Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Prendre un coup de vieux

Invité
avatar
Invité
[Quête] Prendre un coup de vieux - Mar 30 Avr 2013 - 21:28

Prendre un coup de vieux
C'pas pour les mecs comme nous


Satané lendemain, c'était tout ce qui me passait par la tête alors que je venais de me réveiller. La veille, pour ceux qui ne suivent pas scrupuleusement mon aventure, j'étais allé au port des dimensions, afin d'obtenir des informations sur le moyen de me rendre dans le monde des humains, et je m'étais retrouvé nez à nez avec deux brutes venues tout droit de la guilde noire, deux renégats de pur souche, qui ne s'étaient pas privé de me rendre la vie dure même si au final je m'étais plutôt bien arrangé pour me débarrasser de ces deux crétins. J'avais désormais droit à un magnifique bandage tout autour de la main gauche, ma lèvre inférieur se retrouvait avec un léger point, et mon nez était toujours légèrement dévié suite à tous les coups que j'avais reçu de ces ignobles agresseurs. Je soupirai en tentant de serrer le poing qui me faisait un mal de chien, ce qui n'était bien entendu pas pour me ravir. Le seul point positif de cette rencontre, c'était que mes blessures m'avaient values un baiser de l'une des jolies infirmières qui s'étaient occupées de moi, oui, je comptais ce simple baiser comme une chose plus importante que la découverte de mon pouvoir personnel et d'une manière dont je pouvais m'en servir. Pour un scientifique, je manquais parfois de sens des priorités, mais c'était aussi tout ce qui faisait ma personne et qui me rendait unique en mon genre. On m'avait dit que la médecine dans l'académie était miraculeuse et permettait de guérir tous les mots en quelques minutes, voir heures pour les cas les plus graves, mais je venais d'arriver et, après quelques jours seulement, je ne me sentais pas encore prêt à expérimenter cette magie, optant plutôt pour une guérison lente mais plus naturelle à mon sens. Me posant contre un arbre afin de siroter le délicieux jus de fruit que je venais de me procurer à l'accueil de cette fameuse infirmerie, je ne m'attendais absolument pas à apprendre autre chose de très important pour une personne fraichement arrivée et ayant déjà dépassé la trentaine. Un homme semblant avoir plus ou moins mon âge s'approchait de moi, blond de cheveux, les yeux rouges et une cigarette en bouche, il semblait partager la même occupation que moi dans cet établissement et, semblait être de la même tranche d'âge que moi. De plus, ce pansement sur sa joue gauche me laissait supposer qu'il n'avait pas eu que des moments faciles depuis son arrivée, encore un point que nous avions en commun. S'approchant de l'arbre, il me demanda sympathiquement s'il pouvait prendre place à mes cotés, chose que j'acceptai plus que volontier, n'appréciant pas trop rester seul dans ce genre d'endroit à la vue de tous, passer pour un associal n'était pas la meilleur des options.

- Dis-moi, que penses-tu du fait de vieillir ?
- C'est quelque chose de tout à fait normal il me semble non ?
- Tu trouves normal que de futurs Dieux vieillissent à la même vitesse que de simples mortels ?

Mon visage changeait d'expression, j'avalais la dernière gorgée de jus que j'avais encore en bouche, rabaissant lentement ma canette vers le bas, les bras relâchés le long du corps. Sans émettre le moindre son, je réfléchissais, et j'en veins à lui répondre d'une voix plutôt hésitante. Il fallait dire que pour une première rencontre, il était tout même légèrement direct ce type.

- Tu veux dire que nous vieillissons aussi, que nous ne sommes guère immortels ?
- Je ne sais pas, tout ce que je sais, c'est que nous prenons de l'âge comme eux. Il y a un moyen de s'approprier une potion stoppant ce processus, mais seul, je ne me sens pas d'attaque à le faire. Vu que nous avons le même âge apparemment, je me demandais si tu te sentirais prêt à m'aider à garder une jeunesse et une beauté éternelle ?
- Hoy, je rêve ou tu sous-entends que je suis un vieux chnoc ?
- Pas vraiment, juste qu'il est préférable de rester trentenaire que de devenir un vieux croulant plein de rides ... Tu n'es pas d'accord ?
- Hm, vu comme ça, c'est tout de suite plus intéressant. Et on se procure cette fameuse potion de quelle manière ?
- Un type en propose en ce moment au marché en plein air, mais vu qu'il n'accepte pas d'argent, je suppose qu'il veut autre chose en échange, et j'ai bien peur que seul, ce soit irréalisable. Après tout, il ne vend pas n'importe quoi ce vieux gredin, il propose un liquide que n'importe qui voudrait s'approprier.

Je me décollais de l'arbre contre lequel j'étais appuyé, portant la canette à mes lèvres, avalant la dernière gorgée qu'il me restait dans l'enveloppe métallique, la jetant dans la poubelle située plus loin. Mon lancé aurait été digne d'un basketteur amateur marquant pour la première fois un panier dans sa vie. Car oui, non comptant d'avoir réussis ce lancé avec une chance hors du commun, je sautais sur place comme si je venais de gagner la finale de la coupe du monde de basketball, ce qui n'était évidemment pas le cas vous vous en doutez. Un sourire aux lèvres, je levais ma main bandée jusqu'au niveau de mon épaule, faisant un signe de la tête à mon nouveau camarade afin de devenir partenaires pour cette mission. Sur le coup, j'avais oublié la blessure et la douleur, mais le choc du high five me rappela à l'ordre, me faisant hurler sous le coup des cinq doigts de mon collègue. J'étais vraiment pas verni moi, en plus d'être illogique, j'étais tête en l'air, un mélange tout ce qu'il y a de plus dérangeant dans la vie quotidienne. Heureusement que je suis beau gosse et intelligent pour rattraper le coup ...

Deux heures s'étaient écoulées, afin de nous rendre plus convenables, mon camarade et moi nous étions changé et avions opté pour un costard tout ce qu'il y a de plus chic, chemise, cravate en supplément bien entendu. Nous étions désormais dans le marché en plein air et, nous avions eu le temps de faire légèrement connaissance sur le trajet jusqu'au lieu où se trouvait notre fontaine de jouvence en flacon. Je savais qu'il avait 34 ans, soit de deux ans mon ainé, il venait d'Europe et, possédait des pouvoirs en rapport à l'eau, ce que je trouvais pour le moins commun, mais toujours très intéressant. bien entendu, j'oubliais le plus important, son identité. Il se prénommait Morgan et semblait provenir de la même époque que moi, enfin, à quelques années près sans aucun doute. Nous marchions tranquillement à travers les étalages, et faisions quelques petites emplettes supplémentaires et inutiles, nous échangions, rigolions, de quoi passer pour deux vieux bons amis. Bien que de son vivant il ne fût point scientifique comme moi, les discussions avec lui étaient amplis d'intelligence et fortement intrigante, il ne nous avait pas fallut beaucoup de temps pour devenir amicaux. Nous entrâmes dans une ruelle de laquelle nous débouchions sur le fameux stand de cet homme, barbu et certainement octogénaire, nous nous en approchâmes et nous sommes mis à la saluer de manière très honorante, après tout, il était de loin notre ainé de bougre. D'une voix assurée vive, il s'adressait à nous.

- Je suppose que vous venez pour mes petites fioles jeunes gens

A ce moment, une petite question me venait à l'esprit, pourquoi un vieux chnoc qui possède des potions offrant la jeunesse éternelle se laissait vieillir de la sorte jusqu'à en devenir hideux ? Peut-être aimait il se donner un genre de vieux sage qui sait tout sur tout, mais ça m'effrayait plus qu'autre chose d'imaginer finir un jour comme ça. Je soupirais légèrement alors que j'oubliais totalement que je me trouvais face à lui, et mon camarade prenait la parole pour lui répondre.

- En effet, la trentaine est présente, et nous aimerions garder notre corps actuel avec notre âge qui va avec, après tout, on ne sait pas comment nous pourrions devenir en étant plus vieux, et nous préférerions ne pas le savoir. Nous souhaiterions de la sorte obtenir deux fioles afin de rester tels que nous sommes, mais nous ne savons pas ce que vous demandez en échange.

Il passait sa main dans sa barbe, finissait par tousser deux ou trois fois, sans doute prit d'un mal de gorge. Bien gentil comme il l'était, Morgan lui tendit une pastille pour la gorge, que le vieux accepta sans rechigner et accompagna ce geste d'un mouvement de la tête en guise de remerciement. Quelques longues secondes s'écoulèrent, et le vieux reprit la parole.

- J'ai besoin de plusieurs choses, trois pour être précis, je souhaite que vous me les rameniez, si vous le faites, je vous offre les deux potions, ce sera comme un paiement.
- Rien de bien compliqué dans ce cas, envoyez nous donc cette liste de trois objets monsieur.

Alors qu'il nous répondait d'un sourire, il se mit à nous donner la liste des objets dont il avait besoin.

- Mon premier est une partie du corps, mon deuxième est une couleur, mon troisième est la deuxième personne du singulier, mon qutrième est la dernière syllabe de lecture, mon tout me tient chaud. Mon premier est la première lettre de l'alphabet, mon second on le dit quand on n'a pas compris, mon troisième on le mange en Chine, mon quatrième est la dernière syllabe de "muséum", mon tout est un la maison du poisson. Et enfin mon premier est ce qu'on a au dessus des yeux, mon deuxième est un déterminant possessif, mon troisième est une blessure, mon tout est le mot qu'on dit après avoir demandé quelque chose ! Qui suis-je ?

J'écarquillais les yeux presque en harmonie avec mon collègue, qui restait sans voix, alors que le vieux rigolait, nous ne savions pas trop quoi faire. Sa liste de courses était une vulgaire charade qui n'allait pas nous mener la vie facile. Sans plus un mot, nous partions alors que je commençais déjà à réfléchir aux trois objets que nous allions devoir lui ramener. Alors que nous passion devant le premier stand de la rue suivante, je voyais quelques poissons nager gaiement dans un aquarium avant de trouver la première réponse.

- Mec, je crois que le premier objet est l'aquarium ! On lui prend les poissons avec ?
- Haha, bien vu, ça marche pour les poissons, après tout, ils lui tiendront compagnie.

Après quelques minutes de négociations, nous obtenions ce fameux aquarium avec une vingtaine de poisson qui nageaient à l'intérieur. Cet aquarium n'était pas très simple à transporter avec ses habitants, mais je faisais mon possible pour ne pas en renverser le contenu tandis que Morgan réfléchissait intensément à la seconde énigme et finissait par trouver.

- Une couverture, c'est ce qu'il lui faut ensuite !

Alors que je le félicitait pour sa trouvaille, nous obtenions notre couverture et, nous approchâmes de notre objectif de la journée, obtenir ces deux fioles. Cependant, la dernière énigme était bien plus délicate, nous ne trouvions pas la réponse à cette dernière, et décidâmes de nous en aller vers le vieil homme afin de lui apporter ses deux premières demandes. Désolé, je m'exclamais.

- Voici vos deux premières demandes, malheureusement, nous n'avons pas su trouver ce troisième objet dans ce marché. Pouvons-nous avoir un indice ?
- Je n'ai jamais dis que c'était quelque chose de matériel. De plus, vous pouvez trouver ceci partout autour de vous dans ce marché, il vous suffit d'observer correctement ...

Soupirant, je repensais à toute notre discussion à notre arrivée, et me remémorais lentement l'énigme avant de tilter sur un petit bémol dans notre conversation. Soupirant fortement avant de me frapper avec délicatesse le haut du front, j'affichais à grand sourire au vieil homme qui m'examinait toujours avec grand intérêt. Je joignais les mains et faisais une légère révérence. Mon collègue m'emboîta le pas, comprenant rapidement ce que nous avions oublié.

- S'il vous plait ou plutôt "s'il te plait" pour respecter votre charade, pouvez-vous nous remettre ces fioles que nous désirons tant ?

Eclatant de rire, le vieil homme replia correctement la couverture que nous lui avions amené et donnait quelques nourritures aux poissons avant de nous lancer deux fioles. Le timbre de sa voix était calme, et sa sérénité nous mettait en pleine confiance.

- Il est difficile d'apprendre les bases de la politesse de nos jours. Même si vous êtes courtois, n'oubliez pas de vous montrer reconnaissants. Maintenant, vous pouvez profiter de votre pleine jeunesse, jusqu'à la fin des temps.

Tout deux nous souriant, Morgan et moi ouvrâmes notre fiole respective, et nous l'avalions d'un trait, lâchant une lourde expiration ensemble une fois avalée, cette potion avait un goût infect, mais au moins, nous étions désormais immortels. Nous frappant l'un l'autre dans la main, cette fois-ci pas celle qui me faisait mal, nous scellions notre nouvelle amitié de trentenaires de cette manière pour le moins immature. Sous les rires continus du vieillard, nous nous dirigions lentement vers la fin de la journée, jusqu'à ce que ce vieux reprit la parole.

- Oh toi le narrateur, montre moi un peu plus de respect ! Ou je te brise en deux !
- Pardon vieillard sensei !

Ce qu'il ne faut pas faire pour plaire aux protagonistes de mes histoires ...




Pour toute critique sur le codage et pour tout conseil, je me ferai un plaisir de recevoir des mp's pour m'aider à améliorer tout ça :D
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] Prendre un coup de vieux - Dim 5 Mai 2013 - 21:49
Quête tournée de façon originale grâce aux charades. J'ai même ris devant mon écran à un moment ! Tu as aussi une belle mise en page, un bon rp dans l'ensemble !

Elfrik Petrok : 350 xp + récompenses de la quête : 200 xps + une potion de jeunesse

Xps attribués : OUI
[Quête] Prendre un coup de vieux
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Quête] Prendre un coup de vieux [Solo]
» [Quête - Prendre un coup de vieux] Une potion de jeunesse?
» [Quête] Prendre un coup de vieux : à la recherche de la pierre Philosophale
» Attends-toi à te prendre un coup de pied invisible dans le cul.
» Coup de vieux l blé et kali

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page