Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Un charmant tableau aquatique |Pv Kym|

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Lun 25 Juin 2012 - 17:50






Ayant gagner mon accès au monde Humains j'avais pris la direction du port des deux Dimensions où le bateau m'avait fortement surpris. Oui, vogué dans les airs pour un navire marin était toujours surprenant et heureusement que je n'avais pas de maux de transports sinon j'aurais déglutis tout mon dîner ! Bref, j'avais dans l'espoir de retourner dans mon quartier pour voir ma belle et douce mais e bateau donnait des arrêts presque aux hasards et je me suis retrouver ici ! Ici, c'est un peu vague mais voilà, une vaste étendue d'eau surplombé d'un soleil qui commençait une courbe descendante. Allumant une douce cigarette, j'observais ce paysage silencieux, tandis que le soleil finissait presque sa descente pour laisser place à son opposé et étrangement, le lieu en était tout aussi éclairé. La fumée s'évaporait dans les airs et le vent sifflait son chant mélancolique.

*Bon sang ! Je sais même pas où que je suis dans ce coin totalement paumé*

Le navire disparaissait comme un spectre silencieux mais pesant, pour ensuite me laisser seul devant ce tableau. On m'avait posé sur une falaise, et d'où j'étais, je pouvais ne voir qu'une vaste étendue cristalline avec comme décor, une lune émergente. La cigarette était maintenant consumée à moitié mais au moins c'était une compagne affectueuse dans un moment comme celui-là. Je tapais la cendre et enfin remarqua une sorte de long escalier qui descendait de la falaise.

"Bien ! J'imagine que je n'ai pas vraiment le choix vu qu'il n'y à rien aux alentours ! Et de toute façon, il me reste encore pas mal de temps avant que ce "bateau" ne revienne me chercher"

Étrangement, je notais que les marches qui semblaient descendre jusqu'au pieds du "lac" était faites de marbres, propre et bien taillé. Un détail que je ne comprenais pas trop néanmoins, je n'allais surtout pas m'en plaindre. Il fallait tuer le temps de toute façon et il ne me restait plus que quelques cigarettes...

"La poisse..."








Dernière édition par Yuurei Nodoka le Mer 5 Sep 2012 - 14:50, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Mer 27 Juin 2012 - 20:08
*Ma tête ...*

La journée avait été bien longue depuis son arrivée, tellement d'informations à enregistrer, il va sans dire que la mystérieuse enseignante ne pourrait tout se souvenir. A peine ses affaires posées dans ses quartiers, elle pris la route de la cour de l'Académie souhaitant profiter un peu de ce moment de répit sous ce soleil de plomb. Remontant sa capuche à son visage pour repousser cette chaleur qui ne lui plaisait guère, Kym se laissa aller à ses pas titubant quelque peu à travers les petites ruelles qui s'offraient à elle. Sans même se rendre compte, elle se retrouvait devant le préau qui l'attirait vers le port, frontière sacrée entre ces deux mondes. Encore bien naïve des connaissances de ce monde, la jeune femme s'installa dans un coin tranquille après avoir monté plusieurs marches. Elle vint s'appuyer contre une poutre avant de glisser le long de celle-ci pour prendre une position assise confortable. Allongeant ses jambes le long des planches de bois qui jonchaient le sol, la guerrière s'endormit peu à peu.

*Tu as raison, dors gamine !*

*J'ai l'impression d'être bercée ...*
Instinctivement, paupières fermées, la Tylf sortit de sa sacoche une petite gourde avant d'en boire quelques gouttes, inutile de vous informer qu'il s'agissait d'une petite liqueur personnelle, vice qu'elle adorait s'adonner. Ses pensées naviguèrent tout comme le bateau sur lequel notre toute nouvelle professeure se trouvait. Bateau qui ne tarderait pas à l'emmener dans un endroit qu'elle ne pensait pas revoir de si tôt, endroit qu'elle n'aurait même pas pu penser exister.

*Tu crois que Kyle se trouve ici ?*

*On s'en fout de ce gosse !*
Abaissant délicatement son visage, le regard positionné sur ses genoux, l'ancienne Cheffe de la Légion Royale céda à ses émotions. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pris le temps de penser à elle, aux êtres qui lui étaient chers, tous ces êtres qu'elle avait vu disparaître à tour de rôle. Mais Kyle, c'était purement différent, son grand frère à qui tout réussissait et cette disparition étrange de sa troupe, non ce n'était pas une coïncidence, impossible. Si elle avait été choisie pour être l'une des élues, Kyle avait bien plus de qualification et le caractère qui allait avec. C'est vrai, qu'est-ce qu'une alcoolique amateur à ses heures pourraient bien apporter pour le bien de l'humanité ? Haaa, l'humanité, parles-en si vous le souhaitez, ces êtres dotés d'un égoïsme pur et simple, ces êtres qui n'ont d'yeux que pour la chair et les vices à gogo ... Ces maudits êtres qui vous font croire au bonheur partant avec votre sang sur les mains !

"- Foutaise ... Je n'ai rien à faire ici, vraiment rien ..."

Pour une personne qui haïssait à ce point cette race qui était dès lors majoritaire sur Terre, c'était tout de même déplacé d'offrir une telle chance de changer les choses. Pour apporter un regard différent, voilà ce qu'on lui avait rapporté. Soit, peut-être, s'apitoyer ainsi sur son sort n'a jamais fait avancer quoique ce soit.

*Ho, on bouge ?*
Etant perdue dans son esprit, Kym n'avait même pas remarqué que le bateau avait bougé de son point initial et venait de s'arrêter. Ouvrant gentiment les paupières, le navire se mit de nouveau en route repartant en direction de l'étendue d'eau. Sans même réfléchir, la mystérieuse enseignante s'empressa de se lever avant de sauter par-dessus la barrière. C'est ainsi que notre chère et tendre jeune femme fit un saut de plusieurs mètres plongeant dans la grande bleue. Bien réveillée sans vraiment comprendre ce qui venait de se passer, elle se mit à nager vers le bord de l'eau avant de se relever. La vue était juste splendide. Mais l'heure n'était pas à s'attarder pour si peu, rassemblant toutes ses affaires prenant soin de bien les rajuster sur elle, la guerrière entama les longues marches de marbres qui se trouvaient juste devant elle.

*Hmm c'est moi ou l'endroit a changé ? Je ne me rappelle pas d'être passée par ici !
Pfff, j'ai dormi combien de temps encore ...*
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Dim 1 Juil 2012 - 13:17




Entamant une longue descente sur ces marches de marbres, je me demandais ce qu'il pouvait bien y avoir tout en bas. Tapant la cendre de ma cigarette de temps en temps et observant la lune se levait un peu plus dans le ciel, je remarquais que celle-ci était pleine. A ce moment-là, je repensais aux légendes de loups-garous qui existaient dans le monde Humain et me demandais s'ils pouvaient exister ici. Mais j'oubliais vite cette idée farfelue lorsqu'une silhouette se dessina au clair de lune, en contrebas. Venait-elle du lac ? Hum, c'était étrange mais je n'avais que ça à faire alors je continuais ma route jusqu'à être en face d'elle. Deux magnifiques perles scintillantes, c'était assez impressionnant, on aurait dit des yeux de chats, jaunes vifs et perçants. Et de longs cheveux verts, une couleur étrange que je n'avais pas vraiment l'habitude de voir.

J'hésitais à prendre la parole, après tout, je n'aimais pas vraiment aller vers des personnes mais en l'occurrence, c'était un peu trop silencieux, mise à part cette douce brise qui nous sifflait une langoureuse mélodie.

"Euh, bonsoir ? Il fait beau en cette douce nuit. D'où venait vous ? Qu'est-ce qu'il y à en bas de ces marches ?"

Hum, oui, je ne sais pas comment m'y prendre dans ce genre de cas-là, à rencontrer des personnes comme ça, dans un paysage aussi vide de ses mais pourtant si magnifique d'un autre angle. Bref, j'allais entendre, écouter sa réponse quand d'un seul coup, le sol se mit à trembler. Les marches semblaient se replier pour former une longue descente, visant tout droit le lac.

"Oh bordel ! C'est quoi ça !?"


Sans pouvoir agir nous allions entamer une longue descente vers la flotte. Ma cigarette m'était échappé, dommage. Et tout bas, le tremblement se fit plus intense et en contrebas, une...cité !? Une ville ? Des formes de bâtisses commençaient à apparaitre aux clairs de lune. Et nous allions indéniablement, descendre vers celle-ci.

"Attention à la chute !"



Dernière édition par Yuurei Nodoka le Mer 5 Sep 2012 - 14:54, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Lun 2 Juil 2012 - 17:36
*Pff, j'y vois rien, la nuit est déjà tombée ... On est où déjà ?*

Montant tant bien que mal les marches, la mystérieuse enseignante n'arrêtait pas de se cogner le pied contre celles-ci manquant à plusieurs reprises de tomber. Lessivée, fatiguée une fois de plus, Kym voulait simplement rentrer dans ses quartiers et faire un bon somme histoire de se reposer comme il se doit. C'est vrai quoi, avec ce décalage horaire depuis son arrivée elle était totalement à côté de ses pompes et l'alcool n'arrangeais rien à son désespoir. Ce petit vice, penchant, lui avait déjà valu bien des problèmes, toutefois, elle était loin de se douter que sa position dès lors n'était pas du tout à l'Académie mais bel est bien sur Terre. Alors qu'elle continuait sa longue et maladroite épopée, la jeune femme aperçu non loin d'elle une silhouette qui s'approchait drôlement vite. Se redressant toute droite sur ses gambettes comme pour être au garde à vous, la guerrière encore toute trompe de sa baignade improvisée pensait que si elle restait là, sans bouger, sans dire un mot, on ne la remarquait pas ... Foutaise ! Le jeune homme, agréable aux pupilles, s'arrêta avant de prendre parole. Et voilà, c'était raté ... Maintenant que faire ? Il suffisait de le pousser en arrière, qu'il tombe des escaliers et que la Tylf court au plus vite pour rejoindre sa chambre et hop, son plan pour se reposer serai assouvi. Ou alors ... Faire genre elle est polie et répondre aux questions avant de s'en aller ... Ha la la, c'était trop tard maintenant, bien trop de secondes s'étaient écoulées, toujours droite sur elle sans bouger. Lâchant un long soupir, Mlle Mäss céda à la "pression".

*Il est con ce mec où quoi ? Il ne voit pas que je suis toute mouillée ?!*

*En même temps il fait nuit gamine...*
Cambrée sur elle-même, Kym cracha tous ses poumons pour reprendre son souffle, car c'est vrai que rester sans respirer le torse bombé pendant plusieurs minutes n'étaient guère recommandés. Se relevant gentiment pour offrir un sourire quelque peu forcé, la jeune femme balança sa hanche sur la droite et y déposa sa main dessus. De son autre main, elle montra du doigt ce bien curieux personnage qui venait de faire son entrée avant de lui toucher le bout de son nez. Laissant échapper un petit rire amusé, la guerrière abaissa son visage pour prendre enfin parole.

"- Franchement, tu m'as vue ? Tu crois que je fais une balade de courtoisie ? En bas il y a des marches, encore des marches et si tu continues, tu trouveras peut-être de l'eau, ha ha ha"

Fière de sa réponse, la Tylf balança ses hanches de l'autre côté avant de ramener ses deux bras sur elles. Ha la la, ces jeunes de nos jours décidément, plus aucun respect pour leurs aînés. Bref, cela ne servait à rien de s'attarder ici, la mystérieuse enseignante repris le cours de sa marche avant que le sol ne se mit à trembler. D'un réflexe, elle se retourna voir ce qui se passait à l'arrière. Au même instant, l'étranger sortit une remarque peu utile dans un tel moment. Dépitée par tout ce qu'il se passait autour d'elle, la jeune femme pris note d'arrêter de boire aussi tard, son imagination lui jouait bien des tours ... Ou pas. En effet, ce n'était pas son esprit qui venait de créer ses "turbulences". Les marches s'enfoncèrent dans le sol laissant la place à une belle glisse pour les deux hôtes. Sans prendre garde, Kym s'accrocha au bas de l'homme qu'elle venait de rencontrer.

*Non, je veux pas de nouveau me baigner, fais chier !*

Alors qu'il venait de prononcer une mise en garde que personne n'aurait pensé à ce moment, notre héroïne de la soirée, toujours accrochée au pauvre élève, pris soin de mieux regarder ce qui se passait dans le paysage. Une ville semblait émergée de l'abysse. On pouvait encore voir l'eau se déverser à travers les fenêtres qui remontaient. Que se passe-t-il ici ? Ce n'est pas possible ! L'inévitable arriva, les deux protagonistes tombèrent comme des mouches en direction de cette ville sortit de nulle part. Ca valait bien la peine de se décarcasser à monter ces marches ! Tombant ventre sur l'étranger, la jeune femme s'appuya sur ses deux mains qui se trouvaient sur un beau sol pavé. Maintenant à califourchon sur son invité, c'était à son tour de sortir une phrase digne de ce nom.

"- Quel rapprochement dites-moi, si vous vouliez vraiment me draguer, il y avait d'autres moyens vous avez ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Jeu 5 Juil 2012 - 20:54



"Attention à la chute !"

Nous entamions une longue descente grâce à ces escaliers de marbres de malheur ! Glissant rapidement vers le bas, la cité s'approchait de plus en plus tout en même temps que l'eau se déversait en dehors des fenêtres béantes.D'un seul coup nous atterrissions sur le sol de cette "ville" inondée, oui, c'était bien comme ça qu'on aurait pus la nommée même si elle venait de surgir brutale et surprenante ! Un peu étourdis par cette glissade, je ne remarquais qu'au dernier moment que cette demoiselle que je venais tantôt de rencontrer (du moins si on pouvait appeler cela une rencontre) était à califourchon sur moi ! Instinct de mâle ou humain je ne sais pas, en voyant cette pose équivoque, je me mis à rougir tandis qu'elle annonça :

"- Quel rapprochement dites-moi, si vous vouliez vraiment me draguer, il y avait d'autres moyens vous avez ?"

Je lui rétorquais aussitôt, cachant ma gêne :

"Désolé ! Mais ce n'est pas intentionnel, ne vous méprenez pas s'il vous plait ! C'est du à la chute seulement !"

Je m'écartais un peu en me glissant en dehors, de sorte à ne pas rester dans cette délicate situation. Je ne l'a connaissais pas et une situation aussi équivoque n'était pas trop pour me déplaire mais voilà quoi ! De plus, elle semblait plus âgé que moi et je ne pouvais qu'avoir un air de jeune minot pour elle. Et aussi, l'autre "demoiselle" n'allait sans doute pas être contente, ah, ah ! Bref, je me relevais, frottait mes vêtements un poil mouillé, ensuite j'allais vers cette demoiselle lui tendre ma main afin de l'aider à la relever.

"Tenez, prenez ma main, nous devons trouver une autre issue afin de remonter en haut de la falaise, nous avons du temps j'imagine, mon transport ne devrait pas arriver avant un long moment. Tiens d'ailleurs, d'où venez vous ? Vous faites parties aussi de l'Académie ?"

Je ne sais pas si il fallait en parler car nous sommes dans le monde humain mais elle me semblait spéciale et j'avais un pressentiment quant à la réponse qu'elle allait me donner. Je me demandais ce que pouvait caché cette ville immergée ? Une entité particulière ? Une simple ville qui sait, mais l'envie de le savoir me parcourait le corps. Un brin aventurier, je me sentais enthousiaste et je rajoutais à cette demoiselle aux longs cheveux verts (étrange non ?) :

"Hum, j'imagine qu'il faut que je me présente ? Je me nomme Yuurei Nodoka, élève de première classe ! Et vous ? Enchantée de vous connaitre même si le début était un peu...hum, je ne trouve pas vraiment de qualificatif pour ça justement, ah, ah, ah"

*Quel rire idiot je peux avoir tout de même, je vais me taper l'air abrutis, déjà avec "elle" ça s'était passé comme ça, argh, j'ai pas de pot*

Quoiqu'il en soit, il fallait partir, nous n'allions tout de même rester comme ça, à nous regarder dans le blanc des yeux ?

"On y va ?"


Dernière édition par Yuurei Nodoka le Mer 5 Sep 2012 - 14:57, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Dim 8 Juil 2012 - 0:03
*Quel culot celui-là, faire sortir une ville rien que pour me peloter !*

*Gamine, arrête de rêver...*
Le sourire aux lèvres, fière de son intervention, la mystérieuse enseignante laissa son hôte se dégager de son étreinte alliant à son geste quelques paroles maladroites. Avec l'aide de celui-ci, Kym se releva avant de tapoter ses habits pour enlever les quelques débris qui y traînaient, mais elle se stoppa vite dans son action. Même s'il faisait nuit, la lune éclairait juste ce qu'il fallait de cet endroit qui venait de surgir de nul part. Balayant les alentours de ses pupilles, la jeune femme resta bouche bée, on aurait dit une ville entière qui venait de s'élever de l'eau, tout simplement. Pourtant, les ennuis allaient que commencer. Mais l'homme semblait quant à lui un peu moins désorienté par cette apparition. La prof était persuadée d'être toujours à l'académie et ce, dans une époque qu'elle ne connaissait pas, un rien l'étonnait, toutefois, ce phénomène n'avait pas l'air très courant et surtout, elle ne reconnaissait pas du tout l'endroit. Les paroles à nouveau de l'étranger la fit sortir de son état béa. Clignant des yeux pour reprendre ses esprits, la guerrière se retourna en direction de son interlocuteur, elle n'avait pas répondu à sa première question qui d'ailleurs, n'était guère logique.

"- Monsieur a un transport, excusez-moi ! D'où je viens ne regarde que moi et bien entendu que je fais partie de l'Académie, je serai plutôt étonnée qu'une personne n'en faisant pas partie soit là !"

Il était clair que sa petite escapade dans ses rêves alcoolisés sur le bateau l'avait totalement déboussolée, Mlle Mäss ne se rendait même pas compte que tout avait changé, l'air, le ciel, le sol. Oui, tout était si différent, plus lourd, plus pesant même. Regardant un court instant les paumes de ses mains, elle releva son regard en direction du jeune homme pour reprendre le fil de sa discussion.

"- Elève tu dis ... Soit ... C'est moi ou ... Nous ne sommes plus à l'Académie ? Tout est si différent d'un coup, je sens ... Autre chose ... Je n'arrive pas à décrire. Mais je ressens encore un autre sentiment, un sentiment de ... Gêne ? Yuurei, comme tu dis, nous devons bouger ... BOUGE !"

En effet, depuis quelques minutes maintenant, la mystérieuse enseignante sentait comme une gêne, se sentait comme épiée ... Et c'était peu dire, les ombres semblaient se déplacer dans l'obscurité. Combien ils étaient ? Que voulaient-ils ? Une chose est sûre, rester ainsi à découvert, la fine équipe risquait pas de rentrer en un morceau et pourra dire au revoir au petit confort qui leur est dû. Attrapant pas le bras son nouveau compagnon de fortune, la jeune femme se mit à courir aussi vite qu'elle pouvait en direction de l'une des maisons qui venaient d'émerger. Sur la pancarte qui se trouvait juste à l'entrée de la porte de celle-ci, se trouvait un grand H. Ne savant bien entendu pas ce que cela voulait dire, notre Tylf continua son avancée avant d'arrêter sa course dans un coin d'une pièce. L'intérieur était grand, délabré et cassé à plusieurs endroits. Pour dire que ce lieu sortait de l'eau, il était bien sale. Le sol de marbre était brisé et craquelait sous chaque pas de ses invités. Oui, l'endroit était totalement insalubre. Kym reprenait son souffle regardant derrière elle histoire de vérifier que personne ne les ai suivis.

"- Rien ne me dit qui vaille, tu entends ses pas sourds ? Nous ne sommes pas seuls !"

S'adossant contre un mur tout en ouvrant sa sacoche pour sortir sa fidèle gourde qu'elle porta à ses lèvres, la prof profita de ce court instant de pause pour humidifier son petit gosier avant d'en proposer à son compagnon.

"- Prends-en, ça ravigote, on risque d'en avoir besoin ... Ha, au fait, je me prénomme Kym, Kym Mäss, enseignante à l'académie ..."

A peine ses dernières paroles furent prononcées que la porte derrière eux se referma d'un claquement sourd, des personnes venaient de s'inviter à la fête ...
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Sam 14 Juil 2012 - 14:10

Post perdu comme un crétin à cause de ma manie des mises en pages... Veuillez ne pas le comptez dans la notation du rp...Et désolé aussi pour la compréhension du rp, j'ai été c*n sur le coup là en plus...Désolé....



Dernière édition par Yuurei Nodoka le Mer 5 Sep 2012 - 15:00, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Sam 25 Aoû 2012 - 19:02
*On n'est pas dans la merde*

*Tais-toi, tu m'empêche de réfléchir !*
Tout semblait s'enchaîner à une vitesse folle, les deux compagnons de fortune se retrouvaient coincés dans une pièce plus qu'insalubre entourés d'étranges créatures qui n'allaient sûrement pas tarder à faire leur entrée. Pour couronner le tout, notre mystérieuse enseignante cru bon en offrant un peu de son breuvage à son allié, mais il était clair que celui-ci ne supportait pas vraiment l'alcool. Au fil des échanges de quelques mots, la guerrière eut confirmation qu'il s'agissait d'un élève. Cependant, comment un tel lieu pouvait exister au sein de l'académie, voilà un mystère qu'elle n'avait pas vraiment résolu. Dans tous les cas, Kym, devrait faire face au spaghetti qui lui servait d’acolyte et à un ordre d'hommes-poissons, de quoi aiguiser sa lame pour la journée. Alors que le jeune élève lui adressa un clin d'oeil que l'on peut qualifier de bien maladroit, la Tylf lui prit sa main avant de se retourner vers lui. Posant délicatement sa paume sur ses joues rosée par le flux d'alcool qui jouait à l'intérieur de son corps, la prof lui adressa un sourire avant de le pousser derrière elle.

*Ce n'est qu'un enfant ...*

*Et alors, tu en as déjà tué ...*

*Ce n'est pas pareil tu sais bien, je n'avais pas le choix !*

*Comme pour le tien ?*

*La ferme Arclès !*
Fermant délicatement les paupières, la jeune femme mariait le rythme de sa respiration au battement de son coeur. Retirant gentiment son épée rangée à son dos, elle approcha de son autre main son compagnon afin qu'il reste près d'elle. Il fallait pas se leurrer, dans cet état, il ne pourrait sûrement pas combattre. L'effet devrait durer quelques minutes seulement, ensuite, l'alcool s'estomperait de ses veines peu à peu. Dès lors, une main posée sur les hanche du jeune homme plaqué contre elle, l'autre main portant sa fidèle épée, les yeux de la guerrière s'ouvrirent plus déterminées que jamais. Ils avaient déjà pénétrés l'enceinte à leur recherche. Les bruits se faisaient bien plus proche et la respiration bien plus dense avant de se retenir à l'entrée du premier visiteur. Cependant, étonnamment même, sa main ne bougea pas, l'épée toujours le long de son corps, son geste s'était stoppé. Le comportement de cet homme-poisson répugnant à vous faire des cauchemars était, comment dire, bizarre. De toute évidence, ces personnes étaient là pour les chasser, pourtant, en entrant dans cette pièce, c'est comme si les deux personnages étaient ... Invisibles ?! Mais le plus étonnant est qu'au moment de se retourner vers nos deux héros, l'un de ces êtres traversa littéralement leur corps ...

*Que se passe-t-il ? C'est une mascarade ou quoi ? Je ... Je suis morte ?*

*Sans blague, tu n'étais pas au courant depuis le temps ? Sérieux, je pense fortement que nous avons quitté l'académie depuis un moment, mais de là à savoir où nous sommes ...*

*Quel sens de la déduction mon cher ... Que fait-on ?*

*Attention, ses hommes arrivent !*
Et c'était peu dire, le premier éclaireur semblait avoir ressenti leur présence, faisant appelle à ses compagnons, un tremblement de pas se dirigea dans la pièce, c'était vraiment mal barré surtout à la vue de l'un d'entre eux. On aurait dit, une sorte de chaman, d'un invocateur. Quelques mots se murmuraient entre eux incompréhensibles ... Il fallait se bouger et vite. Mais la seule issue était maintenant bouchée et l'autre salle plus loin comportant un vieux lit cassé ne leur offrirait pas une très bonne cachette, quoique ...

Tout en se précipitant sur le lit, portant à son dos le jeune homme, Mlle Mässe jetta celui-ci sur le lit avant de pouvoir libérer ses deux mains et reprendre le chemin de cette future bataille. Ils étaient petits et n'avait pas une grande bougeotte, la première ligne de front, guère les meilleurs. Cela devrait être un jeu d'enfant, mais si le reste de la troupe ne les voyaient pas revenir, des hauts soldats bien plus forts feraient sûrement leur apparition.

*Ca va commencer !*
Se mettant en position de défense avant de regarder une dernière fois sur le lit le pauvre homme, Kym se lança dans la mêlée. Son instinct lui avait bien dicté les choses, morte ou pas, l'invocateur a pu donner forme à son être et être ainsi vue de tous et sentir la chair. Faisant danser sa lame entre les gorges et les cuisses de ces poissons parleurs, la Tylf sentait une sensation étrange l'envahir de plus en plus.

"- Mon garçon, il serait temps que tu te remettes sur pieds, la prochaine vague ne devrait arriver et nous devons filer d'ici mais pour ça, il faudra trouver une autre sortie, l'entrée est bouchée par ces morveux ..."

Rangeant son épée après avoir marché sur les cadavres pour rejoindre son acolyte, la jeune femme entendit des pleurs dans une salle, un peu plus loin. Secouant la tête pensant que c'était le fruit de son imagination, elle reprit son avancée pour s'acquérir des nouvelles de son désormais élève.
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Lun 27 Aoû 2012 - 14:15
L'alcool se dissipe et un nouveau soucis se profile


Le tumulte continuait de plus belle, et j'étais toujours plongé dans un état d'ivresse assez élevé. C'était assez étrange pour un apprentis-Dieu de se voir ivre, jamais je n'aurais penser qu'en quelques gorgées du charmant breuvage de la professeur, je serais dans un état comme celui-ci. Peut-être était-ce un alcool divin, je ne savais guère, la tête basculant tantôt à gauche, tantôt à droite, j'imaginais déjà un bon mal de crâne pour le lendemain. Il se passait quelque chose, là, dans la pièce mais je ne pouvais vraiment être conscient de la réalité tant ma tête tournait dans tout les sens. Je fus emporté par une vague "verte" et déposer en hâte mais tout en délicatesse sur un lit tout miteux, je pouvais m'en contenter bien entendu afin de dé-saouler. Du tumulte, des coups, cris, le grincement sur le plancher humide, et finalement le silence. Les yeux brouillés, semi-clos, je voyais une silhouette se rapprocher de moi.

« -Mon garçon, il serait temps que tu te remettes sur pieds, la prochaine vague ne devrait arriver et nous devons filer d'ici mais pour ça, il faudra trouver une autre sortie, l'entrée est bouchée par ces morveux ...»
C'était Kym. Elle s'était débarrassé de nos poursuivants ? Elle avait donc eu la force de se battre, c'était donc une personne à ne pas surestimer. Après, je me demandais quelle matière elle devait enseigner dans cette Académie divine, oui ma curiosité était mis à l'épreuve mais bon, là ce n'était pas le bon moment.

« Oui madame, je commence à reprendre peu à peu mes esprits. La prochaine fois, proposez moi de l'eau plutôt que de l'alcool ! Et vous avait réussis à vous débarrasser de nos premiers poursuivants !? Quelle force vous devez avoir dis donc !»
e me relevais lentement mais surement. Posé sur le bord en acier du lit miteux, je posais mon regard sur Kym et sur l'arrière plan de la salle. Il y à avait, en effet, un tas de cadavres monstrueux. Je me mis alors debout, la vision moins brouillée et l'équilibre vite fait stabilisé. Il fallait maintenant, comme elle l'avait dit, sortir d'ici, c'était bien beau, bien trop beau, comme visite du monde humain. Le temps s'écoulait rapidement à présent et le bateau était, à ce qu'il parait, bien ponctuel, ils ne fallait pas le louper ! Regardant autour de moi afin de trouver une pièce que nous n'aurions pas remarqués, j'entendis des gémissements, des pleurs plus loin. Qu'est-ce que c'était ? Une fillette qui se serait perdue ici !? Je demandais alors l'avis à Kym,

« Vous n'auriez pas entendue des pleurs !? Cela ne viendrais pas de la porte là-haut ?- je pointais le fond de la salle derrière elle- Je ne sais pas si vous êtes curieuse mais j'aimerais savoir ce que c'est !»
Sans plus attendre, entraîné par une curiosité maladive, j'avançais vers cette porte dont la poignée était à moitié bouffé par de la rouille. Ma gorge se serrait et les pleurs se faisaient de plus en plus oppressant de l'autre coté de la porte. Je donnais un dernier coup d'oeil à Kym et finis par tourner la clenche. De l'autre coté de la porte, la pièce était englobé par une obscurité totale, les pleurs étaient plus proches de jamais et des mouvements retentissaient. D'un seul coup, dans la pénombre de la porte, une tête s'affichait. Celle d'une jeune demoiselle, étrange avec une sorte de couronne sur le front (comme le christ étrangement), les cheveu courts, le teint mat.



Elle affichait un sourire alors qu'elle était couchée au sol. Un sourire de soulagement sans doute. Je me baisser afin de lui tendre la main quand d'un seul coup, elle fut tiré vers les ténèbres, ne laissant qu'un cris de désespoir de sa part ! La porte se claqua alors d'un seul coup, comme dans les maisons hantées et d'autres cris fut poussées. Je me tournais vers Kym, alerté.

« Kym ! Il faut aider cette petite ! Tout de suite ! La porte ne veut pas s'ouvrir-je tambourine, je me plaque contre la porte mais sans résultat- Vite, elle doit avoir des soucis ! »

C'était effrayant, angoissant, que pouvais cacher d'autres cette citée engloutis par les eaux ? Des monstres, des fantômes ? Un démon ? C'en était effrayant mais pour le bien de cette fille, ils fallait qu'on la sauve, c'était la moindre des choses à faire pour des apprentis-Dieux !

Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Dim 9 Sep 2012 - 0:41









*Il ne faut pas qu'on traîne, pourtant ...*

*Tu n'as qu'à le tuer lui aussi et à toi la liberté !*

*Quelle liberté ? Cette vie me convient très bien et son âme m'intéresse d'une autre manière que la tienne mon cher !*
Une légère brise s'invita dans ce lieu plus qu'insalubre, l'air glaciale de la nuit prenait peu à peu possession des murs qui entouraient nos jeunes compagnons à la merci d'une Terre remplie de terreurs, remplie de secrets les plus inavoués. Comme un chant mélodieux qui venait caresser vos douces oreilles, des pleurs qui se mariaient avec la pesante ambiance du moment. Bien que les protagonistes laissaient un peu de temps à nos apprentis, il allait sans dire que leur venue n'allait tarder à nouveau. Ce cher Yuurei prenait peu à peu ses esprits essayant d’enregistrer à son tour les images qui parvenaient à son cerveau et d'en comprendre le sens. Une bataille s'était déroulée ? Qu'une point de l'iceberg à vrai dire. Les membres de l'Académie devaient vite filer s'ils voulaient vivre, mais quelque chose les retenaient, cette chanson, encore et toujours, ces pleurs si profond qui vous font frémir jusqu'au bout de vos orteils. Quels étaient-ils ? Alors que les pas se faisaient plus denses à l'extérieur, la mystérieuse enseignante se retourna vers son interlocuteur une fois que celui-ci l'avait sortie de ses pensées.

"- Mon garçon, évite de m'appeler Madame, j'ai l'impression d'être vieille, hi hi, après tout, je n'ai que 120 ans ! Puis ces petits morveux ce n'était qu'un casse-croûte. Le plat ne devrait tarder ..."

Pour la question de la force, Kym ne trouva pas nécessaire de dire la matière qu'elle enseignait, après tout, il allait bien le comprendre si ce n'était déjà le cas et la situation demandait surtout d'autres priorités bien plus importantes à gérer. Fermant à nouveau ses paupières pour se concentrer et ainsi essayer de trouver une issue à cette mascarade qui était en train de se jouer, ces pleurs interféraient à nouveau. Sortie une fois de plus de sa méditation quelque peu stratégique, la jeune femme ne put s'empêcher de lâcher un lourd soupir avant d'entendre son compagnon de fortune prendre la parole.

"- Je t'avouerai que cette mélodie m'intrigue depuis un moment, je te suis mon garçon !"

La main tout de même posée sur sa fidèle lame rangée à son dos, elle se mit à suivre son guide attendant patiemment de mettre un visage sur l'investigatrice de ce dérangement. Dès que la porte s'ouvrit, il s'avérait que c'était une jeune fille, l'air triste portant des marques étranges à son front. Quelle était cette pièce, si sombre, si vide. Mais avant de recevoir une quelconque réponse, la porte se ferma dans une sorte de courant d'air entraînant avec le bruit qui raisonna dans toute la pièce. Dans le genre discret, c'était gagné ! Espérant que la troupe qui est à leur recherche n'ait rien entendu et que leur avancée puisse ainsi continuer.

*Qu'est-ce que je t'avais dit, ce mec ne t'apporte que des problèmes !*

*La ferme, je te l'ai déjà dit, c'est un élève bon sang !*

*Alors tue cette fille et rentrez chez vous, ce n'est qu'une humaine après tout ...*

*Qu'est-ce que tu en sais ?! De toute façon, ce n'est pas une raison ...*
Secouant sa tête pour faire partir les conversations qui se portaient dans son esprit, Mlle Mäss regarda autour d'elle essayant de trouver le moyen le plus sûr d'ouvrir cette porte. Yuurei tentait de l'ouvrir de toutes ses forces, mais elle semblait fermée par une force qui venait d'ailleurs, rien à voir avec une clé et une simple serrure, cela aurait été trop facile. Toutefois, plus fort qu'elle, Kym voulait répondre à la demande de son acolyte, il fallait aider cette fille, oui, mais comment ! Réfléchir, là était la force de notre mystérieuse enseignante, réfléchir dans l'urgence, son meilleur atout. Parcourant brièvement la pièce du regard, on ne pouvait pas dire que les objets intéressants fusaient. L'air décidée, la jeune femme semblait avoir trouvé peut-être une idée. Elle invita son partenaire à reculer, sortit de l'une de ses bottes une dague enfonçant celle-ci non pas dans la pseudo serrure mais dans le coin de la fissure de la porte. Retirant de son autre main sa longue épée, elle poussa d'une traite de toutes ses forces les deux lames pour faire un effet de pivotement. Après deux essais, c'était la bonne ! La porte grinçante s'ouvrit ...

"- Qu'est-ce que c'est que ça ?! Yuurei, fais attention à toi, as-tu de quoi te défendre ?"

Le spectacle était juste incroyable, la pièce auparavant vide, comportait tous sortes d'objets que l'on pourrait trouver dans une chambre d'hôpital qui volaient dans la salle. La seule différence était que ces objets étaient plus que délabrés. Au centre au sol, se formait un énorme trou noir qui semblait aspirer tout ce qui passait au-dessus. Les pleurs de la fillette étaient encore audibles, mais pourtant, celle-ci n'était plus visible. Etait-elle encore là ? Ou avait-elle était aspirée ?

*Il n'y a qu'une chose pour le savoir !*

*Non tu ne vas quand même pas ?!*
Prenant soin de refermer la porte derrière eux, histoire que leur poursuivant n'ait pas la bonne idée de passer par là, Kym courut en direction du trou noir et sauta dedans ! Le corps en apesanteur sous l'effet de la gravité et la longueur du trou, quelque chose en elle lui dictait de faire cet acte pourtant si inconscient ...

*Yuurei, j'espère que tu m'as suivie ...*
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Dim 9 Sep 2012 - 13:54
Un trou béant, de l'obscurité, un couloir...


Tirant sur la poignée de toute mes forces, je voulais la sauver ! L'ouvrir et courir au secours de cette demoiselle, ce n'était pas possible un truc aussi fou ! Dire que j'avais pris le bateau, juste pour prendre l'air et revisiter le monde des Humains, si je savais qu'il me mènerait dans un lieu aussi étrange, je ne serais pas venu ! Kym me demanda alors de reculer, ce que je fis de suite car si elle avait une idée, il fallait lui faire confiance. Avec une technique de basculement, usant de deux dagues et poussant de toute ses forces, elle réussit à ouvrir la porte !


« "- Qu'est-ce que c'est que ça ?! Yuurei, fais attention à toi, as-tu de quoi te défendre ?"»

La porte donnait sur quelque chose d'encore plus incroyable qu'auparavant ! On se serait cru dans un film d'horreur ou dans un jeu auquel je jouais lorsque j'étais encore vivant. Une pièce, petite, aux parois délabrées, encore plus insalubres que le reste du bâtiment. Des objets médicaux se faisant aspirés par un trou béant d'obscurité d'où nous pouvions encore entendre les gémissements de la jeune demoiselle ! Sans même avoir eu le temps de réfléchir, Kym, elle, passa à l'action et sauta dans le trou d'obscurité.

« - Kym !
*Bon sang, dans quoi on s'est foutu !?* »

Retenant ma respiration, comme si je plongeais dans une piscine, je sauta dans les ténèbres. Une chute vertigineuse, le fond n'était pas encore là ? On s'engouffrait où là ? Dans les entrailles de la terre ? J'espérais de toute mes forces que Kym s'en soit sortis. Le temps que j'avais mis avant de sauter, peut-être qu'elle était déjà arrêter car dans ces noirceurs tenaces, je ne pouvais le savoir. Je pouvais juste prier qu'on retombe sains et saufs. La chute était enfin finie, retombant sur quelque chose de plutôt moelleux, je remarquais qu'on y voyait pas grand chose. Un long couloir, très sombre encore une fois, mais éclairer de très faibles lumières arborés sur des murs encore plus sales que les précédents. Je me relevais finalement, époussetant mon jean, pour marcher sans vraiment but, à la recherche de la jeune fille mais surtout de Kym. L'air était glacial et le couloir tout aussi long que la chute précédente.

« -Mademoiselle Kym ! Où êtes-vous !? Donnez moi une réponse s'il vous plait !!!»
Un léger vent frais, et de nouveau, une étrange musique retentit. Une musique triste et d'un rythme assez lent. D'où pouvait vraiment venir ce son !? Bon sang, j'aurais du rester à l'Académie...

Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Mar 18 Déc 2012 - 0:55

Une chute. Le noir. Le néant. Une déchirure intérieur qui s'anime tel un poignard en plein coeur qui donne ce dernier accoup qui vous force à ouvrir les yeux une ultime fois. Le choc fut bien rude. Un tas de sable, un tas de paille, vu la distance, on ne peut dire que la relève serait bien facile. Un souffle court, dénuée de sens, plaquant la paume contre la pierre fraîche et humide, une personne tentait de retrouver ses forces, cherchant appui contre le mur irrégulier dans sa teneur. Marchant sans le savoir, allant sans le vouloir, dans un couloir qui s'affinait peu à peu au fil des pas de notre bien curieuse étrangère. Oui, étrangère, dans ce monde trompeur privant votre soutient, vos repaires. Une odeur venait caresser les douces narines de cette jeune femme qui gardait un visage vide, vide d'émotions. Même ses yeux ne pouvaient montrer la peur qui était bien enfouie au fond d'elle. Cette guerrière qui a toujours dû faire face à des situations peu agréables, Kym ... Kym Mäss. Raclant sa gorge à plusieurs reprises pour faire passer cette odeur de charbon, de chair fraîche, de ce brûler qu'hantait ce lieu plus que lugubre. Au fil des couloirs qu'elle arpentait, ses souvenirs revinrent, une fillette ... Un homme ... Yuurei !

*M'a-t-il suivie ? Pfiou, je suis bel est bien perdue ... Je me demande vraiment si on arrivera à rentrer ...*

*Tu y es toujours arrivée jusqu'à lors, pourquoi pas cette fois-ci ?!*
Gentiment, une légère musique s'invita dans cette sinistre scène, des ombres chahutait sur la pierre grossièrement travaillées. Des gens ne se trouvaient maintenant plus très loin. Cette fillette avait-elle réussi à s'en sortir ou ... N'était-ce qu'un piège ? S’approchant délicatement de l'entre-bâillement, la mystérieuse enseignante aperçu de curieux êtres habillés d'une longue toge noire. On aurait dit une sorte de rituel en cercle autour d'une puissance bien chaude qui s'émanait du sol. Dans quel foutoir s'était-elle encore fourrée ?! Depuis le temps qu'on nous rabâche les yeux et les oreilles dans les films d'horreur de ne jamais, JAMAIS se séparer !!! Mais bon, faut dire à sa décharge que la télévision n'existait de loin pas à son époque, mais tout de même, c'était d'une logique.


"- Putain, je suis dans de beaux draps ..."

Prononçant ses quelques mots à peine audibles pour elle, comme un appel au secours, la professeure s'écarta pour rentrer dans sa cachette avant de s'appuyer contre la parois humide. Lâchant un énième soupir, il fallait réfléchir. Sa main posée sur sa joue gauche pour essayer la suie qui s'était déposée, la jeune femme avait peut-être un début de plan. Mais pour la suite ? Et si l'élève retrouvait sa trace ? Quelle idiote, elle aurait dû laisser des indices pour le conduire jusqu'ici ... Et par la même occasion les ennemis du coin ? Ouais super, une belle fiesta en perspective, rien de mieux qu'une bonne biture, une chouette orgie et c'est reparti pour un tour hé hé ... Mouais, mauvais plan ...


"- Cette musique est vraiment étrange, que peuvent-ils bien faire ... Et la fillette, je ne l'entend plus ? La pierre estompe peut-être son son ..."

Les êtres quelque peu difformes au vu des bosses qu'apparaissaient à travers leurs habits, se mirent à prier en chant dans un rythme sourd, pesant, lourd. Le lieu fredonnait, murmurait quelque chose de non compréhensible sans oublier se sentiment de mal-être qui nous envahissait. Une illusion ? Un mauvais sortilège ? Que pouvait vraiment cacher ce monde ? Si nous avons été choisis pour protéger les êtres humains, ce n'était pas de leur vantardise ni de leur orgueil, mais de créatures bien plus atroces qu'abritait les entrailles de la Terre. Ou encore des choses immondes rejetées de la société qui ont décidé de reprendre peu à peu leur pouvoir, le main prise sur cette dictacte qui ne leur convenait pas ? Un ennemi des dieux ? Un réel, une forme ? Cela pouvait-il exister ? Une recherche devrait-être menée dès son retour à l'Académie, des réponses aussi. Les directeurs devaient sûrement le savoir, car d'après les connaissances de la pertinente Kym, les humains n'avaient pas de pouvoir... à Proprement parlé ... Mais le souffle une fois de plus coupé aux images que renvoyaient ses yeux à son esprit, Mlle Mäss s'accroupit contre le mur pour être sûre de ce qu'elle percevait ...

*Cette enfant ... Mais ... Que lui font-ils ? Pourquoi rigole-t-elle ainsi ?*

*Bizarre, ses rires résonnent en moi ... En toi ... En nous ... Malédiction Kym, il faut se retirer ! Nous ne sommes pas prêts, en minorité !!*
Acquiesçant envers un membre invisible, l'enseignante se releva gentiment. Faisant demi-tour gardant en mémoire cette scène immonde, cette scène de cette fillette rigolant ... De terreur ... Devant le supplice qu'on allait lui infliger ... Lequel ? Son imagination n'était sûrement pas assez grande pour le concevoir.


"- Pff, et maintenant ? Par où aller ? Ma cachette est sympathique, certes, mais les êtres déambulent dans les couloirs, c'est vraiment pas ma veine ..."

Déambulent ... Ils déambulent pour un lieu sûr, pour un lieu saint, caché dans leur trésor, dans leur désir, une vengeance qui ne demande que sacrifice de chaire attendrissante et naïve ... Un sort déjà bien rôdé que connaîtront nos chers compagnons d'aventure dans ce triste conte qui ne faisait que commencer ...
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Jeu 27 Déc 2012 - 22:42


Le couloir se profilait encore et toujours aucun signe de Kym, que pouvais-je donc bien faire ? Il fallait que je la retrouve, cette mélodie m'y aiderait surement ? Je marchais discrètement, tel un espion en mission en cette direction unique du couloir. Les parois que je touchais était humide, de l'humidité à n'en plus pouvoir. Mon souffle s'alourdissait, une transpiration commençait à apparaître sur mon visage. Je la sentais et c'en était désagréable à un point ! Essuyant d'un geste rapide, je pressais le pas, m'énervant de ne pas être en compagnie de la prof. La musique se faisait de plus en plus présente, je ne devais pas être bien loin de la sortie. Puis au loin, une silhouette, lentement je me rapprochais de celle-ci sans faire de bruits. Me rapprochant rapidement, je calmais ma respiration, puis d'un geste rapide, je la saisi ! Main sur la bouche afin d'étouffer un éventuel cri, je vis au même moment une porte entre-baillée.

« Mais...qu'est-ce que c'est que ce...bordel !? »
On était pas au départ dans le monde humain ? Déjà une cité engloutie, c'était limite mais là, la scène glauque qui se déroulait devant moi m'enlevait l'idée d'un monde banal. Là, la scène décrivait une sorte de rituel comme j'en avais déjà pus observer dans des films d'horreurs. Une table de marbre, d'étranges personnes l'encerclant, la fille dessus, les yeux exorbités, qui rigolait et avait des spasmes incroyables. La musique avec, je ne pouvais pas en croire à mes yeux. La lourdeur du lieu était étouffante aussi. J'en avais oublié cette personne que j'avais saisi. Une chevelure verte !? Mais c'était Kym ! Je n'avais même pas eu le temps de réagir que la musique cessa soudainement. Les êtres bossus arrêtèrent leurs danses infernales, ne bougeant plus d'un millimètres. La fille sur le marbre se souleva alors d'un seul coup dans les airs, Elle lévitait sur place, les membres tendus à leurs extrêmes ! Puis, sa tête se déforma peu à peu, ses yeux s'ouvrèrent plus grands qu'ils ne l'étaient auparavant, laissant deux pupilles jaunes vifs grossir d'un seul coup. Un sourire difforme vint s'immiscer sur ses lèvres. Puis, des boules, des amas sous la peau bougèrent, je me retenais de déglutir, lâchant l'emprise que j'avais sur Kym. On aurait dit des insectes, des vers qui grouillaient littéralement sous la peau de la jeune demoiselle. Un éclat de rire vint briser le silence pesant du moment.


La face de la fille vola en éclat pour laisser apparaître des membres abjectes et une moitié de face démoniaque, le regard livide, insistant. Elle redescendit sur la table et d'un seul coup de son bras droit fit voler en éclat les quelques mystérieux personnes vêtues de toges. Elle cria une fureur incroyable, à faire mal aux oreilles. Tournant dans tout les sens, elle semblait rechercher quelque chose, une odeur semblait attirer cette "bestiole". Je murmurai à l'oreille de Kym :

« Qu'est-ce qu'on doit faire Kym ? Elle semble nous chercher là non ? »

Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Dim 6 Jan 2013 - 18:51
On ne pouvait pas dire que les deux personnages étaient au bon endroit, au bon moment ! La fillette auparavant déjà bien bizarre, se trouvait maintenant métamorphosée dans tous les sens du terme ... C'était hideux, son cri se mariait d'ailleurs parfaitement avec son nouvel aspect, même un Nazgul en tong serait bien plus agréable à regarder et surtout, plus drôle. Sans même se rendre compte, son coéquipier de fortune l'avait rejointe dans ce couloir sombre et humide. Leur présence était sûrement déjà connue des hôtes de cette bien curieuse caverne. Les paroles de l'élève sortit la jeune femme de ses pensées, c'est vrai, que fallait-il faire pour le moment ? Même si la Sylf avait une certaine expérience, un élève et un prof dans une telle situation n'iraient sûrement pas loin. Autant jeter une omelette au fromage à des Suisses ! M'enfin, une chose était sûre c'est qu'il fallait fuir et au plus vite ... Un rapport sera écrit et transmis aux directeurs de l'Académie afin qu'une équipe bien plus entraînée puisse enquêter de plus près sur ce qui se tramait dans le coin.

*Damn ! Fuir ok, trouver une sortie, cela devrait pouvoir se faire, mais comment retourner à l'Académie ?*

*Pff, tu n'as qu'à demander à ton chevalier*
"- Salsifis ! Heu non, Sapristi ! Yuurei, dis-moi, comment regagne-t-on l'Académie ? Je suis un poil perdue, mais nous ne pouvons faire face à ces gens, il faut qu'on reparte et qu'on en informe les autorités au plus vite ..."

Prenant la main de l'apprenti, elle courut au plus vite dans le sens opposé de l'énormité qui se dirigeait vers eux. C'était vraiment mal barré, juste à espérer qu'elle ne marche que moins vite. Mais c'était sans compter une horde de pseudo lépreux qui venait à toute allure devant les deux personnages. D'ailleurs, l'un d'eux, aussi curieux que cela puisse paraître, était en train de s'envoyer une méga grosse mangue ! Pourtant, l'être avait que des fils de chair au niveau de son ventre ... Kym n'osa même pas comprendre comment il pourrait digérer une telle chose, peut-être qu'avec un peu de pain le tout passerait bien mieux, m'enfin, la question n'était pas là, cette torture cérébrale devait cesser et la course continuer ... Sortant de son fourreau sa fidèle épée, la jeune femme prit un grand plaisir de trancher ces petits morveux devant elle. Un jeu d'enfant, après tout, c'était normal pour une Chuck Norris des temps modernes et ils n'étaient pas vraiment beaucoup de toute façon ... Deux ...

"- Allez Yuurei, faut se dépêcher de trouver la sortie !"

Qui aurait cru que venir se recueillir au bord d'un océan donnerait autant de fils à retordre à notre petite héroïne ? Ce n'était sans aucun doute Nicolat Hulot qui la contesterai, mais soit, il fallait continuer ! La fine équipe continuait sa lancée, l'énormité était toujours à leur trousse mais ils avaient déjà pu bien la distancer. Les couloirs se ressemblaient tous, mais comme dans tout bon labyrinthe, il fallait toujours tourner dans le même sens pour y arriver. Lueur. Lumière. Espoir. La sortie était en vue ! Grimpant une longue colonne d'escalier, tel un super-mouton entraîné, la jeune femme ne s'attendait pas au Comité d'accueil : Les hommes poissons par centaine !

"- Heu mon poulet, et maintenant, que fais-t-on ?"
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| - Jeu 10 Jan 2013 - 15:38



Wtf ? Tout ce bordel satanique, mangeurs d'hommes, de poiscailles étaient devenu trop étrange à mon goût et même pour cette professeur qui avait sortie sa longue épée pour trancher des ennemis qui se dressaient furieusement devant nous. Je tournais donc le chaton de ma bague et fit jaillir "Artemis" mon arc. Kym m'avait prit les mains et m'avait emporté avec elle dans un tourbillon d'énergie digne d'un Bruce Lee face à un Chuck Norris furieux. La "Fille" était derrière nous, lévitant, un de bras nous pointait du doigt. Je la fixais à un moment et elle fit une chose tout à fait atroce. Comme Regan dans le film exorciste, elle tourna la tête d'un 360 degrés qui m'aurait fait gerber sur le coup. Mon dieu, et dire que sur la falaise, cette cité engloutie paraissait si tranquille et si agréable. Nous montions à présent un long escalier, les souffles courts, c'était pas assez rapide, fallait se grouiller. Faudrait que j'arrête la cigarette un de ces jours ! AH mais oui ! Le bateau ! Il passait à certains horaires et il fallait... Kym sauta comme une furie en dehors, l'air libre et moins humide mais avec une surprise : Une armée de fidèle poissons ! Je sortis ma tête, puis mon corps, mon arc dont je tirais une flèche dans le front d'un de ceux qui nous poursuivaient derrière.

- Kym ! Le bateau ! On a un horaire particulier pour aller dans le monde humain, on nous dépose et le bateau reviens plus tard, faut le choper en route sinon on vas finir par être dévorés, même si nous sommes des apprentis-Dieux !

En parlant du bateau, le voilà qui arrivait dans les cieux, au bon moment mais encore trop éloigné pour pouvoir "sauter" dedans. Quelles étaient les solutions ? Attendre, en observant les hommes-poissons se rapprocher de nous ? Ou foncer dans le tas pour atteindre plus rapidement le bateau volant ? Le choix était rapide, du moins j'en prenais l'initiative. Je rangeais rapidement l'arc et débloqua mes deux boucliers bleutés aux avants bras. Collés l'un à l'autre, je gueulais à Kym de se mettre derrière moi. Je n'étais pas le Dieu de la protection pour rien quand même ! Hop, j'enclenchais la première et comme une furie, je me mis à courir, les boucliers devant moi.

- Accroches-toi bien, ça va secouer !

Première vague de poiscailles, je les percuté avec force, ils virevoltaient sur le coté, un peu à la manière des zombies dans les films qui se faisaient percutés par un camion ou un train "I like a train" pensais-je. Bien, encore 500 petits mètres comme ça et ce serrait peut-être bon non ? Un cri retentissait derrière nous, celui de la Regan poiscaille furieuse et à tête amovible. Fallait se grouiller !
Contenu sponsorisé
Re: Un charmant tableau aquatique |Pv Kym| -
Un charmant tableau aquatique |Pv Kym|
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Les Archives :: Archives des grimoires-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page