Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton]

Invité
avatar
Invité
La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 19:16
C'est après avoir hurlé comme un damné qu'Aniel arrive enfin à se lever. Il ne comprend pas ce qu'il lui arrive, il avait juste décidé de prendre un bain vers trois heures du matin parce qu'il ne se sentait pas bien, il se sentait sale surtout. Il avait attrapée une mauvaise gastro d'après ses souvenirs... En tout cas, il avait décidé de prendre un bain, il s'était assoupi quelques secondes, et puis il n'y eut plus rien, ce fut le vide. Et le voilà, qui se réveille dans un espèce de temple, comme ceux qui datent de plusieurs millénaires, construis par des fous vénérant un quelconque dieu païen.

Weser a du mal à respirer, sa respiration est saccadée, c'est comme si il venait de se réveiller après un sommeil long de plusieurs siècles. Peut être qu'on avait mis de la morphine ou quelque dans le genre dans ses médicaments, peut être qu'on l'avait endormi avec du chloroforme. Il ne connaissait pas cet endroit, il pensait qu'il s'était fait enlever par n'importe quelle secte assez folle pour sacrifier des gens à la gloire du diable.

Pourtant, il avait l'air d'être libre de ses mouvements, il se sentait juste légèrement engourdi. Il faisait étrangement bon dans ce temple, un temps de printemps, pas celui d'été où la chaleur est juste insupportable bien que la piscine du jeune homme d'affaires lui permettent de se rafraîchir selon sa volonté. Après quelques réflexions sur l'endroit où il se trouve, il finit donc par se lever, mais il n'est pas seul...
Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 20:39
Un couteau sur ma gorge. Le sourire de cet homme, presque tendre. Il s'approche de moi et baise mes lèvres doucement. Mes yeux s'écarquillent. Ma trachée s'ouvre en un sourire sanglant. Je veux hurler, mais seul un gargouillis immonde me répond. Des bulles sanglantes éclatent, je veux me débattre mais l'homme me maintient. J'ai peur, Maman, j'ai peur! Je tourne mon visage vers toi, mais seuls tes yeux déjà vitreux me répondent. Ton sang goutte lentement sur le sol, et ce son plus que tout autre me terrorise. Je deviens folle, tandis que ma vie s'échappe. Je bouscule l'homme qui me lache, surpris. Il ne m'a pas égorgée assez profondément, peut être touché par ma jeunesse. je vais mettre longtemps à agoniser... J'attrape son couteau sacrificiel, tombé sur le sol. Ma tête me tourne, ma longue tunique blanche colle à ma peau. Je suis vêtue d'écarlate... Peignons les roses en rouge, du plus éclatant des rouges! Je tiens l'arme à deux mains, je perds ma vie goutte à goutte. Nimbée par la lumière de la lune, je me fraye un chemin entre la masse des fidèles qui me prennent pour un démon et me laissent passer encore plus effrayés que moi. Je m'enfonce dans les bois, m'appuyant contre les arbres. Je pleure, des larmes diamant ou rubis, qui s'échappent de mes yeux et de ma carotide entaillée. Je ne veux pas mourir! Pas comme ça, pas pour ça... Je suis née à cause du caprice d'un grand, je ne veux pas mourir à cause du même caprice. Je tombe sur le sol mouillé par la rosée. Je ne peux pas faire un pas de plus, je suis fatiguée, si fatiguée. Maman, c'est ça de mourir? Ce froid dans le corps, cette lassitude dans les membres? Mon sang abreuve la terre, tandis que je fixe la lune. Je la maudis, elle et sa rondeur immaculée. Ce soir, elle est souillée par notre sang c'est de sa faute! Je la hais, elle et ses disciples... Et c'est avec une malédiction aux lèvres que je m'endors définitivement.

Je flotte dans le néant. En position fœtale, je n'entends que le silence et mes larmes qui tombent avant de s'évanouir nulle part. J'attends...

"Encore une âme qui subit les atrocités de la guilde noire. Astoria Tilton, tu as choisi de lutter contre les dieux pour protéger ton peuple. Mais ton parcours sera rude et semé d’embûches. L'avenir du monde des humains est désormais entre tes mains."

Je ne comprends pas. Je vois une femme devant moi, elle est belle et semble aussi douce qu'une madone d'église... Pourtant je n'ai pas bougé, je n'ai pas ouvert les yeux. Est ce encore un rêve? Pourtant, son odeur sucrée et légère effleure mes narines et les caressent, apaisant un instant la rage qui bout en moi. La femme s'incline devant moi et murmure :

" Bonne chance... "

Puis elle s'évanouit en un tourbillon de pétales blancs rosés. Je voudrais la rattraper, mais impossible de bouger... Le temps passe, est-ce une seconde, une minute, un an? Je n'en sais rien...

Une lumière. Je suis tirée du noir et tombe sur le sol de pierre d'un vieux temple. Il me semble avoir rencontré une femme, mais était-ce un rêve, un délire? Je regarde autour de moi, affolée. Personne... Sauf un homme, debout, qui me fixe avec surprise. Il semble aussi perdu que moi... Je tente de me lever, et y réussis mieux que ce à quoi je m'attendais. Je porte la longue tunique blanche dont on m'avait revêtue avant le sacrifice mais nulle trace de sang. Et dans mes mains, le petit couteau d'argent tremble...

Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 20:49
Quelle étrange personne... Cette jeune femme vient de se réveiller, aussi surprise qu'Aniel, et pourtant, elle paraît bien différente de l'homme d'affaires, rien qu'à la tenue vestimentaire. Weser porte un costard cravate, un de ces modèles fait sur-mesure qui coûte une petit fortune et qu'on aime bien exhiber lorsqu'on est invité à des soirées avec des gens issus de la classe aisée. Il était nu quand il était parti prendre un bain, chose logique, et pourtant, il est habillé avec ce même costume, un uniforme noir, et derrière, se trouve une chemise blanche, une cravate grise orne son cou.

Il a toujours ses montres accrochées à son poignet gauche, au moins, on ne l'a pas dépouillé. Pour la jeune femme, elle a simplement un couteau avec une lame argentée, peut être qu'elle fait partie de ceux qui ont enlevé Aniel, mais alors, pourquoi elle aussi se retrouve dans le même sommeil que lui, pour se réveiller tout aussi surprise de le voir... Quelque chose n'allait pas, peut être qu'il rêvait tout simplement, et bien que ce rêve s'arrête vite, il était déjà en manque de cigarettes, et Aniel sait qu'il risque de passer ses nerfs ailleurs si il n'en a pas, il peut paraître comme un gentil garçon face à ses interlocuteurs, mais en réalité, c'est tout le contraire.

Il fait mine de tapoter sur les manches de son costume, comme pour enlever une poussière inexistante, regardant du coin de l'oeil la jeune femme qui se trouve non loin de lui. Il enlève ses lunettes, elles sont légèrement sales, mais pas cassées, on avait donc prit soin de lui pour l'enlever et l'amener jusqu'ici. Il regarda mieux où il se trouvait, tout en remettant ses lunettes, il n'avait jamais supportées les lentilles de contact, c'était juste saoulant de devoir les changer tous les jours, les lunettes au moins, on les a presque en permanence sur le nez.
Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 21:15
L'homme me fixe toujours. Au vu de son costume, c'est au moins un noble! Je me méfie. Peut être me suis-je qu'évanouie et il m'a ramenée là pour me tuer proprement cette fois? Je brandis le couteau, même s'il est loin d'être menaçant. C'est la seule arme que j'ai... Je détaille celui qui me fait face. Bien habillé, un air arrogant sur le visage qui donne envie de le gifler, de petites lunettes d'intellectuel. Il porte aussi des bijoux au poignet, comme une femme. Brun, pâle, il est plutôt bel homme si on oublie son aura d'orgueil. Un peu maigre, mais bel homme. Le genre à séduire les servantes pour ensuite les abandonner enceintes et sans ressources... Non. Je ne dois pas me fier à des préjugés stupides. Et puis ce lieu ne ressemble à rien de ce que j'ai vu auparavant. Il est si apaisant... Ce n'est pas un lieu pour tuer ou blesser quiconque. Je range alors mon couteau, le coinçant à la fine ceinture qui marque ma taille. Je remets l'une de mes mèches blanches derrière mon oreille avant d'adresser la parole à l'homme

-Euh... Bonjour? Que faisons-nous ici?

Je me sens aussitôt stupide. je m'attends à une remarque cinglante me demandant de la fermer. Ou à une indifférence glaçante, comme pour me signifier que je suis trop inférieure à lui pour lui parler. Déjà, mes joues me brûlent sous le coup de la honte, et je voudrais m'enfuir avant d'avoir sa réponse. Si réponse il y a bien sur... Je suis perdue, complètement perdue. Que puis je y faire? Je ne sais pas où je suis, et ce que je fais là. Je veux rentrer chez moi... Mais une voix glacée me chuchote que je n'ai plus de chez moi. Plus maintenant, car je ne suis plus rien...
Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 21:27
Voilà cette jeune femme qui répond à Aniel en brandissant son couteau d'un geste menaçant. Le regard de l'homme a t-il tout simplement suffit pour qu'elle commence à se sentir menacée ? A quoi bon, Aniel n'a rien sur lui, pendant sa courte carrière d'homme d'affaires, il n'avait de toute façon même pas achetée une arme à feu pour se défendre face à ses rivaux. Les paroles étaient les meilleures du monde de nos jours, même si les guerres ravageaient des peuples entiers. Il regarda de haut en bas la jeune femme, elle avait quand même l'air un peu plus musclée que lui, mais ça ne voulait rien dire. Il ne comptait quand même pas en venir aux mains avec elle.

Quelle question... Impossible de savoir quel était cet endroit, ça se trouve, il n'existait même pas, voilà, Aniel délirait tout simplement, sa maladie avait tout simplement empirée, et il allait maintenant falloir qu'il augmente les doses de médicaments si il voulait aller mieux. Mais il ne pouvait rien faire si il restait dans cet endroit, à regarder cette jeune femme.


- Je vous retourne la question.


Voilà la seule réponse qu'il avait pu dire à cette jeune femme, poliment.
Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 21:57
Il parait aussi mal à l'aise que moi. Mais il parvient à ouvrir la bouche et à me répondre, d'une voix polie bien qu'il semble agacé

-Je vous retourne la question.

Il ne sait donc pas où nous sommes. Je regarde tout autour de moi, et finis par apercevoir une sortie un peu plus loin. ou du moins, un endroit d'où provient de la lumière et visiblement au niveau du sol... Des flashs me reviennent. Un couteau, ce couteau même. Des yeux bleus vitreux, si semblables aux miens... Et la lune, la lune surtout, la lune maudite et souillée par le sang des innocentes.

Je frissonne. J'aimerais chasser ces flashs atroces... Et je prie pour que ce ne soit qu'un cauchemar, même si confusément je sais que ce n'est pas le cas. Mais que fait-on ici?? Je commence à me diriger vers la sortie. J'ai l'impression que mes cheveux ont un peu poussés, mais je peux me tromper. En tout cas, ils sont toujours décolorés, et ont un blanc... Lunaire. Je me tourne vers l'inconnu, et prend la parole, d'une voix assurée (du moins j'essaie)


-Nous devrions sortir d'ici, il n'y a rien à voir... Sauf si vous souhaitez demeurer seul dans ce... Temple?

Je ne sais pas s'il va me suivre ou non. Je l'espère quand même... Après tout, sinon je suis seule, et bien que sa compagnie ne soit pas très agréable, au moins il est là. Alors je rajoute, le fixant dans les yeux

-Moi c'est Astoria. Astoria Tilton. Et vous?
Invité
avatar
Invité
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Lun 20 Mai 2013 - 22:27
Hors de question de rester dans ce temple si il y a une sortie à proximité, il vaut mieux s'en aller tout de suite pour sauver sa peau si des gens ont amenés Aniel et cette dénommée Astoria dans le but de faire un rituel maléfique. Elle part la première, Aniel l'a suit de près, il ne veut pas non plus se faire semer à cause de sa démarche lente, tant qu'il n'est pas seul dans cet endroit qui ne lui est pas inconnu, ça lui va.

Puis, elle le fixe dans les yeux, lui demandant comment il s'appelle, il n'a pas envie de lui dire la vérité, il est trop paranoïaque pour le moment, il devient fou, petit à petit, peut être que c'est fait exprès, que c'est une mise en scène macabre dont elle est l'actrice principale, la meurtrière qui veut assouvir ses désirs envers un dieu païen. Il préfère donc mentir, il cherche des mots dans sa tête, un homme d'affaire asiatique, pourquoi pas...

- Aion, je suis Aion Yasuyoshi.


Ce mensonge ne lui pique même pas la langue, il en a l'habitude après tout non ?



Edit by Rain : Attention aux posts trop courts ! Ceux de moins de 250 mots qui ne sont pas notables !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] - Dim 22 Sep 2013 - 22:38

Interessant comme RP mais à peine démarré…
L’histoire d’Astoria a l’air très triste, j’irai y jeter un coup d’œil ^^

Aniel, comme te l’a fait remarquer Rain, attention à ton nombre de mot,
c’est vraiment dommage…

Aniel Weser : 140 xps
Astoria Tilton : 215 xps

Xps attribués : Yep



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton] -
La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Folie et La Lune [Pv : Astoria Tilton]
» La folie des BAM ! [FINI]
» Un soir de pleine lune
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page