Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 L'arrivée à la Deus. [ SOLO ]

 
Invité
avatar
Invité
L'arrivée à la Deus. [ SOLO ] - Dim 12 Mai 2013 - 15:39
J'ai toujours pensé que mourir, c'était la fin. Mais quand je vous dit la fin, c'est la fin quoi. Genre, on ferme les yeux pour la dernière fois et on voit tout noir pendant... bah pendant toute notre vie. Enfin, toute notre vie... Pour toujours quoi. Quand on meurt, on est mort point barre et j'aurai jamais pensé, en ouvrant les yeux me retrouver dans une sorte de temple bien ensoleillé. Il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, parfait. J'étais bien là, étendue sur une dalle en marbre qui avait sûrement était chauffée par le soleil toute la journée, c'était un réel plaisir de sentir le soleil sur mon visage... mais attends, je suis pas sensée être morte là ?! A moins que j'ai survécu à l'ours et que ma mère m'a placée en quarantaine, ce qu'elle aurait fait sans hésitation.

« Alors attends, on récapitule. » J'aimais bien parler toute seule et c'était assez fréquent, surtout quand je réfléchissais. « Doooonc, j'ai fugué après avoir frappé ma mère, j'ai pris mon cheval, je l'ai attaché à un arbre et j'ai entendu un hennissement et... » C'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'Angüs était mort. Une larme commença à couler sur ma joue sans que je puisse rien faire. Je ne suis pas hyper émotive d'habitude mais Angüs c'était différent, il était mon compagnon depuis si longtemps... « Angüs est mort et moi, je suis allongée sur une dalle en pierre tout en chauffant au soleil. » dis-je en me redressant sur les avant-bras tout en essuyant la larme qui avait coulé de ma joue. Le ciel commençait à se couvrir d'épais nuages mais tout m'importait, je voulais juste savoir où j'étais.

▬ « Bienvenue à la Deus Academia, viens, suis-moi ! »

Wôw ! Une femme aux cheveux rouge et lisses venait d'apparaître comme par magie devant moi, elle me tendit une feuille et me dit cette phrase. Je saisi mon arc posé à côté de moi, prit une flèche et la tendit en sa direction avant de lui crier « Où je suis ?! Réponds-moi tout de suite ! » A peine avais-je terminé ma phrase que les imposantes portes qui se tenaient devant moi s'ouvrirent me laissant voir un parc d'un magnifique vert. La femme aux cheveux rouges commençait à disparaître dans un tourbillon de pétale de roses, c'était sûr, j'étais morte. Je tira une flèche en sa direction en lui disant que je l'avais prévenue mais elle avait déjà disparue. « Bordel ! » grognais-je avant de me redresser et d'aller chercher ma flèches qui avait atterri juste devant les deux imposantes portes. Je la ramassa et repartit à côté de mon carquois que j'avais laissé là où je m'étais réveillée... La Deus Académia ? Hein ? Je me rassit par terre et me mit à compter mes flèches. 21, elles y étaient toutes. A côté de mon carquois était déposé la feuille que cette fille m'avait tendue, je la prit et commença à lire ce qu'il y avait marqué dessus à voix haute « Noah Stik, Déesse de la matérialisation par le dessin, tuée par un ours. » Qu'est-ce que c'était que ces absurdités ? Déesse de quoi ? Déesse tout court d'ailleurs. Je lâcha la feuille avant de de nouveau me redresser puis je sentit un courant d'air sur mon ventre et mon regard se posa automatiquement sur celui-ci. Ma robe était déchirée, une trace de griffe énorme avait lacérée cette partie de la robe ainsi que sur les épaules mais je n'avais aucune marques, comme si je n'avais jamais été blessée, et pourtant je me souviens parfaitement de cette sensation de brûlure intense causée par le froid les griffures et le sang.

Des bruits de pas se firent entendre et un jeune homme au cheveux blond et aux yeux vert, plutôt grand et bien foutu fit son apparition, un sourire ravageur aux lèvres. Je prit mon arc et encocha une flèche en sa direction « N'approche pas ! » aboyai-je ! Il sourit encore plus mais il continuai à s'approcher, comme si il ne me croyait pas capable de tirer. Je banda un peu plus mon arc et tira une flèche qui le frôla de quelques centimètres ce qui le stoppa net. Le sourire avait disparu et il me cria de me calmer et qu'il allait tout m'expliquer. M'expliquer ? M'expliquer quoi ?! Ha oui, c'est vrai... Je baissa mon arc et il se remit à avancer vers moi, puis, une fois arrivée à ma hauteur il me tendit la main.

Je suis Esteban, enchanté. Je vais être clair et précis, je vais essayer de tout t'expliquer le plus clairement possible, si il y a un truc que tu ne comprends pas, n'hésite pas à me le dire. Pour commencer, tu es morte. Il jeta un coup d'oeil assez rapide à ma robe Et sûrement pas d'une manière douce.

« Merci pour cette précision, mais ça je l'aurai deviné.» dis-je assez amèrement sans prendre la main qu'il m'avait tendue. J'avais mon arc dans la main droite, au cas ou il se révélerait dangereux, ma méfiance avait pris le dessus.

T'as du caractère, j'aime ça ! Tu veux que je t'explique tout ça devant un verre, on sera mieux qu'ici, en plus, il ne va pas tarder à pleuvoir. dit-il en montrant le ciel du doigt. Effectivement, les nuages commençaient à s’amonceler au dessus de nos têtes mais pas question qu'il parte et d'ailleurs, boire un verre, c'est quoi ?

« Boire un verre... ? Quoi que ce soit, je refuse ! Dit moi simplement ce que je suis sensée faire, ce qu'il se passe ici et qui c'était cette fille aux cheveux rouges ! Et si tu ne me réponds pas, je te tue, c'est clair ?! » Au moins, ça avait le mérite d'être clair, non ? Il soupira et s'assit sur une dalle en marbre en murmurant que j'avais un peu trop de caractère. Il se remit en mode sourire et m'invita à s'asseoir. « Si tu me touches je te frappe. » dis-je toujours aussi sèchement.

Bon, tout d'abord la femme rousse c'était Colombe, la directrice de l'académie. dit-il calmement mais toujours avec ce même sourire que je n'aimais franchement pas. Je m'assit en face de lui et déposa mon arc à côté de moi, une flèche à côté. Une mèche rousse vint se déposer en plein sur mon oeil. Je souffla dessus trois fois avant de la replacer nerveusement avec les autres. « Allez, continue ! Je commençait à m'impatienter.

Donc, tu es morte. Deus t'as choisie pour être une apprentie-déesse et maintenant, tu es ici. Tu as un pouvoir magique, en quelque sorte, un domaine de prédilection. Colombe t'as remis une feuille, non ? Je prit la feuille qui s'était coincée entre deux dalles et la lui tendit. Il la lut avec attention pendant que je me mis à fouiller mes poches. J'en sortit un bloc-note et... ? « Qu'est-ce que c'est ?! Dis-je en lui montrant l'objet avec un capuchon bleu que je venais de sortir de ma poche. Il me regarda bizarrement avant d'éclater de rire. Qu'est-ce que j'avais dit... A mon tour de le regarder bizarrement, je lui lança un regard assez menaçant et il s'arrêta net avant de me dire que c'était un stylo et que ça servait à écrire. Je fit une longue trace sur une feuille et vit qu'effectivement, ça marchait. « Et à quoi ça va me servir ? »

Comme je te disais, tu as un pouvoir. Et le tien, c'est la matérialisation par le dessin. Apparemment, si tu dessines un truc hyper-précisément, il se matérialisera devant toi. Ce que tu dois savoir aussi c'est que l'académie est en guerre. Un des directeur est devenu une sorte d'ange déchu. Il a trahi l'académie et a fondé les renégats, une sorte de guilde noire, non, une guilde noire. Il reprit son souffle avant d'enchaîner. Beaucoup de membres de l'académie y sont déjà entrés et ils ont trahis l'académie. Il y a plusieurs sortes de personnes ici. Il y a les élèves, comme toi et moi qui étudient ici comme si on était des personnes encore vivantes, normal quoi sauf que les cours sont bien plus trippants ici. Ensuite, il y a les repentis qui ont commis des péchés et qui travaillent à l'académie. En tant que domestiques.
Et il y a les profs, mais ça, je crois que c'est clair. Ce sont les trois principaux que tu rencontreras ici.
J'avais tout saisi, une guerre des clans, en gros je devais choisir mon côté, les gentils ou les méchants. J'avoue que me rebeller un peu ne m'aurait pas fait de mal, mais si on m'avait offert une deuxième chance, je préférerait rester du côté des gentils. Une goutte tomba sur mon nez mais je n'y fit pas attention.

Il se redressa et me tendit la main pour m'aider. Je soupira et me redressa d'un bond. Il siffla d'admiration. « Refais-ça et je te casse un bras. » Il sourit et mit ses poings devant son visage en me disant qu'il m'attendait. Quel gamin, et il avait fallu que je tombe dessus. Je ramassa doucement mon arc avant de rapidement me retourner et de tirer une flèche en sa direction qui lui égratigna la joue. Il rangea ses poings et tata le sang sur sa joue avec stupeur. « On peut mourir en étant mort ? On ressent la faim et la douleur ? » Il me fixa droits dans les yeux quelques secondes avant de me répondre.

... Quel tir.. T'es super douée.. Oui, on peut mourir mais tant qu'il reste une cellule de ton corps, même un cheveux tu pourras être régénérée mais si tu as été entièrement brûlée ou digérée, c'en est fini de toi. Au bout d'un mois sans manger, tu meurt. Tu ressentira la faim, la soif, comme si tu étais vivante. Si tu es blessée, tu guériras plus vite.

J’acquiesce de la tête. Il me dit que si je n'avais pas eu mon arc, j'aurais perdu. Je n'avais pas envie de me contorsionner alors comme petite démonstration, j'ai rapidement effectué un enchaînement de quelques saltos, de roues et autres petits trucs avant de respirer un grand coup. Je m'approchai alors de lui, sans sourire . « T'es mort comment ? » Il me répondit qu'un de ses copains l'avait poussés du haut d'une falaise avec un petit sourire triste. Il me proposa ensuite de visiter l'académie. « Non, merci je me débrouillerai. Au revoir, Esteban. » Il pleuvait des cordes, j'étais trempée et lui aussi. Si on c'était embrassé, ça aurait sûrement était très romantique mais non. Il repartit de son côté et je lui murmurai un petit « merci » avant de reprendre mon arc et de partir vers le parc, sous la pluie. Moi, la fille à la crinière de feu détrempée j'étais morte pour mieux renaître !


Invité
avatar
Invité
Re: L'arrivée à la Deus. [ SOLO ] - Dim 12 Mai 2013 - 16:13
C'est bon début, j'aime beaucoup le caractère bien trempé de ton personnage qui donne du piquant à ton solo. Rp sympathique à lire, ça m'a fait sourire de le lire !

Noah Stick : 370 xps

Xps attribués : Oui
L'arrivée à la Deus. [ SOLO ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page