Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Premier désir d'un Prince de l'avarice

 
Invité
avatar
Invité
Premier désir d'un Prince de l'avarice - Dim 3 Mar 2013 - 21:28

Premier désir d'un Prince de l'avarice




Cela faisait désormais près d'une journée que notre très cher ami Harvain Parholt était arrivé sur les terres divines de la Deus Académia. Ayant toujours été un profond croyant, il avait facilement accepté le fait que des divinités puissent peupler d'autres lieux très éloignés du monde des humains d'où il venait, mais il n'aurait jamais penser pouvoir un jour rejoindre ces derniers, ni même être l'un de ceux-ci. Lui qui durant toute sa vie avait tué de nombreuses personnes s'attendait à partir rôtir dans les entrailles de la terre, loin dans les profondeurs des enfers, il s'y était préparé et aurait été fier de bruler pour l'éternité suite aux actions qu'il avait mené de son vivant. Partisan des révolutionnaires Américains, il était heureux d'avoir tué pour libérer les siens, fier d'être mort dans un tribunal où il répondait de ses actes contre les Britanniques qui si longtemps avaient osé maltraiter son peuple désormais libre. Durant ces quelques heures déjà passées ici, il avait appris qu'il était resté dans un long sommeil de plusieurs siècles et que désormais son pays était devenu la première puissance mondiale, aussi bien militairement, qu'économiquement, et cela le rendait encore plus amoureux de ces territoires qu'il avait défendu de ses mains avec sa famille et ses compagnons de route. On lui avait également annoncé qu'il serait dans un avenir certes lointain mais dans son avenir quand même, un Dieu de l'avarice, du désir, devenant ainsi le Dieu de ceux qui amplis d'ambitions mettront tout en oeuvre pour mener à bien tous les projets les plus fous qu'ils pourront avoir. Lui qui s'était rebellé contre la plus grande puissance territoriale de son époque trouvait que sa fonction lui sied à merveille. Il n'était pas choqué de tout ce qui pouvait bien lui arrivé, très calme face à toute sorte d'évènements, il ne s'était pas vu effrayé de ce qu'on lui avait annoncé, mais plutôt rassuré de se dire que l'immortalité l'attendait. Il savait cependant que les choses ne seraient pas de tout repos pour lui, puisqu'il n'avait pas la chance d'être un professeur ou un élève en ce lieu, mais bien un repenti, une sorte de serviteur présent ici pour expier ses fautes et ainsi obtenir le pardon qui lui donnerait accès au même rang que les autres, celui de Dieu. Un simple être divin voué à servir d'autres êtres divins lorsqu'ils en ressentiraient le besoin afin de se faire pardonner par le grand créateur de tous les abjectes crimes qu'il avait pu commettre par le passé, et ce, quelqu'est pu être les motivations derrières ces actes criminels.

Il était désormais barman, travail qu'il ne connaissait pas, devant servir boissons alcoolisés et autres rafraîchissements à ce qui le désireraient. N'ayant jamais pratiqué ce genre d'activité, il avait durant toute la journée précédente tenté de s'exercer à servir correctement quelques pils afin de ne pas se couvrir de ridicule devant ses futurs clients. Il gardait toujours son fabuleux sourire dessiné sur son angélique visage, et restait toujours aussi amical avec ceux qui lui rendaient visite, car depuis son arrivée, il fallait dire qu'il en avait déjà croisé pas mal des gens, mais aucun d'exceptionnel capable de retenir son attention, mais il ne se décourageait pas, il trouverait surement de nouveaux amis ici, différents de lui, mais tout de même assez proches pour créer des liens, après tout, il avait l'éternité devant lui pour cela. D'un léger soupir, il regardait la porte et laissait s'évader d'entre ses lèvres quelques paroles à la tonalité bien neutre.

- C'est d'un ennui ... Encore hier je croisais des dizaines d'élèves et autres habitants de cette académie, et me voilà seul derrière mon bar depuis près de 2 heures ... Me dites pas que je vais rester seul encore longtemps quand même ...

Le bougre ne supportait pas la solitude, et ce à un tel point, que lorsqu'il se remémorait son passé de vivant, il ne pouvait s'empêcher de remercier le ciel de lui avoir envoyé celle qui deviendrait plus tard sa femme comme compagne de cellule lorsqu'il fût arrêter pour la première fois dans la demeure de ses parents pour avoir assassiner un pédophile Britannique. Alors qu'il croisait les bras sur le bar, fixant le mur en face de lui, il soupirait à nouveau, attendant que quelqu'un veuille bien passer le pas de la porte et rompre ce cycle monotone qu'est celui du silence.
Invité
avatar
Invité
Re: Premier désir d'un Prince de l'avarice - Sam 9 Mar 2013 - 17:53
Alban avait envie de boire. Pas de la flotte, évidemment. Ça ne lui arrivait pas souvent, mais pour une fois il voulait consommer quelques boissons plus matures que de l'eau. Pas à l'excès, juste pour avoir le gout en bouche. Alban savait se retenir de boire, il avait assez de retenue. Sa mère le lui avait souvent répété : si tu bois trop, tu te réveilleras sans rien. Alban avait toujours pensé que cette phrase cachait quelque chose, mais il n'avait jamais su quoi. Peut-être qu'un jour il le découvrirait, ce n'est pas le temps qui manque à la Deus Académia.

Il pénétra dans la cafétéria puis se tourna vers le bar. Le barman venait de remarquer Alban et il avait l'air plutôt content d'avoir un client. Alban alla s'asseoir sur un des tabourets hauts, puis s'exclama au repentis :

"Vodka-martini mélangée au shaker, pas à la cuillère."

Une commande des plus pointues, digne d'un agent secret. Alban n'était pas sûr de la signification exacte de ce qu'il venait de dire. Il l'avait déjà entendu de la bouche de plusieurs personnes, devant des bars ou des cinémas. Enfin, tant que c'était de l'alcool...
Et oui, personne n'est parfait. Même les dieux peuvent succomber aux drogues, eux qui sont pourtant si puissants. Encore que de l'alcool, ce n'est pas trop grave, mais Alban avait appris que des rumeurs circulaient sur des drogues plus forte à la Deus Académia. Mais ce n'étaient que des rumeurs...

Alban regardait patiemment le barman faire son travail, en attendant sa boisson.
Invité
avatar
Invité
Re: Premier désir d'un Prince de l'avarice - Lun 11 Mar 2013 - 15:29

Premier désir d'un Prince de l'avarice




Alors là, ce premier client de la journée était bien précis dans ce qu'il voulait, un vodka-martini au shaker et pas à la cuillère. Bien entendu, c'était une réplique d'un des très grands James Bond, l'agent secret Britannique sortit de la fiction, mais notre pauvre Harvain étant décédé le jour même de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique ne pouvait pas savoir ce qu'était cette fameuse star de Fiction que l'on nomme également l'Agent 007. Sans rajouter le moindre commentaire, il faisait un simple oui de la tête, n'étant pas vraiment au courant que servir de l'alcool n'est pas autorisé à la cafétéria, m'enfin, on le lui pardonnerait très certainement, après tout, il était nouveau ici, jeté dans le monde du travail de repenti sans avoir reçu aucune formation ni même un seul conseil de la part de ses supérieurs, alors bon, les règles il ne les connaissaient pas encore sur le bout des doigts, et c'était tant mieux pour l'élève qui lui rendait visite puisqu'il pourrait ainsi recevoir son verre grâce au manquement au règlement du barman. Vodka-Martini, également appelé Kangourou, ce mélange entre de la vodka et du Vermouth, c'était la première fois qu'il allait en préparer et espérer bien ne pas se planter et se tourner en ridicule devant son premier client de la journée. Rien n'était plus désagréable que les moqueries des clients, qu'ils soient élèves, professeurs ou même collègues repentis. Prenant une bouteille de vodka, puis une de vermouth, il sortit quelques morceaux de glace, qu'il pilla, puis ouvrit les deux bouteilles. D'ailleurs, pourquoi mettre des bouteilles d'alcool à la cafétéria si en servir est interdit ? Vive la logique des Dieux qui dirigeaient tout ça.

Versant une dose de Vermouth, en suivit la glace et quatre doses de vodka, il frappa, secoua le tout dans son shaker, et par miracle ne se rata pas. Il servit le tout dans un verre à cocktail sans glace, puis sortit plusieurs boîtes de sous le comptoir, cherchant après les olives pour en placer une dans le verre, ce qu'il fît une fois l'ingrédient trouvé. Il prit le verre en main, puis le tandis vers Alban pour déposer le verre juste devant lui avec un léger sourire au visage avant d'ajouter calmement et amicalement quelques paroles.

- J'espère que le tout vous plaira. C'est très calme aujourd'hui, et j'espère que cela vous permettra de déguster votre commande avec encore plus de délice.

Oui, c'est qu'il était très gentil et aimable pour un repenti le bougre. Il sortit un essuie vaisselle et se mit à essuyer les quelques verres qu'il avait lavé plus tôt avant de les ranger. Puis, se retournant à nouveau vers son client.

- Histoire de briser un peu ce silence, du moins si vous le souhaitez bien sûr, nous pourrions discuter. Quel est votre nom très cher ... Élève ?
Invité
avatar
Invité
Re: Premier désir d'un Prince de l'avarice - Mer 13 Mar 2013 - 14:02
Sympa le barman. Après avoir servi la commande d'Alban, il s'exclama :

"J'espère que le tout vous plaira. C'est très calme aujourd'hui, et j'espère que cela vous permettra de déguster votre commande avec encore plus de délice."

Il avait un bon contact avec le client, en plus de savoir servir. Mais qu'avait-il pu bien faire de mal dans sa vie pour être un repentis ?

"Histoire de briser un peu ce silence, du moins si vous le souhaitez bien sûr, nous pourrions discuter. Quel est votre nom très cher ... Élève ?"

Il avait donc envie de faire la conversation. Au moins ça occupe bien de parler...

"Je m'appelle Alban Drake et je suis bien un élève."

Les présentations étaient faites. Enfin, à moitié faites puisque le barman ne s'était pas présenté, mais rien ne pressait, Alan avait une question assez importante à lui poser.

"Vous qui êtes barman, vous entendez certainement les gens discuter. Que savez-vous à propos de la Guilde Noire ?"

Alban s'intéressaient de plus en plus à cette association de traitres dirigée par l'ancien directeur Isanagi Tensho. Il n'était pas rare d'entendre des élèves en parler dans les couloirs. Alban était arrivé à l'académie peu après la création de la guilde. Plus il pouvait collecté d'informations, mieux c'était.

Mais le repentis n'eut pas le temps de répondre à cette question, une autre personne entra. C'était un homme d'une quarantaine d'années, au visage dur et avec une grande moustache. Il s'assit au bar, puis dès qu'il vît le verre d'Alban, il s'exclama d'un voix grave et rauque :

"Mais... l'alcool est interdit à la cafétéria !"

Il n'en était pas certain, mais Alban aurait parié que c'était un surveillant. Il avait bien le profil, en tout cas.
Mais Alban n'était lui-même pas au courant de cette règle. Il regarda le barman, étonné.
Invité
avatar
Invité
Re: Premier désir d'un Prince de l'avarice - Sam 23 Mar 2013 - 17:32
Plus de réponses puisque Harvain est supprimé, je clôs comme demandé, en passant il était sympa votre rp, j'ai bien aimé le lire

Alban : 160 xps


Xps attribués : Oui
Contenu sponsorisé
Re: Premier désir d'un Prince de l'avarice -
Premier désir d'un Prince de l'avarice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page