Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Un rêve parmi tant d'autres.

 
Invité
avatar
Invité
Un rêve parmi tant d'autres. - Mer 17 Avr 2013 - 2:34



Un rêve parmi tant d'autres



On dit que mourir, c'est s'endormir. Sombrer dans un profond sommeil, dont jamais on ne reviens. Une vision de la réalité odieusement tentante pour Adam, cet homme qui n'a jamais vécu que dans un monde peuplé de chimères. Dormir pour l'éternité, voilà ce qu'il méritait. C'était là que se trouvait sa véritable place, c'était là qu'il vivrait ses rêves pour l'éternité. Une vraie vie, dans la mort.
Sauf que les histoires mentent. Ce sommeil sans retour... Adam en revint.

Les rayons du soleil parcouraient le long de son échine, qui, attisée par cette tendresse divine, convulsait brièvement, les spasmes se disséminant en frissons dans les membres de son être, alors qu'il renaissait à nouveau. Ou plutôt qu'il se réveillait d'un long et tendre sommeil, emplie de rêves charmeurs et irréels. Ses paupières palpitèrent avant de s'écarter, laissant découvrir deux immenses pupilles teintées d'une couleur encrée. Peu à peu, l'homme se réveillait, encore endormi de ce long repos sans sérénité, ce voyage entre deux mondes. Et alors qu'il se relevait, tirait sur ses jambes pour s'arracher du sol glacé, Adam souriait. Ca avait marché. Il avait rejoint le pays des rêves, il avait quitté la vie pour vivre à nouveau. Ca avait marché. Seuls ses mots résonnaient à ses oreilles, la vérité délibérément évitée, bien trop dur à accepter.

Une main passa dans ses cheveux, l'ébouriffant aussitôt, comme si il cherchait à défaire ce qu'il avait fait. Un nouveau look pour une nouvelle vie, se disait-il. La référence à la réalité le fit sourire, apaisé d'être désormais complètement détaché de ce monde sans âme, le jeune homme inspirait une bouffée nouvelle et était prêt à en découdre des mystères de cet univers chimérique. Il tapa dans ses mains, qu'il frotta bruyamment et s'élança à l'aventure, en quête d'une gente dame à secourir, d'une nation à sauver, d'un honneur à gagner. Mais rien ne vint, l'endroit était désespérément vide, dépouillé de la moindre existence, tandis que lui gisait au creux de cette silencieuse dissonance.

"Je ne rêve...pas?"

L'angoisse étriqua son esprit, incapable de réfléchir davantage. Il avait failli? Tout lui semblait incroyablement réaliste, le chatoiement du soleil incrusté sur les roches jonchant le sol, la caresse du vent flattant sa nuque, le doux arôme de bouquets fleuris...tout sauf un détail qui le dérangeait particulièrement. Ce temple. Par quel miracle se trouvait-il ici? Quelque chose ne collait pas. Il se rappelait avec certitude s'être jeté du haut de l'immeuble, fendu l'air et percuté le macadam de plein fouet, son crâne explosant de douleurs en un éclair. Et le voilà, indemne? Ca ne tournait pas rond. Il jeta un coup d’œil à ses habits, les effleurant rapidement du bout des doigts, en train d'analyser ce qu'il portait. Un jean bleu, usé à l'extrémité des pattes, ainsi qu'un t-shirt blanc sous une petite veste bleue constituait sa garde-robe. Sans oublier sa précieuse écharpe bien sur, qui étreignait affectueusement sa gorge. Exactement les mêmes habits qu'il portait lors de cette fameuse soirée où il avait décidé d'en finir. Le jeune homme sourit tout à coup, désormais dans la certitude qu'il vivait un rêve incroyablement réaliste, un monde issu de son imagination cherchant à survivre à la mort que le corps venait de subir. C'est pour cela qu'il portait les mêmes habits que la veille, qu'il était indemne...son esprit lui offrait une nouvelle vie, un nouveau départ. Un nouveau rêve.


Il lui fallait désormais trouver les règles qui dictaient ce monde chimérique, afin de se l'approprier et d'en devenir le héros. Ce n'était pas une simple histoire, non, c'était son histoire, son rêve. La logique induisait donc qu'il en était le propriétaire. Mais rien ne lui venait à l'esprit. Rien, excepté le souvenir d'une femme. La voix d'une femme plus précisément, qui lui indiquait la bienvenue dans la Deus Academia et qui le guidait dans un univers étrange, inconnu. Adam cligna des yeux. En fait, il y avait bel et bien une femme qui se trouvait devant lui. Sidéré, il demeura pantois plusieurs minutes avant de s'avancer vers elle sur une brusque poussée d'adrénaline et de l'interpeller au loin:
"Hey toi, jeune donzelle!"

Ces mots résonnèrent dans l'allée, attestant de son étrange originalité. Adam avait toujours été un grand fan des histoires fantastiques, plongé dans un univers médiéval où les protagonistes communiquaient avec un langage soutenu, et souvent, ridicule. Mais il se moquait bien d'être ridicule, c'était son rêve, ses règles. Et pour lui, s'exprimer ainsi n'était que pure banalité.
Adam lui laissa à peine le temps de souffler qu'il enchaina aussitôt.
"Quel est donc cet endroit? Où est la populace? Le danger dont je dois triompher?"


C'était désormais certain. Adam n'était délibérément pas doué pour initier une conversation.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2913

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un rêve parmi tant d'autres. - Mer 17 Avr 2013 - 21:06
Un rêve parmi
tant d'autres
La Deus Academia… Ca faisait déjà quelques jours qu’elle était arrivée en ces lieux. Que pouvait-elle en dire ? Pas grand-chose… Les élèves étaient nombreux, de tous âges, de tous pays, de toutes époques… Les journées se suivaient et se ressemblaient, les cours aussi. La majorité des matières étaient banales en sommes, bien qu’il y en ait qui sortaient de l’ordinaires et même certaines qui relevaient carrément du surnaturel, de l’impossible… Du SPORT ! Comment pouvait-on torturer ainsi de futurs dieux ? Topaze s’était promis de ne jamais y mettre les pieds. D’autant plus qu’elle n’était pas la seule à sécher des cours. Abandonner ses jolies robes pour de vulgaires pantalons ? Plutôt mourir ! Si on lui demandait d’apporter une preuve de la cruauté et de la débilité de l’humanité, ça serait celle là ! Non, vraiment, ça n’était pas humain d’obliger les gens à une pareille faute de goût, n’est-ce pas ? D’autant plus que ce n’était même pas utile ! Elle s’en sortait très bien en jupes et collants, pas besoin de ces foutues tenues de sports réglementaires !


C’était donc pour cette raison bien particulière que Topaze demeurait inactive en cette nouvelle matinée. Elle ne savait pas bien où aller, n’avait aucun objectif en tête et ne connaissait malheureusement personne qui veuille bien louper le sport pour rester avec elle… Elle s’était donc mise à marcher sans but précis, flânant tranquillement dans l’établissement, gonflant à bloc sa jauge de Vitamine D qui avait longtemps été laissée en carence ces dernières années.

Elle songeait à ses anciens cours, à sa vie d’avant, à sa sœur… Elle avait entendu parler dernièrement d’un passage permettant d’aller dans le royaume des humains… Peut-être irait-elle y faire un tour d’ici peu… Le Week-end prochain peut-être ?


Ses pas la conduisirent au temple et c’est tout naturellement qu’elle y pénétra en silence, sans même en être réellement consciente.

C’était là qu’elle était arrivée la première fois, c’était là qu’elle avait fait la connaissance d’Heiki. C’était un garçon plutôt spécial, un homme du futur… D’ailleurs…Peut-être y avait-il un nouvel arrivant en ce moment même ?

S’arrachant à ses pensées, Topaze jeta un regard au lieu où elle s’était elle-même réveillée, à quelque mètre de là où elle se trouvait à présent, les muscles endoloris, incrédule.

Il y avait effectivement quelqu’un, un jeune homme aux cheveux sombres, seul dans cette immense salle. Elle l’observa, intriguée, attendrie. Elle pouvait voir l’état d’apaisement infini dans lequel il se trouvait. Il n’était pas particulièrement beau, il n’était pas moche non plus. Il était normal… Il avait un charme. Elle se surprit à sourire, baissant les yeux sur les lèvres du garçon. Etait-il comme la belle au bois dormant ? Se réveillerait-il si elle l’embrassait ? Elle secoua la tête, souriant de sa propre bêtise.

Puis soudain, les paupières du garçon tressaillirent. Que faisait-elle ? Elle ressemblait à une voyeuse là ! Mieux valait-il qu’il se réveille seul.


Tournant brusquement les talons, elle fit volte-face et se redirigea vers la porte aussi rapidement que possible. Elle l’entendit se lever d’une oreille distraite et pressa le pas, mais c’était trop tard, il l’avait vue.
"Hey toi, jeune donzelle!"
« Donzelle » ? Topaze se figea sur place en plein mouvement. Elle aurait pu être aussi immobile qu’une sculpture si ses cheveux d’or, relevés en une queue de cheval haute, ne l’avaient pas trahie en revenant se poser au creux de sa nuque.
Elle n’avait jamais pris la peine de vérifier la définition de ce terme dans un dictionnaire après l’avoir lu dans un de ses nombreux livres. Elle n’avait pas besoin d’être un génie pour le ranger dans la catégorie des mots péjoratifs.


Elle se tourna de nouveau vers lui, faisant voler les multiples jupons de son uniforme stylisé en même temps que ses cheveux blonds, et le toisa de son regard azur artificiel. Etait-il sérieux ? Son sourcil droit s’était arqué comme pour lui poser la question avant même qu’elle ait ordonné à ses cordes vocales de le faire, dessinant une expression de surprise mêlée de mépris.
"Quel est donc cet endroit? Où est la populace? Le danger dont je dois triompher?"
…Topaze eut comme une irrépressible envie de rire et lutta de toutes ses forces pour garder son sérieux. Au lieu de ça, elle expira profondément tout en relaxant les traits de son visage. Que dire ? que faire ? De toute évidence, elle allait devoir lui expliquer deux-trois choses. Et à en juger par son dialecte, soit il sortait tout droit d’une comédie médiévale, soit il venait du moyen âge… C’était possible après tout, Heiki venait bien du XXIIIème siècle, il devait bien y en avoir qui venaient du passé. Peut-être même que Jésus était-un de leurs camarades ? Comment savoir après tout !
« Hum… »
Arf… Pourquoi avait-elle la fâcheuse manie d’ouvrir sa bouche pour rien dire quand le silence se faisait pesant ? Elle ne savait pas quoi lui dire, pourquoi commencer une phrase qu’elle ne saurait pas finir ?!

Bon, elle devait trouver… Le mieux était encore de répondre à ses questions, même si ça ne lui apporterait pas grand-chose dans l’immédiat. Ah et puis il fallait qu’elle trouve la feuille de divination ! Il avait dû la faire tomber quelque part…

Inspirant profondément, elle s’approcha d’un pas lent.
« Vous êtes dans la Deus Academia. La majorité des personnes sont en cours en ce moment et... Les seuls dangers en ces lieux sont la cantine et les cours de sport... Oh et puis certains profs bien évidemment. »
Elle esquissa un petit sourire en arrivant à sa hauteur et lui tendit la main. Sa main était pâle, comme le reste de son corps, vestige de ses années de première année de médecine. Ses yeux bleus ne renvoyaient aucune émotion particulière et si l’on observait bien le contour de son iris, on pouvait deviner qu’il s’agissait de lentilles de contact. La commissure gauche de ses lèvres rosées était plus élevée que la droite, dessinant un sourire en coin amical et amusé par la situation. Elle ressemblait à une écolière de manga avec sa chemisette blanche ornée de fines rayures roses sur les bords et sa jupe bouffante lui arrivant au genou. Elle mesurait dans les 1m75 grâce à ses ballerines compensées blanches et ses jambes étaient nues. Elle était jolie sans en faire trop, quelque peu coquette comme le témoignait le ruban rose qui décorait sa queue de cheval et la barette de petit chat blanc qui retenait on ne sait quoi sur la gauche.
« Je m’appelle Topaze Aryia. Et toi ? »
Du coin de l’œil, elle aperçut une feuille blanche, probablement la feuille de divination du garçon. Il ne fallait pas qu’elle oublie de lui en parler.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6659

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un rêve parmi tant d'autres. - Lun 3 Juin 2013 - 19:50
Des gens qui disparaissent sans donner de nouvelles, ça fait partie des choses qui arrivent, malheureusement… J'espère quand-même que tu nous reviendras un jour, Adam, car ton style est vraiment appréciable et ton rp d'un certain niveau. Toujours autant de rose Topaze mais sinon la mise en page est chouette ! :P


Adam : 80 xps
Topaze : 90 xps

Xps attribués : Oui



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Un rêve parmi tant d'autres. -
Un rêve parmi tant d'autres.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page