Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] Rouge Tomate

Invité
avatar
Invité
[Quête] Rouge Tomate - Dim 14 Avr 2013 - 11:38
Suites aux récents évènements, la jeune amérindienne avait décidé de travailler davantage sa maitrise des armes et du combat. A plusieurs reprises déjà, elle s’était retrouvée dans des situations plutôt compliquées dont elle avait certes, toujours réussi à se sortir vivante et même relativement indemne, mais cela elle le devait à la présence et à l’intervention d’autres personnes auprès d’elle à ses moments-là. Il était aussi temps présent qu’elle apprenne réellement à ne compter que sur elle-même. Grâce au développement de son pouvoir commun, elle avait gagné en force et en résistance, en vitesse et en agilité, mais aucunement en maitrise de l’art du combat en lui-même. Et si ses flèches étaient toujours aussi meurtrières, elle risquait de ne pas lui suffire éternellement. Alors, dès qu’elle avait le oindre moment de libre, elle se rendait au centre de sport afin de travailler seule ou en groupe, lorsqu’elle trouvait d’autres apprentis dieux avec qui partager ses leçons. Mais ce dernier fait était plutôt rare.

Aujourd’hui, elle venait de passer toute sa matinée et même un peu plus à s’entrainer au lancer de couteau. Il s’agissait encore, en effet, d’une technique d’attaque distance et il serait certainement bon qu’elle varie son champs de compétence, mais pour commencer et en apprentissage solo, cela lui permettait de faire un bon levier entre l’arc étant un technique uniquement de distance, et les lames qui du coup, pouvaient être utilisées et comme arme d’appoint et comme attaque de distance. Elle commençait à plutôt bien maitriser cet armement, réussissant présent à atteindre coup sûr une cible immobile. Les cibles mouvantes avec un mouvement régulier n’étaient plus un souci non plus mais il faudrait qu’elle test cela en conditions réelles car ainsi, de nombreux facteurs n’entraient pas en ligne de compte. Cependant, pour aujourd’hui, elle en avait fait assez. Trop s’entrainer ne servirai à rien, il fallait aussi savoir s’offrir des pauses de temps à autre. Et puis, au vu de l’heure, elle comptait aller manger quelque chose afin de recouvrer des forces. Après tout, une alimentation saine est toute aussi importante qu’un bon entrainement en lui-même.

Elle se rendit donc d’un pas tranquille mais décidé en direction de la cafétéria, ses armes traditionnelles avec elle et un lot de couteau de 7 couteaux de lancer accroché à sa cuisse afin de pouvoir s’entrainer en pleine nature durant l’après-midi. Cependant, son programme se trouva rapidement légèrement chamboulé. Alors qu’elle arrivait à proximité de la cafétéria, elle remarqua qu’il y régnait une effervescence vraiment inhabituelle. De nombreux élèves étaient présents et semblaient râlés pour une raison obscures tandis que les serveurs faisaient leur possible pour empêcher les choses de s’envenimer. Curieuse et intriguée par ce brouhaha, elle s’avança pour découvrir les rangées de plateau parfaitement vides. Aucun plat n’était encore prêt. Voilà la raison du mécontentement général. Bon, elle devait admettre qu’elle n’était pas ravie non plus à cette découverte mais au vu de l’état des serveurs, il semblait évident que quelque chose clochait. Elle s’approcha donc de la première dame de cantine à sa portée pour lui demander ce qu’il se passait.

"- Excusez-moi, puis-je savoir ce qui se passe ? Vous avez l’air complètement débordés par la situation."


A qui le dis-tu !! Le cuisinier en chef est parti récupérer des ingrédients dans le potager et depuis son départ, personne ne l’a revu. Il faut absolument faire quelque chose mais nous, nous sommes coincés ici. Si seulement quelqu’un pouvait nous aider….


A son regard rempli de détresse, il était clair qu’elle espérait une réponse positive de la part de la jeune précolombienne. Sans doute avait-elle déjà demandé plusieurs fois à d’autres personnes qui l’avaient laissé ainsi sans prendre en compte sa demande. Cependant, l’indienne ne comptait pas rester là à ne rien faire. Et puis, se rendre dans un potager, ce n’était pas la fin du monde. Retrouver le cuisinier au milieu des légumes ne devrait pas être des plus compliqué.

"- Eh bien, je vais aller voir ce que fait le Cuisinier et le ramener ici le plus rapidement possible dans ce cas."

Merci. Tu es un amour. Mais fais vite, s’il te plait. Les autres ont faim et cela a tendance à les rendre les gens méchants.

Elle aussi avait faim et ce n’était pas pour cela qu’elle comptait s’en prendre à ces pauvres personnes. Mais aux murmures qui lui parvenaient régulièrement, elle ne pouvait douter du fait que la Dame de service avait raison. Alors, elle suivit ses indications pour se rendre jusqu’au potager où se trouvait normalement le cuisinier disparu. Il ne lui fallut guère de temps avant d’atteindre sa destination. Et si elle n’avait pas été là en mission, elle aurait pris le temps de se promener tranquillement au milieu des superbes allées bien rangées et entretenues de ce dernier. Certes, déjà à son époque, l’on cultivait des légumes et des racines comestibles mais pas à cette échelle. Le potager semblait s’étendre à perte de vue et les légumes déjà mûrs atteignaient à ses yeux des tailles records, sans compter qu’il y en avait de nombreux qu’elle ne connaissait pas. Un véritable ravissement pour les yeux à son goût.

Mais ne perdant pas son objectif de vue, elle commença par s’enfoncer entre les allées afin de tenter de repérer le Chef cuisinier. Alors qu’elle s’engageait toujours plus loin dans le potager, elle finit par ne plus se sentir aussi en sécurité qu’à son arrivée. Comme si l’ambiance se faisait un peu plus lourde. Oui, elle se sentait épiée, elle en était certaine et d’ailleurs, signe que tout n’était pas normal, aucun oiseau ne chantait. Les animaux semblaient avoir désertés les environs et même sa présence ne suffisait pas à les faire revenir. Que cachait donc cet endroit ? Une main prête à saisir ses armes en quatrième vitesse, elle avançait prudemment, aux aguets. De légers bruissements se faisaient parfois entendre. La brise dans les feuilles ? Oui. Non. Difficile à dire en réalité. Cependant, ce ne serait pas ça qui l’arrêterait.

Après avoir dépassé les rangées de carottes, patates, petit pois et haricots verts, elle arriva au niveau des plants de tomate. Cette sensation d’être observée se fit de plus en plus forte à mesure qu’elle avançait. Elle était tellement obnubilée par cette dernière qu’elle manqua de ne pas repérer une forme étrange couchée au sol. Une silhouette humaine, doté d’un certain embonpoint et vêtu d’une tenue ressemblant à un uniforme. Mais oui, le Chef Cuisinier. Mais que faisait-il là ? Elle se dépêcha de venir à hauteur. Il était couvert d’éclaboussures rouge sans pour autant que cela ne soit du sang mais il avait été sérieusement sonné. Elle le secoua légèrement, tentant de lui faire reprendre ses esprits mais ce dernier avait réellement du mal à émerger. Enfin, il entrouvrit les yeux. Se frottant la tête, il se releva en position assise sous le regard intrigué de l’indienne. Il ouvrit la bouche mais son regard changea soudain tandis qu’un cri perçant retentit. Se retournant vivement en suivant le doigt pointé du cuisinier, le spectacle qui s’offrit la jeune indienne la laissa un instant pantoise. Des tomates les fixaient, l’air hargneuses et un sourire aux dents pointues les narguant. Non mais sérieusement ?

Pas le temps de se poser davantage de questions, les voilà qui se jetaient à l’assaut. Dans un désordre impressionnant, elles bondissaient en tous sens, cherchant visiblement à couper toute retraite aux deux humains. Et le Cuisinier qui tremblait comme une feuille. Bon, il était temps de prendre les choses en main. Mais ici, son arc ne lui serait pas d’une grande utilité. Monopolisant son pouvoir, elle fit appel aux oiseaux des alentours qui vinrent fondre en petites nuées de 5 volatiles sur les fruits mutants tandis que la jeune fille s’occupait de mettre le Cuisinier debout.

"- Ce n’est qu’une diversion, ça risque de ne pas les occuper beaucoup. Courrez jusqu’à la cafétéria vous mettre à l’abri."

- Non !! Si je reste seul, elles vont encore essayer de me manger !!!


Le manger ? Sérieusement ? Remarque, vu leur dentition, cela restait on ne peut plus probable. Il fallait donc trouver un compromis.

"- Restez derrière moi. Faites exactement ce que je vous dis quand je le dis. Et pas de discussion. Je ne tiens pas à finir en repas pour tomates mutantes."


Le Chef Cuisinier acquiesça et se calqua dans l’ombre de la jeune fille, ne la quittant pas d’une semelle. Si au moins il était obéissant, voilà qui devrait lui être d’un précieux secours. Tandis que les oiseaux s’occupaient de divertir les tomates carnivores, elle en profita pour tenter de regagner les allées principales, là où ils seraient un peu moins vulnérables car avec une meilleure vision des alentours, elle pourrait mieux intervenir. Mais vu le nombre de tomates en colères, elles finirent par mettre en fuite les pauvres moineaux. Même si nombre d’entre elles avaient été réduites en purée, il en restait encore beaucoup. Trop au goût de l’amérindienne. Et ces fichues tomates semblaient plus que décidées à leur faire la peau.

"- Je peux savoir ce que vous leur avez fait pour qu’elles vous en veuillent ainsi ?"

- J’ai seulement testé un nouvel engrais, pour les rendre plus belles et plus juteuses. Mais quand j’ai croqué dans une d’elles pour voir si elle était toujours aussi bonne, elle a crié et les autres me sont toutes tombées dessus. Pitié sauvez-moi.

Ah bah oui. En même temps, elle pouvait comprendre la réaction de la horde des tomates mutantes. Mais ne tenant pas à finir elle-même dépecée, elle ne les laisserait pas s’approcher. Cette fois, elle fit appel à des lapins, des écureuils et autres petits mammifères pour ralentir l’avancée de la cohorte ennemie. Lentement, ils parvenaient mettre de la distance entre eux et leurs poursuivants. Mais alors qu’ils allaient finir par atteindre la sortie, le Cuisinier sembla se réveiller soudain et s’écria.

- Ah ! Mais il me faut des tomates pour ma ratatouille de ce midi !!!

Mais c’est pas vrai, il ne pouvait prévoir autre chose. Ce n’était pas comme si ils étaient en train de lutter contre la marée rouge qui ne voulait qu’une seule chose, les découper en rondelles. Enfin, avec un profond soupir, la jeune fille se résigna. Il ne partirait pas tant qu’il n’aurait pas ses ingrédients, hein ? Eh bien, elle allait les lui ramener ses tomates. Les petits mammifères avaient sérieusement mis à mal les tomates mutantes mais eux aussi finirent par prendre la fuite. Le sol était jonché de demies tomates dégoulinantes, à présent redevenue normales. Mais il en restait une bonne dizaine, très agressives et bien décidées à en découdre. Bon, elle devrait pouvoir régler ça rapidement. Et puis, c’était l’occasion ou jamais de tester si son entrainement avait porté ses fruits. C’était le cas de la dire d’ailleurs.

Dégainant les lames, elle visa chaque tomate l’une après l’autre et du premier coup, elle en cloua cinq au tapis, manquant de peu les deux autres. Bon, pas trop mal pour un début. Mais maintenant, elle était la cible privilégiée des tomates restantes qui se jetèrent tout bonnement sur elle. De son kriss, elle en embrocha une nouvelle, avançant dans les rangées pour récupérer les deux couteaux qui n’avaient rien atteint. Mais les fruits mutants sautèrent sur ses jambes et ses bras, mordant à pleines dents dans sa chaire. C’est que ça fait mal ces saletés. Agacées, elle en écrasa deux de la main, récupéra les couteaux et en embrocha deux nouvelles. A présent, il ne restait plus que trois tomates. Ratatouille ou pas, elle allait en faire du ketchup car elle commençait à voir rouge pour de bon. Dégainant son arc, elle arma son bras et orienta sa flèche qui s’envola avec force. Deux des tomates furent littéralement transpercées tandis que la dernière se jetait littéralement sur l’indienne pour la mordre à la cuisse. Mais au dernier moment, elle décala et lorsque la tomate se retrouva au sol, elle n’eut pas le temps de se retourner pour voir le talon de la jeune fille l’écraser avec violence. Et voilà une bonne chose de fait.

- Mes tomates. Mes chères petites tomates. Mais comment je vais faire à présent pour préparer le repas moi ?


Non mais ce n’était pas possible. Le voilà qui pleurait comme un enfant pour ses tomates qui avaient, seulement, tentées de le dévorer. Enfin bon, poussant un long soupir, elle récupéra ses armes, conservant avec soin les tomates embrochées dessus, et les ramena au Cuisinier.

"- Comme ça, vous n’aurez pas tout perdu. Ça vous en fait quand même plus d’une dizaine. Mais ne compter pas sur moi pour aller en chercher d’autres. "

- Oh, merci beaucoup ! Ça fera largement l’affaire, elles ne sont pas des tomates ordinaires. C’est formidable, je vais enfin pouvoir tester ma nouvelle recette. Je vous en réserverais une part spécialement à votre attention. Tout ça, c’est grâce à vous. Encore merci.

Et les bras chargés des restes des tomates mutantes, le voilà qui partait au pas de course rejoindre sa cuisine. Elle ne chercha pas à le suivre, prenant plutôt la direction de sa chambre. D’abord, nettoyer ses armes et elle-même par la même occasion. Et après…. Mouais, elle n’avait plus vraiment faim après cet épisode et l’idée d’un plat à la tomate ne lui disant trop rien, elle choisit au final de rester se reposer un peu. Après tout, elle avait bien gagné le droit de faire une petite sieste après tout ça. Pourvu qu’elle ne rêve pas de tomates….
♦ Rose ou chou ? : Une simple orchidée.
♠ Petits messages : 427
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Quête] Rouge Tomate - Mar 16 Avr 2013 - 13:52
Je crois que je ne verrai plus jamais les tomates de la même manière. C'était un bien sympathique RP, agréable à lire, d'ailleurs les dialogues m'ont beaucoup fait penser à ceux que l'on trouve dans les jeux vidéos, c'est assez drôle. Fais attention à quelques petites fautes d'accord, de répétitions, rien de bien grave mais comme ça ton post sera parfait *^*

Abygaïl : 200 + 200 xps

Xps attribués : Oui
[Quête] Rouge Tomate
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] [Quête] Rouge tomate
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page