Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Le réveil commence comme un autre rêve.

 
Invité
avatar
Invité
Le réveil commence comme un autre rêve. - Sam 4 Mai 2013 - 13:56
La tragédie de la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin.


"Merci chaton, grâce à toi je vais pouvoir vivre une vie de luxe ! "



La mort... Moment dur mais doux à la fois. Dur, car la douleur est bien présente et transperce tout votre être, mais doux, car vous vous sentez lentement flotter dans une bulle. Une bulle de songes, de pensées vous traversant l'esprit en cet instant fatidique.
Durant la fraction de seconde précédant sa mort, Caelia pensa qu'elle n'avait jamais imaginé mourir si jeune. Oui, sa vie avait été dure. Oui, elle en avait bavé. Oui, elle aurait pu se faire agresser ou tuer de nombreuses fois. Mais elle avait alors trop de fierté pour s'imaginer mourir autrement que de vieillesse. Elle se croyait plus forte que tout et pourtant...
Comme elle ne s'était jamais imaginé sa mort, elle n'avait pas pris le temps de penser à ce qui allait se passer par la suite. N'ayant jamais été croyante, les notions de paradis, d'enfer ou de réincarnation ne représentaient rien à ses yeux. Elle pensait simplement que tout ne serait que chaos et que son âme s'évaporerait tandis que son corps se décomposerait lentement, sans laisser de traces.
Cependant, cela ne se passa pas comme ça.


Caelia ouvra les yeux difficilement. Un rayon de soleil irradiait l'endroit où elle se trouvait couchée, la réchauffant peu à peu et l'éblouissant. Elle cligna des yeux plusieurs fois avant des les ouvrir complètement, puis elle se leva, tenant difficilement sur ses deux jambes. Elle grimaça et porta machinalement sa main à son coeur, qui avait été transpercé par la lame et retira sa main toujours immaculée. Celle-ci aurait pourtant dû être couverte de sang... Puis, un étrange mouvement dans sa poitrine la fit sursauter. Son coeur battait. N'était-elle pas morte ? Elle se sentait si vivante en ce moment... Mais elle savait que la vie l'avait quittée. Ce qu'elle ne comprenait pas, c'était qu'elle se trouvait indemne devant un temple. Jetant un coup d'oeil froid autour d'elle, la jeune femme se demandait si elle se trouvait dans ce fameux endroit que les croyants nommaient "paradis", quand soudain une jeune femme aux cheveux flamboyants arriva devant elle, coupant court à ses réflexions. Celle-ci s'inclina devant elle et dit :

" Bienvenue dans la Deus Académia, viens, suis-moi. "


Avant qu'elle n'eut le temps d'ouvrir la bouche, la jeune inconnue tendit une feuille à Caelia et s'engouffra dans le temple dont les portes venaient de s'ouvrir. Le temps que Caelia reprenne ses esprits, la jeune femme avait disparu.

"Eh, Attends !"



La jeune femme entra dans le temple, découvrant l'intérieur du majestueux bâtiment. La Deus Académia... Mais quel était cet endroit ? N'aurait-on pas pu la laisser mourir tranquille, seule dans son trou ? Elle soupira et jeta un regard à la feuille que l'inconnue lui avait donnée et lut à voix haute.

"Votre domaine divin est "Les souvenirs". C'est quoi ce bordel ? Comme si j'avais besoin de ça ! Si c'est pour me donner des cadeaux divins de merde, autant me ressusciter ! "


L'incompréhension des minutes précédentes avaient cédé sa place à la colère. Caelia avait besoin d'exploser, de hurler sa rage. Les souvenirs de sa mort remontaient à la surface et sa fureur n'en était que décuplée. Elle fit de sa feuille une boule de papier qu'elle balança à l'autre bout du temple. Celle-ci atterrit sur la tête d'une personne, mais Caelia s'en fichait. Elle se fichait de tout. Elle voulait simplement retourner sur Terre.

D'ailleurs, où se trouvait-elle ? Etait-elle dans une sorte de monde parallèle ? Sur une autre planète ? Des milliers de questions se bousculaient dans sa tête et elle réfléchissait à toute vitesse. Elle devait trouver un moyen de retourner de là d'où elle venait. Et si elle le croisait, elle le déchiquetterait avec ses dents pour le voir souffrir autant qu'elle a souffert de sa trahison. Il ne méritait que cela. Repenser à tout cela lui fit un pincement à son coeur, mais elle refusait de s'avouer sa tristesse. Elle était forte, les sentiments n'avaient désormais plus de place en elle. Soupirant, elle alla s'asseoir dans un coin de la salle, cachant sa tête entre ses mains pour penser à autre chose. Mais bien vite, la lassitude et la colère reprirent le dessus. Elle se leva d'un coup et donna un violent coup de poing dans le mur du temple.

"Rendez-moi ma vie !"
Invité
avatar
Invité
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Dim 5 Mai 2013 - 18:37

Le réveil commence comme un autre rêve
Caemia Wood, Axel Delrikov & Yûki H. Destiny



Mourir... On peut vraiment mourir. En fait, c'est quelque chose qu'on ne réalise pas forcément. Le corps s'endort pour laisser la vie à l'esprit. Dans ce cas, on ne peut pas dire qu'on est mort n'est-ce pas? C'est juste un sommeil...

Il faisait noir. L'endroit où je me trouvais m'était inconnu. Je ne voyais absolument rien, et cette fausse cécité me troublait. Je marchais sur un sol invisible. En vérité, je ne me posais pas de question, je ne voulais rien savoir, j'avançai et c'était le principal.
Soudain, je pus discerner une forme, une personne plus précisément.

«
Maman! Maman! Est-ce que c'est toi? Maman! Réponds-moi, s'il te plaît! Où sommes-nous!
»


C'était bel et bien ma mère. Elle me sourit puis disparut aussi soudainement qu'elle était arrivée.

"Mais qu'est-ce que ça veut dire?"

Je me retrouvais à nouveau dans le noir le plus complet. La peur commençait à me gagner. J'étais seule.
Une nouvelle lumière, plus vive m'éblouit. Je fermai les yeux et me laissai emporter. Étrangement, cette lumière me rassurait, je ressentais une sensation que je suis incapable d'expliquer. Mais, c'était agréable.
Lorsque j'ouvris les yeux, je me trouvait dans un temple. En face de moi se trouvait une femme. Elle s'inclina puis me tendit une feuille. Je la saisis tout en fixant cette étrange femme de mon regard marin.

«
Bienvenue dans la Deus Académia, viens, suis-moi.
»


La Deus Academia... "Deus" signifiait "dieu" et "academia" devait se référer à un établissement scolaire.

"Une école de dieu?"

D'immenses portes s'ouvrirent et la femme disparut.
Je portai en silence mon regard vers la feuille que j'avais récupérée plus tôt.

-Bienvenue à la Deus Academia. Votre domaine de divination est l'eau glacée. Qu'il puisse vous aider dans votre route vers la voie divine.-

«
Ils ont voulu me faire une blague à l'hôpital, ou une surprise pour la réussite de l'opération. Ça ne peut être que ça.
»


Je sortis dehors et observai le décor. Visiblement, ce n'était pas une blague. Tout était si irréel. Alors que je m'apprêtait à sortir, j'entendis un cri.

«
Rendez-moi ma vie!
»


Je me retournai et vit une personne qui semblait un peu plus vieille que moi. Je m'approchai d'elle et lui dit d'un ton glacé qui était devenu mien depuis l'opération :

«
Où sommes-nous? Et pourquoi devrait-on te rendre ta vie alors que tu es en vie?
»




Dernière édition par Yûki H. Destiny le Mer 8 Mai 2013 - 20:41, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Dim 5 Mai 2013 - 20:39
Mourir mais c'est quoi ce sentiment... On ne peux imaginer de notre vivant ce que sera que la mort, l'émotion, ainsi que la douleur. Axel était en pleine bataille, lorsqu'il vit a quelque dizaines de mètres de lui, un homme, carabine à la main le visé. Et il le toucha en pleine tête d'ailleurs. C'était une douleur des plus affreuses, mais aussi des plus brèves qu'Axel n'avait jamais ressentit. A peine la mort l'avait pris, c'est à dire quasi-instantanément, qu'il ne sentait plus la douleur qui l'avait envahit. A présent il ne pouvait voir que le noir, un noir infini où il baladait son regard sans résultat.

Il savait qu'il était mort, une balle dans la tête n'ai pas faite pour vous épargner. En tout cas, là c'était la fin de cette vie. Mais que ce qui l'attendrait plus tard, le néant le plus absolu ? Non le peu qu'il avait retenu et suivit de son éducation lui disait qu'après la mort, il y a avait le paradis... Ou l'enfer. Mais là il ne se passait rien et ça commençait à l'intriguer, une éternité de vide pour quelqu'un d'aussi vivant que lui, enfin non pas vivant mais voilà vous m'avez compris.

Il se réveilla, une femme se tenait devant lui, les cheveux rouges, déjà c'était pour lui très inhabituel, et surtout mauvais signe. Elle lui souhaita bienvenu à la « Deus Academia ». Mais c'est quoi ça, le peu de langue occidental qu'il parlait lui permirent de comprendre assez approximativement le nom de cette endroit. Une école pour dieu, très intéressant, alors c'était ça la vérité que tous les gens de son époque ne voyait pas, il existait une école pour dieu et tout le monde croyait au dieu unique, enfin tout le monde, le monde qu'il connaissait. La femme lui tendit une feuille et disparut dans un tourbillon de fleur, c'était tout même beau et impressionnant à la fois. Il regarda la feuille et pu y lire message de bienvenu ainsi qu'une phrase lui indiquant son domaine divin, L'Evolution. Il n'en savait rien, mais ça avait l'air épatant rien qu'au nom. De grandes portes s'ouvrirent devant et il entra dans ce lieu, qui ressemblait à un genre de temple.

Et dés son arrivé il reçu un papier sur la tête, dessus était inscrit « Votre domaine divin est les souvenir » Il regarda à l’autre bout du temple, deux silhouettes, au début il n’arrivait pas à les discerné, mais après il sentit que ses yeux subir quelque petite modification mineur, et là il voyait déjà bien mieux. Deux jeunes femmes, habillées de manière très… Etrange, lui était toujours avec son habit de militaire du 19e siècle en mauvaise état, il finit par un réflexe qu’il aurait dû avoir à son réveil, il mit sa main à son front et rien, aucune blessure. Il s’avança vers les deux inconnues.


« Bonsoir mesdemoiselles, je m’appel Axel Delrikov, juste pour vous dire, si on vous a retirer de la terre c’est qu’il y a une raison, alors autant profiter de cette nouvelle vie qui s’offre à nous. Bon apparemment, comme moi, vous venez d’arriver, et si nous allions visiter un peu ce nouveau monde ? »
Invité
avatar
Invité
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Dim 5 Mai 2013 - 23:59
La tragédie de la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin.



"Où sommes-nous? Et pourquoi devrait-on te rendre ta vie alors que tu es en vie?"



La voix perçante d'une jeune fille avait sorti Caelia de ses pensées, tandis qu'elle était toujours en train de ruminer sur son sort. Elle se retourna et découvrit une jeune fille plus grande qu'elle, assez fine et aux yeux presque aussi froids et transpercants que sa voix. Ce genre de fille aurait très bien pu être mannequin vu son physique de rêve. Tout ce que Caelia avait en horreur. Elle s'imaginait déjà très bien le genre de pimbêche pourrie gâtée qu'elle pouvait être. Elle avait appris à développer un radar pour ce genre de personne lorsqu'elle vivait dans la rue. Rien qu'en voyant une personne, elle savait voir si celle-ci allait lui plaire ou non. Cependant, elle n'était pas sûre que les mêmes règles de cette détection soient valables ici, dans le monde des morts.


En entendant les paroles de la jeune inconnue, Caelia rit de manière sarcastique tout en haussant un sourcil. Cette jeune fille aux cheveux d'or ne voyait donc pas qu'elle venait d'arriver elle aussi ? Et comment osait-elle se permettre de l'interroger ? Elle ne savait pas à qui elle parlait, dommage pour elle. Caelia n'était pas de bonne humeur et n'allait pas se priver de faire la leçon à cette pauvre créature ayant croisé son chemin.





" Où nous sommes ? J'en ai aucune idée, je croyais que tu aurais remarqué que je viens d'arriver, tout comme toi. Tout ce que je sais c'est que je ne compte absolument pas rester ici. Et en vie, dis-tu? Laisse moi rire. Tu n'as donc pas encore compris que tu es morte? La vie t'a quittée comme elle m'a quittée. Cette vie de merde qui tient qu'à un fil. Oui, en ce moment ton corps n'est qu'un tas inerte sur lequel pleure ta famille surement pleine aux as comme celles de ton genre. Tu peux pas comprendre les personnes comme moi alors essaye pas de me faire croire que tout ce qui nous entoure ici est la vie. Nous sommes mortes. MORTES ! "

La jeune fille trouvait qu'elle avait encore été sympa pour une fois. Elle avait envie d'être plus méchante que ça et s'apprêtait à en rajouter une couche lorsque l'énergumène qui avait reçu sa boulette de papier sur la tête s'approcha des deux jeunes filles qui se faisaient face. Ses cheveux rouges flamboyants auraient pu faire de lui le frère de la jeune fille qui lui avait donné le papier avec son domaine divin quelques minutes plus tôt. Ce qui attira le regard de Caelia était les yeux rouges du jeune homme ainsi que sa grande taille fine.

"Bonsoir mesdemoiselles, je m’appel Axel Delrikov, juste pour vous dire, si on vous a retirer de la terre c’est qu’il y a une raison, alors autant profiter de cette nouvelle vie qui s’offre à nous. Bon apparemment, comme moi, vous venez d’arriver, et si nous allions visiter un peu ce nouveau monde ? "

Génial. Au vu de ses paroles, il s'agissait tout bonnement d'un gourou ayant un peu trop fumé, vous sortant des phrases à la "Peace and love les gars" et pensant qu'il faut suivre son destin et tout ce genre de choses philosophiques. N'y avait-il donc personne de normal ici? Ou Caelia était-elle trop différente? Elle n'avait aucune envie d'une nouvelle vie, elle voulait juste retrouver celle qu'elle avait perdue. Elle se sentait déboussolée, comme un enfant à qui on a volé son jouet préféré. Toute cette frustration l'énervait au plus haut point.





"Vous savez quoi? Profitez de votre nouvelle vie si géniale à vos yeux. Moi, j'en ai rien à foutre de tout ça, de ce monde artificiel, de ces pouvoirs et de ce temple. Je veux simplement rentrer chez moi, quel que soit le moyen. Alors allez faire joujou, mais laissez-moi tranquille ! "

Sur ces mots, elle s'éloigna à grands pas et regarda autour d'elle pour voir s'il n'y avait pas un genre de plan pour l'aider à trouver la sortie de cet enfer, mais la seule chose qu'elle vit était des jeunes gens au loin, s'amusant tout en créant des flammes, des fleurs, et d'autres choses par magie. Mais où était-elle tombée ? Allait-elle également avoir un pouvoir de ce genre, mais en rapport avec les souvenirs, comme ce qu'elle avait pu lire sur sa feuille ? Une chose était sûre : elle n'allait pas rester dans cet endroit plus longtemps.

Invité
avatar
Invité
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Ven 10 Mai 2013 - 17:02

Le réveil commence comme un autre rêve
Caemia Wood, Axel Delrikov & Yûki H. Destiny



La fille se mit à rire. Avais-je quelque chose de stupide? Je n'en avais pas l'impression.

«
Où nous sommes ? J'en ai aucune idée, je croyais que tu aurais remarqué que je viens d'arriver, tout comme toi. Tout ce que je sais c'est que je ne compte absolument pas rester ici. Et en vie, dis-tu? Laisse moi rire. Tu n'as donc pas encore compris que tu es morte? La vie t'a quittée comme elle m'a quittée. Cette vie de merde qui tient qu'à un fil. Oui, en ce moment ton corps n'est qu'un tas inerte sur lequel pleure ta famille surement pleine aux as comme celles de ton genre. Tu peux pas comprendre les personnes comme moi alors essaye pas de me faire croire que tout ce qui nous entoure ici est la vie. Nous sommes mortes. MORTES !
»


"Mortes..."

Ce mot raisonna en écho dans ma tête. Je ne le croyais pas, c'étais tout bonnement impossible. Dehors, je savais que je trouverai le décor de l'hôpital. Il me diront que l'opération a réussi et que je ne suis plus malade. Que je pourrais recommencer à courir comme avant et que plus jamais je ne retomberais malade.
Je baissais la tête fixant le sol d'un regard vide.

«
Ne dis plus jamais ça...
»


Puis un homme portant un uniforme de combattant, enfin je crois, s'approcha.

«
Bonsoir mesdemoiselles, je m’appelle Axel Delrikov, juste pour vous dire, si on vous a retiré de la terre c’est qu’il y a une raison, alors autant profiter de cette nouvelle vie qui s’offre à nous. Bon apparemment, comme moi, vous venez d’arriver, et si nous allions visiter un peu ce nouveau monde
»


"Retirer de la terre... nouvelle vie... nouveau monde..."

De nouveaux échos. Mon regard vide finit par s'assombir et la colère montait en moi. Je sentais quelque chose d'énorme, d'incontrôlable.

«
C'est quoi ces allusion stupide. Vous pensez que j'ai l'air d'être morte. Nan, je crois pas... Alors fermez-la.
»


La fille sortit, quant au dénommé Axel, je ne m'occupai pas de savoir ce qu'il faisait et sortit à mon tour.

Invité
avatar
Invité
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Mar 2 Juil 2013 - 22:35
[cloturé]
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. - Dim 3 Nov 2013 - 13:24


Eh bien… Un RP plutôt…explosif xD
Le pauvre Axel a eu à peine le temps de dire quelques mots ^^"

PS : Pour clôturer un RP, on poste ici avec le formulaire adéquat…

Yuki H. Destiny : 140 xps
Axel Delrikov : 95 xps

Xps attribués : Yep



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: Le réveil commence comme un autre rêve. -
Le réveil commence comme un autre rêve.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page