Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Projet d'art créatif - déclaration d'art à destination du monde entier

Invité
avatar
Invité
Projet d'art créatif - déclaration d'art à destination du monde entier - Ven 1 Mar 2013 - 16:15
Bon les mecs, vous êtes prêts ? Va falloir assurer !

Z'avez entendu les Yakuz' ?! C'est l'heure d'aider Atios-senpai dans son projet d'arts plastiques et dans sa déclaration amoureuse !

Une montée de cris joyeux accompagna la déclaration du chef des Yakuz', quand celui-ci en tapa cinq avec le vice-président du conseil. Devant eux, un échafaudage s'articulait autour du côté de la tour de l'horloge, face à l'internat. Les balcons de celui-ci étaient désormais nickel chrome. Néanmoins, l'expression artistique des Yakuz' ne semblait pas être morte et le vice-président du conseil avait su les canaliser en les mettant au défi. Revenons, quelques heures dans le passé.

Précédemment..

Une journée normale, en quelque somme. Bon, on faisait aller, mais l'emploi du temps d'un vice-président du conseil était suffisamment chargé pour qu'il ne réfléchisse pas à ses angoisses, bien que graduellement, il sentait en lui, la fatigue, en train de monter. Et puis finalement, on avait mis à jour, la présence d'un gang de tagueur dans l'école. Et ce fut à lui de s'en occuper. Qu'à cela ne tienne, il ne savait pas encore qu'il allait avoir une idée de génie - et une idée qui ferait que deux personnes le détesteraient, sûrement -, qui allait lui permettre de bien s'entendre avec les fauteurs de troubles. Tout un gang. Et pas un petit gang, hein. Plus d'une vingtaine de mecs, pas forcément tous très content d'être devenu des apprentis-divinités, qui n'étaient pas non plus forcément contents de voir un représentant du corps étudiant venir leur demander d'arrêter de taguer les murs.

Et pourtant, même ce gang faisait parti des élèves que le conseil représentait. Et son choix de les inclure dans le même ensemble sans les punir outre mesure, serait sûrement critiqué. Peut-être qu'Aedan lui en voudrait ? Oh, quoique, le connaissant, ça le ferait sûrement bien rire. Mais rien n'était encore fait. Arrivant derrière l'internat, vers 14 h, il sentit très rapidement une dizaine de regard se porter sur lui. Il était le seul à porter fièrement un brassard, un costard et une cravate. Les mecs autour de lui, étaient disons ... Légèrement différent. Autant sur l'expression que sur les fringues. Mais ils ne lui sautèrent pas directement au visage. Autant Atios était connu pour être populaire, autant était-il aussi connu pour ses prouesses martiales et il semblait que ceux-ci respectaient en partie cette réputation de dur à cuir. L'un des membres du groupe vint alors se poser près de lui, pour bloquer son visage proche du sien, menaçant.

Qu'est-ce que nous veut notre cher vice-président du conseil des élèves, hein, connard?

Faut que j'aille voir votre chef, je dois lui parler.

Ah ouais, ducon ? C'est dommage, moi je crois pas que vous ayez quoi que ce soit à vous dire ?

C'est parce que ta mère t'a bercé trop près du mur ?

De quoi ?

Bah que t'as une maladie congénitale qui t'as rendu débile ...

Le gang tout entier braqua son regard sur l'intrus, qui ne broncha pas, alors que la cible de sa vanne s'exclama :

Tu veux mourir, espèce de taré ?! Retournes sous le bureau des directeurs, sale...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Réflexe. Atios venait de lui décoller un direct du droit qui laissa l'apprenti-dieu ... Eh bien, dans les choux. Parti sucrer des fraises quoi. Dans les pommes.

Pardon, mais j'ai la banane, donc c'est parti tout seul. Enfin la pêche, quoi, vous m'avez compris.. Atios fit un rire nerveux mais amusé, avant d'ajouter : bon, c'pas tout ça, mais il où votre chef ? Ou alors, je dois secouer le cocotier de la moitié de sa bande pour qu'il se décide à venir parler ?

Les murmures énervés et ponctués d'insultes se poursuivirent, alors qu'ils jaugèrent la menace que représentait ce senpai légèrement acide, qui venait d'assommer, d'un coup, d'un seul, l'un de leurs amis. Soudés en tant que bande, ils formèrent un cercle autour de celui qui était venu leur chercher des comptes. L'un d'entre eux lança l'assaut d'un "chopez-moi ce fumier!", qui se termina par un concert de coups, autant pour Atios que la bande. La rixe se perpétua quelques longues minutes, quand soudain, une voix plus forte que la moyenne vient briser la joyeuse partie de bourre-pif.

Non mais, les mecs, c'est quoi ce bordel?!

Atios, qui s'apprêtait à bourrer un pif, lâcha la chemise mal boutonnée du membre des Yakuz, qui s'écroula sur un de ses amis déjà assommé, sonné.

Un échange de civilité, ça se voit, non ?

Essuyant un léger filet de sang de son nez et de ses lèvres - car oui, quand on se bat, on s'en sort pas indemne, faut être logique -, il sourit au concerné, qui lui répondit d'un bref :

T'es qui toi ?

Avant de voir son brassard, toujours en place et de soupirer.

T'es venu dissoudre mon gang en nous pétant la gueule, monsieur le vice-président ?

Moi ? Jamais je n'oserais. Je voulais juste venir te parler des tags sous les balcons. Qui emmerdent les gens.

Et donc, tu crois qu'en venant nous le demander directement, on va arrêter de graver l'art de nos âmes contre les murs de l'école ?

En fait, j'espérais aussi que vous nettoyassiez les balcons des graffiti, parce que sérieusement, tu parles de graver l'art de vos âmes, mais j'appelle pas ça de l'art, surtout quand je vois des trucs du genre écrit : "Nique, avec un k, sans u et de ,e le directeur, avec un e accent aigu et un k, Isanagi, avec deux n...".

Le chef des Yakuz fit la moue en se retournant vers un de ses amis portant le bonnet, qui s'excusa en protestant légèrement tout en regardant ses baskets.

Je sais pas ce que t'espère en venant ici, mais en tout cas, tu peux venir nous latter la tronche autant de fois que tu veux, on continuera. C'est notre façon de nous exprimer. Et on ne se taira jamais.

Ah mais moi je vous demande pas d'arrêter, je vous demande de ne pas faire ça sous les balcons.

Et où tu veux qu'on le fasse, alors ?

Bah .. Vous n'avez qu'à former un club de tagueurs. Vous aurez une salle et des rues à taguer sans que ça emmerde qui que ce soit ... Béni soit Deus, dans son infinie sagesse, ahaha.

Le chef des Yakuz, considéra l'option avant d'ajouter :

Si tu arrives à faire en sorte que toute l'école reconnaisse notre art, on formera un club et on arrêtera de faire ça sur les murs de l'école.

Atios croisa les bras, cherchant comment faire pour que l'académie reconnaisse l'art des Yakuz. Il ouvrit son portable, puisque celui-ci se mit à vibrer et en voyant son fond d'écran, un grand sourire se dessina, intriguant son interlocuteur et les amis de ce dernier qui n'étaient pas parti faire de beaux rêves dans les herbes.

Eurêka. Je sais comment vous mettre au défi. J'espère que vous n'avez pas peur des hauteurs, parce que ça sera notre plus grand œuvre. Mais avant le réconfort, l'effort. Va falloir que l'on nettoie les balcons. Et pour preuve de ma bonne foi, je vais vous aider.

Je sais pas à quoi tu penses, mais ... Si tu nous prends pour des cons, ça ira mal pour ta gueule. J'irai prier Deus spécialement pour que celui-ci me file la force de te refaire le portrait.

Mais oui, on lui dira. Réveille tes amis et commencez comme vous pouvez. Moi j'ai des coups de fil à passer.

Il marcha jusqu'à être tranquille et appela les services du bâtiment de l'école :

Oui, allô ? J'ai deux tâches de la plus haute importance que les repentis doivent remplir. Amenez-nous de quoi nettoyer des graffitis près de l'internat, une vingtaine d'élèves se sont gracieusement portés volontaires pour nettoyer ceux-ci. Pendant ce temps, je veux que vous posiez des échafauds le long de la face de la tour de l'horloge, vers les internats. Pourquoi ? C'est pour une démonstration d'art plastique en public. Bref, débrouillez-vous. Merci !

Ah, le pouvoir. Qu'il est bon de l'avoir. Quand Atios arriva devant l'internat, les graffitis étaient déjà bien nettoyés. Les dissolvants étaient déjà là, avec des pots de peinture et s'affairaient à obéir aux vœux de l'académie. Une petite heure plus tard, les efforts conjoints du vice-président et des Yakuz' venaient d'avoir raison des graffitis. Et en prime, l'internat avait une nouvelle couche de peinture fraîche, mise bénévolement.

Bon, maintenant, c'est à toi de remplir la part de ton contrat.

Suivez-moi jusqu'à la place de l'horloge. Laissez les outils ici, je vais appeler les ouvriers pour qu'ils reprennent le tout.

L'hétéroclite procession se dirigea alors vers les échafauds qui venaient d'être posé, près de la petite sœur de Big Ben, au centre de l'académie .

Je vous mets au défi de peindre la fille que j'aime contre la tour de l'horloge. Le but est de faire une œuvre d'art. Je vais vous aider. Et dans une semaine, on l'enlèvera. D'ici-là, toute l'école sera fan de votre art, je pense, même si je vais me faire grave engueuler par l'école. Mais ça sera drôle. Alors, les mecs ? Vous êtes prêts ?

Attends ... Tu nous demandes de peindre la fille du directeur contre la tour de l'horloge avec un petit mot doux de ta part ? T'as fumé ?

Nonon, j'suis très sérieux. C'est le premier projet d'art plastique du club d'art des rues.

Je sais pas si t'es cinglé... Mais l'idée est bien trouvée.

Par contre, faudrait faire vite. Vous êtes prêts pour une longue nuit de travail, les mecs ? Si les directeurs voient ça, je suis pas certain de rester longtemps au conseil ...

Allez les mecs ! On se sort les doigts du cul et on se bouge ! Je veux voir Maya Tensho sur cette partie de la façade de la tour d'ici demain matin !

Interlude sur la musique de Bonnie Taylor - une longue nuit de travail ...

Après quelques malencontreuses chutes, après une longue nuit bien froide, à peindre dans l'obscurité pour rester discret.. Le défi, au petit matin, était relevé, puisque lorsque le soleil éclaira la face de la tour de l'horloge qui se tournait vers les internats, c'est Maya qui salua tout les élèves, en souriant, avec à ses pieds, une demi trentaine de mecs endormis dans des couvertures, dont l'un d'entre eux, armé d'un brassard sur son bras droit. Les échafauds étaient rangés et comme si un conte de fées avait eu lieu dans l'académie, les lutins farceurs étaient parvenus à ne pas attirer l'attention des directeurs, même si ceux-ci allaient sûrement rapidement faire la tronche. Isanagi allait même sûrement venir personnellement torturer Atios pour la petite signature sur le graffiti.


Bien entendu, le chef de la bande avait posés quelques questions au jeune homme. Pourquoi ne simplement pas leur avoir éclaté la gueule, par exemple ? Ou pourquoi faire un tel tag ? La réponse était simple. L'art sert à exprimer des sentiments, pas vrai ? Alors, lui qui n'arrivait pas à exprimer correctement ses sentiments avait cru bon de le faire ainsi. Et même si ceux-ci n'allaient pas atteindre la destinataire, il se sentait un peu moins coupable de ne pas pouvoir la voir désormais. Elle avait eu la plus belle marque d'attention qu'une fille dans l'académie pouvait recevoir. Et pire, version XXL et unique, à son effigie. Pas sûre qu'elle apprécie la marque d'attention, mais au moins, on ne pouvait reprocher à Atios son manque de cran. Sachant que les Yakuz' étaient désormais prêts à fonder un club et à se mettre en règle. Les choses n'allaient peut-être pas bien finir pour Atios, mais la cohésion des élèves avait été renforcée. Et ça, c'était le principal. D'autant que les fans de tout poil, ce matin-là, saluèrent le travail d'équipe du conseil et des Yakuz, filles comme garçon. La popularité d'Atios, du conseil et des tagueurs avait sérieusement augmenté, grâce à ça.

HRP : l'image de base appartient à Red Juice. Tout ceci n'est que pure fiction et aucun profit ne sera fait de son travail.
Projet d'art créatif - déclaration d'art à destination du monde entier
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Projet d'art créatif - déclaration d'art à destination du monde entier
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Déclaration de la gouverneure générale "Michaëlle Jean"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page