Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une nouvelle porte s'ouvre

Invité
avatar
Invité
Une nouvelle porte s'ouvre - Ven 3 Mai 2013 - 16:24
Un bureau d'ébène noir, une chaise fait du même bois rembourrée d'un coussin rouge et tout cela dans une classe qui ressemblait précisément à une bibliothèque millénaire dont tout les murs ne sont en faire que de véritables étagères rempli de livre. S'il avait été possible, le maître de cette classe aurait surement pu y installer tout les livres existant, mais la classe n'était pas assez grande.

Celui-ci se tenait devant l'immense baie vitrée, seul parois de la classe qui n'était pas un véritable recueil de bouquin en tout genre et qui donnait sur la cours arrière de l'école. La vue, pour l'instant, était cependant cachée par d'immenses rideaux double en coton égyptien. Celui du fond, rouge clair, était surmonté par le deuxième, noir de jais. Il fallait dire, ce nouveau professeur de philosophie avait du goût pour ce qui était de donné une image très théâtrale. Et si seulement il en allait que de ses goûts.

Devant sa fenêtre, il empoigna chacun des rideaux avant des les écartés d'un mouvement à la fois brusque mais grâcieux. Ceux-ci glissèrent sur leur barre et la lumière du soleil envahit ainsi l'antre du philosophe. Sur son visage, une pointe de contrariété vint s'introduire. À première vue, l'on aurait pu croire qu'il s'agissait du simple changement de luminosité qui aurait pu causé une certaine douleur aux yeux de celui-ci, mais la pointe de dégoût qui en ressortait, bien que très discrète, révélait le tout. L'homme, jeune d'apparence, ne semblait pas porter un opinion très positif sur le soleil et ses vertus, mais avait l'air bien décider de le laisser entrer dans sa classe malgré tout. Faisant volte-face, ses pas le guidèrent vers son bureau, nouveau lieu de travail et de réflexion. Sur celui-ci, un énorme livre aux airs de grimoires y reposait, tout juste à la droite d'un gyroscope dont les lames tournaient sur leur axe central. Ce qui représentait cet axe n'était nul autre qu'un véritable crâne humain, apportant ainsi touche à la fois morbide mais mystérieuse quand à l'image de la pièce...d'autant plus que ce gyroscope ne cessa de tourner qu'à l'approche de la main de Sin.

Empoignant le crâne d'une main dégantée, il était difficile de déterminée ce qui attirait maintenant le plus l'attention entre le crâne lui-même, ou le tatouage que portait le professeur sur le dos de la main. Mystérieux cercle arcanique, il était maintenant évident que cet art en encre n'était nul autre que la clé pour accéder au centre du gyroscope animé. Observant cette tête de squelette, la fixant au niveau des orbites, le maître semblait en pleine réflexion. Tant...qu'il ne put s'empêcher de réfléchir à haute voix. N'était-il pas seul après tout?


"La mort. Continuité de la vie...ou fin de celle-ci? Nous, citoyens de Deus, serions-nous que de simple mortels poursuivant la course naturelle de la vie, ou serions-nous d'immortels entité, ayant affranchit les règles de la réalité? Sommes-nous véritable? Sommes-nous mensonges? Sommes-nous vivant...ou mort? Ou peut-être sommes-nous aucune de ces réponses ou encore la totalité de celle-ci faisant ainsi de nous des gens à l'image même de cette mort. Car n'est-elle pas contradictoire en elle même? à la fois éternelle, éphémère et perpétuelle? Ah...mais qui sommes-nous pour juger ou répondre?...mais qui sommes-nous..."
Invité
avatar
Invité
Une nouvelle porte s'ouvre - Sam 4 Mai 2013 - 15:57
Jour sur jour, heure de cours sur heure de cours, je progresse dans ma nouvelle vie et c’est un plaisir, on rencontre de tout ici, du chevalier moyenâgeux au Spetsnaz aguerri en passant par un tout type de personne, je me demande d’où viennent ces personnes, ils ne peuvent pas venir du même monde car sinon il serait là depuis plus longtemps. Je commence à penser qu’ils viennent de différente dimension ou de différent univers, la puissance de Deus est nettement supérieure à la notre vu ce qu’il sait faire : faire venir des personnes de n’importe quelle époque et leur attribuer des pouvoirs qui leur est propre, jusqu’ici je n’ai vu personne d’autre capable d’un tel exploit.

Mais depuis quelque temps, il y a eu de la dissidence dans Deus, il y a des renégats les traîtres qui ont déserté Deus et tente de le détruire avec les humains dans le même lot, ils ne sont pas très nombreux mais présente une menace bien réelle et qui sait, ils sont peut être déjà plus nombreux maintenant ? Personne ne le sait, tout ce que je sais c’est qu’ils sont quelque part dans le monde des humains. Pour l’instant, je me sens par encore prêt à les affronter, je préfère attendre et m’entrainer pour le grand jour.

J’ai aussi entendu qu’un nouveau prof est arrivé, un prof de philo, je n’ai jamais pu faire cette matière à cause de la guerre mais ça me semble assez amusant comme cours, même si des dires sont négatifs, je préfère essayer afin d’en avoir le cœur net, après tout qui ne tente rien n’a rien. Je parcours les couloirs à la recherche de la dite classe pour pouvoir suivre ce cours et je la trouve enfin.

J’ai en face de moi, un homme d’une certaine classe, des cheveux noirs avec des mèches qui lui descendent au début des joues et il a dans sa main, un crâne, certes morbide mais ça apporte un certain style à une classe, surtout de philo, son geste me rappelle une phrase de Hamlet « To be or not to be, there is the question », je vais lui demander.

Escusez moi sir mais n’êtes vous pas en train de reproduire Hamlet avec son crâne ?
Invité
avatar
Invité
Re: Une nouvelle porte s'ouvre - Mar 7 Mai 2013 - 8:48
L'air absent, toujours dans ses pensée, le professeur oublia le monde qui l'entourait. Ce crâne, représentait son état d'esprit, sa la symbiose entre ses émotion et la réalité. Absorbé par cette réflexion qui avait comme principal sujet de développement, la mort, Sin Agonia ne remarqua jamais l'arrivée d'un étudiant. Bien qu'il n'était pas l'heure des cours, la classe restait ouverte pour ceux qui avait la simple curiosité de connaître le nouveau professeur et il fallait avouer que le moment était opportun pour faire irruption dans la salle. Ne daignant répondre à l'instant même, le maître resta plongea néanmoins son regard au dessus de son épaule afin d'y voir le visage de celui qui comparait la scène avec celle d'Hamelet. Il était vrai que la ressemblance était frappante, d'autant plus que la réflexion qui en découlait. Hochant la tête, chassant ses démons habituelles qu'étaient l'imagination et la considération, il se retourna donc en tendant la main vers le nouvel arrivant. Le désignant ainsi, pi redirigeant sa main vers un petit sofa qui longeait le mur, tout juste près de la porte, il invita celui-ci à s'asseoir.


"Ah, bravo! Le lien était plutôt évident n'est-ce pas? Il va de soi que la ressemblance était frappante, bien que ce ne fut pas mon intention. Venez assoyez vous. Ce banc est habituellement réservé aux invités, ceux qui veulent observer mes cours, vous pouvez prendre place si vous le désirez."

Se dirigeant ensuite vers son grand bureau d'Ébène, il alla empoigner un pichet d'eau fraîche qui avait été amené préalablement. D'une autre main, il alla ensuite prendre un verre et y déverser le liquide incolore et inodore afin de servir son nouvel invité de dernière minute. Tendant ensuite le bras, le verre par la même occasion, l'homme reprit rapidement la parole

"Professeur Agonia, instructeur en philosophie et nouvel arrivant en Deus. J'espère avoir ici un futur élève!"
Invité
avatar
Invité
Re: Une nouvelle porte s'ouvre - Mer 8 Mai 2013 - 15:41
[hey il faut mettre un ordre dans le rp ! et aussi préciser qu'il est pv ;D donc, Sin, Jonh, moi ?]

La mort est une chose froide, gelée, sans espoirs dit-on. Mensonge. A qui le vaut bien, la mort lui laisse une chance de se rattraper. une chance qui a su frapper au bon endroit, enfin normalement. Une chance qui a fait ouvrir les yeux a une personne censée ne plus jamais voir le monde. Ne plus censée sentir le bonheur et respirer la joie.

Cela faisait quelques heures qu'Astrid s'était réveillée dans un mystérieux temple. Quelques heures qu'elle ne savait pas où elle était tombée elle, qui, elle en était sûre, avait eu la poitrine transpercée par l'épée de son propre mari. Elle avançait d'un pas non assuré. Où était-elle tombée bon Dieu ? Astrid espérait rencontrer quelqu'un pour tirer cela au clair.
Ses escarpins blancs résonnaient sur le sol, au moindre bruit, le coeur palpitait dans la poitrine de la jeune duchesse, qui s'empressait de se retourner pour s'assurer qu'il n'y ai rien. Tout lui était encore inconnu et la moindre chose l'inquiétait ou l'intéressait tant ce monde était nouveau pour elle.
Cela faisait maintenant la cinquième porte qu'elle ouvrait, en vain, en espérant rencontrer quelqu'un qui pourrait peut être lui expliquer ce qu'elle faisait là. Elle soupira, encore personne. Elle ferma la porte qu'elle venait d'ouvrir et recommença à marcher dans le couloir du bâtiment où elle était entrée, sans trop savoir où elle tomberait. Encore quelques pas, s'approchant d'une autre porte, encore une, seulement cette fois, des voix se firent entendre.

Elle ne prit pas la peine de toquer à la porte et actionna la poignée. La porte s'ouvrit, dévoilant deux hommes en pleins dialogues. L'un parlant avec... un crâne ? Astrid déglutit péniblement avant d'aborder ces deux personnes, donc l'une lui rappelait vaguement son frère jumeau.


"Bonjour... J'espère ne pas vous avoir dérangé, mais je suis heureuse de voir enfin des personnes ici !"

Elle essaya d'esquisser un sourire, mais elle n'était pas rassurée, celui-ci fut donc un peu crispé. Astrid espérait qu'ils puissent lui en dire plus sur ce qu'ils faisaient là. Elle attendait donc avec impatience une réaction de la part des hommes qu'elle venait d'aborder.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une nouvelle porte s'ouvre - Sam 21 Sep 2013 - 2:08

Haaaaaan !!!! =O Ma Pipine était toute nouvelle sur Deus !!! =O (Du moins Astrid x))

Il était sympa comme personnage ce prof de philosophie ^^

Dommage que le rp ait à peine démarré…

Sin Agonia : 145 xps
Jonhson Streiker : 70 xps
Astrid d’Enestray : 70 xps

Xps attribués : Yep



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Une nouvelle porte s'ouvre
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une porte s'ouvre alors qu'une autre se ferme [Sujet clos]
» L'orage gronde au loin, la porte s'ouvre... Gully07 entre...
» « Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison. » Victor Hugo FT Mélody
» Quand Crimson, on ouvre la porte.
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page