Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Comment repeindre une école efficacement [Quête Renégat]

 
Invité
avatar
Invité
Comment repeindre une école efficacement [Quête Renégat] - Mer 13 Mar 2013 - 11:17






















Réellement, la situation était digne des plus grands romans, voir des plus grandes pièces de théâtre. Franchement, qui aurait pu imaginer pareille scène du genre ? Un jour ennemi, le lendemain futur allié. C'était un moment où l'ironie était à son comble. Quelques temps avaient passé depuis l'incident à l'académie où Aurelly avait eu le malheur ou le bonheur d'entendre une vision du monde comme elle aimerait voir. Vraiment, cette idéologie que ce fou d'Isanagi clamait était une idée parfaite à son avis.. Mais cette belle idée avait pendant plusieurs jours hantée l'esprit de la jeune sorcière qui restait durant des heures entières cloîtrées dans sa chambre en espérant trouver la force de surmonter tout cela. Visiblement, elle voulait tenter de tout oublier, de tout effacer de ses pensées.. Trop de choses l'assaillaient, trop d'idée, de gestes.. Depuis longtemps, Aurelly n'avait qu'une idée fixe en tête, une vision violente qui ne pourrait se passer que dans le sang.. Mais jusqu'à présent, sa douce et généreuse petite soeur lui avait permis de surmonter ses idées, elle lui avait donnée la force d'avancer et de persévérer en tentant de tout oublier, en tentant d'être gentille et généreuse comme elle. Et pourtant, malgré toute la puissance de l'amour que portait la sorcière envers sa jumelle. Aurelly avait sa manière de faire, sa manière d'agir.. Fiora était capable de supporter les pires tourments tant qu'elle rendait quelqu'un heureux. Alors qu'Aurelly, elle, était simplement capable de se venger, de détruire les personnes qui faisaient du mal à sa soeur ou à elle-même. Les jumelles étaient réellement les opposées d'une même pièce. D'un coté, la douce et l'équilibre... De l'autre, la violence et la rancune. Que dire de plus? Elles étaient si différentes. Et cette différence s'était vue brusquement renforcée à l'incident de la place de l'horloge où Fiora avait agit par altruisme, alors que se faisant violence, Aurelly avait tuée pour tenter de se venger des gens qui voulaient du mal à sa soeur. À partir de ce simple incident, la jeune sorcière avait songé longuement à ce qu'elle allait faire. Et longuement, elle avait tentée de se faire à l'idée qu'elle ne pouvait que protéger sa soeur pour toujours.. C'était la plus pure chose à faire.. non ? Du moins, c'était ce qu'elle croyait.. C'était ce qu'elle espérait. Et pourtant, une phrase hantait parfois son esprit.. Sa soeur lui avait toujours dis de tenter de faire sa propre vie, de s'ouvrir plus aux autres. Jusqu'à présent, jamais au grand jamais, Aurelly n'avait eu cette chance.. Cette opportunité, de m'être en pratiquer cette phrase pleine de sens. Et alors qu'elle était au bord du ravin, prête à sauter en bas pour mener sa propre vie.. Elle avait hésité. Une hésitation qui avait perduré pendant plusieurs heures, voir jour. Elle ne savait.. Elle n'était pas sure... Il fallut un évènement de taille pour que finalement, la volonté d'Aurelly se raffermisse. La disparition de sa copine. Sa tendre amie avait disparue de l'académie depuis un moment et cela causa un choc dans l'esprit de l'apprentie qui se décida finalement à bouger pour créer son propre futur, en espérant revoir la belle qui hantait ses pensées.

C'était donc sur cette idée et cette manière de pensée qu'elle s'était présentée un jour comme tous les autres auprès de ce fou qu'elle avait tentée de tuer. Au premier abord, le fou sembla vouloir la tuer. Mais malgré l'envie que ce Jokhen éprouvait. Il ne tenta pourtant pas de la tuer sur le coup. La curiosité avait eue raison de sa folie habituelle et il avait permis à Aurelly de lui exposer sa demande. Sur le coup, le fou aux longues griffes resta un moment surprit. Comment aurait-il pu s'attendre à ce qu'elle.. La fille qui avait tentée de le pourfendre à la place de l'horloge, veuille participer à leur vision ? Vraiment, cette idée était si ironique.. Si amusante.. Quoique.. Quand il repensait à ce qu'elle avait fait pour tenter de le tuer.. Il n'était pas surpris. Cette jeune fille portait en elle un grand potentiel.. Et vue ce qu'il ressentait en la voyant.. Cette fille était des plus.. étrange. Il y avait quelques de noir et de sombre qui émanait de son corps, une aura digne des êtres les plus maléfiques. Rare était les fois qu'il n'avait eue le loisir de voir une créature si amusante. Un jour, elle tentait de le tuer.. Quelques temps après, elle voulait être alliée. Saugrenue perspective, le fou du roi accepta malgré tout la requête de la jeune sorcière qui lui plaisait un peu. Réellement, il se souvenait encore ce regard qu'elle lui avait portée et cela ne pouvait que le faire saliver un peu plus sur le futur qui s’annonçait pour les renégats. Ainsi donc, il accepta de lui remettre une mission pour prouver son allégeance. De ses longues doigts agiles, il avait rédigé une mission à remplir à la sorcière, la lui remettant aussitôt. Pour une fois, il n'y était pas allé gentillement sur cette mission. Il voulait la pousser à sa limite, voir jusqu'où elle serait prête à aller. Oh et bien sur, il s'était permis une petite menace dans la mission de la demoiselle. Une toute petite menace de rien du tout. Pourquoi ne l'aurait-il pas fait ? Contre une fille dans son genre, il était mieux d'user de toutes les possibilités.. Surtout que la fameuse soeur de cette chère Aurelly était une proie frêle et fragile s'il advenait que l'apprentie ne réussisse pas sa tâche. Le papier remit en main propre, Jokhen s'éclipsa aussitôt, laissant seule une Aurelly qui semblait abasourdis par ce que qu'elle devait faire. Un moment, elle sembla hésitante.. Puis finalement, roulant à nouveau le papier, elle le plongea au fond d'une de ses poches.. C'était décidé.. Elle le ferait.. Elle tuerait tous ceux qu'elle devait détruire. Si pour que sa soeur soit exempt de danger, elle devait annihilée des foules entières.. Enfants, femmes, hommes... Elle le ferait...


- La justice réclamée depuis des lustres est enfin en route. Les sorcières auront enfin ce qu'elles méritent.. Une vengeance exemplaire.. Avait-elle simplement lâchée, alors qu'elle se détournait pour partir vers la fameuse école en question.

Suite à la disparition de Jokhen et la lecture du document, la jeune femme s'était aussitôt dirigée vers la fameuse école. Silencieuse et repliée sur elle-même, la demoiselle traversa un bon nombre de rue et de ruelle, traversant quelques carrefours qu'elle n'avait jamais vue auparavant. Tout ce monde moderne lui faisait quelque peu peur en fait et alors qu'elle arriva enfin à l'endroit voulu, elle s'installa en silence dans un coin reculé de la cour. Bien cachée à l'ombre d'un arbre, elle observait attentivement les environs. Certes, elle ne connaissait rien à cette époque, mais elle n'était pas assez stupide pour se lancer à l'assaut de la place sans même réfléchir à la meilleure manière de faire. Franchement, elle n'était pas assez folle pour ça. Ainsi donc, l'apprentie cherchait la meilleure option pour entrer à l'intérieur.. ET à part la porte principale, elle ne savait pas vraiment par où aller. Quoique le problème de ce chemin était de taille. Devant l'entrée, un homme plutôt bien bâti faisait des va et viens devant l'entrée. Qui était-il et que faisait-il là ? se demanda bien vite Aurelly qui soupira faiblement dans sa petite cachette. Sa présence compliquait sa tâche et franchement, elle ne comprenait pas plus pourquoi il portait un genre d'uniforme ? Était-il une sorte de garde comme à son époque ? Ceux qui travaillaient pour le seigneur des lieux ? Et s'il en était un.. Où était son arme ? Franchement, il allait se battre à main nue ? Un moment la sorcière se gratta le front un peu troublée et perplexe, mais bien vite, elle changea d'opinion quand elle vit se pointer une femme un peu plus petite que l'homme, elle portait aussi un uniforme comme le premier. Perplexe un peu après cette découverte, la jeune femme décida qu'elle devait finalement passer à l'action. Observant un moment les alentours en cherchant quelques choses pour faire une diversion, elle repéra finalement la monture des fameux gardes.. Enfin, ce machin tout en métal qui bougeait.. Attendant, que la femme reparte à son poste, Aurelly ramassa une pierre sur le sol, se rapprochant un peu du véhicule, elle lança la pierre sur ce dernier, la vitre avant éclatant en morceaux sous l'impact. Un bruit surprenant, qui fit légèrement sursauté Aurelly, se fit aussitôt entendre. Quelques secondes passèrent sans que rien ne se passe. Craintive que sa manoeuvre ne marche pas, elle allait sortir de sa cachette, quand elle vit enfin le garde bouger de son poste pour venir voir ce qui arrivait à sa monture. Le fixant un moment alors qu'elle commençait son trajet pour se rendre à l'école, elle fut surprise de le voir prendre une chose noire à sa ceinture pour parler dedans.. Un peu surprise, elle ne s'en préoccupa pourtant pas vraiment plus et elle s'infiltra aussitôt dans l'école, dans le but d'assassiner tous les gens qui si trouvaient.

Rapidement et furtivement, la sorcière se faufila au travers des couloirs ne sachant pas vraiment où aller. Elle s'arrêta un moment à une intersection regardant les alentours un moment avant de finalement, surprendre une conversation entre quelques personnes et s'avançant dans la direction d'où elle percevait les paroles, la tueuse se cacha dans un recoin de mur observant attentivement le fameux gymnase. Toutes ses proies semblaient là.. D'un coté tous les enfants semblaient être là.. Avec eux, une petite cohorte de cinq.. voir six adultes les surveillaient.. Ici aussi, il y avait un de ses fameux gardes comme elle avait vue à l'entrée. Ce dernier aussi ne semblait pas avoir d'arme à première vue.. Mais elle en doutait un peu en fait.. Un léger soupire filtra entre ses lèvres, alors qu'elle observa les alentours un moment en réfléchissant. Son regard se porta finalement vers une grande banderole où il y était inscrit le thème de la soirée.. "La paix et l'amour de l'homme envers autrui'' Plissant son front, elle émit un faible grognement en lisant les quelques mots. Paix.. Amour.. Envers autrui ? Foutaise pensa-t-elle aussitôt alors qu'elle se recula lentement pour aller explorer un peu les alentours. Parole de faible selon elle, rien d'autre.. Et tandis qu'elle traversa en silence un nouveau couloir, elle déboucha sur une salle de bain. Bizarrement heureuse de sa découverte, elle si infiltra aussitôt à l'intérieure et se cachant dans une des nombreuses cabines. Elle attendit patiemment. Loin d'être pressée, la sorcière avait bien le droit d.affaiblir le troupeau un peu avant d'agresser les dominants.. Cette toilette allait être le théâtre de son premier piège. Du moins, elle espérait que cela n'allait pas être trop long. Sa peur d'être attrapée par les gardes décuplaient sa méfiance, et quand après une bonne dizaine de minute, des voix se firent entendre proche de la porte. Aurelly était fin prête.

Toujours bien cachée dans sa cabine qui se trouvait être la dernière de la file, elle se pencha légèrement vers le bas pour observer sous la porte, comptant les gens qui entraient. De ce qu'elle voyait.. Il y avait trois personnes à l'intérieur maintenant. Et il y avait aussi quelqu'un qui attendait à l'extérieur dans le couloir. Réfléchissant aussitôt à la meilleure option, elle attendit patiemment que les trois fillettes s'enferment dans leur cabine pour sortir de la sienne. Rapidement, Aurelly courut pour couvrir la distance la séparant de l'interrupteur, éteignant les lumières de la salle de bain, emplissant la pièce d'une noirceur impénétrable. Aucun filet de lumière entrait dans la pièce, rien pas même une faible luminosité et aussitôt que la noirceur se leva.. Les fillettes crièrent aussitôt de peur. Le piège se refermait de plus en plus. La mort s'approchait un peu plus des petites filles. Le sang allait bientôt coulé.. Le leur.. Ou plutôt celui de la personne qui fut brusquement embrochée par l'épée de l'apprentie. L'homme qui avait surveillé l'entrée de la toilette avait décidé d'ouvrir la porte en entendant les filles criées. Mais à l'instant même qu'il avait fait un pas à l'intérieur, cherchant l'interrupteur.. La faucheuse avait fondue sur sa cible prioritaire.. La lame de l'épée s'était brusquement fichée dans le ventre du parent en diagonal de bas en haut. Un sourire cruel s'afficha alors sur le visage d'Aurelly qui attendit une bonne seconde face à l'homme, son épée enfoncée jusqu'à la garde dans son corps. Le sang chaud s'écoulait lentement le long de l'épée d'Aurelly, tâchant petit à petit les mains de la future renégate. Quand enfin, les derniers gargouillis se turent, elle retira brusquement son épée du corps de l'homme qui n'avait eu que le temps d'allumer les lumières.. Pas un son avait filtré de ses lèvres.. Sa mort avait été brutale et expéditive. La lumière vive avait eue bizarrement un effet apaisant sur les trois filles qui s'étaient tues.. Contente de son premier meurtre, Aurelly attendit patiemment au coté de la porte d'une toilette alors que celle-ci s'ouvrit. À peine la porte eut-elle été entrebâillée, qu'Aurelly poussa brusquement dessus, observant d'un regard mauvais la fillette de sept ans.. La sorcière haussa un instant ses épaules en émettant un petit bouh, alors qu'elle donna un violent coup d'épée de haut en bas.. Sa lame s’enfonçant violemment dans le crâne de la fillette. Un craquement sinistre se fit aussitôt entendre signifiant aussitôt sa mort. Un peu plus heureuse encore, Aurelly se recula aussitôt pour surprendre une fille un peu plus âgée et une autre fille plus petite qui tentaient de s'éclipser en enjambant le corps de l'homme. Sautant aussitôt vers l'avant, elle donna un violent coup d'épaule à la fille âgée de douze ans, la poussant contre le mur du couloir.. La cadette, elle, s'arrêta un moment pour voir ce qui arrivait.. Ce qui fut son erreur. À peine déstabilisée par le coup qu'elle venait de portée, Aurelly sauta aussitôt à la gorge de la fille de six ans, ses mains trouvant aussitôt la direction de son cou. Ses doigts s'enroulèrent rapidement autour de sa cible, resserrant toujours plus sa prise.. Un craquement sinistre se fit entendre alors que les vertèbres du cou se craquaient une à une, rapprochant la mort un peu plus. Puis quand elle sentit finalement la fin de la fillette, Aurelly la relâcha simplement se retournant vers la fille âgée qui encore sonnée par l'impact contre le mur se redressait difficilement.. Souriante, Aurelly s'approcha de celle-ci d'une démarche sautillante, comme si elle était heureuse. Sur son visage, un sourire à la limite de la démence y était affiché.. agrippant la la fille, elle posa sa main sur sa bouche en la traînant vers la petite fille qu'elle venait de tuer.


- Ramasse-la ma belle ~

La fille ainsi menacée obtempéra à contrecoeur, soulevant le coeur inerte de son amie.. Contente de voir que sa proie était si servile, Aurelly la fit porter le corps à l'intérieur de la salle de bain, refermant aussitôt la porte derrière elles, alors qu'elle fit en sorte que même l'homme soit bien à l'intérieur. Une moment, la sorcière relâcha sa nouvelle proie, la regardant avec un petit rire amusé. Elle s'amusait franchement en fait.. Enfin, elle se vengeait pleinement. ELle faisait souffrir ces pitoyables humains inutiles ! Son regard passa de la proie à l'homme qui commençait petit à petit à repeindre le sol de la pièce.. Puis elle jeta un regard vers la fille au crâne fracassé. Un soupire filtra entre les lèvres d'Aurelly alors qu'elle fut surprise d'entendre la survivante lui demander si elle allait la laisser vivre. Ne lui répondant pas vraiment, l'apprentie s'approcha d'elle et d'un geste violent, elle arracha le ti-shirt que la gamine portait, la dénudant de manière brutale, puis la plaquant contre un mur, elle l'embrassa aussitôt de force, lui mordant la lèvre inférieure jusqu'au sang.

- Peut-être que oui.. Ou peut-être que...

Violemment, son poing percuta le ventre de la fille.. Combinée à toute la folie qui torturait l'esprit d'Aurelly et son entrainement physique, la force de la meurtrière était décuplée de manière effroyable. Et alors que l'impact du coup avait probablement fait de grand ravage dans les organes vitaux de la fille, un deuxième coup survint.. Puis un troisième.. Un quatrième. Un cinquième.. Jusqu'à ce que finalement, la vie semble finalement quitter le corps de l'étudiante qui vomissait toujours plus de sang, éclaboussant ôtant la sorcière que le sol déja bien rougit par le sang de l'adulte. Relâchant le corps nu de la fille, l'apprentie se détourna lentement pour aller vers la cabine où reposait son épée encore bien en place dans le crâne de la fillette. Souriante, la démente tira brusquement sur la poignée de son arme, faisant voler dans les airs, une pluie de cervelle. Un moment, elle observa les cadavres et haussa les épaules, allant regarder à l'extérieur de la pièce. Contente de voir qu'il ni avait personne encore à leur recherche, elle sortie lentement de la salle de bain, fermant volontairement la lumière sur le coup. Bien heureuse du déroulement de sa mission, elle traversa une suite de couloir pour se diriger dans une autre direction. Mais son trajet fut bien vite interrompu par un duo de garçon d'environ dix ans tous les deux qui semblaient se promener. Un moment la surprise fut grande et personne ne bougea.. Mais bien vite, la surprise passée.. Les deux se retournèrent dans le but de partir. Ses vêtements tous tachés de sang, Aurelly devait vraiment faire peur à voir. D'un mouvement brusque, Aurelly lança aussitôt son épée dans les airs en direction d'un des deux garçon alors qu'elle se mit à courir derrière eux. L'épée alla se fichée dans le dos de l'un d'eux.. Ce dernier s'effondra aussitôt sur le sol.. Enjambant son cadavre, la tueuse continua sa course, jusqu'à pouvoir enfin bondir sur le gamin, le plaquant violemment sur le sol du couloir. Elle se redressa à peine, commençant aussitôt à l'étrangler de la même manière qu'avec la petite fille. Ses doigts s'enroulant autour de son cou.. Petit à petit, les vertèbres émirent une douce mélodie de craquements.. Contente de cela,la sorcière se redressa lentement, soulevant le corps dans ses bras, elle chercha aussitôt du regard une salle de classe qui ne semblait pas barrée, en découvrant une un peu plus loin.. Elle transporta les deux corps à l'intérieur, les jetant simplement sur les tables et les chaises comme s'ils n'étaient que de simples déchets. Sa nouvelle tâche faite.. Elle calcula mentalement ce qu'il restait du troupeau.. Elle avait abattue un des mâles dominants et trois des jeunes femelles, ainsi que deux jeunes dominants en devenir.. Il ne lui restait plus que sept jeunes et cinq dominants et dominantes. Le nettoyage avançait bien et rapidement..

Refermant la porte du local, elle marcha lentement au travers des couloirs en réfléchissant à la manière d'agir, quand elle fut surprise d'entendre la voix de deux adultes qui semblaient à la recherche des premiers morts. Se rapprochant d'eux, elle les suivit sensiblement alors qu'ils se rapprochaient de la fameuse salle de bain. Le duo composé d'un homme et d'une femme semblaient des plus inquiet. Et quand finalement, l'homme poussa le battant de la porte pour entrer, rouvrant la lumière pour voir ce qu'il y avait dans la pièce, la femme se mit aussitôt à crier en voyant les cadavres empilés sur le sol.. Sortant du recoin du mur, Aurelly courut dans la direction de la femme qui était encore dos à elle. Sous la surprise du moment, la femme n’avait que très peu portée attention à ce qui l'entourait.. Et quand la lame de l'épée trancha violemment la jambe de la dame, la faisant tomber sur le sol, cette dernière la regarda avec horreur alors que déjà, Aurelly attaquait l'homme habillé de son plus beau complet.. La lame allant se planter dans son ventre.. L'homme vacilla un peu, agrippant la sorcière au passage pour la maîtriser. À peine avait-il réussit, que la jeune furie lui asséna un violent coup de de genou dans les bijoux de famille le faisant lâcher prise. Souriante, l'élève de l'académie donna un rapide coup de pied sur la garde de son arme, enfonçant un peu plus l'épée dans le ventre de l'homme qui vomissait de plus en plus de sang.. Une magnifique couleur rougeâtre vint petit à petit peinturé l'habit du mâle qui dans un gargouillis tomba sur le sol dans le bassin ensanglanté de la salle de bain. Ricanant légèrement, Aurelly ne récupéra pas aussitôt son arme, ressortant de la pièce, elle suivit la jolie trace de sang sur le sol pour pourchasser la femme rampante qui tentait de fuir.. Agrippant la jambe valide de la femme, elle la tira aussitôt.. Contractant tous ses muscles, Aurelly pivota rapidement sur elle-même, lançant le corps de la femme vers le mur, la regardant s'aplatir contre ce dernier. La mort était inévitable.. Et puis, ainsi, la sorcière décorait un peu plus l'école. Elle la peignait d'un si jolie rouge.. Tirant le corps de la femme pour la traîner à l'intérieur de la salle de bain.. Poussant légèrement sur le corps de l'homme, elle récupéra aussitôt son arme l'essuyant sur la robe de la femme, elle ressortit de la pièce..

L'effet de surprise était du passé maintenant.. Et à part si la musique du gymnase était assez forte pour étouffer les cris de tout à l'heure. Elle allait bien vite voir la cavalerie arrivée. Alors elle devait se tenir prête.. Du moins là, le troupeau était encore plus affaibli. Deux mâles dominants étaient morts.. Il n'en restait plus aucun pour protéger les restes des jeunes et des femelles. Mais il restait malgré tout le mâle indépendant qui patrouillait les alentours et les couloirs.. Il semblait bien plus puissant que tous les autres réunis. Elle devait viser lui maintenant.. Elle devait le vaincre et le tuer sans qu'il n'est le temps de faire quoique ce soit. Que devait-elle faire ? L'appâter ? Ou simplement, passer à l'attaque ? La tigresse réfléchissait silencieusement à la manière d'attaquer les gazelles sans en perdre trop de poils.. Bien vite, elle comprit qu'elle devait attaquer le troupeau pour plus d'efficacité.. Se dirigeant vers le gymnase, elle découvrit bien vite que le mâle indépendant n'était pas là.. Profitant de cette découverte, la jeune fille décida de passer à l'acte.. Cherchant l'interrupteur de l'endroit, elle ferma les lumières du gymnase, rendant les lieux complètement noir à par la lumière rouge de sortie qui éclairait l'endroit pour sortir. À peine la lumière éteinte, Aurelly se mit aussitôt à courir à travers le gymnase, frappant au hasard quand elle repérait une cible dans la noirceur. Elle ne savait pas ce qu'elle touchait et encore moins si elle tuait en frappant. Mais ça, elle s'en fichait. Elle affaiblissait le troupeau assez pour qu'il ne puisse plus rien faire.. Et quand enfin la lumière reprit son cours quand le policier ralluma la lumière, il ne put que contemplé un carnage sans nom. Sur le sol à plusieurs endroits gisaient les corps démembrés d'enfants et de parents.. Certains étaient encore en vie.. D'autre non.. Et alors qu'il chercha du regard le personne qui semblait avoir fait ça, il remarqua finalement Aurelly qui tenait une fillette de huit ans. Un sourire aux lèvres, la sorcière lança comme une poche de pommes de terre la fillette sur le policier qui était à quelques mètres d'elles. L'homme surprit sur le coup, attrapa difficilement la fille alors qu'il tentait de dégainer son arme, tout en essayant d’appeler des renforts. Profitant de la diversion, la renégate sauta aussitôt sur le dos de la fille pour déstabiliser le policier qui tomba sur le dos sous l'impact. Se redressant juste assez, Aurelly souleva son épée dans les airs, frappant violemment le bras de l'homme le coupant simplement sur le coup.. Riant comme une tarée, Aurelly avait depuis un bon moment perdue tout sens de logique. ELle était totalement emportée par la noirceur de sa démence qu'était son pouvoir divin..Sa folie était à son paroxysme, et alors qu'elle se soulevait à nouveau pour trancher la tête de la fille encore au dessus du policier, elle lui jeta un petit regard, lui faisant même un clin d'oeil avant de finalement, faire connaître le même supplice à l'homme.. Les têtes roulèrent sur le sol, alors que le sol se repeignait de plus bel. Un moment, Aurelly se figea attentive, entendant finalement la voix provenant du talkie-walkie du garde.

La voix était inquiète et elle demandait un rapport sur la situation.. Se relevant, Aurelly attrapa ce qui semblait être l'arme de l'homme et observant les alentours, elle s'approcha d'un enfant qui avait miraculeusement survécu. Faisant mine de compassion, elle posa le canon du revolver sur le front du garçon avant de finalement d'appuyer sur la gâchette.. À peine, eut-elle finit l'exécution du garçon, qu'elle entendit la voix des deux survivants qui revenaient à la charge. Regardant les alentours, Aurelly courut aussitôt vers ce qui semblait être une toile replier sur elle-même. Se cachant en dessous de celle-ci, elle observa silencieuse les deux personnes qui entrèrent dans le gymnase. Les deux professionnels observaient les alentours, cherchant du regard la prédatrice qui avait créer ce carnage. Un moment, ils semblèrent réfléchir sur la manière d'agir.. Du moins, c'est ce qui se passa un moment, jusqu'à ce que la femme reparte dans le couloir dans le but d'aller vers les véhicules pour appeler des renforts.. Sortant de sa cachette alors que l'homme s'accroupissait où en cadavre, la meurtrière pointa son arme à feu récemment volée vers le policier.. Appuyant sur la gâchette, le projectile vola aussitôt vers sa proie.. La balle se figea dans le dos de l'homme qui se retourna du mieux qu'il put répliquant aussitôt vers Aurelly qui fut prise de cour.. La balle vint se figer dans le bras de l'apprentie-déesse qui vacilla sous l'impact.. Mais n'en démordit pas pour ôtant, vidant le chargeur de son arme dans la direction de l'homme qui mourut finalement à son tour, alors qu'Aurelly vacillait.. Son bras la faisait effroyablement souffrir.. Une douleur si vive et effroyable.. Et pourtant, malgré cette douleur, l'assassin se redressa du mieux qu'elle put marchant lentement au travers des couloirs se dirigeant vers l'extérieur de l'école.. Au passage, elle récupéra une longue tige de fer qui servait à supporter la toile dans le gymnase et traînant avec elle sa nouvelle arme improvisée, elle sortit hors de l'école cherchant du regard l'automobile de la police, le remarquant aussitôt.. Elle rassembla ses dernières forces en réserve. Soulevant la barre de fer de son bras valide, elle le projeta aussitôt vers le véhicule où la femme prenait place pour appeler des renforts.. Le javelot vola dans les airs vers le véhicule. Aurelly se moquait bien de savoir si elle touchait ou non la femme.. Tant qu'elle la contenait assez pour s'approcher c'était parfait.. La barre de fer vola dans les airs et frappa brusquement la vitre du véhicule.. Un cri aigu se fit aussitôt entendre, signifiant que la cible était atteinte. Marchant lentement vers le véhicule, Aurelly contempla silencieusement la scène.. Un sourire apparut sur le visage de la psychopathe alors qu'elle regardait la policière embrochée par la tige.. La lance improvisée l'avait complètement transpercée l'empêchant de bouger le moindrement... Riant comme une folle, Aurelly se pencha vers la policière qui tenta malgré tout de dégainer son arme, soulevant son épée, la meurtrière frappa violemment la policière, lui tranchant net la tête alors qu'une balle partait.. La balle effleura le coté d'Aurelly, lui arrachant un léger cri de douleur.. Vacillante, la sorcière, observa un moment une dernière fois la femme avant de se diriger avec difficulté vers la première ruelle du coin.. Blessée, Aurelly tenta malgré tout d'aller se cacher assez.. Ses vêtements étaient complètement recouverts de sang.. Et Elle était épuisée.. Pourtant, la jeune fille trouva assez de force pour s'éclipsée des lieux.. Se dirigeant au hasard des ruelles.. Elle ne savait plus trop où aller en fait maintenant.. Elle était si faible et fatiguée.. Si perdue.. Si désemparée.. Elle venait de tuer tant de gens.. ET pourtant, elle n'avait pas une once de remords.. Elle l'avait fait pour sa soeur.. Pour qu'il ne lui arrive rien.. Ainsi que pour venger son honneur de sorcière.. D'une démarche lente et assurée, malgré l'épuisement, elle se dirigea à l'endroit de sa première avec Jokhen espérant le trouver à nouveau pour lui annoncer sa réussite. Cette fois-ci encore, ce fut ce dernier qui la trouva.. Perché
sur un toit, il l'observait amusé.. Applaudissant simplement Aurelly.



[Hrp : Wow.... 5395 mots.. j'étais en feu.. ]
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Comment repeindre une école efficacement [Quête Renégat] - Mer 13 Mar 2013 - 14:20
Bien joué pour ce rp, vraiment, c'était plutôt bien écrit, long également, mais les actions étaient bien détaillées, très sympathique ! Cela te permet donc de rentrer dans la guilde noire.

Aurelly Locksley : 500 xps

Xps attribués : Oui
Comment repeindre une école efficacement [Quête Renégat]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Les Archives :: Archives des grimoires-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page