Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une envie.

Invité
avatar
Invité
Une envie. - Mar 19 Fév 2013 - 14:12
Ennuie

-"Ca fait longtemps.."

Ses paroles résonnaient dans sa tête, car il y a bien un très long moment qu'on avait pas vus sa petite gueule d'ange, de sa démarche assuré il rentra dans une salle de classe au hasard, tant qu'elle était vide ça lui convenait.

Pussy Pussy weed money, cette musique se baladait dans sa tête.. Que faire étant prof dans une salle de classe, attendre que les élèves viennent ? Préparer un cours pour de jeunes adolescents voulant apprendre quelque chose qui leur sera favorable dans la vie de tout les jour comme c'est le but de la profession d'Adam, professeur d'english ?

Le jeune homme n'ayant pas d'emploie du temps ni de classe à sa charge, ne peux pas exercer son métier !
-"No mother fucker fuck !!"
Adam s'éxita tout seul, alors qu'au fond de lui même il sait qu'il s'en fou et qu'il veut juste se divertir, mais bon tout seul c'est pas très marrant.. Comment faire ? Il faut trouver une solution.

"I FIIIND THE SOLUTION BABY !! IT'S CRAZY !"
Adam se dirige vers le milieu de la salle pour se poser, il prit sa casquette noir avec inscrit "Most DOPE" en blanc sur le devant il a posa à l'envers sur la table et décolla quelle que chose du fond qu'il posa à coté. Il fouilla ensuite longuement dans ses poches pour sortir un paquet de petite feuille OCB, qu'il posa aussi à coté, il chercha après dans sa sacoche un cahier puis une cigarette. Le tout sur la table, il commença sa seconde profession caché : l'art plastique ! Il tira deux feuilles du paquet, une en longueur et l'autre perpendiculaire, il lécha le coté de la feuille de tel façon à en faire un "L". Puis il pris le cahier en déchira la couverture pour en faire un espèce de tube, appelé communément "Toncard" qui posa sur la feuille au début, puis il prit entre ses deux doigts la cigarette la lécha délicatement en toute sa longueur pour la décoller pour en prendre le tabac qu'il disposa en ligne dans son superbe collage, il pris la chose mystérieuse qui se trouva dans sa casquette, c'était vert, ça sentait très bon, il en éparpilla partout dans sa fabrication, puis pris le tout entre ses doigts, puis roula le tout, lécha et termina. Soudainement il le tenda aux ciel et cria : "ÇA C'est de l'ART !"

Le jeune prof ouvrit une fenêtre, alluma sa ..cigarette magique. Et dans sa tête il se dit : j'ai envie de caca, la solution c'est : je vais former une classe spécial remplis de gens bizarre et je serait leurs leader ! Non ?
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Ven 22 Fév 2013 - 20:58
"Aujourd'hui, cours d'anglais-américain."

Lorsque j'ai lu cette matière sur mon agenda scolaire, j'ai été étonné pendant une dizaine de minutes, bloqué devant ma feuille sur le mot "américain". Dans tous les cours que j'avais pu avoir de mon vivant sur les langues et le monde, je n'avais jamais entendu parler des américains. Est-ce encore une invention du siècle actuel ?

Ne voulant pas paraître trop bête devant le professeur d'américain, je me suis rendu auprès d'une professeur d'histoire-géographie, une vielle folle grosse comme une motte de pailles et qui semblait cracher ses dents à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Comme quoi, la Deus Académia ne réussissait pas à tout le monde. Je la saluai selon les codes que l'on doit aux femmes en guise de respect et je lui demandai où vivent les américains.
Elle me regarda alors un bon moment, les yeux rivés sur mon visage pour déceler des signes comme quoi je me moquerai d'elle, mais non j'étais sincère. Elle me répondit ceci :

"Toi, tu es d'une ancienne époque, ça se voit ! Moyen-Age ? Antiquité peut-être ? Bon, en 17.... Enfin au XVIII e siècle, un homme nommé Christophe je-ne-sais-plus-quoi à découvert un nouveau continent qu'il nomma l'Amérique. Et les habitants sont américains. Dans notre monde actuel, ils ont une grande puissance et une grande influence sur les autres pays que tu connais."

Cette professeur semblait avoir quelque peu oublier son cours sur la découverte de ce fameux continent, mais l'essentiel y était.

----------------------------------------------

Je me rendis alors en classe d'anglais-américain et frappai à la porte avant d'entrer. La salle était pratiquement vide, seul deux ou trois élèves installés tout au fond de la classe papotaient tranquillement pendant qu'un homme adulte, surement le professeur, fumait à la fenêtre. Je m'adressai alors à lui :

"Bonjour Monsieur ! Excusez-moi de mon retard, j'avais à faire avec la professeur d'histoire."

Je me tus un instant alors que le groupe d'élèves derrière moi se moquait déjà de la grosse professeur et lorsque le silence fut revenu, je continuai :

"Je viens suivre vos cours Monsieur, mais je n'ai jamais fait d'anglais-américain auparavant. Je viens de découvrir l’existence de cette terre il y a quelques minutes tout juste."
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Dim 24 Fév 2013 - 22:01
Depuis toujours, ou du moins un très long moment, Kira développait une maladie rare et totalement incurable. Une violente allergique à toute forme d’éducation et à tout ce qui était lié de près ou de loin à l’école. Seule les matières sportives semblaient être un tant soit peu épargnée par ce dangereux virus. Pourtant, la neko était loin d’être stupide, au contraire. La vie avait été son professeur, et les libres ses meilleurs alliés. Mais pourquoi se mentir, elle était quand même extrêmement limité sur certain sujet, et elle préférait de loin foncer dans le tas et réfléchir après.
Comme son travail ne la prenait pas trop encore, Kira s’était proposée pour rendre service de ci de là, comme elle aimait le faire. On lui avait alors confié la tâche d’apporter des livres et des craies dans certaine salle, ce qu’elle fit en grognant. L’obliger à s’approcher ainsi de ces lieux répugnant… à plusieurs reprises, les élèves la fixèrent alors qu’elle déposait les commande. Finalement il ne lui resta plus qu’une seule salle.

« Sérieux… qui utilise encore des craies à notre époque ? Même ça c’est recyclé à Deus ? »

La porte de la dernière salle était entre-ouverte et des voix lui parvinrent. Des voix et… une odeur qu’elle connaissait bien, très bien même. Celle de l’herbe magique qui vous redonne toujours le sourire. Une hésitation la stoppa. Etait-ce vraiment bon ? Saurait-elle se retenir ? Surement… elle était une autre. Normalement…
Kira prit une grande inspiration, toqua et entra, posant la boite de craie et un livre d’anglais sur la table. Elle se retint d’inspirer profondément et avisa le professeur. Enfin… le canon qui servait de prof aux rares élèves présent.

« Livraison spécial. Elle hésitat. Dites-moi, c’est que ça sent bon chez vous. Y’a moyen de partager ? »

Tout en parlant, elle s’était approchée d’un homme avec une casquette, visiblement source de l’odeur, et détenteur de cette fameuse herbe au parfum si attrayant, ce parfum qui faisait vibrer ses oreilles et onduler sa queue d’envie. Elle lui lança un regard entendu, s’appuyant sur le mur non loin.
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Lun 25 Fév 2013 - 13:24
*Cours d'anglais-américain ? Encore un cours chiant. T'façon, c'est pas comme si ça allait m'être utile.*

Alors qu'Alban ruminait ces pensées, il cherchait le local où il avait cours. Il marchait dans le couloir, sans très bien savoir où aller. N'y avait-il donc personne pour lui expliquer ? Il n'était pas un génie et il avait souvent pu s'en rendre compte. Les cours l'assommaient, il avait du mal à suivre le rythme. Alors pour lui qui était français, un cours d'anglais n'allait rien arranger. Et puis pourquoi anglais-américain ? Le véritable anglais était trop compliqué ?

Une chose était sûre : s'il ne trouvait pas la classe en vitesse, le professeur allait le punir. Il vit une étrange fille aux oreilles de chat entrer dans un local. Peut-être pourrait-elle l'aider ? Il se décida à rentrer dans la pièce. Il sentit une forte odeur d'une drogue bien connue dans les pires quartiers de sa ville natale, "l'herbe magique". C'était un mélange artisanal, apparemment. Alban n'avait jamais fumé. D'ailleurs, il n'avait jamais rien fumer. Maintenant qu'il était mort, plus rien ne pouvait l'en empêcher, mais il ne voulait pas être dépendant.

La femme aux étranges oreilles était près du fumeur à la casquette, un homme un peu plus vieux qu'Alban. Quelques élèves étaient dans la classe, attendant le début du cours. Alban, inconsciemment, déclara devant tout ce monde :

"Dites-moi que c'est pas ici le cours d'anglais-américain."
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Lun 25 Fév 2013 - 17:52
Un p'tit.


*Tain j'ai du succès, à peine je m'installe dans cette salle que des élèves viennent.. C'est merveilleux. Mais qu'attendent-ils de moi ? je dois leurs faire un cours mais là je suis en plein bad, j'ai juste envie d'être poser à rien foutre, la preuve : je suis en train de me faire un monologue dans ma tête en me tapant un fix sur un élève qui à première vus à l'air timide enfin bref, il a parlé je crois.*

"Bonjour Monsieur ! Excusez-moi de mon retard, j'avais à faire avec la professeur d'histoire."

Adam ne réagissait pas, il continua à regardé d'un air de camé ce jeune homme.

-"Je viens suivre vos cours Monsieur, mais je n'ai jamais fait d'anglais-américain auparavant. Je viens de découvrir l’existence de cette terre il y a quelques minutes tout juste."

*Merde, mais qu'est-ce qu'il me dis là, un cour d'anglais-américain ? Je sais un peu parlé l'anglais, c'est pour ça que je suis prof en plus, mais parlé l'américain c'est chaud, je sais que c'est un peu comme la langue de l’Angleterre mais en plus grave et plus barbare, mais bon, l'Amérique est un grand pays mais.; Merde, je dois lui répondre..*
-" Oui alors, ça me fait plaisir qu'un jeune étudiant s’intéresse à ma matière magnifiquement jolie qu'est l'english ! Bon on attend un peu, je vais pas te faire cours qu'à toi, ce serait du gâchis !"

Adam est revenus s'installé à son bureau, la moitié de son oeuvre d'art était partit en fumée. Il avais laisser la fenêtre ouverte, il faudrait pas que la salle de classe devienne un aqua'. Une jeune fille avec des oreilles de chat arrivât, elle avait dis quelque chose mais le jeune prof avait retenus que la fin des paroles de la chatte.

-"Dites-moi, c’est que ça sent bon chez vous. Y’a moyen de partager ?"

*Tain, elle à caler que c'était un p'tit join, je voulais le terminer avant de commencer le cours, et en plus c'est pas bien de faire partager aux élèves, mais qui me dis que c'est une élève ? Elle ne s'est même pas présentée, pis faut que j'arrête de penser !*
-"Euh.. Partager quoi ? Ce que je tiens dans mes doigts ? Et qui dégage de la belle et douce fumée enivrante ? tu sais c'est pas de l'herbe à chat grosse, c'est de la pire weed."

Adam regarda la fille d'un air hésitant mais son attention fût détourner, un autre jeune élève est arrivé, en balançant cette phrase, qui fit réagir Adam.

-Dites-moi que c'est pas ici le cours d'anglais-américain.

Le professeur se leva sans un mot, il tendit le pet' à la chatte qui le voulais.
-"Tiens, jeune chatte, je t'offre le cul-de-la-vieille, enivre toi de cette herbe à chat.

Il se dirigeât vers le jeune à l'air révolutionnaire, puis le regarda bien dans les yeux et lui dit..
-"ET SI MON POTE ! C'est biens la le cours, alors installe-toi sur une chaise, sors tes affaires si tu en a, et suis le cours little guy !







Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Mar 26 Fév 2013 - 15:02
Le professeur semblait ne pas savoir me répondre, est-ce que je m'étais trompé de salle et que je le mettais dans l’embarras ? Mais non, après une petite attente très désagréable, il me répondit :

-" Oui alors, ça me fait plaisir qu'un jeune étudiant s’intéresse à ma matière magnifiquement jolie qu'est l'english ! Bon on attend un peu, je vais pas te faire cours qu'à toi, ce serait du gâchis !"

Ce qui me frappa tout d'abord était sa manière de parler très courante pour un professeur et qui me dévoilait un homme tranquille et sympathique. Ensuite, je remarquai un petit objet blanchâtre qu'il tenait entre ses doigts, une fumée odorante s'en échappait et je n'eus aucun mal à reconnaître l'odeur des plantes des pays chauds. Le professeur, en plus de fumer devant ses élèves des choses peu recommandables (c'est très mal poli), il était habillé d'une façon très relâché, décontracté comme si son statut d'enseignant lui importait peu. Mais, je me souvins alors des sages paroles de mon maître, Monsieur Kenor, qui me répétait souvent :

« Il ne faut pas se fier aux apparences. »

Comme la salle était vide, j'avais l’embarras du choix (au vrai sens du terme) et je mourrai d'envie de me poser sur le bureau du professeur pour lui jouer une farce. Enfin, ce n'était pas un bon comportement de ma part...
Soudain, une jeune fille aux oreilles de chat fit son apparition. Je la regardai poser ses affaires sans pouvoir réagir et venir l'aider, tant ma surprise était grande de voir une humaine avec des oreilles dressées en haut de la tête et recouvertes de beaux poils foncés. C'était tellement bien imité que j'ai cru un instant à une « neko », animal imaginaire asiatique qui serait mi-homme mi-chat. Je riais seul de ma bêtise et m'approchai doucement d'elle dans l'espoir de lui prendre ses fausses oreilles.

Elle s'adressa alors au professeur d'anglais :

« Dites-moi, c’est que ça sent bon chez vous. Y’a moyen de partager ? »

Je me stoppai net, il était normal de trouver l'odeur des plantes agréable, mais de là fumer ! Et d'autant plus pour une jeune fille comme elle. C'était révoltant et je n'allais pas laisser se produire une telle chose. Surtout lorsque le professeur était d'accord pour la laisser fumer :

-"Tiens, jeune chatte, je t'offre le cul-de-la-vieille, enivre toi de cette herbe à chat.

Dieu de dieu, il était hors de question de laisser une jeune personne aussi belle et innocente fumer dans une classe, pas qu'elle risquait de mourir (vu que l'on est déjà mort), mais elle risquait de se faire réprimander par un surveillant. Je volai alors la « cigarette » et l’écrasais contre le cendrier situé sur le bureau du professeur. La jeune fille n'avait pas l'air contente alors je pensai qu'il était important de me justifier :

« Jeune fille, si vous aimez les plantes du sud, je vous conseillerai bien de visiter les jardins de l'académie où vous pourrez en voir autant que vous le voudrez. Cependant, je ne puis vous laisser, en état de conscience, fumer devant moi et risquer une entrevue avec un directeur et quelques punitions. »

J’agitai alors l'objet de ses désirs devant son nez et continuai :

« Je vous le garde de côté, ma demoiselle et vous le rendrai à la fin de ce cours. Pourquoi ne pas vous joindre à nous, en attendant ? »

Pendant cette petite discussion, un autre homme était entré dans la salle en demandant :

"Dites-moi que c'est pas ici le cours d'anglais-américain."

Lui, pas besoin d'être très intelligent pour comprendre qu'il n'aimait pas étudier, ou du moins pas l'anglais.
Si j'avais été à la place du professeur, devant un tel comportement j'aurai pris quelques livres d'américain et lui aurait jeter à travers la figure, pour qu'il comprenne, au poids des ouvrages, l'importance de cette langue. Mais non, bien au contraire, le professeur l'invitait à nous rejoindre gentiment :

-"ET SI MON POTE ! C'est biens la le cours, alors installe-toi sur une chaise, sors tes affaires si tu en a, et suis le cours little guy !

C'était surement mieux ainsi.

---------------------------------------------

Je me souvins alors que personne dans cette salle ne connaissait mon nom et j'avais bien honte devant cette horrible impolitesse à laquelle je remédiai sur le champs :

« Bonjour à tous, permettez-moi de me présenter. Je suis Fuyuki Iga, ancien fils de l'empereur français, aujourd'hui apprenti de l'alchimie. Enchanté de vous rencontrer ! A mon tour, pourrais-je connaître vos noms ?»
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Ven 1 Mar 2013 - 2:02
De l’herbe à chat ? Sérieusement, sous prétexte qu’elle avait des attributs félins lui faire une telle remarque s’était… s’était du racisme ça ! Non ? Vraiment ? On aurait dit pourtant… enfin, malgré ses dires le professeur ne semblait pas un mauvais bougre, au contraire, ça devait juste être un de ces mecs trop sur d’eux et de leurs charmes. Du charme… il en avait le mal, ça s’était sûr. La chatte aux yeux de sang se surprit d’ailleurs à le contempler longuement. Décidément, elle devait calmer son attrait pour les belles choses, ça lui jouerai des tours sinon. Et plus vite qu’elle le pensait.
Un sourire apparut sur les lèvres de Kira quand il lui tendit la fin de la cigarette parfumée. Elle fit un signe de remerciement et tendit la main vers cette dernière, mais un jeune homme l’intercepta avant. Non mais pour qui il se prenait celui-là ?! Un héros en collant moulant ? Hors de question de le laissé faire ! Du moins c’est ce que songeait Kira avant de voir le jeune homme écraser le joint (car il faut appeler un chat un chat…) dans le cendrier. Ses oreilles tombèrent brusquement de chaque côté de son crâne. Adieu doux moment de détente entre deux coups de dent d’une dangereuse créature…

« Jeune fille, si vous aimez les plantes du sud, je vous conseillerai bien de visiter les jardins de l'académie où vous pourrez en voir autant que vous le voudrez. Cependant, je ne puis vous laisser, en état de conscience, fumer devant moi et risquer une entrevue avec un directeur et quelques punitions. Qu’est-ce qu’il lui chantait celui-là ? Les repentis n’étaient pas punis comme les élèves enfin… à moins que… Je vous le garde de côté, ma demoiselle et vous le rendrai à la fin de ce cours. Pourquoi ne pas vous joindre à nous, en attendant ? Déclara-t-il en agitant le mégot écrasé. Kira ne put s’empêcher de ricaner. S’était la taille ça, tout le monde se trompé là-dessus.
_ Alors je veux pas paraitre méchant ou impoli, quoi que… mais déjà je suis pas allée en cours de mon vivant et je compte pas m’y mettre de ma mort, c’est bête hein ? Et ensuite… Elle lui saisit le col, collant pratiquement son visage au sien. Ecoute moi bien Fuyuki Iga fils de ton père ! Parce que le temps qu’elle réfléchisse il s’était présenté Superman. Oui elle est lente à la détente… Je n’ai besoin de personne pour me dire ce que je dois faire ! Pigé ?! » Elle le lâcha, le repoussant en arrière.

L’hybride grogna, il commençait à y avoir beaucoup trop de monde dans cette salle de classe, sauf que elle, elle ne comptait pas du tout assister à la classe. De l’anglais-américain ? Et puis quoi encore ? Un cours de claquette-tango ? Non, surement pas ! Elle était repentie, et ce n’était pas pour se taper des cours idiots et inutiles ! Pourtant… ça lui permettrait une pause, et un peu de matage par la même occasion. Hésitante, elle glissa un regard vers le prof sous fumette et le nouvel arrivant. Dur choix…
Rester ou ne pas rester, suivre ou ne pas suivre, mater ou bosser en risquant sa peau ? Telles étaient les questions… Et la belle aux cheveux d’ébène ne trouvait pas la réponse. Peut-être le beau prof la lui donnerait-il ? Non ! Les belles choses sont dangereuses, c’est bien connu…

En proie à un dilemme interne n’ayant d’intérêt que pour elle, Kira faisait le pied de grue devant le bureau, sa queue ondulant doucement, faisant danser sa jupe autour de ses cuisses. Ses bras, croisés sur son torse, faisaient ressortir sa large poitrine. Que faire ? Ses oreilles remuèrent un peu.


Dernière édition par Kira Miyazawa le Mar 5 Mar 2013 - 0:10, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Ven 1 Mar 2013 - 23:13
« Bonjour à tous, permettez-moi de me présenter. Je suis Fuyuki Iga, ancien fils de l'empereur français, aujourd'hui apprenti de l'alchimie. Enchanté de vous rencontrer ! A mon tour, pourrais-je connaître vos noms ? »

"Alban Drake. Ravi que je ne suis pas le seul qui vient de France. Je te raconterais comment ta magnifique partie a évoluée, si tu veux."

Alban disait bien sûr ça ironiquement. Les français étaient passés des nobles chevaliers aux citadins flemmards en quelques siècles seulement. Elle était belle la France maintenant ! Les présidents se succèdaient, mais la différence entre eux ne se ressentait pas vraiment. À part la tête du mec à la télé, c'était la même chose. Il faisait rien et il avait un salaire dix fois plus grand que la moyenne du pays. Il ne faisait semblant de s'inquiéter des sans abris, des lépreux, des cancéreux,... Et les gens étaient contents avec ça. Plein de pauvres crevaient de faim juste à côté, et eux s'intéraissaient aux résultats sportifs et à ce qu'il se passait au Moyen-Orient, là où les américains allaient massacrer des peuples pour les protéger. Alban, lui, ne comprenait comment on pouvait protéger avec des bombes, mais bon, au moins ils se plaignent pas, les musulmans, quand ils sont morts.
Décidement, il en aurait des choses à lui dire à Fuyuki Iga, ancien fils de l'empereur français.

En attendant, il se contenta d'attendre que le prof se présente. Il voulait quand même connaitre le nom de son étrange professeur qui fumait et portait une casquette. C'est pas tous les jours qu'on rencontre un type pareil, même à la Deus Académia. Alban tourna la tête vers lui, attendant qu'il réponde lui-aussi à la question posée par Fuyuki.
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Sam 2 Mar 2013 - 21:54
Let's begin biatch !


*Bon, je fait quoi maintenant, il y a deux mecs et un montre, enfin un montre plutôt pas mal. Ouais c'est vrais, après tout c'est juste une femme avec des oreilles de chats et une queue.. Ça doit être bizarre de voir le prolongement du cosys sortir du corps et être remplis de poils.*
Adam regarda attentivement la chatte, surtout cette queue qui bougeait bizarrement, puis son il fixa ensuite ses yeux..
*Tain, ils claquent à mort ses yeux ! Pourquoi j'ai pas les mêmes ? Parce que je suis humain.. Mais j'y pense, elle a un parent humain et un autre félin ! Tain, ça doit être bizarre quand ..*

Les deux autres élèves attiraient désormais l'attention du jeune prof, ils s'étaient présentés d'une façon très barbantes, dans la vie réelle ils devaient être soit des bourges ou noble, en tout cas quelque chose dans le genre.
*Fuyuki Iga, fils de l’empereur français, mais je comprend pas c'est japonais son prénom et son nom, mais j'avoue qu'il à une tête de frenshy et l'autre aussi est français ? Son blaze fait plus frenshy à lui.. Enfin bref, faut que je commence mon cours.*

Le jeune prof se dirigea vers la fenêtre pour la fermer ensuite il se dirigea à son bureau pour commencer..
-"Bonjour à tous ! Je suis Adam Ventis ! Appelez-moi par mon prénom, donc pas de "monsieur" ni de "maître" ou "professeur" ok ? Quoi que si, quand une élève me dit "Professeeeeur" : j'kiff !
Donc j'ai pas d'appel à faire puisqu'on vas dire que c'est pas un cours dans les normes, en effet vous êtes venus de vous même, donc on peut commencer. J'aurais préférer avoir plus d'élèves mais ça aurait été trop chiant. Tiens ça me fait penser que vous me devez le respect ! Ce qui est normal.


Il pris une petite pause, parce que les trucs de prof, c'est vachement long et chiant.
*WOOOOUAAAH, c'est naze ce que je viens dire, je sais que moi quand j'était élève, ça me soûlait les conneries comme ça..*
-" Euh, désolé pour ce que je viens dire, tout est juste mais à votre place, sérieusement sa m'embêterait, Il se posa sur le bureau Bref, on vas faire un truc,vous êtes tous élèves ? Bref, on vas voter, vous voulez un cour d'anglais ? Ou une chose plus qui n'est pas trop dans les règles de scolarité ?


Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Dim 3 Mar 2013 - 15:43
A peine avais-je provoquer la demoiselle que celle-ci me répondit méchamment :

Alors je veux pas paraitre méchant ou impoli, quoi que… mais déjà je suis pas allée en cours de mon vivant et je compte pas m’y mettre de ma mort, c’est bête hein ? Ecoute moi bien Fuyuki Iga fils de ton père ! Je n’ai besoin de personne pour me dire ce que je dois faire ! Pigé ?!

Elle m'avait pris par le col, voulant me faire peur. Si encore cela avait été un homme, j'aurai pris cette violence pour une demande de duel et je l'aurai tuer sur place. Mais là, une pauvre femme fragile et nerveuse que je pouvais frapper à mort ou violer avec une facilité si déconcertante que cela n'en était même pas amusant. Je la regardai un moment, j'hésitais entre lui répondre méchamment, la provoquer en duel ou laisser couler. Je n'étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds, surtout par une fille qui me ridiculise devant les autres élèves. Mais bon, nous étions en classe. J'espérais que le professeur intervienne dans notre bagarre enfantine et nous remette tout deux sur le droit chemin (enfin surtout elle, je n'avais rien fait). Cependant, il nous ignora complètement.

Je regardai le chaton d'un air menaçant et lui fis comprendre sans même parler que si elle recommençait, je me chargerai d'en faire mon esclave sexuel jusqu'à la fin de ses jours. J'étais plus puissant qu'elle, puis intelligent, supérieur en soit. Et en plus, j'avais les numéros personnels d'un surveillant et de la directrice en chef de l'académie. Bref, elle ne pouvait que perdre contre moi.

Je lui dis simplement :

"Si tu ne restes pas dans notre petit cours, je fumerai ces herbes à ta place, tant pis pour toi."

Alban s'était gentiment présenté et me proposait de lui parler de la France et de son évolution depuis ma mort. Ahh...Ma France... Ma si belle France. Cela fait bien longtemps que je n'en ai pas fouler le sol. Le monde avait du énormément changer depuis mon décès et je souhaitais volontiers écouter quelques nouvelles du monde :

"Très volontiers mon jeune ami, j'ai quitté la France durant le XVe siècle, si je ne me trompe pas. Tu pourrais m'expliquer ce qu'il s'est produit ensuite ?"

C'est alors que le professeur d'anglais prit la parole :

-"Bonjour à tous ! Je suis Adam Ventis ! Appelez-moi par mon prénom, donc pas de "monsieur" ni de "maître" ou "professeur" ok ? Quoi que si, quand une élève me dit "Professeeeeur" : j'kiff !
Donc j'ai pas d'appel à faire puisqu'on vas dire que c'est pas un cours dans les normes, en effet vous êtes venus de vous même, donc on peut commencer. J'aurais préférer avoir plus d'élèves mais ça aurait été trop chiant. Tiens ça me fait penser que vous me devez le respect ! Ce qui est normal.


Si je ne pouvais pas le nommer professeur, devais-je l’appeler par son nom ? Cela me déranger énormément, je n'avais pas l'habitude d'une telle proximité entre un professeur, être pleins de savoir et de sagesse, et moi un pauvre élève ignorant. Mais, il faudra bien que je m'y fasse.

Le professeur continua son discourt devant la classe :

"Bref, on vas voter, vous voulez un cour d'anglais ? Ou une chose plus qui n'est pas trop dans les règles de scolarité ? "

Je réfléchissais sur mon cas : personnellement je n'étais pas intéressé par l'étude de l'anglais. Cela avait l'air compliqué, étrange et surtout inutil vu que mon pays natal est la France. Je regardai mon voisin et lui demandai :

"Tu veux un cours d'anglais toi ? Moi nan."
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Mar 5 Mar 2013 - 0:34
Kira sentit ses poings se serrer brusquement, ses griffes sortant et se fichant profondément dans sa chaire. Ce regard… ces regards… elle les haïssait plus que tout ! Ces expressions de supériorité qui vous jugent avant même que vous ayez fait vos preuves… oh comme elle détestait qu’on la regarde ainsi… elle en avait recalé des gars qui se croyaient supérieur, et un bon nombre. Ce n’était pas un petit prince de pacotille qui allait l’impressionner, loin de là. Que de la gueule. De la gueule et quelques contacts. Voilà ce qu’étaient les gosses de riches.
La neko soutint sans peine le regard de Fuyuki, ses yeux rouge luisant comme deux rubis gorgés de sang. Il la provoquait ? Il la trouverait. Mais pour le moment, un peu de calme. Agir dans la précipitation était toujours mauvais. L’hybride n’était surement pas une reine d’intellect, mais elle savait au moins ça. Si elle voulait lui régler son compte, elle devait déjà s’assurer que le professeur ne s’en mêle pas, voir qu’il soit de son côté. Et puis, il fallait aussi qu’elle soit sûre d’avoir le dessus… Un ricanement échappa à la demoiselle aux attributs félins. Elle avait déjà tenu tête à un cyborg, lui n’était qu’un petit humain de rien du tout. Une souris face à un chat.

« Niark.
_ -"Bonjour à tous ! Je suis Adam Ventis ! Appelez-moi par mon prénom, donc pas de "monsieur" ni de "maître" ou "professeur" ok ? Quoi que si, quand une élève me dit "Professeeeeur" : j'kiff ! » Les oreilles de Kira se dressèrent sur sa tête. Ça s’était bon à savoir. Et même plutôt très bon. Son sourire s’agrandit.

Quand la jeune femme se sortit enfin de ses pensées, elle constata qu’elle était debout au milieu de la salle. Le rose lui monta un peu aux joues. De quoi elle avait l’air à faire ainsi le pied de grue devant tout le monde ?! Allant à l’encontre de ses principes, la belle hybride copia sur le professeur et s’assit directement sur une des tables, non loin du petit prince français, mais proche du professeur aussi. Elle se tint droite, croisant légèrement ses jambes en rajustant sa jupe, dans une de ses postures à la fois très digne et pourtant réellement sexy.

« Bref, on vas faire un truc, vous êtes tous élèves ? Bref, on va voter, vous voulez un cour d'anglais ? Ou une chose plus qui n'est pas trop dans les règles de scolarité ? Ca s’était un bon prof ! Combien de fois elle avait rêvé d’entendre un jour ce genre de discours ?!
"Tu veux un cours d'anglais toi ? Moi nan." » De mieux en mieux, même le petit seigneur s'y m’était.

Kira se redressa un peu, ouvrant légèrement la fermeture éclair de son sweat, et décroisa ses jambes, posant ses mains entre ses cuisses en se penchant en avant. Elle avait ainsi l’air d’une étudiante tout à faire passionnée par son professeur –ce dernier toujours fort beau d’ailleurs… non, elle ne devait pas y penser !- suivant des yeux ce dernier. La belle aux cheveux d’ébène leva alors doucement sa main, prenant une voix douce et chaude, très féline.

« Professeeeeur ? C’était un appel doux et chaud, séducteur. J’ai une proposition pour un cours un peu… hors des normes, si vous voyez ce que je veux dire… Ses oreilles remuèrent doucement, faisant onduler ses cheveux en bataille. Ça s’appelle… Sa voix devint soudain plus froide, presque menaçante. Donnons une leçon au petit prince prétentieux. » Elle reprit son sourire enjôleur et charmeur de douce enfant.

Malgré son attitude douce en séductrice, il émanait de la neko une réelle impression de menace. Elle glissa un regard en coin vers Fuyuki, le défiant ouvertement mais discrètement. Il l’avait cherché, qu’il ne vienne pas pleurer de l’avoir trouvé maintenant. Il s’en mordrait les doigts, parole de chat noir !
Invité
avatar
Invité
Re: Une envie. - Dim 10 Mar 2013 - 17:59
"Tu veux un cours d'anglais toi ? Moi nan."

Ouais, il avait raison. Les cours c'est barbant. Et le prof n'avait pas non plus l'air de vouloir faire de l'anglais.
Alban répondit à son voisin :

"Moi non plus, j'y connais rien."

Il affirmait ainsi qu'en plus de ne pas connaitre un mot de cette langue, il n'avait pas spécialement envie de l'apprendre. Mais par contre, il n'avait aucune idée de ce qu'ils pourraient faire à la place. Un cours de poker ?
Au moment où Alban voulut proposer ceci, la neko s'exclama :

"Professeeeeur ? J'ai une proposition pour un cours un peu... hors des normes, si vous voyez ce que je veux dire... Ça s'appelle... Donnons une leçon au petit prince prétentieux."

Elle lui faisait du charme, indéniablement. Elle voulait vraiment tabasser ce Fuyuki ? Il n'avait pourtant rien fait de grâve. Il était même plutôt sympathique. Mais il y avait quand même quelque chose d'étrange avec lui : pourquoi avait-il un nom japonais s'il était le fils de l'empereur français ? Et était-il vraiment celui qu'il prétendait ?
Alban devait réagir. Il proposa donc :

"On est pas obligé de faire de l'anglais, mais on doit au moins faire quelque chose dans lequel le prof... enfin Adam est doué. Et je ne suis pas sûr que "Donnons une leçon au petit prince prétencieux" soit un choix judicieux."

Il s'était exprimé, il attendait maintenant une réponse d'Adam.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une envie. - Mar 7 Mai 2013 - 13:28
C'est toujours sympa une classe animée par des petits conflits entre les camarades… J'aurai aimé, Alban et Kira, que vous fassiez tout de même l'effort de terminer ce rp à deux, afin que ça ne s'achève pas de manière aussi brusque. Que du gâchis…

Adam est un prof très fun, dommage qu'on n'en a pas tellement dans la vie réelle. J'espère que tu nous reviendras pour continuer à jouer ce personnage un peu déjanté puisque ce n'est pas très courant parmi les profs tout de même.

Kira, quelques petites fautes, de conjugaison mais surtout ton "s'était" à la place de "c'était" qui revient souvent et qui me gêne quand-même… Retiens bien que quand tu désignes quelque chose, c'est avec un C.

Alban, je trouve tes réponses vraiment courtes. Alors certes c'est plus facile pour celui/celle qui lit et qui note mais personnellement, j'aime les posts un poil développés tout de même.

Sur ce, je vous souhaite bonne continuation à tous.


Adam : 215 xps
Fuyuki : 225 xps
Kira : 220 xps
Alban : 210 xps

Xps attribués : NOUI



Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Une envie.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page