Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain]

Invité
avatar
Invité
Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Mer 6 Mar 2013 - 17:09
La chambre d'apprenti était potable dis donc...Voilà où j'en étais après être arrivé ici, dans cette stupide académie. Ma première rencontre avec un humain se fit avec une petite chinoise plutôt alléchante. Dotée de griffes et de quelques attributs, nous nous étions retrouvés ligotés et balancés dans un bâtiment abandonné. Ce bâtiment m'avait donné bien des idées mais bon, faut dire qu'ici, tout devait être rose et parfait alors je verrai ça pour une autre fois. Toujours est il qu'après cette aventure, je m'étais retrouvé ici, dans ce dortoir spécial repentis. Et ma chambre, comme je le disais, était plutôt pas mal, un peu sombre, faudrait que je décore ça un de ces quatre.

Me levant de mon lit, je fis ma toilette rapidement. Brossage de dents niquel, douche correcte avec de l'eau chaude et même parfum pour accompagner mon corps si svelte à souhait. Revêtant ma veste, je m'allumais une clope rapidement et prit la porte de sortie. Personne dans les couloirs, c'était chiant ! Ils avaient tous peur de moi ou quoi...bref, aujourd'hui, premier jour de taff dans un bar. Ca va, j'avais quelques connaissances en la matière vu que j'utilisais quelques alcools pour saouler les petites minettes pour mieux les capturer et les violer. Me voilà enfin sorti du bâtiment et je marchais de bonnes allures vers le "marché en plein air" pour ma première journée. Une latte, deux lattes, j'expirais la fumée en levant la tête vers le ciel un peu trop bleu à mon goût. Une main dans les poches, je me remémorais encore les phrases de ma fiche en tête.

« Vous travaillerez en tant barman. Dans un premier temps, vous devrez faire vos preuves au bar mobile au marché »

Je savais même pas que ça pouvait exister ce genre de truc mobile. Terminant ma cigarette, j'observais les longues lignés pavés et me demandait quelle direction prendre pour arriver au marché. C'était bien beau, mais bon...je connaissais que dalles au plan de cette "dimension". Trouver une personne qui pourrait m'aider. Je jeta des coups d'oeil un peu partout, à l'affût d'une proie. Je mis quelques minutes à en trouver et une fois ciblé, je me mettais à gueuler haut et fort :

« OYE ! Toi là, ramènes ton cul de victime par ici, j'ai besoin d'infos ! »

Et le voilà qui se met à courir, prenant ses jambes à son cou. Je captais pas là, j'étais pourtant gentil avec lui non ? Enfin, j'ai rien dis méchant. Alors je me met à lui courir après. Trois mètres, deux mètres, plus qu'un bordel ! Je venais de fumer en plus et cet enfoiré me faisait courir pour rien. Ma main tendu vers lui, je parvins à le choper par le col de sa chemise. Le plaquant contre un mur, je me mis à le serrer violemment. Lui adressant un regard noir tout en ayant le souffle coupé, je le vis trembler de peur.

« Ahh..ah..putain, mais pourquoi tu t'es barré sale cloporte, faut pas faire dans ton froc parce que j'ai demandé de venir..bordel...bon, aller, je veux un renseignement, grouilles-toi de me dire où est ce foutu marché et je te laisse tranquille, capiche ? »

« Me faites pas de mal s'il vous plait...j'ai rien fait. Le marché c'est là-bas, prenez cette direction - Il pointa du doigt une allée vers le sud - et vous tomberez directement dessus...alors s'il vous plait, lâch..lâchez moi ! »

Serrant encore plus, je ne pouvais pas m'empêcher d'étrangler non, de saisir sa gorge et de forcer un peu plus mon étreinte sur celle-ci. Son regard effrayé m'excitait pas mal en fin de compte, et quelques pulsions me poussaient à continuer encore un peu plus pour voir cette étincelle de vie s'éteindre. Owii, quelle sacrée de sensation, en plus, je débarrasserai l'académie d'une mauviette de première. Me repentir ? Pas pour moi...voyons. Il gesticulait comme une larve, se débattant tant bien que mal pour finir par s'arrêter, inerte. Souriant sadiquement, je le jetais sur le coté, près d'un petit bosquet - Histoire de le cacher un peu - en espérant que personnes ne m'aient vus.

« Bien, à présent, faut que j'aille taffer, en espérant que ce petit con m'ait dit la vérité... »

Reprenant ma marche rapide, j'étais content de moi d'avoir trouvé quelqu'un pour m'aider et ainsi, j'arrivais devant la "porte" du marché où je pouvais d'ailleurs sentir les bonnes effluves commerciales...

Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Jeu 7 Mar 2013 - 22:26

Un bar mobile




Aaaaaah, quelle somptueuse journée qui débutait cette fois-là, le ciel était bleu, pas trop de nuages à l'horizon, et le soleil qui réchauffait la peau du jeune arrivant à l'académie divine en tant que repenti, barman pour être précis. Assit sur les marches devant les dortoirs où il résidait, il flemmardait tranquillement alors que les minutes passaient et que le vent venait lui caresser les cheveux, le rafraîchissant au passage. Sourire toujours affiché aux lèvres, le jeune homme légèrement narcissique sur les bords et totalement imbu de sa personne, le blondinet nouvellement arrivé commençait son quatrième jour de travail au sein de l'établissement, et aujourd'hui ne serait pas aussi simple que les deux jours qui avaient précédés. Alors qu'il avait simplement été affecté à deux services dans la cafétéria, on lui assignait aujourd'hui une toute autre mission qui saura cependant ravir l'ancien révolutionnaire adepte des méthodes anarchistes, on l'invitait à s'occuper du bar mobile dans le marché en plein air de l'académie des Dieux, quelle aubaine c'était pour lui de pouvoir allier travail et plaisir au soleil en cette magnifique journée. La seule consigne qu'il avait reçu, était de servir toutes les personnes qui pourraient bien vouloir de quoi se désaltérer, et surtout en aucun cas détruire le bar mobile après l'avoir récupéré dans l'espèce de garage où il est gardé après les heures de sortie de ce dernier. Mais en fait ... C'est quoi un bar mobile ? Car oui, la mission qui lui était assignée avait beau le motiver, lui faire plaisir et le mettre dans une humeur atrocement belle, mais sans savoir à quoi ressemblait l'engin qu'il allait devoir diriger, il n'irait pas loin, et puis, comment ça se dirigeait d'ailleurs ce genre de trucs ? Une belle journée qui commençait bien, restait à voir s'il n'allait pas causer de catastrophes qui rendrait cette dernière bien moins amusante avec cet engin dont il ne savait ni la forme ni la couleur ... Mais tout ça n'allait pas le décourager, il connaissait l'endroit où était garé la bête, et cela suffirait à l'aider à trouver cette chose sans nul doute. D'un saut, il se retrouva debout, faisant craquer sa nuque et déposant sur son petit nez une paire de lunettes de soleil qui lui donnait encore plus cet air de beau gosse imbu de lui-même qu'il était au fond.

Après plusieurs minutes de recherche, environ une vingtaine pour être précis, il trouva enfin l'endroit où les derniers utilisateurs de ce bar mobile l'avaient déposé, et ouvrant la porte d'un coup sec, se trouva nez à nez avec une espèce de petite voiturette avec des sièges et des pompes pour servir les clients, enfin, pour lui ça ressemblait plus à une espèce d'objet ressemblant à un truc bidule, puisqu’il ne savait absolument pas ce que voulait dire "voiturette" l'imbécile. Alors qu'il montait dans cette espèce de bestiole mécanique, il trouvait un plan où des instructions étaient écrites afin de faire démarrer le monstre de fer, mais avant tout, il vérifiait si les fûts étaient bien pleins, et il pouvait enfin se mettre en route en direction du marché en plein air afin de désaltérer les gens et de mener à bien sa nouvelle et merveilleuse mission sous le soleil qui veillait sur lui. Un gros bruit tel une petite explosion se fit entendre à l'arrière du carrosse aux boissons avant de se mettre en route, avec un seul problème à bord, le conducteur qui ne savait pas du tout conduire le monstre ... Et alors que le bar passait lentement mais surement la porte de son garage, Harvain appuyait avec amusement sur la pédale d'accélération en chantant à tue tête des paroles totalement incompréhensibles et dépourvues de sens réel. Cependant, à force d'appuyer tel un détraqué sur la pédale, arriva ce qui devait arriver, le bar mobile prit de la vitesse, et le jeune repenti se rendit compte de son erreur puisqu'il ne savait absolument pas se servir de l'engin, quel catastrophe allait encore arriver ... La première descente arriva, et la perte de contrôle du véhicule fût totale. Harvain assit sur le siège du conducteur ne savait plus rien faire et tournait le volant dans tous les sens sans jamais réussir à récupérer le contrôle de la bête de fer, et alors qu'il s'hurlait dessus tout seul, Une jeune fille traversa inconsciemment la route malgré les cris incessant du conducteur.

- Osh, dégage de là !
- Kyaaaaaaaaaaaaaaaaah

Non la marque du bar mobile n'était pourtant pas Kia, mais allez savoir, après tout Harvain n'y connaissait rien en bagnole ... Et alors que le jeune repenti donnait un violent coup de volent sans jamais penser à essayer la seconde pédale du véhicule dépourvu d'embrayage, la gamine se retrouvait encastrée dans la portière passager, la tronche en sang et vraiment hideuse à regarder avec le verre qui lui était rentré dans la peau. Alors que le véhicule continuait sa route, Harvain avait le regard détaché du paysage et de la route et observait la jeune fille en lâchant le volant, tapotant sa tête pour voir si elle était toujours vivante, jusqu'à ce qu'elle relève la tête en le regardant défigurée et énervée. En hurlant, elle s'exprimait ...

- Mais t'es ...
- UN ZOMBIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE

D'un violent coup en plein nez, le repenti expulsait la demoiselle de la bagnole avant de taper son pied avec une force hors du commun sur la pédale d'accélérateur pour semer ce monstre à mi-chemin entre la vie et la mort qu'était le zombie féminin qui n'en voulait qu'à son cerveau divin. Et alors qu'il reposait les yeux correctement sur la route, il voyait qu'il était presque arrivé à destination ... Du moins, sauf s'il se prenait le poteau là, celui qui était juste sur sa route ...

- Bordel de ...

Autre violent coup de volant, et le véhicule se retrouvait sur le flanc alors qu'il sautait par la vitre du conducteur pour retomber avec élégance sur ses pieds, le bar mobile s'encastrant dans le poteau cité plus tôt. Avec fierté pour sa survie, il faisait une révérence à un public invisible avant d’apercevoir un homme aux cheveux foncés (oui Macky), et d'un signe de la main à son égard, ne pu s'empêcher de crier.

- Héééééé, HOHééééééééééééééééééééééééééééééééé, mon bar mobile est un peu mort, tu peux m'aider ?

Bah quoi ?
Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Ven 8 Mar 2013 - 23:43
Calliste s'était éveillée avec l'envie de s'enfuir de tout ce qui la perturbait pour un moment, même court fût il, cela lui ferait du bien. Trop enfermée ces derniers temps, elle était prête à affronter la foule, tout du moins le regard des humains si cela pouvait lui procurer ne serait ce qu'un bref instant de bien être. Elle revêtit son éternel pantalon en cuir, ainsi que son haut bustier de la même matière, attachant les nombreuses sangles qui venaient serrer son buste. Son fouet pendait lascivement à sa ceinture, elle ne s'en séparait jamais lorsqu'elle sortait, parce qu'il la rassurait, elle se sentait plus forte avec. Elle franchit la porte d'entrée de l'infirmerie, se cachant les yeux tant le soleil éblouissait ses yeux, les pénétrant pour venir vriller son cerveau. Elle baissa la tête et porta une cigarette à sa bouche, en aspirant une grosse bouffée une fois allumée, elle l'expira pas la bouche, l'expulsant par à-coups, les lèvres rondes afin de former des cercles de fumée. Elle aimait bien faire cela, ça avait un pouvoir tranquillisant, comme si ses maux étaient expulsés de ses poumons. Une fois son petit rituel accomplit, son semblant de sérénité retrouvé, elle se mit en marche, le gravier de la cour crissait sous ses chaussures, les apprentis vantards riaient comme à leur exécrable habitude et les putins d'oiseaux chantaient, assommant ses tympans, tout cela l'irritait au plus haut point.

Elle ne pouvait que tirer davantage sur sa cigarette pour se calmer, bien que cela l'excita plus qu'autre chose. Elle flânait comme cela depuis un moment quand elle décidé de jouer un peu, se concentrant un instant pour éveiller ses instincts de prédateurs. Ses sens lui permettaient de suivre la traces d'animaux, d'humains, elle ne les suivait pas vraiment, passant d'une odeur, d'un son à un autre, le but était surtout de s'occuper l'esprit. C'était divertissant, les bons souvenirs de ses traques remontaient tout doucement, faut dire qu'ils étaient faciles à pister ces cons d'humains ... Ils laissaient d'énormes traces, ils scuintaient la peur et la crasse, on pouvait même prafois entendre les batements frénétiques de leurs coeurs. Cela dit, malgré le fait que ce soit des proies faciles, les tuer était toujours un plaisir, la traque ce n'était ... Que des préliminaires en somme, le feu d'artifice arrivant après, bien après, mais comme il était bon de faire monter la jouissance doucement, le feu dans son ventre n'en était que plus intense par la suite.

Elle marchait comme cela, tout sourire depuis des heures, trottinant, les souvenirs se bousculant dans son esprit, même la petite voix la laissait en paix, un exploit ! Toutefois, une douce odeur ferreuse vint lui caresser les narines, une proie quelque part semblait saigner ... Ses instincts lui commandèrent d'aller à la recherche de la victime, suivant l'odeur du sang, vive, silencieuse, il n'était pas dit que la proie était mourante. Elle arriva finalement non loin d'un étrange ... Véhicule ? Les humaines en avaient pas marre de leurs conneries futiles ? Elle ne chercha même pas à savoir quelle pouvait bien être la fonction de cette ... Chose, c'était humain, surement pas bien utile en somme. Elle s'approcha à pas de velour pour ne pas être démasquée, elle avait envie de sang humain, son bas ventre papillonnait tant son excitation était grande. Elle vint toiser la machine, trouvant des traces de sang qu'elle commença à lécher, il était frais, quelle aubaine ! Oui elle ne s'occupait pas vraiment de ce qui l'entourait, seul le sang comptait à ce moment précis.
Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Dim 10 Mar 2013 - 17:10
L'air était frais, le soleil brillait, les oiseaux chantaient leurs saintes mélodies mélodiques. Ah ! Qu'est-ce que c'était dégueulasse cette utopie de masturbateurs en puissances ! Décidément, cette académie de mes deux me foutait les chochottes, euh chocottes avec leur vie toute rose. Passons, je venais de dépasser la porte quand quelque chose - ressemblant fortement à un camion - vint percuté un pilonne non loin de là. Quel conducteur de m*rde dis donc - Pensais-je en voyant un gars bizarre sortir du véhicule défoncé. Lunettes de soleil, chevelure blonde, peut-être son intelligence était équivalente à celle de blondes à fortes poitrines ne pouvant pas voir des frites dans son assiette, en dessous de sa poitrine opulente ? Ce con là faisait un révérence et une courbette de tapette avant de m'interpeller d'un cri forte exagéré. J'étais prêt à l'ignorer totalement en sifflotant quand j'entendis le mot "bar mobile". Gosh ! Ce con venait d'encastrer...le véhicule... Je devais travailler avec lui ? Me rapprochant rapidement de lui par des pas rapides, je venais porter ma main sur son col de chemise. Une mine renfrogné digne d'un truand, je le regardais de haut, nez retroussé.

« Toi ! Mais qu'est-ce que t'as branlé !? Tu déconnes, mâtes-moi l'état de cette épave, t'es une raclure ! Tu veux quoi ? Que je te viole avec un fouet sur place et que je te crame chaque parcelles de ta peau avec une clope ou quoi !? Je devais taffer, je fais comment là ? T'es qui toi d'abord ? Bordel, d'abord, comment t'es parvenu à foutre les pieds dans le véhicule de mon taff de la journée ? Hein !? HEIN !? Dis-le moi ! »

Le relâchant, je venais mettre mes mains sur mes tempes, puis caresser mes cheveux soyeux, et enfin ! Foutre des fichus coups de pieds dans la portière de la bagnole ! Fallait que je me défoule, oui, et rapidement ! Une cigarette, une clope, un mégot vite ! J'en sortais une de ma poche et l'allumais rapidement. M'écartant du phénomène, je caressais le sol de mon index rugueux. Faisant des cercles en tirant des lattes de la clope, je me mis à réfléchir...

* Que faire, que faire...mon argent, l'alcool, saouler les femmes pour m'en occuper après, argh, mon programme du jour...fichu *

Je regardais l'horizon des étales, désespéré. Oh tiens, une gamine ensanglantée...Elle est toute chouquette avec ses couettes et son visage de vierge enfantine. Elle boitait, un os ressortais de sa jambe, c'était mignon dis donc. Au moins un truc chouette qui arrive...Un fille puérile qui marche avec du sang parto.... ? Wait ! Comment elle fait ? Elle se rapproche de nous en plus... Son regard en dit long sur ses intentions, elle veut nous...manger. Je l'a vois arriver cette dévoreuse de phallus en puissance ! Tiens, ça me fait penser à un film ça où un docteur avait contaminer tout un asile de fou. Une nymphomane zombie qui s'était attaquée à un gardien, je vous dis pas le résultat, en le voyant, je m'étais taper une barre, rigolant comme un tordu devant la nullité du film. Mince, je m'écarte du sujet, la voilà qui arrive. Discrètement, je fis des petits pas en direction du blondinet maladroit :

«Oye ! T'as vu la meuf là-haut ? Qui marche, t'as vu sa gueule, t'peux me dire comment elle débrouille pour marcher dans son état ? Au fait, ça aurait pas un rapport avec toi » disais-je en me frottant le menton, perplexe.

Bon, c'est pas que cette situation me dérange...Un blondinet maladroit, une zombie et là, vint s'inviter à cette belle réunion, une femme aux allures de chienne renifleuse. Elle arrivait comme ça en pointant le bout de son nez, enfin je crois, elle était loin ou proche, je sais pas, de nous. Regard perçant, coquin, animal, perruque blanche sur la tête, elle venait vers nous aussi. J'étais tellement beau-gosse que les nanas n'arrêtaient pas d'affluer ? Comment peux-t-on avoir une perruque blanche sur la tête ? C'était une nouvelle mode. D'un signe ô combien théâtrale, je tentais de l'aborder...de loin.

«YOOUHOUGOUOUHOU ! Ma jolie ! Tu me files l'adresse ton fournisseur de perruque steuplait ? T'es copine avec la gamine ? » Fixant les deux tour à tour, je reculais pour me cacher derrière le gaillard maladroit.

Posant ma main sur mon épaule, je chuchotais à son oreille ceci :

«T'as vu gros ! Mon parfum scorpion attire pas mal de gazelles intéressantes hein, hein, HEIN ! Enflure va... »
«Chut ! Taggle, tu vois pas que tu te caches derrière lui en plus ? »
«Peuf peuf peuf, m'en tape, la gamine aura pas mon phallus à manger ! »
«Sérieux, t'es trop con... »
Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Sam 16 Mar 2013 - 15:09

Un bar mobile




Aaaaah, quelle somptueuse journée, oui je sais que je l'ai déjà dis, mais je m'en fiche, et si cela ne vous plait pas, et bien je vous enfonce mon bras jusqu'au coude dans l'arrière train pigé ?! Et puis, pourquoi est-ce que je m'embête à me justifier après tout, je fais encore ce que je veux, et si cela ne vous convient pas, vous pouvez aller dire bonjour de ma part à un gros black en rute dans une cellule de prison, vous verrez, ça vous fera du bien même si vous finirez par ne plus savoir marcher ni vous asseoir pendant un petit temps. BREF ! Alors que le bar mobile était toujours encastré dans ce foutu poteau placé au beau milieu de la route -ou pas-, l'homme qu'Harvain avait appelé pour l'aider se trouvait bien moins amical qu'il n'y paraissait à première vue, s'approchant rapidement du blondinet pour se saisir de son col et le soulever légèrement du sol en lui pétant légèrement un petit câble dessus. Bon, en tout cas, au vu de ses paroles pour le moins très agressives, il serait le futur collègue du révolutionnaire en tant que barman, et lui aussi devait s'occuper de distribuer de la bibine à ceux qui en désiraient pour se désaltérer et s'humidifier le gosier. Alors que ses pieds touchaient à nouveau le sol, Harvain était tenté d'hausser les épaules en accompagnant ce mouvement d'un petit désolé mec, mais cela aurait très certainement été de trop pour ce gars aux cheveux ... Violet ? Oui, avec le soleil en pleine tronche, il avait du mal à bien discerner la véritable coloration de cette tignasse pour le moins intrigante, quoi qu'au fond, tout le monde s'en branle pas vrai ?

Baillant la bouche grande ouverte, sans prendre la peine de mettre sa main devant sa bouche, le repenti songeait à la manière dont il allait pouvoir se sortir de ce pétrin dans lequel il s'était mis avec ce foutu bar mobile désormais totalement HS. Et un bar mobile immobile, bah c'plus un bar mobile vu que c'est immobile et que donc ça bouge plus alors qu'un bar mobile ça bouge ... Vous captez ? Parce que si pas, vous gênez pas, arrêtez moi pour que je vous explique. Alors que quelques secondes s'écoulèrent, le blondinet ne prit pas le temps de s'intéresser aux agissements de Macky, qui bientôt parvenait cependant à le sortir de ses pensées afin de lui faire remarquer la venue de sa camarade zombie, qui n'avait au passage rien d'un zombie ... Elle était juste ensanglantée parce qu'Harvain l'avait renversée et parce qu'elle avait la peau blanche, la pauvre ... Elle avait dû se sentir très insultées, ce qui serait compréhensible. Remarquant également l'autre demoiselle à la tignasse blanchâtre, reniflant et léchant le sang présent sur la portière du bar, Harvain tourna des yeux avant de s'avancer vers elle, oubliant totalement son collègue barman, s'approchant ainsi de la nouvelle arrivante semblant aimer le goût de l'hémoglobine. Voyant en elle une magnifique occasion de se sortir du pétrin en faisant passer son accident avec la demoiselle pour un accident d'un tout autre ordre, il l'accosta, tapotant sur l'épaule de cette "vampire" ? S'exclamant rapidement.

- Si t'aimes le sang miss, la demoiselle là-bas semble s'en vider, ça t'intéressera peut-être, alors j'te le dis hein, mais si tu préfère lécher une vulgaire portière, fais-toi plaisir hein !

Et puis ... Et puis bah j'ai plus rien à dire ... Alors je dis plus rien ... COUPE !
Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Dim 17 Mar 2013 - 22:01
Calliste releva les yeux sur les deux individus qui la toisaient, la langue encore sur la portière. Elle se redressa subitement, les mains dans le dos, léchant la commissure de ses lèvres pour absorber les dernières gouttes du précieux liquide. Après tout elle ne faisait rien de mal ni d'étrange ... Non j'vous dit !

Elle jeta un œil sur la gamine avant de rouler des yeux dans ses orbites, le travail la rappelait à l'ordre, toutefois ... Cet os qui ressortait, cette odeur ferreuse qui l'enivrait ... Son bas ventre vint la chatouiller, une contraction lui arracha un petit gémissement de plaisir, elle avait envie de terminer le travail, de la goûter, ce serait sa faute à cette aguicheuse ...

*Woh moi vivante même pas en rêve tu l'achève ! S'pèce de dingue !*

Calliste cria "Crève" en se tenant les oreilles avant de se mettre à trembler comme une toxicomane en manque, c'est vrai, ça faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas eut sa dose. Ses yeux luisaient étrangement, elle était comme hypnotisée, avançant d'un pas chancelant. Elle pouvait ... Juste sucer le sang qui coulait en abondance de la plaie béante, juste un peu ...

*Nan t'es infirmière, tu vas te contenir garce !*

Elle siffla mauvaisement, prête à rétorquer à la petite voix lorsque le babillage grotesque et chuintant du brun vint la perturber. Elle s'arrêta et le fixa avec des yeux remplis de haine. Une perruque ? Pour qui il se prenait le maigrichon ? Ma jolie ? Ce sobriquet lui fit se soulever le cœur. Elle se jeta sur lui, lui agrippant les parties génitales d'une main, pressant mauvaisement, de l'autre la gorge, sa voix se fit sensuelle.

"Hey petite merde, est ce que ta mère aurait été éleveuse de porcs ? On t'aurait gardé ensemble en buvant du Wisky et en se racontant nos histoires de cul ? Nan ..." elle le lâcha brusquement "Je suis pas ta pote, alors tu garde tes sobriquets à la con pour les femmes qui se laisseraient volontiers troncher par un cloporte et tes remarques puériles pour ceux que ça intéresse ..."

Cette petite incartade lui avait fait un bien fou, elle était redevenue maître d'elle même, la violence avait ce je ne sais quoi d'apaisant. Son regard revint se poser sur la jeune fille, ses yeux reprirent leurs couleurs originelles et elle alla la rejoindre. Elle était complètement sonnée, babillait des choses insensées et surtout ne lui obéissait pas le moins du monde ... Marcher avec une jambe dans cet état ... ça ne l'étonnait pas vraiment, elle avait déjà vu des hommes courir avec leurs intestins encore chaud dans leurs mains, au front, mais là elle aggravait clairement son cas la petite. Elle l'immobilisa, de ses mains sur son cou et vint exercer une pression sur sa jugulaire à l'aide de son pouce afin de stopper l'alimentation sanguine du cerveau, faute de moyens, on trouvait toujours des solutions. Ce contact lui permis de faire un rapide bilan, quelques contusions, traumatisme crânien, elle allait s'en sortir, pour l'heure, il fallait faire cesser l'afflux sanguin. Elle vint appuyer sur l'os qui rentra dans la chaire dans un craquement sourd et appliqua sa main sur la plaie béante qui se referma, du moins en surface. L'os restait cassé, les muscles le jouxtant étaient toujours déchirés mais elle ne saignait plus. Elle passa sa main sous les vêtements, soignant les blessures qu'elle pouvait avant d'installer la petite sur le côté puis elle se releva en se frottant les mains, revenant à ses comparses.

"Bien, bien, bien ... à qui je dois envoyer mes honoraires ? Qui puis je faire chanter pour avoir presque tué une fillette et ne lui avoir porté aucune assistance ? ... J'écoute ..."

Oui elle ne perdait pas le nord, échange de bons procédés, elle ne rendait jamais service gratuitement, puis faire chanter les hommes ... Qu'est ce que c'était bon ...
Invité
avatar
Invité
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Jeu 21 Mar 2013 - 23:27
Okay ! Calme-toi ! Une femme qui lèche du sang sur une portière, c'était NORMAL !? Hum, je m'allume une clope et en tire plusieurs lattes d'affilées histoire de calmer mes parties génitales. Cette nana était plutôt bien foutue dis donc, ses chutes de reins, ses courbes alléchantes et son regard digne de Regan dans le film "Exorciste". Owi, celle-ci ferait partie de ma collection de femelles à vendre sur mon prochain marché d'esclaves. Pour sur j'en tirerai un bon prix ! Me posant contre la porte, j'y voyais la trace de ces coups de langues sur le sang et l'autre gugusse qui se rapprochait d'elle pour lui marmonner des choses sans intérêt. Il fut plaqué ! OMG ! Saisissant ses roubibis, elle lui rétorqua avec tact quelques paroles bien placées. Ebahi par cette démonstration de force, je me rapprochais d'elle en rampant comme une larve. Elle allait voir la zombiette pour lui faire des choses. Je n'avais pas vraiment capté mais la gamine reprenait des couleurs.

Puis, avec nonchalance, elle s'avançait - vision que je me faisais - en se dandinant façon défilé de mode, balançant son arrière-train sur chaque coté comme une traînée. Je me plantais alors par terre, couché. Quelque chose en moi semblait s'être levé. Clope toujours au bec, je la finissais en quelques bouffées puis écoutait sans la regarder ce qu'elle avait à dire. Euh...honoraires, chantage, tuer...Mauvais signe. J'étais arrivé au même point que mon dénommé collègue et lui jeta un regard noir. C'était de sa faute. Mon taff de la journée aurait pu bien se dérouler s'il n'avait pas foutu le camion en l'air. Tel un serpent, je venais claquer mes dents contre sa jambe, mordant fermement. Mon semblant d'érection s'était calmé et je me brandis en avant pour saisir une nouvelle fois le jeune homme par le col.

« C'est de ta faute enculé ! Prépares-toi à souffrir petit homo aux couilles molles ! »

Mes mains allèrent serrer et secouer son cou violemment. Si violemment qu'un crac retentit et de la bave coulait de ses lèvres efféminées. Mince...une nouvelle victime aujourd'hui, je suis en forme on dirait. Relâchant le tout pour le foutre par terre, je profitais pour décharger ma colère sur lui. Coups de pieds dans le bide, dans la gueule. Quelques dents volèrent et quelques tâches sur mes chaussures mais bon. Puis, reprenant mes esprits, je passais une main dans mes cheveux et adressa enfin la parole à mon interlocutrice.

« C'est lui qui a tout fait ! »
« Grognasse ! »
« Tu peux me tâter les boules comme tu viens de lui faire !? »
« Taggle ! »

Gosh ! Je m'emportais un peu de trop...Faut dire que je devais pas être tout seul mais là...deux meurtres en un jour, une matinée, c'était un peu de trop. Mon passager noir en était tout excité, je n'y voyais pas d'autres explications. Tractions, tractions...C'est ce que je fis pour me calmer, devant elle. Une, deux, trois et puis merde ! Je m'arrêtais devant elle et haussa un sourcil.

« J'suis barman, t'aimes quoi comme alcool, dois bien y avoir quelques dans le camion que t'as lécher »
« Coqui... »
« La zombiette va bien ? Tu lui as fais des choses hein !? »
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6544

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6640/6000  (6640/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain] - Jeu 20 Juin 2013 - 15:20

Hé bien, Macky et Vyhdôsa, ce sont vraiment deux extrêmes. J'imagine que tu dois bien t'éclater à les jouer et ça se voit, surtout avec Macky. J'aime beaucoup lire ses rps faut croire, c'est tellement nawak/déjanté à chaque fois o/

Quelques petites fautes par ci par là, inévitablement, surtout de conjugaison alors n'oubliez pas de vous relire, mais le style accrocheur fait vite oublier ces petites douleurs au niveau des rétines :P

Macky : 205 xps
Calliste : 150 xps

Xps attribués : Oui



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Folie 3 - Un bar mobile [Pv Calliste & Harvain]
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page