Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Kyle, Jen', le diamant.

Invité
avatar
Invité
Kyle, Jen', le diamant. - Dim 1 Juil 2012 - 14:38
Il était tard, la nuit était tombée depuis un moment déjà. Pourtant, Estuna ne parvenait pas à dormir... non pas qu'elle se torturait l'esprit en pensant à tout un tas de choses, quant à la literie, il n'y avait pas de quoi s'en plaindre, vraiment. D'ailleurs, c'était bien plus confortable que dans son autre vie. Avant qu'elle ne quitte son village, la jeune femme vivait dans une maison plutôt modeste et partageait sa chambre avec sa sœur. Ici, l'étudiante partageait aussi sa chambre, mais un seul de ses colocs' était présent et visiblement, le vacarme qui provenait de la chambre voisine ne le dérangeait pas le moins du monde. Son bras gauche et sa jambe droite dépassaient du lit, il semblait dormir profondément. Au moins, il ne faisait pas de bruit lui, pas comme leurs deux voisins... Etsuna soupira au point de soulever quelques mèches de ses cheveux, elle devait intervenir. Elle sauta du lit, se débarrassa de son pyjama pour enfiler les vêtements qu'elle avait porté le jour même, puis referma doucement la porte derrière elle en partant.

Toc toc toc... personne ne lui répondit, les deux étudiants continuaient de se disputer et n'entendaient même pas qu'on cognait à leur porte. Alors Etsuna frappa de plus belle, avec le poing cette fois. Ils s'interrompirent enfin, brièvement, avant de se mettre à chuchoter. Un jeune homme entrouvrit la porte, il était un peu plus grand qu'Etsuna, son regard lançait des éclairs, mais ce n'était pas le moment de se laisser impressionner.

"Qu'est-ce qu'il se passe ici ?! Vous allez réveiller tout le monde ! J'espère que vous avez une bonne raison de m'empêcher de dormir..."
"Oh ça va, on est désolé d'accord? Il n'y a rien du tout, tu p..."
"Rien ? RIEN ?! Tu plaisantes j'espère !"

La porte s'était ouverte à la volée, et une jeune femme vint se placer dans son encadrure.

"Cet abruti a perdu mon porte bonheur, et je ne me calmerais pas tant que je n'aurais pas remis la main dessus !"
"Puisque j'te dis que je n'ai pas touché à ton satané collier !"
"C'est ça oui, il a disparu tout seul, comme par magie !"

Etsuna n'en croyait pas ses oreilles, à ses yeux il n'y avait pas de quoi faire autant d'histoires. En même temps, elle n'avait jamais été attachée à un objet, alors peut-être ne pouvait-elle pas comprendre. Quoiqu'il en soit, elle devait trouver une solution, sinon ils finiraient par déranger tout le monde, et la jeune femme ne pourrait pas dormir de la nuit. Dans son autre vie, ses nuits étaient plutôt courtes et difficiles, alors maintenant qu'elle se trouvait ici, la demoiselle en profitait autant que possible. Etsuna tenta d'abord de calmer les deux étudiants, en s'adressant d'abord à la jeune femme. Elle avança quelques arguments pour la convaincre du fait que, même si c'était son compagnon qui avait perdu son porte-bonheur, ce n'était certainement pas en lui hurlant dessus qu'elle le retrouverait. Etsuna se proposa ensuite pour les aider à chercher le collier, et elle demanda au jeune homme s'il avait le moindre souvenir à ce sujet.

"Je sais seulement que Jen' a l'habitude de le retirer quand elle prend sa douche. Elle le pause tout le temps sur le rebord du lavabo."

"Oui, sauf que tu es sorti de la douche avant moi, et quand j'en suis sortie, mon collier n'était plus là ! Je suis sûr que tu l'as fait fondre alors assume et admet-le espèce de lâche !"

"Jen' tu vas trop loin !"


"Arrête-ça tout de suite Kyle, ou j'te découpe en morceaux !"


"Stop, ça suffit ! Vous allez tous les deux beaucoup trop loin !

Les deux étudiants n'en faisaient qu'à leur tête, et la colère qu'ils dégageaient envahissait de plus en plus Etsuna. Il fallait qu'elle trouve un argument de poids qui les stopperait dans leur action délirante, avant qu'elle aussi n'entre dans une colère noire. Que pouvaient-ils craindre le plus ? Le pouvoir de la jeune femme ne lui permettait pas de les arrêter en employant la force, alors elle devait trouver les mots justes. Après une courte réflexion, Etsuna songea à leur situation, qui était la même pour tous les étudiants de l'académie. Ils étaient là parce qu'on leur avait offert une seconde chance, quelqu'un avait cru en eux, en leur potentiel à devenir des dieux... étaient-ils prêts à risquer de perdre tout cela ? Sans doute pas. Dégageant la même colère, la jeune femme s'écria en haussant la voix :

"Vous tenez à vous faire renvoyer de l'académie ? N'avez-vous pas le moindre respect pour ceux qui vous on donner cette seconde chance ?! "

Ses paroles eurent l'effet de deux électrochocs, l'un touchant Jen' et l'autre atteignant Kyle. Ils se stoppèrent tous deux dans leurs mouvements et observèrent un instant Etsuna, surpris. Celle-ci s'était imprégnée, involontairement, de toute la colère qu'ils avaient dégagée jusque-là, d'une intensité qui donnait d'autant plus de substances à ses mots. Les deux étudiants s'étonnaient de découvrir un tel élan d'autorité venant de la jeune femme, et celle-ci se garderait bien de leur en expliquer la provenance. L'atmosphère devenait soudain plus légère, l'air, plus respirable. Le jeune homme prit la parole le premier, il semblait avoir recouvré son calme :

"Je ne veux pas décevoir Deus, ni même les directeurs. Jen', crois-moi je n'ai pas touché à ton collier, et si je l'avais fait fondre par mégarde, nous aurions trouvé un moyen de le réparer."

"Je suis vraiment désolée Kyle, dès qu'il s'agit de mon porte-bonheur, je perds mon sang-froid. Il compte tellement pour moi, vous savez…"

La colère de Jen' s'était évaporée, à présent, ses yeux s'embuaient et des larmes perlaient le long de ses joues. Instinctivement, l'étudiant s'approcha de la jeune femme pour la serrer dans ses bras avec force, il voulait lui montrer qu'il était là, qu'elle pourrait toujours compter sur lui. Emue par son geste, Jen' sanglota de plus belle et s'abandonna dans les bras de celui qu'elle aimait. L'intensité de son émotion força Etsuna à se mordre la langue, elle devait lutter pour retenir ses larmes. Dans ces circonstances, son don lui était franchement insupportable.

*Vraiment, n'importe quoi !*

Pourtant au fond d'elle, Etsuna enviait les deux étudiants. Son existence ne lui avait pas permis de découvrir l'amour, elle en était certaine à présent et c'était quelque chose d'assez frustrant. Elle n'avait jamais ressenti l'émotion qu'ils dégageaient réciproquement... pour se changer les idées, la jeune femme repensa au moment où ils avaient failli s'entre-tuer. Un éclair s'était formé du bout des doigts de Kyle, très lumineux, incandescent. Jen' s'était quant à elle emparée d'un katana, mais elle n'avait pas utilisé de don particulier, peut-être n'était-il pas offensif, ou alors, trop subtil pour être remarqué au premier coup d'œil. Comme Jen' séchait ses larmes, sans pour autant quitter totalement l'étreinte de Kyle, Etsuna en profita pour lui demander :

"Jen' dis-moi, quel est ton domaine de divination ?"
"La télékinésie, pourquoi ?"

"Enfin, c'est évident alors ! Vous n'avez-pas pensés que Jen' pouvait avoir déplacé le collier sans le vouloir ?!"
"Non, c'est impossible..."
"Kyle a raison, je ne maitrise pas du tout ce pouvoir. Pour faire bouger un objet, je dois l'observer et faire preuve d'une énorme concentration, porter dessus toute mon intention."

"D'accord mais, en partant du principe que tu es très attaché à cet objet, ne se pourrait-il pas, qu'inconsciemment, tu ais cherché à l'attirer vers toi pendant que tu te douchais ? Comme si le fait de ne plus l'avoir sur toi ne te paraissait pas naturel, et t'étais inconfortable."

Le couple s'observa un instant, ce que disait Etsuna n'était pas dénué de sens. Le problème, c'était que Jen' avait déjà cherché dans la salle de bain, autour du lavabo, dans la corbeille de linge sale, et dans la poubelle... par acquis de conscience, les trois étudiants allèrent de nouveau vérifier à cet endroit. Une fois sur place, Etsuna proposa à Jen' de se concentrer de toutes ses forces, et d'appeler le collier à elle. Il se passa à long moment où rien ne se produisit, l'étudiante commençait à perdre espoir alors Kyle l'encouragea de plus bel. Finalement, une chaine s'éleva de la bonde du lavabo, et au bout de cette chaine pendait un très joli pendentif en diamant.


Jen' poussa un cri de joie, elle s'empara vivement du collier et sauta dans les bras de Kyle. Celui-ci semblait sincèrement heureux pour elle, il l'embrassa sur le front. Leur dispute semblait bien loin derrière eux, ils n'en gardaient aucune rancœur... Etsuna songea que leur réaction était vraiment mature. Les deux étudiants la raccompagnèrent à la porte et la remercièrent, en s'excusant du désordre qu'ils avaient tous deux causé au beau milieu de la nuit. Non mécontente d'elle, la jeune femme rejoignit sa chambre, elle allait enfiler son pyjama, se jeter sous la couette et s'endormir profondément... en entrant, elle remarqua que deux de ses colocs' étaient venus se coucher entre-temps. Quand Estuna se coucha, l'un d'eux se mit à ronfler bruyamment...
♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Kyle, Jen', le diamant. - Dim 1 Juil 2012 - 15:52
Coucou, rp clôturé !
J'ai bien aimé ce rp, il était simple, décoré, l'histoire avançait bien. Je l'ai lu d'une traite xD
Bref sympathique, continue ainsi !

Etsuna -> 115 xps

[xps attribués, sujet clôt]


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Kyle, Jen', le diamant.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hide & Seek {Kyle}
» Kyle XY
» Kyle Cumiskey
» Roads Untraveled ▬ Sova / Kyle
» ♣ Aaron Kyle Cooper • Être l'homme, ou le frère...[VALIDE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des élèves-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page