Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

C'est quoi encore cet endroit?

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
C'est quoi encore cet endroit? - Lun 11 Mar 2013 - 14:52
Noir. Tout était noir autour de lui. Il ne savait ni où il était, ni quand il était. Son dernier souvenir, c'était l'image de...De sa mort? Et il pensait encore? Alors, était-il vivant? Non, c'était impossible! Il avait été percuté par une voiture. La voiture de son père. A toute vitesse. De plein fouet. Sous les yeux de son amie. Il était mort. Sur le coup. Il le savait. Il ne pouvait pas être en vie, il avait volé sur plusieurs mètres! Alors quoi? Il se serait réincarné? Non, c'était impossible. La réincarnation, ça n'existe pas. Il aurait rêvé? C'aurait été trop beau. Il n'aurait jamais pu imaginer un scénario pareil, même s'il aurait été complètement fou, et il ne l'était pas.

Il devait donc se résoudre à admettre qu'il était mort. Et maintenant vivant. Il passa quelques temps à rester sur cette idée. Peut-être y avait-il quelqu'un en haut, qui lui donnait une seconde chance? Non. Il n'y croyait pas une seule seconde. Et il savait qu'il n'avait pas été sauvé à l'hôpital. Alors, pourquoi l'avoir choisi? Lui, que tout le monde avait ignoré pendant dix-huit années. Lui, qui était en permanence eclipsé par la lumière de son frère. Et qui était....Qui était quoi? Pas mort, en tout cas. Vivant? A moins d'être doté de pouvoirs divins, comment aurait-on pu le ressuciter? Et surtout pourquoi? Pour le plaisir? Peut-être que cet être imaginaire en haut s'ennuyait. Ou alors, qu'il était complètement fou et sadique. Ou bien qu'il était un enfant immature qui voulait des nouveaux jouets. Ou alors, c'était un vieux qui voulait prendre sa retraite.

En tout cas, il y avait bien quelqu'un là haut. Il l'avait admis. Il n'avait pas le choix. Sinon, il serait sans doute devenu fou. Il avait besoin de croire qu'il était spécial. Qu'il avait été choisi parce qu'il était lui. Pas parce qu'il était le frère de l'autre prétentieux, ou le fils de ses riches de parents.Non, il était Natael Noctombre, il était spécial, il avait été choisi par un dieu. Pourquoi faire, il s'en fichait. Complètement. On ne demande pas à un dieu de se justifier. Et si il avait été choisi pour en devenir un, comme une de ses hypothèses le suggérait, alors...Il était quoi? Un dieu à l'essai?

Oh, et puis peu importait! Il n'avait jamais été orgueilleux ou arrogant, c'est pas sa mort qui allait changer son caractère! Il décida d'ouvrir les yeux. Il n'allait pas rester là, non plus! Ca pourrait être dangereux! D'ailleurs, c'était où, là?

Il regarda autour de lui. Des murs à perte de vue...Normal, il regardait le plafond. Il se releva lentement, prenant le temps de mémoriser l'endroit.Le lieu était imposant, majestueux. On aurait dit une de ces vieilles églises, à moitié reconquise par la nature, que l'on trouvait parfois dans les bois les plus sombres.Un silence religieux régnait d'ailleurs en ce lieu. Natael s'examina.Il n'avait pas l'air d'avoir changé. Les mêmes fringues, qu'il avait emporté de chez lui. Les mêmes cheveux, quoique un poil plus long peut-être. Il était toujours lui. Rien de moins, rien de plus. Cela le rassurait, en un sens. Il n'était pas totalement perdu.Il fit quelques pas. Seul. L'écho le troublait. Il n'avait rien à faire içi, il pensait. Il se dépêcha de sortir de ce lieu étrange.

Il était dehors, à l'air libre. Mais dans un endroit inconnu. Son lecteur de musique resterait sagement dans sa poche. Hors de question de se faire remarquer, ou de se faire attaquer par surprise. Il était vivant, il ne voulait pas mourir une deuxième fois, et surtout pas juste après la première.Il avança prudemment, sur le qui-vive.Il était sur une place pavée, dans une sorte de cité. Les gens ne paraissaient pas prêter attention à lui, tant mieux. Il n'aimait pas qu'on le remarque.Une grande horloge dominait son champ de vision. Peut-être cet endroit était-il important. Peut-être trouverait-il des renseignements là-bas.Il fit donc quelques pas, pour arriver sous le bâtiment.

Le soleil qui tapait au-dessus de sa tête lui donnait une approximation de l'heure. Il s'était donc écoulé au moins une journée depuis sa mort.La place se vidait peu à peu. Il était le seul encore là, assis sur un banc, dans un coin d'ombre.Il ne voulait pas être vu. Même si le contact social ne le gênait pas, il était seul, dans un lieu inconnu, et potentiellement en danger. Il appliquait donc les règles de prudence et de survie de la rue.

Il vérifia que son poignard, qu'il n'avait jamais rendu à son propriétaire, était toujours à portée de main. Même s'il ne savait pas s'en servir, son poids à sa ceinture le rassurait. Le sécurisait. Et le reliait à sa vie passée. Révolue. Terminée. Il s'y était fait. Il devait aller de l'avant. Ne pas se torturer avec ça. Il devait rester sain d'esprit.Il avisa une présence, sur la place. Un autre être. Alors que tout les autres étaient partis. Etait-elle perdu, comme lui? Ou bien travaillait-elle içi? Il essaya de discerner son visage, mais elle était encore trop loin. Elle. Une femme. Pourquoi une femme? Pourquoi, après avoir décédé sous les yeux d'une femme, et accessoirement sa meilleure amie, recontrait-il directement une femme? Etait-ce elle? Non, la silhouette était radicalement différente.Il allait partir, se ravisa. Peut-être aurait-elle les renseignements qu'il cherchait?
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Mer 13 Mar 2013 - 21:46
« Va, vis, découvre »


Katharina n'était pas une femme d'intérieur. Elle ne l'avait jamais été, non pas par choix au départ, mais bel et bien par culture. Elle n'avait pas à proprement parler de véritable maison sédentaire avec tout le confort. Elle avait bien entendu eu des murs et un toit pour la protéger mais au vu de leur situation ils étaient souvent contraints de changer de lieu de résidence. Ca respectait la nature et ne demandait pas grand chose. Des feuilles assez grandes pour servir de toit, des branchages attachés avec astuce et beaucoup d’adaptabilité. Il n'est pas besoin de beaucoup plus pour ceux qui sont habitués à la rudesse du temps qui court. Beaucoup de souvenirs lui revenaient de cette époque lointaine, ou elle n'était encore qu'une enfant, à mille lieues des considérations humaines.

« Maman, pourquoi on doit encore changer de maison ? »
« Tu sais ma chérie, ça va encore arriver souvent. »
« D'accord mais pourquoi ? »
Sa mère aurait pu choisir de lui expliquer sa situation, la folie des hommes, leur violence. Mais elle préféra choisir une explication bien moins rationnelle qui dirigera son enfant sans qu'elle ne s'en rende compte.
« Tu vois, le vent est notre meilleur guide. Si un jour tu doutes, mets toi dans un courant d'air et écoute ce qu'il a a te dire. Suis la direction qu'il t'indique, et tu verras que toi aussi tu changeras de maison. »
Katharina était allée se poser sur une falaise non loin sans chercher a comprendre plus. Debout, elle passa des heures à chercher un sens au vent, sans rien y trouver. Elle était alors revenue voir sa mère.
« Tu m'as menti ! Le vent il a rien dit ! »
Sa mère lui sourit, elle lui passa une main dans les cheveux avec douceur, touchée par la colère naïve de sa fille.
« L'as tu au moins salué avec le respect qui lui est du ? Lui as tu parlé ? T'es tu au moins présentée avant ? Le vent ne s'adresse pas aux gens malpolis tu sais. »

« Oh ! »
Et elle disparut de nouveau.

Elle ne se souvient plus si ce jour là il lui avait répondu ou non. Mais c'était ce même vent qui lui avait intimé quelques années et une mort plus tard de se diriger de nouveau vers ce grand temple où elle était arrivée. Il y avait quelque chose à trouver. Et elle ne se ferait pas prier pour ! Katharina dans son corset en peau de loup et avec sa jupe noire s'était donc de nouveau rendue près de ces murs immenses. Elle prit le temps de se laisser griser de nouveau par la majesté de l'édifice et décida cette fois ci d'en faire le tour, espérant y voir quelque chose qu'elle aurait oublié en cours de route. Mais rien. Rien du tout. Pas une pierre de profil, pas un détail pour attirer son attention. Le vide. L'aurait on trompée ? Tant de mystères et aucune solution.

Elle se posait tout autant de questions sur le pourquoi du comment que le nouvel arrivant, et malgré son arrivée. Beaucoup de questions restantes, mais bien peu de réponses apportées. Elle ne savait toujours pas par quel miracle elle était encore là, ni quelle époque l'avait accueille, ni même qu'elle avait certaines capacités. Juste quelques maux de tête atroce et des pensées étranges, comme téléphonées. Elle avait appris qu'on peut manger gratuitement si on prouve qu'on est de l'école et que les filles peuvent porter des pantalons. Bien peu de renseignements vraiment utiles. Et toujours cette horloge. Elle revenait souvent ici pour deux raisons. Le mystère tout d'abord, et l'horloge ensuite. Immense et mystérieuse. Il n'en fallait pas plus à la demoiselle pour être fascinée. Il y avait quelque chose avec elle, et Katharina finirait bien par trouver quoi !

Elle s'était posée sagement sur un banc qui donnait une vue imprenable sur l'objet de sa convoitise. Elle n'avait pas bougé. Elle devait trouver. Ca ne brillait pas tant que ça. Elle tournait sagement. Mais pourquoi ici. Pourquoi si visible ? Etais-ce elle qui ramenait les choses à la vie ? Avait elle d'autres pouvoirs ? Pouvait elle poser la question aux passants ? Personne ne semblait s'en formaliser, peut être qu'elle était simplement en train de se monter des films. Le monde vivait autour et personne ne semblait s'en inquiéter Et la journée avait filé. Encore, une de plus. Et Katharina était toujours là,seule et sans réponse. Seule ? Peut être pas tant que ça. Elle qui avait été absorbée par le passage du temps avait finalement détaché son regard de l'objet en question, certainement attirée par le silence soudain de la place. Et ses yeux s'étaient posés sur cet homme de l'autre côté, tout de noir vêtu. Un bref sourire passa sur son visage, au fond on aurait pu les prendre pour un frère et une sœur. Ils étaient deux êtres étranges aux cheveux de jais. Le vent se mit à souffler. Elle releva légèrement la tête et ferma les yeux. Une douce odeur sucrée lui sembla la pousser dans la direction de l'inconnu. Elle se leva.

Il n'y avait que peu de chemin à parcourir. Elle ne mettrait pas longtemps. D'ailleurs elle pouvait déjà commencer à discerner ses traits. Elle ne savait jamais quoi dire. Et d'ailleurs il esquissa un mouvement de fuite. Elle allait en perdre son courage, mais un nouveau courant d'air lui fit continuer sa course sans qu'on puisse déceler cette faiblesse. Finalement, elle décida d'opter pour la solution la plus rationnelle, comme pour apprivoiser un animal, elle s'arrêta un instant à une distance respectable, offrit un sourire poli, et poussée par le vent, sans un geste brusque elle vint s'asseoir à côté de l'étranger. En silence.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Lun 18 Mar 2013 - 16:14
Natael regarda la jeune femme s'approcher. Il était méfiant, sur ses gardes. Il ne savait pas à qui se fier. Il s'obligeait à rester là, mais il aurait aimé fuir cet endroit. Il aurait aimé pouvoir crier son incompréhension à la face du monde. De quel monde? Cet endroit étrange était-il au moins un monde à part entière? Il reconcentra son attention sur l'individu en approche directe. La menace potentielle.

La fille lui ressemblait un peu, physiquement. Les yeux bleux, les cheveux noirs.Cela le fit sourire. Peut-être que tout les gens qui vivaient là lui ressemblaient. Ce serait une très bonne blague, de découvrir ça. C'est sûr. Puis ça deviendrait angoissant. Horrible. Non, ça n'était pas une bonne idée.Il continua de détailler l'arrivante. La main prête à tirer son poignard. Elle n'était pas très grande. N'avait pas l'air de savoir se battre. Et elle était incontestablement une humaine. Tout du moins, elle en avait l'air. Peut-être était-ce un alien dangereux qui le tuerait dès qu'il serait assez près.Tant pis. Il aimait prendre des risques. Peut-être un peu trop.

L'objet marchant non identifié s'arrêta. Lui sourit. Il fut troublé quelques instants. On aurait cru...Elle agissait comme son amie. Sur Terre. Avant l'accident. Peut-être n'était-ce pas un accident, d'ailleurs. Peut-être que son père avait voulu le tuer. Non, c'était irrationnel. Et ce n'était pas le moment de penser à ça. Il devait rester concentré. Sur la fille. Qui s'était assise sur le banc. Et qui ne lui avait pas décroché un seul mot.

Peut-être était-elle muette? Ou incapable de communiquer? Ou alors, c'était un rêve. Ou un cauchemar. Il n'y a jamais personne qui parle dans les rêves ou les cauchemars. Il ne savait pas pourquoi. Il regarda plus attentivement la fille. Il sentait le banc. Il sentait le sol. Et d'une certaine manière, il sentait aussi sa présence. Il ne dormait pas. Tout était réel.Malheureusement. Ou peut-être pas.

Il devait engager le dialogue.Ils n'allaient pas rester là à se regarder comme deux chiens de faïence pendant que la grande horloge tourne! Et il ne savait même pas où était "là". Il réfléchit longuement à la manière d'ouvrir la discussion. Et l'inconnue n'était toujours pas partie. Il allait devoir commencer. Il détestait parler en premier. Il avait toujours eu ça en horreur, il ne savait pas pourquoi. Un traumatisme dans son enfance? Sûrement.Il avait trouvé quoi dire, finalement. Il avait été idiot de réfléchir à comment tourner ses questions. Pourquoi attaquer une discussion par un interrogatoire? Ce n'était pas poli, de toutes façons. Et puis il aurait peut-être plus de chance d'avoir ses renseignements en opérant de manière moins policière.

-Bonjour.

C'était sacrément naze, comme entrée en matière, fallait bien l'avouer. Mais bon. Il n'y avait pas quatre milles façons de se présenter, non plus.

-Je m'appelle Natael.

Toujours dans la veine de la plus grande et de la plus affligeante banalité. Il ne manquait plus qu'à dire ça va, et il aurait le trio gagnant. La mort ne lui avait pas réussi.

-Tu ne saurais pas où on est?

Et voilà! Il avait évité de tout perdre sur la dernière phrase! Il sourit intérieurement. Il était toujours comme ça. La mort ne l'avait pas changé tant que ça, finalement. Il sourit, ouvertement cette fois. Il ne voyait rien içi qui aurait pu lui créer des problèmes. Même son ennui avec la possession des objets d'autrui semblait avoir décidé de le laisser tranquille...
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Mer 20 Mar 2013 - 12:17
« Aime ton prochain comme toi même »

La parole est une forme d'agression. On peut toucher avec les mots ou un regard bien plus qu'avec la peau. Une fois que la première parole est lancée, on est piégés. On ne peut plus rien faire librement, il y a une pression sociale et humaine affreuse, abominable. Alors on s'offre tout entier a la conversation, parfois même sans aucune envie, et le temps s'enfuit. Elle se refusait à ce genre de pratiques barbares, du moins avec les inconnus. Autant, avec les personnes qu'on connaît la donne change, autant on ne peut pas se permettre d'imposer sa présence à quelqu'un qui n'a rien demandé. Tout comme on se doit de respecter les usages de la politesse élémentaire, il faut faire en sorte de laisser le choix. En se posant ainsi en silence elle le laissait libre maître de son destin. Il n'avait aucune obligation d'aucune sorte. Elle était là, il en ferait ce qu'il en voulait.

Pour le moment, il ne bougeait pas. Elle n'en prit cependant pas ombrage, après tout en laissant le choix aux gens il faut être prêt à accepter qu'ils puissent refuser. C'est parfois assez difficile, mais au fond c'est l'espoir qui cause des déceptions, et non les actes en eux même. Katharina attendit donc patiemment à côté de cet inconnu avec qui elle partageait quelques caractéristiques physiques. Pourquoi donc avait elle fait l'effort de s'en rapprocher ? Le vent avait certainement bien plus de réponse qu'elle n'en avait elle même. Il y avait quelque chose de plus grand qu'eux, quelque chose de mystérieux qui les avait réunis. Rien de palpable, rien de concret, rien de certain. Et voilà qu'il bougea légèrement.

Fausse alerte. C'était simplement un vieux réflexe du corps. Il n'y avait absolument rien d'intentionnel la dedans. Il ne respirait ni plus vite ni plus lentement. Signe qu'il ne devait pas être plus troublé que ça. Juste indifférent. Elle aurait pu partir tout de suite, sans demander son reste. Mais a quoi bon, si elle avait été obligée de venir ici, guidée par les éléments, elle ne pouvait pas partir comme ça sans demander son reste alors que rien ne s'était passé ! Cependant, il se passa quelque chose de nouveau. Quelque chose qui lui était déjà arrivé la première fois qu'elle avait passé les portes du temple, mais elle ne fit pas le lien direct avec ce qui lui arrivait. Un mal de crâne généralisé et plusieurs mots qui tournaient en rond dans sa tête. Des mots sans aucun sens. « Alien. Accident. Père. Rêve, Menace ». Aucun lien. Elle ne connaissait même pas le sens du premier mot. Elle se contenta de plisser légèrement le recoin gauche de sa bouche ; Elle ne voulait pas qu'il puisse s'effrayer d'un geste brusque. Il faudrait qu'elle trouve l'origine de ce truc la. Ce n'était pas dérangeant en soi mais plutôt très douloureux.

Et finalement, peut être que ça avait déclenché quelque chose. Un son sortit de sa bouche, elle en tourna instantanément la tête de son côté pour lui offrir un sourire, passé une seconde et demie de silence interloqué. Finalement ses efforts avaient payés, il y avait de quoi se réjouir. Un Bonjour, c'était mieux que rien ! C'était plus que ses espérances ! Elle hocha légèrement la tête de bas en haut et répondit avec éngergie.

« Bonjour ! »

Sans bouger, sans rien ajouter de plus, il était si bien parti que c'eût été dommage de l'interrompre. Son prénom suivit bientôt, son propre sourire s'agrandit. Finalement, après avoir demandé où on est, il lui sourit à son tour. Le sien s'était un peu évaporé. Elle n'avait pas la réponse, elle perdrait de l'intérêt. Mais tant pis, serviable elle dirait tout ce qu'elle savait sans se faire prier plus longtemps, les hostilités étaient lancées !

« Katharina. Mais..Je ne suis pas plus avancée que toi. Je ne suis pas arrivée il y a bien longtemps, et j'ai eu du mal rien qu'a trouver la...Ca...Fè..Te..Enfin, l'endroit ou on mange gratuitement ! Je ne savais même pas que ça existerait un jour. »

Bref silence, ces détails n'avaient aucun intérêt. Elle qui s'était un peu laissée emporter par ses émotions se reprit, et ajouta un poil plus fraîchement.

« Je sais juste que beaucoup de gens arrivent par ici. Qu'on a tous un papier, et qu'il y a une école où on est tous les bienvenus. Notre arrivée n'étonne personne ici, et...Et voilà. »
Invité
avatar
Invité
i - Dim 24 Mar 2013 - 21:00
Apparement, le fait qu'il parle l'avait surprise.Peut-être n'était-elle pas humaine? Ou alors, elle ne comprenait pas ce qu'il disait. Il aurait eu l'air sacrément idiot, s'il ne pouvait communiquer avec personne içi.Comment allait-il pouvoir se renseigner sur ce qui lui arrivait précisément? Ah, si son hypothèse se vérifiait, il serait bien embêté...

Il en profita pour se plonger dans ses hypothèses farfelues. Même s'il commençait à comprendre que les aliens n'étaient pas celle qui était la plus probable, il aimait jouer à ça.Peut-être avait-il remonté le temps. Apparement pas, les bâtiments restaient assez modernes. Ni avancé vers le futur.Mais peut-être que tout cela n'était qu'une illusion. Et peut-être étaint-ils tous piégés içi. Comme dans ce film, qui était sorti au cinéma voilà quelques années... C'aurait été drôle, ça. Piégés dans un monde virtuel, sans possibilité de sortie. Mais alors, qui aurait été le héros? Et puis, les héros, c'est jamais intéressant. Il préférait de loin les anti-héros, tel le Champion éternel.

Il était tellement absorbé dans ses pensées qu'il avait failli lacher le fil de la conversation.Failli. Il se reconcentra juste à temps pour écouter la réponse de son interlocutrice. Donc elle parlait sa langue. Les aliens venaient de s'évaporer de son cerveau.Tant pis. Il pouvait encore s'amuser à hypotheser pendant des mois. Il trouverait bien des théories farfelues à démonter dans la seconde.Il resta silencieux, écoutant toutes les explications de sa vis-à-vis. Même si elle n'avait pas l'air ancienne içi, elle avait des bribes d'informations, et c'était mieux que rien.

-Il y a donc une caféteria içi? Intéressant...Ca veut dire que des gens vivent là. Comme dans une école, ou une entreprise...

Voilà une bonne base de recherche. Il ne pensait pas à une entreprise, rien ne l'indiquait, ou alors une agence secrète gouvernementale spacio-temporelle...Non, ça n'était pas possible. Il fallait qu'il arrête de rêver comme ça. Ca lui jouerait des tours, un jour ou l'autre.Et la fille avait dit un truc...C'était étrange. Elle ne venait pas du même temps que lui? Alors les voyages dans le temps étaient possible? Ou alors, l'entité supérieure dont il ne pouvait pas vérifier l'existence était vraiment très supérieure.Mais cette idée de divinité lui déplaisait. Les gens pourraient lui confier la responsabilité de leurs actes. Et c'était être lâche que de faire ça.Et il n'aimait pas vraiment la lâcheté...Mais il s'égarait à nouveau.
Et il entendit seulement les derniers mots de la fille. Et mince!Au moins, il avait raison sur un point: Ils étaient dans une école. Une école de quoi?Il allait devoir se renseigner sur ça aussi. Mais pour l'instant, sa priorité était la fille assise sur le banc qu'il occupait également.Il se retourna et lui sourit. Sourire à quelqu'un le met en confiance, le rassure, et permet de s'en faire un ami. Ou de le manipuler.

-Merci pour les renseignements.Ca va m'aider à comprendre. Katharina, c'est ça? Tu sais pourquoi tu es içi?
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Jeu 4 Avr 2013 - 17:29
« Et surtout n'aie pas peur de l'inconnu »

Katharina avait toujours mis les rencontres avec ses pairs à un niveau différent de tout le reste. Non qu'elle n'y mette une importance démesurée, cependant elle était toujours partie du principe qu'on apprenait bien plus facilement depuis une expérience sous des yeux bienveillants qu'en lisant un livre, même bien écrit. Words like violence break the silence. C'était le boucher plus que le papier qu'on lui avait donné qui l'avait éclairé le plus sur son présent tout nouvellement acquis. Bon, il fallait rester objectif : La seule chose qu'elle savait maintenant était qu'on pouvait manger gratuitement si on faisait partie de l'école. Et c'était déjà précisé ! C'est dire !

Elle était passée d'un monde à l'autre sans transition. C'était une expérience troublante bien que non douloureuse. Personne ne semblait la juger plus durement qu'il ne le faisait avec les autres. Si les regards étaient durs, ce n'était absolument pas du a elle, simplement à l'air du temps. La cruauté ne changeait pas, c'était la pierre angulaire du monde de toute évidence. On juge son voisin sans crainte d'être jugé en retour. C'était plutôt étrange à y mieux regarder. Comment peut on se montrer si cruel alors qu'on sait que ça entraînera de la cruauté plus tard. Elle n'avait jamais compris et ne comprendrait certainement jamais. Mais cela ne l'empêchait pas de prôner par ses actes des valeurs différentes. Elle aidait les inconnus, qu'ils lui ressemblent ou non.

Ce dernier semblait un peu perdu. Sa tête l'avait lancée deux ou trois fois. Quelques mots disparates avaient jailli de cette douleur, ça parlait de héros. Elle même n'était pas certaine du mot en lui même. Parfois sa tête lui faisait mal, et voilà qu'elle entendait des choses dont elle doutait même de l'existence. Au moins elle lui avait appris deux trois informations qui pourraient s'avérer intéressantes. La cafétéria, ou du moins la nourriture c'était le principal à connaître. On peut se passer de dormir, de s'amuser, de rêver, mais plus difficilement de manger ou de boire !

« oui, il y a des gens qui vivent ici. Et ça ressemble presque a chez moi. Il y a des marchands de viande et de poissons, d’étoffes déjà cousues. Enfin..C'est pareil tout en étant différent. Je ne saurais pas expliquer . Enfin, je n'ai croisé personne capable de donner des informations viables jusque la. »

Ce qu'elle ne pouvait pas expliquer non plus était les femmes en pantalons. Non. C'était un vêtement d'homme, comment pouvaient elles vivre comme ça. Sans compter qu'elle était quasiment persuadée que Dieu lui même réprouvait ces attitudes. Elle avait cependant tiqué sur un mot. Entreprise..etrange. Et finalement, il la regarda et lui sourit. Elle lui rendit la pareille, mais son sourire fut bien vite teinté d'inquiétude. Le sens lui échappait. Pauvre enfant, elle s'en retrouva destabilisée.

« Non je n'en sais rien, mais..Tu as parlé d'une..Entre..prise ? Qu'est ce que c'est qu'une entreprise ?  »
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Dim 7 Avr 2013 - 10:17
Natael commençait à apprécier la jeune fille. Elle n'avait aucun préjugé à son égard, ce qui le changeait grandement de ce qu'il avait vécu toute sa vie.C'était rare, des gens qui ne jugeaient pas sur les apparences ou par rapport à ce qu'ils croyaient être la normalité. Et ces gens-là étaient d'autant plus bienvenus dans une vie qu'ils étaient rares.Le jeune homme se plaisait à penser qu'il était de ceux-là. Par pure haine de ceux de l'autre type.

- Une entreprise...C'est, comment dire... Tu prends un marchand. Il va travailler seul. Ou il va pouvoir avoir un employé, un apprenti. Une entreprise, c'est comme une énorme échoppe. Avec un marchand, qui dirige des centaines de personnes. Qui vend sa marchandise partout.Oui, c'est ça. Une entreprise.

En disant cela, Natael essayait de déterminer de quelle époque elle pouvait bien venir. Les entreprises avaient commencées à être omniprésentes dans les années...1800, s'il se souvenait correctement de ses cours d'histoire. Ce qui n'était pas garanti du tout. Il n'avait jamais été attentif en classe. Mais baste! Elle venait donc d'avant 1800. Ce qui lui faisait selon son compte à lui, plus de 200 ans. 200 ans! Alors, l'entité supérieure dont il n'aimait pas admettre l'existence était vraiment très supérieure...

Il fut un moment distrait de ses pensées par un souffle de vent dans ses cheveux.C'était la première fois depuis qu'il était arrivé içi qu'il retrouvait cette sensation. Sa sensation préféré. Et de loin. Le vent était tout ce qu'il n'avait jamais eu pendant 16 ans. Tout ce qu'il avait perdu en mourrant. La liberté. L'amour. Tout ça. Il n'était pas sûr d'y avoir encore le droit aujourd'hui, et içi.

Il se reconcentra rapidement. Elle avait parlé d'un papier, mais il n'en avait pas vu à proximité lors de son réveil. Il fouilla ses poches.Bingo! Il était là. Il le sortit et l'examina à la lumière du jour.Il n'y avait pas grand-chose inscrit dessus. Son nom. Ce qui était logique, si le document servait à accéder au self. Et une autre phrase, plus énigmatique. Domaine divin. Alors, il était devenu un dieu pour de bon? Tant pis. Apparement, il était le dieu de la dissimulation. Sympa, ce pouvoir. Mais là n'était pas le sujet.

Nous étions donc dans une école de dieu. Premier point. Il y avait également tout les magasins et autres services nécéssaires à la vie sur place. Deuxième point. Donc un internat. Ce qui signifait qu'il ne rentrerait pas voir son amie de si tôt. Dommage. Même s'il était mort, et qu'apparement, il était de nouveau vivant, et que cela lui causerait un choc, il aurait aimé la revoir, lui expliquer. Il allait trouver un moyen. Peu importe ce que cela lui couterait.

-Merci d'avoir éclairé ma lanterne de tes informations.

Il adorait utiliser des expressions de ce types, vieilles et inusitées depuis longtemps par les gens de son âge. Ca marquait l'écart qu'il y avait entre lui et le reste du monde. Et ce n'était pas plus mal. Que cet écart existe. Sinon, ils seraient tous pareil, et cela serait d'un ennui des plus mortels. Vous ne croyez pas?
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Dim 14 Avr 2013 - 17:40
« Et on te pardonnera tes offenses si tu sais pardonner a qui t'a offensé »


Katharina avait un bon fond, c'était indéniable. Elle n'était pas assez gentille pour être poussée au sacrifice noble et désintéressé, cependant il n'y avait pas grand chose qu'elle ne pourrait faire pour un ami. C'était un allié de choix, et ce même à son époque. Et pourtant, elle était simplement mal née. Ses qualités ne pouvaient lui être reconnue à cette époque, ne serais-ce que par rapport à son genre. Une femme ne sert pas à grand chose si ce n'est à être bien mariée. Ce qui est d'un sinistre effarant..Et à y bien songer, ces choses la par contre n'avaient pas beaucoup changé. Enfin, elle ne changerait pas le passé, même en y pensant beaucoup ou s'en voulant pour des choses qu'elle n'avait ni fait ni pu faire. Il était plutôt agréable malgré sa froideur. Elle apprécia d'autant plus qu'il prenne la peine d'éclairer sa lanterne.

« Je..Je vois..Une grande échoppe avec beaucoup d'apprentis. »

Un instant, la question lui traversa l'esprit. Il devait bien y avoir quelques grands seigneurs qui se disputaient des parcelles de terrain ? Ou même des..Entreprises...

« Il faudra trouver le seigneur de ces terres et aller lui offrir un présent. On pourrait avoir des problèmes dans le cas contraire. »

N'appartenir à aucun seigneur, c'est s'exposer à la colère de tous les autres. Seulement, d'ici à trouver le plus puissant..Elle avait enrichi son vocabulaire. Elle avait la chance de retenir les informations assez rapidement.Surtout les nouvelles. Et ça faisait la fierté de sa mère. Soudain, sa tête lui fit mal. Un seul mot « Vent », vint vriller le silence. Elle secoua énergiquement la tête plusieurs fois et chassa ce mot qui n'avait aucun rapport avec rien. Elle lui sourit. Il avait l'air un peu troublé, mais plutôt heureux de son sort. Ca faisait plaisir à voir.

Finalement il sortit son papier pour l'observer. Elle jeta un œil distrait. C'était exactement le même, à l'exception près qu'il n'y avait pas son nom à elle. Voila. Logique. Elle ne put s'empêcher de lire. « Dissimulation » et « Noctombre ». Cela ne présageait rien qui vaille. Un peu comme un feu qui dort, qu'il faut diriger pour ne pas se retrouver encerclé, puis mort. Elle ne dit rien et ne perdit pas son sourire pour autant. Il la remercia, elle sourit un peu plus encore. Il faudrait le surveiller. Et de très près.

« De rien. Il est de bon ton d'aider ses amis. Bien que j'eusse aimé te fournir une plus grande flamme.»

Finalement, elle se leva. Elle se retourna vers lui et lui tendit la main, un bras replié dans le dos, et légèrement inclinée vers l'avant, en souriant. Il n'était en rien tenu d'accepter, mais dans un monde nouveau, sans repères, il était toujours bon de se trouver des alliés de taille. Et au niveau de la taille, justement, il n'était pas en reste.

« Voudriez vous me faire l'honneur, Monsieur Noctombre ? Nous avons un nouveau monde à explorer, et je serais plus qu'honorée que ce soit en votre compagnie»
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Lun 22 Avr 2013 - 17:10
Natael écouta attentivement sa nouvelle alliée lui répondre. Parce qu'il ne doutait pas qu'elle ne puisse pas être son alliée, et parce que c'était la première fois qu'il écoutait attentivement quelqu'un. A part elle. Elle dont il n'avait pas la force de prononcer le nom. Elle qui lui manquait. Elle qu'il ferait tout pour revoir.Tout.

La jeune femme évoqua le seigneur de ces terres. Elle venait alors de vraiment très loin dans le temps. Les seigneurs n'existaient plus depuis très longtemps. Mais cette allusion tombait parfaitement en accord avec ses refléxions précédentes. Elle venait donc de l'époque féodale. Cela voudrait dire qu'il pourrait rencontrer d'autres gens du passé içi. Et peut-être aussi du futur. Peut-être même d'autres planètes. Cela serait pour le moins très surprenant.

-Ce n'est pas la taille de la flamme qui compte mais les choses qu'elle éclaire...

Il la regarda se placer debout face à lui.Sans faire un geste. Lui tendre la main. Sa posture plutôt inhabituelle.Et lui totalement immobile.Il écouta distraitement ses propos. Il essayait de percer son attitude, sa posture. En vain. Il n'avait jamais été doué pour ça.Il décida donc de passer directement à la dernière étape. Agir. Il attrapa la main tendue fermement.Se leva et sourit. Le pacte était scellé.

-Et bien, j'en serais honoré également, Mademoiselle Katharina.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Jeu 9 Mai 2013 - 21:44
[sans soucis ^^]

« Nunquam suade mihi vana ! »


Quel plaisir de constater que malgré sa différence ainsi que cet univers qui n'avait rien de commun avec ce qu'elle connaissait elle pouvait se faire des alliés. Bien entendu elle ne serait fixée qu'une fois qu'un épreuve aurait mis en exergue leur véritable lien. Ils ne seraient vraiment amis qu'une fois qu'ils auraient du se sauver mutuellement la peau, mais pour le moment l'alliance était intéressante. Ils s'entendaient à leur manière, solitaires et sombres inconnus aux ressemblances troublantes.

Il y aurait bien des choses à se raconter. Elle pourrait lui parler de la vie au moyen age, et il pourrait lui parler de son amour perdu quand il en aurait la force. Si elle se concentrait assez fort, elle pourrait certainement en voir le prénom, mais elle respectait bien trop les êtres qu'elle appréciait pour essayer de forcer les choses. S'il ne voulait pas en parler, elle ne chercherait pas à savoir. Elle n'avait en commun avec Pandore que le genre, elle savait se contenir, si elle avait eu la boite, elle ne l'aurait certainement pas ouverte, il y avait tellement de végétation à apprendre à connaître.

Et finalement, il rétorqua que la taille n'importait que peu. Voila qui fit naître un sourire sur son visage. Il avait raison. La quantité n'était qu'un détail, il était possible de mener une foule par le bout du nez avec des arguments de qualité. Facilement. Trop facilement. Le nombre n'est que peu face à la volonté. Mais la volonté et le nombre peuvent faire des miracles. Elle agrémenta son sourire d'un mouvement léger de la tête vers la gauche.

Il était temps de rentrer en action. Agrémentant son mouvement par un sourire, il prit sa main. Voila qui était fait. Maintenant ils devraient choisir un plan d'action. La demoiselle se redressa donc sans lâcher sa main. Son bras replié dans le dos fut ramené sur le côté, sa main se posa sur sa hanche, laissant un angle droit de vide. Elle amena la main par l'arrière et la plaça de manière à ce que leurs deux bras soient rattachés plus ou moins. A a manière des gentleman, dont elle ignorait encore l'existence. La demoiselle l'entraîna jusqu'au temple.

« Il me semble que le plus raisonnable est de débuter par le point de départ de toute chose. »

Lui laissant le temps d'observer les environs, elle observa avec attention.

« Et si on commençait par l'école ? »
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Dim 26 Mai 2013 - 21:39
Natael suivit la demoiselle sans résister, se laissant emmener vers le temple dont il venait de sortir....Il y a à peine quelques heures. Il n'avait pas réellement prêté attention à l'édifice, dans l'état où il se trouvait, c'était tout à fait compréhensible. Maintenant qu'il commençait à s'habituer au lieu étrange où il avait atterri - quels sortes de cours pouvait-on avoir ici? - il se disait que ce ne serait pas un désavantage ou une perte de temps de s'intéresser à l'architecture. d'autant plus qu'apparemment, il n'était pas prêt de quitter cette école.

En fait, Natael ne s'intéressait pas vraiment au style du temple. Il était là, il était comme il était, et il n'y pourrait rien changer. Non, ce qui l'intéressait, c'était de comprendre les motivations réelles de cette Katharina. Pourquoi avoir voulu de lui comme allié, et pas d'un autre? Peut-être était-elle une rebelle qui essayait de détruire les lieux et qui lui avait menti pour avoir son soutien. Non, c'était encore une de ses théories capillotractées. Sa raison à elle, aussi inconnue qu'elle soit, devait être une chose tout ce qu'il y avait de plus normale. Comme le désir d'avoir un allié, l'instinct de survie de l'homme, en définitive.

-Et bien, cela me parait également une bonne proposition. Je vous suis demoiselle.

Quitte à faire les choses, autant les faire bien. Que ce soit les paroles, les actes ou le comportement à adopter. Autant de choses qu'il tenait de sa famille. Les seules qu'il avait gardées.Il adoptait la stratégie de la prudence. Quand on arrivait dans un lieu inconnu, il valait mieux rester en retrait jusqu'à pouvoir reprendre l'avantage. Et l'exploration de ce lieu était le moyen le plus simple et le plus efficace pour ce faire.

Mais bon. Il avait repéré un grand bâtiment, au centre du complexe. La probabilité que ce soit l'école en elle-même, avec toute son administration, était proche de la certitude. Et autant y aller, de toutes façons, il pourrait toujours fuir si piège il y avait. Il entraîna donc, cette fois, sa compagne d'aventures en direction de cette bâtisse.

-Allez, allons-y! Nous n'allons pas attendre ici.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Mer 5 Juin 2013 - 23:30
« Follow the will-o'-the-wisps »

C'était assez étrange comme sensation. Etre suivie et surtout avoir la confiance-relative certainement- d'un inconnu. Elle qui avait été brulée vive sans qu'on ait prêté attention à ses paroles s'était retrouvée interdite en constatant qu'on pouvait lui faire confiance. Elle n'avait pas à se faire plaindre non plus. Sa mère avait parfaitement foi en sa parole puisqu'elle avait été élevée dans la franchise la plus élémentaire ; Si une faute était commise et avouée, elle était aux trois quarts pardonnée. Si un jour elle s'était mis en tête de mentir, réellement ou par omission, c'en était terminé. Finie la liberté. Adieu les petits plaisirs de femme libre dans un monde d'hommes intolérants. Elle avait retenu la leçon et su parfaitement s'adapter intelligemment. Quitte à parfois se faire réprimander un peu plus qu'elle n'aurait pu le subir.

Peu importe. Elle n'aimait pas tellement la confiance, hors celle de ses parents. Elle se sentait toujours responsable de ceux qui la suivaient. Son avis devenait alors bénédiction divine qui ne saurait être fausse, par respect pour celui qui ôsa un jour le demander.  C'était un poids plus lourd et ses épaules étaient toujours aussi frêles. Alors elle préférait disparaître avant même qu'il ne vienne l'idée de lui poser une question. C'était le plus sage, le plus raisonnable. Elle n'avait pas besoin de vivre à mille à l'heure pour se sentir exister. C'était peut être une de ses plus grandes forces. Et puis vint Natael. Qui ne venait de nulle part, qui ne ressemblait à personne et qui se laissait embarquer dans une aventure à l'issue à moitié claire. Peut être avait il perdu l'esprit.

Le choix était primordial. Il faut choisir une première direction avant de continuer son chemin. Ne pas trop se disperser. Inspirer profondément et se jeter à l'eau. Plouf. Elle jeta un dernier regard à l'horloge. Elle ne pouvait pas s'en défaire. Ce n'était pas faute d'essayer pourtant. Mais il y avait quelque chose dans ce mécanisme d'une taille gargantuesque qui tournait sans s'arrêter, mesurant ce temps dont elle n'avait qu'une vague idée avant son arrivée. C'était son premier souvenir, il le resterait jusqu'à ce que les choses changent. Un repère on ne peut moins stable. Mais si imposant. Ah l'ironie.

Et voilà donc. Le point de départ de tous. Un lieu de mystère. Le temple. L'horloge, et l'école un peu plus loin. Elle l'avait lancé au hasard. C'était une idée comme une autre et elle avait pris, ,il n'y avait plus qu'a la laisser germer gentiment dans l'esprit des protagonistes. Il l'avait suivie, il était à son bras . C'était un délice. Elle aurait aimé pouvoir vivre des moments distingués alors qu'elle n'était encore que jeune serf dans ce fief. Parfois elle rêvait aux repas luxuriants en voyant passer les étoffes qui serviraient aux bals ; La vie n'était pas si difficile, elle avait de la chance, mais elle rêvait pourtant d'en avoir plus encore. Elle rattrapait un peu le temps perdu. Elle lui sourit.

Elle sourit un peu plus encore en voyant qu'il l'entraînait à son tour. Elle suivit le mouvement sans opposer de résistance, ravie de voir qu'elle n'était pas seule dans cette bataille qui n'en était pas une. Elle suivit donc , légère comme une plume. On les toisait d'une manière étrange. Ils passèrent devant la boucherie où elle s'était ridiculisée la première fois, le commerçant lui fit un sourire et un geste de la main. Il lui cria.

« Prends en soin, la petiote elle a beaucoup de choses à apprendre »

Gênée, elle rit nerveusement. La moue sur le visage, elle lança un regard à son interlocuteur.

« Rien d'important..S'il faut je te raconterai. »

Elle avait appris beaucoup depuis cette mésaventure. Les grilles avaient été passées. Katharina changea d'idée en cours de route, elle tira légèrement vers la forêt.

« Avant de s'attaquer au vaste monde, je te propose de découvrir d'abord une cachette pour venir penser au calme. »
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Mar 16 Juil 2013 - 16:36
Natael et sa compagne remontaient une rue emplie de boutiques diverses. C'était vraiment quelque chose d'incongru que de trouver des commerces dans une académie. Même les plus huppées de son monde n'en avaient jamais eus. Peut-être parce que certains commerces n'étaient point très prestigieux. Ou alors, comme on disait " O tempora, O mores". Enfin. Là n'était point son principal sujet de préoccupation.

Non, la pensée qui revenait sans cesse à son esprit était d'une toute autre nature, bien plus importante et paradoxalement bien plus futile. Pourquoi donc cette fille, qui avait quelques points de physique en commun avec lui, avait été la première rencontre qu'il avait fait? Pourquoi pas, si cela aurait pu être n'importe qui de n'importe quand et de n'importe où, pourquoi pas un géant du quarantième siècle avec une combinaison rose moulante, une voix grave et un corps de femme? Hein? Était-ce réellement un hasard, une coincidence? Pourquoi pas, après tout.

Les mots d'un commercant le ramenèrent à la réalité. Il ne lui répondit pas, se contentant d'un léger signe de tête en guise d'acquiescement. Il en profita, avant de repartir divaguer, pour observer les réactions des gens qui le côtoyaient. Le regard des gens ne lui avaient jamais importé, tout du moins, de ceux qu'ils ne connaissaient pas, et ce n'était pas son principal objet d'attention. Non. Il guettait plutôt d'autres signes, d'autres indices, qui aurait pu lui permettre de mieux comprendre, tant ce monde étrange que sa non moins étrange camarade. Rare étaient les femmes qui auraient suivi un inconnue après avoir seulement échangé quelques mots, dans son monde à lui.

Tant mieux. La prudence était certes une chose utile, mais la paranoïa qui commençait tout juste à peser avant sa mort était bien trop étouffante et, il faut le dire, ennuyante. Personne ne risquait plus rien. Même en traversant les routes. Tout le monde suivait comme des moutons de Panurge les lois, les règles et les consignes. Même quand elles étaient mauvaises. Même quand elles étaient nocives. Surtout dans son milieu à lui. "Une vie parfaite dans un monde parfait" était la plus grande maxime de son univers. Lui avait coutume d'y ajouter "...Sauf pour moi". Il ne voulait pas de ce genre de vie. Et son démon n'arrangeait rien. Il lui arriver de ne pas se manifester pendant un jour ou deux, mais il reprenait inexorablement le contrôle. Tel un alcoolique forcé à boire toute sa vie, lui était forcé à prendre des objets qui ne lui appartenait pas. A voler. On avait tenté de lui expliquer, de le soigner. Il ne voulait pas. Le carcan qui avait pesé sur lui était bien trop lourd pour un seul être, surtout quand il n'a que quinze ans.

Il ne se rendit pas vraiment compte qu'ils avaient franchi le portail. Jusqu'à ce qu'elle s'adresse à lui.
Il l'écouta attentivement avant de lui répondre, avec un léger sourire sur le visage, réminiscence de ses pensées.

-Et bien, soit, guide-moi jusqu'à cet endroit. Je t'y suivrais volontiers.

 Et il joignit le geste à la parole, se dirigeant lui aussi vers l'orée de la forêt. Il releva pour lui-même l'étrangeté d'une telle proximité avec un bois, surtout pour un lieu de ce type. Peut-être que certaines choses lui apparaitraient plus claires après. Pour l'instant, il se contenta de réfléchir aux utilisations potentielles d'une forêt pour une académie, et de vérifier, geste dérisoire mais rassurant, quasiment habituel dans ce genre de situations pour lui, si son poignard coulissait bien dans son fourreau.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Lun 18 Nov 2013 - 23:42
« When life gives you lemons ... »

La forêt. Pourquoi ? Un truc de sorcière certainement. Après tout, n'associait on pas ses consoeurs comme des habitantes sylvestres ? Quelques secondes d'interrogatoire. Qu'est ce qu'une sorcière. Une verrue posée sur un nez trop crochu. Un chapeau assorti au nez. Toute de noir vêtue. Dans une cabane, qui fait mumuse avec des herbes -Mais qui ne les fume pas- Et on a fait à peu près le tour de la question. Voila. Et qu'en avait notre charmante enfant ? Rien. Si ce n'est la tenue sombre. Et cet attrait pour le vert. Pouvait on la juger pour ça ? Certes non. Mais elle aurait quelques comptes à régler avec le boucher.



*Décidément, il est bien taquin. Enfin..je suppose que je ne suis pas la seule qu'il traite de la sorte .J'espère ? Oh et puis peu importe.*


Elle avait encore tellement à découvrir. L'avantage majeur restait qu'elle avait le temps de le faire désormais. La mort était prétendument la porte vers l'éternité. De toute évidence, ce n'était qu'à moitié vrai. Tous n'avaient pas la chance de vivre un peu plus longtemps après que la grande faucheuse ait décidé de faire découvrir la vie ad patres. Il fallait avoir fait quelque chose de grand. Mais quelle échelle prend donc ce genre de mesures. Elle secoua légèrement la tête pour revenir à la réalité. Ces réponses ne la regardaient pas. Elle avait une mission, ou tout comme.


Un regard se posa sur son interlocuteur. Elle lui sourit. Elle put capter quelques bribes. Cela lui fit une fois de plus faire la moue. « Pourquoi ». Des questions. C'était normal après tout. Cela ne révélait pas grand chose sur son état d'esprit. Ni sur rien d'autre d'ailleurs. Tous se posaient des questions plus ou moins importantes dans ce coin la de la mort. Futiles. Inutiles. Et pourtant vitales. Tout était paradoxal. A s'en retourner les neurones et y faire des nœuds.

Il n'avait pas l'air d'avoir pris ombrage de cette petite interaction. Aucune réaction. Tant mieux après tout. Cela ne le regardait pas plus que ça avait de l'importance. Ils avaient échangé si peu que de toute façon un mot de plus ou de moins ne changerait rien, à aucune des deux vies prises en compte dans cette nouvelle équation. Et son interlocuteur restait silencieux. Perdant presque alors son statut même d'interlocuteur. Triste histoire. Elle lui sourit de nouveau. Après tout, Katharina n'était que Bonté.


Voila qu'il avait suivi. Très bonne idée. Plaisante au moins. Son sourire s'agrandit, sans compter que c'était le premier signe de vie depuis un certain temps maintenant. Il n'avait pas peur. Surtout pas peur de se faire changer en grenouille. Non. Il ne risquait rien. Elle était inoffensive. Sa mère ne lui avait appris que quelques morphismes, et surtout de qui guérir les rhumes les plus carabinés. Elle prit donc le chemin de terre qui menait vers l'étendue verdoyante.



« Il y a des forêts là ou tu viens ? »


Il faut bien commencer par quelque part.
Invité
avatar
Invité
Re: C'est quoi encore cet endroit? - Dim 15 Déc 2013 - 15:38
Natael avait cessé de se poser des questions. Parce qu'il s'était rendu compte que, s'il continuait à le faire, il finirait comme ceux qu'il méprisait de son vivant. Trop prudent, paranoïaque, craintif. Suiveur. Trop de questions tue les questions et empêche de trouver les réponses aux plus importantes. Et trop de questions tue l'esprit. Et dans ce monde....Non, dans tout les mondes, l'esprit était la seule arme fiable qu'un homme possédait. Le reste, pistolet, couteau, lance, bazooka....Rien de tout cela ne serait autant que l'esprit humain.

Natael sortit donc de ses tortueuses pensées pour consacrer toute son attention à son environnement. Décidément, cette fille suscitait de plus en plus sa curiosité. Cela faisait au moins un point positif pour la vie qu'on lui avait offert ici. Son sourire à son intention lui rappelait que les mœurs avait bien changé avec les siècles. Et aussi, que les gens n'étaient pas tous les mêmes.

- Là d'où je viens... Oui, bien sûr, il y a des forêts, mais elles ne sont rien par rapport à celles-çi. Elles sont bien plus....Conventionnelles, domestiques, que celle-là, pour ce que je peux en voir d'ici.

Sur ce, ils arrivèrent enfin dans la forêt. En effet, elle ne ressemblait que de loin à ce qu'il connaissait...Mais il n'avait pas vraiment exploré le globe tout entier. Il se tourna vers Katharina. Après tout, autant satisfaire sa curiosité...Si elle n'y voyait pas d'inconvénients.

- En parlant de ça...D'où viens-tu, exactement? Ou plutôt, de quand? Si cela ne te gêne pas , bien entendu.

Tout en attendant une réponse hypothétique, il s'avança dans le bois, suivant toujours sa nouvelle rencontre.
 
Contenu sponsorisé
Re: C'est quoi encore cet endroit? -
C'est quoi encore cet endroit?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» C'est quoi cet endroit ! [Pv Gekei Lethe]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page