrait toujours sa froideur habituelle auprès des autres personnes. Petit soupir de la par d'Aedan pour ensuite reconnaître Estuna, la nouvelle nominé au conseil étudiant, il ne l'avait jamais rencontré, mais il savait qu'elle était probablement là pour les mêmes raisons que lui. L'autre type ne robe était le professeur, il avait vu son dossier, mais ça s'arrêtait là... De toute façon, Aedan n'était pas du genre à sympathiser avec les professeurs, il ne sont pas là pour être nos amis, mais bien nous enseigner. Le garçon s’avançât, prenant un petit air désespéré à l'écoute du commentaire toujours aussi froid de Lea avant de se placer à ses côtés, posant sa main sur sa tête.

    «Toujours aussi froide à ce que je vois»

    Un petit sourire en direction de la jeune fille puis il releva la tête vers le professeur, autant annoncer directement ses intentions pour ne pas paraître impoli.

    «Aedan Klyde, j'suis ici pour les mêmes raisons que Lea.»
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Jeu 12 Juil 2012 - 22:33
La jeune femme aux cheveux bleus n'avait visiblement pas bien compris le sens des paroles d'Estsuna qui s'étonnait seulement de la voir là, non pas pour la raison, mais pour le simple fait que c'était une drôle de coïncidence de la recroiser aussi vite, il y avait tellement d'apprentis dieux dans l'académie. L'étudiante ne s'en soucia pas spécialement, peut-être était-ce elle qui avait une façon bizarre de dire les choses après tout. De toute façon, son interlocutrice ne s'était pas montrée particulièrement hostile et n'avait pas non plus fait preuve de provocation. Nul doute qu'Etsuna l'aurait giflée par pur réflexe dans une telle situation.

"Salut !"

La jeune femme avait tourné son attention vers le nouveau venu, tout en lui rendant son sourire. Il faisait aussi parti du conseil des élèves, mais Etsuna le rencontrait pour la première fois. A première vue c'était quelqu'un de calme et de doux, cela dit les apparences s'avéraient souvent trompeuses, mieux-valait donc ne pas se fier à ce seul élément. A présent, le professeur avait trois élèves déterminés à se battre, ou du moins, à apprendre... c'est alors que l'apprentie déesse se tourna vers l'autre jeune femme.

*Est-ce qu'elle compte s'entrainer comme ça ?*

Celle-ci portait une longue robe bleu nuit, assortie au ruban noué à ses cheveux. Etsuna se l'imagina alors dans un tas de situations inconfortables, susceptibles d'arriver au cours de leur entrainement. Peut-être déstabiliserait-elle les hommes présents en leur faisant entrevoir ses sous-vêtements. C'était une technique comme une autre... mais l'apprentie déesse ne pensait pas que c'était le genre de cette étudiante. N'étant sûr de rien, Etsuna s'écria d'un ton plutôt neutre :

"J'espère que tu as apporté un change... cette tenue risque de limiter tes mouvements."

*Au moins elle a pensé à s'attacher les cheveux !*


Etsuna quant à elle, avait opté pour une tenue décontractée et souple, plutôt simple. La jeune femme débordait d'énergie, fin prête à commencer l'entrainement. Maintenant qu'ils étaient trois, Estuna se demandait comment leur professeur allait gérer l'affaire. Est-ce qu'il allait leur apprendre quelques bases ? Ou leur demanderait-il de s'affronter directement ? Ce serait peut-être un peu brutal pour un premier cours, cela-dit cet homme n'avait pas vraiment l'air tendre. Quoiqu'il en soit, la jeune femme ne ferait pas machine arrière, elle demanda :

"Par quoi on commence ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Sam 14 Juil 2012 - 14:33
Ah un professeur aussi froid et neutre qu'elle, il ne pouvait que plaire à Léa. La plupart était horriblement polis, attentifs, altruistes, toujours à demander si tout va bien, le genre de comportement agaçant, surtout quand on préfère éviter la proximité. Alors quelqu'un de pragmatique qui ne s'embarrassait pas de questions ou formules de politesse basiques, c'était bien, ça changeait. Ce qui était moins bien, c'est qu'il y avait peu de chances qu'elle soit tranquille avec lui. Probablement que l'autre fille, la rouquine, était là pour les mêmes raisons qu'elle et voudrait s'entraîner en même temps. Certes, mieux valait avoir un adversaire pour s'exercer, cela semblait logique, mais ça restait agaçant pour elle. Enfin bon... c'était au professeur de gérer. Elle pourrait quand même tenir une heure ou deux avant que la migraine ne vienne lui faire coucou.

La jeune apprentie tourna la tête en entendant une autre personne arriver. Encore une... elle venait ici exprès en dehors des heures de cours habituelles pour apprendre à peu près tranquillement mais non, les élèves trouvaient le moyen de faire la même chose au même moment ! Quelle plaie... cela dit son agacement s'évapora comme neige au soleil lorsqu'elle reconnut Aedan et qu'elle sentit son pouvoir disparaître tout aussi vite quand il lui posa une main sur sa tête. Ah le bonheur suprême... si seulement elle pouvait suivre le cours en ne lâchant pas Aedan une seule seconde... mais quelque chose lui disait que ça ne serait pas pratique. Encore que, ça peut faire un bon entrainement pour apprendre à combattre en étant entravé.

En tout cas, en attendant le début, la jeune fille leva un bras pour poser sa main sur celle du garçon, histoire d'être sûr qu'il n'allait pas la laisser trop vite. Tant qu'à faire, autant souffler au maximum en écoutant le professeur avant d'être à nouveau obligée de se concentrer sur ses barrières psychiques.

- Je n'y peux rien si l'on me pose des questions aux réponses évidentes.

Et elle n'était pas froide d'abord. Juste neutre. La nuance semblait presque imperceptible pour la plupart des gens, pourtant elle était énorme aux yeux de Léa. Sans doute qu'Aedan la verrait le jour où elle serait véritablement glacial avec quelqu'un. Enfin ce n'était pas vraiment son problème. La rouquine lui fit une remarque d'ordre vestimentaire et Léa haussa un sourcil. Limiter ses mouvements ? Elle ne comptait pas faire des sauts périlleux ni des figures étranges pour son premier cours, et sa robe était assez souple et ample aux jambes pour lui permettre de courir s'il le fallait. Pour le reste... elle n'y connaissait rien de rien, et puis elle était souvent dans cette tenue, alors finalement ce serait bien qu'elle apprenne à se débrouiller avec. Elle doutait fort que, si un combat lui tombait dessus, on lui laisse le temps de se changer. "Hop hop hop deux minutes, je laisse ma robe et je prends une autre tenue, voilà c'bon on peut se fighter !". La scène avait quelque chose d'amusant à imaginer, mais ça s'arrêtait là.

- Non je n'ai que ça. Autant apprendre à se défendre avec sa tenue habituelle.

Léa s'améliorait, elle avait aligné deux phrases à la suite pour une seule personne. C'était rare. Mais elle n'avait pas besoin de se concentrer sur ses barrières alors ça arrangeait son caractère taciturne. Ce n'était pas encore la grande joie, mais au moins cette neutralité était mieux que sa froideur habituelle. Elle revint au professeur en levant la tête - on a pas idée d'être aussi grand.

- Je suis prête. Et totalement débutante.

Autant le préciser, s'il n'avait pas déjà compris tout seul. Elle n'avait pas envie de se retrouver avec des exercices de pro alors qu'elle ne s'était jamais battu auparavant.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Dim 15 Juil 2012 - 12:48
Une troisième personne vint les rejoindre, la patience de Curt ateignait ses limites, il n'était après tout pas là pour organiser un dîner de classe mais bien pour donner des cours. Ne prenant même pas la peine de saluer le dernier arrivant c'est sur un ton plus que glacial qu'il invita ce brave petit monde à le suivre. Le cours allait être tout simplement passionant, du moins pour Curt dont le premier souhait était de rendre la monnaie de leur pièce à ses élèves pour l'avoir fait ainsi patienter.
C'est donc d'un pas actif et sans bruit qu'il se dirigea vers la salle d'entrainement.

Ne vérifiant même pas si tous était entrée, il modifia la pièce qui n'était que fiction pour les faire apparaitre d'ans une forêt recouverte par la neige. Que c'était bon de retourner à cette époque, ses bottes de cuir s'enfonçaient dans les vingt centimètres de neige, la température ne devait pas exéder les -13°C. Tout autour d'eux, les arbres étaient recouvert d'une épaisse couche de neige que la moindre brise, la moindre vibration aurait fait tomber.
C'est donc avec un sourire quelque peu sadique que l'assassin se tourna vers ses élèves tout en écartant les bras, ce qui fit s'envoler légèrement sa veste derière lui, pour présenter leur "salle de jeu" :

- Bienvenue aux Etats-Unis, la terre où tous les rêves pouvaient se réaliser, nous sommes à la fin du 18ème siècle. La guerre d'indépendance fait rage. Votre but est donc d'assassiner l'un des commandants présent sur le fort situé à une dizaine de kilomètres. Opérez en groupe ou seul, peu m'importe. D'après moi le meuilleur moyen de savoir se battre est l'instinct et pour développer cet instinct rien ne vaut l'improvisation. Si vous ne possedez pas d'armes et bien je m'en fout royalement, vous n'aurez qu'à tuer un adversaire et ramasser ses affaires. Etonnez-moi, la personne qui tura le commandant se vera récompenser, les deux autres ne mangeront pas ce soir...
Bonne chance !

Aussitôt Curt grimpa, avec une agilité qui en aurait étonné plus d'un, dans un arbre disparaissant parmis les branches et laissant le trio à la merci des loups...
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Lun 16 Juil 2012 - 6:56
    Aedan se frappât de nouveau la tête, comme pour chaque moment où il croisait la jeune fille en bleue et qu'elle décidait de lui attraper de façon totalement nonchalante la min pour avoir son petit calme personnel... Et lui dans tout ça? Non mais! Pensez-y, les profs on s'en branlent un peu, ils peuvent bien potiner dans leur bureau si ça leur chante, mais les problèmes s'était les autres élèves! Pire que ça, Etsuna était membre du conseil des élèves, s'il était malchanceux, elle viendrait lui demander ses avancés avec Léa et il devrait encore et toujours répondre qu'ils ne sortaient pas ensembles, c'était à peine s'il pouvait l'endurer. Cette fille était froide, collante et chiante! Bon d'accord, elle avait probablement ses bon points, mais comme ils ne se parlaient que pour indiquer dans quelle directions ils allaient pour pas se lâcher, le seul bon point que le garçon avait pu trouvé c'est la vue dans le décolleté qu'il avait quasiment 24 heures sur 24.

    Aod fit lentement glissé sa seule main libre le long de son visage pour montrer son irritation profonde de la situation actuelle, peut-être ne pouvait-il s'empêcher d'être gentil avec elle pour ne pas subir ses représailles, mais elle pourrait au moins lui renvoyer la chandelle... Durant les rares moments où ils s’échangeaient quelques mots, c'est à peine s'il sentait une légère différence dans son discours, pourtant il mettait en jeu sa vie sociale pour lui fournir quelques heures de paix mentale, aucun reconnaissance les jeunes de nos jours. Déjà qu'ils pouvait parfois entendre les autres étudiants discuter entres-eux à propos de leur belle "relation" alors qu'il se promenait calmement dans les couloirs, Aedan n'avait pas hâte de vouloir inviter une fille à sortir et qu'elle le rejette sous prétexte qu'il a déjà une fille qui le suit comme la peste.

    Finalement, notre jeune homme s'était résolu à son triste sort, espérant que le tout ne bloque pas son apprentissage, il était maintenant prêt à accepter qu'elle soit attachée à lui pour le moment de cet entraînement. Suite à un petit discours, le professeur les envoyât dans un passé reculé et connu de tous, ou presque, la guerre d'indépendance américaine... La guerre ou ces traitres de Yankes décidèrent qu'ils étaient mieux que les anglais et se rebellèrent contre leurs propre famille, enfin... C'est comme ça que l'on explique le tout dans les cours d’histoire d'Aedan, alors qu'il était encore en vie dans sa petite province anglaise. Soupirant de nouveau, décidément c'était pas sa journée, Aod se résolût à devoir jouer à cache cache avec un commandant alors qu'il était venu ici pour apprendre à se défendre, pas à tuer et à survivre.

    «Je crois avoir un plan... Ça te dis de jouer les amérindiennes?»

    Se retournant vers celle qui lui tenait la main avec ferveur, il proposât le tout en observant sa robe, ça passerait probablement bien comme vêtement d'indigènes, si l'intelligence artificielle de cette salle était assez bien faite. Malheureusement les loups se rapprochaient et ils commençait à geler dans cet endroit, quelle idée aussi de venir ici en uniforme... Fallait trouver une patrouille pour leur voler leur linge et arrêter de se geler les couilles. Mais avant...

    «Avant ça... Trouvons une bâton pour frapper sur une pierre et éloigner les loups, vieux truc de fermier... Aussi du linge, j'ai froid.»

    être le leader c'était pas son truc, mais faut ce qui faut! D'ailleurs, son petit truc marchait sur les loups solitaires et peureux du XXIe siècle, mais est-ce que ça marcherait contre les meutes sauvages de l'époque coloniale?
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Sam 21 Juil 2012 - 20:46
La jeune femme en robe n'avait pas tort, il fallait bien l'admettre. Si c'était là son style vestimentaire habituel, autant apprendre à faire avec. L'apprentie déesse quant à elle ne portait des robes qu'en de rares occasions, alors cela lui paraissait un peu étrange. Pourtant, la plupart des filles aimaient porter des robes et se sentaient très à l'aise dedans, ce qui n'était pas le cas d'Etsuna. Convaincue, elle ne répondit rien. Son attention était à présent tournée vers leur professeur. Celui-ci parti spontanément, sans même saluer le nouvel arrivant.

*Et bah, pas très commode celui-là !*

Même si c'était le cas, cela ne dérangeait pas la jeune femme, le plus important étant les compétences de l'homme en tant qu'enseignant et combattant. Etsuna adressa un regard furtif à ses deux camarades, l'air de dire ça s'annonce bien, tout en suivant le professeur jusque la salle d'entrainement. Soudain, la pièce se transforma en une impressionnante forêt enneigée. En effet, cela avait de quoi impressionner la jeune femme qui tout au long de sa vie avait été habituée aux déserts chauds. Pour la même raison d'ailleurs, l'apprentie déesse supportait mal les températures aussi basses, alors elle avait hâte d'entrer en action pour faire remonter celle de son corps.

*Pas question d'être privée de repas…*

L'apprentie déesse observa la sortie de son professeur, envieuse. Ne perdant pas de vue son objectif pour autant, Etsuna analysa la situation rapidement. Le fort se situait à une dizaine de kilomètres, elle mettrait donc environ une demi-heure pour s'y rendre, à condition qu'elle ne se trompe pas de direction. Pour s'en assurer, la jeune femme allait devoir trouver le moyen d'obtenir cette information. Ensuite, il faudrait qu'elle puisse localiser précisément le commandant pour aller à sa rencontre. En pleine réflexion, la jeune femme ne remarqua pas tout de suite qu'une sphère s'était imprégnée en elle, la remplissant d'une profonde irritation. D'abord, elle fronça les sourcils, se demandant qui pouvait bien lui envoyer ces mauvaises ondes… c'est alors qu'une sphère verte, transparente, s'éloigna d'Aedan pour venir jusqu'à elle. Cette fois, l'apprentie déesse traduisait cela comme un sentiment de résolution, une sorte de compréhension qui pourrait être affective. La jeune femme manquait encore d'expérience.

Etsuna s'était très vite amusée à extrapoler les émotions qu'elle recevait. Déjà, elle imaginait que ses deux camarades avaient une drôle de relation. La jeune femme aux cheveux bleus avait l'air très attachée à Aedan, malgré la neutralité qu'elle affichait, celle-ci semblait avoir besoin de lui. Quant à l'apprenti dieu, d'abord agacé, s'abandonnait à sa beauté envoûtante. Gardant ses réflexions pour elle, Etsuna ne pût s'empêcher d'adresser au jeune homme un regard compatissant. Visiblement, ces deux-là allait faire équipe. L'idée d'Aedan troubla un peu l'apprentie déesse, faire passer une jeune femme aux cheveux bleux et surtout au teint pâle pour une Amérindienne… ils allaient devoir compter sur la crédulité des gens qu'ils rencontreraient. La robe d'accord, mais tout de même.

"Il faudrait aussi trouver le moyen de faire du feu !"

Non seulement ça les réchaufferait, mais en plus, ça effraierait les bêtes. Ne souhaitant pas s'incruster dans le duo, la jeune femme leur souhaita bonne chance et décida de partir seule. Un peu plus tôt, l'homme leur avait laissé le choix entre faire équipe et avancer seul, pourtant, il n'y aurait qu'un seul gagnant. Etsuna observa d'abord les arbres, et imagina les escalader en quelques sauts, s'éloignant avec autant de classe que son professeur. Bien sûr, elle en était incapable. La jeune femme esquissa un sourire et s'enfonça prudemment dans la forêt, parfaitement concentré et sur ses gardes. Des loups s'approchaient d'elle silencieusement, le jeu allait pouvoir commencer.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Dim 22 Juil 2012 - 12:17
Au moins, ce professeur n'était pas bavard. Il ne gaspillait pas sa salive, et c'était très bien pour Léa, qui le suivit avec les autres dans la salle d'entraînement et attendit patiemment la suite. Qui n'était pas très plaisante au vu de sa tenue absolument pas faite pour affronter le froid. Une forêt, d'accord, la neige... moins d'accord. Léa ne put que frissonner et croisa un bras contre elle, l'autre étant toujours occupé à ne pas lâcher Aedan une seule seconde. Elle pouvait encore supporter le froid si elle n'avait pas son pouvoir pour l'enquiquiner. D'ailleurs le garçon semblait étrangement dérangé par cela, pourtant il ne la chassait pas. Allez comprendre. Encore son histoire de réputation peut-être ? Ce n'était pas la jeune fille qui risquait de s'en soucier. Et si c'était si important pour lui, il n'avait qu'à le dire, elle n'était pas un monstre non plus. Mais bah, puisqu'il se contentait de tirer la tronche une minute ou deux, puis plus rien, ce n'était pas elle qui irait demander quoi. Pas pour le moment en tout cas, il y avait bien plus important, comme ce cours qui promettait d'être costaud. Elle pourrait toujours faire un petit effort plus tard.

L'apprentie-déesse écouta attentivement le professeur. Les Etats-Unis, tiens donc... elle n'y avait jamais été, et sûrement pas à cette époque. Elle connaissait un peu l'histoire, mais pas des masses. C'était loin d'être sa matière favorite de son vivant, et ça n'avait pas énormément changé depuis. Assassiner un commandant... ? Là par contre... est-ce qu'il avait écouté ? Comment une gamine débutante comme elle pouvait bien arriver à faire une chose pareil ? Sans compter que, simulation ou pas, ça signifiait tuer quelqu'un. Est-ce qu'elle avait une tête d'assassin ? D'accord, elle était souvent froide, sèche et peu amicale, mais de là à trucider une personne... non quoi. Sans compter qu'il était question de tuer d'autres personnes pour avancer. D'un point de vue moral, ça craignait un max.

Quant à la menace de ne pas manger le soir... Léa était habituée à sauter des repas, ce n'était pas ça qui risquait de la motiver à tuer des gens, aussi virtuels fussent-ils. Elle voulait apprendre à se battre, ou plutôt à se défendre, pas à tuer. Seule, elle ne risquait pas d'aller bien loin. En groupe par contre... peut-être. D'ailleurs, alors que le professeur disparaissait avec une agilité de félin qui en ferait baver plus d'une, Aedan semblait résigné à ce qu'elle le colle durant tout le cours. Ca lui faisait au moins un coéquipier, donc plus de chances de s'en sortir. Tant mieux. Et apparemment il avait déjà un plan. Encore mieux.

Une amérindienne... finalement pas si mieux que ça. Léa connaissait assez l'histoire pour savoir que ces femmes étaient très foncés, de cheveux comme de peau. Alors elle, avec sa blancheur digne d'un geek et sa longue chevelure bleue... ça lui paraissait plus délicat à faire avaler. A moins de pouvoir s'arranger avec une tenue d'époque peut-être. Elle secoua un peu la tête.

- Je n'ai aucun trait caractéristique des amérindiennes. Je suis trop pâle.

Et sa robe n'avait absolument pas le style de l'époque ni de la culture des "indiens"... Il ne suffit pas de mettre un type d'habits pour devenir un type de personne. Enfin elle n'avait cela dit pas mieux à proposer... et trouvait également plus urgent d'obtenir des vêtements plus chaud. Elle hocha la tête.

- Je peux m'occuper du linge.

Léa jeta un coup d'oeil à la rouquine, qui semblait préférer faire cavalier seule. Tant pis, elle n'avait pas l'air de changer d'avis facilement, et puis pour l'apprentie-déesse autant elle ne pouvait rien faire seule, autant le moins de monde autour d'elle l'arrangeait. C'était paradoxal, mais elle n'y pouvait rien. Laissant la joie à Aedan de s'occuper d'effrayer les possibles animaux hostiles présents dans les environs, elle baissa prudemment ses barrières psychiques pour essayer de capter les pensées d'une patrouille ennemie. Elle fit de son mieux pour ignorer celles de l'autre élève et se concentrer sur les alentours. Heureusement, l'esprit des animaux était différent de celui des humains, aussi ne sentait-elle de leur part qu'une sorte de murmure et non pas de réelles idées. Cela lui permettait de savoir grosso modo ce qu'il y avait dans le coin et de pouvoir mieux entendre les pensées des possibles militaires présents.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Jeu 6 Sep 2012 - 19:47
Curt n'avait fait qu'un rapide allé-retour pour donner l'impression à ses élèves qu'il les abandonnaient à leur propre sort, bien sur il ne les avais pas avertis de son retour. Perché dans les branches d'un sapin il observait le jeune homme et la fille aux cheveux bleu, complètement camouflé par l'épais branchage il se permettait le temps de quelques instants une détente. Il avait déjà un petit plan en tête pour compliquer la tâche à ses étudiants, après tout il ne fallait pas que ce soit trop facile non-plus. Curt eu donc tout le temps d'observer le couple qui s'était formé, ils parlaient beaucoup trop à son goût et, d'après son humble avis, n'avaient pas fais le bon choix. Trainer quelqu'un derrière lui n'étais jamais une bonne idée, à la première occasion l'assassin l'aurait abandonner aux loups, enfin ce n'était apparemment pas l'optique du jeune homme. En parlant des loups, ceux qui sont encore en vie à cette époque de l'année sont pour la plus part particulièrement affamé, pour l'instant ils n'avaient pas à s'en faire, mais dans une heure ou deux quand la nuit commencerait à tomber ils devront y penser fortemment...
Curt s'appuya sur le tronc et se propulsa vers la branche de l'arbre voisin en ne faisant tomber qu'une infime quantité de neige en dessous de lui, arrivé à une cinquantaine de mètre du camp de ses élèves il retourna sur la terre ferme sans un bruit amortissant sa chute dans la neige par une roulade il s'arrêta l'espace de cinq seconde accroupis, les bras semi écarté pour rester stable et observer la possible présence d'une personne ce qui n'aurait pas été souhaitable. En une seconde il avait déjà avancer de cinq mètres, endurant et rapide il s'était mis en tête de voire où en était l'élève aux cheveux rouges. Repoussant avec habileté les branches épineuse qui lui barraient la route, enjambant les troncs mort ou les rochers avec aisance, il était chez lui, c'était son univers, il avait toujours vécu pour et grâce à cela. Le jour s'achevait, Curt glissait alègrement entre les rayons de soleil, finalement il plongea dans le lit d'une rivière asséché, un barrage de glace avait du se créer en amont, il attrapa le lièvre par le cou et lui enfonca aussitôt une dague dans le coeur, le tuant sur le coup. Il répéta cette même action trois autres fois, il vallait mieu en avoir trop que pas assez.
La nature avait vraiment créer des animaux plus dangereux les uns que les autres, ici le plus dangereux était sans équivauque le grizzli, étonnant d'ailleurs qu'il ne soit pas en hibernation. Bref, le fait est que cette imposante bestiole se tenais face à Curt, et bien que ce dernier ai le gout du risque et du combat, il n'était pas assez fou pour s'attaquer à ce monstre sans l'effet de surprise, surtout un jeune mâle dans la fleure de l'âge. Les issues possibles se voyaient donc limités, la meuilleurs et celle que pris le professeur, fut de penser qu'il était trop nombreux pour lui seul et qu'il vallait mieu prendre ses jambes à son coup. Pendant qu'il courait à en perdre haleine dans la direction opposé à celle de son vorace adversaire, Curt eu tout le temps de comprendre que c'était l'odeur du sang des lapins qui avait attiré le prédateur, et par déduction la moitié des chasseurs de tailles moyennes aux alentours était à sa poursuite en cette periode de pénurie. Le combat est comme la fuite, il faut surprendre son ennemie, dans le cas présent il n'eu cas sauté d'un surplomb de dix mètres pour arriver dans un torrent glacé.
Une fois de l'autre côté de celui-ci, il ne pris pas le temps de sècher ses vêtements, si la rivière allait couvrir ses traces pendant un certain temps, il y en aurait un autre où il sera de nouveau la proie ce qui ne lui convenait pas du tout. Pour camoufler son dîner il enroula l'un des lapins dans de la terre puis dans les feuilles de plantes qu'il venait de récupérer afin de cacher son odeur.
Il retourna donc au camp du petit couple, Curt était sur ses gardes plus que jamais, il déposa le cadeau empoisonné à proximité de leur camp sur une branche et abandonna le sac qui les avaient contenue. La nuit allait être longue, auparavant il avait repéré des traces de gloutons et de plusieurs loups.


[encore désolé pour le retard, je m'occupe de tous les petites bestioles tout en jouant mon personnage ça va ?]
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Sam 8 Sep 2012 - 5:40
    Aedan affichât un petit sourire au commentaire de Léa, en effet elle n'avait pas vraiment l'apparence d'une amérindienne, au contraire elle ressemblait plus à une femme du nord à cette époque... Bien pâle, les cheveux d'une teinte bleuté assez étonnante et une taille qui en ferait rougie plus d'une, même à cette époque. Toutefois, tous ces détails étaient très peu importants, si non en crois le niveau d'intelligence des américains à l'époque d'Aod, leurs racines devaient pas être très futés, ils auraient donc cet avantage. Petit détail important, Etsuna passât gentiment leur faire signe qu'ils devraient faire du feu... Oui en effet, ce serait important, mais ça ne faisait pas partie du plan du garçon de s'éterniser ici.

    «Ne t'inquiète pas pour ton apparence, ta robe et tes cheveux suffirons amplement pour faire croire que rebelles que tu n'es pas une coloniale, dans le pire des cas on dira que tu viens du nord, ça vas passer comme dans du beurre.»

    Notre jeune homme plaçât ensuite se main sous son menton en observant les arbre aux alentours. Ils étaient visiblement au beau milieu d'un sous-bois, incapable de savoir où était la route la plus prêt et totalement à la merci de la nature, une mauvaise position quoi. Se retournant vers Léa, il remarquât que celle-ci travaillait visiblement à quelque chose de très cérébral, à en voir son expression... Recherchait-elle une patrouille ennemie? Très futé la jeune fille, elle avait déjà pris un initiative qui faisait parti du plan du garçon. Souriant de nouveau en croisant les bras pour se réchauffer, il se permit de la déranger quelques secondes.

    «Je vois que tu sembles déjà te concentrer pour quelque chose, c'est bien... J'ai besoin de ton pouvoir pour le petit plan que j'ai concocté, prends une pause deux secondes que je te l'explique.»

    Il tendit alors sa main pour lui permettre de se concentrer totalement sur les explication, les contacts physiques n'étaient vraiment pas sa tasse de thé, mais c'était nécessaire dans l'immédiat. Une fois que Léa était prête à écouter, Aedan commença ses explications.

    «Donc, tu as probablement deviné, mais le but s'est de te faire passer pour prisonnière. Pas nécessairement besoin d'être amérindienne, tant que pour eux tu n'est pas rebelle, ça devrait bien aller. Donc, j'ai aussi besoin que tu me trouves une patrouille ennemie, comme ça je vole leur vêtements, on te met une couverture pour pas que tu gèle, on rentre dans le campement et tu tues le commandant. Comme ça on gagne et tu pourra manger ce soir.»

    Plan plutôt simple, mais la simplicité était parfois ce qui avait le plus de chances de fonctionner, de toute façon, comme Aedan le spécifiait souvent, les rebelles américains ne sont pas de grands cerveaux, il ne comprendront même pas ce qui vas leur arriver. Aod laissât donc Léa chercher une patrouille, attendant patiemment des nouvelles ou un signe de mouvement... Si quelque chose apparaissait, il serait prêt à y faire face... Mais je doute fort qu'il soit préparer à affronter autant la nature qu'il le pense.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours particulier ? [Libre] - Mar 6 Nov 2012 - 16:47
C'était vraiment pas évident. Même avec une seule personne à côté d'elle, Léa avait du mal à isoler les pensées inutiles pour se concentrer sur les autres. Et ce qu'Aedan pensait de l'apparence basique des amérindiennes ne l'intéressait pas spécialement. Elle se contenta de hausser les épaules en guise de réponse à sa réflexion sur son physique qui devrait suffire. De toute façon, ils n'avaient pas vraiment d'autres plans, et n'étaient pas des militaires de talent entraînés à une mission de ce genre, alors... ils devraient faire avec ce qu'ils avaient. Avec un peu de bol, comme semblait le penser le garçon, les gens du coin seraient assez bêtes pour ne pas chercher midi à quatorze heures et goberaient tout comme des mouches.

Quelque chose frôlait son esprit, légèrement, et l'apprentie-déesse tourna la tête vers les arbres. Il lui semblait que ça venait de là-bas, mais c'était difficile à dire. Elle avait du mal à bien déterminer d'où partaient les pensées qu'elle captait. Cela dit, elle était pratiquement certaine maintenant que plusieurs personnes n'étaient pas loin. Pas assez proches pour qu'elle comprenne ce qu'elles avaient en tête, mais suffisamment pour qu'elle sente leurs présences. Maintenant... patrouille rebelle ou pas ? Impossible à dire. Elle essaye de mieux se concentrer pour en savoir plus, mais Aedan l'en empêcha et elle fronça les sourcils en lui décochant un regard mauvais. S'il commençait à faire son bavard et à la déranger quand elle essayait d'utiliser son pouvoir à leur avantage, ça allait mal se terminer !

- Oui je me concentre, et ça nécessite le silence vocal, à défaut du mental.

D'accord, c'était pas très sympa, en plus lui était aimable, mais Léa n'y pouvait rien. Déjà que ça allait lui coûter une méchante migraine de faire ça, si en plus l'autre la coupait dans ses tentatives avec son blablabla... Cela dit, il la calma bien vite avec son invitation. Ce devait bien être la seule personne capable de faire changer la jeune fille d'attitude aussi rapidement et efficacement ! Elle essaya de mémoriser ce qu'elle avait senti dans la forêt avant de prendre la main d'Aedan et de soupirer d'aise. Ah le paradis à nouveau... Elle était toute ouïe du coup et écouta les explications de son partenaire improvisé.

C'était mignon, ça avait l'air si simple comme ça. Trouver une patrouille ennemie, leur piquer leurs fringues pour qu'Aedan ait l'air d'un beau petit soldat d'indépendance, rentrer au fort, trouver le commandant, et le tuer. Fastoche, les doigts dans le nez. Elle en rigola.

- J'espère que tu sais te battre contre des hommes entraînés alors, parce que c'est pas mon cas. C'est même pour ça que j'ai voulu ce cours. Et pour le commandant, je ne vois pas comment je pourrais le tuer, je n'ai pas d'arme et même si j'en avais une je ne sais pas m'en servir, encore moins comment le trouver. Je vois mal une prisonnière pouvoir se déplacer librement dans un fort militaire.

Bon c'était un coup à se plomber le moral, mais autant elle voulait bien jouer le jeu, autant elle n'avait pas non plus envie de finir dans une impasse. Entrer dans le fort, en supposant qu'ils parviennent à vaincre toute une patrouille sans doute mieux organisée qu'eux, semblait facile, mais après ? Elle n'avait pas le pouvoir de passer à travers les murs, ni de tuer quelqu'un par la pensée - tiens ça serait plus chouette ça comme domaine que le sien - alors... ça lui paraissait mission impossible.

- Enfin un truc à la fois j'suppose... on arrivera peut-être même pas à choper la patrouille.

Lâchant la main d'Aedan, elle reprit sa concentration et retrouva facilement les pensées qu'elle cherchait : leurs propriétaires s'étaient rapprochés. Et pas qu'eux. Elle captait non pas des mots mais des images, et elle savait que ça venait d'animaux. Ca lui rappela d'ailleurs l'ours géant qu'elle avait plus ou moins affronté dans la forêt avec Ion et d'autres. Ca sentait pas bon... ils n'étaient pas dans les environs de l'Académie, donc ça ne devait pas être une aussi grosse bestiole, mais en même temps vu la région... ça puait le grizzli ou un truc du genre. Elle pointa du doigt les arbres.

- Je crois que ya une patrouille par là. Ou en tout cas un groupe de quelques personnes. Mais ya aussi une bestiole pas loin. Ca me fait penser à un ours géant comme ceux qu'on a près de l'Académie. Si on pouvait arriver à le convaincre de casser la croûte avec les autres gars...

Ca serait bien. Que la bestiole fasse le boulot à leur place ! Mais comment... il faudrait sans doute du sang pour attirer l'animal, ce qui ne serait pas très difficile, mais après... elle ne savait pas comment dire à un ours ou à un grizzli d'attaquer telle personne. Peut-être que s'ils avaient une proie, un lapin ou quelque chose du genre, qu'ils n'auraient qu'à balancer sur la patrouille en espérant que le prédateur la suive et combatte pour la récupérer...

Didju que cette mission lui tapait déjà sur les nerfs. Elle voulait apprendre à manier une arme, pas à devenir stratège de guerre, ni assassine ! C'était quoi ce prof qui leur balançait un truc pareil à faire comme ça, pouf, dès le départ ? Elle se jura que, faible ou pas, ce serait son dernier cours dans ce domaine. Ou du moins avec ce prof-là. Après tout l'est pas le seul à exercer cette matière, peut-être qu'elle aurait plus de chances avec un autre. Restait à terminer cette mission rapidement, et Léa devait bien avouer qu'elle se foutait complètement de réussir ou pas. Elle voulait juste que ça se termine, qu'elle retourne à l'Académie et puisse souffrir de sa migraine en paix, sans neige dans les pieds ni prof psychopathe dans les environs !
Cours particulier ? [Libre]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Cours particulier ? [Libre]
» Cours particulier... : Avoir de la répartie feat Louisa
» Amphithéâtre Ninjutsu
» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)
» [PV] Petit cours particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page