Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[EXAMEN] La rencontre du chevalier et de la technologie.

♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
[EXAMEN] La rencontre du chevalier et de la technologie. - Dim 24 Fév 2013 - 17:58


En ce jour qui s’annonçait assez serein Alexander fut contacté par le directeur. Vous savez, en général être convoqué de la sorte n’était jamais de bonne augure … Enfin à son époque cela impliquait soit d’être réprimandé, soit une promotion, et comme du point de vue du professeur il se contentait de faire son travail sans vraiment en chercher d’avantage … et bien ça ne devait pas être une promotion …
Et pourtant quel surprise ! Quel choc l’attendait derrière la porte du bureau d’Isanagi. Il n’avait jamais pénétré dans ce bureau, et fut légèrement surprit du désordre qui y régnait. Le directeur le convia à s’installer en face de son bureau, l’atmosphère lourde de la salle, chargée en fumée, et la chaleur qui y régnait était assez désagréable, mais le chevalier restait de marbre, écoutant les dires du directeurs qui lui donnait une mission.


Une guerre des gangs va, d'après mes informateurs, avoir lieu dans les quartiers métissés. Vous devez, dans un premier temps, empêcher un quelconque massacre entre les deux clans. Mais par ailleurs, il semblerait que l'un des deux gangs possèdent une amulette permettant d'invoquer des créatures de niveau I voir II. C'est pour cela qu'en plus de mettre un terme à leurs combats, vous devez récupérer cette amulette.

Le chevalier haussa un sourcil, une mission ? Venant d’un supérieur ? Dans le monde des humains ? Mais alors le directeur lui faisait confiance ! Enfin au moins partiellement vu qu’il serait accompagner par un homme qui se tenait déjà dans la salle, dur d’imaginer un homme plus musclé sans entré dans l’abomination mutante …
Il n’était pas question de refuser la mission même si la définition de « gang » faisait travailler les neurones de l’antiquité vivante qu’incarnait le professeur. Il estima alors que ce devait être le nom actuel des bandes de bandits de grand chemin. Instantanément le chevalier prit une pose droite et militaire avant de s’incliner.


- Bien monsieur ! Je me dirige de ce pas vers le port des dimensions pour effectuer ma tâche.

Il partit sans un mot de plus, directement vers le bateau servant aux transfert entre les deux dimensions, attendant l’arrivé de son camarade pour cette escapade, un dénommé Garen S. Nemrod. C’était d’ailleurs lui le fameux homme aux dimensions si exagérées qu’il venait d’apercevoir, franchement et l’élégance dans tout cela ? Oui, Alexander était un subtil mélange de chevalerie, cherchant la force pour tous les moyens, et d’aristocratie, voyant un culte à l’apparence. Il cherchait donc une belle force, qui n’est pas la plus facile à avoir, mais il était déjà fière de ce qu’il avait actuellement.
Lorsque enfin, il fut rejoins par son compagnon, il savait une chose, il aurait dut attendre d’être congédié pour partir. Si ça se trouve il avait raté des informations importantes … C’est donc le plus naturellement du monde qu’il fixa dans les yeux le barbus pour lui poser la question fatidique.


- Je suppose que je suis parti trop vite et que je n’ai pas eu toute les informations nécessaire ?

Le couperet tomba rapidement sur le chevalier lorsque, non sans rire devant l’impatience du blond, le roux dans une tirade extrêmement longue lui fournit toute les informations raté, comme le nom de la ville ou ils allaient, une bague magique lui permettant d’être visible et solide aux yeux des humains, heureusement sinon la mission aurait été impossible …
Après une discussion extrêmement longue sur le monde des humains que le chevalier allait redécouvrir, les deux espéraient qu’il ne serait pas tétanisé par le spectacle qui allait s’offrir à lui …

Le voyage terminé, les deux comparses commencèrent à se promener en ville. Et comme prévus Alexander hallucinait devant tout ! Un lampadaire ? Le chevalier hurlait de surprise lorsque celui-ci s’allumait et s’éteignait, pas de bougie mais de la lumière vive en sortait ! Une voiture ? Ses yeux en tombaient presque de leurs orbites ! Une calèche de métal sans chevaux pour la tirer ! Tant de choses complètement improbables pour ce professeur …
Mais il restait droit et rigide, remerciant ses racines nobles pour l’occasion car elle lui permettait de ne pas attirer trop l’attention sur lui. Enfin son comportement et ses habits étaient suffisamment louche pour l’époque, attirant le regard baladeur de tous les passants, mais pas que …
Car il n’y avait pas que les passants qui venaient de poser leurs yeux sur Alexander. Technologiquement avancé, renforçant leurs hommes à l’aide d’implants cybernétiques, il chassait toutes les divinités, et devant ce spectacle un de leur membre spécialisé dans l’information venait de s’intéresser à eux, un NEET Quest.

Le premier objectif était donc de retrouver ces deux gangs qui allient s’entretuer, heureusement le destin allait leur donner un coup de pouce à cet effet. Au détour, d’une ruelle ils remarquèrent une jeune demoiselle se faire agresser par une homme qui visiblement lui voulait du mal, la menaçant avec un couteau et s’apprêtant à lui arracher ses vêtements.
Il planta Garen sur place, son instinct de chevalier, plus fort que son désir de remplir la mission, se devait de sauver cette demoiselle en détresse. Sans aucune gêne il s’avança vers l’homme qui le dévisagea et pointa sous couteau vers lui en le menaçant.
Le chevalier rit en faisant apparaître son épée, la pointant en direction du manant.


- Hôte tes mains de cette jeune fille, ou péri !

L’homme ne semblait pas avoir compris sa situation, il se jeta sur le chevalier, dans un mouvement qui parut naturel au chevalier, ce dernier planta son épée sur le torse de l’homme. Mais cette manoeuvre repoussait l’ennemi dans un combat entre chevalier, dans cette situation il n’y avait pas d’armure pour amortir le choc, l’homme fut éventré sur le coup, tombant raide au sol dans une mare de son sang.
Haussant légèrement les épaules devant ce spectacle, et faisant disparaître son épée, il se dirigea vers la jeune fille qui en fait semblait plutôt forte, aucune larme et un regard déterminé qu’elle lançait à Alexander.


- Tout va bien jeune fille ?

Les yeux de la jeune fille se mirent soudain à luire, d’une lueur mêlant joie et soulagement. Elle sauta contre Alexander qui surprit resta immobile, enlacer par la jeune fille. Il l’avait sauvé certes mais de la à faire cela …

- Youpi ! Vous êtes la créature que mon papa à invoquer pour nous aider à détruire les vilains messieurs qui ne nous aiment pas ! Tu vas aider Donatelli à détruire Enzalleno hein ?

Les neurones du blondinet travaillaient à plein régime, Donatelli ? Enzalleno ? Le destin avait-il décidé de leurs donner un coup de main pour trouver les deux groupes qu’ils devaient empêcher de se combattre mutuellement ?
Oui ce devait être cela, il n’y avait pas d’autres éventualités que le hasard ! Son regard ce porta en suite vers celui de Garen, Les deux comparses étaient d’accord c’était ce qu’ils cherchaient.


- Oui mademoiselle, je suis là pour régler ce soucis ! Amène moi à ton papa !

Les deux arrivèrent enfin à la planque des Donatelli, où un certains John Donatelli les attendait. Une très longue discussion s’entama, parlant des raisons de cette guerre soudaine, des enjeux. Le plus important à retenir fut que le groupe était attaqué par des créatures sortant de nulle part chaque jour. Un homme leur avait dit que Herman Enzalleno était celui qui les contrôlait, pourtant autrefois leur deux groupes s’entendait à peu prés, agissant chacun de leur coté. Mais un jour tout bascula, les attaques s’enchaînèrent, et ils se devaient de réagir. La guerre ne pouvait s’éviter.
Le chevalier s’écarta alors discrètement, glissant le long du mur vers la porte. Arrivé à coté de celle-ci il sortit son épée donnant un grand coup d’estoc dans le bois, qui ne résista pas longtemps et fut transpercé … dans un bruit métallique. Faisant disparaître son épée, il ouvrit la porte découvrant un homme le crâne fendu, mais ce dernier ne saignait pas, non. Si on faisait attention, on pouvait remarquer que l’homme était un robot.
Le chef s’exclama que c’était son informateur. Quelque chose n’était pas logique, des gangs de rues ne devraient pas avoir accès à une telle technologie.


- Je vais rendre visite aux Enzalleno, ne faites rien sans mon aval !

Après cela il se rendit accompagné de Garen vers la planque des Enzalleno, une discussion s’imposait avec Herman pour tout éclaircir.
Cependant en chemin, un homme armé d’un fusil d’assaut leur bloqua le chemin, lui il était facile de deviner son origine robotique. Il semblerait que certaines personnes les surveillent, et ce ne devait pas être un des deux gangs.
En y réfléchissant, pourquoi un gang aurait obtenu une amulette invoquant des monstres ? Ce n’était pas logique, et le dernier élément allait conforter son idée.


- Cible repéré attente de renfort aux coordonnées 12 25 06 de la ville.

Cible ? Ils étaient l’objectif ! Il y avait donc un complot contre eux ! Il fallait se hâter et se débarrasser rapidement de l’adversaire. Invoquant son avatar divin au pied de l’androïde se dernier pointa son arme sur ce dernier pour faire feu.
L’ouverture obtenue par la mort de son avatar, Alexander chargea le robot plantant son épée dans le torse de celui-ci. Mais le robot bougeait encore, si Garen n’était pas intervenue en attaquant la tête du robot … Alexander aurait eu un magnifique trou de balle dans le ventre.


- Pour un robot, débarrasse toi toujours de la tête, sans elle ils s’immobilisent instantanément, comme un humain.

Alexander pensait qu’il valait mieux être magnanime mais le choix ne pouvait rester comme cela, il se devait de devenir plus violent. Reprendre le peu de pitié des champs de batailles, après ici s’en étais un.

- Une tête en moins immobilise tellement de choses …

Mais il n’arrivèrent toujours pas à atteindre la plaque … un nouveau groupe leur bloqua le chemin, en plein milieu d’une petite ruelle. Deux NEET soldiers et un NEET rulers, voila que tout cela s’annonçait mal.

- Enfin je vous rencontre, fausse divinité !

- Vous n’êtes pas ici pour parlementer je suppose ? Que préparez vous ?

- Allons chaque chose en son temps, ici c’est moi qui pose les questions, j’ai eu assez de mal à vous faire venir ici.

- Nous faire venir ? Alors cette situation est le fruit de votre travail ?

- ahahah ! En effet, les humains sont tellement facile à manipuler, dîtes moi comment on accède à votre dimensions !

- Malheureusement il est de chose qui ne se disent pas, je sais tout ce que je voulais savoir …

Au même moment, usant de son amulette, Alexander invoqua un épouvantail qui se jeta sur un des soldats, plaquant ce dernier au sol. Puis se mettant à courir vers le rulers, le chevalier dégaina son épée, enjambant les deux créatures qui se débattaient sur le sol. Le deuxième soldier fut occupé par Garen, le chemin vers le chef était libre.


Lorsque le contact arriva un choc entre deux épées retentit, le rulers se battait lui aussi avec une épée longue. Les deux adversaires appuyaient sur l’épée en souriant, se fixant du regard, il n’avait nullement besoin de parler pour se comprendre, leurs esprits d’épéistes aguerrit communiquait simplement par le regard. Un combat à mort venait de s’engager.
Les deux adversaires possédaient une maîtrise égale à l’épée, seulement Alexander n’avait pas de défense, il restait prudent. De plus les implants de l’homme l’empêchaient de subir la fatigue, tandis que le blond lui s’essoufflait. Si le combat continuait de se prolonger d’avantage, le chevalier savait qu’il allait perdre … Faisant fit de sa sécurité, et pour bloquer une attaque venant sur son flanc il utilisa sa main libre pour saisir l’épée, la blessure ouverte saigna abondamment. Mais voila il avait son ouverture dans la garde infranchissable du rulers, d’un coup d’estoc il visa le cou de ce dernier. La blessure fatale au ruler toucha lui ouvrant la gorge, mais ce dernier ne semblait pas vouloir abandonner, forçant d’avantage sur la main, la douleur fut telle qu’Alexander n’eu d’autre choix que de lâcher prise, se prenant ainsi un puissant coup sur le coté gauche du torse. Lâchant son épée qui disparut Alexander tomba à genoux, son adversaire en fit de même face à lui, il s’échangèrent un sourire, mais le seul qui chuta définitivement au sol fut le ruler. Le chevalier, à genoux, appuyant sur sa blessure, fut rejoins par Garen qui s’empressa de lui-même des premiers bandages. Et de soutenir le professeur.


- Alors ? On fonce dans le tas sans vraiment réfléchir ?

- Hmmm … J’avais confiance en mes alliés, et j’ai toujours fonctionné de la sorte … Nous devons rejoindre l’autre gangs, ce n’était qu’un complot de cette machine infernal pour nous obtenir, je sais comment réglé notre affaire attends moi à l’entrée de leur planque.

Arrivé devant le repaire, le chevalier entra tenant de sa main blessé la bague qui le matérialise il la retira pour aller derrière le chef et la remettre.

- Salutation Herman Enzalleno !

Il retira rapidement la bague avant de se placer à un autre endroit et reprit la parole devant l’air terrifié que prenait le groupe.

- Je viens de l’autre monde reprendre une chose que tu ne dois pas posséder dans ce monde ! Je t’ordonne de ma le rendre, ne me contrains pas à utiliser la force !

La terreur se lisait sur leurs visage, Hermann se contenta de jeter en silence l’amulette dans le vide, Alexander la récupéra avant de refaire la même méthode.

- L’homme qui te l’a confié t’a manipulé pour que tu te détruise dans une guerre, réconcilie toi avec tes anciens amis, et corrige ton erreur par toi-même !

Sans ajouter mot, Alexander partit l’amulette en main, tout était bien, il fut rejoins par Garen et son épouvantail qui disparut ensuite. Le retour se passa sans encombre, cependant il confia au roux de ramener au directeur la bague et l’amulette. Lui se trouvait sur son lit à l’infirmerie pour récupérer de ses blessures, se faisant notamment engueuler pour avoir saisit une épée à main nue. Mais il souriait, les infirmières ne changeaient pas qu’importe l’époque, et sa mission était finit, il pouvait prendre un peu de repos. Le visage si souvent stricte du professeur arborait encore un sourire, et ce depuis son combat, rencontrer de bon combattant à l’épée était si rare.




[EXAMEN] La rencontre du chevalier et de la technologie.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon
» l armure du Chevalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Banlieues :: Repère de la mafia-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page