Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé]

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Sam 23 Mar 2013 - 22:25
Il y eut d’abord cette douleur vive et indescriptible dans son crâne, puis un son se fit entendre suivi par un second plus sourd un dixième de seconde plus tard, puis les deux bruits revinrent, un peu plus rapprochés... Petit à petit ces bruits devinrent réguliers, toujours par deux, dans une harmonie parfaite. Puis il y eut comme un crépitement dans tout son corps, ses muscles reprenaient vie, alimentés par le peu d’oxygène qui emplissait ses poumons à son réveil. Soudain, un sentiment d’asphyxie la submergea, en un sursaut, Topaze ouvrit les yeux et inspira profondément. Puis refermant la bouche, elle reprit soudain conscience de sa situation. La mémoire lui revint, le concours, la fin de l’épreuve, la ruelle, la voiture, le sang… Elle voulut soulever sa main, mais ses muscles endoloris ne semblaient pas en mesure de lui répondre. Elle aurait dû mourir, que se passait-il ? Où était-elle ? Devant ses yeux s’étendait un plafond qui semblait soutenu par des colonnes, un plafond couvert d’arabesques grises sur un fond blanc… Elle voulut tourner la tête, mais ses articulations protestèrent vivement, elle était comme paralysée… Elle reprit son souffle, essayant de faire abstraction du stress qui la submergeait. Il y avait au moins un point positif, son système nerveux sympathique fonctionnait normalement.


*Nasline ?*


Un instant, Topaze retint son souffle. Peut-être était-elle enfin partie ?


*Ouaip.*


De toute évidence, non.


*Où sommes-nous ?*

*Comment veux-tu que je le sache ?*

*Notre présence ici... ça n’est pas ton œuvre… ?*

*Nop.*



Bon… Elle ne pourrait rien en tirer de plus, pas que Nasline ne soit pas bavarde, loin de là, mais elle préférait l’ouvrir aux moments les moins opportuns. Autant dire que quand il s’agissait de lui apporter des réponses, ça ne l’intéressait pas le moins du monde.


Et des réponses, il y en avait beaucoup à apporter aux questions qui submergeaient le cerveau de la jeune femme. Ses connaissances anatomiques et physiologiques soulevaient d’ailleurs plus d’interrogations qu’elles n’apportaient de réconfort. Elle soupira. Décidément, ses cours l’obnubilaient, elle n’était plus capable de vivre sans tout analyser… Vivre… Cela fait deux ans qu’elle avait oublié ce mot. De toute évidence, elle avait une chance inouïe, elle avait failli mourir définitivement et s’était réveillée… Pourtant…Comment était-ce possible ?


Elle tenta à nouveau de soulever sa main. La sensation lui rappela les matins difficiles, lorsqu’elle dormait avec la main sous son oreiller et se réveillait avec l’étrange impression de ne plus vraiment sentir son avant-bras. Cependant, l’effet semblait décuplé et touchait la moindre parcelle de son corps. A cet instant, elle prit conscience du nombre de muscles qui se mettaient en marche pour un mouvement aussi simple que celui de lever tout son membre supérieur afin de regarder sa main. Elle eut un sourire, si elle avait su, elle aurait tenté l’expérience plus tôt pour mieux visualiser les insertions musculaires.

Lorsque son mouvement lent arriva à la position souhaitée, sa main blanche apparut dans son champ de vision. Dessus, le sang avait séché, contrastant avec la pâleur de sa peau qui n’avait que très peu vu le soleil ces derniers mois… Incrédule, elle frotta lentement son pouce contre son index. Quelques particules tombèrent, lui faisant cligner des yeux. Elle cessa aussitôt son geste, prenant conscience de la stupidité de cet acte.


Clignant toujours des yeux, elle tourna la tête sur la droite, non sans grimacer de douleur. Elle découvrit alors une immense porte en bois qui fermait la pièce aux murs blancs couverts d’arabesques, à l’image du plafond. Elle aperçut quelques cierges le long des murs, puis amena son regard vers le sol où un tapis gris menait à des escaliers non loin d’elle. Elle était donc sur une sorte d’estrade ? Il fallait qu’elle en ait le cœur net.


Concentrant ses forces sur ses bras, elle fit de son mieux pour se redresser et s’asseoir afin de mieux voir où elle se trouvait. Apparemment, elle était assise à même le sol sur une estrade pas très haute. En effet, seulement trois marches l’élevaient par rapport au reste de la pièce, une pièce étrange qui ressemblait à un lieu de recueillement plutôt sobre, une pièce vide. Vide ? Non. Derrière elle, un jeune homme était dans la même situation qu’elle, mais dans sa confusion, elle ne l’avait pas remarqué… Pas encore.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Dim 31 Mar 2013 - 4:11, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 24 Mar 2013 - 15:42
La douleur. Cette sensation l'envahissait. Il fixa l'homme qui lui avait tiré dessus avant de s'effondrer.

"Pourquoi ? ... Je ne veux ... pas ... mourir ..."

Puis une autre sensation. Celle de s'effacer du monde. La mort. Si la technologie était avancée, personne n'avait put revenir du monde des morts. Explusion du Système. Il était pourtant destiné à vivre vieux... Mais il s'y était préparé. Quand on défit le Système, c'est tout ce que l'on peut récolter au final. Cette sensation... Il ouvrit les yeux.

" Bienvenue dans la Deus Académia, viens, suis-moi. "

Qui avait parlé ? Il était trop engourdi pour bougé mais il se rendit compte d'une chose : il n'était visiblement pas mort. Cette voix... La voix d'une femme mais de qui en particulier... Personnes de ses connaissances en tout cas.

Heiki cligna plusieurs fois les yeux pour se remettre la vue. Il était alongé sur le dos, sur un sol dur. Pestant contre les hôpitaux ne mettant pas des sols à planchibule, il se concentra sur le plafond. Blanc. Avec des arcs et des colonnes. Comme dans les enregistrements des cours d'histoires. Finalement ce n'était pas un hôpital. Ces muscles semblaient prit de court et ne voulaient pas bougé.

"Où suis-je ? Qui m'a sauvé ? Et pourquoi ?

Penser aussi lui faisait mal. Alors il décida d'y aller une bonne fois pour toutes et se redressa en un coup. Son dos le lui reprocha. Il toucha sa plaie pour essayer de trouver la cause de son mal. Mais il ne la trouva point. Comme si toute l'opération n'avait finalement qu'été un rêve. La douleur étai toujours présentes mais seulement parce que son cerveau le pensait. Que s'était-il passer ? Ses camarades l'avait sauvé ? Impossible à ce stade de technologie.

"Il ya forcément une explication logique... Comme...

Il eu un petit flash. Enfin, un rayon de lumière se refleta dans ses yeux bruns. Il ferma et réouvrit les yeux. Il analysa le contour sans trop forcer ses muscles. Une plate-forme blanche. Sur un sol avec un tapis gris. Avec des murs blancs et des fenêtres très fines. Et au fond une porte en bois qui faisait la taille de la pièce. Un rayon avait traversé l'une des fenêtre et était tombé en plein dans la rétine d'Heiki. Il se releva rapidement et réalisa à voix haute :

- Nom de Dieu ! C'est le... Soleil ?

C'était impossible. La couche de gaz l'avait caché depuis longtemps. Il ne pouvait plus être vu que depuis les mers polaires... Ou était-il tombé ? Un détail le frappa.

"La deus académia ? Ou cela se situe-t'il. Bon sang j'ai l'impression d'être retourné dans le temps."

Troublé il essaya de descendre les marches avant de s'apercevoir de la présence de quelqu'un à côté. Une fille. Blonde avec la peau peau très claire.

-Euh... Excusez moi mademoiselle ? Pouvez vous m'indiquer ou nous sommes et où ce trouve la station d'hyron la plus proche ?

Il était loin de ce douter que cette jeune fille n'en savait rien. Ni quelle ne savait pas ce qu'était un hyron. Ce lieu inconnu était rempli de mysthère trop grand pour être compris.

"Si seulement j'avais mes digilunettes... "

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 24 Mar 2013 - 16:58
Il fallut plusieurs minutes à la jeune fille pour réunir assez de forces pour bouger à nouveau. S’asseoir avait demandé un effort considérable et la douleur qui irradiait encore dans ses muscles ne l’encourageait guère à persévérer dans cette voie. Pourtant, elle ne pouvait rester ainsi par terre dans ce lieu inconnu.


Lentement, elle baissa la tête sur ses jambes et découvrit que sur ses genoux et les multiples jupons de sa robe blanche, une feuille avait été posée. Sur le haut de la feuille, son nom et son prénom apparaissaient en grosses lettres… Qu’était-ce donc ?



*C’est la feuille que t’a donné l’espèce d'ange de tout à l'heure, idiote*


Quoi ? Un ange ?
Topaze n’eut pas le temps de répondre à Nasline. Il y avait du mouvement derrière elle.


Oubliant sa douleur et les paroles de son âme parasite, Topaze fit immédiatement volte-face, avant de le regretter amèrement quand la douleur vint irradier tout son buste mais également ses cuisses.

Du coin de l’œil, elle reconnut une silhouette humaine qui lui tournait le dos, un homme. Il venait de se lever d’un bond et pestait contre le soleil… Enfin, non ce n’était pas vraiment le mot… Il n’était pas en train de protester parce qu’un rayon de soleil l’avait agressé, il semblait surtout surpris de sa présence. Étrange…

Appuyant de toutes ses forces sur son bras droit, Topaze parvint à soulever un peu ses fesses et à s’éloigner un peu de lui tout en se tournant pour mieux l’observer, non sans douleur évidemment. Dans son mouvement, elle laissa glisser sa feuille par terre, mais ne s’en préoccupa pas immédiatement.

L’homme lui parut immense, il devait bien faire dans les 2m, soit 30cm de plus qu’elle… Cependant, il était bien frêle pour quelqu’un de si grand. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle pourrait le porter avec ses petits bras d’intellectuelle, mais tout de même, il n’en demeurait pas moins très maigre… Qui était-il ? Etait-ce lui qui l’avait amené ici ? Le conducteur de la voiture peut être ?
Elle voulut lui demander ce qu’ils faisaient ici, se ravisa et demeura silencieuse, la bouche légèrement entrouverte.


Soudain l’homme se mit en tête de descendre les marches, semblant quelque peu désorienté. C’est là qu’il la découvrit. Lorsqu’il se tourna, elle eut un haut le cœur. Pas que l’homme soit particulièrement moche, c’était loin d’être si futile, elle n’avait d’ailleurs même pas regardé son visage, trop choquée par ce qu’elle voyait sur son buste. En effet, l’homme arborait au milieu de son buste, juste au-dessus du nombril, un trou de taille conséquente à travers ses vêtements. Un trou bordé par une tâche rougeâtre, une tâche de sang…

Sa première réaction fut de s’éloigner encore un peu de l’homme, trop effrayée pour s’attarder sur la douleur qui d’ailleurs commençait à s’estomper. Que lui était-il arrivé ? Qu’allait-il lui faire ?



« Euh... Excusez moi mademoiselle ? Pouvez vous m'indiquer où nous sommes et où se trouve la station d'hyron la plus proche ? »


Quoi ?
Topaze demeura interdite. Qu’avait-il dit ?



*Tiens, un autre idiot*


« Je… »



Que pouvait-elle bien répondre à ça ? Elle n’avait rien compris. Baissant les yeux, gênée, son regard se posa sur la feuille qui lui semblait adressée. Elle tourna alors la tête et en vit une autre un peu plus loin… Ce devait être à lui, non ?


« Vous oubliez ceci… »


Elle tendit sa main ensanglantée vers l’objet, pensant l'attraper pour lui, puis revint sur son geste, prenant conscience de l’état de sa main habituellement si blanche. Heureusement pour elle, elle n’avait pas encore baissé les yeux sur sa propre tenue, car la vision de sa robe favorite colorée d’une énorme tâche de sang sur tout son abdomen l’aurait certainement anéantie… Après tout, cette robe était si belle avec ses multiples froufrous et sa fine dentelle…



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 24 Mar 2013 - 18:22
Heiki eut à peine le temps de finir de poser sa question. Il se figea ensuite en observant la tenue de son interlocutrice. Elle portait une vielle robe complètement démodée mais cela ne le génait pas. Ce qui le surprenait était la tâche de sang sur cette robe. Et pas une petite. Une flaque de sang était présente. Il eut le réflexe de porter la main à son ventre. Intuition initié par le regard insistant de la fille sur son nombril. Il y vit un petit trou, cerclé de sang. Le laser l'avait donc bien traversé, il n'avait pas rêver en fin de compte. Mais il n'avait aucune cicatrice sur son ventre... Et la fille en face de lui, qu'avait-elle subit pour avoir des habits dans cet état ?

- Je...

Elle avait enfin ouvert la bouche. Mais Heiki n'y porta pas la moindre attention. Il voulait des réponses. Et la première en principale : où étaient-ils ? La fille ne semblait pas le savoir non plus. Et la question qui s'imposait de plus en plus était : quand était-il ? Il y a quelque chose de pourri dans l'air.

- Vous oubliez ceci ...


Il tourna la tête, trop brusquement pour son cou encore engourdi, et vit la fille désigner quelque chose sur l'estrade. Avant de s'arrêter et de regarder sa main. Elle était aussi ensanglantée que sa robe. Il suivit tout de même la direction indiquer par la fille et vit une feuille avec un cure-dent gris dessus. L'autre semblait aussi avoir une feuille du même type. Une feuille. Il comprit qu'il était plusieurs centaines d'années en arrière. Certes il savait lire et écrire, mais tout se faisait sur ordinateur normalement. Les livres ne s'écrivent plus, ils se tapent. Une feuille de papier aussi simple que celle qu'il était en train de ramasser devrait être dans un musée à l'heure qu'il est. Enfin a l'heure qu'avait quitté Heiki en même temps qu'il crut mourir. Peut-on parler au passé pour parler du futur ?

Il replaça son fidèle cure-dent en métal entre ses dents et commença à lire le papier. L'écriture humaine est bien dure à déchiffrer quand on est habituer aux codes binaires ou simplement aux écrritures automatiques. Et la feuille était parfaitement manuscrites. Ce qui arracha une grimace à Heiki. Qui fit tomber son cure-dent.

Bienvenue Heiki Risan et Topaze Aryia,
Vous êtes morts. C'est la première chose que vous devez savoir. Mais vos âmes ont été retenu pas Deus pour faire de vous des Dieu. Vous pouvez donc être fier d'accéder à la Deus Académia, l'école des Dieux. Mais vos parcours seront rudes et semé d'embuches. L'avenir du monde des humains est désormais entre vos mains.

A côté il vit une autre feuille derrière.
Heiki Risan écrit en gros avec un titre : Feuille divinatoire
Puis sa photo son âge et ... sa race ?
Et juste en dessous : Votre domaine : l'Imagination.

Il n'en revenait pas. Il ne pouvait pas en revenir. Il fit passer la première feuille à sa voisine, surement nommée Arya Topaze tout en ramassant son cure-dents. Lui ? Un dieu ? Le fait qu'il soit mort ne le surprit pas vraiment mais de là à imaginer qu'il...
Imaginer ... Son domaine était ... l'imagination ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Et pourquoi y avait-il une académie pour dieux et déesses ? Y avait-il un rapport avec l'ange aux cheveux rouges qu'il avait entendu.

"Je suis mort... Pendant que je commetais un crime... Et je suis un dieu ? Je ne comprends rien..."
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 24 Mar 2013 - 19:42
Elle était encore occupée à regarder sa main d’un air incrédule lorsqu’il lui tendit la feuille. Elle le vit du coin de l’œil. Elle eut un instant d’hésitation, puis l’attrapa délicatement de sa main ensanglantée. Il lâcha l’objet aussitôt qu’elle l’eut saisi, comme plongé dans un état second. Que pouvait-il bien y avoir sur ces feuilles ?

De son autre main, elle saisit le deuxième papier qui comportait son nom et son prénom et entreprit de la lire. Elle y vit noté son âge et sourit en lisant la mention race. Bien sûr qu’elle était humaine, quoi d’autre ? En revanche la mention suivante « Particularités : Schizophrène » ne l’amusait guère, qui donc était au courant ? Elle était pourtant restée discrète à ce sujet ces dernières années… Bon, de toute évidence, il lui faudrait retrouver la personne qui avait écrit ces mots… Elle poursuivit sa lecture…



*Caractéristiques physiques : Blonde, yeux marrons, taille moyenne, poids moyen… Caractéristiques mentales : Travailleuse, méfiante, endurante…blablabla…gentille…blablabla… Domaine de divination…*


« La dualité ? C’est quoi ça ? »



Les mots lui avaient échappés tandis que par réflexe, elle regardait la seule autre personne présente dans la pièce, une expression d’incompréhension mêlée à l’amusement sur son visage enfantin.


*La dualité, c’est la vie tout simplement… Le bien / le mal, le froid / le chaud…*

*Oui ça d’accord, merci, mais en quoi ça me concerne ?*

*Bah toi t’es l’idiotie et moi l’intelligence !*

*…Ferme la…*



Sans attendre de réponse d’Heiki, elle entreprit alors de lire la seconde feuille car après tout…que pouvait-il bien lui répondre ? Aussitôt, son sourire disparut. « Vous êtes morts ». Pouvait-on faire plus glacial comme révélation ? La suite ne suffit pas à lui rendre le sourire. « Retenus par Deus », « école des Dieux », « l’avenir du monde des humains »… Etait-ce une plaisanterie ?

Pourtant… Elle se souvenait très bien de la ruelle et de la voiture, elle se souvenait très bien de la douleur et du sang…


*Nasline…Nous sommes mortes ?*

*Faut croire.*


Et Luna ? Et son concours ? Et son avenir ? Envolé ? Comme ça ? En un clin d’œil ?
Elle laissa retomber ses mains vers le sol et y déposa les deux feuilles… C’était étrange… Au fond, elle le savait. Oui, elle était morte. Mais cette impression étrange de renaître, renaître telle qu’elle était avant sa mort, comme après un long sommeil qui aurait duré une éternité… C’était…troublant.


Récupérant les deux feuilles, elle décida alors de reprendre son courage à deux mains et de se lever. Concentrant ses forces sur ses membres inférieurs, essayant de retrouver un équilibre qui semblait s’être perdu en route, elle se releva tant bien que mal. Puis elle entreprit de se rendre un peu plus présentable.

C’est là qu’elle la découvrit. Remettant en place ses jupons d’un mouvement délicat, caressant le tissu de haut en bas, elle posa ses fines mains sur son ventre et prit soudain conscience que sa robe avait changée de couleur…. Du sang.
Evidemment, il fallait s’y attendre. Etre percutée par un 4x4, ça touche le buste en premier et évidemment les organes vitaux. Le choc à la tête n’était qu’une blessure secondaire. Elle dût se concentrer de toutes ses forces pour réprimer les larmes qui lui venaient aux yeux, car, il faut bien l’avouer, pleurer pour une robe alors qu’on vient de mourir, c’est assez ridicule. Mais elle y tenait à cette robe, la première que sa sœur lui ait offerte, la plus belle de sa petite collection…


Ce jour-là, le dernier jour du concours, le dernier jour de sa vie, elle avait décidé que cette robe ne pourrait que lui porter chance. Elle s’était levée tôt, avait pris un long bain pour se vider l’esprit, avalé quelques médicaments et compléments alimentaires, mangé ses céréales favorites et s’était longuement préparée tout en récitant ses cours afin d’être sûre de se sentir bien dans sa peau pour ce dernier jour crucial. De plus, elle se doutait que le soir venu, sa sœur viendrait pour fêter la fin des examens avec elle… Elles ne seraient pas sorties, elles auraient juste rigolé toutes les deux en cuisinant de bonnes choses et auraient terminé la soirée en chantant des chansons idiotes, entre deux cookies…
Topaze eut un pincement au cœur… Reverrait-elle sa sœur un jour ? Sa disparition allait être tragique pour elle, Topaze le savait bien… D’ailleurs… Le papier ne parlait-il pas de l’avenir du monde des humains ? Sa sœur… Elle allait devoir être forte pour s’assurer qu’il ne lui arriverait rien.


Retrouvant brusquement ses esprits, Topaze leva alors les yeux vers le garçon et lui sourit.



« Donc… On est mort… ? »


Elle s’avança vers lui et lui tendit la main, un sourire amusé sur les lèvres.


« Eh bien bonjour, je suis la déesse Topaze Aryia. Et vous… Heiki…hum… je peux vous tutoyer ? »

C'était décidé. Si quelqu'un avait pris la décision de lui donner une autre chance, elle ne pouvait que la saisir. Et si ce Heiki était dans le même cas qu'elle, alors il lui semblait que la meilleure chose à faire était encore de se lier d'amitié avec lui.

Evidemment, la chose ne serait pas aisée, ils n'avaient rien de comparable l'un et l'autre. Tout d'abord, elle était une femme et lui un homme, il faisait bien 40cm de plus qu'elle et à coté de lui, elle avait vraiment tout d'une poupée en porcelaine avec sa robe blanche aux multiples jupons, ses petites ballerines à talons compensés de couleur crème, ses bas blancs et les rubans noués dans ses cheveux blonds. Bon d'accord, une poupée tout droit sortie d'un film d'horreur japonais dont les héroïnes seraient des horror lolita vu sa main couverte de sang séché, sa robe tachée de ce même liquide et ses cheveux tâchés eux aussi à l'arrière de son crâne là où elle s'était violemment cognée...dans son autre vie... Mais tout de même une jolie poupée...à coté d'un géant filiforme...

Étrange... Et encore, elle ne savait pas d'où il venait !



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Lun 25 Mar 2013 - 10:28, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 24 Mar 2013 - 20:56
La dénommée Topaze s'empara du papier que Heiki tendait et se mit à le lire avec celui qu'elle avait déjà. Elle lut pendant quelques secondes avant de demander :

- La dualité ? C'est quoi ça ?

" Une chose et son inverse...

Il failli lui répondre mais elle sembla comprendre seule. Tant mieux, au moins elle n'était pas idiote. Pendant la lecture de cette-dernière, il repensa au monde qu'il avait quitté... Est-ce que ses compagnons avaient réussi ? Le virus s'était-il propagé ? Son sacrifice, non-volontaire, avait-il servit à quoi que se soit ? Ou en était le Japon si le virus avait fonctionné ? Trop de question auxquelles il n'avait pas de réponse. Et il n'en aurait sans doute pas. Mais il ne pouvait s'empêcher d'y penser en silence. Tout en mâchonnant son cure-dents. Puis un détail lui apparut. Des valises électronique étaient en bas de l'estrade. Et au dessus, un bonnet, noir. Le sien. Qu'il ne portait pas ce jour-là. C'était ses affaires ?

Mais il n'eut pas le temps d'aller voir. La fille s'était relevée et venait de constater sa tâche de sang. Évidemment ça fait un choc. Surtout après avoir compris que l'on était mort... Les larmes lui montèrent aux yeux. Réaction une fois de plus normale. Mais totalement disparue pour Heiki. Il n'avais plus pleuré depuis sa toute petite enfance ... Il en profita pour la regarder. Elle avait à peu près le même âge que lui mais semblait bien plus petite. Un mètre soixante-dix tout au plus. De son point de vue, c'était presque une naine. Mais il se souvint que l'époque n'était pas la même. Par contre il ne savait pas si pour l'époque actuelle elle était grande ou petite. Mais lui était trop grand. C'était une certitude.

Topaze releva brusquement la tête en souriant.

- Donc... On est mort... ?

Heiki hocha la tête. Elle tendit alors la main toujours un sourire aux lèvres.

"Comment peut-on sourire de sa propre mort ?"

- Eh bien bonjour, je suis la déesse Topaze Aryia. Et vous… Heiki…hum… je peux vous tutoyer ?

Il fut surprit de cette réaction. Et du regard déterminé dans ses yeux. Elle n'avait plus du tout l'ai troublé ni par sa mort, ni par le sang qui coulait sur elle. Lui-même n'était pas très affecté car il ne regrettait absolument rien mais elle... Pourquoi acceptait-elle aussi facilement de quittée sa vie ? Et pourquoi se considérait-elle comme une déesse ? Elle avait quelque chose qu'il ne comprenait pas. Et il se sentat trop fatigué pour comprendre.

"Evidemment que tu peux... On est dans la même galère après tout..."

- Si tu veux. Et puis je crois que nous en sommes au même point de toutes façons alors... De plus nous avons à peu près le même âge. Même si tu est vraiment petite.

Il ne l'avait pas dit comme il le pensait mais il l'avait dit. Et il en avait oublié la différence évidente d'époque.

- Désolé ça ne se dit pas... Un peu plus et je me prends un ESS. Bon je me doute que tu vas me prendre pour un dingue mais où nous sommes j'ai compris. Par contre quand sommes-nous ? Tu sais l'année ?

Elle allait le prendre pour un fou rien de plus sure. Voir pour un trallet. Mais tant pis il devait avoir le coeur net.

"Quand ? Mais le sait-elle elle-même ?
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Mar 26 Mar 2013 - 17:42
*Petite ?!*


Topaze haussa un sourcil étonnée à cette remarque, sans dire mot.


*Mais mon bonhomme, c’est toi qui es immense ! T’aurais même pas besoin de sauter pour atteindre un panier de basket !*

*Fais gaffe, de là où il est, il a une vue magnifique sur un autre panier !*


Geste réflexe, Topaze resserra ses bras sur sa poitrine afin de réduire l’ouverture de son col, avant de le regretter aussitôt... Elle détestait quand Nasline faisait ce genre de remarque, c’était impossible d’avoir une réaction normale qui ne paraisse pas suspecte aux yeux des autres… Soit il allait penser qu’elle était une bêcheuse, soit une folle… Durant un instant, Topaze se demanda ce qui était le pire… Puis, alors qu’il reprenait la parole et s'excusait, elle eut enfin une idée lumineuse et croisa les bras, s’efforçant de faire comme si c’était son but initial et que le premier mouvement n’avait été qu’une amorce du second. Dans le même temps, elle bascula son poids sur sa jambe gauche, prenant une moue désinvolte.


*Peu convainquant…*


« Moui… J’sais pas si je vais te par… »



L’année ? Topaze s’interrompit. De toute évidence, elle avait loupé quelque chose… Raaaah foutu cerveau, tu es décidément trop lent !
Apparemment, le garçon n’avait absolument pas les mêmes priorités dans la vie que la jeune fille. Pourquoi se soucier de la date dans un moment pareil ?
Un instant, Topaze eut envie de lui répondre « Pourquoi, tu as un rendez-vous ? », mais elle dut se contenir. C’était peut-être…un peu trop froid comme réplique.


D’ailleurs, ce n’était pas si bête comme question. S’il s’agissait d’une école pour les dieux, il y avait plusieurs solutions possibles, si on y réfléchissait bien… Tout d’abord, on pouvait être revenu en arrière, aux prémices de toute vie, à l’instant de la création de l’univers, afin de recréer un monde meilleur et changer l’avenir… Ou alors…peut-être que le temps s’était écoulé depuis leur mort, peut-être que des millénaires étaient passés, peut-être que l’humanité devait faire face à un danger tel que Deus avait besoin de renforts pour l’épauler ! Ou tout simplement s’agissait-il d’un monde parallèle où les âmes des défunts se retrouvaient ici en temps réel immédiatement après leur mort… Ou, mieux encore, peut-être étaient-ils dans un lieu hors du temps et de l’espace, un lieu réunissant des âmes issues de réalités parallèles, d’époques plus ou moins reculée, de mondes plus ou moins semblables à la Terre…



A mesure que Topaze réfléchissait, elle sentait naitre en son cœur un frisson d’excitation. Que de questions auxquelles il fallait apporter des réponses, que de choses à découvrir et comprendre !


Elle eut un sourire. Redressant ses yeux qu’elle avait baissés lors de sa réflexion, Topaze plongea son regard pétillant d’une joie nouvelle et d’une curiosité inassouvie dans celui d’Heiki, tout en desserrant ses bras, habituée à parler avec les gestes.



« Je ne sais pas ! »


Puis se rendant compte que sa réponse ne lui apportait pas grand-chose et que contrairement à Nasline, il n’avait pas assisté à l’élaboration de ses innombrables hypothèses, elle haussa les épaules en ajoutant :


« Tout ce que je peux te dire, c’est qu’il y a quelques minutes, je me suis fait percutée par une voiture, en France, le 1er Juin 2012 ! Et toi ?»



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Mar 26 Mar 2013 - 19:51
Elle semblait troubler par la question. Qui ne le serais pas ? Le lieu n'était déjà pas précis, alors la date ? Elle sera les bras et se mit à réfléchir. Donc elle ne savait pas non plus. Dommage. Lui qui n'avait jamais vu le soleil, ce rayonnement semblait si naturel qu'il en était presque étourdi.

L'autre frissonna puis, se remit à sourire. Elle regarda Hiki dans les yeux avant de lui répondre :

- Je ne sais pas !

Ça, Heiki l'avait deviné. A quelle époque vivent les Dieux ? Dans quel présent ? Au commencement ? Dans une époque particulière ? Ou même dans un autre espace-temps ? Les recherches avaient prouvé que d'autres dimensions existaient. Des dimensions presque en tout point semblable.

- Tout ce que je peux te dire, c’est qu’il y a quelques minutes, je me suis fait percutée par une voiture, en France, le 1er Juin 2012 !

Elle ... Elle avait dit... 2012 ? Le 21ème siècle ? En France ? Heiki fit un pas en arrière. Elle avait le même âge que lui, mais avait ... Près de deux cents ans en moins ? Avait-il plus de deux cents ans où pourrait-il croiser des gens du Moyen-Age ou de l'Antiquité ici ? Il n'aimait pas les questions. Malheureusement il s'en posait souvent. Alors il éclata de rire quand elle lui demande son propre cas.

Il se reprit. Il n'y avait rien de drôle. Mais si pour lui, qui venait du 23ème, ce la le surprenait de voir quelqu'un du passé, quelle sera la réaction de la fille quand elle saura qu'elle à affaire à un homme du futur ? Cela ne rimait à rien.

- Désolé c'était nerveux. C'est juste que... Ta date de ... mort ? Elle me parait si lointaine. Je peux te dire que moi, je viens de beaucoup plus loin. Ou beaucoup plus près cela dépend. Je suis personnellement mort en avril - tient toi bien - 2205. Et je n'ai jamais mis les pieds dans ton pays. Qui n'existe d'ailleurs plus depuis quelques temps... Je suis personnellement mort au Japon, à Iwari. Non, pour toi c'est plus connue sous son ancien nom, Séoul je crois, ...

La France. Elle avait été détruite durant une des dernières guerres contre la Russie. Comme les pays à côté. Les trois nations de la péninsule ibérique - Espagne, Portugal et Catalogne avait subie le même sort. Pratiquement abandonnée, un pays s'est relevé des ruines en reprenant le nom d'Union Ibérique... D'ailleurs, autre problème : si elle venait de là-bas, pourquoi parlait-elle un japonais tout à fait naturel sans une pointe d'accent ?

Mais cela ne lui posa aucun problème. Après tout, ils sont des Dieux, non ? Il soupira et retourna vers ce qu'il avait deviné comme ses affaires. Il voulait en vérifier le contenue avant de franchir la grande porte en bois. L'aube de sa nouvelle vie. Mais il se retourna. Quelque chose clochait.

- Comment tu as fait pour te faire percuter par une voiture ? Tu sais voler ou quoi ?

Toutes les voitures volent c'est évident. Alors comment s'en prendre une si on ne vole pas ? Impossible surtout depuis l'interdiction de rester dans un parking. Et, elle ne pouvait pas ce déplacer en télé-porteur comme toute personne civilisée ?

"Abruti ! Reviens sur Terre, elle vient du 21ème ! Elle est loin de ton époque ! Sur Terre... Sommes nous sur Terre ?
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Mer 27 Mar 2013 - 13:53
Le garçon fit un pas en arrière, la dévisagea puis éclata de rire.
Surprise, Topaze fronça les sourcils, puis son sourcil droit se leva tandis qu’elle ouvrait de grands yeux. Elle s’attendait à tout sauf à ça. Elle jeta des coups d’œil à gauche puis à droite et faillit bafouiller quelque chose pour lui demander ce qu’il lui prenait, mais il se calma de lui-même avant de répondre à sa question.


Lorsqu’il s’expliqua, le visage de Topaze se radoucit, après tout, ça pouvait arriver… Puis il lui annonça la date à laquelle il était mort et les yeux de la jeune fille s’écarquillèrent. 2205 ? C’était une blague ? Et puis… ça voulait dire quoi « Qui n'existe d'ailleurs plus depuis quelques temps » ? Elle ne dit mot et l’écouta d’une oreille distraite. Oui elle connaissait Séoul, de nom, mais elle n’avait quant à elle jamais quitté la France…


Les bras pendants, le regard dans le vague, elle ne savait comment réagir. C’était étrange comme sensation… Elle venait d’apprendre en quelques secondes que son pays n’existait plus dans le futur… Elle ne savait si elle devait en pleurer ou en rire. Après tout, en 2205, elle ne devait plus connaitre personne alors ça n’était pas si grave… Mais tout de même, c’était comme une partie de son identité, elle était française. Et voilà qu’elle apprenait qu’en 2205 elle était sans domicile fixe !



*Oh la la… Tu t’en fous ! Tu es morte !*


*Oui…mais tout de même…*



Elle soupira tandis qu’elle sentait qu’une migraine n’allait probablement pas tarder à faire son entrée. Trop de choses étaient confuses, beaucoup trop.


Soudain, le garçon, qui s’était éloigné pour s’approcher de ce qui semblait être des valises, se tourna et lâcha en une exclamation une question pour le moins étrange.



*Voler ? Attends… Comme dans le 5ème élément ?*


Un sourire en coin se dessina sur les lèvres de Topaze avant de rire doucement.


« Tu veux essayer de me faire croire que les voitures volent dans le futur ? Haha j’suis pas tombée de la dernière pluie, tu sais… »


Souriant toujours, elle secoua lentement la tête. La blague était bonne cela dit.


« C’est quoi ça ? Des valises ? »


Elle jeta un regard circulaire dans la salle pour voir s’il y en avait pour elle aussi et fut heureuse d’apercevoir dans un coin 3 sacs sur lesquels trônaient ses peluches favorites, Mochi l’ourson et Plop le chien.


« J’espère que ces affaires n’ont pas disparues du monde réel sinon ma sœur ne va rien y comprendre ! »

D’un pas joyeux, elle s’élança en direction de ses affaires, oublia qu’il y avait des marches, fut surprise de la chute imprévue de son pied qui descendit plus bas qu’elle ne le pensait, mais resta tout de même debout, lâchant seulement un petit rire amusé, avant de lancer un sourire à Heiki.


« Fais gaffe, il y a des marches. »


Puis elle reprit sa route jusqu’à ses affaires, comme si de rien n'était, plus calmement cette fois.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Jeu 28 Mar 2013 - 21:45
"Quoi ? J'ai dit quelque chose de drôle ? Quand ? Une voiture, ça vole c'est évident... Y a un truc qui m'échappe sérieusement.

Heiki n'avait vraiment pas compris la réaction de Topaze. Pour lui rien ne lui semblait plus commun qu'une voiture. Qui vole. Une chose aussi banale que des lunettes ou des chaussures. Il ne se rendait absolument pas compte du temps d'avance qu'il avait pas rapport à la technologie que connaissait Topaze. Lui parler de voiture volante revenait à parler de fusil à un chevalier. Et il était réellement surpris.

« C’est quoi ça ? Des valises ? »

Elle parlait de ses affaires derrière lui. Il hocha la tête sans dire un mot, cherchant toujours le caractère humoristique de sa précédente phrase. Elle se tourna et s'approcha de sac posée derrière elle. Au dessus, trônaient des peluches. Un ours et un chien. Heiki ne sut encore une fois comment réagir. Se moquer ? Non cela pouvait être courant en 2012. Mais quand même. Des peluches. A vingt ans.

« J’espère que ces affaires n’ont pas disparues du monde réel sinon ma sœur ne va rien y comprendre ! »

Elle trébucha en descendant de l'estrade avant de se jeter sur ses sacs. Mais ce qu'elle avait dit était juste. Si il avait ses affaires ici, avaient-elles disparues du monde réel ? Dans le cas négatif on pouvait se demander comment ceux qui les avaient emmenés avaient sut ce qui était important pour chacun. Au contraire, dans le cas positif, non seulement on observerait une disparition du matériel mais aussi, logiquement, de son corps... Il secoua la tête. Il devait penser à autre chose qu'à sa personne. Il était un Dieu maintenant. Enfin un apprenti selon la lettre.

Si ils étaient des apprentis dans une académie, se pouvait-il qu'ils aient des cours ? Apprendre le métier de Dieu ? Ça paraissait impossible. Il retourna près de ses deux valises, et les ouvrit. Il devait arrêter de se poser des questions auxquelles il aurait les réponses dans peu de temps. Il jeta un œil aux contenue des sacs. L'un était rempli de vêtement et d'objets du quotidien, l'autre contenaient de la technologie de son temps. Il mit son bonnet sur la tête par habitude et commença à fouiller dans le deuxième sac. Et y trouva finalement ce qu'il cherchait.

"Enfin je retrouve mes digilunettes..."

Les verres noirs faisaient penser à des lunettes de soleil mais cette couleur n'était que celle la plus adapté pour l'écran. Heiki les mit sur son nez et commença à pianoter sur l'une des branches.

- Rah ! Pas de coordonnées précises ni de dates associées ! La Règle m'a l'air complètement déréglée !

Son appareil avait conservé sa mémoire mais ne pouvait plus se connecter à la Règle. Cela confirmait à Heiki le changement d'époque, à son plus grand malheur. Mais normalement, même dans les voyages spatio-temporel on y avait accès. Cela voulait-il dire que... L'opération avait marché ? Encore une question dont il ne verrait surement jamais la réponse. Il regarda longuement le ciel à travers une fenêtre, puis se décida. Il mit son cure-dent à sa place, enfoui ses lunettes et un autre objet dans sa poche activa le pilotage des valises et se dirigea vers la sortie. Mais avant il se tourna vers la fille qui, comme lui, avait déballé ses affaires.

- Je sors de ce... cette pièce. Je veux voir ce monde de mes propres yeux... Tu viens ?

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Dim 31 Mar 2013 - 4:06
Mochi et Plop semblaient intacts, pareils à d’habitude. Elle n’aurait su dire s’il s’agissait des mêmes ou de copies. D’ailleurs, s’ils étaient là, on pouvait en conclure que tous les objets qui lui étaient chers étaient là aussi, dans ces sacs. Elle eut un sourire. Ce Deus avait donc fouiné dans leurs âmes et/ou leurs histoires, il les connaissait probablement même mieux qu’ils ne se connaissaient eux même. D’ailleurs, s’il avait conclu à une schizophrénie…alors elle devait en conclure en toute logique, qu’elle était bel et bien malade…

Elle soupira. Décidément, elle n’aimait pas ce qu’il lui arrivait. Il y avait bel et bien un Dieu… Un Dieu apparemment omniscient, qui détenait la science infuse, et qui connaissait chacun d’eux… Ou peut-être se faisait-elle juste des idées ? C’était possible, elle avait la fâcheuse tendance à se faire des films.


Tout en songeant, elle avait ouvert les trois sacs qui étaient pleins à craquer avant de les refermer aussitôt, ne pouvant bien évidemment pas se permettre de tout déballer en ces lieux. Puis elle s’était mis en devoir de se préparer à quitter ce temple.

Saisissant le sac à dos beige qui devait bien faire dans les 30cm de hauteur pour 20cm de largeur et 15cm d’épaisseur, elle réunit toutes ses forces sur ses bras afin de le placer sur son dos.


Pendant ce temps-là, Heiki avait commencé à déballer ses valises de son côté. Il finit par lâcher une phrase un peu incompréhensible pour le cerveau ancestral de Topaze et elle se contenta de lancer un petit regard dans sa direction, sans dire un mot. Elle le découvrit, portant des lunettes de soleil, et eut un sourire. Eh bien, il était paré pour aller faire bronzette celui-là !


Secouant lentement la tête, elle reporta son attention vers ses sacs. Saisissant ses deux peluches, elle découvrit qu’ils reposaient sur ce qui semblait être une clé et son porte clé. Intriguée, elle cala contre sa poitrine la peluche que tenait sa main droite, puis saisit délicatement le petit trousseau pour l’examiner de plus près, faisant onduler légèrement sa main afin de l’examiner sur toutes les coutures. C’était une petite clé dorée et finement ouvragée, associée à une petite plaque argentée sur laquelle elle pouvait lire en lettres dorées « Fairy Room ». Eh bien, c’était prometteur. Là encore, on pouvait aisément penser que Deus avait tout prévu pour elle. Les fées, les lutins, les licornes, c’était digne d’une poupée comme elle, une poupée qui ne voulait pas grandir…


D’un geste distrait, elle cala le petit objet en passant l’anneau dans son index gauche. Puis, elle récupéra ses peluches, tenant la patte droite de Plop dans sa main gauche, la patte gauche de Mochi dans sa main droite, telle une petite fille qui s’apprêterait à aller au lit. A la différence qu’une petite fille n’emportait pas trois sacs énormes avec elle.
Finalement, elle se pencha sur ses deux sacs noirs pour en attraper les anses. C’étaient deux sacs noirs, quasiment identiques, qui devaient faire dans les 50-60cm de longueur pour 30 d’épaisseur et 40 de largeur. Les anses n’étaient pas très longues, elle serra les poings dessus et s’apprêtaient à les relever lorsqu’elle entendit Heiki lui parler. Se redressant, elle se tourna et découvrit qu’il s’était avancé vers la sortie et…que ses valises le suivaient. Quelle cruelle différence.



« Je sors de ce... cette pièce. Je veux voir ce monde de mes propres yeux... Tu viens ? »


*Non non, on va établir notre bivouac ici…*


« Oui, prends les devant, j’arrive ! »



Elle le laissa avancer et se retourna vers ses sacs. Se penchant, elle referma ses poings sur les anses, prit une profonde inspiration et compta mentalement jusqu’à trois, s’attendant à ce que le poids soit conséquent.

Et effectivement, elle avait bien fait de se méfier. Entre les trois sacs, elle devait bien porter un poids équivalent au sien, si ce n’était plus.

Elle avança avec peine jusqu’à la porte et s’arrêta à l’entrée du temple, reposant à terre les deux sacs noirs, afin de prendre le temps d’observer les alentours du temple.


Elle fut surprise de ce qu’elle découvrit. L’endroit ressemblait à un campus américain. Des allées immenses donnaient sur de grands bâtiments sans âges, une multitude personnes flânaient et rigolaient tout en avançant dans la direction. Face au temple, il y avait un bâtiment au toit bleu dont l’entrée n’était pas directement visible, mais la vue de personnel en blouse blanche lui permit d’en déduire qu’il s’agissait d’une sorte d’infirmerie ou du moins un bâtiment destiné à la santé… Elle pouvait donc en conclure qu’il était tout à fait possible de tomber malade ou de se faire mal dans ce monde aussi… A moins qu’il s’agisse d’un laboratoire de science ? Elle avait tendance à oublier que les médecins n’étaient pas les seuls à porter des blouses…

Tournant la tête à droite, elle aperçut une grande horloge et eut un sourire. Etrangement, il y avait nettement moins de monde de ce côté… En revanche, sur sa droite, il y avait un flot considérable de personnes qui longeaient le temple et un immense bâtiment blanc au toit bleu à nouveau. Ils prenaient tous le même chemin, contournant l’immense bâtiment. Où allaient-ils comme ça ? Elle jeta un regard à Heiki qui s’était arrêté un peu plus loin et regardait le ciel et plus précisément le soleil.

Par réflexe, elle releva la tête également et fut enchantée de découvrir un magnifique ciel bleu sans nuage. Le soleil se levait à peine et, comble du bonheur, il était unique, donc en toute logique, soit elle était toujours dans le même système solaire, soit elle était dans un système similaire. Il ne restait plus qu’à vérifier la nuit prochaine s’il y avait toujours qu’un seul satellite dans le ciel… Elle eut un sourire. Elle avait vraiment de drôle de réflexions, il faut croire qu’elle avait regardé trop de films fantastiques de son vivant…

Tendant l’oreille, elle écouta le chant des oiseaux se mêler aux rires et aux discussions des élèves. Où étaient-ils sensés aller à présent ? Rabaissant son regard, elle jeta un regard en arrière. Bingo. Il y avait une petite pancarte sur le mur du temple, une petite pancarte qui représentait le plan de l’école. Laissant ses affaires derrière elle, elle se hâta d’y jeter un œil et put mettre un nom sur les différents bâtiments qu’elle avait pu observer, mais également choisir une destination. Le mieux était encore d’aller à l’internat poser ses bagages et voir sa chambre par la même occasion.


Sa destination choisie, Topaze s’empressa de récupérer ses sacs, plaçant les anses sur ses avant-bras.



« Heiki, l’internat est là-bas ! »


Elle lui sourit et s’élança dans la foule des étudiants sans plus attendre, tel un saumon remontant la rivière à contre-courant.

Ils arrivèrent à l’internat sans péripéties. Arrivé devant sa porte, Heiki lui dit « au revoir » et elle continua sa route seule, tant bien que mal.



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] - Mar 2 Avr 2013 - 3:48

Sympathique en général, seul bémol, il y avait plusieurs petites fautes ennuyantes dans tes rp heiki, rien de dramatique, mais relit bien. Oh et en passant Heiki, il faudrait que tu place le lien de ta fiche dans ta signature comme tout le monde ~

Topaze Aryia : 500 xps
Heiki Risan : 395 xps

Xps attribués : Oui
Contenu sponsorisé
Re: Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé] -
Est-ce la fin ou bien le commencement ? [Terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je ne me sens pas très bien [TERMINÉ]
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Je suis heureux quand il pleut [Terminé]
» Je te verrais un peu moins bien désormais [Terminé]
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page