Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Les élus de l'Académie [terminé]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Les élus de l'Académie [terminé] - Dim 24 Juin 2012 - 14:08
*Suis-je ... Morte ?*
Ses paupières s'ouvrirent peu à peu avant de voir la silhouette d'un homme. Le Roi ? Non, sa carrure était bien plus différente, son regard si apaisant et son sourire si chaleureux. Ou était-elle ? Et ces valises juste à côté, elle n'a jamais eu le temps de les faire, ce n'était pas possible. Mais avant que ses pensées n'allèrent trop loin, le curieux personnage rompit le silence d'une voix posée avant de l'inviter à se relever. Tentant tant bien que mal d'esquisser un léger sourire, Kym se laissa faire imprimant dans sa mémoire ses bien étranges paroles.

*Professeure ? Faut qu'il arrête de fumer, ça lui monte à la tête !*

*Kym, nous ne sommes pas morts ?*
Abaissant son visage en direction du sol, tenant ses valises en main, la jeune femme compris que son martyre était toujours encré en elle, ses démons, ses esprits, ses âmes. Une seule communiquait avec elle à travers la pensée, le chef des âmes, Arclès. Hélas, la cohabitation devra toujours se faire. L'homme à la cigarette avait dès lors disparu, marcher était de guise. Mais avant de se rendre au point de rendez-vous, la mystérieuse enseignante se dirigea vers le Grand Temple, comme une force qui l'attirait en ce lieu saint. Tout lui était pourtant foutaise, cela fait bien des siècles que son peuple ne croyait plus en toutes ses gamineries, alors elle, élue, pas Deus ? Impossible ... Impossible, vraiment ? Toutes ces années à cacher ses réels sentiments au plus profond de son être pour ne pas être envahie d'émotions que ses âmes pourraient manger. La possession d'âmes est un pouvoir très prisé et respecté dans son époque mais ... C'est également un lourd fardeau à vivre au quotidien.

*Allons prier, on verra bien*
Déambulant dans les rues de l'Académie, l'étrange jeune femme était encore choquée par ce qui venait de se passer, tout semblait si rapide et cet homme, son regard. Elle n'arrivait pas à retirer cette image de sa tête même sortie du Temple. Ou fallait-il aller ? La salle des professeurs ... Cherchant tant bien que mal l'endroit de son désir, on aurait pu croire à un zombie qui cherchait sa nouvelle proie pour assouvir sa faim, sa soif du savoir. En fait, quel enseignement elle donnait ? A peine arrivée devant deux grandes portes titrées comme salle des professeurs, la Tylf emprunta celle de droite avant de lire la répartition des matières de l'Académie. Aucun nom lui semblait familier. Sauf un :

Kym Mäss : Professeure de Combat (armes rapprochées)

"- Quoi ?!"

*Bien, qui d'autre que toi pourrait enseigner un tel art, Cheffe de la Légion Royale !*

*Mais ... Je rêve c'est pas possible, qu'on me réveille !*
Lâchant d'une traite ses affaires qui rebondir quelque peu sur le sol, notre jeune enseignante commençait peu à peu à comprendre l'enjeu de ce nouveau monde qui s'offrait à elle. Pourtant, fallait bien qu'elle se ressaisisse et reprenne entière possession de son être, les cours ne tarderaient pas à commencer et il était clair que ce ne serait pas une classe ordinaire, du moins, de loin pas ce qu'elle a connu.

*Ou suis-je tombée ...*


Dernière édition par Kym Mäss le Jeu 28 Juin 2012 - 21:15, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 25 Juin 2012 - 12:01
Cela faisait maintenant cinq jours que Louis s'était réveillé dans cette Académie alors qu'il était mort d'une explosion de laboratoire. L'effet de surprise par rapport à sa résurrection et la femme aux pétales de fleurs qu'il avait rencontré dans le temple passés, Louis avait exploré toute l'Académie, découvert les différents bâtiments et les salles de classe, s'attardant plus particulièrement sur la sienne. En effet, il avait appris qu'il était ici pour enseigner la Physique-Chimie aux futurs Dieux. Il avait eu le temps de découvrir toute l'Académie sauf une seule salle, la salle des professeurs. Il se retrouva ainsi devant deux portes identiques. Sur l'une d'elle était écrit "Salle des professeurs 1" et sur l'autre "Salle des professeurs 2". Il choisit d'entrer dans la salle de droite, la numéro 2.

Lorsqu'il poussa la porte, il vît qu'il y avait quelqu'un dans la salle, c'était une jeune femme aux cheveux verts qui venait de laisser tomber toutes ses affaires. Elle était beaucoup plus grande que Louis et son pauvre mètre trente.

*Cette femme vient surement d'arriver à l'instant et est venue ici en premier lieu. C'est certainement une de mes collègues si elle se trouve ici. Je me demande bien ce qu'elle peut enseigner.*

Louis s'éclaircit la gorge pour signaler sa présence et lui dit alors :

"Bonjour, enchanté de vous rencontrer, je suis Louis Chim, professeur de Physique-Chimie à l'Académie. Vous êtes aussi professeur, non ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 25 Juin 2012 - 20:12
Il faisait beau, les rayons de cet astre caressaient le sol de la pièce qui semblait être fraîchement lavée, claire, lumineuse et étrange à la fois. Une atmosphère quelque peu pesante survolait chaque paroi de cette pièce qui regorgeait de secret, ou était-ce simplement cette sensation d'un nouveau départ vers un monde totalement inconnu. Qui sait, mais cette chance comportait toujours son lourd fardeau que notre mystérieuse enseignante ne daignera pas à en faire sa propre force. Mais il n'est pas nécessaire de s'avancer trop vite dans l'histoire, l'heure était à notre jeune héroïne à sa première rencontre. Venant à peine de lâcher ses bagages, Kym ne savait plus trop combien de temps elle était restée là, les bras ballants encaissant toutes les nouvelles qui s'offraient à elle. Sa fidèle épée, artéfact familiale, trônait toujours à son dos, sa carrure pouvait laisser entrevoir bien des heures d'entraînements, musclées et courbes féminines à la fois, son arme cachait presque son corps tellement elle était immense.

*Réveille-toi gamine, quelqu'un te parle !*

*Hein pardon ?*
Clignant des paupières, la jeune femme se retourna délicatement toute gênée de boucher l'entrée à quiconque le voulait bien. Adressant un large sourire à ce nouvel arrivant tout en passant sa main derrière la nuque, la Tylf essayait de rembobiner la cassette pour retrouver les paroles de ce petit être qui s'appelait comment déjà ? Ha la la, quelle maladroite, bien qu'en terrain de chasse elle était une cheffe hors pair, en privé elle était guère des plus fréquentables et peu attentive à ce qui l'entoure, mais cela devra changer. Arrivant enfin à se remémorer les paroles du petit bonhomme, la guerrière pouvait enfin combler ses onomatopées avant de rabattre ses mains sur le coin de ses hanches pour donner une posture type top model ...

"- Bonjour petite chose, hi hi, tu es vraiment trop choux, à croquer je dirais même, je viens tout juste d'arriver à vrai dire"

Marquant à temps de pause pensant à la bêtise qu'elle venait de dire, Kym ne put s'empêcher de rire intérieurement fière d'elle, m'enfin, il avait l'air si adorable le grand père, puis bon, donner de telles matières lui faisait déjà mal à la tête. Reprenant ses bagages avant de les poser un peu plus loin vers une table comportant plusieurs chaises, elle les déposa sur l'une avant de s'asseoir sur le plan tout en croisant ses jambes avant de s'appuyer sur son coude.

"- Ha oui au fait, je me nomme Kym, Kym Mäss, Professeure de combat en armes rapprochées, pour vous servir mon papi ha ha !"

Arborant dès lors un sourire de satisfaction ultime et quelque peu mesquin avec un grand brin de moquerie, la mystérieuse enseignante était fin prête pour ce premier interrogatoire afin d'en apprendre un peu plus sur ce nouveau mandat qu'on venait de lui offrir, le mandat d'une nouvelle vie ...



Dernière édition par Kym Mäss le Jeu 28 Juin 2012 - 21:15, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Jeu 28 Juin 2012 - 16:11
La femme aux cheveux verts mit quelques instants avant de se rendre compte que Louis lui parlait. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'elle se retourna et vît le petit professeur. Elle avait l'air de ne pas avoir écouté ce que Louis venait de le dire, mais elle lui parla finalement en se posant les mains sur les hanches. Elle venait bien d'arriver à l'Académie et parlait de la petite taille de Louis.

*Pour qui elle se prend celle là de faire des réflexions sur ma taille, ce n'est pas méchant, mais ce n'est pas très agréable quand même.*

Louis allait lui répondre lorsque la femme ramassa ses bagages pour les poser sur une table et s'asseoir. Louis n'eut donc pas le temps de parler puisqu'elle enchaîna immédiatement sur sa présentation. Elle était donc professeure de combat rapproché, ce qui expliquait l'immense arme qu'elle portait dans le dos. Malheureusement pour Louis, elle finit sa phrase par un papi et un petit sourire mesquin. D'accord Louis était vieux, mais cela signifiait plus d'expérience de la vie, elle était certainement morte beaucoup plus jeune que Louis à moins qu'elle ait rajeunie en arrivant à l'Académie. Louis lui dit alors légèrement vexé par son sourire :

"Effectivement je suis âgé, mais c'est signe de maturité, d'expérience. De plus, je suis, comme vous l'avez dit, une petite chose. Seulement, je ne l'ai pas choisi et je m'y suis résigné. J'étais comme ça toute ma vie et le serai toute ma mort et mon expérience divine. Mais bon, ce n'est pas la peine d'entrer en conflit à cause de ça, n'en parlons plus, ce sera certainement assez difficile avec les élèves qui seront tous plus grands que moi et ne s'intéresseront pas forcement aux sciences et à mes cours."

Tout en parlant, Louis faisait les cent pas dans la salle et finit par aller s'asseoir à côté de sa collègue et lui demander, la tête levée pour pouvoir la regarder de face :

"Sinon, comment était votre vie avant votre mort ?"

En effet, Louis se disait que s'il devait côtoyer cette femme pour l'éternité, autant faire connaissance le plus tôt possible.
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Ven 29 Juin 2012 - 21:35
Voilà une bien drôle de leçon que l'on pouvait apprendre, la vie, la mort, à quoi bon de se battre pour un renouveau que tout le monde pollue, les gens s'en fichent totalement de ce qui se passe autour d'eux, seul leur petite personne est importante. Ha l'égoïsme, on pourrait en parler pendant un long moment, l'être humain n'est que pourriture et moisissure au fond d'eux, pourtant, certains ont un coeur, même infime. Cet espoir vaut-il le coup ? Peut-être était-ce la raison de sa présence dans ce nouveau lieu apprendre à devenir une Déesse était-ce sa nouvelle destinée ? Alors pourquoi toujours le sang, le combat, l'acharnement ? A force de se voiler la face, le monde perdait peu à peu de son âme rejetant tout désir d'un monde plus sain.

*C'est vrai, à quoi bon ?*

*Gamine, tu vas bouger tes miches oui ? Je ne veux pas mourir une deuxième fois, pense à cette vengeance qui brûle en toi, tu l'as oubliée ?*

*Ma vengeance et ma haine est contre cette race, comment je peux l'assouvir si je dois leur rendre un monde meilleur ?*

*Soit maligne, tu devrais savoir depuis le temps, et qui sait, ton frère est peut-être là et qui sait, peut-être que lui aussi ...*
Kym perdue dans ses pensées lâcha un long soupir avant d'être interrompue par son nouveau collègue. Prenant garde d'écouter quelque peu ses paroles, on pouvait bien voir que son regard était fixé ailleurs, dans les nuages. Elle ne fit d'ailleurs aucun mouvement quand il vint s'asseoir près d'elle sur la table. Tournant délicatement sa tête à sa question, la mystérieuse jeune femme baissa ses yeux en direction du sol réfléchissant à ce qu'elle pouvait dire. Après tout, serait-elle à jamais dans ce nouveau lieu ? Tous secrets n'étaient bons à dire, et pour être honnête, cela fait un bail qu'elle avait enfoui au fond d'elle certains. A force de se mentir, elle commençait presque à y croire. Relevant son visage pour se mettre à la hauteur de son interlocuteur, l'enseignante adressa un léger sourire à son confrère.

"- Tu sais Papi, il faut voir au-delà des mots, un sens peut être tout à fait anodin suivant la position que nous avons, tu ne crois pas ?"

S'arrêtant dans ses paroles, la jeune femme sortit de sa sacoche une petite gourde qu'elle amena à sa bouche pour en boire quelques gouttes avant de reprendre sa respiration. Tout en se laissant tomber à l'arrière contre la table, allongée, les pieds gesticulant comme une enfant, la Tylf reprit.

"- Mon époque est bien loin de celle-ci et je ne pense guère que ma race ait survécu à toute cette évolution grotesque. Une trahison parmi tant d'autre, une voie, une mission d'une vie vous emmène ici, prisonnier de votre âge de décès. Et maintenant ? Je n'ai toujours pas compris pourquoi j'ai été choisie, j'avoue que je n'ai jamais été fréquentable et ma soif de sang trop grande. Puis toi, grand scientifique de ton époque ?"

Une fois de plus, Kym sortit de sa sacoche sa gourde pour en reprendre une gorgée avant de la tendre auprès de son compagnon de fortune.

"- Une eau de vie de mon cru, cela te décoincera un peu ha ha."
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 2 Juil 2012 - 22:53
Louis voyait bien que sa collègue était complètement perdue dans ses pensées, elle avait le regard vide, les yeux dirigés vers le sol. Louis se demandait à quoi pouvait bien penser Kym pour avoir l'air si concentrée. Quelques instants après qu'il est posé sa question, sa collègue lui répondit quelque chose qu'il n'a pas compris sur le moment. Ce n'est qu'après quelques secondes de réflexion que Louis a compris qu'elle disait que les mots n'avaient pas toujours les mêmes sens selon la pensée de la personne qui les prononce. C'était une réflexion beaucoup trop philosophique pour Louis et son esprit scientifique qui ne voyait qu'un seul et unique sens à chaque phénomène donc c'était la même chose pour la parole selon lui.

Sa collègue enchaîna avec son histoire et lui dit qu'elle n'était pas humaine et que sa race avait probablement disparue. Louis se demandait ce que pouvait être Kym, mais il n'osait pas lui demander, il craignait qu'elle ne le prenne mal. Elle avait l'air complètement dépité par la probable disparition de son espèce. Elle s'interrogeait également sur les causes de sa nomination comme professeur à l'Académie puisqu'elle était, selon ses dires, une personne sanguinaire et très peu fréquentable avant sa mort. Louis avait une idée et allait lui en faire part lorsqu'elle lui renvoya sa question sur sa vie passée.

Avant qu'il puisse lui répondre, elle lui tendit une gourde et lui proposa de l'alcool. Louis repoussa la gourde du dos de la main et lui dit :

-Non merci, je ne bois jamais d'alcool. J'ai pris cette décision il y a de très nombreuses années. Pour répondre à ta question, je n'ai jamais été un grand scientifique reconnu. Je n'étais que l'assistant d'un des plus grands physiciens du XXème siècle, tu as peut-être entendu parler d'Albert Einstein. J'étais son assistant, pour tout te dire, j'assistais un savant plus jeune que moi. Je ne sais pas pourquoi il n'a pas été choisi à ma place, peut-être parce qu'il était un peu fou et à provoquer l'explosion du laboratoire dans lequel je me trouvais, ce qui m'a tué. En ce qui te concerne, je pense que tu as été choisie pour ta force et ta stratégie même si je ne sais pas si tu l'étais dans ta vie passée.
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Mer 4 Juil 2012 - 0:15
*Force ... Stratégie ... Philosophie*

C'était en effet les mots qui avaient bercé son enfance, forgé son caractère et maintenu son entraînement jadis. Donc serait-ce ça que l'on attend d'elle, mettre à profit cette capacité et ce, peu importe sa soif de sang, sa soif de vengeance ? Après tout, il fallait bien chaque type d'atouts pour faire un monde. Et quel monde. Tout en se redressant délicatement ramenant à elle ses genoux, la mystérieuse enseignante était en train de réfléchir, bataillant avec ce nouveau concept, cette nouvelle vie qui s'offrait à elle. Tout était maintenant très clair. Son arrivée ici, ce pourquoi elle devait dès lors se battre, ce qui rythmerait sa vie. Tournant délicatement son visage vers son interlocuteur, elle lui adressa un sourire de remerciement. Pour la première depuis le début de cette rencontre, la jeune femme semblait vraiment être là non pas que physiquement, mais son esprit aussi.

"- Tu dois avoir raison, cependant, je n'arrivais guère à me faire à cette idée. Maintenant, tout est bien clair dans mon esprit et je t'en remercie. Cette force, cette stratégie dont tu parles, guide mes pas et la philosophie, ha, la philosophie, c'est important d'avoir une âme libre et ouverte à tout imprévu, la philosophie m'a sauvée bien des fois."

Lâchant un large soupir, la guerrière se releva marchant le long de la salle avant de se poster devant la fenêtre qui donnait sur l'extérieur. Prenant soin d'imprimer chaque image dans sa tête, la Tylf se retourna en s'appuyant contre le mur et regarda à nouveau le grand-père laissant échapper un petit rire. Que faire dans un tel moment, il valait mieux en rire, après tout, sa nouvelle voie était maintenant dessinée.

"- Mais à ce que tu dis, nos deux époques sont bien lointaines entre elles. J'avoue ne pas savoir qui est ce Albert, était-il connu ? J'ai encore tellement à apprendre, à rattraper. Mon air ne connaissait même pas la poudre, autant te dire que nous ne comptions pas encore les "siècles" comme vous aujourd'hui."

Marchant une fois de plus en direction du nord de la salle, Kym en profita pour prendre un morceau de crée avant de l'examiner de plus près. Certes, cela faisait peu de temps qu'elle se trouvait dans ce nouveau lieu. Mais elle semblait avoir acquis durant son passage entre ces deux mondes une certaine connaissance, une sorte de rattrapage de tout ce qu'elle n'avait pu connaitre. Toutefois, ce n'était que des bribes, la technologie ne lui parlait pas vraiment. Se retournant vers le tableau noir, la jeune femme se mit à dessiner, une sorte d'épée longue avec deux grosses boucles sur le côté.

"- Ceci est le symbole de ma famille, tout notre village n'était qu'un leurre. Nous étions la garde rapprochée du Roi qui a été chassé par les humains. Mais ..."

Les poings serrés le long de son corps, Kym retenait une fine larme qui vint couler le long de sa joue. Reprenant peu à peu ses émotions, elle déposa à son endroit initial le bout de craie admirant le dessin qu'elle venait de faire.

"- Mais ... Cette loyauté a valu notre perte ... Je suis morte par la lame de cette personne que nous protégions tous depuis bien des générations, cette nuit, dans une grotte à la recherche de groupes humains cachés en montagne, je commandais la légion royale. Certains faisaient des rondes quand d'autres reprenaient peu à peu leur force en dormant. Etant la cheffe de cette légion, le Roi m'a demandé devenir vers lui pour le protéger lors de son sommeil. Toutefois, je me suis endormie avant lui et ... Il me porta le coup fatal ..."

Se laissant aller à ses émotions une fois de plus, la mystérieuse enseignante se glissa le long du tableau pour s'agenouiller à terre, le regard face au sol. Une telle trahison pour une cause de toute une vie, c'était bien difficile à s'en relever, surtout que toute l'histoire n'était peu dévoilée. Essuyant délicatement ses paupières, Mlle Mäss regarda à nouveau le petit homme.

"- Et toi Papi, raconte-moi comment c'était ? Comme était ta vie avant tout ça ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Ven 6 Juil 2012 - 0:25
Kym semblait rassurée parce que lui avait dit Louis. En effet, un large sourire s'étalait sur son visage. Cependant, elle semblait tout de même assez nostalgique par sa vie passée, il y a de très nombreuses années. Elle venait de dire à Louis qu'elle ne connaissait pas l'homme qu'il assistait, elle ne vivait qu'au balbutiement de la science. C'était quelque chose de presque inconnu pour elle. C'est alors qu'elle prit une craie et dessina une sorte d'épée au tableau, le symbole de sa famille. Elle commença alors à lui raconter sa vie, auprès d'un roi qui l'avait tué alors qu'elle dirigeait sa garde personnelle. Ce n'était pas une vie facile qu'avait vécu sa collègue. Elle lui demanda alors de lui raconter sa vie à lui.

*Ma vie était vraiment différente de la sienne, je n'ai rien fait de très impressionnant. Je ne suis pas mort de façon aussi tragique qu'elle. Je me demande comment est-ce qu'elle va le prendre.*

-Je n'ai pas eu une vie très trépidante. J'ai passé toute ma jeunesse à étudier à l'école, plus particulièrement les sciences. Dès que j'ai terminé mes études, j'ai été engagé comme laborantin par Albert Einstein qui a fini par me nommer comme son assistant officiel. J'étais présent avec lui lorsqu'il a découvert l'une des plus grandes avancées scientifiques de l'Histoire, le théorème de la relativité restreinte. Je ne vais pas te l'expliquer, ce serait beaucoup trop compliqué pour quelqu'un qui n'a jamais fait de sciences avant. Selon moi, il faut au moins six ans, selon les critères humains, de pratique de la physique avant d'avoir le niveau d'appréhender ce théorème. J'ai passé toute ma vie dans son laboratoire, je ne sortais pas, je n'ai jamais connu l'amour. Je ne vivais que pour le travail. C'est ce qui a provoqué ma perte puisque je suis mort dans l'explosion du laboratoire suite à une erreur de manipulation d'Einstein. J'avais 70 ans. Et toi, à part servir ton roi, tu as vécu autre chose ?

Louis n'avait pas bougé de la table sur laquelle il était assis, il se contentait simplement de suivre des yeux sa collègue qui n'arrêtait pas de se déplacer dans la salle.
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Sam 7 Juil 2012 - 20:08
Tout semblait si illogique et pourtant, si simple à comprendre. Mais que faire quand on se retrouve dans une telle situation, accuser le coup et aller de l'avant ou se morfondre et attendre que sa passe, attendre son heure ? Non, cela ne servirait à rien et c'est bien cela que la jeune femme venait de se rendre compte. Fin prête à affronter ce nouvel univers avec les atouts qu'elle pourrait apporter bien que sa soif de vengeance reste intact, la mystérieuse enseignante pouvait enfin voir son avenir à travers les nuages de son esprits. Se relevant délicatement durant les paroles du grand-père, Kym ôta l'arme rangée jusqu'à lors derrière son dos. Elle regarda longuement la lame de celle-ci comme une folle devant sa proie prête à bondir dessus pour en faire sa chose. L'amenant à sa bouche, elle vint lécher son fidèle artéfact avant d'esquisser une large sourire. Celui-ci était bien différent de ceux précédemment, il semblait sincère, limite machiavélique, mais on pouvait tout à fait comprendre que ce geste lui donnait un bien fou, une excitation extrême qui la faisait sentir vivante. Belle est bien vivante. Son sang s'accélérait au rythme des battements de son coeur, le souffle devenait plus lourd, la respiration plus forte. La Tylf s'était enfin réveillée, elle était enfin de retour.

*Ha, ça c'est la gamine que je connais !*

*Ferme-là Arclès, tu m'empêches de penser !*
S'avançant gentiment vers son nouveau jouait qui n'était autre que le papi bien posé toujours assis sur sa table qui attendait maintenant une réponse à sa question. Il allait l'avoir, mais pas toute de suite, c'était tellement plus agréable de jouer avec ses victimes avant d'en faire son objet, ne croyez-vous pas ? Riant aux éclats à l'intérieur de son être, la mystérieuse enseignante continua sa petite marche avant d'arriver devant le petit homme se penchant délicatement sur lui passant son arme le long de son corps s'arrêtant à son coup.

"- Alors Papi, tu me sembles bien bavard, tu en poses des questions dis-moi ?!"

La prof joignit ses paroles à une petite pression de sa lame contre le coup de son hôte son regard plongé dans le sien. Après quelques secondes seulement, elle retira son étreinte avant de venir poser ses lèvres contre le front de celui-ci pour lui offrir un baiser. Une fois son offrande faite, la guerrière recula de quelques centimètres admirer la réaction de son invité. Son arme toujours fermement entre sa main droite allongée le long de son corps, Kym se mit à rire une fois de plus. Oui, la folie s'était emparée d'elle, cependant, elle a toujours été ainsi, c'est ce qui faisait sa force avec ce petit brin de je m'en foutisme. Tout en passant sa main gauche dans ses cheveux pour s'attarder sur sa nuque caressant sa cicatrice, la jeune femme repris à nouveau le cours de la discussion.

"- 70 ans, c'est un bel âge pour un humain ... Tu as bien vécu, mérites-tu vraiment cette nouvelle vie ? Car vois-tu, je n'ai que 120 ans ! Je suis dans la flore de l'âge pour ma race, une légère trentaine pour vous, humains ! Mon passé n'appartient qu'à moi et moi seule tu comprends ?!"

Plus celle-ci s'énervait, plus sa cicatrice au niveau de sa nuque lui faisait mal laissant perler quelques gouttes de sang, rien de bien anodin. Retirant sa main posée sur celle-ci, elle admira ce liquide vermillon qu'elle porta à sa bouche, le regard toujours aussi perturbateur ...
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 9 Juil 2012 - 19:09
L'homme qui tombait à pic


En tout que sous fifre... hum... assistant des professeurs, Drake devait rapporter quelques documents à l'un d'eux. Il faisait beau contrairement à la semaine dernière. Dommage qu'il ne pouvait pas en profiter. De toute façon il était plus à l'aise dans les ténèbres. Le clair de lune le rendait heureux. Il aurait pu s'imaginer en train de voyager sous les étoiles et pourtant même cela ne le rendait pas heureux. Un peu fatigué, Drake vagabondait très lentement dans les couloirs. Il regardait droit devant lui pour ne pas paraitre fatigué aux yeux de tous. Son travail l'accaparait trop. Il devait faire des allers retours constamment. Porter tout un tas de trucs et mettre de l'ordre dans l'académie. Heureusement qu'il avait une constitution solide sinon il serait déjà dans le lit.

Il entra dans une salle, il n'y avait personne à l'intérieur. Les documents se trouvaient sur une étagère, rangés à côté de nombreux classeurs. Il les attrapa sans difficulté mais vérifia quand même qu'il ne se trompait pas. Et effectivement, c'était les bons. Même pas un sourire aux lèvres. Il se contenta de quitter la pièce aussitôt. Le professeur qu'il devait voir était assez facile à discerner. De petite taille, assez âgé et moustachu. Il n'y en avait pas deux comme lui. Drake ne le connaissait pas énormément mais entretenait une bonne relation élève/professeur. Puis le président n'était pas si mauvais que ça dans sa discipline.

Maintenant, direction la salle des professeurs où ce fameux prof l'y attendait. Le chemin était déjà dans sa tête. cela faisait un petit moment que Drake était arrivé en ces lieux. L'académie n'était plus un mystère. Cependant, il restait encore des pièces à découvrir. Quelques portes sont fermement scellées. La curiosité le titillait de temps en temps mais on lui a dit de ne pas fouiller alors il n'allait pas le faire. Sa discrétion naturelle le faisait circuler en toute tranquillité. Certains élèves arrivaient quand même à porter une attention sur lui, lui faisant un petit signe de bonjour ou lui offrant un sourire. Drake le rendait bien évidemment.

Puis finalement, il arriva devant la salle des professeurs. La porte était fermée. Il cru entendre des sons provenant de l'intérieur. Le vieux prof n'était pas tout seul. Mais normal après tout, il n'y avait pas que lui qui enseignait. Pas d'hésitation, le président du conseil toqua à la porte puis entra doucement. Il passa d'abord la tête et tomba sur une scène très étrange. Le prof Chim était menacé d'une énorme épée. En plus il y avait quelqu'un d'inconnu au bataillon. Une femme aux cheveux émeraude. Il cligna des yeux plusieurs fois avant de se rendre compte de la dangerosité de la scène. il pénétra donc subitement et se posta à côté des deux autres.

- Mais qu'est ce que vous faites? C'est dangereux de jouer avec cette épée. Veuillez la ranger s'il vous plait.

Drake ne savait pas encore s'il avait à faire à un nouveau professeur mais cela importait peu. La sécurité avant tout. Il ne prit même pas la peine d'écouter ce qu'ils se disaient. De quoi pouvaient ils parler d'ailleurs? Drake aurait dû y prêter attention, ne serait ce que pour ne pas créer de malentendu. Il leva sa main en l'air avant de viser le fameux objet en question. Il y avait les documents dans cette main d'ailleurs. Et là il se rendit compte qu'il était venu les apporter à Louis. Il se tourna donc vers le concerné et le lui tendit.

- Ah. tenez, c'est ce que vous m'avez demandé.

Le jeune homme surveilla de quoi de l’œil la présence menaçante. Il se demandait qui c'était. Pourquoi ne pas lui demander alors? Une fois sa main libérée, il reporta son attention sur la nouvelle arrivée et posa donc sa question. D'abord il se présenta lui même bien sur, de quoi montrer sa politesse.

- Je m'appelle Drake Ula. Président du conseil des élèves. A qui ai je l'honneur?
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 23 Juil 2012 - 18:03
Louis suivit toujours sa collègue des yeux lorsqu'elle s'approcha de lui, son arme à la main. Elle lui colla alors brutalement sous le cou en lui disant qu'il posait beaucoup trop de questions. Louis se raidit dès qu'il sentit la lame sur sa peau, il glissa alors discrètement la main dans sa poche pour y prendre un de ses scalpels dont il se servait pour faire des dissections. Ce n'était pas grand-chose mais ça pourrait peut-être suffire pour la faire reculer. Il n'avait pas encore sorti son scalpel de sa poche lorsqu'on frappa à la porte. Cette dernière s'ouvrit alors lentement et une tête passa dans l'entrebâillement. C'était le président du conseil des élèves à qui il avait demandé de lui apporter les listes d'élèves qu'il avait laissé dans sa salle de classe. Il voulait en effet connaître un peu ses élèves avant le premier cours.

Drake réagit alors extrêmement rapidement et se plaça à côté des deux professeurs et demanda à Kym de ranger son épée, il ne devait pas savoir de qui il s'agissait. S'il savait que c'était une de ses professeurs, il ne lui aurait peut-être pas demandé de ranger son arme. C'est alors qu'elle fît quelque chose d'étonnent. En effet, comme-ci elle obéissait à Drake, elle recula son arme et embrassa le front de Louis. Ce dernier ne savait plus quoi pensé de sa collègue, elle devait vraiment être folle pour se comporter ainsi et pourrait être un danger pour ses futurs élèves. Louis se décida alors d'en parler plus tard avec l'un des Directeurs de l'Académie, ils pourraient probablement faire quelque chose pour la sécurité des élèves. Cependant, Louis décida de ne pas laisser ses expressions corporelles trahir sa pensée. Il garda donc un visage neutre comment-ci rien ne venait de se passer.

Drake lui tendit alors les papiers qu'il lui avait demandés, Louis les regarda brièvement en remerciant Drake d'un signe tête. Pendant ce temps, Kym lui parlait de son âge et recommença à s'énerver en lui disant que son passé ne regardait qu'elle. Pour ne rien arranger, Drake se présenta à elle et lui demanda son identité. Louis vît que plus elle s'énervait, plus elle semblait souffrir. Elle passa alors sa main sur sa nuque et Louis vît que quelques gouttes de sang se trouvaient sur ses doigts, elle porta alors sa main à sa bouche et lécha les gouttes d'hémoglobine.

Louis se leva alors de la table où il était assis en laissant tomber tous ces documents au sol. Il s'approcha aussi rapidement que possible de sa collègue et lui demanda :

-Kym, est-ce que tout va bien ? Tu as mal ? Tu veux que j'aille chercher l'infirmière pour qu'elle fasse quelque chose pour toi ?

Louis s'inquiétait pour sa collègue même si elle était probablement folle et extrêmement dangereuse pour lui et les autres. Ce n'était pas dans sa nature de laisser quelqu'un souffrir devant lui. Louis attendait la réponse de sa collègue tout en jetant quelques coups d'oeil en direction du président du conseil des élèves pour voir s'il n'avait pas d'intentions hostiles envers Kym.
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Dim 29 Juil 2012 - 19:11
*Un jour, cette cicatrice causera ta perte*

*Je sais ...*
Tout venait de s'enchaîner assez rapidement, un jeune, président du conseil des élèves, venait d'entrer dans la pièce pour apporter des documents au grand-père. Mais voilà, il n'a pu s'empêcher de ramener sa petite fraise demandant à la mystérieuse enseignante d'arrêter son geste qui, pourtant malgré les apparences, était tout à fait anodin. Voilà pourquoi elle ne comprenait pas pourquoi elle avait été choisie. Sa manière d'enseigner, son domaine n'était pas à prendre à la légère et l'acte de surprise était la meilleure des choses pour mettre directement son élève dans le vif du sujet. Elle voulait simplement lui démontrer que sa matière était bien plus que du physique, mais la philosophie intérieur, l'âme et le coeur liés, pouvaient rendre chaque geste bien plus intense, bien plus fluide pour arriver ainsi à l'acte fataliste.

*Il aurait dû me laisser finir*

*Laisse Kym, il ne pouvait pas savoir*
Cependant, l'heure des explications n'avait pas vraiment sonné, le pauvre papi s'était empressé vers la jeune femme pour s'enquérir de son état. Peut-être comprendrait-il un jour pourquoi elle ne voulait se dévoiler si vite, non c'était bien trop tôt pour tout dire. Prenant soin de s'avancer vers la première chaise qui s'offrait à elle, Kym regarda un peu plus en détail le nouveau personnage qui venait de faire son entrée. Un jeune homme qui semblait tout indiquer pour faire respecter l'ordre dans l'académie. En même temps, il n'avait sûrement pas été nommé pour rien à ce poste si convoité par certains. Soit, mais souvent, avec un tel statut, les personnes abusent de leur position. Allez donc savoir de quel côté de la barre il se mettait. Bref, tout était si beau, tout était si grand, tout était à vomir ... Fermant délicatement ses paupières pour sentir une brise qui se frottait à elle non existante, la guerrière reprit son souffle avant de prendre à nouveau parole.

"- N'ait crainte, je n'en voulais pas au grand-père. Une simple entrée en matière pour lui faire découvrir la valeur de la philosophie dans chaque combat rapproché. Ne faire qu'un avec sa proie, un rythme à l'unisson entre son âme et son coeur. En clair, lui démontrer à quel point l'importance de chaque domaine est dans la réalité. Une petite pincée de mon enseignement."

Tout en se retournant vers le petit homme, la Prof se releva de sa chaise avant de se baisser sur ses genoux pour se mettre au même niveau que le vieillard. Posant une main sur son épaule, elle lui adressa un large sourire qui sonnait enfin des plus sincères. Sa place elle l'avait trouvée même si ce ne serait pas facile de faire entendre sa voix quit à passer pour une folle et alors ? C'est avec ces méthodes qu'elle a formé les plus légendaires armées de son époque, comme l'avait dit le petit Louis, ce n'était sans doute pas pour rien qu'une deuxième chance lui avait été offerte.

"- Tout va très bien mon petit Papi, cette cicatrice est mon fardeau, tu ne pourrais le supporter."

Offrant une fois de plus un baiser sur le front de celui-ci, la mystérieuse enseignante se redressa et s'avança vers ce cher président à la carrure plus qu'envieuse pour bien des hommes. Son sourire s'était dès lors effacée mais le sentiment que l'on pouvait lire sur son visage était apaisant. Son arme était dès lors rangée, aucune menace n'était envisageable.

"- Je me prénomme Kym, Kym Mäss, Professeure de combat en armes rapprochées."
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Lun 30 Juil 2012 - 18:47
Et la vie continue


Drake était entré à la va vite pour protéger son professeur. Louis savait probablement se défendre seul mais l'urgence d'une situation se faisait sur le coup, sans trop réfléchir. Cependant il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Apparemment il avait à faire à un autre professeur. La façon dont ce dénommée Kym avait agit, fut suspecte mais le sang ne fut pas versé pour autant. De toute façon, depuis le début, Drake savait qu'il tomberait sur tous types de personnes. Déjà qu'elles provenaient de plusieurs époques alors les mentalités et les façons d'agir étaient différentes. Lui même pouvait être étrange aux yeux de certaines personnes. Donc aucun danger de présent. Le jeune homme soupira très légèrement de quoi calmer son stress. Puis il recula pour prendre des distances plus appropriées. De cette manière il pu contempler la nouvelle personne en face de lui. Un professeur donc et de combat rapproché en plus. Il la fixa longuement, se demandant comment seront les cours. Il ne pouvait pas devinait de quelle époque elle venait, ni de quel pays mais son énorme épée en disait déjà long sur son maniement de l'arme. Il n'était pas facile manier une telle arme.

- Et bien excusez moi. J'ai cru que le professeur était en danger. Si ce n'est qu'un échange d'apprentissage, je comprend tout à fait.

Drake avait accomplit sa tache, celle d'emmener les papiers à Louis. Ce dernier les avait récupérer alors il n'y avait plus de place pour le président dans cette salle. Normalement réservée aux professeurs, Drake avait quand même accès grâce à son poste, il faisait le lien entre les élèves et les professeurs. Il connaissait déjà le niveau d'enseignement de Louis mais qu'en était il pour Kym? Drake savait déjà combattre comme un soldat mais il avait toujours besoin d'approfondir ses talents. Surtout que les disciplines dans ce domaine sont vastes et variées. Et pour se montrer poli, il ajouta un commentaire à ce qu'il venait de dire.

- J'ai hâte d'apprendre à vos côtés. Je suis sûr qu'on apprendra beaucoup de choses.

Il se tourna ensuite vers Louis, afficha un léger sourire et s'adressa une nouvelle fois à Kym.

- Tout comme le fait le professeur Chim.

Il n'y avait plus de raison d’enquêter sur l'identité de cette femme alors autant précipité sa sortie. Les salutations de faites, il se rappela tout de même du passage de cette mystérieuse femme lors de la cérémonie. Il n'y avait pas énormément de monde qui ont effrayé le public mais elle l'avait fait avec on apparition. Alors que Drake n'avait même pas fait lever quelqu'un, il trouva sa prestation sans saveur. Pour partir, il hocha rapidement de la tête en guise d'au revoir et se rapprocha rapidement de la porte.

- Sur ce, je vais retourner à mes occupations.

Il ouvrit la porte, passa de l'autre côté puis referma doucement. Il s'y adossa un instant pour réfléchir à quelque chose. Il venait de se rendre compte que même après la mort, cette nouvelle vie engendrait toujours des combats. Devoir apprendre à se battre signifiait que le danger était omniprésent. Etait ce vraiment la meilleure destinée à suivre? Drake douta de cette nouvelle vie mais au final, il savait qu'on fond de lui, ce n'était pas une si mauvaise chose. Il prouvera que son existence n'est pas sans saveur...
Il sourit dans son coin et se détacha de la porte pour enfin reprendre la route, direction l'extérieur. Il ne savait probablement qu'il se dirigeait vers de nouveaux ennuis...

[Je m'en vais vers d'autres cieux !]
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Mer 1 Aoû 2012 - 16:50
La réaction de Kym rassura Louis qui comprenait qu'elle allait bien et qu'elle n'avait pas de problème trop grave. Comme ci rien ne venait de se passer, la professeur de combat expliqua à Drake ce qu'elle venait de faire. Louis écouta avec attention ces explications puisqu'il n'avait pas compris lui-même ce qu'il s'était passé depuis son arrivée dans cette salle. Il ne s'agissait en fait que d'une simple démonstration de ce qu'elle allait montrer à ces élèves. Elle aurait tout de même pu le prévenir, cependant, Louis pensait toujours qu'elle était légèrement schizophrène, avec d'un côté, une femme douce et de l'autre, un vrai monstre sanguinaire. Pour confirmer les pensées de Louis, elle s'agenouilla devant lui, lui sourit et l'embrassa de nouveau sur le front. Elle dit alors quelque chose de très énigmatique sur sa cicatrice qui serait en réalité son fardeau.

Elle se présenta alors à Drake qui sembla rassuré puisqu'il s'excusa auprès de son professeur avant de lui dire qu'il attendait ses cours qui seraient certainement très intéressant tout comme ceux de Louis. En disant cela, il avait regardé Louis en souriant.

*Je rêve ou il fayote là.*

Sur ces dernières paroles, Drake quitta la salle sans dire un mot. Louis lui fit un signe de la main, mais il ne savait pas si Drake l'avait vu puisque ce dernier se trouvait déjà dans le couloir lorsqu'il leva la main. Louis se tourna vers sa collègue et lui dit alors :

-C'est un bon élève, je le trouve un peu fayot, mais il travaille bien en cours et il effectue ses tâches en tant que président du conseil des élèves avec beaucoup d'attention. Par exemple, ça ne faisait pas une heure que je lui avais demandé les documents quand il est arrivé. Désolé de la façon dont il a réagi lorsqu'il t'a vue avec ton arme, il ne doit pas être habitué à voir une femme menacer l'un de ses professeurs, comme tout le monde ici d'ailleurs. Sinon, je ne t'ai pas demandé quel est ton domaine divinatoire. Tu en as certainement un comme toutes les personnes présentes dans cette Académie.
Invité
avatar
Invité
Re: Les élus de l'Académie [terminé] - Ven 10 Aoû 2012 - 16:21
*Ne fait rien que tu pourrais le regretter*

*T'inquiète pas Arclès, il semble partir, puis, il n'avait rien d'agressif après tout, il voulait simplement protéger son ... Son Mentor ...*
Faisant un léger signe de tête en guise d'au revoir au jeune conseiller avant qu'il ne parte, la mystérieuse enseignante ferma à nouveau ses paupières. Un mentor, cela faisait un bout de temps qu'elle n'avait pas pensé à lui, au sien, à son frère. Cette cicatrice était peut-être son fardeau, mais la seule chose qui pouvait relier un quelconque espoir de retrouver le sang de sa chair. Toutefois, est-ce que rester enfermer dans un tel lieu lui permettrait vraiment de poursuivre ses recherches. Une chose était sûre, il avait disparu maintenant depuis bien des années, si elle était présente ici, qui sait, son frère aussi, il avait bien plus de qualités requises qu'elle même. Cependant, ce petit homme qui venait de faire irruption quelques minutes dans la salle des professeurs avait peut-être raison. Kym serait une bonne enseignante, tout comme ce cher papi, il n'y avait aucun doute là-dessus, il suffirait de faire comme à sa coutume.

*Bon, c'est bien beau mais on fait quoi maintenant ?*

*Ta patience te perdra mon cher*
Ouvrant délicatement ses paupières avant de se diriger vers le bout de grand-père, la jeune femme lui adressa un léger sourire écoutant gentiment ses quelques paroles. Il en posait des questions, presque trop à vrai dire. Comme on dit souvent, la curiosité est un vilain défaut, mais une grande qualité pour bien d'entre-nous. La curiosité fait la force d'un être pouvant ainsi asseoir une certaine forme de pouvoir et d'emprise sur son adversaire. Aujourd'hui, tout est blanc et calme, mais demain, qui sait, ce petit être, vaut mieux pas qu'il n'en sache trop. Pour son bien, après tout, valait mieux le préserver pour un moment, il risquerait d'être utile en temps voulu. Stoppant dans son avancée, la guerrière pris enfin parole répondant à l'une de ses interrogations précédentes.

"- Comme dit auparavant, la force mentale, la philosophie d'un être est bien plus importante qu'une force physique ce qui détermine l'issu d'un combat avant même qu'il n'ait commencé. Comment savoir si un être te trahi vraiment ou jouerait-il double jeu pour son propre compte ? Des stratégies, des tactiques ... Voilà ce qu'est un vrai combat. Pourquoi me diras-tu dès lors avoir fait une telle démonstration ? Crois-tu qu'un ennemi va t'envoyer un corbeau express pour t'avertir qu'il va t'attaquer ? Bon nombre de morts le sens par inadvertance. Une des premières leçons et de faire de l'effet de surprise sa force ..."

Terminant sa phrase avec un petit clin d'oeil à son interlocuteur, la Tylf se dirigea à côté sautant à nouveau sur l'une des tables pour y poser ses fesses. Tout en se cambrant, elle sortit sa grande épée et la montra au petit bout d'homme. Son regard était comme hypnotisé par sa large et longue lame, on pouvait sentir que ces deux êtres ne faisaient qu'un. Baissant sa tête pour être à la hauteur des oreilles du papi, la jeune femme pris à nouveau parole tout en chuchotant.

"- Tu vois cette épée, c'est mon réceptacle ... d'âmes. Mon domaine n'est autre que la possession d'âmes, hi hi, et toi ?"
Les élus de l'Académie [terminé]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Namasté! Bollywood débarque à l'Académie! [Terminée]
» C'est ça le Hall d'une Académie ?! [Terminé]
» La salle commune...ou comment se perdre dans les vastes couloirs de l'académie...[terminée]
» Jean Raspail à l'Académie Française
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment administratif :: Salles des professeurs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page