Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas]

 
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Lun 18 Juin 2012 - 22:29
La cafétéria était pleine de monde. Et de leurs odeurs, toutes plus farfelues les unes que les autres. C'était vraiment éprouvant surtout qu'Agathe n'avait pas réellement besoin de manger, mais elle devait passer par là si elle voulait tenir un minimum de temps sans s'abreuver ! Aujourd'hui son repas serait poulet haricots pomme, elle détestait ne pas avoir de viande. C'était ce qui se rapprochait le plus de sa nourriture habituelle après tout. Pour l'instant tout ce qu'elle faisait, c'était attendre ... Et oui l'éternelle file d'attente, ça valait encore après la mort. Elle ne se souvenait que trop bien de quand elle faisait les courses de son vivant, bizarrement, elle choisissait toujours la queue à problèmes, une vieille dame qui ne voulait payer qu'en petite monnaie, un couple qui faisait ses courses pour le mois, ect, il y avait toujours quelque chose ! En l'occurrence, il n'y avait qu'une seule queue, ce qui ne l'empêchait pas de penser qu'elle ferait mieux de kidnapper quelqu'un et d'aller le manger plus loin plutôt que d'attendre ici comme si elle était normale. Les autres devaient vraiment être lent ... ils ne pouvaient donc pas faire comme elle ? Sentir les odeurs de loin et choisir à l'avance ce qu'ils allaient manger ? Nan apparemment pour eux c'était totalement inimaginable d'être un minimum prévoyants !

Ces gens là l'exaspéraient vraiment au plus haut point, remarquons, elle n'avait jamais vraiment été sociable, ce n'est pas pour rien si elle s'était suicidée de son vivant ! D'ailleurs, elle se demandait bien si quelqu'un avait trouvé son corps ... Oui, ça allait bientôt faire une semaine qu'elle était morte, ce serait mieux qu'on l'ai trouvé et qu'on lui ai fait une sépulture, mais bon personne ne venait jamais la voir, elle n'avait pas d'amis, elle n'avait plus l'autorisation de voir sa famille et elle ne croisait jamais personne dans l'ascenseur... Peut être que la concierge ne voyant pas le chèque mensuel arriver sans rendra compte ou bien ses voisins seront alerter par l'odeur et appellerons quelqu'un ... Elle se demandait si quelqu'un allait la regretter, après tout, de son vivant elle n'avait plus aucun lien avec un vivant, même pas une plante verte !!

Oh ! La file avait enfin avancé ! Penser n'était pas si mal en fait ! Tant que personne entendait ses pensées ! Elle allait enfin pouvoir se servir, elle salua la surveillante de la salle, se servit, positionna stratégiquement ses assiettes sur son plateau, l'attrapa et se retourna. Forcément, au vu de la file d'attente, la salle elle aussi était bondée ! Agathe essaya de se grandir pour trouver une place de libre, elle s'était mise sur la pointe des pieds pour cela, elle n'avait beau ne pas vouloir le reconnaître sa petite taille était un inconvénient. Entre deux personnes qui lui passaient devant, elle aperçut une table avec une seule personne, un garçon apparemment seul. Agathe ne comprenait pas pourquoi personne n'était assis avec lui, mais bon, elle devait poser ses fesses, alors elle fonça ! Elle se faufila entre la foule grouillante que représentaient pour elle les autres élèves et bientôt arriva à cette table. Cet élève lui paraissait bien gentil. Elle fit glisser doucement son plateau sur la table jusqu'à ce qu'il lève le regard, alors il leva le regard et elle ouvrit la bouche la première :

-Je peux m'asseoir ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Agathe Arena le Lun 20 Aoû 2012 - 11:04, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Ven 22 Juin 2012 - 4:10
Aujourd'hui, comme tous les jours depuis maintenant un certain temps, il faisait une chaleur étouffante, à la limite de l'insupportable. Dans son héroïque courage, le jeune-vieux professeur est sorti affronter le temps et ses challenges. Diantre, quelle ténacité !
Quand on y pense, on dit souvent aux vieux de rester chez eux par période caniculaire. Heureusement que le bonhomme avait miraculeusement retrouvé son apparence juvénile d’antan, si l'on omet certains détails, comme la couleur de ses cheveux un poil intriguant. Mais bon, tout cela, c'est du détail, du détail, et toujours du détail. Qui s'en soucie ? Je vous le demande ! Parce que moi, je connais la réponse : personne ! Personne ne s'en soucie ! Et pourquoi personne ne s'en soucie ? Parce que ça n'a aucune importance ! Aucune !

Aheum... Revenons à nos moutons. Le jeune homme avait passé sa matinée à déambuler dans les différents couloirs du bâtiment de cours, cherchant à y trouver quelques repères ou autres marques permettant de marcher plus de dix mètres sans avoir à demander honteusement son chemin à un quelconque élève passant par chance à quelques mètres de là. Il n'avait pas encore donné un seul cours, et ne connaissait pas son emploi du temps, il ne savait même pas, d'ailleurs, s'il allait finir par en obtenir un. L'enseignement, il trouvait cela plutôt amusant. De son vivant, il s'était toujours trouvé un certain intérêt dans la redistribution du savoir. C'est à dire qu'il n'est ici pas seulement question de savoir, mais aussi de sagesse ! Et comme on dit, la sagesse, c'est savoir qu'on ne sait pas ! Or, littérature et philosophie sont plus souvent sagesse que savoir. Une petit leçon de vie, donc ? Il y réfléchissait ardemment, et se demandait surtout comment il devait s'y prendre et par quels angles il devrait attaquer ses petites leçons. La science de la pensée est étrange et aléatoire, c'était donc tout de même un problème assez concret... Contrairement à la suscitée science de la pensée.

Quoi qu'il en soit, le petit homme, même s'il ne ressentait pas, concrètement, la faim, avait bien envie de manger quelque chose. Comme n'importe quelle personne qui dans une école fait preuve d'un minimum de bon sens, il se dirigea vers la cafétéria, où il fut accueilli avec une queue de vingt-six kilomètres de long. Ou presque. J'vous jure. Bon ok, peut être pas, mais elle était quand même vachement longue, vraiment. Un soupir accompagné d'un sourire échappa à Kneas, qui savait qu'il allait devoir subir une attente conséquente, pour le plaisir de croquer dans quelque chose de consistant. Est-ce qu'ils avaient des fruits, d'ailleurs ? Il se pencha sur le côté, se mit sur la pointe des pieds, bougea la tête, faisant du repérage. Apparemment, ils avaient vraiment un peu de tout, et trouver quelques fruits ne serait donc pas un problème majeur. C'est assez étrange, mais l'ex-avocat n'a jamais caché son attrait pour les fruits et autres végétaux. Il n'est pas végétarien et la viande et ses protéines ne l'ont jamais rebuté, simplement, un fruit en dessert est un rafraîchissement tout ce qu'il y a de plus exquis, surtout par ces temps estivaux !

Kneas arriva finalement au service où il prit ce qui l'attirait le plus, et se servit sans hésiter du poulet accompagné d'une dose modérée de riz, avec des petits-pois carottes. Prendre volontairement des petits-pois carottes, certains vous le diront, peut relever du masochisme. Kneas a des drôles de goûts. Ce n'est pas très compliqué de le remarquer : il est professeur de littérature et philosophie. Il y a des évidences qu'il est inutile de démontrer, disent parfois d'illustres savants !

En accompagnement de son plat, il prit une pomme. Il avait envie de pouvoir croquer à pleines dents dans quelque chose, une pomme était tout simplement parfaite. Après tout, tout le monde aime les pommes, je me trompe ?

Il remercia la cantinière d'un sourire chaleureux accompagné d'un hochement de la tête et se retourna en direction des tables. La plupart d'entre elles étaient occupés, et Kneas n'aimait pas s'imposer avec des gens dont il ne savait pas s'ils l'appréciaient ou non. De plus, il n'avait absolument aucune idée de si oui ou non, il y avait une salle réservée aux professeurs. Quoi qu'il en soit, manger avec les élèves ne lui déplaisait en aucun point, et il s'en contentait joyeusement. Il prit une chaise à une table vide et tritura son poulet, pour en prendre une délicieuse bouchée. Il posa son sac, en bandoulière, en s'asseyant ; et en sortit un livre à l'aspect assez ancien. La couverture était brune et bordée d'enluminures dorées. Il l'ouvrit en ce qui semblait être son milieu pour en lire quelques lignes, tout en mâchant sa bouchée. Les yeux dirigés vers sa lecture, un bruit puis un objet le sortirent de sa petite sphère, et il remarqua qu'une personne assez singulière lui faisait face, elle demanda :

-Je peux m'asseoir ?

Heureux d'avoir trouvé un hypothétique compagnon, Kneas répondit avec enthousiasme :

"Bien entendu !"

Il souriait, laissant une agréable chaleur se répandre autour de lui. Il ferma son livre et le rangea dans son sac. Il releva les yeux et ajouta :

"Je m'appelle Kneas, Kneas Vratt ! Comment t'appelles-tu ?"

Lui demanda-t-il, le regard plein d'intérêt. Il était effectivement difficile de ne pas éprouver d'intérêt pour une personne aussi intrigante. Il était curieux de savoir qui elle était et éventuellement d'apprendre certaines choses sur elle ou sa personnalité.

[HRP : J'me sentais pas mal inspiré \o/ ! En espérant que ça te plaise ^^ !]
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Sam 30 Juin 2012 - 14:24
Bon, avouons, il n'aurait pas voulu d'elle, Agathe ce serait assise quand même, elle n'avait pas vraiment le choix, il n'y avait presque plus de place ici ! C'était par simple politesse ! Bien sûr il avait accepté, vu sa bouille c'était logique qu'il le fasse ! En fait au fond, Agathe avait vraiment un petit côté rebelle ... C'est vrai qu'elle n'aimait pas se soumettre à l'autorité, ni écouter l'autorité, ni l'autorité elle même, en fait elle ne pouvait absolument pas se dire mentalement que quelqu'un lui était supérieur. Non pas qu'elle se considérait elle même supérieure aux autres, mais que, elle, dans son esprit, tout le monde était égaux ! Il ne devrait pas y avoir de hiérarchie, les professeurs et même les directeurs devraient être au même niveau qu'eux ! Sans cette hiérarchie, Agathe pourrait être amie avec n'importe qui, n'importe quel membre de cette académie !! Ce serait vraiment tout bonnement et simplement merveilleux ! Mais bon, le plus important à l'instant même, c'était que l'autre l'avait acceptée sans aucun préjugés et que désormais, elle pouvait s'asseoir !

Et c'est ce qu'elle fit, avec grâce et le sourire aux lèvres, elle s'assit. Enfin, ce n'était pas trop tôt ! Cela devait bien faire une heure qu'elle ne rêvait que d'une chose : poser ses fesses ! Comme c'était agréable de voir ses rêves se réaliser de temps en temps ! Quoique des fois certains rêves font vraiment peur alors il ne vaudrait vraiment mieux pas qu'eux ce réalisent ! C'est vrai quoi, qui aurait envie dans la réalité de se faire poursuivre par un cactus géant ? Mais par contre, nager dans une mer de bonbons, ça serait marrant à voir se réaliser ! Quoique ... ça devait coller tout ça au soleil ... Mais bon, ça devait être génial ! Cette chaise était vraiment confortable pour une chaise de cafétéria ... Cela faisait du bien à son arrière train, ce truc était tellement confortable que cela ne la gênerait pas une seule seconde d'y dormir.

Et puis, depuis qu'elle s'était assise, une étrange sensation de bien être l'avait envahie, elle avait l'impression que ça provenait du sourire de l'autre. Il était doux et chaleureux, rassurant aussi, en fait le meilleur adjectif serait accueillant. Agathe avait l'impression d'être rentrée dans un cocon de gentillesse et était actuellement bien installée dedans. C'était comme si elle vivait dans un monde paisible où il n'y avait que des poneys qui mangeaient des arcs en ciel et qui faisaient des cacas papillons et pas dans ce monde hostile où il arrive à des personnes de nous annoncer qu'au final on descend d'un vulgaire triops ! Ah ... qu'elle était bien dans ce monde !

Son coude craqua et l'autre parla, moyen efficace pour la ramener à la réalité ! Il lui annonça s'appeler Kneas, Kneas Vratt. Quel nom étrange pour un humain ! Ça sonnait plus nom de ... je sais pas moi ... un chameau ? Ce nom était vraiment bizarre, mais il était relativement inspirant aussi. Puisqu'il fit se réveiller le cerveau d'Agathe et la faire sourire comme une bien heureuse ! Ce prénom, et ce nom aussi d'ailleurs, c'était le bien ! C'était un véritable don de Dieu ! Cet homme étant sans doutes venu sur terre pour vendre du rêve aux gens, c'était ... un bienfaiteur !
Agathe sourit donc de toutes ses dents au bienfaiteur vendeur de bienfaits (oui le rêve est considéré ici comme un bienfait) et d'une voix toute douce aux sonorités légèrement aiguës elle dit ceci :

"Agathe."


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Mer 29 Aoû 2012 - 7:17
Kneas attendait, regardant la personne lui faisant face. En effet, il avait toutes ses raisons de la regarder dans la mesure où son physique et son allure étaient plutôt singuliers. Intriguant, c'était le mot, puisqu'en effet, Kneas était intrigué. Et puisqu'il était intrigué, c'est que quelque chose d'intriguant lui faisait logiquement face. Mais après tout, pourquoi cette jeune fille était intriguante ? Avait elle quelque chose pouvant provoquer cette impression ? Après tout... c'est pas comme si elle avait les cheveux rouges, la taille d'un nain de jardin et UN PUTAIN DE KATANA.

SOIT. Mais faisons comme si nous n'avions rien vu. Le contraire provoquerait surement une mort prématurée et notre vieil homme n'a pas spécialement envie de finir dans plusieurs sacs poubelles, au fond d'un lac. Il nageait pas particulièrement bien, et en pièces détachées, la nage serait surement encore plus ardue. Ce n'était cependant pas le sujet, puisque la demoiselle, aussi étrange soit-elle, avait rétorqué à Kneas. En effet, ce dernier s'était introduit de lui même quelques secondes auparavant, et en avait profité pour demander à sa conversante quel était son nom. Il était plutôt logique qu'elle réponde, puisque foutre un vent magistral à un bonhomme qui est sensé manger à ses côtés, pour créer un blanc horriblement malsain et embarassant pendant toute la durée du repas, c'est vachement moyen comme plan. Quoique ça aurait pu créer une situation des plus palpitantes avec cris, rebondissements, pleurs et hurlements. Des slow motions à profusion, et des filtres noirs et blancs ou même sépias. En fait, c'était carrément mieux de ne pas créer cette situation. La fille aux cheveux rougeoyants et au katana chelou laissa un sourire édenté s'afficher sur son visage et énonça son nom sans plus tarder.

"Agathe." dit-elle, sans plus de commentaire.

OKAY, PARFAIT. On apprenait donc dans une surprise non dissimulée qu'en effet, elle n'était pas, du moins pour le moment, très bavarde. Quoique l'introduction à l'aide de discussions sur la pluie et le beau temps, c'est tout aussi moyen. Affaire à suivre, disons que chacun fait son choix !

Annonçons l'état des faits. Kneas avait le nom de sa partenaire de fortune, et elle avait le sien. Tous deux trônaient en seigneurs-présidents-de-la-terre au milieu de la cafétéria, plateau en témoin l'activité restaurative. Néanmoins, peut être qu'autre chose, une échappatoire, un flux soudain de folie, pouvait lancer en l'air dans un hurlement rauque cette sérénité apaisante et splendide pour certain, ennuyeuse à mourir pour d'autres. Dans tous les cas, se regarder dans le blanc des yeux pour une durée indéterminée n'a jamais rien changé et ne changerait jamais rien. Lancer la conversation du "ÇA VA ?!", "_OUAIS !", "_TROP BIEN !", était d'une utilité toute relative et Kneas ne ressentait qu'une envie modérée d'entretenir une conversation plate et sans goût. Vint alors la réflexion, alors qu'il n'avait pas encore répondu à son interlocutrice.

QUE FAIRE, PARBLEU. QUE FAIRE ?
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Ven 16 Nov 2012 - 21:57
Bon. Voilà qui était fait ! Maintenant ... bonjour pour s'occuper ! Il pourrait être malicieux de commencer à manger ... Mais par politesse il faudrait aussi lancer un sujet de conversation, l'ambiance serait moins gênante ! Mais que dire, il ne se connaissait pas ! Elle n'allait tout de même pas se mettre à lui raconter sa vie tout en étant persuadée d'être passionnante ! Autrement elle pourrait parler de pandas ! Tout le monde aime les pandas ! Si elle parlait de pandas et qu'il aimerait les pandas, POUF ! Ça leur ferait un sujet de conversation intarissable !!! Mais ... et s'il n'aimait pas les pandas ?? Pour l'instant, elle ne pouvait prendre ce genre de risques ... Autrement elle ne pourrait pas manger en paix en ayant sur soi le regard fixe d'un panda hater ! Pourquoi donc ne pouvait-elle pas être certaine de son amour pour les pandas ? Elle devrait sérieusement devenir voyante, des fois ça pourrait être pratique ...

Ne sachant que dire pour l'instant, Agathe prit sa fourchette et la planta dans son poulet. Ah ... le poulet ! C'est une chose tout à fait magnifique et délicieuse une fois dans l'assiette ! Surtout la peau, croustillante à souhait et couverte d'épices ... succulent ... Mais ne nous égarons pas ! Que dire que dire ! Si elle ne trouvait pas vite elle allait se mettre à rougir comme une tomate !
Et les tomates ? C'était un bon sujet de conversation ça ? Est-ce un fruit ou un légume selon vous ? Ça serait super intéressant ! On pourrait aussi parler de comment ça pousse, les différentes couleurs et tout !! Mais ... aimait-il les tomates ? ... C'était encore une fois trop risqué ...
Peut être devrait-elle juste parler de la pluie et du beau temps ? Mais et s'il n'aimait pas la météo ? Personne n'aime la météo, elle est toujours fausse, et nous fait attendre 5 minutes de plus avant notre film ! Il ne fallait pas qu'elle parle de ça surtout pas !

La meilleure solution restait de parler des pandas nan ? Agathe saisit son couteau et se découpa un morceau de poulet tout fin et à l'aide de sa fourchette le mit en bouche. Dieu que c'était bon ! Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas engouffrer de poulet ... Un sourire béat se peignit sur son visage, elle était incroyablement heureuse, rien que pour ça.
Agathe regarda le bonhomme en face d'elle, les yeux à demi-fermés et, prenant son courage à deux mains, choisit son sujet de conversation :

J'aime les pandas tu sais.


Spoiler:
 
♠ Petits messages : 1682
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] - Dim 17 Fév 2013 - 10:13
Je clôture le rp pour non réponse de la part de Kneas.

Agathe : 140 xps
Kneas : 115 xps

Xps attribués : Oui


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Contenu sponsorisé
Re: Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas] -
Et ma pomme ? Tu la veux ? [Kneas]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page