Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce]

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Ven 6 Sep 2013 - 15:10
Les deux filles exposèrent de nouveaux leurs points de vue et Maya, sa chère fille, était devenue vraiment pessimiste. Le renégat fit une petite moue discrète. Il pensait qu'elle aurait pu comprendre, lui faire confiance. Après tout, il avait réussis à sceller Colombe au sein de l'académie. Cela faisait déjà une menace bien écartée si elle ne pouvait pas agir dans le monde des humains. Quant aux autres directeurs qui prendraient la relève, il ne faisait aucun doute qu'il ne ferait pas le poids. Trop jeune, trop peu mature s'était-il mis à penser d'eux. Lui, il avait déjà l'expérience. Le goût amer de l'inutilité de leurs tâches au sein de l'académie dans la bouche. C'est alors que sa fille exposa un point qui fut assez réaliste mais ridicule. Ceux qui rejoignent la guilde noire et leurs objectifs bien distincts. Il y avait déjà bien réfléchi et que faire contre un être qui réduirait en cendre dans un futur à venir, Deus ? Il répondit alors, juste après Léa qui affirma ces dires.

Ma fille. J'ai volé les pages du grimoire, j'ai mis Colombe dans l'embarras le plus total en la scellant à l'académie. Alors tu crois que je ne pourrai pas réussir à contrôler mes subalternes ? Pour être franc, j'ai deux buts principaux.  

Il marcha alors en direction de l'horloge à nouveau, se disant que la fin de leur rencontre n'allait pas tarder. Puis il dirigea son regard impassible sur sa fille, là encore.

Rendre le monde comme il était avant l'arrivée des hommes. Le rendre pur. Le deuxième ? Vous n'y avez pas déjà pensé ? Me débarrasser de Deus et prendre sa place. Je deviendrai alors le régulateur des mondes, alors crois-moi, les renégats qui m'accompagnent, s'ils souhaitent se rebeller devant celui qui les a aidé à devenir des Dieux, ils ne feront pas long feu.  

Voilà la stricte vérité. Ceux qui voudront se rebeller ou prendre la place d'Isanagi périront. Et ça, c'était déjà prévisible. Certains ont compris les desseins du chef des renégats mais d'autres veulent juste massacrer ou devenir de grandes calamités pour n'importe quels êtres. Ceux-là, il s'en débarrassera promptement. Tirant une bouffée de sa cigarette, il répondit à l'autre question essentielle de cette rencontre. Que faire après avoir atteint l'objectif divin ? Devait-il vraiment le leur dire ? Il se retint un moment. Puis finalement, il se décida de le faire. De leurs ouvrir les yeux sur d'autres horizons.

Que faire après être devenu une divinité ? Il y a trois choix qui se proposent à vous. Le premier ? Devenir professeur, enseigner ce que vous avez appris au cours de votre long apprentissage. Le deuxième ? Attendre comme des marionnettes que Deus se réveille pour le seconder, pour l'aider dans sa quête de "rendre les humains bons". Et le troisième...gérer un autre univers, un autre espace-temps. Vous gérerez une parcelle de ce que Deus faisait, vous serez le Dieu d'un monde à part entière.  

Mais final, tout revient à être soumis à Deus et a n'avoir qu'une futile liberté. A quoi bon devenir un Dieu si c'est pour être mis sous la tutelle d'un être absolu. Absolument fatigué. Regardant sa montre à la place de la grande horloge, il se permit de prendre encore un petit quart d'heures pour répondre à leurs questions. Et à la fin, il leur proposerait un choix. Un choix qui pourrait être crucial.

Maya. Tu dis ne rien voir de ton propre futur mais je suis certain que tu as déjà accompli bons nombres de choses. Avec des choix fatidiques mais ce que je vais te demander le sera encore plus. Voudrais-tu venir à mes cotés ? Devenir renégat, agir avec moi, comme une fille le ferait pour son père ?  

Il s'arrêta et regarder Léa à son tour. Elle aussi, il l'a voulait avec lui, de son coté plutôt que de la laisser à Deus. Après tout, c'est l'élève avec laquelle il avait eut le plus d'affinités. Il lui déclara alors la même proposition.

Et toi, Léa. Me rejoindrais-tu malgré tout les différents que nous avons eut ? Comprendras-tu ma vision d'un monde meilleur ?  

 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Dim 8 Sep 2013 - 0:24
À chaque fois qu'Isanagi prend la parole, Maya tente de trouver une faille dans ses propos. Il faut qu'elle réussisse à briser sa logique pour s'engouffrer dans le personnage et lui faire entendre raison. Mais tout se tient... et honnêtement, à quoi bon tenter de le faire changer d'avis ? Dans toute cette histoire, il est aisé d'imaginer la place privilégier que tiendrait la fille auprès de son père une fois le Dieu des dieux assassiné. Que des avantages sans inconvénients... aucune faille. Si elle refuse... soit elle est attardée, soit trop honnête pour vouloir être au-dessus de tous les autres.

Mais qu'est-ce que ça change ? Avant, elle était au-dessus des autres puisqu'elle était fille du directeur Isanagi Tensho. Cela revient simplement à reprendre la place qui était la sienne auparavant, sans rien changer mis à part le titre. Aimait-elle cette vie ? Elle se souvient regretter la non-présence de sa famille, trop occupée par le travail. Directeur ou vice-président du conseil... dès que quelqu'un est au-dessus d'elle, il se retrouve happé par une chose qui lui tient plus à cœur qu'une présence féminine pourtant affectueuse. Et Maya se retrouve inexorablement seule, subissant le chagrin d'une relation unilatérale. Une attente. Patienter, encore et encore, jusqu'à ce que les choses évoluent.
Et la dernière fois qu'elle a attendu, elle a perdu les deux... le père et l'amant.
Tout cela découle de leur différence de rang, leur différence d'objectif. Tout ce dont Maya a besoin, c'est d'égalité. Pas de chef, pas de royaume, pas de dictature, pas d'état, pas de gouverneur... juste des gens au même niveau qui ne répondent plus à aucun ordre. Pas de responsabilités plus lourdes pour les uns ou pour les autres.

Quel intérêt a-t-elle à devenir fille du « nouveau Deus » ? Aux yeux des autres, ce serait un honneur que d'occuper cette place... mais aux yeux de la concernée, ce serait une véritable malédiction. Un nouveau moyen tout trouvé pour ne pas avancer. Une condamnation à rester faible et attentiste jusqu'à la fin des temps.
Aussi belle et intéressante soit la proposition...


- C'est... je... hésite la toute jeune adulte avant de hocher la tête. L'un ou l'autre, tu mens. Tu as dit que tu quittais la fonction de directeur de l'académie parce que c'était trop de travail... Toujours devoir gérer les nouveaux arrivants, les cours et les chamailleurs. Et... tu voudrais prendre la place de Deus ?

Beaucoup de doutes. Une infinité de questions encore.
Mais en vérité, il n'y a pas de doute à avoir. Maya ne veut juste pas voir la vérité en face, son esprit ne peut pas aller aussi loin dans la réflexion... mais elle doit réfléchir. Elle doit constater qu'Isanagi a déjà fait un choix : celui de devenir renégat, avec ou sans elle. Reléguée au second plan, alors qu'elle voit son père et sa famille comme le principal but et objectif dans sa vie. Pourquoi ne sont-ils pas sur la même longueur d'onde ? Qu'est-ce qui cloche chez Maya... ?

Un idéal familial. Le foyer modèle à l'état pur. Pourrie par son imagination et ses désirs, comme l'est finalement Isanagi avec son besoin de dominer le monde.


- … et combien de temps avant que ça ne te gave une fois encore... ? Et qu'est-ce qui se passera à ce moment-là... ?

Toujours la même question : « et si... ? ». Un accident qui viendrait perturber ses plans... c'est si vite arrivé. Et à cette interrogation précisément, il ne répond pas. Il a une confiance aveugle en ses capacités, au point de ne même pas imaginer l'échec. Si tout était joué d'avance... alors pourquoi est-ce que sa fille n'est pas à ses côtés ? De ce point de vue, c'est un échec, non ?
À moins que cela ne lui tienne pas si à cœur qu'elle ne voudrait le croire.


- Si...

Maya stoppe sa phrase net et baisse la tête. Elle repense aux dernières révélations de son père concernant l'avenir des apprentis. N'y a-t-il pas de meilleur lendemain que celui proposé par Isanagi ? Devenir professeur ne résoudra aucun problème. Seconder Deus ne sera pas gratifiant et n'aura aucune espèce de conséquence bénéfique sur le monde des Hommes. Par contre... partir...
Instinctivement, la demoiselle se tourne une nouvelle fois vers sa comparse féminine.


- Vous...

Non... Léa, dans une précédente réplique, a déjà expliqué que l'avenir d'une Déesse ne l'intéressait pas. Tout colle avec ce qu'à dit Isanagi... il a répondu à toutes ses questions et il ne fait presque aucun doute qu'elle est déjà passée de l'autre côté. Maya la regarde avec un air désolé. « Il suffit de chercher ». Alors cherche... cette femme est de ton côté, elle souhaite que tu trouves ton chemin.

- Le troisième choix... moi, il me plaît. lâche finalement Maya. Gérer un autre univers... ça veut dire se désolidariser des autres dieux et pouvoir guider son monde comme on l'entend. Je ne vois aucune différence entre « être Deus et gérer les dieux » et « être le Dieu d'un monde et en gérer ses Hommes »... Et pourquoi est-ce qu'on n'abandonnerait pas ce monde pour s'installer dans un autre plus tranquille, hein papa... ? Pourquoi ?

Elle cherche à joindre leurs objectifs, à trouver une entente qui pourrait les lier tous les deux. Elle fait un pas vers lui... et même un second.

- Partons... cette nuit... rien que nous deux, toi et moi... et on sera tranquilles pour l'éternité... dis...

« Vas-y, dis-moi... dis-moi quelles sont tes priorités.
Si ton travail compte plus que moi, alors je te laisserais seul pour ne pas te gêner.
En revanche, si tu me fais passer avant ton travail... alors, tu m'auras à tes côtés. »
Le gros risque, c'est qu'Isanagi n'a jamais eu de fille. Par contre, il a déjà eu du travail. L'inconnu fait peur, tandis que le certain est beaucoup plus fiable. Maya va donc se faire croquer et perdre enfin tout but dans sa vie. Elle n'aura plus de père... et Isanagi, plus de fille. Avis que ce sera beaucoup plus facile à supporter pour lui, plongé dans ce qu'il affectionne le plus...
… son rôle de leader indispensable au maintient de l'ordre dans ce groupe de fous qu'il a créé.
Invité
avatar
Invité
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Lun 9 Sep 2013 - 16:58

Comme prévu, Isanagi ne se laissa pas démonter par la simple question du contrôle de ses troupes et de la bonne réalisation de ses objectifs. Qu'il dévoila sans aucune prudence. Le premier était déjà connu, rendre le monde pur, libéré de toute humanité pestilentielle. Pas de problème. Le second en revanche ne plaisait guère à Léa. Prendre la place de Deus ? Non, ça ne lui convenait pas. Si elle voulait le tuer, ce n'était pas pour qu'un autre prenne la relève et menace à son tour sa propre liberté. Fallait-il rajouter Isanagi derrière Deus et commencer une longue liste ? Remarque ça lui ferait une occupation pour l'éternité... car il y aurait sûrement toujours des gens pour vouloir récupérer le poste vacant. A moins qu'elle ne se l'approprie elle-même ? Pourquoi pas... au moins elle serait tranquille. Mais était-ce seulement possible ? Peut-on récupérer le fauteuil du dieu des dieux ? Y a-t-il quelque chose de particulier à faire ? Ou suffit-il de tuer le précédent pour prendre sa place ?

A moins que cela ne serve à rien, et qu'on ne devienne ce genre de personnage que par l'expérience et le temps. Dans tous les cas, Léa ne laissera pas un autre dieu jouer au maître de tous. Encore moins Isanagi. Et si tuer Deus lui permettait d'atteindre ce poste... alors elle le tuerait avant lui. Ce qui entraînerait probablement un duel entre eux. Enfin... d'ici à ce qu'elle en soit là, elle avait le temps d'augmenter sa puissance. Quoi que... Isanagi était plus fort qu'elle. Et il n'en resterait pas là. Elle devait se hâter de le rattraper et de le dépasser. Pour l'heure, il n'avait pas les moyens de tuer Deus, sinon il l'aurait déjà fait, mais probable qu'il les recherchait lui aussi. Et il avait toute une petite armée de renégats pour l'y aider. Pas elle. Mais celui qui ferait renoncer l'apprentie déesse n'était pas née, encore moins maintenant qu'elle avait un objectif clairement défini devant elle.

Silencieuse, la jeune fille attendait la suite. L'ancien directeur expliqua les différents choix qui se présentaient à eux une fois leur formation terminée. Devenir professeur ? Ahahah. Vu ceux qui existaient déjà, il y en avait bien besoin. Mais ce ne serait pas elle. Aucun intérêt. Attendre le réveil de Deus ? Oh non, certainement pas. Gérer un autre univers ? Être une sorte de mini Deus ailleurs ? L'idée ne manquait pas d'amusement, dommage qu'elle ne convienne pas aux plans de la renégate. Et puis, au final, pourquoi s'enquiquiner à s'occuper d'autres créatures ? Qu'est-ce que ça lui apporterait ? De la puissance ? Ca n'avait pas l'air de l'influencer. De toute façon, elle ne ressentait pas assez d'émotions pour se sentir responsable d'une planète ou d'un autre monde. Elle laissait ça aux autres. D'autant qu'il restait toujours Deus au dessus, à qui rendre des comptes. Hors de question donc. Elle préférait créer sa propre voie.

Et pour l'heure, elle correspondait à celle que lui proposait Isanagi. Dans une certaine mesure. Le choix était simple, elle l'avait fait. Mais cela semblait plus compliqué pour Maya, dont les pensées voletaient en tout sens. Il faut croire que le famille était très importante pour elle, ce que Léa ne pouvait pas vraiment comprendre. La sienne, elle l'avait en grande partie oublié avec sa mort. Et depuis, aucune personne n'avait pu faire office de mentor pour elle. Son état psychologique n'avait guère arrangé la chose. Alors souffrir de ne pas voir son père tout le temps, non, elle ne pouvait pas le comprendre. Tout comme de refuser de le rejoindre. Elle voulait être avec lui et n'acceptait pas de l'être ? C'était bien se compliquer la vie pour pas grand chose...

Si ceci, si cela... C'est bien d'envisager plusieurs possibilités, mais au final ça ne fait qu'une chose : tout bloquer. Il faut bien avancer pour savoir si l'on a fait le bon choix ou pas. Il faut bien tomber pour se relever. Rester planté sur place ne risque pas d'apporter la moindre réponse. Maya se tourna vers elle, comme si elle pouvait lui donner l'illumination divine qu'il lui manquait. C'en était presque triste. Est-ce qu'elle-même avait été aussi... pathétique ? Vulnérable ? Perdue ? Possible... étrange comme pensée. Mais ça voulait dire qu'il était possible de sortir de là, ce qui était une bonne chose. La fille d'Isanagi n'était pas un cas désespéré.

Quoi que... elle semblait trop attaché à son père et en même temps trop opposée à ses idées pour parvenir à concilier les deux. Et trop faible pour faire un choix entre les deux. Sa proposition le montrait bien. Deus, les dieux, les renégats, ou elle. Croyait-elle vraiment qu'il pouvait renoncer à tous ses rêves et ses objectifs pour sa fille ? Un père normal en était sûrement capable. Mais Isanagi, le dieu sadique et psychopathe... peut-être autant avide de liberté qu'elle-même... c'était peu probable.

- Être Deus empêche d'avoir quelqu'un au dessus de soi. C'est la liberté absolue. Gérer un monde pour Deus revient à être sous ses ordres, dépendant de lui et donc potentiellement à sa merci. Peut-être que cette différence t'échappe parce qu'être bridée ne te dérange pas, mais elle existe bel et bien.

Il lui semblait important de le préciser. Quant au reste, ma foi, cela ne la regardait pas. Elle avait curieusement une sorte de fantôme de peine au fond d'elle en entendant les pensées de Maya - à croire qu'il n'y a que la famille Tensho capable de lui faire ressentir quelque chose - mais cela ne changeait rien. Elle ne pouvait rien faire pour l'aider, et cela ne lui apporterait rien de toute façon. C'était entre son père et elle. Il n'y avait qu'elle pour s'en sortir. Ou un psychologue très talentueux.

Quant à elle-même, Isanagi devait bien avoir déjà compris qu'elle le rejoindrait. Peut-être pas pour les raisons auxquels il pensait, mais le résultat était plus ou moins le même. Est-ce que le dire de vive voix rendrait la chose délicate ? Maya semblait déjà convaincue que la jeune fille venait chez les renégats, mais rien n'était vraiment confirmé. Si elle approuvait, cela lui nuirait-elle ? Irait-elle cafter à l'académie, lui fermant les portes d'un endroit potentiellement puissant où elle pourrait fouiner pour obtenir davantage de forces ? Curieusement, quelque chose lui disait qu'elle n'en ferait rien. Elle aurait bien plus important à gérer. Et puis de toute façon, elle pouvait se débrouiller ailleurs. Mais elle n'avait pas envie de prendre le risque. Pas quand il y avait encore des choses intéressantes à dérober là-bas. D'autres pages du grimoire de Deus par exemple.

Léa releva un peu la tête pour poser son regard doré sur Isanagi, aussi inexpressif que d'habitude. Tout comme la pensée qu'elle lui destina et qu'il fut bien sûr le seul à entendre, résonnant tranquillement dans sa tête.

~ Oui, je la comprends. Mais je vous préviens : je ne laisserai personne me donner d'ordres ni m'envoyer dans des missions suicidaires. Vous compris. ~

Elle était tout à fait sincère. Les "différents" qu'ils avaient eus n'avaient pas été effacés par le temps, oh non, bien au contraire. Il était hors de question qu'elle reparte dans une mission de fou avec Isanagi, ou sous ses ordres. Un truc simple et qui pouvait lui apporter quelque chose, pas de problèmes. Mais ça s'arrêtait là. Maintenant... elle n'avait plus qu'à attendre que le père règle la question de sa fille, d'une façon ou d'une autre.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Sam 14 Sep 2013 - 3:44
Réunis sur le quai de cette gare japonaise, trois êtres divins se confrontaient avec leurs pulsions et desseins respectifs. Le premier désirait à tout prix poursuivre ses objectifs déjà fixés après mûres réflexions, la deuxième venait enfin de s'en trouver un et était toute autant déterminée à l'accomplir. Quant à la troisième... Elle tentait d'atteindre le sien tout en visant à côté. Maya, sa fille chérie, il était désormais clair que ses choix étaient plus que restreints. Pourtant elle semblait refuser ce qu'il lui proposait : devenir la fille du futur dieu des dieux. Elle lui demanda de devenir une divinité gérant un univers à part, un lieu qui pourrait leur permettre de vivre à deux, loin de tous... Mais ce n'était pas aussi simple.

Le regard d'Isanagi, dur et impassible comme à son habitude, se promena sur le visage de sa fille. Ces traits qui lui évoquaient tant de sentiments qu'il ne laissait pas transparaître. Son visage demeurait de marbre, comme d'habitude.

Maya. La chair de ma chair. Ma fille que j'aime... et qui ne me comprend pas.

Si le début aurait laissé paraître un semblant de tendresse, la fin exprimait clairement une déception. Il ne comprenait pas sa fille et sans doute devrait-il accepter en échange qu'elle ne le comprenne pas, mais il n'en restait pas moins qu'il était blessé. Et Maya était sans doute l'une des rares personnes à être capable d'atteindre son coeur de la sorte désormais. Son coeur froid... et dur. À quoi s'attendait-elle en lui disant tout ça ? À ce qu'il renonce soudainement à ses buts, alors qu'il y avait longuement médité ? Alors qu'ils en étaient arrivés là ? Deus l'épargnera-t-il pour sa trahison et le laissera-t-il vivre tranquillement sa vie avec sa fille dans un monde paisible ? Non... Certainement pas. Les dés étaient lancés et à présent, il fallait continuer. Jusqu'au bout.

Je ne peux pas accepter de créer un avenir avec toi en étant vulnérable et sous le contrôle d'un être comme Deus. Et je ne peux plus reculer de toute manière. Ce nouveau monde que je créerai et duquel je serai le maître suprême, sera le seul qui pourra nous permettre de vivre heureux et en paix tous les deux. N'es-tu pas d'accord ?

Triste situation. Il voulait sa fille à ses côtés mais ne pouvait s'empêcher de redouter une réponse négative à sa question. Il ne doutait pas de son amour pour lui mais il craignait que son état ne lui fasse faire le mauvais choix. Et il ne pensait pas que ce mauvais choix n'était que l'illusion du père désireux de rattraper le temps perdu qu'il était. Que pouvait-elle tirer de l'Académie de toute façon ? Rien. Son seul avenir possible ? La réponse se trouvait juste devant elle.

Je te sais perdue et par conséquent, je te laisse du temps pour y réfléchir. Enfin, surtout pour ouvrir les yeux car la solution est simple, et t'est offerte sur un plateau d'argent. Tiens-moi au courant. Tu sais comment faire.

Il ne répondit pas à la réflexion de Léa, même pas par la pensée et ce, dans le seul but de la frustrer, encore une fois. La laisser dans l'incertitude, la méfiance, mais sans doute pas la peur. D'autre part, il savait son élève favorite suffisamment têtue pour être tout à fait sérieuse dans ses paroles et surtout déterminée à les suivre. Il ne servait donc de toute manière à rien de discuter. L'avenir... était plein de surprises certes mais il avait décidé depuis un certain temps d'en devenir le maître.

Dans la nuit, les trois êtres divins se séparèrent, après quelques formalités échangés. La brise continuait son chant silencieux, complice de la lune qui, haut perchée dans le ciel, esquissait un mince sourire d'argent. Cette scène demeurera sans autre témoin que les trois protagonistes. Les rideaux venaient retomber dessus... Et bientôt ils se rouvriront sur un autre acte. Plus sombre, plus violent encore.

Ce fut sur ces pensées qu'il repartit, comme il était venu. Comme une ombre...

[HRP : J'espère que la réponse vous va. Si il y a quoi que ce soit à changer, mpez-moi sur Rain.]
Invité
avatar
Invité
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Sam 14 Sep 2013 - 10:46

La réponse d'Isanagi à sa fille était prévisible. Il n'y avait probablement qu'elle pour croire que ses mots seraient différents. L'ancien directeur avait trahi celui qui avait fait de lui un dieu, tout comme ses "collègues", et désormais menait une guerre impitoyable avec pour cible les humains, qu'il était censé protéger. Tout ça pour atteindre un monde pur. Qui pourrait croire une seule seconde qu'il serait capable de tout laisser tomber juste pour une seule personne... ? Certainement pas Léa. Pour refuser elle-même d'être sous une quelconque autorité, elle comprenait très bien ce père. Finalement, et c'était peut-être un poil flippant, ils se ressemblaient sur pas mal de points. Peut-être parce qu'Isanagi avait, volontairement ou pas, contribué grandement à faire d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Possible... bonne ou mauvaise chose, ça c'était autre chose.

La jeune fille était insensible à beaucoup de choses, mais curieusement les émotions de Maya la touchaient. Oh elle n'allait pas se mettre à pleurer ou à hurler, ni à l'aider plus que ça. Mais sa détresse et ses espoirs qui ne la trompaient même pas étaient puissants. C'était presque un écho de ce qu'elle-même était avant, mais en plus extrême, Léa n'avait jamais été désespérée à ce point, et n'avait jamais eu de figure paternel à laquelle se raccrocher. Ni personne en fait. Tous les gens qu'elle avait connu n'existaient plus ou avaient préféré s'occuper de leur propre vie plutôt que de garder le contact. Et même si la plupart n'avaient pas plu à l'apprentie déesse, le fait est qu'ils avaient plus ou moins disparu. Aedan, Atios, Drake, Curt, Ion, Pietro, Modrus, et tant d'autres. Mais à voir l'état de Maya, finalement, ce n'était pas plus mal.

Cela dit, et même si techniquement ça ne lui apportait rien d'utile, Léa se sentait désireuse de préciser quelque chose à la fille du dieu. Elle était clairement persuadée que son choix l'excluait de tout, qu'il préférait de loin son "travail", son but, à elle, et qu'au final elle lui était totalement inutile, au même titre que les cendres de sa cigarette. Mais pour capter les pensées de son paternel, l'apprentie déesse savait que c'était faux. Les siennes se dirigèrent dans l'esprit de Maya pour y délivrer son message en toute discrétion.

~ Son but est important, trop pour qu'il le sacrifie. Et s'il abandonnait, personne ne lui pardonnerait ce qu'il a déjà fait. Il n'a plus le choix ~

On parlait souvent de pardon, de compréhension. Mais avec tous les massacres déjà commis par lui et en son nom, Isanagi n'avait aucune chance. Même s'il le voulait, personne n'accepterait de l'accepter à nouveau comme un dieu réglo. S'il se rendait, Maya ne gagnerait pas pour autant son père. Il serait probablement détruit ou exilé, peut-être envoyé au Tartare où il subirait des tortures éternels. Pas de quoi profiter de sa fille.

~ Mais il a beau jouer à l'insensible, il tient à toi et aimerait t'avoir à ses côtés, sincèrement ~

Ca ne lui apportait vraiment rien de faire ça, mais curieusement ça lui semblait important à préciser. Peut-être que ça aiderait un minimum Maya à comprendre et à se trouver, qui sait. Ou peut-être que ça ne servirait à rien. Ca, c'était à elle seule d'en juger. Quant à Isanagi, il finit par repartir sans se presser, silhouette entourée par la fumée de sa cigarette. Léa secoua un peu la tête, puis s'éloigna à son tour. Pour l'heure, elle ne comptait pas retourner à l'académie. Il lui fallait d'abord découvrir la Guilde Noire, son fonctionnement, et ce qu'elle pourrait y faire ou pas. Ensuite... elle aviserait.


Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Sam 14 Sep 2013 - 17:01
C'est dur... dur de se sentir impuissante, mais tellement habituel au final.
Discours terminé, elle se laisse tomber sur ses genoux, comme abandonnée par ses muscles. Elle ne comprend pas pourquoi tout est si compliqué. Pourquoi est-ce qu'elle peut prendre une décision un jour et faire marche arrière ensuite... alors que son père est condamné sur la voie qu'il a choisie. Qu'est-ce qui les différencie tous les deux ? Est-ce une affaire de volonté ? Est-ce parce qu'on compte sur lui, à la différence d'elle qui n'a personne sur qui se reposer ? Ça ne peut être qu'un mauvais signe... une critique. Maya est trop jeune, trop influençable pour qu'on puisse compter sur elle. C'est ça. Personne ne compte sur elle, personne ne la soutient parce qu'ils savent qu'elle peut basculer à tout moment. Que doit-elle faire pour changer ce regard des autres sur elle ?

Elle baisse la tête. Les académiciens, son propre camp... ils n'ont pas confiance en elle. Qu'importe les actions, tant qu'elle sera jeune et sujette à ses émotions, personne ne lui accordera confiance. Pire que ça : le monde entier sait qu'elle basculera un jour de l'autre côté... ils n'attendent même que ça. Ils seraient prêts à la pousser pour qu'elle y aille enfin. Même l'autre camp, même les renégats la savent déjà de leur côté. Mais qu'est-ce que c'est que cette situation ? Pourquoi est-ce que tout le monde sait mieux qu'elle qui elle est... ?

C'est une véritable malédiction que d'être né fille d'un type qui deviendrait le plus puissant des dieux... parce que même sans l'ayant connu, même en n'ayant passé que quelques heures à ses côtés tout au plus, il a une telle influence sur Maya qu'il la manipule comme il le souhaite. Il n'a même pas besoin de la manipuler elle... il n'a qu'à agir et tout le monde sait comment agira sa fille.
Jamais elle n'avait entendu de tels liens parentaux... jamais elle n'aurait cru ça possible.


La voix de Léa lui parvient. Maya relève la tête et observe cette femme qui n'a même pas besoin de bouger les lèvres pour sortir des sons. Ce doit être un pouvoir divin... mais peu importe, le contenu est plus important que la manière. Et il faut bien constater qu'elle a raison : Isanagi ne peut plus reculer. C'est « ça » ou rien. C'est trop tard. Mais c'était son choix, plus important que toute autre chose. Peut-être était-il déjà prêt avant que Maya n'arrive accidentellement dans le monde des dieux ? Dans ce cas, il est évident qu'il a posé le pour et le contre... mais rien n'a pu le faire finalement changer d'avis. Que Maya soit à ses côtés ou non... oui, il adorerait qu'elle soit avec lui. Il la pousse à le suivre. Si elle le rejoignait, son plan serait alors un succès parfait. La perfection de ce qu'il avait prévu.

À bout, Maya pose ses mains sur le sol et s'allonge sur le côté, les regardant tous les deux partir.
C'est trop de pression sur les épaules... et certains éléments sont vraiment croustillants. Maya pense qu'on compte sur elle. Maya est certaine que les académiciens la soutiennent pour qu'elle reste avec eux, du côté du bien. Tout cela se passe dans sa tête. Il faut qu'elle fasse le bien, qu'elle protège les humains parce que ces gens ont le droit d'être protégés. Ils ne méritent pas d'être éradiqués. Ils doivent être protégés. À l'opposé, les valeurs familiales doivent pourtant être respectées. Les parents ont raison... il faut les suivre et être avec eux tant qu'on le peut, tant qu'ils nous accueillent, tant qu'ils nous acceptent. Entre les déductions logiques et la réalité, que faut-il choisir ? Est-ce que les humains doivent avoir quelque chose là-dedans ? Est-ce qu'il faut plutôt suivre les sentiments personnels plutôt que le mouvement collectif ? Le bonheur pour soi ou le bonheur pour tous ? Penser à soi ou à tous ceux qui nous entoure ?

Des gens s'approchent de Maya pour voir si elle va bien. Elle est allongée au milieu d'une gare, seule, immobile, sans réaction. Ce sont des humains, c'est pour eux qu'il faut se battre, parce qu'ils sont la priorité. L'enseignement qu'elle apprend à l'académie... pourquoi ? Pourquoi est-elle chargée d'une mission de sûreté collective ? Ne peut-elle pas se débrouiller et s'occuper de sa propre vie ? Faire don de son temps quand elle en a envie, s'occuper d'elle-même le reste du temps. Dans ces conditions, oui... quelle idée que de s'éloigner de son père, source d'un amour infini et éternel. C'est là-bas qu'est la félicité. Mais pourquoi est-ce que les humains... pourquoi sont-ils un paramètre si déterminant et bloquant ? Qui est-ce qui a décidé cela et pourquoi ? Pourquoi pour rester dans le monde du bien, elle doit faire passer les autres avant elle ?
On ne devrait pas la juger... Personne n'est dans sa tête, personne ne peut comprendre... on devrait la laisser aller là où elle veut. Reste cependant ce ressentiment... cette culpabilité. Qui sait ce que dirait Deus s'il rencontrait Maya ? Et alors... ? Peut-être qu'il la remercierait pour être restée droite et honnête... et ça durerait une dizaine de secondes. Peut-être qu'il la détesterait pour avoir désobéit... là encore, ça ne durerait qu'une dizaine de secondes, le temps qu'il la tue. La différence, c'est qu'elle aurait vécu heureuse plusieurs années aux côtés de son père. Vivre plusieurs années heureuse ou pour toujours... sans savoir ce qui arrivera ? Ça pourrait être mieux, ça pourrait être pire. C'est ça, le choix qu'on lui propose ?

Qui sait... l'avenir, c'est trop long.
Choisir de vivre heureuse pendant quelques années puis mourir.
Choisir de vivre éternellement dans l'inconnu, plus heureuse encore ou triste... regrettant d'avoir fait le mauvais choix.
C'est plus compliqué... qu'est-ce qu'elle regretterait ? D'avoir sauvé des humains alors qu'ils seraient finalement devenus plus mauvais encore ? Qui sait... si dans 100 ans, Deus leur demandait de tuer les humains, qu'est-ce qu'ils feraient tous ? Ils suivraient, sans problème de conscience... contrairement à Maya. Elle deviendrait renégate, pour vouloir protéger les humains... ? Vraiment ?

Si seulement... tout était plus simple.
Elle ferme les yeux alors que des médecins courent vers elle.
Comment peut-on lui imposer un tel choix... ?
Elle n'est pas prête.

- Aidez-moi...

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce] - Sam 14 Sep 2013 - 23:00

Toutes les deux, Léa et Maya, vous avez un niveau de rp remarquable et c'est vraiment en grande partie ce qui m'a encouragée à vêtir la cape du grand méchant pour vous répondre. J'ai beaucoup aimé vous lire, ce rp est une réussite, pas pour tous les perso certes mais il est vraiment bien. On en apprend pas mal de choses mine de rien. Autant sur les protagonistes que sur le secret qui entoure Deus. Je suis curieuse de voir comment vos personnages vont évoluer désormais.

Isanagi : 545 xps 80 pitits xps pour moi '-'
Maya : 595 xps
Léa : 600 xps

Xps attribués : Yep



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Des questions, une mise au point. [Pv Maya Tensho & Léa Dolce]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» Mise au point : Mlïjev [Lynsday, Scolfield, Orcus, Solokov]
» Mise au point / Horraire prochains jours
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }
» Petite mise au point [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Infrastructures de transport :: Gare-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page