Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Dim 24 Juin 2012 - 13:36
"Oui mon général !"

Et voilà j'étais reparti pour une mission suicide. Mais c'était le travail des forces d'élite non ? Je pris mon épée, enfilai mon armure légère, harnachai le meilleur cheval et en route pour la citadelle de Numïnayme. Mon but était de rentrer dans la citadelle et d'ouvrir les portes pour que l'armée prenne la place forte. J'étais accompagné de Aeglos mon ami de toujours un homme fort, mais de petite taille et aux cheveux rouge sang. Nous arrivâmes enfin devant les murs imposant de la citadelle....

"Maintenant il faut grimper"

Nous attachâmes les chevaux à un arbre à l'abri et commençâmes à escalader les murailles. Une fois arrivés en haut nous vîmes un garde qui patrouillait sur la muraille. Il fallait s'en débarrasser discrètement. Je sautai par-dessus les meurtrières, pris le garde par la tête et lui brisai la nuque. Nous le jetâmes par-dessus les murs. Tout se déroulait sans accroc. Nous descendîmes en bas de la muraille et en ouvrant les imposants battants de la porte, une flèche siffla dans l'air et alla se mettre dans la tête de mon partenaire...

"NNNNOOOONNNN"

J'étais assis sur mon lit en sueur. Cauchemar.... Cette mission je l'avais déjà faite et mon ami était mort la bas, mais ces images ne me lâcheront jamais. J'essayais de reprendre mes esprits de remettre les choses à plat.

* Où je suis ? *

Tout me revint comme une immense vague, l'académie, le cours d'hier, mes pouvoirs, Ion. Je regardai l'heure, il était 9H du matin, mon cours n'était qu'à 13H. Je descendis à la cafétéria, pris un petit-déjeuner et allai dans la cour devant le portait. Je portai toujours les mêmes vêtements que quand je m'étais tué c'est-à-dire une armure légère et mon inséparable épée. Il fallait que j'arrive à maîtrise mes nouveaux pouvoirs. Je pris ma feuille et lus :

"Domaine de divination : froid
Pouvoir commun: Avatar divin "


Tien, je n'avais pas vu Avatar divin hier ou alors il est apparu pendant la nuit. Bon commençons par le premier. Je compris vite comment il fallait faire, il suffisait de se concentrer sur un lieu et de faire descendre la température selon mes désirs. Mais je ressentais une légère fatigue quand j'utilisais ce pouvoir sur de trop grandes zones. Et apparemment pour le moment je ne pouvais pas descendre à des températures trop basses.

*Tien, si j'essayais de faire neiger*

Le froid allait avec la neige donc je me concentrais sur le ciel et la neige commença à tomber légèrement autour de moi. Mais tout cela m'avait fatigué il fallait que je dorme un peu.... Je m'endormis sur le muret près du portail en attendant les élèves. Autour de moi sur environ 500m il y avait une mince couche de neige et je fermai les yeux en pensant au grand nord d'où je venais....
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Dim 24 Juin 2012 - 21:03


* Pourquoi je viens moi ? *
Le professeur qu'Ion avait rencontré hier lui avait donné rendez-vous, elle et toute la classe, près du portail pour 13h pile. Depuis qu'elle avait quitté son cours, la jeune fille n'avait rien fait d'autre que dormir dans sa chambre. Est-ce le stress de retourner à nouveau dans les jardins entortillés, où le danger est partout prêt à vous sauter à la gorge ?

Elle n'avait pas envie de se lever et encore moins pour se faire manger toute crue par les gigantesques monstres. Oui, car dans ce jardin, elle avait déjà remarqué lors de son ancienne visite que tout est disproportionné. Les feuilles, les arbres, les brindilles d'herbes et même les insectes sont bien vingt fois plus grands que normalement.

Dehors il neigeait, en plein été, alors qu'il faisait une chaleur de plomb il y avait juste quelques minutes... Mais cela n'inquiétait gère la jeune fille, encore un petit apprenti-dieu qui fait des bêtises se disait-elle. Pourtant ce paysage hors du commun à une telle saison attirait les curieux qui venaient en grand nombre dans la cour faire quelques batailles de boules de neiges.

Sa voisine de chambre entra alors sans prendre le temps de frapper à la porte et d'un geste elle tira Ion de dessous la couette en lui disant :

« Viens ! Viens vite ! Il neige !! »

Il est vrai que la neige sur les toits de l'académie avait quelque chose de magique.
Ion descendit donc dans la cour et marcha un moment, lorsqu'elle aperçut le jeune professeur de la veille, assoupi sur un muret.

* Mais, il va attraper froid !*

Son instinct maternel était plus fort que sa peur. Elle s'approcha de Voronwë, retira sa veste et l'étala sur son corps endormi. Elle le trouvait bel homme, mais un peu trop âgé pour elle.
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Lun 25 Juin 2012 - 19:59
Beaucoup de cours étaient somme toute assez classiques dans cette académie. Français, mathématiques, physique chimie, histoire... c'était un peu ennuyant en fait, car pour beaucoup ces matières avaient déjà été étudiées de leur vivant. Certes, ils apprenaient tout de même de nouvelles choses, le niveau étant celui d'un dieu, enfin d'un apprenti, mais tout de même, on aurait pu s'attendre à quelque chose de plus... exaltant que des salles de classe basiques. Ceci mis à part, le réel soucis de Léa était de se retrouver avec trop de gens proches d'elle. Alors, quand elle apprit qu'il y aurait un cours de survie en milieu hostile, cela la fit presque sourire.

Déjà, ça changeait des cours habituels. Ensuite, il y aurait de fortes chances pour que les élèves soient divisés, et donc moins de pensées intrusives à gérer. Enfin... c'était sans doute un cours d'extérieur, car l'académie en elle-même n'était pas vraiment hostile. Donc elle pourrait sortir, découvrir un nouvel endroit, sans enfreindre le moindre règlement. Presque que du bonheur finalement. C'est donc de bonne humeur qu'elle quitta sa chambre ce matin. Il n'y avait pas d'autres cours prévus pour la journée, elle put donc profiter de l'heure assez matinale pour prendre un petit déjeuner dans une cafétéria plus ou moins déserte.

Ceci fait, elle se hâta de quitter les lieux tandis que les autres élèves s'y installaient. Leurs pensées lui traversaient l'esprit de façon fort désagréable, mais elle se retint de les bloquer : elle préférait garder ses forces pour le cours. Elle supporta donc les "Aaaah ya plus de croissants, fait chier !", les "J'ai mal dormi, pfff j'suis crevé" et autres "Mince c'quoi déjà la date de la dernière guerre humaine...". Il y eut plusieurs "Ooooh il neige !" qui la fit relever la tête. Effectivement, de minces flocons tombaient, accompagnés par une soudaine froideur qui n'avait rien à voir avec la température quelques instants plus tôt.

Léa frissonna un peu et se frotta les bras. Ce n'était pas avec sa robe qu'elle allait avoir chaud. Elle avait attaché ses cheveux un peu plus tôt, mais vu le froid qui s'était installé, elle retira son ruban bleu nuit et laissa sa longue chevelure recouvrir ses épaules. C'était toujours ça de gagné. Elle attacha son petit accessoire autour de son cou, comme d'habitude, et reprit sa marche, faisant craqueler la neige sous ses pas. C'était certes joli, mais entendre les autres s'extasier dans sa tête gâchait quelque peu l'instant.

Elle se dirigea vers le portail, espérant y trouver moins de monde, et bien résolu à attendre là-bas le début du cours. La plupart des élèves allèrent au centre de la cours pour jouer, elle avait donc toutes les chances d'être tranquille ailleurs. Mais, alors que les pensées de joie disparaissaient petit à petit, d'autres lui parvinrent, à propos d'un garçon plutôt beau mais un peu trop vieux. Elle aperçut une autre élève, aux cheveux verts, et un homme apparemment plus âgé. Un professeur peut-être ? Elle n'avait jamais vu celui qui était chargé du cours de survie.

Son réflexe était de s'éloigner, d'autant que si cette fille se rinçait l'oeil sur l'homme elle ne serait certainement pas la bienvenue. Mais s'il s'agissait du professeur ? Peut-être que l'heure du cours avait été avancée après tout. Alors dans le doute, Léa s'avança un peu, juste assez pour qu'on la remarque, mais sans être trop proche. Elle hésitait à lever ses barrières psychiques, oscillant entre l'envie de s'isoler et la nécessité d'économiser ses forces au maximum en prévision du cours.


Dernière édition par Léa Dolce le Lun 9 Juil 2012 - 11:26, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Mar 26 Juin 2012 - 20:45
Je me réveillai quand je sentis un poids sur mes épaules. J'entrouvris mes yeux et vis Ion me regardant d'un air attendri. Je vis aussi une jeune fille plutôt petite avec de grands cheveux et un ruban bleu nuit ainsi que de grands yeux marrons. Je me demandai l'heure et pensai que c'était des élèves en avance. Je décidai de me lever et vis également le garçon aux cheveux blonds que j'avais sauvé hier. Je fis signe à la fille au fond qui m'avait l'air timide d'approcher. Autour de moi, le soleil était revenu et la chaleur revenait, bientôt tout aura fondu. Je demandai l'heure au garçon aux cheveux blonds.

"Il est 11H49 monsieur"

Je réfléchis un instant et me dis qu'il fallait mieux que j'ai peu d'élèves dans mon groupe et ceux qui étaient là devaient être les plus motivés donc je ne prendrai qu'eux avec moi. Je remarquai que le garçon avait une épée et Ion un bâton. mais que l'autre fille n'avait pas d'arme il faudra donc la défendre contre les attaques éventuelles...

"Bon je pense que finalement nous n'attendrons pas les autres, nous serons mieux en petit groupe"

Je leur expliquai brièvement les consignes de sécurités qui consistaient à ne pas s'éloigner de moi, de rester tous ensemble et de faire le moins de bruit possible. Je leur expliquai qu'ils devraient pour aujourd'hui trouver à manger en forêt et bien sûr survivre aux éventuelles attaques de monstres ! Bien entendu, en cas de grave problème je les défendrai contre les monstres mais leur laisserai en premier lieu affronter les dangers seuls s'il ne présente pas un grand danger.

"Et ne prévoyez pas de rentrer ce soir nous dormons en foret et ne rentrons que demain dans la mâtiné et je demanderai aux personnes que je ne connais pas de se présenter"

Ma journée commençait bien et je pensai que malgré les nombreuse mise en garde des élèves la forêt ne sera pas si dangereuse que ça. Maintenant tout avait fondu et fis signe aux élève d'avancer ils se présenteront sur le chemin, j'avais besoin de marcher

*Ça ne peut pas être pire que les force d'élite*
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Sam 7 Juil 2012 - 12:41

* Dormir dans la forêt ?! Mais il est fou ! *
Peu après qu'Ion s'était approché de son professeur, celui-ci se réveilla et demanda l'heure. Il nous dit alors qu'il n'allait prendre dans son cours que les quelques élèves qui étaient déjà autour de lui, une petite dizaine à peine, comme quoi ils seraient mieux en groupe. Ion se sentait en peu mal, si elle n'était pas venue vers lui, jamais elle n'aurait été prise dans ce groupe, mais maintenant c'était trop tard pour repartir en arrière. Si elle se plaignait, elle risquait une gigantesque claque de son professeur, qui ne manquerait pas de l'envoyer à terre dix mètres plus loin.

Le professeur expliqua au groupe quelques consignes comme éviter de faire du bruit ou comment trouver de la nourriture. Savait-il au moins que les fruits de cette forêt sont 10 fois plus grand que normalement et que la grande majorité d'entre eux sont très toxiques ?
Ion sentait que son savoir sur la forêt serait indispensable au petit groupe pour que tous revienne vivant à l'académie.

Le groupe se mit ensuite en route avec le professeur. Ion se tenait en fin du troupeau, à côté du jeune délégué aux cheveux blonds. Elle remarqua alors une jeune femme qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Elle semblait assez timide et elle s'éloignait un peu du groupe. Ion écrivit alors sur son cahier qu'elle montra à son ami :

« Jeune fille seule à ta droite »
« Oui Ion, tu as raison, allons la voir peut-être qu'elle ne se sent pas bien. »
C'est ainsi qu'Ion et son jeune ami allèrent se présenter à cette jeune fille tout en continuant de marcher. Comme Ion pouvait pas parler, ce fut le délégué qui prit la parole :

« Bonjour, je ne t'ai jamais vu auparavant, tu es nouvelle ? Pourquoi tu restes hors du groupe ? Tu es malade ? »
Ion songeait aux cheveux de cette jeune inconnue, ils étaient longs et soyeux c'était magnifique, elle aurait bien aimé avoir les même.
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Lun 9 Juil 2012 - 11:55
Léa décida de monter ses barrières psychiques. Il y avait trop de monde pour elle. Plusieurs élèves, un professeur, cela suffisait à créer une cacophonie peu agréable dans sa tête. Celui qui venait de se réveiller lui fit d'approcher. Elle inspira un bon coup, comme si elle allait monter sur l'estrade d'une exécution publique dont elle serait la victime, et fit quelques pas. C'était bel et bien le fameux professeur du cours de survie, bien en avance. Et apparemment il n'était pas question d'attendre d'autres élèves. Pour le coup, la jeune apprentie l'apprécia : moins il y aurait de monde, moins il serait difficile de garder ses barrières levées, et donc plus longtemps elle tiendrait avant de subir les affres d'une migraine.

Comme les autres, bien qu'un peu en retrait, elle écouta les consignes. Trouver à manger en forêt ? Cela ne devait pas être trop compliqué. Le seul véritable problème serait les monstres... Léa ne s'était jamais battue de son vivant, et ne connaissait aucun art guerrier. Elle n'avait qui plus est aucune arme sur elle. Ce qui valait mieux pour ses compagnons, étant donné que, même si elle en avait possédé une, elle n'aurait pas su s'en servir correctement. Ce serait mal vu qu'elle embroche un allié avec une épée ou qu'elle tire une balle dans la tête du professeur sans le vouloir...

Il était également question de dormir là-bas. Pourquoi pas... ça ferait moins de pensées de la part des voisins de chambre autour de la jeune fille. Il fallait se présenter ? La barbe... mais finalement le professeur fit partir le groupe avant, du coup elle y échappa, laissant les autres se nommer en suivant. Elle se mit en marche à son tour, en veillant à rester en arrière, pas assez loin pour être en danger, mais pas assez proche non plus pour capter toutes les pensées de tout le monde. C'était toujours ça de moins à supporter contre ses barrières.

Mais parfois, le fait de s'isoler attire davantage l'attention que d'être au sein d'un groupe. Léa releva la tête en entendant des bruits de pas se rapprocher et vit un des élèves, un garçon blond, accompagné d'une autre fille, celle aux cheveux verts qui avait semblé intéressée par le professeur. Ils ne voulaient probablement que faire connaissance, comme n'importe quel jeune, c'était normal. Mais du coup, leur proximité faisait cogner leurs pensées contre les murailles psychiques de Léa de façon plus intense que les autres. Pas de quoi lui provoquer une migraine, pas aussi vite, mais tout de même c'était assez désagréable. Enfin, pas besoin d'être un génie pour comprendre que, dans ce cours-ci, il valait mieux éviter d'envoyer balader ses camarades de classe. Même si le professeur était là pour les défendre, la cohésion de groupe était importante pour s'en sortir. Et il n'y aurait pas toujours quelqu'un pour les aider.

Elle prit donc sur elle pour être un peu plus aimable que d'habitude, ou au moins neutre. C'était toujours mieux que glaciale.

- Salut. Plus ou moins.

Elle n'était pas à l'académie depuis très longtemps, mais après vu la grandeur des lieux, c'était normal de ne pas connaître tout le monde. Elle fit un effort pour essayer de répondre aux autres questions de façon moins sèche, bien que cette flopée d'interrogations soit agaçante.

- J'aime bien être tranquille, et non je ne suis pas malade.

C'était assez bizarre en fait. D'un côté un garçon qui semblait bien bavard, ce qu'elle n'aimait pas du tout, et de l'autre la fille aux cheveux verts qui ne disait pas un mot, et qui rien que pour ça gagnait des points. Devait-elle se contenter de répondre aux questions ou lancer un peu plus la conversation ? Difficile à dire... encore que, si le garçon était aussi bavard que ça, il ferait la conversation tout seul. Quelques "Oui, oui" et hochements de tête pourraient suffire à l'alimenter. Ou pas... elle décida de se taire pour voir et agirait en conséquence.
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Dim 22 Juil 2012 - 18:17
Il fit de plus en plus froid à mesure que nous nous enfonçâmes dans la forêt. Le feuillage devenait de plus en plus dense et quand je regardais autour de moi les rares fruits que je voyais était mortelles: Belladone, If, Tamier et bien d'autres fruits qui m'étaient inconnus mais que je ne me risquerai pas à manger

*Trouver à manger ici sera finalement plus dur que prévu*

Les arbres étaient immenses, au moins 40 mètres de haut, si les animaux étaient aussi grands cette forêt allait être plus que dangereuse. Je vis des mouvements furtifs dans les bosquets et des bruits sur les bords du chemin mais une chose me marqua plus que tout au bout d'un moment.

*Les oiseaux! ils ne chantent pas....*

Cette forêt commençait à devenir inquiétante il fallait redoubler de vigilance mais après tout le but de mon cours était de survivre dans des milieux hostiles et bien nous voilà en plein dedans.

*Tien c'est quoi ça?*

Des traces étaient imprimées dans le sol c'était un ours comme le montrait la forme mais celui-là était énorme il devait peser au minimum 500 kilos. Comment un ours pouvait-il atteindre cette taille? Mais il me vint une idée... Il fallait que les élèves se débrouillent un peu tout seul mais pour ça il fallait que je m'en aille discrètement sans être vue mais que je garde un œil sur eux.

*Les arbres. Il faut que je monte dedans je pourrais me déplacer ensuite discrètement dedans!*

Je fis une halte et expliquai à mes élèves que quoi qu'il arrive ils ne devaient jamais quitter le chemin car à partir de maintenant les lieux devenaient dangereux. Je ne fis aucune allusion à l'ours qui devait probablement se trouver un peu plus loin sur la route. Je vis Ion avec le garçon aux cheveux blond accompagnés de la fille au ruban bleu. Je leur donnai la consigne que si il m'arrivait quelque chose de prendre la tête du groupe. Sans attendre de réponse je remis le groupe en marche et m'éclipsai discrètement sur le côté. Le groupe continuait à avancer ils ne n'avaient pas remarqué mon absence mais pas pour longtemps.

*Voyons si je sais toujours aussi bien grimper*

Je pris un peu d'élan et me retrouvai vite dans les branches hautes qui formaient une voute au-dessus de chemin. D'ici j'avais une vue imprenable et je vis au prochain virage du sentier l'ours qui avançait vers le groupe il était énorme avec des dents de la taille d'un couteau de boucher et certainement aussi tranchantes. Il bavait, il avait faim et il cherchait à manger, d'ici peu il tomberait sur son prochain repas..... mon groupe.

*L'heure de vérité! Qui va arriver à se défendre?*

Au même moment je vis huit gros yeux rouges qui me regardaient haut dessus de moi et des bruits de mandibules.... J'avais d'autres problèmes!
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Lun 30 Juil 2012 - 22:13

* Je le savais...*
Alors qu'ils parlaient ensemble de tout et de rien, le professeur en profita pour s’éclipser, laissant un groupe d'élèves perdus et terrifiés au beau milieu de nulle part.

* Non, revenez, je ne veux pas être seule !*
Ion ne voulait plus être seule, abandonnée ainsi, mise à l'écart comme elle l'était de son vivant. Etre ignorée est pire que de ne pas exister. La douleur de la solitude, qu'elle connaissait déjà trop bien, pesait sur ses maigres épaules et lui semblait insurmontable. Elle voulait crier toute sa peur, toute son impuissance mais aucun son ne sortait de sa bouche. Dieu l'avait condamné au silence, qu'avait-elle donc fait pour mériter un tel châtiment ?

Des cris dans la nuit, du sang, beaucoup de sang. Un ours énorme avait repéré le petit groupe d'élèves et avait pris par surprise l'un d'entre eux. D'un coup de pattes, il avait arraché son bras gauche avant de déchirer son corps entre ses mâchoires. Du sang noir coulait en torrent et ruisselait sur la fourrure de l'animal. Il ne restait plus de l'élève qu'une expression d'horreur gravée sur son visage et des yeux suppliants.

Il bougeait encore, agitant les jambes en espérant se dégager de l'emprise du monstre. Il faisait peine à voir mais personne n'avait le courage d'aller aider un mort.

Ion courut vers un élève qui était sous le choc et lui vola la carabine qu'il portait attachée dans son dos. Elle la posa sur son épaule, prit une profonde inspiration avant d'abréger les souffrances de son ami, une balle dans le front.

* Au soir de ta vie, tu ne peux voir que des visages aseptisés, des sourires figés, des cris horrifiés, une solitude dans l'obscurité.
Ton cœur se trouble, ton corps se tyrannise, l’angoisse te ronge.
Tu en as assez de souffrir, l'épaisseur du silence éclairera ton esprit dans ton chemin vers le repos éternel...
*
Le jeune délégué restait sans voix face au talent de la jeune fille pour le tir, alors qu'elle avait perdu la parole elle avait en même temps développer une vue excellente.
Des larmes de sang coulait de long de ses joues, son corps entier avait reçu des débris du repas de l'ours, des morceaux de chairs rouges dans ses cheveux, sur ses vêtements.

L'animal n'était pas encore rassasié...
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Sam 25 Aoû 2012 - 10:39
Une douce fraîcheur gagnait la forêt au fur et à mesure qu'ils avançaient. Malgré sa tenue, ça ne dérangeait pas vraiment Léa, qui appréciait toujours un peu de froid. Ca lui donnait l'impression que ça gelait les pensées autour d'elle. Ce n'était absolument pas le cas, mais cela suffisait à l'apaiser un peu en marchant. Le garçon avait bien tendance à parler tout seul, mais ses quelques hochements de tête suffisaient à alimenter la conversation. Enfin à en donner l'illusion en tout cas. Elle jetait des coups d'oeil autour d'eux, observant les lieux. Elle n'y connaissait pas grand chose en fruits comestibles, mais elle saurait reconnaître une pomme. Encore que, d'après ce qu'elle avait entendu sur cette forêt, ça pourrait s'avérer toxique.

De toute façon, à voir la taille des arbres... attraper un quelconque fruit allait s'avérer difficile. Une belle épreuve d'escalade en perspective, à moins qu'un élève ait un pouvoir très utile pour cela. Le professeur les arrêta un instant pour leur rabâcher les oreilles avec ses consignes de sécurité, qu'ils ne devaient pas quitter le chemin, et toutes ces choses. Avec un petit bonus : s'il lui arrivait quelque chose, ce serait à la fille aux cheveux verts, son copain et elle-même de gérer la situation. Ok... elle espérait que les deux autres étaient doués dans ce genre de choses, parce qu'elle... d'autant que ça empestait le sale coup à plein nez.

Et effectivement, c'était bien un sale coup. A peine remis en route, le professeur disparut subitement. Et des cris retentirent, accompagnés de grognements peu rassurants. Un ours immense leur tombait dessus ! Léa redoubla d'efforts pour maintenir ses barrières en place quand elle vit un vague corps déformé entre ses mâchoires. Déjà que les pensées des autres l'agaçaient fortement, elle ne voulait pas en prime subir celles des blessés ou des mourants. Ce serait bien trop traumatisant. Se fermer donc, au maximum, tant qu'elle le pouvait. Et garder la tête froide. Mais ça, c'était moins facile. Il foutait la trouille c'te bestiau !

Personne ne semblait vouloir réagir, quand finalement c'est la fille aux cheveux verts qui piqua une arme et tira... sur l'élève agonisant. C'eut été peut-être mieux de viser l'ours, mais bon au moins ça faisait des pensées de moins contre lesquelles lutter. Il faut toujours voir le bon côté des choses. Cela dit, leur situation ne risquait pas de vraiment l'améliorer. Vu la taille de l'ours, ce n'était pas un seul élève qui allait le rassasier... et Léa ne risquait pas de pouvoir se battre contre ça. La seule utilité qu'elle pouvait avoir à la limite...

Il lui en coûtait mais elle n'avait pas trop le choix. Elle baissa ses barrières et fit la grimace quand dans la seconde même les pensées des autres l'assaillirent. Remarque la plupart étaient identiques : la peur. Des "Oh Deus oh Deus oh Deus", et des "On va tous mourir, au secours !" avec des "Professeuuuur on a besoin de vous !". Mais pas vraiment d'idée ou de stratégie. Et puis, au milieu de tout ça, une pensée très différente, qui n'était pas vraiment constituée de mots, mais plutôt d'images. Une représentait la fille aux cheveux verts, mais pas du tout comme elle la voyait : pleine de sang, déchiquetée, les yeux ouverts complètement vides de vie, la tête entourée de grosses pattes rougies par l'attaque. Peut-être était-ce faux, juste son imagination, mais quelque chose lui disait que c'était l'ours qui pensait à sa prochaine victime et avait choisi.

L'animal était gros. Mais, contrairement à ce qu'on aurait pu penser, il était aussi rapide. Léa préféra ne pas attendre de vérifier son hypothèse. Elle poussa un élève du coude, armé pour sa part d'une lance à la lame recourbée par endroits.

- Lance-lui ça avant qu'il nous bouffe tous toi !

L'heure n'était plus à la politesse. L'élève hésita un instant, tandis que Léa se précipitait sur la fille aux cheveux verts, bien trop proche de l'ours à son goût. En une seconde, trois choses se passèrent simultanément : l'animal laissa tomber le cadavre qu'il avait entre les crocs et bondit sur Ion, pattes griffues en avant pour la lacérer ; Léa rentra dans la jeune fille de plein fouet pour la plaquer au sol ; et une lance franchit l'espace à toute vitesse, bien plus rapide que celle de n'importe quel champion olympique humain, pour aller se planter dans la patte avant gauche de la bête. Le domaine divinatoire de ce garçon devait avoir un rapport avec son arme.

L'apprentie-déesse se retrouva à terre, écrasant à moitié la pauvre fille aux cheveux verts. Mais cela ne l'empêcha pas de sentir l'air trembler juste au dessus de sa tête, là où l'autre patte de l'ours passa. Très près d'elles. Puis l'animal hurla sa douleur en tombant lourdement sur ses membres avants, ce qui accentua la souffrance causée par la lance, bien plantée dans sa patte gauche. Léa serrait les dents pour sa part, sentant un début de migraine la menacer. Et une autre image, celle cette fois d'un véritable massacre, où tous les élèves étaient déchiquetés, en pièces, et la colère apaisée. Elle frissonna, c'était peu agréable à sentir. Prévenir les autres ? La menace était déjà bien assez claire comme ça... inutile de leur dire de faire attention.

Elle roula sur le côte pour dégager la fille aux cheveux verts, en s'éloignant autant que possible de l'ours. Avec un peu de chance, son attention serait détournée par le garçon qui avait lancé son arme. Ce qui semblait être le cas. D'ailleurs une autre pensée imagée lui vint, lui montrant clairement que l'ours comptait bien s'occuper de lui. Ne pouvant rien faire de plus, elle se contenta de lui crier dessus ce qu'elle voyait dans la tête de l'animal :

- C'est toi qu'il va attaquer ! Avec... un coup de mâchoire, fais gaffe !

Avec un peu de bol, l'élève agirait en conséquence et éviterait l'assaut.
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Lun 27 Aoû 2012 - 20:31
L'araignée se jeta sur moi pendant que en dessous de moi des cris retentissaient. L'araignée faisait la taille d'un poney tenta de me piquer avec son dard. Je roulai sur le coté pour esquiver ses coups. Un coup de feu retenti en bas.

*Il faut que j'aille les aider!*

Je mis un coup de pied a l'araignée qui la fis reculer puis me mis en équilibre sur la branche et sortit mon épée. L'araignée bondit sur moi je pris mon épée a deux mains et d'un large mouvement lui tranchais la mandibule droite se qui répandis un fluide collant un peu verdâtre. L'araignée émie un bruit strident que je pris pour un cris de douleur. Mais ce n'était pas fini et alors que je regardai ce qui se passai en bas l'araignée se jetai sur mon dos et je tombai dans le vide avec l'araignée dans mon dos. Je me retournai et planta mon épée dans son abdomen avant de la faire basculer vers le sol.

*Au moins elle amortira l'impact...*

Je m'écrasai sur le sol dans une gerbe de liquide gluant . Au moins le choc ne m'avait pas blessé. Je regardai en direction de l'ours et vis que l'ours avait été blessé par une lance a la patte et allait attaquer un garçon sans défense à qui appartenait certainement la lance. Ion était couché sur le sol et la fille aux cheveux bleus courir pour fuir l'ours. L'ours chargea le garçon malgré la lance planté dans ça patte.

* Alors un peu de rodéo?*

Je me mis entre le garçon et l'ours et au moment ou celui ci allait me percuter je glissa sur le sol et le saisi par l'encolure et me hissa sur son dos. La bête se cabra et tenta de me faire tomber en se secouant dans tout les sens. Je m'agrippai temps bien que mal a la fourrure de l'animal pour ne pas tomber et sortit mon couteau avant de lui planter dans la nuque. Un craquement sourd retentis, la colonne vertébrale venait de se briser. L'animal s effondra dans un dernier soupir. Je descendis du dos de l'animal et aida Ion a se relever.

"Bon et bien ça fais suffisamment d'émotions forte pour aujourd'hui non?"


Je regardai autours de moi et je vis des papillons de la taille d'un aigle sortir de la foret puis je m'assis dans l'herbe et invita les élèves qui ne c'était pas enfuis a l'académie de s'assoir accoté de moi. Je regardai les papillons en réfléchissant à une solutions pour me sortir de ce pétrin un élèves était mort....
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Mar 28 Aoû 2012 - 21:08
Alors qu'Ion venait d'abattre la proie de l'ours, l'animal laissa tomber le cadavre puis se rua sur elle. L'ours était proche, beaucoup trop, elle ne pouvait fuir. Son corps entier se raidit alors de peur, une petite voix imperceptible lui criait en elle :

" C'est la fin, il va te dévorer, tu vas mourir Ion, c'est la fin. "
Ses maigres jambes se mirent à trembler, elle ne tenait plus debout mais elle n'avait pas la force de s'écrouler.
Soudain, tout devint flou, confus, elle était maintenant plaquée au sol par une masse qui l'écrasait. Elle crut d'abord que l'ours s'était jeté sur elle, mais une mèche d'une chevelure blanche près de sa joue la rassura.
C'était Léa, la jeune fille peu bavarde avec laquelle Ion avait fait connaissance il y a quelques minutes auparavant, elle était accouru pour sauver Ion d'une mort certaine.

Comment cette jeune fille qui lui avait semblait aussi fragile que du verre avait pu la sauver ainsi ? Avait-elle d'une quelconque manière su que l'ours la prendrait pour cible ?
La prochaine phrase de Léa vint confirmer les soupçons de la jeune muette :

C'est toi qu'il va attaquer ! Avec... un coup de mâchoire, fais gaffe !
Elle savait donc à l'avance ce qui allait se passer... Son domaine divinatoire était certainement en rapport avec la voyance ou une capacité spéciale comme lire dans les pensées.
Le professeur réapparut depuis un arbre et monta rapidement sur l'immense ours pour le tuer d'une facilité inouïe.

* C'est pas trop tôt*
Bien qu'il était fort, le professeur avait laissé un véritable massacre avoir lieu, les directeurs lui tireront bientôt ses oreilles d'elfes.

Voronwë tendu la main à la pauvre Ion, toujours chamboulée par sa chute et l'aida à se relever. Celle-ci rougit un peu en sentant la chaleur de sa paume mais elle reprit vite ses esprits. Ses deux nouveaux amis, Léa et Voronwë, lui semblaient de plus en plus étranges.
Le groupe d'élèves était également surpris par la performance du professeur de survie et ils applaudirent en coeur leur sauveur. Cependant, au fond d'eux-même, il accusait le jeune homme de la mort de leur compagnon.

Le délégué prit le cadavre de l'élève dans les bras, enfin ce qu'il en restait, et ensemble, ils quittèrent cet endroit lugubre pour entrer dans une petite clairière au milieu de la forêt. L'herbe haute et les milliers de fleurs gigantesques éparpillées de ci et de là attiraient une multitude de papillons géants oranges ou bleus qui ravirent Ion.

La jeune fille se laissa tomber dans l'herbe, à bout de force. Elle ne savait plus quoi penser d'une telle aventure. Aventure qui n'était pourtant pas encore terminée...

Les autres élèves commençaient à s'approprier le terrain et à s'installer : certains sortaient les épées pour chasser les papillons qu'ils trouvaient trop grands pour être jolis et d'autres tournaient autour du professeur en criant :

" Monsieur, monsieur ! Comment on fait du feu ?? "
Ion profita de l'agitation pour se glisser vers Léa et lui présenter un papier sur lequel il était écrit :

" Merci. "
Puis elle reprit un stylo et continua :

" Je m’appelle Ion, je suis en première classe et toi ?
Excuse-moi, je ne peux pas parler sinon des choses étranges apparaissent ou disparaissent contre ma volonté.
"
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Lun 3 Sep 2012 - 11:47
Concentrée sur l'ours et l'armée de pensées qui lui labouraient le crâne, Léa ne fit pas attention tout de suite au retour pour le moins répugnant du professeur - ben oui revenir en écrasant une araignée géante... berk ! Elle parvint à s'éloigner un peu, bien que ça ne soit sans doute pas suffisant si la bestiole décidait de l'attaquer, mais elle savait que ce n'était pas elle la cible immédiat. Enfin si elle avait bien compris. Et effectivement il chargea le garçon qu'elle avait vu. Que faire ? A part prévenir, elle ne pouvait absolument pas aider. Mais heureusement le professeur s'interposa, avec un "C'est pas trop tôt" clairement pensé par quelqu'un, qui était sûrement partagé par tout le monde ! Et il ne fit qu'une bouchée du pauvre ours... yerk, ce craquement était loin d'être agréable à entendre. La bête finit rapidement par s'effondrer, faisant trembler lourdement le sol. Pauvre animal... peut-être qu'il avait juste faim, ou qu'il défendait son territoire. Peut-être qu'il avait des petits à protéger ? Mouais... enfin mieux valait que ce soit lui qu'eux.

L'apprentie-déesse arrangea un peu sa robe poussiéreuse d'avoir traînée par terre. C'est sûr que ce n'était pas la tenue la plus pratique, mais elle s'y sentait à l'aise, et ça ne l'avait pas empêché de sauter sur quelqu'un pour l'aider. Enfin... la bataille finie, elle s'empressa de remettre ses barrières psychiques en grimaçant. La migraine commençait à s'installer un peu trop bien dans sa tête, ça promettait une nuit des plus désagréables... et impossible de s'isoler dans un coin loin des pensées des autres, c'était bien trop dangereux.

Elle apprécia de suivre le groupe, pour une fois, délaissant ce lieu de mort pour gagner une clairière plus paisible, et sans cadavres par terre. Malgré les évènements, le lieu attira quand même son attention : on se serait cru dans "Chéri j'ai rétréci les gosses", tant l'herbe était haute et les papillons gigantesques. C'aurait presque pu être amusant dans d'autres circonstances. Qui sait si ces insectes n'étaient pas carnivores ? Tout semblait possible dans cette forêt de fous... apparemment l'idée traversa l'esprit d'autres élèves qui s'occupèrent de les chasser. Léa leur laissa cette joie et s'assit en tailleur dans l'herbe en soupirant. Ce mal de crâne... elle avait fait énormément d'efforts jusqu'à maintenant pour supporter la petite communauté, mais là elle risquait fort d'être de très très très mauvaise humeur. Heureusement la plupart des élèves posaient leurs questions au professeur, qui était là pour ça après tout. Elle devrait avoir la paix.

Ou pas. Elle avait à peine fermé les yeux pour se reposer qu'elle sentit quelqu'un s'installer à côté d'elle. Danger, danger... résignée, elle revint dans le monde de la vue pour constater que c'était la fille aux cheveux verts de tout à l'heure. Bon au moins c'était pas une bavarde, elle devrait s'en sortir. Luttant contre la douleur qui pulsait dans sa pauvre tête, elle récupéra le papier que l'autre lui tendait pour le lire, sans comprendre tout de suite ce que ça signifiait. Ah oui l'ours...

- De rien. Pour une fois que j'suis utile hein...

Encore un peu d'écriture et de lecture. Première classe elle aussi ? Léa n'avait jamais fait attention, mais il faut dire qu'il y aurait un dragon dans une salle de cours qu'elle ne le verrait pas, trop concentrée sur ses murailles. Il y avait bien trop d'élèves dans une classe...

- Première classe aussi. Moi c'est Léa. Ya pas de soucis, j'aime pas les pipelettes qui parlent pour ne rien dire, alors écrire c'est très bien.

Ion avait quand même réussi à titiller un peu sa curiosité avec cette histoire de choses disparaissant et apparaissant. Et se concentrer sur autre chose semblait atténuer un peu la migraine. Oh pas la faire disparaître, ça serait trop beau, mais lui donner l'illusion qu'elle était moins forte.

- Comme quoi ?

Elle veillait à garder ses barrières bien levées, mais sentait tout de même les pensées des autres cogner contre, surtout celle de Ion qui était la plus proche. Difficile dans ces conditions d'avoir un ton ou une expression aimable, mais au moins elle gardait un air neutre. C'était le mieux qu'elle pouvait faire.
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Mer 7 Nov 2012 - 16:51
Désolée pour le retard ! Je supprime Voronwë de l'histoire en disant que je l'ai tué hein XD

La jeune fille semblait intéressée par Ion et lui fit la conversation. Ion laissa échapper un petit sourire de joie, c'était rare que quelqu'un voulait discuter avec elle sans se mettre en colère, comme Janma par exemple. Après tout, personne n'aime être détestée.

Elle disait ne pas aimer les filles trop bavardes, alors elles pourraient devenir amies ! Toute fière, lorsque Léa lui demanda un exemple de son pouvoir elle n'hésita pas un seul instant à prononcer haut et fort le mot :

"COEUR !"
Aussitôt une douleur vive lui parcourut la tête et...le professeur de survie s'effondra au sol ! Son sang se rependait sur l'herbe comme s'il avait été blessé en plein coeur. Ion venait de comprendre son énorme erreur, elle qui pensait faire apparaître un coeur rose en sucre elle venait de faire disparaître le coeur de l'homme qu'elle trouvait si beau.

Les élèves, encore choqués par le combat de l'ours, virent en cette mort le symbole de leur fin imminente et prirent peur. Ils poussèrent de grands cris et partirent dans tous les coins sans prendre le temps de ramasser leur affaire.
Ion et Léa était maintenant seule, au milieu d'une prairie désertée, avec seuls compagnons une dizaine de cadavre.

Ion avait essayé d'empêcher les autres de partir mais sans voix, personne n'avait fait attention à elle. Elle se retourna au bord des larmes vers Léa et lui écrivit sur un papier :

"Merde...Je crois que je l'ai tué ? Désolée !!!! Pardonne moi !! On fait quoi maintenant ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Ven 9 Nov 2012 - 11:33
Spoiler:
 

Léa était habituée à parler à des gens peu aimables à cause de sa propre attitude. On ne récoltait pas des sourires quand on tirait la tronche ! D'ailleurs c'était très rare qu'on vienne lui tenir compagnie. En général, un mot ou deux de sa part suffisait à faire passer le message et on la laissait tranquille. Alors quand Ion rit en semblant apprécier ce qu'elle lui disait... elle haussa un sourcil. Elle n'avait rien dit de drôle pourtant, et même si elle faisait des efforts pour ne pas l'envoyer bouler, elle n'était pas non plus très engageante. Et encore, c'était uniquement parce que la fille aux cheveux verts ne parlait pas, sinon elle l'aurait déjà fait fuir avec son regard glacial et une réplique bien sentie.

L'apprentie-déesse observa sa camarade qui semblait fière de son pouvoir. C'est bien, yen avait au moins une dans le tas... Coeur ? Un coeur allait apparaître ? Léa imaginait un organe vivant, battant encore de la vie qu'il donnait, tout chaud... yerk. Dans un sens, ce fut le cas, et dans l'autre heureusement elle ne le vit pas. Tournant la tête au cri du professeur, elle le vit s'effondrer à terre, et, à en croire le sang qui coulait à toute vitesse de son corps, au niveau du torse, il avait une sérieuse blessure au... coeur... oh purée.

La réaction bien sûr ne se fit pas attendre : les autres élèves furent littéralement terrorisés et s'évaporèrent sans demander leur reste. Vu l'endroit, ils risquaient fort de subir le même sort que leur pauvre professeur, enfin peut-être pas de la même façon, mais le résultat serait le même. La situation craignait. Méchamment même. Quoi que... elles étaient seules, deux pauvres petites élèves qui venaient de perdre leur guide et protecteur, certes, dans un lieu inconnu et dangereux, d'accord, mais... s'il suffisait à Ion de dire un mot pour tuer quelqu'un, ma foi ça s'annonçait moins difficile que prévu. L'idée que ç'aurait pu être le coeur de Léa et pas celui du professeur la fit frissonner. Tu m'étonnes qu'elle voulait pas parler ! Dans un sens la pauvre devait avoir le même soucis qu'elle sur son pouvoir : mieux valait que les autres l'ignorent, faute de quoi ils pouvaient avoir peur et être violents ou va savoir quoi encore.

Enfin en attendant, même si le pouvoir de Ion était à la fois rassurant et effrayant, Léa trouvait la situation délicate. Sa camarade avait bien tenté de retenir les autres, mais sans succès. Difficile d'attirer l'attention quand on ne parle, c'est sûr, et ce n'était pas la jeune fille qui allait l'aider : les élèves disparus, c'était presque calme autour de ses barrières, il n'y avait plus que Ion qui pensait ! Elle reprit son papier et Léa le lut. Pour le coup, elle rigola un peu.

- Je crois aussi, ou en tout cas ça ne va pas tarder vu son état. Mais il reviendra, suffit de le ramener à l'infirmerie. Enfin je crois...

Enfin suffit, suffit... Ion n'avait pas l'air plus forte qu'elle, alors le porter risquait de s'avérer compliqué. Enfin tant qu'elles savaient où il se trouvait, elles pouvaient toujours le dire à un surveillant ou un autre professeur et eux viendraient le chercher. S'il se faisait pas dévorer avant. Mouais ça s'annonçait délicat cette histoire.

- Je sais pas... faudrait rentrer, sans prof on risque d'avoir du mal à suivre le cours. Enfin au moins on est pas sans défense, t'as un pouvoir puissant ! Si on croise une bestiole, je la plains. T'as retenu le chemin d'ailleurs de l'Académie d'ailleurs ?

Léa avait été bien trop concentrée sur ses barrières pour faire attention... et puis elle ne pensait pas devoir compter sur elle pour rentrer, alors... Si Ion n'avait pas non plus fait attention, elle pouvait essayer de capter les pensées des élèves là-bas, mais elle doutait que ce fut possible : elles n'étaient sûrement pas assez proches de l'école pour ça...
Invité
avatar
Invité
Re: Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion] - Ven 9 Nov 2012 - 20:56

Ion craignait que Léa prenne peur et s'enfuit comme les autres, la laissant seule...encore. Elle allait accabler Ion de reproches, la traiter de tous les noms, la maudire, la haïr. Peut-être même essayer de la tuer ! Ion tremblait sur ses petites jambes en attendant de voir l'expression de sa jeune amie, elle ne voulait pas perdre sa toute première copine de classe.

Mais ce ne fut pas le cas, Léa continua à lui parler gentiment et chercha une solution à leurs problèmes. Ce fut un grand soulagement pour la jeune fille et elle eut l'immense plaisir de se rendre utile et pour cause, ce n'était pas la première fois qu'elle venait dans la forêt.

Ion sortit son petit carnet et dessina rapidement un plan de la forêt, de l'école et du mur immense de 3 mètres qui séparent les monstres de la cour. Coup de bol, avant de partir elle avait aussi prit soin de regarder une vue aérienne de l'académie et se souvenait à peu près où se trouvait la clairière dans laquelle elles étaient.

Puis, fière d'elle, elle montra son oeuvre à Léa en lui écrivant :

Tout le monde peut revivre à l'infirmerie tant qu'il reste un peu de leur corps ! Par prudence, prenons un cheveux de chaque élève mort et du professeur avant de partir.

Regarde, on est là (voir flèche rouge) il faut marcher vers l'est et trouver le mur de la cour. Après on le longe et tout ira bien, normalement on ne devrait pas faire de mauvaises rencontres au pied de ce mur.
Le danger maintenant était d'atteindre le mur sans se faire dévorer tout crue, si elles y parvenaient, elles seraient sauvées ! Mais les autres élèves...Ion ne pouvait pas garantir leur sécurité.
Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Balade tranquille en forêt....enfin presque [pv Léa & Ion]
» Balade tranquille [Lac de Givre]
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Une balade tranquille... Enfin... [Nuage d’Orage, Nuage de Pavot, Nuage Brulant, Feuille de Chêne]
» Petite balade tranquille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page