Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un petit assassinat, vite fait bien fait

Invité
avatar
Invité
Un petit assassinat, vite fait bien fait - Ven 8 Mar 2013 - 19:03
[quête de la guilde noire]

Isanagi m'acceptait dans sa guilde à une seule condition, il fallait que j'assassine un professeur dangereux pendant son sommeil. Je n'avais pas le choix de la mission, ni même la possibilité de la discuter. Bon... tuer un professeur. Tuer n'était pas gênant et comme je ne connaissais pas ce professeur, je n'aurai aucun remord à lui arracher la vie. Cependant, mon pouvoir n'était pas encore fait pour tuer et je n'avais aucune arme sur moi. Bien sur, le chef de renégat ne m'avait pas donné d'arme non plus, cela aurait été trop beau.

Je passais donc en priorité dans le marché de l'académie pour chercher une arme. Il y avait plusieurs stands d'armes vendues dans la cour, des épées, des couteaux, des dagues, des fusils. Je pris un pistolet et visais une cible avec. Mais je n'étais pas douée au tir, je ratai ma cible. En plus, cela faisait un bruit énorme, pas très discret pour un assassinat. Je me tournais ensuite vers les couteaux et les dagues qui étaient beaucoup plus discrets. J'en pris un avec une grande lame de 20 centimètres et la paya contre quelques services de surveillance en une heure à peine.

Ensuite, comme j'étais dans un grand corps de serpent peu pratique pour combattre un ennemi très rapide, je me rendis dans les jardins et cherchai une petite plante que je connaissais bien, aux petites feuilles bien vertes, de la coca, avec laquelle je pourrai faire une drogue très puissante pour affaiblir ma victime. Comment une telle plante peut-elle être dans l'académie ? C'était simplement pour la consommation de certains élèves et les surveillants laissaient faire parce qu'on ne peut pas mourir d'overdose à l'académie. J'arrachai donc quelques feuilles de cette fameuse plante et me dirigeai vers ma chambre.

Ma chambre, où je vivais seul avec quelques oiseaux (mon repas préféré) s'était transformé en un gigantesque laboratoire avec pleins de fioles, de verreries et de fumée partout dans la pièce. J'avais déjà la recette de la drogue, que j'avais confisqué à un élève dans la cour. Je la lus :

« Faire sécher les feuilles pendant un mois, les déchiqueter en petits morceaux, ajouter... »

Un mois ? Non, c'était trop long, je ne pouvais pas attendre aussi longtemps ou Isanagi allait me remplacer pour assassiner le professeur. Je sortis donc un grand plat, y déposai les feuilles et le mis au four pendant une heure, pour qu'elles grillent bien. Pendant ce temps, je pris soin de nettoyer ma chambre, d'effacer les traces de ma vie ici et de préparer mes valises. Une fois les valises terminées, je quittai ma chambre discrètement et me dirigeai vers le bâtiment des classes, puis vers les cassiers où un passage secret magique conduisait à la guilde noire. J'ouvris le passage grâce au code secret et déposai rapidement mes valises avant de revenir dans l'académie puis de fermer le passage.

Je retournai dans ma chambre. Le four avait terminé de cuire mes feuilles, je sortis donc le plat et écrasai mes petites feuilles une par une pour en faire de la poudre. Je plaçai les restes dans récipient, ajoutai de l'acide pour diluer et ma drogue était prête. Elle n'avait aucun goût, aucune couleur ni aucune odeur, la drogue parfaite. Cependant, ces effets étaient maigres et il faudrait bien trois heures avant qu'elle fasse effet. Je rangeais ce qu'il restait à faire et quittai définitivement ma chambre, pour toujours.

Le soir même, je me rendis à la cafétéria pour rencontrer ma future victime. C'était une petite professeur, assez jolie avec ses grands cheveux blonds mais un peu simplette. Je m'approchai d'elle et lui demandais gentiment si je pouvais m'assoir à côté. Elle me dit oui sans même me regarder, elle était trop occupée à draguer les autres professeurs à côté d'elle. J'appris ainsi son prénom, Elise et son domaine divin l'escrime. Mauvais domaine, elle devait être très forte au corps à corps, contrairement à moi. Pendant qu'elle bavardait, je glissai la drogue dans son verre et m'assurait qu'elle le boit avant de partir. Rendez-vous à minuit, le soir même...
J'étais restée dans les couloirs de l'internat une partie de la nuit, veillant à ce que ma victime reste bien dans sa chambre. Par chance, un drôle de bonhomme était entré avec elle après le repas puis était ressorti de sa chambre, deux heures après, sans fermer la porte à clé.

Minuit arriva, j'entrai dans la chambre de ma victime sans faire de bruit, j'approchais d'elle et sortis mon couteau pour l'égorger. Malheureusement, elle était encore réveillée et, bien que la drogue faisait effet, elle me sauta au cou et tenta de m'étrangler. Je pris peur, me retournai et l'écrasai de toutes mes forces contre une armoire à côté. Si elle voulait combattre en niveau de force, c'était moi qui gagnerait. Elle sortit une épée et se rua vers moi, mais à mi parcours, elle se mit à trembler et lâcha son épée avant de s’effondrer par terre. C'était ma chance, je rampais vers elle et fis glisser mon couteau contre la peau de son cou. Le sang gicla par terre sans qu'elle puisse crier et ses yeux devinrent blancs, son visage se crispa d'une belle grimace douloureuse et elle mourut sur la moquette.

C'était une bonne chose de faite, mais ce n'était pas suffisant. Si quelqu'un retrouvait son corps, il pourrait l'amener à l'infirmerie et la soigner. Tout mon travail n'aurait servi à rien. J'avais déjà tout prévu : un bon bain d'acide était prêt dans une chambre abandonnée, non loin de la sienne et je portais son corps jusqu'au bain pour le plonger dedans. C'était dégoutant : le corps fondait dans l'acide comme le chocolat au soleil et le peu de sang qui lui restait se dilua dans le liquide pour lui donner une couleur marron appétissante.

Je quittai la scène du crime, me dirigeai vers les cassiers et ouvris le portail magique en disant :

« Adieu, académie, adieu élèves stupides, adieu directrice infernale, adieu travail inutil ! Vous ne me manquerez pas ! »
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Un petit assassinat, vite fait bien fait - Ven 8 Mar 2013 - 19:43
Bon petit solo qui te permet donc de rentrer dans la guilde noire ~

Thelma Noco : 300 xps


Xps attribués : Oui
Un petit assassinat, vite fait bien fait
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Ma table : du carton plume "vite fait bien fait"
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» petit avatar vite fait avec photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page