Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Dim 19 Mai 2013 - 21:09
Un peu d’entrainement
La vie est parfois si monotone… Les jours se suivaient et se ressemblaient inlassablement. Elle avait bien vécu quelques aventures, mais à part ces brefs rebondissements, Topaze demeurait toujours seule. Elle se réveillait seule de bon matin, se préparait seule, allait en cours seule, mangeait seule… Même le fait de sécher les cours de sport, elle le faisait seule.

Déjà, de son vivant, elle n’appréciait guère cette matière-là. Pourtant, à cette époque, elle prenait sur elle, afin d’atteindre son rêve sans trop de problèmes. Mais ici c’était différent. Elle n’avait que faire de cette matière, elle ne voyait pas l’utilité pour une future déesse de savoir taper dans une balle avec une raquette ou de mettre un ballon dans un panier. Elle n’en avait jamais vu l’intérêt, mais là, son dégoût semblait avoir atteint son paroxysme.


Ainsi, chaque jour, elle se faufilait à travers le flot des étudiants pour fuir ces horribles cours, à la recherche d’un coin tranquille où elle pourrait continuer l’écriture ou le dessin de ses œuvres. Car oui, dans ses moments perdus, Topaze mettait de côté son esprit scientifique et aimait alors se transformer en une artiste inconnue de tous. En effet, très peu de personnes avaient eu l’occasion d’admirer son coup de crayon et il en existait encore moins qui connaissaient l’existence de ses projets artistiques. Et elle n’était pas prête à changer cet état de fait.

Récemment, elle avait trouvé un coin tranquille, un parc où poussait un bon paquet d’abricotiers. Parfois quelques personnages étranges venaient s’y perdre, mais ils n’étaient pas si nombreux en somme. Et puis ils la laissaient en paix et c’était là tout ce qui lui importait à vrai dire.


Ce jour-là, comme tous les précédents, elle s’était réveillée de bonne heure et avait pris une douche tonifiante afin de bien commencer sa journée, puis elle avait enfilé un de ses uniformes, optant cette fois pour le blanc et vert. Elle aimait beaucoup ces petites tenues. Elle possédait une palette de couleurs variées, mais la coupe et le tissu demeuraient identiques. Elle aimait la façon dont la chemisette soulignait ses formes délicates en mettant en valeur sa taille fine et sa poitrine de taille raisonnable, elle aimait la façon que les multiples jupons avaient de danser joyeusement au gré de ses mouvements ou sous la simple caresse du vent et, surtout, ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était cette sensation de légèreté que le tissu fin lui procurait. Le vêtement couvrait juste ce qu’il fallait, ses épaules, son buste, ses cuisses. Il était sobre et élégant, mais il répondait tout de même aux critères vestimentaires que la jeune fille appréciait. C’était un uniforme parfait.

Elle l’associait avec de fines chaussettes blanches qui s’arrêtaient sous les genoux par de la dentelle et des rubans de la couleur de la tenue, verts en ce jour. La plupart du temps, et c’était encore le cas aujourd’hui, elle complétait sa tenue par des ballerines blanches et quelques bijoux discrets, une chaine autour du cou avec un médaillon en argent, une dizaine de petits bracelets verts pâles au poignet gauche et au droit un bracelet couvert de petites breloques qui s’entrechoquaient joyeusement.

Ainsi vêtue, elle avait remonté ses cheveux en deux couettes très hautes, les rassemblant entièrement, ne laissant libres que deux petites mèches frivoles pour encadrer son visage et la frange irrégulière qui ornait son front. Elle les avait attachées avec des chouchous discrets mais avait cru bon d’ajouter quelques rubans blancs et noirs qui se mêlaient en cascade à ses cheveux fins et dorés.

Spoiler:
 

Fin prête, elle avait attrapé son sac de cours et s’était empressée de se rendre aux premiers cours. Elle commençait à connaître les élèves de la classe à laquelle elle avait été affectée et lançait de brefs signes de mains aux quelques personnes qui lui accordaient un minimum d’attention, mais elle restait malgré tout solitaire, écoutant les professeurs et se plongeant dans un mutisme empreint de respect pour eux. Ne reprenant ses esprits qu’au moment de quitter la salle, lorsque la cloche retentissait enfin et libérait les otages.

Lorsque la sonnerie de 10h retentit à ses oreilles, elle ne perdit pas une seconde, saisissant son sac après avoir hoché respectueusement la tête pour remercier silencieusement le professeur pour son cours, elle sortit en coup de vent de la salle et fit face au flot des élèves qui, déjà, se dirigeaient vers le centre sportif sans trop se presser. Le parc aux abricots était dans la direction opposée, alors, comme à chaque fois, elle remonta à contre-courant avec grâce et agilité, lâchant des « pardon » lorsque, malgré elle, elle tapait faiblement un élève avec son sac.


Arrivée à la sortie du bâtiment des classes, elle sortit en trottinant, ses jupons et ses cheveux sautillant au gré de ses mouvements gracieux, un sourire satisfait sur les lèvres. Elle parvint bien vite au parc des abricots, elle connaissait déjà le chemin par cœur. Un souffle de vent vint caresser son visage tandis qu’elle contemplait l’étendue de ce petit coin de verdure, faisant voleter ses cheveux et ses jupons, secouant les feuilles des arbres par la même occasion.

Elle esquissa un sourire radieux, ravie par cette escapade quotidienne. Puis sans plus attendre, elle sortit un tissu rose pâle qu'elle plaça délicatement au pied d'un arbre, comme à son habitude, avant de s'asseoir dessus, ses jupons étant trop courts pour recouvrir entièrement ses fesses lorsqu'elle s'asseyait ainsi à même le sol. C'était une habitude qu'elle avait prise il y a déjà longtemps, habitude qui faisait bien rire sa grande soeur de son vivant. Elle esquissa un faible sourire en y repensant, puis elle sortit son matériel de dessin ainsi qu'une feuille sur laquelle des cases pour une bande dessinée avaient déjà été tracées. Peut-être aurait-elle fini cette planche avant la fin de son escapade... Si elle réussissait, elle en profiterait pour grignoter quelques bonbons en admirant le paysage !



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Ven 7 Juin 2013 - 1:42, édité 3 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Ven 24 Mai 2013 - 19:43
Sortant du temple, le shinobi arborait toujours son large sourire.Il venait d'aller faire quelque chose qui lui rappelait son ancienne vie. Prier n'avait pas fait énormément partis de son passé, mais il s'y rattachait encore, puisque c'est bien la dernière chose qu'il pouvait se rattacher. Il soupira. qu'est ce qu'il donnerais pour pouvoir revoir, ne serait ce qu'une journée, tout ceux qu'il a côtoyé durant toutes ces années.

Il s'arrêta devant la grande horloge et réalisa que s'il ne se dépêchait pas, ses plans tomberaient à l'eau. Il fonça jusqu'à sa chambre, déposant les objets dont il n'aurait pas besoin, se lava rapidement les mains, puant l'encens et sortit par le balcon et sauta sur le balcon se trouvant sous le sien. Il continua ainsi, économisant de précieuses secondes. Il évita plusieurs élèves, sauta par dessus plusieurs obstacles et arriva, en un temps record au parc aux abricots.


Il prit un instant pour observer les lieux. Le parc était assez grand, avec de nombreux abricotiers. En même temps, un parc aux abricots, sans abricotiers, ce serait un peu étrange... Plusieurs banc était installés, ça et la, dans le parc, mais l'objectif de Vinpap, n'était pas un banc, mais un abricotier en particulier. Il avait fait le trajet des dizaines de fois... Pourquoi aujourd'hui avait il de la difficulté à s'orienter? Surement le stress. Mais en même temps... pourquoi stresser? Il ne faisait rien de mal... Du moins, pas encore. Tout ce qu'il voulait, c'était montrer à la jeune fille avec qui il avait échanger de corps, Topaze, qu'avec les dangers des renégats toujours présents, elle ne devait pas prendre les choses à la légère. Il l'avait vu lorsqu'il avait changer de corps, elle était fragile, délicate et, il devait le dire, faible.

Il trouva l'abricotier habituel de Topaze et montant dans celui ci, il attendit qu'elle arrive. Au loin, il entendit la cloche sonner. c'était son signal. Dans une dizaine de minutes, elle serait la et il pourrait enfin faire ce qu'il prévoyait depuis un moment.

Pourquoi faisait il cela? Il n'était pas vraiment attaché a elle, mais il se faisait du souci pour elle. Qu'est ce qui lui prenait? Il n'avait jamais fat ca avant pour personne. Il semblerait que depuis qu'il avait commencer à passer du temps ici, il changeait, il n'était plus vraiment le même. En même temps, qui resterait de marbre en arrivant dans une académie pour les dieux?

Il arrêta de bouger. La voila qui arrive. Elle est belle.


*Je dois arrêter de penser à ça! Je suis marié!*
*Tu es marié sur terre, dans ta vie de vivant. Triple andouille. Désormais, tu peux faire ce que tu veux. Tu pourrais la bai...*
*SILENCE!!*

Vinpap ne s'y faisait pas. Depuis qu'il avait commencer à diviser son cerveau pour créer son clone, il y avait quelqu'un d'autre dans sa tête, quelqu'un de sauvage, de violent... Quelqu'un qui était lui même, mais en des milliers de fois plus violent et sadique. Vinpap le détestait, mais il comprenait aussi quelque chose. Cette personne, venait de la division de son cerveau. Donc, le sauvage était une facette de lui même. Probablement celle qui prenait le contrôle lorsqu'il était au combat.

Il secoua la tête et arrêta de penser à ce problème. Il trouverait une solution plus tard. Pour l'instant, il regarda la jeune fille avançant vers lui. Elle portait un jolie uniforme. Il laissait montrait les formes, tout en laissant place à l'imagination. Vinpap sourit. Les choses avaient bien changer depuis son époque. Mais il n'allait pas se plaindre non plus. Quel homme résisterait à une telle démonstration de la part d'une femme?

Il la regarda marcher jusqu'au pied de l'arbre et sourit lorsqu'elle s'assit. Il se déplaça silencieusement pour mieux observer ce qu'elle faisait. Des cases dessinées sur un morceau de papier. Il se déplaça encore un petit peu, mais il accrocha un abricot, qui tomba sur le crane de Topaze. Il figea lorsqu'elle leva la tête et le regarda.


Hum... Bonjour.

Il sauta au pied de l'arbre et regarda la jeune fille.

Tu sais... Avec les renégats en liberté, ce n'est pas en évitant les cours de gym que tu vas être apte à te défendre s'ils attaquent. Tu n'as pas pensé à ça n'est ce pas? Tu sais, tu mets ta vie en danger. Pourtant, je ne te laisserai pas continuer ainsi.

Il soupira. Un jour il devra apprendre à être un peu moins direct... Mais ce n'était pas pour maintenant. Maintenant, il se souciait de la vie de cette jeune fille et il n'avait pas le temps de passer par 10 000 chemins...


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 


Dernière édition par Vinpap Yskaliv le Lun 27 Mai 2013 - 3:19, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Sam 25 Mai 2013 - 19:58
Un peu d’entrainement
Cela faisait déjà plusieurs années qu’elle avait commencé ce projet. C’était un recueil de petites histoires dont le principal héros était un chat. D’ailleurs sa mort avait réglé une des questions qui lui revenait le plus souvent à l’esprit à ce propos : Allait-elle les publier ? A présent, la question était réglée, elle n’appartenait plus au monde des vivants.

Elle n’eut pas le temps de dessiner beaucoup. A peine avait-elle esquissé le cercle qui allait représenter la tête de sa mascotte qu’un objet volant non identifié venait lui percuter le haut du crâne. Le coup, bien que peu violent, lui fit lever brusquement la tête tandis que son crayon dérapait sur sa feuille.

C’est alors qu’elle l’aperçut. Un homme l’espionnait sur une branche de l’abricotier…Et pas n’importe quel homme ! C’était la tortue, l’homme avec qui elle avait échangé son corps, l’homme qui connaissait l’existence de Nasline. Un instant, elle se rappela la sensation de puissance qu’elle éprouvait lorsqu’elle possédait son corps et ce souvenir la fit légèrement rougir.
« Hum... Bonjour. »
« Euh… lâcha-t-elle, interdite, Bonjour… »
Quelle étrange situation. Elle ne savait pas si elle devait s’énerver après lui, lui demander ce qu’il regardait sur son arbre perché ou tout simplement fuir. Au lieu de ça, elle l’observait, hébétée, tandis qu’il sautait au pied de l’arbre, juste à côté d’elle. Elle croisa son regard, songea à nouveau à ce qu’ils avaient partagé lors du fameux échange de corps qu’ils avaient subi et rougit de plus belle.
« Tu sais... Avec les renégats en liberté, ce n'est pas en évitant les cours de gym que tu vas être apte à te défendre s'ils attaquent. Tu n'as pas pensé à ça n'est-ce pas? Tu sais, tu mets ta vie en danger. Pourtant, je ne te laisserai pas continuer ainsi. »
Hein ? Il était venu là pour lui reprocher son manque d’assiduité en cours ? Lui qui avait séché tous les cours de la matinée ? Et puis… Comment pensait-il l’en empêcher ?

Elle reprit brusquement du poil de la bête et le défia du regard, s’efforçant de ne pas paraître gênée par le fait qu’elle se trouvait à ce moment-là bien en dessous de lui.
« Je… Je suis tout à fait capable de me défendre face à eux et… »
Elle s’arrêta. Elle n’arrivait pas à se convaincre elle-même de ce qu’elle venait de dire, il fallait qu’elle ajoute quelque chose, mais quoi… ? Elle baissa les yeux sur son papier, retira brusquement le sac sur lequel ses jambes étaient posés afin qu’on ne puisse pas voir sa culotte si elle pliait les genoux et rangea son matériel à dessin pour se donner une contenance.
« Et de toute façon, je ne suis pas douée en sport, finit-elle par ajouter brusquement. »
Ah bah, là, c’est sûr qu’elle était persuasive. Ca semblait bien plus vraisemblable que sa première réponse, mais assez contradictoire.
Elle se leva en pestant intérieurement contre son manque d’arguments. Il l’avait mouché sans lui laisser aucune chance de se défendre. Et pour cause, il n’avait pas tort !
Que devait-elle faire à présent ? Elle était tentée de fuir, mais quelque chose la retenait sans qu’elle puisse définir quoi.

Alors qu’elle tournait le dos à l’homme, elle fit soudain volte-face et posa sur l’homme un regard un peu froid.
« Que faisais-tu là-haut ? Tu m’espionnais ? »
*Ha ha ha ! Il matait ton décolleté bien sûr ! Vilaine tortue ! Ha ha ha ha ha ha !*
Arg… Pourvu que ce ne soit pas vrai. Instinctivement, Topaze baissa les yeux pour vérifier que son décolleté n’était pas trop plongeant et fut soulagée de voir que l’uniforme était raisonnable de ce côté-là. A moins qu’il ait une vue à la superman, il ne devait pas avoir vu grand-chose. Elle releva les yeux vers lui, en espérant qu’il n’ait pas compris son bref manège, d’autant plus qu’il connaissait Nasline et ses remarques déplacées.
« Hum… Tu fais souvent ça ? Tu as regardé mes dessins ? »
*On n’ajoute pas « des » après « mes »…*
*Tu sais très bien de quoi je parle, il est question de mes dessins, pas de ma poitrine, espèce d’obsédée.*



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Ven 7 Juin 2013 - 1:46, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Lun 27 Mai 2013 - 5:57
Quelle surprise... Elle était fâché. Tout son langage corporel le disait, le prouvait. En même temps, qui ne serait pas fâche de découvrir quelqu'un qui l'espionnait du haut d'un arbre? Vinpap l'aurait été en tous cas. Il regarda Topaze, dans le moment de flottement qui suivi et se surpris lui même à laisser ses yeux se promener sur son corps. Pourquoi faisait il ça? Il ne devait pas penser à ça!

*HEY, L'IMBÉCILE, ELLE TE PARLE! Arrête de fantasmer sur son corps, même si c'est très plaisant, tu as d'autres chats à fouetter!*
*Et qu'est ce qu'elle a dit?*
*Qu'elle voulait ton corps nu sur le sien!*
*Plus serieusement!*
*Qu'elle pouvait se défendre toute seule comme une grande. Et puis quoi encore? Elles va nous dire qu'elle est une combattante aguerrie?*



"Et de toute façon, je ne suis pas douée en sport!"


*Ah, non, je me suis trompé. Elle n'est pas trop menteuse*

Vinpap avait déduit deux choses. Tout d'abord, elle tentait de se convaincre. Ca se voyait à ses yeux désormais. Le doute habitait ses yeux et sa voix avait faiblement vibré.
Deuxiemement, le sauvage, il allait devoir lui trouver un nom bientot lui, était la personne la plus déplaisante et la plus chiante qu'il connaisse. Il allait recommencer une autre prise de bec avec le sauvage, lorsqu'un mouvement attira son attention.


Durant ce petit moment d'absence, elle s'était levée et lui avait tournée le dos. Il l'observa quelque secondes avant que, d'une mouvement brusque, elle lui fit face. Même le sauvage se tut à cet instant. La colère qui se lisait dans les yeux de la jeune fille était tel des éclairs lancés sur lui. Il déglutit faiblement alors qu'elle parla

« Que faisais-tu là-haut ? Tu m’espionnais ? »

Vinpap bafouilla, cherchant ses mots, avant de voir Topaze baisser la tête et regarder sa poitrine. Il ne pu retenir un faible rire. Nasline... La double personnalité de Topaze. Il réalisa que Nasline, était l'équivalent du sauvage dans sa tête.

« Hum… Tu fais souvent ça ? Tu as regardé mes dessins ? »

Il prit une grande inspiration avant de tout dire, d'un coup

"Hum... Non, du tout. je ne t'espionnais pas. En fait... Je me faisait du souci pour toi. Avec les renégats qui nous menacent, je n'ai pas envie de voir quiconque rester sans défense devant cette menace." Il ne pouvait se résoudre à lui dire qu'il veillait sur elle depuis un petit moment... qu'il avait regardé plusieurs de ses dessins non plus. "Et oui, j'ai vu le commencement de ton dessin, rien de plus."

Il arrêta de bouger un instant, en voyant une faible lueur rougeâtre dans les yeux de Topaze. Il soupira et, d'une voix faible, déclara :

"Bon... Je ne suis pas la pour te dire quoi faire, mais si Nasline pouvait retourner d'ou elle vient, ça serait bien plaisant. Contrairement à toi, elle représente bien des choses que je déteste et, en plus, elle est très désagréable. Donc, quand je suis la, soit elle reste dans le fond de ton crane et elle ne tente même pas de prendre le contrôle, soit je te frappe jusqu'à ce que Topaze reprenne le contrôle. ET je te jure, la deuxième option ne me plait guère..."

Il fixa intensément les yeux de la jeune fille, attendant que la lueur rouge disparaisse. Tout se passait vraiment de travers. Pourquoi, quand il faisait quelque chose ces temps ci, rien n'allait bien?


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Lun 27 Mai 2013 - 19:16
Un peu d’entrainement
Il avait ri… Il avait ri ! Bon sang ! C’était fichu ! Il avait compris quelle genre de remarque Nasline avait prononcé.

Le message mit quelques secondes à venir à son cerveau, mais il était arrivé, c’était déjà ça.
Hum... Non, du tout. je ne t'espionnais pas. En fait... Je me faisait du souci pour toi. Avec les renégats qui nous menacent, je n'ai pas envie de voir quiconque rester sans défense devant cette menace.
Il mentait. Topaze le savait. Ce n’était pas la première fois qu’il venait, sinon comment expliquer qu’il soit justement monté dans cet arbre-là ? Il s’inquiétait pour elle ? Alors pourquoi lui mentir alors qu’il aurait pu le lui dire tout simplement ?
Et oui, j'ai vu le commencement de ton dessin, rien de plus.
Menteur. Menteur, menteur, menteur ! Topaze détestait les mensonges. Un instant, un voile rouge passa dans ses yeux. Les mensonges ça lui rappelait sa mère, ça lui rappelait son père, ça lui rappelait les années à l’orphelinat. Les mensonges ça faisait mal et Topaze avait assez souffert.

Elle n’entendit que des sons lointains lorsque Vinpap soupira, elle s’était plongée dans son monde, elle se souvenait. Elle se souvenait des derniers mots de sa mère.
Bon... Je ne suis pas la pour te dire quoi faire, mais si Nasline pouvait retourner d'ou elle vient, ça serait bien plaisant. Contrairement à toi, elle représente bien des choses que je déteste et, en plus, elle est très désagréable. Donc, quand je suis la, soit elle reste dans le fond de ton crane et elle ne tente même pas de prendre le contrôle, soit je te frappe jusqu'à ce que Topaze reprenne le contrôle. ET je te jure, la deuxième option ne me plait guère...
Un rictus vint déformer le visage de la jeune fille aux yeux désormais rouges sang. Un rictus mauvais. Bientôt suivi d’un rire tout aussi mauvais. Pour qui se prenait-il cet avorton ? Nasline n’avait d’ordres à recevoir de personne. Elle était une princesse, elle allait le lui faire payer.
« Pour qui tu te prends la tortue ? Tu veux que je te rappelle à qui tu parles ? Je suis une princesse moi. Et le peuple sur lequel j’ai régné était largement supérieur au tien, alors surveille un peu tes paroles, insecte. »
*Nasline, stop, on ne fait pas le poids. *
Dessinant un nouveau sourire sur ses lèvres, elle sortit un briquet de la petite poche du sac de cours avant de jeter ce dernier à terre.
« Vas-y, frappe, fais-toi plaisir. Il n’y a que Topaze qui souffre, ce sont ses terminaisons nerveuses, pas les miennes. »
*Arrête tes conneries, tu souffriras tout autant que moi*
*Oui, mais ce n’est pas mon enveloppe charnelle, j’n’en ai que faire… Et puis, j’ai vécu bien pire… N’est-ce pas ?*
Elle alluma le briquet que Topaze détestait tant et admira la flamme quelques instants avant de relever les yeux vers l’homme qui lui faisait face.
« Eh bien, tu hésites ? »
Reportant de nouveau son attention vers ses mains, elle passa ses doigts dans les flammes. La sensation de chaleur picotait les cellules superficielles de la pulpe de ses doigts, mais ce n’était rien comparé à ce qu’elle avait vécu.
« J’aime bien le feu… »
Elle sourit faiblement.
*Tu es complètement dingue, arrête ça !*
*Oh mais tais-toi donc !*
Elle releva les yeux vers Vinpap, sans lever la tête et esquissa un sourire sadique avant de jeter le briquet allumé sur le sac de cours de Topaze.
« Tu voudrais pas dire à l’autre idiote de se taire la tortue ? Elle me fatigue. »
Elle pivota sur ses talons et s’éloigna de quelques pas avant de balancer sa main sur le côté pour faire un signe d’adieu à Vinpap.
« Allé, je te laisse Donatello, retourne manger tes pizzas ! »
Derrière elle, le feu commençait à attaquer le tissu sombre du sac de Topaze.

Intérieurement, Topaze était désespérée. Elle revivait une situation qu’elle aurait voulu ne plus jamais subir. Avec le temps, elle avait appris à garder le contrôle sur elle-même, mais quand elle baissait ses gardes, le récupérer était une toute autre histoire.

Nasline quant à elle jubilait, cette sensation de liberté, de contrôle, de force. Elle s’en nourrissait avec un plaisir non contenu. Elle se doutait que l’homme allait l’arrêter et cette forte probabilité la réjouissait d’avance. Oui elle était dingue, oui elle était dangereuse… et elle adorait ça. La douleur ? Elle s’en moquait, il n’existait à son sens aucune douleur pire que le feu qui consume la chair. En fait, le moins que l’on puisse dire, c’est que, quelque part, son peuple lui avait permis de devenir encore plus forte. Pauvre petits naïfs qui pensaient pouvoir se débarrasser d’elle. Il en fallait bien plus pour venir à bout d’un être de son rang.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Ven 7 Juin 2013 - 1:50, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Jeu 30 Mai 2013 - 18:31
Elle était la... Elle avait pris le controle... Vinpap le savait, rien qu'à voir les yeux rouges... Nasline. La personne que Vinpap détestait le plus au monde. Elle était hautaine, son sourire le démontrait. Et surtout, elle était l'exact opposé de Topaze... Elle était mauvaise. Son fichu rire! Oh, comme il aimerait lui faire ravaler ce stupide rire! Il voyait rouge... Les yeux rouges de Topaze étaient presque hypnotiques

« Pour qui tu te prends la tortue ? Tu veux que je te rappelle à qui tu parles ? Je suis une princesse moi. Et le peuple sur lequel j’ai régné était largement supérieur au tien, alors surveille un peu tes paroles, insecte. »

Insecte? Le sourire, toujours ce fichu sourire suffisant! Il en avait marre! Il voulait la frapper, lui faire ravaler ses fichues paroles! Mais... mais d'un autre côté, s'il la frappait, il faisait du mal à Topaze, celle qu'il s'était juré de protéger... POURQUOI!? Pourquoi lui?

« Vas-y, frappe, fais-toi plaisir. Il n’y a que Topaze qui souffre, ce sont ses terminaisons nerveuses, pas les miennes. »

Il l'avait deviné. La seule manière de blesser Nasline, sans risquer de blesser Topaze était de la combattre sur son terrain, soit... dans la tête de Topaze. Alors, bonne chance pour ca. Il était enragé... Mais il ne pouvait pas se permettre de perdre le contrôle... Sinon... qui sait ce que l'autre ferait à Topaze.

*Oh...J'ai plein d'idées... Pour commencer, je pourrais bien lui couper chaque doigts... Ou alors, je pourrais la brûler vive... Elle semble tant aimer le feu... Regarde la, avec la flamme qui brûle devant ses yeux. Elle est fixé sur celle ci...
Mais elle a raison... Tu hésites toujours mon grand? Parce que moi, je me ferai plaisir de le faire pour toi tu sais... De la violence... Toujours plus de violence, Il manque ca dans notre vie. De la violence! Oh oui! Je me vois déjà la frapper jusqu'à ce que le sens coule partout... Ca fera un jolie contraste avec le vers de l'herbe.*

*LA FERME!!!*

Comme s'il n'avait pas déjà assez de problème avec Nasline, il n'avait pas en plus besoin de l'autre fou qui lui pourrisse la vie. Il serra le poings. Oui, oui il hésitait. Il ne pouvait se résoudre à battre celle qu'il s'était mis en tête de protéger... à cause de sentiments qu'il développait. Un sentiment d'attachement comme il n'avait ressenti qu'une fois... Auprès d'Aki, sa femme. Pourquoi devait il s'attacher maintenant? Il était encore attaché à Aki. Il fixait toujours Nasline lorsqu'elle releva la tête et lui sourit, alors qu'elle lancait le briquet sur le sac.

« Tu voudrais pas dire à l’autre idiote de se taire la tortue ? Elle me fatigue. »

Tortue, tortue, elle n'avait que ce mot pour le désigner. Vinpap en avait assez... Elle se retourna, lui envoyant la main, mais il n'entendit pas ses paroles. Il bouillait de l’intérieur. Il abandonna sa guerre interne et laissa le fou prendre le contrôle. Si lui ne pouvait rien y faire, il espérait que l'autre pourrait le faire.


Libre... Il est libre de faire ce qu'il voulait... Et pour l'instant, ce qu'il voulait, c'est faire payer Nasline. Pas qu'il était dérangé par son tempérament désagréable, c'est plutôt la manière qu'elle le traitait. Comme s'il n'était rien. Il allait lui montrer ce dont il était capable... Ce dont un ninja expérimenté pouvait faire. Il s’élança, attrapa le bras droit de Nasline et l'écrasa sur le sol, avant de la frapper dans le ventre. Il donna plusieurs coup ainsi, avant de la soulever et de l'écraser contre un abricotier. Tout sourire, il la fixa dans les yeux, puis la frappa dans les côtes.

"On se réveil ma petite demoiselle. À moins que tu veuilles que je continue? Parce que, l'autre tout gentil il crie, il me supplie d'arrêter. Moi je n'en ai pas envie. Je m'amuse beaucoup trop pour ca."

Il la lanca sur le sol avant de se positionner juste au dessus d'elle, assis sur son ventre, son visage à quelques centimètre de son visage.

Si tu savais à quel point il aimerait être à ma place en ce moment. Oh, le contact physique avec toi! Il doit en jubiler à l'interieur.

Il rit faiblement avant de lever sa main droite, désormais tenant un couteau

*ARRÊTE!! ELLE N'A RIEN FAIT DE MAL!!*
*Elle n'a rien fait? Ah! Elle s'est moqué de moi, de nous! Elle doit payer!*
*Tu ne vas pas la tuer!*
*Mais non voyons, je ne suis pas un sans coeur non plus... Je vais juste lui entailler le visage, d'un coté à l'autre. Cette fichu reine va bien le payer de cette facon. Maintenant, SILENCE! je travail!*


Il ricana doucement et fit tournoyer son couteau dans sa main. Elle l'avait ridiculisé... Maintenant il allait la faire souffrir.

*Qu'est ce que j'ai fait pour mériter ca?*


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Ven 31 Mai 2013 - 3:14
Un peu
d’entrainement
Nasline était folle. C’était vrai. Folle à lier et absolument irrécupérable. Mais jamais elle ne s’était attendue à une telle violence. Sur ce coup-là, elle devait bien le reconnaître, il l’étonnait le ninja.

Elle ne l’entendit même pas arriver. Elle fut prise littéralement de court. Peut-être aurait-elle eu une chance si elle s’y était attendue, si elle avait réagi avant qu’il la mette à terre. Mais ce ne fut pas le cas.

Il commença par lui attraper le bras droit, celui qu’elle avait levé pour lui dire au revoir et en un instant, elle se retrouva à terre. Voilà qu’il se mettait à la battre. Un instant, Topaze se sentit défaillir tandis que Nasline, le souffle coupé, se retrouvait incapable de prononcer un seul mot.

L’instant était un véritable supplice pour la jeune Topaze, incapable de reprendre le dessus, encaissant les coups. Elle revivait la scène qui avait conduit à la mort de son père. Ce soir où il avait osé tabasser Luna sous ses yeux. Ce soir où elle l’avait affronté avec difficulté et avait perdu le contrôle, le conduisant à la mort.

Finalement, le supplice sembla prendre fin. Elle se sentit soulevée dans les airs, elle se sentait si lasse. Pour le coup, elle était vraiment telle une poupée, mais une poupée de chiffon bonne à être jetée aux ordures, pas une poupée hautaine au teint pâle et à la jolie parure.

Finalement, il la plaqua contre un tronc d’arbre. Une fois de plus, le choc lui coupa le souffle, la faisant grogner légèrement. Elle rouvrit les grands yeux qu’elle avait fermés dans son supplice pour poser son regard pourpre sur l’homme qui était entré dans une rage noire.
*Nasline, ça suffit, laisse-moi reprendre le contrôle maintenant, je t’en supplie…*
Nasline n’eut pas le temps de lui répondre, elles devaient toutes deux encaisser un nouveau coup dans les côtes.
« On se réveille ma petite demoiselle. À moins que tu veuilles que je continue? Parce que, l'autre tout gentil il crie, il me supplie d'arrêter. Moi je n'en ai pas envie. Je m'amuse beaucoup trop pour ca. »
La seule réponse qu’il obtint fut un ricanement, bref certes, mais méprisant à souhait. Nasline n’était visiblement pas prête à abdiquer. L’homme aussi répondit d’une façon cinglante, la propulsant violemment à terre.

Un instant, elle crut défaillir. Son abdomen la faisait atrocement souffrir. C’était donc ça que Luna avait ressenti… Bon sang, qu’avait-elle fait pour mériter ça ?

Nasline non plus ne faisait pas la fière. Ricaner, ça ne demandait pas beaucoup d’efforts. Se relever en revanche, était bien plus difficile.Elle ferma les yeux quelques instants, son corps ne répondait pas comme elle l’aurait voulu. Décidément, elle avait tort de laisser Topaze n’en faire qu’à sa tête, ce n’était pas digne de la princesse qu’elle était d’être si faible. Intérieurement, elle se promit de se trouver des armes et de faire la peau à la tortue lorsqu’elle recroiserait sa route.
Enfin…Encore fallait-il qu’il la laisse en ressortir vivante…


D’ailleurs, il ne semblait pas décidé à s’arrêter en si bon chemin puisqu’il approchait à nouveau d’elle.

Il s’assit sur son ventre, amplifiant la douleur qu’elle ressentait déjà. Elle serra les dents et rouvrit les yeux pour découvrir que l’homme était à quelques centimètres. Leurs nez auraient pu se toucher. Si elle avait eu assez de force, elle aurait probablement léché le bout de son nez, juste pour le prendre de court. Mais ce n’était pas le cas…et puis de toute façon il avait un masque.
« Si tu savais à quel point il aimerait être à ma place en ce moment. Oh, le contact physique avec toi! Il doit en jubiler à l'interieur. »
De quoi parlait-il au juste ? Etait-il en train de devenir fou lui aussi ?
*Stop…Arrêtez… Laissez-moi…*
A présent, Topaze s’adressait à la fois à Nasline et à l’homme qui ne pouvait malheureusement pas l’entendre. Nasline, quant à elle, défiait l’homme du regard, malgré la douleur qu’elle ressentait elle aussi.
Puis soudain, elle le vit. Il avait sorti un couteau et il laissa échapper un nouveau rire.
*Non… Stop !*
Topaze ne cessa alors plus de répéter ces mots en se lamentant, tandis Nasline, toujours en possession de leur corps meurtri, se contentait d’esquisser un petit sourire avant de le provoquer à nouveau.
« Ayé ? ça ne t’amuse plus ? »
Un nouveau rire lui répondit. L’homme semblait décidé à utiliser son arme.

C’était plus que Topaze ne pouvait en supporter. Elle sortit de sa torpeur et ses yeux reprirent immédiatement leur couleur brune alors qu’elle hurlait un « STOP ! » qui sembla sortir du cœur, une suite logique de la litanie qu’elle répétait intérieurement, l’ultime cri, sa dernière tentative de reprise de contrôle avant d’être lacérée.

En un instant, elle saisit la tête de Vinpap entre ses mains et lui donna un violent coup de boule, réunissant toutes ses forces dans ce geste de vengeance. Puis son crâne retomba à terre et ses paupières vacillèrent. Son regard se posa sur le bleu du ciel, la douleur était toujours là, mais elle avait retrouvé la pleine possession de son corps c’était déjà ça. Elle ne savait pas comment elle faisait, mais elle savait qu’elle était capable de se soigner elle-même. La douleur n’était qu’un souvenir, son corps était déjà soigné, elle en était sûre.

Elle reposa son regard sur l’homme, scrutant ses yeux. Allait-il l’attaquer à nouveau ? S’était-il calmé ? Apparemment oui, même s’il demeurait muet et immobile, comme surpris par sa soudaine attaque. Au coin des yeux de la jeune femme, quelques larmes perlèrent. Elle ouvrit ses lèvres rosées quelques secondes et lui sourit faiblement.
« Pardon, murmura-t-elle d’une voix presque éteinte. »
Elle ne fit et ne dit rien de plus. Elle était certes là, mais elle demeurait en état de choc. Elle était quelque peu décoiffée et ses cheveux blonds s’étalaient harmonieusement sur l’herbe. De même, sa tenue n’était plus très convenable, les vêtements froissés laissaient nu son ventre blanc et quelques boutons de sa chemise s’étaient ouverts, laissant apercevoir un soutien-gorge crème et bien rempli. Ses bras étaient retombés pliés, les mains de part et d’autres de son visage, et sa poitrine se soulevait à intervalles réguliers au gré d’une respiration bruyante et difficile.

On avait fait mieux comme premier tête à tête entre un homme et une femme. Habituellement les hommes masqués sauvaient les jeunes femmes dans les films et ça se terminait en baiser sous la pluie… Mais…pas cette fois.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Ven 7 Juin 2013 - 1:59, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Dim 2 Juin 2013 - 19:59
«STOP!»

Boom. Le coup résonna longuement dans la tête de Vinpap. Pourtant il ne compris pas tout de suite pourquoi tout à coup elle avait réagi. Il leva les yeux et tomba vis à vis ceux de Topaze. Ces yeux... ces yeux bruns... Topaze est de retour. L'homme violent n'en avais que faire. Pour lui, Topaze et Nasline étaient la même personne. Vinpap, toujours sans la capacité de faire quoi que ce soit, s'écria, inutilement, de la lâcher, qu'elle n'avais rien fait. Mais l'autre ne voulait rien savoir. Il voulait la faire payer. Il n'avais pas aimé cette soudaine attaque. Elle aurait dû avoir abandonné depuis longtemps, elle aurait dû être sans force, sans motivation. Elle n'aurait pas dû faire ça. Maintenant, il était en colère. Elle allait le regretter de l'avoir fâcher.

*ARRÊTE! ELLE NE PEUX PLUS RIEN FAIRE! Stop... S'il te plait...*

S'il avait été au commande, il aurait été en pleurs. Mais maintenant, il se débattait tel un diable pour recommencer à contrôler ce corps qui étais le sien. Il en avait assez. Il voyait Topaze, il savait que son corps ne lui répondait pas et que l'autre débile voulait faire du mal à Topaze. Il n'en pouvait plus, il devait la protéger! Elle le regarda, et dit, du'une voix faible,

« Pardon »

Même l'autre taré ne sut comment réagir. Elle s'excusait? Elle qui n'avait rien fait de mal? Elle qui avait reçu des coups, elle qui avait souffert car il avait laissé son côté violent ressortir? Qui pourrais rester de marbre devant cette scène?

*D'accord, j'abandonne. Même moi j'ai mes limites. J'arrête. Fait ce que tu veux d'elle, moi je.. Je ne suis pas un monstre non plus. J'imagine... et si c'était l'une de nos filles... non désolé, de l'une de mes filles. J'oublie toujours que nous sommes un. Jamais je ne ferais de mal a un membre de la famille... Très bien, fait ce que tu veux, moi je... Je me casse...*


Il sourit sous son masque et, frottant sa tête, s'étendit à ses cotés. Il était à bout de force. Il laissa les larmes qu'il ne pouvait laisser couler plus tôt, couler. Il pleurait. Pour la première fois depuis un bon moment, il laissait ses émotions prendre le dessus. Il regarda Topaze, les yeux pleins d'eau. Il voyait flou et pourtant, il était capable de profiter de la vue. Mais il se ressaisit. Ce n'était pas le moment.

Il se leva difficilement, et doucement, il prit Topaze dans ses bras, avant de la transporter jusqu'à l'abricotier ou elle était plus tôt et il l'assit. La déposant, il la fixa dans les yeux quelques instants, avant d'avoir une odeur de brûlé venir lui chatouiller les narines. Lui et Topaze se regardèrent une seconde, avant de tous deux tourner la tête. Le sac. Le sac de Topaze brûlait toujours. Il s’élança et, frappant les flammes avec son pied, jusqu'à ce qu'elles s'éteignent, il retint plusieurs gros mots qui auraient pu sortir de sa bouche. Il avait mal au pied, la chaleur le faisait souffrir, mais il n'en avait que faire. Il voulait sauver les choses de Topaze. Il lui avait fait mal, mais au moins il pouvait tenter de se rattraper. Il réussi à éteindre les flammes et à sauver au moins, une partie de ces objets.

Il prit le sac et le plaça juste à coté de Topaze, avant de s'asseoir en face d'elle. Il resta un moment sans savoir que dire. C'était tout à coup très silencieux... Dans sa tête, comme dans la vie réelle. Il ne savait pas quoi dire à la jeune fille, il se sentait comme le pire des abrutis. Les larmes commencèrent à couler de ses yeux. Il avait de la difficulté à s'exprimer, il avait toujours eu ce probleme, mais maintenant, c'était bien pire. Il continua de rester silencieux durant une minute ou deux, puis, levant la tête, il prit une grande inspiration.


''Pardonne moi. Ce... Ce que j'ai fait, ce... ce n'était pas moi. Du moins, ce n'était pas vraiment moi. C'est... C'est simple de t'expliquer, tu héberges Nasline. Comme tu le sais, nous disposons tous d'un pouvoir. Le mien, me permet de créer une copie de moi même. Malheureusement, il me faut diviser mon cerveau. La moitié de mes neurones contrôlent le clone, alors que l'autre moitié continue de me contrôler. Le hic, c'est que cette division a créé une schisme dans ma psyché. C'est ce qui a créé... ce monstre. Il ne trouve du plaisir que dans le combat.''

Le ninja repris sa respiration doucement. Il ne savais plus vraiment quoi dire, il n'avais plus rien à dire en fait. Il se sentait mal et il avait peur qu'elle ne veuille plus le voir, qu'elle aille peur de lui. Il se leva et il lui tourna le dos

''Si tu veux tout savoir, ce que je t'ai dit tout à l'heure, est faux. Depuis notre échange, je me suis fait du souci pour toi. Dans l'ombre, j'ai veillé sur toi, plusieurs fois. Et j'ai vu plusieurs de tes dessins. Ils sont très beau. Tu devrais essayer de les montrer à plus de personnes, plutôt que de les garder pour toi.''

Il soupira faiblement, avant de s'éloigner lentement de Topaze

''Je comprendrais que tu veuille ne plus jamais me voir. Je t'ai menti, je t'ai suivi et observé sans que tu le saches. Mais saches que s'il y a quoi que ce soit, tu pourras toujours venir me voir."



Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Mar 4 Juin 2013 - 16:24
Un peu
d’entrainement
La douleur s’estompait peu à peu. Mais son corps demeurait fatigué. Il faut croire qu’il avait mobilisé une dose colossale d’énergie pour se soigner et la conserver en état de conscience.

Elle l’observa de ses grands yeux marrons jusqu’à ce qu’il reprenne le contrôle à son tour et disparaisse de son champ de vision pour s’étendre dans l’herbe verte, à ses côtés, tout près d’elle. Alors son regard se posa sur le ciel bleu quelques instants, les yeux plissés par les rayons du soleil. Puis elle finit par tourner la tête vers l’homme et se rendit compte qu'il l'observait, les yeux embués de larmes… Il dégageait une douce aura de compassion et de tristesse. Elle se sentit alors parcourue d'un doux frisson sans trop pouvoir l'expliquer... Durant un instant, il y eut un silence de plomb où seul les oiseaux chantaient. Elle ne savait que faire, elle ne savait que dire… Et de toute manière, elle était trop faible pour entreprendre quoi que ce soit.

Finalement, il se leva et elle se contenta de le regarder faire d’un air absent. Puis elle sentit une des mains de l'homme lui attraper la cuisse, tandis qu’il passait l’autre sous son buste. Elle battit des paupières d’un air surpris et lâcha une petite exclamation étonnée lorsqu’il la souleva. Il la portait dans ses bras... Mais où l’emmenait-il ? Qu’allait-il lui faire ? Allait-il… Ah non… Il la reposait au pied de l’abricotier, l’adossant au tronc. Elle releva ses grands yeux surpris sur lui. Il lui faisait face et l’observait avec insistance. Y avait-il un problème ? Avait-elle quelque chose sur le visage ? Etait-elle présentable au moins ? Elle avait pleuré tout à l’heure, son maquillage avait dû couler et… Bon sang, était-ce vraiment le moment de penser à ça ?
*Hey, si tu tiens à tes dessins, tu devrais peut-être éteindre le feu tu crois pas ? Ha ha ha*
Le feu ? Quel feu ?
Elle échangea un regard avec l’homme et en fut troublée. Le seul feu qu'elle ressentait était une douce chaleur intérieure, une sensation qu'elle ne pouvait expliquer mais qui semblait avoir un rapport avec le regard sombre et profond de l'homme.

Heureusement, il fut plus réactif qu’elle, ce qui après tout n’était pas très étonnant puisque c’est elle qui avait subi durant tout leur "combat". En un clin d’œil, il disparut de son champ de vision et elle le retrouva quelques secondes plus tard, ayant le cerveau un peu au ralenti, alors qu’il éteignait justement le feu que Nasline avait déclenché.

Quelques instants après, il ramenait les restes à moitié carbonisés de son sac ainsi que quelques feuilles noircies et attaquées par les flammes pour la majeure partie. Les seules choses intactes ? Son téléphone et ses écouteurs, encore trop éloignés du feu pour brûler, bien que la chaleur et les coups de pied de Vinpap ne devaient pas leur avoir fait du bien… Mais surtout, il restait ce satané briquet… Elle ne comptait pas le nombre de fois où elle avait tenté de s’en débarrasser. Nasline arrivait toujours à le récupérer d’une manière ou d’une autre, ou bien elle s’en procurait simplement un autre dès que l’occasion se présentait… Elle laissa échapper un faible soupir avant de relever les yeux vers l’homme qui s’était assis face à elle. Il ne disait rien. Elle n’avait rien à dire non plus. Et aussi surprenant que ça puisse paraitre, Nasline non plus. Il semblait regretter son geste vu les larmes qu'elle pouvait voir naître au coin de ses yeux. Lui avait-il vraiment fait ça juste pour qu'elle reprenne le contrôle ? C'était un peu extrême non ?

Pourtant, plus elle le regardait et plus elle avait de mal à lui en vouloir. C'était étrange comme sensation, mais l'attitude de l'homme l'émouvait au plus au point. De plus, il avait beau être couvert d’un costume moulant de la tête aux pieds, elle lui trouvait un certain charme. Elle ne saurait dire si c’était à cause de ses muscles saillants ou de ce silence solennel dans lequel il se murait, mais il lui plaisait. Un instant, elle se surprit à se demander comment il la voyait de son côté. Elle ne se doutait évidemment pas de la vue que les deux boutons de sa chemise lui offraient en s’ouvrant allègrement sur sa poitrine.

Cette pensée ne dura cependant qu’un instant, car elle s'efforça de la chasser aussitôt. Après tout, ne venait-il pas de la frapper jusqu’à l’amener dans ses derniers retranchements ? Nasline ou non, ça ne justifiait pas la violence dont il avait fait preuve à l’égard de son frêle corps. Un instant, son visage se durcit à nouveau, mais ses yeux restèrent marron. Il faut croire que Nasline était fatiguée aussi. De toute façon, elle ne sécrétait plus d’adrénaline là, c’était certain, elle avait dû épuiser ses stocks.

Finalement, l’homme releva la tête et elle rougit malgré elle. Elle était décidément beaucoup trop émotive.
''Pardonne moi. Ce... Ce que j'ai fait, ce... ce n'était pas moi. Du moins, ce n'était pas vraiment moi. C'est... C'est simple de t'expliquer, tu héberges Nasline. Comme tu le sais, nous disposons tous d'un pouvoir. Le mien, me permet de créer une copie de moi même. Malheureusement, il me faut diviser mon cerveau. La moitié de mes neurones contrôlent le clone, alors que l'autre moitié continue de me contrôler. Le hic, c'est que cette division a créé une schisme dans ma psyché. C'est ce qui a créé... ce monstre. Il ne trouve du plaisir que dans le combat.''
C’était donc ça. Un espèce de Docteur Jekyll et Mister Hide ? Un espèce de Hulk ? Ou alors la version masculine de sa propre situation tout simplement... Alors…quelque part, elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ce qu’il lui avait fait. Tout comme elle espérait ne pas être jugée à cause de ce que Nasline pouvait faire en son nom. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils s’étaient bien trouvés.

Elle l’observa et lui sourit d’un air compatissant. Elle avait pu discerner dans sa voix cassée par l’émotion, un sentiment de tristesse profonde qui apparemment avait fait couler ses larmes.
Elle eut envie de saisir ses mains dans les siennes, mais elle n’en fit rien. Après tout, ils ne se connaissaient pas beaucoup, ça aurait été assez mal venu…

De toute façon, il ne lui laissa pas le temps d’oser ce geste. Sans qu’elle ne s’y attende, il se leva et s’arrêta ainsi à la fin de son geste, faisant face au parc aux abricots. De là où elle était, elle ne pouvait voir que la musculature parfaite de son dos et elle s’efforça de conserver son regard à cette hauteur-là, légèrement surprise.
''Si tu veux tout savoir, ce que je t'ai dit tout à l'heure, est faux. Depuis notre échange, je me suis fait du souci pour toi. Dans l'ombre, j'ai veillé sur toi, plusieurs fois. Et j'ai vu plusieurs de tes dessins. Ils sont très beaux. Tu devrais essayer de les montrer à plus de personnes, plutôt que de les garder pour toi.''
Elle demeura interdite. Quelles étaient ces histoires encore ? Elle ne s’attarda pas sur les compliments sur son coup de crayon. Elle était bien trop préoccupée par le début de son discours. Il veillait sur elle depuis la dernière fois où leurs chemins s’étaient séparés après avoir retrouvés leurs enveloppes charnelles respectives ? Pourquoi ?
''Je comprendrais que tu veuille ne plus jamais me voir. Je t'ai menti, je t'ai suivi et observé sans que tu le saches. Mais saches que s'il y a quoi que ce soit, tu pourras toujours venir me voir."
Il partait ? Non !
En un instant, une poussée d’adrénaline fut propulsée dans tout son corps. Ah ce que l’organisme était remarquable. Et le sien était particulièrement rapide.

Elle se releva, non sans trembler de tout son corps et fit quelques pas dans la direction de l’homme.
« A… Attends ! Réussit-elle à prononcer difficilement.»
L’homme s’arrêta pour son plus grand soulagement. Elle entendit sa voix, mais ne put pas y prêter attention, ses jambes se dérobaient sous ses pas. Elle tituba maladroitement jusqu’à lui et finit sa course contre lui, s’agrippant au buste de l’homme aussi bien que ses frêles bras le lui permettaient.

Elle était à présent collée contre son dos, le front posé sur la nuque de l’homme. Elle pouvait sentir son odeur et la chaleur qu’il dégageait. Une chose est sûre, elle avait repris ses esprits en un clin d’œil.
« Ne me laisse pas… »
Elle tourna légèrement la tête de façon à poser sa joue entre les épaules de l’homme.
« Ne me laisse pas seule… »
Son souffle chaud caressait la nuque de l’homme lorsqu’elle parlait. Il pouvait également sentir que son corps fatigué tremblait comme une feuille.
« S’il te plait, tiens-moi compagnie le temps que je récupère un peu mes forces… »
L’adrénaline avait fait son effet. A présent, la pression retombait et son corps encore faible lui reprochait les efforts qu’elle osait encore lui demander de faire.

Ils gardèrent le silence quelques instants.
Jusqu’à ce qu’elle se sente défaillir.
« Je…Je tombe. »
Et oui effectivement, elle se mit à glisser et l’homme eut la présence d’esprit de l’accompagner dans sa chute.

Finalement, ils se retrouvèrent de nouveau par terre tous les deux, à genoux. Topaze n’avait que très peu changé de position et elle était toujours appuyée contre lui, collée à son dos, en une sorte de câlin un peu précoce, il faut l’avouer.
« …Merci… »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Jeu 6 Juin 2013 - 7:00
Partir, disparaitre, le plus vite possible. Éviter de répondre aux questions et, surtout, ne plus décevoir Topaze. Il marchait déjà, pour prendre son élan, lorsqu'elle lui cria d'arrêter. Sur un coup de tête, il le fit, soupirant, avant de lacher un faible

"Qu'y a-t-il?

Il attendit quelques instants, avant qu'un coup lui fut donner dans son dos. Tournant faiblement la tête, il vit Topaze, accroché à lui, dans une étreinte des plus, il devait l'avouer, plaisantes. Elle appuya son corps sur son dos, la tête enfoncé dans son cou. Il était heureux. Elle ne semblait pas lui en vouloir. Mais tout de même, un sentiment de culpabilité l'enveloppait. Tout à coup, les choses basculèrent.

« Ne me laisse pas… »

Cette phrase... Elle resterait à toujours gravé dans sa tête. S'il suivait la chronologie des faits, voila plus d'un an qu'il n'avait pas vu sa femme et ses enfants. Il se souviendra longtemps de la dernière discussion que lui et elle avait eu. Ce fut pénible, mais quel couple n'avait jamais eu de dispute? Il en oublia le temps présent, s’enfonçant dans les souvenirs si bien ancrer dans sa mémoire.

Plus de 400 ans plus tôt

" Ne me laisse pas seule… Je t'en pris"

Il enlaçait tendrement celle qu'il aimait, ses enfants se trouvant derrière eux. Il partait encore. Mais il partait, il l’espérait, pour une dernière fois. Il soupira et repoussa sa femme et la regarda dans les yeux

"Ne t'en fait pas, je ne pars pas longtemps. Je serai revenu avant même que tu ne le réalises. Je te promet, de te revenir le plus tôt possible et, surtout, de te revenir en vie. Je combats pour que nous puissions vivre dans un monde de paix, pour que les enfants n'aient pas à endurer les horreur de la guerre."

Ce fut la goutte qui fit déborder le vase pour Aki. Elle lui tourna le dos, ses mains se refermant en poings. Il savait qu'elle n'aimait pas qu'il parte au combat, mais il avait pris sa décision et rien ne le ferait changer d'avis. Il resta interdit un instant, se préparant à partir. Il vérifia qu'il avait tout et souhaita bonne chance à ses enfants. Il voulu enlacer sa femme, mais celle ci, toujours fâchée, le repoussa et le regarda d'un regard noir.

"Pars! Pars avant que tu continues à me faire du mal. Dès que tu pars, je me fait du souci pour toi. C'est de plus en plus dur de te voir partir, mais je sais que je ne pourrai jamais t'en empêcher. Tu ne comprends pas que ce que tu fais nous fait de la peine et nous blesse tous. Et puis, ce nom, ce fichu nom! Je comprends que tu ne veuilles pas nous faire du tord si tes ennemis nous trouvait, mais quand même! Ce nom de type européen? Qui crois tu tromper avec cela? TU NE TE NOMMES PAS VINPAP YSKALIV!" Des larmes commencèrent à couler de ses yeux "Non, tu ne te nommes pas Vinpap Yskaliv tu tu devrais être fier de ton vrai nom, tu te nommes..."

« Je…Je tombe. »

Il était brutalement de retour à la réalité. Elle était à bout de force, ce qui était compréhensible, vu ce qu'il venait de lui faire subir. Elle commença à s’effondrer, alors Vinpap utilisa ses réflexes et, tentant de la retenir, il posa malencontreusement sa main sur les fesses de Topaze. Il suivi sa descente et se mit à genou, sans bouger, permettant à Topaze de se garder un point d'appui. Elle restait dans son dos, accoté et tremblante, respirant dans le dos de l'homme. D'une voix faible, elle déclara,

« …Merci… »

Il sourit faiblement et tourna la tête. C'est à ce moment qu'il vit ou sa main était. Il rougit et le retira prestement, espérant que Topaze n'avait rien vue et rien sentie. il ne put retenir le faible rire qui résultait de la situation.

"Pardon pour ma main, c'était un accident."

Il baissa la tête et ils restèrent ainsi un moment, en silence, profitant de la présence de l'un et l'autre. Après un temps, il releva la tête et se retourna, prenant les épaules de Topaze dans ses mains et la laissant droite, afin de ne pas lui faire de mal. Il observa son visage, puis baissa la tête. Il rougit en voyant qu'elle n'avait toujours pas refermé sa chemisette. Il releva la tête rapidement, avant de rire doucement.

"À ta place, je refermerais ta chemisette, des personnes pourrait prendre ça comme une invitation.

Il rit doucement puis se leva. Il avait profité du moment de silence pour regarder les bras de Topaze et avait remarqué que les blessures qu'il lui avait causé aux bras s'estompaient déjà. Intrigué, il la regarda dans les yeux puis, lui tendit la main pour l'aider à se relever. Lorsqu'elle attrapa sa main, il en profita pour observer les bras. Ils étaient relativement guéris. Alors qu'une telle guérison prenait plusieurs jours, Topaze était soignée en moins de 10 minutes. Il prit cette information en note, gardant ses habitudes de tueur, qu'était de noter toute particularités physique et mentale. Ça pourra toujours lui être utile à savoir dans le futur.

"Me pardonnerais tu pour les actes que j'ai commis tout à l'heure et pour mon accident d'il y a quelques instants? Comme je te l'ai dit plus tôt, s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour toi, n'hésites pas. Que ce soit une action ou des questions, je me ferai plaisir de t'aider.

Il sourit faiblement. Il avait peut être fait de la peine à sa famille, mais il avait décidé d'aider tout ceux qu'il pourrait maintenant qu'il était ici. Plus jamais il ne voulait voir des larmes dans les yeux de ceux qu'il aimait. Il remarqua que les jambes de Topaze tremblaient doucement

Je n'aurais pas dû te lever. Attends, je vais t'aider. Je ne te ferai pas gaspiller le peu de force que tu as."

Il la prit dans ses bras, ça commençait à devenir une habitude, et il la porta jusqu'à un arbre et l'adossa sur celui ci. Il rit doucement et sourit

"En moins de 5 minutes, je viens de faire le même mouvement deux fois de suite­. Moi qui n'aime pas la répétition, je suis prêt à faire une exception pour toi. Reste adossé à l'arbre, ton dos et ton corps souffriront moins. Même si on dirait que tes blessures se soignent rapidement, ton énergie reste faible. Ne pousse pas non plus les limites de ton corps.

Il s'assit à coté d'elle et regarda le parc. Le silence était revenu et l'autre n'avait, pour une fois, rien à dire.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Ven 7 Juin 2013 - 11:16
Un peu
d’entrainement
Jusqu’à ce que le contact soit interrompu par le retrait rapide de la main qui reposait sur son postérieur, Topaze n’avait pour ainsi dire rien remarqué. Malheureusement, elle ressentit immédiatement la différence et eut soudain peur de comprendre. Evidemment, le rire et les excuses que l’homme lui présentait, n’arrangeaient rien à la chose. Ses joues rosirent et elle n’osa même pas répondre. Décidément, ils ne cessaient d’enchainer les contacts déplacés. Et pourtant, elle n’arrivait même pas à s’en offusquer. Elle était juste timide et gênée sans oser s’avouer qu’elle ne trouvait pas tout ça déplaisant. Que lui arrivait-il donc ? Ce n’était pas son genre de s’amouracher ainsi. Sans compter qu’elle ne savait absolument rien de lui !
*Hey ! Ça suffit ! Arrête tes bêtises, il ne mérite qu’une bonne correction !*
Topaze ferma les yeux. Le silence durait depuis déjà un moment, mais elle savourait leur étreinte. Nasline ? Bof, même pas la peine de lui répondre. Un instant, elle serra faiblement ses frêles bras autour du buste de l’homme. Il sentait bon.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et il faut croire qu’ils ne partageaient pas le même plaisir dans cette étreinte car il mit un terme. Délicatement, il la retint en se retournant et, rouvrant ses grands yeux marron, elle lui adressa un sourire en retour de son geste attentionné. Il la scruta un instant de son beau regard sombre, puis les yeux de l’homme glissèrent légèrement plus bas l’espace d’un instant. Elle retint un faible sourire. Après tout, ça restait un homme.
« À ta place, je refermerais ta chemisette, des personnes pourrait prendre ça comme une invitation. »
Quoi ? Il ne lui fallut même pas une seconde pour constater l’état de sa tenue. L’espace d’un instant, elle avait retrouvé sa vivacité d’esprit, comme s’il s’agissait là d’un instinct de survie. Sans se faire prier, elle referma prestement les boutons rebelles, non sans rougir jusqu’aux oreilles. Et le rire de l’homme, aussi discret qu’il soit, n’arrangeait absolument pas la gêne qu’elle ressentait, y mêlant un sentiment de frustration. Pourquoi riait-il ? Sa poitrine était-elle si petite que ça ? Elle se maudit intérieurement et reposa ses mains sur le sol avant de se rendre compte que l’homme s’était à présent levé. Levant la tête, elle plongea son regard dans celui de l’homme et lui offrit sa main lorsqu’il la lui réclama afin de l’aider à se lever. Les muscles de ses jambes protestèrent vivement, mais elle n’eut pas le courage de le lui dire. Etait-ce par orgueil ou par timidité ? Elle n’aurait su le dire.
« Me pardonnerais tu pour les actes que j'ai commis tout à l'heure et pour mon accident d'il y a quelques instants? Comme je te l'ai dit plus tôt, s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour toi, n'hésites pas. Que ce soit une action ou des questions, je me ferai plaisir de t'aider. »
De toute évidence, même s’il lui demandait de le pardonner, le fait d’insister ainsi trahissait un sentiment de culpabilité important. Elle chercha à le rassurer par un sourire. Elle l’avait déjà pardonné, ça lui semblait évident et elle n’aimait pas particulièrement énoncer l’évidence. Parler pour rien dire ? Très peu pour elle. Elle se contenta donc d’un sourire bienveillant.

Elle peinait à rester debout. Plus que le combat, c’était l’utilisation de ses pouvoirs qui l’avait fatiguée. Il sourit faiblement. Heureusement, il sembla y accorder de l’attention. Décidément, il était vraiment aux petits soins avec elle et la jeune femme ne pouvait s’empêcher de se sentir touchée par tant d’attention à son égard.
« Je n'aurais pas dû te lever. Attends, je vais t'aider. Je ne te ferai pas gaspiller le peu de force que tu as. »
Ni une, ni deux, il la saisit dans ses bras une nouvelle fois comme s’il avait fait ça toute sa vie. Encore une fois, elle n’osa dire mot. Qu’y avait-il à dire de toute façon ? Son cœur battait la chamade. Le point positif c’est qu’il lui restait encore assez d’adrénaline pour accélérer son cœur, c’était déjà ça.

Il l’adossa à nouveau à un arbre, elle était revenue au point de départ. Heureusement que personne ne voyait leur petit manège, ça aurait pu paraître ridicule. D’ailleurs, lui-même semblait en avoir conscience puisqu’il laissa échapper un nouveau petit rire. Elle lui sourit en retour. Au moins il semblait heureux, c’était déjà un point positif.
« En moins de 5 minutes, je viens de faire le même mouvement deux fois de suite¬. Moi qui n'aime pas la répétition, je suis prêt à faire une exception pour toi. Reste adossé à l'arbre, ton dos et ton corps souffriront moins. Même si on dirait que tes blessures se soignent rapidement, ton énergie reste faible. Ne pousse pas non plus les limites de ton corps. »
Elle hocha la tête faiblement. « Une exception pour toi ». Ces mots avaient suffi à la faire rougir et par la même occasion faire surgir un tas d’émotions diverses. Dommage que ça ne concernait que le fait de répéter une même action. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de penser que, peut-être, ça s’appliquait à d’autres sujets.

Durant un instant, elle ne dit rien. Lui non plus.
Tête baissée, elle n’osait pas continuer la conversation. Pourtant, ça faisait déjà trop longtemps qu’elle conservait le silence. Il allait finir par le prendre mal. Cherchant à se donner une contenance et du courage, elle rabattit ses jambes contre elle, sur le côté opposé à l’homme, avant de lui sourire.
« Hum… »
Que pouvait-elle bien lui dire ? Elle l’observa en quête d’un sujet de conversation, mais tout ce qui lui venait à l’esprit n’était absolument pas mentionnable à cet instant. Elle baissa la tête, creusant dans son cerveau désespérément. Ses mains jointes se trituraient encore et encore, trahissant sa timidité aussi sûrement que s’il avait été dans sa tête.
*T’as qu’à lui parler de moi ! Ha ha ha !*
Pas bête.
« Tu sais… Je suis désolée pour tout à l’heure… Pour ce que j’ai dit…enfin, pour ce que Nasline a dit pour moi… »
*Hein ? Mais non ! Ne lui dis pas ça !*
« Je ne comprends pas trop pourquoi elle a réussi à prendre le contrôle, d’habitude je la contrôle mieux… »
*Pfeuh ! Tu me contrôles parce que je le veux bien !*
Topaze lâcha un soupir. Nasline était vraiment pénible, elle n'aidait pas à se concentrer.
« Je suis désolée de te faire subir ça… Mais tu sais, tu es la première personne à avoir fait sa connaissance, je me suis toujours appliquée à garder son existence secrète… Je ne sais pas si je suis possédée ou…malade… »
*Ha ha ha ! Pauvre folle !*
*Ferme-la*
Topaze avait serré les dents. Une fois qu’on connaissait l’existence de Nasline, il paraissait évident que cette dernière était la raison de ce brusque changement d'humeur.

Un instant, elle détourna le regard, le temps de calmer ce bref sentiment de colère, puis elle porta de nouveau son attention vers son interlocuteur.
« Et sinon… Vinpap ? Je peux te poser une petite question un peu bête ? »
Elle esquissa un sourire et, tirant un peu sur ses bras, pencha la tête sur le côté d'un air enfantin.
« Pourquoi t’habilles-tu comme un ninja ? C’est un cosplay ? »
Voilà, c’était dit, c’était fait, Topaze était après tout une jeune française du XXIème siècle. Les ninjas… Elle en voyait dans les dessins animés, les films ou encore les mangas, mais rarement dans la vie réelle.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Sam 8 Juin 2013 - 20:40
Encore un silence solennel. Il y en avait beaucoup depuis tout à l'heure. En même temps, les situations étrange et les contacts physique déplacés aussi. il entendit Topaze faire un drôle de bruit. Il tourna la tête et la regarda gentiment. il n'était pas la personne qui parlait le plus, mais il espérait qu'il pourrait toujours faire une bonne conversation. Il en profita pour observer un peu Topaze et vit ses doigts s’entremêler. Il sourit. Il réalisa qu'elle aussi était gênée. Il ne le démontrait pas, mais son coeur battait à la chamade et ses pensées étaient mélangées.

« Tu sais… Je suis désolée pour tout à l’heure… Pour ce que j’ai dit…enfin, pour ce que Nasline a dit pour moi… »

« Je ne comprends pas trop pourquoi elle a réussi à prendre le contrôle, d’habitude je la contrôle mieux… »


Il était parfaitement au courant ce que c'était d'avoir quelqu'un qui dirigeait pour soi. Et elle en avait eu la preuve. Il avait perdu le contrôle et elle en avait souffert, tout comme il avait attaquer Sakon, son ancien allié, lorsqu'il était dans le temple sur terre. Il soupira faiblement, alors que Topaze soupirait aussi. Encore une fois, la vie n'était pas facile et tout cela à cause de Nasline. Il se doutait qu'elle devait lui parler dans sa tête.

« Je suis désolée de te faire subir ça… Mais tu sais, tu es la première personne à avoir fait sa connaissance, je me suis toujours appliquée à garder son existence secrète… Je ne sais pas si je suis possédée ou…malade… »

Il tourna la tête vers elle et lui sourit.

Tu n'as pas à t'excuser. Nous sommes tous les deux dans le même bateau. Je t'ai fait subir quelque chose que je n'aurais jamais voulu. C'est ce qui est le plus gros problème avec les personnalité multiples... Du moins, si c'est un personnalité dans ton cas...

Topaze avait tourné la tête. Surement que Nasline passait des remarques déplacées depuis le début et qu'ele avait dit quelque chose qui l'avait fait pleurer ou du même acabit. Il lui laissa le temps de retourner la tête vers lui. Elle souriait, c'était bon signe.

« Et sinon… Vinpap ? Je peux te poser une petite question un peu bête ? »

Vinpap sourit. Pourquoi et, surtout, comment ferait il pour lui refuser? Il hocha la tête et attendit qu'elle lui pose sa question

« Pourquoi t’habilles-tu comme un ninja ? C’est un cosplay ? »

Un quoi? Il éclata de rire en entendant sa question. Un cosplay? Mais qu'est ce que c'est que ça? Mais il devait avouer, pour elle, ce devait être assez étrange. Il arrêta de rire et regarda Topaze.

"Vois tu, sur Terre, de mon vivant, je vivais en 1600 et, à cette période, c'était la guerre au Japon. Une guerre de pouvoir et de succession interminable. Mon rôle était de m'informer des mouvements et des plans ennemis et de les transmettre à mon seigneur, ainsi que de tuer les cibles importante. Il m'est arrivé de former d'autres ninjas aussi, mais lorsque mon troisième apprentis est mort, j'ai abandonné l'idée d'en former un autre.

Se remémorant les le temps passé à entraîner ses apprentis, il se remémorra les divers morts qu'ils avaient eu à endurer. Cela le fit crisper ses mains et son regard se durcit. Qu'avait il fait de mal à cette époque? Il secoua la tête faiblement et se dit qu'il devra y penser un autre jour. Il avait une demoiselle avec qui discuter pour l'instant.

Si tu veux te faire une idée, j'ai trouvé, en fouillant dans les divers livres de la bibliothèque, des informations a propos de groupes qui faisaient le même travail à ton époque. La CIA, tu connais? C'est la meilleure comparaison que je puisse te donner."

Il vit ses yeux écarquillés et sa bouche légèrement ouverte ce qui lui fit baisser la tête à nouveau.

"J'imagine que tu dois me considérer comme un monstre étant donné ce que j'ai fait, mais sache que je faisait ça pour ma famille.

Dans son esprit, il entendit un soupir. Et voila, le moment de paix était fini. L'autre avait décidé de revenir donner son avis. Quand aura-t-il enfin la paix et quand pourra-t-il de nouveau vivre une vie normale? En même temps, une vie normale dans l'académie... bonne chance...

*Oh ca va, pas besoin de lui raconter ta vie non plus! Et puis, si tu fais ca, pour pouvoir te rapprocher d'elle, rappel toi ca, qui pourrais vouloir de toi? Tu est entrain de virer completement débile et, pire encore, tu es un tueur qui a gardé ses vieilles habitudes... Tsss... *
*LA FERME! Si je fais ca, c'est pour éviter qu'elle ne se sauve en courant. Je ne tiens pas vraiment à l’effrayer, plutôt à me faire pardonner.*


Il leva les yeux au ciel, puis, voyant un oiseau, il sourit. Il n'avait pas oublier sa transformation en oiseau et la présence d'un oiseau en ce moment lui redonna confiance. Il tourna la tête et observa un instant de la tête au pied. Puis, il regarda de nouveau le visage de Topaze et lui posa a son tour des questions.

"Très bien, mon tour. Tout d'abord, que sont les cosplay? Je n'ai jamais entendu ce mot. Ensuite, je t'ai parlé de mon passé et si tu me parlais du tiens? Ça ne pourrait pas être plus mal. Et désolé si cette question te prends au dépourvu, c'est que c'est l'habitude. J'ai toujours eu l'habitude d'en apprendre le plus possible sur ceux que je passais du temps et ceux avec qui je contait en passer be..."

Il ne finit pas sa phrase. Il resta ainsi, bouche bée sans savoir que dire. Quelle excuse allait il pouvoir lui dire? S'il lui disait d'oublier, elle ne voudrait rien savoir. Il réfléchit, son cerveau fonctionnant a cent à l'heure, utilisant toute sa ruse pour échapper à une telle situation embarrassante. Puis, tout à coup, une idée lui vint.

"Excuse moi pour la fin, l'autre violent allait dire quelque chose de déplacer... Oublie cela et ne fait que répondre à ma question originelle s'il te plait."

Avec un peu de chance cette réponse allait la satisfaire et elle ne dirait rien d'autre que sa propre réponse.

Spoiler:
 


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Jeu 13 Juin 2013 - 18:29
Un peu
d’entrainement
La réaction de Vinpap à sa question ne se fit pas attendre. Il se mit à rire à gorge déployée. Qu’avait-elle dit de si drôle ? Arg elle le savait, sa question était stupide, elle n’aurait jamais dû la poser.

Elle baissa la tête, gênée. Lorsqu’il s’arrêta, elle la releva timidement et découvrit que le regard de l’homme était à nouveau posé sur elle. Un frisson la parcourut malgré elle.
« Vois tu, sur Terre, de mon vivant, je vivais en 1600 et, à cette période, c'était la guerre au Japon. Une guerre de pouvoir et de succession interminable. Mon rôle était de m'informer des mouvements et des plans ennemis et de les transmettre à mon seigneur, ainsi que de tuer les cibles importante. Il m'est arrivé de former d'autres ninjas aussi, mais lorsque mon troisième apprentis est mort, j'ai abandonné l'idée d'en former un autre. »
En 1600… Au Japon… Rien que ça. Des kilomètres et des siècles les séparaient… Elle déglutit avec peine en soutenant son regard qui devenait de plus en plus froid à mesure qu’il parlait. Elle ne savait pas vraiment de quoi il parlait. Elle comprenait évidemment, mais il lui parlait tout de même de choses qu’elle ignorait. Elle avait déjà du mal avec l’histoire de la France, alors l’histoire du Japon… Ha ha.
« Si tu veux te faire une idée, j'ai trouvé, en fouillant dans les divers livres de la bibliothèque, des informations a propos de groupes qui faisaient le même travail à ton époque. La CIA, tu connais? C'est la meilleure comparaison que je puisse te donner. »
*La CIA ? Eh bien ! Il est plus intéressant qu’il n’en a l’air.*
Topaze ne put pas répondre. Que ce soit à Nasline ou à l’homme. Elle était trop étonnée pour ça. Jamais elle n’aurait cru qu’elle avait affaire à quelqu’un d’aussi… Puissant ? Important ? Dangereux ? Elle ne savait comment le devenir. Elle était époustouflée, mais étrangement encore plus attirée par l’homme.

Après tout… ça revenait être agent secret non ? Dans les films, les agents secrets étaient…Des coureurs de jupons. Okay. On oublie cette idée.
« J'imagine que tu dois me considérer comme un monstre étant donné ce que j'ai fait, mais sache que je faisait ça pour ma famille. »
Un monstre ? Non ! Qu’avait-il fait au juste qui mérite qu’on le traite de monstre ?
*Tué des gens ?*
*Ah… euh… oui, peut être…*
Topaze était décidément trop naïve. Peut-être était-elle trop bercée par tous ces films qu’elle adorait regarder seule ou avec sa sœur, sous la couette, dans le noir complet d’une chambre aux volets fermés.

L’homme leva les yeux vers le ciel et elle se perdit quelques instants dans ses pensées. Il avait donc exécuté des missions et, accessoirement, des gens, pour son pays mais surtout pour sa famille. C’était louable… Enfin c’était acceptable et compréhensible quoi… Un instant, elle se demanda si par « famille », il parlait de ses parents, ses frères et sœurs ou bien peut-être était-il déjà marié… Après tout, elle ne savait pas quel âge il pouvait bien avoir. Difficile d’établir des suppositions face à un homme au visage caché derrière un masque. Elle ne pouvait qu’en conclure qu’il était déjà adulte en considérant sa carrure, sa voix et son attitude. Mais ça restait vague. Peut-être même qu’il avait déjà cinquante ans…
*Ha ha ha ! T’as le béguin pour un vieux ! C’te honte !*
*J’n’ai pas le béguin !*
Non c’est vrai après tout, elle ne le connaissait pas depuis assez longtemps pour ça… Elle était juste… Déboussolée. Voilà. Elle était déboussolée. Elle était fatiguée et seule avec un homme à la carrure impressionnante, à la voix grave et chaleureuse, au regard intense, avec qui elle avait échangé plusieurs contacts et même de corps quelques jours plus tôt et dont le passé et l’attitude le rendaient mystérieux et monstrueusement attirant. Non, à part ça, rien à signaler. Elle n’avait pas le béguin. Quelle mauvaise langue cette Nasline.
« Très bien, mon tour. »
Hoy. C’était violent. Il venait de la tirer brusquement de sa rêverie, l’observant intensément, au point de la rendre à nouveau écarlate.
« Tout d'abord, que sont les cosplay? Je n'ai jamais entendu ce mot. Ensuite, je t'ai parlé de mon passé et si tu me parlais du tiens? Ça ne pourrait pas être plus mal. Et désolé si cette question te prends au dépourvu, c'est que c'est l'habitude. J'ai toujours eu l'habitude d'en apprendre le plus possible sur ceux que je passais du temps et ceux avec qui je contait en passer be... »
« Beuh » ? Il avait buggé là non ?
*Ha ha ! Reboot ! Reboot ! Y a plus de batterie !
Ramenez le chargeur !*
Topaze esquissa un petit sourire qu’elle s’efforça de chasser rapidement, avant de prendre une expression curieuse pour inciter l’homme à terminer sa phrase.
« Excuse moi pour la fin, l'autre violent allait dire quelque chose de déplacé... Oublie cela et ne fait que répondre à ma question originelle s'il te plait. »
Ah c’était donc ça. Elle esquissa un sourire.
« Ah… Okay… Je comprends bien le problème…
A l’instant, j’ai failli rire aux bêtises de Nasline… »
Bon, ça c’était fait. A présent, elle devait revenir sur les questions posées précédemment. Elle avait un peu honte après ce qu’il venait de lui raconter. Elle était si…banale.
« Et sinon…quant à moi… je n’ai pas un passé aussi…époustouflant que le tien. Je suis française, je suis née le 7 Juillet 1992 et morte le 1er Juin 2012. J’ai perdu ma mère à l’âge de 5 ans et mon père deux ans plus tard… »
Elle hésita un instant. C’était probablement trop tôt pour préciser que Nasline était probablement coupable de ces deux décès. Ca revenait à avouer qu’elle n’était qu’une criminelle qui avait tué ses propres géniteurs…  Il connaissait l’existence de Nasline, il en savait déjà bien assez.
« J’ai changé plusieurs fois de « famille d’accueil », mais ma seule famille reste ma grande sœur… J’ai tenté de faire des études de médecine et je suis morte percutée par une voiture avant d’avoir su si je pouvais poursuivre mes études… »
Pathétique…
*Je ne te le fais pas dire ! Ratée, va !*
Topaze serra les dents et lâcha un profond soupir avant de continuer.
« Et concernant les cosplays, c’est simplement une activité très à la mode dans notre monde contemporain, les gens créent des costumes et se déguisent pour ressembler à des personnages de manga…
Les mangas étant des bandes dessinées japonaises…dont je suis très friande d’ailleurs. »
Elle esquissa un sourire. Son visage avait repris un air plus joyeux en songeant à cette pratique.
« D’ailleurs, ma façon de m’habiller est inspirée
d’une mode japonaise. Tu… »
Allait-elle oser ? Elle dégluttit.
« …Tu aimes ? »



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Lun 17 Juin 2013 - 4:07
Elle lui sourit, ce qui le fit, à son tour, sourire.

« Ah… Okay… Je comprends bien le problème… A l’instant, j’ai failli rire aux bêtises de Nasline… »

Il hocha la tête, pensif. Ainsi donc, ils se ressemblaient à ce point. Il leva de nouveau la tête au ciel et remercia les dieux de ce qu'ils lui permettaient de vivre en ce moment.

*Je pensais pas dire ça un jour, mais Nasline, bien qu'elle soit des plus désagréables, je commence à l'apprécier...*

Bon, quelque chose se passait en ce moment et cela, c'était même dans sa tête... Même l'autre cinglé, virait encore plus cinglé. Mais il dut avouer que, lorsque vous avez des affinités avec quelqu'un, dans ce cas ci, faire chier, faut pas s'étonner que ça arrive...

*Ah non, vas pas dire que je suis amoureux hein! Sinon, je vais me débrouiller pour te le faire payer!*

Le ninja sourit, mais oui, mais oui, qu'il dise ce qu'il veule, c'était on ne peut plus flagrant. Il tourna la tête vers sa compagne et attendit qu'elle poursuive ce qu'elle disait.

« Et sinon…quant à moi… je n’ai pas un passé aussi…époustouflant que le tien. Je suis française, je suis née le 7 Juillet 1992 et morte le 1er Juin 2012. J’ai perdu ma mère à l’âge de 5 ans et mon père deux ans plus tard… »

Il baissa la tête en repensant à sa famille. Sa mère était morte alors qu'il était encore jeune et son père... Son père, il ne voulait plus lui parler...Il ne s'en souciait plus, il avait d'autres soucis.

« J’ai changé plusieurs fois de « famille d’accueil », mais ma seule famille reste ma grande sœur… J’ai tenté de faire des études de médecine et je suis morte percutée par une voiture avant d’avoir su si je pouvais poursuivre mes études… »

En parlant de sœur, il ne put s’empêcher de laisser son esprit divaguer vers sa propre famille, celle qu'il avait fondé. Il se demanda comment ils avaient vécus sa mort. S'en étaient ils remis? Avaient ils continuer d'avancer? Il espéra de tout cœur qu'ils n'avaient rien fait qu'il aurait regretté en l'apprenant. Il se fit une note mentale d'aller vérifier à la bibliothèque s'il n'y avait pas une biographie de chaque être vivant.

« Et concernant les cosplays, c’est simplement une activité très à la mode dans notre monde contemporain, les gens créent des costumes et se déguisent pour ressembler à des personnages de manga…
Les mangas étant des bandes dessinées japonaises…dont je suis très friande d’ailleurs. »


Des gens se costument, par simple plaisir? Alors qu'à son époque, les seuls costumes qui étaient portés, étaient ceux servant à camoufler la véritable identité de celui qui le portait. Mais en même temps, les choses changent, rien n'est figé dans le marbre, il faut accepter le changement et continuer.

« D’ailleurs, ma façon de m’habiller est inspirée
d’une mode japonaise. Tu… »


*Oh, je sens que ca va être interessant* 
Il ricana doucement dans la tête de Vinpap.

« …Tu aimes ? »

Il fut pris de cour, il ne savait quoi répondre... Ou bien il disait oui et ca tombait dans le gros malaise, ou bien il disait non et il la vexait... Dur décision, dur décision...


*Oh, fait pas ton peureux non plus, t'as eu des défis cent fois plus difficile que ca!*
*Entre une armée ennemie et une femme, je prends l'armée ennemie n'importe quand. Une femme est si... susceptible, que je crois qu'elles même ne savent comment se satisfaire...*


Il prit une grande inspiration et hocha la tête, timidement, et lâcha, de sa voix forte,


''Oui, c'est très joli. J'aime bien, ca fait... '' Il chercha un moment ses mots ''Nouveau, oui voila, nouveau pour moi. Je n'ai jamais rien vu de tel et je dois te dire, que j'en suis déjà fan.''

Il rougit et baissa la tête. Bon voila, c'était fait. Et, comme il l'avait pensé, un petit malaise s'installa, mais il ne dura pas très longtemps. Ce fut plus un instant de flottement, durant lequel, les deux purent digerer ce qui fut dit et ils tournèrent la tête, l'un vers l'autre, au même moment, avant de se fixer dans les yeux.


Vinpap se perdit dans ses beaux yeux noisettes et, comme c'était coutume entre eux deux, un silence s'installa. Il tourna légèrement la tête et baissa celle ci, passant ses mains derrière lui et défaisant les cordons et liberant son visage, passant sa main dans ses cheveux et sourit à Topaze. 

"Je me demandait, je les fait mes 30 ans pour le monde contemporain?

Il lui sourit, cachant son mensonge par un regard neutre et se faisant le plus sincere possible. Il s'en fichait, tout ce qu'il voulait s'était relancer la conversation.

"Pardonne moi si je ne parles pas beaucoup, je suis un homme d'action, pas un homme de discussion. Et puis, pour un ninja, le silence est quelque chose de sacré. Le moindre bruit et c'est la mort qui s'approche de vous à grand pas...

Il baissa la tête et la secoua doucement. Pourquoi disait il ça? Ca ne devait pas l'interesser plus que ca... Ce n'était plus à l'ordre du jour pour elle, les ninjas n'avaient plus de place dans son monde à elle. Il releva la tête et lui fit un sourire franc.

"Sinon, tu n'aurais pas un exemple sur les bandes dessinés? J'aimerais bien voir un exemple de ce que mon pays est devenu dans ton temps. Ça m'intrigue. Nous étions un pays militaire, développé, avec des paliers d'honneurs stricts. Ça a bien changer?

IMPORTANT!!!!!!:
 


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^] - Mer 19 Juin 2013 - 3:41
Un peu
d’entrainement
L’homme sembla hésiter un instant. Cela ne dura évidemment que quelques secondes, mais elles parurent une éternité à la jeune femme. Bon sang, qu’avait-elle osé demander ? Elle devenait folle ! On n’avait pas idée de chercher ainsi la critique ! Quand on ne veut pas subir de déceptions, il vaut mieux attendre que les compliments viennent d’eux-mêmes.

Elle tenta en vain de calmer son cœur qui s’accélérait encore plus. Elle en était sûre maintenant, il n’allait pas tarder à lâcher.

Finalement l’homme soupira avant de balancer faiblement la tête. Il disait oui de la tête. Cette fois c’était bon, son cœur s’était arrêté à coup sûr !
« Oui, c'est très joli. J'aime bien, ca fait... Nouveau, oui voila, nouveau pour moi. Je n'ai jamais rien vu de tel et je dois te dire, que j'en suis déjà fan. »
Il en était fan ? Topaze ne savait plus où se mettre. Elle était à la fois émue et gênée. S’efforçant de ne rien laisser paraître, elle afficha un sourire maladroit sur son visage rosi. L’homme aussi prenait de la couleur, il semblait même gêné, la quittant du regard brusquement. Elle fit de même, troublée par ces émotions qu’ils semblaient partager. Il se passait quoi là ? Est-ce qu’on rougissait ainsi avec tout le monde dans ce genre de situations ? Ou était-ce simplement spécial ? Etait-il simplement spécial ? Un frisson d’excitation la parcourut. Elle ne pouvait pas définir cette sensation qui la préoccupait, mais elle adorait ça.

Ressentant brusquement l’envie de revoir le regard émeraude de l’homme, elle reporta son attention vers lui, pile au moment où il se tournait vers elle. Leurs regards se croisèrent et ne se lâchèrent plus. Son cœur commença par faire un bond avant de reprendre un rythme lent et doux, apaisé par le doux regard de Vinpap. Ils gardèrent encore le silence. Personnellement, elle n’avait rien à dire. Elle ressentait juste l’envie de rester près de lui.

C’était tout de même étrange. Elle ne le connaissait que trop peu, elle ne savait même pas vraiment à quoi il ressemblait. Certes, il avait un regard à tomber, mais il n’en demeurait pas moins recouvert par un masque.

Soudain, il détourna le regard et porta ses mains à son crâne. Que faisait-il ? Elle l’observa avec intérêt, il semblait dénouer quelque chose. Il avait lu dans ses pensées ? Non… Probablement qu’il n’arrivait pas très bien à respirer avec ça.
*Ou alors c’est notre beauté qui lui coupe le souffle ! Il a besoin d’air le petit !*
Finalement, il tomba le masque sous le regard subjugué de Topaze, dévoilant un visage parfait. Elle le dévisagea avec une certaine surprise, tandis que son cœur s’accélérait de nouveau. Finalement son regard se fixa sur ses lèvres, se retenant de mordre les siennes lorsqu’un sourire se dessina dessus.
« Je me demandais, je les fais mes 30 ans pour le monde contemporain? »
Elle ne réagit pas tout de suite. Elle vit les lèvres bouger et entendit la voix grave et lointaine de son interlocuteur, mais elle était trop troublée pour réaliser rapidement ce qu’il venait de dire. Ce visage, ce regard, ces lèvres… Bon sang… Qu’il faisait chaud dans ce parc ! L’été semblait décidément à leur porte !
*Hey ho ! Il t’a causé !*
Oui c’est vrai, il… Attends… Quoi ? Avait-elle bien entendu ?
*Oui oui, c’est un vieux ton cher et tendre ! Tu peux oublier ! T’es rien de plus qu’une gamine pour lui ! Tout ce qu’il peut te faire à son âge c’est te chanter une berceuse !*
Que pouvait-elle bien répondre à ça ? Elle s’efforça de ne pas paraître trop étonnée tout en répondant d’une voix bégayante.
« Euh… Je… Non ça va… Tu… Vous… Vous faites jeune… »
Evidemment, ça n’avait pas loupé. C’était son aîné, elle s’était sentie obligée de le vouvoyer. Mais il ne sembla pas s’en rendre compte tout de suite, fort heureusement. Il lui sourit et reprit la discussion de lui-même.
« Pardonne-moi si je ne parles pas beaucoup, je suis un homme d'action, pas un homme de discussion. Et puis, pour un ninja, le silence est quelque chose de sacré. Le moindre bruit et c'est la mort qui s'approche de vous à grand pas... »
Elle l’observa d’un air perplexe, s’efforçant de contenir à la fois sa gêne concernant l’âge de l’homme et le trouble qu’il continuait à provoquer en elle. Elle eut envie de lui rappeler que si effectivement le silence en mission devait être primordial, dans une discussion c’était plutôt gênant… Et puis… « Un homme d’action »… Elle frissonna rien que d’y penser. Ça portait légèrement à confusion.
« Sinon, tu n'aurais pas un exemple sur les bandes dessinés ? J'aimerais bien voir un exemple de ce que mon pays est devenu dans ton temps. Ça m'intrigue. Nous étions un pays militaire, développé, avec des paliers d'honneurs stricts. Ça a bien changé ? »
Ce sourire. Il l’envoutait tant et si bien qu’elle continua à le fixer bêtement quelques secondes encore avant de se rendre compte brusquement de l’aspect ridicule de la situation.
« Euh… Je… »
Elle chercha son sac du regard, aperçut l’objet noirci et abimé par les flammes et se leva maladroitement. Elle semblait avoir repris des forces, ses jambes ne tremblaient presque plus et, ça lui était sorti de l’esprit, mais elle n’avait plus du tout mal là où les coups l’avaient touchée. Elle prit le temps de jeter un regard à ses bras et fut satisfaite de redécouvrir une peau pâle et ferme démunie de toutes séquelles.

Finalement, ayant récupéré son sac, elle revint vers l’homme en souriant. Le vent soufflait tranquillement, jouant avec ses cheveux et sa jupe, mais également avec les feuilles des arbres, déclenchant une douce mélodie printanière. Un instant, elle songea que le lieu où ils se trouvaient était terriblement romantique, mais, arrivée à la hauteur de l’homme, elle chassa cette idée de sa tête en s’asseyant près de lui.

Elle entreprit alors de fouiller son sac, non sans amertume, à la recherche de la possible présence d’un manga. Il ne semblait pas y en avoir.
« Je n’en ai pas là sur moi… Mais j’en ai dans ma chambre si tu veux… Quoi que attends… »
Elle fouilla de nouveau et sortit une feuille aux bords noircis et grignotés par le feu, ainsi qu’un critérium légèrement bosselé. Elle ne put retenir un soupir en échangeant un regard entendu avec l’homme. Puis elle entreprit de tracer quelques lignes sur son papier. Elle commença par marquer les bases d’un portrait avant de lever les yeux vers lui en souriant. Petit à petit, tout en jetant quelques regards à l’homme, elle entreprit de donner forme et identité à son dessin. Son sourire se fit de plus en plus intense au fur et à mesure que les traits s’affinaient. Lorsqu’elle en vint aux lèvres, un frisson d’excitation l’envahit sans qu’elle ne pu vraiment le réprimer. Elle ferma les yeux quelques secondes, puis reprit. Finalement, elle tendit la feuille à l’homme en un sourire.
« Tiens, voici ton portrait mangatisé ! Je te montrerai des vrais mangas d’accord ? Par contre, je suis désolée, m ais les ninjas ça n’avait jamais vraiment été mon truc jusqu’à maintenant… »
*Là par contre, tu kiffes à mort hein ?*
« …du coup ceux que j’ai parlent surtout d’amour ou de magie… »
Elle avait réussi à ne pas paraître trop gênée par Nasline. Elle esquissa un sourire, fière d’elle-même. Certes il était au courant de son existence, mais ce n’était pas une raison pour se laisser aller… D’autant plus qu’il aurait pu finir par lui poser des questions !

A nouveau, le silence s’installa. Il faut croire que les histoires d’amour et de magie, ça ne l’intéressait pas… Après tout, ce n’était plus tellement de son âge… Bon sang… Elle n’arrivait toujours pas à croire qu’il avait 30ans. Ça faisait 10 années de plus qu’elle-même, il devait avoir vécu tellement plus de choses qu’elle ! Elle n’avait pas eu le temps de finir ses études, se marier, avoir des enfants… Elle…
*Héhé ! Lui il devait en avoir par contre…*
*De quoi ?*
*Bah une femme et des enfants…*
Elle eut un pincement au cœur malgré elle. C’était certes des suppositions mais après tout… N’avait-il pas dit qu’il protégeait sa famille… A 30ans, on ne devait plus avoir comme seul objectif de rendre ses parents fiers, si ?
« Hum… Dites-moi… La famille dont vous parliez… Hum… Vous avez laissé quoi derrière vous ? »
Bon sang, voila qu’elle le vouvoyait à nouveau ! Et en plus pour lui poser une question ultra personnelle ! Qu’avait-elle en tête ?!
« Hum pardon, oublie, je me mêle de ce qui ne me regarde pas là… »
Elle baissa la tête… Elle était trop pleine de contradictions… Et elle ne cessait de jongler entre les vous et les tu… Ça en devenait vraiment ridicule…

Spoiler:
 



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^]
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Un peu d'entrainement [PV Vinpap ^^]
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page