Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Sortir à tout prix....

Invité
avatar
Invité
[Quête] Sortir à tout prix.... - Lun 13 Mai 2013 - 9:49
Une nouvelle matinée qui se lève pour la jeune indienne. Sombre, grise et froide. Enfin, c'est ainsi qu'elle la ressent. Comme si la chaleur et la joie de ce début de printemps n'était plus capable de l'atteindre. Et au final, ce n'était pas si loin de la réalité. Même les nuits où elle ne faisait pas de cauchemars, elle se réveillait avec cette horrible impression de suffoquer, de se faire littéralement ensevelir sous une pression démesurée. Elle avait envoyée au loin sa couette, ne supportant même plus de la sentir la protéger. Car était-elle vraiment une protection, ou une nouvelle tentative de se débarrasser d'elle? Oui, c'était la conclusion à laquelle elle était arrivée à force de ruminer ses sombres pensées. En réalité, étant déjà morte, le monde Humain la jugeait comme un indésirable, nuisible sans doute et tentait tout simplement de l'éliminer à chacun de ses passages. Via des monstres, des missions ou des simili catastrophes naturelles mais son but restait le même. Elle était morte, elle devait donc disparaitre.

De ce fait, on ne peut pas dire que c'est de gaieté de cœur qu'elle se rendit au bureau de la Directrice ce matin-là. Elle voulait encore la voir? Qu'allait-elle lui demander cette fois? Au moins ce coup-ci, cela ne semblait pas aussi urgent que lors de sa dernière mission. Passer le voir avant les cours ne voulait pas dire à la seconde alors ce coup-ci, elle passa prendre un petit déjeuner avant. Peut-être l'ambiance joviale de la cafétéria l'aiderait-elle à ne plus broyer ainsi du noir? Non, ça ne semblait pas réellement efficace. Enfin, elle savait comment ne plus songer à toutes ces horreurs qui lui sciaient l'esprit et pour cela, elle n'avait qu'une solution: s'occuper. Alors on pouvait dire que l'appel de la Directrice tombait bien au final.

L'entretien avec Colombe ne dura pas très longtemps, sa demande n'étant pas en elle-même très compliquée. Récupérer un livre, cela aurait pu être demandé à n'importe qui. Mais apparemment, celui-ci avait une petite particularité. En tout cas, rien que le fait que la Directrice souhaite le récupérer suffisait à le rendre plutôt intriguant aux yeux de l'apprentie-déesse. Sans compter cette histoire de salle secrète. Voilà qui piquait assez la curiosité de la précolombienne pour qu'elle parvienne à laisser ses états d'âmes de côté afin de se concentrer sur sa mission. Car la Directrice, malgré certaines précisions données qui lui serait très utile, comme le fait qu'utiliser son Domaine Divin conduirait forcément à sa mort ainsi qu'à la destruction des lieux, laissait planer beaucoup de mystères. Que contenait ce livre? Pourquoi le placer dans une pièce secrète? "Guerre et Paix", rien que le titre était un mystère en lui-même. Enfin, tergiverser plus longtemps là-dessus ne lui servirait à rien. Alors, une fois sortie du bureau de la Directrice, armée comme à son habitude, elle se rendit directement à la bibliothèque.

Elle ne mit guère de temps à rejoindre son objectif, à savoir la Grande Bibliothèque. Lorsqu'elle en poussa les portes, elle put remarquer qu'à cette heure encore matinale, il n'y avait personne dans les lieux. Tant mieux, elle souhaitait pas spécialement devoir s'arrêter toutes les trente secondes pour expliquer ce qu'elle était en train de faire. Car chercher le départ d'un passage secret, voilà déjà qui promettait de prendre du temps. Si cela s'appelle un passage secret, ce n'est pas pour rien, et Colombe ne lui avait laissée aucun indice sur sa localisation, son fonctionnement ou quoi que ce soit d'autre. Alors, avec méticulosité, elle commença par faire le tour de la salle, avant de s'aventurer entre les divers rayons, à la recherche d'un petit quelque chose qui lui semblerait assez étrange ou juste assez déplacé pour pouvoir faire office de déclencheur pour un passage secret. Mais chercher quelque chose dont on ne sait rien n'ai vraiment pas une mince affaire. Peu importe, elle avait toute la journée devant elle et elle ne comptait pas renoncer. Après tout, ce n'était un livre qui se révélerait plus fort qu'elle.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Dim 2 Juin 2013 - 15:44
Je courrais tellement vite que j'avais l'impression d'avoir dépassé mes limites. J'étais dans le néant. Malgré le fait que je pouvais sentir que mes pieds étaient sur une plateforme, il n'y avait rien. Pas de mur, pas de haut, pas de bas, pas de gauche, pas de droite....Rien à l'horizon. Juste, la peur. Je ne savais pas ce que je fuyais. Mais, je pouvais deviner que le danger approchait. Je ne voulais pas être seule. Je voulais....que quelqu'un vienne à mon secours. NON ARRÊTEZ! LAISSEZ MOI TRANQUILLE!

Je me réveillais en sursaut, lorsque le soleil commençait à se lever. Je transpirais et respirais tellement fort que j'avais l'impression qu'on m'avait tué durant mon sommeil et que je venais de ressusciter. Mon cœur battait à la charade. J'avais toujours peur. J'essayais de me calmer, mais j'avais un mauvais sentiment. Qu'est ce qui m'arrivais, bon sang? C'était comme si mon esprit essayait de me dire quelque chose.... Je fuyais les ténèbres, mais devais-je y succomber finalement? Non, je ne le voulais pas. J'avais à présent une famille et des amies, je ne voulais pas les décevoir. Après m'être vêtue de ma tenue gothique habituelle et ranger mon lit, j'allais directement à la cafétéria pour aller prendre mon petit déjeuner. Il y avait beaucoup d'élève là-bas. Tous manger entre ami. Moi, je voulais être seule. Je voulais réfléchir sur ma famille, justement. Je venais d'apprendre que, selon le grimoire trouvé dans les ruines du manoir des Urmanis, que le côté de ma mère était constituée de sorcière. Donc, j'en serais une aussi ? Je ne ressentais rien de magique en moi, mise à part mes aptitudes de déesse. Après avoir manger les céréales dans un bol de lait et bu mon jus d'orange, j'allais directement à la bibliothèque pour avoir le cœur net.

La grande bibliothèque se trouvait juste en face de la cafétéria. Il me suffisait juste de traverser la cour pour y atteindre. Elle constituait seulement un bâtiment à 30 étages, d'où l'adjectif "grande". Pour ma part, j'aurais dit "énorme" mais cela perdait de la classe. Bref, on disait que si on cherchait bien, on pouvait retrouver les réponses à nos questions. Lorsque j'entrais dans l'établissement, je remarquais que c'était vide. En même temps, c'était compréhensible, qui allait lire un bouquin dès le matin ? A part les intellos, je ne voyais pas qui. En saluant la bibliothécaire repentis, je contemplais les étagères, cherchant le rayon "Magie" ou "Sorcellerie". Je n'avais pas l'habitude de venir ici, donc je ne connaissais pas vraiment l'endroit. Je me demandais s'il y avait toute l'histoire de la Deus ici. Mais, je n'avais pas envie de lire TOUS les livres de la bibliothèque pour le savoir. Lors de mes recherches, je vis, à ma grande surprise, une brune parcourant les livres. Elle m'était familière....Mais oui ! C'était Abygaïl ! Je l'avais rencontré au parc des abricots. Elle était sympathique, mature, sensée.... Franchement, la voir ici ne m'étonnait pas du tout. Je la voyais trop lire des livres ici. Mais, elle semblait chercher un en particulier. Sous un ton calme, montrant que j'étais différente que notre dernier rencontre, et sérieux, je m'approchais d'elle pour lui demander:


Bonjour Abygaïl. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais je suis Kate. Kate Moreau. On s'est rencontré au parc des abricots. Tu sembles chercher un livre, je peux t'aider ?

Je ne savais pas si elle allait me reconnaitre si elle se souvenait de moi. Après tout, j'avais un bandeau cachant mon œil gauche qui m'avait été ôté par Kym Mäss, l'ancienne professeur de combat approché. J'ignorais encore pourquoi elle m'avait fait ça, sûrement une punition pour avoir voulu tête à Isanagi Tensho. Mise à part mon côté borgne, il y avait aussi le côté gothique. Durant ma rencontre avec Abigaïl, je n'avait pas eu ce genre de style. Avec mes cheveux teint en argent. Ce serait difficile de me reconnaitre, surtout que mon côté enjoué et actif avait disparu pour laisser place au sérieux et au calme.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Dim 2 Juin 2013 - 17:47
Jamais la bibliothèque ne lui avait paru aussi grande qu'en ces instants. Elle avait beau tourner entre les rayons, suivre les murs et tâter chaque pierre, rien ne semblait décidé à l'aider à avancer. Qu'elle idée d'avoir été placé un livre dans une pièce secrète aussi. Remarque, elle aurait sans doute pu demander plus de précisions à la Directrice quoi que, rien ne disait qu'elle en savait plus qu'elle. Alors, à part chercher de toutes les façons possibles, elle n'avait pas beaucoup d'options possibles. L'esprit totalement focalisé sur sa recherche, elle n'entendit pas les portes s'ouvrir et laisser entrer une nouvelle personne. Elle ne sentit même pas cette présence approcher. Elle ne réalisa sa présence et sa proximité que lorsque cette dernière se manifesta d'elle-même. une apprentie-déesse, avec un aire vaguement familier et pourtant, elle avait du mal à en être certaine.

Bonjour Abygaïl. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais je suis Kate. Kate Moreau. On s'est rencontré au parc des abricots. Tu sembles chercher un livre, je peux t'aider ?


"- Kate Moreau? Catherine...? Je me disais aussi que ton allure ne me semblait pas inconnue mais j'avais du mal à retrouver où je t'avais déjà vu. Enchantée de te revoir depuis le temps. Eh oui, je cherche bien un livre mais c'est un tout petit peu plus compliqué que cela en fait."


Oui, en y regardant bien, il s'agissait sans nul doute de la même personne. pourtant, elle avait changé, c'était indéniable. Ses cheveux, son style vestimentaire et ce morceau de tissu sur son œil. L'avait-elle perdu? Si oui quand et comment? Mais ce n'était pas vraiment le moment et puis, ce ,'était pas à elle de poser ce genre de questions. Elle aussi avait subit son lot d'épreuves et si physiquement, elle restait la même, indemne, intérieurement il n'en était rien. Alors, elle n'aborderait pas le sujet tout de suite. Elle avait une mission après tout.

"- En fait, la Directrice m'a demandée de lui ramener un livre un peu particulier. Le souci, c'est qu'il est dissimulé quelque part et que pour le moment, je ne parviens pas à mettre la main dessus. Si tu veux m'aider, j'avoue que ton aide ne serait pas de refus, j'ai l'impression de tourner en rond ici."

Certes, elle ne recherchait pas vraiment la compagnie en ce moment mais à deux, elles augmentaient leur chance de trouver une trace de ce fameux ouvrage. Alors qu'elle terminait de parler, son regard fut attiré par une sorte de symbole étrange, quasi invisible mais que la lumière reflétée par les décorations métalliques de la tenu de Kate avait soudain rendu visible. La jeune apprentie-déesse s'en approcha tranquillement avant de l'observer. On aurait dit le dessin d'un grimoire ancien, ouvert. Tiens, voilà qui ressemblerait enfin à un indice. Évidemment, le premier réflexe dans ce genre de cas est de venir passer son doigt sur le dessin incrusté dans la pierre et forcément, il s'agissait du geste à ne surtout pas faire. A peine sa peau fut-elle entrée en contact avec la pierre froide qu'une forte décharge de magie la projeta d'un pas en arrière tandis que le mur pivotait sur lui-même, dans un silence plus effrayant que des milliers de grincements de chaines.

"- Bon, je crois que l'entrée de la pièce secrète doit être ça. Si tu veux toujours m'aider, tu es la bienvenue mais je préfère te prévenir. Une fois entrée, l'utilisation de nos Domaines Divins sera interdite. Sinon, ce sera notre fin et celle de la bibliothèque. Alors, je ne te force pas à me suivre."

Après tout, Kate n'était pas concernée à la base par cette mission alors si elle craignait de s'aventurer dans un lieu où elle ne pourrait se servir de ses pouvoirs, la jeune précolombienne comprendrait parfaitement. Mais elle se devait d'y aller. Des pièces secrètes, il ne devait pas y en avoir dix mille. Elle se glissa donc dans l'ouverture du mur et fit quelques pas, descendant cinq marches massives avant d'entendre un déclic sous son pied. Et s'en suivit le grincement des gonds se préparant à jouer pour refermer le passage derrière elle.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Dim 2 Juin 2013 - 20:29
"- Kate Moreau? Catherine...? Je me disais aussi que ton allure ne me semblait pas inconnue mais j'avais du mal à retrouver où je t'avais déjà vu. Enchantée de te revoir depuis le temps. Eh oui, je cherche bien un livre mais c'est un tout petit peu plus compliqué que cela en fait."

Intérieurement, j'étais soulagée qu'elle m'avait reconnu, malgré la difficulté. Je me demandais si elle était curieuse de savoir la raison de ce changement de style vestimentaire et du bandeau sur mon œil. Je préférais attente qu'elle me le demandait pour lui répondre. Je ne voulais pas faire genre "ah au fait, on m'a planté l’œil si tu t'interroge sur ça". C'était encore trop douloureux pour moi d'en parler. J'espérais aussi qu'elle ne regardait pas que le cache-œil. La plupart des gens le faisaient et ce n'était pas très agréable. On avait l'impression qu'on était différent des autres juste à cause de ce détail. Dans tous les cas, je pouvais toujours voir. C'était mieux que rien.

"- En fait, la Directrice m'a demandée de lui ramener un livre un peu particulier. Le souci, c'est qu'il est dissimulé quelque part et que pour le moment, je ne parviens pas à mettre la main dessus. Si tu veux m'aider, j'avoue que ton aide ne serait pas de refus, j'ai l'impression de tourner en rond ici."

Une mission de la directrice elle-même ? Cela me surprenait beaucoup. Abygaïl devait être une personne importante, forte, influente et compétente pour avoir des quêtes de la part de Colombe Siria. Et puis, je me demandais quel genre de livre était-ce pour que la directrice voulait, surtout si ce n'était pas facile à trouver.

Cela ne me dérange pas. Pour chercher une aiguille dans une botte de foin, vaut mieux être à deux que toute seule. La probabilité de trouver le livre augmenterait.

Je n'avais pas non plus oublié ma quête de savoir sur les sorcières. Mais, je ne pouvais pas abandonner une amie dans le besoin. Même si je ne connaissais pas beaucoup Abygaïl, je la considérais quand même comme une amie. Elle était douce, gentille... Je me demandais depuis combien de temps elle cherchait le livre. Soudain, Abygaïl s'approcha d'un livre en particulier. Finalement, elle n'avait pas vraiment eu besoin de moi dans ses recherches, on se croirait presque à un jeu de hasard. Mais, ce livre ne m'inspirait pas beaucoup. Ce bouquin était ..... Spécial. Je ne savais pas comment l'expliquer, mais ..... ?! Non, il ne fallait pas qu'elle fasse ça !

Attend Abygaïl !

Trop tard. La jeune fille fit un pas en arrière et le mur se mit à bouger. On se croirait vraiment dans une de ces maisons à passage secret. Original dis donc, la manière de le découvrir. Un livre magique ..... Je ne savais pas qu'il y en avait à la bibliothèque. Peut-être que le livre qu'Abygaïl cherchait se trouvait de l'autre côté de cet étagère ? Celle-ci se tourna vers moi après un silence.

"- Bon, je crois que l'entrée de la pièce secrète doit être ça. Si tu veux toujours m'aider, tu es la bienvenue mais je préfère te prévenir. Une fois entrée, l'utilisation de nos Domaines Divins sera interdite. Sinon, ce sera notre fin et celle de la bibliothèque. Alors, je ne te force pas à me suivre."

C'était sûrement la directrice qui lui avait fait part de ces informations. Elle devait être courageuse d'accepter une mission où nous ne pourrons pas utiliser nos pouvoirs divins. Je me demandais toujours: "Pourquoi ce livre était si important ?" Est-ce que c'était un moyen pour la directrice de se défaire du sort d'Isanagi lui obligeant à être prisonnière à la Deus Academia ? Ou un moyen d'arrêter l'ancien directeur ? Je suivis en silence Abygaïl. S'il m'arrivait quelque chose, la seule responsable sera moi. J'avais décidé de mon propre chef de l'aider. La porte se ferma derrière nous. Devant se trouvait un long couloir. Tous deux, nous marchons vers le bout pour découvrir une très grande pièce éclairée dont le plafond était inexistant. Au dessus de nous, nous pouvons voir un ciel noir étoilé. Les livres semblaient en vie: ils volaient comme des oiseaux à travers la salle, laissant derrière eux quelques poussières lumineux. C'était un magnifique spectacle.

Quel est le nom du livre dont on t'a chargé de retrouver ? A deux, on a une chance de le retrouver.

J'avais complétement oublié que mon objectif était de trouver plus d'information sur les sorcières et peut-être même que ces informations se trouvaient ici, dans cette pièce. Mais, je n'étais là que pour aider Abygaïl et rien d'autre. De plus, je ne pense pas avoir le droit de prendre un livre sans la permission de quelqu'un. Le livre dont Abygaïl cherchait devait être important et dangereux s'il se trouvait dans une pièce secrète, au lieu d'être à la vue de tous. Ce qui m’interrogeait encore plus sur les intentions de Colombe Siria concernant ce bouquin. Le fait qu'elle avait demandé à une autre personne signifiait beaucoup de chose. Mais, je pensais à une raison particulière : elle ne voulait pas être vu à la bibliothèque pour ne pas attirer l'intention.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Dim 2 Juin 2013 - 22:12
Cela ne me dérange pas. Pour chercher une aiguille dans une botte de foin, vaut mieux être à deux que toute seule. La probabilité de trouver le livre augmenterait.

Bon, au moins là-dessus, elles avaient le même avis. Dans un sens, savoir qu'elle ne serait pas seule lui faisait plaisir. Même si elle restait persuadée au fond d'elle de ne pas valoir plus qu'un vulgaire assassin à cause de cet enfant qu'elle n'avait pas réussi à sauver, les gens ne la fuyaient pas pour autant. En fait, c'était plutôt elle qui s'enfermait loin d'eux, pour ne plus être atteinte. mais seule, elle en avait la preuve, elle n'arrivait à rien. Ce fut bien grâce à Kate qu'elle put repérer, par hasard certes mais quand même, le mécanisme d'ouverture du passage menant vers la pièce secrète de la bibliothèque.

Attend Abygaïl !

Elle sursauta finalement autant de l'avertissement de Kate que de la décharge magique qu'elle reçut. Tiens, comment avait-elle pu savoir qu'il allait se passer quelque chose? Une intuition? Sans doute. Après tout, en tant que chasseuse, elle pouvait parfois 'sentir' certaines réactions de ses proies alors elle ne devait pas avoir le monopole de ce genre de comportement. Tant mieux d'ailleurs. Car ainsi alliée, ses chances de mener à bien la quête de Colombe augmentait sensiblement. Parce qu'elle doutait d'être arrivée au bout de toute ses surprises.

Les deux filles pénétrèrent dans le couloir dont le passage se referma avec un grondement sinistre derrière elle. Bon, au moins c'était clair. Le chemin du retour, il faudrait le trouver ailleurs. Enfin, maintenant qu'elles étaient toutes deux engagées dans ce couloir étroit, autant finir de le descendre et de voir ce qui les attendait au bout. Étrangement, bien qu'il n'y ait aucun lumière aux murs, elles voyaient comme en plein jour et n'avaient donc aucune difficulté à avancer. Le chemin se révéla plutôt long avant de finalement débouché sur une pièce assez étrange.

Une salle gigantesque, éclairée par une magie inconnue et... sans toit. Ou alors la voute reflétait le ciel étoilé? Qui sait, ici il valait mieux se préparer à tout, surtout au plus improbable. Alors qu'elles s'étaient enfoncées sous le sol, elles pouvaient contempler les étoiles? Avouer que c'est assez paradoxal. mais ce n'est pas le plus bizarre. car aucun doute sur le fait qu'elles se trouvent toujours dans la bibliothèque, la présence des livres atteste bien l'appartenance du lieu. par contre, le fait qu'ils volent librement tels des oiseaux au milieu des cette voûte céleste n'a rien de normal. Décidément, rien n'était fait pour leur faciliter la tâche.

Quel est le nom du livre dont on t'a chargé de retrouver ? A deux, on a une chance de le retrouver.

"- Guerre et Paix. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il raconte ni à quoi il ressemble, la Directrice ne m'a donné que son titre. Et je pense que cela va être compliqué de les lire à même les livres volants."

Les attraper au hasard en espérant tomber sur le bon? Déjà, comment allaient-elles faire pour les attraper? Parce qu'ils volaient drôlement ces livres, mieux que certaines piafs, c'était pour dire. Sans savoir pourquoi, elle arrêta son regard sur un livre à la couverture un peu âgée et dans les teintes bleues. Et en le fixant, elle vit comme s'animer des détails dessus. Une mini-scène de théâtre qui se jouait sous ses yeux, une partie du livre. Un mime? Oui c'était ça, comme une sorte de devinette l'aiguillant sur le thème de l'ouvrage. Des poissons, la mer,... non aucun rapport avec le titre du sien.

"- Kate, choisit un livre et regarde-le bien. Il y a comme des scènes qui se joue dessus. On dirait que ça raconte le livre. Avec un peu de chance, on pourra repérer celui qu'on cherche au lieu de taper au hasard."


Mais des livres, il y en a des dizaines, peut-être même plus. Et si au départ, cela semble assez facile de se fixer sur un, il faut croire en prime que ces agencements de papiers sont doués d'intelligence. Ce n'est qu'un impression où ils accélèrent le mouvement? Non, il ralentissent et accélèrent à présent, comme s'ils voulaient les narguer. Ah ouais, ils avaient le sens de l'humour ces satanés bouquins? Très bien, elle allait jouer elle aussi dans ce cas. Elle se concentra et usa de son contrôle des limites pour bondir assez haut pour chopper un des bouquins et le jeter au sol avec force. Lorsque que ce dernier heurta le sol, il émit comme un couinement, semblable à une alarme et aussitôt, tous les livres se tournèrent vers les deux jeunes filles, les pages frémissantes ressemblant à des ... dents aiguisées. non, elles étaient devenues des dents aiguisées. Et aucun doute sur leur prochaines cibles. Les deux apprenties-déesses risquaient bine de finir en quatre heures pour livres affamés.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Mar 25 Juin 2013 - 19:37
"- Guerre et Paix. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il raconte ni à quoi il ressemble, la Directrice ne m'a donné que son titre. Et je pense que cela va être compliqué de les lire à même les livres volants."

Voilà qui était assez problématique. Comment retrouver un livre dont on ne connaissait pas l'apparence avec ces milliers de bouquin volant ? Était-ce un test de la directrice pour Abygail ou un simple foutage de gueule ? Bref, je me mis à observer les livres volants, mais c'était difficile avec un seul œil. Ma vue n'était plus aussi efficace qu'avant. Par contre, je pouvais voir quelques images à travers les livres. Heureusement qu'Abygail était là avec deux yeux. Sinon, je ne saurais pas comment j'y arriverais.

"- Kate, choisit un livre et regarde-le bien. Il y a comme des scènes qui se joue dessus. On dirait que ça raconte le livre. Avec un peu de chance, on pourra repérer celui qu'on cherche au lieu de taper au hasard."

D'accord !

Hmm alors d'après sa théorie, au lieu de mot, ces livres contenaient des images animées racontant l'histoire. Après tout, c'était logique. Si on se référait à l'histoire du bouquin, peut-être qu'on pouvait deviner le titre. Mais, ces ouvrages se moquaient de nous. Ils modifiaient la vitesse de leurs mouvements, comme s'ils comprenaient nos intentions. Voulaient-ils jouer ? Je me mis à courir sur les côtés pour rester concentrer sur ma tâche et tenter de regarder les images des pages. Si c'était "Guerre et Paix", je devais voir des soldats faisant la guerre ou autre. Abygail fit un bond assez exceptionnel pour attraper un livre, sauf que ce dernier avait "appelé" à l'aide ses camarades qui foncèrent vers l'indienne, les pages devenant des dents pointus. Activant le contrôle de limite, je bondis pour atterrir devant elle et la protéger en écartant les bras et mes jambes. Ces livres transperçaient ma peau, mais j'arrivais à y résister.

Dégagez de là!

J'envoyais les livres violemment sur les côtés grâce à ma force. On aurait dit des projectiles à cause du contrôle de limite. Je ne pouvais que rester une heure comme ça. D'un côté, j'admirais ces bouquins. Ils s'entraidaient, attaquaient les ennemis.... Dommage que j'étais leur adversaire vu que je recherchais une œuvre particulière avec Abygail. Je n'étais pas armée et peut-être qu'il fallait tenter une autre approche.... Non, vu la tournure que cela prenait, il fallait employer la manière forte.

Je m'occupe de faire diversion. Abygail, tu t'occupes de trouver le livre. Je peux les occuper durant une heure.

Je disais cela avec un ton sérieux, alors que du sang coulait tout au long de mes bras. Les manches de ma chemise étaient trouées à cause des dents tranchants. Je pouvais ressentir la douleur, mais j'arrivais à la supporter. Levant mon bras vers les livres, je les faisais signe de venir. C'était une provocation que les ouvrages répondirent en venant vers moi. Je sautais vers eux et donnais des coups de pied retournés pour les propulser au loin. Lorsque j’atterris vers le sol, je me mise à courir vite, les livres me suivant. Je faisais confiance à Abygail pour la suite. Il fallait juste que je ne me perdais pas dans cette immense bibliothèque.


[Désolé c'est court]
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Ven 28 Juin 2013 - 14:25
Les livres avaient déjà trouvés leur cible. En effet, après un bond, il faut bien atterrir et à ce moment-là, la jeune amérindienne est forcément vulnérable. Mais c'est qu'ils étaient bien plus malins qu'elle ne l'aurait cru, voilà qui ne pourrait que leur compliquer la tâche. La jeune apprentie-déesse ne pouvait que regarde les livres foncer sur elle en se préparant à les recevoir, ne pouvant dévier de se trajectoire. Pourtant, une ombre dans son dos lorsqu'elle toucha le sol, un bruit de choc sourd d'objets qui rencontrent un obstacle. Et une voix qui s'élève alors que déjà, la jeune amérindienne se relève, prête à passer à l'action à nouveau.

Dégagez de là!

Quelques ouvrages avaient fait demi-tour déjà et reprenaient de la hauteur pour mieux revenir alors d'autres avaient fichés leurs dents pointues dans la chair offerte de Kate devant elle. Bon, au moins elle savait à quoi s'attendre. Certes ce genre de blessures saignait mais apparemment pas assez pour risquer de la faire se vider de son sang. Mais bien assez pour devenir douloureuses et gênantes, surtout si leur nombre ne cessait de se multiplier. L'apprentie déesse devant elle envoya valser au loin les indésirables encore trop collés à elle de façon plutôt magistrale mais la jeune précolombienne ne s'attarda pas sur ce détail. Plus vite elles auraient trouvés ce fichu bouquin, plus vite elles pourraient sortirent de cet endroit.

Une chose était sure, ces ouvrages n'en étaient à la première intrusion étrangère qu'ils devaient gérer. Ils s'entraidaient, se supportaient, en venaient à s'intercepter en plein vol comme pour protéger les autres. C'était assez impressionnant. Si elle n'avait pas été leur cible, elle aurait aimé prendre le temps de les observer un peu plus mais elle n'en avait pas l'occasion. Pour l'instant, leur attention était focalisée sur Kate qui se démenait pour se débarrasser d'eux. Elle y arrivait plutôt bien mais elle ne tiendrait pas indéfiniment. Mais si elle commençait à flécher les bouquins, ils deviendraient illisibles et cela n'aurait plus aucun intérêt. Trouver une autre solution et vite. Car certains commençaient à se souvenir d'elle et elle dût en esquiver plusieurs de justesse.

Je m'occupe de faire diversion. Abygail, tu t'occupes de trouver le livre. Je peux les occuper durant une heure.

Faire diversion pendant une heure. Elle espérait bien ne pas avoir besoin de tout ce temps pour arriver à repérer sa cible. En tout cas, Kate se débrouillait à merveille pour attirer toute l’attention des bouquins affamés sur elle. Ce qui lui laissait le champ libre pour essayer de mettre les choses au point. Parce que franchement, en regardant objectivement les lieux, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’ici, c’était la guerre. Celle des livres contre elles deux, les intrus du moment. Et même si sa camarade s’en sortait, tous les livres ne tombaient pas dans son panneau, quelques-uns choisirent de s’intéresser de plus près à l’indienne, se préparant à lui réserver le même sort qu’à Kate, leurs dents déjà prête à attaquer.

Ayant déjà vu que la force brute contre eux n’avait pas d’impact, elle se contenta d’encaisser le choc des dents qui pénétrèrent sa chair. Et au loin, un instant, il y eut comme un éclat étrange. Une voix qui résonna dans la salle, douce et calme à la fois, lâchant dans l’air comme un chant reposant le titre du livre tant convoité. « Guerre et Paix. » Et là, le déclic dans l’esprit de la jeune fille. La Guerre, l’image qui s’était imposée à elle en voyant Kate se battre contre les livres. La Paix, son refus d’utiliser la violence pour se débarrasser des pages mordant sa peau. C’étaient elles qui recréaient le titre de l’ouvrage recherché. Alors, bien que d’autres bouquins viennent joindre leurs coups de dents à leurs camarades, elle ne broncha pas. Ayant perdu Kate de vue pour l’instant, elle espérait qu’elle allait toujours bien.

Lentement, les dents disparurent et les ouvrages se mirent à la lâcher, avant de tomber au sol, inanimés. Comme devraient l’être tout bon livre qui se respecte. Le choc sourd des couvertures résonnent dans la pièce alors que devant elle se met à briller une sorte de bulle dorée. La jeune apprentie-déesse s’assura d’abord que sa camarade allait bien avant d’avancer vers la forme flottante au niveau de ses yeux. Et à l’intérieur, elle put distinguer un ouvrage dont le titre lui tira un soupir de soulagement. Guerre et Paix. Il était enfin là. Lentement, elle vint saisir l’ouvrage avec précaution avant de se retourner vers Kate.

"- Ca y est, je le tiens. Mais je pense que l’on ferait mieux de ne pas s’éterniser par ici, on ne sait jamais ce qui pourrait encore nous tomber dess…"


Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un grondement retentissant emplit les lieux, la forçant à mettre les mains sur ses oreilles, le livre calé dans son sac pour ne pas le perdre. Et plus inquiétant encore, le son semblait venir des murs, de la direction dont elles étaient arrivées. Pourvu qu’il n’y ait pas un mécanisme entré en œuvre pour leur bloqué la sortie.

"- Ne nous attardons pas ici. Cherchons la sortie. Plus vite on sera dehors, mieux se sera."

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Mar 9 Juil 2013 - 23:26
Vous savez, je n'étais pas spécialement rapide. Je n'avais jamais l'habitude de fuir en courant, comme ça. Si on m'avait inscrit à un club d'art martiaux, c'était justement pour pouvoir me défendre et non battre en retraite comme je le faisais. Sauf que j'étais dans une situation assez spécial, qu'à l'époque, on ne pouvait prévoir. Enfin, personne aurait cru à une seconde vie après la mort - bon pour certaine culture, c'était possible - mais qu'on allait carrément devenir des divinités. Peut-être les plus arrogants dans le monde des humains, voir les dictateurs de certain pays qui s'y croyaient déjà, mais pas une simple lycéenne comme moi, par exemple. Je n'étais qu'une fille "sans histoire" et me voilà en train de fuir des livres enchantés dans une immense bibliothèque. Rapidement, je me mise à courir sur le mur, pris appui dessus pour faire un saut horizontal vers le groupe de livre, le point levé à la superman. Les livres furent propulsés dans tous les côtés, tel comme les balles de billard. Mais, cela ne se finissait pas là. A peine les pieds posés au sol, d'autres bouquins foncèrent vers moi par derrière. Je fis un long saute pour les éviter en atterrissant sur le haut d'un étagère, voyant les objets magiques s'écraser sur le sol en pierre. Les ouvrages se trouvant sur le rayonnage où je m'étais posée se mirent à bouger eux aussi et m'entourèrent, ne me laissant aucun échappatoire. Je détruisis le meuble en bois avec un seul coup de poing pour éviter l'attaque des livres. J'atterris en faisans une roulage et fis face à mes adversaires, prenant une pose de combat que j'avais apprise durant mon vivant. Ces livres étaient vraiment coriaces. Plus j'en battais, plus il en venait d'autre. Les bouquins me firent face, ouvrant leur "bouche" pour montrer leurs dents. Ils étaient prêts à se lancer sur moi.

Bon allez, à l'assaut !

Prise sous un élan d'héroïsme - c'est du sarcasme - je fis plusieurs roues et salto avant de sauter vers afin de me les prendre tous. Parfois, il fallait agir sans réfléchir, car je n'avais pas le temps de penser dans cette situation. J'étais en l'air, prête à utiliser mes jambes pour les attaquer. Je comptais faire plusieurs kick circulaire afin de les projeter encore une fois, puis, une fois les pieds sur le sol, courir vers un meuble pour le jeter sur eux et en finir en brisant l'objet pour que ces livres soient détruit dans la destruction du matérielle. Ne cherchez pas à comprendre la description de mon idée car moi non plus, je n'y comprends rien. De toute façon, je ne pus mettre en pratique mon plan. Avant même que je pus faire ma première action, les ouvrages tombèrent, comme si la magie qui les faisait mouvoir avait été annulé. J'atterris sur mon genoux droit, regardant mes "adversaires". Les pages, qui avaient la forme de leurs dents, étaient devenus ordinaires. Je n'avais absolument rien compris. Ce n'était pas que pour eux, j'entendais l'écho des chutes dans toute cette partie de la bibliothèque. Étant dans la confusion absolue, je retournais voir Abygail, ayant l'espoir qu'elle pourrait me donner des explications, même si la probabilité de cela était très minime, vu qu'elle était surprise d'avoir vu les livres bouger. Je la vis devant une lumière aveuglante, ressemblant un peu à celle qui apparaissait lorsqu'on priait dans le temple de Deus. Ma partenaire y avait pris un ouvrage et mon instinct me disait que c'était "Guerre et Paix", le livre qu'on cherchait.

"- Ca y est, je le tiens. Mais je pense que l’on ferait mieux de ne pas s’éterniser par ici, on ne sait jamais ce qui pourrait encore nous tomber dess…"

Abygail avait bien confirmé ce que je pensais au sujet du bouquin qu'elle tenait. Mais, elle ne put finir sa phrase à cause d'un bruit sourd, non, plutôt d'un grincement semblant provenir des murs. J'avais beau boucher mes oreilles, je pouvais encore entendre ce cri grave et agaçant. Cela venait de l'endroit d'où nous venions. Le gardien ? Dans tous les cas, cela ne présageait rien de bon.

"- Ne nous attardons pas ici. Cherchons la sortie. Plus vite on sera dehors, mieux se sera."

Tu as bien raison. Retournons sur nos pas, peut-être que nous pourrons trouver quelque chose.

Je ne savais pas si c'était la curiosité qui me poussait à prendre cette décision. L'envie de savoir d'où venait ce crie, à quoi ressembler la créature. Certes, ce genre de jugement était tout à faire immature et stupide, même impulsif, mais, instinctivement, j'étais sûre de moi. Je faisais signe à Abygail de me suivre. Revenant sur nos pas, nous n'entendîmes point cet étrange grincement. Peut-être que c'était juste passagère ? Lorsque nous arrivâmes à notre point de départ, quelque chose avait changé : deux chevaliers géants, faisant dans les 10 mètres environs, nous empêchaient de passer avec leurs énormes épées. Étrange, il n'y avait pas cela à notre arrivé. Soudain, le bruit sourd retentissait à nouveau, attaquant violemment mes tympans. Je souffrais tellement que j'avais mis mes deux genoux à terre, tête baissée au sol. Une géante apparue du plafond, faisans 20 mètres de haut. C'était une femme avec des jambes en forme de pattes de dragons et des ailes d'aigle dorées. C'était elle l'origine de tout ce chahut....

Vous, les deux intruses ayant l'intention de prendre le recueil sacré de ce sanctuaire. Vous, qui avez résolu l’énigme de ces lieux. Si vous désirez quitter cette demeure vivante, vous allez devoir vous soumettre à une dernière épreuve : je vous poserai ma propre énigme. Et c'est toi, jeune guerrière aux cheveux argentés au borgne, qui devra trouver la réponse et seule, sans aide. Alors, quel est l'animal n'ayant qu'une seule voix, marchant sur quatre pattes le matin, deux pattes le midi et trois pattes le soir ?

Je ne savais pas si cette folle se moquait de moi, ou si elle était vraiment sérieuse. N'importe qui aurait trouvé la solution s'il connaissait l'histoire d’Oedipe, à moins d'être inculte ou de n'être jamais aller à l'école. En tout cas, elle avait l'air d'être sérieuse dans sa question. Sa voix faisait beaucoup d'écho dans toute l'immense salle, comme si on s'adressait à une divinité. Je regardais Abygail pour voir ce qu'elle en pensait, et je pense qu'elle aussi, elle avait trouvé la réponse. Je soupirais et regardais la géante avec l'air "je-m'en-foutisme".

C'est l'Homme, d'abord c'est un bébé à quatre pattes, ensuite il marche sur ses deux jambes puis il s'aide d'une canne pour marcher. C'est bon, on peut y aller là ?

Hmmm, tu n'es pas qu'une brute sans intelligence, jeune guerrière. Je ne pensais point que tu puisses trouver la réponse aussi facilement. Vous pouvez passer, mais à une condition : plus jamais vous ne devrez revenir ici, est-ce clair ?

Elle disparut sous une lumière dorée et les chevaliers géants nous laissèrent passer. La porte s'ouvrit vers la grande bibliothèque. En sortant, je remarquais que c'était toujours la même ambiance : le bâtiment était vide, pas une âme y était sauf nous, comme si le temps s'était arrêté. En même temps, combien de temps avions-nous rester dans cet endroit ? Aussi, j'étais offensée par les préjugés de cette géante. Elle m'avait traité de brute sans cervelle quoi. Enfin, c'était du passé, je n'avais cas oublié cette fichue "épreuve". Je me retournais vers Abygail :

On dirait qu'on a réussi. Au fait, tu m'avais appelé Katherine Moreau tout à l'heure......Je sais que ça peut paraitre idiot, vu que c'est moi qui avait donné cette appellation, mais.... Mon nom est Kate Ackles Hawkins. Ackles Hawkins est le nom de mon frère. Comme je pense que je ne le verrais jamais, j'ai donc repris le nom qu'il utilise pour penser à lui.......Enfin, ravis de t'avoir pu t'aider.

Je m'inclinais, écoutais ce qu'elle avait à dire avant de me séparer d'elle, pour vivre une journée de plus à la Deus Academia. M'être confier à Abygail au sujet de mon frère me faisait tout de chose. Peut-être que si elle et moi nous trainions encore plus souvent ensemble, on pourrait devenir ami. A moins que cela ne soit déjà le cas.... Seul l'avenir nous le dira.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Mer 10 Juil 2013 - 10:17
Tu as bien raison. Retournons sur nos pas, peut-être que nous pourrons trouver quelque chose.

Au moins, elles étaient sur la même longueur d'onde. Entre les diverses traces de morsures dessinant le récit de leur combat contre les livres affamés à même son corps et ses vêtements passablement déchiquetés, elle devait bien admettre qu'elle commençait à avoir hâte de sortir d'ici. En tout cas, elle comprenait mieux pourquoi la directrice préférait demander à des élèves de se charger de ce genre de quête. Si à chaque fois elle se faisait agressé de la sorte, elle devait en avoir passablement assez. A moins qu'elle ne sache rien de la réalité des lieux? Possible aussi. Après tout, rien ne prouvait que quelqu'un était déjà entré ici avant elles. Enfin, elles avaient le livre avec elles, ils ne leur restaient donc plus qu'à retrouver la sortie.

Kate prit les devants avec un air plutôt assuré et la jeune amérindienne la suivit. La jeune fille avait fait preuve d'une bonne dose de débrouillardise alors si elles rencontraient un nouveau souci, elle saurait la prévenir à temps; En tout cas, elles n'eurent aucun mal à remonter le chemin qu'elles avaient empruntées à l'aller pour se retrouver devant.... Deux statues de chevaliers de presque 10m de haut chacune, plutôt menaçantes et bloquant l'accès à la bibliothèque de la meilleure manière qui soit. Un froncement de sourcils, ils n'étaient pas là au départ. Le résultat du grincement entendu plus tôt? Le mécanisme dont elle avait craint la mise en route? Cela semblait plus que probable. a croire que lorsque les ennuis sont terminés, ils y en toujours d'autres qui viennent prendre leurs places.

Le grondement sourd retentit à nouveau mais cette fois, il était bien plus fort, bien plus profond, résonnant jusqu'au fond des tripes de la jeune apprentie. Elle se recroquevilla sur le sol, yeux fermé et main plaqués contre ses oreilles pour tâcher de soutenir ce bruit atroce mais sa respiration en était presque coupée. Heureusement, le son s'éteignit enfin, les laissant légèrement pantoise. Et à cela succéda une autre surprise. Celle de l'arrivée d'une nouvelle personne. Une femme géante, deux fois plus grande que les chevaliers qui les toisait de toute sa hauteur. Enfin une femme, plutôt une sorte de sphynx ou d'hybride étrange car si ses ailes étaient celle d'un aigle, ces pattes ressemblaient plus à celles d'un dragon. Le genre de surprise qu'appréciait énormément l'indienne après ce qui leur était déjà tombé dessus. Et elle alors, qu'allait-elle leur dire?

Vous, les deux intruses ayant l'intention de prendre le recueil sacré de ce sanctuaire. Vous, qui avez résolu l’énigme de ces lieux. Si vous désirez quitter cette demeure vivante, vous allez devoir vous soumettre à une dernière épreuve : je vous poserai ma propre énigme. Et c'est toi, jeune guerrière aux cheveux argentés au borgne, qui devra trouver la réponse et seule, sans aide. Alors, quel est l'animal n'ayant qu'une seule voix, marchant sur quatre pattes le matin, deux pattes le midi et trois pattes le soir ?

Bon, pour le coup, elle n'était même pas concernée. Seule Kate devait répondre. Son énigme ne semblait pas si compliquée que cela, l'amérindienne étant persuadée d'en avoir entendue une similaire dans un livre qu'elle avait déjà parcouru. La réponse lui échappait sur l'instant mais sa camarade semblait confiant, limite désabusée par la simplicité de la question.

C'est l'Homme, d'abord c'est un bébé à quatre pattes, ensuite il marche sur ses deux jambes puis il s'aide d'une canne pour marcher. C'est bon, on peut y aller là ?

Hmmm, tu n'es pas qu'une brute sans intelligence, jeune guerrière. Je ne pensais point que tu puisses trouver la réponse aussi facilement. Vous pouvez passer, mais à une condition : plus jamais vous ne devrez revenir ici, est-ce clair ?

Ah oui, l'homme c'est bien ça. Finalement, heureusement que ce n'était pas elle qu'on avait demandé, elle aurait mis bien plus de temps à se rappeler de la solution. Enfin, maintenant que la géante face à elles semblaient satisfaite, elles allaient enfin pouvoir rentrer à la Deus. ou sortir de la pièce secrète, ce serait plus exact en fait. Par contre, elle ne doutait pas une seconde que si un jour elle tentait de remettre les pieds ici, la femme à pattes de dragon ne mettrait sa menace à exécution. Finalement, c'était peut-être ça la raison pour laquelle la directrice lui avait demandé de prendre le livre à sa place? Parce qu'elle-même ne pouvait plus revenir sous peine de passer un sale quart d'heure en compagnie de la femme géante hybride. Cela expliquerait pas mal de choses en effet.

Enfin, l'épreuve réussit, les chevaliers comme la géante disparurent chacun leur tour, les laissant enfin passer la porte qui les ramena dans la pièce principale de la bibliothèque. Un claquement derrière elles leur annonça que le mur était verrouillé, la pièce secrète à nouveau interdite à toute visite indésirable. La main de la précolombienne tapota son sac, y sentant le poids de l'ouvrage qui leur avait demandé tant d'efforts. La Bibliothèque semblait ne pas avoir changé elle, toujours vide et silencieuse comme si rien n'était arrivé. Finalement, ce n'était pas plus mal. Comme ça personne ne saurait ce qu'il s'était passé ni ne chercherait cette porte au risque de se créer des ennuis. Ce fut Kate qui prit la parole la première.

On dirait qu'on a réussi. Au fait, tu m'avais appelé Katherine Moreau tout à l'heure......Je sais que ça peut paraitre idiot, vu que c'est moi qui avait donné cette appellation, mais.... Mon nom est Kate Ackles Hawkins. Ackles Hawkins est le nom de mon frère. Comme je pense que je ne le verrais jamais, j'ai donc repris le nom qu'il utilise pour penser à lui.......Enfin, ravis de t'avoir pu t'aider.

"- Merci de t'être proposée pour venir m'accompagner. J'espère que ces livres ne t'ont pas fait trop de mal quand même. Et oui, on a réussi. Ensemble."

Elle qui avait plutôt l'habitude malgré tout d’évoluer en solitaire devait bien admettre que le fait de ne pas s'être retrouvée seule dans cette mission était plutôt agréable. Certes, elle avait craint pour la vie de Kate comme pour la sienne mais au final, tout c'était bien passé. Et à deux, elles étaient venues à bout de tous les obstacles qui s'étaient présentés à elles. Peut-être devrait-elle y penser un peu plus à l'avenir, à ne plus compter que sur elle-même mais aussi avec les autres. Elle aurait toujours aussi peur qu'il ne leur arrive quelque chose par sa faute mais au fond, c'est aussi comme ça que va la vie. Et puis, la solitude relative dont elle s'était entourée lui pesait, elle devait bien l'admettre également.

"- A bientôt alors. On se croisera forcément de toute façon. En espérant que ce ne soit pas cette fois avec des livres qui tenteront de nous dévorer.
A la prochaine alors. Kate Ackles Hawkins."


Oui, elle serait contente de la revoir. Et comme elle lui avait donné son 'nouveau' nom, elle la salua en l'appelant ainsi, afin de lui montrer que, qu'importe comment elle se ferait appeler au final, elle resterait une personne qu'elle considérait et respectait. Elle regarda Kate s'éloigner avant de prendre elle aussi la direction de la sortie de la bibliothèque. Dehors, la course du soleil avait bien avancé, elles avaient donc passée pas loin d'une demi-journée dans les sous-sols? Elle n'y aurait pas cru, n'ayant aucun repère dans la salle secrète. Enfin, elle se dirigea tranquillement vers le bureau de le Directrice et frappa à la porte. La réponse ne se fit guère attendre et la voilà entrée dans la pièce, en train de remettre le précieux sésame en mains propres à Colombe. Et voilà une mission de plus d'accomplie.

Libérée de ses devoirs pour la journée par la Directrice elle-même en échange du service qu'elle venait de lui rendre, la jeune amérindienne se rendit dans sa chambre afin de se reposer un peu. A chaque jour suffit sa peine, autant profiter d'un peu de repos dument mérité.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... - Jeu 11 Juil 2013 - 15:23

Et encore une quête bien menée, bravo vous deux !
Kate, je ne sais pas pourquoi je me doutais que tu prendrais cette énigme de référence ! ;D
Continuez ainsi toutes les deux ^^

Abygaïl : 450 xps
Kate : 450 xps également

Xps attribués : Oui
Contenu sponsorisé
Re: [Quête] Sortir à tout prix.... -
[Quête] Sortir à tout prix....
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?
» faut-il condamner a tout prix le populisme revolutionnaire?
» 06. One less margarita, one more trip to the shrink - PV Gregory
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page