Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Les cavernes oubliées...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Les cavernes oubliées... - Lun 4 Mar 2013 - 14:06
La nature, les arbres, l'herbe vertes, les fleurs ainsi que les feuilles... Aux yeux du loup, cela devait faire une éternité qu'il n'avait pas vue pareil spectacle, alors qu'il était entouré par les murs, les grilles, tel un animal en cage. Il n'appréciait pas cette sensation, préférant se retrouver désemparer et libre entre les mains de notre mère la Terre plutôt que d'être esclave des humains s'autoproclamant ''directeurs''. Décidément, Rokh n'y comprend rien à la manie qu'on les humains à hiérarchiser et à créer un système. Bien qu'il ait été un jeune chef de meute, il n'avait pas besoin de créer des sortes de professeurs ou ce truc qu'appelait les élèves le conseil des élèves. Toutes ces choses n'avaient pas de sens aux yeux du garçon à la chevelure bleutée, après tout ce n'était qu'une sorte de société fermée que seuls les humains pouvaient comprendre... Bref, le loup devenu humain vagabondait dans la forêt qui encerclait l'académie, ayant traversé le grand portail fait de fer et de métal quelques heures auparavant. Cela faisait quand même du bien de s'éloigner de ces satanés humains, de se retrouver seul avec mère nature, aucunes voix, pas de rires ni de pleurs, rien... Juste les oiseaux qui chantent, les insectes qui virevoltent...

Jusqu'à ce que Blue Fang tombe nez à nez sur un sentier taché par le sang, beaucoup de sang... Il n'avait fait que baisser les yeux sur cette tâche, se disant qu'il avait bien eu raison lorsqu'il avait sentis l'odeur du sang quelques instants plus tôt. Il fléchissait les genoux pour s'accroupir doucement, passant sa main sur les marques, avant de sentir l'odeur de ces dernières depuis le bout de ses doigts... Du sang frais, probablement celui d'un humain... Tout comme ça pouvait être celui d'un animal en faite, la question allait dans les deux sens. Il observait le petit sentier dans lequel il se trouvait, remarquant qu'il n'y avait pas que de simples taches de sang, il y avait également des traces de pas, des petits pieds, ainsi que des traces sur l'écorce des arbres comme si on les avaient entaillés en pleine course. En tout cas ce n'était pas une attaque banale, car les traces de passage des petits êtres qui ont dû s'attaquer à plus gros qu'eux indiquaient qu'ils avaient encerclés la proie avant de l'attaquer, et ils avaient gagné...

D'autres traces se démarquaient par leur nombre ainsi que leur origines, comme si les petits êtres s'étaient rassemblés pour traîner leur trésor de chasse. Rokh lâchait un long soupire... Il y avait tellement d'éléments qui pouvaient lui permettre de les retrouver que cela paraissait presque trop facile... Non, en faite ça l'était. Il se relevait, souriant légèrement avant de se masser la nuque, regardant dans la direction des traces de pas, finissant par partir à son tour à la chasse. C'était l'occasion rêvée de retrouver ses sensations qui faisaient de lui un véritable prédateur par le passé, de ne refaire qu'un avec sa véritable nature. Suivant de près les traces de passages des petits êtres, se faufilant tel une ombre silencieuse entre les arbres et les quelques rochers, il finit par y arriver, devant cette fameuse grotte...Le loup se stoppait net face à l'entrée, ses yeux reflétant sa concentration et la méfiance qu'il portait à ce lieu, il pouvait sentir d'ici une certaine aura qui le mettait mal à l'aise... Comme si quelque chose de tabou reposait à l'intérieur, plus que les petits êtres ...

Un vent s'échappait de la grotte, faisant voler les quelques mèches de Blue Fang, grimaçant en sentant le mélange de diverses odeurs telles que la putréfaction ou le sang, qui une fois alliées étaient impossibles à supporter. Il s'essuyait le nez avant de déceler parmi cette puanteur une odeur qu'il ne connaissait pas, cachée derrière lui, dans les buissons. Il attrapait le sabre à sa ceinture pour dégainer et se retourner brutalement, tranchant dans le vif. Une grande partie du buisson fut taillader, laissant apparaître une personne aux longs cheveux blonds, qui semblaient se cacher et épier Rokh. Il dressait le bout de sa lame vers cette humaine qui l'espionnait, le regard plus qu'hostile et énervé, serrant la garde de son arme.

    ▬ Parle humaine, que faisais-tu dans mon dos ?!

A aucun moment il ne demande son nom ni même ce qu'elle pouvait bien faire dans cette forêt en dehors de l'académie, il se moquait de ce genre de petits détails, tout ce qu'il voulait savoir si c'était lui ou elle le chasseur dans l'histoire..


Dernière édition par Rokh Blue Fang le Dim 10 Mar 2013 - 19:42, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Mar 5 Mar 2013 - 19:41
[Dans ma chronologie, ce rp se situe juste après mon rp solo dans les chambres des profs, qui est encore en cours x) J'espère que ça te va ._.]

Si l'académie était à la fête, on ne pouvait pas dire que c'était le cas de Sibylle. Après être restée plusieurs jours cloitrée dans sa chambre, dans la semi-obscurité, elle avait finalement mis le nez dehors. Mais malgré cette avancée sur son état, on ne pouvait pas dire qu'elle était au top de sa forme. Sa seule activité ces derniers jours? Dormir, soigner ses plaies et grignoter quelques trucs qui avaient survécu à la tornade dans sa chambre. Elle n'était même pas rangée d'ailleurs, ou le minimum. Les bris de verre avaient été mis dans un coin, les vêtements dans un autre, par contre aucune trace de sang n'avait été nettoyée, peu lui importait.
Elle ignorait encore ce qu'elle allait faire mais un bain de soleil lui ferait sans doute du bien. Pourtant, rencontrer qui que soit n'était pas envisageable. Il faut dire que vu la tête qu'elle devait avoir, on n'aurait sans doute pas vraiment envie de lui parler. Peut-être qu'aller voir Noah pour tout lui dire lui ferait plus de bien qu'une simple...balade? Non... le pauvre était déjà amnésique, autant le laisser se faire à cet état.

Avant de partir, elle avait renettoyé ses plaies et bandé le tout pour que des saletés n'aillent pas se loger dedans. Déjà qu'il lui avait fallu près de deux heures pour enlever elle même tout les bris de verre, parfois à la pince à épiler, pas la peine de remettre une infection par dessus comme la dernière fois. Elle ramassa ses armes à terre, la ceinture qui allait avec et remis la tenue du jour de son arrivée. En somme, une vieille veste en cuir éraflée avec un tshirt noir en dessous, un jean en kevlar dont le jean était déchiré et pour chaussures, des sortes de rangers qu'elle avait eu ici, assez large pour contenir ses pieds bandés. Au final, seules les chaussures étaient neuves, ou le paraissaient en tout cas comparé à l'état du reste des fringues.
Sortir de sa chambre fut moins difficile que ce qu'elle croyait. Un coup de clé pour que personne ne tombe sur son capharnaüm et voilà, elle était partie. Personne ne se soucierait d'une professeur d'arme à feu avec deux armes à ses côtés aussi, elle pouvait partir tranquille. Sa destination? Un endroit désert où elle pourrait se défouler avec ces armes. Ah! Voilà la destination idéale. Il faudrait juste quelques chargeurs en plus pour bien assurer ses arrières.

Le soleil lui parut trop...lumineux quand elle sortit du bâtiment. Mais après un moment d'adaptation, la jeune femme se dirigea vers le centre d'entrainement pour retirer quatre chargeurs en plus qu'elle rangea à sa ceinture ainsi qu'un couteau de chasse, au cas où. Tiens...une paire de lunettes de soleil qui trainait. Tant pis pour son proprio, désormais elles étaient sur son nez. Cheveux attachés, main droite bandée, vêtements presque en lambeaux, il serait étonnant que quelqu'un qui l'ai déjà vue la reconnaisse.
Bref... direction: terres inexplorées! En espérant que la dernière mésaventure que elle et un de ses collègues avaient eu ne se reproduise pas. Le choc quand les gobelins avaient surgi... Des gobelins, des vrais qui vivaient dans les terres autour de l'académie, rien que ça. D'habitude ça restait dans les jeux vidéos, on en tuait à la pelle pour augmenter son xp pour les premiers niveaux et voilà! Pas en vrai... Pis y avait les kobolds aussi, directement sortis de leur univers fantastiques et tous aussi laids les uns que les autres. A quand le dragon et les fées?
Mais là, Sibylle n'y allait pas juste pour se promener mais bel et bien pour tuer, pour relâcher ses nerfs sur le point de craquer. Ses pieds ne la faisaient pas autant souffrir que ce qu'elle aurait cru, les chaussures amortissaient bien le relief de ces terres. C'était fou comme le paysage changeait entre le jour et la nuit, à moins qu'elle se soit plantée et n'ait pas pris le même chemin? C'était possible aussi et elle s'en moquait surtout. Et puis, au bout de plusieurs heures, elle entendit enfin les bruits que faisaient ces créatures. Heureusement, c'était encore lointain aussi ils ne risquaient pas de la repérer, et puis, ils semblaient attirés par autre chose. Méfiante, Sib décida de prendre un peu de hauteur et de se planquer dans les arbres pour se rapprocher d'eux en silence. Grâce à ce que ce "dieu" lui avait donné, faire des bonds de 10 mètres était chose aisée alors grimper à un arbre...
Au final, ces créatures faisaient juste un bon petit festin. Tant mieux pour elles... La jeune femme attendit qu'elles bougent, se disant qu'ainsi elles la mènerait jusqu'à leur repère. Et ensuite? Se faire tout un clan de gobelins à elle toute seule? Elle aviserait le moment venu. Pour le moment, elle suivait les bestioles qui, comme prévu, la menèrent à leur grotte. Aaah... pourquoi n'avaient-elles pas un camp comme dans les jeux vidéos? Franchement, c'était plus simple en plein air!

Une des créatures resta quelques instants en sentinelle mais ne repéra pas la demoiselle. Une fois rentrée, la professeur descendit de son arbre et se planque derrière un buisson devant l'entrée pour attendre le retour de la sentinelle. Le bruit du coup de feu de son arme attirerait sans doute ses congénères et de là, en extérieur, elle pourrait se faire plaisir à sa guise. Elle prépara donc ses armes et les chargea tout en silence, quittant des yeux quelques instants l'entrée de la grotte. Quelques instants...ce fut ce qu'il suffit pour qu'un intru débarque et se mette bien en évidence devant l'entrée.
Sib voulut se dépêcher de tout remettre en place et se préparer à agir quand... un violent coup d'air survola sa tête suivit d'une voix tonitruante. Ce fut seulement lorsqu'elle releva sa tête qu'elle vit la lame... Super... il voulait la rendre chauve?
Ses yeux passèrent de la lame au visage de l'intrus. Il avait bien choisi son jour pour la contrarier...


"L'humaine" était là en planque avant que t'arrives et attend le retour de la sentinelle de ces bestioles.

D'un coup sec, sa main entra le chargeur dans la deuxième arme avant de la remettre dans son étui sans jamais vraiment quitter la grotte des yeux au cas où l'autre créature reviendrait.

Mais si tu veux faire diversion pour que je puisse entrer et descendre tout ses copains en paix, je te retiens pas.

Il croyait vraiment l'impressionner avec sa lame? Vu l'état de son corps actuellement, un coup en plus ou en moins changerait pas grand chose à l'affaire. Contrariée, elle se releva et remit en place ses vêtements délabrés tout en maugréant.

Et dire que j'suis venue ici pour avoir la paix loin des autres...
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Mar 5 Mar 2013 - 23:08
Un étrange personnage se dressait face à Rokh alors que ce dernier était perdu dans ses pensées par rapport à cette grotte, grotte qui avait le don de l'intriguer plus qu'il ne l'aurait cru au départ. La femme aux cheveux d'or était armée d'une sorte d'objet métallique, inconnu aux yeux du loup. Habillée de vêtements délabrés, on pouvait croire diverses choses quant à l’origine de toutes ces éraflures présentes sur ses habits, le garçon aux cheveux bleus se disant qu'elle devait tout juste sortir d'un combat ou de quelque chose dans le genre. En tout cas, bien qu'il montrait le bout de sa lame au visage de l'inconnue, cette dernière ne semblait pas aussi apeurée qu'il l'aurait espéré, peut-être ne croyait-elle pas que le loup n'hésiterait pas à la découper si elle ne lui répondait pas sérieusement ? Qui sait, seule cette personne connaissait la réponse à cette question, mais ça ne l'empêchait pas pour autant à garder son sabre dressé vers elle. Observant le regard que portait la femme sur lui, Rokh continuait à garder cette position jusqu'à ce qu'elle lui réponde, bien qu'il n'appréciait pas le ton qu'elle employait. De sa voix elle expliquait en quelques mots qu'elle s'était mise en embuscade jusqu'à l'arrivée d'une sentinelle, le loup en écoutant cela supposait qu'elle parlait sans doute de ces fameux petits êtres qui faisaient de légères traces de pas mais des entailles relativement profondes aux arbres sur leur chemin.

D'un geste brusque elle rangeait son arme dans son étui placé à sa ceinture. Ne connaissant toujours pas les capacités de cette inconnue, Blue Fang restait particulièrement méfiant à son égard, maintenant toujours sa lame vers elle, chose qui ne semblait pas très utile pour la menacer apparemment. C'est sous quelques mots où elle émettait la possibilité que le loup fasse diversion pour qu'elle ait l'opportunité de tuer les petits êtres qu'elle se relevait, passant ses mains sur ses habits, comme pour les dépoussiérer. A vrai dire l'idée pourrait être pas mal, elle le pourrait oui mais non. Rokh n'en avait que faire de ce genre de petits plans, surtout venant d'une inconnue à la peau rose qu'est cette humaine. Surtout qu'il ne comptait pas faire équipe avec elle, donc il n'avait aucune bonne raison de l'écouter, qui qu'elle soit. Après tout, Rokh avait été un bon chef de meute, ayant dirigé les siens pendant quelques années, même si sa seule et dernière erreur leur furent fatale à tous et toutes. Préférant ne pas y penser en pleine chasse, il continuait de surveiller l'humaine tout en gardant les oreilles bien ouvertes pour détecter le moindre bruit depuis la grotte.

Celle aux cheveux d'ors semblait mâchait des mots entre ses lèvres, des mots qui n'échappèrent pas à la fine ouïe du jeune homme, ce dernier savant à présent qu'est-ce qu'elle faisait aussi loin de l'académie, seule, même si ce genre d'information lui était inutile dans le cas présent où elle chassait elle aussi la même proie que le loup. C'est alors que Rokh sentit une présence, se rapprochant rapidement du lieu où il se trouvait en compagnie de cette femme...

    Silence !

Il imposait la paume de sa main libre contre les lèvres de la femme, avant de la plaquer brusquement mais non violemment derrière des buissons, contre un arbre. Son buste collé contre la poitrine de l'humaine, sa lame pointant le sol boueux, Blue Fang observait l'entrée de la grotte, remarquant qu'une créature immonde en sortait. Petite, moche, verte, puante... Tout pour faire croire au loup que cette bête ne devrait pas exister. Sa main toujours plaquée contre la bouche de l'humaine, il attendait que cette sentinelle se retourne pour se ruer sur ce petit être dans son angle mort. Vif et discret, il passait entre les feuillages, munit de son sabre à la main, qu'il utilisait pour transpercer la nuque de cette chose, la lame de son arme traversant sa gorge. Cette créature s'écroulait au sol, dans un léger cri d'étouffement, alors que Rokh donnait un coup sec dans le vide pour qu'il n'y ait plus de sang sur son sabre. Posant la lame de son arme sur son épaule, tournant la tête vers l'humaine qu'il avait littéralement laissé en plan, il lui adressait quelques mots.

    ▬ Fais ce que tu désires, humaine, mais ne restes pas dans mes pattes.

C'était sous ces mots qu'il s'engouffrait dans cette sinistre grotte, dont l'aura qu'elle dégageait intriguée par-dessus tout le loup...
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Mer 6 Mar 2013 - 1:49
Méfiant le jeune... Bon, il faut dire aussi que ce n'était pas le premier lambda venu qui allait se planquer devant une grotte appartenant aux gobelins. Sibylle voulait juste avoir la paix et pouvoir se défouler. Elle aurait pu le faire sur le premier élève venu dans l'académie mais non, elle avait pris la peine de s'éloigner jusqu'ici alors qu'est ce qu'on venait la faire ch*er? Pour dire, passer la nuit ici lui avait même traversé l'esprit, même s'il devait pleuvoir comme ce fameux jour où sa conscience avait basculé.
Seulement, ses pensées actuelles furent soudainement interrompu quand le jeune, parce que oui il faisait quand même moins âgé que la jeune femme bien qu'il soit plus grand, la plaqua à lui pour aller se planquer ensuite. Aaah, elle lui avait bien dit qu'il y avait une sentinelle qui allait sortir! Par contre... plaquer sa main de la sorte contre sa bouche comme si elle ignorait les bases de la filature... Qu'est ce qui la retenait de le mordre? Le fait que ça les ferait repérer... C'était une bonne raison. Et puis, il ne fallait pas croire qu'elle se laissait gentiment faire, au contraire. La jeune femme avait mis sa main sur son arme à sa droite, et l'arma. Le déclic fut discret mais au moindre mouvement suspecte de la lame, une balle irait directement se loger dans un de ses pieds ou dans des parties auxquelles un homme n'aime pas qu'on s'attaque en règle générale.
Heureusement, il semblait plus intéressé par la créature qui venait de montrer sa vilaine petite frimousse en plein jour. Aaah, l'angle était parfait, mais l'autre l'avait devancé. Franchement c'était pas croyable! "reste pas dans mes pattes"...

Venant de quelqu'un qui vient se taper l'incruste sans me demander mon avis et qui me menace ensuite...

Il ne devait pas l'avoir entendue vu qu'il était déjà parti mais même si c'était le cas, rien n'avait de l'importance pour elle à ses yeux alors elle s'en moquait royalement. Et il espérait réellement avoir la paix? Après tout, il l'avait autorisée à faire ce qu'elle voulait alors elle n'allait pas se priver et respecter son objectif. Elle passa à côté du corps inerte de l'infâme bestiole, regardant ce qui restait de sang se déverser sur la terre ensoleillée. D'ici peu de temps ça commencerait déjà à empester... La professeure s'engagea sans plus attendre dans la grotte à son tour rattrapant lentement l'autre énergumène sans un mot. Etait-il élève ou membre du personnel de l'académie? Vu qu'il faisait jeune, elle aurait plus penché pour un élève mais vu sa carrure, il ferait un surveillant au poil.
Le seul problème avec les grottes...bon en fait il y en a plusieurs mais actuellement, seulement un occupait son esprit: tout résonnait. Elle ne pensait pas à cela par rapport à leur bruit de pas mais par rapport à ces armes. Un coup n'est déjà pas discret en extérieur mais là dans cet endroit confiné... D'ailleurs vu la puanteur qu'ils sentaient par moment, elle se demandait s'il n'y avait pas du gaz. Il ne manquerait plus que ça tient! Qu'ils explosent tous car la détonation du coup de feu aura embrasé une poche de gaz... Peut-être aurait-elle du rester au lit au final.

Des bruits finirent par leur parvenir alors qu'à leurs pieds une trainée rougeâtre indiquait que ces petits chous hideux avaient faim et qu'ils étaient sans doute en train de se rassasier. Seulement le chemin finit par se scinder en trois chemins possibles et la trainée de sang s'était arrêtée. Il faut dire aussi qu'à un moment, il fallait bien que les veines soient vides. Sibylle hésitait sur quel chemin prendre. Faire demi-tour était déjà à exclure en tout cas.
Hm... dans une telle situation, Sören l'aurait déjà incitée à prendre le premier chemin venu et tuer tout ce qui bouge, voire même à se servir de l'autre homme comme appât. Venant d'un meurtrier comme lui, ce n'était pas étonnant au final. Quand elle y repensait...
En tournant son regard vers la droit, elle distingua une autre de ces bestioles arriver, du sang sur elle. Elle devait surement venir de la "salle du banquet". Mais cette fois, Sibylle fut la plus rapide. Elle leva son arme déjà armée, visa et, au moment où la créature s'apercevait de leur présence, appuya sur la queue de détente. Le percuteur alla frapper la douille dont la poudre à l'intérieur s'enflamma, projetant la balle dans le canon strié. La balle avait donc ainsi un mouvement rotatoire lui octroyant une meilleur pénétration dans l'air. Tout cela pour se loger à peine une seconde plus tard dans la tête de cette pauvre créature qui s'effondra aussitôt avant d'avoir pu lâcher un seul son.


/PAN/

Comme prévu, le bruit de la détonation avait été tout sauf discret. Au final, elle se retrouvait au même point que lors de sa dernière sortie avec son collègue. A la différence qu'elle contrôlait réellement son corps cette fois et que son envie de sang était on ne peux plus réelle. Ou alors c'était juste qu'elle avait un sérieux problème avec ces bestioles.

Juste par conscience, t'es élève ou pas?

Ba ouai... si un élève mourrait alors qu'elle était là, ça allait surement chauffer pour son grade mais même s'il l'était, elle ne se bougerait surement pas plus pour autant. Pourquoi lui avoir demandé alors? Aucune idée.

Si ton arme est pas suffisante j'peux te passer un flingue s'tu veux.

Que ce mec soit là ou pas au final ne la dérangeait pas. Désormais, c'était à son tour de s'engouffrer dans un chemin au hasard sans l'attendre et sans attendre spécialement non plus les renforts gobelins qui devaient se demander déjà ce qui s'était passé.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Mer 6 Mar 2013 - 21:54

Malgré les mises en gardes de Rokh, cette femme n'hésitait à le suivre de près dans cette sombre grotte où quelqu'un de normal ne verrait pas à moins de cinq mètres. Heureusement pour lui, il était adapté à ce genre de condition et pouvait parfaitement marcher en toute tranquillité sans pour autant manquer l'occasion d'observer les moindres recoins de ce lieu. Plus ils avançaient en suivant les traces de sang, plus l'endroit devenait biscornu, déformé. On remarquait des pics en pierres sur le plafonds, des colonnes qui agrandissaient la grotte, d'ailleurs à ce stade ce n'en était même plus une, c'était assurément des cavernes, abandonnées depuis au moins des siècles vu l'état d'entretien. Seuls les petites êtres devaient être les uniques résidents de cet endroit déplorable, leur odeur putride agressant les narines du loup. Ce dernier gardait discrètement un oeil sur l'inconnue qui le suivait dans son dos, ne pouvant se résoudre à la quitter des yeux aux risques de se prendre un coup de couteau une fois le dos tourné. Les humains étaient comme ça, à la première occasion ils n'hésitent pas à se salir les mains, et ceux qui n'aiment pas faire cela utilisent les autres à leur insu. Il ne faisait cependant aucune remarque à la femme qui, elle, n'hésitait pas une seconde à critiquer ses paroles précédentes, décidément ces êtres à la peau rose avaient le don pour la provocation...

C'est alors que le chemin se divisait en trois voies, et pas de chance car la traînée de sang se stoppait au pied de Blue Fang. Il soupirait légèrement, regardant un à un les différents chemins possibles, son odorat étant désormais inutile vu la puanteur qui bloquait l'un de ses sens les plus performants. Ils restèrent quelques secondes à cette intersection, le garçon réfléchissant à la meilleure solution.Soudain, lorsqu'il se grattait la tempe tout en se perdant dans ses pensées, qu'une voix résonnait dans le fond de ses tympans, l'alarmant immédiatement. Écarquillant les yeux, regardant autour de lui, il tournait la tête vers la femme, souhaitant savoir qui avait bien pu parler.

    ▬ Tu as enten... /PAN/ Aaaaaah !!!

Sortant les crocs, serrant les dents, grimaçant, une expression de douleur s'installait sur son visage, le puissant bruit provoquait par l'arme de l'inconnue ayant presque percée les tympans de Rokh. Le son aiguë résonnant encore dans sa tête, une main plaquée contre son oreille, le fait que la détente ait résonné dans la caverne avait sévèrement amplifié la puissance du son, faisant douleur à l'ouïe bien plus développé et non habitué du loup. Il laissait la colère bouillir dans ses veines, le regard portait vers cette humaine qui ne faisait que le gêner depuis le début. Ok elle a tuée un petit être, mais à quel prix ? Une fois ses oreilles remises de l'accident, il pouvait déjà entendre un petit groupe courir et crier dans leur direction. Par réflexes il attrapait le bras de cette femme, la tirant avec lui dans l'ombre, prenant dans sa main libre une pierre assez épaisse et la lancer dans l'une des voies disponibles, faisant un énorme bruit. assez conséquent.

    ▬ Ferme là et reste dans l'ombre !

Il pouvait voir les petits êtres arrivaient en compagnie d'un monstre plus gros qu'eux, sûrement leur chef. Ils se stoppèrent au cadavre de l'une des créatures, celle qu'avait abattue la femme avec son arme, mais ils s'en fichèrent complètement et partirent en direction de l'endroit où la pierre fut lancée, s'engouffrant dans le chemin. Une fois la voix dégagée, Rokh relâchait le bras de cette stupide femme qui les avaient rameuter par ici. S'il n'avait pas rapidement agit, ils auraient été piégés comme des rats.

    ▬ C'est dans votre nature d'être complètement stupide chez vous, les humains ?! Tant que tu y es, tu veux leur crier qu'on est ici ? Tsss...

Il n'en disait pas plus, préférant ne pas perdre plus de temps avec elle. Rengainant son sabre dans son fourreau, il commençait à marcher plus vite là d'où venaient les monstres, se disant que leur camp devait être un peu plus loin. Il passait à côté des restes du monstre abattu par la balle de l'humaine, il n'adressait même pas un regard à cette dernière. Une trentaine de secondes passèrent avant qu'il n'arrive enfin à la base des petits êtres, et le spectacle n'était pas des plus joyeux ou des plus jolis à voir. Des ossements à moitiés dévorés, des restes de viandes près d'un feu de camp entouré par des pierres, maintenu par des brindilles. L'odeur était encore plus forte par ici que depuis l'entrée de la grotte. Un mélange de viande grillée, de viande en putréfaction et d'excréments. Cependant, Rokh remarquait qu'ils étaient bien équipés, avec diverses épées, lances, armures... Sûrement des objets récupérés sur les cadavres de leurs victimes. Analysant les alentours, il remarquait un point un petit peu plus élevé, parfait pour se cacher. Bondissant dessus, il tournait le regard vers la femme aux cheveux d'ors, ses yeux toujours remplis de colère vers elle.

    ▬ Si tu tiens à continuer de me suivre, fais-le, mais cache-toi, je ne voudrais pas que tu sabotes mon embuscade.

Il empoignait une lance ramassée par terre et se plaçait derrière un rocher, apparemment les trois voies de tout à l'heure débouchées toutes jusqu'ici, Blue Fang espérait que certains chemins étaient plus longs que d'autres. Pour revenir à ce que l'humaine avait bien pu lui dire tout à l'heure, il faisait exprès d'ignorer ses questions. Après tout, il n'avait pas à lui répondre, ce n'est pas parce qu'ils s'étaient collés quelques instants qu'ils allaient s'allier, pas le moins du monde. Surtout qu'il ne se considérait pas comme un élève, alors là pas du tout. Si elle pensait pouvoir obtenir des informations de lui, elle pouvait toujours chercher où il y avait un os entre leur communication.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Jeu 7 Mar 2013 - 2:16
A vrai dire, elle ne s'attendait pas à ce qu'il réagisse de la sorte. N'avait-il donc jamais entendu un coup de feu? Car ok le bruit était fort vu que c'était un lieu clos, mais de là à se tenir les oreilles... A moins qu'il n'ait une sensibilité particulière? Au fond qu'est-ce qu'elle en avait à faire? Par contre, la saisir pour la plaquer dans un coin avait l'air de devenir une fâcheuse habitude, et parlons pas de sa manière de parler... Mais Sibylle ne répondit rien. Ca avait l'air d'être un sanguin et on pouvait rien faire de ces gars là si ce n'est attendre qu'ils se défoulent un bon coup. Elle aussi était là pour ça. Toutefois, contrairement à ce jeune, son visage avait plus un air impassible voir lassé que furieux. Il en fut de même lorsqu'il l'engueula, encore.

*On est là pour quoi alors? Cueillir des pâquerettes?*

Mais aucun son ne sortit de ses lèvres, pas l'envie, pas la force et puis en dehors de ces remontrances, il n'avait pas l'air porté sur la conversation. Alors elle se tairait aussi, prolongeant le mutisme commencé il y a quelques jours dans sa chambre. Malheureusement, tout deux allaient dans la même direction. Certes, c'était aussi surtout par flemme de ressortir et trouver un autre nid à gobelins alors il faudrait faire avec.
Et à part fouiller leur caverne après avoir fait diversion, il faisait quoi ici? Frimer avec son sabre? Il pouvait dire ce qu'il voulait sur elle, au moins elle n'attendait pas qu'on lui serve les bestioles sur un plateau d'argent mais allait directement à leur rencontre. A croire que sa satisfaction ne sera complète qu'au moment où elle baignera dans leur sang.
Ils arrivèrent à leur... "salle de banquet" qui avait sérieusement besoin d'un coup de ménage. Sibylle poussa quelques trucs du pied. Alors ça ressemblait vraiment à ça le mode de vie des gobelins? L'avantage des jeux vidéos c'est qu'il n'y avait pas l'odeur. A combien pouvaient-ils bien tenir dans cette pièce? Un certain nombre mais pas plus nombreux que son nombre de balles si tant est qu'elle en tuait la majorité du premier coup.
La professeur tourna la tête pour regarder le jeune pendant ces "recommandations". Si tout les chemins semblaient mener ici, elle ferait donc échouer à coup sûr son embuscade, ou presque. Mais si elle restait plantée là, elle devrait tous se les faire toute seule, et si elle sortait et se faisait repérer, les bestioles fondraient sur elle et il se retrouverait tout seul comme un imbécile planqué derrière son rocher.

Une sensation bizarre la prit soudain. Comme si on l'observait, une désagréable sensation. Incapable de déceler d'où cela pouvait venir, elle regarda autour d'elle en vain. Ce n'était pas les gobelins, car leur bruit de pas, leurs petits cris et le cliquetis de leur équipement auraient résonné plus tôt. Puis, son regard descendit sur un plastron en métal non loin, à moitié dans l'ombre et à moitié éclairé par le feu de camp des bestioles. Son coeur se stoppa quand ses yeux distinguèrent la silhouette qui s'y trouvait. Une silhouette que Sibylle était la seule à pouvoir voir, une silhouette, une âme qu'elle rêverait d'étrangler jusqu'à la mort. Seulement ce luxe lui était interdit, à moins qu'elle ne se tue elle-même. L'homme sur ce plastron la fixait, maintenant son regard, ne voulant pas baisser les yeux. Ca tombait bien, elle ne voulait pas le faire non plus. Mais la silhouette finit par s'estomper. Hallucination? Non, c'était bien réel, mais que pour la jeune femme. L'échange n'avait duré que quelques secondes qui avaient semblé bien longues pour elle.
Parvenant à bouger enfin, la demoiselle suivit le jeune homme au niveau de sa planque et se dissimula à son tour. Adossée à son rocher, dos aux entrées de cette pièce d'où devaient venir les créatures, elle fixait sa main droite bandée qui tremblait toute seule. Super, ça ne l'avait jamais fait jusque là et il avait fallu recroiser le regard de cet enfo*ré pour lui faire perdre ses moyens. Enfin, si ce n'était que la main, ça passerait. Après tout, elle était ambidextre et pouvait se reposer sur sa main gauche pour viser sans problèmes. Pourtant, son visage ne se débarrassait pas de sa mine agacée. Les tremblements c'est qu'en cas de trauma, et où était le trauma immédiat ici? Il remontait à plusieurs jours!


Tss quelle connerie.

Elle avait parlé à voix basse, mais c'était tout de même sorti malgré elle. Qui aime ne pas avoir le contrôle de soi franchement? Le bruit de ces bestioles se fit bientôt entendre. Ah super, il y aurait enfin de l'action! Mais cette fois, pas d'armes à feu directement. La jeune femme prit son couteau et comptait bien le lancer dans la tête du premier qu'elle verrait.
L'attente ne fut pas longue. Elle les entendit arriver et se "réinstaller" mais toujours dos à elles, impossible de savoir si leur effectif avait diminué ou non. Ca ne changerait rien à son objectif. Seulement, par... pour on ne sait quelle raison en fait, elle laissa l'autre attaquer le premier. Une fois qu'il fut sorti de sa planque, la demoiselle se leva à son tour et visa le premier visage hideux qui apparut à ses yeux. La lame se logea comme prévu dans le front de la bestiole puis elle se chargea des autres. Grâce au contrôle de ses limites, sa force était décuplée et contrastait avec son apparence mais cela ne pouvait être qu'un avantage. Elle en abattit quelques unes ainsi, à mains nues, retournant leurs armes contre elles. Une bestiole tenta même de la blesser à la jambe avec son espèce d'épée. Héhé, manque de bol, on ne peut couper du kevlar aussi la 'malheureuse' créature se retrouva avec une balle dans le coeur.

Conséquence du bruit du coup de feu ou de leur attaque, la plupart des créatures commencèrent à fuir, sans doute pour chercher des renforts, y compris le grand et baraqué, le 'chef' à première vue. Mais il ne partit pas dans la même direction que les autres. Il prit en effet une sorte de porte dérobée qu'elle n'avait pas remarqué en arrivant ici. Ce n'était pas une porte bien sur, c'était juste une simple ouverture mais avec le jeu de lumière des flammes, impossible de remarquer qu'il s'agissait d'un autre passage en plus des trois qu'ils avaient repéré.


Il se tire!

Sans attendre, et sans même savoir si en fait il l'avait remarqué, Sibylle partit à la poursuite du chef, déterminée à ne pas le laisser se barrer aussi facilement. Le seul problème c'était que l'obscurité, sans être totale, ne permettait pas de bien distinguer le sol et la jeune femme trébucha à plusieurs reprises, permettant au chef de prendre de l'avance. Heureusement, le bruit de ses pas faisant echo, on pouvait toujours estimer la distance entre eux et le chemin qu'il empruntait.
Elle déboucha au final dans une sorte de cavité humide où le sol était glissant. Ne l'ayant pas remarqué, son pied glissa et elle se retrouva...dans l'eau? L'humidité venait donc de là, un lac souterrain, ou une nappe phréatique, arf qu'importe., la voilà trempée jusqu'aux os et avec un revolver en moins. Toujours aussi déterminée à avoir ce foutu chef, elle ne prit même pas le temps de chercher son arme et reprit sa poursuite. Mais au loin on entendait encore d'autres bruits de pas... sans doute d'autres renforts.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Jeu 7 Mar 2013 - 15:04
Cette femme n'avait aucun sens de la stratégie, telle une jeune louve vivant dans la fougue elle ne cherche qu'à déchiqueter sa proie entre ses crocs, sans connaître ses limites. Elle voulait voir du sang et rapidement, elle n'a pas l'esprit d'un véritable chasseur, celui qui fait tout pour que son plan puisse être parfait et sans aucun inconvénient. Par deux fois il a dû faire en sorte de se cacher avec elle pour ne pas être repéré, pas très cool pour lui de s'encombrait avec un poids dans les pattes. Soupirant un bon coup, il restait toujours en embuscade derrière un rocher, maintenant la position, fermant les yeux en sentant l'humaine qui se plaçait à ses côtés. Finalement elle avait choisi de se cacher en sa compagnie, même si Rokh pouvait sentir d'ici que cela ne lui plaisait pas. Le loup gardait les yeux fermés, comme pour exploiter un maximum ses autres sens, son ouïe plus particulièrement. Il entendait de faibles pas résonner depuis l'un des trois chemins, il se préparait à l'assaut jusqu'à ce que l'inconnue se plaigne, de qui ? De lui ? Il ne le savait pas, en tout cas c'est en rouvrant les yeux qu'il remarquait à quel point elle était contrariée par quelque chose, qui semblait être autre chose que le garçon aux cheveux bleus en lui-même. Ce dernier repensait d'ailleurs à cette fameuse voix qu'il avait cru entendre plus tôt, cette voix qui lui parlait sur un ton assez faible, voir meurtri. Fronçant des sourcils, il soupirait discrètement et rapidement, mécontent du fait qu'il n'arrivait pas à comprendre un traître mot de ce que cette voix avait pu lui dire...

Puis vint les grognements des petits êtres, pouvant s'entendre jusqu'ici. Il serrait entre ses doigts la lance qu'il avait empruntée, et avec la ferme attention de la leur rendre, il observait discrètement leur positionnement en passant un oeil sur le côté du rocher. Apparemment ils ne semblaient pas comprendre comment ils avaient pu perdre deux de leurs compagnons, mais ce qui surprenait le plus Rokh c'était le fait qu'ils s'en fichaient éperdument. Ils reprenaient leurs festivités, refaisant griller de la viande comme on pouvait griller des marshmallows. Ils étaient tous dos aux deux apprentis-dieux, Blue Fang les observaient, lance à la main... Il réfléchissait à la façon dont son attaque se déroulerait, rapidement et de façon efficace il espérait s'en débarrasser. C'est alors qu'il se levait brusquement, les yeux rivés vers un des petits êtres lui tournant le dos alors qu'il lançait tel un javelot cette arme qu'il avait gardée en main jusqu'à maintenant. La lance filait droit dans le torse de la créature alors que les autres firent un bond de surprise, se tournant en direction de là où la lance avait été lancée. Cependant, le loup n'y était plus, il avait déjà contourné le rocher sur la gauche pour passer dans l'ombre et ensuite se ruer en direction des petits êtres, sabre à la main.

Son plan n'était pas de les attaquer de face comme l'aurait souhaité l'humaine, mais une attaque surprise pendant qu'ils n'étaient pas prêts à contre attaquer. Trois petits êtres faisaient face à Rokh qui ne ralentissait pas le pas, le premier tentait de frapper avec sa petite épée, c'était la dernière erreur qu'il ferait. Tranchant au niveau du cou, le monstre tombait par terre en se vidant de son sang tandis qu'une autre de ces créatures bondissaient sur le loup, ce dernier n'hésitant pas à attraper son visage et plaquer son crane contre le sol. Le coeur de Blue Fang battait de plus en plus vite au fil des secondes, son sang bouillonnant de l'intérieur, il se défoulait complètement, il avait tellement attendu ce moment... Le troisième petit être fonçait vers Rokh, armé cette fois-ci d'une lance. Inconsciemment le loup dévié la trajectoire de l'arme du monstre en donnant un coup d'épée à l'extrémité de cette dernière, déstabilisant rapidement la créature ce qui permit au loup de lui donner un coup de pied dans le ventre qui le projetait contre le mur en face, le garçon aux cheveux bleus n'ayant fait qu'un pas de plus pour empaler son ennemi avec son sabre en lui transperçant le ventre. Beaucoup de sang coulait, ce sang auquel le loup avait tant de fois goûté par le passé en plantant ses crocs dans ses proies... Mais pas le temps de penser à cela, il entendait le cri de guerre de celui qu'il avait violemment plaqué au sol quelques instants plutôt, Blue Fang se retournant brusquement en faisant un coup net et horizontale....

On avait pu entendre l'air se fendre avec le coup qu'il venait de faire, alors qu'il fixait le petit être qui semblait comme figé. Ce dernier n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait que sa tête fut tranchée en deux, pas très joyeux comme fin, mais cela convenait au loup. /PAN/ De nouveau un coup de feu assourdissant ! Rokh grimaçait en tenant de nouveau son oreille, manquant de hurler de douleur comme auparavant. Il regardait en direction de cette femme, légèrement sonné, alors qu'elle criait quelque chose... Ah ! Elle partait à la poursuite du chef, du plus gros monstre, néanmoins, lorsque le loup observait la direction dans laquelle ils partaient, il eut comme un très mauvais pressentiment.De nouveau, cette aura qui emplissait l'air, celle qu'il avait cru apercevoir à l'entrée de la grotte, il était clair pour lui que l'humaine se dirigeait vers plus dangereux qu'elle ne le pense...

    ▬ Atte... !

Il tendait le bras vers la femme, ayant presque faillit attraper son bras, mais manque de bol un petit être entaillait l'avant-bras du loup, ce dernier finissant complètement encerclé. Ils avaient fait semblant de fuir, simulant leur peur, pour mieux piégé celui qui resterait, c'est-à-dire Rokh. Là il était en mauvaise posture, seul contre cinq de ces créatures, encerclé, seulement armé de son sabre. La blessure qu'il avait au bras gauche n'était pas si profonde que cela, donc il n'en faisait pas tout un plat. Ils riaient... Ils devaient être contents, se disant qu'ils avaient un nouveau plat pour ce soir, ils voulaient jouer avec leur proie. Rokh serrait le poing, grognant férocement contre les monstres, il n'appréciait pas du tout qu'on lui pique la place du chasseur, c'était eux les proies et lui le chasseur, et il allait le leur prouver... Cependant, stupides qu'ils étaient, ils avaient toujours envie de jouer et donc il n'y en avait qu'un qui attaquait le loup piégé, erreur qui lui sera fatale. Blue Fang n'a eu qu'à faire un coup rapide et horizontal au niveau de la tête du petit être, touchant directement ses yeux. Du sang s'échappait depuis l'ouverture au niveau de ses yeux, le monstre hurlant dans ses tourments. Le loup profitait de la confusion pour lui attraper la tête et le lancer violemment sur ses amis, trois d'entre eux tombant pour essayer de le rattraper. Les deux autres, sur les côtés de Rokh, bondissaient sur lui, ce dernier n'ayant qu'à se baisser en reculant pour les éviter, bien qu'ils se cognèrent la tête entre eux.

Frappant de son poing l'un d'entre eux, il plantait son sabre dans le deuxième pour ensuite attraper son épée qu'il lâchait et transpercer la gorge de celui qui était déboussolé par le coup de poing. Récupérant son arme, ainsi que la petite épée de la taille d'une machette qu'il venait d'utiliser, il attendait de pied ferme les trois autres petits êtres. Il se mit en garde, le bras gauche plus avancé que le droit, bien que la taille des épées soit largement différente. Ils foncèrent les trois d'un coup sur lui, enragés, abandonnant leur frère aveugle par terre qui se vidait de son sang. Rokh faisait un grand pas en avant et faisait un coup d'estoc avec son sabre, ce dernier traversant le crane de celui du milieu alors qu'il enchaînait en plantant la petite épée dans le coeur de celui de gauche. Le troisième cependant, était bien parti pour faire un coup de haut en bas sur Blue Fang, ce dernier qui dans le feu de l'action attrapait le bras armé du monstre et plaquait sa main droite contre son visage, le soulevant pour ensuite le plaqué aussi brusquement que férocement contre le mur, activant son pouvoir des ondes, la force décuplé brisant le crane du petit être. Le mur derrière se fissurait légèrement, un bruit sourd s'étant créé lorsqu'il avait activé son pouvoir. Du sang était arrivé sur la joue gauche du loup, alors qu'il retirait sa main ensanglantée qui était placée au niveau de la bouche de la créature, par là où elle avait craché le plus de sang. Elle retombait au sol, le corps inerte, une traînée de sang s'étant dessinée depuis le point d'impact contre le mur.

Essoufflé, Rokh reprenait son sabre, retirant le sang qu'il y avait dessus grâce à un coup sec dans le vide. Observant les alentours, il pouvait voir que c'était un véritable carnage à présent.Rangeant son arme dans son fourreau, il partait à la poursuite de cette femme, faisant attention de ne pas trébucher contre les obstacles, il arrivait bien à voir dans le noir. Il remarquait un lac un peu plus loin, un lac souterrain ? Probable, cela expliquait pourquoi les créatures se seraient logées ici. Il bondissait pour s'accrocher à un stalagmite fait de pierre qui partait depuis le fond de l'eau, jetant un coup d'oeil avant de voir que l'humaine était dans l'eau. Si elle était là, c'est que le chef des monstres n'était pas loin, ah ! Il le voyait en train de courir vers un nouveau passage plus loin.

    ▬ Hé ! Si tu nages assez rapidement tu vas vite le rattraper !

Il criait cela à l'inconnue alors qu'il commençait à bondir de pierres en pierres, ne souhaitant pas tomber dans l'eau, histoire de gagner du temps. N'empêche, ce pressentiment qu'il avait depuis qu'il était entré à la grotte n'avait toujours pas disparu, il espérait que ce n'était que son imagination...
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Ven 8 Mar 2013 - 1:46
Ce qu'elle était gelée cette eau... Et avec le cuir de sa veste, bouger n'était pas facile mais il ne fallait pas rester longtemps, autrement son arme deviendrait inefficace et on peut pas dire que c'était l'endroit idéal pour ça. Sibylle nagea en direction du bord. L'espace pour y marcher n'était pas très large mais elle irait largement plus vite sur la terre ferme qu'en nageant. Pour qu'elle aille vite, il aurait fallu qu'elle se débarrasse de ses vêtements mais vive alors la fièvre demain matin.
Ah, l'autre arrivait à son tour. Pas de bol mon grand, mais elle était motard et pas nageuse professionnelle. Heureusement, elle touchait déjà le bord et reprenait l'arme tombée à terre avant sa chute dans le bouillon. L'eau était un foutu handicap mais ça n'arrêterait pas la jeune femme. Le jeune était rapide, mais elle pouvait l'être tout autant. En quelques bonds, elle parvint à le rejoindre mais ce qui les attendait avait l'air encore moins sympathique que ce qu'ils avaient connu jusqu'à présent. Repérant de nouveau le fuyard, Sibylle le rejoignit, armes au point. Il y eut juste un petit problème... Oh un léger... C'était qu'elle tira avec son arme gauche, celle qui avait pris l'eau. Et malheureusement...


"Clic"

Le coup ne partit pas, quelque chose avait du se coincer dans la culasse ou au niveau du chargeur, les balles ne montaient pas dans la chambre. "De toute manière c'est que du made in Taiwan" comme dirait l'autre dans ce film... En fait, ce modèle était américain mais c'était sans importance jusqu'à une ombre chargeant sur la jeune femme. Le choc fut brutal et l'envoya contre un mur mais ça ne la rendit pas inconsciente pour autant.

J'en ai connu des plus sévères...

D'autres bestioles arrivaient. C'était donc pour ça que le chef s'était arrêté, il savait que les renforts étaient là, mais en assez petit nombre. Quelle idée de se planter de main! Une vraie blonde en puissance... Et ce quel détestait ce stéréotype d'ailleurs. Bref, l'arme défectueuse retourna dans son étui et... et encore du rouge. Encore et toujours cette même couleur qui s'échappait de son corps. Une ancienne blessure, celle de la dernière fois lorsqu'elle était venue dans ces terres et que Sören avait prit le dessus. Au dessus de sa hanche droite donc, un filet de sang s'écoulait mais pas aussi abondamment que la première fois. Depuis le temps, la blessure s'était en grande partie refermée et avait cicatrisé mais pas totalement, d'où que ça resaignait mais il n'y avait pas de quoi s'alarmer.

Prenant la bonne arme cette fois ci, la professeur mit en joue les créatures les plus proches, s'attendant à toutes les réactions possibles. Ses cheveux lui collaient au visage mais pas besoin d'être hyper précise quand il s'agit de tirer dans le tas, à moins que le jeune ne décide de se mettre dans la ligne de mire. Quoiqu'il en soit, le chef fuyait encore, laissant ses sbires faire tout le travail, quel responsable.
Les créatures étaient devant eux, cherchant à les replier vers l'eau. Mais le regard de Sibylle finit par tomber sur quelque chose d'assez intéressant pile au dessus des bestioles: des stalactites. Il ne suffisait plus qu'à les faire tomber maintenant, ça ferait déjà pas mal de dégât mais pour arriver à ce but, il faudrait un grand choc.


Deux pauvres humains face à lui et ce chef prend la suite, que d'animation.

Pas le temps d'établir un plan, une première bestiole attaqua la jeune femme. Evidemment... trempée, blessée, quand bien même ce n'était qu'une petite blessure, c'était toujours une proie plus facile, en théorie. Les apparences sont parfois trompeuses et là, la bestiole n'eut pas le temps de voir la jeune femme se saisir de sa lance, pivoter pour lui coller le canon contre la tempe avant d'appuyer sur la queue de détente. Cette fois, le coup partit comme prévu et résonna dans la caverne pendant que le sang et autres joyeusetés de la bestiole, éclaboussaient la jeune femme. Super...
Elle executa les autres créatures lui bouchant le passage pour repartir à la poursuite de la plus grosse pièce du gibier. La poursuite fut courte car dans sa précipitation, elle ne vit pas le chemin qui s'arrêtait pour tourner à 90° et longer la paroi d'une autre caverne. Sauf que contrairement à l'autre d'où ils venaient, celle ci était éclairée grâce à une large fissure donnant sur l'extérieur dans le "plafond". Mais comme dit, Sibylle loupa le virage et se rattrapa au dernier moment sur le rebord du chemin de la main droite.


*Héhé, t'es bien partie chérie*
Oh toi la ferme!

Pourquoi était-il revenu maintenant? Bref, ne pouvant pas rester suspendue dans le vide indéfiniment, elle se servit de la paroi comme tremplin pour se propulser et atterir finalement en contrebas. Réussissant à bien se rattraper, son regard se porta rapidement sur l'entrée d'où elle venait et remarqua que cachés dans un renfoncement, des gobelins attendaient le deuxième poursuivant, le jeune aux cheveux bleus qui arrivaient précisément. Incapable de les voir d'où il était, Sibylle préféra tirer plusieurs balles vers les gobelins pour les empêcher d'agir. Seulement, elle bloquait aussi le chemin pour le jeune et vu la distance où elle était, la précision des balles n'étaient pas garantie.

Saute j'te couvre!

Le sol était assez meuble, il pourrait se rattraper convenablement mais avec le bruit des balles encore une fois, leur répit serait court. Quelques bestioles tombèrent, inertes mais d'autres remontaient le chemin pour bloquer le jeune, il fallait qu'il se décide rapidement.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Sam 9 Mar 2013 - 17:17
Le loup ne mit pas beaucoup de temps avant d'arriver de l'autre côté du lac souterrain, utilisant comme point d'appuis les pics faits de pierres qui s'élevaient de sous l'eau. Une fois le pied posé sur la terre ferme, il pouvait voir le chef des petits êtres verts qui stoppait sa course, avec dans son dos un autre groupe de sous-fifres prêt à exécuter tous ses ordres pour ne pas trépasser sous sa massue. Fronçant les sourcils, Rokh posait une main sur le fourreau de son sabre à sa taille, poussant avec son pousse la garde de la lame, un bruit confirmant que l'arme était prête à être dégainée sans retenue. Il fixait du regard les créatures qui lui faisaient face, la plupart armés de lances, d'autres d'épées ou d'os d'animaux. C'est alors que l'humaine arrivait à côté du garçon, trempée de la tête aux pieds. Elle avait dû accélérée pour ne pas être laissée derrière, si elle pouvait aider le loup à forcer le barrage, ce dernier ne dirait pas non, même s'il n'acceptera jamais directement l'aide d'un être humain, surtout d'une femme. L'inconnue fonçait en direction du plus gros, l'étrange arme permettant de tirer au loin dans sa main, qu'elle pointait ensuite vers l'ennemi, sauf que... Le coup ne partait pas, aucun son déstabilisant pour Blue Fang ne se produisait, rien... Et ceci au malheur de l'humaine, qui se fit violemment projeté par l'énorme monstre d'un coup de gourdin en bois.

Percutant le mur, il semblerait qu'elle allait pouvoir s'en remettre... Cependant le garçon profitait de la situation, se ruant à son tour d'un pas rapide en direction du chef, dégainant instantanément son sabre pour entailler assez profondément son épaule droite, celle qui était liée à son bras armé. Voyant qu'il serrait son poing gauche, Rokh bondissait en arrière avant de se prendre la gauche plongeante de la créature, remarquant que cette dernière avait brisé la pierre composant le sol à ses pieds, un trou légèrement profond s'ensuivit. Il fusillait du regard le loup, le garçon aux cheveux bleus répondant par un regard impassible, contrôlant entièrement son sang froid, il ne fallait pas montrer de sentiment envers la proie lorsqu'on la blessait, seulement quand on devait l'attirer dans un piège, quand on devait la manipuler. Prenant la fuite, le chef laissait aux petits êtres l'exclusivité de s'occuper du loup et de l'humaine. Soupirant, Blue Fang regardait derrière lui, pouvant voir que la femme aux cheveux d'or s'était remis, tant mieux, elle allait pouvoir contrer aux futures attaques sans son aide. Repartant à l'assaut, Rokh s'avançait en direction des créatures à la peau verte, son sabre à la main, alors qu'il tranchait en diagonal le thorax de l'un des leurs. Un monstre en profitait pour bondir sur le dos du loup et s'y agripper, dague à la main. Mouvant brusquement la tête, le loup mit un magistral coup de tête dans le nez pointu du petit être, pour ensuite passer sa main libre au-dessus de sa tête et l'attraper pour le lancer contre un autre petit être, se retournant vivement en entendant le hurlement d'un autre qui fonçait tête baissée, qui n'eut comme récompense qu'un joli coup de pied dans la mâchoire, le projetant dans le lac.

L'humaine commençait à poursuivre de nouveau le chef, décidément elle voulait vraiment avoir sa peau. Entendant de nouveaux des coups de feu, Blue Fang réussit tout de même à s'habituer à ce type de bruit et n'était plus aussi déstabilisé qu'auparavant. Les monstres commençaient à s'accumuler, cela devenait gênant... Ils étaient trop nombreux pour que Rokh puisse s'en charger seul, s'il se faisait encercler cette fois-ci il y aurait pas mal de chance qu'il ne s'en sorte pas. Il rangeait donc sa lame dans son fourreau et partait dans la même direction que l'humaine, prenant soin d'éviter les diverses lames des petits êtres, ils avaient beau être légers, ils étaient lents comparé au loup qui durant toute sa vie antérieure n'a fait que courir et bondir. Il finit par apercevoir une sorte de fosse plus loin, avec un nouveau barrage de ces créatures, de l'autre côté du gouffre l'humaine. Elle semblait tirer en direction des monstres, criant à Blue Fang de sauter. Il n'avait pas le choix, c'était soit il l'écoutait, soit il se faisait encercler. Il opta pour la première solution et commençait à courir à toute haleine, observant un de ces monstres foncer dans sa direction. Rokh sautait légèrement, posant son pied sur sa tête, et utilisait le pouvoir des ondes pour pouvoir sauter bien plus haut et vite, passant au-dessus du gouffre qui paraissait sans fin, se rattrapant avec une roulade une fois arrivée de l'autre côté, essoufflé...

    ▬ * Ouah... Ca a marché ! * Ah... Ha... Laisses-les, il vaux mieux s'en occuper plus tard, quand on les prendra à revers.

Il avait dit cela à l'humaine alors qu'il se redressait, passant une main sur la poussière qu'il pouvait avoir sur lui. Il remarquait un peu plus loin des traces de sang, du sang frais, et le même que celui du chef, finalement le coup qu'avait porté le loup lui sera d'une très grande utilité. Suivant la traînée de sang, il finit par atteindre une zone beaucoup plus... Verdoyante, éclairée par un soleil radieux, illuminant la pièce par une fissure beaucoup plus profonde dans le plafond. Il y avait des fleurs, de l'herbe... Ainsi qu'une épée plantée dans le sol, la mousse l'ayant recouverte, mais pas la rouille. Haussant un sourcil, Rokh s'avançait, prudemment, jusqu'à entendre une forte respiration, se retournant pour voir une massue s'abattre dans sa direction, roulant sur la gauche pour esquiver. Il dégainait son sabre en se mettant en garde, le chef était là, cette fois-ci encerclé par le loup et l'humaine.

    ▬ Ah ! Tu ne peux plus fuir !


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Sam 9 Mar 2013 - 23:01
Le jeune avait intérêt à se magner. C'était pas que Sib fatiguait mais les munitions étaient pas infinies. Elle avait certes pris des chargeurs en plus mais le temps qu'elle recharge le revolver, les bestioles auraient largement le temps d'attaquer. Ah! Le voilà enfin! Et il l'écouta en plus, tant mieux. A son tour, elle suivit ses instructions et pendant qu'il se refaisait une petite beauté, la jeune femme rechargea son arme qui venait de tomber à court de munition, la culasse en arrière, ouverte. Un 'clic' et la revoilà prête. C'est alors qu'elle remarqua la traînée de sang et suivit l'élève. Enfin, elle supposait que ça en était un même s'il n'avait rien dit sur le sujet. Et puis au fond qu'est-ce que ça pouvait faire? Au pire si c'était un élève et que ça s'apprenait elle risquait quoi? Une mise à pied? Aucune punition ou sanction ne lui ferait quoique ce soit de toute manière.

Elle le suivait en attendant, guettant toujours si les autres minions n'allaient pas se ramener ou tenter de leur tendre une embuscade. Mais elle repensa à quelque chose... le chargeur qu'elle venait de mettre avait prit l'eau lui aussi... Et s'il ne fonctionnait pas? Elle se retrouverait tout bonnement sans armes. Ca ferait un défi sympa cela dit. A moins qu'elle ne prenne cette épée dans le sol. Naaaan, ça ferait comme le conte du Roi Arthur, elle devait être tellement fichée profondément dans le sol qu'on pourrait pas la retirer.
Tout en avancant, Sibylle essayait d'essorer ses vêtements plein d'eau mais c'était pas gagné... à moins de se déshabiller totalement mais on pouvait pas dire que ça soit réellement le moment. Elle s'immobilisa soudain, et se retourna quand une ombre sembla fondre sur elle et le jeune. Heureusement, elle parvint à l'esquiver au dernier moment et à se réceptionner de sorte à le mettre en joue alors que l'autre proférait ses menaces. Menaces peut-être pas mais soit!


*C'est un morceau trop gros pour toi chérie? Ahahaha c'est vrai! Tu as le goût du sang maintenant! Raaah dommage que ça soit ton tour aujourd'hui, je l'aurai bien égorgé moi même cette sal*perie*
Laisse-le moi.

Enervée par cette voix, ses doigts pressèrent la queue de détente. Le coup partit malgré la baignade du chargeur, et la balle atteignit le genou droit de la bête qui s'effondra. Son attention se détourna de l'homme aux cheveux bleus pour revenir vers la jeune femme. Un grand sourire sur le visage, elle se déplacait à son rythme, attendant le bon angle pour lui éclater le deuxième genou avant qu'il ne tente d'abattre sa massue sur eux.
Comment le finir désormais? Une balle entre les deux yeux? Non...jouons encore un peu. PAN, une balle dans l'épaule droite et une autre dans l'épaule gauche même si le bras était déjà blessé, on est jamais trop prudent. Il tentait quand même de lutter. C'était courageux de sa part mais insuffisant. Rangeant son arme dans son étui, Sibylle décida quand même de tenter de se saisir de l'épée. Elle y parvint plus facilement que prévu, sans doute grâce à sa force décuplée, mais l'arme était usée, rouillée jusqu'à l'os, carrément inutilisable à moins de vouloir faire un gros bleu sur la joue du chef. Enfin, c'était pas suffisant pour un aussi gros morceau dirons-nous.
Déçue de ne pas être autant recouverte de sang qu'elle le voulait, la jeune femme reprit son arme et finit la créature de deux balles dans la tête. Elle aurait pu emprunter l'arme du jeune homme mais nerveux comme il est, il l'aurait surement envoyé valser plutôt que de lui la laisser.


Mon premier chef gobelin.. J'imaginais ça un peu plus sanglant...problème d'arme seulement. T'as pas une clope?

Il allait sans doute lui répondre en la prenant de haut mais elle préférait encore l'entendre que converser mentalement avec l'autre assassin. Elle aurait également trouvé étonnant qu'il ait une cigarette sur lui mais ça la démangeait énormément. Aaaah pouvoir sentir ce bâton entre ses lèvres, inspirer la fumée... Rien que pour ça, elle retournerait volontiers dans l'autre monde, même si elle n'était pas visible.
La demoiselle regarda ses avants bras, recouvert de sang. En fait, dans le noir elle n'avait pas remarqué mais en tirant sur ces créatures, ça éclaboussait beaucoup. Elle tâta également sa plaie rouverte, rien de nouveau. On pouvait donc dire qu'ils étaient tranquilles, d'une certaine manière car il faudrait ressortir. Regardant les alentours, elle cherchait une sortie éventuelle autre que le chemin par lequel ils étaient arrivés mais rien... Oh et puis à quoi bon? C'était un beau petit coin de verdure quand même...mis à part le sang venant du chef gobelin qui commencait à se répandre.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Dim 10 Mar 2013 - 3:33
Enfin ils avaient réussi à piéger le chef des gobelins comme il le fallait, il n'y avait plus d'alternatives, l'heure du combat final avait sonné. Saignant toujours aussi légèrement de son bras gauche, Rokh serrait entre les doigts de sa main droite la poignée de son sabre, prêt à engager le dernier assaut. L'humaine parlait à haute voix, disant qu'elle allait s'en occuper, d'une autre façon qui supposait au loup de la laisser faire en gros. Sur un ton plus qu'énervé qu'elle disait ça, ne comprenant pas trop sa réaction, le garçon aux cheveux bleus s'écartait, rangeant son sabre dans son fourreau, observant l'affrontement. Tirant une balle dans le genou de la bête, cette dernière s'agenouillait, reportant son attention vers celle qui le blesser avec une arme à feu. Allait-elle en finir ? Non, elle s'amusait avec lui... Blessant le monstre aux épaules, elle jouait avec sa vie, tel un chat torturant une souris... Elle prenait l'épée qui était plantée au sol, facilement d'ailleurs, avant d'abandonner l'idée, se lassant rapidement, et abattant son ennemi à genoux.

Les yeux du loup parurent bien plus froid que lorsqu'il était entré dans la pièce, son regard portant sur l'humaine qui le ... Dégoûtait. C'était donc ça la nature d'un être humain ? Celle qui joue avec sa proie avant de l'éliminer dans toute sa souffrance ? C'était... Il n'y avait même pas de mot pouvant décrire cela. Finalement ils n'avaient pas changé, les humains, toujours des créatures si... Impures, détestables... De plus cette femme semblait être déçue de l'expérience, elle confirmait les pensées de Blue Fang en affirmant qu'elle « imaginait plus sanglant ». Il prit un rictus bien plus énervé, serrant les dents ainsi que les poings, elle dépassait les bornes, comme si elle avait le droit de jouer avec la vie des créatures plus faibles qu'elle. Bien que le chef des gobelins ne méritait probablement pas de vivre, il ne méritait pas d'être utilisé comme un jouet, pour ensuite être brisé de cette façon. C'est sous cette pensée qu'il s'avançait lentement vers elle, avec la bonne intention de la gifler à paume ouverte jusqu'à ce que...

    « (incompréhensible) »

Hein ?... Qui parlait ? Rokh avait clairement entendu une voix non loin, sans en comprendre les paroles. C'était une voix... Sèche, comme si la personne avait soif de quelque chose. Le loup tournait les yeux dans les alentours, mais rien... Jusqu'à ce que ses yeux se portent sur la lame qui était quelques instants plus tôt entre les mains de l'humaine, remarquant une forme avec des jambes, levant les yeux pour le voir...


Cette humanoïde à l'étrange forme... Sourire béat aux lèvres, aucune main au bout de ses petits bras, pareil au niveau de ses jambes. Écarquillant les yeux sous la surprise, le loup faisait légèrement un pas en arrière, pas par peur, mais pour observer la situation avec du recul. Était-ce donc ça qui l'intriguait depuis le début ? Non... L'impression que dégageait cette créature sans nom était toute autre, plus... Vide, plus mystérieuse... Elle ne dégageait aucune pression. Soudain elle approchait, dressant ses bras mous vers Blue Fang, s'avançant lentement mais sûrement. Reculant d'un deuxième pas, il n'eut même pas le temps de dégainer son sabre que la bestiole était déjà en train de fondre sur lui, au sens figuré bien sûr. N'ayant d'autres choix, il serrait le poing et frappait en plein de temps, tel un boxeur frapperait un sac de sable, le pouvoir de ses ondes s'activant, amplifiant la puissance, néanmoins le résultat fut tout autre...La chose gonflait, oui elle gonflait comme un ballon, sous le coup de Rokh, ce dernier ne pouvant retirer sa main d'ailleurs. La créature gonflait jusqu'à prendre des proportions énormes, faisant plus de trois mètres, on arrivait même plus à voir le loup tellement il était collé contre lui, jusqu'à ce que cela explose, créant une vive lumière ainsi que le bruit typique d'un ballon qui explose. C'était instantané, certes, mais assourdissant et aveuglant. Le garçon se frottait les yeux avec l'une de ses mains, secouant la tête avant de regarder ce qu'il restait, et à sa plus grande surprise...


Un homme, enfin quelque chose à l'apparence d'homme. Assez grand, cheveux bruns, habillé de façon étrange... D'ailleurs il avait les yeux fermés, vraiment fermés, tandis qu'il prenait une grande inspiration... Jusqu'à les ouvrir pour regarder les deux autres personnages présent dans la salle, ses yeux écarlates trahissant sa nature, ce n'était pas un humain... Un sourire aux lèvres, il leur tournait le dos, prenant en main l'épée qui était au sol, passant sa main dessus pour retirer la mousse et l'observer. Le fait qu'il prenne une arme le rendait dangereux, cependant... Bien que Rokh avait sa main posée sur la poignée de sa propre arme, il ne pouvait dégainer... Ses sens poussés aux maximums, son instinct lui dictait de ne rien faire, alors qu'il observait le dos de cet étrange homme, cette pression qu'il avait ressenti à l'entrée de la grotte, alors elle venait de lui... Ravalant sa salive, il sentait que s'il attaquait, il perdrait la tête en un instant...

    ▬ Pas la peine d'être aussi tendu tu sais, je n'ai pas l'attention de te faire du mal...

Il venait de parler ! ... Bon ok ça paraissait pas si surprenant que ça, mais ça rendait tout de même anxieux le loup qui gardait sa main sur son fourreau, l'étrange homme se retournant, léger sourire aux lèvres, il ne paraissait pas si méchant que ça, mais Blue Fang n'arrivait pas à baissait sa garde face à lui.

    ▬ Qui... Qui es-tu ?
    ▬ Mon nom... Cela fait longtemps que personne ne l'a utilisé... Mais tu peux m'appeler Absalom. Oh laisse-moi deviner ta prochaine question, j'adore jouer à ce jeu : qu'est-ce que tu es ? J'ai envie de dire que je suis pareil que toi, je ne suis pas humain... Sauf que moi je suis un Nephilim.

Nephilim... Ce nom ne disait rien au loup, pas moins que son nom, cependant il avait quand même su deviner la prochaine question de Rokh, mais il restait tout de même sur ses gardes... Comment avait réagi l'humaine dans tout cela ? Peut-être en savait-elle plus...

Absalom et l'épée :
 
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Dim 10 Mar 2013 - 14:25
Bon et maintenant ils faisaient quoi? Ils allaient sortir? Maintenant que Sibylle avait eu sa dose de sang, enfin presque, mais pour le moment on s'en contenterait. Que dirait-on si on la voyait revenir les bras couvert de sang? Elle s'en occuperait en temps et heure... Déjà qu'il faudrait faire "sécher" son arme. Elle espérait surtout qu'elle re-fonctionnerait entre temps, ça peut être utile dans le camp ennemi.
La jeune femme allait commencer à chercher une sortie quand Sören la "tapota" mentalement pour lui demander de se retourner. Agacée de le savoir conscient, elle se tourna quand même et fixa l'épée. Ah...les ennuis continuaient. Des ennuis avec une drôle de forme d'ailleurs. Impossible de détourner le regard, elle regarda la forme choisir le jeune homme pour cible. Tant mieux, ça tombait pas sur elle mais de la manière dont la chose "tombait" sur lui, si elle l'aidait, le piège se refermerait également sur elle et ils seraient dans de beaux draps.
La forme grossit lorsqu'il lui asséna un simple coup de poing...qu'est ce que ça serait avec des balles? Et puis il n'y avait rien à viser de toute manière. Son regard se porta donc sur l'épée. Peut-être qu'un objet contondant la ferait au moins fuir. Elle en doutait sérieusement mais sa conscience exigeait qu'elle le laisse pas tout seul.
Mais au moment où la professeure se retourna pour aller chercher l'arme, un bruit soudain avec une puissante lumière. Légèrement sonnée, elle se reprit vite néanmoins et tomba sur un homme, un autre, ici? D'habitude on mettait des confettis dans les ballons de baudruche pas des hommes!

Non loin du jeune homme, ses yeux continuaient de le fixer, son cerveau lui tentait de recoller deux neurones pour comprendre comment il avait pu atterrir ici. Elle ne faisait rien, lui non plus et l'homme assis non plus... La prochaine étape c'était quoi maintenant? Le jeune semblait nerveux. Il venait d'affronter plusieurs gobelins, leur chef et il tremblait devant un homme... Enfin, si elle avait su qu'un final l'épée n'était pas aussi émoussée qu'elle pensait, elle l'aurait gardée.
Bras croisés, arme rangée, Sibylle attendait et écoutait. Pas humain...sans blague, avec de tels yeux... Quoique, les siens étaient bien dorés, c'était pas commun non plus et pourtant elle était humaine, ou l'avait été. Quelques informations la troublaient déjà, enfin une surtout... 'Nephilim', elle avait déjà entendu ce mot. Son père loin d'être fervent pratiquant, était néanmoins savant en ce qui concernait la religion chrétienne et la demoiselle avaient donc appris certaines choses aussi, si tant que sa mémoire soit intacte.


Nephilim... les descendants d'anges déchus? Censés avoir été anéanti par le Déluge?

Si elle était étonnée, sa voix ne laissait pas entendre cela. Toujours les bras croisés, elle rêvait plutôt de dire "Vous vous foutez sérieusement de moi là? Des kobolds, des gobelins et maintenant des descendants d'anges déchus? Raaah allez tous au Diable si c'est comme ça, j'y aurai plus ma place en tout cas. Bientôt on va avoir quoi? Des elfes noirs? Un anneau de pouvoir et des orcs? Allez tous voir ailleurs si j'y suis, j'plie bagage". Oui... Elle rêvait de dire ça mais sortir d'ici seule serait risqué pour ne pas dire impossible et puis elle allait pas laisser le bleu.
En tout cas, au milieu de tout ça "Absalom" lui disait strictement rien. Faut avouer que si son père était passionné par la religion, Sibylle n'écoutait pas toujours non plus, jouer avec son frère était bien plus tentant.


*Absalom est le troisième fils de David. On dit que c'était le plus bel homme du royaume.
Et comment tu sais ça toi?
Catéchisme...*

Sören au catéchisme, c'était la meilleure. Enfin bref, ça l'avancait pas plus que ça en fait. Fallait faire quoi? Le provoquer en duel ou le laisser faire? Même s'il avait affirmé le contraire on sait jamais.

*Fais les présentations?
Raaah toi met la en sourdine enflure!*

Mais au fond il avait peut être raison. Il avait l'air porté sur la discussion contrairement à l'autre armoire à glace. Ca lui changerait peut-être les idées, quand bien même il y a quelques temps encore, elle voulait pas lâcher un mot. Seulement, quand elle parlait, Sören parlait pas et ça, c'était un argument valable à lui seul.

Et comment un néphilim se retrouve enfermé dans...une épée? Au milieu d'un camp gobelin? Malédiction? On dirait presque une caméra cachée...

Intriguée peut-être mais pas si méfiante que ça au final. C'était trop...perché pour qu'elle y croit à 100% pour le moment. Ou c'était sans doute car elle était arrivée à un tel niveau de lassitude, que rien ne la touchait pratiquement. Il manquait juste des chaises et un service à thé, ou des cocktails...
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Dim 10 Mar 2013 - 17:47
Un regard porté uniquement vers l'étrange personnage, une goutte de sueur coulant de sa tempe, Rokh ne savait pas réellement quoi faire. Sa réaction semblait exagérée, même s'il ne pouvait comprendre pourquoi cet Absalom lui hérissait tant les poils, dans le mauvais sens du terme. Le loup relâchait la poignée de sa lame lorsque l'humaine parlait, réagissant au statut de « Nephilim ». Des descendants d'anges déchus ? Déluge ? Mais de quoi pouvait-elle bien parler ?... Elle ne faisait que créer d'avantages de questions à la tête bleue du coin. Cependant l'homme à l'épée observait l'inconnue, la dévisageant du regard, à l'écoute de cette dernière. Cependant elle posait une excellente question : que pouvait-il bien faire ici ? Car, bien que le loup ait des problèmes de connaissances, il n'allait tout de même pas s'imaginer que quelqu'un reste dans une sorte de costume de gelée sur pattes et qui explose comme un ballon ensuite. Absalom laissait échapper un léger et rapide rire, avant de ranger l'épée dans le fourreau, débutant quelques explications...

    ▬ Par où commencer... D'abord sachez très chère humaine que je ne suis pas né d'un ange déchu, tu n'étais pas loin de la vérité mais bon, je suppose que c'est ce que les hommes ont du s'imaginer, avec le temps. Je suis né d'un mélange, entre les restes en cendres d'un démon et celle d'un ange. Le premier des Nephilims. Cette... Étrange forme dans laquelle vous m'avez-vu sortir n'était d'autre que l'apparence la plus basique de ceux de ma race, les nouveaux-nés, ceux qui ne vivent que grâce à leur énergie vitale. Sans courr... Enfin, sans magie, nous ne pouvons exploiter nos dons et donc ne pas posséder d'apparence propre. Je suis le seul Nephilim dont les... Traîtres ont laissé l'âme intacte mais qui m'ont privé de magie, me rendant à l'état de légume...

Il commençait à tourner un peu en rond, faisant les cents pas autour de la salle, continuant de regarder ses interlocuteurs.

    ▬ Si je suis ici, c'est parce que c'est ma prison, et vous venez de me libérer... Enfin surtout toi, jeune homme. En utilisant ton pouvoir en me frappant, j'ai sentis comme... La magie passée à travers, ce qui m'a délivrer de ce corps basique. Pouvez-vous me dire vos noms ? Que je puisse m'en souvenir si nous nous revoyons un jour.

Ravalant sa salive, Blue Fang ne le quittait pas des yeux, mais ce n'était pas dans ses habitudes d'avoir peur, loin de là. Il se redressait, droit, inspirant avant d'expirer et dire en toute franchise :

    ▬ Rokh, Rokh Blue Fang.

Par la même occasion il venait de révéler son nom à l'inconnue, elle allait probablement dire le sien, ou alors complètement ignorer Absalom, c'est elle qui voyait. Apparemment il était sur le point de partir, pourquoi si rapidement ? Cherchait-il à profiter pleinement de sa nouvelle condition de vie ? Ou alors... Cherchait-il a s'en aller le plus vite avant que quelque chose n'arrive pour l'en empêcher ? Mille et une questions, mais aucune réponse si l’interrogation n'était pas donnée...
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Dim 10 Mar 2013 - 18:35
S'ils s'étaient trouvés dans un anime, on aurait sans doute pu voir au dessus de la tête de la jeune femme des points de suspension ou des points d'interrogations lorsque le dit Absalom parlait. Et voilà que maintenant on mêlait des démons à l'histoire! Déjà la thèse du mi ange déchu-humain lui revenait pas alors là... Par contre pour la magie, elle était bien obligée d'y croire vu son statut, mais même! En tout cas, le passage du stade nouveau-né à l'âge adulte était spectaculaire, il fallait l'admettre. Mais au moins il avait rangé son arme, c'était rassurant. Il était honnête donc, enfin, il en avait l'air, c'était pas courant par ici. Malgré tout, cela ne changeait rien au fait que Sibylle avait du mal à y croire totalement. Pourtant, elle ne pouvait avoir été droguée vu qu'elle n'avait pas mis les pieds hors de sa chambre pendant des jours. Sauf si tout cet espace était rempli de pollen hallucinogène invisible. Ou pas...

Le jeune lui semblait quand même nerveux. Il n'y avait pourtant aucun signe d'hostilité chez l'homme. Il venait quand même de le libérer et souvent, c'est un excellent prétexte pour avoir une dette envers la personne et donc ne pas l'attaquer, pas la première fois en tout cas. En revanche, aucun idée sur l'identité des "traîtres", sans doute une histoire personnelle qui ne leur dirait rien même s'il la racontait en détails.
AH! Le jeune avait un nom! Au final, Sib pouvait donc mettre un nom sur ce visage, un nom aussi rugueux que ses manières. Mais allait-elle dire le sien? Qu'ils l'aient libéré ne signifiait pas pouvoir tout lui dire. D'un autre côté, il ne s'agissait que d'un nom et rien ne l'obligeait à le lui donner en entier.


Sibylle pour moi.

Voilà, inutile d'en dire plus et puis ce prénom était déjà assez peu courant comme ça. Qui garantissait aussi qu'ils se recroisent? On ne pouvait pas dire que la jeune femme se baladait souvent dans les terres inexplorées non plus. Ce monde était toutefois assez loufoque pour que ça soit possible, autant se préparer à tout. Et maintenant qu'allaient-ils faire? Se regarder dans le blanc des yeux et s'échangeant leur numéro de téléphone? Peut-être pas quand même, 'nephilim' étant un nom très ancien, Absalom devait totalement ignorer ce qu'était cet appareil, et le dit Rokh aussi vu qu'il avait déjà été surpris par un coup de feu.
Le nephilim fit mine de partir. Bonne idée, même s'il faisait plus frais ici, l'odeur des gobelins flottait quand même dans l'air, à moins que ça soit juste le cadavre sanguinolant à côté. Bougeant enfin un peu, la professeure rattacha correctement ses cheveux qui commencaient tout juste à sécher et avisa une faille dans la pierre non loin qui pourrait être une sortie. Il y avait juste un petit problème cela dit.


Je doute pas que vous sachiez manier cette arme...Absalom, mais par là on en vient et les gobelins y pullulent. Par contre, je viens de voir cette faille là bas, alors je sais pas pour vous ni pour 'Rokh' mais je suis bien décidée à sortir, la voie sera sans doute libre. Faudrait pas que ces bestioles vous découpent alors que vous venez juste de retrouver votre liberté.

Sur ces mots, Sibylle prit ensuite la direction de la dite faille sans attendre les autres. Elle appréhendait un peu le moment de rentrer, car elle serait de nouveau livrée à elle-même. Ah non, elle pouvait aussi penser à cette soirée pour ce nouveau directeur qui allait se dérouler bientôt. Si elle voulait avoir l'air présentable, il faudrait qu'elle commande sa robe etc... Les cours? Hors de question de les assumer pour le moment. Son esprit était encore tellement embrouillé qu'elle pourrait faire une erreur de visée. Ici, au milieu des gobelins on s'en foutait mais si ça touchait un élève, on allait l'emmerder avec. Raaah et il lui fallait une clope aussi. Pas faute d'avoir réussi à arrêter, le stress depuis son arrivée l'aurait déjà fait replonger depuis belle lurette si seulement on avait pu lui en procurer.

*Tu sais, je l'aime bien ce Rokh perso, je sais pas pourquoi...son regard froid peut-être...bref, on le reverra dit?*

Aucune réponse, elle lui avait déjà dit de se la fermer, il faudra qu'il apprenne à obéir. Pourtant, Sibylle respectait toujours l'avis d'autrui, enfin des humains, mais pour lui, même s'il a été humain autrefois, ses actes sont tellement impardonnables aux yeux de la jeune femme qu'il ne mérite pas plus que le statut de cloporte. Il était déjà extrèmement agaçant en ce moment, qu'est ce que cela serait lorsque son pouvoir s'amplifiera? Plus énervant que maintenant c'était impossible... Mais pas la peine d'y penser, un problème à la fois.
Invité
avatar
Invité
Re: Les cavernes oubliées... - Dim 10 Mar 2013 - 19:41
Tout semblait si... Dur à croire, des anges, des démons, Absalom... Enfin, après la réincarnation de Rokh en humain, les apprentis dieux et tout ça... Ça ne le surprenait pas réellement, pas au point de le rendre fou en tout cas. Bien que le loup restait sceptique face au nephilim, il finit par se détendre petit à petit, tout en restant sur ses gardes, on ne sait jamais ce qui peut arriver. De toutes façons, il semblerait que la discussion entre les trois allait se terminer prématurément, on pouvait le voir au fait que l'homme aux yeux écarlates entamait la route vers laquelle était venu les deux autres. Avant cela, l'humaine révélait son nom, Sibylle... Cela ne disait absolument rien aux oreilles de Blue Fang, était-ce le nom d'un arbre ? Peut-être, tout était possible. L'odeur du sang de la créature au pied de cette femme emplissait l'air, corrompant le sanctuaire qu'aurait pu être ce lieu. Tournant légèrement la tête, Absalom écoutait ce que Sibylle avait à dire à propos de la sortie, d'ailleurs cela semblait l'amuser le fait qu'elle supposait qu'il savait manier une épée. Il dégainait légèrement son arme, l'observant avant de la ranger, sourire aux lèvres, faisant un clin d'oeil à celle qui proposait d'engager une autre sortie.

    ▬ Pas de soucis très chère, ces gobelins me permettront de vérifier si j'ai rouillé ou pas. Je suppose que c'est ici que nos chemins se séparent.

N'attendant même pas la réponse du nephilim, elle partait en direction de la faille de l'autre côté des deux hommes, les laissant finalement seul. Échangeant un dernier regard, le vent soufflant qui faisait bouger l'herbe, Rokh se retournait, marchant vers le centre de la pièce, se plaçant au niveau de la grande fissure où les rayons du soleil passaient sans contraintes.Il fléchissait les genoux, se préparant à utiliser de nouveau son pouvoir pour sauter plus haut en direction de la fissure, s'accrocher là où il le peut et s'en aller en grimpant, cela l'évitera de suivre le même chemin que Sibylle, cette humaine à l'esprit tourmenté et déjanté... Soudain, Absalom interpellait le loup, ce dernier tournant légèrement la tête vers celui qui l'interpellait.

    ▬ Hé, merci de m'avoir libéré, je t'en suis réellement reconnaissant.

Étrange... Ces mots ne devraient normalement pas avoir d'effet sur Rokh qui a l'habitude d'être rejeté par les autres une fois qu'il les avait aidés. Pourtant, un certain sourire se dessinait alors que le nephilim ne pouvait le voir, se contentant d'acquiescer.

    ▬ Tant que tu ne meurs pas bêtement.
    ▬ Hahaha ! Je t'aime bien, on se reverra tu peux en être sûr !

Puis le loup bondissait à l'aide de son pouvoir par la fissure, rejoignant en quelques minutes la surface, la forêt encerclant l'académie des apprentis-dieux. Quelle aventure, elle fut courte mais légèrement intense, en tout cas il avait pu rencontrer des figures pas banales, assez intéressantes même. Ouch, les courbatures commençaient à faire leur apparition, il n'était pas entièrement habitué à ce corps d'homme, il allait devoir faire une petite sieste aux parcs des abricots pour se reposer tranquillement...
Contenu sponsorisé
Re: Les cavernes oubliées... -
Les cavernes oubliées...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Les cavernes oubliées...
» Troll des Cavernes
» Recherche d'un tutorial pour le troll des cavernes
» Le Manoir Oublié
» conversion troll des cavernes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page