Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Danger Zone [Quête de la Guilde Noire]

Invité
avatar
Invité
Danger Zone [Quête de la Guilde Noire] - Dim 10 Mar 2013 - 19:35
Une breloque ? Non un artefact. Voilà comment elle avait atterri dans cette merde. À cause d’un putain de bijou repérant les ennemis. Difficile d’entrer dans de telles conditions. Le moindre de ses déplacements dans la base était signalé. Même si Lyra avait essayé de se la jouer en discrétion, cela n’avait servi à rien. À peine s’était-elle approchée du précieux sésame – dont elle ignorait l’emplacement exact – qu’un charmant comité d’accueil s’était chargé d’elle. Ils approchaient. Bientôt, ils seraient sur elle. Elle avisa une cachette. Partout des armes. Partout des munitions. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était gagner du temps. Juste ce qu’il fallait pour pouvoir se débarrasser des gêneurs qui approchaient. Leur démarche était lourde, pesante. Cela ne ressemblait en rien aux bruits d’une troupe d’humains.
Elle se jeta derrière le poteau qu’elle vit. Enorme, imposant, il dissimulerait sa silhouette.

Les coups de feu crevèrent le silence ponctué seulement par la respiration haletante de la demoiselle. Là, c’était sérieux. Elle ignorait leur nombre exact. Elle ignorait tout de ses adversaires. Ou presque. Ce qu’elle savait été la raison de sa venue dans ce piège mortel : tout lui provenait de la Guilde Noire. Elle avait décidé de les rejoindre. Deus ne méritait en rien son respect et les humains l’avaient condamnée à une vie de souffrance. Alors le seul endroit où elle se sentirait avec ses pairs serait en compagnie des renégats.
Taper à la porte d’Isanagi n’avait pas suffi. Il avait fallu qu’elle hérite d’une mission pour prouver sa valeur ainsi que sa détermination. Dès qu’Isanagi lui avait expliqué en quoi consistait sa mission, elle avait cru à une blague. Vraiment, il avait dû le faire exprès. Elle, une Russe, devait aller voler une babiole aux Américains. S’il n’avait pas été si sérieux, elle lui aurait ri au nez.

Une histoire d’artefact, donc. Elle jouait au chat et à la souris tout ça dans le but de retrouver une babiole. Babiole qui avait signalé se présence. Entrer dans la base avait été un jeu d’enfant. En sortir vivante, cependant, risquait de lui poser davantage de difficultés. Mais cela, elle y réfléchirait au moment venu. Pour le moment, rester en vie était une tâche suffisamment préoccupante.
Alors que les coups pleuvaient sans qu’elle n’ait encore discerne ses ennemis, elle vit du coin de l’œil une arme étrangement semblable à celle qu’elle avait tenue lors de la cérémonie du directeur. Une arme que l’ancien soldat russe lui avait confié. Un lance-grenades. Elle se jeta dessus, se retourna en direction de ses adversaires et appuya deux fois sur la détente. Deux rafales secouèrent le bâtiment dans lequel elle se trouvait. Alors qu’elle clignait des paupières, voulant distinguer quelque chose à travers cette fumée, elle entendit un bruit métallique résonner non loin. Ce n’était pas humain. Elle vit deux robots s’élever parmi les décombres. Ils avançaient toujours. Lentement, certes. Mais tenaient toujours debout. « Fait chier ! » pesta-t-elle. Ces horreurs avaient l’air insensibles aux armes humaines. Qu’à cela ne tienne, elle leur ferait la fête coûte que coûte !

Elle remarqua le masque à gaz que portaient ces deux monstres de titane. Si elle arrivait à leur enlever, peut-être sentiraient-ils les dégâts causés par son arme à feu. Il suffirait ensuite qu’elle vise leurs visages – si l’on pouvait appeler cela un visage - et le tour serait joué !
Elle attendit qu’ils approchent pour la cueillir derrière son poteau. Elle fit apparaître un fouet à l’aide de la magie des arcanes. Première fois qu’elle essayait de modeler une arme grâce à ce pouvoir. Il fallait un début à tout.
Alors qu’ils passèrent leurs têtes pour voir enfin leur proie, Lyra fit claquer son fouet. Une première fois contre le premier soldat robotique. La liane s’enroula autour du masque à gaz. Elle l’arracha d’un coup sec. Pas forcément très joli à voir, tous ces circuits et fils électriques parcourant le faciès de ce robot. Elle recommença avec le deuxième. Presque aucune résistance ne lui était opposée, et cela, elle le devait à la magie des arcanes. Sans cela, un simple fouet aurait été inutile.
Les deux masques tombèrent au sol. Lyra fit disparaître son fouet. Les deux automates levèrent leurs armes en sa direction. Elle se jeta au sol pour récupérer sa propre arme alors qu’une rafale de projectiles venaient de plomber le poteau, parsemé de trous désormais. C’était moins une. Elle fit usage de sa propre arme, visant les circuits. Boum. Nouveau tir. Plus de robots.

Elle se releva et marcha en direction de ce qui ressemblait à un bureau. Sans doute l’artefact était-il caché ici. Elle défonça la porte d’un coup de pied – inutile de risquer de tout abîmer avec le lance grenades qu’elle tenait toujours – et se mit à fouiller avec frénésie le lieu. L’objet pouvait être n’importe où et ressemblait à n’importe quoi. Elle envoya valser les tiroirs, des piles de papiers se retrouvèrent au sol. Cela se transformait en un beau bordel.
Enfin, elle trouva ce qu’elle cherchait. C’était bien en évidence, brillant même. Sous des allures de collier se cachait en fait un artefact. Ingénieux. Pourtant, quelque chose l’intriguait. Rentrer dans ce bureau avait été d’une facilité déconcertante. Pas bon, ça.
Elle mit le bijou autour de son cou, sortant d’un bond du lieu. Elle fut accueillie par dix canons de revolvers, tous pointés sur elle. « Félicitations, tu es dans la merde. »

- Jette ton arme et cet objet !

Ils pensaient vraiment qu’elle allait l’écouter ? Un sourire sadique se dessina sur ses lèvres. Elle tendit sa main et fit apparaître une orbe blanche scintillante dans le creux. Les idiots reculèrent, terrorisés. Un pas en arrière. La Russe jeta son premier projectile contre l’homme qui avait osé lui adresser la parole. En plein dans le cœur. Il s’effondra. Net. Elle avait oublié à quel point les humains étaient si misérables quand il était question de magie. Une simple pichenette suffisait à les faire crouler. Elle ne s’arrêta pas un si bon chemin et fit apparaître une nouvelle orbe qu’elle projeta contre le militaire à sa droite. Désormais, elle était sans magie. Ou du moins sans sphères blanches à jeter à droite ou à gauche.
Elle n’attendit pas son reste et bondit à l’intérieur du bureau, évitant par la même occasion la rafale de balles que venait de tirer le groupe d’américains. Ils avaient enfin repris leurs esprits. Le meurtre de deux de leurs collègues leur avait suffit.
Derrière le bureau, Lyra prit son arme, la posant sur le meuble et tira. Une fois. Deux fois. Trois fois. Elle tira jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de munitions. Lorsque enfin le calme revint, elle s’arrêta et leva la tête pour observer les éventuels survivants. Aucun. Cela ne la surprenait pas. Elle balança l’arme désormais inutile et sortit de sa cachette. Elle fouilla du bout du pied parmi les débris et les corps des dix soldats, cherchant une arme qui pourrait lui être utile. Ces fusils ? Trop lourds. De plus, elle ne savait pas les manier. Elle repéra parmi les cadavres un flingue. Elle se pencha et le ramassa. On aurait dit un Beretta. Elle avait déjà tiré avec des flingues semblables. Il suffisait juste de presser la détente et la mort déferlait d’elle-même.

Restait un problème : sortir. Cela devait grouiller de soldats désormais. Et ce n’est pas avec cette seule arme qu’elle allait s’en sortir. Elle leva les yeux eu ciel et repéra un conduit d’aération. Si elle ne pouvait passer par l’entrée principale, alors elle se ferait aussi invisible qu’une souris.
Elle grimpa sur le bureau et arracha le conduit pour pouvoir s’y engouffrer. C’était la dernière fois qu’elle mettait les pieds dans une base militaire. Elle se mit à ramper dans le conduit, éclairé par l’artefact duquel émanait une douce lumière rougeâtre. Elle avança, rampant le plus vite qu’elle put. Enfin elle trouva une sortie. Une sortie et pas forcément la sortie. Restait plus qu’à espérer que sa bonne étoile soit avec elle.
Dix minutes s’étaient écoulées désormais alors la Russe fit apparaître une sphère et la balança contre le conduit qui sortit de ses gonds et atterrit au sol. Avec tout ce fracas, elle n’avait pas intérêt à traîner.
Elle se jeta au sol et fut stupéfaite qu’elle était à l’extérieur. Au moins n’avait-elle pas raté son coup. Elle remarqua alors qu’une alarme lui vrillait les tympans. Pas étonnant que l’alerte ait été donnée avec tout ce vacarme !

Alors elle se mit à courir. Loin de cette base remplie d’américains. Elle courut jusqu’à être épuisée et s’arrêta enfin lorsqu’elle fut certaine que personne ne l’avait suivie. Elle jeta un coup d’œil derrière elle et vit cette fourmilière géante s’agiter, en effervescence. Il n’était pas bon que les humains aient en leur possession un objet estimable que celui-ci. Cet artefact conviendrait mieux à la Guilde Noire qu’à cette poignée e moucherons, incapables de venir à bout d’une seule demoiselle. Elle marcha, souriante. Elle avait accompli sa première mission. Elle avait occis des humains. Elle avait eu tort de vouloir faire disparaître cette haine envers les humains. Il était bien plus jouissif de pouvoir l’utiliser pour les tuer, les faire souffrir aussi. Leur rendre la pareil.
Bientôt elle serait membre de la Guilde Noire et pourrait jouer avec cette vermine aussi longtemps qu’elle voudra. Bientôt.

♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Danger Zone [Quête de la Guilde Noire] - Dim 10 Mar 2013 - 21:49
Sympathique confrontation entre toi, une russe et des américains (je dois avouer que je l'ai un peu fais exprès).

Lyra Vilkas : 400 xps


Xps attribués : Oui
Danger Zone [Quête de la Guilde Noire]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Les Archives :: Archives des grimoires-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page