Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Cours de combat rapproché I (Libre)

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Mer 20 Mar 2013 - 14:20
Lorsqu'il s'agissait de passer à un truc plus sérieux apparemment, il y avait moins d'entrain dans les rangs. A croire qu'ils ne savaient pas faire autre chose qu'émettre des commentaires farfelus. Rain n'était pas spécialement patiente. Elle ne l'était pas d'un certain point de vue, elle faisait seulement beaucoup d'efforts… Parce qu'il valait mieux éviter de gâcher son premier cours avec ses sautes d'humeur. Et ses efforts payèrent car finalement, quelqu'un se décida à saisir le marqueur qu'elle tenait dans sa main. Elle l'observa faire sans se prononcer sur les points qu'il avait marqués. Puis ce fut au tour du dormeur de la classe. Il ne se gênait pas celui-là, au moins.

Par la suite, Kate s'avança à son tour pour saisir le marqueur, non sans lui avoir adressé quelques mots avant, petit sourire aux lèvres.

- Je suis désolé de m'être emportée tout à l'heure. J'ai parlé trop vite...... Je resterais à votre cours quand même.

Rain se contenta de hocher la tête. Inutile de s'attarder davantage sur cette histoire. Elle avait eu le culot de lui dire ce qu'elle pensait en face, les choses avaient été éclaircies et maintenant, il fallait passer à autre chose. La jeune fille tourna donc un long moment autour du mannequin, avant de placer une grosse croix au niveau du ventre. Sans savoir pourquoi, Rain sentit la blague venir de loin... Et en effet, un coup de poing plus tard, le mannequin était à terre, en pièces.

- Voilà ! Le point sensible du corps humain est son corps en lui-même! Le preuve!

Son regard se fit plus dur lorsque Rain le planta dans celui de Kate. La jeune fille avait du courage mais ce dernier acte était plutôt à classer dans la catégorie "inconscience et irresponsabilité". En fait son comportement était plus proche de celui d'un enfant, qui faisait tout ce qui lui passait par la tête sans songer aux conséquences.

- Je peux également vous jeter par la fenêtre, histoire de démontrer la toute pertinence de votre thèse avec un exemple digne de ce nom.

Son ton, bien que neutre, laissait entendre une ironie évidente même si elle était tentée de mettre en application ce qu'elle venait de dire. Sans doute l'aurait-elle fait, si Lev ne s'était pas précipité pour réparer le mannequin. Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Rain l'observa faire, se forçant à préserver son mutisme tandis qu'un flot de mots pas gentils se bousculaient derrière ses lèvres.

Saisissant le marqueur que lui tendait Tsubaki, la dernière à passer, l'enseignante reprit à l'adresse de toute la classe :

- Vous n'êtes pas ici chez vous, mais en cours. A votre niveau, un accident peut vite arriver et rien n'exclut le risque à l'un de vos camarades de se prendre une écharde perdue dans l'oeil. Vous travaillez en groupe, par conséquent tout geste irresponsable menaçant la sécurité d'autrui se verra sanctionné.

Clairement, elle faisait allusion au dernier incident, mais ne mentionnait pas directement le nom de la concernée. Pour la deuxième fois depuis le début du cours, les élèves se faisaient sermonner grâce à Kate. Déjà la tension se faisait sentir... Mais ce n'était pas encore fini.

- Et comme vous travaillez en groupe, je ne vais pas me contenter de sanctionner une seule personne. Il me semble d'ailleurs qu'un peu d'exercices physiques ne vous ferait pas de mal et réveillerait certains. Tous à terre. C'est parti pour cinquante pompes.

Elle n'attendait évidemment aucune discussion et son ton le signifiait clairement. Les élèves se mirent donc au sol, certains d'entre eux n'ayant jamais fait de pompes semblaient prêts à pleurnicher. D'autres avaient du mal à garder leurs corps droits. Rain plaça donc la semelle de son ranger sur l'un de ces derrières un peu trop en hauteur pour être correct.

- Et rentrez vos royaux fessiers ou ce sera vingt pompes supplémentaires. Eleyon, lorsque vous aurez terminé les vôtres, entamez une séance d'échauffement. Vos petits camarades vous suivront.



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Mer 20 Mar 2013 - 16:20
Eleyon croisa les bras dans son dos et appuya l'arrière de son crâne contre le mur. La position dans laquelle il se trouvait n'était pas très confortable, le mur était froid et dur engourdissant rapidement ses mains collé à lui. Pour une fois dans sa vie il regretta les chaises rudimentaires sur lesquelles les élèves s'asseyaient pour suivre le cours. Peu après qu'il ait signé le mannequin avec deux magnifiques autographes en forme de croix, Kate se dirigea à son tour vers le mannequin. Elle s'excusa auprès de Rain et dessina une grande croix qui prenait l'intégralité du mannequin avant de le fracasser entièrement d'un coup de poing. Au début surpris, l'apprenti-Dieu eut du mal à se retenir d'exploser de rire lorsqu'elle se retourna vers eux brandissant son pouce dans un geste de victoire. Eleyon révisa son jugement sur la jeune fille, elle n'était peut-être pas aussi ennuyante qu'il l'avait cru au début.

"Je peux également vous jeter par la fenêtre, histoire de démontrer la toute pertinence de votre thèse avec un exemple digne de ce nom."

La réplique du professeur acheva Eleyon qui dut se plaquer la main sur la bouche pour éviter que tout le monde l'entende rire. Ce n'était pas le fait que quelqu'un entende son rire qui le dérangeait, mais rire en plein cours n'était pas très poli, dormir non plus me direz-vous mais bon. Lev intervint aussitôt rafistolant le mannequin comme il put avant d'inscrire à son tour deux croix sur sa surface en bois. Puis ce fut le tour de Tsubaki qui rendit le feutre à Rain lorsqu'elle eut fini. Au final, sur la trentaine d'élèves présent seul cinq avait eu le courage de se lever pour faire l'exercice demander par le professeur. C'était un chiffre bien bas.

"Vous n'êtes pas ici chez vous, mais en cours. A votre niveau, un accident peut vite arriver et rien n'exclut le risque à l'un de vos camarades de se prendre une écharde perdue dans l'oeil. Vous travaillez en groupe, par conséquent tout geste irresponsable menaçant la sécurité d'autrui se verra sanctionné."

Eleyon parcourut la salle du regard, cherchant quelqu'un pour se mettre avec lui. Il n'y avait pas énormément de choix possible vu qu'il y avait peu d'élève capable de suivre correctement le cours. Beaucoup d'élèves fixaient discrètement Kate, ils n'étaient visiblement pas content de ses changements d'humeur qui leur avait vallu une deuxième réprimande. Heureusement pour elle, ils étaient, pour la plupart, démotivé par la présence de Lev à ses côtés. Il faut dire que c'était quelqu'un d'assez mystérieux, mais certaines personnes ne semblaient pas sans préoccupé, il y aurait du grabuge à un moment ou à un autre du cours c'était malheureusement inéluctable.

"Et comme vous travaillez en groupe, je ne vais pas me contenter de sanctionner une seule personne."


Et voilà qu'elle en rajoutait une couche. Ne voyait-elle pas dans quel pétrin elle fourrait Kate et Lev indirectement ?

"Il me semble d'ailleurs qu'un peu d'exercices physiques ne vous ferait pas de mal et réveillerait certains. Tous à terre. C'est parti pour cinquante pompes."

Eleyon grimaça à la seconde partie de la phrase. Cette fois c'était à lui qu'était visiblement destiné la remarque. Soupirant, il se mis en position de pompes et attendit le signal de Rain pour débuter sa série. Cela faisait un certain moment qu'il n'avait pas fait d'exercices, il espérait qu'il n'avait pas trop rouillé même si l'incident de la cafétéria lui avait prouvé que non.

"Et rentrez vos royaux fessiers ou ce sera vingt pompes supplémentaires. Eleyon, lorsque vous aurez terminé les vôtres, entamez une séance d'échauffement. Vos petits camarades vous suivront."

Rapidement, pour ne pas perdre de temps, il enchaîna les 50 pompes avant de se redresser les bras en compotes. Des pompes à froid comme ça étaient le meilleur moyen de se bousiller l'intégralité des muscles de bras, un peu étrange que la professeur n'ait pas pris ça en compte. S'asseyant en tailleur, il regarda les autres effectuer leur propre série, beaucoup ne savait pas faire des pompes et Rain avait pris un malin plaisir à leur rappeler leur erreur. Finissant sa série, il quitta sa position assise pour se le lever et réfléchir à ce qu'il pourrait bien faire comme échauffement. Prenant place au centre du demi-cercle d'élève, l'apprenti-Dieu amorça l'échauffement par des étirements multiples. Il fallait tout d'abord légèrement chauffer les muscles pour ne pas les réduire en bouillie comme avec les pompes. Quelques plaintes s'élevèrent dans la classe, mais il n'y prêta que peu d'attention. Enfin jusqu'à ce qu'un élève en prononce une un peu trop virulente à son goût.

"Je vois pas pourquoi on doit suivre cet échauffement débile surtout quand il est fait par un paresseux comme lui."

Le regard d'Eleyon se vida de toutes émotions, laissant son regard dur. Oui, il dormait en cours. Non, il n'était pas un paresseux, pour qui se prennait-il lui ? Il voulait un échauffement plus dur et bien il l'aura. N'ayant ni mangé ni réellement dormi, l'apprenti-Dieu était assez irascible aujourd'hui et à fleur de peau.

"Bon, on va augmenté un peu la difficulté des exercices."

Un peu ? Quel euphémisme.

"Vous allez faire comme moi et à la même vitesse : vous vous placez comme si vous alliez faire un squat, vous fléchissez les jambes, vous vous mettez en position de pompe, vous revenez à votre position de départ, vous sautez et vous recommencez. Quarante fois."

Eleyon effectua ses quarantes répétitions avec quelques dfficultés, mais il n'en laissa rien paraître. Il ne devait laisser aucun signe de faiblesse transparaître sur lui, sinon il n'aurait pas l'air crédible face aux autres. Il se releva l'air de rien même si ses jambes commençaient légèrement à le faire souffrir malgré les étirements précaires qu'il avait fait. Eleyon continua l'exercice avec deux autres exercices qui demandaient autant d'énergie que le précédent. Ceci fait, l'apprenti-Dieu se tourna vers la prof.

"Je pense que continuer l'échauffement au-delà ne servira à rien vu l'état dans le quel certain se trouve."

Eleyon dit cela tout en montrant une masse d'élèves qui n'arrivaient plus à se relever. Souriant, fier de lui, il se retourna et retourna à sa place. Il croisa les bras derrière son dos et s'appuya contre le mur pour soulager ses jambes, attendant que Rain leur dévoile la suite du programme.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Sam 23 Mar 2013 - 12:36
- Je peux également vous jeter par la fenêtre, histoire de démontrer la toute pertinence de votre thèse avec un exemple digne de ce nom.

Malgré son air indifférent, cette prof était en fait sensible, facilement irritable. Cela me rassurait un peu, cette prof avant quand même un peu d'émotion. Seulement....Elle était un peu effrayante. Je crois même qu'elle serait capable de me jeter par la fenêtre. La classe riait de ma "prestation", dont Lev qui se levait et réparait mes fautes. Que ferais-je sans lui? Mon héros! Il était sympa, mais j'avais peur de devenir un fardeau pour lui. Après que Tsubaki soit passé, l'enseignante nous fit une scène de ménage.

- Vous n'êtes pas ici chez vous, mais en cours. A votre niveau, un accident peut vite arriver et rien n'exclut le risque à l'un de vos camarades de se prendre une écharde perdue dans l’œil. Vous travaillez en groupe, par conséquent tout geste irresponsable menaçant la sécurité d'autrui se verra sanctionné.

Je sentis des regards noirs que mes camarades me lançaient. Ils ne devaient pas être content de moi, mais je m'en fichais, je ne regrettais pas mon action. Je regardais attentivement notre professeur.

- Et comme vous travaillez en groupe, je ne vais pas me contenter de sanctionner une seule personne. Il me semble d'ailleurs qu'un peu d'exercices physiques ne vous ferait pas de mal et réveillerait certains. Tous à terre. C'est parti pour cinquante pompes.

J'entendis certains élèves râlaient en disant que c'était de ma faute, mais je ne fis pas attention. Je restais toujours près de Lev en faisant mes cinquante pompes. J'avais l'habitude d'en faire durant les échauffements lors de mes cours de Gym et d'art martiaux. Enfin, pour les filles, c'était plutôt une dizaine mais comme je pouvais aussi combattre les garçons j'en faisais plus. Ce serait devenu plus dur si j'arrivais à trente pompe, mais je n'abandonnerais pas. La prof ajouta:

"Et rentrez vos royaux fessiers ou ce sera vingt pompes supplémentaires. Eleyon, lorsque vous aurez terminé les vôtres, entamez une séance d'échauffement. Vos petits camarades vous suivront."

Sur ces mots, un élève se plaignait que cela soit Eleyon, qui dormait durant tout le cours, qui s'occupait de l'échauffement. Personnellement, je me demandais aussi pourquoi lui en particulier. J'avais pu voir de quoi il était capable lorsqu'il était venu me sauver - je ne le remercierais jamais assez pour l'intention. Moi je m'en fichais. Je me concentrais sur mon propre cas. Depuis que j'étais allée "prier" dans ce temple, ma force avait augmenté, mais aussi mon endurance. Ces cinquante pompes me paraissaient peu, c'était comme si j'en avais fais qu'une dizaine niveau fatigue. J'en souriais déjà. En finissant mon exercice, je me mis à m'étirer dans un coin, ne suivant pas Eleyon. Je n'allais pas faire son truc débile quarante fois non plus. J'étirais mes jambes, mes bras, tourner ma tête en le baissant, le penchant vers la droite, vers le dos, vers la gauche, bref, un cercle quoi. Je courais ensuite autour de la salle en faisant des montés de genoux, talons-fesses, etc. Finalement, ce cours était vraiment intéressant. J'étais heureuse. Mais, j'allais faire profit bas. Je me demandais ce que faisait Lev et je regardais aussi Tsubaki, elle était différente des autres. D'un côté, elle ressemblait à la prof. Mais, à quel point?
Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Sam 6 Avr 2013 - 13:00
    - Je peux également vous jeter par la fenêtre, histoire de démontrer la toute pertinence de votre thèse avec un exemple digne de ce nom.

    Lev soupira dans son coin, mais quel humour ! Ou pas ? peu importait, en tout cas cela montrait bien que Rain pouvait aussi s'énerver, un peu comme tout le monde quoi ! Même si elle ne le montre pas. Ca prouvait qu'il fallait bien chercher au fond de la femme pour dénicher quelque chose, après chacun sa chance.

    - Vous n'êtes pas ici chez vous, mais en cours. A votre niveau, un accident peut vite arriver et rien n'exclut le risque à l'un de vos camarades de se prendre une écharde perdue dans l’œil. Vous travaillez en groupe, par conséquent tout geste irresponsable menaçant la sécurité d'autrui se verra sanctionné.

    Bizarrement - normalement plutôt - tous les regards se tournèrent vers Kate, tous des regards noirs. C'était compréhensible, après tout c'est elle qui a détruit le matériel, n'est-ce pas ? Pourtant Lev avait juste à se racler la gorge pour que les regards aillent ailleurs, avaient-ils si peur d'un simple démon ? Surtout qu'il ne leur a jamais montré son vrai visage - là ils auraient une raison d'avoir peur. Mais bon, mieux vaut intimider nos adversaires sans montrer notre force, du moins c'était l'avis du démon aux yeux dorés.

    - Et comme vous travaillez en groupe, je ne vais pas me contenter de sanctionner une seule personne. Il me semble d'ailleurs qu'un peu d'exercices physiques ne vous ferait pas de mal et réveillerait certains. Tous à terre. C'est parti pour cinquante pompes.

    Et les voilà maintenant en train de râler ! Lev lâcha un long soupire, ce qu'il en avait marre de ces élèves qui ne travaillent pas et râlent en plus, le démon avait bien envie de leur mettre son poing à la figure, à quoi bon venir en cours si c'est pour ne pas bouger le petit doigt ? Lev fit donc comme la professeur dit et fit les cinquante pompes, chose assez banale pour lui puisqu'il faisait de la musculation quotidiennement, d'ailleurs ça le faisait bien rire en voyant certains élèves tomber par terre avant d'en avoir fait cinquante, de vrais moviettes ! Kate s'en sortait plutôt bien, pareil pour Eleyon. D'ailleurs c'était lui qui allait diriger l'entraînement.

    - Je vois pas pourquoi on doit suivre cet échauffement débile surtout quand il est fait par un paresseux comme lui.
    - Et moi je vois pas pourquoi un débile comme toi qui n'est pas capable de faire dix pompes se plaind.

    Il faut dire ce qui est : c'était sortie tout seul. Il en avait vraiment marre que les élèves ouvrent leur sale bouche pour se plaindre ou insulter, celui qui n'est pas content sort de ce cours, personne n'est forcé à venir en cours. Et ça Lev le savait, pourquoi il sécherait sinon ? Pour une fois qu'il venait en cours, il se dit que sécher était bien meilleur que d'entendre des enfants criés et pleurés pour un oui ou non - c'était la vision que Lev avait d'eux, même si certains sortaient du lot. Suite à cela Lev fit ce qu'Eleyon indiqua de faire, surtout les exercices se corsaient, chose que le démon appréciait. C'était un bon échauffement, fatiguant mais plaisant. Une fois finit Lev s'approcha de Kate qui s'était mise à part et il mit son bras autour de son cou.

    - Arrête de t'la jouer solo, viens !

    Le démon tira la jeune fille près des autres élèves, il avait beau ne pas en aimer certains il fallait quand même suivre le cours. Maintenant il fallait attendre ce que la professeur allait leur donner comme exercice, ce cours en lui-même n'était pas si mal au fond !

Excusez moi pour ce long retard, c'était pas prévu !
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Mar 30 Avr 2013 - 22:55
[HRP : Je passe donc le tour de Tsubaki vu le retard et l'absence de nouvelles.]


Les pics et les regards noirs fusaient à travers le local à l'adresse de Kate. De toute évidence, celle-ci était prête de devenir le bouc émissaire de ses camarades de classe. Quelle tristesse. Rain trouvait la situation désolante et comique à la fois. En tout cas, elle n'en montra rien et se contenta de noter mentalement les réponses de chaque élève à l'exercice d'échauffement donné. Cinquante pompes pouvaient être beaucoup, comme très peu selon les constitutions, les personnes et les pouvoirs. Son objectif n'était pas qu'ils terminent tous leurs cinquante pompes, car il fallait bien commencer quelque part, mais de savoir un peu plus sur les capacités physiques de chacun. D'autre part, cet exercice lui permettrait également d'observer le mental de ses élèves, de voir qui était du genre à pousser ses limites jusqu'aux extrémités et qui était du genre douillet, à ne pas forcer quand il ne la sentait pas.

Lorsqu'Eleyon démarra ses exercices propres, comme elle le lui avait demandé, Rain put également constater que Kate s'amusait à se la jouer solo dans son coin. La jeune femme se contenta de l'observer sans rien dire, les bras croisés sur la poitrine, cependant qu'Eleyon, provoqué par l'un de ses camarades, se décida à se la jouer instructeur sadique. Rain avait légèrement l'impression qu'il voulait se faire voir, tout comme Lev d'ailleurs, dont une bonne partie des élèves semblait avoir peur sans qu'elle sache vraiment pourquoi. Et puis elle n'appréciait pas trop la manière dont il défendait Kate, alors qu'il n'avait rien à voir avec l'histoire, encore une fois.

- Je pense que continuer l'échauffement au-delà ne servira à rien vu l'état dans le quel certain se trouve.

Un bref coup d'oeil désintéressé fut lancé à l'adresse de ces loques humaines étalées sur le sol, avant que la jeune femme se décide à répondre d'un ton neutre :

- En effet. Maintenant que vous avez pu démontrer votre supériorité, vous pouvez disposer.

Certes, elle n'avait aucun estime pour les petites natures, mais ils étaient là pour progresser, pour la plupart. A ses yeux, Eleyon avait simplement voulu se sentir supérieur, ou leur prouver qu'ils étaient inférieurs, au choix. Bref, elle n'était pas psychologue. La situation était simple, la plupart n'était plus capable de continuer le cours, abattu par ce qui était censé constituer l'échauffement. Enfin, au moins, cela avait pu en réveiller plus d'un.

Balayant la classe du regard et s'adressant aux rares personnes encore debout, elle reprit :

- De ce que j'ai vu, les niveaux sont très différents, mais je ne puis me multiplier. Aussi, il va vous falloir faire preuve de persévérance. Tous.

Elle marqua une pause puis décroisa ses bras pour placer ses mains sur ses hanches. Un élève gigotait à ses pieds, épuisé, tout comme la plupart de ses camarades. Il y en avait quand-même un bon paquet au sol, mine de rien.

- Bien. Nous allons jouer à un jeu. Vous autres, alignez-vous contre le mur du fond. A trois, tout ceux qui se trouveront toujours à terre serviront de projectiles. Votre objectif quant à lui est simple : éviter tous lesdits projectiles que je vous enverrai, sans vous marcher sur les pieds.

Ceci dit, elle n'avait commencé à compter que déjà des mouvements de panique se faisaient sentir dans la populace écroulée sur le lino. Certains se relevèrent tant bien que mal, gémissant et se contentant de se tenir sur leurs genoux. Sans se soucier des plaintes et des tentatives vaines de sa victime pour se dégager, elle attrapa un élève épuisé par la nuque et, d'un puissant coup de pied dans le fessier, l'envoya s'écraser contre le mur du fond. Enfin, il n'eut pas ce plaisir là, puisqu'il s'attrapa plusieurs élèves au passage, les éliminant avec grâce. Les autres, n'ayant aucune envie de subir le même sort, avaient pris fort sur eux-mêmes pour se redresser et s'empressèrent de s'acculer au fond de la classe. Ils étaient nombreux et se marchaient un peu dessus, mais c'était l'obstacle principal de l'exercice, qui visait à tester, cette fois, leur agilité et leur gestion de l'espace.

L'avant-goût balancé, Rain se saisit de son sac et en sortit trois boules en caoutchouc. Sa réserve était suffisante pour que tout le monde puisse y goûter. Elle était curieuse de voir si certains se serviront d'autres pour se protéger des projectiles... cela promettait d'être fort intéressant. Forcément, en tant que tireur d'élite, elle aurait pu faire des cadeaux, si cela avait été son genre... mais malheureusement pour eux, tout cela variait fortement selon son humeur du moment. Autant dire qu'ils étaient mal partis.



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Mer 22 Mai 2013 - 18:15
[Eleyon n'ayant pas le temps de RP, je saute son tour ^^]

Alors que je faisais tranquillement mon échauffement dans mon coin, Lev vint me voir et me tira vers les autres en mettant son bras autour de ma gorge. Il m'étranglait un peu donc je me débattais en disant qu'il me faisait mal. Je l'aimais bien, ce Lev. Il m'était très proche et il me comprenait. Eleyon, celui qui m'avait sauvé la vie l'autre jour, avait aussi l'âme d'un chef. C'était lui qui avait dirigé cet entrainement sous la demande du professeur. Apparemment, il s'était très bien sorti. Si on était tous ensemble contre un adversaire de taille, il serait le chef du groupe et on le suivrait tous. C'était égoïste de ma part de faire un échauffement toute seule dans mon coin. Après que la professeur avait fait l'éloge de la supériorité dont Eleyon faisait preuve - il me paraissait différent qu'à la fois où il m'avait sauvé des gobelins au passage - elle nous expliqua la suite du programme.

- Bien. Nous allons jouer à un jeu. Vous autres, alignez-vous contre le mur du fond. A trois, tout ceux qui se trouveront toujours à terre serviront de projectiles. Votre objectif quant à lui est simple : éviter tous lesdits projectiles que je vous enverrai, sans vous marcher sur les pieds.

J'écarquillais les yeux en entendant cette exercice tandis que les autres râlaient ou marmonnaient que cette professeur était cinglée, mais se mirent tous en ligne. Ceux qui étaient à terre prirent peurs, voyant leurs dernières heures arrivées. Certains d'entre-eux se forçaient à se lever pour ne pas servir de projectile, mais ils n'eurent pas tous cette chance. La professeur avait prit un par la nuque et le balança sur les élèves tous en ligne. Je ne faisais pas partie de ces gens qui tenté d'imiter le mur en restant aligné tout en esquivant les autres. Je regardais la scène, les bras croisés et les yeux froncés. Elle sorti alors deux boules en caoutchouc et les lançait vers les élèves. Certains d'entre eux s'étaient servi de ceux qui étaient K.O pour se protéger. Alors que je les regardais avec un air énervé, je senti un choc venant de ma joue. Cette professeur....Elle m'avait visé. Volontaire? Je ne le savais pas. En tout cas, je fus projetée vers le mur. Les élèves me regardaient. La plupart se moquait, mais ils étaient occupés à servir les leurs de bouclier. Je restais immobile volontairement, puis me relevais. Je regardais la professeur avec une colère noire, car c'était bien ce que je ressentais en ce moment. Je courrais vers elle, tentant d'esquiver ses projectiles. La pièce se mit à trembler. Je venais de réaliser que j'utilisais mon domaine divinatoire lorsque j'étais en colère. Tout en courant, je dis:

Utiliser ses propres élèves comme arme pour un exercice de ce genre....CE N'EST PAS CE QU'UN PROF DOIT FAIRE!!

Je me mise à sauter vers elle pour accélerer ma cadence, tout en préparant le poing que j'allais lui mettre à cette sale conn*sse.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Dim 26 Mai 2013 - 15:05
    Lev avait bien envie de partir ou bien de chasser les imbéciles qui ne travaillent pas, qui se plaignent pour un oui ou non, qui ne savent pas faire dix pompes sans tomber par terre et qui jugent par un simple regard. Pourquoi ils étaient là si c'était pour ne rien faire ? Il faut dire que ce matin il n'avait pas de chance, pour une fois qu'il voulait suivre un cours, il y avait des imbéciles qui gâchaient tout. Puisque c'était un cours de combat rapproché, pourquoi ne pas faire des groupes de deux en mettant Lev avec un fainéant, au moins le démon pourrait se défouler sur un punching-ball mais pour l'instant cette idée n'avait pas encore traversé l'esprit de Rain, la professeur. D'ailleurs Lev avait bien envie de voir jusqu'où elle pouvait rester calme, sans expression au visage. Et s'il l'embêtait ? Le démon commença à chercher quoi faire afin d'énerver la professeur, il avait bien envie de la faire réagir un peu.

    - Bien. Nous allons jouer à un jeu. Vous autres, alignez-vous contre le mur du fond. A trois, tout ceux qui se trouveront toujours à terre serviront de projectiles. Votre objectif quant à lui est simple : éviter tous lesdits projectiles que je vous enverrai, sans vous marcher sur les pieds.

    Un jeu ? En cours ? Ca ressemblait à une balle au prisonnier. Lev aurait aimer jeter les projectiles, apparemment c'était la professeur qui allait le faire. C'était marrant à voir. C'est comme si l'instinct de survie prenait le dessus, chacun voulait éviter les projectiles et utilisaient d'autres élèves comme boucliers, pas mauvaise l'idée. Kate se prit un projectile dans la figure et fut projetée vers le mur, beaucoup d'élèves se mirent à rire et Lev observa silencieusement cette fille qui s'énervait petit à petit, encore une fois. Apparemment elle voulait tenter le diable, elle commença à courir en direction de Rain en évitant les projectiles. La pièce trembla subitement, beaucoup d'élèves tombèrent et d'autres se cachaient sous la table, Lev ne connaissait pas le pouvoir divin de Kate. Il comprit enfin ce qu'elle voulait faire. Qu'est-ce qu'elle avait dans la tête ? Elle voulait se prendre un coup en retour ? Lev se prit à courir à son tour après Kate pour l'arrêter, un jour il faudra qu'il arrête de protéger les gens qu'il aime.

    Utiliser ses propres élèves comme arme pour un exercice de ce genre....CE N'EST PAS CE QU'UN PROF DOIT FAIRE!!

    D'un coup elle sauta. Lev accéléra le pas à son tour et attrapa in extremis la cheville de Kate pour l'empêcher de faire n'importe quoi. Celle-ci tomba subitement et le démon rattrapa la jeune brune et la porta comme si c'était une princesse. Lev serra Kate contre lui pour qu'elle ne gigote pas trop, pour qu'elle se calme et qu'elle n'ait pas envie de recommencer. La pièce arrêta subitement de trembler à ce moment. Il faut avouer qu'à ce moment-là Lev se fichait de tous les regards braqués sur eux, de la punition qu'il allait peut-être avoir à cause de Kate, des jugements des autres élèves. Pour lui la seule chose qui comptait c'était que Kate ne fasse pas de mal à Rain. Pourquoi ? Bonne question. Lev ne voulait pas que Kate soit dans de beaux draps et en même temps il voulait protéger Rain et ce même si elle était sa professeur. Le démon emporta Kate plus loin et la déposa sur une chaise. Il soupira une nouvelle fois, pourquoi tant de haine ?

    - Ce tu allais faire n'allait rien arranger, réfléchis deux secondes Kate !

    Pourquoi pas en profiter pour lui en mettre une ? Non, pas la peine. Un simple regard noir pouvait tout résoudre, du moins pour Lev. C'était la première fois qu'il lui lançait ce genre de regard, vous connaissez ce regard méchant, démoniaque qui veut dire "Fais attention à ce tu fais" ? C'était celui-là, pour qu'elle arrête d'agir sans réfléchir, pour qu'elle grandisse un peu dans sa tête. C'était la première fois qu'il agissait ainsi avec elle et il espérait que ça soit la dernière. Il ne faut pas négliger que la professeur n'était pas loin accompagnée des punitions.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Dim 2 Juin 2013 - 18:45
[HRP : Bon, Tsubaki et Eleyon retirés de la liste des participants, nous allons continuer et terminer ce rp à trois. De toute manière, il y aura un nouveau cours dont les inscriptions sont ouvertes.]

Les élèves, entassés, ne parvenaient visiblement pas à s'organiser pour survivre au feu de ses balles. Beaucoup se servaient de leurs camarades plus faibles comme bouclier. C'était dans des moments tels que ceux-ci que l'on peut voir l'instinct de survie particulièrement cruel. Actuellement, ce n'était que des balles en caoutchouc, sur le vrai terrain comme Rain les connaissait, c'était autre chose. Il n'y avait pas de seconde chance. Et dire que si elle le voulait, elle pourrait véritablement transformer cet exercice en massacre impitoyable… Une balle en caoutchouc, bien qu'inoffensive aux mains du commun des mortels, pouvait aisément tuer quelqu'un une fois lancée avec une certaine technique, combinant une force et une précision inouïe.

Un concert de gémissements et de marmonnements emplissait à présent la salle de cours. Une énième balle effectua un gracieux parcours dans l'air avant d'atterrir allègrement dans sa main. Dans ce genre de cas, il n'était même pas nécessaire de se presser pour tous les éliminer.

- Eh bien ? Est-ce tout ce que vous avez à m'offrir comme résistance ?

Un mouvement brusque se fit percevoir dans son champ de vision, et bien que Rain ne détourna pas le regard du mur humain entassé au fond, elle sut qu'il s'agissait de Kate et très précisément à quelle vitesse elle s'approchait. Elle savait, de cette manière, quelle technique et quel timing précis employer pour mettre fin à sa vie le plus rapidement possible. C'était pratique face à des ennemis, mais assez effrayant maintenant qu'elle était passée du statut d'arme vivante à celui d'enseignante. Seulement, la salle de cours fut victime de brusques secousses tandis que l'élève approchait. Apprentie-déesse de la Nature hein ? Le Numéro 99 se tenait toujours debout, les genoux légèrement fléchis pour préserver son équilibre, le regard neutre planté dans celui de Kate, qui lui beugla dessus. Si elle écoutait l'ordre premier que lui dictait son cerveau, celle qui se jetait sur elle ne serait déjà plus de ce monde…

La balle fusa à une telle vitesse que l'on pouvait entendre l'air se fendre, prête à foudroyer le crâne de la jeune effrontée. A la place, elle le frôla, laissant une trace rouge qui promettait de se révéler irritante sur son front. Les choses semblaient se dérouler au ralenti tandis qu'elle voyait… bah Lev (qui d'autre ?) saisir sa camarade par la cheville, l'empêchant ainsi de se retrouver avec un joli traumatisme crânien. Pourquoi cela ne l'étonnait pas… ? La jeune femme fronça les sourcils, surtout lorsque finalement, elle put assister au magnifique parcours aérien de Kate pour finalement atterrir dans les bras du démon bodyguard. Non mais… sérieusement.

Une colère noire s'empara d'elle sans qu'elle sache pourquoi. Parce que non, elle n'avait aucune idée de pourquoi tout cela la faisait réagir comme ça, mais par contre, que Lev lâche sa camarade ne serait pas de refus. Oui, bon, ok, on va dire que c'était ce qu'elle voulait en cet instant. Quoique… pour quelqu'un qui savait ce qu'elle voulait, Rain ne faisait pas grand-chose. Elle restait clouée sur place, les poings serrés et le corps tendu, transperçant ses élèves d'un regard plus clair qu'une lame. Les mots se bagarraient derrière ses lèvres sans pour autant se décider à les franchir. Et le voilà qui lui faisait un câlin, sans gêne. Et le voilà qui tournait les talons pour amener Kate plus loin, comme si l'enseignante du coin n'était qu'un vulgaire abricotier.

Oh, là… Là, Rain dut tout simplement prendre fort sur elle-même pour ne pas se ruer sur les deux, les saisir par la nuque et les envoyer tous les deux en home-run par la fenêtre de la classe.

- Ce tu allais faire n'allait rien arranger, réfléchis deux secondes Kate !

- Le cours est terminé.

A la place de soulever une vague de soupirs de soulagement, ce fut un silence pesant qui accueillit ses paroles. Rain demeura immobile, les paumes ouvertes et les bras légèrement à l'écart de ses flancs. Malgré cette posture négligente, il en dégageait une hostilité presque palpable.

- A moins que vous ne comptez achever ce que vous avez commencé ? Ne jamais lancer un défi si c'est pour se replier ensuite. Cela vous apprendra à utiliser votre cerveau, la prochaine fois. Alors ? Venez tous si cela vous chante.

Ouais, c'était complètement gamin. Mais elle n'avait jamais eu la prétention d'être mature. Si elle s'y connaissait un peu mieux, elle saurait également qu'elle n'était rien de plus qu'une gamine que l'on avait équipée de quinze arts martiaux, d'un cerveau et d'un corps programmés pour tuer. Et si cela permettait de donner du piment au cours, pourquoi pas ? Cependant, c'était un défi pour elle-même, car plus que les autres, ce sera son instinct de tueuse son plus grand adversaire.

Déjà, certains élèves se redressaient, comme si à leurs yeux, le cours prenait enfin une tournure intéressante. L'humiliation subie par la plupart allait très certainement les inciter à passer à l'attaque, et puis à plusieurs, ils se persuadaient qu'ils avaient une chance, professeur de combat rapproché ou non.



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Lun 3 Juin 2013 - 22:13
C'était la première fois que j'assistais à ce genre de cours. Sur Terre, tout ce qui s'était passé serait interdit. Chaque parent de chaque élève auraient porté plainte, demandant le renvoie ou la démission de la prof responsable de toute cette violence. Encore une fois, j'avais laissé parlé mon cœur et laissé mon corps bouger tout seul. Je ne pouvais pas rester là pendant que cette professeur faisait souffrir les élèves ! Lorsque j'étais en l'air, je vis que cette femme me lancer une balle telle un coup de feu d'un revolver. Tout semblait se passer au ralentis, mais la scène s'était déroulé à la vitesse grand V si on était extérieur à tout cela. La première chose que je vis, non, que je focalisais, c'était la balle qui venait vers moi. Puis, un contact sur ma cheville. Une main chaude. Mon corps se laissant trainer par la force de celui qui m'avait attrapé. J'avais une petite idée de qui s'était. Ce garçon me pris dans ses bras et me fit m'assoir sur une chaise. C'était Lev, mais il n'était pas content. Il me regardait, avec ses yeux de démon de couleur doré, me sermonnant sur mon attitude. Bizarrement, je ne fis plus en colère. Une goutte de sang coula sur mon visage, depuis mon front. J'avais à peine frôler la mort pour une deuxième fois. Mais, elle était quoi cette prof ? Elle était capable de tuer une élève pour une raison que j'ignorais encore. Je baissais la tête, évitant le regard de Lev. J'étais ridicule et j'avais un peu honte d'avoir agis ainsi. Puis, la prof nous avait sorti:

- Le cours est terminé.

Il eut un silence dans la salle. Aucun soupire, aucun chuchotement ..... Même pas de raillerie comme tout à l'heure. J'avais toujours la tête baissée, ne laissant personne voir mon expression caché par mes mèches de cheveux. La professeur continuait de parler :

- A moins que vous ne comptez achever ce que vous avez commencé ? Ne jamais lancer un défi si c'est pour se replier ensuite. Cela vous apprendra à utiliser votre cerveau, la prochaine fois. Alors ? Venez tous si cela vous chante.

Je fus assez surprise. Elle me provoquait et traitait d'imbécile. D'un côté, elle n'avait pas tout à fait tord. Je n'avais pas vraiment réfléchi et je devais le reconnaitre. Je me levais de ma chaise et me tournait vers Lev, ignorant les dires de la professeur ..... Pour l'instant. De plus, j'avais attiré le regard de tout le monde lorsque je posais la mains sur l'épaule du jeune brun. Même ceux qui s'étaient levés pour attaquer le professeur me regardaient, se demandant sûrement si j'allais agir contre la professeur. Au fond, j'étais toujours en colère, mais pas pour les mêmes raisons. J'étais en colère contre moi-même. J'étais trop impulsive et j'avais le sentiment que, quoi que je fasses, rien n'y changerait. Je resterais toujours comme ça, car c'était ce que j'étais depuis toujours. Mais, j'intériorisais ce sentiment, pour laisser place à un sourire joyeux, montrant ma positive attitude, à Lev, mon meilleur ami.

Merci Lev, pour m'avoir sauver la vie. Si tu ne m'avais pas empêcher, je serais plus là pour que tu puisses me crier dessus. Et désolé pour tout ce que je t'ai fais subir durant ce cours.

Je lui fis un clin d’œil [remplacé par le bisou sur la joue] en guise de remerciement. Et encore une fois, ce n'était pas réfléchi. Je ne savais pas ce qu'en pensait la prof et franchement, je m'en foutais. Je fermais les yeux en enlevant mon sourire lorsque je me tournais vers elle. Elle avait provoqué un élève. Pour rassurer Lev, je lui dis:

Fais moi confiance. Je ne ferais rien de réfléchi. Je me tournais vers lui avec un sourire et les yeux fermés. Car je ne veux plus que tu me regardes avec cet air énervé justement.

Je m'approchais en marchant vers la professeur, les yeux rivés sur moi comme si j'étais le centre d'attention, comme si tout le monde voulait savoir ce que j'allais faire. Je la regardais les sourcils froncés, déterminées à faire ce que j'allais faire. Je n'avais pas peur, j'étais trop en colère contre moi-même pour ça. Lorsque j'arrivais devant elle, je lui tendis la main pour qu'on se les serraient. Tout le monde fut choqué par ce comportement, mais je n'en faisait aucune attention.


Celle qui doit utiliser son cerveau, c'est aussi vous. Vous venez de faire une tentative de meurtre en plein cours et en essayant de me faire la morale, vous me provoquez. Vous êtes peut-être une professeur expérimentée dans cette matière et vous semblez avoir vécu toute votre vie dans un champ de bataille, mais nous ne sommes pas comme vous. Et nous le serons jamais. Mais ....

Je lui souriais, toujours sur le même ton sévère et les sourcils froncés.

Au début, je me demandais si vous étiez humaine, ou si vous avez au moins un cœur. Votre comportement me fait penser que vous n'en êtes pas une, mais vous avez des émotions. La preuve, vous ressentez la colère, la haine et votre humeur. C'est les mauvais côtés qu'un être humain puisse avoir, mais cela reste humain. Je ne sais pas pourquoi vous êtes comme ça et je ne chercherais pas à le savoir. Mais, avant de quitter votre cours ......Je voudrais qu'on fasse des cours particuliers.

Sur ma dernière phrase, je montrais dans mes deux yeux noisettes ma détermination et le fait que je ne rigolais pas. J'étais sérieuse dans mes paroles. Même si je n'étais pas d'accord avec les méthodes employées par la professeur, c'était probablement le meilleur moyen de devenir forte. Les élèves étaient, pour la plupart, choqués par ma requête, me traitant de folle. Je comptais une nouvelle fois sur Lev pour les calmer, prévoyant de m'excuser pour ça. Et puis, j'avais le sentiment que la professeur refuserait et me donnerait un coup de poing comme sanction pour mon comportement. Ou alors, qu'elle allait tout simplement m'ignorer et quitter la classe, vu que son cours était fini.
Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Dim 16 Juin 2013 - 19:25

    Les cours entre cette académie et une académie sur Terre sont complètement différents. Si ce cours avait lieu sur Terre, Rain serait sans doute en prison pour tentative d’assassinat. Ici ce n'était pas un vrai problème vu que tout le monde était déjà mort ! Sauf qu'une remarque surpris le démon : elle déclara que le cours était terminé. Avait-elle quelque chose en tête ? En avait-elle marre de Kate ? Ça serait compréhensible, vu comment elle perturbe le cours. Suite à ça un silence de mort régnait dans la pièce, l'atmosphère n'était plus la même, c'est comme si l'agacement de Rain était visible et que les élèves avaient peur.

    - A moins que vous ne comptez achever ce que vous avez commencé ? Ne jamais lancer un défi si c'est pour se replier ensuite. Cela vous apprendra à utiliser votre cerveau, la prochaine fois. Alors ? Venez tous si cela vous chante.

    Cette réplique ne plu pas au garçon. La professeur provoquait Kate et les autres élèves en plus de ça. Que cherchait-elle à faire ? Pour tout dire tout allait de pire en pire. Certains élèves s'étaient même levés pour tenter le coup. Lev leur lança un regard noir, pleins d'insultes et de haine afin de faire passer un message : osez que j'vous casse la gueule ! Suite à ça ils se rassirent tous et observaient Kate. Lev aussi l'observa, il voulait savoir ce qu'elle allait faire cette fois. Elle déposa sa main sur l'épaule du garçon pour le remercier, le démon ne bougea pas d'un poil. Puis elle sourit, comme si rien n'était arrivé.

    Merci Lev, pour m'avoir sauver la vie. Si tu ne m'avais pas empêcher, je serais plus là pour que tu puisses me crier dessus. Et désolé pour tout ce que je t'ai fais subir durant ce cours.

    Suite à ça elle lui fit un clin d'oeil. Et elle continua sur un long monologue expliquant qu'elle ne voulait plus qu'il la regarde de cette façon, en même temps comment veut-elle qu'il la regarde si elle fait n'importe quoi ? Mademoiselle lui demandait de faire confiance : le démon ne bougea pas d'un poil, observant la scène avec attention. Un faux pas et il interviendrait pour tout arrêter. Elle sortit un long monologue, Lev écoutait bien et trouvait qu'elle y allait fort. Une tentative de meurtre ? Mais savait-elle qu'elle était déjà morte et que les balles étaient en caoutchouc ? On ne dirait pas, c'est comme si elle accusait Rain de lui avoir tiré dessus avec un ses flingues. La dernière phrase de Kate étonna Lev. Kate voulait des cours particuliers. Pourquoi ? Déjà qu'en cours en générale elle s'en sort mal et ce seulement pour s'entendre avec la professeur, à croire qu'elle cherchait les ennuis. Pourtant le démon ne dit rien, encore observateur. Il décida d'attendre la réponse de la professeur avant de partir, ce cours avait assez mal tourné, dommage pour une fois qu'il venait en cours.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Lun 17 Juin 2013 - 16:37
Les quelques élèves qui avaient espéré un instant avoir leur revanche avaient été rapidement remis à leur place… d'un simple regard jeté par Lev. A croire qu'il faisait plus peur que leur professeur. Le jeune homme avait beau avoir l'air gentil la plupart du temps, apparemment sa réputation auprès de ses camarades était toute autre. Peut-être aussi que l'idée d'affronter deux personnes les enchantait moins ? Peut-être. Pour sa part Rain était bien déçue par aussi peu de cran. Pourtant juste après sa provocation, elle avait remis ses bras derrière son dos, ce qui était loin d'être impressionnant comme posture de combat. Kate pour sa part l'avait carrément ignorée, du moins dans un premier temps, pour adresser la parole à Lev, sans omettre de poser une main sur son épaule, main que Rain visualisa voler toute sanguinolente par la fenêtre d'ailleurs.

Mais trêves de pensées glauques, notre jeune apprentie-déesse de la Nature se tourna vers son professeur, le sourire qu'elle accordait à son ami ayant disparu de ses lèvres. La classe s'était tue et la regardait à présent, comme s'ils espéraient qu'elle se jette sur la professeur pour lancer le premier assaut auquel ils pourraient répondre par la suite. Sourcils froncés et air déterminé chez l'une, visage impassible chez l'autre, les deux jeunes femmes se scrutèrent un moment, avant que la première ne se décide à tendre une main à la deuxième. Rain n'avait même pas baissé les yeux sur la main en question, se contentant de fixer son vis-à-vis.

S'ensuit alors un long speech ennuyant, où Kate ne se priva pas de lui manquer de respect. La franchise était une bonne chose certes, mais il y avait des limites à respecter, d'autant plus qu'elle montait rapidement sur ses grands chevaux celle-là. Tentative de meurtre ? Vraiment ? Oh non, la balle n'avait pas été lancée assez fortement pour provoquer la mort de sa cible, simplement lui offrir un joli traumatisme crânien…

- Vous êtes peut-être une professeur expérimentée dans cette matière et vous semblez avoir vécu toute votre vie dans un champ de bataille, mais nous ne sommes pas comme vous. Et nous le serons jamais. Mais .... Au début, je me demandais si vous étiez humaine, ou si vous avez au moins un cœur. Votre comportement me fait penser que vous n'en êtes pas une, mais vous avez des émotions. La preuve, vous ressentez la colère, la haine et votre humeur. C'est les mauvais côtés qu'un être humain puisse avoir, mais cela reste humain. Je ne sais pas pourquoi vous êtes comme ça et je ne chercherais pas à le savoir.

Etait-ce une impression ou cette élève cherchait à tout pris à montrer aux autres une intelligence inexistante ? Non puis quoi encore, la voilà qui faisait une analyse de sa personnalité, de sa nature… Quel était l'intérêt de ces paroles ? Aucune à part se mettre en valeur ? Ben tiens. Rain était du genre franche et à apprécier la franchise mais ce n'était pas pour autant qu'elle accepterait ce genre de discours destiné uniquement à étaler son savoir, c'était purement prétentieux, surtout qu'elle ne savait encore rien d'elle mis à part son nom et la matière qu'elle enseignait. Puis le must arriva, après son long monologue à dormir debout, elle lui fit une demande complètement rien à voir. Des cours particuliers. Elle voulait des cours particuliers. Ah… ?

L'espace de quelques secondes, les regards des deux personnages restèrent en contact. Puis soudainement, Rain le braqua sur le reste de la classe et prit la parole d'une voix forte, faisant sursauter plus d'un.

- Alors ? C'est tout ? Je m'attendais à plus d'enthousiasme face à la perspective de rendre ce cours enfin intéressant. Que de belles paroles dans le vide et absolument rien dans le ventre. Aucun d'entre vous n'a sa place dans ce cours. J'en viens à me demander pourquoi vous n'êtes pas tout bonnement restés dans votre lit à siroter un thé.

Les paroles étaient dures à entendre et sans doute se retrouverait-elle seule à son prochain cours mais elle s'en fichait comme de l'an quarante. C'était une sorte de dernière épreuve. Ceux qui malgré ces mots reviendraient seraient réellement motivés à s'améliorer... ou à lui rendre le monnaie de la pièce. Dans les deux cas, ils auraient un minimum d'intérêt pour pouvoir prétendre être ses élèves. Cela lui permettrait de faire une petite sélection dans tous ces apprentis-dieux déjà trop nombreux pour elle de toute manière.

Elle tourna les talons sans accorder le moindre coup d'oeil supplémentaire à Kate et se dirigea vers la fenêtre ouverte. D'un bond félin, elle se trouvait sur l'appui de pierre, son sac sur l'épaule. C'était qu'il faisait venteux dehors… La pluie ne s'était pas arrêtée entretemps. Bof, ce n'était pas comme si ce détail la dérangeait.

- Retournez-y, vos draps douillets vous attendent, lâcha-t-elle avec cette nonchalance qui lui était propre.

Et elle disparut de son perchoir. De fines gouttes venaient à présent se loger dans le plancher de la salle de cours, silencieusement.



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Cours de combat rapproché I (Libre) - Sam 22 Juin 2013 - 16:37

Ecoutez, c'est un superbe rp de cours, auquel j'ai accroché, dommage que vous vous êtes fait lâché en pleins milieu, mais bravo, continuez ainsi ^^


Rain : 555 xps
Kate : 460 xps
Eleyon : 440 xps
Lev : 490 xps
Tsubaki : 255 xps

Xps attribués : Oui
Cours de combat rapproché I (Libre)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
» Cours de combat à main nue à l'Académie des Voleurs Patentés (seulement pour les VP de 13 à 15 ans)
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Cours de combat (armes rapprochées) - Groupe 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page