Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Poor Mike

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Poor Mike - Jeu 9 Mai 2013 - 22:48

Poor Mike
Étrange panne




    ▬ « Il faut juger à froid et agir à chaud. »


Quelle expression amusante dans le cas de figure où se trouvait actuellement le jeune homme aux cheveux blancs, sortant à peine d'une douche bien chaude et agréable. A moitié nu, une simple serviette blanche autour de sa taille, il avait trouvé par hasard sur son chevet, près de son lit, un livre contant les histoires d'un jeune garçon avec des cornes sur la tête, qui s'échappe d'un donjon maudit en compagnie d'une fille du même âge que lui, muette. Enfin bref, l'eau coulant encore sur ses formes depuis son torse, il reposait le bouquin pour aller chercher une nouvelle serviette dans son armoire, s'essuyant ainsi plus facilement les cheveux en les ébouriffant rapidement de ses deux mains empoignant le tissu destiné à le sécher. Une fois cela fait, il entendit un tonnerre gronder au loin, dans ce ciel obscurcit par les nuages sombres. Pour une fois que ce n'était pas sa faute... Il soupirait en se disant que cela arrive fréquemment au Printemps, alors qu'il saisissait son pendentif posé sur sa table de chevet, l'ouvrant pour regarder à l'intérieur et y voir deux petites photos, une représentant sa mère et l'autre sa petite soeur, Yonah. Un léger sourire se dessiner sur ses lèvres alors que diverses mèches de cheveux tombaient en cascade sur son visage...

Puis un nouveau grondement se faisait entendre, précédant alors une brusque coupure d'électricité. Les lumières de la chambre s'éteignirent instantanément, plongeant ainsi le membre du Conseil dans le noir le plus total. Haussant ses sourcils, étonnés, il prit quand même la peine de mettre autour de son cou son pendentif et de s'habiller avec quelques vêtements dans son armoire, privilégiant une chemise blanche avec un pantalon noir, avant de saisir une lampe torche à disposition dans un tiroir pour repérer ses chaussures et commencer à s'aventurer dehors. Ce genre de problème n'est pas censé arriver, par dans cette académie avec à disposition une salle des machines qui ne cessent de tourner pour produire à la fois de l'électricité mais également de l'eau chaude pour l'établissement, les pannes de courant de ce style ne sont même pas envisageable. C'est pour cela que Weiss en déduisait qu'il devait se passer quelque chose de pas nette, et qu'il était désormais en chemin vers cette fameuse salle des machines pour découvrir ce qu'il se passe. Utilisant sa lampe torche pour se guider dans les couloirs de l'internat, il pouvait entendre l'affolement de certains élèves face à cet étrange phénomène, bien qu'ils n'osent pas sortir de leur chambre. Il fut interpellé par un cri poussé depuis une chambre à sa gauche, inquiet il empoignait la porte de la chambre pour l'ouvrir brusquement pour voir si un élève n'était pas en danger !



    ▬ Tout le monde va bien ?!
    ▬ KYAAAAAAAAAAAAAAH l'eau est froide !!!


Le jeune homme était tombé sur une chambre composée entièrement de fille qu'il illuminait avec sa torche, voyant même une à moitié dénudée, ayant une simple serviette. Elles le fixèrent toutes d'un air pas vraiment amical et hurlèrent toutes au pervers en jetant tout et n'importe quoi à sa figure. Il refermait la porte in extremis pour se protéger au maximum des projectiles, reprenant son souffle alors qu'il restait face à la porte. Finalement c'était pas une si bonne idée de s'élancer aussi rapidement... Il lâchait la poignée et reprenait sa route en prenant note pour soit-même qu'il y réfléchira à deux fois lorsqu'il repassera devant cette chambre composée uniquement de filles. En espérant que cela ne répercutera pas sur son rang... Après quelques minutes à courir, il finit par arriver dehors, pouvant à peine s'aider de la lumière de la lune à moitié cachée par les nuages. Il courait en direction de la salle des machines, les rues paraissant relativement calme comparé à la journée où les élèves sont libres de se balader sur le campus. Lorsqu'il arrivait devant l'imposant bâtiment, il observait les alentours, trouvant étrange qu'aucun repenti ne soit venu régler le problème, enfin, ce n'était pas le plus important. Par contre le fait que l'animal se chargeant de garder l'entrée à la salle ne soit pas là, c'était déjà un peu plus inquiétant.

Cette histoire commençait à légèrement taper sur les nerfs du garçon à la crinière blanche, poussant ainsi un bref soupire avant de s'approcher de ladite salle, avant de finir par remarquer une forme difficile à cerner parmi tout ce noir et l'illuminer avec sa lampe torche.



    ▬ Qui est là ?





Dernière édition par Weiss Alexander le Mer 17 Juil 2013 - 22:23, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Dim 16 Juin 2013 - 17:50

    La journée passa tranquillement. Comme à son habitude, le démon se baladait ci et là, cherchant toujours quoi faire. Il arrivait toujours à trouver quoi faire. Une fois dans sa chambre, Lev discuta un moment avec ses colocataires puis partit se doucher. Il en profita pour faire le bilan de sa journée : ennuyeuse, banale, identique. Il aimerait pouvoir faire quelque chose d'intéressant pour une fois, un truc différent pour avoir une histoire à raconter. Au moins il pourra dire "Aah moi j'ai fais ça" au lieu d'écouter la vie des autres qui disent toujours vivre des choses spectaculaires. Une histoire à raconter il en a une, sauf qu'elle n'est pas très joyeuse et il faut dire qu'il n'en parlait à personne. Le démon s'habilla dans la salle de main en mettant un simple jogging, gardant son tee-shirt encore en main avec une une serviette. Une fois sortit les autres escargots de la chambre firent de même, chacun son tour. Le démon se jeta sur son lit quand brusquement la lumière s'éteignit. Il appuya plusieurs fois sur interrupteur, mais rien ne changea : ils étaient dans le noir absolu. Une des résidente sortit même avec du shampoing dans les cheveux, criant à tord et à travers qu'elle en avait marre de sa journée merdique et de la douche parce qu'il n'y avait plus d'eau chaude. Lev partit vérifier ça et effectivement il n'y avait plus d'eau chaude. Le démon mit des baskets et sortit en prévenant ses colocataires.

    Il faisait nuit, Lev avait assez froid alors il mit son tee-shirt mais rien n'y fit : il venait quand même de sortir de la douche, imbécile de démon qui ne pense qu'avec son estomac ! Quelqu'un avait dit à Lev qu'il y avait une salle qui produisait de l'eau chaude et de l'électricité pour l'académie et que cette salle était gardée par un animal. Quand il arriva il ne vient rien de tel, juste une porte fermée sans animal pour surveiller, ni caméra ou quoi que se soit d'autre. Il soupira : pourquoi fallait-il qu'il que ce genre de soucis apparaisse la nuit, avant d'aller dormir ? Décidément, quelle journée pourrie ! Le démon entendit des bruits de pas et vit une lumière, il décida de s'écarter de la porte quand il entendit cette personne avec sa lampe de poche. Il hésita : Et si c'était un professeur ? Un repentis ? Un renégat ? Il soupira à nouveau, ce genre de soucis ça ne tombait que sur lui ! Il décida quand même de ne pas faire le lâche et s'approcha de la lumière en mettant sa main devant ses yeux, il s'était habitué au noir et non à la lumière.

    - Hmm ... J'suis Lev et j'suis venu voir ce qui se passe, par contre ça serait bien de baisser ta lampe, ça fait mal aux yeux !

    On était en pleine nuit quand même ! C'est vrai que vu d'un certain point de vue, on peut penser que Lev est un idiot, se dénoncer ainsi en donnant son prénom ... Sauf qu'il n'avait rien à se reprocher -mis à part les heures de cours séchées. Il était étonné de voir quelqu'un ici, il pensait que cet endroit n'était pas surveillé, il se trompait lourdement. Quel idiot tu fais Lev, tu devrais savoir que l'académie est surveillé de partout depuis la rébellion des renégats. En tout cas la présence de quelqu'un montrait bien que quelque chose clochait dans cette académie, après il suffisait de trouver quoi : plus facile à dire qu'à faire ! En tout cas le démon avait bien envie de trouver pour entrer dans sa chambre sans entendre une fille râler pour un oui ou un non ou voir un garçon à moitié à poil qui attend l'eau chaude. Tout régler vite fait ben fait !

    - J'crois qu'y'a un soucis là dedans !

    Cela ne lui inspirait rien de bon. Le démon avait un mauvais pressentiment.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Lun 17 Juin 2013 - 9:56
Une fois son excursion traditionnelle dans les Terre inexplorées terminées, la jeune précolombienne prit le chemin du retour la menant vers le dortoir des élèves. Lentement, dans un un silence quasi-total afin de ne pas risquer de se faire prendre hors de leurs locaux attribué alors que le couvre-feu était déjà passé, elle traversa l'Académie qui semblait complètement endormie à cette heure pourtant encore relative tôt. Guidée par son instinct et les animaux autour d'elle qui lui permettaient à coup sûr de détecter n'importe quelle présence dans les environs, elle arriva donc sans encombre à destination. Mais n'ayant pas envie de tomber sur des élèves qui pourraient se montrer trop curieux de la voir rentrer ainsi armée et à cette heure-ci, elle se dirigea sous la fenêtre de sa chambre, située à l'étage. Un attrape-rêve de sa confection accrochée au carreau, elle ne pouvait pas se tromper. Un repère très pratique en soi. Une bonne impulsion et hop, grâce au contrôle des limites, atteindre la fenêtre laissée entrouverte se révélait une simple formalité.

Maintenant qu'elle était enfin rentrée, elle déposa ses affaires sur son lit avant de se diriger vers la salle d'eau qui était déjà occupée. Elle se contenta donc d'attendre un peu, se remémorant sa journée lorsque la foudre tomba et les laissa dans le noir total. Déjà des cris retentissaient comme quoi même l'eau chaude avait disparu. Autant pour l’électricité, elle n'y avait pas tant que cela prêter attention, autant pour l'eau, elle trouvait cela plus étrange. La salle ds machines n'était pas accessible et gardée. Un simple orage ne pouvait être la raison de ses dégâts. La panique semblait doucement prendre corps dans les esprits des divers élèves présents qui réagissaient chacun à leurs manières: râlant, chouinant, criant, pleurant... Du coup, l'apprentie déesse récupéra ses armes à peine déposées, emportant également son sac contenant ce qu'elle considérait comme son matériel indispensable de survie et ressortit des Dortoirs. Il se passait quelque chose et, plutôt que de rester assise à ne rien faire au milieu de ce brouhaha inutile, elle pourrait sans doute se rendre utile.

Avec le ciel couvert de nuage, la Deus semblait embourbée dans de profondes ténèbres. Ce n'était pas spécialement inquiétant en soi, un orage plus violent qu'un autre rien de plus. Mais ce n'était pas naturel et c'était ce qui l'embêtait le plus. Le trajet jusqu'à la salle des machines ne lui prit pas longtemps mais elle se tenait sur ses gardes. Pas de protection, aucune surveillance, voilà un détail qui ne pouvait que l'interpellé. Et ne serait-ce pas des voix qu'elle entendait un peu plus loin?

- Hmm ... J'suis Lev et j'suis venu voir ce qui se passe, par contre ça serait bien de baisser ta lampe, ça fait mal aux yeux !

Intriguée plus qu'inquiète, s'il ne cherchait pas à se montrer discret c'était qu'elle n'avait rien à craindre, elle s'avança en direction du rai lumineux qu'elle voyait apparaitre devant elle. Une lampe, elle en avait une aussi mais pour tenir un arc, ce n'était pas évident alors pour le moment, elle ne l'avait pas sortie. Arrivant à distance des deux silhouettes et des voix qui allaient avec, elle manifesta sa présence afin de na pas les surprendre. Autant ne pas risquer de se prendre un coup par inadvertance, ce n'était ni lieu ni le moment.

- J'crois qu'y'a un soucis là-dedans !

"- Je vois que je ne suis pas la seule à me poser des questions ici. Je suis là pour les même raisons que vous apparemment.
Abygaïl Lullaby, ravie de vous rencontrer Lev, c’est bien ça? Weiss, ravie de vous revoir."


Grâce à la lumière de la lampe torche du Membre du Conseil, elle avait pu le reconnaitre sans problème. Elle s'inclina devant eux légèrement, esquissant un léger sourire avant de revenir à son observation attentive des lieux. Bon, évidemment, dans le noir ambiant ce n'était pas le plus simple du monde mais au moins, son regard habitué à la semi-obscurité régnant à présent dans les environs, elle pouvait disposer d'un aperçu correct des lieux. Comme ça, à première vue, on ne pouvait rien voir d'anormal, si ce n'est le détail qu'elle avait noté en arrivant, bien entendu. Tout comme eux, sans aucun doute.

"- Il n'y avait personne à l'entrée quand vous êtes arrivés? Où sont passés les Gardiens?"
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Mer 19 Juin 2013 - 18:50

Poor Mike
Deux garçons, une fille et... Un chien ?




▬ Qui est là ?

Dressant la torche de lumière en direction de la silhouette qu'il avait aperçu, son pouce poussant légèrement la garde de son sabre pour dégainer légèrement, au cas où. Son regard devenant on-ne-peut-plus sérieux, prêt à tout, même au pire des scénarios. Weiss voyait l'ombre s'approchait en mettant sa main devant ses yeux, réflexe récurrent lorsqu'on est pas habitué à une lumière dirigée vers nous. Le garçon aux cheveux blancs fut surpris en entendant le nom de l'interpellé : Lev. Cheveux bruns, presque châtains au vu du teint. Lorsqu'il baissait doucement la torche pour mettre à l'aise le nouvel arrivant, il remarquait ses yeux dorés, aucun doute à présent, c'était bel et bien ce Lev-là, celui qui avait été retenu lors de la récente élection des membres du Conseil. Weiss fut d'autant plus surpris de voir arriver une femme, se rapprochant pour être également visible par les deux jeunes hommes. Quelle singulière situation de se retrouver en compagnie des deux futurs membres du même groupe que l'anglais, était-ce une simple coïncidence ? En tout cas cela le faisait sourire, d'autant plus qu'il saluait à son tour Abigaïl en réponse. Lorsque Lev précisait qu'il y avait un éventuel soucis dans la salle des machines, la jeune indienne ne tardait pas à analyser les raisons qui les avaient rassemblées ici.

Weiss fut impressionnés par la vitesse de son raisonnement qui n'est pas forcément faux, il sourit en claquant la garde de son sabre contre son fourreau, le scellant une fois pour toute. Enfin, Abigaïl demandait si les deux jeunes hommes n'avaient vus personnes en arrivant, elle s'interrogeait sur la non-présence des éventuels Gardiens, et elle avait raison. Le délégué du Conseil s'avançait pour passer entre les deux autres élèves et illuminer l'entrée de la salle des machines de sa lampe torche, laissant son sourire disparaître alors qu'il paraissait pensif. L'animal qui gardait l'entrée n'était pas présent, ou du moins il n'y avait aucune trace d'un départ ou autre. Pourtant, c'est le seul endroit générant l'électricité dans l'académie, aucun autre lieu n'a pu avoir d'incident...

▬ Les Gardiens ont sûrement étés appelés à maintenir l'ordre dans l'académie. Nous n'avons pas le temps d'aller chercher le responsable dans ce genre de cas donc c'est le Conseil des élèves qui se chargera de ce problème.

Weiss venait à l'instant de ce souvenir que, bien que le recrutement soit terminé, ceux qui ont étés retenus n'ont pas encore reçus la lettre leur informant cela. Un certain amusement se dessinait sur le visage du garçon à la crinière argentée, se disant que cela pourrait être intéressant de les tester en direct, comme une sorte d'examen personnalisé pour entrer dans le Conseil. Il se tournait vers Lev et Abigaïl, paraissant à la fois détendu et calme.

▬ Abigaïl et... Lev, c'est bien ça ? J'aimerais que vous m'aidiez à savoir ce qu'il se trame par ici. Je suis Weiss Alexander, je vais rentrer en premier pour voir si la voie est libre, je vous ferais signe lorsque vous pourrez me rejoindre.

Marchant en direction de la porte d'entrée, il observait les alentours d'un air plutôt intrigué, voyant des poils par-ci et là, l'animal gardant ce lieu ne devrait pas être très loin. Posant sa main sur le bois froid mais épais de la porte, il la poussait pour l'entre-ouvrir, utilisant sa lampe pour illuminer le hall d'entrée et voir s'il s'y trouvait quelque chose. Rien. Pas un chat. Il se retournait vers les deux élèves en faisant signe de la main.

▬ Tout va bien, vous pouvez ven...
▬ Grrrrrrrr


Soudain, un grognement grave et inquiétant dans le dos de Weiss, qui tournait la tête assez rapidement pour voir une ombre derrière la porte d'entrée et faire voler cette dernière avec Weiss, d'un coup de patte violent. Les accroches de la portes cédèrent et s'envolèrent en compagnie du garçon aux cheveux blancs, retombant par terre sur le dos alors que la porte continuait son chemin plus loin. Weiss se relevait en passant une main sur le bas de son dos, aucune blessure apparente mise à part une douleur suite à son atterrissage quelque peu brutal. Il regardait ce qui avait bien pu l'attaquer et voyait l'animal qui gardait la salle des machines... Un chien d'une taille démesurée, faisant environ cinq mètres de haut. Ses poils blancs cachaient une peau aussi résistante que la pierre à cause de ses muscles développés pour le combat, tandis que les crocs de sa mâchoire semblaient pouvoir taillader aisément le métal... Ou du moins, c'est ce qu'il ne cessait d'entendre sur ce fameux chien, gardien de cette salle...

▬ * Je comprends pourquoi la porte est aussi grande maintenant... * Bon... Je vous présente Mike. Il est le Gardien de cet endroit et ne laisse passer personne sauf son maître, mais il ne devrait pas être aussi violent... On dirait qu'on ne va pas avoir le choix, on va devoir le maîtriser si on veut passer.




Dernière édition par Weiss Alexander le Mer 17 Juil 2013 - 22:21, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Sam 22 Juin 2013 - 18:45

    Ce type, il faisait partit du conseil des élèves, bravos Lev ! Le démon l'avait croisé dans les couloirs, avait déjà entendu des choses sur lui -pratique les chambres mixtes- mais, il ne lui avait jamais parlé et franchement causer à un membre du conseil ne le tentait pas du tout. D'ailleurs celui-ci baissa la lumière de poche, au moins il n'avait pas l'air de vouloir lui sauter dessus afin de le punir après tout le couvre feu était passé, personne n'avait le droit de sortir. Sauf que les deux garçons n'étaient pas seuls, une voix féminine fit son apparition, Abygaïl. Ces deux-là avaient l'air de se connaître, cherchez l'intrus des trois ! Dans tous les cas le démon était bien content de ne pas être seul, qui sait ce qu'il y a derrière cette porte immense ? Étrangement ça intéressait le brun. Abigaïl et Weiss parlaient des gardiens, apparemment ils ont étés appelés à maintenir l'ordre quelque part ce qui voudrait dire qu'il y a d'autres soucis ailleurs que dans la salle des machines. Le garçon soupira, pourquoi ça tombait sur lui ? En tout cas s'il pouvait aider il le ferait pour ensuite retourner dans son lit, celui-ci l'appelait, il ordonnait à Lev de dormir, sauf que celui-ci avait d'autres plans en vu !

    Le dénommé Weiss partit vérifier s'il y avait quelque chose derrière la porte, apparemment il n'y avait rien et fit signe aux deux élèves d'approcher, jusqu'à ce qu'il entende un grondement, un loup ? Puis tout alla très vite. Weiss fut violemment projeté loin, ce chien géant venait de lui mettre un énorme coup de patte et poussa un grognement, apparemment il n'était pas content, n'avait pas eu son os pour la journée ? Pour vous dire, la porte aussi vola. Lev recula et trébucha, mais il se remit vite sur pied et s'écarta, le chien grognait, c'était mauvais signe. Le démon s'approcha de Weiss pour voir s'il allait bien, il fut assez vite sur pied.

    -Bon... Je vous présente Mike. Il est le Gardien de cet endroit et ne laisse passer personne sauf son maître, mais il ne devrait pas être aussi violent... On dirait qu'on ne va pas avoir le choix, on va devoir le maîtriser si on veut passer.
    - Maîtriser ... Un chien géant ...

    Le faire ? Ne pas le faire ? Rhoo puis merde, il devait aider en plus maîtriser un chien géant c'était un truc qu'il n'avait jamais fait, ça le tentait bien. Le démon fit craquer ses doigts un par un et réfléchit à quoi faire. Il ne pouvait pas le blesser, du moins pas de blessure incurable, après tout c'était le gardien de la salle et s'il tentait de lui crever les yeux le démon ne s'en sortirait pas qu'avec un simple avertissement, du moins si ça existe à cette académie. Et vu la taille de ce chien, il devait être sacrément musclé, pourquoi il ne pouvait tout simplement pas dormir comme tous les chiens pendant la nuit ? Non, lui il devait faire son rebelle et faire le méchant, surtout que si le démon essayait de le mordre il risquait de perdre des dents plus qu'autre chose.

    - Bon ... Weiss ? Je supposes qu'on pourra le distraire un moment, du moins le temps qu'Abygaïl entre dans la salle des machines.

    Sauf que c'était pas ce qu'il avait en main qu'il pouvait faire quelque chose, c'est-à-dire rien. Alors il utilisa son domaine divin, se transformant petit à petit. Ses oreilles devenaient pointus, ses ongles devenaient des griffes, ses dents devenaient des crocs, la pigmentation de ses iris yeux changeait et il voyait bien mieux, son odorat c'était aussi développer sans parler de sa force. Désormais il inspirait la peur, pas assez impressionnant pour ce chien de cinquante mètres de haut ! Lev pouvait plus ou moins sentir les monstres comme ce chien et il faut avouer que celui-ci ne sentait pas la rose. Malheureusement il n'avait pas d'arme en main, il ferait avec ses griffes et ses crocs. Il réfléchit, comment attirer un si gros chien ? Il ne pouvait pas tendre de piège, ni faire autant de bruit que deux casseroles pouvaient faire en les tapants l'une contre l'autre. Une partie de son attention était déjà attiré par l'aura menaçant que le démon dégageait, sauf que ce n'était pas assez, seule une personne pouvait passer.


Dernière édition par Lev Wezka le Jeu 11 Juil 2013 - 22:49, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Dim 23 Juin 2013 - 15:03
▬ Les Gardiens ont sûrement étés appelés à maintenir l'ordre dans l'académie. Nous n'avons pas le temps d'aller chercher le responsable dans ce genre de cas donc c'est le Conseil des élèves qui se chargera de ce problème.

Réaction plutôt logique de la part du garçon face à elle. Comme elle était d'accord avec son raisonnement, elle se contenta d'approuver de la tête. Bon, elle n'était pas Membre du Conseil mais elle se jugeait assez responsable pour participer à ce genre de mission. Après tout, il en allait avant tout du bien-être de ses camarades mais également sans doute aussi de la sécurité générale de la Deus Académia. Avec l'apparition récente des Renégats, elle préférait ne rien laisser au hasard car la moindre petite faute de surveillance pourrait plus tard leur couter très cher. Pour sa part, elle avait déjà eu son quota de perte, elle ne souhaitait pas devoir en subir d'autre alors comme prudence est mère de sureté, autant voir à la base où se situait le problème.

▬ Abigaïl et... Lev, c'est bien ça ? J'aimerais que vous m'aidiez à savoir ce qu'il se trame par ici. Je suis Weiss Alexander, je vais rentrer en premier pour voir si la voie est libre, je vous ferais signe lorsque vous pourrez me rejoindre.

Tant mieux, elle ne comptait pas partir de toute façon. Mais avec un accord oral, c'était toujours mieux. Et puis maintenant au moins elle avait la certitude qu'ils étaient tous sur la même longueur d'onde. Leur volonté première: savoir ce qu'il se passait ici. Il désirait prendre les devants, cela ne la gênait pas. Elle ne tenait pas plus que cela à jouer les leaders et puis, en restant en retrait, cela lui permettait de prendre son arme en main et de la tenir prête, juste au cas où. Weiss s'avança prudemment jusqu’à l'imposante porte qu'il entrouvrit doucement. Jusque-là, il ne se passait rien d'extraordinaire. En tout cas rien de visible. Car déjà, le pouvoir de la jeune fille s'affolait. Il y avait une présence. Proche et Massive. Mais encore invisible à ses yeux. Un animal, aucun doute là-dessus, mais de quel type? Ses doigts se resserrèrent sur la corde de son arc alors que Weiss se tournait à nouveau vers eux.

▬ Tout va bien, vous pouvez ven...
▬ Grrrrrrrr

Déjà, l'ombre jaillissait et faisait littéralement s'ouvrir la porte à la volée, envoyant le Membre du Conseil s'étaler plus loin avec une force assez prodigieuse. Voilà pourquoi elle n'arrivait pas à le situer clairement. Il était si imposant que son pouvoir n'arrivait pas à se focaliser clairement sur lui sans que ses yeux ne l'ai repéré. En tout cas, on ne pouvait pas dire qu'il semblait de très bonne humeur. Il était clair rien qu'à son expression qu'il était en colère ais le flux d'émotions qu'il lui envoya en entrant dans son champs de vision la laissait perplexe. Comme s'il y avait autre chose sur lequel elle peinait encore à mettre le doigt dessus. Trop d'images et de sensations en même temps brouillaient le raisonnement de la jeune indienne. Secouant la tête pour se remettre les idées en place, elle se reconcentra sur les garçons avec elle. Eux aussi étaient concernés par l'arrivée de ce chien géant. Tiens, Lev se relevait aussi? Elle ne l'avait pas vu chuté lui.

-Bon... Je vous présente Mike. Il est le Gardien de cet endroit et ne laisse passer personne sauf son maître, mais il ne devrait pas être aussi violent... On dirait qu'on ne va pas avoir le choix, on va devoir le maîtriser si on veut passer.

- Maîtriser ... Un chien géant ...

Dans un sens, elle trouva le ton de Lev presque trop joyeux. Comme s'il semblait ravi à l'idée de pouvoir se battre contre un tel animal. Et déjà, le voilà qui commençait à changer d'apparence, son corps se transformant lentement mais surement.

- Bon ... Weiss ? Je supposes qu'on pourra le distraire un moment, du moins le temps qu'Abygaïl entre dans la salle des machines.

Un instant, la jeune fille hésita à protester. Après tout, pour le coup, elle avait un domaine divin qui ne pourrait que se révéler utile. Cependant, de là où elle se trouvait, elle devait bien reconnaitre une chose: elle était trop loin de lui pour bien arriver à monopoliser son pouvoir. Un chien de 5m de haut, ce n'est pas n'importe quel oiseau ou écureuil du Parc aux abricots non plus. Et vu son état de colère avancée, elle ne servirait pas à grande chose vu la place où elle était. Elle observa donc le changement de Lev, devenu ce que son peuple appelait communément un démon. Et ce changement sembla aussi beaucoup attirer l'attention de ce cher Mike. Dans ce cas, vu le peu de place qu'il restait à côté de lui pour passer, il était évident que sa meilleure chance était de se faufiler à l'intérieur.

Son arc toujours en main, elle se glissa discrètement et lentement dans les ombres, laissant les garçons garder l'attention du Gardien fixé sur eux avant de faire appel à son contrôle des limites. Et un sprint du tonnerre, un. Mike la sentit passer près de lui et même l'effleurer, c'était inévitable vu l'espace réduit qu'il restait mais s'il se retournait maintenant pour la voir, il perdrait de vue les deux garçons, ce qui ne serait pas forcément à son avantage. En même temps, allez savoir comment réfléchit un tel animal, personne ne peut le prévoir. De ce fait, il valait mieux parer à toute éventualité. Maintenant qu'elle était dedans, le but était que les garçons la rejoigne alors à son tour d'attirer Mike vers elle pour leur permettre d'entrer à leur tour.

Cette fois, elle fit appel à son clonage. Risqué, elle ne maitrisait pas forcément très bien ce pouvoir et savait qu'il durait peu. Mais en donnant l'illusion au chien géant qu'elle était 3 et non une, elle pouvait espérer le faire reculer. Ses clones s’éparpillèrent, chacune armée d'un arc et visant l'animal qui fut à peine érafler par les projectiles. Juste de quoi le faire se retourner pour repérer les trois formes mouvantes. Et pour en rajouter une couche, elle lui renvoya des images et des sensations qu'il lui avait fait parvenir, pour le déstabiliser. Bon, résultat: il se montra encore plus hargneux que précédemment mais au moins, il avait un peu reculé. Avec un peu de chance, les garçons sauraient exploiter cette faille et en profiter pour la rejoindre.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Jeu 4 Juil 2013 - 13:05

Poor Mike
Enfin dedans... Mais à quel prix ?



Ce n'était pas vraiment le type de problème qu'espérait rencontrer Weiss en allant vers la salle des machines. Il s'était dit qu'il rencontrerait sûrement le gardien, rien d'anormal jusque là, bien qu'à présent il se voit dans l'obligation d'affronter une telle bête. En colère, qui plus est. Peut-être qu'il n'a pas été nourri à temps ? Non non jeune homme, pas la peine d'essayer de s'inventer une excuse pour voir la situation sous un autre angle, parce que si le gardien avait pris d'assaut des élèves qui auraient pu passer par ici, peu importe leur raison, il y aurait un gros problème, si gros que le membre du Conseil pouvait déjà voir la seringue qui servirait à l'euthanasie de l'animal. Un sort terrible pour un chien en qui on a confiance, mais Alexander n'en restera pas là, il fera en sorte à ce que cela n'arrive pas, bien entendu. En tout cas, il était bien parti pour causer de sérieuses blessures, si la porte ne l'avait pas protégé, en grande partie, il serait peut-être en train de souffrir à terre. Après tout, qui souhaiterait que de si grosses griffes transpercent votre corps ? Le jeune homme avait déjà affronté un requin plus grand que lui et a même subi une morsure plutôt profonde, mais là c'était bien plus dangereux que de combattre un prédateur sous l'eau. Bref, on peut dire qu'il avait vécu bien mieux au cours de ses deux vies, même s'il savait que cela pourrait être pire, comme par exemple deux autres chiens aussi gigantesques qui sortiraient de la salle des machines etc...

Enfin, se redressant pour être droit, Weiss observait l'animal en serrant le fourreau de son sabre entre ses doigts, il serait dangereux d'affronter une bête d'un tel gabarit ici, d'autres personnes pourraient être impliquées, autres que ceux qui étaient déjà présents. A savoir Alexander et les deux futurs membres du Conseil. Il les regardait pour voir s'ils étaient prêts à affronter un adversaire de ce style, de toutes façons il fallait avant tout rentrer dans la salle des machines, mais les trois en même temps semblait un peu juste, autant jouer sur une piste plus prudente et n'y aller qu'un par un. Le garçon aux cheveux blancs se préparait à parler lorsque Lev prit la parole et supposait qu'il fallait attirer la bête le temps que la demoiselle puisse y entrer en première. Il souriait avant de faire un moulinet du bras, comme pour dérouiller son épaule et être prêt pour l'assaut, avant de faire un pas en avant.



    ▬ Exact, tiens-toi prête Abygaïl.



C'est alors qu'il tournait le regard vers le garçon qui changeait lentement d'apparence. Des oreilles pointues, des ongles aiguisés, un regard irisés... Cela avait tout d'un démon. Weiss en avait entendu parler et trouver le cas de Lev plutôt intéressant lorsqu'il prenait conscience de son dossier, lors du recrutement. Parenthèse fermée, il reportait de nouveau son attention vers Mike qui était intrigué par le démon qui venait d'apparaître sous ses yeux. Il ne fallait plus perdre de temps, chaque seconde qui passaient était une seconde de panique en plus pour les élèves situés au foyer. Il fallait en finir rapidement et de façon efficace, ou du moins essayer. Sans plus attendre, Weiss fit le premier à briser l'écart qui séparait le groupe du chien, s'adressant à Lev pendant sa course.



    ▬ Prends le flanc gauche, je m'occupe de l'attaquer !


Se ruant rapidement sur l'animal, il utilisait son pouce contre la garde de son sabre pour commencer à la séparer du fourreau, pour être prêt à contre-attaquer en cas de défense de la bête. Cette dernière répondit à l'avancé de Weiss en tentant de l'aplatir grâce à sa patte droite, le jeune homme bondissant au dernier moment pour dégainer et entailler à ce qui correspond à l'avant-bras. Il profitait du saut qu'il venait de faire pour saisir le bout de l'oreille de Mike et s'en servir pour se balancer dans les airs au-dessus de sa tête. Au même moment, Lev semblait s'être mit en position, son aura meurtrière attirant l'attention de l'animal tandis que la jeune femme fonçait à l'intérieur de la salle des machines. Une fois au-dessus de Mike, Weiss se laissait tomber en direction de sa tête, plaçant le bout de la lame de son sabre juste devant l'orifice du fourreau pour ranger le sabre. Une fois qu'il posait les pieds près du bout de sa gueule, il rentrait d'un geste brusque et violent le sabre en abattant le fourreau sur le museau de l'animal. Le choc de la lame poussant violemment le fourreau n'était que décuplé par le fait que le membre du Conseil était en chute. En tout cas, c'était assez pour faire plutôt mal à l'animal et le faire tituber quelques instants, avant qu'il ne pousse un terrible rugissement, forçant Weiss à bondir plus loin pour éviter un éventuel coup. Posant pied sur un lampadaire éteint, il observait la situation quelques secondes, remarquant diverses clones de la demoiselle qui tiraient des flèches sur Mike pour attirer son attention.

Néanmoins, pour une raison que ne comprenait pas le jeune homme, le chien semblait encore plus furieux depuis qu'elle était dans la salle des machines, il allait falloir agir plus vite que prévu. Lev était toujours en position, prêt à attaquer s'il le fallait, mais dès que le chien se retournait, Weiss sautait en prenant appuie sur le lampadaire et se projeter directement aux pieds du démon, le saisissant par le col du haut.


    ▬ C'est ton tour !


Il tournait brusquement sur lui-même tout en tenant Lev et l'envoyait en direction de la salle des machines. Le démon étant plutôt léger grâce à sa taille, même quelqu'un avec un corps plutôt avancé comme Weiss pouvait le soulever. Cependant, à peine le démon fut livré à l'indienne que Mike répliquait en attaquant le garçon aux cheveux blancs, tentant de le trancher de ses griffes. Reculant de deux pas, il évitait de justesse les griffes qui se fracassèrent contre le sol, brisant les dalles en pierres. Il avait effleuré la chemise de Weiss, trois entailles plutôt conséquente déchirant l'habit. Mais il ne fallait pas qu'il reste ici, il bondissait en arrière en restant prudent à une nouvelle attaque, lorsqu'il remarquait Mike retirait brusquement ses griffes du sol, envoyant des restes de dalles directement sur l'apprenti-dieu. Mettant ses bras devant lui, il se protégeait en grande partie des morceaux de pierre qui le prenaient pour cible avant qu'il ne pose pied-à-terre, plusieurs bleus apparaissant sur son corps. Ca faisait mal, certes, mais c'était supportable. Passant sa main sur la poussière sur son pantalon, il fixait Mike avant de se tenir prêt à foncer en direction de la salle des machines. Il courait en direction de l'animal qui gardait l'entrée, fidèle au poste dirait-on. Saisissant une pierre au passage, il passait sur le côté de la patte destinée à l'écraser, évitant ainsi le coup avant de sauter pour éviter les crocs du gigantesque canin, sentant sa chaussure effleurer de peu la gueule du monstre velu. Il jetait la pierre directement dans l'oeil du gardien, de quoi le perturber pendant quelques instants afin de rejoindre les deux élèves dans la salle des machines, glissant sur quelques mètres alors qu'il posait pieds à terre. Il observait l'animal qui gigotait sa tête de droite à gauche, après tout c'était comme quand on avait une poussière dans l'oeil, sauf que lui il ne peut pas se le frotter, l'oeil...



    ▬ Bien, on est enfin tous les trois dedans... Lev et moi on peut utiliser les piliers et les murs comme supports pour sauter, Abygaïl, il faut lui asséner un violent coup au niveau de la nuque. Les chiens sont sensibles à cet endroit, en temps normal il suffit de les saisir à ce point précis mais si on le frappe assez fort il devrait perdre l'équilibre et ne plus bouger pour un moment... Vous êtes prêts ?




Dernière édition par Weiss Alexander le Mer 17 Juil 2013 - 22:20, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Jeu 11 Juil 2013 - 20:01

    Franchement, il n'avait jamais imaginé un jour devoir combattre un chien géant. Ah si, il avait déjà vu sa dans un rêve, mais il finissait toujours sous la patte géante du monstre. Là c'était différent parce que c'était réel et en plus il n'était pas seul, ils pourraient essayer quelques choses. Il était immense, assez grand pour impressionner le démon en tout cas. Et ils allaient l’assommer ? Bah voyons ! Faites plus attention à ne pas finir sous sa patte oui ! Apparemment Lev avait pensé -pour une fois ! Dans tous les cas il fallait absolument qu'ils entrent dans cette salle pour voir ce qui se passe, pourquoi il n'y a plus d'électricité ? C'était THE soucis.

    Apparemment Abygaïl allait en direction de la salle des machines. Bon bah du coup le démon suivit ce que le membre du conseil dit et prit le flanc gauche. Il observait Weiss monter sur la tête du chien. Il avait pas peur de tomber lui ! En tout cas Lev attirait toujours le chien géant à cause de son aura pas très sympathique, démoniaque, meurtrière. Ça n'avait pas l'air de plaire au chien et Lev le regardait de travers, les chiens géants n'étaient vraiment pas son truc. Et voilà que le membre du conseil blessa le chien qui poussa un énorme rugissement et il disparut. Lev ne chercha pas vraiment à savoir, surveillant le chien pour qu'il n'attaque pas Abygaïl qui entrait dans la salle. Puis brusquement Lev se sentit ... Voler ? Projeter ?

    - C'est ton tour !

    Et il tourna lui-même comme si c'était un manège et lança le démon dans la salle, à présent il y était avec Abygaïl. Maintenant ils étaient deux et cette idée ne plaisait pas du chien qui attaquait Weiss sans vraiment retenir ses coups. Dans tous les cas il arriva à entrer pour rejoindre les deux autres élèves alors que le chien bougeait dans tous les sens.

    - Bien, on est enfin tous les trois dedans... Lev et moi on peut utiliser les piliers et les murs comme supports pour sauter, Abygaïl, il faut lui asséner un violent coup au niveau de la nuque. Les chiens sont sensibles à cet endroit, en temps normal il suffit de les saisir à ce point précis mais si on le frappe assez fort il devrait perdre l'équilibre et ne plus bouger pour un moment... Vous êtes prêts ?

    Lev avait bien envie de lui dire non sauf qu'il ne pouvait pas parce que maintenant qu'il était là il devait rester en plus le chien entra lui aussi dans la salle -mine de rien il en prenait de la place. Mike grognait pour montrer qu'il était mécontent, en même temps il avait bien galéré pour retirer la pierre de son œil qui pleurait d'ailleurs. Sans plus attendre, le chien s'approcha dangereusement, essayant d'écraser les trois "intrus" de la salle. Ah non, Lev ne comptait pas finir sous la patte du chien et il prit appuis sur un mur pour bondir aussi haut qu'il pu, il réussit à s'accrocher au poil du chien pour enfin lui monter dessus. Lev comptait lui couper la vue sauf qu'il ne pouvait pas le rendre aveugle sinon il aurait de sérieux problèmes. Alors il s'approcha de la tête du chien qui gesticulait toujours autant et s'accrocha à son oreille pendant un petit moment, le temps qu'il arrête de bouger autant pensait aveugler le chien - sans lui faire de mal bien sûr - afin de le distraire pour qu'Abygaïl frappe sans rater son coup. Puis il avança afin de s'approcher de l’œil que le chien ferma et il commença à agiter sa tête, la balançant de droite à gauche. Le démon restait accrocher à l'oreille et tournait encore dans tous les sens, comme dans un manège. Il s'accrocha au poil et mit un coup sur la tête pour qu'il arrête de gesticuler, sauf que Lev n'y comprend vraiment rien au chien et il fut projeté contre un mur. On dirait une vraie poupée ! Tout le monde le projettes là où bon lui semble. Il tomba par terre comme un mollusque. Au moins le chien fermait les yeux et ne bougeait plus trop. Sauf que la douleur de son coup n'allait pas rester éternellement, ça il s'en doutait. Il fixait le chien, cherchant à comprendre n'importe quel de ses réactions.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Ven 12 Juil 2013 - 15:16
▬ Exact, tiens-toi prête Abygaïl.

Pas la peine de la lui dire deux fois. De toute façon, elle était déjà entrée en mouvement. Plus ils attendraient, plus le gardien pourrait en profiter, il ne faisait pas bon rester dans sa ligne de mire sans grande possibilité de déplacement. Alors, comme convenu, elle laissa les garçons s'occuper de l’attention du monstre avant de se diriger dans la salle. Elle y entra presque trop facilement mais le combat en lui-même était loin d'être terminé. A son tour de montrer de quoi elle était capable.

A l'aide de ses clones, elle chercha simplement à empêcher le chien géant de trop focaliser son intention sur une personne précise. Se faire harceler de chaque côté à vite tendance à nous faire tourner en bourrique, tout le monde a déjà vécu cela au moins une fois, et c'était bien ce qu'elle espérait faire. Tant pis si sa colère redoublait encore, il y avait d'autres personnes avec elle et elles aussi devaient la rejoindre. D’ailleurs, après que Weiss s'en soit pris au visage de l'animal elle put apercevoir Lev se mettre à voler à travers les lieux, pénétrant par la même occasion dans la salle avec elle. Eh bien, après le chien géant, le démon volant. Que de surprises aujourd'hui pour elle. Mais trêve de plaisanteries, ce n'était ni le lieu ni le moment pour ça.

Maintenant que le démon l'avait rejoint, le dilemme se faisait plus lourd pour le Gardien des lieux et réellement mécontent, il chargea en direction de Weiss qui évita non sans y laisser quelques plumes. Mais profitant du temps de latence après l'attaque de l'animal géant, il en profita pour venir se faufiler dans la salle également, non sans avoir copieusement rempli les yeux de la pauvre bête de poussière, terre ou autre chose désagréable au possible. Voici donc le chien qui remuait la tête en tous sens cherchant à se débarrasser de ces choses encombrantes pour recouvrer une vue correct et faire tranquillement la peau aux trois intrus.

- Bien, on est enfin tous les trois dedans... Lev et moi on peut utiliser les piliers et les murs comme supports pour sauter, Abygaïl, il faut lui asséner un violent coup au niveau de la nuque. Les chiens sont sensibles à cet endroit, en temps normal il suffit de les saisir à ce point précis mais si on le frappe assez fort il devrait perdre l'équilibre et ne plus bouger pour un moment... Vous êtes prêts ?

Pardon? Sur le coup, elle manqua de s'étrangler un instant. Est-ce qu'il réalisait ce qu'il était en train de lui demander? Non, c'était loin d'être impossible et elle le ferait, après tout c'était surtout une question de survie mais ça, elle allait avoir du mal à le digérer. Lui demander à elle de s'en prendre directement à un animal, c'était vraiment dur à encaisser. Jusqu'à présent, elle avait bien combattu et tué des monstres mais des créatures seulement. Pas d'animaux de ce genre. Et pour le coup, oui. Cela provoquait en elle comme un début de cas de conscience. Mais elle savait qu'elle n'avait pas le temps de s'attarder là-dessus. Sa vie n'était pas la seule en jeu. Avec un hochement de tête mais un regard qui en disait long sur le débat intérieur qui l'animait, elle se prépara à entrer en action.

Mike se retourna et se dirigea droit sur les trois indésirables, encore moins contents avec sans doute ses yeux qui le gênait encore. Lev bondit alors qu'elle perdait Weiss de vue.  Elle n'avait pas de temps à perdre. Ses clones n'avaient subis aucun dégâts mais d'ici une bonne minute, ils disparaitraient alors c'était maintenant qu'elle devait les exploiter au maximum. Prendre de l'élan et de la hauteur, pour frapper juste et droit. Elle n'aurait pas de seconde chance car l'animal se méfierait trop par la suite. Alors c'était maintenant ou jamais. Elle commença par courir dans la direction opposée à sa destination. Prenant appui contre un des piliers, elle s'élança avec toute la vitesse possible tandis que ses clones se mettaient en place, à la base de l’arrière train de l'animal qui, depuis quelques instants, semblait sonné. Parfait, ça ne pouvait pas mieux tomber.

Sans ralentir le moins du monde, elle sauta sur le dos du chien imité par ses clones et les trois silhouettes se jetèrent à l'assaut du corps musculeux de l'animal. Avancer sans ralentir, atteindre le niveau de ses épaules. Ne pas perdre l'équilibre lorsqu'il se remit un peu à bouger. Et un bond simultané des trois formes qui s'envolèrent un instant très haut avant de retomber avec force et vitesse en des points précis. La jeune indienne frappa de toute la force dont elle était capable la zone précis indiquée par Weiss plus tôt, roulée en boule afin son épaule heurte son corps en premier pour que le l'effet se diffuse plus vite, tandis que chaque clone frappait de son avant-bras juste derrière une des oreilles du canidé avant de disparaitre.

Le choc avait été silencieux bien que puissant et une seconde, ont pu croire que rien ne s'était passé. Et puis, le regard du chien se voilà et se ferma avant que ses pattes ne cèdent et qu'il s'étale de tout son long dans un léger tremblement. Il entrain la jeune indienne dans sa chute, n'ayant au vu de sa position pas eu le temps de se raccrocher à quoi que ce soit. Mais au final, elle évita le pire, c'est à dire de se retrouver coincée sous l'animal. Et malgré son épaule un peu meurtrie, le choc contre la peau très résistante de Mike lui ayant laissé un joli hématome, son premier réflexe fut d'aller caresser doucement le visage de l’animal à présent calmé.

"- Je suis désolée, Mike. J'espère que tu accepteras mes excuses."


Au moins, d'où elle se trouvait, elle était à présent certaine que le Gardien était bel et bien toujours vivant, simplement bien assommé par le choc reçu. Une maigre consolation, il n'était pas blessé plus que cela. Tout en restant la main perdue dans le pelage de l'animal, elle reporta son attention sur les deux garçons.

"- Je ne crois pas qu'il restera sonné très longtemps. Il est bien plus résistant que ce que je croyais. Alors, en attendant qu'il ne se réveille, que devons-nous faire en priorité?"


Oui, elle n'y avait pas mis toute sa puissance. Certes, il s'agissant d'un chien géant mais même Weiss avait bien parlé de l'empêcher de remuer, pas de le tuer. Alors, elle avait retenu une partie de son coup mais à présent, elle ne savait pas pour combien de temps cela leur laisserait les mains libres.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Mer 17 Juil 2013 - 22:15

Poor Mike
Monsieur boule de... Neige ?




Mike tentait de retirer la pierre que le jeune homme avait réussi à caser dans son oeil lors de son saut, alors que Weiss expliquait le nouveau plan aux deux élèves ci-présent. Puisque maintenant ils étaient tous les trois à l'intérieur, ils allaient pouvoir se déplacer plus librement et s'occuper du cas de l'animal. Par s'occuper de son cas, il entendait par l'assommer d'un bon coup dans un point névralgique de la bête, c'est-à-dire la nuque. Tout être vivant à ses propres points faibles, mais tous ceux qui sont composés de chair et de sang possède un endroit qui peut devenir un talon d'Achille une fois pris d'assaut. C'était cette même nuque, où juste en-dessous se trouvait l'épiderme des vertébrés. Enfin bref, ce n'était pas tout, mais le chien géant semblait s'être remis et il fixait furieusement la tête blanche depuis un moment, le désignant pour être sa proie dans les instants à venir. Intéressant, Gabriel Weiss prit note du défi et l'acceptait en attendant de pied ferme la bête, ne paraissant pas pour le moins anxieux face à ce regard si menaçant et coléreux. Au moins c'était clair, il n'aurait qu'à rejouer le rôle d'appât, au moins Abygaïl et Lev ne devraient pas s'attirer les griffes de notre amie la bête.

L'animal s'élançait sur le groupe dans la salle des machines, débutant une nouvelle fois les hostilités en essayant de les écraser sous sa grosse patte. Lev bondissant sur le côté pour esquiver, l'indienne courant dans la direction opposée alors que seul Weiss restait sur place. S'il se déplaçait autre part, Mike risquait de s'en prendre à la cible la plus proche, donc soit le démon soit Abygaïl. Le devoir du membre du Conseil était de les protéger, même pendant un combat, bien qu'il leur avait confié une mission plus tôt. Il souriait en patientant, voyant arriver la patte qui faisait bien sa taille, qui ne tardait pas à s'abattre sur lui. Soudain, se fut la propulsion. Se mettant sur la pointe de ses chaussures, baissant le plus possible son buste pour que sa tête puisse effleurer de près le sol, il poussait le plus fort possible pour bondir vers l'avant sans prendre de hauteur, mais esquivant de peu la patte et passer sous l'animal. Des trois personnes présentes ici, c'était le seul à garder les pieds sur la terre ferme. Poursuivant son trajet sous Mike, il finit par arriver à l'une de ses pattes arrières, dégainant son sabre pour l'entailler assez profondément et le déstabiliser quelques secondes.

Tournant la tête sur le côté, Weiss pouvait apercevoir la jeune demoiselle qui grimpait sur le corps de la bête velue, accompagnée de ses clones. Quant à Lev, il semblait tenir un maximum de temps sur l'oreille de l'animal, s'accrochant du mieux qu'il le pouvait. A le voir on croirait presque qu'il se retenait de frapper mortellement l'animal, mais il ne le devait pas... Certes c'est Mike qui les attaque depuis le début, mais il y a sûrement une raison à cela. Et tant qu'ils n'auront pas trouvé ce qu'il se cache derrière cette histoire, interdiction de faire du tort au gardien de cette salle. C'est alors que le démon frappait le haut du crane du chien, ce dernier réagissant mal à cela et secouant tellement fort la tête qu'il projeta Lev en direction d'un mur. En espérant que ce dernier n'ait pas trop mal... Weiss sautait contre un pilier le plus proche pour pouvoir rebondir en direction de la bête, atterrissant au niveau de son museau, souriant en dressant son pouce vers le bas.

▬ Dommage, pas assez rapide pour nous avoir.

Dans le même instant Abygaïl tombait avec violence sur la nuque de l'animal, ce dernier se cambrant brusquement avant de relâcher un léger cri, fermant les voiles de son esprit pour tomber dans les pommes dans la seconde qui suivait. Weiss cherchait du regard l'indienne qui semblait sortir indemne du choc, bien qu'il s'approchait de quelques pas en posant délicatement sa main sur son épaule.

▬ Ca va ? Tu tiens le coup ?
▬ Je ne crois pas qu'il restera sonné très longtemps. Il est bien plus résistant que ce que je croyais. Alors, en attendant qu'il ne se réveille, que devons-nous faire en priorité ?


Apparemment elle semblait allait bien, tant mieux. La tête blanche tournait le regard vers le démon qui les rejoignait en quelques secondes, le fait qu'il ait été jeté contre un mur ne semblait pas lui avoir infligé tant de dégâts que cela. Bien. Weiss observait les alentours, à la recherche d'éventuels indices sur les raisons de la coupure du courant. Bon, déjà les machines s'étaient arrêtées, rien de plus logique lors d'une panne, mais pas vraiment de signes suspects... Soudain, un applaudissement dans le dos du groupe d'apprenti-dieu, à l'opposé de l'entrée de la salle des machines. Une personne aux cheveux blonds et à la coupure carrée se dégageant de l'obscurité ambiante, un certain sourire sur ses lèvres alors qu'il observait les visages face à lui.




▬ J'imagine que votre priorité, c'est moi. Oh non s'il vous plaît, pas de questions. Je me sentirais tellement mieux si vous restiez dans l'ignorance.
▬ ... De toutes façons, je comptais te poser des questions après ton réveil.
▬ Mon réveil ?


Weiss dégainait son sabre pour pointer sa lame face à cet inconnu, répondant à sa question sur un ton neutre.

▬ Après que je t'ai assommé et ramené dans le bureau du Conseil.

Le bonhomme aux cheveux d'or se mit à rire aux éclats, jusqu'à cacher son visage derrière sa main. Puis il regardait le groupe d'élèves en dressant sa main vers eux, un sourire encore plus grand aux lèvres.

▬ Que dirais-tu d'être assommé par tes propres cauchemars, monsieur boule de neige ?

Haussant les sourcils, la vision de Weiss s'assombrissait, comme s'il la cécité l'emportait, alors qu'il posait un genou à terre en plantant son sabre dans la pierre, un bourdonnement dans sa tête le faisant atrocement souffrir, jusqu'à ce que... Plus rien. Aucun bruit, personne autour de lui. Les ténèbres se changèrent en lumière, le laissant seul, au milieu d'un vide blanc sans nom. Il n'y avait ni Lev, ni Abygaïl, ni même ce type bizarre, rien... Jusqu'à ce qu'il aperçoive une silhouette au loin, celle d'une femme tenant entre ses bras un bébé, semblant ne pas faire attention à ce qui l'entourait jusqu'à ce qu'elle remarque Weiss.

▬ Ho Weiss ! Ta petite sœur est si belle, tu veux la prendre entre tes bras ?

Quoi ?


Note :
 


Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Jeu 18 Juil 2013 - 0:51

    Franchement, se prendre un mur dans le dos à cause d'un chien géant c'était pas top. Au moins Abygaïl avait assommé le chien en question et ils étaient tranquille pour un moment. Rhaa il avait mal et il ne pouvait même pas lui rendre son coup. C'était ennuyant. Le chien assommé, tout le monde avait l'air d'aller bien et Lev sentit une autre présence, encore quelqu'un ? Et il fit son apparition. Un ... plouc assez ridicule avec sa coupe de cheveux. Blond en plus -non pas que Lev avait quelque chose contre les blonds, juste qu'il le trouvait ridicule. En plus il se retenait de rire, affichant un simple sourire moqueur.

    - J'imagine que votre priorité, c'est moi. Oh non s'il vous plaît, pas de questions. Je me sentirais tellement mieux si vous restiez dans l'ignorance.

    Lev leva un sourcil et le regarda l'air de dire "Qu'est-ce tu racontes ?", il avait bien envie de lui dire qu'il n'avait rien à dire à un ... plouc pareil -dire homme ou garçon serait une insulte pour tous les hommes, morts ou vivants, mais Weiss prit les devants avec son sabre en disant qu'il comptait le ramener au bureau du conseil pour le faire parler, mais il s'arrêta net, comme si ce blond lui avait fait quelque chose. Puis le temple s'assombrit, comme si le soleil disparaissait, tout devenu noir, qu'est-ce qui se passait ?

    Maintenant il était là, les mains en sang, toujours avec sa vraie forme -c'est-à dire en démon- et il courrait. Courir où ? Il reconnut sa maison, le père par terre baignant dans son propre sang, les couloirs si sombres et cette porte de cuisine intacte. Les sentiments revenaient petit à petit, Lev perdait à nouveau le contrôle, fou de rage. Comme la dernière fois il se mit à gratter cette porte pour l'ouvrir. Rhaa ouvre ! Ouvre ! Ouvre !! Il grattait et grattait. Une voix lui parlait dans sa tête, c'était des encouragements. Non merci, il n'en avait pas besoin. Il avait déjà perdu le contrôle de soi, laissant son côté démoniaque et destructeur prendre le dessus. Cette fois il devait le faire, la tuer pour satisfaire son besoin cruel de se venger. Oh oui Lyra, tu n'auras que ce que tu mérites !

    - Lev, par pitié, reprends-toi. Ça, c’est pas toi.

    Ah oui c'est vrai qu'il essayait de tuer sa sœur qui la suppliait derrière cette porte pour rester vivante. Aucune pitié cependant, il gratta encore et encore puis il mit des coups d'épaule pour l'ouvrir, c'est que son père mettait vraiment des portes solides, comme s'il avait peur d'un attentat ou autre. Et il tapa encore, fou de rage, elle pouvait dire ce qu'elle pouvait, Lev voulait absolument détruire cette porte.

    - C'est ça, laisse tes pulsions te guider, tu en meurs d'envie n'est-ce pas ? Alors fais le, les démons ne doivent avoir aucune pitié pour leur victime, laisse la couiner derrière cette porte et tue la.

    Cette voix ... Qui était-ce ? Quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il écouta, frappant encore contre cette porte si solide.

    - Tu sais quoi ? T’as toutes les raisons de m’en vouloir. C’est dégueulasse c’que j’ai fait. T’as eu beau dire que tu m’en voulais pas pour ta mort, j’vois bien maintenant que c’était faux. Suffit d’voir avec quelle rage tu t’acharnes contre c’te pauvre porte. Si vraiment ça t’étais égal, tu s’rais pas dans cet état.
    - Massacre cette gamine qu'on en parle plus !

    Rhaa foutu voix ! Laisse le tranquille enfin ! Clic. La porte s'ouvrit enfin ? Alors il allait pouvoir réaliser ce qu'il avait raté dans le passé ? Il allait enfin laisser le monstre en lui faire ce qu'il voulait ? Il ouvrit la porte et lui sauta dessus, plaçant ses mains au niveau de son cou pour l'étrangler. Enfin ! Il pouvait enfin le faire ! Et encore cette fois qui l'encourageait à aller toujours plus loin, comme si cette voix savait ce que ressentait le démon, comme si cette voix ressentait la rage que le démon avait en lui. La voix l'encourageait, Lev suivait comme un bon toutou, serrait toujours de plus en plus. Lyra se laissait faire, alors c'était leur fin ? Voilà comment tout devait se finir ? Lev était-il tombé si bas ? Tuer sa sœur, son unique famille à cause d'une voix qui lui dictait quoi faire ? Non, il était plus fort que ça quand même, il devait être plus fort. Il avait beau être minable dans son rôle de grand-frère, il ne pouvait pas lui faire ça, il avait fait le bon choix la dernière fois et devait choisir la même option pour gagner contre cette voix. Stop Lev, arrêtes bon sang ! Tu n'es pas un monstre ! N'es-tu pas censé être son unique famille ? Ton rôle est de la protéger, pas de la tuer. Il lâcha prise, lorsqu'elle lui sauta à son tour à la gorge pour le tuer. Lev lui attrapa les poignées et utilisa de sa force pour la projeter plus loin. Non, cette nuit-là aucun des deux n'étaient morts. Un sourire malveillant sur son visage, elle changea d'apparence et prit l'apparence de son père. Il avait encore ce visage fatigué et ses cheveux blancs, vraiment, il y ressemblait comme un sosie. Qu'est-ce qui l'empêchait de lui sauter dessus ? Ce souvenir si beau : il se rappela quand il lui avait tranché le cou au niveau de la jugulaire, il était barbouillé de sang et avait adoré ce moment. Il s'était déjà vengé, l'homme avait pioché la mauvaise carte, dommage pour lui.

    - Tu es une machine, mon fils. Une machine à un meurtre.

    Le provoquait-il ? Sans aucun doute. Alors s'il le tuait, il perdrait ? Le père sortit un poignard qu'il planta au niveau de l'épaule de son fils, comme la première fois. Lev ne réagit pas, son père lui mit un coup de poing, il ne réagit toujours pas. Ça avait l'air de bien l'énerver car il essaya de lui remettre un coup alors Lev attrapa son poignée, l'homme était si faible à cause de son âge, le pauvre.

    - Mon père est déjà mort et tu sais quoi ? Je l'ai tué de mes propres griffes !

    Le fantôme recula, Lev lui rendit son coup de poing. L'homme tomba par terre et le plafond se brisa lentement, laissant place à ce temple, à nouveau. Alors c'était ça son domaine divin, montrer les cauchemars à des gens ? Lev avait déjà fait ses choix, rien ne changerait ça. Il avait choisit sa sœur à son père, il avait choisit une menteuse à son bourreau. Ça l'avait épuisé mentalement, mais il devait tenir encore. Le démon était en sueur et avait encore un peu de mal à respirer. Il releva la tête et observait le blond qui l'observait, troublé.

    - Tu ne me croyais pas capable de ça ? N'oublis pas, j'suis un démon, pas un humain. Je n'ai pas besoin d'une vulgaire arme pour couper la tête de quelqu'un, d'ailleurs avoir la tienne serait comme un trophée, mais je ne peux pas, du moins pour l'instant.

    Un sourire démoniaque aux lèvres, une aura de plus en plus menaçante, il se lécha les babines comme une bête sauvage qui vient de repérer sa proie. Calme-toi Lev, garde le contrôle. Tu ne peux pas te laisser allé ainsi à cause d'un mec qui voulait montrer qu'il était fort alors qu'il n'a que de la gueule -et aucun charme. Le blond recula, il devait sans aucun doute sentir l'aura menaçante du démon qui prenait un peu plus d'ampleur, avait-il peur qu'il lui saute dessus ? L'envie y était, toutefois il ne le fit pas. Pourquoi ? Parce qu'il devait récupérer avant en plus ce n'était pas à lui de le capturer, mais au membre du conseil : Weiss. Il reprit sa respiration, ses prunelles dorées brillaient dans ce temple si sombre. Dommage qu'il ne puisse pas lui rendre son coup, dommage. Sauf s'il le recroisait dans un futur proche -chose qu'il espérait pour lui casser la gueule, là il pourrait se venger sans que personne ne l'arrête. Calme Lev, sinon tu vas attaquer des innocents -chose à ne pas faire devant un membre du conseil.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Jeu 18 Juil 2013 - 15:23
▬ J'imagine que votre priorité, c'est moi. Oh non s'il vous plaît, pas de questions. Je me sentirais tellement mieux si vous restiez dans l'ignorance.

Pardon? Instinctivement, la jeune indienne se retrouva debout, arc armé  avec une flèche prête à partir. Son bras visa la personne qui venait de se manifester alors que son regard le gardait en joue. D'où sortait-il celui-là? Comment était-il entré ici? Il se présentait lui-même comme étant leur priorité, il était donc sur de lui à ce point pour s’en amuser? Elle était persuadée que ce drôle de garçon blond au sourire mauvais était le responsable de l'état de Mike et rien pour ça, il ne devenait que plus antipathique à chaque seconde.  

▬ ... De toutes façons, je comptais te poser des questions après ton réveil.

▬ Mon réveil ?

▬ Après que je t'ai assommé et ramené dans le bureau du Conseil.

▬ Que dirais-tu d'être assommé par tes propres cauchemars, monsieur boule de neige ?

Deux armes pointées sur lui et il ne semblait pas s'inquiéter le moins du monde. Au contraire, il rigolait encore, visiblement ravi de la tournure que prenaient les choses. Ses dernières paroles provoquèrent un frisson dans le dos de la jeune fille qui affermit sa poigne  sur son arc mais au moment de lâcher son tir, sa vision se brouilla, tout son corps se fit lourd alors que tout devenait noir et qu'elle perdait pied dans la réalité. Plus de Deus, plus de salle des machines, plus personne. Elle ne ressentait même plus la présence du moindre animal dans les environs, ce qui lui fit vraiment drôle. Cette sensation de profonde solitude, elle n'aimait pas ça. Et puis, ce lieu étrange, rempli d'ombre et de lumière mais aussi de vide, qu'était-il?

Et puis, au milieu du néant, apparu une silhouette. Un instant, le cœur de la jeune indienne manqua un battement alors qu'elle retenait son souffle. Cette forme, même sans la voir, elle pourrait la reconnaitre entre 1000. Il n'y en avait pas deux pareils. Entre ses lèvres entrouvertes, elle tenta d'articuler un mot mais aucun son ne sortit alors que la silhouette finissait de prendre forme. Une larme coula sur la joue de la jeune fille, silencieuse et éphémère tandis qu'un sourire sur le visage lui faisant face accompagnait deux bras qui se tendaient dans sa direction. Et sans pouvoir résister, sans chercher à comprendre, elle court vers cet asile offert et s'y plongea, serrant contre son cœur cette personne qui lui avait tant manqué en laissant libre court à ses sanglots.

"- Aby', ma petite ourse chérie, ce ne sont pas des manières voyons. Toi si réservée et si posée, depuis quand laisses-tu tes émotions prendre ainsi le dessus?"


Elle sourit et rigola même malgré ses pleurs, sentant la poitrine de jumelle se soulevée aussi de ses propres sanglots qu'elle tentait de contenir. Elle pouvait la houspiller et se moquer. Aiedaïl avait tous les droits sur elle. Sa grande sœur, sa jumelle, sa moitié. Cette partie d'elle-même qu'elle pensait avoir perdu à tout jamais. Le silence les étreignit toutes deux, profitant simplement de ses retrouvailles que la jeune amérindienne avait tant rêvée en les sachant impossible. Pourtant, aujourd'hui, son Ada était là, devant elle. Comme avant. Jamais son visage n'avait été aussi souriant qu'à cet instant et elle aurait donné sa vie, sa mort, tout ce qu'elle possédait pour que cela ne finisse jamais.

Mais la réalité finit toujours par revenir et ce fut sa jumelle qui mit fin à leur étreinte, repoussant légèrement avec une douceur infinie la jeune précolombienne par les épaules. Passant une main sur ses yeux pour essuyer ses larmes, elle releva le regard empli de bonheur vers celui de cette moitié tant chéri. Pourtant, malgré le sourire qu'elle lui offrait, c'était de la tristesse, de la mélancolie qu'elle pouvait surtout y lire. Et aussi, étrangement, comme une sorte de déception profonde à son égard. Cela la troubla légèrement, faisant disparaitre le sourire de son propre visage alors qu'elle fixait avec interrogation son ainée. Le silence encore quelques secondes puis un soupir de la part de sa jumelle avant qu'elle ne reprenne la parole.

"- Tu n'as pas changé, tu es restée exactement comme dans mes souvenirs. C'est pour ça que malgré tout l'amour que je te porte, je ne peux pas te pardonner."

Pour le coup, la jeune précolombienne ne put qu'écarquiller les yeux de surprise. Pardon? Elle avait forcément mal entendu, il y avait une erreur, c'était obligé. Ça ne pouvait pas être vrai. D'instinct, elle recula pour ne plus se trouver à portée de sa sœur jumelle. Pourquoi soudain se sentait-elle si inquiète? D’où venait cette pression qui venait brusquement de s’abattre sur elle? Surtout que visiblement, elle était la seule à en ressentir les effets. Le visage d'Aiedaïl s'assombrit encore un peu, de la peine et de la douleur cette fois qui perlait de ses yeux à en pincer le cœur de la jeune indienne. Elle avait dû rater quelque chose, elle ne comprenait pas. Il y avait forcément une explication logique. Mais alors qu'elle ouvrait la bouche, sa jumelle la devança et reprit la parole.  

"- Tu es morte à ma place, Aby'. Mais ce n'était pas ton destin. Tout ce que tu as vécu depuis ce jour n'est qu'une illusion, une erreur monumentale. C'est moi qui aurais dû être choisie, revivre ici et sauver le monde. Toi, tu n'es que l'éternelle seconde. Tu m'as volé mon avenir ma petite ourse et ça, je ne pourrais jamais l'oublier."


Un coup de massue en pleine poitrine ne lui aurait pas fait plus mal. Elle restait debout simplement parce que même son corps était trop choqué pour réagir à ses paroles. Pourtant, elle avait souffert depuis son arrivée à la Deus mais là, c'était pire que tout. Une traitrise en son cœur, en son âme et en sa chaire. Déglutissant avec difficulté, elle serra les poings à s'en faire blanchir les jointures. Non, elle ne pouvait pas la laisser dire ça. Maintenant qu'elles pouvaient se revoir, elle ne gâcherait pas ce moment de joie avec des malentendus ou une rancœur qui n'avait pas lieu d'être.

"- Ada, si j'avais pu choisir, je ne serais pas morte. Je n'ai jamais cherché à renaitre ici. Tu m'accuses de choses dont je ne suis pas responsable. Pourquoi toute cette colère à mon égard? Je ne comprends pas. Nous qui nous somme toujours tout dit, qui avons toujours été si proche, pourquoi m'accuser ainsi? C'est injuste et sans fondement. C'est toi la plus sage de nous deux, je te croyais plus réfléchie."


"- Tu ne comprends vraiment rien, décidément. Cette attaque, c’est moi qui l’avais commandée. Je DEVAIS mourir, c'était prévu ainsi. Mais toi, tu as tout gâché..."

Non! Ça, je refusais de l'entendre. Ça ne pouvait pas être vrai. Pas mon Ada, elle n'aurait jamais fait ça. Ce n'était pas possible. Pourtant, dans son regard et son attitude, je pouvais voir toute cette rancœur qu'elle alimentait à mon égard. De la colère, de la haine même. Comme une aura sombre qui suintait autour d'elle et qui ne cessait d'envahir les lieux. Restée calme, ne pas céder à la panique. Essayer de comprendre. Car malgré tout l'amour que la jeune apprentie-déesse portait à sa sœur jumelle, elle commençait à douter de la connaitre aussi bien qu'elle l'avait toujours cru. Alors, reprenant une attitude très calme et aussi neutre que possible, elle fit face à Aiedaïl.

"- On s'est toujours tout raconté. Je n'avais pas de secrets pour toi et je pensais que c'était pareil dans ton cas. Alors explique-moi. Pourquoi avoir fait ça? Trahir la tribu, notre peuple entier, même ma confiance? A quelle fin? Pourquoi tenais-tu donc à ce point à... mourir?"

"- Mais parce que contrairement à toi, je n'ai jamais été libre moi. J’étais l'ainée, la première, celle destinée à prendre la suite de notre père; Je n'avais pas de vie propre, je devais dévouer mon être à la tribu. Alors que toi, tu pouvais tout faire. Je t'ai jalousé pour cela, haï même. Mais tu m'aimais tellement que tu ne t'en rendais même pas compte.
La vérité, Abygaïl, c'est que tu as toujours été aveugle à la vérité. Encore aujourd'hui, ici, tu prétends sauver des vies et aider des gens. Mais eux, souhaitent-ils seulement être sauvés? Combien de personnes as-tu sauvées pour les plonger plus profondément encore dans leur désespoir?"


Suite à ses paroles, des dizaines d'images revinrent comme des flashs violents dans sa mémoire. Memphis, le jeune homme exploité par la Guilde noire pour apporter des monstres dans l'Académie. Elle avait promis de le sauver et de protéger son amie, Chloé. Mais avait-elle seulement réussi? Ces gens, ces randonneurs pris dans l'avalanche qu'elle avait sorti un par un de la neige jusqu'à ce corps bleue et sans vie de l'enfant de huit ans. Elle-même était plus blanche et froide que le cercueil de glace et pourtant, elle s'était battu jusqu'au bout pour lui. Elle avait échoué mais elle avait essayé.

Ses genoux lâchèrent et elle se retrouva au sol, tête baissée et profondément meurtrie. Pourtant, alors que le froid revenait la saisir et l'envelopper, se diffusant lentement dans tout son être, cette fois, le noir ne suivait pas; Il restait une étincelle quelque part à laquelle elle s'accrocha désespérément. Et en s'y accrochant, il y eut d'autres images. Kirara, sa petite boule de poil qui l'attendait dehors. Les Membres du Conseil qui croyait en elle. Eryn, qui était venue d'elle-même chercher son aide. Hans et Sifel, Hank, Vyhdosa, Calliste, Léa, Kate et tous les gens qu'elle avait rencontré, qui avaient marqués sa seconde vie. Elle avait pu compter sur eux, ils avaient compté sur elle.

Lentement, elle se releva. Calme et le visage fermé. Elle fit face à sa jumelle qui n'avait pas bougé. Cette haine suintait encore et toujours de tout son être mais elle n'était pas sa sœur. Aiedaïl, son Ada, n'aurait jamais eu un comportement aussi égoïste. Et puis, elle avait le droit de lui reprocher de lui avoir pris sa mort, ais elle ne savait rien de la Deus. Alors, comment pouvait-elle parler avec un tel aplomb de tout ceci? Non, il y avait anguille sous roche. Et elle ne se laisserait pas abuser aussi facilement.

"- Je suis désolée d'avoir ruiné tes plans et de t'avoir forcé a vive une vie dont tu ne voulais pas. Mais je ne regrette pas de t'avoir sauvé de la mort car tu ne sais rien de ce que cela représente. Et même si je reste aveugle à la réalité, je continuerais à sauver les gens qui, je considère, ont besoin de mon aide. Car il n'y a pas de plus profond désespoir que la solitude de se retrouver seul face à soi-même."

Cette fois, l'aura devenait meurtrière. Ma réponse ne lui plaisait pas et je le savais mais je n'en changerais pas. Que ce soit ma sœur ou non. Par contre, je ne m’étais pas attendue à ce que la sage et douce Ada se jette sur moi toutes griffes dehors prête à m'écharper comme une vulgaire volaille. Le visage défiguré par la haine, sa force décuplée par sa colère, elle n'eut aucun mal à mettre la jeune amérindienne et à la coller au sol avant de la ruer de coups. Et elle encaissa, sans rien dire ni broncher. Jusqu'à ce qu'elle sente une goutte effleurer sa peau meurtrie. Ça pique, c'est salé. Une larme. Aiedaïl pleure, la haine et la colère refluent pour se muer en autre chose, de plus douloureux encore. Un adieu. Définitif.

Ses coups s'espacent avant de s'arrêter, les larmes disparaissent en même temps que la pression la retenant au sol s'estompe. Une distance se créé malgré leur proximité. L'indienne se relève difficilement, les épaules et le visage marqué de multiples griffures diverses. Un sourire apparait sur le visage de sa jumelle alors que lentement sa silhouette disparait dans la brume du néant qui vient elle aussi l'envelopper. A côté de la silhouette, une ombre lumineuse, identique. Et une voix qui résonne, fantomatique. Venant plus du fond de son propre cœur que de cette forme disparaissant doucement. Comme un échos agréable, un souvenir enfoui profondément ressurgissant soudain des méandres de son esprit.

*** Tu as toujours été la plus forte de nous deux, petite ourse. Ne l'oublie jamais, l'union fait la force. Et moi, je serais toujours là....***

Une chaleur diffuse sur sa poitrine, au niveau de son cœur. Comme une main qui vient vous rassurer. Et puis, le néant qui revient avant de laisser place au décor familier de la Salle des machines. Elle n'est plus blessé, aucune marque, rien. Elle a même récupérée ses armes. Un rêve? Sans aucun doute. Pourtant, la douleur persiste dans son être. Mais à la tête que fait le blondinet en la voyant se relever, son arc de nouveau armé et pointé sur lui sans la moindre hésitation, il ne devait pas s'attendre à ça. Et visiblement, les garçons ont eu droit au même traitement qu'elle. Dans ce cas, il risque de graves ennuis. Car s'il lui était antipathique au départ, à présent, elle le hait de tout son être. Oser souiller ainsi l'âme de sa sœur, elle ne lui pardonnera jamais un tel crime.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Mer 31 Juil 2013 - 2:04

Poor Mike
Elle et moi, nous sommes tes enfants...




▬ Ho Weiss ! Ta petite sœur est si belle, tu veux la prendre entre tes bras ?
▬ M... Maman ?...


Était-ce un rêve ? Ou bien l'un des effets dérisoires du pouvoir de cet homme aux cheveux blonds ? Si c'était le cas alors il chercherait sûrement à manipuler l'esprit de Weiss en lui montrant ce qu'il a toujours souhaité voir, ou le contraire. Même s'il pouvait essayer de discerner ce qu'il se passait réellement autour de lui, il ne pouvait regarder autre que cette femme dont la beauté égalé celles des plus belles déesse, de longs cheveux blancs tombant sur ses épaules et jusqu'au bas de son dos, habillée d'une robe blanche avec de magnifiques paillettes. C'était sa mère, et avoir l'occasion de l'observer à présent c'était... C'était trop. Il perdait toute volonté de combattre, de penser à trouver un moyen de sortir d'ici, de protéger l'académie, de s'occuper du Conseil, tout... Il ne faisait que marcher sur ce sol blanc, le vide les entourant, en direction de sa très chère mère qui l'attendait avec un sourire, tenant un bébé habillé de draps entre ses bras. Les battements de son cœur ne cessaient d'accélérer à chacun de ses pas, finissant par courir vers sa destination, enlaçant sa mère de toutes ses forces en retenant ses larmes au niveau de ses paupières, repensant à toutes ces années à espérer qu'elle revienne, à toutes ces années de désespoir lorsqu'elle quitta la famille pour l'au-delà, à toutes ces années à la recherche de cette chaleur que seule sa mère pouvait lui faire partager. Bonheur, tristesse, culpabilité, joie, espoir, colère... Tant de sentiments si contraire et pourtant liés à la même personne. Surprise, la mère de Weiss souriait avant de passer sa main sur sa tête, avant de la glisser sur sa joue et reculer d'un pas pour voir son visage, la tête blanche levait également les yeux remplis de larmes sa mère perdue. Du regard de cette dernière pouvait se traduire ce qu'il a toujours lu en elle, amour, chaleur, sympathie...

▬ Gabriel Weiss... Tu n'arrêtes pas de pleurer, quelque chose ne va pas ?
▬ Non Maman, je vais bien...


Il ne se mit pas en colère lorsqu'elle l'appelait par son deuxième prénom. C'était la seule qui l'appelait ainsi, avant qu'elle ne meurt... C'est pour cela qu'il ne laissait personne prononcer ce nom devant lui, la peur de se souvenir de sa défunte mère restant ancrée au fond de son cœur. Il essuyait les larmes qui coulaient le long de ses joues du revers de sa main, se remettant droit en souriant à sa mère, alors qu'elle lui présentait le bébé qu'elle tenait dans ses bras depuis qu'elle l'avait interpellé. Weiss prit l'enfant entre ses bras, contemplant son visage, remarquant que c'était Yonah, sa petite sœur, lorsqu'elle était née. Il sourit en caressant son visage, comme s'il avait l'impression d'avoir atterrit au paradis. C'est alors que, sans que s'y attende le jeune homme, la mère tombait à genoux au sol, posant sa main contre sa poitrine, là où se trouvait en temps normal le cœur.

▬ Maman ?!

Quel était ce son qui résonnait dans son esprit ? Regardant à droite, puis à gauche, il ne vit rien, simplement le vide. Il reportait son regard sur sa mère, voyant du sang s'échappait de la partie cachée par sa main. Il posait un genou à terre en demandant ce qu'il n'allait pas, jusqu'à ce qu'elle pointe le doigt vers Yonah. Il tournait les yeux vers le bébé, écarquillant alors ces derniers par la surprise sous la vision qui s'offrait à lui.

▬ Y-Yonah ?...

Il ne l'avait pas remarqué au début, mais cela lui apparaissait clair comme de l'eau de roche à présent. Elle tenait entre ses petites mains un cœur, un cœur qui battait toujours... Perturbé par cela, il voyait sa mère qui se redressait en le fixant avec des yeux de vipères. Il n'y avait plus d'amour ni de chaleur dans la fenêtre de son âme, seulement de la haine et du blizzard. Inconsciemment, Weiss reculait d'un pas en resserrant l'étreinte qu'il avait avec sa soeur, la plaquant contre lui, son regard virant du tout au tout, la perturbation se transformant en peur, en peur pour sa soeur et pour sa mère.

▬ Attends, il doit y avoir une explica...
▬ Tu sais très bien ce qu'il s'est passé il y a plus de 15 ans Weiss. Lorsqu'elle est née, elle m'a arraché la vie comme elle tient en ce moment mon coeur ! Pour me venger je vais la tuer et reprendre ce qu'il m'appartient !


Soudainement, elle prit dans sa main droite un couteau et tenta de planter la petite Yonah, Weiss s'écartant sur le côté sans réussir à éviter la lame, cette dernière le transperçant au niveau de l'épaule. Serrant les dents, il bondissait en arrière en retirant le couteau, son sang coulant le long de son bras. Que devait-il faire à présent ? Son paradis venait de soudainement se changer en enfer, le rêve devenu cauchemar. Il voyait sa mère s'approcher alors que de nouvelles lames apparaissaient, ressemblant à celles que pouvait invoquer Weiss, mais en plus grand nombre. Elle les projetait sur lui par paquet de cinq, le jeune homme utilisant ses capacités de vol pour en éviter un maximum, tout en protégeant le bébé, alors que les lames spectrales tailladés le bout de ses vêtements tellement elles passaient près de lui. Il commençait à s'essouffler à force de devoir bondir de droite à gauche, la sueur coulant depuis son front, du sang s'échappant des multiples entailles sur son corps. Mais sa mère n'arrêtait pas un seul instant d'attaquer. C'est alors qu'une lame qu'il ne pu voir transperçait sa cheville, une deuxième se logeant directement sur sa deuxième épaule. Surpris par ces deux épées qu'il n'avait pu remarquer, il levait les yeux vers sa mère pour la voir préparer des dizaines et des dizaines de lames spectrales, souhaitant vraisemblablement en finir en un coup. Il ne pouvait les esquiver de là où il se trouvait à cause de cette lame qui lui transperçait la jambe, alors il tournait le dos en restant posant les genoux à terre, plaquant Yonah contre son torse.

Les lames volèrent à une vitesse digne des balles et se plantèrent directement dans le dos du garçon. La douleur était telle qu'il avait l'impression de recevoir un camion muni de lames dans le dos. Il les sentait traverser sa chair ainsi qu'entailler ses os et déchirer ses muscles dans son dos. Mais il ne criait pas, serrant les dents jusqu'à les faire grincer d'un son à faire trembler les extrémités, crachant du sang devant lui, par terre. Il avait la sensation que s'il essayait de se lever, son corps lâcherait. Il gardait le bébé contre lui, sain et sauf, alors que sa mère observait le spectacle, l'exclusivité de voir plus d'une vingtaine de lames plantées dans le dos de son fils.

▬ Pourquoi la protèges-tu ?! N'est-ce pas à cause d'elle que je suis morte ? A cause d'elle que TU es mort ?! Si elle n'était pas née, tu ne serais pas mort ce jour-là où tu roulais en moto en direction de l'hôpital pour elle ! Alors dis-moi pourquoi ?!

Un silence s'installait dans cet univers blanc, uniquement tâché par le sang de Weiss qui ne bougeait plus. Un filet de sang coulant depuis sa bouche, il regardait le visage de Yonah qui dormait, une image qu'il pensait ne plus revoir. Un sourire se dessinait sur ses lèvres, alors que de ses yeux coulaient des larmes de tristesse.

▬ Parce que... Elle est l'unique chose que tu m'ai laissée... Je suis son grand-frère, elle est ma petite soeur... Nous sommes tes enfants...

Il fermait les yeux un long moment, pensant que sa mère lui assénerait le coup final, mais rien n'arriva... Il sentit alors une main chaude caressait sa joue, essuyant sa larme. Une chaleur semblable à celle de sa mère, mais dans une main beaucoup plus petite. Sans même ouvrir les yeux il savait à qui appartenait cette main, regardant alors Yonah qui n'était plus un bébé, mais une adolescente de quinze ans, habillé de la même robe blanche de sa mère. Elle regardait son frère avec les larmes aux bords des yeux. Il souriait alors qu'elle passait ses bras autour de son cou pour l'enlacer, Weiss la prenant alors dans ses bras.

▬ Je ne pourrais jamais te faire du mal petite soeur, jamais...
▬ Grand-frère, tu as fait tellement de choses pour moi...


Elle lâchait toutes ses larmes contre le cou de Weiss, ce dernier ne disant rien, restant silencieux et souriant... Jusqu'à ce que soudainement, une main recouverte d'un gant en cuir se posait sur l'épaule de Yonah, l'écartant de Weiss. Surpris, la tête blanche tentait de regarder qui venait d'apparaître, mais il n'eut le temps de voir que le plan d'une chaussure qui le frappait directement au visage, le faisant voler à plusieurs mètres. Il restait couché au sol pendant quelques secondes, ne comprenant pas ce qu'il se passe réellement, alors qu'il rouvrait les yeux pour voir une nouvelle fois à qui il avait affaire. Il remarquait que le décor avait soudainement changé, passant du blanc au noir, comme la première fois où il était tombé ici. Il n'y avait qu'une lumière blanche dans cet endroit, et elle provenait d'une porte en face de Yonah et d'un étrange homme habillé d'un long manteau noir et d'un chapeau tout aussi sombre, ayant toujours sa main posée sur l'épaule de la petite soeur.

▬ Yonah !!

Il se relevait brusquement même s'il pouvait entendre ses os lui faire défaut à chaque instant qui passait, il courait à une vitesse qu'il n'avait jamais expérimentée par le passé, poussé par le désir de protéger sa soeur. Mais de nouveaux obstacles firent leur apparition, des êtres aussi noirs que le reste, mais sans visage lui barrèrent la route. Néanmoins, il ne s'arrêtait pas, frappant violemment la mâchoire du premier venu avant d'enchaîner par un coup de genou dans le ventre du second, le projetant sur le troisième. Il fut rapidement encerclé par ces êtres noirs comme la suie qui le saisissaient tous, il avait beau frapper directement dans le visage de certains, d'autres venaient en plus grand nombre. Il regardait alors Yonah qui le regardait, les larmes coulant du visage de sa petite soeur, alors qu'elle lui tournait le dos et passer par la porte de lumière, l'homme habillé en noir tournant uniquement un oeil rouge rubis vers Weiss qui se débattait.

▬ Lâchez-moi ! Yonah ! Laissez-là, laissez-là tranquille ou je vous tuerais tous ! Yonah ! YONAAAH !!
▬ Tu n'es pas assez fort pour la protéger, je le ferais pour toi.


L'homme passait à tour à travers la porte, cette dernière se refermant subitement derrière lui, laissant le décor plongé dans le noir absolu, les hurlements de Weiss restant la seule chose qui résonnait dans ce néant...


***



« YONAAAAAAAAHHHH »


La voix de Weiss résonnait dans toute la salle des machines, alors qu'il levait la tête vers le ciel, du sang coulant de sa lèvre qu'il avait mordue alors qu'il se réveillait. Son cri durait bien une dizaine de seconde qu'il serrait les poings jusqu'à les faire saigner à son tour. Les larmes coulaient le long de ses joues alors qu'il tournait la tête vers le sol, frappant de ses avant-bras ce même sol en y plaquant également son front. Ses pleurs pouvaient s'entendre alors que ses ongles rongeaient les dalles en pierre. Il finit par se redresser, posant un pied par terre, puis le deuxième, afin d'être de nouveau debout. Ses cheveux désormais en désordre tombaient sur ses yeux, les cachant complètement, bien que les larmes coulaient toujours. Il serrait les dents alors que le blond semblait content de la situation.

▬ Hahaha j'ai au moins réussi à en avoir un des trois. Comme ça vous allez pouvoir vous battre entre vous, comme avec ce stupide gros chie...

Il n'eut pas le temps de terminer que Weiss saisissait son sabre, retirant le bout qui était planté dans la roche, et se ruait en une seconde devant le blond, tranchant la moitié de son visage, lui faisant une profonde entaille diagonale, avant de donner un brusque coup de genou dans son plexus, le forçant à cracher ses tripes en se baissant, et a frapper directement sa nuque avec la garde de son sabre. Le blond tombait alors inconscient au sol, le choc étant beaucoup trop soudain et violent pour pouvoir le supporter, bien que du sang coulait depuis sa blessure. Respirant bruyamment, Weiss posait son pied sur la tête du blond, se tournant vers Lev et Abygaël qui semblaient l'observait. Il posait doucement sa main sur la joue que Yonah avait caressée dans son rêve, avant qu'elle... Avant qu'elle ne parte avec ce mystérieux homme. Rien qu'à l'idée d'y repenser, il resserrait son poing jusqu'à faire craquer ses os et à pointer son sabre vers les deux apprentis-dieux, ses yeux étant désormais visible à ces deux-là. Une pupille d'un bleu azur, contrastée par une pupille aussi rouge qu'un rubis, mélangé par un regard représentant une colère dépassant les critères imaginables, alors que ses larmes coulaient toujours sur ses joues.

▬ Tous ! Vous payerez tous pour ce que vous avez fait ! Je vous tuerais TOUS !!
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Ven 2 Aoû 2013 - 19:33

    La haine. Voilà ce que ressentait à ce moment-là Lev vis à vis de ce blond ignoble -et encore, il se retenait de l'insulter, ce n'était pas son genre d’être vulgaire, mais c'est comme si cette homme voulait le pousser à bout. Qu'est-ce qu'il cherchait à la fin ? De plus le démon trouvait son domaine divin plutôt spécial, utiliser les pires cauchemars d'autrui pour le détruire ? Intéressant. C'était un moyen de ne pas se salir les mains -enfin pour le blond de survivre vu son petit corps. Il avait osé remuer le couteau dans la plaie, il avait osé montrer Lyra avec ses larmes, son père avec sa haine et qui voulait récupérer son fils en le forçant à tuer sa sœur. Ah non, même s'il n'est pas rancunier, il n'allait pas laisser passer ça. Personne n'avait encore oser faire quelque chose de ce genre et ce n'était pas un pantin dénué d'intelligence qui pouvait faire mumuse avec les rêves qui pouvait s'en prendre au démon avec ça. Idiot ! Rhaa, Lev bouillonnait de rage intérieurement.
    Puis un cri. Le membre du conseil se jeta violemment sur le blond pour lui trancher le visage en deux. Lev aurait aimé qu'il meurt d'une autre façon mais bon. Puis entendre ce que le blond avait dit n'avait pas plu au démon. Avoir un des trois ? Donc il contrôlait Weiss ? Impossible, il n'allait pas s'affliger des blessures à lui-même quoi. Puis il vit son visage, Lev fut surprit. Un œil couleur bleu azur et l'autre ... couleur rouge sang ? Le démon avait bien vu qu'il avait des yeux bleus tout à l'heure ! C'est quoi ça ? Lev le sentait mal et se redressa. Ah non, il ne le sentait vraiment pas et s'approcha d'Abygaïl. Ce qui surprit le plus Lev fut les larmes du garçon, c'était comme s'il n'était pas sortit de son cauchemar, comme s'il souffrait encore et faut avouer que l'élève avait mal pour lui.

    - Tous ! Vous payerez tous pour ce que vous avez fait ! Je vous tuerais TOUS !!

    Waw, là c'était sur, il pétait des plombs. Sauf que membre du conseil ou pas, Lev ne comptait pas se laisser faire, ah ça non ! Il y tenait à sa seconde vie. Il s'était habitué à vivre dans cet académie, il avait sa sœur et des amis, ce n'était pas un homme faible d'esprit qui allait lui arracher tout ça de force. Il devait rester en vie, pour lui, pour elle, pour eux. Lev fit apparaître son bâton de combat. Réfléchit Lev, un truc pour l’empêcher de s'approcher. Oui mais quoi ? Il ne pouvait quand même pas se transformer en bête. Quoi que s'il le faisait et qu'il piquait le domaine divin du blond, il pourrait sans aucun doute sortir Weiss de là ? C'était une possibilité, encore faudrait-il qu'il le regarde dans les yeux. L'attaquer directement ? Trop risqué, le démon avait seulement un bâton de combat et non une lame comme lui. Oh, il pourrait utiliser un pouvoir commun ? Il fit donc apparaître un orbe dans la paume de sa main. Le démon se décala brusquement sur le coté et lança l'orbe le plus haut possible. Puis il bondit à son tour pour mettre un coup sur l'orbe de toutes ses forces pour le projeter au plafond afin de briser celui-ci pour qu'il lui tombe dessus. Le tuer ? Ce n'était pas son but. Son but était plutôt de l’arrêter, un bon coup dans la tête devrait suffire n'est-ce pas ? Un attendit un temps et en fit apparaître un autre et fit de même : comme prévu des morceaux de pierres tombaient enfin. Quitte à mourir, autant tout détruire n'est-ce pas ?
    Suite à ça il s'approcha à nouveau de l'indienne.

    - Dis voir, tu sais comment calmer les hardeurs d'un mec fou furieux ? Parce qu'à part lui taper dessus j'vois pas. Sauf si j'réussis à chiper le pouvoir du blond pour l'utiliser sur Weiss, tu crois que ça marcherait ?

    Trop bête ? Non, juste que c'était la première fois que ce genre de chose lui arrivait. Puis Lev s'était bien perfectionné concernant sa transformation, s'il se transforme en bête, il devrait pouvoir se transformer en humain non ? Se changer en ce blond là ? Pourquoi pas, du moins le temps que le membre du conseil reprenne ses esprits. Mais s'il fait cela Weiss risquait de lui sauter dessus à nouveau, il en était sur. De toute façon le fou furieux comptait lui sauter dessus pour le tuer, alors qu'il reste sous sa forme de démon ou qu'il prenne la forme du blond qu'est-ce que ça allait changer ? Il y pensait, mais il n'était pas sur que son idée marche. Qui ne tente rien n'a rien non ? Là il n'avait pas envie de tenter sans être sur, au pire Weiss pouvait toujours se calmer seul ? Ah non c'est vrai, il voulait la mort des deux élèves. Trop faible d'esprit, c'est dommage pour lui puisque le blond n'était pas le seul avec ce genre de pouvoir. Oooh, et si Lev chipait les pouvoirs de Weiss ? Il pouvait. Sur le coup il aurait voir le cauchemar de Weiss, peut-être qu'une personne qui en faisait partie pouvait l’arrêter ? Genre cette Yonah par exemple ? Le démon était maintenant en position de combat, prêt à encaisser les coups et les rendre. Non, il tenait à la vie lui.
Invité
avatar
Invité
Re: Poor Mike - Sam 3 Aoû 2013 - 22:20

« YONAAAAAAAAHHHH »

Ce cri la laissa littéralement sidérée. Elle en eut mal dans la poitrine tellement ce dernier était douloureux. Profond, presque vital. Évidemment, son regard ne put que se tourner vers Weiss qui venait de reprendre conscience mais visiblement, les choses ne se passaient comme elles le devraient. Ou plutôt, pas comme elle aurait souhaité qu'elles se passent. Car si c'était l'inquiétude qui prédominait chez elle, ce n'était absolument pas le cas de tout le monde, il fallait regarder la réalité en face.

Elle aurait voulu s'approcher de lui, l'empêcher de se faire du mal comme il était en train de le faire, l'obliger à se stopper, qu'il arrête de se frapper de la sorte car quoi qu'il ait vu, ce n'était pas réel. Qu'importe la douleur en son cœur, il ne s'agissait que d'une illusion. Mais quelque chose la retenait, son instinct sans aucun doute. Dans ce genre d'état proche de la transe, elle prendrait trop de risques à l'approcher. Il avait perdu tout sens commun. D'ailleurs, avait-il seulement réalisé qu'il avait ouvert les yeux et qu'il était revenu à la réalité? Elle en doutait sérieusement. Par contre, l'adage le malheur des uns fait le bonheur des autres prit tout son sens lorsque leur mystérieux agresseur décida de se manifester. Lui était ravi de la situation, sans le moindre doute.

▬ Hahaha j'ai au moins réussi à en avoir un des trois. Comme ça vous allez pouvoir vous battre entre vous, comme avec ce stupide gros chie...

Au moins réussi à en avoir un? C'était donc bien son œuvre qui était responsable de l'état de leur camarade. Ses poings se serrèrent, résistant à l'envie de décocher sa flèche mais finalement, elle n'eut même pas besoin de le faire. Avant même qu'elle ne se décide, ce fut Weiss qui jaillit littéralement sur le jeune homme blond sans lui laisser la moindre chance de survie. 3 coups, enchainés avec une rage phénoménale et en décuplant la force suffirent à mettre le blond définitivement hors d'état de nuire. Elle ne dirait pas que cela la gênait, loin de là. Mais ce qui ne lui plaisait pas, c'était cet air de folie qui avait pris complètement possession du membre du Conseil des élèves. Une folie meurtrière, violente et insondable. Sans compter ce regard étrange, cette pupille qui avait changée de couleur. Elle devrait s'en méfier, elle n'aimait pas cela du tout. Il avait gouté au sang, il avait éliminé son tortionnaire mais à son expression, elle sut qu'ils étaient loin d'en avoir fini pour autant.

▬ Tous ! Vous payerez tous pour ce que vous avez fait ! Je vous tuerais TOUS !!

Lev s'était rapproché d'elle et instinctivement, elle avait resserré sa poigne sur son arc, corde tendue prête à fendre l'air. Et sa nouvelle cible ne serait autre que Weiss s'il tentait quoi que ce soit contre eux. Et visiblement, en effet, ils étaient visiblement les prochains sur la liste. Ses larmes le rendaient touchant, car elles traduisaient très bien sa douleur. Mais elle ne se laisserait pas attendrir pour si peu. Il criait sa volonté de tuer, elle ne pourrait pas le laisser continuer ainsi. Et ils étaient les seuls à pouvoir l'arrêter. Lev et elle. Alors elle ne tergiverserait pas une seconde sur la décision à prendre.

Déjà, le démon à ses côtés tentait une première approche. Il créait des orbes de magie pure avant de les lancer les uns après les autres contre le toit, entamant le plafond de la pièce et commençant déjà à le faire céder. Exactement au-dessus du garçon enragé qui devenait à présent leur ennemi après avoir été leur allié. Encore une autre forme de cauchemar pour elle, devoir se battre contre une personne qu'elle estimait, contre un allié. Bon, ce n'était pas le moment de se poser ces cas de conscience. Suites aux attaques de Lev, des pierres commençaient à en tomber, mettant des bâtons dans les roues à Weiss mais risquant aussi de les assommer si ils ne faisaient pas attention.

- Dis voir, tu sais comment calmer les hardeurs d'un mec fou furieux ? Parce qu'à part lui taper dessus j'vois pas. Sauf si j'réussis à chiper le pouvoir du blond pour l'utiliser sur Weiss, tu crois que ça marcherait ?

"- La même technique qu'avec Mike ne marchera pas contre lui. Il s'y attend maintenant. Il va falloir miser sur la vitesse et la stratégie. Je peux créer trois clones pour faire des diversions mais je n'ai rien de plus. A moins de réveiller Mike et dans ce cas, je pourrais l'utiliser à notre avantage. "

Réfléchis. Allez Aby, tu en es capable. Cependant, elle avait si peu de temps pour trouver quelque chose. Et elle n'était pas seule. Ils étaient deux dans le même pétrin. Sans compter que Weiss ne semblait absolument pas prêt à se calmer. Pour le moment, ils se débrouillaient surtout pour maintenir une certaine distance de sécurité entre eux mais s'il décidait de passer à l'action, ils devraient faire de même. Alors, autant préparer d'avance une riposte. Un bout de plafond se décolla et finalement, ce fut cela qui lui donna une idée. Pas la meilleure du monde mais une ébauche de plan quand même.

"- Le plafond. Il faut qu'on se serve des morceaux tombés pour l'embrouiller. Il est seul, on va lui faire croire que nous sommes toujours plus nombreux et qu'il ne nous atteint pas. Nous devons lui mettre la pression et le forcer à commettre une faute. Et l'exploiter aussitôt."


Oui, c'était léger et rien ne prouvait qu'ils y arrivent facilement mais en même temps, ils n'avaient pas vraiment le choix. Les options se trouvaient très limitées et maintenant, il fallait agir, ils ne pourraient pas se cacher éternellement. Alors, trêve de bavardage. Un regard à Lev comme un accord silencieux.

"- Je te fais confiance, j'espère que je ne le regretterais pas..."

Après tout, elle ne le connaissait ni d’Ève ni d'Adam. Sans compter qu'il était le premier démon qu'elle rencontrait. Mais ici, il était son seul allié. Enfin, oui et non.

"- Mike se réveille, c'est maintenant ou jamais."

Profiter de l'effet de surprise. Elle visa Weiss, sans chercher à atteindre un point vital mais une épaule ou une jambe ne serait pas de refus. Mais déjà, Mike se relevait soudainement en grognant, soulevant une quantité de poussières phénoménales et forçant tout le monde à reculer. Un voile dru et gris tomba devant tout le monde, laissant un instant toute la pièce en suspens. D'où viendrait la première attaque? Ça, ce n'était qu'une question de secondes.
Contenu sponsorisé
Re: Poor Mike -
Poor Mike
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» [Avant le SGC] Mike Shirow
» Mike Wallace sur 25 verges
» Présentation Mike Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Salle des machines-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page